Distribution en gros de médicaments Abdelaali SARAKHA Hélène HOLTZHEYER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Distribution en gros de médicaments Abdelaali SARAKHA Hélène HOLTZHEYER"

Transcription

1 Distribution en gros de médicaments Abdelaali SARAKHA Hélène HOLTZHEYER IPPLF Direction de l inspection 25 octobre 2013

2 SOMMAIRE HISTORIQUE ET CONTEXTE INTRODUCTION GESTION DE LA QUALITE PERSONNEL LOCAUX ET EQUIPEMENTS DOCUMENTATION OPÉRATIONS RECLAMATIONS, RETOURS MEDICAMENTS FALSIFIES EXTERNALISATION DES ACTIVITES AUTO-INSPECTION TRANSPORT MISE EN ŒUVRE DES BPDG 1

3 HISTORIQUE ET CONTEXTE GDP Groupe de travail des inspecteurs EMA + 27 pays Groupe projet 10 pays + EMA mars 2009 Comité pharmaceutique CHMP EMA Commission européenne Opposabilité du texte européen 7 septembre 2013 Commentaires PUBLIC Publication du projet Publication texte (7 mars 2013) 2

4 INTRODUCTION Produits concernés Médicament à usage humain ayant une AMM dans un ou plusieurs pays de l EEE. Directive 2001/83/CE modifiée AMM centralisée AMM par procédure nationale AMM par procédure de reconnaissance mutuelle AMM par procédure décentralisée 3

5 INTRODUCTION Produits concernés Médicaments à usage humain sans AMM Médicaments expérimentaux (pris en compte par le texte français) Autorisation temporaire d utilisation de cohorte Plantes ou tout produit du monopole pharmaceutique Médicaments sans AMM fabriqués et destinés à être exportés en pays tiers Médicaments introduits puis exportés qui n ont pas vocation à être mis sur le marché de l Union 4

6 INTRODUCTION Acteurs concernés MEDICAMENTS PRODUITS DE SANTE Certificat BPDG ACQUISITION ACHAT/DONS STOCKAGE APPROVISIONNEMENT AUTORISATION DE DISTRIBUTION EN GROS 5

7 Autorisation de distribution en gros Partie décisionnelle Le directeur général, Vu Vu Décide : Art. 1 : La société Art. 2 : Partie synthétique 1. Numéro de l autorisation 2. Nom du titulaire de l autorisation 3. Adresse de l établissement pharmaceutique 4. Siège social du titulaire de l autorisation 5. Champ d application de l autorisation : voir annexe 1 (distributeur) 6. Base juridique de l autorisation 7. Nom du responsable de l autorité compétente de l Etat membre qui délivre les autorisations de fabrication / distribution 8. Signature 9. Date 10. Annexe jointe Annexe 1 (distributeur) 1. MÉDICAMENTS 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES 6

8 CHAMP DE L'AUTORISATION DE DISTRIBUTION EN GROS - ANNEXE 1 (distributeur) Nom et adresse de l établissement : 1. MÉDICAMENTS / MEDICINAL PRODUCTS avec une autorisation de mise sur le marché dans un/des pays de l Espace Économique Européen/ with a Marketing Authorisation in EEA country(s) sans autorisation de mise sur le marché dans l Espace Économique Européen et destinés au marché de l EEE */ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for EEA market* sans autorisation de mise sur le marché dans les pays de l Espace Économique Européen et destinés à l exportation/ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for exportation 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES / AUTHORISED WHOLESALE DISTRIBUTION OPERATIONS Acquisition / Procurement Stockage / Holding Approvisionnement / Supply Exportation / Export Autre (s) activité (s) : (à préciser) / Other activities(s): (please specify) 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES / MEDICINAL PRODUCTS WITH ADDITIONAL REQUIREMENTS Produits selon l article 83 de la directive 2001/83/CE 1 / Products according to Art. 83 of 2001/83/EC Médicaments stupéfiants ou médicaments psychotropes / Narcotic or psychotropic products Médicaments dérivés du sang / Medicinal products derived from blood Médicaments immunologiques / Immunological medicinal products Radiopharmaceutiques (incluant les kits radiopharmaceutiques) / Radiopharmaceuticals (including radionuclide kits) Gaz médicinaux / Medicinal gases Produits de la chaîne du froid (nécessitant des conditions de stockage à basse température) / Cold chain products (requiring low temperature handling) Autre (s) produits : (préciser ici) / Other products: (please specify here) ANNEXE 1 (distributeur) 1. MÉDICAMENTS avec une AMM dans un/des pays de l EEE sans AMM dans l EEE et pour l EEE sans AMM dans l EEE et pour l exportation Restrictions ou clarifications liées au champ d application de l autorisation de distribution en gros : Date : Nom et signature de la personne responsable de l autorité compétente française (ANSM) [1] Sans préjudice des autres autorisations qui pourraient être requises par la législation nationale *Article 5 de la directive 2001/83/CE ou article 83 du règlement (CE) N 726/2004 7

9 CHAMP DE L'AUTORISATION DE DISTRIBUTION EN GROS - ANNEXE 1 (distributeur) Nom et adresse de l établissement : 1. MÉDICAMENTS / MEDICINAL PRODUCTS avec une autorisation de mise sur le marché dans un/des pays de l Espace Économique Européen/ with a Marketing Authorisation in EEA country(s) sans autorisation de mise sur le marché dans l Espace Économique Européen et destinés au marché de l EEE */ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for EEA market* sans autorisation de mise sur le marché dans les pays de l Espace Économique Européen et destinés à l exportation/ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for exportation 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES / AUTHORISED WHOLESALE DISTRIBUTION OPERATIONS Acquisition / Procurement Stockage / Holding Approvisionnement / Supply Exportation / Export Autre (s) activité (s) : (à préciser) / Other activities(s): (please specify) 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES / MEDICINAL PRODUCTS WITH ADDITIONAL REQUIREMENTS Produits selon l article 83 de la directive 2001/83/CE 1 / Products according to Art. 83 of 2001/83/EC Médicaments stupéfiants ou médicaments psychotropes / Narcotic or psychotropic products Médicaments dérivés du sang / Medicinal products derived from blood Médicaments immunologiques / Immunological medicinal products Radiopharmaceutiques (incluant les kits radiopharmaceutiques) / Radiopharmaceuticals (including radionuclide kits) Gaz médicinaux / Medicinal gases Produits de la chaîne du froid (nécessitant des conditions de stockage à basse température) / Cold chain products (requiring low temperature handling) Autre (s) produits : (préciser ici) / Other products: (please specify here) ANNEXE 1 (distributeur) 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES Acquisition Stockage Approvisionnement Exportation Autre(s) activité(s): [exploitation, CQ] Restrictions ou clarifications liées au champ d application de l autorisation de distribution en gros : Date : Nom et signature de la personne responsable de l autorité compétente française (ANSM) [1] Sans préjudice des autres autorisations qui pourraient être requises par la législation nationale *Article 5 de la directive 2001/83/CE ou article 83 du règlement (CE) N 726/2004 8

10 CHAMP DE L'AUTORISATION DE DISTRIBUTION EN GROS - ANNEXE 1 (distributeur) Nom et adresse de l établissement : 1. MÉDICAMENTS / MEDICINAL PRODUCTS avec une autorisation de mise sur le marché dans un/des pays de l Espace Économique Européen/ with a Marketing Authorisation in EEA country(s) sans autorisation de mise sur le marché dans l Espace Économique Européen et destinés au marché de l EEE */ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for EEA market* sans autorisation de mise sur le marché dans les pays de l Espace Économique Européen et destinés à l exportation/ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for exportation 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES / AUTHORISED WHOLESALE DISTRIBUTION OPERATIONS Acquisition / Procurement Stockage / Holding Approvisionnement / Supply Exportation / Export Autre (s) activité (s) : (à préciser) / Other activities(s): (please specify) 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES / MEDICINAL PRODUCTS WITH ADDITIONAL REQUIREMENTS Produits selon l article 83 de la directive 2001/83/CE 1 / Products according to Art. 83 of 2001/83/EC Médicaments stupéfiants ou médicaments psychotropes / Narcotic or psychotropic products Médicaments dérivés du sang / Medicinal products derived from blood Médicaments immunologiques / Immunological medicinal products Radiopharmaceutiques (incluant les kits radiopharmaceutiques) / Radiopharmaceuticals (including radionuclide kits) Gaz médicinaux / Medicinal gases Produits de la chaîne du froid (nécessitant des conditions de stockage à basse température) / Cold chain products (requiring low temperature handling) Autre (s) produits : (préciser ici) / Other products: (please specify here) ANNEXE 1 (distributeur) 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES Restrictions ou clarifications liées au champ d application de l autorisation de distribution en gros : Date : Nom et signature de la personne responsable de l autorité compétente française (ANSM) [1] Sans préjudice des autres autorisations qui pourraient être requises par la législation nationale *Article 5 de la directive 2001/83/CE ou article 83 du règlement (CE) N 726/2004 9

11 CHAMP DE L'AUTORISATION DE DISTRIBUTION EN GROS - ANNEXE 1 (distributeur) Nom et adresse de l établissement : 1. MÉDICAMENTS / MEDICINAL PRODUCTS avec une autorisation de mise sur le marché dans un/des pays de l Espace Économique Européen/ with a Marketing Authorisation in EEA country(s) sans autorisation de mise sur le marché dans l Espace Économique Européen et destinés au marché de l EEE */ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for EEA market* sans autorisation de mise sur le marché dans les pays de l Espace Économique Européen et destinés à l exportation/ without a Marketing Authorisation in the EEA and intended for exportation 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES / AUTHORISED WHOLESALE DISTRIBUTION OPERATIONS Acquisition / Procurement Stockage / Holding Approvisionnement / Supply Exportation / Export Autre (s) activité (s) : (à préciser) / Other activities(s): (please specify) 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES / MEDICINAL PRODUCTS WITH ADDITIONAL REQUIREMENTS Produits selon l article 83 de la directive 2001/83/CE 1 / Products according to Art. 83 of 2001/83/EC Médicaments stupéfiants ou médicaments psychotropes / Narcotic or psychotropic products Médicaments dérivés du sang / Medicinal products derived from blood Médicaments immunologiques / Immunological medicinal products Radiopharmaceutiques (incluant les kits radiopharmaceutiques) / Radiopharmaceuticals (including radionuclide kits) Gaz médicinaux / Medicinal gases Produits de la chaîne du froid (nécessitant des conditions de stockage à basse température) / Cold chain products (requiring low temperature handling) Autre (s) produits : (préciser ici) / Other products: (please specify here) Restrictions ou clarifications liées au champ d application de l autorisation de distribution en gros : Date : Nom et signature de la personne responsable de l autorité compétente française (ANSM) [1] Sans préjudice des autres autorisations qui pourraient être requises par la législation nationale *Article 5 de la directive 2001/83/CE ou article 83 du règlement (CE) N 726/ MÉDICAMENTS avec une AMM Exploitant sans AMM (ATU) 2. OPÉRATIONS DE DISTRIBUTION EN GROS AUTORISÉES Stockage Approvisionnement Exportation Autre(s) activité(s) : exploitation 3. MÉDICAMENTS AYANT DES EXIGENCES PARTICULIÈRES (à préciser) Restrictions ou clarifications 2.5 l activité, incluant la vente en gros et la cession à titre gratuit des produits exploités, comprend les opérations de publicité, information, pharmacovigilance, suivi des lots et, s il y a lieu, leur retrait. L exploitation peut concerner tout ou partie des médicaments ayant des exigences particulières. Seules les activités de stockage sont limitées aux catégories citées en 3. 10

12 INTRODUCTION Acteurs historiques Distributeur au titre du code de la santé publique R : Dépositaire, Grossiste-répartiteur, Distributeur en gros de produits pharmaceutiques autres que les médicaments, Distributeur en gros à l'exportation, Distributeur en gros à vocation humanitaire, Distributeur en gros de médicaments dérivés du sang, Distributeur de médicaments expérimentaux, Distributeur en gros de plantes médicinales, Distributeur en gros de gaz à usage médical, Distributeur en gros du service de santé des armées, Centrale d'achat pharmaceutique. 11

13 INTRODUCTION Acteurs pris en compte dans le cadre de la directive Exploitants Courtiers Zones franches et entrepôts francs article 166 du règlement (CEE) no 2913/92 du Conseil du 12 octobre 1992 :» Les zones franches et entrepôts francs sont des parties du territoire douanier de la Communauté ou des locaux situés sur ce territoire, séparés du reste de celui-ci, dans lesquels: a) les marchandises non communautaires sont considérées, pour l'application des droits à l'importation et des mesures de politique commerciale à l'importation, comme ne se trouvant pas sur le territoire douanier de la Communauté, pour autant qu'elles ne soient pas mises en libre pratique, ni placées sous un autre régime douanier, ni utilisées ou consommées dans des conditions autres que celles prévues par la réglementation douanière; b) les marchandises communautaires, pour lesquelles une réglementation communautaire spécifique le prévoit, bénéficient, du fait de leur placement en zone franche ou en entrepôt franc, de mesures se rattachant, en principe, à l'exportation des marchandises» 12

14 INTRODUCTION Acteurs concernés Certificat BPF FABRICANT IMPORTATEUR COURTIER DECLARE BPDG opposables totalement ou partiellement en fonction de l activité exercée BPDG opposables partiellement (chapitre 10) Pas d autorisation Pas de certificat BPDG 13

15 INTRODUCTION Acteurs concernés Transporteur Prestataire d opérations sans autorisation DG Acteurs dans la mise en œuvre des BPDG au travers du contrat/cahier des charges sous la responsabilité du pharmacien responsable Pas d autorisation Pas de certificat BPDG 14

16 GESTION DE LA QUALITE Obligations de la Direction Nomination de la personne responsable Personnel compétent Formation Ressources Gestion du risque new Revue régulière du système Locaux new Ecarts CAPA Documentation Enregistrement Equipements qualifiés Processus validés 15

17 GESTION DE LA QUALITE new La direction doit évaluer, selon un processus formel et sur une base périodique, le système de qualité. L'examen inclura les éléments suivants: mesure de l'accomplissement des objectifs du système de qualité; évaluation des indicateurs de performance pouvant être utilisés pour surveiller l'efficacité des processus au sein du système de qualité, tels que les réclamations, les déviations, les mesures correctives et préventives (CAPA), les modifications des processus; remarques sur les activités externalisées; processus d'auto-évaluation, y compris les évaluations des risques et les audits; et les évaluations externes, telles que les inspections, les écarts et les audits clients; les nouvelles réglementations, orientations et enjeux associés à la qualité qui peuvent avoir une incidence sur le système de gestion de la qualité; les innovations susceptibles d'améliorer le système de qualité; les modifications de l'environnement et des objectifs économiques. Les conclusions de chaque révision du système de qualité réalisée par la direction doivent être documentées en temps opportun et communiquées efficacement au sein de l'entreprise 16

18 GESTION DE LA QUALITE Gestion du risque new Processus systématique pour l évaluation, la maitrise, la communication et l examen des risques en matière de qualité d un médicament tout au long de son cycle de vie Paramètre principal d évaluation des conditions de distribution : cité 10 fois dans le texte des BPDG Le risque = probabilité (apparition d un dommage) * gravité 1. Apprécier le risque Qu est ce qui peut mal tourner? Quelle en est la probabilité? Quelles en sont les conséquences? 2. Maitriser le risque Est-ce un niveau acceptable? 3. Communiquer sur le risque Quelques outils de gestion du risque -AMDEC - Classement et filtration des risques - Arbre des défaillances (FTA) 4. Revoir le risque 17

19 PERSONNEL Personne responsable Conditions de nomination inchangées La nomination varie en fonction des pays et s appuie sur la législation nationale En France, la personne responsable est le pharmacien responsable en application du Code de la santé publique (R ) En plus du contrôle effectif et de l exercice personnel (L et R ) Obligation d être constamment joignable new 18

20 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Acquisition-Stockage-Approvisionnement Une adresse avec exercice d activité Une autorisation d ouverture 19

21 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Stockage des différentes catégories de produits Médicament en quarantaine pharmaceutique ou «administrative» mais dont la qualité n est pas remise en cause Stockage séparé Tout autre système validé séparation informatique par ex. Exception : Pour les médicaments introduits dans l Union et destinés à être exportés vers les pays tiers, le stockage est séparé avec un accès réservé 20

22 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Stockage des différentes catégories de produits Médicament dont la qualité est remise en cause Retourné Périmé Refusé Retiré du marché Falsifié Stockage séparé et accès réservé 21

23 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Gestion de la température new Validation initiale avant toute utilisation Carte initiale de température que ce soit pour les locaux ou les zones à température dirigée: une carte des températures de la zone de stockage doit être dressée avant toute utilisation, dans des conditions représentatives.. Sauf exception Détermination des points considérés comme le pire des cas Permet de positionner les sondes 22

24 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Gestion de l humidité Conditions de contrôle de la stabilité ICH QA Métropole et Corse (zone climatique II) : étude de stabilité à 25 C / 60% RH DOM-TOM (zone climatique IVB): étude de stabilité 30 C / 75 % RH - mise en stabilité des spécialités pharmaceutiques : initialement et pendant toute la durée de vie du produit après obtention de l AMM. - Les conditions d étude de stabilité induisent les conditions de stockage que ce soit des conditions de température ou autres. Rappel : La température doit être enregistrée en continu L hygrométrie est à considérer et à enregistrer si nécessaire 23

25 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Gestion des équipements new Gestion du risque Qualification opérationnelle performance Qualification d installation Equipements Maintenance et Métrologie Instructions enregistrements 24

26 LOCAUX ET EQUIPEMENTS Systèmes informatisés new Gestion du risque Qualification de conception et d installation Qualification opérationnelle et de performance Modification d applications 25

27 DOCUMENTATION Principes généraux de rédaction des procédures et documentation associée - Liste de diffusion -Retrait - Accessibilité Diffusion Rédaction Révision Mise à jour Principe général Archivage Au moins 5 ans 3 ans actuellement new new Pharmacien responsable en charge de l approbation des procédures Approbation Autre responsable ayant délégation pour autre documentation 26

28 OPÉRATIONS schéma général new Qualification fournisseurs EudraGMDP Acquisition de médicaments Courtiers Stockage Préparation Qualification destinataires Ordre des pharmaciens Export Approvisionnement Distribution 27

29 OPÉRATIONS Acquisition new «Les distributeurs en gros ne doivent s approvisionner en médicaments qu'auprès des personnes qui soit possèdent elles-mêmes une autorisation de distribution en gros, soit détiennent une autorisation de fabrication couvrant le médicament en question Lorsque le médicament est obtenu auprès d'un autre distributeur en gros, les titulaires de l'autorisation de distribution en gros doivent vérifier que le distributeur en gros qui a fourni le médicament respecte les principes et les lignes directrices de bonnes pratiques de distribution et qu'il détient une autorisation de distribution en gros, par exemple en utilisant la base de données de l'union. Lorsqu'un médicament est obtenu par courtage, le distributeur en gros doit vérifier que le courtier impliqué est enregistré et qu'il satisfait aux exigences fixées au chapitre 10» 28

30 OPÉRATIONS: Acquisition new Vérification de l autorisation d ouverture Fabricant Vérification périodique de la conformité aux BPDG (par ex. via base de données Eudra GMDP) Vigilance Qualification des fournisseurs new Si intervention d un courtier vérification de son inscription sur le site de l ANSM conformité au chapitre 10 29

31 OPÉRATIONS: Approvisionnement Vérification de l autorisation Autre DG Vigilance Qualification Qualification des destinataires Clients Vérification des autorisations (officine / hôpital) à distribuer (selon les autorisations) et des droits à dispenser (selon le produit) 30

32 OPÉRATIONS: Obligations de service public échange ARS ANSM Autorité compétente nationale inspection information new inspection Grossiste répartiteur français R Approvisionnement du territoire national Distributeur UE R

33 OPÉRATIONS: Cas particuliers introduction pour export new «Les règles de la distribution en gros s'appliquent dans leur totalité dans le cas des exportations de médicaments. Néanmoins, dans le cas de l'exportation de médicaments, ceux-ci n'ont pas besoin d'être couverts par une autorisation de mise sur le marché régie par le droit de l'union ou d'un État membre. Les grossistes doivent prendre les mesures appropriées pour éviter que ces médicaments n'arrivent sur le marché de l'union. Lorsque les distributeur en gros fournissent des médicaments à des personnes dans des pays tiers, ils s'assurent qu'ils ne s'adressent qu'à des personnes qui sont autorisées ou habilitées à recevoir des médicaments en vue d'une distribution en gros ou d'une délivrance au public dans le respect des dispositions juridiques et administratives du pays concerné» 32

34 OPÉRATIONS: Cas particuliers introduction pour export Qualification des fournisseurs principe de respect de la législation du pays Concerne les distributeurs en gros à l exportation new Stockage séparé Qualification des destinataires principe de respect de la législation du pays 33

35 RECLAMATIONS, RETOURS ANSM Direction de la surveillance Réclamation Procédures moyens humains et techniques En cas de problème sérieux de la qualité Enregistrement Investigation CAPA new Transmission fabricant, exploitant ou titulaire AMM 34

36 MEDICAMENTS FALSIFIES new Sensibilisation Formation Suspicion de falsification Procédures Enregistrement Identification, isolement, séparation Information Titulaire/Exploitant ANSM Enquête 35

37 RETOUR Objectif : Gérer les erreurs de commande Dispositions générales : new new Délai de retour Preuve de la commande (incluant la traçabilité au lot: R ) Conditions de retours Intacts (présence de dispositif de sécurité le cas échéant) N ont pas été retirés du marché Acceptation par PR ou délégation 36

38 RETOUR new Cas particulier des médicaments thermosensibles : Manipulation de l emballage isotherme (ouverture, retrait schémas de replacement du produit dans l emballage) Conditions de stockage avant retour à documenter La collecte et le renvoi au distributeur (validation, contrôle) La gestion du produit sur le site de distribution jusqu'à son évaluation 37

39 EXTERNALISATION DES ACTIVITES Donneur d ordre Prestataire Sous traitant Toute autre activité Toute activité couverte par les lignes directrices en matière de BPDG Contrat, cahier des charges Contrat, cahier des charges audit préalable puis régulier 38

40 EXTERNALISATION DES ACTIVITES Règles de sous-traitance «Le sous-traitant doit disposer de locaux et d équipements adéquats, de procédures, de connaissances et de l'expérience nécessaires pour effectuer le travail confié par le donneur d'ordre». new «Le sous-traitant ne doit pas confier, même partiellement, à un tiers le travail que lui a confié le donneur d'ordre, sans l'évaluation des dispositions par celui-ci et son accord préalable et sans un audit du tiers par le donneur d'ordre ou le sous-traitant. Les dispositions prises entre le sous-traitant et un tiers doivent garantir que les informations relatives à l'autorisation de distribution en gros sont disponibles de la même manière qu'elles le seraient entre le donneur d'ordre d'origine et le sous-traitant» 39

41 AUTO-INSPECTION new Auto-inspection rapports Direction Actions correctives préventives 40

42 TRANSPORT Dépositaire Distributeur en gros Transporteur Zones de stockage temporaire 41

43 TRANSPORT Principe La responsabilité du transport incombe au DG expéditeur «- Il incombe au distributeur en gros de protéger les médicaments contre la casse, le frelatage et le vol, et de garantir que les conditions de température sont maintenues dans des limites de température acceptables pendant le transport. - Indépendamment du mode de transport, il doit être possible de prouver que les médicaments n'ont pas été exposés à des conditions risquant de compromettre leur qualité et leur intégrité. Une approche fondée sur le risque doit être suivie lorsqu'il s'agira de planifier le transport.» 42

44 TRANSPORT Cas particuliers new En ce qui concerne les livraisons de médicaments nécessitant des conditions spéciales, tels que des substances stupéfiantes ou psychotropes, le distributeur en gros doit maintenir une chaîne d'approvisionnement sûre et fiable, conformément aux exigences définies par les Etats membres concernés. Des systèmes de contrôle supplémentaires doivent être prévus pour la livraison de ce type de médicaments. En cas de vol, la situation doit être traitée dans le cadre d'un protocole. Obligation de déclaration de vol à l ANSM Stupéfiants (R ) Psychotropes (R ) 43

45 TRANSPORT: Cas particuliers Transport de médicaments thermosensibles Transport camion, camionnette système auto réfrigérant Caisses Isothermes et blocs réfrigérants Qualification de l équipement carte initiale des T métrologie édition des enregistrements Validation Distributeur en gros Communication des données de transport En cas de demande new Destinataire 44

46 MISE EN ŒUVRE DES BPDG Prise en compte du texte européen Direction Inspection ANSM Directeur général ANSM Publication du projet juillet 2013 (enquête publique) Réponses en cours d évaluation Publication du texte fin d année PUBLIC 45

47 MISE EN ŒUVRE DES BPDG Phase pilote ARS Direction Inspection ANSM EMA ARS Bretagne ARS PACA ARS Rhône-Alpes Réalisation de 6 missions septembre / octobre 2013 Autorisation d ouverture Certificat BPDG (EudraGMDP Fréquence des inspections selon le risque Mise en œuvre des inspections BPDG Rédaction d un aide mémoire Adapter le rapport type 46

48 MISE EN ŒUVRE DES BPDG Phase active ARS ANSM Inspection des sites autorisés Délivrance ou mise à jour des AO émission des certificats EudraGMDP 47

49 48

50 Avertissement Lien d intérêt : personnel salarié de l ANSM (opérateur de l Etat). La présente intervention s inscrit dans un strict respect d indépendance et d impartialité de l ANSM vis-à-vis des autres intervenants. Toute utilisation du matériel présenté, doit être soumise à l'approbation préalable de l ANSM. Warning Link of interest: employee of ANSM (State operator). This speech is made under strict compliance with the independence and impartiality of ANSM as regards other speakers. Any further use of this material must be submitted to ANSM prior approval.

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe

La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la  QP Discretion  en Europe La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe Celine Massotte PharmD, MSc. Senior Quality Director, Global Quality Assurance

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL SOLIDARITE - SANTE. Bonnes pratiques. de distribution en gros. des médicaments à usage. humain et des produits mentionnés

BULLETIN OFFICIEL SOLIDARITE - SANTE. Bonnes pratiques. de distribution en gros. des médicaments à usage. humain et des produits mentionnés BULLETIN OFFICIEL SOLIDARITE - SANTE Bonnes pratiques de distribution en gros des médicaments à usage humain et des produits mentionnés à l'article L. 5136-1 du code de la santé publique N 2000/9 bis Bonnes

Plus en détail

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Anne-Sophie Gandubert LP - Métiers de la recherche clinique Hôpital Saint-Antoine Paris le 09 mars 2015 Plan Obligations du

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants dans les essais cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Anne RAISON Chef de l Unité Inspection

Plus en détail

Ruptures d approvisionnement

Ruptures d approvisionnement Ruptures d approvisionnement Analyse et réflexions de l ONP RUPTURES D APPROVISIONNEMENT ANALYSE ET REFLEXIONS DE L ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS Octobre 2012 Les ruptures d approvisionnement en produits

Plus en détail

Proposition de lignes directrices concernant les bonnes pratiques de distribution des dispositifs médicaux marqués CE.

Proposition de lignes directrices concernant les bonnes pratiques de distribution des dispositifs médicaux marqués CE. Proposition de lignes directrices concernant les bonnes pratiques de distribution des dispositifs médicaux marqués CE. Introduction Etant donné qu il n existe pas de lignes directrices pour les distributeurs

Plus en détail

chaine du froid 31 janvier 2013

chaine du froid 31 janvier 2013 Médicaments et chaine du froid 31 janvier 2013 Plan 1 ère partie: les bonnes pratiques en référence au recommandations du conseil de l Ordre 2 ème partie: Expérience du centre hospitalier 2 partie: Expérience

Plus en détail

GUIDE OEA. Guide OEA. opérateur

GUIDE OEA. Guide OEA. opérateur Guide > > Fiche 1 : Pourquoi être certifié? > > Fiche 2 : Les trois types de certificats et leurs critères > > Fiche 3 : La préparation de votre projet > > Fiche 4 : Le questionnaire d auto-évaluation

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Table des matières chronologique volume 1 médicaments

Table des matières chronologique volume 1 médicaments volume 1 médicaments vii Lois - versions consolidées Loi du 15 mai 2007 relative à la répression de la contrefaçon et de la piraterie de droits de propriété intellectuelle........... 3 Chapitre I. Disposition

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

02/05/2010. VI ème journées pharmaceutique du syndicat des pharmaciens d officine de la wilaya d Agadir. Mohamed El Bouhmadi Agadir, le 30 Avril 2010

02/05/2010. VI ème journées pharmaceutique du syndicat des pharmaciens d officine de la wilaya d Agadir. Mohamed El Bouhmadi Agadir, le 30 Avril 2010 VI ème journées pharmaceutique du syndicat des pharmaciens d officine de la wilaya d Agadir Les métiers du Pharmacien dans l Industrie Pharmaceutique Mohamed El Bouhmadi Agadir, le 30 Avril 2010 Pourquoi

Plus en détail

Fiches métiers. Fiches métiers

Fiches métiers. Fiches métiers Fiches métiers Fiches métiers Septembre 2010 EDITO Chers Confrères, Chères Consœurs, La Pharmacie occupe une place primordiale dans le système de santé et le public a besoin de pharmaciens. Attirer les

Plus en détail

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Achats Assurance Qualité Fournisseur Formations Expertises Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Qui sommes-nous? SH Consulting, premier cabinet dédié à l industrie pharmaceutique pour

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

Juridique info. Sommaire. Médicaments. 1 Procédure pour la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Actualités Législatives

Juridique info. Sommaire. Médicaments. 1 Procédure pour la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Actualités Législatives Avril 2009 > numéro 22 Juridique info Le bulletin juridique de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé Sommaire 1 Actualités Législatives 1 Produits biologiques à effet thérapeutique

Plus en détail

Procédures d enregistrement des médicaments

Procédures d enregistrement des médicaments Vie du Médicament Procédures d enregistrement des médicaments Avis scientifiques Essais cliniques ATU Inspections AMM Vigilances Contrôle Veille Sanitaire Procédures d enregistrement Soumission du dossier

Plus en détail

Article 1 er. Code de la santé publique Texte précédent. Nouveau texte. 28/11/2012 Evelyne Pierron Consultants. Article R5121-25

Article 1 er. Code de la santé publique Texte précédent. Nouveau texte. 28/11/2012 Evelyne Pierron Consultants. Article R5121-25 Tableau comparatif Décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis à autorisation de mise sur le marché et à

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Rôle dans le système de gestion de la qualité La gestion de l approvisionnement, la gestion des achats et des stocks est une composante

Plus en détail

Maître Cathie-Rosalie JOLY, ULYS Monsieur Alain BRECKLER, ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS Monsieur Charles RABILLER, PHARMADOMICILE

Maître Cathie-Rosalie JOLY, ULYS Monsieur Alain BRECKLER, ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS Monsieur Charles RABILLER, PHARMADOMICILE CONFÉRENCE DÉJEUNER ULYS, 7 MARS 2013 Intervenants: Maître Cathie-Rosalie JOLY, ULYS Monsieur Alain BRECKLER, ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS Monsieur Charles RABILLER, PHARMADOMICILE 13/03/2013 www.ulys.net

Plus en détail

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Exigences internationales harmonisées pour la certification d un

Plus en détail

SERVICE PHARMACIE PROJET DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE LA PLATE-FORME LOGISTIQUE

SERVICE PHARMACIE PROJET DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE LA PLATE-FORME LOGISTIQUE SERVICE PHARMACIE Jean-Louis LONGUEFOSSE Anne-Marie FORTUNE Géraldine LIGUORI Pharmacien Chef de service Pharmacien Pharmacien contractuel Tel : 0596 59 29 39 Tel : 0596 70 83 20 Tel : 05 96 59 28 62 jllonguefosse@ch-colson.fr

Plus en détail

LA REVISION DE LA LEGISLATION PHARMACEUTIQUE DOCUMENT DE DISCUSSION COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES

LA REVISION DE LA LEGISLATION PHARMACEUTIQUE DOCUMENT DE DISCUSSION COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES Marché unique, environnement législatif, législation verticale Produits pharmaceutiques et cosmétiques Bruxelles, le 22 janvier 2001 F4 LA REVISION

Plus en détail

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance Questions/Réponses Questions faisant suite à la publication du décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis

Plus en détail

Exercice de la responsabilité pharmaceutique en France dans un contexte de globalisation

Exercice de la responsabilité pharmaceutique en France dans un contexte de globalisation Exercice de la responsabilité pharmaceutique en France dans un contexte de globalisation ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE 1 ER AVRIL 2015 PATRICK TURLIER Pharmacien Responsable Glaxo Wellcome Production

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

à la section B SECTION A Pharmaciens de l industrie des médicaments et produits de santé

à la section B SECTION A Pharmaciens de l industrie des médicaments et produits de santé à la section B SECTION A Pharmaciens de l industrie des médicaments et produits de santé JANVIER 2014 Édito Bienvenue à la section B de l Ordre national des pharmaciens Vous êtes garant du respect du Code

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Politique d exécution des ordres

Politique d exécution des ordres Politique d exécution des ordres 01/07/2015 Document public La Banque Postale Asset Management 02/07/2015 Sommaire 1. Informations générales définitions obligations 3 1.1. Contexte 3 1.2. Rappel des textes

Plus en détail

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de la santé Sous-direction politique des produits de santé et de la qualité des pratiques

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE HUMAIN AVEC LEURS REPONSES CORRESPONDANTES 1 Mme S.

Plus en détail

L inspection, une mission aux objectifs et cibles multiples

L inspection, une mission aux objectifs et cibles multiples REPÈRES En 2011, l Agence régionale de santé Rhône-Alpes a réalisé 1029 inspections tous domaines confondus dans les établissements et services de santé et médico-sociaux, ainsi que dans le domaine de

Plus en détail

Pharmacovigilance des Essais cliniques

Pharmacovigilance des Essais cliniques Pharmacovigilance des Essais cliniques Edouard LECHAPTOIS DIU FIEC 22 janvier 2013 1 Introduction S o m m a i r e Eléments de réglementation Définitions Responsabilité des investigateurs / promoteurs Organisation

Plus en détail

GUIDE POUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DE DISPOSITIFS MÉDICAUX SUR MESURE APPLIQUE AU SECTEUR DENTAIRE

GUIDE POUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DE DISPOSITIFS MÉDICAUX SUR MESURE APPLIQUE AU SECTEUR DENTAIRE Actualisation Mai 2012 Direction de l'evaluation des Dispositifs Médicaux Département Surveillance du Marché GUIDE POUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DE DISPOSITIFS MÉDICAUX SUR MESURE APPLIQUE AU SECTEUR DENTAIRE

Plus en détail

Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM?

Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM? Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM? Philippe RUSCH CPP Sud-Est 1 Représentant des CPP à Bruxelles : SANCO «Ad-hoc group on the implementation of the 'Clinical Trials Directive' 2001/20/EC»

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen!

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Commission européenne Entreprises et industrie Table des matières Qu est-ce que le marquage CE? Qu est-ce que le marquage CE? 3 Obligations légales

Plus en détail

Annexe 4 Bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques : Principes généraux 1

Annexe 4 Bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques : Principes généraux 1 Annexe 4 Bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques : Principes généraux 1 Note d introduction Généralités Glossaire Gestion de la qualité dans l industrie pharmaceutique : principes

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail

Pharmacies en ligne :

Pharmacies en ligne : Pharmacies en ligne : Une nouvelle législation pour une meilleure protection des officines et des consommateurs? CONFERENCE DEJEUNER, ULYS Paris, 11 Janvier 2012 Intervenants : - Me Thibault VERBIEST,

Plus en détail

L'opérateur Économique Agréé

L'opérateur Économique Agréé file:///c:/documents%20and%20settings/mbull/bureau/aeo_final%20cs.jpg file:///d:/abartala/monbureau/présentation/aeo_final%20cs.jpg L'opérateur Économique Agréé 1 CLUB DE L'INTERNATIONAL D'AUVERGNE Nouveau

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Conditions d entreprise

Conditions d entreprise 1. Contenu du contrat 1.1. Tout entrepreneur qui exécute des travaux pour le compte de (nommé ci-après BASF) accepte l application de ces conditions générales à l exclusion de ses propres conditions standards.

Plus en détail

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage :

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage : Acquisition d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

PHARMACOVIGILANCE INTRICATIONS DU DROIT DES AFFAIRES AVEC LES REGLEMENTATIONS EUROPEENNE ET NATIONALE

PHARMACOVIGILANCE INTRICATIONS DU DROIT DES AFFAIRES AVEC LES REGLEMENTATIONS EUROPEENNE ET NATIONALE PHARMACOVIGILANCE INTRICATIONS DU DROIT DES AFFAIRES AVEC LES REGLEMENTATIONS EUROPEENNE ET NATIONALE Jean-Paul DEMAREZ Directeur des Vigilances Groupe Pierre FABRE Préambule La réglementation de la pharmacovigilance

Plus en détail

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr Termes et conditions L'achat de produits et de services La Cyber Compagnie

Plus en détail

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB Journées Techniques AFIAP du 14 mai 2013 C. Boveyron D. Dhennin (EDF/CEIDRE) 1 1 - CT du lundi 4 octobre

Plus en détail

Objet Demandes d essais cliniques et soumission des amendements substantiels- nouvelle version de la detailed guidance CT1

Objet Demandes d essais cliniques et soumission des amendements substantiels- nouvelle version de la detailed guidance CT1 DG pré Division R&D VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. NOS RÉF. AFMPS/R&D/ DATE ANNEXE(S) CONTACT TÉL. 02/524.80.00 FAX 02/524.80.01 E-MAIL Circulaire n : A l attention des promoteurs d essais cliniques Objet Demandes

Plus en détail

Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN. Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS)

Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN. Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS) Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS) 13 Mars 2014 Julien Deschamps, PharmD OMS IST/AC GDF-RSO Présentation 1-Activités GAS fondamentales 2-Accès

Plus en détail

LE CERTIFICAT D'ORIGINE (CO)

LE CERTIFICAT D'ORIGINE (CO) LE CERTIFICAT D'ORIGINE (CO) 1. DEFINITION Quoi? Le certificat d origine UE est la carte d identité des marchandises qu il mentionne. Il s agit souvent du pays de fabrication ou plutôt de transformation

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT»

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» 1 ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT DEFINITION DU METIER L assistant commercial import export contribue au développement international durable

Plus en détail

ISO 9001 version 2008

ISO 9001 version 2008 Nîmes le 20/11/08 ISO 9001 version 2008 Principales évolutions Sylvain PORTAL Délégation Languedoc-Roussillon SOMMAIRE LE CONTEXTE LA NORME ISO 9001: 2008 (FDIS) LES MODALITES DE TRANSITION LA NORME ISO

Plus en détail

Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques

Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques Parlons-en... Les directives Directives concernant l'élaboration et l'utilisation des bases de données nationales en

Plus en détail

Amendement de la norme ISO 9001

Amendement de la norme ISO 9001 Amendement de la norme ISO 9001 François BOUCHER AFNOR Normalisation Repris par Claude GIRARD AFNOR Délégation Bretagne Un toilettage? SOMMAIRE Pourquoi une révision de la norme? Ce qui ne change pas Ce

Plus en détail

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Octobre 2012 2 Sommaire Préambule 3 Identification du

Plus en détail

Lignes directrices concernant les contrôles à l importation dans le domaine de la sécurité et de la conformité des produits

Lignes directrices concernant les contrôles à l importation dans le domaine de la sécurité et de la conformité des produits COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Sécurité et sûreté, facilitation des échanges et coordination internationale Protection des citoyens et application des DPI Lignes

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES CMA CGM LOG EN CHIFFRES : Fret Maritime Fret Aérien Tour de Contrôle Entreposage et Distribution Transport Multimodal Hub Avance Gestion des Opérations Douanières Logistique Marine Gestion des Commandes

Plus en détail

La validation des systèmes informatisés en environnement réglementaire

La validation des systèmes informatisés en environnement réglementaire La validation des systèmes informatisés en environnement réglementaire 1 Les raisons de la validation Satisfaction des utilisateurs Vérifier l'adéquation du système / besoins utilisateurs exprimés dans

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA)

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Questions Quand un exportateur doit-il prendre le statut d'exportateur agréé? QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Réponses

Plus en détail

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM Incidence dans les établissements de santé Dominique THIVEAUD Pharmacien CHU Toulouse Président Europharmat Le contexte 2 La refonte de la directive: Points clés: Evaluation

Plus en détail

CAP Employé de vente spécialisé REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES CHAMP D ACTIVITÉ

CAP Employé de vente spécialisé REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES CHAMP D ACTIVITÉ REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES CHAMP D ACTIVITÉ 1.1. DÉFINITION En point de vente spécialisé, le titulaire de ce CAP accueille et informe le client. Il présente les caractéristiques techniques

Plus en détail

Vu le décret présidentiel n 2014-145 du 28 Joumada Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant nomination du Premier ministre;

Vu le décret présidentiel n 2014-145 du 28 Joumada Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant nomination du Premier ministre; Décret exécutif n 2015-87 du 20 Joumada El Oula 1436 correspondant au 11 mars 2015 définissant le montant et les modalités d'octroi de subvention pour sujétion imposée par l'etat pour l'importation et

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Définition : Gestion de la Chaine Logistique «Supply Chain Management» ou «La gestion de la chaîne logistique» est fait l'activité consistant à

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON de la société KULLEN GmbH & Co KG, Reutlingen 1. Conditions générales 1.1 Nous n assumons les commandes et livraisons en tout genre que conformément aux clauses

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ AGENCE FRANÇAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ Bonnes pratiques de fabrication Bulletin officiel N o 2011/8 bis Fascicule spécial MINISTÈRE

Plus en détail

INSPECTION DES SITES DE PRÉLEVEMENT DE TISSUS ET DE CELLULES AINSI QUE DES ÉTABLISSEMENTS DE TISSUS

INSPECTION DES SITES DE PRÉLEVEMENT DE TISSUS ET DE CELLULES AINSI QUE DES ÉTABLISSEMENTS DE TISSUS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Santé publique et évaluation des risques Législation en matière de santé et questions internationales INSPECTION DES SITES DE PRÉLEVEMENT

Plus en détail

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004)

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à destination des fournisseurs QSL (Contrat

Plus en détail