Un toit. pour tous. numéro 426. notre ville. Dossier Logement. Transports. Journée Mordacsde la femme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un toit. pour tous. numéro 426. notre ville. www.champigny94.fr. Dossier Logement. Transports. Journée Mordacsde la femme"

Transcription

1 mars 2011 numéro 426 Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne notre ville ISSN prix 1,52 - n MARS 2011 Un toit Dossier Logement pour tous Transports LE MÉTRO ARRIVE! Journée Mordacsde la femme NUMÉRO Vers un nouveau SPÉCIAL centre commercial

2 Hall d exposition de près de 200m 2 Études Conseils Réalisation de projets et devis gratuits pour cuisines, salles de bains, rangements Horaires d ouverture : du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h 22, rue du Pont de Créteil Saint-Maur-des-Fossés

3 édito us d info sur ww.champigny94.fr Jogood Pour une réforme fiscale qui corrige les inégalités sociales agenda du maire et de municipalité Mardi 1 er mars Syndicat mixte Paris Métropole : réunion du Bureau exécutif Jeudi 3 mars Syndicat mixte Paris Métropole : commission déplacements, transports en commun Samedi 5 mars Pose symbolique du 1 er rail de la future gare en centre-ville 161, avenue Roger-Salengro Mardi 8 mars Conseil départemental de l Accès au droit Journée internationale des droits des Femmes 19h Gymnase Pascal-Tabanelli Vendredi 11 mars Syndicat mixte Paris Métropole : réunion du Comité syndical Réunion avec le chargé de mission du ministre, les maires de Bry et Villiers au sujet de la future gare Bry/Villiers/Champigny Dimanche 13 mars Fest Noz de l Amicale des Bretons Restaurant du Martin Pêcheur Mardi 15 mars Syndicat mixte Paris Métropole : réunion du Bureau Devant l hôtel Matignon le 25 janvier, élus et citoyens sont venus de plusieurs villes, dont Champigny, pour dire Non à l asphyxie des finances publiques. JOGOOD Mercredi 16 mars Conseil municipal 20h30 Salle du conseil municipal Dimanches 20 et 27 mars 1 er et 2 e tours des élections cantonales Canton Champigny-centre Mercredi 30 mars Réunion du Conseil de surveillance du Centre hospitalier intercommunal de Créteil Samedi 2 avril Représentation de la Ville à l inauguration de l hébergement de la Maison d accueil spécialisée sise au : 31 bis, rue Albert-Darmont Avec vous, la municipalité de Champigny se mobilise face au diktat du gouvernement qui tente de compenser les déficits de l Etat par une austérité sévère imposée aux collectivités. La baisse successive des dotations aux collectivités locales et la décision de les geler pendant trois ans, couplées à la suppression de la taxe professionnelle, placent les communes face à des choix insupportables. Soit elles réduisent les services publics et, à leur corps défendant, relayent l austérité gouvernementale et européenne, soit elles augmentent les impôts sur les ménages déjà durement touchés par la crise, soit elles remettent en cause les objectifs et les engagements construits ensemble, notamment ici, lors des Rencontres citoyennes. Le 25 janvier, une large délégation campinoise composée d élus, de personnels territoriaux et de citoyens a participé à la manifestation organisée devant Matignon pour exiger de l Etat les dotations qu il doit à notre Ville depuis 2004 (6,5 millions d euros). Le Premier ministre a refusé tout dialogue et nous impose de voter un budget 2011 très contraint. Pourtant, les moyens financiers existent! Depuis 2006, 236 milliards ont été versés par les entreprises aux actionnaires. Les plus riches ont bénéficié de 70 milliards de baisses d impôts et maintenant le gouvernement parle de supprimer l impôt sur la fortune (ISF). Sans oublier que 400 milliards ont été trouvés et réinjectés dans les banques en pure perte. Autant d argent perdu par l Etat qui aurait pu servir pour répondre aux besoins des services publics locaux. C est cela qu il faut changer par une réforme fiscale qui corrige les inégalités sociales et dont le produit fiscal pèserait moins sur la consommation des ménages. On pourrait taxer les produits financiers et créer un pôle public financier qui agirait sur les institutions financières et ferait reculer la spéculation. Il accompagnerait les investissements utiles, notamment à la formation et à l emploi, au logement et aux transports en commun. D autres communes, conseils généraux et régionaux réagissent aussi. Nous ne renonçons pas aux choix de justice sociale. Je vous propose de poursuivre le débat et la mobilisation pour la reconquête de moyens et de droits pour les services publics locaux si essentiels à la vie quotidienne du plus grand nombre. Dominique Adenot Maire de Champigny-sur-Marne

4 Retrouvez votre agenda w DIDIER RULLIER Un toit pour tous! GRAND PARIS EXPRESS P. 8 Le métro arrive! DIDIER RULLIER Plus de soixante ans de droit au logement à la crise et au désengagement croissant d se mobilise sans relâche! Son ambition : les Campinois de se loger dans les meill ANJA D.R. ANJA CONSTRUCTION VESTIAIRES DE RUGBY P. 14 D.R. TÉLÉVISION NUMÉRIQUE NOUVELLE ÈRE P. 23 ANJA JOURNÉE DE LA FEMME P. 11 ÉGALITÉ AU TRAVAIL ATELIERS D ARTISTES P. 34 poussez LA PORTE

5 sommaire A l occasion de la Journée internationale, le 8 mars, découvrez ce numéro spécial, largement dédié aux femmes. Quartiers centre de loisirs p. 24 Bonnes journées échos Le mois de janvier en images Actualité GRAND PARIS EXPRESS p. 8 LE MÉTRO ARRIVE! plant/tremblay p. 26 «Mieux d école» maroc/fourchette/polangis p. 27 L Histoire en héritage bois-l abbé/cœuilly p. 28 Ces femmes, nos héroïnes Mordacs p. 29 Echanger, créer, participer rès? Face Champigny re à tous onditions. P. 17 Citoyenneté p. 10 Elections cantonales JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES p. 11 ÉGALITÉ au travail CHU HENRI-MONDOR p. 12 Alerte cardiaque tunisie p. 13 Le cœur des femmes Travaux Équipement p. 14 Vestiaires de rugby construction p. 15 Station anti-crue Dossier logement p. 17 Un toit pour tous! Info- citoyens télévision numérique terrestre (tnt) p. 23 Nouvelle ère SORTIR Au centre de votre magazine Retrouvez votre agenda! Portrait julie beaudouin p. 31 Il était une fois dans l Est Loisirs animations p. 32 On y danse, on y danse tir à l arc p. 33 Petits Robins du Bois Ateliers d artistes p. 34 Poussez la porte louise michel p. 35 Plus grande qu un héros Tribunes libres L expression des groupes politiques p. 36 Services p. 38 numéros pratiques, état civil, santé, nouvelles entreprises Retrouvez toutes les infos sur Internet CENTRE DE LOISIRS BONNES JOURNÉES P. 24 Champigny notre ville Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni Champigny-sur-Marne. Tél. : Fax : Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-sur-Marne. Direction : Annie Lyonnaz. Direction de la publication : Dominique Adenot. Chargé des publications : Nicolas Roger. Rédaction en chef : Béatrice Lovisa. Rédaction : Sandrine Becker, Laurence Doyen, Sophie Durat, Corinne Binesti, Jean-Michel Véry. Secrétariat de rédaction : Jean-Michel Véry. Photos : Didier Rullier, Jean-Pierre Persico,virginie hellot, Jogood, Anja. Couverture : Didier Rullier. Direction artistique : Nicolas Vagner. Création : Vincent Dulau. Maquette : Nadia Vimard, Hélène Leclerc, Gérard Macchi. Publicité : Médias & Publicité (Jérôme Piron) Photogravure : Mac Graphic. Impression : ETC INN. Nombre d exemplaires : Imprimé sur papier certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement.

6 Un nom pour un autre Une coquille s est glissée dans notre numéro du mois dernier. Sur l article consacré aux vœux, il fallait lire Claude Huet, directeur d IDF-Habitat, et non président, fonction assurée par Maurice Ouzoulias. Cent bougies Mardi 25 janvier PAR LAURENCE DOYEN PHOTOS : DIDIER RULLIER, JOGOOD, ANJA Tous à Matignon Une centaine d élus, dont le maire de Champigny, des personnels territoriaux et des habitants se rassemblent devant l hôtel Matignon. Ils dénoncent l étranglement des collectivités locales et exigent des ressources nouvelles pour les services publics locaux. Face à la surdité du Premier ministre, qui n a pas reçu la délégation, la résistance des collectivités s intensifie. Forum des métiers et de l orientation visiteurs se rendent au gymnase Pascal-Tabanelli. Ce rendez-vous s étoffe au fil des ans avec, pour la première fois cette année, les universités Paris XII et Marnela-Vallée. Lycées campinois, partenaires institutionnels et quelques écoles supérieures étaient aussi de la partie. Jeudi 27 e Mercredi 26 janvier Mercredi 16 février, à la résidence Joseph- Guittard, Marie-Thérèse Marandin fêtait sa centième année. Elle a reçu pour l occasion la visite de l adjoint Claude Gascard venu lui offrir un bouquet de fleurs et une bouteille de champagne au nom de la municipalité. Délégation Le maire, Dominique Adenot, et l adjoint Gilles Desseigne, reçoivent une délégation copte (chrétiens d Egypte) de Champigny et du Val-de-Marne. Le patriarche, le père Ephraim El Baramoussy, a témoigné de la colère et de l émotion suscités par les attentats criminels du 30 décembre contre la communauté copte à Alexandrie. Autre marque de soutien et de solidarité avec le peuple égyptien, le maire a également participé le 5 février à la manifestation parisienne qui réclamait le départ du dictateur Moubarak.

7 edi 28 janvier Du jeudi 17 au jeudi 24 février Les aînés à la fête Gymnase Tabanelli, cinq dates de banquet sont proposées par le centre communal d action sociale et la ville aux plus de 60 ans. Après l accueil officiel, un déjeuner soigné attend les convives. Enfin, au dessert, place à la danse avec l orchestre D Branché de Didier Couturier. Plus d échos sur Prévention routière Jeudi 17 février La Poste Suite à la suppression de six tournées de facteurs sur notre ville, une délégation de postiers, d usagers et d élus municipaux, emmenée par le premier adjoint Christian Fautré, a rencontré le directeur départemental de la Poste. Ecoutés mais non entendus, les participants poursuivent la mobilisation. Pas moins de habitants ont déjà signé la pétition en circulation. Dimanche 6 février Clap de fin Accueillants, artistes et spectateurs se retrouvent au centre Gérard-Philipe pour clore le festival des Petites Formes. Au programme : le spectacle détonnant Slips inside par les Okidok, clowns en peignoir et chaussons. Petites formes ardi er février uvelle Marianne réée par Michel ostiou, cette Marianne volutionnaire est dévoilée ficiellement dans la salle conseil. Fabriqué par ntreprise campinoise BFP indar, ce buste de plexiglas carne l esprit de lutte et diversité de la Ville. Le éré tricolore, traversant le cle, symbolise l énergie de arianne qui nourrit le sol publicain. Mardi 8 février Devoir de mémoire Sur le parvis de l ancienne mairie, une délégation conjointe de la municipalité, l union locale CGT et du Parti communiste rend hommage aux victimes du massacre du métro Charonne. Le 8 février 1962, ces neuf personnes avaient participé à une manifestation contre l OAS et contre la guerre d Algérie, durement réprimée par la préfecture de Paris.

8 l événement Deux stations de métro à Champigny sont inscrites au projet Grand Paris Express. Une belle victoire pour la Ville, et une grande avancée pour les milliers d usagers campinois qui souffrent chaque jour de transports saturés et de dessertes insuffisantes. En coulisse Départs symboliques - Le 5 mars, à 11 heures, le maire de Champigny, Dominique Adenot, invite les Campinois à la pose symbolique du premier rail de la future gare de Champignycentre. Rendez-vous est donné devant le Centre technique des infrastructures au 161, avenue Roger-Salengro. Christian Favier, président du conseil général sera présent. - Le 10 février dernier, de nombreux citoyens et élus Val-de-Marnais étaient venus assister à la pose symbolique du premier rail d Orbival, à la Maison départementale des syndicats de Créteil.

9 Après des années de préparation et de mobilisation, plusieurs mois de débat public, le tracé du métro francilien trouve sa voie. Fin janvier, Région et Etat se sont entendus sur un projet commun qui prévoit l implantation de deux gares à Champigny. Par BÉATRICE LOVISA, photos didier rullier Grand Paris Express Le métro arrive! près le métro parisien, voici A le métro francilien!... Le plus grand effort réalisé depuis le début du XX e siècle en terme de transports collectifs en Ile-de-France. Les deux projets de métro en rocade présentés à la population ne font plus qu un. Le «Réseau du Grand Paris» porté par l Etat et «Arc Express» par la Région ont fusionné, fin janvier, pour donner naissance au «Grand Paris Express». Dans notre secteur, le projet reprend intégralement le tracé Orbival, défendu de longue date par les habitants et les élus Val-de-Marnais. «On peut se féliciter d avoir été entendus», confie le maire, Dominique Adenot, qui avait soutenu cette version lors du débat public campinois. Pour Champigny, c est une grande avancée. Située sur le passage de l Arc sud-est de la future ligne de métro automatique - qui desservira Noisy/Champs-sur-Marne -, notre ville bénéficiera de l implantation de deux gares. La première accueillera les voyageurs au centre de la ville, à l emplacement actuel du garage municipal, rue Roger-Salengro, en face de la rue de la Plage. La seconde se situera à l intersection des villes de Champigny, Villiers et Bry. Ainsi, l ensemble des Campinois, quel que soit leur quartier d habitation, se déplaceront plus facilement de banlieue à banlieue, gagneront du temps sans subir les embouteillages, sans détour par Paris en transports en commun. Un atout majeur pour tous et une promesse aussi en termes de développement économique, d emploi, de logement : plusieurs milliers de mètres carrés d activité, des centaines d appartements, des commerces, des équipements seront prévus dans le périmètre des stations. Des zones d aménagement permettront de donner une cohérence au pourtour des gares et la municipalité veillera à ce qu elles puissent profiter à tous. En plus des deux gares, Champigny pourrait accueillir un atelier de stockage des trains et de maintenance. Ce pôle induirait la création de quelque 200 emplois. Ces perspectives de développement vont permettre à «Champigny de prendre toute sa place dans l Est Perspective du projet parisien et, ce, grâce à la volonté collective», se réjouit le maire Dominique Adenot. Des questions en suspens Si l essentiel du tracé semble aujourd hui acté, le projet finalisé sera présenté fin mars. L Etat devra ensuite l entériner. C est le passage au Conseil d Etat, en juin, qui signera sa validation définitive. D ici là, des points restent en débat. La seconde liaison à l est vers Val-de-Fontenay, soutenue par les Campinois, n est pas encore arrêtée. Quant au tracé par Saclay, voulu par l Etat mais refusé par la Région, il constitue le point de désaccord majeur entre les deux parties. En outre, la question du financement des travaux de la ligne - 32 milliards d euros - n est pas encore complètement tranchée. La municipalité sera, par ailleurs, particulièrement vigilante au coût supporté par les usagers au regard des hausses importantes du prix du ticket programmées. Un cadre devra également être fixé sur le financement des aménagements urbains et des équipements publics. L Etat prétendait, au départ, valoriser les zones des gares en qualité d aménageur, mais ce sera finalement aux villes de s en charger. Elles devront donc être accompagnées dans cet effort financier. Les échéances? Champigny pourrait être le point de départ du chantier du métro francilien à l horizon Son implication, le travail mené par l association Orbival et les études menées par la Société du Grand Paris en font un des secteurs les plus avancés. Toutefois, l attention des citoyens, comme celle des élus, reste toujours d actualité pour que la mise en application du tracé aboutisse dans les temps. Ce projet nous appartient aussi, il est le fruit de notre mobilisation. La CNDP (1) a d ailleurs souligné «le souci du public d un projet commun d évolution des modes de transport collectif en Ile-de-France». L histoire est en marche, l aventure du rail à l Est vient d ouvrir une nouvelle page... (1) Commission nationale du débat public

