Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1"

Transcription

1 Faits marquants Doing Business 2015 : Moyen-Orient et Afrique du Nord Entre le 1 ier Juin 2013 et le 1 ier Juin 2014, onze des 20 économies du Moyen-Orient et Afrique du Nord ont entrepris au moins une réforme visant à améliorer l environnement des affaires. 15 de ces réformes ont été comptabilisées au total. Depuis 2005, 90 pour cent des économies de la région ont entrepris des réformes visant à améliorer l environnement des affaires dans les domaines mesurés par Doing Business. Ensemble, les 20 économies ont mis en application 197 réformes. Avec 24 réformes depuis 2005, la République arabe d Egypte est l économie qui a entrepris le plus de réformes dans la région, suivie par les Emirats arabes unis qui comptabilisent 20 réformes et l Arabie saoudite et le Maroc, qui en comptabilisent 19. Les Emirats arabes unis obtiennent le meilleur classement de la région, se plaçant au rang de 22 sur 189 économies. Ils sont également parmi les 10 économies dans le monde ayant amélioré le plus leur environnement des affaires au cours de l année. Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1 Algérie L Algérie a facilité le commerce transfrontalier en améliorant les infrastructures du port d'alger. Rang Doing Business 2015 : 154 Rang ajusté Doing Business 2014 : 147 Distance de la frontière (points) DB2015 : 50.7 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 50.4; amélioration: 0.3 Bahreïn Le Bahreïn a facilité le transfert de propriété plus facile en réduisant les frais d'inscription. Il a aussi amélioré l'accès à l'information de crédit en autorisant la collecte de données sur les entreprises par le bureau de crédit. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Transfert de propriété, Obtention de prêts (information sur le crédit) Rang Doing Business 2015 : 53 Rang ajusté Doing Business 2014 : 53 Distance de la frontière (points) DB2015 : 69.0 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 68.0; amélioration: Le rang DB2014 sur la facilite à faire des affaires est susceptible d être diffèrent de celui publie dans le rapport Doing Business Le classement est ajuste de manière à prendre en compte les changements récents mis en place par Doing Business dans la détermination du classement, qui se fonde dorénavant sur l index de la distance de la frontière, l ajout de données relatives à une seconde ville pour les onze économies qui comptent plus de 100 millions d habitants ; les changements de méthodologie affectant chaque groupe d indicateurs ; et toute modification de données découlant d une correction. Le score de distance de la frontière reflète la distance séparant chaque économie de la «frontière» qui représente la meilleure performance réalisée, pour chaque indicateur Doing Business. La mesure est normalisée afin de s étendre de 0 à 100, 100 représentant alors la frontière. La différence de scores entre DB2015 (2014) et DB2014 (2013) n est pas nécessairement similaire à l amélioration reflétée, et ce à cause de l arrondissement.

2 Djibouti Djibouti a réduit le délai d obtention de permis de construire en rationalisant le processus d'examen des permis de construire. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Obtention de permis de construire Rang Doing Business 2015 : 155 Rang ajusté Doing Business 2014 : 154 Distance de la frontière (points) DB2015 : 50.5 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 49.4; amélioration: 1.1 Egypte, République arabe d La République arabe d'égypte a renforcé la protection des investisseurs minoritaires en imposant des conditions supplémentaires à l'approbation des transactions entre parties liées et de plus grandes exigences en matière de divulgation d informations en la matière à la bourse. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Protection des investisseurs minoritaires Rang Doing Business 2015 : 112 Rang ajusté Doing Business 2014 : 113 Distance de la frontière (points) DB2015 : 59.5 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 59.2; amélioration: 0.4 Iran, République islamique d La République islamique d Iran a facilité la création d entreprise en simplifiant les procédures d enregistrement de dénomination sociale et d immatriculation de l'entreprise. Elle a aussi rendu le raccordement à l'électricité plus facile en éliminant l obligation pour les clients d'obtenir un permis d'excavation pour les travaux de raccordement de l'électricité. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Création d entreprise, Raccordement à l électricité Rang Doing Business 2015 : 130 Rang ajusté Doing Business 2014 : 132 Distance de la frontière (points) DB2015 : 56.5 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 55.5; amélioration: 1.0 Iraq Rang Doing Business 2015 : 156 Rang ajusté Doing Business 2014 : 146 Distance de la frontière (points) DB2015 : 50.4 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 50.8; amélioration: 0.4 Jordanie La Jordanie a facilité le commerce transfrontalier en améliorant les infrastructures dans le port d'aqaba. Rang Doing Business 2015 : 117 Rang ajusté Doing Business 2014 : 116 Distance de la frontière (points) DB2015 : 58.4 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 58.3; amélioration: 0.1 Koweït Le Koweït a rendu la création d entreprise plus difficile en augmentant les frais de licence commerciale. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Création d entreprise (rendu plus difficile) Rang Doing Business 2015 : 86 Rang ajusté Doing Business 2014 : 79 Distance de la frontière (points) DB2015 : 63.1 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 63.1; amélioration: 0.1

3 Liban Rang Doing Business 2015 : 104 Rang ajusté Doing Business 2014 : 102 Distance de la frontière (points) DB2015 : 60.6 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 60.6; amélioration: 0.0 Libye Rang Doing Business 2015 : 188 Rang ajusté Doing Business 2014 : 188 Distance de la frontière (points) DB2015 : 33.4 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 33.4; amélioration: 0.0 Malte Malte a rendu la création d entreprise plus facile en créant un lien électronique entre le registre des entreprises et l autorité fiscale afin de faciliter la délivrance d'un numéro d'identification fiscale. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Création d entreprise Rang Doing Business 2015 : 94 Rang ajusté Doing Business 2014 : 90 Distance de la frontière (points) DB2015 : 62.1 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 61.9; amélioration: 0.2 Maroc Le Maroc a facilité le commerce transfrontalier en réduisant le nombre de documents d'exportation requis. Rang Doing Business 2015 : 71 Rang ajusté Doing Business 2014 : 68 Distance de la frontière (points) DB2015 : 65.1 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 64.4; amélioration: 0.6 Oman Rang Doing Business 2015 : 66 Rang ajusté Doing Business 2014 : 60 Distance de la frontière (points) DB2015 : 66.4 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 66.4; amélioration: 0.0 Qatar Rang Doing Business 2015 : 50 Rang ajusté Doing Business 2014 : 45 Distance de la frontière (points) DB2015 : 70.0 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 69.9; amélioration: 0.1 Arabie saoudite Rang Doing Business 2015 : 49 Rang ajusté Doing Business 2014 : 44 Distance de la frontière (points) DB2015 : 70.0 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 70.0; amélioration: 0.0 Syrienne, République arabe Rang Doing Business 2015 : 175 Rang ajusté Doing Business 2014 : 165 Distance de la frontière (points) DB2015 : 46.5 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 46.9; amélioration: 0.4

4 Tunisie La Tunisie a rendu le paiement des impôts moins coûteux pour les entreprises en réduisant le taux d'imposition du revenu des sociétés. Cependant, le commerce transfrontalier est devenu plus difficile en raison de la détérioration de l'infrastructure portuaire (par exemple, matériel de chargement et déchargement) et un manque d'espace de terminaux. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Paiement des taxes et impôts, Commerce transfrontalier (rendu plus difficile) Rang Doing Business 2015 : 60 Rang ajusté Doing Business 2014 : 56 Distance de la frontière (points) DB2015 : 67.4 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 67.5; amélioration: 0.1 Emirats arabes unis Les Émirats arabes unis ont facilité le transfert de propriété en créant de nouveaux centres de traitement des demandes et un contrat type pour les transactions immobilières. Le bureau de crédit a amélioré l'accès à l'information de crédit en commençant à échanger des informations de crédit avec une entreprise de service public. En outre, les Émirats arabes unis ont renforcé la protection des investisseurs minoritaires en imposant des conditions supplémentaires à l'approbation des transactions entre parties liées et de plus grandes exigences en matière de divulgation d informations en la matière à la bourse; en exigeant que les administrateurs intéressés puissent être tenus responsables d une transaction déloyale ou créant un conflit d'intérêts entre parties liées; et en permettant aux actionnaires d'inspecter les documents relatifs à une transaction entre parties liées, nommer les inspecteurs pour vérifier la transaction, et demander l'annulation de la transaction si elle devrait se révéler déloyale. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Transfert de propriété, Obtention de prêts (information sur le crédit), Protection des investisseurs minoritaires Rang Doing Business 2015 : 22 Rang ajusté Doing Business 2014 : 25 Distance de la frontière (points) DB2015 : 76.8 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 75.1; amélioration: 1.7 Cisjordanie et Gaza La Cisjordanie et Gaza ont rendu le paiement des impôts plus facile en introduisant la possibilité pour les entreprises de faire soit un ou quatre acomptes d'impôt sur le revenu des sociétés. Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Paiement des taxes et impôts Rang Doing Business 2015 : 143 Rang ajusté Doing Business 2014 : 139 Distance de la frontière (points) DB2015 : 53.6 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 53.0; amélioration: 0.6 Yémen, République du Dans la République du Yémen, le commerce transfrontalier est devenu plus difficile du fait d une gestion portuaire inefficace. (rendu plus difficile) Rang Doing Business 2015 : 137 Rang ajusté Doing Business 2014 : 135 Distance de la frontière (points) DB2015 : 54.8 Distance de la frontière ajustée (points) DB2014 : 54.9; amélioration: 0.1

5 A propos de ce rapport Doing Business, rapport annuel phare de la Banque Mondiale, examine les régulations qui affectent les différentes étapes de la vie d une entreprise, allant de la création d entreprise, au commerce transfrontalier, en passant par le paiement des taxes et la résolution de l insolvabilité. Le classement global sur la facilité à faire des affaires est le résultat de l analyse de 10 indicateurs dans les 189 économies. Doing Business ne mesure pas l ensemble des facteurs liés à l environnement des affaires qui sont important pour les entreprises ou les investisseurs. Par exemple, le rapport ne tient pas compte de la qualité de la gestion du système fiscal, certains facteurs de stabilité macroéconomiques, de la qualification de la main-d œuvre ou de la résilience des marchés financiers. Les résultats du rapport ont encouragé des débats sur la législation des affaires à travers le monde et de nombreuses études ont été faites sur la corrélation entre les régulations qui répondent aux besoins des entreprises et le développement économique dans les économies. Chaque année, l équipe Doing Business s efforce d affiner la méthodologie et améliorer la collecte, l analyse et la sortie des données. Au fil des ans, le projet a bénéficié des commentaires et avis de nombreux intervenants. Avec pour objectif principal de fournir une base objective à la compréhension et l amélioration de l environnement règlementaire local pour les entreprises à travers le monde, le projet est soumis à des examens rigoureux permettant d assurer sa qualité et son efficacité. Le rapport de cette année marque la 12eme Edition de la série de rapports Doing Business. Pour plus d informations sur les rapports de Doing Business, vous pouvez visiter notre site doingbusiness.org et nous rejoindre sur Facebook : doingbusiness.org/facebook. A propos du Groupe de la Banque mondiale Le Groupe de la Banque mondiale joue un rôle central dans l effort mené à l échelle internationale pour éradiquer l extrême pauvreté et stimuler une prospérité commune. Le groupe comprend 5 institutions étroitement associées : la Banque Mondiale, qui comprend la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développent (BIRD) et de l Association Internationale pour le Développement (AID), la Société Financière Internationale (SFI), l Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (AMGI), et le Centre International pour le Règlement des Différends relatifs aux Investissements (CIRDI).Ces institutions travaillent main dans la main dans plus de 100 pays pout fournir des financements, des conseils et autres solutions afin d aider les pays à faire face aux enjeux de développement les plus urgents. Pour de plus amples informations vous pouvez visiter nos sites et Pour plus d information sur Doing Business 2015, veuillez contacter: Nadine Ghannam +1 (202) Hyun Kyong Lee + (202) Contacts au niveau régional pour Doing Business 2015: Moyen-Orient et Afrique du Nord Olena Harmash Lara Saade +1 (202)

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Le Centre MENA pour la Compétitivité

Le Centre MENA pour la Compétitivité Le Centre MENA pour la Compétitivité Programme MENA-OCDE pour l Investissement 31 mars 2010, Tunis Division Développement du Secteur Privé Agenda 1. Aperçu et objectifs 2. Activités et programme de travail

Plus en détail

Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale

Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale L Albanie a rendu le paiement des taxes et impôts plus facile et moins cher pour les entreprises

Plus en détail

Les relations commerciales entre les pays méditerranéens

Les relations commerciales entre les pays méditerranéens Les relations commerciales entre les pays méditerranéens Giorgia Giovannetti Directrice du volet «Développement» du Programme de gouvernance mondiale Centre d études Robert Schuman Institut universitaire

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Moyen-Orient et Afrique du Nord : définir la voie à suivre

Moyen-Orient et Afrique du Nord : définir la voie à suivre Moyen-Orient et Afrique du Nord : définir la voie à suivre Deux ans après le début du «Printemps arabe», de nombreux pays de la région MOANAP 1 endurent encore des transitions politiques, sociales et économiques

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Sommaire INVESTIR AU MAROC

Sommaire INVESTIR AU MAROC INVESTIR AU MAROC Sommaire Profil du pays 3 Économie du Maroc 3 Infrastructures 4 Axes de développement majeurs du Maroc 6 Avantages comparatifs du Maroc 6 Incitations pour les investisseurs étrangers

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Un parcours non encore achevé : La réforme de l éducation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Un parcours non encore achevé : La réforme de l éducation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord RAPPORTS SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RÉGION MENA Un parcours non encore achevé : La réforme de l éducation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord Résumé analytique BANQUE MONDIALE Washington 2007 The International

Plus en détail

Aperçu de la régulation postale dans la région arabe. Introduction

Aperçu de la régulation postale dans la région arabe. Introduction Aperçu de la régulation postale dans la région arabe Introduction Ce chapitre a trait à la région arabe, qui se caractérise par une grande diversité tant en ce qui concerne les modèles organisationnels

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS

COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS Réf.: 25_2014/SEA/120514 COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS +usiness 2015 Pour une Règlementation SMART de l Environnement des Affaires

Plus en détail

REFORMES OPEREES PAR LE GOUVERNEMENT POUR L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN RDC

REFORMES OPEREES PAR LE GOUVERNEMENT POUR L AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN RDC république démocratique du congo Ministère du Plan et Révolution de la Modernité Agence Nationale pour la Promotion des Investissements ANAPI REFORMES OPEREES PAR LE GOUVERNEMENT POUR L AMELIORATION DE

Plus en détail

1ère demande. La demande doit être déposée au Service Etrangers de la Préfecture.

1ère demande. La demande doit être déposée au Service Etrangers de la Préfecture. F.13B Carte de Séjour Temporaire «Vie Privée et Familiale» Liens personnels et familiaux 1ère demande Article L.313-14 du CESEDA Admission exceptionnelle au séjour Démarche La demande doit être déposée

Plus en détail

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉFORMES 2014 ET TEXTES Y AFFÉRENTS FOCUS DOING BUSINESS 2015

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉFORMES 2014 ET TEXTES Y AFFÉRENTS FOCUS DOING BUSINESS 2015 TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉFORMES 2014 ET TEXTES Y AFFÉRENTS FOCUS DOING BUSINESS 2015 No. LIBELLE DE LA REFORME DESCRIPTION DE LA REFORME NATURE DU DOCUMENT DATE DE MISE EN VIGUEUR Indicateur 1 : Création

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale République des Seychelles Situation générale 1. Géographie La Républiques des Seychelles est un archipel composé de 115 îles, situé au nord-est de Madagascar. L île la plus importante est l île de Mahé.

Plus en détail

Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale.

Une publication conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale. 2013 Banque internationale pour la reconstruction et le développement/la Banque Mondiale 1818 H Street NW, Washington, DC 20433 Téléphone : 202 473 1000 ; Site Internet : www.worldbank.org Certains droits

Plus en détail

Les réseaux haut débit dans la région MENA : pour une accélération de l Internet haut débit

Les réseaux haut débit dans la région MENA : pour une accélération de l Internet haut débit . Les réseaux haut débit dans la région MENA : pour une accélération de l Internet haut débit.. Transport, Eau et Infrastructure AFRIQUE DU NORD ET MOYEN ORIENT. Natalija Gelvanovska Dr.Michel Rogy Carlo

Plus en détail

- Article R.314-3 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié

- Article R.314-3 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié F.17 Carte de Résident Renouvellement - Article R.314-3 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié Démarche La demande doit être déposée au Service Etrangers de la Préfecture situé au

Plus en détail

Sommaire INVESTIR AU MAROC

Sommaire INVESTIR AU MAROC INVESTIR AU MAROC Sommaire Profil du pays 3 Économie du Maroc 3 Infrastructures 4 Axes de développement majeurs du Maroc 6 Avantages comparatifs du Maroc 6 Attractivité des investissement Directs Etrangers

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français. Si marié : carte nationale d'identité ou passeport de votre conjoint.

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français. Si marié : carte nationale d'identité ou passeport de votre conjoint. F.23 Carte de Séjour Temporaire «Vie Privée et Familiale» ------- Rente d'accident du travail ou de maladie professionnelle -articles L.313-11 al.9 & R.313-20 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre

Plus en détail

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français.

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français. F.35 Carte de Séjour Temporaire «Vie Privée et Familiale» «Conjoint de Scientifique» -articles L.121-1, L.121-3 et L.313-8 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié Démarche La demande

Plus en détail

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Evaluation de l impact des indicateurs du Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Janvier 205 TABLE DE MATIERES I. Introduction... II. La Méthodologie... 3 III. Analyse Empirique...

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

IV - Domaine social 1 - Accords de circulation et de réadmission des personnes

IV - Domaine social 1 - Accords de circulation et de réadmission des personnes IV - Domaine social 1 - Accords de circulation et de réadmission des personnes 20 septembre 1955-17 janvier 1956 : Échange de notes constituant accord au sujet de la gratuité des visas accordés aux personnels

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Passeport en cours de validité avec copie des pages relatives à l'identité, validité et visa d'entrée en France.

Passeport en cours de validité avec copie des pages relatives à l'identité, validité et visa d'entrée en France. F.36 Carte de Séjour Temporaire «Scientifique - Chercheur» ---------- Première demande (Changement de statut) -articles L.313-8 & R.313-11 à R.313-13 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968

Plus en détail

L Union des Femmes Investisseurs Arabes est une entité dépendant de la Ligue Arabe.

L Union des Femmes Investisseurs Arabes est une entité dépendant de la Ligue Arabe. 1 1 2 2 Qui est l Union des Femmes Investisseurs Arabes? FICHE D IDENTITÉ L Union des Femmes Investisseurs Arabes est une entité dépendant de la Ligue Arabe. Elle a été créée par l Union économique arabe

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Évaluation sur la base du Small Business Act pour l Europe Tunis, 10 Septembre 2014 Ordre du jour 1. Introduction et objectifs 2. Méthodologie

Plus en détail

GUIDE DES AVANTAGES FISCAUX

GUIDE DES AVANTAGES FISCAUX Mai 2008 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION GENERALE DES DOUANES DIRECTION DE LA VALEUR ET DE LA FISCALITE SOUS DIRECTION DE LA FISCALITE ET DU TARIF GUIDE DES AVANTAGES FISCAUX

Plus en détail

Hightech Payment Systems en bref

Hightech Payment Systems en bref Hightech Payment Systems en bref Mission Fourniture de solutions de paiement électronique multi-canal Quelques Chiffres +100 collaborateurs dont 85 Ingénieurs et Consultants +50 sites installés et 150

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Protection des investisseurs

Protection des investisseurs 47 Création d entreprise Obtention des permis de construire Transfert de propriété Obtention de prêts Protection des investisseurs Paiement des taxes et impôts Commerce transfrontalier Exécution des contrats

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Chercheurs doctorants et post-doctorants en sciences politiques/relations internationales/économie

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

L assurance islamique ou Takaful : A-t-elle un avenir en Algérie?

L assurance islamique ou Takaful : A-t-elle un avenir en Algérie? L assurance islamique ou Takaful : A-t-elle un avenir en Algérie? Mr Toufik CHEDDADI General Manager FIRST ASSUR Broker/ Alger Introduction Cet article vise à introduire le concept et l'industrie du Takaful

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT Date 22/05/2014 Pays: Maroc Description de la mission: Consultant(e) National(e): Évaluation nationale du cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

Appel à candidatures pour le recrutement d enseignants expatriés du second degré à la rentrée 2013

Appel à candidatures pour le recrutement d enseignants expatriés du second degré à la rentrée 2013 Le 5 avril 2013 Appel à candidatures pour le recrutement d enseignants expatriés du second degré à la rentrée 2013 L Agence pour l enseignement français à l étranger lance un appel à candidatures pour

Plus en détail

Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org

Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org Nous tenons à vous remercier pour votre collaboration au projet Doing Business. Votre contribution et votre expertise dans le domaine de la

Plus en détail

Réalisations d IFC dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2013

Réalisations d IFC dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2013 Réalisations d IFC dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord Octobre 2013 Résumé des activités Plus de deux ans après le «Printemps arabe», de nombreux pays de la région Moyen-Orient et Afrique du

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Revue de presse du lundi 26 février 2007

Revue de presse du lundi 26 février 2007 Revue de presse du lundi 26 février 2007 Journal : EL MOUDJAHID Titre : La solution BlackBerry de Djezzy consacrée à Barcelone Journal : LE SOIR Titre : Djezzy lance le Web SMS : 10 textos gratuits par

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REFORMES DU GOUVERNEMENT DU BENIN VISANT L AMELIORATION DU CLIMAT

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

HSBC Receivables Finance

HSBC Receivables Finance HSBC Receivables Finance A strength for a Global & Sustainable Business Lionel CHOURAKI Directeur Commercial Adjoint STRATEGIE DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES AFFACTURAGE: LEVER DU CASH EN TOUTE SIMPLICITE

Plus en détail

Solution Progiciel de Gestion Intégrée

Solution Progiciel de Gestion Intégrée Solution Progiciel de Gestion Intégrée INTEGRATED DIGITAL SYSTEMS 2014 Notre savoir-faire en développement des solutions de PGI remonte en 1991. La Gamme de Logiciels Financiers LIBRA a été implémentée

Plus en détail

Vers une meilleure gouvernance au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Vers une meilleure gouvernance au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT AU MOYEN-ORIENT EN AFRIQUE DU NORD. Vers une meilleure gouvernance au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Améliorer l inclusivité et la responsabilisation. LA BANQUE MONDIALE

Plus en détail

Tunisie un pays où il est aisé de faire des affaires. Tunisie : L indice IACE de confiance des affaires fait une envolée de 18%

Tunisie un pays où il est aisé de faire des affaires. Tunisie : L indice IACE de confiance des affaires fait une envolée de 18% Tunisie un pays où il est aisé de faire des affaires Première en Afrique du Nord, devant l Egypte (94 e ), le Maroc (114 e ), l Algérie (136 e ) et la Mauritanie (165 e ) la Libye n étant pas considérée

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Fournisseur d'opportunités depuis 2002! www.tunipages.com

Fournisseur d'opportunités depuis 2002! www.tunipages.com www.tunipages.com ü Appels d'offres ü Ventes aux enchères ü Annuaire professionnel (Web & papier) ü Prospection de nouveaux clients par e-mailing ciblé ü Exposition de produits & services ü Annonces professionnelles

Plus en détail

pour le DéveloppeMEnt Economique en Afrique Accord Général Portant création de la Banque Arabe pour le DéveloppeMEnt

pour le DéveloppeMEnt Economique en Afrique Accord Général Portant création de la Banque Arabe pour le DéveloppeMEnt Banque Arabe pour le DéveloppeMEnt Economique en Afrique Accord Général Portant création de la Banque Arabe pour le DéveloppeMEnt Economique en Afrique (BADEA) JUILET 2009 2 Banque Arabe pour le Développement

Plus en détail

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Présentation du Secteur Privé à Djibouti Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Mars 2013 Site internet : - 1 - Table des Matières 1 Généralités 1.1. Description du secteur privé

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

Calcul des facteurs exogènes Variation dans les comptes de stabilisation tarifaire (000 $)

Calcul des facteurs exogènes Variation dans les comptes de stabilisation tarifaire (000 $) Variation dans les comptes de stabilisation tarifaire (000 $) (Section 3.1.4 du mécanisme incitatif, page 15) 1 Calcul de l'exogène en vertu d'un amortissement linéaire 5 ans: 2 Amortissement 2008 Gaz

Plus en détail

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement.

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Du 04 au 15 Mai 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Report du lancement de la plateforme T2S. Agrément de 10 CCP

Plus en détail

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 CEA-AN/AH/FD/10/3 Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 LE

Plus en détail

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE Une entreprise est une entité économique et sociale qui permet la production et la vente de biens et de services répondant à un besoin par le biais de

Plus en détail

Les formes juridiques et autres références utiles

Les formes juridiques et autres références utiles Les formes juridiques et autres références utiles L'Immatriculation (ou enregistrement) **Le promoteur exploitant une entreprise sous son nom personnel n est pas tenu de s immatriculer. Par exemple : Jeanne

Plus en détail

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT)

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) UNESCWA ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) AYADI Lotfi SELLLAMI Noureddine Décembre 2014 PLAN Résumé Méthodologie

Plus en détail

CONDITIONS D'UTILISATION

CONDITIONS D'UTILISATION CONDITIONS D'UTILISATION Ferrero Trading Lux SA opère plusieurs sites pour informer les consommateurs sur nos marques, en particulier kinderchocolate.me ou kinderchocolate-me.com et nutella-me.com. Veuillez

Plus en détail

Travaux du CMI : économie de la connaissance et politiques d innovation dans les pays arabes. Cas tunisien

Travaux du CMI : économie de la connaissance et politiques d innovation dans les pays arabes. Cas tunisien Travaux du CMI : économie de la connaissance et politiques d innovation dans les pays arabes. Cas tunisien Latifa Belarbi, consultante, Banque mondiale, CMI Marseille Conférence Finale ETC Tunis, 19 Février

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2013/5 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 4 septembre 2013 Français Original: anglais Rapport de la réunion

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Company

Wealth & Tax Planning Private Company Wealth & Tax Planning Private Company Parties dans une Private Company Structure simplifiée Mandant = Actionnaire Procure des recommandations Conseil d administration Les actions peuvent être détenues

Plus en détail

APPEL A CONTRIBUTION

APPEL A CONTRIBUTION Comité des bailleurs de fonds pour le développement de l'entreprise CONFÉRENCE CONSULTATIVE RÉGIONALE EN AFRIQUE Créer de meilleurs environnements des affaires pour le développement des entreprises : leçons

Plus en détail

Obtention de prêts - Registre Public d'information sur le Crédit www.doingbusiness.org

Obtention de prêts - Registre Public d'information sur le Crédit www.doingbusiness.org Obtention de prêts - Registre Public d'information sur le Crédit www.doingbusiness.org Bonjour, Nous vous remercions pour votre participation au projet Doing Business. Votre expertise dans le domaine d

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

Entreprendre dans un monde plus transparent

Entreprendre dans un monde plus transparent BANQUE MONDIALE 2012 Entreprendre dans un monde plus transparent COMPARAISON DES RÉGLEMENTATIONS QUI S APPLIQUENT AUX ENTREPRISES LOCALES DANS 183 ÉCONOMIES 2011 Banque internationale pour la reconstruction

Plus en détail

TENDANCES DANS LE COMMERCE DE MARCHANDISES INTERNATIONAL : UN EXAMEN DES PAYS MEMBRES DE L'OCI

TENDANCES DANS LE COMMERCE DE MARCHANDISES INTERNATIONAL : UN EXAMEN DES PAYS MEMBRES DE L'OCI ORGANISATION DE LA CONFÉRENCE ISLAMIQUE CENTRE DE RECHERCHES STATISTIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES ET DE FORMATION POUR LES PAYS ISLAMIQUES PERSPECTIVES DE L'OCI Juin 8 TENDANCES DANS LE COMMERCE DE MARCHANDISES

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

Restructuration, mise à niveau et compétitivité industrielle

Restructuration, mise à niveau et compétitivité industrielle GUIDE MÉTHODOLOGIQUE: Restructuration, mise à niveau et compétitivité industrielle ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL économie environnement emploi GUIDE MÉTHODOLOGIQUE: Restructuration,

Plus en détail

Textes de référence : articles 223-1, 223-2 et 223-9 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 223-1, 223-2 et 223-9 du règlement général de l AMF Position AMF n 2009-14 Information financière diffusée par les sociétés en difficulté Textes de référence : articles 223-1, 223-2 et 223-9 du règlement général de l AMF L Autorité des marchés financiers,

Plus en détail

Obtention de prêts - Registre Public de Crédit Economy www.doingbusiness.org

Obtention de prêts - Registre Public de Crédit Economy www.doingbusiness.org Obtention de prêts - Registre Public de Crédit Economy www.doingbusiness.org Cher contributeur, Nous voudrions vous remercier pour votre collaboration. Votre expertise dans le domaine d information sur

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

Liste des Participants

Liste des Participants 1 This document only exists in French. Este documento sólo existe en francés Dix-neuvième session de la Conférence quadriennale et statutaire des Commissions nationales arabes et Consultation du Directeur

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Mise en œuvre du «Small Business Act» pour l Europe dans le bassin méditerranéen au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 2014

Mise en œuvre du «Small Business Act» pour l Europe dans le bassin méditerranéen au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 2014 IX RÉUNION MINISTÉRIELLE DE L UNION POUR LA MÉDITERRANÉE SUR LA COOPÉRATION INDUSTRIELLE EURO-MEDITERRANÉENNE 19 février 2014 Mise en œuvre du «Small Business Act» pour l Europe dans le bassin méditerranéen

Plus en détail

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Education Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Comment passer de "bon" à "très bon"? "Les clés de l amélioration des systèmes scolaires" est le titre du nouveau rapport publié par McKinsey

Plus en détail

Certificats de dépôt :

Certificats de dépôt : Certificats de dépôt : Ils rehaussent la valeur des marchés émergeants DANS CE NUMÉRO Avant-propos 4 Note de synthèse 5 Introduction 5 Performance des CD cotés 7 Performance des CD hors cote 11 Impact

Plus en détail

Redressement et stabilisation du cadre. Reformes structurelles de l économie Reformes des finances publiques Bonne gouvernance

Redressement et stabilisation du cadre. Reformes structurelles de l économie Reformes des finances publiques Bonne gouvernance Avant - Économie congolaise caractérisée par un tissu industriel délabré - Infrastructures socio-économiques de base détruites - Inflation galopante - Monnaie chancelante Après - Ambitieux programme de

Plus en détail