INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA"

Transcription

1 COTE COURS 1. Les différents types d information commerciale Le rôle de l information commerciale. L information est un renseignement qui améliore notre connaissance. Elle permet donc de réduire une incertitude. Elle est à la base de nos décisions. L information commerciale joue un rôle prépondérant dans la prise de décision de l unité commerciale. Elle répond au processus suivant : INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS Exemples de situation : Entreprises Informations Décisions Actions Delta Epsilon État des ventes Prévisions Comportement consommateur Réclamations Augmentation des retours SAV Baisse du CA Augmenter 20 % le CA Améliorer l image de l entreprise Actions promotionnelles Participations à des salons, à des foires Lancer une campagne publicitaire E-commerce Contrôler la qualité des matières Audit du système de production Changer de fournisseur BTS MUC 1 ère année - 1 -

2 1.2 - Les différentes sources d information commerciale Deux sources d information commerciale (complémentaires) : - Les sources d informations internes : Caractéristiques : informations sont faciles à obtenir et peu coûteuses. Elles proviennent des bases de données de l entreprise. L information la plus importante est celle qui est liée aux ventes car elle permet d analyser l évolution du chiffre d affaires et d orienter l action commerciale. Exemples : Historique des ventes Volume d affaire réalisé Type de produits achetés Documents comptables et financiers (bilan, compte de résultat) Statistiques de vente et tableau de bord Fréquence des achats Rapports et comptes rendus hebdomadaires des commerciaux Des études, des sondages et des enquêtes menées par l équipe commerciale - Les sources d informations externes : Caractéristiques : informations indispensables à la connaissance du marché (informations commerciales sur les fournisseurs, les clients et les concurrents). Elles sont et plus ou moins coûteuses si l entreprise recourt à des sociétés d étude et des cabinets de recherche : Exemples : Sources spécialisées d information (revues, mensuels, etc.) Panels 1 : clients, consommateurs, distributeurs fournisseurs Abonnements à des organismes nationaux (CREDOC) Etudes mercatiques Documentation spécialisée - Le Data Warehouse (ou entrepôt de données) Le Data Warehouse regroupe l ensemble des bases de données de l entreprise. Il regroupe dans une base de données unique (et centralisée) l ensemble des données pertinentes pour la prise de décision. Exemple : le Data Warehouse permet d extrapoler les ventes de certains produits avec les jours de forte chaleur. Données Externes Données Internes Data Warehouse Data mining : Outils d analyse : - requêtes, - reporting 1 Le panel est un groupe de personnes interrogées régulièrement sur leurs opinions ou leurs attitudes. BTS MUC 1 ère année - 2 -

3 1.3 - Les différents types que peut prendre l information commerciale Les informations commerciales peuvent être qualitatives ou quantitatives : - qualitatives : ce sont des données permettant d apprécier ou d expliquer un phénomène. Elles visent à identifier une attitude, un trait de caractère, des nouveaux comportements afin de repositionner un produit ou une marque. Ex : les freins et les motivations des consommateurs. - quantitatives : ce sont des données chiffrées qui permettent de connaître une évolution. Présentés sous forme de tableaux, les chiffres seront analysés pour apprécier la position de l entreprise ou de son produit sur le marché. Ces données peuvent aussi servir à la réalisation de prévisions de la demande. Ex : chiffre d affaires, parts de marché, nombre de ménages, etc. 2. Qualités et coûts de l information commerciale 2.1 Qualités de l information commerciale - Fiabilité : c est une information exacte et précise. Elle vise à donner de la crédibilité. - Sécurité : sécuriser l information, c est éviter toute modification ou transformation. Les informations confidentielles sont être protégées de la concurrence. - Pertinence : information utile par rapport aux besoins et aux décisions à prendre. - Disponibilité : l information doit pourvoir être utilisé au bon moment. 2.2 Coûts de l information commerciale - Les coûts d accès : il comprend le prix d achat des produits documentaires, mais aussi les coûts salariaux des collaborateurs chargés de la collecte et du traitement de l information commerciale (veille sur Internet ). Les entreprises peuvent sous-traiter cette fonction en faisant appel à un broker (courtier d information). - les coûts de stockage : coût des dispositifs de stockage de l information (le papier, les supports numériques). Ces coûts dépendent du volume d information à sauvegarder. - les coûts d utilisation : équipements informatiques (matériels et logiciels), coûts de formation du personnel aux nouvelles TIC, coûts d exploitation d une base de données (implanter une base de données sur Internet), développement d un intranet, etc. BTS MUC 1 ère année - 3 -

4 3. L accès à l information 31. La veille informationnelle L unité commerciale a la nécessité de surveiller son environnement de façon permanente pour s y adapter. La veille correspond à l ensemble des processus anticipatifs d observation et d analyse de l environnement, suivi de la diffusion ciblée des informations, sélectionnées et traitées. On distingue plusieurs veilles possibles : - la veille commerciale : c'est la recherche, le traitement et la diffusion (en vue de leur exploitation) de renseignements relatifs à l'environnement commercial de l'entreprise. Il s'agit de surveiller ses clients, ses prospects, son circuit de distribution et ses fournisseurs. - la veille concurrentielle : c'est la recherche, le traitement et la diffusion (en vue de leur exploitation) de renseignements relatifs à la concurrence de l'entreprise. Il s'agit de surveiller les concurrents directs et indirects, actuels et potentiels. Les TIC & de la veille informationnelle : Fils RSS : outil qui permet de se tenir au courant des dernières mises à jour des sites Internet préférés Les blogs : un blog est un site Web constitué par la réunion de billets (note ou article) classés la plupart du temps par ordre anti-chronologique. Les blogs publics permettent de communiquer directement et rapidement avec la clientèle. La newsletter : lettre à laquelle les internautes peuvent s'abonner sur un site Web, afin de recevoir régulièrement par courrier électronique des informations brèves et récentes associées à ce site. BTS MUC 1 ère année - 4 -

5 32. La recherche de l information sur Internet La veille informationnelle repose souvent sur une recherche d informations via Internet. Le travail est fastidieux et méticuleux. La connaissance du fonctionnement des outils de recherche facilite grandement ce travail. Moteur de recherche Méta moteur Agent intelligent Robot logiciel chargé d'indexer des pages web pour une recherche à l'aide de mots-clés dans un formulaire de recherche. Altavista, Google, Yahoo, Lycos, Excite, Hotbot un outil de recherche basé sur un outil logiciel qui l'exploitation des résultats de accomplit des tâches sur plusieurs moteurs de recherche. Internet de façon automatisée, en fonction de requêtes paramétrées. Kartoo, Copernic, Metacrowler Startegic Zinder, Bulles eye, KB crawl L utilisation d opérateurs logiques affine utilement une recherché. Le OU (OR) augmente le champ des réponses pertinentes possibles. Le ET (AND) souvent remplacé par l opérateur arithmétique + permet de recherche les pages dans lesquels l ensemble des termes choisis figure. Le SAUF (NOT) remplacé par l opérateur arithmétique permet d exclure de la recherche l un des termes choisi. Les guillemets permettent de demander la recherche exacte d une phrase (ou d une série de mots consécutifs). BTS MUC 1 ère année - 5 -

6 33. La sécurisation de l information La sécurisation de l information implique sa confidentialité (accès limité aux seules personnes autorisées à la connaître), son authentification (détermination de l origine des informations collectées) et son intégrité (sa modification ne peut résulter que d un acte volontaire et légitime). La sécurisation des documents : sans être spécialiste, les documents peuvent être protégés à l aide d un mot de passe ou cryptés à l aide d un logiciel de cryptographie. Le protocole PGP (Pretty Good Privacy) est un gratuiciel qui permet d encrypter et de signer les textes : seul le destinataire pourra lire le contenu du message (authenticité) la provenance du document sera attestée, ainsi que la certitude qu il est bien identique au document original (intégrité) La sécurisation des échanges commerciaux : le protocole SSL (Secure Sockets Layer) : c est un procédé de sécurisation des paiements sur Internet. BTS MUC 1 ère année - 6 -

7 Note : Le protocole SSL (source La sécurisation des transactions par SSL 2.0 est basée sur un échange de clés entre client et serveur. La transaction sécurisée par SSL se fait selon le modèle suivant : Dans un premier temps, le client se connecte au site marchand sécurisé par SSL et lui demande de s'authentifier. Le client envoie également la liste des cryptosystèmes qu'il supporte, triée par ordre décroissant selon la longueur des clés. Le serveur a réception de la requête envoie un certificat au client, contenant la clé publique du serveur, signée par une autorité de certification (CA), ainsi que le nom du cryptosystème le plus haut dans la liste avec lequel il est compatible (la longueur de la clé de chiffrement - 40 bits ou 128 bits - sera celle du cryptosystème commun ayant la plus grande taille de clé). Le client vérifie la validité du certificat (donc l'authenticité du marchand), puis crée une clé secrète aléatoire (plus exactement un bloc prétenduement aléatoire), chiffre cette clé à l'aide de la clé publique du serveur, puis lui envoie le résultat (la clé de session). Le serveur est en mesure de déchiffrer la clé de session avec sa clé privée. Ainsi, les deux entités sont en possession d'une clé commune dont ils sont seuls connaisseurs. Le reste des transactions peut se faire à l'aide de clé de session, garantissant l'intégrité et la confidentialité des données échangées. BTS MUC 1 ère année - 7 -

THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed

THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed Auteurs : Papa Kalidou Diop Valdiodio Ndiaye Sene Professeur: Année: 2013-2014 Mr, Gildas Guebre Plan Introduction I. Définition II. Fonctionnement III.

Plus en détail

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre HTTPS Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre Définition HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) C'est

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS 52 Protocoles sécurisés Inclus dans la couche application Modèle TCP/IP Pile de protocoles HTTP, SMTP, FTP, SSH, IRC, SNMP, DHCP, POP3 4 couche application HTML, MIME, ASCII

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Service de certificat

Service de certificat Service de certificat Table des matières 1 Introduction...2 2 Mise en place d une autorité de certification...3 2.1 Introduction...3 2.2 Installer le service de certificat...4 3 Sécuriser un site web avec

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT MIX

GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT MIX GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT MIX Version 1.3 20/05/2010 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

Comment sécuriser l information confidentielle de vos clients

Comment sécuriser l information confidentielle de vos clients Comment sécuriser l information confidentielle de vos clients Un sondage mené récemment auprès de praticiens au Canada a montré que seul un faible pourcentage de CA (entre 10 % et 15 %) a toujours recours

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

SOGEB@SE. Foire aux Questions

SOGEB@SE. Foire aux Questions SOGEB@SE Foire aux Questions Sommaire 1. Présentation... 4 Que pouvez-vous faire avec Sogeb@se?... 4 En tant que professionnel, pouvez-vous accéder à Sogeb@se?... 4 Comment souscrire à Sogeb@se?... 4 2.

Plus en détail

Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 - .I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude -

Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 - .I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude - Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 -.I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude - 1.1 - La recherche ou phase exploratoire : Définir précisément

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

Méthode d évaluation des outils de veille

Méthode d évaluation des outils de veille Méthode d évaluation des outils de veille Cette présentation a été réalisée pour l Echangeur PME Paris Ile de France, structure géré par la CCIP (Chambre de Commerce et d Industrie de Paris) Conférence

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE SP Plus

GUIDE DE DEMARRAGE SP Plus GUIDE DE DEMARRAGE SP Plus Secteur public Version 1.2 31/08/2011 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction

Plus en détail

Veille stratégique sur Internet Comprendre les enjeux, maîtriser les outils et partager l'information

Veille stratégique sur Internet Comprendre les enjeux, maîtriser les outils et partager l'information Comprendre ce qu'est la veille A. Introduction 13 B. Qu est-ce que la veille? 13 1. Obtention d information 14 2. Information à caractère stratégique ou opérationnel 15 3. Évolution de l environnement

Plus en détail

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. b. Utilisation commerciale c. Contenu Forme Méthode Sources d information a. S.I.M. ou S.I.C. ou S.I.M. S.I.C. Système d Information Marketing Système d Information

Plus en détail

document confidentiel

document confidentiel document confidentiel client LEXEL projet Site corporate LEXEL / Site Info date Vendredi 7 Mai 2010 chef de projet Dimitri HUET adressé à Bérangère MONIN, Hansina Valaydon Dernière mise à jour : 2010-05-07

Plus en détail

Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège

Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège Domaine Items B2i Réf 2006 1 s'approprier un environnement informatique de travail C.2.1 : connaître la charte d usage des TIC et la 2 adopter

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 118 01 Sauvegarde à distance de données numériques REFERENCE : PCE-118-01 30/03/2001 PCE- 118 01 Page 1 sur 17 30/03/2001 Toute reproduction

Plus en détail

A l Aise Web - Web Analytique

A l Aise Web - Web Analytique Référencement Web Analytique Webmarketing A l Aise Web - Web Analytique Etudes & veille Mesurez la performance de votre site internet Formations Mediaveille Une offre bâtie autour de 5 expertises fortes

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Paiement sécurisé sur internet

Paiement sécurisé sur internet Paieent sécurisé sur internet CHAIGNEAU Delphine DANTE Alexandra GARNODIER Karine RICM3 25 janvier 2002 1.1 Internet et coerce 1.2 Modes de paieent 1.3 Qualités d un procédé 1.1 Internet et coerce 1.1

Plus en détail

Automatiser sa veille sur Internet

Automatiser sa veille sur Internet Par Julien Flandrois, Directeur Commercial chez KB CRAWL SAS, éditeur français d outils de veille et d intelligence économique sur Internet depuis 1995. Pourquoi automatiser sa veille sur Internet? La

Plus en détail

René Duringer. www.smartfutur.fr

René Duringer. www.smartfutur.fr La Veille Stratégique René Duringer www.smartfutur.fr Néo-Économie mondiale sans couture = guerre économique ouverte Compétition mondiale : low cost + déflation + agressivité facteur prix (cf. Chine) Des

Plus en détail

multi process 25 RUE Benoît Malon 42300 ROANNE

multi process 25 RUE Benoît Malon 42300 ROANNE multi process 25 RUE Benoît Malon 42300 ROANNE Tél : 04 77 70 14 66 Fax : 04 77 70 01 78 www.mpi42.fr contact@mpi42.fr CREATION DE SITE WEB Il faut distinguer plusieurs étapes pour la création d un site

Plus en détail

Guide d'initiation aux. certificats SSL. Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en ligne. Document technique

Guide d'initiation aux. certificats SSL. Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en ligne. Document technique Document technique : Guide d'initiation aux certificats ssl Document technique Guide d'initiation aux certificats SSL Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en

Plus en détail

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking Payement électronique Sommaire 1. Les systèmes de paiement électroniques... 1 1.1 E-banking... 1 1.2 Porte-monnaie électronique et porte-monnaie virtuel... 2 1.2.1 Le porte monnaie électronique (e-cash)...

Plus en détail

d expertise comptable. Plus transparente, plus efficace et plus technologique.

d expertise comptable. Plus transparente, plus efficace et plus technologique. e-cfac est une toute nouvelle façon pour les sociétés de travailler avec son cabinet d expertise comptable. Plus transparente, plus efficace et plus technologique. Vous consultez l ensemble de vos informations

Plus en détail

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL VPN SSL : Présentation Master Informatique 1ère Année Année 2006-2007 2007 Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL Durée : 20 minutes Remarques Intervention : 15-20

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE :

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES À L INTENTION DES AGENCES ET COURTIERS À LEUR COMPTE IMPORTANT L OACIQ se réserve le droit de modifier ses exigences en fonction

Plus en détail

Généralité sur la cryptographie

Généralité sur la cryptographie 1.1 Introduction L origine de la cryptologie mot réside dans la Grèce antique. La cryptologie est un mot composé de deux éléments : «cryptos», qui signifie caché et «logos» qui signifie mot. La cryptologie

Plus en détail

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 INTRODUCTION Ce cours apprend aux stagiaires comment installer, configurer et administrer SharePoint, ainsi que gérer et surveiller

Plus en détail

Solution de déploiement de certificats à grande échelle. En savoir plus...

Solution de déploiement de certificats à grande échelle. En savoir plus... Solution de déploiement de certificats à grande échelle permet un déploiement des certificats numériques à grande échelle en toute sécurité sans avoir à fournir un support physique (token, carte à puce

Plus en détail

Société d automatisation des transactions interbancaires et de monétique PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE

Société d automatisation des transactions interbancaires et de monétique PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE CONTENU DE LA PRESENTATION Faire connaissance avec la carte CIB Population de la carte CIB Moyens d acceptation de la carte CIB Pourquoi devenir acceptant de la carte

Plus en détail

Veille sur Internet, les outils qui font. gagner du temps. «Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable» Napoléon

Veille sur Internet, les outils qui font. gagner du temps. «Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable» Napoléon Veille sur Internet, les outils qui font gagner du temps «Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable» Napoléon L Échangeur Bordeaux Aquitaine Observatoire de l économie numérique

Plus en détail

Applications de la cryptographie à clé publique

Applications de la cryptographie à clé publique pplications de la cryptographie à clé publique Crypter un message M revient à appliquer à celui-ci une fonction bijective f de sorte de former le message chiffré M = f ( M ). Déchiffrer ce dernier consiste

Plus en détail

Domaine 1 S approprier un environnement informatique de travail

Domaine 1 S approprier un environnement informatique de travail Domaine 1 S approprier un environnement informatique de travail 1.1 Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition. AC.1.1.1 : Je différencie les espaces de stockage locaux de ceux accessibles via

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

Document confidentiel

Document confidentiel PROJET INTERNET SCRIMAD.COM Document confidentiel Client : Scrimad Projet : Scrimad.com Date : 2011-03-26 Chef de projet : Frédéric BARTHES Adressé à : Nipilo / Scrimad Dernière mise à jour : 2011-03-26

Plus en détail

a. Prévention par un comportement approprié en surfant :

a. Prévention par un comportement approprié en surfant : Module : TIC & Banques 1 U4.2- Préventions de sécurité : a. Prévention par un comportement approprié en surfant : Ne donnez jamais vos données personnelles via des liens proposés par email. De même, il

Plus en détail

Serveur mail sécurisé

Serveur mail sécurisé Serveur mail sécurisé CROUVEZIER - FOLTZ - HENRIOT - VOISINET IUT Charlemagne Nancy Sommaire Introduction Serveur mail Chiffrement Mise en place Solutions alternatives Conclusion 2 Sécuriser ses mails?

Plus en détail

Technologies informatiques appliquées au commerce électronique

Technologies informatiques appliquées au commerce électronique Technologies informatiques appliquées au commerce électronique Travail d études de Simeon Kostov et Dimitre Kostov Licence Informatique 2002-2003 Université de Nice «Internet sera à l économie du 21 ème

Plus en détail

L identité numérique. Risques, protection

L identité numérique. Risques, protection L identité numérique Risques, protection Plan Communication sur l Internet Identités Traces Protection des informations Communication numérique Messages Chaque caractère d un message «texte» est codé sur

Plus en détail

Communiquer SÉCURITÉ. en toute. Dwayne Bragonier, CA, CA TI

Communiquer SÉCURITÉ. en toute. Dwayne Bragonier, CA, CA TI Communiquer en toute SÉCURITÉ Dwayne Bragonier, CA, CA TI Vraie demande, publiée sur le forum de soutien technique du service de messagerie Gmail de Google : «À l aide! Un courriel confidentiel qui m était

Plus en détail

E-Commerce à Orthez E-Commerce : Se lancer - Générer des commandes - Se positionner : Explications et témoignages Orthez 15 mai 2008

E-Commerce à Orthez E-Commerce : Se lancer - Générer des commandes - Se positionner : Explications et témoignages Orthez 15 mai 2008 E-Commerce à Orthez Enjeux de la visibilité de votre commerce Répartition générale des sources de trafic Principe de fonctionnement des moteurs de recherche Référencement naturel, les bonnes pratiques

Plus en détail

Réseaux virtuels Applications possibles :

Réseaux virtuels Applications possibles : Réseaux virtuels La mise en place d'un réseau privé virtuel permet de connecter de façon sécurisée des ordinateurs distants au travers d'une liaison non fiable (Internet), comme s'ils étaient sur le même

Plus en détail

PLATEFORME COLLABORATIVE AUX 4 GRANDS USAGES

PLATEFORME COLLABORATIVE AUX 4 GRANDS USAGES PLATEFORME COLLABORATIVE AUX 4 GRANDS USAGES Logiciel de travail collaboratif prêt à l emploi, destiné aux entreprises, PME, associations et administrations de toutes tailles. TRAVAIL COLLABORATIF RESEAU

Plus en détail

Préface. Public. Objectif

Préface. Public. Objectif Préface Public Ce guide s adresse aux administrateurs système, aux gestionnaires de réseau et à tous les utilisateurs souhaitant gérer des périphériques réseau indépendants et des groupes de périphériques

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET...

EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET... SOMMAIRE PREAMBULE... 3 Tour d horizon du marché du KM et de la GED Chiffres clés EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET... 4 Une entreprise précurseur qui remporte l adhésion d acteurs reconnus et dispose d un réseau

Plus en détail

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Enquête PME 15 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Au cours du premier trimestre 15, 1550 PME bretonnes ont répondu à l «Enquête PME 15» en ligne ou

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication. Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Ministère de la Culture et de la Communication. Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Mise à disposition d une plateforme de veille sur Internet

Plus en détail

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises LIVRE BLANC La gouvernance documentaire dans les organisations françaises Enquête serdalab Mars 2011 serdalab Page 1 Sommaire Les problématiques auxquelles la gouvernance documentaire répond...4 La définition

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP)

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP) Trouver l information scientifique sur Internet Morgane Le Gall (BLP) Programme Accueil Le Web : présentation Les moteurs de recherche généralistes (n 1: Google) Les moteurs spécialisés (ex.google scholar,

Plus en détail

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015 Classe 35 Publicité; gestion des affaires commerciales; administration commerciale; travaux de bureau. Note explicative La classe 35 comprend essentiellement les services rendus par des personnes ou par

Plus en détail

PGP créé par Ph. Zimmermann Aujourd hui : PGP (Pretty Good Privacy) : commercial GPG (GnuPG) : version libre (licence GPL)

PGP créé par Ph. Zimmermann Aujourd hui : PGP (Pretty Good Privacy) : commercial GPG (GnuPG) : version libre (licence GPL) PGP créé par Ph. Zimmermann Aujourd hui : PGP (Pretty Good Privacy) : commercial GPG (GnuPG) : version libre (licence GPL) PGP/GPG Combine techniques symétriques et asymétriques Permet de chiffrer et signer

Plus en détail

A - COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES et activités types

A - COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES et activités types A - COMPÉTENCES et activités types PROSPECTION 1. ORGANISER UNE OPÉRATION DE PROSPECTION Recherche d information sur, ses produits, les marchés Participation à la sélection de la cible Élaboration d un

Plus en détail

Leçon 4 : Typologie des SI

Leçon 4 : Typologie des SI Leçon 4 : Typologie des SI Typologie des SI Système formel Système informel Typologie des SI Chaque jour au sein d une organisation Le système d info stocke, traie ou restitue des quantités importantes

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

Le seul serveur SMTP spécialisé sur l'emailing accessible à tous

Le seul serveur SMTP spécialisé sur l'emailing accessible à tous 1 Le seul serveur SMTP spécialisé sur l'emailing accessible à tous "Avec un Emailing Server, nous bénéficions de toute la souplesse d'un serveur dédié et de la robustesse de la technologie de Message Business.

Plus en détail

Solution de Pilotage des Activités de Service

Solution de Pilotage des Activités de Service Solution de Pilotage des Activités de Service Votre métier En tant que prestataire de services, votre activité est de : Aller à la rencontre de vos clients afin d identifier leurs besoins Leur apporter

Plus en détail

1. GOUVERNANCE IT (INFORMATIQUE ET TÉLÉCOMS)

1. GOUVERNANCE IT (INFORMATIQUE ET TÉLÉCOMS) 1. GOUVERNANCE IT (INFORMATIQUE ET TÉLÉCOMS) Ensemble de relations et processus qui dirigent et contrôlent une organisation permettent d atteindre ses objectifs créent de la valeur en évaluant les risques

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

BASE DE DONNEES POUR LES COMMUNIQUES DE PRESSE GUIDE DE L'UTILISATEUR

BASE DE DONNEES POUR LES COMMUNIQUES DE PRESSE GUIDE DE L'UTILISATEUR Date : 12/08/2013 Numéro de version: 2.10.0 BASE DE DONNEES POUR LES COMMUNIQUES DE PRESSE GUIDE DE L'UTILISATEUR Date de sortie: 17/09/12 GUIDE DE L'UTILISATEUR RAPID Page: 1 sur 23 Table des matières

Plus en détail

[ Sécurisation des canaux de communication

[ Sécurisation des canaux de communication 2014 ISTA HAY RIAD FORMATRICE BENSAJJAY FATIHA OFPPT [ Sécurisation des canaux de communication Protocole IPsec] Table des matières 1. Utilisation du protocole IPsec... 2 2. Modes IPsec... 3 3. Stratégies

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Septembre 2014 Chiffrement : Confidentialité des données Malgré les déclarations de Google et autres acteurs du Net sur les questions

Plus en détail

La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde?

La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde? La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde? SOMMAIRE Introduction I. Les risques encourus avec un système de sauvegarde traditionnelle II. Les attentes

Plus en détail

EMV, S.E.T et 3D Secure

EMV, S.E.T et 3D Secure Sécurité des transactionsti A Carte Bancaire EMV, S.E.T et 3D Secure Dr. Nabil EL KADHI nelkadhi@club-internet.fr; Directeur du Laboratoire L.E.R.I.A. www.leria.eu Professeur permanant A EPITECH www.epitech.net

Plus en détail

Internet Module 2 Chèque n 3

Internet Module 2 Chèque n 3 Internet Module 2 Chèque n 3 Par Christophe ROCA et Ludovic RANDU Animateurs du Syndicat Mixte de l'oise Picarde 27/11/2007 Les 3 types de recherche Il est courant de considérer qu il y a 3 types de recherche

Plus en détail

Secure e-mail de la Suva

Secure e-mail de la Suva Secure e-mail de la Suva Brochure à l intention des cadres et des responsables informatiques SEM_Informationsbroschuere_06-2013_fr / WasWoShop: 2979/1.F 1 Sommaire Secure e-mail de la Suva en bref 3 Problèmes

Plus en détail

9 Sécurité et architecture informatique

9 Sécurité et architecture informatique 9 Sécurité et architecture informatique 1) Nom(s) du (des) système(s) d exploitation impliqués dans le traitement* : Windows Server 2008 R2 et CentOS 5 et 6. 2) Le système informatique est constitué :*

Plus en détail

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus 2 Le groupe Divalto, Solutions de gestion Catalyseur de performance Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication

Les Technologies de l Information et de la Communication Les Technologies de l Information et de la Communication Ce que les TIC peuvent faire pour votre entreprise Sylvie Boulet Conseiller d entreprises, chargée de Mission TIC Quelques chiffres 77% d européens

Plus en détail

Négociation immobilière et Comptabilité des agences

Négociation immobilière et Comptabilité des agences 1. L étude de marché 1.1. L enquête par sondage La connaissance des besoins et du marché L enquête par sondage est une étude quantitative, elle permet de mesurer des opinions ou des comportements. C est

Plus en détail

INTRODUCTION. Intégration d un système de paiement en ligne dans votre site internet

INTRODUCTION. Intégration d un système de paiement en ligne dans votre site internet INTRODUCTION CashBox est le premier système de paiement internet en zone UEMOA. Développé par ULTIMA Technologies, société spécialisée dans le développement Internet, CashBox est une solution simple et

Plus en détail

Profitez des fonctions de Gestion Electronique des Documents pour accéder à tous vos documents, de partout.

Profitez des fonctions de Gestion Electronique des Documents pour accéder à tous vos documents, de partout. Avéis-Avocats, solution de gestion de votre cabinet d avocats et de votre activité juridique, apporte une réponse élégante et complète à votre besoin d organisation, d accès à distance et de partage. Tous

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Messagerie sécurisée, fiable et économique

Messagerie sécurisée, fiable et économique rie Services de messagerie SWIFT rie sécurisée, fiable et économique Un ensemble complet de services de messagerie est la plateforme de messagerie de SWIFT basée sur un protocole Internet avancé. Elle

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

Configuration d un client Mail 5

Configuration d un client Mail 5 Configuration d un client Mail 5 Version : 1.0 Configuration d un client Mail 5 sous Mac OSX Lion (POP3 / IMAP) Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation Nom Date/Visa Nom

Plus en détail

Sécurisation du centre de services au sein du cloud computing La stratégie de sécurité de BMC pour l environnement SaaS LIVRE BLANC

Sécurisation du centre de services au sein du cloud computing La stratégie de sécurité de BMC pour l environnement SaaS LIVRE BLANC Sécurisation du centre de services au sein du cloud computing La stratégie de sécurité de BMC pour l environnement SaaS LIVRE BLANC TABLE OF C0NTENTS INTRODUCTION...............................................................

Plus en détail

Crypter le courrier. Pourquoi crypter? Les clés de cryptage. Supplément au manuel Internet sécurité d'abord!

Crypter le courrier. Pourquoi crypter? Les clés de cryptage. Supplément au manuel Internet sécurité d'abord! Supplément au manuel Internet sécurité d'abord! 1 Votre courrier est facile à lire... même par ceux qui n ont pas le droit de le faire. De l expéditeur à la réception sur votre ordinateur, il passe par

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients ACT! SOLUTION E-MAILING* pour vos newsletters et vos campagnes de prospection CONTACT. Distribué par

Gestion de Contacts & Clients ACT! SOLUTION E-MAILING* pour vos newsletters et vos campagnes de prospection CONTACT. Distribué par Gestion de Contacts & Clients ACT! SOLUTION E-MAILING* pour vos newsletters et vos campagnes de prospection CONTACT Distribué par ACT! Gérez facilement vos contacts, prospectez simplement et fidélisez

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail