Comment trouver l avocat dont vous avez besoin? Le droit est de plus en plus complexe, l avocat vous guide Un avocat combien ça coûte?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.avocats.fr Comment trouver l avocat dont vous avez besoin? Le droit est de plus en plus complexe, l avocat vous guide Un avocat combien ça coûte?"

Transcription

1 Vous avez besoin d un conseil Vous avez besoin d un avocat Aujourd hui le droit est partout, dans votre vie privée et professionnelle. Vous vendez ou créez votre entreprise, vous signez un contrat de travail, vous divorcez, vous déclarez vos revenus ou ceux de votre société, vous créez une association, vous voulez léguer vos biens... Vous allez avoir besoin des conseils d un avocat pour prendre les bonnes décisions et défendre vos intérêts. Expert du droit, il connaît les textes qui vous concernent et les organismes auprès desquels entreprendre les bonnes démarches. En outre, il est le seul professionnel du droit à s investir pleinement pour votre cause, à vos côtés. Le droit est de plus en plus complexe, l avocat vous guide Le droit français comporte aujourd hui de multiples catégories. Certaines questions peuvent concerner plusieurs catégories et même dépendre du droit européen ou international. La «langue» juridique a sa propre syntaxe et son vocabulaire, dont il faut percevoir les nuances et les implications. Enfin, les textes législatifs, réglementaires, les décisions de jurisprudence, évoluent en permanence au gré des impulsions européennes, des réformes gouvernementales, du développement économique... À titre de seul exemple, le droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies se structure progressivement pour répondre aux nouveaux enjeux du développement d Internet et du commerce électronique. Il vous informe, L avocat vous aide à vous repérer dans la complexité du droit. Il est en veille constante pour vous informer des évolutions des textes en fonction de vos intérêts et complète sa formation en permanence. L avocat peut être spécialisé dans 15 catégories principales - droit des personnes - droit pénal - droit immobilier - droit rural - droit de l environnement - droit public - droit de la propriété intellectuelle - droit commercial et droit des sociétés - droit des sociétés - droit fiscal - droit social - droit économique - droit des mesures d exécution - droit communautaire - droit des relations internationales Il vous conseille, Il étudie la faisabilité d un projet et les modalités les plus avantageuses pour vous, compte tenu de votre situation et les recours possibles pour résoudre un litige. Son expertise vous permet de gagner du temps et en définitive de l argent, car les solutions qu il vous propose préservent vos intérêts. Il négocie et vous défend, La particularité de l avocat est de prendre totalement fait et cause pour son client, tout en l informant objectivement, avec le recul et la lucidité nécessaires. Sa compétence dépend donc de sa connaissance pointue du droit, mais aussi de sa pugnacité et de son habileté à négocier en faveur de vos intérêts. Lorsqu un recours devant les tribunaux est inévitable, il est le seul professionnel habilité à vous défendre devant les juridictions tant judiciaires qu administratives, ainsi que devant tous les organismes juridictionnels. Il rédige. En sa qualité de professionnel du droit, l avocat connaît parfaitement le vocabulaire juridique et il est donc un allié précieux dans la rédaction d actes importants : dans tout contrat (travail, habitation, cession, etc.) chaque mot, chaque tournure compte. Plus le texte est précis et la rédaction soignée, plus vous augmentez vos chances d éviter les litiges avec les parties signataires. Comment trouver l avocat dont vous avez besoin? Le site vous propose un annuaire complet des avocats dans toute la France. Le moteur de recherche vous aidera à trouver ceux de votre région. Ce site internet contient également plusieurs centaines de blogs d avocats qui peuvent vous apporter un premier niveau d information. Adressez-vous également au barreau le plus proche de chez vous. Il vous procurera la liste des avocats de la région les plus adaptés à votre besoin. Pour trouver votre barreau, rendez-vous sur le site du Conseil National des Barreaux : Un avocat combien ça coûte? La prestation d un avocat n est pas un produit industriel «calibré». Ses honoraires sont fixés librement, en accord avec son client. Deux des principaux critères pris en compte sont le temps passé et le résultat obtenu. Il est donc essentiel de clarifier dès le début de la relation avec votre avocat les modalités de sa rémunération. Une convention d honoraires pourra donc être établie. C est un contrat signé qui fixe par écrit les principes du mode de calcul des honoraires, et prévoit leurs modalités de paiement. C est ainsi que s établit une authentique relation de confiance. Chaque année, près de avocats interviennent pour défendre des personnes morales et physiques grâce à l Aide juridictionnelle. Le système de l Aide juridictionnelle permet à des personnes aux revenus modestes de bénéficier de l assistance d un avocat et de tous les auxiliaires de justice nécessaires (avoué, huissier de justice, notaire, etc.). Les frais engagés par la procédure sont pris en charge par l État totalement ou partiellement. La moitié des affaires traitées au titre de l Aide juridictionnelle relève du contentieux du droit civil, tandis que l autre moitié relève du contentieux pénal. Cette catégorie est en progression constante depuis quelques années.

2 avocats dans toute la France L effectif de la profession progresse chaque année d environ 4 %. Aujourd hui, 40 % des avocats exercent à Paris, les autres se répartissent entre les 180 barreaux en région, avec une concentration particulièrement forte en Île-de-France, PACA et Rhône-Alpes. En 10 ans, la profession s est largement féminisée pour atteindre un quasi-équilibre hommes / femmes. Et elle rajeunit : 53,4 % des avocats en exercice ont moins de 39 ans. On compte en moyenne 77 avocats pour habitants En 30 ans, le nombre d avocats en France a été multiplié par 4,7. On observe de grandes disparités dans leur implantation : à Paris on atteint une proportion de 731 avocats pour personnes. Sur le reste du territoire, on constate un déséquilibre Nord / Sud, au profit de ce dernier. Concernant le nombre d avocats pour habitants, nous ne sommes pas au niveau de nos voisins européens : l Allemagne compte 100 avocats, le Royaume-Uni et l Italie 150, l Espagne 230. Chaque année avocats prêtent serment après avoir accompli 6 ans d études Pour devenir avocat, il faut être titulaire d au moins une maîtrise en droit (MASTER 1) et réussir l examen d entrée dans un CRFPA (Centre régional de formation à la profession d avocat), cet examen ne pouvant être présenté que trois fois. À l issue du cycle d études au CRFPA d une durée de 18 à 20 mois, le candidat passe un dernier examen, qui lui confère, en cas de succès, le Certificat d aptitude à la profession d avocat (CAPA). Titulaire du CAPA, l on ne devient avocat qu après avoir prêté serment devant la Cour d Appel lors d une audience solennelle pour pouvoir exercer la profession d avocat. La formule sacramentelle du serment est : «Je jure, comme Avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité». Pour avoir le droit d exercer, les jeunes avocats doivent s inscrire à l Ordre du barreau de leur lieu d exercice. Ces dernières années, 6 nouveaux avocats sur 10 étaient des femmes. Différentes formes d organisation : de l avocat indépendant aux grands cabinets Le nombre d avocats qui travaillent en individuel ne cesse de progresser. Aujourd hui c est le premier mode d exercice, adopté par 38,3 % des avocats. De même, le nombre d avocats exerçant comme collaborateur dans un cabinet progresse fortement : 20,1 % des avocats ont ce statut. 35,2 % sont associés. Les autres sont salariés avocats, soit 3,8 % de la profession, sont inscrits à la fois dans un barreau français et dans un barreau étranger. 95,4 % d entre eux sont avocats au barreau de Paris et 56 % des avocats inscrits à l étranger le sont dans un barreau de l Union Européenne. Mais ils ne sont pas les seuls à travailler sur des questions internationales : 20 % de la profession est constituée d avocats d affaires. La déontologie des avocats : une garantie de sécurité pour les clients Les règles déontologiques de la profession d avocat sont fixées par la Loi et par plusieurs décrets, ainsi que par le règlement intérieur unifié établi par le Conseil National des Barreaux. Ces textes fixent des principes qui doivent être respectés, sous peine de sanction. L avocat applique en outre, dans son exercice, les principes d honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie. Il fait preuve, à l égard de ses clients, de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence. Pour en savoir plus, consultez les statistiques de l observatoire du Conseil National des Barreaux sur L observatoire a pour mission de recenser, collecter et analyser les données statistiques et les données économiques sur la profession d avocat et le marché du droit. Il analyse les problèmes, propose des stratégies, suscite des réformes, et met au point des outils à la disposition des barreaux et des confrères pour faire évoluer la profession. Au-delà, l observatoire a vocation à être une véritable cellule de veille et de prospective au service des avocats et du développement de la profession.

3 Le barreau contrôle le respect de la déontologie Le mot barreau vient de la barre qui délimitait l espace attribué à l avocat face au ministère public. Il désigne aujourd hui l institution qui regroupe les avocats et leur donne le droit d exercer. Le barreau contrôle également le respect de la déontologie par les avocats en exercice. En ce sens, il est une organisation essentielle au fonctionnement de la justice et au respect des droits des citoyens. Aujourd hui, il existe un Barreau auprès de chaque Tribunal de Grande Instance Les barreaux ont une triple mission d ordre public : ils sont garants de la compétence des avocats, de leur respect de la déontologie et ils facilitent aux citoyens l accès à la justice. Chaque barreau est administré par un Conseil de l Ordre, présidé par un bâtonnier (élu pour 2 ans par tous les avocats), lui-même épaulé par les membres du Conseil (élus pour 3 ans). Pour remplir ses fonctions, le bâtonnier constitue des commissions : formation, communication, etc. C est le bâtonnier qui, au nom de ses confrères, assure les relations avec les autorités judiciaires et administratives. À l échelle régionale, il existe des commissions de discipline chargées de statuer sur les éventuels manquements à la déontologie. Elles peuvent prononcer des sanctions, dont la plus grave est la radiation, à l encontre des avocats qui comparaissent devant elles. Abbeville Agen Aix-en-Provence Ajaccio Albertville Albi Alençon Alès Alpes de Haute Provence Amiens Angers Annecy Ardèche (Privas) Ardennes Argentan Ariège Arras Aube Aurillac Auxerre Avesne sur Helpe Avignon Avranches Bastia Bayonne Beauvais Belfort Belley Bergerac Bernay Besançon Béthune Béziers Blois Bonneville Bordeaux Boulogne sur Mer Bourg en Bresse Bourges Bourgoin-Jallieu Bressuire Brest Briey Brive Caen Cambrai Carcassonne Carpentras Castres Chalon sur Saône Châlons en Champagne Chambéry Charente Chartres Châteauroux Cherbourg Clermont-Ferrand Colmar Compiègne Coutances Creuse (Guéret) Cusset-Vichy Dax Dieppe Dijon Dinan Dole Douai Draguignan Dunkerque Épinal Essonne Évreux Fontainebleau Gers Grasse Grenoble Guadeloupe (Pointe à Pitre) Guingamp Guyane Haute-Loire (Le Puy) Haute-Marne (Chaumont) Hautes-Alpes (Gap) Hauts-de-Seine Hazebrouck La Roche sur Yon La Rochelle Laon Laval Le Havre Le Mans Les Sables d Olonne Libourne Lille Limoges Lisieux Lons-le-Saunier Lorient Lot (Cahors) Lure Lyon Mâcon Marmande Marseille Martinique (Fort-de-France) Mayotte Meaux Melun Mende Metz Meuse (Bar-le-Duc) Millau Mont-de-Marsan Montargis Montbéliard Montbrison Montluçon Montpellier Morlaix Moulins Mulhouse Nancy Nantes Narbonne Nevers Nice Nîmes Niort Nouvelle-Calédonie Orléans Papeete Paris Pau Périgueux Péronne Poitiers Pyrénées-Orientales Quimper Reims Rennes Riom Roanne Rochefort Rodez Rouen Saint-Brieuc Saint-Dié Saint-Étienne Saint- Gaudens Saint-Malo Saint-Nazaire Saint-Omer Saint-Quentin Saintes Sarreguemines Saumur Saverne Seine-St-Denis Senlis Sens Soissons Saint Denis de la Réunion Saint Pierre de la Réunion Strasbourg Tarascon Tarbes Tarn-et-Garonne Thionville Thonon-les-Bains Toulon Toulouse Tours Tulle-Ussel Val-de-Marne (Créteil) Val d Oise Valence Valenciennes Vannes Versailles Vesoul Vienne Villefranche sur Saône Le saviez-vous? Le Bâtonnier est appelé ainsi, car historiquement il avait le privilège royal de porter le bâton prioral lors de processions à caractère religieux. Le bâton prioral pouvait être orné d une représentation de saint Yves ou de saint Nicolas, saints patrons des avocats. * Le Conseil National des Barreaux représente la profession auprès des pouvoirs publics Créé en 1992, le Conseil National des Barreaux (CNB) répond au besoin de la profession de se renforcer. Composé de 80 membres élus selon des modalités qui permettent de prendre en compte les sensibilités diverses de la profession et la répartition Province/ Paris, le CNB représente la profession d avocat, notamment auprès des pouvoirs publics, en France comme à l étranger. En dialogue permanent avec les barreaux et les syndicats, il unifie les règles et usages, porte la parole des avocats, et assure la communication de la profession. Où trouver votre barreau? Vous trouverez toutes les informations relatives au barreau proche de chez vous en vous rendant sur le site du Conseil National des Barreaux : ou auprès de la Maison de la justice et du droit de votre lieu de résidence. * Site du Ministère de la Justice :

4 Avocat : les défis d une profession La profession d avocat évolue constamment et mène d importantes réformes. Ces réformes ne sont pas seulement le signe que les avocats avancent avec leur temps. Elles sont aussi l expression de leur rôle fondamental : mettre tout en œuvre pour guider et défendre leurs clients dans la complexité d un monde où le droit est partout, où les textes et les institutions manquent souvent de clarté. La société et la politique, les besoins des citoyens et des entreprises, les réglementations européennes et internationales évoluent Parmi les nombreuses réformes en cours pour y faire face, en voici deux qui illustrent particulièrement l esprit dans lequel les avocats souhaitent les mener. Mutualiser les compétences et garantir les spécialités La complexification des règles de droit appelle impérativement la spécialisation. Les interactions nombreuses entre les domaines juridiques et la montée de la concurrence sur ces terrains incitent au regroupement de professionnels, en structures ou en réseaux, sans pour autant faire disparaître les petites structures ; la justice et le conseil demeurent bien souvent une affaire de proximité. Dans ce cadre, de nouvelles spécialités émergent (environnement, NTIC ) et d autres changent très rapidement (fiscalité, immobilier, public, social ). Afin d accompagner ces mouvements, la profession envisage de réformer les modalités d acquisition des mentions de spécialisation. L enjeu : assurer un meilleur contrôle pour garantir aux citoyens le haut niveau de ces spécialistes. Le Conseil National des Barreaux envisage donc d attribuer une mention de spécialité par la validation de la pratique professionnelle et non plus par un examen. Ces spécialisations se périmeraient par le non-usage et/ ou par l absence de formation continue. Dans chaque barreau, le Bâtonnier serait investi des missions de contrôle du respect du titre, de l usage de la spécialité et du contrôle de la liste des avocats spécialistes. Vers une grande profession du droit Le Conseil National des Barreaux, la Conférence des Bâtonniers, le Barreau de Paris et l ensemble des organisations représentant les avocats en France, appellent de leurs vœux la création d une grande profession du droit. Celle-ci pourrait regrouper tous ceux qui conseillent, rédigent des actes et défendent, dans une formation et une éthique uniques. Cette volonté accompagne également les travaux de la Commission européenne pour faire évoluer les réglementations des diverses actuelles professions du droit : avocats, notaires, huissiers, avoués à la Cour, avocats aux Conseils Dans le cadre de missions spécifiques ou à l occasion de réflexions de fond, se dessinent les contours de cette future grande profession. Les enjeux sont multiples : - favoriser la capacité des institutions et des professionnels à appliquer des lois complexes pour un fonctionnement satisfaisant de la justice dans tous les pays membres de l Union ; - assurer aux citoyens l égalité d accès au droit et à la justice grâce à une saine concurrence et au respect d une déontologie partagée par les professionnels du droit. Cette grande profession du droit devra entraîner à terme, un meilleur contrôle de la compétence des professionnels et de la surveillance de leurs activités, ainsi que la fin des mécanismes de restriction de l offre qui freinent, dans certaines professions juridiques, le développement de l innovation et de l emploi. Ce vaste chantier est ouvert, et la réflexion devra aussi porter sur de nouveaux modes de gouvernance de cette future grande profession, et son insertion dans la construction européenne. Des exemples de rapprochement des professions du droit : l Allemagne et le Royaume-Uni En Allemagne, par exemple, on peut être à la fois avocat et notaire. La loi allemande garantit cependant que ces professionnels ne puissent être à la fois «juges et parties» : à cet égard, il est strictement interdit à l avocat-notaire d établir des actes pour des clients qu il a auparavant conseillés en tant qu avocat dans une même affaire. Le Royaume-Uni s est déjà engagé sur la voie de la libéralisation des services juridiques, à l image de la libéralisation des services financiers sous le gouvernement Tatcher. Cette libéralisation va toutefois très loin. Les banques, compagnies d assurance ou encore la grande distribution pourraient être amenées à vendre des services juridiques

5 Les avocats à travers l histoire Le métier d avocat tel que nous le connaissons aujourd hui résulte d une longue histoire qui trouve ses origines dès l Antiquité et le début du Moyen-Âge. Au cours des siècles, la profession a connu de nombreuses mutations et reste encore aujourd hui en mouvement. Tantôt réduite au silence, tantôt fer de lance de la liberté, elle conserve au travers du temps son rôle de conseil, de protection et de défense. L Antiquité : l embryon d une fonction Le Moyen-Âge : les fondements de la profession C est sous le règne de l empereur byzantin Justinien 1 er que le principe de l Ordre des Avocats fut créé. L édification des règles déontologiques prendra plusieurs siècles et passera notamment par le travail de l Ordo (ancêtre du barreau), ordre clérical régenté par les plus anciens. Pendant cette période, il deviendra obligatoire de prêter serment et Chez les Grecs, la profession d avocat n existait pas, les accusés devaient se défendre seuls sur la base d un discours écrit par un Grand Orateur, personnage comparable à un écrivain public. À Rome, si le rôle de défenseur existait sous la forme d une institution libérale, comme en témoignent les plaidoiries de Cicéron, en revanche le statut particulier d avocat n est apparu que plus tard. d avoir un niveau de connaissances suffisant pour exercer. C est alors que le titre de «Maître» leur sera donné et que les honoraires apparaîtront. Enfin, une différence de statut sera faite entre les avocats consultants, les plaidants et les auditeurs (l équivalent des avocats stagiaires). De la Renaissance à la Révolution : la consolidation des acquis Du XVI e siècle à la fin du XVIII e siècle, les fondamentaux sont renforcés et le corpus législatif est modifié. Ainsi, le corps des avocats est séparé de celui des magistrats et la déontologie est réglementée par ordonnance. Les avocats participent à la codification des coutumes afin d harmoniser les lois sur le territoire. De plus, le bâtonnier, désormais chef de l Ordre, s émancipe en devenant un laïc. Mais en matière judiciaire, l inculpé n a quasiment aucun droit, il est torturé et doit se défendre seul, l avocat agissant comme conseiller préalable, ce qui réduit considérablement son rôle. De la Révolution à la fin du Second Empire : la fin des privilèges obligera à renforcer l autonomie La Révolution et les réformes qu elle entraîne touchent aussi les avocats. Dans un premier temps, la torture est interdite et les avocats peuvent assister à l instruction et à la plaidoirie mais le silence leur est imposé. Puis, le barreau est supprimé et n importe qui peut plaider. Le XIX e siècle sera placé sous le Évolution du nombre d avocats dans l histoire Vers 1340, 51 avocats. Vers 1530, 300 avocats. Vers 1780, 600 avocats. En 1830, 650 avocats au barreau de Paris. En 1966, 3101 avocats au barreau de Paris. En 2004, avocats en France. En 2008, avocats en France. thème de la reconquête de leur indépendance. Ainsi, les avocats et l Ordre sont rétablis, des barreaux de province sont constitués, une immunité totale leur est accordée lorsqu ils plaident, et ils obtiennent le statut de profession libérale. En 1851, la gratuité de la défense des démunis devient obligatoire. De la 3 e République au XXI e siècle : «la République des avocats» se réorganise et se féminise Sous la 3 e République, l avocat devient un homme politique. En France, sur vingt-trois Présidents de la République, onze ont été avocats. En 1900, le barreau s ouvre aux femmes et Jeanne Chauvin devient la première avocate. En 1941, alors que la profession est divisée, le Certificat d Aptitude à la Profession d Avocat est institué. Enfin en 1971, la déontologie est redéfinie et les professions d avocat, d avoué de première instance et d agréé sont fusionnées. Il faudra attendre 1990 pour que les conseils juridiques les rejoignent. Aujourd hui : le défi de la modernisation En 20 ans, la profession a connu de nombreux changements qui l ont conduit à s adapter : multiplication des textes de lois, pression de la concurrence sur le terrain du conseil juridique, internationalisation des problématiques juridiques des entreprises, mais aussi développement des nouvelles technologies, émergence de nouveaux domaines de droit, nouveaux modes d exercice du métier d avocat. Ainsi la profession évolue, continue de se développer, rajeunit, et trouve progressivement la voie de sa modernisation. Une histoire de la robe Au Moyen-Âge, les avocats étaient pour la plupart des membres du clergé qui portaient une robe noire et un chaperon (sorte de capuche). Les jours de cérémonie, ils portaient une robe écarlate et le chaperon d hermine pour symboliser la transmission du pouvoir judiciaire royal. Il faudra attendre 1540 pour qu une première prescription codifie la tenue des avocats. Ils doivent porter une robe longue et un bonnet rond, tous les deux noirs, la barbe leur est interdite et ils ne peuvent pas porter de pourpoints et chausses déchiquetées. C est pour cela qu aujourd hui encore, les avocats sont habillés d une robe noire lorsqu ils plaident.

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau 17 juin 2013 La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau La Banque de France s est fortement mobilisée au service de l économie et de la Nation dans le contexte de la crise financière.

Plus en détail

MINISTERE DE LA JUSTICE

MINISTERE DE LA JUSTICE MINISTERE DE LA JUSTICE DIRECTION DES AFFAIRES CIVILES ET DU SCEAU PÔLE D EVALUATION DE LA JUSTICE CIVILE STATIISTIIQUE SUR LA PROFESSIION D''AVOCAT Sittuatti ion au 1 eer r janvij ierr 2012 NOVEMBRE 22001122

Plus en détail

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises)

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) 17octobre 2012 Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) Il est compétent pour vous aider à résoudre vos litiges persistants avec les

Plus en détail

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14.

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Organisme signataire Type TP Organisme AMC Libellé 01011 CPAM BOURG EN BRESSE RO T Néant 01021 CPAM LAON RO T Néant 01022 CPAM ST QT RO T

Plus en détail

Le réseau des CEL : 1er formateur national en langues Présentation générale Bretagne Basse Normandie Haute Normandie Picardie Nord Pas Calais

Le réseau des CEL : 1er formateur national en langues Présentation générale Bretagne Basse Normandie Haute Normandie Picardie Nord Pas Calais Le réseau des CEL :: 1 eerr fformatteur nattiionall en llangues Présenttattiion généralle Les CEL des CCI sont des départements linguistiques des centres de formation continue des Chambres de Commerce

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : des Caisses Primaires d Assurance Maladie 12/07/96 des Caisses Régionales

Plus en détail

Manuel d animation Eclipse partielle de Soleil 20 Mars 2015

Manuel d animation Eclipse partielle de Soleil 20 Mars 2015 Manuel d animation Eclipse partielle de Soleil 20 Mars 2015 Table des matières Qu est-ce qu une éclipse partielle de soleil?... 2 Dans la zone de pénombre, l éclipse est partielle pour l observateur 2,

Plus en détail

General Directorate for Competition Policy, Consumer affairs and Fraud control

General Directorate for Competition Policy, Consumer affairs and Fraud control General Directorate for Competition Policy, Consumer affairs and Fraud control Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes 1 General Directorate for Competition

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Archivage irculaire de la DSJ AB2 du 30 juin 2009 relative à la modification de la circulaire SJ. 03-13 du 10 septembre 2003 relative aux archives des juridictions de l ordre judiciaire (partie relative

Plus en détail

Capital Investissement

Capital Investissement Capital Une marque d engagement Des ressources essentielles au service de votre entreprise Capital Premier cabinet d avocats en France Avec près de 1200 avocats en France et des partenaires dans 150 pays,

Plus en détail

RECRUTEMENT DIRECT EN QUALITE D AUDITEUR DE JUSTICE

RECRUTEMENT DIRECT EN QUALITE D AUDITEUR DE JUSTICE MINISTERE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES RECRUTEMENT DIRECT EN QUALITE D AUDITEUR DE JUSTICE 2002 - 2 - REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 15/03/99 des Caisses Primaires d'assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Dunkerque Calais Boulogne Tourcoing Lille Roubaix Béthune Lens Douai Valenciennes Amiens St-Quentin Charleville- Cherbourg

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 29/07/97 des Caisses Primaires d'assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

PRÉSENTATION DES 15 ACTIONS

PRÉSENTATION DES 15 ACTIONS PRÉSENTATION DES 15 ACTIONS UNE JUSTICE PLUS PROCHE UNE JUSTICE PLUS EFFICACE UNE JUSTICE PLUS PROTECTRICE J.21 La justice du 21 ème siècle se vit au quotidien www.justice.gouv.fr/j21 #J21 UNE JUSTICE

Plus en détail

Après en avoir délibéré le 5 février 2013 ; 1. Analyse

Après en avoir délibéré le 5 février 2013 ; 1. Analyse Décision n 2013-0174 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 5 février 2013 modifiant l annexe 5 de la décision n 2012-1137 en date du 11 septembre 2012 portant

Plus en détail

Champagne-Ardenne - agence Reims Vesle 18, rue de Vesle 51100 REIMS

Champagne-Ardenne - agence Reims Vesle 18, rue de Vesle 51100 REIMS agences labellisées solutions handicap Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne - agence Strasbourg Schiltigheim 54, rue de Bischwiller 67300 SCHILTIGHEIM - agence Mulhouse Europe 22, bd de l Europe

Plus en détail

Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF

Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF CREDIT COOPERATIF Délégation Générale du Nord-Est-Centre, à Paris Pascal LUX T/ 01.47.24.96.43 Pascal.lux@credit-cooperatif.coop DUNKERQUE Directeur : Laurent

Plus en détail

Contact Presse : Agence MCM Marie-Claude Zitrone mc.zitrone@agence-mcm.com Tél. : 06 84 97 20 68 Février 2014

Contact Presse : Agence MCM Marie-Claude Zitrone mc.zitrone@agence-mcm.com Tél. : 06 84 97 20 68 Février 2014 Dossier de Presse Partout en France à travers 90 CCI, NEGOVENTIS propose des formations dans les métiers commerciaux tout au long de la vie, pour tous les publics. Contact Presse : Agence MCM Marie-Claude

Plus en détail

LA VALORISATION DES RESSOURCES

LA VALORISATION DES RESSOURCES LA VALORISATION DES RESSOURCES ÉDITO Valoriser les ressources humaines de l entreprise Samsic RH propose une offre de services complète visant à faciliter l accompagnement et la gestion des ressources

Plus en détail

Nouvelle organisation de la filière Gestion administrative du personnel et paie (GAPP)

Nouvelle organisation de la filière Gestion administrative du personnel et paie (GAPP) Direction Juridique et de la Conformité du Groupe Droit social et Droit de la fonction publique `çåí~åí d~ääçáëm~ëå~ä q äwmnrrqqnsqs c~ñw bjã~áäw aéëíáå~í~áêéë qçìëëéêîáåéë a~íéçéî~äáçáí ^é~êíáêçìotlmnlomnn

Plus en détail

17E90 8E20 23E40 11E90 22E90 3E20

17E90 8E20 23E40 11E90 22E90 3E20 Key Rates 2011 sections class 1 class 2 class 3 class 4 class 5 AiX-en-PRoVence cannes 13.60 e 20.50 e 30.10 e 42.00 e 7.90 e AIX-EN-PROVENCE LA SAULCE 11.90 e 18.00 e 26.20 e 37.30 e 7.20 e AIX-EN-PROVENCE

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 TABLEAU REPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 Préconisation du Ministère (Guillaume BOUDY secrétaire général du MCC) dans ses modèles de statuts types : article 8.6 dans sa note aux préfets et aux DRAC

Plus en détail

Détective privé. contentieux commercial, Pau risques industriels, droit pénal des affaires Rueil-Malmaison

Détective privé. contentieux commercial, Pau risques industriels, droit pénal des affaires Rueil-Malmaison Paris Comment trouver un détective privé? Nous vous mettrons en relations avec des professionnels et des agences de détectives privés. judicialis.com contact@alain-stevens.com - Tél +33(0)6 12 55 19 80

Plus en détail

Rapport de Synthèse sur la Garde à Vue du 15 avril au 31 décembre 2011

Rapport de Synthèse sur la Garde à Vue du 15 avril au 31 décembre 2011 Rapport de Synthèse sur la Garde à Vue du 15 avril au 31 décembre 2011 Par Monsieur le Bâtonnier Jean-François MORTELETTE Ancien Bâtonnier du Barreau de Blois Vice-Président de la Conférence des bâtonniers

Plus en détail

Dans le cadre de la mise en

Dans le cadre de la mise en Décembre 11 RESULTATS «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» Enquête conduite auprès des jeunes dans les Missions locales et dans les Centres d examens de santé de l Assurance Maladie Dans le cadre

Plus en détail

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE P a r t e n a i r e d e v o t r e d é v e l o p p e m e n t «immo-locaux est une société de conseil spécialisée dans l'immobilier commercial : locaux commerciaux, location, cession, vente, fonds de commerce

Plus en détail

Direction de l administration pénitentiaire. Le travail en prison. Une démarche citoyenne

Direction de l administration pénitentiaire. Le travail en prison. Une démarche citoyenne Direction de l administration pénitentiaire Le travail en prison Une démarche citoyenne Le travail en prison «Les autorités pénitentiaires doivent s efforcer de procurer un travail suffisant et utile [aux

Plus en détail

ADRESSES PHYSIQUES DES BUREAUX MARINE CENTRES D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA)

ADRESSES PHYSIQUES DES BUREAUX MARINE CENTRES D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA) MAJ 05/11/14 ADRESSES PHYSIQUES DES BUREAUX MARINE CENTRES D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA) AU CIRFA AJACCIO 18 avenue Colonel Colonna d Ornano 20000 AJACCIO Tel : 04.20.00.70.86

Plus en détail

INFORMATIONS DES ORGANISMES DU REGIME OBLIGATOIRE. Caisse Gestion CPAM 01 BOURG EN BRESSE Régime Général 36 46 01 011 0000. Nom Régime Téléphone

INFORMATIONS DES ORGANISMES DU REGIME OBLIGATOIRE. Caisse Gestion CPAM 01 BOURG EN BRESSE Régime Général 36 46 01 011 0000. Nom Régime Téléphone INFORMATIONS DES ORGANISMES DU REGIME OBLIGATOIRE Nom Téléphone CPAM 01 BOURG EN BRESSE Général 36 46 01 011 0000 CPAM 02 AISNE Général 36 46 01 021 0000 CPAM 02 ST QUENTIN Général 36 46 01 022 0000 CPAM

Plus en détail

Diplôme d expertise comptable (DEC)

Diplôme d expertise comptable (DEC) Futurexpert.com Février 2015 Le Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) Une filière universitaire d excellence pour accéder aux métiers de l expertise comptable, du conseil, de l audit, de la gestion

Plus en détail

CATALOGUE. Coques et boutons de remplacement automobile

CATALOGUE. Coques et boutons de remplacement automobile CATALOGUE 2013 Coques et boutons de remplacement automobile S O M M A I R E CITROËN FIAT FORD PRODUIT SERIE 3,5, et 7 B1 (BOUTON SEUL) CHRYSLER JEEP 2 BOUTONS C2B CHRYSLER JEEP 3 BOUTONS C3B CHRYSLER -

Plus en détail

RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE. vous accompagner durablement, Vous protéger chaque jour

RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE. vous accompagner durablement, Vous protéger chaque jour RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE vous accompagner durablement, Vous protéger chaque jour un groupe de référence de protection sociale Mobilisés pour protéger et accompagner nos clients A cteur de référence

Plus en détail

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité!

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! HMI-THIRODE, des services au plus proche de chez vous La puissance d un réseau d installateurs leader en France Plus de 10 000 installations par an Plus de 60

Plus en détail

Mobilier Urbain. L innovation au service des Collectivités

Mobilier Urbain. L innovation au service des Collectivités Mobilier Urbain L innovation au service des Collectivités Design, conception, fabrication, installation, entretien, maintenance, vente, location, financement - Poteaux d arrêt (leader national), abris

Plus en détail

Fleuriste en boutique GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE

Fleuriste en boutique GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE Fleuriste en boutique GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE ...pour toutes vos assurances la MAPA est à vos côtés! La MAPA connaît bien les fleuristes. Pour vous, nous avons mis au point des garanties sur mesure

Plus en détail

Déménagement d entreprise

Déménagement d entreprise Déménagement d entreprise Brest Brest 29 22 Quimper Guingamp Lorient 29 22 Quimper Guingamp Lorient 56 Vannes 56 Vannes St Gilles Bayonne 35 Rennes Cherbourg St-Nazaire Saint-Malo St-Nazaire 44 Nantes

Plus en détail

Comment trouver un détective privé en Suisse, en France? Nous vous mettrons en relations avec des professionnels et des agences de détectives privés. judicialis.com contact@alain-stevens.com - Tél +33(0)6

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 14 juin 2013 JOURNAL OICIEL DE LA RÉPUBLIQUE RANÇAISE Texte 27 sur 118 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 juin 2013 autorisant

Plus en détail

Nous avons bâti le concept d AIRRIA autour de valeurs humaines comme la solidarité, l accompagnement et le partage de la connaissance.

Nous avons bâti le concept d AIRRIA autour de valeurs humaines comme la solidarité, l accompagnement et le partage de la connaissance. 20/01/2015 VALEURS DU GROUPE Nous avons bâti le concept d AIRRIA autour de valeurs humaines comme la solidarité, l accompagnement et le partage de la connaissance.» Antoine JOUVE et Olivier COIN co-fondateurs

Plus en détail

Échelons locaux du Service Médical

Échelons locaux du Service Médical Échelons locaux du Service Médical Département Coordonnées des Echelons Locaux du Service Médical 1 ECHELON LOCAL DU SERVICE MEDICAL DE L'AIN 1, Place de la Grenouillère, 01012 BOURG-EN-BRESSE Tél : 36

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Évaluation des degrés-jours unifiés au niveau régional

Évaluation des degrés-jours unifiés au niveau régional COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE SERVICE DE L OBSERVATION ET DES STATISTIQUES Évaluation des degrés-jours unifiés au niveau régional Note d accompagnement Février 2014 La consommation d'énergie

Plus en détail

Taxe spéciale sur certains véhicules routiers (TSVR ou taxe à l essieu)

Taxe spéciale sur certains véhicules routiers (TSVR ou taxe à l essieu) Taxe spéciale sur certains véhicules routiers (TSVR ou taxe à l essieu) www.douane.gouv.fr Liste des bureaux de douane compétents en matière de taxe spéciale sur certains véhicules routiers mise à jour

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

Les masters en langues

Les masters en langues Traduction-Interprétation Études anglophones traduction littéraire : Paris Études européennes et langues étrangères et échanges internationaux traduction économique et juridique : Juriste international

Plus en détail

Quelle valeur attribuer à la qualité de l électricité? L AVIS DES CONSOMMATEURS

Quelle valeur attribuer à la qualité de l électricité? L AVIS DES CONSOMMATEURS Quelle valeur attribuer à la qualité de l électricité? L AVIS DES CONSOMMATEURS édito LE RÉSEAU DE TRANSPORT : UN VECTEUR DE QUALITÉ ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE zoom LE DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU D ÉLECTRICITÉ,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 13 novembre 2008 autorisant au titre de l année 2008 des recrutements sans concours d adjoints

Plus en détail

LISTES DES BOUTIQUES PROPOSANT LA LIVRAISON, L'ECHANGE ET LE RETOUR DES COMMANDES PASSEES SUR WWW.CAROLL.COM

LISTES DES BOUTIQUES PROPOSANT LA LIVRAISON, L'ECHANGE ET LE RETOUR DES COMMANDES PASSEES SUR WWW.CAROLL.COM LISTES DES BOUTIQUES PROPOSANT LA LIVRAISON, L'ECHANGE ET LE RETOUR DES COMMANDES PASSEES SUR WWW.CAROLL.COM FRANCE Alsace Colmar 4, Rue Des Serruriers 68000 Colmar Mulhouse 21, Rue Des Maréchaux 68100

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE L RECHERCHE rrêté du 29 mars 2012 fixant au titre de l année 2012 le nombre de postes offerts aux recrutements sans

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET PAG Avocats - 2013 PAG AVOCATS Cabinet d'avocats parisien spécialisé en droit de la propriété intellectuelle, droit des nouvelles technologies, droit des affaires et des sociétés,

Plus en détail

La gestion et l efficacité des CARPA

La gestion et l efficacité des CARPA - 63 - COMMUNICATION À LA COMMISSION DES FINANCES, DU CONTROLE BUDGETAIRE ET DES COMPTES ECONOMIQUES DE LA NATION DU SENAT Article 58-2 de la loi organique du 1 er août 2001 relative aux lois de finances

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

Le plus grand Poker Tour jamais organisé

Le plus grand Poker Tour jamais organisé Le plus grand Poker Tour jamais organisé QUALIFICATIONS ONLINE DÈS LE 15 SEPTEMBRE 2011 ETAPES LIVE DÈS LE 5 NOVEMBRE 2011 COMPÉTITION 100 % GRATUITE 69 ÉTAPES PARTOUT EN FRANCE 37 VILLES 10 000 JOUEURS

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les ministres et secrétaires d Etat Directions chargées du personnel

Mesdames et Messieurs les ministres et secrétaires d Etat Directions chargées du personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES

Plus en détail

observatoire des emplois d avenir

observatoire des emplois d avenir observatoire des emplois d avenir 4 ème vague Emplois d avenir et zones urbaines sensibles (ZUS) L Association des Maires de Grandes Villes de France a activement participé à la montée en puissance des

Plus en détail

France: L éthique et la déontologie de l avocat réglées ensemble

France: L éthique et la déontologie de l avocat réglées ensemble Europäische Konferenz 2011 Ethik Sache der Anwaltschaft European Conference 2011 Ethics A Lawyer s Issue Conférence Européenne 2011 L Ethique une affaire d avocat France: L éthique et la déontologie de

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Vincent Frotier est présent au CDI de 15h à 20h pour vous encadrer

Plus en détail

LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1

LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1 LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1 Je jure, comme avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité Nous, avocats, connaissons

Plus en détail

la proximité géographique

la proximité géographique Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2015-1090 du 28 août 2015 fixant les règles constituant le code de déontologie applicable à certaines personnes exerçant

Plus en détail

Bilan des formations présentées lors de la semaine étudiant SEGEUN 2013

Bilan des formations présentées lors de la semaine étudiant SEGEUN 2013 Bilan des formations présentées lors de la semaine étudiant SEGEUN 2013 Lundi 11 février (9h-13h30) ENS Cognitique (diplôme d ingénieur CTI, Management des connaissances, Bordeaux) ISTHIA (Université Toulouse

Plus en détail

metal USB PEOPLE tel 01 43 21 47 52 contact@objets-pub-express.com USB people Electronique 03 Objets et Cadeaux Publicitaires

metal USB PEOPLE tel 01 43 21 47 52 contact@objets-pub-express.com USB people Electronique 03 Objets et Cadeaux Publicitaires Electronique USB people USB people Electronique USB PEOPLE USM8010-GU USM8010-GD metal USM8010-SL METAL USB PEOPLE USM8010-SL/GD/GU (S) Clé USB people, édition en métal. Alliage avec une finition brillante.

Plus en détail

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT -

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - DOSSIER DE PRESSE 8 juin 2010 Contacts presse : Stéphanie DUPERIE, assistante des relations presse / stephanie.duperie@justice.fr 05 56 00 10 38 Claire KELLER, Chef

Plus en détail

LA NOUVELLE GÉNÉRATION

LA NOUVELLE GÉNÉRATION LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE Michaud : l innovation comme moteur de développement. C est dans les années 50 que l histoire de MICHAUD débute. D une

Plus en détail

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire Les études de L emploi cadre n 2015-32 mars 2015 Cadres du privé et zones d emploi : une forte concentration. Les places fortes de l emploi

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 27 mars 205 OURNAL OICIEL DE LA RÉPUBLIQUE RANÇAISE Texte 27 sur 25 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES ÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEINEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

Les élèves du premier degré à la rentrée 2012 dans les écoles publiques et privées

Les élèves du premier degré à la rentrée 2012 dans les écoles publiques et privées note d informationdécembre 12.24 À la rentrée 2012, 6 718 900 élèves sont accueillis publiques et privées du premier degré de métropolitaine et des DOM (y compris Mayotte), dont 2 557 000 élèves l enseignement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 22 février 2011 autorisant au titre de l année 2011 des recrutements sans concours d adjoints

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE L RECHERCHE rrêté du 14 mars 2012 autorisant au titre de l année 2012 des recrutements sans concours d adjoints

Plus en détail

Sous l angle des pratiques et des usages, nous avons pu dresser certains constats et formuler quelques souhaits que nous vous soumettons ci-après.

Sous l angle des pratiques et des usages, nous avons pu dresser certains constats et formuler quelques souhaits que nous vous soumettons ci-après. Contribution écrite du Comité d Action Juridique (CAJ) Rhône-Alpes Au groupe de travail sur «les juridictions du XXI èmes siècle» 14 octobre 2013 Le Comité d Action Juridique est une association loi 1901

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 1 du 28 janvier 2010

Bulletin officiel spécial n 1 du 28 janvier 2010 2. Liste des diplômes des établissements d'enseignement supérieur technique privés et consulaires visés par le ministre chargé de l'enseignement supérieur et conférant à leurs titulaires le grade de master

Plus en détail

Le budget. de la. Justice

Le budget. de la. Justice Le budget de la Justice 2009 Ministère de la Justice, 13 place Vendôme, 75001 Paris Maquette : Secrétariat Général - SDAC - DICOM Crédits photographiques : Caroline Montagné (DICOM) - Pierrette Nivet (SCERI)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 19 décembre 2012 fixant les listes de fonctions des services de l Etat du ministère de l intérieur

Plus en détail

Traducteur. et interprète. Métiers et débouchés. Les traducteurs

Traducteur. et interprète. Métiers et débouchés. Les traducteurs Avertissement! Le CIDJ est seul titulaire des droits de propriété intellectuelle sur ACTUEL-Cidj. En conséquence, le droit de reproduction est limité soit à des communications internes à la structure abonnée

Plus en détail

La mobilité géographique des enseignants du second degré public

La mobilité géographique des enseignants du second degré public note d i n f o r m a t i o n 13.18 SEPTEMBRE À la rentrée 2012, un peu moins de 3 des enseignants et assimilés du second degré public ont changé d académie. Parmi eux, les néotitulaires (ex-stagiaires

Plus en détail

Les élèves nouveaux arrivants non francophones en 2010-2011

Les élèves nouveaux arrivants non francophones en 2010-2011 note d information 12.1 MARS 38 1 nouveaux arrivants non francophones de plus de 6 ans ont été scolarisés au cours de l année scolaire 21-211 : 18 5 dans les écoles élémentaires, 16 2 dans les collèges

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires

Plus en détail

Adwin - BP98-34280 La Grande Motte - Tél. : 04 67 56 95 80 - Email : contact@adwin.fr

Adwin - BP98-34280 La Grande Motte - Tél. : 04 67 56 95 80 - Email : contact@adwin.fr AvocatLine «Avec une expérience de 15 années auprès des Avocats, vous bénéficierez de services spécialisés et d une écoute réactive. Offrez vous le partenaire Internet de la Profession!» Le pack AvocatLine

Plus en détail

POUR TOUS Consolidation du projet de 90 formation

POUR TOUS Consolidation du projet de 90 formation POUR TOUS Consolidation du projet de 90 formation PRÉPARATION À L ENTRÉE EN FORMATION DE NIVEAU V (CAP/BEP) Préprofessionnalisation bâtiment 91 Préprofessionnalisation industrie 93 Préprofessionnalisation

Plus en détail

LES MEMBRES DE L ASFA

LES MEMBRES DE L ASFA Pour l année, il faut retenir les 8 847 km d autoroutes et d ouvrages à péage en service, dont 198,6 km mis en service cette année, sur lesquels les clients ont parcouru 84,1 milliards de kilomètres. Lors

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2014 autorisant au titre de l année 2014 l ouverture de recrutements sans concours

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

Concours du Bus d Or 2014 Le meilleur conducteur de bus français

Concours du Bus d Or 2014 Le meilleur conducteur de bus français Concours du Bus d Or 2014 Le meilleur conducteur de bus français Depuis 1988, le Bus d Or met en compétition les conducteurs de bus des réseaux de transport public urbain. Du lundi 9 au mercredi 11 juin

Plus en détail

TITRES ET DIPLÔMES FRANCAIS OUVRANT DROIT A DISPENSES D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2014

TITRES ET DIPLÔMES FRANCAIS OUVRANT DROIT A DISPENSES D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2014 1 - CERTIFICATS D'EXPERTISE COMPTABLE (ancien régime) 2 - DEUG, DEUST, LICENCES, MAITRISES HORS LMD 3 - CAPET, AGREGATION 4 - CERTIFICAT ET DIPLÔMES DU CNAM 5 - BTS, DUT p 2 p 3 p 5 p 6 p 7 6 - DIPLÖME

Plus en détail

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF No ÉCOLES HABILITÉES À DÉLIVRER UN TITRE D'INGÉNIEUR DIPLÔMÉ PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille 2 Ingénieur diplômé de l'école polytechnique universitaire

Plus en détail

> COACHING EFFICACE POUR UN RETOUR À L EMPLOI GET A JOB* *Trouver un job.

> COACHING EFFICACE POUR UN RETOUR À L EMPLOI GET A JOB* *Trouver un job. > COACHING EFFICACE POUR UN RETOUR À L EMPLOI GET A JOB* *Trouver un job. Révolu. Le temps de l outplacement réservé à quelques privilégiés Archaïque. Le confort et les bureaux chics en guise de méthode

Plus en détail

Z 6. COUR DE JUSTICE DU DÉPARTEMENT DE LA SEINE

Z 6. COUR DE JUSTICE DU DÉPARTEMENT DE LA SEINE ARCHIVES NATIONALES. Etat général des fonds. Fonds postérieurs à la Révolution française. Sous-série Z/6. Z 6. COUR DE JUSTICE DU DÉPARTEMENT DE LA SEINE (3 401 articles environ) Les deux ordonnances du

Plus en détail

Annexe 2 : Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispensesd épreuves.

Annexe 2 : Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispensesd épreuves. 4 notice DCG Annexe : Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispensesd épreuves. Consultable ici : http://www.siec.education.fr ; rubrique «examens» ; sous-rubrique «DCG/DSCG» ; onglet

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT

ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT Chargé de cours 1 ère chambre AS, 8 avril 2015 RG 14/07853 L article 98 2 du décret du 27 novembre 1991 dispense de la formation théorique et pratique et du certificat d

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR YVES TOURNOIS ROME CASSA NAZIONALE DI PREVIDENZA E DI ASSISTENZA FORENSE SAMEDI 3 NOVEMBRE 2001

DISCOURS DE MONSIEUR YVES TOURNOIS ROME CASSA NAZIONALE DI PREVIDENZA E DI ASSISTENZA FORENSE SAMEDI 3 NOVEMBRE 2001 DISCOURS DE MONSIEUR YVES TOURNOIS - PRESIDENT ROME CASSA NAZIONALE DI PREVIDENZA E DI ASSISTENZA FORENSE SAMEDI 3 NOVEMBRE 2001 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Responsables des Hautes

Plus en détail

L entreprise familiale :

L entreprise familiale : ÉTUDE 2007 L entreprise familiale : une entreprise décidément pas comme les autres KPMG ENTREPRISES Édito KPMG Entreprises, le département dédié aux PME de KPMG a le plaisir de présenter sa nouvelle étude

Plus en détail