10 Séjours municipaux Vacances d été D.R. Les inscriptions pour les séjours débuteront le lundi 14 mars à l accueil enfance en mairie et dans les mairies annexes. Au programme : «Camp Rock s» pour les 9/12 ans à Flumet dans les Alpes, «Concept 14/15» à Argelès-sur-Mer (Pyrénées- Orientales), et c est une nouveauté : «Serandon» (6/9 ans) et «Graines d artistes» (8/9 ans) à Oléron en Charente-Maritime. Pour les vacances familiales, les inscriptions se feront à partir du mardi 15, du lundi au jeudi (9h-12h et 14h-18h) au service vacances. Destination Flumet en Savoie, du 30/06 au 13/07. Entraide Recherches de bénévoles Economies d énergie Heure d été Dimanche 27 mars à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Pensez à avancer vos montres! Ce passage à l heure d été est instauré en France depuis 1975 pour diminuer les besoins en éclairage. Il permet d économiser 1,2 ou 1,3 million de mégawatts heure par an dans notre pays. L heure d été est aujourd hui généralisée à toute l Union européenne. Mais ça ne dispense pas d éteindre les lumières quand vous quittez une pièce! Solidarité Braderie et loto Le Secours populaire du Val-de- Marne organise une braderie, les 5 et 6 mars de 10 heures à 17 heures, dans ses locaux campinois. Des milliers d articles seront proposés au public contre une participation solidaire. Les fonds récoltés seront reversés au Secours populaire. Cette braderie sera suivie, le 2 avril à 19 heures, d un loto géant, avec pas moins de quarante lots à gagner : vaisselle, électroménager 19, rue de l Eglise, ou - Le comité du Val-de-Marne de la Ligue contre le cancer cherche des bénévoles pour écouter et accompagner les malades en milieu hospitalier (Henri-Mondor, Créteil et Bicêtre). Contact : Mme Ringeard au ou L association S.O.S Amitié lance un appel pour de nouveaux bénévoles écoutants. Si vous êtes intéressé, faites-vous connaître au ou par mail VIRGINIE HELLOT Citoyenneté Elections cantonales Dimanches 20 et 27 mars prochains, le canton Champigny-sur-Marne Centre élira son conseiller général. Cet élu local met en œuvre la politique du Département du Val-de-Marne. Elles sont souvent considérées, à tort, comme des élections mineures. Pourtant, les cantonales concernent nombre de secteurs qui influent directement sur notre quotidien : voiries, transport scolaire, collèges, aide sociale... de nombreuses actions mise en œuvre du Département. Ses représentants, les conseillers généraux, sont élus pour une durée de six ans dans leur circonscription électorale appelée canton. Leur renouvellement s effectue par moitié tous les trois ans. Pour Champigny, sur les quatre Un canton sur quatre est en renouvellement à Champigny. cantons de la Ville (1), seul le Centre est en renouvellement, soit les bureaux de vote allant des numéros 11 à 23. Le vote se fait de 8 heures à 20 heures, avec une carte électorale (nécessaire, mais pas obligatoire) et une pièce d identité. Carte électorale perdue? La pièce d identité fait l affaire et le site Internet de la Ville peut vous aider, si besoin, à retrouver l adresse de votre bureau de vote (2). (1) Champigny-sur-Marne Centre, Champignysur-Marne Est, Champigny-sur-Marne Ouest et Bry-sur-Marne. (2) / rubrique «Vie citoyenne», onglet «Voter à Champigny». le chiffre du mois Campinois (sur un total de votants inscrits sur les listes électorales) éliront leur conseiller général dans le canton de Champigny Centre. JEAN-PIERRE PERSICO

11 ... infopratique! Initiative Journée internationale de la femme --> Mardi 8 mars à 19h30 salle Pascal-Tabanelli, en présence du maire, Dominique Adenot, et de Mme Isabel Flores-Racmachers, maire adjointe chargée des Droits de la femme. --> Projection d une vidéo sur l égalité professionnelle d agents municipaux, femmes et hommes, exerçant dans un métier dit «de sexe opposé». --> Table ronde «Les métiers de la fonction publique territoriale ont-ils un sexe?» avec un spécialiste de l égalité professionnelle. Les métiers ont-ils un sexe? Il est temps de balayer les idées reçues, comme ces deux agents municipaux, fiers de leur travail : Michèle Aulagne, serrurière Journée internationale des femmes égalité au travail L activité des femmes serait-elle freinée, plafonnée, mal rémunérée? La question se pose encore en 2011 pour les salariées de la fonction publique et du privé. Champigny ouvre le débat pour la 101 e Journée internationale des droits des femmes. Journée internationale des droits des femmes : «un mal nécessaire» affirment certains. D autres y voient l occasion d une attention particulière, se remémorant soudain la poésie d Aragon : «La femme est l avenir de l homme» Certes! Mais les problématiques restent ancrées dans le quotidien, comme celle de l inégalité salariale, encore au goût du jour. Goût amer rehaussé de quelques chiffres qui parlent : quatre salariés à temps partiel sur cinq sont des femmes, elles touchent 27 % de moins que les hommes (1) et, même à postes et niveaux de qualification équivalents, gagnent toujours 10 % de moins. Le syndrome «plafond de verre» (2) fait de la résistance, les femmes peinent à endosser des postes de direction, dans le public et le privé : 18 % de femmes dans la fonction publique territoriale (3) ; les troisquarts des cadres sont des hommes dans les petites entreprises. C est vrai, les femmes accèdent de plus en plus à l emploi, mais pas dans les mêmes conditions que les hommes : championnes du temps partiel et des emplois non qualifiés, elles restent concentrées dans des métiers dits féminins (agents d entretien, enseignantes, infirmières ) Pourquoi? Les difficultés à conjuguer maternité et vie professionnelle perdurent, les tâches domestiques sont toujours assurées à 80 % par les femmes, les obligeant à une double journée de travail et à freiner leur trajectoire professionnelle Toutefois, est-il nécessaire d ériger la parité en doctrine? Ou suffit-il simplement de valoriser les compétences de chacun hors genre, en toute équité? La question du genre Champigny s empare de la problématique des femmes et du travail en toute transparence. «L engagement pris par la municipalité en signant, en 2010, la Charte européenne pour l égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale, continue sa progression : au sein de la mairie, vers les jeunes, les associations, les entreprises de Champigny...», informe Isabel Flores-Racmachers, maire adjointe chargée des Droits de la femme. Soucieuse de l égalité hommes-femmes, la Ville a souhaité faire de cette et Jérémie Cordoval, auxiliaire de puériculture à la crèche Françoise-Dolto. 101 e Journée internationale des droits de la femme, un temps fort pour faire avancer la question de l égalité professionnelle. Un débat invite les Campinois à s exprimer sur le «genre» professionnel. Car, «faire évoluer cette journée sans oublier ce qu elle symbolise comme lutte du passé, du présent et de l avenir est une priorité», souligne la maire adjointe. Sophie Durat, PHOTOS ANJA 1. Tous temps de travail confondus. 2. Difficulté pour les femmes, les personnes issues de l immigration et les personnes handicapées d accéder aux fonctions de direction. 3. Contre 66 % de femmes pour le personnel communal. Une parité qui se retrouve sur l ensemble des catégories de personnel avec 903 femmes pour 476 hommes (2009). Sources : ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale, Le Monde.

12 Près de 300 personnes, dont le maire Dominique Adenot (au centre), ont manifesté, le 10 février, devant le CHU pour la sauvegarde du service de chirurgie cardiaque. CHU Henri-Mondor Alerte cardiaque Le 26 janvier, l annonce de la fermeture du service de chirurgie cardiaque du CHU Henri-Mondor, à Créteil, a suscité émotion et réactions. Personnel, élus, citoyens se mobilisent. Après avoir fait la promesse de sauvegarder le service de chirurgie cardiaque à l hôpital Henri-Mondor de Créteil, le directeur de l Agence régionale de santé (ARS), Claude Evin, fait marche arrière. Cette annonce a provoqué un tollé général qui a mobilisé le conseil municipal pour une déclaration, sous forme de vœu, adoptée à l unanimité. Car, c est la santé de tout un bassin de population qui est mise à mal. Soit près de 1,5 million habitants : du Val-de-Marne, de Seine-et-Marne et de l Essonne. Il faudrait désormais se rendre à la Pitié-Salpêtrière (Paris XIII e ) pour bénéficier du même type de soins. Une fermeture incompréhensible quand on sait que ce service est un pôle de recherche de tout premier plan et qu il ne présente pas de déficit, bien au contraire. Ses recettes assurent au reste de l établissement une garantie de bon fonctionnement et, plus encore, la formation du personnel soignant. Une volonté politique d économie à court terme qui a mobilisé devant le CHU, le jeudi 10 février, la population, les élus, les usagers et les professionnels, en présence de Dominique Adenot. Le président du conseil général, Christian Favier, et l ensemble des conseillers généraux leur ont apporté leur soutien. Car, avec 600 interventions par an, Henri- Mondor est le seul service de chirurgie cardiaque de tout l Est Francilien. Par ailleurs, une inquiétude plane également sur l hôpital Chenevier, à Créteil Jean-Michel Véry, photo didier rullier DIDIER RULLIER Besoin d aides S.O.S enfance La petite Alda est atteinte de troubles autistiques. A 4 ans, elle n est plus prioritaire dans les structures spécialisées. Or, sa maman veut abolument l aider à progresser vers une vie normale. Elle a donc aujourd hui besoin de bénévoles pour mettre en place la méthode des 3i (intensive, individualisée et interactive). Vous aimez les enfants? Vous êtes disponible une heure par semaine? Aidez-les. Aucune expérience du handicap Loto Coup de jeune n est nécessaire. C est votre dynamisme et votre affection qui aideront peu à peu Alda, par le jeu, à sortir de sa bulle et à être autonome. Le programme est coordonné et suivi par des psychologues de l association Autisme espoir vers l école (www.autisme-espoir.org). Une réunion avec les bénévoles est prévue en mars. Pour contacter la maman d Alda : ou Le service Jeunesse de la Ville organise le 25 mars, salle Jean-Morlet de 19h30 à 23 heures, un loto ouvert à tous. Chaque jeune devra être accompagné d un adulte et réciproquement. Une carte pour 0,50, les 3 pour 1. Bonne chance à tous! Bus 308 L emploi sur toute la ligne Vous avez un projet de création d activité? Vous souhaitez obtenir de l information sur l emploi, l alternance, l apprentissage? C est l objectif du comité d axe social du bus 308, une opération pilotée par le conseil général du Val-de-Marne. A Champigny, le 308 sera sur la place du Marché du Bois-l Abbé le jeudi 31 mars, de 10 heures à 17 heures, avec en point d orgue la création d entreprise (de l idée au projet) et le vendredi 1 er avril sur le thème de l apprentissage (pour qui? pour quoi?). De l information dans le bus et des tables rondes animées, entre autres, par les services de la Ville. Pour en savoir plus :

13 ... Parole de Les femmes tunisiennes ont défilé pacifiquement pendant des jours pour faire tomber le pouvoir en place. Tunisie Le cœur des femmes Qu on l appelle révolution de jasmin ou révolte populaire,la réalité historique est là. En janvier, le peuple tunisien a fait bouger son pays. En tête de cortèges : des femmes. Regards d ici à là-bas... CD, dégage». C est sous «R ce slogan, hostile au pouvoir en place, qu ont défilé des milliers de femmes tunisiennes, à Douz, à Tunis et, bien sûr, à Sidi Bouziz, là où s est immolé, le 17 décembre, Mohamed Bouazizi, symbole de cette «révolution de jasmin». Le 17 janvier, dans un communiqué (1), le maire, Dominique Adenot, exprimait sa solidarité avec le peuple tunisien en ces termes : «Grands espoirs, grands défis». Rabia Ghoul, 46 ans, franco-tunisienne et formatrice-coordinatrice à l Office des migrants depuis dix-huit ans, revient sur les événements : «Nous D.R. avons surtout vécu cette révolution par les réseaux sociaux. Avant le 14 janvier, date du départ de Ben Ali, nous parlions en langage codé au téléphone, aujourd hui, c est la liberté! C est un mouvement spontané qui a dépassé les politiques. Le peuple n avait plus rien à perdre et la corruption devenait insupportable». Beaucoup ont été surpris par la rapidité de cette prise de pouvoir populaire. Certains ont eu peur pour leur famille sur place, mais le sentiment majoritaire, en particulier pour les femmes, demeure la fierté. Fières, parce qu elles ont le sentiment d avoir participé à cette révolution par procuration, par sœurs interposées. Fières aussi, parce que là-bas, les femmes ont joué un rôle prépondérant, voire inédit, dans un pays du Maghreb. Nadia Abichou, campinoise de 32 ans, confirme : «Nous n imaginions pas que ce soit possible. Au début, nous avons eu peur, mais très vite le sentiment d euphorie nous a emporté. J ai d ailleurs participé aux manifestations parisiennes. Pour moi, ce qui s est passé en Tunisie a valeur d exemple pour le reste du monde arabe». Il faudra du temps pour que la démocratie se mette en place, mais l espoir est de mise :«J ai été bercée par la laïcité et les femmes ont toujours été présentes dans les luttes en Tunisie. Nous tenons à nos acquis et nous espérons aller au-delà», reprend Rabia Ghoul. Originaire de Zarzis, elle est arri- «Pendant la révolution, la presse étrangère était interdite. Pour avoir des informations sur ce qui se passait sur place, nous allions sur les réseaux sociaux. Le slogan le plus utilisé était : liberté!» Rabia Ghoul, formatrice-coordinatrice à l Office des migrants. vée en France en même temps que Ben Ali arrivait au pouvoir en Tunisie. Pour faire ses études, mais aussi à la recherche de la liberté d expression qui lui faisait défaut au pays. Pendant ce temps, Ben Ali, lui, s est noyé dans la corruption, alors que son peuple était assoiffé de démocratie, de liberté, de dignité. «Cette révolution s est faite par le peuple, sans appui fort de la communauté internationale. Le monde arabe va changer et je crois que ce qui se passe en Egypte n est qu un début», souligne Rabia. Et quand on lui demande si elle compte retourner en Tunisie, la réponse est sans appel : «Je compte bien y aller pour voter!». Jean-Michel Véry (1) «Solidarité et liberté pour le peuple tunisien», communiqué de Dominique Adenot, à lire sur

14 Construction PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : JOGOOD Perspective du projet avis d expert Par le chemin d Exploitation, les camions de chantier arrivent sur les pelouses du complexe sportif Nelson-Mandela au Plateau. L heure est à la préparation du sol afin de créer les fondations des nouveaux vestiaires. Des micro-pieux pour assurer une assise correcte au bâtiment. Cette technique s affranchit de la nature des sols en place, constitués sur plusieurs mètres d épaisseur de remblais de mavaise qualité. Commencée le 7 février, cette étape préparatoire dure jusqu à la mi-mars environ. Une dalle sera ensuite coulée sur laquelle commenceront les travaux de maçonnerie. Pendant quatre ou cinq semaines, les monteurs installeront la structure Un bâtiment de plain-pied et des prestations de qualité caractérisent ces nouveaux vestiaires. Vestiaires de rugby et la couverture. Les différents corps d Etat (plomberie, carrelage, électricité...) prendront ensuite le relais pour finaliser. D une superficie de 359 m 2, ce bâtiment de plain-pied remplace les anciens vestiaires détruits en l année dernière pour vétusté. Il comprend quatre vestiaires (soit deux de plus que l ancienne version) avec : douches collectives, un vestiaire arbitre, un club house, un bureau du club et deux locaux de rangement. Ces structures en cours modulaires seront habillées d un bardage en bois. Ce chantier, entièrement clos en fin de journée et les week-ends, est conçu pour limiter au maximum les nuisances pour les riverains. Il sera terminé à la fin du printemps. Les palissades laisseront enfin place à des locaux flambants neufs pour les rugbymen du Red Star Club de Champigny. Qui : la Ville Quand : jusque juin 2011 Combien : euros TTC «Dans son cahier des charges, la Ville a voulu des qualités de matériaux supérieures à la moyenne. Ils vieilliront bien, seront faciles d entretien et permettront donc de réaliser des économies. Ainsi le «red cedar» utilisé pour le bardage extérieur des vestiaires est un bois réputé pour ses qualités imputrescibles. Il supporte toutes les agressions extérieures : l humidité, le vent, le soleil.» Philippe Aubin Responsable régional de Dassé Construction, entreprise générale

15 le chiffre du mois Construction 36 écoles maternelles et élémentaires, sont à la charge de la Ville. En bref Voirie Rue J.-Solomon L étanchéité de cette voie a été refaite à neuf, avec une nouvelle couche d enrobé coulée en février. Mais les intempéries ont retardé la livraison du chantier. Si le climat le permet, le carrefour avec la rue Rodin devrait être ouvert aux voitures début mars et aux bus mi-mars. Qui : la Ville Quand : jusque mars 2011 Combien : e toutes dépenses confondues Voirie en cours fait Rue du Bois-l Abbé L installation des nouvelles pompes au carrefour de la rue de la Plage et du quai Gallieni. Station anti-crue Rue de la Plage, le long du talus SNCF, première étape terminée pour la nouvelle station anti-crue. Les locaux techniques sont en place, bientôt prêts à abriter une capacité de pompage de litres par seconde (1). Malgré les intempéries, les professionnels du chantier ont respecté leurs délais. L hiver aura pourtant nécessité l installation de deux pompes provisoires pour protéger les riverains d un risque de crue. Reste maintenant à installer les six pompes définitives et à procéder aux essais techniques pour relier l installation automatisée au PC de Maisons-Alfort. Les derniers aménagements sont déjà engagés : habillage des bâtiments, installation de la toiture végétalisée, création d espaces paysagers. Viendra ensuite le temps des travaux de voirie, au carrefour de la rue de la Plage et du quai Gallieni, qui entraîneront des restrictions de circulation sur les quais, avec signalisations à respecter. (1) Au lieu de 420/s auparavant. Qui : le Département Quand : jusque fin avril Combien : 10 millions e en cours Les derniers réaménagements se sont déroulés en février (notre photo) pour une réouverture à la fin du mois. Elle offre un cadre plus agréable à tous les usagers avec une circulation à double sens, le passage du bus 208, des aménagements cyclables, un stationnement et des espaces publics réorganisés comprenant de nouveaux arbres d alignement. Qui : le Département Combien : 2,9 millions d euros avec subventions de la Région et de l Etat Eau potable Tremblay fait Entre le parc interdépartemental du Tremblay et l autoroute A4, plusieurs interdictions de stationner et déviations temporaires ont perturbé la vie des riverains. Il s agissait du remplacement des canalisations d eau potable en plomb. Celles-ci sont désormais en PEHD (polyéthylène haute densité) conformément aux normes en vigueur. Qui : le SEDIF (Syndicat des Eaux d Ile-de-France) Equipement en cours Lycées Langevin- Wallon et Louise- Michel La cuisine et les salles de restauration sont en pleine restructuration, l organisation des selfs est temporairement modifiée. Une cuisine provisoire est installée à Louise-Michel et les repas seront fournis par un prestataire privé jusque fin juin. Pour la rentrée de septembre, la cuisine du lycée aura retrouvé son emplacement et sa fonction. Qui : la Région Quand : jusque fin février 2012 Combien : e toutes dépenses confondues Assainissement à venir Avenue et impasse Marin La mise en séparation des réseaux eaux pluviales/eaux usées se poursuivra à la Remise du Verrou. Avenue et impasse Marin, un technicien du PACT Val-de-Marne viendra chez les particuliers pour vérifier les caractéristiques du futur branchement sur les eaux usées, évaluer la nature et le coût des travaux que devra réaliser chaque riverain et présenter les aides possibles. Qui : la Ville Quand : jusque septembre 2011 Combien : e TTC Equipements fait Groupes scolaires En février, les travaux de mise en conformité se sont poursuivis dans les sites de restauration. Au programme: revêtement de sol repris sur le réfectoire de l élémentaire Maurice-Thorez, petits travaux dans l office Jacques- Decour, nouvelles plinthes pour Anatole-France, peinture des réfectoires et de la plonge à Irène- Joliot-Curie. Qui : la Ville Combien : e TTC

16 - 5% en avantage carte tous les jours sur les produits la sélection des mousquetaires. Des avantages carte personnalisé sur mesure chaque mois. * voir condition et réglement a l accueil Le programme famille nombreuse avec votre carte de fidélité. Le programme Mon Quotidien avec Bébé avec votre carte de fidélité. 95, avenue de la République & Livraison à domicile Location de shampouineuse - Photomaton HORAIRES D OUVERTURE LUNDI 9H00 12H20 15H 19H30 MARDI 9H00 12H20 15H 19H30 MERCREDI 9H00 12H20 15H 19H30 JEUDI 9H00 12H20 15H 19H30 VENDREDI 9H00 sans interruption 19H30 SAMEDI 9H00 sans interruption 19H30 DIMANCHE 9H00 12H fermé /42, rue de Verdun & Livraison à domicile - Distributeur de billets Photomaton - Presse - Développement photos numériques en libre service HORAIRES D OUVERTURE LUNDI 9H00 sans interruption 19H20 MARDI 9H00 sans interruption 19H20 MERCREDI 9H00 sans interruption 19H20 JEUDI 9H00 sans interruption 19H20 VENDREDI 9H00 sans interruption 19H50 SAMEDI 9H00 sans interruption 19H20 DIMANCHE 9H30 12H fermé------

17 Dossier Logement Un toit pour tous! Plus de soixante ans de droit au logement Et après? Face à la crise et au désengagement croissant de l Etat, Champigny se mobilise sans relâche! Son ambition : permettre à tous les Campinois de se loger dans les meilleures conditions. Pour en débattre, vous serez conviés à participer à l élaboration du Programme local de l habitat (PLH), lors de réunions publiques. PAR SANDRINE BECKER, PHOTOS DIDIER RULLIER, jogood Dix millions de Français mal-logés, selon le dernier rapport de la fondation Abbé- Pierre, publié le mois dernier Comment ne pas s interroger sur les limites de la politique du gouvernement? Le logement : utopie ou droit social? A Champigny, la municipalité défend ce second principe, en accompagnant les demandeurs et en soutenant la construction de logements adaptés à tous. Prochain acte, une invitation à réfléchir ensemble à la ville de demain Pour que se loger devienne une réalité pour tous!

18 Un toit pour tous! en chiffres Logement social en demandeurs de logements enregistrés sur la Ville logements sociaux, soit 40 % du parc des résidences principales 757 relogements, tous contingents confondus (dont 164 effectués par la Ville), en faveur très prioritairement des ménages campinois Des types de logements sociaux diversifiés, à travers les différents quartiers. Ici le programme Albert-Thomas en centre-ville. «Le droit à l hébergement, c est une obligation humaine», Nicolas Sarkozy, 18 décembre Quatre ans plus tard, 1,2 million de Français en attente de logement social, dont près de ménages reconnus prioritaires. Des logements surpeuplés, des familles expulsées Des situations qui bafouent le droit universel au logement reconnu par la loi Dalo (1). En cause, sur fond de crise économique et de spéculation foncière : le déficit de logements et l inadéquation de l offre Exemple d une réhabilitation réussie, à la cité du Plant ou «cité blanche» avec les besoins sociaux, le rapport entre le coût des loyers et les ressources des ménages, victimes de la dégradation de l emploi et du pouvoir d achat Alors, comment parvenir à la mobilité résidentielle, à cette «France de propriétaires» voulue par un Etat qui se dérobe : baisse du financement d un logement social de base de à 1 000, taxation des organismes HLM Dans un contexte budgétaire déjà contraint, la Ville agit pour aider les Campinois à se loger. Concrètement : - En favorisant la construction de logements accessibles et adaptés à tous. En matière d habitat social, ce sont près de logements répartis sur la ville. Et 80 logements construits en moyenne chaque année... «Des programmes de qualité, de mieux en mieux intégrés dans leur milieu et plus respectueux des normes environnementales», souligne Cécile Olive, directrice du service municipal de l Habitat et de l Hygiène. A l image récemment des 21 pavillons et 32 logements collectifs «Yves-Farges», chemin de la Ferme, ou encore des 49 logements collectifs livrés en 2009, et des 22 à venir dans le cadre du programme «Tremblay», situé avenue du Général-de-Gaulle. Renouvellement urbain et accès au parc privé Réhabilitation également des immeubles anciens, dont une centaine de logements dans les îlots du centre-ville ancien ces dernières années, 43 appartements, rue Germinal En parallèle, sont menées des opérations de renouvellement urbain sur les trois quartiers d habitat social (Bois-l Abbé, Mordacs et Quatre-Cités), en pleine mutation. Par ailleurs, la commune facilite aux Campinois l accès au parc privé. En date : les logements conventionnés à loyer intermédiaire de l AFL (Foncière logement) : 8 pavillons livrés au printemps

19 La Ville favorise également l accession au logement privé, comme ici pour ce nouveau programme avenue Marx-Dormoy. Dossier Logement 3 questions à Nicole Pasquier, maire adjointe chargée de la Politique du logement et de l Amélioration de l Habitat Le droit au logement pour tous est une préoccupation constante à Champigny La Ville se bat de très longue date pour proposer des logements accessibles et répondant aux besoins de tous, diversifiés sur l ensemble du territoire Une condition de la mixité et de la cohésion sociales. Une ambition locale menacée A la crise du logement s ajoute le désengagement de l Etat! Baisse des aides, assouplissement de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), qui fait obligation aux communes de construire 20 % minimum de logements sociaux, précarisation des locataires avec la loi de mobilisation pour le logement (Molle), explosion des expulsions et fin du principe de rétroactivité Dans ce dernier cas, la municipalité, qui a adopté un arrêté anti-expulsion en 2004, se rendra bientôt devant la préfecture Dans ce contexte, les Campinois sont invités à participer à l élaboration d un Programme local de l habitat Nous donnons rendez-vous aux habitants lors de prochaines réunions publiques. Aux côtés des élus et des services municipaux, chacun pourra exprimer ses attentes, faire des propositions Parce que nous voulons que Champigny reste une ville humaine et solidaire, une ville à vivre pour tous. 2011, rue Marx-Dormoy, 11 autres logements, rue Guy-Moquet, l été dernier. Mais aussi l accession sociale à la propriété avec, cet hiver, la vente réservée aux Campinois de 64 maisons aux Simonettes sud en Pass-foncier (2), grâce aux subventions accordées par la Ville. - En accompagnant au quotidien demandeurs de logement campinois. «Nous les accueillons et les informons, instruisons leur demande et les suivons jusqu à l obtention d un logement, explique Patricia Lesénéchal, chef du service municipal du Logement. En 2009, sur 757 relogements, près de 80 % concernaient des Campinois ou personnes travaillant à Champigny (la Ville n a pas de pouvoir d action sur les contingents CAF et Action logement. Ndlr.).» En outre, le service est impliqué dans la mise en œuvre du dispositif Dalo : délivrance d imprimés aux demandeurs et suivi des dossiers urgents auprès de la Commission de médiation départementale (COMED). Depuis 2008, sur 260 demandes validées, 164 ménages campinois ont été relogés. Enfin, l équipe intervient pour les relogements spécifiques, en collaboration notamment avec le service municipal de l Hygiène et de la Santé, pour les situations d insalubrité ou de péril. - En élaborant cette année un Programme local de l habitat (PLH). Objectifs : répondre aux besoins de tous en matière de logement, favoriser la mixité sociale par une répartition équilibrée et diversifiée sur la ville. Après la réalisation d un diagnostic, la commune s apprête, en collaboration avec les Campinois, à définir des orientations. Au cœur des futurs échanges : le rythme de construction, la répartition entre logements sociaux et privés et leur localisation une base de travail à la rédaction de fiches actions. Adopté par le conseil municipal en principe fin 2011, le programme devrait être effectif sur la période Parce que vous avez tous votre place à Champigny, n hésitez pas à prendre part à la concertation. Collectif et pavillonnaire cohabitent pour un cadre de vie de qualité, ici le programme Yves-Farges dans le quartier du Maroc. (1) Droit au logement opposable. Promulguée en mars 2007, cette loi rend le droit au logement, reconnu comme droit social dans la constitution de 1946 et dans la Déclaration universelle des droits de l Homme de 1948, exigible. L Etat en est le garant. Sa mise en œuvre s appuie sur un recours amiable et un recours contentieux. (2) Le Pass-foncier est une aide à l accession à la propriété de logements neufs par des ménages à revenus modestes.

20 Un toit pour tous! En pratique Pour déposer votre demande : - Retirez un dossier en mairie principale ou dans ses annexes. Une fois complété, déposez-le impérativement au service municipal du Logement, en mairie (14, rue Louis-Talamoni, renseignements : ). Pièces à fournir : votre avis d imposition (ou celui des parents), pièce d identité ou titre de séjour, dernier justificatif de ressources, justificatif de domicile. Pour les aides au logement, renseignez-vous auprès de : - Votre Caisse d allocations familiales (CAF) au : 2, rue Georges-Dimitrov ou 2, place Rodin. Tél. : www. valdemarne.caf.fr - A l Espace départemental des solidarités (EDS) au : 4, place Lénine / ou 11, place Rodin / Sur rendez-vous. - Rosideo-CIL du Val-de-Marne. 19, rue Joly, à Créteil, ou Les agents du service municipal du Logement instruisent les dossiers de demandeurs campinois. Vous êtes Campinois ou travaillez à Champigny et vous cherchez un appartement à louer? Vous avez peut-être droit au logement social... Pour connaître toutes les étapes de votre future demande, suivez notre itinéraire Itinéraire d une «Après un an et demi d attente et après avoir été contraint de vivre chez ma mère, nous avons aujourd hui emménagé chez nous, dans un logement social refait à neuf C est une chance!» ELVIRE 34 ans, locataire d un F5, en couple, trois enfants, square Jean-Goujon Avant de «partir» Pouvez-vous bénéficier d un logement social? Vous êtes Français ou titulaire d un titre de séjour en cours de validité. La réponse est «oui», mais sous conditions de ressources. A titre d exemples : un célibataire doit percevoir moins de par mois ; un couple, moins de ; un couple avec enfant, moins de Si vous gagnez plus, vous pouvez alors peut-être prétendre à un logement dit «intermédiaire» (renseignez-vous en mairie). Si, en revanche, vous êtes dans une situation difficile (1), vous pouvez déposer, dans le cadre du Droit au logement opposable (DALO), un recours amiable auprès de la Commission départementale de médiation (COMED). Dans ce cas, n hésitez pas à solliciter l aide du service municipal du Logement qui vous remettra un formulaire (disponible également en préfecture ou sur Internet). Si votre dossier est reconnu prioritaire, le préfet sera alors tenu de vous trouver un logement. HLM, Caf ou 1 % patronal Au départ, constituez votre demande de logement! Conseil pour les jeunes majeurs pas très pressés de quitter leurs parents : prenez de l ancienneté, car les délais varient en moyenne entre trois et cinq ans, à Champigny. Après avoir retiré votre dossier en mairie ou dans les annexes, rapportez-le complété, muni des pièces justificatives requises. Votre demande enregistrée, vous voilà à pré-

S e p t e m b r e 2 0 0 9

S e p t e m b r e 2 0 0 9 STYLE S e p t e m b r e 2 0 0 9 Direction Générale de l Aménagement, du Logement et de la Nature Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages Arche sud 92055 La Défense cedex téléphone : 33 (0)

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

Guide. demande. de logements. de la. Devenir locataire avec aquitanis

Guide. demande. de logements. de la. Devenir locataire avec aquitanis Guide de la demande de logements Devenir locataire avec aquitanis Guide demande de logements 95,7% des logements d aquitanis se situent dans l agglomération bordelaise 2 Qui est? Son statut Opérateur urbain

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Télévision Tout Numérique

Télévision Tout Numérique Télévision Tout Numérique La boîte à outils pour le passage au 15 juin 2011 La région Rhône-Alpes : un passage en deux temps La zone ««Rhône Rhône» comprend» le 15 juin les départements de l Ain, l Ardèche,

Plus en détail

changez vos menuiseries et faites des économies!

changez vos menuiseries et faites des économies! changez vos menuiseries et faites des économies! AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 The world looks better Remplacez vos menuiseries par des fenêtres aluminium et

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables Pôle ressources sur l habitat et la ville durables 1 UNE MAISON AU SERVICE DE TOU-TE-S LES ESSONNIEN-NE-S LA MAISON DÉPARTEMENTALE DE L HABITAT Pôle ressources sur l habitat et la ville durables, la Maison

Plus en détail

Programme Social Thématique Départemental

Programme Social Thématique Départemental DELEGATION DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE CONSEIL GENERAL DE LA LOIRE Programme Social Thématique Départemental Convention d opération Entre : Le Département de la Loire représenté par Monsieur Pascal

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

SOUILLY, un canton au cœur de la Grande Guerre du 4 juillet au 30 septembre de 9H00 à 18H00 Mairie de Souilly Entrée libre

SOUILLY, un canton au cœur de la Grande Guerre du 4 juillet au 30 septembre de 9H00 à 18H00 Mairie de Souilly Entrée libre Imprimé par nos soins Ne pas jeter sur la voie publique Exposition Photos à Souilly N 170 SAMEDI 24 JUILLET 2010 www.heippes.fr Mairie de Heippes 7, rue de L église 55 220 Heippes : 03 29 80 54 60 Ouverture

Plus en détail

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire

Plus en détail

Aimez la. à Sathonay-Camp

Aimez la. à Sathonay-Camp Aimez la à Sathonay-Camp ÉDITO Sathonay est une ville où il fait bon vivre. Son esprit village caractéristique offre une qualité de vie remarquable aux portes de la 2 e agglomération de France. Le quartier

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI 4 5 18 19 10 11 Le droit au logement opposable P. 5 P. 11 Le droit au logement opposable Le droit à l hébergement opposable P. 16 Cas pratique 2 Introduction QU

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

PROPRIETAIRE BAILLEUR Votre interlocuteur :

PROPRIETAIRE BAILLEUR Votre interlocuteur : PROPRIETAIRE BAILLEUR Votre interlocuteur : Date : 2011 Vous êtes propriétaire d un logement de plus de 15 ans d âge que vous louez ou vous apprêtez à louer Vous souhaitez y réaliser des travaux? Sous

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI P. 5 P. 11 P. 16 2 Le droit au logement opposable : mode d emploi Introduction QU EST-CE QUE LE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE? La loi du 5 mars 2007 institue un

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

La Résidence et son environnement

La Résidence et son environnement Le logement-foyer «La Résidence Notre-Dame de Bon Secours» a été inauguré le 1 er mai 1985. C est dans un esprit de service et de convivialité que nous vous accueillons à «La Résidence» avec pour principale

Plus en détail

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.)

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.) 1) Le pilotage des organismes de logement social. Article 1 : Mise en place des conventions d utilité sociale. Rappel : La conclusion d une convention d utilité sociale est obligatoire à compter du 31

Plus en détail

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers loi 1989 C.C.H. Une proposition pour accroître l offre locative à loyers maîtrisés.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 Avec le soutien de Sébastien CHABAL L invitation surprenante d Habitat et Humanisme au profit de la rénovation d une résidence pour mères isolées

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007

Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007 Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007 Argumentaire et constats : La mise en œuvre du droit au logement opposable en janvier 2008 implique des positionnements nouveaux pour les

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Passage à la télévision tout numérique en région Nord-Pas-De-Calais

Passage à la télévision tout numérique en région Nord-Pas-De-Calais Passage à la télévision tout numérique en région Nord-Pas-De-Calais Un dispositif d assistance technique et d aides financières mis en place par l Etat Une assistance humaine mise en œuvre par France Télé

Plus en détail

Guide de l HABITAT durable PRÉSENTATION

Guide de l HABITAT durable PRÉSENTATION Guide de l HABITAT durable 2012 PRÉSENTATION Un habitat durable pour tous Promulguée le 12 juillet 2010, la loi portant «engagement national pour l environnement» dite Grenelle 2 a inscrit des objectifs

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré L attribution d un d logement social, un dispositif encadré Mars 2012 Des principes inscrits dans la loi «L attribution participe à la mise en œuvre du droit au logement afin de satisfaire les besoins

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CHAMPIGNY SUR-MARNE

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CHAMPIGNY SUR-MARNE NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CHAMPIGNY SUR-MARNE En savoir plus sur les travaux www.ligne15sud.fr/champigny Rouget CHAMPIGNY-SUR-MARNE, AU CŒUR DU GRAND PARIS EXPRESS Champigny-sur-Marne

Plus en détail

* Résidence Colombier * Résidence Riobé * Résidence Illiers

* Résidence Colombier * Résidence Riobé * Résidence Illiers * Résidence Colombier * Résidence Riobé * Résidence Illiers * Lieu Collectif * Le restaurant 29 rue du Colombier 45000 ORLEANS 02.38.42.23.30 Fax 02.38.53.05.52 Email : accueil@fjtcolombier.com SOMMAIRE

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

Remise du 3000 Chèque Premier Logement

Remise du 3000 Chèque Premier Logement ème Remise du 3000 Chèque Premier Logement Vendredi 6 juillet 2012 à 11h30 Hémicycle Bargemon, 13002 Marseille I. Remise du 3000 ème Chèque Premier Logement II. III. IV. Le Chèque Premier Logement Un Engagement

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié Dossier de presse Signature officielle du renouvellement de la convention O.P.A.H.-R.U. Lundi 18 février 2013 Dans le cadre de la signature officielle du renouvellement de la convention «Opération Programmée

Plus en détail

Passage à la télévision tout numérique Auvergne le 10 mai 2011

Passage à la télévision tout numérique Auvergne le 10 mai 2011 Passage à la télévision tout numérique Auvergne le 10 mai 2011 1 Le groupement d intérêt public (GIP) France Télé Numérique Sa composition France Télé Numérique réunit l Etat (50%) et les chaînes «historiques»

Plus en détail

SAVOIR SUR LES TRAVAUX

SAVOIR SUR LES TRAVAUX KERENTRECH MARS > OCTOBRE 2015 Grandir la ville TOUT SAVOIR SUR LES TRAVAUX Grandir la ville Plus d infos sur http://triskell.lorient-agglo.fr Grandir la ville TRISKELL 2017, C EST PARTI! Avec le lancement

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Le relogement facile Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Ce guide du relogement est édité dans le cadre du projet de rénovation urbaine de la ville de Saint-Brieuc. L es 6 étapes

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Restructuration d un Foyer de Jeunes Travailleurs de 50 logements 41, Rue du Moulin de Pierres à Clamart (92)

DOSSIER DE PRESSE Restructuration d un Foyer de Jeunes Travailleurs de 50 logements 41, Rue du Moulin de Pierres à Clamart (92) DOSSIER DE PRESSE Restructuration d un Foyer de Jeunes Travailleurs de 50 logements 41, Rue du Moulin de Pierres à Clamart (92) Crédit Photo : Stanislas AMAND 27 novembre 2015 Contact : Communication 92/98,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE KIWINI CLUB

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE KIWINI CLUB REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE KIWINI CLUB 1 Cet accueil périscolaire est agréé par la Direction Départementale de la cohésion sociale du Bas-Rhin. Le présent règlement en définit les conditions

Plus en détail

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche!

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Communiqué de presse Mercredi 27 mars 2013 Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Fin 2012, le Conseil d Amiens Métropole choisissait de se doter

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

SIVOM DE L EST GESSIEN

SIVOM DE L EST GESSIEN 1 SIVOM DE L EST GESSIEN REGLEMENT INTERIEUR DES GYMNASES COSEC ET SAINT-SIMON La Présidente du SIVOM de l EST GESSIEN : Vu la Loi n 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l organisation et la promotion

Plus en détail

L enfant au cœur de notre projet

L enfant au cœur de notre projet L enfant au cœur de notre projet L arrivée d un enfant est une étape importante de votre vie. Accorder votre confiance à une tierce personne qui veillera à son épanouissement et garantira sa sécurité en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rénovation Urbaine des Moulins Le quartier des Moulins se transforme!

DOSSIER DE PRESSE Rénovation Urbaine des Moulins Le quartier des Moulins se transforme! DOSSIER DE PRESSE Rénovation Urbaine des Moulins Le quartier des Moulins se transforme! Contacts Presse Ville de Nice / NCA : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org Elodie

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement N 15036*01 (article L. 441-2-3, II, du code de la construction et de l habitation)

Plus en détail

Projet de loi Habitat pour tous

Projet de loi Habitat pour tous Ministère du logement Novembre 2004 Projet de loi Habitat pour tous 1. Urbanisme et foncier L objectif est de favoriser la construction de logements, en particulier pour la réalisation du volet logement

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Réponse de la Liste Grenoble Une ville pour tous, conduite par Eric Piolle 1/ RENOVER L HABITAT Les logements les

Plus en détail

Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau

Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau eau potable et assainissement des eaux usées Editorial est le temps de la rentrée scolaire! L heure, donc, de faire un premier bilan

Plus en détail

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Premier exposé : Y voir clair dans le jargon, Le PLH, Le PLU, le FSL, l'apl, le

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 1 1) Le contexte institutionnel : Conformément à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine promulguée

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

RENCONTRES DÉPARTEMENTALES

RENCONTRES DÉPARTEMENTALES RENCONTRES DÉPARTEMENTALES DÉPARTEMENT: SEINE-SAINT-DENIS SYNTHÈSE DES DÉBATS Rencontre départementale du 24 septembre 2012, organisée par : Mmes et MM. Aline Archimbaud, Vincent Capo-Canellas, Claude

Plus en détail

Notre-Dame des Marins

Notre-Dame des Marins Le quartier de Notre-Dame des Marins Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE RÈGLEMENT INTERIEUR 2014/2015 ACCUEIL PÉRISCOLAIRE COMMUNE DE LUTTANGE L accueil périscolaire a été mis en place en septembre 2013 par la Municipalité afin de répondre aux besoins des familles Luttangeoises

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

Les équipes municipales du pôle Enfance jeunesse sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Les équipes municipales du pôle Enfance jeunesse sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Ce guide permet aux familles de découvrir l ensemble des services proposés par la Ville pour accueillir les enfants, contribuer à leur éveil, à l apprentissage de la vie en groupe et, pour les plus grands,

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l inclusion sociale,

Plus en détail

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE?

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? 7RAISONS DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA POUR LE LOGEMENT SOCIAL Le Gouvernement précédent avait déjà pénalisé le logement social en faisant

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

Guide pratique pour les Demandeurs d Asile

Guide pratique pour les Demandeurs d Asile Guide pratique pour les Demandeurs d Asile Version de mars 2014 Ce guide a été réalisé par un collectif d'associations afin d'accompagner au mieux les personnes en situation de demande d'asile dans leur

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES VILLE D'HEROUVILLE SAINT CLAIR Direction Petite Enfance, Education, et Jeunesse REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES PREAMBULE : La Ville d Hérouville Saint Clair organise un accueil périscolaire

Plus en détail

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Dossier de presse - juin 2009 RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Les phases de travaux 2009/2013 Contact : Anthony Abihssira anthony.abihssira@euromediterranee.fr Tél.

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Règlement intérieur des Accueils Jeunes

Règlement intérieur des Accueils Jeunes Direction de l Education et de la Jeunesse Secteur Jeunesse Règlement intérieur des Accueils Jeunes SOMMAIRE PRESENTATION des STRUCTURES : page 2 - Lieux - Public - Horaires LE FONCTIONNEMENT GENERAL :

Plus en détail

En quête d intégration

En quête d intégration Direction de l intégration En quête d intégration Si l accès à un logement décent et pérenne constitue un droit fondamental dont peuvent se prévaloir les étrangers résidant régulièrement sur le territoire

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL de DOMPIERRE les ORMES. REUNION du 2 FEVRIER 2010

CONSEIL MUNICIPAL de DOMPIERRE les ORMES. REUNION du 2 FEVRIER 2010 CONSEIL MUNICIPAL de DOMPIERRE les ORMES REUNION du 2 FEVRIER 2010 Convocation en date du : 27/01/2010 Date d affichage de la convocation : 27/01/2010 Date d affichage du Procès-Verbal : 06/02/2010 L an

Plus en détail

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 Présents : M. PIZY, Mme LEROUX, M. JOURDAIN, Mmes LE FUR, HOORELBEKE, BOULOUARD, Mrs de PESQUIDOUX - COLLET, GUERIN. Excusés : Pouvoir : Absent : Mrs DURIEUX de PESQUIDOUX

Plus en détail

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets PROJET Lyon PROJET Lyon La Duchère La Duchère Entrepreneurs La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets Sur la 3 e colline de Lyon un site accessible, un quartier attractif Au nord-ouest de Lyon,

Plus en détail

OPÉRATION HABITAT QUALITÉ

OPÉRATION HABITAT QUALITÉ OPÉRATION HABITAT QUALITÉ Règlement fixant les conditions d attribution des aides communautaires destinées à l amélioration de l habitat privé et à la maîtrise de l énergie 1 SOMMAIRE Article 1 - Les aides

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail