Veille Marketing. Le radar de votre entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Veille Marketing. Le radar de votre entreprise"

Transcription

1 Marketing Le radar de votre entreprise Octobre CENTREDOC Jaquet-Droz Neuchâtel

2 2 CENTREDOC Société coopérative Swatch Group, Rolex, VLG, Patek-Philippe, Tag-Heuer, Metalor, Nestec, CSEM, FSRM, IMT, Conseil d administration Président P.-A. Vuille ETA, Swatch Group Direction B. Chapuis Collaborateurs 15 personnes Scientifiques Ingénieurs Consultants en informations 3 axes de prestations Recherche d informations s Conseil, audit, formation

3 3 Qu est-ce que la veille? Définition: La veille est le processus informationnel volontariste par lequel l'entreprise recherche des informations à caractère anticipatif concernant l évolution de son environnement socio-économique dans le but de se créer des opportunités et de réduire ses risques liés à l'incertitude. Les 4 types de veille dits «de base»: - Stratégique - Concurrentielle - Commerciale - Technologique Les variantes: - Marketing (Commerciale + Concurrentielle + Technologique) - Juridique - Environnementale -

4 4 Qu est-ce que la veille? - Cinq forces qui conditionnent l'entreprise Menace de nouveaux entrants Entrants potentiels Pouvoir de négociation des fournisseurs Fournisseurs Concurrents du secteur Rivalités entres firmes existantes Clients Pouvoir de négociation des clients Substituts [Porter, 1986] Menace des produits ou services de substitution

5 5 Qu est-ce que la veille? - les quatre types de veille Concurrentielle Environnementale Entrants potentiels Commerciale Fournisseurs Concurrents du secteur Clients Commerciale Substituts [Martinet et Ribault, 1989] Technologique

6 6 Qu est-ce que la veille? - Une variante: la Marketing «Recherche, Traitement et Diffusion (en vue de leur exploitation) de renseignements relatifs aux marchés de l'entreprise» Marketing Commerciale Concurrentielle Technologique Forces et faiblesses des clients et des fournisseurs Positionnement du message commercial Nouveaux produits Nouveaux concurrents Positionnement face à la concurrence Nouveaux acteurs Nouvelles technologies Positionnement technologique

7 7 Marketing Commerciale Concurrentielle Quoi: le marché Actualité des clients Besoins des clients Appels d'offres privés et publics Santé financière des clients Actualité des fournisseurs Nouveaux produits des fournisseurs Santé financière des fournisseurs Appuis de CENTREDOC: Assistance à la mise en place d un système de Knowledge Managment. Mise sous surveillance des sites web clients et/ou fournisseurs. Technologique Comment: Rapports de visites clients Rapports de visites fournisseurs Contacts personnels Achats de produits Internet Revues, Magazines Mise sous surveillance de la presse professionnelle. Achats de produits ou d échantillons. Pourquoi: Orienter le message commercial Identifier de nouveaux marchés Identifier de nouveaux prospects Surveiller son image

8 8 Marketing Commerciale Vous surveillez vos concurrents? Eux aussi! Concurrentielle Quelles informations peut-on collecter sur votre société? Quel en est le degré de confidentialité? Quelle en est la facilité d accès? Technologique Une veille sur sa propre société permet de contrôler les information qui en sorte!

9 9 Marketing Commerciale Concurrentielle Technologique Quoi: les concurrents et leur(s) Stratégie Politique tarifaire Nouveaux produits ou services Résultats financiers Recrutements Clients, nouveaux contrats Communiqués ou articles de presse Accords, partenariats, rachats, Comment: Internet, site web Rapports d activité Bilans d entreprises Documentation commerciale Achats de produits Revues, Magazines Appuis de CENTREDOC: Assistance à la mise en place d un système de veille automatisé. Mise sous surveillance des sites web des concurrents. Mise sous surveillance de la presse professionnelle. Mise sous surveillance des organisations professionnelles. Collecte d informations et réalisation de rapports de synthèse. Pourquoi: Identifier les concurrents les plus menaçants Identifier l apparition de nouveaux concurrents Ajuster son argumentation commerciale Mettre en place des stratégies commerciales plus efficaces

10 10 Marketing Commerciale Notoriété: Analyse du taux de citation des marques dans les Blog Concurrentielle : Apple lance un nouvel ipod et la révision du imac G5 10 janvier: Apple annonce la commercialisation des deux premiers modèles équipés de processeurs Intel Technologique 2 entreprises, 2 types de communication: Dell: Marketing basé sur le consommateur et le prix (customer level) Apple: Marketing basé sur le produit et l effet d annonce (Buzz)

11 11 Marketing Commerciale Quoi: l environnement technologique Les dépôts de brevets L évolution des normes L évolution des technologies Les procédés de fabrication La recherche fondamentale Appuis de CENTREDOC: brevets. publications. législative. Concurrentielle Technologique Comment: Banques de données brevets Littérature scientifique Thèses Organes de normalisations Rapports scientifiques Recherche d antériorité. Etat de l art. Rapports technologiques. Pourquoi: Détecter les technologies de substitution Détecter des niches technologiques Surveiller l activité innovante des concurrents Valoriser la Ra&D (brevets) Orienter la Ra&D Orienter la recherche de partenaires technologiques

12 12 Quelle veille pour quelle société? Stratégique Acteurs Technologique PME PMI Concurrentielle Grandes entreprises commerciales Commerciale Globale Grands conglomérats Une PME devrait réaliser au moins une veille technologique et un minimum de veille concurrentielle, surtout si elle occupe un créneau technique très spécialisé.

13 13 Quelle veille pour quelle société? La veille technologique est indispensable entre autre : Parce qu elle coûte 5 à 25 fois moins cher pour acquérir une technologie par rapport à une démarche R&D interne. Parce qu elle s inscrit dans une démarche stratégique globale et constitue un outil complémentaire à d autres démarches génératrices de compétitivité (analyse de la valeur, politique de R&D, qualité totale,...). Parce que le volume d information écrite dans le monde double tous les 2 ans.

14 14 Technologique & PME Comment? Le moyen le plus simple et efficace de faire de la veille technologique consiste à surveiller les publications de brevets de son domaine technique ainsi que ceux de ses concurrents. Les brevets sont une source d information indispensable car: 95% des efforts R&D mondiaux sont accessibles au travers des brevets 80% de cette information n est disponible nulle part ailleurs Chaque année en Suisse 3 milliards sont gaspillés faute d avoir su exploiter cette information

15 15 Technologique & PME Argumentaire WIPO Pourquoi? éviter de faire des dépenses de recherches inutiles recenser et évaluer des techniques en vue d une concession sous licence repérer des techniques de substitution se tenir au courant des techniques les plus récentes dans son domaine de spécialisation trouver des solutions immédiates à des problèmes techniques trouver des idées novatrices Du point de vue de la stratégie commerciale ( Marketing) de votre entreprise, l information en matière de brevets vous aide notamment : à trouver des partenaires commerciaux; à trouver des fournisseurs et du matériel; à surveiller les activités des concurrents réels et potentiels; à recenser les marchés étroits. Enfin, les PME peuvent utiliser l information contenue dans les brevets pour : éviter les problèmes éventuels d atteinte à des droits de tiers; évaluer la brevetabilité de leurs propres inventions; s opposer à la délivrance de brevets s ils entrent en conflit avec leur propre brevet. Source:

16 16 Technologique & Marketing Exemples d utilisation de la veille technologique à destination du marketing: 1) Anticiper l apparition de nouveaux produits chez ses concurrents 2 août 2005: Apple lance la Mighty Mouse, première souris permettant un scroll vertical et horizontal. Pour les concurrents, il est trop tard pour réagir! Une veille technologique au travers des publications de brevets aurait permis à ses concurrents d anticiper la sortie de ce produit dès le 24 mars 2003, date de publication du brevet Apple protégeant cette technologie (US ) Découlant des deux faits ci-dessus, un dossier d analyse permettrait à un concurrent de prévoir le développement futur de ce produit en identifiant notamment le brevet d Apple protégeant la molette bidirectionnelle optique (US ) Source:

17 Technologique & Marketing 2) Evaluer la maturité d une technologie Nb de nouvelles demandes de brevets publiées par année Nb de dépôts de brevets Démocratisation du selon Leiden University 17 Telex Fax

18 18 Technologique & Marketing 3) Analyser l activité innovante de ses concurrents 6000 Nb de nouvelles demandes de brevets publiées par année 5000 IBM HP Microsoft Apple

19 19 Technologique & Marketing 5 Innovation rate Nb of patents published Breeding animals R&D Focus Peptides Genetic engineering Patent portofolio: 16 Change in innovation theme: Publication date Theme Genetic engineering Genetic engineering Genetic engineering Genetic engineering Genetic engineering Genetic engineering Genetic engineering Breeding animals Breeding animals Genetic engineering Genetic engineering Medical Medical Breeding animals Peptides Peptides Next step -> Spin-off? Medical

20 20 Cas pratique Compagnie : fondée en 2001 Domaine: biochips for drug discovery Objectif : analyse du marché appui au business plan Cadre : projet CCSO Prestation : mandat de recherche de type «Desk Research» Biochips market Genomic biochips market Acteurs connus Produits connus Technologie connue Proteomic biochips market Diversification? Acteurs inconnus Produits inconnus Technologie connue CENTREDOC

21 21 Cas pratique Domaines couverts Acteurs du domaine Produits existants Partenaires potentiels Etudes de marché Technologies brevetées Applications Commerciale Concurrentielle Technologique

22 22 Cas pratique Acteurs du Produits Partenaires Etudes de Technologies Applications domaine existants potentiels marché brevetées

23 23 Cas pratique Acteurs du domaine Produits existants Partenaires potentiels Etudes de marché Technologies brevetées Applications

24 24 Cas pratique Acteurs du domaine Produits existants Partenaires potentiels Etudes de marché Technologies brevetées Applications

25 25 Cas pratique Acteurs du domaine Produits existants Partenaires potentiels Etudes de marché Technologies brevetées Applications Tables des matières au format PDF Extraits

26 26 Cas pratique Acteurs du domaine Produits existants Partenaires potentiels Etudes de marché Technologies brevetées Applications Brevets en texte intégral

27 27 Cas pratique Acteurs du domaine Produits existants Partenaires potentiels Etudes de marché Technologies brevetées Applications

28 28 Système de veille - ROI «Le retour sur investissement (ROI) d'un système de veille stratégique sur trois ans représente 11,2 fois le coût». «Le retour sur investissement d'un système de veille stratégique serait de %, dès la première année de son installation». Bénéfices: 1) Les collaborateurs passent moins de temps à surfer -> Diminution immédiate des coûts 2) La veille devient plus précise, plus utilisable -> Augmentation de l efficacité 3) L'information recueillie peut être traitée et utilisée rapidement par les collaborateurs en ayant recours à des solutions de veille professionnelles -> Systématisation Source: Digimind Cas Mighty Mouse: Prix moyen d une souris Logitech: CHF 38.- (http://news.com.com) Prix d une veille brevet RAPID Premium: CHF (=131 souris Logitech) Logitech a franchi la barre des 500 millions de souris vendue en 2004

29 29 Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable (Napoléon, ) Parmi nos clients:

Veille Technologique & Marketing. Le radar de votre entreprise

Veille Technologique & Marketing. Le radar de votre entreprise Veille Technologique & Marketing Le radar de votre entreprise 23 septembre 2005 www.centredoc.ch 1 CENTREDOC Jaquet-Droz 1 2000 Neuchâtel +41 32 720 51 11 info@centredoc.ch www.centredoc.ch www.centredoc.ch

Plus en détail

Veille Technologique. Le radar de votre entreprise

Veille Technologique. Le radar de votre entreprise Veille Technologique Le radar de votre entreprise Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable (Napoléon, 1769-1821) CENTREDOC CENTREDOC Mandats Recherches d informations Dossiers

Plus en détail

La veille. Plan. Problématique Définition La veille en question: Conclusion 29/11/2010. Pour qui? Pourquoi? Comment? Avec qui? Combien?

La veille. Plan. Problématique Définition La veille en question: Conclusion 29/11/2010. Pour qui? Pourquoi? Comment? Avec qui? Combien? La veille Anass EL HADDADI Plan Problématique Définition La veille en question: Pour qui? Pourquoi? Comment? Avec qui? Combien? Conclusion 2 Anass EL HADDADI - haddadi@irit.fr 1 Problématique - Le contexte

Plus en détail

Intelligence économique : Rôle de l expert-comptable dans la mise en place d une veille stratégique et concurrentielle

Intelligence économique : Rôle de l expert-comptable dans la mise en place d une veille stratégique et concurrentielle Intelligence économique : Rôle de l expert-comptable dans la mise en place d une veille stratégique et concurrentielle Intervenants : Mardi 5 septembre 2006 Séance 14h00 15h30 Janin AUDAS, EC,CAC, Arezki

Plus en détail

Etudes de marché. Approche méthodologique & cas pratiques. 25 janvier 2011. Yves DE FINA

Etudes de marché. Approche méthodologique & cas pratiques. 25 janvier 2011. Yves DE FINA Etudes de marché Approche méthodologique & cas pratiques 25 janvier 2011 Yves DE FINA Qu est-ce qu une étude de marché? Un étude de marché consiste en : la recherche, la collecte, l analyse, la synthèse,

Plus en détail

Dossier d intelligence économique. La veille. Enjeux et méthodes

Dossier d intelligence économique. La veille. Enjeux et méthodes Dossier d intelligence économique La veille Enjeux et méthodes Qui sommes nous? Cellie est la Cellule Intelligence Economique du Pôle Information Communication de l IAE de Poitiers. Composée de 14 étudiants,

Plus en détail

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD Intelligence Économique CCI de Saumur : mode - 29 avril d emploi 2006 L intelligence Intelligence économique économique au cœur : de votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe

Plus en détail

Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012

Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012 Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012 Plan 1. Pourquoi l intelligence économique? 2. Intelligence économique pour innover et valoriser 3. Comment

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information Veille concurrentielle : Surveillez votre marché et vos concurrents grâce à Internet Jeudi 16 février 2012 En partenariat avec Avec le soutien Le dispositif Performance PME TIC? Cette

Plus en détail

Le diagnostic stratégique

Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique 1.la segmentation stratégique 2.le diagnostic externe 3.le diagnostic interne 4.la synthèse du diagnostic 1 1. La segmentation stratégique Avant d effectuer un diagnostic sur

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

Market intelligence. After work groupe métier Centraliens Achats. 26 mars 2013. Delphine Douroux. Eric Salviac Eric.salviac@fr.ey.

Market intelligence. After work groupe métier Centraliens Achats. 26 mars 2013. Delphine Douroux. Eric Salviac Eric.salviac@fr.ey. Market intelligence Delphine Douroux Eric Salviac Eric.salviac@fr.ey.com After work groupe métier Centraliens Achats 26 mars 2013 Sommaire 1. Intelligence Vous avez dit Market Intelligence? 2. Enjeux et

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

MANAGEMENT STRATEGIQUE

MANAGEMENT STRATEGIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION MANAGEMENT

Plus en détail

Ni naïf, ni paranoïaque : sachez protéger votre valeur ajoutée La veille stratégique Anticiper au moindre coût

Ni naïf, ni paranoïaque : sachez protéger votre valeur ajoutée La veille stratégique Anticiper au moindre coût Le 05 novembre 2013 Ni naïf, ni paranoïaque : sachez protéger votre valeur ajoutée La veille stratégique LA VEILLE, POURQUOI? 1. Enjeux de la démarche NE PAS PAYER LE COÛT DE L IGNORANCE 2. Intérêts pour

Plus en détail

L importance des brevets pour les PME

L importance des brevets pour les PME L importance des brevets pour les PME Philippe Cadre Responsable de la coopération Afrique, et Océan Indien Sommaire es PME a stratégie brevet Pourquoi une politique de protection? Les grands principes

Plus en détail

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Les stratégies sont globales ou de domaine. Les stratégies globales

Plus en détail

René Duringer. www.smartfutur.fr

René Duringer. www.smartfutur.fr La Veille Stratégique René Duringer www.smartfutur.fr Néo-Économie mondiale sans couture = guerre économique ouverte Compétition mondiale : low cost + déflation + agressivité facteur prix (cf. Chine) Des

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Stratégie d entreprise: TP 4 Le cas Palm

Stratégie d entreprise: TP 4 Le cas Palm Chronique du cas Palm Computing Stratégie d entreprise: TP 4 Le cas Palm L entreprise existe depuis 1992 et a été créée par Hawkens. Ensuite, il a été employé chez Intel. Il a ensuite entreprit des études

Plus en détail

Formation continue en intelligence économique et veille stratégique

Formation continue en intelligence économique et veille stratégique Haute école de gestion de Genève Geneva School of Business Administration Formation continue en intelligence économique et veille stratégique Master of Advanced Studies Diploma of Advanced Studies Certificate

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE ÉTUDIER - CRÉER PROTÉGER - MONÉTISER é PNO Consultants sas 7 rue Rouget de L Isle 75001 Paris 01.44.77.91.00 france@pnoconsultants.com Introduction Qui est PNO? Créé en

Plus en détail

«Quelques concepts de l analyse stratégique & les grandes lignes de la démarche stratégique et comment les mettre en œuvre!...»

«Quelques concepts de l analyse stratégique & les grandes lignes de la démarche stratégique et comment les mettre en œuvre!...» «Quelques concepts de l analyse stratégique & les grandes lignes de la démarche stratégique et comment les mettre en œuvre!...» Jean Claude Vacher Alençon 9 décembre 2008 Intervention pour le Groupe Plato

Plus en détail

L Agence Marketing de vos Projets

L Agence Marketing de vos Projets L Agence Marketing de vos Projets Présentation 2011 Etudes Marketing & Marketing Direct Pierre Souillard Marketing Manager + 33 (0)6 11 73 06 57 Sommaire Etudes Marketing Marketing Direct L'Agence Marketing

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance La société STRATINNOV Nous sommes un bureau d études spécialisé dans l accompagnement des entreprises

Plus en détail

Christophe Assens Université de de Versailles Saint Quentin en en Yvelines France

Christophe Assens Université de de Versailles Saint Quentin en en Yvelines France Christophe Assens Université de de Versailles Saint Quentin en en Yvelines France La performance des districts français L industrie du jouet dans le Jura Bologne 7 Novembre 2005 La compétitivité d un district

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 INTRODUCTION GÉNÉRALE Un terme guerrier : «art de conduire l armée en vue de la victoire» Transféré aux domaines

Plus en détail

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Sommaire 1. Qu est-ce qu un business-plan? 2. La start-up hier et aujourd hui 3. Utilité d un business-plan

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1

SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1 SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1 PROGRAMME : L Intelligence Economique 1. Présentation de la veille et de l'intelligence économique 2. Les types de Veille 3. Le Cycle de décision 4. Les 10 commandements

Plus en détail

La veille d'information sur Internet

La veille d'information sur Internet 1 La veille d'information sur Internet Cours IV : I - Une introduction générale Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

Licence Professionnelle Hôtellerie-Tourisme CONTENUS DES ENSEIGNEMENTS PARCOURS B UE 1 : LANGUE A : ANGLAIS

Licence Professionnelle Hôtellerie-Tourisme CONTENUS DES ENSEIGNEMENTS PARCOURS B UE 1 : LANGUE A : ANGLAIS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE UNIVERSITE D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE UFR ip DROIT ECONOMIE GESTION Licence Professionnelle Hôtellerie-Tourisme CONTENUS DES ENSEIGNEMENTS PARCOURS B UE 1 : LANGUE

Plus en détail

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS AUTOUR DE LA STRATÉGIE PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES RESSOURCES DOCUMENTAIRES : SITE ACADÉMIQUE DE TOULOUSE SANDRINE QUENNET Avril 2009 Partie 1 FINALISER ET DÉCIDER

Plus en détail

UNE PALETTE D OUTILS D AIDE A LA DECISION

UNE PALETTE D OUTILS D AIDE A LA DECISION Engineering «Media Engineering Ce programme Engineering est issu du travail mené depuis des années au sein de notre laboratoire indépendant de veille et R&D. Il offre aux directions techniques, stratégiques,

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

Big Bang Céréales. Compétition d agence

Big Bang Céréales. Compétition d agence Big Bang Céréales Compétition d agence Big Bang Céréales Compétition d agence Présenté par Lemon Tree Sommaire Rappel Audit Stratégie Recommandations des enjeux interne & externe marketing & session Q/A

Plus en détail

Intelligence Economique : risques ou opportunités? AMRAE - L exploitation et la reproduction de ce document sont strictement interdites

Intelligence Economique : risques ou opportunités? AMRAE - L exploitation et la reproduction de ce document sont strictement interdites Intelligence Economique : risques ou opportunités? Introduction : présentation de l AMRAE L association: les membres L AMRAE rassemble les acteurs majeurs des métiers du risque Risk Manager, Responsables

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Intelligence economique Levier de competitivite

Intelligence economique Levier de competitivite Intelligence economique Levier de competitivite 1 Dispositifs offensifs Innovation Export Accompagnement au développement des entreprises. 2 Accompagnement au développement des entreprises ARI. (avance

Plus en détail

Intelligence Economique et Innovation

Intelligence Economique et Innovation Intelligence Economique et Innovation Caroline Mothe Professeur des Universités IAE Savoie Mont-Blanc Sommaire 1. Constats 2. Le concept 3. Le paradoxe 4. Zoom sur Echelon et Frenchelon 5. Vision du marché

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2 Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard 1 L'ELABORATION DE LA STRATEGIE MARKETING 2 QU'EST-CE QUE LA STRATEGIE MARKETING? Une combinaison cohérente des différents

Plus en détail

K Responsable commercial La Drôme Laboratoire - Ingénieur commercial

K Responsable commercial La Drôme Laboratoire - Ingénieur commercial Direction des Ressources humaines CHEF DE SERVICE K Responsable commercial La Drôme Laboratoire - Ingénieur commercial POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE DGA : DGA-Aménagement Direction : Laboratoire

Plus en détail

Du business pitch au business plan: comment cristalliser son idée commerciale?

Du business pitch au business plan: comment cristalliser son idée commerciale? «venturelab» est un programme de l'agence pour la promotion de l'innovation CTI Du business pitch au business plan: comment cristalliser son idée commerciale? Jordi Montserrat jordi.montserrat@venturelab.ch

Plus en détail

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing 2012/2013 Démarche Marketing MODULE : BTS : DEMARCHE MARKETING Aouichaoui Moez Conseiller d apprentissage moez.aouichaoui@atfp.tn - Janvier 2014 www.logistiquetn.me.ma, Tunis Aouichaoui Moez 1 Plan N.B

Plus en détail

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée.

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés

Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés 13 mars 2008 Réunion des SCOP de Communication Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés Denis Marcoullier LC2 Consultants Tour de l Horloge 4 place Louis Armand 75603 PARIS CEDEX 12 www.lc2-consultants.com

Plus en détail

Pilotage et gouvernance d entreprise

Pilotage et gouvernance d entreprise 15 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de participer à la détermination des orientations stratégiques et politiques de l entreprise, et de garantir leur mise en œuvre, sous

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Qu est-ce que le ehealthcheck?

Qu est-ce que le ehealthcheck? Plus la dépendance d une compagnie envers ses systèmes informatiques est grande, plus le risque qu une erreur dans les processus métiers puisse trouver ses origines dans l informatique est élevé, d où

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES

MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES Sommaire Introduction au marketing international Types de marketing international La stratégie d internationalisation La politique internationale du produit

Plus en détail

Marketing. Les différentes sous-familles et leurs missions. Marketing stratégique et études (02A) Marketing opérationnel (02B)

Marketing. Les différentes sous-familles et leurs missions. Marketing stratégique et études (02A) Marketing opérationnel (02B) 02 Marketing Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de contribuer à l attractivité de l offre de l entreprise, par la conception de stratégies, de produits ou d actions valorisant son

Plus en détail

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Vague 3 Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 171 responsables de PME en Ile de France, constitué

Plus en détail

LAURIERS DE LA PME 2014

LAURIERS DE LA PME 2014 LAURIERS DE LA PME 2014 Catégorie : ENTREPRISE DE TRANSFORMATION Critères d évaluation PERFORMANCE ÉCONOMIQUE - 70% 1. Santé et performance financière (X points/15) Historique et croissance Planification

Plus en détail

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes ------ Etude de cas écomouv Séminaire In'Tech INRIA Grenoble Validation formelle de systèmes industriels critiques 18 avril

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE Plan de la présentation SI pour les niveaux hiérarchiques Types de décision Systèmes opérationnels Systèmes du management opérationnel Systèmes stratégiques Article de

Plus en détail

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte Rentabilité économique Améliorer le résultat d exploitation Vous avez besoin de prendre du recul pour choisir les bons leviers d amélioration de votre rentabilité? Dans cette réflexion complexe, FTC vous

Plus en détail

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER. L Audit marketing

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER. L Audit marketing UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER L Audit marketing ANNEE UNIVERSITAIRE : 2009 / 2010 plan Introduction I : L audit marketing. II : Méthodologie

Plus en détail

LA VEILLE STRATEGIQUE

LA VEILLE STRATEGIQUE LA VEILLE STRATEGIQUE Les Yeux et les Oreilles de Votre Entreprise? Etude 3IE Dernière mise à jour : 01/12/01 3IE c/o EPITA, 14-16 Rue Voltaire 94276 Kremlin-Bicêtre Cedex Tel : 0153145936 Fax : 0153145928

Plus en détail

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION Préparer le système d information à la transformation numérique POINT DE VUE Auteur: ArnaudPercieduSert Senior Manager au sein de la Direction de l Offre et

Plus en détail

La veille commerciale

La veille commerciale Université Mohamed Premier Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d Oujda L intelligence économique et la veille stratégique Sous le thème : La veille commerciale Réalisé par : Encadré par : Sara MANSRI

Plus en détail

Ø Dans un plan marketing deux types d objectifs doivent être fixés :

Ø Dans un plan marketing deux types d objectifs doivent être fixés : 2- La démarche du plan marketing Le plan marketing traduit la stratégie marketing choisie par la firme pour atteindre les objectifs fixés pour un couple produit-marché (ou pour un DAS). Il doit être en

Plus en détail

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre - Rennes - Le Liberté Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Animé par : Jean-Paul PATARD AJP 35 Olivier

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENVIRONNEMENT... 11 M. JANSSENS-UMFLAT

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENVIRONNEMENT... 11 M. JANSSENS-UMFLAT TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS................................................................... 7 PRÉFACE............................................................................ 9 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

UN RESPONSABLE COMMERCIAL

UN RESPONSABLE COMMERCIAL Direction des Ressources humaines CHEF DE SERVICE K UN RESPONSABLE COMMERCIAL DU LABORATOIRE DEPARTEMENTAL D ANALYSES POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE DGA : DGA-Développement Direction : Laboratoire

Plus en détail

CDC 14 Pack vendre +

CDC 14 Pack vendre + CDC 14 Pack vendre + COMPOSITION DU PACK : Durée : 100 heures, soit 91 heures en collectif et 9 heures en accompagnement individuel. TC 14/1 - Faire connaître son entreprise : 14 heures Objectifs : choisir

Plus en détail

SOMMAIRE. La dématérialisation de la production comptable : Théorie. AVANT / APRES la mise en place d une solution de dématérialisation

SOMMAIRE. La dématérialisation de la production comptable : Théorie. AVANT / APRES la mise en place d une solution de dématérialisation SOMMAIRE Préambule P. 3 La dématérialisation de la production comptable : Théorie Définition Enjeux Objectifs Investissements Processus de dématérialisation AVANT / APRES la mise en place d une solution

Plus en détail

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001 Atelier Euro-Med sur les Stratégies de simplification administrative pour les entreprises: De meilleurs services publics pour des entreprises compétitives Bruxelles 30 novembre 1 er décembre 2011 Que dit

Plus en détail

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Diplôme Spécial en Management International Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Michel Philippart Tunis, Juin 2007 Michel Philippart 2007 0 Objectifs Parcourir le processus de planification

