LES ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE"

Transcription

1 LES ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 10 pays se partagent 60 % des réserves d eau douce 1,1 kg de déchets/ jour / Français En France, 620 km² de sols naturels sont urbanisés par an 20 % de la population mondiale consomme 80 % des ressources naturelles Face aux changements climatiques nécessité de réduire par 4 les émissions de gaz à effet de serre des Français Déséquilibres économiques mondiaux, notamment Nord-Sud 1/3 des adultes sont analphabètes et 1 enfant sur 8 travaille Dans 20 ans, la demande en énergie aura augmenté de 65 % Raréfaction des énergies fossiles au cours du 21ème siècle Face aux enjeux du 21 ème siècle, les Etats se mobilisent pour un développement durable. Mais ils ne peuvent agir seuls, tout le monde doit se mobiliser aux différentes échelles. Aujourd hui, les collectivités s approprient totalement ces enjeux. Elles sont un maillon essentiel et incontournable, car leur proximité avec la population leur confère la légitimité et le pouvoir d agir. De ce constat est née, lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992, l idée de développer des Agendas 21 locaux, véritables programmes de développement durable des collectivités locales pour le 21 ème siècle. Mi 2011, on recense plus de 752 démarches d Agendas 21 de collectivités recensées en France, dont 515 concernent des communes. 8

2 LES OBJECTIF DE NOTRE AGENDA 21 L Agenda 21 est un document qui présentera le projet de Bussy Saint-Georges en matière de développement durable. Il décrira sur le court, le moyen et le long terme les actions concrètes à mettre en œuvre pour aujourd hui et pour demain. Le terme de développement durable est aujourd hui très utilisé. De quoi s agit-il lorsqu on parle de notre ville? Le développement est le propre d une ville, d autant plus d une ville nouvelle. Le réaliser de manière «durable» est, d après la célèbre définition du rapport Brundtland, de manière «à répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». Équité sociale, efficacité économique, qualité de l environnement : penser développement durable, c est prendre en compte simultanément ces trois aspects qui n ont pas à être envisagés comme conflictuels, mais bien au contraire. culturel Source : Adéquations Les bénéfices du développement durable pour la ville sont multiples : Valoriser les richesses du territoire : humaines, écologiques, économiques, culturelles Définir un projet qui a un sens global tout en impactant de manière bénéfique le quotidien Donner la priorité à la qualité de vie de chacun Créer de la cohésion et de l identité Définir une vision à long terme et répondre aux besoins des générations futures Depuis plusieurs années, la commune a déjà mis en place des actions en faveur du cadre de vie et du développement durable, comme par exemple par le développement des voies de circulation douce ou par les actions mises en œuvre par le CCAS. Aujourd hui, il s agit d aller plus loin et de passer d actions ponctuelles à une vraie stratégie déclinée à court, moyen et long terme. Notre Agenda 21 sera pour la ville un cadre qui aidera à appliquer le développement durable au quotidien. Il définit une stratégie propre à la ville et n est pas la copie d un autre Agenda 21! Chacun, élu, mairie, habitant, association, entreprise, peut s investir dans cette démarche, par exemple, en utilisant davantage les transports collectifs, en consommant des produits économes en ressources naturelles ou en refusant les discriminations. Chacun peut proposer de nouvelles pistes de réflexion grâce à la démarche d Agenda 21. 9

3 COMMENT NOTRE AGENDA 21 VA-T-IL ÊTRE ÉLABORÉ? Actions pilotes Mobilisation des acteurs Diagnostic CONCERTATION Les élus affirment leur volonté de définir un programme pour le développement durable Elément de base pour prendre les bonnes décisions : le diagnostic L Agenda 21 local est lancé! Partage avec tous les acteurs pour obtenir une image fidèle et partager le même niveau d information La concertation, point clé de l Agenda 21! L Agenda 21 est un document rédigé grâce à une démarche participative. Notre stratégie n aura réellement de sens que si elle est comprise et partagée par tous. Elle ne peut d ailleurs être élaborée que sur la base d un constat lui aussi complété par chacun, qui prend la forme de notre diagnostic partagé. Enfin, le plan d action ne sera mis en œuvre que si ceux qui sont concernés ont pu apporter leur connaissance du terrain. La concertation est donc l élément clé de la réussite de l Agenda 21. Sont concernés habitants, associations, entreprises et tout autre acteur de la ville. 10

4 Evaluation et Suivi Stratégie et plan d actions Mise en Œuvre CONCERTATION Sur cette base, définition de la stratégie et déclinaison en un plan d actions réaliste Déploiement du plan d actions et suivi sur le terrain pour vérifier sa mise en œuvre Partage avec tous et implication de tous ceux qui seront concernés par les actions Partage de l évaluation et réajustement de l Agenda 21 Comment participer à la concertation? Participez aux évènements de concertation Tenez-vous informé par le site internet de la ville et Bussy Mag Contactez la responsable développement durable : 11

5 RÔLE DU DIAGNOSTIC DANS L AGENDA 21 Quelle est la place du diagnostic? Le diagnostic est un point de départ incontournable de la démarche de l Agenda 21, puisqu il trace un état des lieux du territoire en abordant les différents volets du développement durable, environnement, social, économie, ainsi que les partenariats et la démocratie participative. Pour cela, son élaboration demande une très grande rigueur et une mobilisation de tous les acteurs qui sont parties prenantes des actions sur le territoire communal : élus, citoyens, entreprises, associations, services communaux, partenaires de la commune Son objectif est double : Obtenir une image fidèle du territoire qui permettra de définir la stratégie et le plan d actions. Partager les informations pour que chacun puisse s approprier les enjeux auxquels Bussy doit faire face avec ses atouts, ses faiblesses, ses contraintes et ses opportunités. De façon plus précise, le diagnostic va : - Favoriser la prise de conscience de la situation globale du territoire (mode de travail, processus, environnement, etc.), - Contribuer à la dynamique du processus d action, - Contribuer et favoriser un travail de capitalisation des connaissances, - Diffuser et renforcer les bases du développement durable. Comment est-il élaboré? Concrètement, le diagnostic aborde les 8 thèmes suivants : Dynamiques de population Cadre de vie Environnement, ressources naturelles et énergies Développement territorial : urbanisme et déplacement Développement économique Lien social et solidarité Partenariat et démocratie locale Sur chacun des thèmes est réalisé un état des lieux pour la ville de Bussy Saint-Georges. Cet état des lieux fait ressortir les atouts, mais aussi les faiblesses et contraintes. Il fait émerger des enjeux et des opportunités. Plusieurs étapes sont nécessaires à l élaboration et la rédaction du diagnostic : 1. Les services de mairie rassemblent, organisent et formalisent les informations nécessaires à l élaboration d un document suffisamment complet, mais qui va évoluer. 2. Le document est analysé afin de mettre en avant atouts, faiblesses, contraintes, opportunités et en faire ressortir des enjeux. 12

6 3. La concertation est lancée avec les différents services, élus et acteurs du territoire afin de consolider les données et de compléter l analyse réalisée. Ce partage se fait par différents évènements en fonction des personnes concernées. En particulier, l un des évènements clé du partage et de la concertation autour du diagnostic est la distribution de questionnaires. 4. Tout au long de cette concertation, le diagnostic évolue suivant l apport et le retour des différents évènements. Cela permet d obtenir un «diagnostic partagé». Le diagnostic partagé est présenté et validé par le comité de pilotage et est ainsi intégré comme élément de base de l Agenda 21. Etape 1 : Etape 2 : Etape 3 : Etape 4 : Collecte et organisation des données Analyse atouts, faiblesses, contraintes, opportunités et enjeux Partage des données avec les acteurs Elaboration validation «diagnostic partagé» et du Période de Concertation Comment utiliser ce document? Définissez votre objectif Vous pouvez lire ce document en partie ou dans son intégralité dans l un des buts suivant : vous informer compléter, les données, grâce à votre connaissance terrain, en participant à la concertation amender l analyse, grâce à votre connaissance terrain, en participant à la concertation proposer des enjeux et opportunités, en participant à la concertation faire remonter ce que vous pensez prioritaire, en participant à la concertation Choisissez ce que vous allez lire Le document a été organisé selon plusieurs niveaux de lecture. Suivez le guide : CE QUE JE VEUX FAIRE J ai peu de temps et je veux connaître les thématiques et quelques enjeux globaux J ai peu de temps, mais je veux connaître tous les enjeux J ai peu de temps et je souhaite connaître les enjeux d une thématique spécifique Je souhaite connaître les détails d une thématique Je souhaite connaître l ensemble du diagnostic et de son analyse JE LIS le sommaire la synthèse le tableau d analyse en tête du chapitre thématique correspondant le chapitre thématique correspondant le document dans son ensemble 13

Dossier de presse. http://www.calvados.fr/cms/accueil-calvados/espace-actualite/decouvrez-l-agenda-21- departemental

Dossier de presse. http://www.calvados.fr/cms/accueil-calvados/espace-actualite/decouvrez-l-agenda-21- departemental http://www.calvados.fr/cms/accueil-calvados/espace-actualite/decouvrez-l-agenda-21- departemental Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05145 - presse@calvados.fr

Plus en détail

Mise en œuvre d une démarche Agenda 21

Mise en œuvre d une démarche Agenda 21 Mise en œuvre d une démarche Agenda 21 Anne-Marie Sacquet Comité 21 1 Sommaire Eléments stratégiques et méthodologiques Principales étapes Partenariats multi-acteurs Appuis méthodologiques et financiers

Plus en détail

Conseil Général du Calvados

Conseil Général du Calvados Conseil Général du Calvados Réalisation de deux schémas départementaux d organisation sociale et médico-sociale en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées EDITO 2010-2014 DIRECTION DE L

Plus en détail

GPEC : outillage des partenaires sociaux et des acteurs relais

GPEC : outillage des partenaires sociaux et des acteurs relais ARACT LR Le Millénaire Le Phénix Bât. 9 1350, avenue Albert EINSTEIN 34000 MONTPELLIER 04 99 52 61 44 04 67 22 57 16 http://www.languedoc.aract.fr GPEC : outillage des partenaires sociaux et des acteurs

Plus en détail

L AUDIT DE LA SITUATION MARKETING

L AUDIT DE LA SITUATION MARKETING Notre conviction : faire auditer sa situation par des experts indépendants est le meilleur moyen de trouver les pistes pour améliorer son efficacité marketing. COMMANDITAIRES Les entreprises établies disposant

Plus en détail

Exemple de la politique du paysage du Conseil Général des Vosges Plans de paysage et contrats de paysage

Exemple de la politique du paysage du Conseil Général des Vosges Plans de paysage et contrats de paysage Exemple de la politique du paysage du Conseil Général des Vosges Plans de paysage et contrats de paysage Introduction : présentation du département des Vosges Localisation Région Lorraine Département des

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT Environnement

COMMISSION DEVELOPPEMENT Environnement CONSEIL GÉNÉRAL DE LA DRÔME Séance publique Réunion du 21 janvier 2013 Page : 580 / N : 3G1 COMMISSION DEVELOPPEMENT Environnement Objet de la délibération Evaluation - Renouvellement de la Démarche de

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE QUARTIER DE LA VILLE DE BRIGNOLES

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE QUARTIER DE LA VILLE DE BRIGNOLES CHARTE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE QUARTIER DE LA VILLE DE BRIGNOLES Préambule Outils privilégié d'expression des habitants et de développement de la démocratie locale dans notre ville, les comités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SOIREE JEU DEBAT à Bourg-la-Reine A la découverte du développement durable. 2 mars 2011 19h Salle Les Colonnes

DOSSIER DE PRESSE. SOIREE JEU DEBAT à Bourg-la-Reine A la découverte du développement durable. 2 mars 2011 19h Salle Les Colonnes DOSSIER DE PRESSE SOIREE JEU DEBAT à Bourg-la-Reine A la découverte du développement durable 2 mars 2011 19h Salle Les Colonnes (51 boulevard du Maréchal Joffre) Dans le cadre de l Agenda 21, la Ville

Plus en détail

GESTION QUALITE. Barbara DUBOIS Stratégie et Management de territoires LA GESTION QUALITE. Une démarche de clarification et de lisibilité

GESTION QUALITE. Barbara DUBOIS Stratégie et Management de territoires LA GESTION QUALITE. Une démarche de clarification et de lisibilité Barbara DUBOIS Stratégie et Management de territoires LA GESTION QUALITE Une démarche de clarification et de lisibilité Pourquoi une démarche qualité? Définition : quelle est notre définition? Les Cités

Plus en détail

G u i d e d e l e n t r e t i e n individuel de formation Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Formations

G u i d e d e l e n t r e t i e n individuel de formation Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Formations G u i d e d e l e n t r e t i e n individuel de formation Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Formations «Regarder l avenir, c est déjà le changer.» Gaston Berger I - A QUOI SERT LA DÉMARCHE D ENTRETIEN

Plus en détail

Mesdames et messieurs les ministres, Mesdames et messieurs les préfets

Mesdames et messieurs les ministres, Mesdames et messieurs les préfets RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation, de la réforme de l Etat et de la fonction publique Circulaire du 20 mai 2014 relative à la mise en œuvre de l accord cadre relatif à la prévention

Plus en détail

LA PLATEFORME DE PARTAGE ET D ANTICIPATION DE LA VILLE DE GRENOBLE

LA PLATEFORME DE PARTAGE ET D ANTICIPATION DE LA VILLE DE GRENOBLE LA PLATEFORME DE PARTAGE ET D ANTICIPATION DE LA DE GRENOBLE Construire ensemble un Grenoble vivable et durable Co-construire et partager le bien commun Les villes du XXI e siècle sont des actrices essentielles

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN DE VOS VIES

LE CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN DE VOS VIES LE CONEIL GÉNÉRAL DU BA-RHIN AU DE VO VIE F I T A T L U N O C COMITÉ R U O P T N A T I B DE HA R O I N E E C N LE RÉIDE CHARTE DE FONCTIONNEMENT 2014 Préambule Le Conseil Général fait de l accompagnement

Plus en détail

Charte de partenariat

Charte de partenariat Charte de partenariat 2010-2015 Ville de Saint-Denis Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis CHARTE DE PARTENARIAT 2010-2015 Ville de Saint-Denis Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis 1 2 PREAMBULE

Plus en détail

La démarche projet EEA Efficacité Energétique Active

La démarche projet EEA Efficacité Energétique Active La démarche projet EEA Efficacité Energétique Active easysolar 2008-2009 - Ce document ne peut pas être copié, diffusé ou modifié sans un accord écrit de easysolar ou de ses représentants S.A.R.L. au capital

Plus en détail

Opportunité de mutualisation : enjeux logistiques et organisationnels

Opportunité de mutualisation : enjeux logistiques et organisationnels Opportunité de mutualisation : enjeux logistiques et organisationnels Matthieu Lauras (matthieu.lauras@mines-albi.fr) Castres, Journée Thématique 24 Novembre 2015 Agenda Contexte et intérêts d une mutualisation

Plus en détail

Le PDU d Amiens Métropole

Le PDU d Amiens Métropole Réseau Endurance SUMP / PDU 1 ère Journée Nationale Jeudi 18 Septembre 2014 - GART - Paris Le PDU d Amiens Métropole Le PDU 2013-2023 d Amiens Métropole La démarche menée par Amiens Métropole Adoption

Plus en détail

Aménager et gérer un parc urbain en équilibrant fréquentation et richesse écologique L exemple du Parc départemental Jean-Moulin Les Guilands

Aménager et gérer un parc urbain en équilibrant fréquentation et richesse écologique L exemple du Parc départemental Jean-Moulin Les Guilands Aménager et gérer un parc urbain en équilibrant fréquentation et richesse écologique Table ronde n 2 Comment concilier en milieu urbain demandes des usagers et respect des sites? 4èmes Rencontres techniques

Plus en détail

du 6 mars 2014 Accompagner le développement d une agriculture durable

du 6 mars 2014 Accompagner le développement d une agriculture durable Comité de programmation Leader du 6 mars 2014 Accompagner le développement d une agriculture durable Intitulé du projet Accompagner le développement d une agriculture durable Année 2014 Nom du maître d

Plus en détail

Accueillir et bien vivre ensemble en milieu rural

Accueillir et bien vivre ensemble en milieu rural Accueillir et bien vivre ensemble en milieu rural 17 octobre 2013 1 RRHN : 3 rencontres sur la thématiques de l accueil Faciliter l accueil et l intégrationdes nouveaux arrivants Faire connaître les activités

Plus en détail

Baromètre Planète & Société. Nous mesurons nos performances en développement durable

Baromètre Planète & Société. Nous mesurons nos performances en développement durable Baromètre Planète & Société Nous mesurons nos performances en développement durable Une approche intégrée du développement durable Une nouvelle situation pour notre planète Les initiatives sur lesquelles

Plus en détail

Observatoire des partenariats. Programme PHARE «Les fragilités et la co-construction en territoire»

Observatoire des partenariats. Programme PHARE «Les fragilités et la co-construction en territoire» Observatoire des partenariats Programme PHARE «Les fragilités et la co-construction en territoire» Synthèse - Région PAYS DE LA LOIRE Mai 2016 Retrouvez les détails du Rapport-Région Pays de La Loire sur

Plus en détail

Journée de rencontre. et d échanges. des SCoT du Sud Ouest

Journée de rencontre. et d échanges. des SCoT du Sud Ouest Journée de rencontre et d échanges des SCoT du Sud Ouest Bordeaux, le 4 novembre 2014 Le cadre juridique des SCoT pour la prise en compte de l énergie Climat énergie et l union européenne Le traité de

Plus en détail

Transports et déplacements

Transports et déplacements Transport et déplacement Guide des activités Collèges Transports et déplacements au collège -1Une mission de Chambéry métropole confiée à l Agence Sommaire > Présentation p3 > Les activités p4 Thème 1

Plus en détail

Fiche Pratique DEMARCHE QUALITE. Normes de référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de Management de la Qualité [Exigences]

Fiche Pratique DEMARCHE QUALITE. Normes de référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de Management de la Qualité [Exigences] Fiche Pratique DEMARCHE QUALITE Normes de référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de Management de la Qualité [Exigences] 1. Définir l objet de l organisme La première étape consiste à se poser les questions

Plus en détail

Collège Montesquieu La Brède. Plan de déplacements scolaire

Collège Montesquieu La Brède. Plan de déplacements scolaire Collège Montesquieu La Brède Plan de déplacements scolaire Un Réseau, pourquoi? Qui sont les MILLE-PATTES? Le Réseau Mille-Pattes est une fédération créée par les parents d élèves tournés vers l éco-mobilité.

Plus en détail

Concevoir un schéma directeur de l orientation

Concevoir un schéma directeur de l orientation Concevoir un schéma directeur de l orientation 1 Un service public de l orientation refondé par la Loi n 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie locale:

Plus en détail

PLAN DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL

PLAN DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL PLAN DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL Au départ d une formation, les participants n ont pas forcément le même niveau de compétences par rapport aux thèmes abordés. C est la raison pour laquelle nous les invitons

Plus en détail

SÉMINAIRES RÉGIONAUX DE FORMATION DES ACTEURS DE LA DÉCENTRALISATION. Certifié ISO 9001:2008

SÉMINAIRES RÉGIONAUX DE FORMATION DES ACTEURS DE LA DÉCENTRALISATION. Certifié ISO 9001:2008 SÉMINAIRES RÉGIONAUX DE FORMATION DES ACTEURS DE LA DÉCENTRALISATION Contribution du FEICOM à l accompagnement des Communes dans l exercice des compétences transférées: les Guides sur l eau, l éducation

Plus en détail

Soutien à Validation des Acquis de L Expérience collective (VAE-collective)

Soutien à Validation des Acquis de L Expérience collective (VAE-collective) Soutien à Validation des Acquis de L Expérience collective (VAE-collective) Juin 2015 PREAMBULE La Région Provence-Alpes-Côte d'azur, dans le cadre des compétences définies par la loi du 13 août 2004,

Plus en détail

Un état des lieux réalisé par les services du Conseil général,

Un état des lieux réalisé par les services du Conseil général, Session du 25 Février 2011 Actions proposées dans le cadre de la mise en œuvre des axes majeurs de la politique culturelle partenariale du Conseil général LES PRECEDENTES ETAPES DU DEBAT SUR LA CULTURE

Plus en détail

«HABITER MIEUX» Un défi pour la Somme. Présentation de la déclinaison locale du dispositif JDD du 13 décembre 2012

«HABITER MIEUX» Un défi pour la Somme. Présentation de la déclinaison locale du dispositif JDD du 13 décembre 2012 «HABITER MIEUX» Un défi pour la Somme Présentation de la déclinaison locale du dispositif JDD du 13 décembre 2012 HABITER MIEUX : DES ENJEUX MAJEURS POUR LA SOMME Enjeux de santé publique Enjeux sociaux

Plus en détail

Consultant (e) international/e : Elaboration d une stratégie de communication pour la lutte contre la corruption

Consultant (e) international/e : Elaboration d une stratégie de communication pour la lutte contre la corruption AVIS DE RECRUTEMENT CONSULTANT(E) INTERNATIONAL(E) DEVELOPPEMENT D UNE APPROCHE DE COMMUNICATION POUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION PROJET «APPUI A L ETABLISSEMENT D UN SYSTEME NATIONAL DE L INTEGRITE»

Plus en détail

CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE

CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE 2012 2015 CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE Préambule L alternance, dispositif centré sur un contrat de travail, permet au salarié de suivre une

Plus en détail

Fiche. Méthodologie 1 ASPECT OFFICIEL DE L ÉPREUVE. A Les textes officiels

Fiche. Méthodologie 1 ASPECT OFFICIEL DE L ÉPREUVE. A Les textes officiels Méthodologie Fiche 1 1 ASPECT OFFICIEL DE L ÉPREUVE A Les textes officiels Selon le texte officiel «cette unité d enseignement conduit à préparer une épreuve ayant pour but de montrer la capacité du candidat

Plus en détail

Bienvenue à cette formation sur la rédaction d un Projet ASSOCIATIF Réalisé par la commission formation du CDOS du Cher

Bienvenue à cette formation sur la rédaction d un Projet ASSOCIATIF Réalisé par la commission formation du CDOS du Cher Bienvenue à cette formation sur la rédaction d un Projet ASSOCIATIF Préambule Face à un environnement de plus en plus complexe à savoir : une montée des exigences réglementaires et administratives, une

Plus en détail

ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE

ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE Attention! Le présent document ne consiste pas une méthode et des outils «clés en main» de communication, mais un compte rendu des échanges réalisés

Plus en détail

MEGRET & Fils vous conseille une machine? Consultez ce guide pour mieux comprendre notre choix.

MEGRET & Fils vous conseille une machine? Consultez ce guide pour mieux comprendre notre choix. MEGRET & Fils vous conseille une machine? Consultez ce guide pour mieux comprendre notre choix. Parce que vous êtes très nombreux à connaître JUKI et que nous vous apportons de nombreuses solutions techniques

Plus en détail

Mémoire de la maîtrise en urbanisme Guide de l étudiant. 1. Choix du cheminement. 2. Principes de base et définitions

Mémoire de la maîtrise en urbanisme Guide de l étudiant. 1. Choix du cheminement. 2. Principes de base et définitions INSTITUT D URBANISME UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Mémoire de la maîtrise en urbanisme Guide de l étudiant Ce guide présente les principes et les modalités régissant le cheminement de maîtrise en urbanisme avec

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. 1. textes fondateurs 2. genèse de l'association 3. valeurs partagées 4. objectifs 5. missions 6. compétences et moyens d'actions

PROJET ASSOCIATIF. 1. textes fondateurs 2. genèse de l'association 3. valeurs partagées 4. objectifs 5. missions 6. compétences et moyens d'actions POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE UFR de médecine 10 boulevard Tonnellé 37000 TOURS 02 47 37 69 85 02 47 37 28 73 fraps@orange.fr www.frapscentre.org PROJET ASSOCIATIF 1. textes

Plus en détail

AGEFOS PME Provence Alpes Côte d Azur

AGEFOS PME Provence Alpes Côte d Azur AGEFOS PME Provence Alpes Côte d Azur L AGEFOS PME PACA Organisme Paritaire Collecteur Agrée Présent sur l ensemble du territoire régional Gap Une équipe de 70 spécialistes de l emploi et de la formation

Plus en détail

ENTREPRISE EN SANTÉ : Investir dans la santé de vos employés, un choix qui rapporte!

ENTREPRISE EN SANTÉ : Investir dans la santé de vos employés, un choix qui rapporte! ENTREPRISE EN SANTÉ : Investir dans la santé de vos employés, un choix qui rapporte! economie.gouv.qc.ca/mpa_entsante CAHIER D ACTIVITÉS Module module 1 Les enjeux de la santé globale et ses effets sur

Plus en détail

Développons ensemble nos compétences...

Développons ensemble nos compétences... Développons ensemble nos compétences... Les points essentiels de la mise en oeuvre d'une démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) pour les différents acteurs de l entreprise

Plus en détail

11 septembre 2015 Réunion de Lancement 9 juillet 2015

11 septembre 2015 Réunion de Lancement 9 juillet 2015 ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE D'ATTRACTIVITÉ ET DE MARQUE PARTAGÉE POUR LE TERRITOIRE DU BASSIN D ARCACHON 11 septembre 2015 Réunion de Lancement 9 juillet 2015 Toute reproduction ou diffusion est soumise

Plus en détail

DISCOURS DE S.E. M. SOUMAÏLA CISSÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE

DISCOURS DE S.E. M. SOUMAÏLA CISSÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ TABLE RONDE SUR LE FINANCEMENT DU PLAN D ACTIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

COMMUNE DE LOCOAL-MENDON AGENDA 21 VOLET TERRITORIAL. Novembre 2012 POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE ET SOLIDAIRE DE LA COMMUNE

COMMUNE DE LOCOAL-MENDON AGENDA 21 VOLET TERRITORIAL. Novembre 2012 POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE ET SOLIDAIRE DE LA COMMUNE COMMUNE DE LOCOAL-MENDON AGENDA 21 VOLET TERRITORIAL Novembre 2012 POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE ET SOLIDAIRE DE LA COMMUNE 1 2 Sommaire Introduction : qu est ce qu un Agenda 21 et pourquoi en avoir élaboré

Plus en détail

Institut Destrée - Namur - 18 octobre 2011. Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Institut Destrée - Namur - 18 octobre 2011. Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Institut Destrée - Namur - 18 octobre 2011 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager les connaissances en apportant

Plus en détail

Invitation à la réunion de lancement de la concertation Etude globale «3P» (Prévision/Prévention/Protection des inondations) sur le bassin de l Allier

Invitation à la réunion de lancement de la concertation Etude globale «3P» (Prévision/Prévention/Protection des inondations) sur le bassin de l Allier Invitation à la réunion de lancement de la concertation Etude globale «3P» (Prévision/Prévention/Protection des inondations) sur le bassin de l Allier L ensemble des partenaires de l étude 3P Allier, dont

Plus en détail

4 ème édition du baromètre Afci - ANDRH - Inergie sur la communication managériale 2013

4 ème édition du baromètre Afci - ANDRH - Inergie sur la communication managériale 2013 4 ème édition du baromètre Afci - ANDRH - Inergie sur la communication managériale 2013 «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Vos interlocuteurs : Luc Vidal

Plus en détail

Conception d un projet. I - Consulter la grille d évaluation point 3.3.2 du Manuel du programme

Conception d un projet. I - Consulter la grille d évaluation point 3.3.2 du Manuel du programme Conception d un projet I - Consulter la grille d évaluation point 3.3.2 du Manuel du programme 1. Un projet transnational : Un bon projet c est : Résoudre des problèmes communs à la zone MED Mettre en

Plus en détail

Réussir sa démarche de marketing territorial

Réussir sa démarche de marketing territorial Réussir sa démarche de marketing territorial Méthode, techniques et bonnes pratiques Vincent Gollain Directeur du marketing territorial à l ARD Paris Ile-de-France, président du club marketing territorial

Plus en détail

--------------------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie Nationale de l Eau

--------------------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie Nationale de l Eau --------------------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie Nationale de l Eau ---------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

«Penser est plus intéressant que savoir, mais moins intéressant que regarder.» Johann Wolfgang Goethe

«Penser est plus intéressant que savoir, mais moins intéressant que regarder.» Johann Wolfgang Goethe «Penser est plus intéressant que savoir, mais moins intéressant que regarder.» Johann Wolfgang Goethe Secteur Energie CEA 2010-2011 Animation Séminaires DRH PROBLEMATIQUE Travailler sur les changements

Plus en détail

NOS ENERGIES POUR UN AVENIR DURABLE! Dossier de Presse. Extension de la Thermographie Aérienne à 29 communes volontaires du Grand Pays de Colmar

NOS ENERGIES POUR UN AVENIR DURABLE! Dossier de Presse. Extension de la Thermographie Aérienne à 29 communes volontaires du Grand Pays de Colmar NOS ENERGIES POUR UN AVENIR DURABLE! Dossier de Presse Extension de la Thermographie Aérienne à 29 communes volontaires du Grand Pays de Colmar La Thermographie Aérienne : une action en faveur des économies

Plus en détail

Modèle. d accompagnement personnalisé MAP VERSION 3

Modèle. d accompagnement personnalisé MAP VERSION 3 Modèle d accompagnement personnalisé MAP VERSION 3 MAP 3.0 : nouvelle version du modèle MAP Dès 2001, l Unapei décidait de développer un outil spécifique d évaluation du besoin d accompagnement humain

Plus en détail

VILLE ACCESSIBLE À TOUS : QUELS OUTILS DE DIAGNOSTIC DU DIAGNOSTIC AU PROGRAMME D INVESTISSEMENT TÉMOIGNAGE D UNE DÉMARCHE CITOYENNE ET TRANSVERSALE

VILLE ACCESSIBLE À TOUS : QUELS OUTILS DE DIAGNOSTIC DU DIAGNOSTIC AU PROGRAMME D INVESTISSEMENT TÉMOIGNAGE D UNE DÉMARCHE CITOYENNE ET TRANSVERSALE VILLE ACCESSIBLE À TOUS : QUELS OUTILS DE DIAGNOSTIC DU DIAGNOSTIC AU PROGRAMME D INVESTISSEMENT TÉMOIGNAGE D UNE DÉMARCHE CITOYENNE ET TRANSVERSALE LA VILLE DE METZ 128.000 habitants 350 km de voirie

Plus en détail

Ancrer l activité dans les territoires. Montpellier, le 14 Juin 2016

Ancrer l activité dans les territoires. Montpellier, le 14 Juin 2016 Ancrer l activité dans les territoires Montpellier, le 14 Juin 2016 Déroulé de l atelier Introduction par l élu référent de l atelier 10 min Principaux constats et enjeux 10 min Les priorités d actions

Plus en détail

Attractivité & marketing territorial DE QUOI PARLE-T-ON? 6 ème rendez-vous de la Cornouaille La Cornouaille existe t-elle?

Attractivité & marketing territorial DE QUOI PARLE-T-ON? 6 ème rendez-vous de la Cornouaille La Cornouaille existe t-elle? Attractivité & marketing territorial DE QUOI PARLE-T-ON? 6 ème rendez-vous de la Cornouaille La Cornouaille existe t-elle? Juin 2016 Focus sur la notion d attractivité Pour les responsables territoriaux,

Plus en détail

L ENTRETIEN ANNUEL 3D ÉVALUATION

L ENTRETIEN ANNUEL 3D ÉVALUATION L ENTRETIEN ANNUEL 3D ÉVALUATION Septembre 2008 Sommaire 1. Pourquoi l Entretien Annuel d Evaluation? 4 2. Conseils pour préparer l entretien Focus sur l évaluation des compétences Focus sur la fixation

Plus en détail

guide de l organisateur tional de course du groupe na relations presse édition mars 2016 ffco

guide de l organisateur tional de course du groupe na relations presse édition mars 2016 ffco r u e t a s i n a g r guide de l o l a n o i t a n e p u o r g u d e s r u de co s n o i t a l re presse ffco édition mars 2016 intro à tous les organisateurs de course du groupe national... Pourquoi communiquer

Plus en détail

Conseil Métropolitain du 9 juillet 2015 Élaboration du PLU intercommunal et gestion des PLU des communes

Conseil Métropolitain du 9 juillet 2015 Élaboration du PLU intercommunal et gestion des PLU des communes Élaboration du PLU intercommunal et gestion des PLU des communes 1 Conseil Métropolitain du 9 juillet 2015 Un document stratégique et règlementaire - C est un document commun pour l ensemble des communes

Plus en détail

ELABORATION D UN PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT EN MAURITANIE (PNDAM)

ELABORATION D UN PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT EN MAURITANIE (PNDAM) ELABORATION D UN PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT EN MAURITANIE (PNDAM) TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN PROMOTION ET DEVELOPPEMENT COMMERCIAL I. CONTEXTE

Plus en détail

POLE LOCAL D ACCUEIL SUD-EST CREUSE UN DISPOSITIF D ACCUEIL DE NOUVELLES POPULATIONS ET DE NOUVELLES ACTIVITES

POLE LOCAL D ACCUEIL SUD-EST CREUSE UN DISPOSITIF D ACCUEIL DE NOUVELLES POPULATIONS ET DE NOUVELLES ACTIVITES POLE LOCAL D ACCUEIL SUD-EST CREUSE UN DISPOSITIF D ACCUEIL DE NOUVELLES POPULATIONS ET DE NOUVELLES ACTIVITES Un Pôle Local d Accueil, c est : une animation dédiée, des actions spécifiques, un cadre

Plus en détail

Mémo Projet Associatif

Mémo Projet Associatif Mémo Projet Associatif Le projet associatif est au cœur de vos préoccupations, parfois sans le savoir, en tant que dirigeant, vous mettez en œuvre un projet associatif de manière intuitive sans en avoir

Plus en détail

Optimisez votre gestion de contenu avec la solution I-maj!

Optimisez votre gestion de contenu avec la solution I-maj! SOLSTYS Parc d activité Pégase 12 rue Fulgence Bienvenüe 22300 LANNION FRANCE Email : infos@i-maj.com Web : www.i-maj.com Tél : +33 810 06 40 47 Optimisez votre gestion de contenu avec la solution I-maj!

Plus en détail

Jeu de sensibilisation des enfants au Développement Durable

Jeu de sensibilisation des enfants au Développement Durable Approche comportementale Jeu de sensibilisation des enfants au Développement Durable La sensibilisation des enfants à la protection de l environnement et aux économies d énergie se fera par une approche

Plus en détail

Diagnostic préalable à la mise en place de l'agenda 21 de Plouguerneau

Diagnostic préalable à la mise en place de l'agenda 21 de Plouguerneau Mairie de Plouguerneau Camille Boileau Lucille Crochard Pauline Delabarre Emmanuel Depriester Nadège Lourdeau Carole Redt Institut de Géoarchitecture M2 AUDE Diagnostic préalable à la mise en place de

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF PROJET ASSOCIATIF

PROJET ASSOCIATIF PROJET ASSOCIATIF PROJET ASSOCIATIF PROJET ASSOCIATIF LES ASSOCIATIONS DE LA REGION MIDI-PYRENEES EN QUELQUES CHIFFRES* MIDI-PYRÉNÉES 66 000 associations sur les territoires 62% sont affiliées à des réseaux et ou fédérations

Plus en détail

Template (version provisoire)

Template (version provisoire) Template (version provisoire) MANIFESTATION D INTÉRÊT PROJETS PILOTES «SOINS INTÉGRÉS EN FAVEUR DES MALADES CHRONIQUES» Dénomination du projet Identification des futurs partenaires du projet voir point

Plus en détail

La charte contribue à la diminution des conflits et oriente les efforts des employés vers les missions et les objectifs de l organisation.

La charte contribue à la diminution des conflits et oriente les efforts des employés vers les missions et les objectifs de l organisation. Une charte de fonctionnement vient pour le renforcement de l esprit d équipe et constitue un outil clef pour sa consolidation. Dans un organisme petit ou grand, le fait que la charte soit élaborée par

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Politique adoptée au conseil d administration du 19 février 2008 Politique relative à l environnement et au développement durable La responsabilité

Plus en détail

Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS»

Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS» 1/6 Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS» Auteur :Elie KHOURI (CC3i) Date :18/11/2008 17:15 2/6 1 Introduction Ce document présente les étapes d un projet

Plus en détail

Le développement durable au cœur de la stratégie du tourisme marocain Vision 2020

Le développement durable au cœur de la stratégie du tourisme marocain Vision 2020 Mediterranean and Europe: Current cooperation and future perspectives in sustainable tourism Brussels, 21 22 June 2012 Le développement durable au cœur de la stratégie du tourisme marocain Vision 2020

Plus en détail

Mandat et rôles du comité de pilotage

Mandat et rôles du comité de pilotage Mandat et rôles du comité de pilotage L'objectif de cet outil n'est pas d'imposer un mandat et des rôles aux comités. Il doit avant tout servir à alimenter une réflexion à réaliser avec les membres du

Plus en détail

Titre. Commune. Maîtrise d ouvrage :

Titre. Commune. Maîtrise d ouvrage : Itinéraires patrimoniaux Titre Commune Maîtrise d ouvrage : Date Pays Haut Languedoc et Vignobles Méthodologie itinéraires patrimoniaux 1 I Le cadre conceptuel des itinéraires du patrimoine 1 Méthodologie

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. ET DE DEVELOPPEMENT

PROTOCOLE D ACCORD. ET DE DEVELOPPEMENT PROTOCOLE D ACCORD. ET DE DEVELOPPEMENT ENTRE La Fédération Départementale des Offices de Tourisme de l Hérault Et Le Comité Départemental du Tourisme de l Hérault Protocole d accord CDT/FDOTSI Hérault

Plus en détail

Ateliers Santé Ville de Besançon Direction Hygiène-Santé. L'atelier Education Promotion Santé avril 2009

Ateliers Santé Ville de Besançon Direction Hygiène-Santé. L'atelier Education Promotion Santé avril 2009 Ateliers Santé Ville de Besançon Direction Hygiène-Santé L'atelier Education Promotion Santé avril 2009 Avant propos S intégrant dans une approche globale de santé, en référence à la définition de l OMS

Plus en détail

31 janvier 2012. Finalités et mise en œuvre du CEP Service Energies du SIGERLy Hôtel de région. Agnès Hennet Caroline Pasquier Jean François Pillet

31 janvier 2012. Finalités et mise en œuvre du CEP Service Energies du SIGERLy Hôtel de région. Agnès Hennet Caroline Pasquier Jean François Pillet Syndicat Intercommunal de Gestion des Energies de la Région Lyonnaise La «Matinale» du SIGERLy 31 janvier 2012 Finalités et mise en œuvre du CEP Service Energies du SIGERLy Hôtel de région Agnès Hennet

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DCSTEP de Saint-Pierre-et-Miquelon

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DCSTEP de Saint-Pierre-et-Miquelon Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DCSTEP de Saint-Pierre-et-Miquelon 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting

Plus en détail

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI)

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI) Département de la Seine-Maritime Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI) 2017-2019 Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI)

Plus en détail

Guide de rédaction du rapport de stage du mastère professionnel

Guide de rédaction du rapport de stage du mastère professionnel Guide de rédaction du rapport de stage du mastère professionnel Public Cible Etudiant de 2ème année mastère professionnel Etablissement Institut des Hautes Etudes à Tunis Année Universitaire 2013/2014

Plus en détail

E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE

E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Présentation de l épreuve ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE I. Finalité de l l épreuve L épreuve E5, Analyse et conduite de la relation commerciale,

Plus en détail

Pourquoi créer une association de promotion du développement durable au pays basque intérieur?

Pourquoi créer une association de promotion du développement durable au pays basque intérieur? Pourquoi créer une association de promotion du développement durable au pays basque intérieur? «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants «St Exupéry Définir le développement

Plus en détail

Suzanne Garon Mario Paris Anne Veil Samuèle Rémillard-B.

Suzanne Garon Mario Paris Anne Veil Samuèle Rémillard-B. Répondre aux défis du vieillissement de la population à travers «Municipalité amie des aînés» (MADA) au Québec Une démarche participative à l écoute des besoins des aînés Suzanne Garon Mario Paris Anne

Plus en détail

Politique de thématique Certification V2014. Groupe de travail régional 24 mars 2016

Politique de thématique Certification V2014. Groupe de travail régional 24 mars 2016 Politique de thématique Certification V2014 Groupe de travail régional 24 mars 2016 OBJECTIFS Programme de travail 2016 RéQua Développer des outils pour aider les établissements à élaborer une trame de

Plus en détail

SYNDICAT DÉPARTEMENTAL D'ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ DU HAUT-RHIN

SYNDICAT DÉPARTEMENTAL D'ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ DU HAUT-RHIN SYNDICAT DÉPARTEMENTAL D'ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ DU HAUT-RHIN CHIFFRES CLES DE LA CONCESSION 1. Les faits marquants 2014 2. Les utilisateurs du réseau public de distribution d électricité 3. Les données

Plus en détail

1) Le risque industriel Document 1 : L incendie du port Edouard-Herriot, accident industriel dans le couloir de la chimie

1) Le risque industriel Document 1 : L incendie du port Edouard-Herriot, accident industriel dans le couloir de la chimie Sujet d étude : LES SOCIETES FACE AUX RISQUES PROBLEMATIQUE GENERALE : Comment concilier risques technologiques, gestion des territoires urbains et développement durable? Les risques majeurs, TDC, 824,

Plus en détail

Emploi & Transitions professionnelles

Emploi & Transitions professionnelles Emploi & Transitions professionnelles Nos valeurs et notre expertise des relations humaines sont au service de l Emploi. Notre fierté, réussir les transitions professionnelles. Benedicte GUESNÉ, Directrice

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège Montmorency Juin 2014 Introduction Le Collège Montmorency est un établissement d enseignement collégial public. Une nouvelle version de

Plus en détail

PROJET DE MÉTHANISATION DES SARGASSES EN GUADELOUPE

PROJET DE MÉTHANISATION DES SARGASSES EN GUADELOUPE 1 Présentation de la structure : PROJET DE MÉTHANISATION La structure porteuse du projet à ce stade est une SARL qui mènera les études, mais qui n a pas vocation à porter les investissements Elle sera

Plus en détail

Le troisième Plan santé au travail 2016-2020

Le troisième Plan santé au travail 2016-2020 DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction des conditions de travail, de la santé et de la sécurité au travail Département du pilotage du système d inspection du travail Le troisième Plan santé au travail

Plus en détail

Termes de référence Mission de consultance à court terme

Termes de référence Mission de consultance à court terme Termes de référence Mission de consultance à court terme Projet Appui à l AMPCC (CoMun) P.N. 2012.2033.4-012.00 Objet du contrat Stratégie de Marketing Institutionnel de l AMPCC Contractant : Nom du consultant

Plus en détail

Économies d Énergie. dans les équipements communaux. Penser globalement, agir localement. Tel est le fond de la. Les économies d énergie - un enjeu

Économies d Énergie. dans les équipements communaux. Penser globalement, agir localement. Tel est le fond de la. Les économies d énergie - un enjeu Économies d Énergie dans les équipements communaux Guide téléchargeable sur www.sde22.fr Les économies d énergie - un enjeu Penser globalement, agir localement. Tel est le fond de la démarche du développement

Plus en détail

Déclaration d Amman Sur les Opportunités et les Défis de l Engagement Citoyen dans les Politiques Socio-économiques

Déclaration d Amman Sur les Opportunités et les Défis de l Engagement Citoyen dans les Politiques Socio-économiques Déclaration d Amman Sur les Opportunités et les Défis de l Engagement Citoyen dans les Politiques Socio-économiques I. Contexte 1. Un nombre croissant de pays sont en train d encourager la participation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PERPIGNAN MEDITERANNEE

CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PERPIGNAN MEDITERANNEE QUESTION 1 CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PERPIGNAN MEDITERANNEE Type d organisation : Organisation publique, collectivité locale. Forme : communauté d agglomération c'est-à-dire

Plus en détail

Les acteurs étatiques de l Aménagement

Les acteurs étatiques de l Aménagement Ministère de l Intérieur et de l Aménagement du territoire Les acteurs étatiques de l Aménagement du Territoire Planification, coordination DIRECTION DE L AMéNAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L AMéNAGEMENT

Plus en détail

AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine

AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine Ensemble des missions AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine Définir une stratégie énergétique et patrimoniale prenant en compte les enjeux liés à l énergie, à la réglementation et au

Plus en détail

Loi de Transition Energétique pour la croissance verte

Loi de Transition Energétique pour la croissance verte Loi de Transition Energétique pour la croissance verte LOI n 2015-992 du 17 août 2015 Note de Cedrus AM Janvier 2016 Compendium - Ce texte de loi concerne la politique d ISR au sens large, avec un focus

Plus en détail

Schéma autonomie en faveur des personnes âgées et handicapées (2011-2015) 25 juin 2010

Schéma autonomie en faveur des personnes âgées et handicapées (2011-2015) 25 juin 2010 Schéma autonomie en faveur des personnes âgées et handicapées (2011-2015) 25 juin 2010 1 Présentation du cabinet Eneis Conseil Cabinet créé en 2005 Spécialisé dans le champ des politiques sociales et médico-sociales

Plus en détail