L authentification distribuée à l aide de Shibboleth

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L authentification distribuée à l aide de Shibboleth"

Transcription

1 L authentification distribuée à l aide de Shibboleth Rencontre thématique à l intention des responsables des infrastructures et des systèmes dans les établissements universitaires québécois Montréal, le 6 avril, 2006 André Béland Technologie et recherche Ordre du jour Authentification, autorisation et accès Problématique actuelle Authentification distribuée Shibboleth Fonctionnement de Shibboleth Inertie et leadership s 1

2 Authentification, autorisation et accès Authentification Qui Suis-je? Manières d identifier quelqu un Nom Photo Numéro de client et N.I.P. Identificateur et mot de passe Reconnaissance de la voix Signature électronique Empreintes digitales Être un ami, membre de la famille, etc. 2

3 Authentification Qui Suis-je? Manières d identifier quelqu un Nom Photo Numéro de client et N.I.P. Identificateur et mot de passe Reconnaissance de la voix Signature électronique Empreintes digitales Être un ami, membre de la famille, etc. Degré de personnalisation Autorisation Droit ou permission de faire quelque chose Permis de conduire (automobiles, mais non les poids lourds) Autorisation à consulter les salaires, mais non à les changer RH : autorisation à changer les salaires avec 2 ou 3 niveaux d'autorisation (gestionnaire + chef de section + chef des ressources humaines) 3

4 Accès Possibilité de faire quelque chose Accès à une automobile + permis de conduire (un bris mécanique bloque l accès) Accès physique Accès logique Faire quelque chose Authentification succès Autorisation Accès 4

5 Problématique actuelle Systèmes actuels 5

6 Problématique actuelle Signature unique (single sign-on ou SSO) Problématique actuelle Granularité des besoins Reconnaissance par adresse IP Serveur mandataire (proxy) Campus versus petits groups Instantanéité et réponse 6

7 Problématique actuelle Confidentialité des informations nominatives Problématique actuelle Changements de perspectives 7

8 Problématique actuelle Web 2.0 L'usager est membre de quels groupes? Comment gère-t-on les ressources? Relations de 8

9 Authentification distribuée avec Shibboleth Authentification Authentification Autorisation Accès 9

10 Authentification distribuée distribuée Répartition entre les différents nœuds d'un réseau Perméabilité des frontières d un domaine Internet Séparation des différentes responsabilités Administration des comptes des usagers Gestion de l accès Complexité Authentification distribuée En d autres mots Façon de permettre aux usagers d accéder à une ressource sécurisée, sur un site à distance tout en garantissant le droit au domaine privé. accès permis info. privée 10

11 Avantages L usager, ou son représentant, contrôle la nature des renseignements à échanger. Le fournisseur n a pas à administrer les comptes des usagers. Authentification distribuée Un usager Base de données des usagers Internet 11

12 Pourquoi Shibboleth? Shibboleth est une solution parmi d'autres mais c'est l'une des plus accessibles pour l'authentification distribuée. En 2003, le groupe de recherche de l'icist conclut que Shibboleth est une technologie d'avenir. Adoption intense aux É.-U. auprès de plusieurs universités, collèges et centres de recherches Conditions d'affaires et environnementales favorables; adoption soutenue par le marché Pourquoi Shibboleth? Une initiative d'internet2 (consortium de recherche) Le projet Shibboleth reçoit l'appui financier et technique de grandes organisations, dont Université Ohio State (Scott Cantor) Université Brown Université Duke IBM Etc. 12

13 Fonctionnement de Shibboleth Bref survol Fonctionnement de Shibboleth en bref 1. Un usager tente d'accéder à un document, mais se voit refuser l'accès. X 13

14 Fonctionnement de Shibboleth en bref 2. L'usager donne son identité. 1. Un usager tente d'accéder à un document, mais se voit refuser l'accès. X Fonctionnement de Shibboleth en bref 2. L'usager donne son identité. 1. Un usager tente d'accéder à un document, mais se voit refuser l'accès. X 3. Les deux parties échangent des renseignements en communication sécurisée (avec confiance mutuelle). 14

15 Fonctionnement de Shibboleth en bref 2. L'usager donne son identité. 4. L'accès est accordé. 1. Un usager tente d'accéder à un document, mais se voit refuser l'accès. X 3. Les deux parties échangent des renseignements en communication sécurisée (avec confiance mutuelle). Tout cela se produit de manière transparente du point de vue de l'usager ou presque! Fonctionnement de Shibboleth Séance complète 15

16 Fonctionnement de Shibboleth Un usager Gestionnaire des ressources L'usager tente d'accéder à une ressource 1 Un usager Gestionnaire des ressources 16

17 Redirection de l usager inconnu D'où venezvous? WAYF Gestionnaire des ressources Cela se produit de manière transparente et continue du point de vue de l'usager. WAYF: Where Are You From Autosélection de son origine dans un menu D'où venezvous? WAYF D'ici Gestionnaire des ressources Cela se produit de manière transparente et continue du point de vue de l'usager. WAYF: Where Are You From 17

18 Nouvelle redirection de l'usager Nous vous redirigeons vers votre organisation. 5 WAYF Gestionnaire des ressources Cela se produit de manière transparente et continue du point de vue de l'usager. Auto-identification de l usager Qui êtes-vous? (authentification) WAYF Je suis moi : numéro d'usager mot de passe Gestionnaire des ressources Notez que cette transaction se produit auprès de l'organisation de l'usager! 18

19 Création d'un descripteur par le fournisseur WAYF Numéro de transaction 8 Numéro de transaction D'accord. Nous savons qui vous êtes. Gestionnaire des ressources Création d'un nouveau numéro de transaction ou descripteur à l'organisation. L'usager est redirigé vers le fournisseur d'origine (de manière transparente). Deuxième tentative d'accès à la ressource WAYF Numéro de transaction 8 Numéro de transaction Vous êtes de retour avec un descripteur. Gestionnaire des ressources 19

20 En arrière-plan 1 : validation du descripteur WAYF Numéro de transaction 9 8 Numéro de transaction Copie du numéro de transaction Vous connaissez cet usager? Gestionnaire des ressources En arrière-plan 2 : échange d'attributs Notez que l'échange d'attributs a été prédéterminé par accord : a) entre l'usager et son organisation (données privées ou non); b) entre l'organisation et le fournisseur. WAYF Numéro de transaction Le descripteur me semble valide 9 8 Numéro de transaction Copie du numéro de transaction 10 Profil d'attributs Oui. Voici les attributs de l'usager. Gestionnaire des ressources 20

21 Le fournisseur décide quant à l'accès En ce moment, le fournisseur reconnaît l'usager sans nécessairement le connaître. Pour ce faire, le fournisseur se base sur les renseignements reçus (attributs) d'une source de confiance (partenaire connu). L'accès est alors permis ou refusé. WAYF Numéro de transaction 9 8 Numéro de transaction Copie du numéro de transaction 10 Profil d'attributs Selon les attributs reçus, vous avez accès à cette ressource. Gestionnaire des ressources Dans le meilleur des mondes WAYF Numéro de transaction 9 8 Numéro de transaction Copie du numéro de transaction 10 Profil d'attributs Gestionnaire des ressources 21

22 Satisfaction de la clientèle Voila ce que je voulais! WAYF.. 1 Numéro de transaction Gestionnaire des ressources Inertie et leadership 22

23 Points de discussions Gestion fédérée des accès Qui détermine les attributs à échanger? WAYF Relations de confiance? Numéro de transaction Profil d'attributs Gestionnaire des ressources 23

24 Qu'est-ce qu'une Fédération? Association d'organisations qui utilisent un ensemble d'attributs, de pratiques et de politiques d'usage commun en vue d'échanger des renseignements à propos d'usagers et à des fins de transaction ou de collaboration. Mécanisme de confiance mutuelle Principe d'action Authentifier localement, agir globalement Agir ensemble en fédération Les différentes parties gardent le contrôle quant aux attributs dévoilés et échangés. Les fournisseurs de ressources gardent un contrôle sur la décision d'autorisation. Fédération Shibboleth Sans Négociations bilatérales multiples Avec Négociations de N membres fédérés Instauration de la confiance entre les parties Ensemble commun d'attributs Ententes bilatérales toujours possibles Possibilité pour la fédération d'offrir le service «D'où venez-vous?» (WAYF) 24

25 Exemples de fédérations Shibboleth InCommon : Internet2 SWITCH: The Swiss Education & Research Network (fédération suisse) HAKA : Finnish IT center for science SDSS- Projet de la librairie des données de l'université d'édimbourg (EDINA national datacentre) Etc. Fédérations nationales États-Unis Suisse Royaume-Uni Finlande Aussi Australie Belgique France Suède 25

26 Points de discussions Une fédération canadienne Fédération canadienne Shibboleth au Québec Université McGill Shibboleth au Canada L'Université de Toronto Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) BC.NET Research & Education Network Shibboleth dans le secteur privé : éditeurs Reed Elsevier 26

27 Le Web : version 2.0 L'avenir du web Changements de perspectives s Page d'accueil officielle de Shibboleth Le réseau suisse : The Swiss Education & Research Network Recherche Google : «shibboleth» Nombreuses ressources maintenant disponibles OCLC (Online Computer Library Center) shibboleth.htm 27

28 s Article sur l'authentification universelle (en anglais) : Universal Authentication read_article.aspx?ch=specialsections &sc=emergingtech&id=16474 FIN andre.beland auprès du cnrc.ca 28

d authentification SSO et Shibboleth

d authentification SSO et Shibboleth SSO et Shibboleth 1 1 Université Bordeaux 1 Mathrice GDS 2754 : la RNBM, 13 octobre 2010 Sur Internet, les usagers utilisent un grand nombre de services web A chaque service : un identifiant et un mot

Plus en détail

Introduction. aux architectures web. de Single Sign-On

Introduction. aux architectures web. de Single Sign-On Introduction aux architectures web de Single Sign-On Single Sign-on Authentifier 1 seule fois un utilisateur pour accéder à un ensemble d applications contexte web Nombre croissant d applications ayant

Plus en détail

Présentation de Shibboleth

Présentation de Shibboleth Présentation de Shibboleth Journée d information sur la fédération du CRU, 25 Janvier 2007 Présentation de Shibboleth - journée fédération, 25 Janvier 2007 1 Intérêt Présentation de Shibboleth - journée

Plus en détail

Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants

Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants Fédération Définit un cercle de confiance constitué de Fournisseurs d'identités

Plus en détail

REAUMUR-ACO-PRES. Unification des mots de passes : perspectives pour l'inter-u

REAUMUR-ACO-PRES. Unification des mots de passes : perspectives pour l'inter-u REAUMUR-ACO-PRES Unification des mots de passes : perspectives pour l'inter-u Raisin 13 Octobre 2005 L. Facq - facq@u-bordeaux.fr www.reaumur.net REseau Aquitain des Utilisateurs des Milieux Universitaire

Plus en détail

REAUMUR-ACO-PRES. Wifi : Point et perspectives

REAUMUR-ACO-PRES. Wifi : Point et perspectives REAUMUR-ACO-PRES Wifi : Point et perspectives 26 Octobre 2005 www.reaumur.net REseau Aquitain des Utilisateurs des Milieux Universitaire et de Recherche Version du 11/06/2006 09:03:32 1 26/10/2005 REAUMUR-ACO

Plus en détail

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Identification, authentification et navigation entre les plateformes et les portails officiels Recommandations de la CORENE Juin 2014 Contenu Bref rappel du dossier... 3

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

La gestion de l identité

La gestion de l identité La gestion de l identité Par : Pierre Drouin directeur André Breton analyste Plan de la présentation Mandat Définition Pourquoi? Fonctionnement Ailleurs dans le Canada et dans le monde Conclusion Contexte

Plus en détail

Journées ABES-26 mai 2009 [ 2006 2007] [ Fédération Nancy-Université]

Journées ABES-26 mai 2009 [ 2006 2007] [ Fédération Nancy-Université] deux outils pour accéder aux ressources numériques Journées ABES-26 mai 2009 1 Au programme de la présentation 1. n@ncy ncy-clicclic nouvel outil au service des usagers a) historique et contexte b) àquoi

Plus en détail

Plan. Présentation du logiciel Sympa Architecture La gestion des hôtes virtuels Listes avec inclusion des abonnés Les modules d authentification

Plan. Présentation du logiciel Sympa Architecture La gestion des hôtes virtuels Listes avec inclusion des abonnés Les modules d authentification Plan Présentation du logiciel Sympa Architecture La gestion des hôtes virtuels Listes avec inclusion des abonnés Les modules d authentification Les Scénarios d autorisation Le format TT2 Les familles de

Plus en détail

Journée fédération 2013. Réflexions et retours d'expérience sur l'intégration des web services et du fournisseur d'identité du CNRS

Journée fédération 2013. Réflexions et retours d'expérience sur l'intégration des web services et du fournisseur d'identité du CNRS Journée fédération 2013 Réflexions et retours d'expérience sur l'intégration des web services et du fournisseur d'identité du CNRS Plan P. 2 Contexte Janus et Web Services Cas d usage & typologies Réflexions,

Plus en détail

La fédération d identités, pourquoi et comment? Olivier Salaün, RENATER ANF Mathrice 2014

La fédération d identités, pourquoi et comment? Olivier Salaün, RENATER ANF Mathrice 2014 La fédération d identités, pourquoi et comment? Olivier Salaün, RENATER ANF Mathrice 2014 25/09/2014 1 RENATER Opérateur du réseau enseignement et recherche Sécurité Le CERT RENATER Animation réseau des

Plus en détail

Explications sur l évolution de la maquette. Version : 1.0 Nombre de pages : 9. Projet cplm-admin

Explications sur l évolution de la maquette. Version : 1.0 Nombre de pages : 9. Projet cplm-admin Explications sur l évolution de la maquette Version : 1.0 Nombre de pages : 9 Rédacteur : David Elias 22/07/2008 STATUT DU DOCUMENT Statut Date Intervenant(s) / Fonction Provisoire 20/07/2008 David Elias

Plus en détail

Comment utiliser mon compte alumni?

Comment utiliser mon compte alumni? Ce document dispose d une version PDF sur le site public du CI Comment utiliser mon compte alumni? Elena Fascilla, le 23/06/2010 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Avant de commencer... 2 2.1 Connexion...

Plus en détail

Fédération du CRU pour la propagation d identités et d attributs

Fédération du CRU pour la propagation d identités et d attributs Fédération du CRU pour la propagation d identités et d attributs ou «Comment partager des ressources web entre établissements d enseignement supérieur» 1/47 1 Plan de la présentation 1. Problématique :

Plus en détail

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL)

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL) Faits en bref au sujet du RCDR 2015 Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités déterminé à élargir le contenu numérique pour les activités de recherche

Plus en détail

Gestion d'identités pour les utilisateurs en marge de la fédération du CRU : le Service d'authentification du CRU

Gestion d'identités pour les utilisateurs en marge de la fédération du CRU : le Service d'authentification du CRU Gestion d'identités pour les utilisateurs en marge de la fédération du CRU : le Service d'authentification du CRU Mehdi Hached Comité Réseau des Universités CRU Campus Centre de Ressources Informatiques

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 3 : Le service d annuaire Active Directory: Concepts de base

Windows Server 2008. Chapitre 3 : Le service d annuaire Active Directory: Concepts de base Windows Server 2008 Chapitre 3 : Le service d annuaire Active Directory: Concepts de base omar.cheikhrouhou@isetsf.rnu.tn omar.cheikhrouhou@ceslab.org Objectives Comprendre les concepts de base d Active

Plus en détail

JOSY. Paris - 4 février 2010

JOSY. Paris - 4 février 2010 JOSY «Authentification centralisée pour les applications web» Paris - 4 février 2010 Sommaire de la journée Présentations de quelques technologies OpenId CAS Shibboleth Retour d expériences Contexte :

Plus en détail

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO Page 1 Introduction Sommaire I- Présentation de la technologie II- Architectures classiques et étude du marché III- Implémentation en entreprise IV- Présentation de systèmes SSO Annexes Page 2 Introduction

Plus en détail

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015 Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015 Dernière mise à jour: 11h, heure française Sur l incident 1. Est-il vrai que le site VTech a été piraté? Nous confirmons

Plus en détail

Comment sécuriser les communications vers des tiers et des établissements partenaires?

Comment sécuriser les communications vers des tiers et des établissements partenaires? Comment sécuriser les communications vers des tiers et des établissements partenaires? Olivier Mazade Responsable Réseaux Centre Hospitalier Universitaire de Clermont Ferrand Xavier Hameroux Directeur

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne. Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007

La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne. Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007 La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007 Plan Gestion des identités. Beaucoup (trop) d intervenants.

Plus en détail

Dispositif assurant le filtrage des accès aux ressources électroniques via un annuaire LDAP

Dispositif assurant le filtrage des accès aux ressources électroniques via un annuaire LDAP Dispositif assurant le filtrage des accès aux ressources électroniques via un annuaire LDAP Document révisé en Mars 2006 Introduction, historique et rappels Le filtrage des accès aux ressources électroniques

Plus en détail

Université de Rennes 1

Université de Rennes 1 Journée CUME 13 Mai 2005 Le WIFI ou plus globalement, les accès nomades pour les étudiants Thierry Bédouin 1 Plan de la présentation : L'Université de Rennes 1 en quelques mots Le contexte «WIFI» et étudiant

Plus en détail

1-9 August 2003, Berlin

1-9 August 2003, Berlin World Library and Information Congress: 69th IFLA General Conference and Council 1-9 August 2003, Berlin Code Number: 014-F Meeting: 91. Education and Training Simultaneous Interpretation: Yes Rapport

Plus en détail

Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale

Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale Partie A - Votre profil Q01. Vous êtes? 001. Une femme 002. Un homme Q02. Agé(e) de : ans Q03. De quelle faculté

Plus en détail

Dernière mise à jour : Avril 2013. Guide sur l inscription au portail de CIC : Représentants rémunérés autorisés

Dernière mise à jour : Avril 2013. Guide sur l inscription au portail de CIC : Représentants rémunérés autorisés Dernière mise à jour : Avril 2013 Guide sur l inscription au portail de CIC : Représentants rémunérés autorisés Table des matières Introduction... 2 Identifiant sécurisé... 3 ID utilisateur et mot de passe

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

Tour d horizon des différents SSO disponibles

Tour d horizon des différents SSO disponibles Tour d horizon des différents SSO disponibles L. Facq, P. Depouilly, B. Métrot, R. Ferrere ANF Les systèmes d authentification dans la communauté ESR : étude, mise en oeuvre et interfaçage dans un laboratoire

Plus en détail

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1 Administration en Ligne e-démarches Console du gestionnaire Guide utilisateur Aout 2014, version 2.1 Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. LES MENUS... 4 2.1. Mon organisation / Informations... 5

Plus en détail

Drupal et les SSO Nicolas Bocquet < nbocquet@linalis.com >

Drupal et les SSO Nicolas Bocquet < nbocquet@linalis.com > Drupal et les SSO Nicolas Bocquet < nbocquet@linalis.com > Www.linalis.com Sommaire Présentation de Linalis Le SSO Les différentes implémentations majeures Drupal & Consort Retour d'expérience sur projet

Plus en détail

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA)

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Questions et Réponses DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Admission 1. Quel est la date limite pour déposer une demande d admission pour l année 2015-2016? 2. Y aura-t-il des admissions à d

Plus en détail

Gestion des accès, fédération d identités. Olivier Salaün - RENATER

Gestion des accès, fédération d identités. Olivier Salaün - RENATER Gestion des accès, fédération d identités Olivier Salaün - RENATER La fédération d'identités? mécanisme standardisé de délégation d'authentification pour l'accès à des ressources numériques (web) très

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Annuaire LDAP, SSO-CAS, ESUP Portail...

Annuaire LDAP, SSO-CAS, ESUP Portail... Annuaire LDAP, SSO-CAS, ESUP Portail... Patrick DECLERCQ CRI Lille 1 Octobre 2006 Plan Annuaire LDAP : - Présentation - Recommandations (SUPANN) - Architecture - Alimentation, mises à jour - Consultation

Plus en détail

MISE À JOUR DE L APPLICATION MOBILE OCTOBRE 2014

MISE À JOUR DE L APPLICATION MOBILE OCTOBRE 2014 MISE À JOUR DE L APPLICATION MOBILE OCTOBRE 2014 QUOI DE NEUF? Nouvelle marque Galaxie devient Stingray Musique. Nouveau nom, même expérience musicale. Connexion sociale Connexion rapide avec votre compte

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Site Web e-rcs GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5

Site Web e-rcs GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5 GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5 GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY SOMMAIRE 1. A propos de ce guide 3 1.1. Symboles utilisés 3 1.2. Terminologie 3 2. Plateforme de paiement électronique Saferpay 4 2.1. Nouveau

Plus en détail

ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CODE D'ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CODE D'ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CODE D'ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE Adopté le 23 avril 1999 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 DÉFINITION... 4 SECTION 1. Le membre et l'organisme

Plus en détail

Shibboleth. David Verdin - JOSY "Authentification centralisée pour les applications web" - Paris - 4 février 2010. 5 mai 2010 1

Shibboleth. David Verdin - JOSY Authentification centralisée pour les applications web - Paris - 4 février 2010. 5 mai 2010 1 Shibboleth David Verdin - JOSY "Authentification centralisée pour les applications web" - Paris - 4 février 2010 5 mai 2010 1 Plan de l'exposé Position du problème L'architecture de Shibboleth Shibboleth

Plus en détail

INFONUAGIQUE : EXPLORATIONS

INFONUAGIQUE : EXPLORATIONS REPTIC - Avril 2015 Cégep Montmorency INFONUAGIQUE : EXPLORATIONS C h r i s t o p h e R e v e r d, c o n s e i l l e r t e c h n o p é d a g o g i q u e À PROPOS DE LA VTÉ Organisme sans but lucratif financé

Plus en détail

Espace Numérique de Travail (ENT)

Espace Numérique de Travail (ENT) Espace Numérique de Travail (ENT) (http://ent.univcasa.ma) Qu est ce que c est l ENT? Définition et objectifs Services offerts et futurs Comment j utilise mon ENT? Accéder à mon espace ENT Obtenir mon

Plus en détail

Procédure d enregistrement d une société de camionnage

Procédure d enregistrement d une société de camionnage 1. 2. 3. Enregistrement d une société A. Si votre société n a jamais fait affaire avec Société Terminaux Montréal Gateway (ci-après dénommée «STMG»), vous devez remplir le Formulaire d inscription d une

Plus en détail

La fédération Education Education Recherche

La fédération Education Education Recherche La fédération Education Recherche JoSy 6 mai 2010 Petit historique Fin 2005 : Fédération du CRU créée Couverture enseignement supérieur Implémentation choisie : Shibboleth Janvier 2009 : Migration vers

Plus en détail

PRESENTATION D INTEROPS

PRESENTATION D INTEROPS PRESENTATION D INTEROPS Nom Organisme Date Rédaction GT Technique Interops Validation Approbation Document applicable à compter du Identification du document Direction Objet Domaine Nature N d ordre Version

Plus en détail

Formation EFREI - 2004/2005. Administration d Active Directory

Formation EFREI - 2004/2005. Administration d Active Directory Formation EFREI - 2004/2005 Administration d Active Directory Vue d'ensemble Création et gestion d'objets Active Directory Gestion des groupes Contrôle de l'accès aux objets Active Directory Ajout d'attributs

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures

Fiche FOCUS. Les téléprocédures Fiche FOCUS Les téléprocédures Changer d'adresse électronique ou de mot de passe (identifiants des espaces sans certificat) Dernière mise à jour : avril 2015 Table des matières 1. Présentation...3 1.1.Objet

Plus en détail

ACCÈS VIA HTTP REFERER

ACCÈS VIA HTTP REFERER ACCÈS VIA HTTP REFERER Formulaire de conformité Europresse.com Ce document a été préparé à l intention des établissements qui souhaitent permettre à leurs usagers d accéder à Europresse.com. Il est préférable

Plus en détail

Rencontre d information générale

Rencontre d information générale Rencontre d information générale Programme d échanges d étudiants Maison internationale- 2009-2010 Qu est-ce qu un programme d échanges d étudiants? 1- Consulter la rubrique Programme d échanges d étudiants

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Ministère de la Formation et des Collèges et Universités. Système d information d Emploi Ontario. Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key

Ministère de la Formation et des Collèges et Universités. Système d information d Emploi Ontario. Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key Ministère de la Formation et des Collèges et Universités Système d information d Emploi Ontario SIEO Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key pour les abonnés des agences de formation par l apprentissage

Plus en détail

LES HOTSPOT PAYANTS... GRATUITS?

LES HOTSPOT PAYANTS... GRATUITS? LES HOTSPOT PAYANTS... GRATUITS? Par Sébastien Maisse Table des matières Qu'est-ce qu'un hotspot payant?... 3 Les hotspots payants... gratuits?... 4 Petite démonstration!...6 Conclusion...8 Qu'est-ce qu'un

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service)

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) JOSY «Authentification Centralisée» Paris, 6 mai 2010 Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Julien Marchal Consortium ESUP-Portail SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi

Plus en détail

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015 On a changé de Programme de Bourse Émérite de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX Édition 2015 Ces informations sont également disponibles sur le site

Plus en détail

Mise en quarantaine dynamique : une question de métrologie. Emmanuel.Reuter@inrets.fr Nicolas.Bonicco@unice.fr

Mise en quarantaine dynamique : une question de métrologie. Emmanuel.Reuter@inrets.fr Nicolas.Bonicco@unice.fr Mise en quarantaine dynamique : une question de métrologie Emmanuel.Reuter@inrets.fr Nicolas.Bonicco@unice.fr PLAN I. Introduction II. Contrôle d'accès en réseau filaire III. Solutions de quarantaine IV.

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

Authentification et contrôle d'accès dans les applications web

Authentification et contrôle d'accès dans les applications web Authentification et contrôle d'accès dans les applications web Quelques Rappels Objectifs : contrôler que seulement Certains utilisateurs Exécutent certaines opérations Sur certains objets Trois entités

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

Sommaire Accès via un formulaire d'identification... 4 Accès en mode SSO... 5 Quels Identifiant / mot de passe utiliser?... 6

Sommaire Accès via un formulaire d'identification... 4 Accès en mode SSO... 5 Quels Identifiant / mot de passe utiliser?... 6 Sommaire Accès via un formulaire d'identification... 4 Accès en mode SSO... 5 Quels Identifiant / mot de passe utiliser?... 6 2 І O2S Intégration O2S dans un site Internet Ce document présente une description

Plus en détail

Guide d utilisation. Trésorerie Générale du Royaume. Consultation de la situation fiscale vis-à-vis de la T.G.R via le Portail Internet. Version 1.

Guide d utilisation. Trésorerie Générale du Royaume. Consultation de la situation fiscale vis-à-vis de la T.G.R via le Portail Internet. Version 1. Trésorerie Générale du Royaume Guide d utilisation Consultation de la situation fiscale vis-à-vis de la T.G.R via le Portail Internet Version 1.1 P 1/10 Sommaire LE SYSTÈME... 3 Le contexte... 3 Les objectifs...

Plus en détail

Répartition des réponses

Répartition des réponses Résultats de l'enquête de satisfaction réalisée sur l'accueil global de la Préfecture (réalisée auprès des usagers du er au septembre 04) L'enquête de satisfaction sur l'accueil global de la préfecture

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

Demande d obtention de permis d exercice ou de certificat de spécialiste

Demande d obtention de permis d exercice ou de certificat de spécialiste Demande pour une inscription en (mois/année) : NATURE DU PERMIS OU DU CERTIFICAT DEMANDÉ Note : une demande séparée est nécessaire pour chaque type de permis, certificat ou inscription. GÉNÉRAL SPÉCIALITÉ

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Alfresco SHARE Nouveautés de la version 4.2

Alfresco SHARE Nouveautés de la version 4.2 Alfresco SHARE Nouveautés de la version 4.2 à destination des usagers des universités Grenoble-Alpes Ce document présente succinctement les nouveautés et les différences d affichages entre la version 4.1

Plus en détail

Présentation+de+JOB+GE+

Présentation+de+JOB+GE+ SIEGE SOCIAL 37, rue Leclaire 75017 Paris CONTACT P 06 47 93 98 90 contact@fnge.fr Présentation+de+JOB+GE+ A l attention des GE adhérents et non adhérents Administrateurs et personnels de gestion Madame,

Plus en détail

Bloc 1 Un réseau en mutation: des structures et des rôles en évolution

Bloc 1 Un réseau en mutation: des structures et des rôles en évolution Bloc 1 Un réseau en mutation: des structures et des rôles en évolution Panel Partager sa vision pour mieux se comprendre! Dre Louise Champagne, médecin de famille et directrice de l UMF Charles-LeMoyne

Plus en détail

ABACUS AbaWebFiduciaire. Le logiciel coopératif pour la fiduciaire. Software as a Service pour les clients de la fiduciaire

ABACUS AbaWebFiduciaire. Le logiciel coopératif pour la fiduciaire. Software as a Service pour les clients de la fiduciaire ABACUS AbaWebFiduciaire Le logiciel coopératif pour la fiduciaire Software as a Service pour les clients de la fiduciaire AbaWebFiduciaire ABACUS-Software as a Service A partir de la version 2007, le logiciel

Plus en détail

La fédération pour les CROUS et le CNOUS. Journée «fédération d identité» Paris 27 Mai 2013

La fédération pour les CROUS et le CNOUS. Journée «fédération d identité» Paris 27 Mai 2013 La fédération pour les CROUS et le CNOUS Journée «fédération d identité» Paris 27 Mai 2013 1 Une fédération pour les Crous Les Crous sont composés de 30 établissements administratifs autonomes. Ils sont

Plus en détail

GUIDE D ACCÈS AUX BASES DE DONNÉES BIBLIOTHÈQUE DE L UNIVERSITÉ DE MONCTON BRANCHEMENT HORS CAMPUS

GUIDE D ACCÈS AUX BASES DE DONNÉES BIBLIOTHÈQUE DE L UNIVERSITÉ DE MONCTON BRANCHEMENT HORS CAMPUS GUIDE D ACCÈS AUX BASES DE DONNÉES BIBLIOTHÈQUE DE L UNIVERSITÉ DE MONCTON BRANCHEMENT HORS CAMPUS Michel Duncan, agent pédagogique à l'encadrement Centre d'intégration du multimédia à l'enseignement Université

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ) à l intention des conseillers

Foire aux questions (FAQ) à l intention des conseillers Foire aux questions (FAQ) à l intention des conseillers Intégration L approbation finale a-t-elle été accordée pour cette transaction? Oui, nous avons reçu les approbations nécessaires et avons annoncé

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi le Single Sign-On? Principes du SSO sur le

Plus en détail

UBS Cash Management pour les entreprises. Connaître et gérer ses liquidités.

UBS Cash Management pour les entreprises. Connaître et gérer ses liquidités. ab UBS Cash Management pour les entreprises. Connaître et gérer ses liquidités. Sommaire Opérations de paiement et gestion des liquidités sur mesure 3 En Suisse et au-delà des frontières 4 Gestion de trésorerie

Plus en détail

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez communiquer avec l administrateur de votre programme ou le Service à

Plus en détail

Programmes d échanges Erasmus-Mercator 2014-2015

Programmes d échanges Erasmus-Mercator 2014-2015 U C L Université catholique de Louvain Faculté de santé publique Master en sciences de la santé publique Programmes d échanges Erasmus-Mercator 2014-2015 Informations à destination des étudiants en master

Plus en détail

Table des matières 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2

Table des matières 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 Table des matières 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 1.2 Fonctionnement du NAT...3 1.3 Port Forwarding...5 2011 Hakim Benameurlaine 1 1 NAT et ICS sous Windows 2008 Server

Plus en détail

1 Qu est-ce qu un service d identité

1 Qu est-ce qu un service d identité Qu est-ce qu un service d identité Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr 13 janvier 2009 1 Qu est-ce qu un service d identité L identité fait du bruit 1. Comment je fais pour me souvenir de tous

Plus en détail

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012 La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles 1 Introduction : la pratique étudiante Où commencez vous habituellement votre recherche d information? 84% des étudiants de 1er

Plus en détail

Kerberos, le SSO système

Kerberos, le SSO système Kerberos, le SSO système Benoit Métrot Université de Poitiers ANF Les systèmes dans la communauté ESR : étude, mise en œuvre et interfaçage dans un laboratoire de Mathématique Angers, 22-26 septembre 2014

Plus en détail

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters (N hésitez pas à fournir des renseignements supplémentaires sur une feuille séparée ou à soumettre votre curriculum-vitae) Renseignements

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

Baromètre Cadremploi - Vague 12

Baromètre Cadremploi - Vague 12 pour Baromètre Cadremploi - Vague 12 Le regard des cadres sur la situation de l emploi Mars 2014 Note Méthodologique Etude réalisée pour : Cadremploi Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

Guide d'utilisation de WebEx Meeting Center avec les Salles de réunion de collaboration (Collaboration Meeting Rooms / Nuage CMR)

Guide d'utilisation de WebEx Meeting Center avec les Salles de réunion de collaboration (Collaboration Meeting Rooms / Nuage CMR) Guide d'utilisation de WebEx Meeting Center avec les Salles de réunion de collaboration (Collaboration Meeting Rooms / Nuage CMR) Première publication: 01 Août 2014 Dernière modification: 01 Août 2014

Plus en détail

V.P.N. ou un ordinateur et un réseau de l'ufc, de façon confidentielle, et ceci en utilisant le média d'internet.

V.P.N. ou un ordinateur et un réseau de l'ufc, de façon confidentielle, et ceci en utilisant le média d'internet. V.P.N. Table des matières V.P.N...1 Royaume : «realm»...2 Qui fait une demande de «realm»?...2 Quels sont les «realms» actifs?...2 Obtenir un certificat, des droits...3 Rencontrer son correspondant réseau/wifi...3

Plus en détail

Santé. Média social Mise en réseau. La santé à l ère des médias sociaux. Confiance. Community. Durabilité. Health 2.0

Santé. Média social Mise en réseau. La santé à l ère des médias sociaux. Confiance. Community. Durabilité. Health 2.0 La santé à l ère des médias sociaux Extrait des résultats de l étude de Swisscom du mois d octobre 2011 Prévention Sécurité Durabilité Alimentation Patient informé Health 2.0 Forum de santé Intégré Santé

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13 GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 1 $ $ 7 $3 5 $7 68$ 3 $ $9 $9 1 2 $ 10 $ 7 $3 8$9 HOWTO-13 Des personnes différentes, des objectifs différents

Plus en détail

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003 Communiqué de Presse AudioSmartCard annonce son nouveau serveur d authentification Secured Sound Pro Server compatible LDAP et Radius et la disponibilité de son Software Developement Kit SDK Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

BILAN ANNUEL SUR LES LANGUES OFFICIELLES 2005-2006. Préparé par : COMMISSION DES CHAMPS DE BATAILLE NATIONAUX. Bilan quantitatif

BILAN ANNUEL SUR LES LANGUES OFFICIELLES 2005-2006. Préparé par : COMMISSION DES CHAMPS DE BATAILLE NATIONAUX. Bilan quantitatif BILAN ANNUEL SUR LES LANGUES OFFICIELLES 2005-2006 Préparé par : COMMISSION DES CHAMPS DE BATAILLE NATIONAUX Bilan quantitatif 1.1 Coûts de formation linguistique (reportez-vous à la section 2.4 du Guide

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION DU PORTAIL IAM

GUIDE D'UTILISATION DU PORTAIL IAM GUIDE D'UTILISATION DU PORTAIL IAM CONNEXION ET UTILISATION IAM Table des matières Généralités... 3 Objectifs du document... 3 Évolutions du portail... 3 Signaler un INCIDENT demander du support Contacter

Plus en détail