Quelle stratégie d Intelligence économique pour le dessein africain du Maroc? ASMEX DAYS, Casablanca, 24 mars 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle stratégie d Intelligence économique pour le dessein africain du Maroc? ASMEX DAYS, Casablanca, 24 mars 2015"

Transcription

1 Quelle stratégie d Intelligence économique pour le dessein africain du Maroc? ASMEX DAYS, Casablanca, 24 mars 2015

2 Les atouts clairement identifiés de Maroc SA Un quadriptyque comme socle de souveraineté informationnelle: GSSI Géographie Sécurité Stabilité Infrastructures Le pays est placé à la croisée des mondes : Nord/Sud et Est/Ouest Il peut organiser un dialogue tridimensionnel : Afrique, Europe et Amériques Il est la porte d entrée au marché du grand nord ouest africain, avec ses 800 millions de consommateurs et son trillion de PIB projeté Le pays jouit de la sécurité physique dans une région volatile, il dispose en outre de la sécurité monarchique dans la transmission du pouvoir Il a été préservé de la prolifération du terrorisme islamiste grâce à la combinaison de l «islam du milieu» et d une approche sécuritaire préventive La sécurité juridique et des investissements est aux standards internationaux Forte stabilité institutionnelle Solidité des fondamentaux macro-économiques Croissance économique soutenue & stable avec près de 5% par an Chômage à moins de 10% de la population active Croissance régulière des FDI, autour de 1M par an hors investissements exceptionnels Réseau autoroutier de premier plan 17 aéroports internationaux Réseaux IT de premier plan qui en font le second pays le plus connecté d Afrique et le mieux outillé en télécoms du continent Ouverture sur la Méditerranée et profondeur de marché sur l'afrique grâce au port de Tanger Méditerranée

3 Les contraintes structurelles de Maroc SA 4 atavismes qui bloquent le passage au palier supérieur en matière d influence commerciale Message Canaux Eclatement Exécution médiocre Présence faible Evaluation absente Des acteurs aux budgets sanctuarisés qui refusent le cobranding Des institutions qui refusent de coopérer entre elles Des actions clairement tournées vers la promotion des dirigeants Un ciblage dans la zone de confort auprès des mêmes canaux Une réactivité faible Une incapacité à formuler de la pensée stratégique ou conceptuelle Une barrièrelinguistiquequi empêche lereach-out Certains prennent les choses en main à titre individuel Ils occupent les agoras internationales à titre «personnel». Leur crédit ne se transpose pas Dépourvue de leadership, l'influence de Maroc SA ne peut être évaluée Fort attachement au quantitatif Manque de monitoring et de veille Empêche d atteindre la taille critique pour toucher les prescripteurs La vision et l ambition ne trouvent pas de traduction opérationnelle sur le terrain Emergence de loups solitaires, absence de pérennité Des biais empêchent une évaluation sereine

4 Ressources mises à profit Le Maroc a augmenté sensiblement ses ressources visant la promotion des exportations et des investissements 72 Le budget de l Agence Marocaine de Développement des Investissements est de 72 millions de dirhams 176 Maroc Export compte 80 salariés et l AMDI compte 96 salariés 6 L AMDI dispose de 6 bureaux à travers le monde. Il est prévu que Maroc Export aie des relais à l international. Cette disposition n est pas encore opérationnelle 0,001% Le budget annuel marocain réservé à la promotion des exportations représente 0,001% du montant des exportations annuelles (en prenant en considération le budget de Maroc Export seulement) 335 Maroc Export et l AMDI ont organisé 335 activités promotionnelles en 2013 au Maroc et à l étranger (y compris les rencontres B2B) 260 Le budget d investissement de Maroc Export est de 260 millions de dirhams. Il provient principalement de la taxe parafiscale à l importation. L augmentation du budget fait suite au lancement de la stratégie Maroc Export Plus en 2009 Source : Projet de Loi de Finances 2014

5 Les ressources mises à profit - CEPEX Le CEPEX alloue ses moyens de manière optimale pour aider les entreprises tunisiennes dans leur développement à l international 102 Le CEPEX est membre d un réseau mondial de 102 «Trade Points» afin d en faire profiter les exportateurs tunisiens (World Trade Point Federation). Il donne notamment l accès à une base de données d opportunités d affaires 11 Le nombre de bureaux propres ou en partenariat avec les Chambres de Commerce et d Industrie de CEPEX en Tunisie 9 Le nombre de pays où se trouvent des antennes du CEPEX; soit 10 antennes sur 3 continents. 60% Utilisation de 60% du budget pour 3 / 4 secteurs cibles. Les secteurs cibles sont identifiés sur la base de l intelligence développée sur le terrain et retransmise à l agence nationale par ses réseaux étrangers (électroniques / mécaniques, textile, services - TIC) 40% 30 à 50% du budget de promotion est concentré sur 3 à 4 marchés clés en utilisant les traités régionaux conclus par la Tunisie (France, Italie, Allemagne,...) 75% CEPEX investit tous son budget de promotion dans les salons et missions commerciales à l étranger. 75% des missions commerciales organisées par CEPEX se tiennent en 2 temps : dans le pays ciblé puis en Tunisie (invitation des importateurs potentiels) Sources : CEPEX, analyse GIP

6 Ressources mises à profit Un réseau de bureaux déployé dans le monde qui collecte l information sur le terrain 40M 34 La quasi totalité du budget de MATRADE est financée par le gouvernement. Le président directeur général a le pouvoir exécutif et s appuit sur un large réseau international et sur les programmes sectoriels de promotion mis en place par les associations d entreprises locales pour maximiser l impact de ses activités 60% 60% du budget de MATRADE est alloué aux activités de promotion Les salons représentent le type d activités le plus largement utilisé MATRADE possède 34 bureaux dans le monde, chacun responsable des activités de promotion dans trois à quatre pays par région 450 Matrade a 450 employés. 150 sont basés à l étranger 24 L autorité Malaisienne pour le Développement des Investissements (MIDA) possèdent 24 antennes dans le monde essentiellement en Asie et en Europe de l Ouest Source: MATRADE/ MIDA

7 Ressources mises à profit Un réseau d antennes déployé dans le monde qui collecte l information sur le terrain 215M 55 Le nouveau montant alloué au Fonds de Développement des Exportations (EDF). L EDF a été crée en 2002 pour alléger les charges des exportateurs en remboursant 10% des dépenses engagées 40% La réduction du budget alloué au Fonds de Développement des Exportations (EDF) par le gouvernement en Juillet 2013 Le Service Commercial Egyptien (ECS), sous la tutelle du Ministère du Commerce dispose de représentations dans 49 pays ayant un intérêt stratégique pour l économie égyptienne 115 A l étranger, agents commerciaux étrangers et personnel de soutien technique en poste dans 68 ambassades 50 En Egypte, agents, en plus des 115 à l étranger, coordonnent l information au Quartier Général au sein du Ministère du Commerce Source: ECS/ MFTI

8 Maroc- Afrique : des besoins en IE prégnants Trois axes cohérent pour renforcer son positionnement concurrentiel La nouvelle vision de l IE en 3 axes de développement majeurs Balayer le spectre hors réseaux sociaux et en extraire l ADN utile 1 A travers un bulletin compact mais exhaustif, qui couvre l ensemble des zones potentiellement anxiogènes, l exportateur se mettra en position de quantifier, d analyser et de disséquer les composantes déterminants son image sur Internet. Consolider sa position en anticipant les attaques Grâce à un repérage et une analyse des signaux faibles, l institution sera en mesure de déterminer les attaques potentielles, leurs émetteurs, ainsi que les risques encourus. 2 Permettre au Top Management de formuler les contre-mesures Cette connaissance de son environnement cognitif permettra à l institution d être proactive et de préparer la contre-narration là où cela est nécessaire. 3

9 L Intelligence Economique (IE) et la veille stratégique Positionnement sur le volet veille image hors réseaux sociaux Veille presse web nationale, régionale et internationale (sources normées) Veille image pure players arabophones (sources non normées et volatiles ) WEB PRESSE ECRITE Orienter la surveillance sur les axes de veille sratégiques Veille concurrentielle Marchés étrangers Stratégie des concurrents Opportunités et menaces Veille juridique et règlementaire Menaces sur le management Citations d employés Veille image/ réputation Web Blogs Forums (Hors réseaux sociaux)

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Plateforme de compétitivité industrielle

Plateforme de compétitivité industrielle Plateforme de compétitivité industrielle SOMMAIRE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL CORPORATE GRANDE PLATEFORME INDUSTRIELLE ZONES D'ACTIVITES COMPLEXE PORTUAIRE TANGER MED MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Tanger Free

Plus en détail

SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LISTE DES EXPOSANTS L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC

SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LISTE DES EXPOSANTS L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMMUNIQUE DE PRESSE LISTE DES EXPOSANTS L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC 1. Un cadre sectoriel prometteur 4 2. Principaux indicateurs 4 3. Chiffres clés du secteur 5 3.1. Une

Plus en détail

TANGER MED PORT AUTHORITY

TANGER MED PORT AUTHORITY CONTRIBUTION DE L UNION EUROPÉENNE À L AMÉLIORATION DE L ACCESSIBILITÉ DES TERRITOIRES SESSION 4 RENFORCER LA CONNEXION ENTRE LES DEUX RIVES DE LA MEDITERRANEE TANGER MED PORT AUTHORITY Marseille, jeudi

Plus en détail

Au service de votre entreprise à l international

Au service de votre entreprise à l international Un réseau mondial au service des entreprises 1.500 personnes dans 156 Missions économiques réparties dans 113 pays des experts sectoriels et géographiques en France et à l étranger une agence nationale

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N T A TR CO M PA G I Q U G I T LL IT R RA IG C S MD D A T A LY S D I CMAIS Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique L Intelligence au service de l information www.cmais-strat.com

Plus en détail

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais Le Réseau des Experts Consultants Africains pour le Développement Economique Organise La première édition du Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais 27 30 septembre 2015 à Dakar (SENEGAL)

Plus en détail

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Conseil en stratégies de changement Réussir don développement en Méditerranée Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Laurent WEIL BPI Group

Plus en détail

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation du Groupe Attijariwafa Bank Couverture géographique de plus en plus large Attijariwafa bank, banque née

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Banque de Financement et d Investissement Séverin Cabannes Michel Péretié

Banque de Financement et d Investissement Séverin Cabannes Michel Péretié 15 juin 2010 Banque de Financement et d Investissement Top 5 en Europe Séverin Cabannes Directeur général délégué Michel Péretié Directeur de la Banque de Financement et d Investissement Un modèle à même

Plus en détail

Note de synthèse complémentaire (à partir des apports de l atelier du Caire)

Note de synthèse complémentaire (à partir des apports de l atelier du Caire) Note de synthèse complémentaire (à partir des apports de l atelier du Caire) Serge Allou, Gwénaëlle Corre Juillet 2010 A la suite des trois ateliers d échange successivement tenus à Hanoï, Abidjan et Addis

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

اململكة املغربية. Royaume du Maroc واالستثمار واالقتصاد الرقمي

اململكة املغربية. Royaume du Maroc واالستثمار واالقتصاد الرقمي Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministre de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur اململكة املغربية الوزارة املنتدبة لدى وزير

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Eléments de méthodologie pour construire une stratégie Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Plan Démarche générale Stratégies marketing Segmentation En guise

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Assurer la sécurité de l Internet

Assurer la sécurité de l Internet Assurer la sécurité de l Internet Didier KLA, Président Internet Society Cote d Ivoire INET DAKAR, 3 Novembre 2009 Agenda Introduction Etat des lieux du développement de l Internet Renforcement de la sécurité

Plus en détail

L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE :

L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE : L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE : DES INITIATIVES EFFICACES ET EFFICIENTES POUR LEVER LES CONTRAINTES AUXQUELLES FONT FACE LES ENTREPRISES Le cluster permet à un conglomérat d entreprises

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

PORT TANGER MED Terminaux à Conteneurs Marseille 23 Mai 2013

PORT TANGER MED Terminaux à Conteneurs Marseille 23 Mai 2013 PORT TANGER MED Terminaux à Conteneurs Marseille 23 Mai 2013 Port Tanger Med Terminaux à Conteneurs Présentation des Terminaux à Conteneurs. Positionnement et Connectivité du Port Facteurs de compétitivité

Plus en détail

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies Marketing Territorial & Promotion de l Investissement Introduction Séminaire Offres territoriales Bénédict de Saint-Laurent, AFII Juin 2003 ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements

Plus en détail

Les concepts clés : 1- Présentation du secteur offshoring au maroc :

Les concepts clés : 1- Présentation du secteur offshoring au maroc : Déclenchées dans les années 60, principalement par les firmes transnationales, les délocalisations se sont développées d'abord dans les secteurs des produits de grande consommation, demandant une forte

Plus en détail

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique»

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique» Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Tunis 15-17 Mai 2014 Sous le thème Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Présentation Le Forum mondial des femmes d affaires francophones a pour

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

IRES, Rabat le 30 Mai 2011. Pr. Oumama EL KETTANI Université Mohammed V-Agdal Rabat

IRES, Rabat le 30 Mai 2011. Pr. Oumama EL KETTANI Université Mohammed V-Agdal Rabat IRES, Rabat le 30 Mai 2011 Pr. Oumama EL KETTANI Université Mohammed V-Agdal Rabat Comment développer une véritable politique nationale de communication pour faire évoluer, dans un sens positif, les comportements

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma Notre but? vous faire atteindre le votre www.capitalconsulting.ma Nous accompagnons votre succès Anticiper le changement, s adapter aux évolutions de l environnement économique et social, créer des opportunités

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail

OGISTICS LOGISTICS PERSPECTIVE

OGISTICS LOGISTICS PERSPECTIVE OGISTICS FROM A NEW A NEW Medhub, une plaque tournante de la logistique mondiale FROM A NEW Picking, Entreposage Kitting Co-packing Labelling Assemblage Contrôle qualité. Port Tanger Med et Medhub Tanger

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC Rabat, le 4 avril 2013 Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction des Industries de la Pêche Maritime Séminaire Régional sur «Accès aux marchés internationaux des produits des pêcheries et

Plus en détail

Questions clés pour la consultation élargie

Questions clés pour la consultation élargie Processus de planification stratégique de Terre des Hommes Fédération Internationale Questions clés pour la consultation élargie Beaucoup de progrès ont été accomplis lors de l Assemblée Générale (AG)

Plus en détail

DEVELOPMENT OF CONTAINER ACTIVITIES IN CASABLANCA PORT, MOROCCO

DEVELOPMENT OF CONTAINER ACTIVITIES IN CASABLANCA PORT, MOROCCO DEVELOPMENT OF CONTAINER ACTIVITIES IN CASABLANCA PORT, MOROCCO Morocco 16 & 17 septembre 2015 Partenaires dans l excellence Development of Container activities in Casablanca port Plan de la présentation

Plus en détail

MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK

MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK MediCapital Bank Acteur de Référence en Afrique Dans un contexte économique pourtant difficile, Medi- Capital Bank (MCB) a démontré sa capacité à générer du chiffre

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

ANROC - Journées des élus

ANROC - Journées des élus Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï ANROC - Journées des élus Quel avenir

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Entretiens Louis le Grand. 30 et 31 août 2007

Entretiens Louis le Grand. 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis le Grand 30 et 31 août 2007 Étude de cas Orange- FT Alexandre Pébereau Thierry Dubly Entretiens Louis le Grand 30 et 31 août 2007 2 Entretiens Louis le Grand 2007 étude de cas Orange-FT

Plus en détail

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Depuis sa création en 2004, Accolade se positionne comme un pure player offshore. Spécialiste incontesté sur son cœur de métier, Accolade privilégie les activités

Plus en détail

SYSTÈME FINANCIER DE L UEMOA ET CONTRIBUTION DU SECTEUR DES ASSURANCES

SYSTÈME FINANCIER DE L UEMOA ET CONTRIBUTION DU SECTEUR DES ASSURANCES UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission 35 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA FANAF Dakar du 21 au 24 février 2011 SYSTÈME FINANCIER DE L UEMOA ET CONTRIBUTION

Plus en détail

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet INTRODUCTION AUX STRATEGIES INTERNET Vers une approche globale de la présence sur Internet 2008 Philippe FLOC H Strategic Consulting Tous droits réservés Introduction aux Strategies Internet 22/02/2008

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation des amendements à l article 1 er et à l article 18 de l accord portant création de la Banque

Plus en détail

L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC

L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC Dans le cadre du séminaire «Stratégies d internationalisation» animé par Mr SAADI Rapport de synthèse au sujet de L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC Réalisée par : Houda EL HOUARI 1 Samia HAFSI Participantes

Plus en détail

L opérateur Eurafricain au service de l émergence marocaine! Transport Logistique Transit Air & Sea

L opérateur Eurafricain au service de l émergence marocaine! Transport Logistique Transit Air & Sea L opérateur Eurafricain au service de l émergence marocaine! Transport Logistique Transit Air & Sea Assurer notre position de leader dans le développement croissant des échanges entre l Europe et l Afrique

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE DJIBOUTI : HUB REGIONAL Pour LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Mars 2012 DRAFT PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE INTERNET REGIONALE A DJIBOUTI Mars 2012

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn conect 2014 Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises By N 5 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel

Plus en détail

I ACTIONS A CARACTERE ECONOMIQUE

I ACTIONS A CARACTERE ECONOMIQUE LES GRANDES LIGNES DU PROGRAMME D ACTIVITES 2014 1 I ACTIONS A CARACTERE ECONOMIQUE 1. Dialogue National sur l Economie Lancer un dialogue national sur l économie, au cours du mois de février prochain,

Plus en détail

Club des acteurs à l International CCI de Belfort. La Tunisie et le pôle de compétitivité de Sousse

Club des acteurs à l International CCI de Belfort. La Tunisie et le pôle de compétitivité de Sousse Club des acteurs à l International CCI de Belfort La Tunisie et le pôle de compétitivité de Sousse «Décrocher de nouveaux marchés grâce au partenariat» 27 septembre 2010 Rozenn SANCHEZ Conditions préalables

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER DOSSIER D INSCRIPTION MAROC. Du 24 au 28 février 2014

MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER DOSSIER D INSCRIPTION MAROC. Du 24 au 28 février 2014 1 MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER Du 24 au 28 février 2014 DOSSIER D INSCRIPTION MAROC 2 Chiffres clés Capitale : Rabat Taux de croissance : 3,5 % (2012), 5,1 % (2013) Superficie : 710

Plus en détail

Activités de la Banque mondiale en Tunisie

Activités de la Banque mondiale en Tunisie Activités de la Banque mondiale en Tunisie Stratégie de coopération La Stratégie de coopération de la Banque mondiale pour la période de juillet 2004 à juin 2008 (exercices budgétaires 2005-2008) propose

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Rapport d activité du 1 er semestre 2013. Octobre 2013

Rapport d activité du 1 er semestre 2013. Octobre 2013 Rapport d activité du 1 er semestre 2013 Octobre 2013 Astellia PROFIL 2 Depuis plus de 13 ans Un pure player du monitoring et de l optimisation des réseaux 2G, 3G, 4G Un pionnier dans la gestion de l expérience

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Les avancées économiques du Royaume: Bilan et perspectives

Les avancées économiques du Royaume: Bilan et perspectives Les avancées économiques du Royaume: Bilan et perspectives Royaume du Maroc Monsieur Fathallah SIJILMASSI, Directeur Général Agence Marocaine de Développement des Investissements Casablanca, le mercredi

Plus en détail

DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE

DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL MINISTERIEL SUR LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DU TOURISME EN AFRIQUE

Plus en détail

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS Novembre 2012 1 Plan de la présentation 1 Le marché de la croisière 2 Activité croisière dans les ports marocains 3 Perspectives

Plus en détail

CreditAlliance Workshop

CreditAlliance Workshop CreditAlliance Workshop Octobre 2011 Nezha LAHRICHI / PDG de la SMAEX 1 Le monde change Basculement de la richesse vers l Asie la Chine émerge comme une grande puissance économique Une nouvelle Division

Plus en détail

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13 Sommaire Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5 De la mobilité internationale Réseau et partenaires 6-7 Espaces et établissements d enseignement supérieur Promouvoir 8-9 Mettre en valeur l enseignement supérieur

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT

CAPITAL INVESTISSEMENT Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion CAPITAL INVESTISSEMENT FINANCEMENT DE PROJETS DE CREATION D ENTREPRISE AU MAROC Paris 23 mai 2006 Amine Benhalima Le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion, une institution

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Soutenir la microf inance. responsable

Soutenir la microf inance. responsable Soutenir la microf inance responsable L ACCÈS AU CRÉDIT POUR TOUS : UN SECTEUR PRIORITAIRE Dans de nombreux pays, la grande majorité de la population est exclue du système bancaire. L accès aux services

Plus en détail

PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC. Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec

PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC. Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec 1 Objectifs de la rencontre Fournir un aperçu : De la nécessité d une stratégie

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone

Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone Finances Mediterranee - 23 octobre 2012 Profil du pays Situation Région: Afrique du nord Côte: Océan Atlantique

Plus en détail

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION?

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? W, Havas Design, HEC Paris, Ernst & Young et Cap présentent un classement inédit des pays : (enquête réalisée par l institut Harris Interactive)

Plus en détail

Avis. Cohérence des Politiques Sectorielles et Accords de Libre-Echange Fondements stratégiques pour un développement soutenu et durable

Avis. Cohérence des Politiques Sectorielles et Accords de Libre-Echange Fondements stratégiques pour un développement soutenu et durable Avis Cohérence des Politiques Sectorielles et Accords de Libre-Echange Fondements stratégiques pour un développement soutenu et durable Auto-saisine n 16/2014 Conformément à l article 6 de la loi organique

Plus en détail

Le processus REDD+ en RDC

Le processus REDD+ en RDC 1 Le processus REDD+ en RDC Etat d avancement, organes de gestion et contraintes majeures 20 janvier 2010 COORDINATION NATIONALE REDD - MECNT FOREST CARBON PARTNERSHIP FACILITY La REDD+ en RDC: un processus

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Thèmes de recherche pour les mémoires de fin d études

Thèmes de recherche pour les mémoires de fin d études Professeur Mr TALLIH Mme BENRAISS Thèmes de recherche pour les mémoires de fin d études Finance, audit et Contrôle de Gestion : Conception et mise en place d un système de contrôle de gestion Elaboration

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail