Cours n 2. UE706: Veille et intelligence économique EC3: Intelligence Économique et réseaux. Promo. Master : SIC. Documentation numérique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours n 2. UE706: Veille et intelligence économique EC3: Intelligence Économique et réseaux. Promo. Master : SIC. Documentation numérique"

Transcription

1 UE706: Veille et intelligence économique EC3: Intelligence Économique et réseaux Cours n 2 Promo. Master : SIC. Documentation numérique Par : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine Équipe de recherche KIWI LORIA /

2 Plan du cours 1. Enjeux dans les réseaux 2. La veille dans une articulation en réseaux Définitions Enjeux & Méthodes Fonctionnement Applications 3. Sélection d outils de veille en réseaux 4. Réseaux et Veille stratégique 5. Étude de cas 2

3 1. Enjeux dans les réseaux : de la veille à la stratégie 3

4 Les enjeux dans les réseaux Il appartient désormais à tout acteur économique de comprendre d analyser et d anticiper les mutations qui affectent le marché économique (ouvert à la mondialisation) animé par une concurrence rude mesurer les risques La nécessité de s adapter aux nouvelles mutation par : une attitude collective : coopération et échange entre public et privé intelligence collective une attitude individuelle : un engagement de chacun et son implication dans son environnement intelligence individuelle = compétences 4

5 Le concept En stratégie d entreprise, il est question de formuler le concept «réseaux» en s appuyant sur deux constats : {Le marché n étant plus national mais mondial}, implique : {intégrer la dimension «concurrence» dans la stratégie de l entreprise} ; {La maîtrise de l information requise dans l environnement de l entreprise}, implique : {utiliser de moyens techniques performants de recueil, d analyse et de partage des informations entre ses acteurs}. {L acteur isolé est comme l entreprise déconnectée}, implique : {SANS la culture des réseaux l activité n est pas pérenne}. 5

6 L Attitude et l aptitude Compte tenu des risques et des menaces dans l environnement de toute entreprise, il revient à tout décideur de veiller sur les tendances et les informations susceptibles de produire des effets sur son organisation par : La maîtrise du cycle de l information: une économie de l information ; un recoupement entre les informations utiles, faussées, mensongères par des actions de désinformation ; l analyse qui doit corresponde aux besoins de l utilisateur final. Les outils de veille : Le cycle de l information est primordial, mais encore faut-il posséder les outils adaptés pour le maîtriser. Les actions stratégiques : passer à l action pour produire des effets bénéfiques dans l environnement de l entreprise en maîtrisant les risques. 6

7 2. La veille dans une articulation en réseaux : Définitions, enjeux et méthodes 7

8 Constat : la déficience «Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable» Napoléon Bonaparte. Napoléon Bonaparte, (né le 15 août1769à Ajaccioen Corse; mort le 5 mai1821sur l'île Sainte-Hélène) fut général, Premier consul, puis empereurde France. Il fut un conquérant de l'europe continentale. 8

9 Définition : l activité de veille Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement technologique, commercial, etc. pour en anticiper les évolutions. NF XP X Prestations de veille et prestations de mise en place d'un système de veille 9

10 Définition : la pratique de veille Fournir la bonne information, au bon moment, à la bonnepersonne pour lui permettre de prendre la bonne décision, de bien agir et idéalement de faire évoluer son environnementdans un sens propice. «inspirée de» Michaël PORTER Michael Porter, né en 1947, professeur de stratégie d'entreprise à l'université d Harvard USA. 10

11 Définition : Veille en réseaux «Ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement, de distribution et de protection de l information obtenue légalement, utile aux acteurs économiques en vue de la mise en œuvre de leurs stratégies individuelles et collectives.» (H. Martre, 1994). Rapport du Commissariat Général du Plan de 1994 "Intelligence Economique et Stratégie des Entreprises" (rapport «Martre») 11

12 Définition : la nouvelle culture en réseaux = IE (intelligence économique) L intelligence économique (IE) se définie comme : «la maîtrise et la protection de l information stratégique pertinente pour tout acteur économique». (HRIE, 2008) 12

13 l IE nécessite : une grille d analyse indispensable à la lecture de ces enjeux ; la clarification de l objet IE, des hypothèses pour affiner la demande finale du décideur afin d entreprendre les actions adéquates en coopération et en collaboration. Elle a pour finalité : la compétitivité de l économie et la sécurité sur le patrimoine de l État et des entreprises. 13

14 IE et réseaux Veille 14

15 Lien : problème d intégrité IE «macro/nations», «défensif» Stratégie(s), Modèle(s), Processus protection des données sécurité informatique lobbying Veille «micro/entreprises», «offensif» marché concurrence technique Cartographie(s) taxonomie(s), Processus 15

16 Observations : 1. La veille est une étape / partie de l'intelligence économique: c est le processus allant de la définition du périmètre de la surveillance et itérant sur la capture, l'analyse et la diffusion d'information. l'intelligence économique serait un tout incluant non seulement ce processus mais contribuant aussi à la dimension stratégique et des décisions par les actions. 2. La veille s'oppose à l'intelligence économique : la veille est un processus réactif (qui répond automatiquement à des stimulii) l'intelligence économique est un processus proactif. 16

17 3. Processus proactif : une gestion prévoyant tous les événements pouvant se produire avec les modes d action correspondants (par la prise de décision adaptée). 4. Attitudes proactives : (dimension cognitive) convertir une menace en une opportunité favorable, prévenir un risque mineur ou majeur (un conflit ou une crise), créer des occasions sans égal ou maximiser les bénéfices et l'avantage compétitif, quelle que soit la situation, si possible, faire «bien» avec le «moins» des ressources, voire même changer les règles du jeu. 17

18 à ne pas confondre des questions problématisantes : * (veille, IE)? * (veille, stratégie)? * (veille, décision)? * (IE, décision)? * (données, informations, connaissances)? 18

19 3. Sélection d outils de veille en réseaux 19

20 Classement des outils les outils de collecte, les outils d'analyse, les outils de diffusion, et les outils intégrés. 20

21 Les outils de collecte : moteurs de recherche, outils de surveillance de sites Web La collecte d'informations vise à rassembler des faits, des opinions, des études sur les thèmes définis préalablement. Ces éléments sont collectés à partir de sources formelles ou de sources informelles: Les sources formelles sont le plus souvent des sources électroniques. Il s'agit de l'internet, de fils d'information, de bases de données professionnelles Les sources informelles sont le plus souvent des sources humaines. Il peut s'agir, dans le cadre de la veille concurrentielle, de commerciaux opérant sur le terrain. Un premier classement et un stockage des informations brutes sont réalisés à ce niveau. L'utilisation de logiciels permet de faciliter la collecte des informations. On peut donc y faire figurer tous les outils de veille tels que les moteurs de recherche, les outils de surveillance de sites, les crawlers, les annuaires, les agents intelligents (cf.p.9), etc. 21

22 Les outils d'analyse : outils d'analyse textuelle, cartographie et catégorisation de l'information L'analyse et la synthèse de l information sont des activités à haut niveau en terme de valeur ajoutée : Un classement et un stockage des informations «raffinées» sont opérés à ce niveau. Usuellement, c'est lors des activités d'analyse et de synthèse que sont produits les livrables de la veille. Ces activités doivent permettre : de valider les informations recueillies, d'en extraire le contenu pertinent, de l'intégrer dans une ou plusieurs synthèses, et éventuellement de faire des propositions d'action. Plutôt qu'une validation systématique des informations recueillies par un ou plusieurs experts, la tendance est maintenant à l'exploitation, par le responsable de veille, des informations recueillies : Le développement des technologies d'analyse textuelle permet d'inclure dans cette catégorie les outils d'analyse textuelle et statistique, cartographie, catégorisation ou tout logiciel qui peut aider à exploiter les informations collectées. 22

23 Les outils de diffusion : à partir de - profils créés, - édition de rapports, - mailings, etc. La diffusion est la mise à disposition des informations, le plus souvent dans des livrables spécifiques, ainsi que les échanges et l'enrichissement qui en résultent. Des propositions d'action sont souvent intégrées. Il est bien clair qu'avant cette activité : une organisation spécifique de l'accès aux informations, ainsi que des règles de confidentialité, doivent avoir été mises en place. Dans cette catégorie, des logiciels dits push renvoient l'information ciblée en fonction du profil de l'utilisateur et les outils de type groupware. Il est inconcevable de parler de démarche de veille sans parler de travail collaboratif : Celui-ci repose généralement sur des outils de groupware qui offrent l'ensemble des fonctionnalités indispensables au travail de groupe, outils de communication, avec des fonctions de G.E.D., moteur de workflow, etc. 23

24 Les outils intégrés : agents intelligents Les outils dits intégrés concernent les outils effectuant de la collecte et de l'analyse. On parle souvent d agent intelligent. Le dictionnaire définit l'agent comme une «personne» chargée des affaires et des intérêts d'un individu, d'un groupe ou d'un pays, pour le compte desquels elle agit. L'agent est donc : aux ordres de quelqu'un, et il ne réfléchit pas. Celui qui est dit intelligent a, quant à lui, les facultés de : adaptation, réflexion, et perspicacité. 24

25 En terminologie, parler d agent intelligent peut donc paraître paradoxal : Les logiciels dits agents intelligents doivent donc être appréhendés avec un certain recul : s'ils sont une aide précieuse dans vos recherches sur la toile mondiale (web, Internet, etc.), ils ne sont pas pour autant la solution. Malgré cela, une certaine confiance peut néanmoins leur être accordée 25

26 Parmi l'abondance des liens vous proposant des téléchargements de logiciels d'agents intelligents, nous avons réuni ici quelques liens qui vous permettront de trouver rapidement quelques bons assistants. Les agents intelligents présentés ont tous été testés et utilisés par nos soins : Aspirateurs de sites Agents de recherche Agents de veille Mapping 26

27 Critères d étude des outils : Il s'agit de critères qui indiquent : des informations générales (société éditrice, prix, présence ou non d'une version d'essai, multilinguisme, etc.), et des informations plus spécifiques (niveau de difficulté tant au niveau installation, qu'utilisation, la qualité de l'interface graphique, les formats d'imports acceptés, ergonomie, etc.) Liste des critères : 1. renseignements généraux sur la société éditrice et le logiciel : «famille» de l'outil, description rapide, pré-requis technique, prix, version d'essai en ligne, aide en ligne, support technique, etc. 2. évaluation de la facilité ou non de l'utilisation : paramétrage, format et structure des documents traités (import et export), etc. 3. gestion du multilinguisme : langues, couples de langues, traduction, etc. 4. fonctionnalités liées à la collecte (à partir d une requête): crawl à partir d URLs, surveillance/alerte/mise en évidence des modifications, etc. 5. fonctionnalités liées aux analyses statistiques : occurrences, co-occurrences, etc. 6. fonctionnalités liées aux analyses linguistiques : analyse morpho-lexicale, analyse syntaxique, analyse sémantique, extraction terminologique, gestion de dictionnaires, recherche d'entités nommées, etc. 7. fonctionnalités liées à la classification/catégorisation. 8. représentation graphique de l'information : listes, tableaux, cartographie, courbes de tendance, diagramme de répartition, etc. 9. fonctionnalités liées à la diffusion : en partie ou en totalité du contenu 27

28 4. Réseaux et Veille stratégique 28

29 Classement des veilles : La veille commerciale : évaluer les pratiques commerciales d'une activité visée La veille concurrentielle: évaluer les concurrents et leur positionnement La veille d'opinion: veille sur les opinions des consommateurs formulées en ligne, sur des espaces publics permettant aux internautes d'interagir La veille environnementale : veille sur les informations et réglementations sur l'environnement La veille financière : détecter les mouvements sur les marchés financiers, monétaires et des matières premières pouvant affecter l'entreprise, sur ceux des titres de l'entreprise elle-même et ceux des entreprises similaires concurrentes ou dans lesquelles elle a des intérêts ou avec lesquelles elle travaille La veille horizontale : évalue les secteurs voisins La veille juridique (ou réglementaire) : surveillance des novations et modifications législatives et réglementaires et des décisions de justice et administratives applicables aux activités de l'entreprise La veille médiatique : veille sur les informations traitées par différentes sources médias ciblées en fonction d'un sujet déterminé 29

30 La veille politique (ou institutionnelle) : étude des réseaux de pouvoirs dans les institutions publiques La veille réglementaire : surveillance des nouveaux textes législatifs, réglementaires voire techniques (normes) pouvant concerner l'entreprise (obligation sociale, norme technique, etc) La veille sectorielle : observation d'un secteur dans ses aspects les plus divers (clients/concurrents/acteurs). Peut être assimilée à de la veille verticale (op. horizontale) La veille sociale: veille sur les évolutions et les réglementations en matière sociale La veille sociétale : veille sur les questions de sociale qui touche directement ou indirectement l'entreprise et plus précisément la question de la responsabilité sociétale des entreprises, La veille stratégique : surveillance du jeu concurrentiel (stratégie totale / stratégie à objectifs limités) La veille technologique: surveillance des technologies (généralement par l'étude des brevets : veille propriété industrielle et intellectuelle) et des normes, voire influence pour la modification (accompagnement à l'évolution) des normes 30

31 Veille et Réseaux? Répondre à un besoin précis par: la nécessité de s informer bien cerner l environnement du besoin Respecter une méthodologie élaborée pour: l appliquer dans un processus de veille répondre avec pertinence à un besoin informationnel À la charge de la personne chargée de veille de : donner aux experts de l'entreprise les moyens de travailler sur l'information décrypter des stratégies d'influence adverses : ie. les méthodes de diversion et de désinformation employées par les concurrents (ou les malveillants). 31

32 Rappel : le cycle de l information 1. Elaborer la toile de surveillance 4. Diffuser l information à valeur ajoutée 2. Collecter des informations brutes 3. Sélectionner, Analyser et valoriser l information recueillie 32

33 La Veille : une exigence ISO? "L'organisme doit déterminer. les exigences réglementaires et légales relatives au produit " Chapitre : Détermination des exigences relatives au produit de la norme ISO 9000 Version

34 La Veille : une stratégie? De manière générale, l'information est un facteur essentiel qui constitue une donnée d entrée et de sortieà tous les processus et à tous les niveaux de décision : chaque acteur doit pouvoir disposer en temps voulu de l information la plus appropriée au contexte de son environnement organisationnel. 34

35 Élaboration de la toile de surveillance Formaliser: les besoins (thèmes, enjeux, ressources) Identifier : les sources (clients, concurrents, technologies, contextes, ) Définir : les mots-clés pour la recherche d informations Observer : la fréquence des mises à jour adéquates Organiser : une surveillance continue et/ou itérative Détecter : l information (pertinente) au plus tôt Valoriser : l information à valeur ajoutée 35

36 Analyse de l information Validation : par le veilleur selon thème et enjeux Analyse technique : par l expert interne ou externe Mise en forme : de l information pour lui assurer une plus grande exploitabilité 36

37 Qui est concerné par la Veille? Les dirigeants d entreprises, de collectivités Pour accompagner leurs stratégies (long terme) Les responsables d activités techniques / R&D Pour accompagner l innovation technologique (court terme) Les responsables Qualité/Environnement Pour se conformer aux exigences réglementaires et normatives Les responsables commerciaux/marketing Pour mieux se positionner par rapport au marché et aux concurrents (court terme) Les porteurs de projets individuels ou collectifs Pour cerner leur nouvel environnement professionnel (moyen terme) 37

38 5. Etude de cas 38

Process Meanings on Technology Watch and Competitive Intelligence

Process Meanings on Technology Watch and Competitive Intelligence Process Meanings on Technology Watch and Competitive Intelligence Course n 2 Master 2 SCo. & TMN. Online: www.loria.fr/~ssidhom/ By : Sahbi SIDHOM MCF. University of Lorraine KIWI research team LORIA sahbi.sidhom@univ-lorraine.fr

Plus en détail

Veille stratégique sur Internet Comprendre les enjeux, maîtriser les outils et partager l'information

Veille stratégique sur Internet Comprendre les enjeux, maîtriser les outils et partager l'information Comprendre ce qu'est la veille A. Introduction 13 B. Qu est-ce que la veille? 13 1. Obtention d information 14 2. Information à caractère stratégique ou opérationnel 15 3. Évolution de l environnement

Plus en détail

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser 2 PLAN : 1 ère Partie : L information : un outil de gestion stratégique

Plus en détail

Executive Master Class en Intelligence Stratégique

Executive Master Class en Intelligence Stratégique Executive Master Class en Intelligence Stratégique Managers et Consultants, donnez-vous les moyens de décider dans l incertitude Avec la collaboration de Donner du sens au désordre POUR QUI? VOUS ÊTES...

Plus en détail

Méthode d'organisation de la veille juridique

Méthode d'organisation de la veille juridique Méthode d'organisation de la veille juridique "Je vois de loin, j atteins de même", Jean de La Fontaine* * L'Oracle et l'impie Journée Juriconnexion 25 novembre 2014 1 Toute activité de veille, pour être

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE

AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE L'intelligence économique, dans son acception la plus classique, consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l'information stratégique, afin

Plus en détail

SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1

SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1 SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1 PROGRAMME : L Intelligence Economique 1. Présentation de la veille et de l'intelligence économique 2. Les types de Veille 3. Le Cycle de décision 4. Les 10 commandements

Plus en détail

cabinet de veille La Veille Du concept à la réalité, culture, méthode, outils.

cabinet de veille La Veille Du concept à la réalité, culture, méthode, outils. cabinet de veille La Veille Du concept à la réalité, culture, méthode, outils. Livre blanc Janvier 2013 I. Qu est-ce-que la veille? 1. Définitions.............................. page 4 2. La veille, une

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

La veille d'information sur Internet

La veille d'information sur Internet 1 La veille d'information sur Internet Cours IV : I - Une introduction générale Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION Licence Professionnelle Management des Organisations Spécialité Ressources Humaines et Conduite de Projets Formation initiale/ Contrat

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

Journée : Apport de l'intelligence Economique pour la gouvernance stratégique de l'entreprise

Journée : Apport de l'intelligence Economique pour la gouvernance stratégique de l'entreprise Journée : Apport de l'intelligence Economique pour la gouvernance stratégique de l'entreprise Evaluation de la veille au Maroc Présenté par: Saddik SOLBI 03 mars 2010 1 Contexte et Enjeux Mondialisation

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

LA VEILLE STRATEGIQUE

LA VEILLE STRATEGIQUE LA VEILLE STRATEGIQUE Les Yeux et les Oreilles de Votre Entreprise? Etude 3IE Dernière mise à jour : 01/12/01 3IE c/o EPITA, 14-16 Rue Voltaire 94276 Kremlin-Bicêtre Cedex Tel : 0153145936 Fax : 0153145928

Plus en détail

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique Protection des Systèmes d Information: Aspects Juridiques Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Introduction La décentralisation des

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

René Duringer. www.smartfutur.fr

René Duringer. www.smartfutur.fr La Veille Stratégique René Duringer www.smartfutur.fr Néo-Économie mondiale sans couture = guerre économique ouverte Compétition mondiale : low cost + déflation + agressivité facteur prix (cf. Chine) Des

Plus en détail

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT A. Compétences à démontrer en fin de formation DESCRIPTION ANALYTIQUE DU PROFIL PROFESSIONNEL EPREUVE INTEGREE

Plus en détail

VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE. ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008

VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE. ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008 VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008 1 I- Introduction I- I Historique de la veille S informer est

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

La méthode des cas et le plan marketing : énoncé seul

La méthode des cas et le plan marketing : énoncé seul La méthode des cas et le plan marketing : énoncé seul 12_07_2011 Table des matières Table des matières 3 I - 1. Point méthodologique 7 A. 1.1. Définitions...7 B. 1.2. Plan d'analyse type...8 C. 1.3. Synthèse...13

Plus en détail

Le concept de veille. Définitions. Définition de l AFNOR

Le concept de veille. Définitions. Définition de l AFNOR Le concept de veille OPERMIND Alain DELABY / UFR TOURS Ecole Doctorale 17-18 et 19 mars 2004 1 Définitions Définition du Commissariat du Plan : L intelligence économique est l ensemble des actions coordonnées

Plus en détail

Intelligence Economique et Innovation

Intelligence Economique et Innovation Intelligence Economique et Innovation Caroline Mothe Professeur des Universités IAE Savoie Mont-Blanc Sommaire 1. Constats 2. Le concept 3. Le paradoxe 4. Zoom sur Echelon et Frenchelon 5. Vision du marché

Plus en détail

SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009»

SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009» SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009» Avant-propos Remerciements Introduction Synthèse de l étude Chap. 1 Les enjeux pour les acteurs

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

L Intelligence Économique

L Intelligence Économique L Intelligence Économique : Un outil de Management pour décrypter un monde complexe L Intelligence Économique & le Knowledge Management L IE pour identifier les risques, anticiper les crises et saisir

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/102 DÉLIBÉRATION N 09/055 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES FORMALISATION ET CAPITALISATION DES CONNAISSANCES DANS L ECOSYSTEME DE L INNOVATION 1 Le constat 1.1 L apparition des écosystèmes Depuis une trentaine d années, des écosystèmes dédiés à l innovation se

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?»

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Propriétés Description Intitulé court Proposition d'une activité d'exploration élève de type Micro-trottoir

Plus en détail

LOGICIEL D'ETUDE DE PRIX

LOGICIEL D'ETUDE DE PRIX LOGICIEL D'ETUDE DE PRIX La compétition industrielle croissante, conduit aujourd hui les acteurs de l industrie, du bâtiment et de l ingénierie à rechercher, au travers de nouveaux outils, une meilleure

Plus en détail

Entrepôt de données 1. Introduction

Entrepôt de données 1. Introduction Entrepôt de données 1 (data warehouse) Introduction 1 Présentation Le concept d entrepôt de données a été formalisé pour la première fois en 1990 par Bill Inmon. Il s agissait de constituer une base de

Plus en détail

Les principes de la sécurité

Les principes de la sécurité Les principes de la sécurité Critères fondamentaux Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction La sécurité informatique est un domaine vaste qui peut appréhender dans plusieurs domaines Les systèmes

Plus en détail

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 03/09/2015. Fiche formation BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen - N : 16012 - Mise à jour : 24/07/2015

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE BUSINESS INTELLIGENCE : GOALS AND RESULTS OF A PILOT EXPERIMENT INVOLVING SEVEN SMEs FROM BOURGOGNE Ludovic DENOYELLE,

Plus en détail

Etude du cas ASSURAL. Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799

Etude du cas ASSURAL. Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799 David BIGOT Julien VEHENT Etude du cas ASSURAL Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799 Master Management de la Sécurité des Systèmes Industriels et des Systèmes d'information

Plus en détail

Master Information Communication 2ème année Spé. Intelligence Economique et Territoriale

Master Information Communication 2ème année Spé. Intelligence Economique et Territoriale Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs La formation Master Intelligence économique et territoriale s inscrit dans le domaine de formation des sciences de l information et de la

Plus en détail

Enseignement secondaire technique. Technologies de l'information et de la communication

Enseignement secondaire technique. Technologies de l'information et de la communication Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle supérieur Section communication et organisation Technologies de l'information et de la communication

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access Projet : Réalisation d une base de données Sujet : Gestion des ressources humaines Logiciel : Microsoft Access Encadré par : M. Mohamed Saïd ZERRADSAHLI Réalisé par : Ben Abdelmoumen Ibtissam Challaoui

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Cours : Enjeux de la documentation et pratiques documentaires

Cours : Enjeux de la documentation et pratiques documentaires Cours : Enjeux de la documentation et pratiques documentaires COURS N 2 EC 3 : LOGICIELS DOCUMENTAIRES PAR : SAHBI SIDHOM MCF.Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI Cours en ligne : www.loria.fr/~ssidhom/

Plus en détail

Prisme : le nouvel Intranet Web 2.0 d'ifpen

Prisme : le nouvel Intranet Web 2.0 d'ifpen Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Prisme : le nouvel Intranet Web 2.0 d'ifpen Plateforme pour la Recherche, l'innovation,

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication. Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Ministère de la Culture et de la Communication. Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Mise à disposition d une plateforme de veille sur Internet

Plus en détail

Date de diffusion : Rédigé par : Version : Mars 2008 APEM 1.4. Sig-Artisanat : Guide de l'utilisateur 2 / 24

Date de diffusion : Rédigé par : Version : Mars 2008 APEM 1.4. Sig-Artisanat : Guide de l'utilisateur 2 / 24 Guide Utilisateur Titre du projet : Sig-Artisanat Type de document : Guide utilisateur Cadre : Constat : Les Chambres de Métiers doivent avoir une vision prospective de l'artisanat sur leur territoire.

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Extrait 54 Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

1 - Diag26000. Le réseau de partenaires. La formation partenaires. Diag26000. FORMITEL. Stratégie méthode - outils

1 - Diag26000. Le réseau de partenaires. La formation partenaires. Diag26000. FORMITEL. Stratégie méthode - outils 1-1 2 3 Le réseau de partenaires La formation partenaires co-construit par des experts Issu d'un groupe de travail Centrale Ethique, Diag2600 permet de réaliser un diagnostic RSE basé sur les 7 questions

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE CETTE RECHERCHE A ETE FINANCEE PAR Le Ministère des Affaires Sociales et de l'emploi, Direction Générale de la Santé,Sous- Direction

Plus en détail

Intelligence economique Levier de competitivite

Intelligence economique Levier de competitivite Intelligence economique Levier de competitivite 1 Dispositifs offensifs Innovation Export Accompagnement au développement des entreprises. 2 Accompagnement au développement des entreprises ARI. (avance

Plus en détail

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Sommaire Introduction... 3 Définition... 3 Les domaines d application de l informatique décisionnelle... 4 Architecture d un système décisionnel... 5 L outil Oracle

Plus en détail

Catalogue de conférences v1

Catalogue de conférences v1 Programme de s Catalogue de s v1 1 sur 9 Planning type des deux jours Programme de s Mercredi 23 mars 2011 (salon ouvert de 9h00 à 18h30) 9h30-10h15 : 10h30-11h15 : 11h30-13h00 : 13H30-14h15 : 14H30-15h15

Plus en détail

Journée d'animation du réseau des professeurs documentalistes de l'académie de Rouen

Journée d'animation du réseau des professeurs documentalistes de l'académie de Rouen Journée d'animation du réseau des professeurs documentalistes de l'académie de Rouen BEF Fécamp Lillebonne- Yvetôt Jeudi 19 avril 2012 Collège Cuvier - Fécamp Programme de la journée 9h30 Accueil des participants

Plus en détail

METHODES ET OUTILS DE GESTION DES RISQUES D ENTREPRISE CONFORMES À L ISO 31000

METHODES ET OUTILS DE GESTION DES RISQUES D ENTREPRISE CONFORMES À L ISO 31000 Sébastien Delmotte MAD-Environnement delmotte@mad-environnement.com Vincent Desroches, Ingeliance Technologies vincent.desroches@ingeliance.com METHODES ET OUTILS DE GESTION DES RISQUES D ENTREPRISE CONFORMES

Plus en détail

Intelligence économique, territoriale. tendances en France

Intelligence économique, territoriale. tendances en France Intelligence économique, territoriale tendances en France «Business Intelligence» système de gestion de l information systématisée (planification, collecte, analyse et partage de l information produite)

Plus en détail

Veille Technologique & Marketing. Le radar de votre entreprise

Veille Technologique & Marketing. Le radar de votre entreprise Veille Technologique & Marketing Le radar de votre entreprise 23 septembre 2005 www.centredoc.ch 1 CENTREDOC Jaquet-Droz 1 2000 Neuchâtel +41 32 720 51 11 info@centredoc.ch www.centredoc.ch www.centredoc.ch

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Table des matières Table des matières 1 Les exemples à télécharger sont disponibles à l'adresse

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

Société Centrale de Réassurance. Avis de recrutement

Société Centrale de Réassurance. Avis de recrutement Société Centrale de Réassurance Avis de recrutement Date : 27 Février 2015 La société Centrale de Réassurance, filiale du Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) lance un appel à candidature pour pourvoir

Plus en détail

La politique de sécurité

La politique de sécurité La politique de sécurité D'après le gestionnaire Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction Depuis les années 2000, la sécurité informatique s'est généralisée dans les grandes structures Maintenant,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. INTRODUCTION À LA VEILLE... 3

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. INTRODUCTION À LA VEILLE... 3 Table des matières TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. INTRODUCTION À LA VEILLE... 3 SECTION 1. POUR FAIRE UN BON VEILLEUR... 3 I. Les bases de la veille sur Internet... 3 SECTION 2. NOTION DE VEILLE : MÉCANISMES...

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Fiche technique: Sécurité des terminaux Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Présentation permet de créer un environnement (terminaux, messagerie et Web) protégé

Plus en détail

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Business Analytics The way we see it The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Ecrit par A propos de l'étude À la demande de Capgemini, l'economist Intelligence Unit a rédigé le rapport intitulé

Plus en détail

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)»

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» **** Norme principale : - ISO 3030X : Système de gestion des documents d activité (SGDA) ; Normes Connexes : - ISO 15489 : Records Management

Plus en détail

MASTER MARKETING EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS

MASTER MARKETING EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS MASTER MARKETING EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Economie - Commerce Mention : Stratégie et Marketing Spécialité

Plus en détail

Comment surveiller vos concurrents?

Comment surveiller vos concurrents? Comment surveiller vos concurrents? Pourquoi mettre en place une solution de veille concurrentielle & anticiper les risques commerciaux à court et moyen terme Pourquoi vous proposer un livre blanc sur

Plus en détail

L Intelligence Économique

L Intelligence Économique L Intelligence Économique : Un outil de Management pour décrypter un monde complexe L Intelligence Économique & le Knowledge Management L IE pour identifier les risques, anticiper les crises et saisir

Plus en détail

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées PRODIGE V3 Manuel utilisateurs Consultation des métadonnées Pour plus d'information sur le dispositif : à remplir par chaque site éventuellement 2 PRODIGE V3 : Consultation des métadonnées SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Qu'est ce que le KM? M. Prax a d'abord défini le KM par la négative. Le KM n'est pas :

Qu'est ce que le KM? M. Prax a d'abord défini le KM par la négative. Le KM n'est pas : Compte-rendu : «Les enjeux des TIC : le Knowledge Management» Conférence du 3 ème millénaire, Salon Initiatives du jeudi 18 octobre 2001 Orateur : Jean-Yves Prax, Directeur de POLIA CONSULTING Face à un

Plus en détail

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise ManageEngine IT360 Présentation du produit ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise Améliorer la prestation de service à l'aide d'une approche intégrée de gestion des performances

Plus en détail

Formation pratique à la veille Stratégies et outils

Formation pratique à la veille Stratégies et outils 10 ans d expérience plus de 500 professionnels formés (lat.vigilare : veiller) Guetteur au bord de la côte chargé de surveiller le large (in Le Petit Larousse) sessions 2012 30-31 janvier 6-7 mars 3-4

Plus en détail

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI 222 Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Chapitre A. Représentation de l'utilisation de l'information

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

MONIWEB Analyse de l image sur le Web 2.0

MONIWEB Analyse de l image sur le Web 2.0 MONIWEB Analyse de l image sur le Web 2.0 Eikon Strategic Consulting. L'utilisation ou reproduction partielle ou totale de ce document ne peut être effectuée sans autorisation écrite. SOMMAIRE Qu'est-ce

Plus en détail

Catalogue de formations JK Référencement

Catalogue de formations JK Référencement Catalogue de formations JK Référencement Le cabinet JK Référencement est le spécialiste des formations dans le domaine du WebMarketing et plus particulièrement des techniques de référencement qu il soit

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

SafeNet La protection

SafeNet La protection SafeNet La protection des données La conception à l'action, SafeNet protège intelligemment les informations pendant tout leur cycle de vie Les informations peuvent faire progresser votre activité, mais

Plus en détail

Brève introduction à la recherche d!information sur le Web à base d!agents logiciels

Brève introduction à la recherche d!information sur le Web à base d!agents logiciels Plan Brève introduction à la recherche d!information sur le Web à base d!agents logiciels Bernard ESPINASSE Université d!aix-marseille 2010 Rappels sur les agents logiciels Problématique de la RI sur le

Plus en détail

1 INFORMATION - INFORMATIQUE. 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management

1 INFORMATION - INFORMATIQUE. 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management p.1 1 INFORMATION - INFORMATIQUE 10 Sciences cognitives aspects fondamentaux 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management 110 Intelligence économique veille économique, stratégique,

Plus en détail

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées PRODIGE V3 Manuel utilisateurs Consultation des métadonnées Pour plus d'information sur le dispositif : à remplir par chaque site éventuellement 2 PRODIGE V3 : Consultation des métadonnées SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

La notation en matière de sécurité

La notation en matière de sécurité La notation en matière de sécurité Août 2008 Le CDSE Le Club des Directeurs Sécurité d Entreprise est l association des directeurs de sécurité d entreprise et de leurs collaborateurs. Il fédère des entreprises

Plus en détail