Analyse de la dynamique d un lit fluidisé gaz-solide en interaction acoustique avec son système de ventilation : comparaison théorie/expérience.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse de la dynamique d un lit fluidisé gaz-solide en interaction acoustique avec son système de ventilation : comparaison théorie/expérience."

Transcription

1 Analyse de la dynamique d un lit fluidisé gaz-solide en interaction acoustique avec son système de ventilation : comparaison théorie/expérience. F.BONNIOL, C. SIERRA, R. OCCELLI AND L. TADRIST Laboratoire de l'iusti (UMR CNRS 6595), Technopôle de Château Gombert, 5, rue Enrico Fermi, Marseille Cedex 13, France Résumé : Un des enjeux actuels dans le domaine de la fluidisation concerne la compréhension des mécanismes d interaction acoustique entre le lit et le système de ventilation. Dans une récente étude théorique, nous avons mis en évidence deux nouveaux paramètres sans dimension reliés respectivement à deux éléments spécifiques du système de ventilation : le plenum (chambre de tranquillisation sous le lit) et le distributeur. Le but du présent travail est de caractériser expérimentalement l influence du plenum et de comparer ces résultats avec ceux du modèle. Abstract : One of the current stakes in the field of fluidization relates to the comprehension of the mechanisms of acoustic interaction between the bed and the air-supply system. In a recent theoretical study, we highlighted two new dimensionless parameters connected respectively to two specific elements of the air-feed system: the plenum (tranquillization chamber under the bed) and the distributor. The aim of this work is to characterize the influence of the plenum with experiments and compare these results with those of the model. Mots clefs: lit fluidisé, plénum, distributeur, interaction acoustique, étude expérimentale. Dans le cadre de l étude de lits fluidisés gaz solide dense, il a été montré que leur dynamique ne dépend pas seulement des propriétés intrinsèques du lit (matériel, hauteur et diamètre du lit, vitesse moyenne d injection du fluide) mais sous certaines conditions dépend du possible couplage acoustique avec le système d injection [1, 2, 3, 4, 5]. Il est alors nécessaire d acquérir une connaissance précise de ces mécanismes d interaction entre le lit et ses conditions aux limites à l échelle du laboratoire pour ensuite pouvoir extrapoler ces résultats à des installations industrielles (fortement sujettes à ce phénomène). Bonniol et al. [6] ont démontré, au travers d une étude théorique de similitude, qu en plus des nombres caractéristiques régissant le comportement du lit (Reynolds, Froude, rapport de densité entre le gaz et la phase solide, sphéricité, etc) deux paramètres supplémentaires jouent un rôle dès lors que l on prend en compte le système d injection : θ p relié à l influence du plenum et θ d à celle du distributeur (voir figure 1). Le but de cette étude va être de caractériser expérimentalement l influence du plenum via le nombre adimensionnel θ p et de comparer les résultats obtenus avec ceux du modèle théorique de Bonniol et al. [6], ainsi qu à partir d autres modèles de la littérature [4, 7]. 1

2 FIG 1 Schéma d un lit fluidisé. Le distributeur a pour rôle d empêcher les particules de tomber dans le plenum et doit assurer une injection uniforme du gaz au bas du lit. Le plenum est un volume de tranquillisation pour le fluide qui favorise également l injection uniforme du gaz au bas du lit. 1 Préalable théorique et dispositif expérimental Dans Bonniol et al. [6] les auteurs ont mis en place une analyse théorique des paramètres de similitude pour un lit fluidisé gaz-solide en possible interaction avec le système de ventilation. Les deux nouveaux paramètres proposés dans cette étude, θ p et θ d, s écrivent, 2γ p pσ ud θ = p Δp Ω b 2ρg ξd u θd = Δp b d 2 g h Δpd = 4 Δp L influence du distributeur sur la dynamique du lit (via θ d ) est donnée par la comparaison de leurs pertes de charge respectives. Ce ratio contrôle l amplitude des fluctuations de pression transmises du lit vers le plenum et inversement. Pour des valeurs de θ d suffisamment faibles (θ d < 10), il y a peu d atténuation dans la transmission et seul le plenum joue une rôle dans l influence du système d injection. θ p est associé aux effets de compressibilité dans le plenum. Il prend en compte à la fois le niveau de compression qu exerce le lit sur le plenum via le ratio <p p >/<Δp b > et également les effets d instationnarité liés à la fréquence caractéristique (g/h) -0.5 à laquelle le plenum est comprimé par le lit. L étude de Bonniol et al. [6] a montré, par l intermédiaire d une analyse de stabilité linéaire des équations différentielles décrivant la dynamique du lit et du système d injection, qu il existe des gammes de θ p et θ d pour lesquelles on prévoit une dynamique de couplage entre le lit et le plenum (cf. figures 2a et 2b). Sur la figure 2a est représenté en niveau de gris le taux d amplification A des perturbations. Plus sa valeur est grande (gris clair), plus le lit interagit avec le plenum et présente une dynamique «couplée». Les zones en gris foncé (A=0) correspondent à une absence d interaction lit/plenum : dans ce cas la dynamique du lit est «découplée» du système d injection. La figure 2b montre les modifications de la fréquence d oscillation du lit en fonction du niveau de couplage. 2 cp 1 / 2 b (1)

3 Ces deux cartes sont tracées pour le système défini dans le tableau 1, étudié expérimentalement dans le présent travail. Le dispositif expérimental est schématisé sur la figure 3. Dans ce cas précis, les transitions entre zones couplées et découplées ont lieu pour θ p < 100 et 0.1 < θ d <10. Le distributeur, les particules et les conditions opératoires (hauteur du lit et vitesse moyenne d injection du fluide) sont choisis afin d avoir la possibilité d observer les transitions comportementales du lit en fonction du volume du plenum : pour <u d >=2 u mf, on a θ d = 0.66 (lignes noires sur les figures 2a et 2b) et 1< θ p <320 pour 0.38<Ω<220 l. Un capteur de pression mesure la perte de charge instantanée du lit et un anémomètre à fil chaud permet de déterminer la vitesse d injection du fluide au bas du lit. 2 Caractérisation du couplage acoustique entre le lit et le plenum Par l intermédiaire des figures 2c, qui montre l évolution de l amplitude des fluctuations de pression adimensionnée, et 2d, représentant l évolution de la fréquence d oscillation du lit en fonction de θ p du point de vue expérimental et pour différents modèles, trois zones sont identifiées. Dans la zone 1, correspondant aux grandes valeurs de θ p, la dynamique est caractérisée par des oscillations du lit de faible amplitude, ainsi que par de faibles amplitudes des fluctuations de pression dans le lit (figure 2c) et par une fréquence expérimentale élevée : c est ce qui détermine le régime découplé entre le lit et le plenum où la dynamique est contrôlée uniquement par le lit. La fréquence expérimentale reste quasiment constante dans la zone 1 comme le prédit le modèle de Bonniol et al. Par contre ce modèle a tendance dans ce cas à surestimer légèrement cette fréquence. On observe par contre un bon accord entre les expériences et la fréquence proposée par Baskakov [7] (ici f=3.15 Hz). On observe aussi dans cette zone un spectre fréquentiel «large bande» (figure 4a) autour de la fréquence principale du lit qui caractérise, comme dans les travaux de Svensson et al. [2], un régime dit «à bulles multiples» où de nombreuses bulles de tailles différentes sont présentes dans le lit au même moment. Dans la zone 2, en diminuant θ p (augmentation de Ω) une dynamique couplée s instaure entre le lit et le plenum. On observe expérimentalement une croissance des amplitudes d'oscillation jusqu'à un maximum, avec parallèlement une diminution fréquentielle et les mêmes tendances que celles prédites par le modèle. Ces mesures confirment également les observations expérimentales qualitatives de Kage et al. [1] et de Baird et Klein [5]. Au maximum de couplage la fréquence d oscillation du lit est bien prédite par le modèle pistonressort de Davidson [4] qui représente bien dans ce cas précis la dynamique du lit. En parallèle, toujours dans la zone 2 on observe une réduction de la largeur du spectre fréquentiel en diminuant θ p (figure 4b) : plus l efficacité du couplage lit/plenum augmente, plus le lit génère de grosses bulles à un rythme qui tend à se régulariser. Pour un plus grand volume de plenum (en diminuant encore θ p ) on observe dans la zone 3 une diminution de l amplitude des oscillations ainsi qu une atténuation de la baisse fréquentielle, ce qui correspond aux conclusions de notre modèle pour cette gamme de θ p. L'interaction lit/plenum est dans cette zone beaucoup moins constructive. Les spectres de fréquence sont cependant peu modifiés et restent resserrés autour d une fréquence caractéristique (l apparition d une harmonique indique une légère non linéarité du signal). Conclusion Cette étude expérimentale a permis de montrer l impact important que le plenum peut avoir sur la dynamique du lit dans le cas d un distributeur à faible perte de charge. Une transition graduelle entre les régimes «découplés» et «couplés» ainsi qu un optimum de couplage sont mis en évidence, comme attendu dans le modèle de Bonniol et al. On retrouve qualitativement le même type d évolution fréquentielle que celle prévue par le modèle en modifiant le volume du plenum. On peut noter également que les modèles de la littérature présentent un bon accord avec les mesures expérimentales mais uniquement pour deux configurations : celle où le lit est totalement découplé et celle au maximum de couplage. 3

4 g Accélération de la gravité [m/s2] 9.81 h(t) Hauteur instantanée du lit [m] h cp Hauteur compacte du lit[m] 0.1 p 0 Pression atmosphérique [Pa] 1,013x10 5 p p Pression dans le plenum [Pa] u d Vitesse d entrée du gaz [m/s] u mf Vitesse minimale de fluidisation [m/s] γ Constante adiabatique [-] 1.4 φ cp Compacité maximale [-] 0.6 μ g Viscosité dynamique [kg/m.s] 1.8 x10 5 ρ g Masse volumique du gaz [kg/m3] 1.2 ρ s Masse volumique des particules [kg/m3] 3800 d p Diamètre des particules [μm] 670 ξ d Coefficient de perte de charge du distributeur [-] Δp b Δp d Perte de charge du lit [Pa] Perte de charge du distributeur [Pa] Σ Surface du distributeur [m2] 0.01 Ω Volume du plenum [m3] Valeur moyenne TAB 1 Nomenclature et valeur associée dans notre cas d étude References [1] Kage H., Iwasaki N., Yamaguchi H., Matsuno Y., Frequency analysis of pressure fluctuations in fluidized bed plenum, Journal of Chemical Engineering of Japan, 24, 76-81, [2] Svensson A., Johnsson F., Leckner B., Fluidization regimes in nonslugging fluidized beds: the influence of pressure drop across the air distributor, Powder Technology, 86, , [3] Moritomi M., Mori S., Araki K., Moriyama A., Periodic pressure fluctuations in a gaseous fluidized bed, Kagaku Kogaku Ronbunshu, 6, [4] Davidson J. F., Introduction by rapporteur, Institution of Chemical Engineers Symposium series, 30, [5] Baird M. H. I., Klein A. J., Spontaneous oscillation of a gas-fluidized bed, Chemical Engineering Science, 28, , [6] Bonniol F., Sierra C., Occelli R., Tadrist L., Similarity in dense gas-solid fluidized bed, influence of the distributor and the air-plenum, Powder Technology, 189, 14-24, [7] Baskakov A. P., Tuponogov V. G., Filippovsky N. F., A study of pressure fluctuations in a bubbling fluidized bed, Powder Technology, 45, ,

5 FIG 2 (a) Carte du taux d amplification pour ud = 2u mf ; (b) carte de la fréquence des oscillations pour ud = 2u mf ; (c) taux d amplification et écart-type des fluctuations de pression adimensionné en fonction de θ p pour le modèle et les expériences ; (d) fréquence des oscillations en fonction de θ p pour le modèle et les expériences. Les propriétés du lit et des particules sont résumées dans le tableau 1. 5

6 FIG 3 Dispositif expérimental FIG 4 FFT des signaux de pression de perte de charge du lit (durée d acquisition 170 s avec une fréquence d échantillonnage de 200 Hz), (a) plus petit volume de plenum ; (b) optimum de couplage ; (c) plus grand volume de plenum. 6

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

Abstract : Mots clefs : Résistance thermique de contact ; Modèles prédictifs. 1 Introduction

Abstract : Mots clefs : Résistance thermique de contact ; Modèles prédictifs. 1 Introduction Étude comparative et validation de modèles prédictifs de résistance thermique de contact dans le cas solide-liquide avec prise en compte de la tension superficielle Saannibe Ciryle SOME a, Didier DELAUNAY

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

IMAGERIE PAR TOMOGRAPHIE ÉLECTRIQUE RÉSISTIVE DE LA DISTRIBUTION DES PHASES DANS UNE COLONNE À BULLES

IMAGERIE PAR TOMOGRAPHIE ÉLECTRIQUE RÉSISTIVE DE LA DISTRIBUTION DES PHASES DANS UNE COLONNE À BULLES IMAGERIE PAR TOMOGRAPHIE ÉLECTRIQUE RÉSISTIVE DE LA DISTRIBUTION DES PHASES DANS UNE COLONNE À BULLES E. Fransolet, M. Crine, G. L Homme, Laboratoires de Génie Chimique, P. Marchot, D. Toye. Université

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

Influence de la géométrie du conducteur sur la température dans un poste sous enveloppe métallique

Influence de la géométrie du conducteur sur la température dans un poste sous enveloppe métallique SYMPOSIUM DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 14) : EF-EPF-MGE 2014, 8-10 JUILLET 2014, ENS CACHAN, FRANCE Influence de la géométrie du conducteur sur la dans un poste sous enveloppe métallique Nesrine REBZANI 1,2,3,

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

FAG Detector II le collecteur et l analyseur de données portatif. Information Technique Produit

FAG Detector II le collecteur et l analyseur de données portatif. Information Technique Produit FAG II le collecteur et l analyseur de données portatif Information Technique Produit Application La maintenance conditionnelle Principe de fonctionnement Application Le FAG II est, à la fois, un appareil

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE Denis DEFAUCHY Gilles REGNIER Patrice PEYRE Amine AMMAR Pièces FALCON - Dassault Aviation 1 Présentation

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE Fatou DIOUF * - Sébastien LALLECHERE* - Françoise PALADIAN * - Marco KLINGLER***- Michel FOGLI ** (*) LASMEA,

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Influence de la répartition de la charge sur les performances d une turbomachine axiale contrarotative

Influence de la répartition de la charge sur les performances d une turbomachine axiale contrarotative Influence de la répartition de la charge sur les performances d une turbomachine axiale contrarotative J. Wang a, F. Ravelet a, F. Bakir a, C. Sarraf a a. DynFluid Lab., Arts et Metiers ParisTech, 151

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

Instabilités bi- et tridimensionnelles dans une couche limite décollée compressible subsonique

Instabilités bi- et tridimensionnelles dans une couche limite décollée compressible subsonique Instabilités bi- et tridimensionnelles dans une couche limite décollée compressible subsonique M. Merle a,b, U. Ehrenstein b, J-C. Robinet a a. Laboratoire DynFluid - Arts et Métiers ParisTech, 151 Boulevard

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Le compressed sensing pour l holographie acoustique de champ proche II: Mise en œuvre expérimentale. Antoine Peillot 1, Gilles Chardon 2, François

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine Revue des Energies Renouvelables Vol. 11 N 4 (2008) 587 594 SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine S. Kherris 1*, M. Makhlouf 1 et A. Asnoun 2 1 Laboratoire des Matériaux et des Systèmes

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2014-2015 GYROSCANFIELD PRÉSENTATION Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide.

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Devoirs du cours - GPA668 Capteurs et Actionneurs

Devoirs du cours - GPA668 Capteurs et Actionneurs Devoirs du cours - GPA668 Capteurs et Actionneurs Session Hiver 2014 Professeur Guy Gauthier ing. Ph.D. 14 janvier 2014 2 Table des matières 1 Premier devoir 1 1.0.1 Introduction........................

Plus en détail

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles Jacques PADET Professeur Émérite à l Université de Reims Seconde édition revue et augmentée TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION Préface de la 1 ère édition Prologue

Plus en détail

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com Fiche commerciale Clim eau glacée Boîte vav induction Boîte à débit d air variable Climatisation eau glacée Direct @ccess Boîte VAV induction rectangulaire à induction avantages Plage de fonctionnement

Plus en détail

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique A. BOUHANGUEL, P. DESEVAUX, E. GAVIGNET Institut FEMTO-ST, Département ENISYS, Parc Technologique, 2 Avenue

Plus en détail

I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912)

I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912) I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912) R e = UD/ν Re>2000 Re>4000 M1 fluides : turbulence 1 M1 fluides : turbulence 2 I- Définition

Plus en détail

Ondes gravitationnelles de basses fréquences et relativité

Ondes gravitationnelles de basses fréquences et relativité Ondes gravitationnelles de basses fréquences et relativité numérique Jérôme Novak LUTH : Laboratoire de l Univers et de ses THéories CNRS / Université Paris 7 / Observatoire de Paris F-92195 Meudon Cedex,

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale.

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Morgan DAL 1, Philippe LE MASSON 1, Michel DUMONS 1, Didier LAWRJANIEC 2 1 LIMATB, Université

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS Manip n 9 Avril 2014 J. ALBET P. de CARO C. SAUDEJAUD 2 ème Année ATELIER INTER UNIVERSITAIRE DE GENIE DES PROCEDES Objectifs de la manipulation

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Module HVAC - fonctionnalités

Module HVAC - fonctionnalités Module HVAC - fonctionnalités Modèle de radiation : DO = Discrete Ordinates On peut considérer l échauffement de solides semi transparents causé par le rayonnement absorbé par le solide. On peut également

Plus en détail

Résumé : Abstract: Mots clefs : thermocouple, caractérisation dynamique, couche mince, transferts de chaleur radiatifs, convectifs.

Résumé : Abstract: Mots clefs : thermocouple, caractérisation dynamique, couche mince, transferts de chaleur radiatifs, convectifs. Caractérisation numérique et expérimentale en phase transitoire d une sonde de température dans une enceinte close sous vide et à la pression atmosphérique Y. OGHMANE, R. GLISES, E.GAVIGNET, F. LANZETTA,

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Bandes Critiques et Masquage

Bandes Critiques et Masquage Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation

Plus en détail

ONDES & ELECTROMAGNETISME

ONDES & ELECTROMAGNETISME ONDES & ELECTROMAGNETISME M. NICOLAS ondes mécaniques 10h ME, MT, GC H. TORTEL ondes électromagnétiques 10h ME, MT 2009 / 2010 Plan du cours 1. Domaines d application 2. Définitions et rappels 3. L oscillateur

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

TP séances 7 et 8. Forme d une bulle: gravité et tension de surface

TP séances 7 et 8. Forme d une bulle: gravité et tension de surface TP séances 7 et 8 Forme d une bulle: gravité et tension de surface Lorsqu une goutte est posée sur un support, la tension de surface tend à rendre la bulle spérique alors que la gravité tend à écraser

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE Jérôme NOËL 1328624 Jean-Baptiste LEPRETRE 1536884 AUTOMNE 2010 Table des matières Introduction 3 1 Présentation

Plus en détail

TD : Oscillateur harmonique

TD : Oscillateur harmonique TD : Oscillateur harmonique Observation du chromosome X par microscopie à force atomique. À gauche : nanoparticules observées par microscopie à force atomique (AFM, SP1-P2). Image du Dr. K. Raghuraman

Plus en détail

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Si chaib amel #1, Aliane Khaled *2, Sari Hassoun Zakaria #3 # Laboratoire MECACOMP, Université d Aboubekr Bekaid Tlemcen Université

Plus en détail

CREATION D UNE CHAINE DE REFERENCE POUR

CREATION D UNE CHAINE DE REFERENCE POUR CREATION D UNE CHAINE DE REFERENCE POUR LA MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE La mesure de la pression artérielle par méthode auscultatoire au moyen d un sphygmomanomètre est l une des méthodes les plus

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye Cours de physique: sixième Yves Delhaye 13 septembre 2006 Copyright (c) 2004-2006 Yves Delhaye. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD»

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» «Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» Par Nicolas COSTE, Société OPTIFLOW - 11/12/2002 OPTIFLOW: Bureau d études et de recherches en Mécanique des Fluides Créée en 1998 par un ensemble

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique :

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique : I-1 Introduction : La production de l énergie thermique à partir de l énergie solaire par les capteurs plans connait de nos jours de nombreuses applications vue leurs innombrables intérêts économiques

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

Propriétés thermodynamiques du mélange. Eau-Ammoniac-Hélium

Propriétés thermodynamiques du mélange. Eau-Ammoniac-Hélium International Renewable Energy Congress November 5-7, 2010 Sousse, Tunisia Propriétés thermodynamiques du mélange Eau-Ammoniac-Hélium Chatti Monia 1, Bellagi Ahmed 2 1,2 U.R. Thermique et Thermodynamique

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Mesure et prédiction du bruit de pluie sur des systèmes multicouches Jean-Baptiste Chéné 1, Catherine Guigou-Carter 2, Rémy Foret 1, Mikkel Langager

Plus en détail

La pression. 1. Trois personnes qui ont le même poids, marchent sur une couche de neige fraîchement tombée

La pression. 1. Trois personnes qui ont le même poids, marchent sur une couche de neige fraîchement tombée Unité 3 LA PREION Un corps peut se déformer s il est soumis à une force pressante, c est-à-dire, une action de contact répartie sur sa surface. Ainsi, si on fixe une affiche sur un mur à l aide d une punaise,

Plus en détail

Ing. M. VAN DROOGENBROEK Dr J. LECOINTRE PIERRARD Virton

Ing. M. VAN DROOGENBROEK Dr J. LECOINTRE PIERRARD Virton Influence d un film viscoélastique ultra-mince sur la réponse d une pointe oscillante : vers un aspect quantitatif du mode semi contact d un microscope à force atomique Ing. M. VAN DROOGENBROEK Dr J. LECOINTRE

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions :

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions : BANCS DE PUISSANCE Banc de puissance Disponible en 3 versions : Inertiel /DF2is Inertiel /DF2i Freiné /DF2fs Avec un frein à courant de Foucault 3 GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur

Plus en détail

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre.

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Isabelle Bombard, Bruno da Silva, Pascal Dufour *, Pierre Laurent, Joseph Lieto. Laboratoire d Automatique

Plus en détail

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Daniela Dragomirescu 1,2, Michael Kraemer 1,2, Marie-Line Boy 3, Philippe Bourdeau d Aguerre 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil

Plus en détail

Quatrième partie. Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits

Quatrième partie. Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits Quatrième partie Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits 105 Chapitre 11 LE THÉORÈME DE BERNOULLI Le principe de conservation de l énergie est très général. Nous allons montrer qu il permet

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES INSULAIRES RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE CONTRÔLES DES PERFORMANCES AVANT LA MISE EN EXPLOITATION DEFINITIVE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE RACCORDÉES EN HTB DANS LES

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels Etab=MK3, Timbre=G430, TimbreDansAdresse=Vrai, Version=W2000/Charte7, VersionTravail=W2000/Charte7 Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Maquette pédagogique pour l enseignement des oscillateurs en électronique analogique.

Maquette pédagogique pour l enseignement des oscillateurs en électronique analogique. Maquette pédagogique pour l enseignement des oscillateurs en électronique analogique. Pierre-Marie Martin, Stéphane Girod, Paul Laurent, Marc Le oy Pierre-Marie.Martin@univ-brest.fr IUT de Brest, Département

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Mathématiques et Océanographie

Mathématiques et Océanographie Mathématiques et Océanographie Anne-Laure Dalibard Département de mathématiques et applications École normale supérieure 20 avril 2011 Journées Académiques de l IREM de Nantes Plan Présentation rapide

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie RADIOS FREEPLAY : Génération d'énergie électrique pour une radio sans piles dans les pays en voie de développement COURS

Plus en détail