Plus en détail

Appel d'offres. Expérimentation - Génération Y. Cadre. Objectif

Appel d'offres. Expérimentation - Génération Y. Cadre. Objectif Appel d'offres Expérimentation - Génération Y Cadre Les Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication (TIC), la technologie en général ainsi que les comportements de nos clients, fournisseurs,

Plus en détail

Chapitre 5 L approche concurrentielle de Michael Porter

Chapitre 5 L approche concurrentielle de Michael Porter Economie industrielle 2 EOST 1 ère année d Ecole Chapitre 5 L approche concurrentielle de Michael Porter Jean-Alain Héraud 2012-2013 L avantage concurrentiel Porter (1985): Competitive advantage Comment

Plus en détail

Mercator 8 e édition, 2006, Cinquième partie - Chapitre 19 : Je me teste sur Le marketing des services

Mercator 8 e édition, 2006, Cinquième partie - Chapitre 19 : Je me teste sur Le marketing des services Mercator 8 e édition, 2006, Cinquième partie - Chapitre 19 : Je me teste sur Le marketing des services Ce chapitre comporte un quiz de 35 questions de difficulté variable, disponible sur le CD-ROM des

Plus en détail

Thierry Pénard Licence 3 EME Année 2011-2012 Comprendre les performances des firmes Marge nette en 2009 (%) Microsoft 24,9 36,8 Intel 12,4 10,5 Apple 15,6 20,5 Nokia 2,2 6,5 Danone 9,1 11,4 Coca Cola 22,3

Plus en détail

UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 VEILLE MARKETING. Exposé. Tarmoul Lyes T. Said Y.

UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 VEILLE MARKETING. Exposé. Tarmoul Lyes T. Said Y. UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 Exposé VEILLE MARKETING Tarmoul Lyes T. Said Y. Lynda SOMMAIRE Introduction Chapitre I : Généralité, objet et les types de veille

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

MIFID et la gestion privée. Est-ce que MIFID est l enjeu stratégique 2007 des SGP?

MIFID et la gestion privée. Est-ce que MIFID est l enjeu stratégique 2007 des SGP? MIFID et la gestion privée Club Asset Management CLUB AM N 13 Est-ce que MIFID est l enjeu stratégique 2007 des SGP? 15 mai 2007 Confidentiel Intro MIFID est (enfin) un thème d actualité pour les acteurs

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Consultant Formateur Convention de formation : 11 75 42205 75

Consultant Formateur Convention de formation : 11 75 42205 75 Consultant Formateur Convention de formation : 11 75 42205 75 Communication Management Relation client Interne / Externe Techniques de vente Accompagnement individuel VAE Ateliers : Vidéo prospection téléphonique

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée.

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

SÉCURITÉ DES APPLICATIONS WEB LE GUIDE ESSENTIEL

SÉCURITÉ DES APPLICATIONS WEB LE GUIDE ESSENTIEL Un livre blanc d IBM SÉCURITÉ DES APPLICATIONS WEB LE GUIDE ESSENTIEL Danny Allan, analyste spécialisé en recherche stratégique TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Méthodologie d évaluation... 1 Normes

Plus en détail

CATALOGUE DES INITIATIVES

CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT : Partagez notre ambition CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT PARIS SACLAY Programmes pédagogiques «Les règles du jeu» (pour appréhender les outils nécessaires au

Plus en détail

systèmes d information Objectifs de la séance

systèmes d information Objectifs de la séance Le lien entre stratégie et systèmes d information Wal-mart Marie-Hélène Delmond delmond@hec.fr Objectifs de la séance Comprendre le lien entre stratégie et systèmes d information La structure d un secteur

Plus en détail

Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale. Union européenne GUIDE. de l intelligence économique pour les TPE / PME en Côte d Ivoire

Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale. Union européenne GUIDE. de l intelligence économique pour les TPE / PME en Côte d Ivoire Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale Union européenne GUIDE de l intelligence économique pour les TPE / PME en Côte d Ivoire Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale

Plus en détail

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises Séance 1 Les outils d analyse et de Les outils d analyse et de diagnostic stratégique des marchés et des entreprises La stratégie d entreprise La stratégie => les orientations et décisions de long terme

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail