BEC-BENCHMARKING (Benchmarks inclus dans le club des Brand Managers) Exemple Veille Stratégique n 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BEC-BENCHMARKING (Benchmarks inclus dans le club des Brand Managers) Exemple Veille Stratégique n 1"

Transcription

1 Sptmbr 2006 BEC-BENCHMARKING (Bnchmarks inclus dans l club ds Brand Managrs) Exmpl Stratégiqu n 1 BEC-institut Branding Exprts Cntr

2 BEC-institut Concurrntill Spt Présntation d la vill stratégiqu t du BEC- BENCHMARKING. Contxt pour la marqu Qustions posés pour la marqu stratégiqu mis n plac pour la marqu I. concurrntill 3 marqus d lingri Synthèss II. stratégiqu: marqu ayant u à répondr aux mêm problématiqus qu la marqu 1. Marqu xpérintill 2. Marqu rvitalisé Sommair 3. Marqu qui a su crér un univrs féminin global Synthès ds 2 vills sur l plan transactionnl, rlationnl, aspirationnl t «brand-advrtising». 2

3 BEC-institut Concurrntill Spt Présntation d la vill stratégiqu Dans l cadr du Club ds Brand managrs, BEC-institut offr à ss adhérnts un vill concurrntill t stratégiqu (BEC-BENCHMARKING) Méthod d la vill: L étud d 3 marqus concurrnts (choisis par l mmbr) L étud d 3 marqus d un sctur différnt ayant u à répondr à un ou ds problématiqu(s) similair(s) (choisis par l mmbr) Suivi smstril ds produits/nsigns/marqus sur Intrnt t physiqumnt. Périodicité d la vill: La vill à liu 2 fois par an Ell s analys à partir d un suivi Intrnt t In situ L mmbr put décidr d modifir l suivi d un ou plusiurs marqus d la vill 3

4 BEC-institut Concurrntill Spt Contxt pour la marqu étudié Un marqu d lingri haut d gamm français Dstiné aux fmms d 40 ans C st un marqu intrnational Son circuit d distribution st viillissant t la frin dans son dévloppmnt (surtout n Franc) La marqu vut dévloppr un circuit d distribution n propr Nécssité d rajunir son imag t d s rvitalisr 4

5 BEC-institut Concurrntill Spt Qustion posés pour la marqu Mttr n plac un vill concurrntill t analysr ls facturs clés succès dans la lingri Nourrir la réflxion sur ls problématiqus d la marqu autour ds thèms suivants : Commnt crér un liu xpérintil? Commnt crér un univrs féminin global? Commnt rvitalisr un marqu prçu comm viillissant? 5

6 BEC-institut Concurrntill Spt concurrntill t stratégiqu mis n plac Marqus d lingri analysés: Womn'Scrt Victoria s Scrt La Prla Marqus ayant u ds problématiqus similairs: Marqu xpérintill : Résonancs Marqu transgénérationnll, rvitalisé : Burbrry Marqu qui à su crér un univrs féminin global: Dssang 6

7 I. concurrntill Marqus d Lingri Womn scrt Victoria s Scrt La prla

8 BEC-institut Concurrntill Spt Constat: Marqus d lingri Un univrs d la lingri très concurrntil D nouvaux acturs (vnus du lux ou ds chaîns intégrés) qui attaqunt ls acturs traditionnls Il faut êtr capabl d s différncir, tout n tirant profit ds bst practics du marché Problématiqu: Quls sont ls évolutions t ls nsignmnts à tirr ds marqus concurrnts t forts du marché d la lingri? Marqus choisis: Woman scrt: crér un univrs féminin Victoria s Scrt: dvnir la marqu ds Fmms La Prla: dvnir un marqu d lux t d séduction 8

9 BEC-institut Concurrntill Spt Womn Scrt Problèm posé : Commnt dvnir un marqu d référnc dans l univrs d la fmm? Solution : Crér un gamm d produits larg t accssibl Axr l dévloppmnt d la marqu sur l dévloppmnt à l intrnational Résultat : Un croissanc annull d 12% 9

10 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés Un marqu spagnol qui s dévlopp avc succès à l intrnational : Magasins n propr (fort dévloppmnt à l intrnational avc ds franchisés) 129 magasins n Espagn t près d 200 magasins n Europ dont 5 n Franc Fort présnc n Europ L sit wb t la boutiqu n lign : un ds moyns d communication l plus important d la société visits par jours Environ clints dpuis la création 10

11 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès (1) Un gamm d produits larg : Lingri t lingri d nuit Prêt-à-portr fmm t nfants Vêtmnts d sport t chaussurs d sport (baskts) Produits cosmétiqus Plag Produits futur maman Chaussant (bas...) Accssoirs: Pluchs, Sacs t trousss, agndas t port-monnais, accssoirs pour la maison, luntts, parapluis, écharps bonnts - gants Ds idés qui naissnt du dsign xclusif, d la millur qualité t ds prix imbattabls. 11

12 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès (2) La philosophi d la marqu : Crér d nouvlls idés pour améliorr la qualité d vi ds fmms t répondr à lurs bsoins Signatur : «Un marqu invnté par t pour ls fmms.» Un sgmntation d l offr produit par styl: Harmony, fminity, funny, casual, kids, hot scrt, basics, outlt 12

13 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 13

14 BEC-institut Concurrntill Spt Victoria s s Scrt Problèm posé : Solution : Commnt crér t imposr la marqu ds fmms? L dévloppmnt d un univrs global xclusivmnt dédié aux fmms Un moyn d communication original : ls défilés rtransmis sur l nt t à la télévision Résultat : Un marqu très médiatiqu qui rncontr un vif succès 14

15 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (1) Un marqu américain créé n 1977 qui a dévloppé un univrs global autour d la fmm : Soutin-gorg Bas Nuit pyjamas, ling d lit, chaussons, pignoirs, Prêt à portr + accssoirs (montrs, bijoux, ) Chaussurs Maillots d bain Bauté : parfums (homms t fmms), maquillag, soins, accssoirs, Gift shop 15

16 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (2) D nombruss ligns d lingri sgmntés par styl t par matièr pour ls Victoria s scrt collctions... Body by Victoria/ Vry sxy/ Prtty cotton, Scond skin satin/ Angl s by Victoria s scrt/ Th miracl bra, Ds collctions d dsignrs: Chantal Thomas, Robrto Cavalli,... Et sgmntés par catégori/ occasion Distribution: Boutiqu n lign Vnt par corrspondanc Distribution aux USA : Près d 1000 boutiqus n propr sgmntés lingri/ bauté 16

17 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès Ds défilés qui ont contribué au succès d la marqu: ls «Victoria s Scrt Fashion Shows» Rtransmis sur l nt t à la télévision Ls plus grands mannquins du mond : Naomi Campbll, Latitia Casta, Eva Hrzigova... Un styl, un xpérinc Victoria s Scrt : l «Fun» Un marqu moyn d gamm: n moynn 35-45$ pour un soutin-gorg (sauf collctions d dsignrs) L magasin phar d la marqu : Hrald Squar à Nw York 17

18 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 18

19 BEC-institut Concurrntill Spt La Prla Problèm posé : Commnt dvnir un marqu d lux mblématiqu d la séduction? Solution : Dévloppr un marqu très aspirationnll avc un idntité très fort. Résultat : Ds tntativs d xtnsion qui n ont pas toujours u ls résultats spérés (parfums, prêt-à-portr) 19

20 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu 1954 : Création d un corstri La Prla par Ada Masotti à Bologn 2001 : Ouvrtur d un show room à Milan : La Prla Show room 2004 : Ouvrtur d un magasin La Prla à Nw York d 135m² 2005 : Lancmnt d Occhi Vrdi, la lign d lingri pour adolscnts 20

21 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (1) Un marqu italinn haut gamm vnu du mond d la lingri qui a dévloppé d nombruss catégoris d produits : Lingri : l prmir produit d la Prla Parurs, port-jartlls, lingri d nuit Accssoirs : masqu, string avc pndntif Svarowski La Prla whit box: nsmbl pour nuit d noc Prêt-à-portr t lign d golf Lign d bain Accssoirs: Gamm d luntts, parfums, chaussurs, «lgwar» (bas, collants, chausstts, ) Pour homms: marqu Grigioprla chaussons, paréo, pignoir 21

22 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (2) Un distribution sélctiv : Résau d boutiqus n propr dans ls grands capitals mondials Grands magasins ds grands capitals mondials Boutiqu n lign: «Glam on wb» Nombruss autrs marqus signés la prla ou la Prla Fashion group: Malizia, Marvl; Aquasuit, Junior... Ligns pour homm : Grigioprla Noir: l CD la prla Un catalogu/ magazin 22

23 BEC-institut Concurrntill Spt La Lingri Facturs clés d succès La lingri : différnts ligns d produit conçus autour d univrs d inspiration (Éditions limités) : Malizia by Prla La Prla Black labl : un lign d lingri «sxy-chic» La Prla Glamour : la lign d lingri La Prla studio Jwl bra- L lin joaillri-lingri Occhi Vrdi : la lingri pour ls adolscnts Ds ligns qui rgroupnt ds produits d lingri, lingri d nuit t maillots d bain è La lingri dssus-dssous è Crér d la bauté 23

24 BEC-institut Concurrntill Spt Ls liux d rncontr avc ls fmms - Facturs clés d succès 2 concpts d magasins : La Prla Exprinc: La Prla «classiqu»: connu dans l mond ntir La Prla Black Labl: ouvrtur à NY t à Las Vgas : Dux magasins d 135m² nviron Un architctur avant gardist. Pu d produits n xposition mais un sall d rlaxation avc écrans prmttant d visualisr ls défilés. An nvironmnt with a mystrious and sductiv atmosphr, 130 squar mtrs insid th Forum Shop Casars at Las Vgas, mbllishd with Italian crystal glass candlabrums and ovrsiz mirrors claiming th back of th rd and pink vlvty walls contrasting with othr aubrgin walls. This is th scond concpt stor signd La Prla Black Labl aftr th on of th Matpacking District of Nw York. 24

25 BEC-institut Concurrntill Spt Ls liux d rncontr avc ls fmms - Facturs clés d succès Un show room d 1200m² à Milan inauguré n 2001 : la Prla Show Room Voir touts ls collctions «All of th La Prla collctions can b found in this on plac, ach collction prsntd in it s own island within th stor complmnting th rang individuality». 25

26 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 26

27 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts (1) Ls marqus ssaynt d s différncir par: Ds stratégis d distribution différnts : GMS/ marqus nsigns/ marqus sans nsigns/ vnt par Intrnt Ds offrs produit différnts: Création d gamms/ innovation Dévloppmnt d trritoirs plus largs Au minimum d la lingri + nuit t/ ou plag Ds produits prochs du trritoir lingri Ds dévloppmnts d accssoirs, d parfums, d produits d bauté, voir d prêt-à-portr 27

28 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts (2) Ls marqus ssaynt d s différncir par : (suit) Lur positionnmnt t trritoir d communication Ex: la séduction: Aubad/ la bauté: Simon Pérèl/ la snsualité audacius: Barbara, Lur nivau d valur Ls marqus haut d gamm: La Prla, Ls marqus moyn d gamm: Victoria s Scrt Ls marqus accssibls: Womn s scrt L âg d lur cibl L gnr : Adolscnts + juns adults: H&M Lingri, Princss Tam- Tam ans: Darjling, Aubad Plus d 40 ans : Playtx, Chantll lingri féminin t masculin: Dim, Calvin Klin, + Aubad (récnt xtnsion sur l homm) 28

29 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat transactionnl» La disponibilité: ls liux d vnt sont multipls la clint doit êtr sûr d trouvr l produit qu ll désir dans l magasin d la marqu Ls srvics associés: Ls marqus multiplint ls srvics Sous form d consils D collctions complèt (sous-vêtmnts t chaussurs assortis...) 29

30 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat rlationnl» L accompagnmnt: Ls marqus sont accompagnatrics, il n y à pas d rlation mèr-fill ou «bonn copin» La marqu accompagn la fmm dans son intimité t dans sa vi public: la multiplication ds gamms t produits ntraîn dans un rlation qui n concrn plus uniqumnt la lingri 30

31 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat aspirationnl» L épanouissmnt: Ls fmms puvnt xprimr librmnt lur féminité 31

32 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt brand/advrtising advrtising Ls publicités font parti du rflt d la marqu Ells mttnt n avant l styl d la marqu (plutôt qu d rélls valurs) La cibl (plutôt jun) La librté d la fmm 32

33 BEC-institut Concurrntill Spt Warning pour la marqu Evitr d viillir avc sa cibl La lingri st un produit tchniqu, il faut savoir allir tchniqu t snsualité. Attntion à l arrivé d nouvaux acturs issus d autrs univrs (marqus d prêt-àportr, d lux, d sport...) 33

34 II. stratégiqu 1. Marqu xpérintill: Résonancs 2. Marqu rvitalisé: Burbrry 3. Marqu qui a su crér un univrs féminin global: Dssang

35 stratégiqu 1. Marqu xpérintill

36 BEC-institut Concurrntill Spt Constat: Marqu xpérintill Actullmnt la marqu étudié st distribué dans ds boutiqus multimarqus Ell chrch à dévloppr ss proprs points d vnts, à avoir plus d proximité avc ss clints Problématiqu: Commnt crér un liu différnciant, un boutiqu qui s démarqu ds boutiqus d lingri actulls Marqu choisi: Résonancs: un boutiqu xpérintill t concptull, qui rapproch l consommatur t la marqu 36

37 BEC-institut Concurrntill Spt Problèm posé: Résonancs Commnt réunir un variété d produits sans lins apparnts autour d un marqu-nsign? Solution: Surfr sur l markting ds origins, l rtour aux sourcs, t l mttr n scèn à travrs l xpérinc consommatur Résultat: Déjà 9 magasins dans tout la Franc n moins d 6 ans d xistnc 37

38 BEC-institut Concurrntill Spt Résonancs Créé n 2000, la marqu Résonancs propos un sélction d produits intmporls pour apprécir sa maison t s fair plaisir. Un organisation ds magasins par univrs : Bain d plaisir : accssoirs t équipmnts d la sall d bain, txtil d bain, produits d thalasso Bauté au naturl : ds soins (chvux, visag, corps...) t ds produits pour Hammam Détnt pur : accssoirs d détnt En plin form : aromathérapi, luminothérapi, traitmnt d l air... Alimntation sain : alimnts (pâts, pains, farin...) Cultur Bin-êtr : CD d rlaxation, livrs... Bonns affairs 38

39 BEC-institut Concurrntill Spt L concpt ds magasins facturs clés d succès Un décor intmporl n bois brut t aux forms simpls qui abritnt un séri d piècs comm dans un appartmnt : Cuisin, sall d bains, quincaillri, bricolag, librairi Mubls n bois clair avc un signalétiqu à l ancinn ncadré d zinc Un librairi comm un salon bibliothèqu avc ds murs d livrs, un tabl cntral t ds canapés d cuir pour prndr l tmps d choisir t d s installr confortablmnt. Dans l spac Sall d Bains, un bruit d au srpntant sur un mur d carrlag. Ds consillrs vêtus d tablirs d artisans à l ancinn, Donnr un sns au produit pour rapplr ds souvnirs aux consommaturs (réminiscnc) 39

40 BEC-institut Concurrntill Spt L concpt ds magasins facturs clés d succès 40

41 BEC-institut Concurrntill Spt L offr produit Factur clé d succès Un offr produit basé : Sur l rtour aux racins : Ds objts d qualité issus d un savoir-fair traditionnl : la droguri naturll (lait d cir), Ds produits fabriqués avc ds matièrs «naturlls t sains» Ds packagings à l ancinn è Découvrir ls produits t lur histoir au travrs d notics, brochurs, du discours ds vndurs t ds atlirs d démonstration. Sur ls produits plus modrns : Ds objts pour vivr avc son tmps t profitr plinmnt d tout l confort d sa maison L bin êtr par la luminothérapi, la balnéothérapi... 41

42 BEC-institut Concurrntill Spt Ls atlirs Factur clé d succès Ls «atlirs du Samdi» : Partagr un savoir-fair t ds connaissancs produits : Origin t Dégustation du thé Fair soi-mêm ss pâts... Duré :1h30 chacun Inscription par Intrnt 42

43 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts Dux typs d markting xpérintil : Ls marqus qui s sont construits sur un univrs uniqu n théâtralisant l spac : ls «marqus xpérintills» Ex: Résonancs, naturs & découvrts,... Ls marqus qui font vivr ds xpérincs aux consommaturs à l intériur d lur spac d vnt ou n co-branding avc un autr marqu : Ls Galris Lafaytt Maison (cours d cuisin), Séphora (Séancs d maquillag) Un objctif : fair vivr ds xpérincs uniqus dans un univrs uniqu au consommatur. Mais qui put s traduir d façon différnt : poly-snsorialité, découvrt par l contact, rtour au passé L architctur commrcial t l dsign: rflt t mis n scèn d l imag d marqu 43

44 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 44

45 stratégiqu 2. L univrs L féminin global

46 BEC-institut Concurrntill Spt Marqu univrs féminin Constat: La marqu étudié souhait crér un univrs dédié à la fmm. Problématiqu: Commnt passr d un métir d origin à un univrs féminin global? Marqu choisi: Dssang: l passag du salon d coiffur au concpt d salon d bauté global 46

47 BEC-institut Concurrntill Spt Dssang Problèm Solution Résultat Commnt dévloppr un group puissant dans l univrs d la bauté à partir du métir d coiffur? Adoptr un stratégi d dévloppmnt dynamiqu t d divrsification d l offr autour du concpt d la bauté. L numéro 1 mondial d la haut coiffur t d l sthétiqu 47

48 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu 1954 : Jacqus Dssang ouvr son 1r salon d coiffur sur ls Champs Elysés : Création du 1r résau d franchis français dans l sctur d la coiffur 1990 : Création d la 1èr lign d soins t d maquillag 1992 : Lancmnt ds soins capillairs «Jacqus Dssang Compétnc Profssionnll» 1994 : Création d la 2èm marqu Camill Alban 1999 : Lancmnt d un lign d soins visag t corps Dssang 2002 : Acquisition du résau Frédéric Morno Coiffur 2004 : Ouvrtur du plus grand salon d bauté d Paris, 1000 m : La lign d soins capillairs Jacqus Dssang Compétnc Profssionnll dvint Compétnc Profssionnll Dssang. 48

49 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés L numéro 1 mondial d haut coiffur t d sthétiqu : fmms franchissnt chaqu jour la port d l un d ss Salons d bauté. 510 salons dans 39 pays Plus d 150 instituts t scals bauté DESSANGE 350 points d vnt produits L group Jacqus Dssang Intrnational : 3 marqus Jacqus Dssang Camill Alban Frdric Morno Coiffur Un stratégi d déploimnt du métir d origin vrs un offr d bauté global avc l ambition d dvnir un grand group mondial grâc à 3 axs d dévloppmnt : L xtnsion du résau n Franc t dans l mond L fort dévloppmnt d l activité produits L implantation du concpt d bauté global 49

50 BEC-institut Concurrntill Spt Ds liux pour incarnr la marqu Facturs clés d succès Ds salons d coiffur aux salons dédiés à la bauté d la fmm è Création du concpt d Bauté Global : Salons d coiffur : è Proposr aux fmms, dans un mêm liu propic à la détnt : coiffur, soins capillairs, coulur, maquillag, soins du visag t soins du corps. è Un concpt : l «Bar à shampooing» : un shampooing aux argils d coulur, suivi d un massag du cuir chvlu t suivi d l émulsion t du rinçag à l spac au. Instituts t scals bauté : Sublimr la bauté uniqu d chaqu fmm grâc aux soins sthétiqus : Du massag aux huils ssntills t argils d coulur aux soins drmo-sthétiqus ls plus pointus. 50

51 BEC-institut Concurrntill Spt Ds liux pour incarnr la marqu Facturs clés d succès L plus grand salon d bauté d Paris ouvrt n 2004 avnu Franklin Roosvlt à Paris dans l x- Maison d armuri «Gastinn Rntt» : L «tmpl d la bauté» : 1000m² répartis sur 3 nivaux : L rz-d-chaussé dédié à la coiffur, aux xtnsions t au maquillag Etag infériur ; soins capillairs, prstations tchniqus (coloration, prmannt...) t Institut d bauté, «L institut d la Ros» 1r étag résrvé aux cabins privés VIP Un ptit «concpt stor» : vnt d accssoirs, d bijoux t d produits 51

52 BEC-institut Concurrntill Spt L xprtis d Jacqus Dssang Factur clés d succès Communiqué par Jacqus Dssang lui-mêm au travrs ds publicités : «Tout ma compétnc profssionnll pour vos chvux» L coiffur prsonnl ds stars Rnforcé par la création d ligns d produits : Compétnc Profssionnll Dssang» (n GMS) N 3 du marché ds soins capillairs vndus n GMS Dssang (uniqumnt dans ls salons) : Haut d gamm Un lign d soins visag t corps t un lign d maquillag Phytodss (dans ls différnts salons d coiffur du group) Un lign d soins xprts chvux t corps à bas d'argils colorés t d'huils ssntills, Natural Pigma (dans ls différnts salons d coiffur du group) Coloration sur msur associé à ds après-shampoings t un masqu d bauté t ds shampoings cosméto vitaminés prsonnalisabls à l'infini 52

53 BEC-institut Concurrntill Spt Rvitalisation d la marqu Factur clé d succès Pour ls 50 ans d la marqu : Nouvau Logo Rdynamisation d la marqu par l évolution vrs un nouvau concpt : la bauté global Salons d coiffur Salons d Bauté Création d un franchis-instituts autonom Dévloppmnt du concpt d liu d vnt consil ds produits dans ls salons Ds actions markting ciblés au sin ds grands magasins L objctif st d s positionnr toujours plus fortmnt sur son trritoir d marqu «Prmium». 53

54 BEC-institut Concurrntill Spt Architctur d marqu La marqu-corporat : Dssang intrnational : 3 marqus-nsigns : Jacqus Dssang Camill Alban Frédéric Morno 5 marqus-produits / Compétnc Profssionnll Dssang Dssang Camill Alban Phytodss Natural Pigma 54

55 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts L dévloppmnt d spacs dédiés bauté/bin-êtr doivnt êtr intégrés aux métirs d origins ds marqus Ls xtnsions produits vinnnt rnforcr l xprtis d la marqu vrs son nouvau trritoir 55

56 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 56

57 stratégiqu 3. Marqu rvitalisé t transgénérationnll

58 BEC-institut Concurrntill Spt Constat: Marqu rvitalisé t transgénérationnll La marqu étudié pour un parti d la cibl st prçu comm un marqu moins actull. Problématiqu: Commnt rvitalisr un marqu sans rompr avc ss fondamntaux? Marqu choisi: Burbrry: Dvnir un marqu Trndy t transgénérationnll 58

59 BEC-institut Concurrntill Spt Problèm posé: Burbrry Commnt un marqu ancinn, mais viillissant t ringardisé fin 80 s a-t-ll réussi à s rvitalisr, à rdvnir trndy, t transgénérationnll? Solution trouvé: Résultat: Rcntrr la marqu, rvisitr son patrimoin pour capitalisr sur ss intmporls n ls déclinant pour séduir ls fashion victim Un marqu dynamiqu, porté par ds consommaturs d tous âgs Un CA n très fort hauss (x2 n 2003), important valorisation boursièr 59

60 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu (1) 1856 : Création d l imprméabl par Thomas Burbrry t création d la marqu Burbrry : boutiqu d confction à Basingstok, dans l Hampshir : invntion d la gabardin 1891 : Ouvrtur d la 1èr boutiqu Burbrry à Londrs : L Capitain Amundsn découvr l pôl Sud. Il st équipé d vêtmnts Burbrry : Ls officirs britanniqus portnt ds «trnch coat» (ou vêtmnts d tranchés») invntés par Thomas Burbrry : Invntion du carrau Burbrry. Lancmnt du célèbr Burbrry, imprméabl avc un tissu à carraux bigs, noirs t rougs. 60

61 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu (2) 1955 : Burbrry dvint fournissur attitré d la couronn britanniqu : Burbrry fabriqu ds parapluis, bagags t écharps. Annés 70 t 80 : Ouvrtur d 12 boutiqus aux Etats-Unis. Expansion géographiqu : Burbrry obtint un 2èm garanti royal, ctt fois par l Princ d Galls. Mais viillissmnt, ringardisation d la marqu 1997 : Rnouvau d la marqu : nouvau managmnt t nouvll imag : Lancmnt du 1r parfum Burbrry, «Burbrry Touch». Ouvrtur d nouvlls boutiqus aux Etats-Unis t n Allmagn : Ouvrtur d dux boutiqus à Nw York t un n Espagn : Ouvrtur d un 1èr boutiqu n Itali, à Milan. Lancmnt du parfum «Burbrry Brit» : Ouvrtur d boutiqus à Moscou, n Asi, n Europ 61

62 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clé d succès à l originl du dévloppmnt d la marqu Ds matièrs très innovants Ds signs distinctifs, indissociabls d la marqu, qui font rpèr (l tartan) Un collaboration étroit avc ls plus grands institutions britanniqus t ls plus grands xploraturs d l époqu notoriété, t surtout un imag sérius t d grand qualité. Notammnt: lin avc l Armé britanniqu: trnch coat Un vêtmnt immortalisé au cinéma «an authntic British lifstyl brand» 62

63 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès la rvitalisation d Burbrry 1997: n plin inspiration fiftis, Burbrry frapp son imprimé à carraux sur un bikini porté par Kat Moss, mannquin anglais, égéri à l époqu du parfum Coco Madmoisll d Chanl. Un nouvau managmnt: Ros-Mari Bravo, nouvll PDG ntrprnd un travail important sur la marqu Modrnisation du nom t du logo (Burbrry s Burbrry) Supprssion d un grand nombr d licncs, car la marqu était trop dilué Burbrry n a consrvé qu ds licncs sur ds produits qui avaint du sns pour l ntrpris t sur lsquls ll n avait pas d xprtis 63

64 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès la rvitalisation d Burbrry L ffort principal port sur la rfont ds collctions. nouvlls créations, un nouvau dsign t un campagn d communication rmis au goût du jour t baucoup plus distinctiv. nouvau stylist, Cristophr Baily (formé dans ls studios d Gucci), rdonn à la marqu un imag baucoup plus glamour Un pari: ds collctions ultra haut d gamm, pour fixr Burbrry dans un univrs d lux, t ds accssoirs à la porté d tous, pour fair du chiffr d affairs. marqu d lux démocratiqu = Un stratégi habil: consrvr la clintèl traditionnll tout n attirant d nouvaux habitués, plus juns t branchés grâc à ds vêtmnts traditionnls, déclinés n coulurs pour ls fashion victim Burbrry mis sur ls accssoirs. Casqutts, bobs, écharps, mais aussi collirs d chins ou bodis pour bébés (= 30 % du CA d la marqu) La marqu divrsifi ss collctions pour n pas s nfrmr dans l tartan, t risqur d êtr démodé 64

65 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 65

66 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts Un factur clé d succès : Capitalisr sur ls intmporls d la marqu n ls réintrprétant : L sprit Coco Chanl La réintrprétation du trnch coat t du tartan è Cla prmt aux marqus d dvnir transgénérationnlls n consrvant ls consommaturs traditionnls tout n séduisant ds cibls plus juns t plus «trndy» : è Importanc ds stylists è Importanc ds ambassadurs ou d la marqu è Importanc d la communication t ds «coups d com» 66

67 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat transactionnl» La qualité ds produits Qu c soit dans l optiqu d produits xpérintils ou d univrs féminin, ls marqus étudiés accordnt baucoup d attntion aux nouvaux produits t à l xtnsion d marqu l imag d la marqu st n ju 67

68 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat rlationnl» Un rlation nouvll: Il faut mttr n plac un rlation nouvll axé sur la proximité Proximité physiqu avc ls magasins t ds points d vnt plus grands. Ds produits t srvics prochs du consommatur 68

69 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat aspirationnl» Un aid pour la vi quotidinn: Par l bin-êtr: n particulir au nivau ds produits. Ls grands idés vinnnt du quotidin! Un rtour aux sourcs: gardr un attachmnt au passé pour s rassurr t consolidr l avnir 69

70 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt brand/advrtising advrtising L univrs dans lqul intrvint la marqu s rssnt à travrs ls visuls: Bin-êtr, réintrprétation ds classiqus, Fmm Pour ls boutiqus la communication st ncor plus important dans l liu d vnt: affichs, magazins, vcturs culturls... 70

71 BEC-institut Concurrntill Spt Warning Evitr ls points d vnt trop ptits, un magasin xpérintil doit êtr d taill conséqunt Evitr d fair ds magasins nutrs t dévloppr ds liux d poly-snsorialités Evitr d s laissr nfrmr dans ss produits originls (tout n continuant d s n inspirr) 71

72 concurrntill t stratégiqu Synthès t rcommandations

73 BEC-institut Concurrntill Spt Synthès t rcommandations (1) concurrntill lingri: Ls marqus crént d plus n plus d lurs proprs magasins Il smbl prtinnt d dévloppr son propr circuit d distribution (rlais d croissanc, proximité avc la consommatric, imag...) L xtnsion vrs d nouvaux produits st possibl si cs produits font sns avc l univrs d la marqu Possibilité d dévloppr ds gamms d produits autour d ss valurs (cosmétiqus, goodis...) Un boutiqu doit proposr un offr larg t distinct: sgmntation par styls, matièrs pour Womn Scrt t Victoria s Scrt à Accroîtr son offr Dévloppmnt dans ls boutiqus d srvics t d animations Nécssité d dévloppr l consil t ls srvics/animations 73

74 BEC-institut Concurrntill Spt Synthès t rcommandations (2) Marqus ayant u à répondr aux mêms problématiqus: Ls boutiqus dvinnnt ds liux d xpérinc, ils sont ds rflts ds valurs d la marqu, il faut allr plus loin qu la simpl vnt d produits Dévloppr un liu xpérintil. Un marqu qui étnd son univrs doit gardr au cntr son métir d origin Importanc d l offr lingri, mais aussi d produits périphériqus pour crér du trafic Pour s rvitalisr un marqu doit capitalisr sur ss intmporls t n pas s dilur Capitalisr sur un point d ancrag d son histoir qui légitim son xprtis 74

75 Prochain étap: concurrntill t stratégiqu n 2

76 BEC-institut Concurrntill Spt concurrntill t stratégiqu n 2 A suivr particulièrmnt sur chacun ds bnchmarks: Womn Scrt: Victoria s Scrt:.. La prla: Résonancs:. Dssang:. Burbrry: Présntation du Nots issus d ctt présntation: 76

77 BEC-institut Concurrntill Spt Présntation du.. Rmarqus issus d la présntation: 77

78 BEC-institut Concurrntill Spt FORMATION Coaching à la marqu d dirigants. Formation intra-ntrpris à la marqu ds équips markting/comm Déploimnt ds valurs d marqu dans ls résaux. Conférncs sur la marqu CONSEIL/ ETUDES Exprtis à la dmand. Audit t positionnmnt ds marqus. Architctur t gstion d portfuill d marqus Rvitalisation, xtnsion, fidélisation, valorisation financièr... BEC-institut: Branding Exprts Cntr. L prmir Cntr Europén d la Marqu : ECHANGES / RECHERCHE Grands événmnts : CLUB ds MARQUES (Réunions mnsulls ds mmbrs du BEC-institut) FORUM ds MARQUES (Radio Franc) Collèg ds Exprts uropéns Group d rchrch univrsitair autour du CELSA ( Paris 4 Sorbonn) sur ls problématiqus d gstion ds marqus. Editions / Publications BEC-institut Filial Group HIGH CO/ WPP 6 ru Sauval PARIS

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies!

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies! C o l o m b s ( 9 2 ) à Colombs, un éco-quartir répond à vos nvis! un éco-quartir voit l jour! Imaginz un nouvl éco-quartir au srvic du dévloppmnt durabl t d la qualité d vi Découvrz Vivz un éco-quartir

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr s g n a d n v s d La grand fêt Contact Ann-Laur Pasqurau Tél. : 02 41 78 42 75 contact@mus-vign-vin-anjou.fr Dux jours d fstivités autour ds vndangs pour l plaisir d tous Samdi 3 octobr D 14h30 à 18h30

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.iftourism.com 3 Vous ouvrir ls ports ds mtirs du tourism... Caractérisé par son implantation multi-campus, l IEFT Group IDRAC contribu activmnt au dévloppmnt ds métirs

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011 Mulhous l 19/07/2011 Association Domain Natur 145 ru d l Il Napoléon 68100 Mulhous Tél. 03 89 61 98 33 www.domainnatur.org Présidnt : Jacky Lchlitr info@domainnatur.fr Pour l partag Valid - Handicapé Bravo

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

LA DESCRIPTION DES COURS

LA DESCRIPTION DES COURS PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES 1998-1999 MATHÉMATIQUES LE RÔLE DE LA DISCIPLINE Ls mathématiqus sont un scinc xploratoir t analytiqu qui chrch à xpliqur t à fair comprndr tout phénomèn naturl. Ells sont

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Vincent I. Promo 2014. Une école qui révèle vos talents et vous accompagne dans votre projet professionnel ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE DE COMPIÈGNE

Vincent I. Promo 2014. Une école qui révèle vos talents et vous accompagne dans votre projet professionnel ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE DE COMPIÈGNE Vincnt I. Promo 2014 Un écol qui révèl vos talnts t vous accompagn dans votr projt profssionnl ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE DE COMPIÈGNE POSSIBILITÉ D ALTERNANCE ESCC CURSUS EN 5 ANS Admission sur dossir

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Votre propre salon sans emprunt, sans apport, c est possible!

Votre propre salon sans emprunt, sans apport, c est possible! Votr propr salon sans mprunt, sans apport, c st possibl! ÊTRE AFFILIÉ EXCLUSIF C EST L UNIQUE SOLUTION Pour fair fac au contxt actul 1 2 3 4 S démarqur avc un salon TRADITIONNEL pour tout la famill où

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

Une rencontre de la communauté Ressources humaines et management de Grenoble Ecobiz en partenariat avec l ANDRH

Une rencontre de la communauté Ressources humaines et management de Grenoble Ecobiz en partenariat avec l ANDRH Un rncontr d la communauté Rssourcs humains t managmnt d Grnobl Ecobiz n partnariat avc l ANDRH L agilité, nouvll postur managérial Confrontés aux turbulncs d un mond n mutation, ls ntrpriss chrchnt d

Plus en détail

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS Création : Décmbr 2012 Tous droits résrvés 2012 Group Médicis 5 ru ds Rcultts 75013 Paris T. 01 45 35 28 28 F. 01 45 35 28 47 www.mdicis-altrnanc.com binvnu à médicis

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

INDUSTRIE. Pour accéder directement à la fiche qui vous intéresse, cliquez sur le titre. Vous pouvez revenir au sommaire INDUSTRIE grâce à ce bouton!

INDUSTRIE. Pour accéder directement à la fiche qui vous intéresse, cliquez sur le titre. Vous pouvez revenir au sommaire INDUSTRIE grâce à ce bouton! INDUSTRIE 114 Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair INDUSTRIE grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud.

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud. Cloud Trottr La Vach Noir Sud - 203 ru Oscar Roult - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachnoirsud.com Cloud Trottr Cloud Trottr Prnz d la hautur! ds carts d caractèr pour donnr

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

Faites fleurir votre potentiel: découvrez notre laboratoire et nos formules d apprentissage...

Faites fleurir votre potentiel: découvrez notre laboratoire et nos formules d apprentissage... DvOnD Dvlopmnt On Dmand Faits flurir votr potntil: découvrz notr laboratoir t nos formuls d apprntissag... DvOnD srl Qui somms-nous? Dpuis 2004, nous accompagnons nos clints dans l délicat procssus d évolu9on

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme magazin du résau ds Grta d orrain n 28 - sptmbr 2009 Info Continu a passion d formr DOSSIER : a Validation ds Acquis d l Expérinc (VAE) ou commnt transformr son xpérinc n un diplôm A votr srvic, à votr

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

DANS. Les éditions du CRIJ Centre

DANS. Les éditions du CRIJ Centre pl i n d in fo s s u o v d s r n u o u Aut ls j t... n s s i t s s invt vous?...! t r v L Li V n z fa ir l ÉS NGAG NES E ES U E J S DE ENN ITOY NAGE C G I S O N TÉM DES ACTIO DANS Ls éditions du CRIJ Cntr

Plus en détail

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR N 8 Magazin d information du Cntr d Gstion d la fonction publiqu trritorial d la Haut Savoi DOSSIER P. 6 Ls démarchs RH : présntation & rtour sur xpérinc à la CCPR P.3 L CDG 74 présnt au forum ds collctivités

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Marketing. Sommaire. Histoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marketing. Sommaire. Histoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Markting - Wikipédia http://fr.wikipdia.org/wiki/markting 1 sur 9 18/06/2007 14 18 Markting Un articl d Wikipédia, l'ncyclopédi libr. L markting (on utilis aussi parfois dans 7% ds cas, d'après ls chiffrs

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

5. Droit public des affaires

5. Droit public des affaires 5. Droit public ds affairs 5.1 Actualité juridiqu ds marchés publics 5.2 Cadr général ds marchés publics 5.3 Connaîtr ls différnts procédurs t catégoris d marchés publics 5.4 Contntiux ds marchés publics

Plus en détail

DES TITRES CERTIFIES Master pro 1 et Master pro 2

DES TITRES CERTIFIES Master pro 1 et Master pro 2 u n v n i B d n o m l dans s l b i s s o ds p DES TITRES CERTIFIES Mastr pro 1 t Mastr pro 2 EN PARTENARIAT AVEC Pourquoi ISM.OI (Group IGS) à l îl Mauric? Répondr aux attnts ds mployurs mauricins : Fac

Plus en détail

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s Vnt à distanc t -commrc t a h c a d s t n m t r Ls compo in A l d s g a n é m d s Edition 2011 rc t d Indu Chambr d Comm stri d l Ain Obsrvat oir du Commrc Vnt à distanc t -commrc énags d l Ain, m s d

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Startup. Weekend Women. Alger. 18-20 Avril 2013

Startup. Weekend Women. Alger. 18-20 Avril 2013 Startup Wknd Womn Sous l Haut Patronag d Monsiur l Ministr d la Post t ds Tchnologis d l Information t d la Communication. En Partnariat Officil avc l Agnc National d Promotion t d Dévloppmnt ds Parcs

Plus en détail

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets Miux ls connaîtr pour miux ls jtr! Guid ds déchts dangrux à la maison Plan départmntal d Prévntion ds Déchts En 2005, l Consil général ds Lands a initié l prmir Plan départmntal d Prévntion ds Déchts n

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q

MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q ièm ANNIVERSAIRE Févrir 2014 MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q ièm u d jois, j rssns n c mois d févrir 2014 d célébrr l 70 annivrsair d la Société Richliu. C sntimnt d firté, j l partag avc mon grand-pèr

Plus en détail