PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS"

Transcription

1 PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS ACCOMPAGNÉS EN 2013

2 PLAN PHARE 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Lyon, 11 décembre 2013 RETOUR D EXPÉRIENCE DES 7 ÉTABLISSEMENTS ACCOMPAGNÉS EN 2013 Carine Biou - Bruno Pagliano CH Alpes Léman/ Lilian Chambon CH d Ardèche méridionale Jean-Yves Fezzi CH de Chambéry, CH d Aix-les-Bains Laure Giacone CH de Belley Denis Hyenne Sandrine Vergnes - CH de Montélimar Elizabeth Spinosi CH des Vals d Ardèche

3 6 e JOURNÉE RÉGIONALE CONTEXTE PLAN PHARE -Sous l impulsion de l ARS Rhône Alpes, démarche de collaboration entre l ARS et les établissements engagés (7 établissements) dynamique -Mission d élaboration et d accompagnement à la mise en œuvre d un plan de performance des achats selon méthodologie PHARE 2 CHT en cours de formation : CH d AUBENAS (CHARME), CH de MONTÉLIMAR, CH de PRIVAS (CHVA) CH de CHAMBÉRY, CH d AIX-LES-BAINS, CH de BELLEY le CH Alpes-Léman Choix d un consultant : CROP & CO Calendrier : avril 2013 à juillet 2013

4 PLAN PHARE - 6 e JOURNÉE RÉGIONALE Retour d expérience des 7 établissements accompagnés SOMMAIRE RAPPEL DU PLAN D INTERVENTION DE CROP&CO (METHODOLOGIE) - 3 niveaux : Régional/CHT/Etablissement Phase 1. DIAGNOSTIC (cartographie, Maturité de la fonction achats, Maturité de la fonction appro): - Cartographie des achats - Maturité de la fonction approvisionnement : CH de Montélimar - Maturité de la fonction achat au CHAL Quels retours d expérience? Phase 2. ELABORATION DU PAA - PAA d établissement - PAA de CHT Quels retours d expérience? Phase 3. MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE - Accompagnement complémentaire Quels retours d expérience? Recommandations - organisation des achats - CH Aix/CH Chambéry/ CHT / CH de Belley

5 METHODOLOGIE DU PLAN D ACCOMPAGNEMENT

6 PHASE 1: DIAGNOSTIC CHVA : la conduite du diagnostic. CH de Chambéry : la cartographie des achats - le panel des fournisseurs. CH de Belley : les palmarès achats / fournisseurs. CH de Montélimar : la maturité des approvisionnements. CH Alpes Léman : la maturité des achats Le retour d expérience

7 PHASE 1: DIAGNOSTIC LES ENTRETIENS - ÉCHANGE SUR DES PRATIQUES: LE C. H. V. A. - PRIVAS Une bonne implication et un bon «ressenti» des acteurs hospitaliers (acheteurs= secteur pharmacie, biomédical, technique et travaux, services économiques) Globalement les analyses des acteurs sont homogènes et permettent de faire émerger des pistes de progrès sur le plan individuel et collectif. Chaque acteur exprime des attentes réelles en terme de gains Achats

8 PHASE 1: DIAGNOSTIC Cartographie des achats -Répartition des dépenses DU CH CHAMBERY 66,1 M TTC de dépenses achats en 2012

9 PHASE 1: DIAGNOSTIC - Le panel des fournisseurs CH CHAMBERY Périmètre d analyse = 66, 1M TTC Le panel fournisseurs 8% des fournisseurs représente 80% des dépenses Nombre de fournisseurs Nombre de fournisseurs Fonctionnement Nombre de fournisseurs Investissement 280 Dépense moyenne / fournisseur 44 K ABC Fournisseurs Nombre de fournisseurs % fournisseurs CA en % CA CA moyen en A 127 8% % B % % C % % Total % % Le TOP 20 ROCHE LABORATOIRE % CA cumulé % CA cumulé 3,2 M 5% JANSSEN-CILAG S 1,1 M 30% EFS RHONE ALPES 3,1 M 9% GE HEALTHCARE 1,1 M 32% SYNDICAT INTERH 2,9 M 14% UGAP 1 M 34% S.C.D.C. 2 M 17% MEDTRONIC FRANC 1 M 35% L.F.B. LABORATO 1,6 M 19% BAXTER LABORATO 1 M 37% S.H.A.M. 1,4 M 21% GTM BATIMENT ET 0,8 M 38% PFIZER LABORATO 1,3 M 23% CSL BEHRING 0,8 M 39% CELGENE 1,2 M 25% CH CHAMBERY 0,8 M 40% BIOMET FRANCE 1,2 M 27% MSD 0,7 M 41% EDF - GDF 1,1 M 29% LILLY FRANCE SA 0,7 M 43%

10 PHASE 1: DIAGNOSTIC La cartographie des achats répartition des dépenses Centre Dr Récamier BELLEY 01 Le classement en volume titre 2 médical N 1 la pharmacie DM, N 2 Ingénierie Biomédicale, N 3 Les prestations médicales Le classement en volume titre 3 hors médical: Frais généraux services Restauration Blanchisserie Energies et fluides

11 PHASE 1: DIAGNOSTIC Le panel des fournisseurs - Centre Dr Récamier BELLEY 01 Le panel des fournisseurs: Même méthode sur BELLEY globalement mêmes constats: 13% des fournisseurs représentent 80% des dépenses, 81% des fournisseurs réalisent un CA < La maturité des approvisionnements: Une gestion de stocks à optimiser Un sur stock estimé à Un sous stock a priori pour 1306 articles

12 PHASE 1. DIAGNOSTIC - la maturité de l approvisionnement au CH de Montélimar

13 PHASE 1. DIAGNOSTIC - la maturité de l approvisionnement au CH de Montélimar

14 PHASE 1: DIAGNOSTIC - EX DE RECOMMANDATIONS - ORGANISATION DES APPROVISIONNEMENTS : LE CHVA PRIVAS Renforcer et formaliser les procédures de gestion des stocks au magasin Remplir les conditions nécessaires à la poursuite du déploiement des consoles de dispensation (pharmacie) : Formation à l utilisation des consoles Mettre en place des indicateurs/tableaux de bord de suivi de la gestion des stocks au magasin Aménager des temps dédiés à l analyse des consommations à la pharmacie Evaluer l optimisation de la gestion des temps à la pharmacie pour dégager du temps et pallier le manque d effectif

15 C10 C9 C11 C8 PHASE 1. DIAGNOSTIC - La maturité de la fonction C7 D1 D2 achats au CHAL D3 D4 3 2,5 2 1,5 1 A1 A2 0,5 B3 0 A3 A4 B1 B6 B2 B5 B4 A. STRATEGIE A1 Définition d'une stratégie portée par l'établissement A2 Implication de la fonction achats dans les décisions stratégiques A3 Participation à des groupements d'achats A4 Niveau de performance attendu pour la fonction achats B. ORGANISATIONS B1 Perception de la fonction achats au sein de l'établissement B2 Animation d'une démarche achats au sein de l'établissement B3 Moyens dédiés B4 Aptitude à porter le changement B5 Compétences acheteurs B6 Compétences de la cellule des marchés B7 Développer des compétences/possibilités de formation B8 Participation à un réseau d'acheteurs C. PRATIQUES C1 Questionnement des besoins C2 Méthode de prospection et veille C3 Gestion de la base fournisseurs et référencement C4 Passation des marchés C5 Approche en coût complet C6 Choix entre externalisation et régie C7 Choix entre groupements et marchés propres C8 Gestion des risques C9 Suivi de l'exécution des marchés C10 Inventaire et gestion des stocks C11 Contrôle de la fonction achats C6 C5 C4 C3 C2 C1 B8 B7 D. PILOTAGE D1 Définition des objectifs D2 Mesure de la performance D3 Outils de gestion pour la passation des marchés D4 Outils de suivi sur l'exécution des marchés

16 PHASE 1: DIAGNOSTIC - RETOURS D EXPÉRIENCE Accompagnement= Elaboration du PAA Difficultés rencontrées Conditions de réussite Changement de culture au sein de l hôpital: passage d une logique d organisation verticale à une gestion transversale de la fonction achats 1 Diagnostic Cartographie Maturité de la fonction achats Maturité de la fonction approvisionnement Difficulté d'extraction des données issues du SI, elles sont disponibles dans une finalité comptable mais pas de gestion la fonction achats est généralement perçue comme un processus administratif et réglementaire sans valeur ajoutée Interfaces des SI complexes entre Pharma et Hexagone, ce qui ne permet pas d'extraire des données fiables Travail préalable pour réaliser la requête (filtres, données, tri, groupement) Travail préalable pour définir la segmentation utilisée pour l'analyse -Dépasser la simple vision des achats de la réalisation des marchés. Développer une approche = performance fournisseur -Formaliser une politique d achat en identifiant les acteurs sur la base d un organigramme structuré autour de l achat Entrer dans une démarche achat généralisée et non pas seulement portée par le directeur chargé des achats Adhérer au groupement ( actu in 12 groupements demain 14 à + avec le rapprochement AIX CHC BELLEY, 2 centrales d achat, 2 GIE, 1 GIP, 2 GCS SIH,,, l adhésion faisant l objet d une même réflexion par rapport au niveau de performance attendu,

17 PHASE 2 ÉLABORATION DU PLAN ACTION ACHAT Le schéma du plan PHARE. CH Alpes Léman : la matrice enjeux efforts. CHT de Chambéry : le PAA de la CHT. CHVA : la conduite du PAA. Le retour d expérience

18 PHASE 2 - ÉLABORATION DU PLAN D ACTION ACHAT

19 PHASE 2: ÉLABORATION DU PAA AU CHAL - MATRICE ENJEUX / EFFORTS K CHAL2.1 Renégociation avec les fournisseurs majeurs (x7) K CHAL5.1 Adéquation des plateaux commandés et des plateaux consommés CHAL1.3 Prothèses orthopédiques ENJEUX K 88 K 40 K 30 K 80 K CHAL1.2 Prothèses cardio défibrillateurs implantables CHAL3.1 Mutualisation des contrats de maintenance technique en CHT 2 60 K 30 K 20 K CHAL1.4 Ostéosynthèse Faible Faible EFFORTS CHAL2.2 Automatisation de la préparation de doses (médicaments) CHAL2.3 Doses administrables insuffisantes pour des molécules onéreuses CHAL1.0 Traitement des AO pharmacie CHAL4.1 Mutualisation des contrats de maintenance informatique en CHT

20 PHASE 2. ÉLABORATION DU PAA de la CHT de Chambéry Périmètre ( ) Objectif ( ) % % n FP Thème Impact Complexité Périmètre ( ) Potentiel de gain financier ( ) Potentiel de gain qualitatifs CHT1 Biologie Fort Forte à chiffrer à définir CHT2 Biologie Automate Belley Fort Faible à chiffrer 10% CHT3 Transport sanitaire non médicalisé Faible Forte à chiffrer 0 à 15% selon CH ARS7ES 1 Projet de virtualisation de poste Fort Moyenne ARS7ES 2 Projet SSO (Single Sign On) Fort Moyenne ARS7ES 3 Projet archivage des données numériques Fort Moyenne ARS7ES 4 Projet Infrastructures de stockage Fort Moyenne ARS7ES 5 Matériels et logiciels standards Fort Faible ARS7ES 6 Prestation d assistance environnement Oracle et SQL Fort Faible ARS7ES 7 Audit de la solution d impression Faible Faible ARS7ES 8 Achats de la nouvelle solution d impression Fort Moyenne ARS7ES 9 Négociation McKesson Fort Moyenne ARS7ES 10 Négociation AGFA Fort Moyenne ARS7ES11 Contrôles règlementaires Fort Moyenne

21 PHASE 2: PAA au CHVA PRIVAS - CHT - Régional CHVA PRIVAS Les fiches actions identifiées -19 actions au niveau local (objectif de gains sur achats : ) CHT/Régional -Mise en évidence d une vraie valeur ajoutée Propositions d évolution de l organisation de la fonction Achat au C. H. V. A. PRIVAS. -3 actions au niveau de la CHT (maintenance des équipements biomédicaux, téléphonie, transports sanitaires) -11 actions au niveau régional (7établissements)

22 Accompagnement pour la mise en place d'un projet d'élaboration et de mise en œuvre du PAA PHASE 2: ÉLABORATION DU PAA - RETOURS D EXPÉRIENCE Difficultés rencontrées -Complexité d intervention du responsable achats (légitimité en lien avec la maturité de la fonction achats) Conditions de réussite -Clarifier la position de chaque acteur intervenant dans le processus achats approvisionnement, Points de vigilance dans le cadre de l'accompagnement 2 Elaboration du PAA -Elaboration du PAA = temps de déroulement de la démarche trop court -Des perspectives de valeurs inégales: certaines sont opérationnelles, d autres peu abouties -Mobilisation des différents acteurs (acheteurs, prescripteurs) -Décision institutionnelle de faire évoluer la fonction achats avec application ou mise en place du processus achat approvisionnement. Veiller à récupérer l'ensemble des fichiers excel auprès du cabinet conseil, après chaque étape finalisée -des enjeux certains, mais des chiffrages incomplets et approximatifs -Clarifier les différents objectifs auprès des acteurs de terrain

23 PHASE 3 MISE EN ŒUVRE OPÉRATIONNELLE DU PLAN ACTION ACHAT La suite : l accompagnement CH de Montélimar : calendrier du PAA Le retour d expérience. Le CH de Chambéry / CHT : une réorganisation de la fonction achat. Le CH de Belley / CHT : les phases de la mise en œuvre.

24 PHASE 3. MISE EN ŒUVRE OPÉRATIONNELLE DU PAA Tranche conditionnelle du marché d accompagnement : une aide adaptée à la mise en œuvre. Souhait des établissements : Formations à la négociation, à la gestion de projet, aux achats (analyse marché fournisseurs, stratégie achats ) Accompagnement à la mise en œuvre des Fiches actions achats Accompagnement à la réorganisation de la fonction achat

25 PHASE 3. MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE DU PAA Calendrier CH de Montélimar Fournitures " protection du personnel" Achat DM non stériles Produits de décontamination - Locations de matériels pour l'had Transfert de la cuisine Matériels d'impression Optimisation des achats UGAP Transports sanitaires Entretien des matériels roulants Nettoyage des vitres Achat de gaz Elimination des déchets Matériels chirurgicaux d'urologie Laser de chirurgie Maintenance des DM biomédicaux Prestations de métrologie Matériels pré-analytique de laboratoire Réactifs de laboratoire Produits sanguins (pertinence) Fournitures en non tissé Médicaments (hors GC) DM stériles (hors GC) Prestations de contrôle réglementaire Fournitures d'ateliers Téléphones IP Filtres air pour CTA Maintenance technique Contrats de maintenance McKesson Contrats de prestation McKesson Archivage numérique Parc PC Fournitures informatiques Prestations d'intérim juin-13 juil-13 août-13 sept-13 oct-13 nov-13 déc-13 janv-14 févr-14 mars-14 avr-14 mai-14 juin-14 juil-14 août-14 sept-14 oct-14 nov-14 déc-14

26 PHASE 3: MISE EN ŒUVRE DU PAA - RETOURS D EXPERIENCE Accompagnement pour la mise en place d'un projet d'élaboration et de mise en œuvre du PAA Difficultés rencontrées Conditions de réussite Points de vigilance dans le cadre de l'accompagnement Si la maturité achats est peu aboutie, nécessité de mettre en place un dispositif achats avant la mise en œuvre du PAA: 3 Mise en œuvre du PAA Organisation de la DSEE non adaptée: rôles et métiers ne tenant pas compte de la fonction achats 1.Mise en œuvre de la politique achats de l'établissement 2.Mise en place de l'organisation des achats (guide de procédures achats et outils associés, tableau de bord, gouvernance) -Développer les compétences des acteurs (acheteurs, prescripteurs, approvisionneurs) -Elaboration des tableaux de bord de pilotage 3.Communication, pilotage du projet et gestion des transformations Veiller à récupérer l'ensemble des fichiers excel auprès du cabinet conseil, après chaque étape finalisée

27 Recommandations Organisation des achats CH Aix/ CH Chambéry / CHT La structure d organisation des achats proposée intègre l objectif de servir pleinement l établissement tout en utilisant l effet que peut lui apporter la CHT, sans constituer une contrainte L organisation achats de l établissement Directeur Général Directeur Achats DSEE ou DAL Président de CME Modalités de fonctionnement des achats en CHT Une commission de pilotage des achats de CHT Un groupe d achat pour un segment d achat Le coordinateur achats 1 acheteur leader du groupe d achat 1 ou des adhérents au segment La participation des techniciens des CH adhérents Référent juridique Pharmacie médicaments 18.9m Pharmacie DM (8.7m ) Biomédical (6m ) Biologie (5m ) Stérilisation Coordinateur Coordinateur Achats M Achats NM Acheteurs référents Pilotage & support NTIC (3m ) Restauration Blanchisserie (6.8m ) Travaux & Services techniques (7.7m ) Hôtellerie et services généraux Prestations de services Groupe d achat 1 Groupe d achat 2 Groupe d achat 3 Groupe d achat 4 Groupe d achat HT M DG DG DG DHA HT NM HT M DHA HT NM HT M DHA HT NM

28 Recommandations suite - Organisation des achats : La gouvernance CH Aix/ CH Chambéry / CHT La gouvernance de l organisation des achats proposée intègre l objectif de servir pleinement l établissement tout en utilisant l effet que peut lui apporter la CHT, sans constituer une contrainte La gouvernance achats de l établissement La gouvernance achats en CHT Revue achats d établissement Mensuelle Commission achat de CHT (CHACHT) Trimestrielle Revue du plan d actions achats PAA Revue du tableau de bord achats Revue des principaux projets en cours en matière d achats Coordination des achats transverses Revue achats et approvisionnements Mensuelle Revue des achats médicaux Par secteur (Pharmacie DM, Médicaments, biologie, ) Revue des achats non-médicaux Par secteur (Travaux, NTIC, Restauration ) Commission achats d établissement Validation des stratégies d achats ( >100K) Validation des achats de gros projets Validation des fournisseurs ( >100K) Gestion des fournisseurs stratégiques (5 fournisseurs) Mensuelle Lieu : dans un établissement différent à chaque tenue Ouverture et/ou clôture : Directeur Général de l établissement qui accueille Animation : accueille par le Directeur des Achats de l établissement qui Durée : une journée découpée comme suit : Matin : achats médicaux Après-midi : achats non-médicaux Programme de la demi-journée : Revue des groupes d achats CHT en cours Proposition de nouveaux dossiers :présentation et décisions de chacun Revue fournisseurs Revue des achats médicaux Revue des 25 principaux fournisseurs Revue des achats non-médicaux Revue des 30 principaux fournisseurs Trimestrielle Partage de pratiques achats : le partage de pratiques se fait de 11h30 à 14h30 pour que les acheteurs médicaux et non-médicaux puissent échanger ensemble

29 PHASE 3: MISE EN ŒUVRE DU PAA CHT Savoie Belley Axes à mettre en œuvre prioritairement : - La formation des personnes faisant fonction d acheteurs : 7 personnes, le pharmacien, le directeur chargé des achats, l agent administratif de la pharmacie qui assure le suivi des commandes et des stocks, le responsable logistique restauration, le responsable biomédical, le responsable SIH, le responsable de la maintenance et des travaux, sécurité, planifiée - février 2014 Le recrutement d un acheteur partagé par le CHC avec un temps dédié pour AIX & BELLEY notamment pour l axe d amélioration logistique pharmacie début 2014,en cours, Une collaboration engagée avec CHAMBERY BELLEY sur les opportunités d acheter par groupement de commandes,,, ( nous avons déjà des marchés en communs, les réactifs, les TS en cours, nous évaluerons la pertinence, IDENTIFICATION des achats à mutualiser- janvier 2014, Projet ABC - Mutualisation des laboratoires d analyses médicales autour de la démarche de certification COFRAC et optimiser les couts, gains attendus e pour le CH de BELLEY en même temps d optimiser l offre territoriale, phase opérationnel ( 5 années de travail de biologistes dont 2 années de finalisation entre AIX CHC BELLEY).

30 PHASE 3: MISE EN ŒUVRE DU PAA CHT Savoie Belley Fiches actions principales CROP & CO : Pharmacie= travail sur les produits médicaux chers à faible volume,,, Achats des pièces détachées pour les services techniques = pas de stratégie d achat dans ce secteur, en revanche avec la GMAO nous sommes capables de calculer le gain sur les travaux effectués en interne et en externe pour élaborer le plan travaux courants, Pour les autres actions le CHB raccroche avec les actions inter-établissements, Hors plans CROP & CO Adhésion à PHARMALPAIN pour les fluides médicaux ( en revanche budget travaux de mise aux normes de la centrale e envir,) Les transports sanitaires pour essayer DE CONTRE CARRER une situation monopolistique à BELLEY Les réactifs et divers consommables labos Les maintenances des automates et équipements du laboratoire Réflexion de l infrastructure téléphonique et relance du marché de consommations téléphoniques gain espéré e Réflexion sur l optimisation du parc automobile, couts des déplacements formations individuelles / Besoin en véhicule, Réflexion autour de la logistique transports de patients en lien avec le CHC et en interne,,, LISTE NON EXHAUSTIVE

31 CONCLUSION DU CH Dr Récamier BELLEY 01 La mission ARS a permis de mettre l achat au cœur de la stratégie financière comme un outil de performance ( la démarche achat étant au moins aussi absconse pour les prescripteurs médicaux et soignants que la démarche qualité il y a quelques années) De légitimer mon discours et mon organisation jusqu à la formalisation qui désormais est possible dès lors qu il est démontré que l achat n est pas accessoire mais peut dans sa logique aller jusqu à la mutualisation de moyen, D aider au changement de paradigme De conforter les pharmaciens notamment qu ils œuvrent dans le «bon» sens, D engager des réflexions globalisées à court moyen long terme,,, une démarche intellectuelle stimulante, Merci

32 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement Les principes clés d une fonction achats performante Document à destination des directeurs d établissement Préambule Destinataire Un directeur d établissement qui souhaite engager une démarche de plan

Plus en détail

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche 11 e comité régional achats HCL Lyon Sud - 29 Avril 2015 1 Le Territoire de la CHT Haute

Plus en détail

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN 2012 ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN ACHAT PUBLIC MODULE A RENFORCER LA STRATÉGIE ACHAT DE SON ÉTABLISSEMENT : ATOUTS ET CLÉS DE SUCCÈS MODULE A RENFORCER

Plus en détail

La prestation sur mesure Les pôles

La prestation sur mesure Les pôles biomédical La prestation sur mesure Les pôles Le pôle gestion biomédicale Pôle gestion biomédicale Achat, maintenance, matériovigilance, qualité, formation des utilisateurs Des fonctions indispensables,

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

Renforcer la fonction achats en établissement de santé

Renforcer la fonction achats en établissement de santé Nouvelle version Renforcer la fonction achats en établissement de santé Kit de déploiement V2 Préambule au kit établissement V2 La présente version du kit de déploiement intègre les retours d expérience

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon 8 avril 2015 DGOS Rodrigue ALEXANDER 1 Le CH Compiègne-Noyon Territoire de santé Oise-Est (Picardie) issu d une fusion au 1/01/2013 1195litsetplaces(MCO,SSR,HAD,USLD,EHPAD)

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Contexte en Poitou-Charentes Volonté de coopérer ARH puis ARS Poitou-Charentes Collège

Plus en détail

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Sommaire Origine et pertinence du projet Orientations générales Modalités

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON,

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

Achats industriels groupe. 17 mars 2008 Direction des Achats - Patrick Matz 1

Achats industriels groupe. 17 mars 2008 Direction des Achats - Patrick Matz 1 Achats industriels groupe 17 mars 2008 Direction des Achats - Patrick Matz 1 Sommaire 1. PERIMETRE DES ACHATS INDUSTRIELS. 2. SEGMENTATION DES ACHATS (Domaines, familles) 3. VOLUMETRIE ACHAT 2006 / 2007

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011 TéléSanté Aquitaine Formalisation d'une PSSI et d'une Charte de sécurité informatique Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Marché passé selon une

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur Fiches de poste Ces fiches présentent pour chacun des postes : la mission, la disponibilité nécessaire et les aptitudes ou s. - Elles sont divisées en deux catégories, les postes «opérationnels» et les

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Les enjeux de la fonction achat dans les établissements de santé et le pilotage du projet

Les enjeux de la fonction achat dans les établissements de santé et le pilotage du projet MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Dossier de presse Les enjeux de la fonction achat dans les établissements de santé et le pilotage

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social Le contexte réglementaire d évaluation interne et externe et de

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession La qualité n'est pas une notion nouvelle dans le monde de la santé. Depuis un certain temps, des actions ont été engagées pour améliorer la qualité des prestations proposées dans ce domaine. Dans l'environnement

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Industries Secteur Public. Secteur Public*

Industries Secteur Public. Secteur Public* Industries Secteur Public Secteur Public* Le département «Secteur Public» Depuis près de 20 ans, le département Secteur public de PricewaterhouseCoopers accompagne les administrations, les organisations

Plus en détail

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques Master professionnel d IUP Spécialité Secteurs de Santé : Management qualité, risques et sécurité Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques OBJECTIFS Ce master professionnalisant forme des

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE 02/2012 PRESENTATION GENERALE 1

PRESENTATION GENERALE 02/2012 PRESENTATION GENERALE 1 PRESENTATION GENERALE 02/2012 PRESENTATION GENERALE 1 Concevoir Automatiser Informatiser Valider Pérenniser 02/2012 PRESENTATION GENERALE 2 Genèse Historique Création 02/2012 PRESENTATION GENERALE 3 Historique

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 C est la diversité de nos points de vue qui fait la richesse de nos professions. Les membres de notre

Plus en détail

Cycle de formation PRAXIS Acheteur hospitalier La stratégie, le droit, la performance

Cycle de formation PRAXIS Acheteur hospitalier La stratégie, le droit, la performance 2 sessions / mai - juin - juillet 2009 // octobre - novembre - décembre 2009 /// Cycle de formation PRAXIS Acheteur hospitalier La stratégie, le droit, la performance Deux modules de 4 jours combinant

Plus en détail

créateur de progrès énergétique

créateur de progrès énergétique ANTÉ H DALKIA, créateur de progrès énergétique Partenaire historique des acteurs de la santé, Dalkia propose une large gamme de services pour améliorer la sécurité et la fiabilité des installations techniques

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» BILAN 2007-2013 Convention d Organisation et de développement Touristique des Territoires (pays Loi Voynet), autour de deux

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY 1, rue du Bosquet BP 85 24400 SAINT -MÉDARD-DE-MUSSIDAN Février 2005 Haute Autorité de santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHÉS PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ASSISTANCE JURIDIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIÈRE EN VUE DU CHOIX ET DE LA MISE EN PLACE DU MODE DE GESTION DU SERVICE D ASSAINISSEMENT Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Pr Jacques Izopet Institut Fédératif de Biologie de Purpan Laboratoire de Virologie - CHU de Toulouse 8 ème Journée Association Française de Techniciens

Plus en détail

Achep Conseil : l expertise au service des Achats 7 rue des Genêts - 69110 Sainte Foy les Lyon 04 26 01 17 67 contact email @ :

Achep Conseil : l expertise au service des Achats 7 rue des Genêts - 69110 Sainte Foy les Lyon 04 26 01 17 67 contact email @ : Achep Conseil Deux métiers Conseil : Audit Accompagnement Recrutement Formation : Intra Écoles Université Formation Une double compétence : Expérience professionnelle Expertise d animateur de formation

Plus en détail

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS 2 TRANSCAR GENERATION 3 SWISSLOG EST LEADER MONDIAL DANS LES SOLUTIONS INNOVANTES D AUTOMATISATION POUR LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE Répondre aujourd hui

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN LOGISTIQUE STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne

Plus en détail

Energivie 2008. 22 Mai 2008. Un montage financier innovant pour la MDE. Le Contrat de Partenariat Energétique

Energivie 2008. 22 Mai 2008. Un montage financier innovant pour la MDE. Le Contrat de Partenariat Energétique Energivie 2008 Un montage financier innovant pour la MDE Le Contrat de Partenariat Energétique 22 Mai 2008 SOMMAIRE 1. La MDE : un sujet complexe 2. Une réponse appropriée : Le CPE 3. Savoir Faire et Retour

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Adapter le contrôle de gestion à l évolution des entreprises. Comment les entreprises peuvent mettre en place et faire évoluer le contrôle de gestion?

Adapter le contrôle de gestion à l évolution des entreprises. Comment les entreprises peuvent mettre en place et faire évoluer le contrôle de gestion? Adapter le contrôle de gestion à l évolution des entreprises Comment les entreprises peuvent mettre en place et faire évoluer le contrôle de gestion? Novembre 2011 Préface Depuis de nombreuses années,

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER Rue raymond sidois Bp 07-19140 - Uzerche MAI 2015 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Shift Expectation. Notre ambition est de vous faire changer d opinion sur le conseil en vous démontrant des résultats concrets et opérationnels.

Shift Expectation. Notre ambition est de vous faire changer d opinion sur le conseil en vous démontrant des résultats concrets et opérationnels. + Shift Expectation + Notre ambition est de vous faire changer d opinion sur le conseil en vous démontrant des résultats concrets et opérationnels. + Notre vision: Un service sur mesure et sans couture.

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics HOPITECH 2010 DEAUVILLE Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics Sommaire Présentation des partenaires - Le CHA - Le CCAS -Le service restauration

Plus en détail

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale Agenda. esanté c est quoi? 2. Les piliers du programme esanté Contenu du programme esanté Démarche: une vision de long terme couplée à une approche pragmatique et progressive

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ Collaboration DIM Contrôle de Gestion Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ 2 Définition du contrôle de gestion Définition du répertoire national des métiers de la Fonction Publique Hospitalière:

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

OUTIL PERFORMANCE : FACTURATION/RECOUVREMENT

OUTIL PERFORMANCE : FACTURATION/RECOUVREMENT OUTIL PERFORMANCE : FACTURATION/RECOUVREMENT ARS RHONE ALPES 6 DÉCEMBRE 2011 Pascale MARTIN Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Contexte et objectifs

Plus en détail

Facturation Electronique

Facturation Electronique Comptabilité Fournisseurs 1 Draft 13 28.1.09 Facturation Electronique 1 SOMMAIRE Périmètre et Missions Différents Types de Facturation Aller plus Loin Synthèse 2 SOMMAIRE Périmètre et Missions Différents

Plus en détail

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier 27 ème Colloque CORATA IBS MARSEILLE le 16 Septembre 2010 Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier Professeur Henri PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie Hôpital Sainte Marguerite

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail