PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS"

Transcription

1 PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS ACCOMPAGNÉS EN 2013

2 PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS ACCOMPAGNÉS EN 2013 Carine Biou - Bruno Pagliano CH Alpes Léman/ Lilian Chambon CH d Ardèche méridionale Jean-Yves Fezzi CH de Chambéry, CH d Aix-les-Bains Laure Giacone CH de Belley Denis Hyenne Sandrine Vergnes - CH de Montélimar Elizabeth Spinosi CH des Vals d Ardèche

3 6 e JOURNÉE RÉGIONALE CONTEXTE PLAN PHARE -Sous l impulsion de l ARS Rhône Alpes, démarche de collaboration entre l ARS et les établissements engagés (7 établissements) dynamique -Mission d élaboration et d accompagnement à la mise en œuvre d un plan de performance des achats selon méthodologie PHARE 2 CHT en cours de formation : CH d AUBENAS (CHARME), CH de MONTÉLIMAR, CH de PRIVAS (CHVA) CH de CHAMBÉRY, CH d AIX-LES-BAINS, CH de BELLEY le CH Alpes-Léman Choix d un consultant : CROP & CO Calendrier : avril 2013 à juillet 2013

4 PLAN PHARE - 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Retour d expérience des 7 établissements accompagnés SOMMAIRE RAPPEL DU PLAN D INTERVENTION DE CROP&CO (METHODOLOGIE) - 3 niveaux : Régional/CHT/Etablissement Phase 1. DIAGNOSTIC (cartographie, Maturité de la fonction achats, Maturité de la fonction appro): - Cartographie des achats - Maturité de la fonction approvisionnement : CH de Montélimar - Maturité de la fonction achat au CHAL Quels retours d expérience? Phase 2. ELABORATION DU PAA - PAA d établissement - PAA de CHT Quels retours d expérience? Phase 3. MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE - Accompagnement complémentaire Quels retours d expérience? Recommandations - organisation des achats - CH Aix/CH Chambéry/ CHT / CH de Belley

5 METHODOLOGIE DU PLAN D ACCOMPAGNEMENT

6 PHASE 1: DIAGNOSTIC CHVA : la conduite du diagnostic. CH de Chambéry : la cartographie des achats - le panel des fournisseurs. CH de Belley : les palmarès achats / fournisseurs. CH de Montélimar : la maturité des approvisionnements. CH Alpes Léman : la maturité des achats Le retour d expérience

7 PHASE 1: DIAGNOSTIC LES ENTRETIENS - ÉCHANGE SUR DES PRATIQUES: LE C. H. V. A. - PRIVAS Une bonne implication et un bon «ressenti» des acteurs hospitaliers (acheteurs= secteur pharmacie, biomédical, technique et travaux, services économiques) Globalement les analyses des acteurs sont homogènes et permettent de faire émerger des pistes de progrès sur le plan individuel et collectif. Chaque acteur exprime des attentes réelles en terme de gains Achats

8 PHASE 1: DIAGNOSTIC Cartographie des achats -Répartition des dépenses DU CH CHAMBERY 66,1 M TTC de dépenses achats en 2012

9 PHASE 1: DIAGNOSTIC - Le panel des fournisseurs CH CHAMBERY Périmètre d analyse = 66, 1M TTC Le panel fournisseurs 8% des fournisseurs représente 80% des dépenses Nombre de fournisseurs Nombre de fournisseurs Fonctionnement Nombre de fournisseurs Investissement 280 Dépense moyenne / fournisseur 44 K ABC Fournisseurs Nombre de fournisseurs % fournisseurs CA en % CA CA moyen en A 127 8% % B % % C % % Total % % Le TOP 20 ROCHE LABORATOIRE % CA cumulé % CA cumulé 3,2 M 5% JANSSEN-CILAG S 1,1 M 30% EFS RHONE ALPES 3,1 M 9% GE HEALTHCARE 1,1 M 32% SYNDICAT INTERH 2,9 M 14% UGAP 1 M 34% S.C.D.C. 2 M 17% MEDTRONIC FRANC 1 M 35% L.F.B. LABORATO 1,6 M 19% BAXTER LABORATO 1 M 37% S.H.A.M. 1,4 M 21% GTM BATIMENT ET 0,8 M 38% PFIZER LABORATO 1,3 M 23% CSL BEHRING 0,8 M 39% CELGENE 1,2 M 25% CH CHAMBERY 0,8 M 40% BIOMET FRANCE 1,2 M 27% MSD 0,7 M 41% EDF - GDF 1,1 M 29% LILLY FRANCE SA 0,7 M 43%

10 PHASE 1: DIAGNOSTIC La cartographie des achats répartition des dépenses Centre Dr Récamier BELLEY 01 Le classement en volume titre 2 médical N 1 la pharmacie DM, N 2 Ingénierie Biomédicale, N 3 Les prestations médicales Le classement en volume titre 3 hors médical: Frais généraux services Restauration Blanchisserie Energies et fluides

11 PHASE 1: DIAGNOSTIC Le panel des fournisseurs - Centre Dr Récamier BELLEY 01 Le panel des fournisseurs: Même méthode sur BELLEY globalement mêmes constats: 13% des fournisseurs représentent 80% des dépenses, 81% des fournisseurs réalisent un CA < La maturité des approvisionnements: Une gestion de stocks à optimiser Un sur stock estimé à Un sous stock a priori pour 1306 articles

12 PHASE 1. DIAGNOSTIC - la maturité de l approvisionnement au CH de Montélimar

13 PHASE 1. DIAGNOSTIC - la maturité de l approvisionnement au CH de Montélimar

14 PHASE 1: DIAGNOSTIC - EX DE RECOMMANDATIONS - ORGANISATION DES APPROVISIONNEMENTS : LE CHVA PRIVAS Renforcer et formaliser les procédures de gestion des stocks au magasin Remplir les conditions nécessaires à la poursuite du déploiement des consoles de dispensation (pharmacie) : Formation à l utilisation des consoles Mettre en place des indicateurs/tableaux de bord de suivi de la gestion des stocks au magasin Aménager des temps dédiés à l analyse des consommations à la pharmacie Evaluer l optimisation de la gestion des temps à la pharmacie pour dégager du temps et pallier le manque d effectif

15 C10 C9 C11 C8 PHASE 1. DIAGNOSTIC - La maturité de la fonction C7 D1 D2 achats au CHAL D3 D4 3 2,5 2 1,5 1 A1 A2 0,5 B3 0 A3 A4 B1 B6 B2 B5 B4 A. STRATEGIE A1 Définition d'une stratégie portée par l'établissement A2 Implication de la fonction achats dans les décisions stratégiques A3 Participation à des groupements d'achats A4 Niveau de performance attendu pour la fonction achats B. ORGANISATIONS B1 Perception de la fonction achats au sein de l'établissement B2 Animation d'une démarche achats au sein de l'établissement B3 Moyens dédiés B4 Aptitude à porter le changement B5 Compétences acheteurs B6 Compétences de la cellule des marchés B7 Développer des compétences/possibilités de formation B8 Participation à un réseau d'acheteurs C. PRATIQUES C1 Questionnement des besoins C2 Méthode de prospection et veille C3 Gestion de la base fournisseurs et référencement C4 Passation des marchés C5 Approche en coût complet C6 Choix entre externalisation et régie C7 Choix entre groupements et marchés propres C8 Gestion des risques C9 Suivi de l'exécution des marchés C10 Inventaire et gestion des stocks C11 Contrôle de la fonction achats C6 C5 C4 C3 C2 C1 B8 B7 D. PILOTAGE D1 Définition des objectifs D2 Mesure de la performance D3 Outils de gestion pour la passation des marchés D4 Outils de suivi sur l'exécution des marchés

16 PHASE 1: DIAGNOSTIC - RETOURS D EXPÉRIENCE Accompagnement= Elaboration du PAA Difficultés rencontrées Conditions de réussite Changement de culture au sein de l hôpital: passage d une logique d organisation verticale à une gestion transversale de la fonction achats 1 Diagnostic Cartographie Maturité de la fonction achats Maturité de la fonction approvisionnement Difficulté d'extraction des données issues du SI, elles sont disponibles dans une finalité comptable mais pas de gestion la fonction achats est généralement perçue comme un processus administratif et réglementaire sans valeur ajoutée Interfaces des SI complexes entre Pharma et Hexagone, ce qui ne permet pas d'extraire des données fiables Travail préalable pour réaliser la requête (filtres, données, tri, groupement) Travail préalable pour définir la segmentation utilisée pour l'analyse -Dépasser la simple vision des achats de la réalisation des marchés. Développer une approche = performance fournisseur -Formaliser une politique d achat en identifiant les acteurs sur la base d un organigramme structuré autour de l achat Entrer dans une démarche achat généralisée et non pas seulement portée par le directeur chargé des achats Adhérer au groupement ( actu in 12 groupements demain 14 à + avec le rapprochement AIX CHC BELLEY, 2 centrales d achat, 2 GIE, 1 GIP, 2 GCS SIH,,, l adhésion faisant l objet d une même réflexion par rapport au niveau de performance attendu,

17 PHASE 2 ÉLABORATION DU PLAN ACTION ACHAT Le schéma du plan PHARE. CH Alpes Léman : la matrice enjeux efforts. CHT de Chambéry : le PAA de la CHT. CHVA : la conduite du PAA. Le retour d expérience

18 PHASE 2 - ÉLABORATION DU PLAN D ACTION ACHAT

19 PHASE 2: ÉLABORATION DU PAA AU CHAL - MATRICE ENJEUX / EFFORTS K CHAL2.1 Renégociation avec les fournisseurs majeurs (x7) K CHAL5.1 Adéquation des plateaux commandés et des plateaux consommés CHAL1.3 Prothèses orthopédiques ENJEUX K 88 K 40 K 30 K 80 K CHAL1.2 Prothèses cardio défibrillateurs implantables CHAL3.1 Mutualisation des contrats de maintenance technique en CHT 2 60 K 30 K 20 K CHAL1.4 Ostéosynthèse Faible Faible EFFORTS CHAL2.2 Automatisation de la préparation de doses (médicaments) CHAL2.3 Doses administrables insuffisantes pour des molécules onéreuses CHAL1.0 Traitement des AO pharmacie CHAL4.1 Mutualisation des contrats de maintenance informatique en CHT

20 PHASE 2. ÉLABORATION DU PAA de la CHT de Chambéry Périmètre ( ) Objectif ( ) % % n FP Thème Impact Complexité Périmètre ( ) Potentiel de gain financier ( ) Potentiel de gain qualitatifs CHT1 Biologie Fort Forte à chiffrer à définir CHT2 Biologie Automate Belley Fort Faible à chiffrer 10% CHT3 Transport sanitaire non médicalisé Faible Forte à chiffrer 0 à 15% selon CH ARS7ES 1 Projet de virtualisation de poste Fort Moyenne ARS7ES 2 Projet SSO (Single Sign On) Fort Moyenne ARS7ES 3 Projet archivage des données numériques Fort Moyenne ARS7ES 4 Projet Infrastructures de stockage Fort Moyenne ARS7ES 5 Matériels et logiciels standards Fort Faible ARS7ES 6 Prestation d assistance environnement Oracle et SQL Fort Faible ARS7ES 7 Audit de la solution d impression Faible Faible ARS7ES 8 Achats de la nouvelle solution d impression Fort Moyenne ARS7ES 9 Négociation McKesson Fort Moyenne ARS7ES 10 Négociation AGFA Fort Moyenne ARS7ES11 Contrôles règlementaires Fort Moyenne

21 PHASE 2: PAA au CHVA PRIVAS - CHT - Régional CHVA PRIVAS Les fiches actions identifiées -19 actions au niveau local (objectif de gains sur achats : ) CHT/Régional -Mise en évidence d une vraie valeur ajoutée Propositions d évolution de l organisation de la fonction Achat au C. H. V. A. PRIVAS. -3 actions au niveau de la CHT (maintenance des équipements biomédicaux, téléphonie, transports sanitaires) -11 actions au niveau régional (7établissements)

22 Accompagnement pour la mise en place d'un projet d'élaboration et de mise en œuvre du PAA PHASE 2: ÉLABORATION DU PAA - RETOURS D EXPÉRIENCE Difficultés rencontrées -Complexité d intervention du responsable achats (légitimité en lien avec la maturité de la fonction achats) Conditions de réussite -Clarifier la position de chaque acteur intervenant dans le processus achats approvisionnement, Points de vigilance dans le cadre de l'accompagnement 2 Elaboration du PAA -Elaboration du PAA = temps de déroulement de la démarche trop court -Des perspectives de valeurs inégales: certaines sont opérationnelles, d autres peu abouties -Mobilisation des différents acteurs (acheteurs, prescripteurs) -Décision institutionnelle de faire évoluer la fonction achats avec application ou mise en place du processus achat approvisionnement. Veiller à récupérer l'ensemble des fichiers excel auprès du cabinet conseil, après chaque étape finalisée -des enjeux certains, mais des chiffrages incomplets et approximatifs -Clarifier les différents objectifs auprès des acteurs de terrain

23 PHASE 3 MISE EN ŒUVRE OPÉRATIONNELLE DU PLAN ACTION ACHAT La suite : l accompagnement CH de Montélimar : calendrier du PAA Le retour d expérience. Le CH de Chambéry / CHT : une réorganisation de la fonction achat. Le CH de Belley / CHT : les phases de la mise en œuvre.

24 PHASE 3. MISE EN ŒUVRE OPÉRATIONNELLE DU PAA Tranche conditionnelle du marché d accompagnement : une aide adaptée à la mise en œuvre. Souhait des établissements : Formations à la négociation, à la gestion de projet, aux achats (analyse marché fournisseurs, stratégie achats ) Accompagnement à la mise en œuvre des Fiches actions achats Accompagnement à la réorganisation de la fonction achat

25 PHASE 3. MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE DU PAA Calendrier CH de Montélimar Fournitures " protection du personnel" Achat DM non stériles Produits de décontamination - Locations de matériels pour l'had Transfert de la cuisine Matériels d'impression Optimisation des achats UGAP Transports sanitaires Entretien des matériels roulants Nettoyage des vitres Achat de gaz Elimination des déchets Matériels chirurgicaux d'urologie Laser de chirurgie Maintenance des DM biomédicaux Prestations de métrologie Matériels pré-analytique de laboratoire Réactifs de laboratoire Produits sanguins (pertinence) Fournitures en non tissé Médicaments (hors GC) DM stériles (hors GC) Prestations de contrôle réglementaire Fournitures d'ateliers Téléphones IP Filtres air pour CTA Maintenance technique Contrats de maintenance McKesson Contrats de prestation McKesson Archivage numérique Parc PC Fournitures informatiques Prestations d'intérim juin-13 juil-13 août-13 sept-13 oct-13 nov-13 déc-13 janv-14 févr-14 mars-14 avr-14 mai-14 juin-14 juil-14 août-14 sept-14 oct-14 nov-14 déc-14

26 PHASE 3: MISE EN ŒUVRE DU PAA - RETOURS D EXPERIENCE Accompagnement pour la mise en place d'un projet d'élaboration et de mise en œuvre du PAA Difficultés rencontrées Conditions de réussite Points de vigilance dans le cadre de l'accompagnement Si la maturité achats est peu aboutie, nécessité de mettre en place un dispositif achats avant la mise en œuvre du PAA: 3 Mise en œuvre du PAA Organisation de la DSEE non adaptée: rôles et métiers ne tenant pas compte de la fonction achats 1.Mise en œuvre de la politique achats de l'établissement 2.Mise en place de l'organisation des achats (guide de procédures achats et outils associés, tableau de bord, gouvernance) -Développer les compétences des acteurs (acheteurs, prescripteurs, approvisionneurs) -Elaboration des tableaux de bord de pilotage 3.Communication, pilotage du projet et gestion des transformations Veiller à récupérer l'ensemble des fichiers excel auprès du cabinet conseil, après chaque étape finalisée

27 Recommandations Organisation des achats CH Aix/ CH Chambéry / CHT La structure d organisation des achats proposée intègre l objectif de servir pleinement l établissement tout en utilisant l effet que peut lui apporter la CHT, sans constituer une contrainte L organisation achats de l établissement Directeur Général Directeur Achats DSEE ou DAL Président de CME Modalités de fonctionnement des achats en CHT Une commission de pilotage des achats de CHT Un groupe d achat pour un segment d achat Le coordinateur achats 1 acheteur leader du groupe d achat 1 ou des adhérents au segment La participation des techniciens des CH adhérents Référent juridique Pharmacie médicaments 18.9m Pharmacie DM (8.7m ) Biomédical (6m ) Biologie (5m ) Stérilisation Coordinateur Coordinateur Achats M Achats NM Acheteurs référents Pilotage & support NTIC (3m ) Restauration Blanchisserie (6.8m ) Travaux & Services techniques (7.7m ) Hôtellerie et services généraux Prestations de services Groupe d achat 1 Groupe d achat 2 Groupe d achat 3 Groupe d achat 4 Groupe d achat HT M DG DG DG DHA HT NM HT M DHA HT NM HT M DHA HT NM

28 Recommandations suite - Organisation des achats : La gouvernance CH Aix/ CH Chambéry / CHT La gouvernance de l organisation des achats proposée intègre l objectif de servir pleinement l établissement tout en utilisant l effet que peut lui apporter la CHT, sans constituer une contrainte La gouvernance achats de l établissement La gouvernance achats en CHT Revue achats d établissement Mensuelle Commission achat de CHT (CHACHT) Trimestrielle Revue du plan d actions achats PAA Revue du tableau de bord achats Revue des principaux projets en cours en matière d achats Coordination des achats transverses Revue achats et approvisionnements Mensuelle Revue des achats médicaux Par secteur (Pharmacie DM, Médicaments, biologie, ) Revue des achats non-médicaux Par secteur (Travaux, NTIC, Restauration ) Commission achats d établissement Validation des stratégies d achats ( >100K) Validation des achats de gros projets Validation des fournisseurs ( >100K) Gestion des fournisseurs stratégiques (5 fournisseurs) Mensuelle Lieu : dans un établissement différent à chaque tenue Ouverture et/ou clôture : Directeur Général de l établissement qui accueille Animation : accueille par le Directeur des Achats de l établissement qui Durée : une journée découpée comme suit : Matin : achats médicaux Après-midi : achats non-médicaux Programme de la demi-journée : Revue des groupes d achats CHT en cours Proposition de nouveaux dossiers :présentation et décisions de chacun Revue fournisseurs Revue des achats médicaux Revue des 25 principaux fournisseurs Revue des achats non-médicaux Revue des 30 principaux fournisseurs Trimestrielle Partage de pratiques achats : le partage de pratiques se fait de 11h30 à 14h30 pour que les acheteurs médicaux et non-médicaux puissent échanger ensemble

29 PHASE 3: MISE EN ŒUVRE DU PAA CHT Savoie Belley Axes à mettre en œuvre prioritairement : - La formation des personnes faisant fonction d acheteurs : 7 personnes, le pharmacien, le directeur chargé des achats, l agent administratif de la pharmacie qui assure le suivi des commandes et des stocks, le responsable logistique restauration, le responsable biomédical, le responsable SIH, le responsable de la maintenance et des travaux, sécurité, planifiée - février 2014 Le recrutement d un acheteur partagé par le CHC avec un temps dédié pour AIX & BELLEY notamment pour l axe d amélioration logistique pharmacie début 2014,en cours, Une collaboration engagée avec CHAMBERY BELLEY sur les opportunités d acheter par groupement de commandes,,, ( nous avons déjà des marchés en communs, les réactifs, les TS en cours, nous évaluerons la pertinence, IDENTIFICATION des achats à mutualiser- janvier 2014, Projet ABC - Mutualisation des laboratoires d analyses médicales autour de la démarche de certification COFRAC et optimiser les couts, gains attendus e pour le CH de BELLEY en même temps d optimiser l offre territoriale, phase opérationnel ( 5 années de travail de biologistes dont 2 années de finalisation entre AIX CHC BELLEY).

30 PHASE 3: MISE EN ŒUVRE DU PAA CHT Savoie Belley Fiches actions principales CROP & CO : Pharmacie= travail sur les produits médicaux chers à faible volume,,, Achats des pièces détachées pour les services techniques = pas de stratégie d achat dans ce secteur, en revanche avec la GMAO nous sommes capables de calculer le gain sur les travaux effectués en interne et en externe pour élaborer le plan travaux courants, Pour les autres actions le CHB raccroche avec les actions inter-établissements, Hors plans CROP & CO Adhésion à PHARMALPAIN pour les fluides médicaux ( en revanche budget travaux de mise aux normes de la centrale e envir,) Les transports sanitaires pour essayer DE CONTRE CARRER une situation monopolistique à BELLEY Les réactifs et divers consommables labos Les maintenances des automates et équipements du laboratoire Réflexion de l infrastructure téléphonique et relance du marché de consommations téléphoniques gain espéré e Réflexion sur l optimisation du parc automobile, couts des déplacements formations individuelles / Besoin en véhicule, Réflexion autour de la logistique transports de patients en lien avec le CHC et en interne,,, LISTE NON EXHAUSTIVE

31 CONCLUSION DU CH Dr Récamier BELLEY 01 La mission ARS a permis de mettre l achat au cœur de la stratégie financière comme un outil de performance ( la démarche achat étant au moins aussi absconse pour les prescripteurs médicaux et soignants que la démarche qualité il y a quelques années) De légitimer mon discours et mon organisation jusqu à la formalisation qui désormais est possible dès lors qu il est démontré que l achat n est pas accessoire mais peut dans sa logique aller jusqu à la mutualisation de moyen, D aider au changement de paradigme De conforter les pharmaciens notamment qu ils œuvrent dans le «bon» sens, D engager des réflexions globalisées à court moyen long terme,,, une démarche intellectuelle stimulante, Merci

32 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Renforcer la fonction achats en établissement de santé

Renforcer la fonction achats en établissement de santé Nouvelle version Renforcer la fonction achats en établissement de santé Kit de déploiement V2 Préambule au kit établissement V2 La présente version du kit de déploiement intègre les retours d expérience

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN 2012 ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN ACHAT PUBLIC MODULE A RENFORCER LA STRATÉGIE ACHAT DE SON ÉTABLISSEMENT : ATOUTS ET CLÉS DE SUCCÈS MODULE A RENFORCER

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 C est la diversité de nos points de vue qui fait la richesse de nos professions. Les membres de notre

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon 8 avril 2015 DGOS Rodrigue ALEXANDER 1 Le CH Compiègne-Noyon Territoire de santé Oise-Est (Picardie) issu d une fusion au 1/01/2013 1195litsetplaces(MCO,SSR,HAD,USLD,EHPAD)

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

3 e symposium international

3 e symposium international 3 e symposium international de l Association internationale des Acheteurs et Approvisionneurs publics et privés de la Santé Bruxelles, les 18 et 19 octobre 2012 Les Achats: Du support à la coordination

Plus en détail

La législation de la biologie médicale

La législation de la biologie médicale La législation de la biologie médicale PARIS ANTAB 22 octobre 2010 A-M GALLOT et M BALLEREAU La législation laisse une entière liberté d organisation... elle est toutefois construite pour inciter (très)

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon le 4 avril 2012 Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité Dominique COMBEAU, Pharmacien Hospitalier,

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Manuel qualité du laboratoire

Manuel qualité du laboratoire Laboratoire de biologie médicale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Pôle de biologie 1 place de l Hôpital BP 426 67091 Strasbourg Cedex Manuel qualité du laboratoire Version 04 Rédaction : Cellule

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM Incidence dans les établissements de santé Dominique THIVEAUD Pharmacien CHU Toulouse Président Europharmat Le contexte 2 La refonte de la directive: Points clés: Evaluation

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Pr Jacques Izopet Institut Fédératif de Biologie de Purpan Laboratoire de Virologie - CHU de Toulouse 8 ème Journée Association Française de Techniciens

Plus en détail

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale 2003 Asurances, soins, biens médicaux Une culture globale et entrepreneuriale orientée client Innovation et fonctionnement en réseau

Plus en détail

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE Définitions Successivement la cartographie a été: L'Art de dresser les

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE 30 juin 2015 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux La coopération

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012

ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012 ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012 Pourquoi, s intéresser au sujet des véhicules? 1. Un poste de dépenses annuelles de 700 M 2. Des véhicules trop nombreux, mal entretenus, vieillissants,

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Jean-Marc Tourreilles DSIO Centre Hospitalier Intercommunal Fréjus-Saint-Raphaël Présentation du CHI Fréjus-ST-Raphaël

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé HOPITECH - Angers 10 Octobre 2014 Vladimir Vilter ASIP Santé Comment échanger par mail les données de santé des patients facilement

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Le groupe CréO recrute

Le groupe CréO recrute son enseigne LEADER PRICE en MARTINIQUE, en BELGIQUE et en GUYANE UN MANAGER DE MAGASIN (H/F) Le Manager de magasin a l'entière responsabilité des résultats de son point de vente. Il est le relais de la

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux Au Centre hospitalier de Valenciennes 1 Le centre hospitalier de Valenciennes MCO Psychiatrie SSR Soins de longue durée Maison de retraite

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES 2013-2017. Document validé le. Visa : Visa :

POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES 2013-2017. Document validé le. Visa : Visa : POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES 2013-2017 Document validé le Nom : M. GROHEUX Nom : M. MATHIEU Fonction : Directeur Fonction : Président de la CME Visa : Visa : Page

Plus en détail

Re-Platforming SAP. Jean-Baptiste Rouzaud. EMEA SAP Services lead EMC Global Services. Copyright 2013 EMC Corporation. All rights reserved.

Re-Platforming SAP. Jean-Baptiste Rouzaud. EMEA SAP Services lead EMC Global Services. Copyright 2013 EMC Corporation. All rights reserved. Re-Platforming SAP Jean-Baptiste Rouzaud EMEA SAP Services lead EMC Global Services 1 Agenda Introduction Pourquoi Transformer? L approche Étude de cas Questions / Réponses 2 Pourquoi Transformer? 3 Les

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

ARMEN vague 3 PC en coût complet Livrable court

ARMEN vague 3 PC en coût complet Livrable court ARMEN vague 3 PC en coût complet Livrable court Présentation de l équipe LEADER Julien COMBIER - Hospices Civils de LYON Acheteur informatique, Direction des Achats MARRAINE Martine AUTRAN CH Gonesse Directrice

Plus en détail

Les rencontres «Acheteurs de la santé» - Auvergne Opportunités d affaires 2014-2015. Bilan

Les rencontres «Acheteurs de la santé» - Auvergne Opportunités d affaires 2014-2015. Bilan Les rencontres «Acheteurs de la santé» - Auvergne Opportunités d affaires 2014-2015 Bilan Contexte : Le marché hospitalier est identifié à la fois comme une source de croissance et d emplois pour les entreprises

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 SEGMENT ASSURANCES 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 SEGMENT ASSURANCES 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 SEGMENT ASSURANCES 25 JUIN 2012 L assurance, une perte de repères pour l acheteur hospitalier? Des contrats en petits caractères. Le Code des Assurances prévaut sur le Code des Marchés publics.

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

formations Le Guide de FORMATIONS 1er semestre 2015 DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ PAR L ENRICHISSEMENT DE VOS COMPÉTENCES COMMERÇANTES + D INFO

formations Le Guide de FORMATIONS 1er semestre 2015 DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ PAR L ENRICHISSEMENT DE VOS COMPÉTENCES COMMERÇANTES + D INFO FORMATIONS Le Guide de formations 1er semestre 2015 DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ PAR L ENRICHISSEMENT DE VOS COMPÉTENCES COMMERÇANTES + D INFO Contactez Wilfried contact@doddy.fr 07 77 28 18 39 "Les espèces

Plus en détail

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Visite de site : Retour d expérience La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Dix ans après le lancement d un vaste «Projet maintenance», les HCL (Hospices Civils de Lyon)

Plus en détail

Numéro Spécial- octobre 2014 Prochain numéro Décembre 2014 Page 1

Numéro Spécial- octobre 2014 Prochain numéro Décembre 2014 Page 1 hinfooct2014_hinfo 09.10.14 13:30 Numéro Spécial octobre 2014 t St Laurent du Pon ospitalier H e r t n du C e nal r u jo Le Enquête sur La satisfaction au travail U n questionnaire, préparé par la DRH,

Plus en détail

Fonction maintenance. Gestion des pièces de rechange. Les leviers de l optimisation

Fonction maintenance. Gestion des pièces de rechange. Les leviers de l optimisation Fonction maintenance Gestion des pièces de rechange Les leviers de l optimisation Optimiser la gestion des pièces de rechange de maintenance : comment identifier les leviers permettant à la fois de réduire

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

Programme de transformation KARIBOU

Programme de transformation KARIBOU Programme de transformation KARIBOU Sous-traitance RUN KIABI DSI - IT Service Présentation de l entreprise KIABI Kiabi aujourd hui Une marque cross canal, spécialiste de la mode - Membre de l Association

Plus en détail

Qualité et Retour sur Investissement

Qualité et Retour sur Investissement Qualité et Retour sur Investissement BOX n 1 (08/10/14) Optimisation du résultat : Gestion des Stocks Sommaire 1. Mise en place des nouveaux indicateurs qualités, mode d emploi...0 2. LGPI...3 2.1. Mode

Plus en détail

Gestion des Services Economiques et logistiques. Politique d Etablissement

Gestion des Services Economiques et logistiques. Politique d Etablissement PROJET HOTELIER POLITIQUE ACHAT 2007/2011 Gestion des Services Economiques et logistiques Politique d Etablissement TABLES DES MATIERES 1 Introduction... 3 2 Définition du périmètre... 4 3 Méthodologie

Plus en détail

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com Votre organisation en 3 clics www.optimiso.com 2 Intuitif, modulable et fiable Réponse idéale à chaque exigence.... 3 Fiabilité, sécurité et solution personnalisable.... 4 Modules Optimiso : > Process

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION ASSISTANT EN LOGISTIQUE

DEFINITION DE LA FONCTION ASSISTANT EN LOGISTIQUE Août 2002 DEFINITION DE LA FONCTION ASSISTANT EN LOGISTIQUE Réalisation : Direction Département infirmier 1 A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Selon la

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

Gestion des risques en

Gestion des risques en Gestion des risques en Réseau des Praticiens en Hygiène hospitalière du Rhône 12 novembre 2012 endoscopie B Grisi : PH en Hygiene A Boudilmi : Ingénieur Qualité L hôpital nord ouest Villefranche Région

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES

PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES Titre du projet Sigles et abréviations Résumé du projet (deux pages maximum) Titre du projet Résumé mobilisateur de l identité de l association

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU PARC LYON 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ACC01_F042_A Page 1 sur 11 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement

Plus en détail

FABRICANT D ECONOMIES. Facility Management Optimisation des Coûts

FABRICANT D ECONOMIES. Facility Management Optimisation des Coûts 2014 FABRICANT D ECONOMIES Facility Management Optimisation des Coûts Sommaire Page 3 Page 4 Page 5 Page 9 Page 11 Notre cabinet Démarche d Optimisation Immobilière Le Facility Management Les principales

Plus en détail

Le patient traceur comme outil de développement de la culture qualitérisques-sécurité. CAPPS Bretagne Rennes 12 juin 2015

Le patient traceur comme outil de développement de la culture qualitérisques-sécurité. CAPPS Bretagne Rennes 12 juin 2015 Le patient traceur comme outil de développement de la culture qualitérisques-sécurité CAPPS Bretagne Rennes 12 juin 2015 Contexte HIA Clermont Tonnerre Hôpital de 200 lits, MCO adulte, psychiatrie et SSR,

Plus en détail

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE Les propositions de réponse à cet appel d'offres devront être adressées par voie postale ou électronique à l attention du chargé

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

Qualité et gestion des risques

Qualité et gestion des risques formation 2007 Qualité et gestion des risques Qualité et certification HAS Démarche qualité Qualité et certification ISO Qualité en imagerie Qualité au laboratoire Management des risques Risques spécifiques

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

ARMEN vague 3 Fournitures d atelier Livrable court

ARMEN vague 3 Fournitures d atelier Livrable court ARMEN vague 3 Fournitures d atelier Livrable court Présentation de l équipe MARRAINE Sandrine Bricaud Dewez Directrice des travaux et de la maintenance technique HUPC APHP PARRAIN Didier Marcelin Directeur

Plus en détail

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers. 4.2. Liste des métiers par domaines, familles et sous-familles La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

S2H Solutions to Healthcare

S2H Solutions to Healthcare «La maitrise est performance» S2H Solutions to Healthcare S2H 2011 / Page 1 S2H: Qui sommes-nous? Plus de 10 ans d expérience SAP SANTE en France Connaissance accrue des métiers de santé et de leurs réglementations

Plus en détail

Le champ d application de notre système de management

Le champ d application de notre système de management NOS ACTIVITES NOTRE ENGAGEMENT NOTRE FONCTIONNEMENT Le périmètre de notre système de management Le périmètre du Système de Management correspond au site de Bordeaux (usine, Unité de Développement des Systèmes

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

Ambassade de France en Afghanistan World Bank Ministry of Public Health. Hospital Management Training. Maintenance et logistique hospitalière

Ambassade de France en Afghanistan World Bank Ministry of Public Health. Hospital Management Training. Maintenance et logistique hospitalière Ambassade de France en Afghanistan World Bank Ministry of Public Health Hospital Management Training Maintenance et logistique hospitalière Olivier Vilain Assistance Publique Hôpitaux de Paris Janvier

Plus en détail

Introduction. Philippe DOMY

Introduction. Philippe DOMY Introduction Philippe DOMY Le constat «L hôpital français, en général, ne saurait ni acheter ni gérer un projet SI.» Le constat Et pourtant, sur le papier, la France dispose de nombreux atouts. 1/3 Les

Plus en détail

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Service biomédical Service qualité et gestion des risques CHD VENDEE HOPITECH - Vichy 2009 1 Plan 1. Présentation du

Plus en détail

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Communiqué de presse du lundi 12 mars 2012 PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Créteil, lundi 12 mars 2012 - A l heure des profonds

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015

La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015 La biologie médicale en France : présent et avenir Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015 Les fondamentaux de la biologie médicale en France Une discipline jeune, apparue dans les années

Plus en détail

janv-10 janv-11 oct-10 juil-11 juil-10 avr-11 avr-10

janv-10 janv-11 oct-10 juil-11 juil-10 avr-11 avr-10 13 Mars 2015 oct-07 janv-08 avr-08 juil-08 oct-08 janv-09 avr-09 juil-09 oct-09 janv-10 avr-10 juil-10 oct-10 janv-11 avr-11 juil-11 oct-11 janv-12 avr-12 juil-12 oct-12 janv-13 avr-13 juil-13 oct-13 janv-14

Plus en détail