Guide pour la sélection et l accueil des nouveaux membres

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide pour la sélection et l accueil des nouveaux membres"

Transcription

1 Guide pour la sélection et l accueil des nouveaux membres Rédaction : Claire Bureau en collaboration avec les membres de la maison T Révision : Lyne Baillargeon et Sylvie Nobert, avril 1999 Sources : L Écho-hop! d habitation, vol.3, no 2, Le Groupe de ressources techniques en habitation de Montréal La Coopérative d habitation des Cantons de l Est Dernière mise à jour : Novembre , rue Dufferin, Sherbrooke (Québec) J1H 4N1 Téléphone : Télécopieur :

2 Table des matières 1 Procédure de sélection des nouveaux membres Choix des membres responsables de la sélection des nouveaux membres Choix des critères de sélection Les contacts avec le candidat... 6 A) Information à recueillir auprès du candidat B) La présentation de la maison et de la Coopérative C) Conclusion de la rencontre Procédure d accueil Première visite officielle Voisinage Sécurité et salubrité Entretien Vie associative Présentation officielle ANNEXE I : ANNEXE II : ANNEXE III : ANNEXE IV : ANNEXE V : ANNEXE VI : ANNEXE VII : ANNEXE VIII : Extrait du bail de la Régie du logement sur la discrimination Fiche du candidat Maison Les Jumelles du Vieux-Nord Entrevue de sélection Maison La Closerie des Cèdres Questionnaire de demande d information Maison Le St-Michel Politique d accueil et d évaluation Maison Les Jumelles du Vieux-Nord Aide-mémoire pour les nouveaux membres Maison Le St-Michel Règles d éthique (extrait de politique de élection) Accueil et intégration (extrait de politique de élection)

3 1 PROCÉDURE DE SÉLECTION DES NOUVEAUX MEMBRES 1.1 Choix des membres responsables de la sélection des nouveaux membres Le comité de propriété a à choisir une personne ou à former un comité qui aura la responsabilité de procéder à la sélection des nouveaux membres et à leur accueil dans la maison. Plus il y a de logements dans la maison, plus il est recommandé de donner cette responsabilité à un comité formé de plusieurs personnes. Un nombre impair de personnes (3 ou 5) est idéal pour éviter un partage égal des votes (1 contre 1 ou 2 contre 2). Ce comité devra avoir un mandat clair du comité de propriété. Pour ce faire, le comité de propriété devrait, au minimum, pouvoir répondre aux questions suivantes : Qui décide de l acceptation définitive des membres, le comité de sélection ou le comité de propriété? À partir de quels critères se fera le choix des nouveaux membres? - 1 -

4 Dans la maison «La Closerie des Cèdres, les membres nomment une personne responsable. Celle-ci s adjoint d autres membres pour les entrevues. La décision finale revient au comité de sélection. Lorsqu il n y a que deux logements, cela peut être le membre restant qui fait appel à Jacques pour pouvoir être plus d une personne pour passer les entrevues et pour prendre la décision. 1.2 Choix des critères de sélection Avant de commencer toute démarche, il est essentiel d établir des critères permettant de choisir de nouveaux membres qui conviendront aux besoins de la maison et aux souhaits du comité de propriété. Les critères de sélection sont importants pour ne pas faire de choix à l aveuglette et peut-être devoir en subir les conséquences pendant toute une année. Cela ne vous mettra pas à l abri d erreurs, mais, par contre, vous aurez mis toutes les chances de votre côté

5 Afin d être certain d avoir des critères qui correspondent vraiment à la réalité de votre maison et aux souhaits des membres actuels, les critères doivent être, au minimum, discutés et acceptés par le comité de propriété. Après avoir décidé des critères, il revient au comité de sélection de les mettre en application. D une année à l autre, le comité de sélection doit revoir les critères et les faire changer par le comité de propriété, si nécessaire. Il ne s agit pas d avoir des critères seulement parce qu il en faut; l idée est de savoir ce qui est important pour vous dans le choix des personnes qui vivront sous votre toit. Mis à part l obligation de privilégier les personnes déjà membres de la Coopérative, et mis à part la charte des droits et libertés interdisant la discrimination en raison la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l orientation sexuelle, l état civil, l âge, les conditions sociales, etc. (voir annexe I), vous avez tous les choix quant aux critères. Voici une liste de questions suggérant différentes possibilités de critères

6 Désirons-nous des critères fixes quant au nombre de personnes devant habiter une certaine grandeur de logement (limite de 4 personnes pour un 4 pièces)? Cherchons-nous des familles avec ou sans enfants, des personnes âgées, des personnes seules, des personnes handicapées, des jeunes? Cherchons-nous des personnes qui ont la volonté de s engager à long terme envers la maison? Cherchons-nous des personnes ayant un certain revenu (bas, moyen, élevé)? Donnerons-nous préférence aux gens qui sont disponibles, qui ont montré un intérêt et démontré une motivation à demeurer dans une coopérative? Est-il important pour nous que les personnes démontrent un intérêt et une facilité à travailler en équipe (corvée, comité) et aient une attitude positive face aux diversités d opinion? Est-il important pour nous que les personnes aient certaines expériences ou certains talents utiles pour la maison) trésorier, réparation, animation, etc.)? Accepterons-nous comme membres des gens d une même famille? Si oui, allons-nous mettre un pourcentage afin d éviter la formation de «clan»? - 4 -

7 Avons-nous des besoins particuliers à combler pour le bon fonctionnement de la maison? Quel genre de voisins voulons-nous? Allons-nous considérer les références (favorables ou défavorables) d anciens membres pour appuyer la candidature de nouveaux membres? Allons-nous vérifier le degré de tolérance envers les homosexuels, les enfants, les personnes handicapées, la race, etc.? Allons-nous accepter les animaux? Notes importantes : Les différents critères que vous choisirez doivent être conforme avec la politique de sélection des membres de la Coopérative. Voici quelques exemples : Si le logement fait partie de la liste de logements ciblés la norme d occupation correspondante doit faire partie de vos critères (se référer à l article 7 de la politique de sélection); Les critères doivent être conforme aux règles d éthique de la politique de sélection; - 5 -

8 Après avoir fait le choix des critères les plus importants, il peut être utile de les mettre en ordre d importance ou de donner à chacun une cote. La sélection en sera d autant plus simplifiée, par exemple : PAR ORDRE PRIORITAIRE 1. Faible revenu 2. Famille avec enfants 3. Travail d équipe 4. Etc. PAR COTE OU POURCENTAGE 1. Référence d autres membres 5/10 ou 50 % 2. Peut faire des réparations 1/10 ou 10 % 3. Veut rester longtemps 4/10 ou 40 % 1.3 Les contacts avec le candidat Les premières tâches du comité de sélection sont d aviser lorsque des logements deviennent vacants, de recevoir les appels des candidats et leur faire visiter les logements. Pour ce faire, une ou des personnes du comité doivent aviser le bureau de la Coopérative lorsque des logements deviennent vacants et de donner leur numéro de téléphone pour recevoir les appels. S il y a des membres sur la liste d attente interne ceux-ci devront être contactés en priorité

9 Extrait de la politique de sélection de la Coopérative d habitation des Cantons de l Est concernant l attribution des logements. ARTICLE 5 ATTRIBUTION DES LOGEMENTS Attribution interne : L avis de départ d un membre est reçu par la direction générale. Une fois avisé de la libération du logement, la direction générale consulte la liste d attente interne ainsi que la liste de logements ciblés afin d identifier les membres qui pourraient être intéressés par ce logement et, le cas échéant, avertit la personne responsable de l attribution de la maison où se trouve le logement. Tout logement qui figure à la liste de logements ciblés doit être attribué conformément à l article 7. La personne responsable de l attribution de la maison où se situe ce logement communique avec les membres intéressés pour leur offrir le logement et, le cas échéant, les convoquer à une rencontre du comité d attribution. Le comité d attribution de la maison rencontre les membres intéressés avant d offrir le logement à des non-membres. À la suite de cette rencontre, si le comité d attribution de la maison décide de ne pas attribuer le logement à un membre, la personne responsable de l attribution doit avertir le conseil d administration. Le conseil d administration devra se pencher le plus rapidement possible sur la décision du comité d attribution de ne pas attribuer le logement à un membre et prendre une décision à cet effet. Attribution à des résidants non membres : Si le processus d attribution à un membre n est pas concluant alors la direction générale consulte la liste d attente interne ainsi que la liste de logements ciblés afin d identifier les résidants non-membres désirant le logement et, le cas échéant, avertit la personne responsable de l attribution de la maison où se trouve le logement. Tout logement qui figure à la liste de logements ciblés doit être attribué conformément à l article 7 La personne responsable de l attribution de la maison où se situe ce logement communique avec les résidants non-membres intéressés pour leur offrir le logement et, le cas échéant, les convoquer à une rencontre du comité d attribution

10 Attribution externe : Si le processus d attribution interne n est pas concluant (pas de membres ou de résidants non membre intéressés ou pas de décision favorable), le logement est alors offert à des non-membres. Lorsqu il s agit d un logement ciblé, l attribution doit être conforme à l article 7 La direction générale annonce le logement vacant en utilisant les moyens convenus avec la personne responsable à l attribution du comité de propriété concerné. La personne responsable à l attribution met en branle le processus de sélection. La publicité On fait appel à la liste d attente de la Coopérative (membres et personnes de l extérieur). Le bouche à oreille est un moyen efficace de se constituer une banque de personnes intéressées. Chaque maison procède à un affichage (Des pancartes de logements à louer sont disponible à la Coopérative.) C est au bureau de la Coopérative que revient la responsabilité de faire la publicité dans les journaux

11 La visite Au moment de recevoir des appels et de faire les visites, quelques informations peuvent être données sur le logement et la maison. Si ce ne sont pas les membres du comité qui font les visites, il est important de nommer d autres personnes qui prendront rendezvous avec les candidats et les feront visiter. Ne pas oublier de leur faciliter l accès aux clés. Il est également important de s entendre avec les membres qui quittent leur logement et leur préciser les procédures de visite, par exemple les heures de visites. À la maison «Les Jumelles du Vieux-Nord, la personne qui fait faire les visites fait compléter un questionnaire aux personnes intéressées. À l endos de celui-ci, le membre responsable notera ses premières impressions dont tiendra compte le comité de propriété lors de l entrevue (voir annexe II). Dans d autres maisons, c est de façon informelle, en discutant, que l on vérifiera différents aspects comme : le nombre de personnes, la capacité de payer, leur adresse, etc

12 L entrevue Dans cette partie, vous trouverez une procédure en plusieurs étapes permettant de tenir une entrevue de sélection. Vous y trouverez beaucoup d information. Ce sera à vous de retenir l information, les étapes et les formules qui vous conviennent. Ce qui est important de retenir concernant les entrevues, ce sont les raisons pour lesquelles on les fait : 1. Obtenir suffisamment d informations du candidat pour pouvoir prendre la décision la plus avantageuse pour votre maison concernant le choix des nouveaux membres. 2. Informer suffisamment le candidat pour qu il puisse prendre une décision éclairée quant à devenir membre. A) Information à recueillir auprès du candidat Dans cette partie de l entrevue, vous allez chercher l information sur le candidat. Il est souhaitable de se servir d un questionnaire préétabli afin de vous assurer que vous avez posé des questions sur tous les aspects que vous jugez importants de vérifier en fonction des critères établis à l avance

13 À la maison «La Closerie des Cèdres» ainsi qu à la maison le St-Michel, les membres se sont déjà dotés de documents guides pour l entrevue de sélection (voir annexes III et IV). B) La présentation de la maison et de la Coopérative Présentation des personnes. Vérifier leur niveau de connaissance d une coopérative d habitation. D après vous, qu est-ce qu une coopérative d habitation? Qu est-ce que vous en connaissez? Présentation de ce qu est une coopérative et de ce qu est la Coopérative d habitation des Cantons de l Est? Coopérative avec plusieurs maisons dont la maison xyz fait partie. Être membre d une coopérative, c est comme être propriétaire avec tous les autres membres de la maison. Nous sommes

14 propriétaires, donc responsables de la maison et nous sommes locataires dans notre logement. Pour assumer nos responsabilités tout ensemble, nous fonctionnons de façon démocratique. Nous avons un comité de propriété où toutes les décisions importantes sont prises concernant la maison et la vie dans la maison. Pour partager toutes les responsabilités et les tâches à faire dans la maison, nous avons d autres comités : pour l entretien de la maison, pour la trésorerie, pour la gestion de la maison, pour la sélection des membres, pour faire le secrétariat et pour faciliter la communication entre les membres, etc. Il y a aussi le ménage à faire à l intérieur et à l extérieur de la maison. Tous les membres de la maison font des tâches de ménage, participent à un des comités et à toutes les rencontres du comité de propriété. Cette participation est obligatoire pour maintenir son statut de membres et, ainsi, garder le rabais membre sur le prix du loyer. Une fois l an, tous les membres voient leur implication évaluée. Cette évaluation se fait durant

15 une réunion du comité de propriété et les résultats sont remis au conseil d administration de la Coopérative. Particularités de la maison : qualité acoustique, tuyauterie, etc. Coût du loyer. Coût à l adhésion comme membre : 25 $ pour la contribution, 500 $ de parts sociales à payer par mensualités de 12 $ ajoutées au prix du loyer. Les parts sociales seront remboursées en quittant la Coopérative si le logement est en bon état. Autres informations pertinentes : projets, travaux en cours ou à-venir, etc. C) Conclusion de la rencontre Avant de quitter la personne, fournir les derniers renseignements, par exemple :

16 Si les personnes désirent visiter de nouveau le logement, ils devront contacter et s entendre avec le membre présent dans le logement. Les déménagements se font par l arrière sauf pour les 3 ½ pièces. Le comité de sélection s attend à ce que le nombre de personnes mentionnées dans le questionnaire soit respecté. Le port de pantoufles est chaudement recommandé par respect pour les voisins. Si la candidature est retenue, le bureau de la Coopérative fera une vérification de l historique de crédit et locataire. Une réponse sera fournie le (donner une date). Répondre aux questions du candidat. La prise de décision et le suivi

17 À cause des réponses rapides à donner aux personnes en recherche d un logement, il est plus réaliste que la décision du choix des membres soit faite par le comité de sélection. La décision se prend après discussion et à la majorité. Si une décision est trop difficile à prendre, cela veut peut-être dire qu il vaut mieux demander de l aide au gestionnaire ou au comité de gestion. Lorsque la décision est prise, un membre du comité a la tâche d appeler les candidats. En cas de refus, les raisons peuvent être données si la personne les demande. En cas d acceptation, il est demandé au futur membre d appeler le bureau de la Coopérative pour poursuivre les autres démarches soit, l enquête, la signature du bail, etc. À la réunion suivante du comité de propriété, un bref rapport est donné aux membres : nombre de personnes rencontrées, nom et profil des membres acceptés, etc. 2 PROCÉDURE D ACCUEIL L accueil et l intégration des nouveaux membres sont des aspects très importants. Ils permettent aux nouveaux arrivants d avoir

18 toute l information nécessaire pour s installer et devenir un membre actif dès le départ. Un accueil officiel et chaleureux devrait rapidement leur faire comprendre qu ils n arrivent pas juste dans un logement, mais aussi dans un milieu de vie où ils ont leur place et leurs responsabilités. Même s il existe plusieurs types d activité permettant l accueil et l intégration, tous poursuivent les mêmes objectifs : Donner de l information sur leur nouveau milieu de vie. Permettre de savoir ce qui est attendu d eux et, si nécessaire, d avoir de la formation. Mieux connaître les nouveaux et mieux se faire connaître auprès d eux. À la maison «Les Jumelles du Viux-Nord, les membres se sont dotés d une politique d accueil pour les nouveaux membres (voir annexe V). 2.1 Première visite officielle

19 Durant la première semaine de l arrivée des nouveaux, il est essentiel de leur faire une petite visite officielle histoire de faire connaissance et de leur donner de l information. Cette visite de courtoisie est aussi le mot de bienvenue officielle au nom de tous les autres membres. C est pourquoi, elle se doit d être avant tout chaleureuse et invitante pour les autres activités de la maison. Pour être certain d avoir toute leur attention, il est préférable de prendre rendez-vous avant de se présenter. Un minimum d information devra leur être transmis. En voici les détails : Voisinage Remettre les règlements internes de la maison. Préciser les règles d utilisation du stationnement. Présenter les voisins immédiats. Sécurité et salubrité Montrer l emplacement des équipements d urgence (extincteur, alarme pour le feu)

20 Expliquer les procédures en cas d urgence. En cas d urgence grave (incendie, dégât d eau important) immédiatement, vous faites vous-même les démarches. Expliquer les règles concernant l entreposage d effets sur les paliers et sur les galeries. Indiquer l endroit où mettre les ordures et le recyclage. Entretien Indiquer l endroit où se trouve le calendrier pour faire le ménage et expliquer son fonctionnement. Expliquer qu elles sont les tâches à faire concernant le ménage et montrer où est le matériel nécessaire. Expliquer comment procéder pour faire une demande de réparation et pour se faire rembourser des achats reliés au logement. (Bons de commande) Informer sur les travaux ou les rénovations en cours ou à-venir

21 Vie associative Montrer le babillard où est inscrite l information aux membres. Donner la date de la prochaine réunion du comité de propriété et des prochaines activités de la maison. Permettre aux personnes de poser des questions et laisser votre numéro de téléphone pour toute autre information. Remettre l aide-mémoire pour les nouveaux membres (exemple annexe VI). 2.2 Présentation officielle Différentes activités peuvent être l occasion de présenter les nouveaux aux anciens. Voici quelques suggestions : Réunion du comité de propriété Activité sociale ou pique-nique Corvée (pourquoi pas!) Activité d accueil dans le style beignes et café

22 ANNEXE I Extrait du bail de la Régie du logement sur la discrimination «Les numéros entre parenthèses renvoient à ces articles du Code civil. Les exemples donnés dans les mentions ont une valeur informative et servent à illustrer une règle. Ces droits et obligations doivent s exercer dans le respect des droits reconnus par la Charte des droits et libertés de la personne qui prescrit, entre autres, que toute personne a droit au respect de sa vie privée, que toute personne a droit à la jouissance paisible et à la libre disposition de ses biens, sauf dans la mesure prévue par la loi, et que la demeure est inviolable. La Charte interdit aussi toute discrimination et tout harcèlement fondés sur la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l orientation sexuelle, l état civil, l âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l utilisation d un moyen pour pallier ce handicap. Toute personne victime de discrimination ou de harcèlement pour un de ces motifs peut porter plainte auprès de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. De plus, sauf si les dimensions du logement le justifient, une coopérative ne peut refuser de consentir un bail à une personne, refuser de la maintenir dans ses droits ou lui imposer des conditions plus onéreuses pour le seul motif qu elle est enceinte ou qu elle a un ou des enfants. Elle ne peut non plus agir ainsi pour le seul motif qu une personne a exercé un droit qui lui est accordé en vertu du chapitre sur le louage du Code civil du Québec ou en vertu de la Loi sur la Régie du logement (art C.c.Q.).»

23 ANNEXE II MAISON «Les Jumelles du Vieux-Nord» Fiche signalétique Candidat pour le logement : Nom : Adresse : Téléphone rés. : Téléphone bur. : Voici un p tit questionnaire histoire de vous faire connaître davantage... Nous vous invitons à prendre plaisir à le compléter... tout à votre avantage! Motifs de votre déménagement : Perceptions et commentaires sur les logements visités (intérieur, extérieur, voisinage, etc.) : Avez-vous une préférence? Si oui, pour quel logement et pourquoi? : Votre compréhension du principe coopératif : Coordonnées de votre propriétaire actuel : Merci de votre collaboration Comité info-accueil-secrétariat-loisirs

24 ANNEXE III Entrevue de sélection «La Closerie des Cèdres» 1. Combien de personnes vont habiter le logement? 2. Pouvez-vous nous dire ce que vous faites comme travail? Et votre conjoint(te)? 3. Qu est-ce qui vous amène à désirer demeurer ici, sachant que c est une coopérative? (Voir au niveau des valeurs et des intérêts) 4. Comment envisagez-vous votre participation au plan coopératif? 5. Avez-vous de l expérience de bénévolat, d implication sociale ou de voisinage? Si oui, pouvez-vous nous en parler brièvement. 6. Avez-vous des animaux? 7. Comment vous sentez-vous en présence d une personne handicapée physique? 8. Comment vous sentez-vous en présence d une personne homosexuelle, d un couple de femmes ou d hommes? 9. Quel est votre rythme de vie? 10. Jouez-vous d un instrument de musique? Mises en situation 1. Votre voisin vient vous dire qu il y a trop de bruit chez vous. Que faites-vous? Vous faites attention et cette personne revient vous dire que le bruit est encore intolérable. Que faites-vous? 2. Vous trouvez que le voisin fait trop de bruit. Que faites-vous? 3. Vous avez une journée d activité à laquelle vous tenez, mais une journée de corvée spéciale non prévue est annoncée. Comment organisez-vous votre journée et comment vous sentez-vous? 4. Vous lisez votre journal dans la cour et deux enfants de la Coopérative se mettent à briser la balançoire. Que faites-vous? Parrainage (donner de l information) Avez-vous des questions ou des choses ou commentaires à nous dire?

25 ANNEXE IV Questionnaire de demande d information auprès des candidats Maison le St-Michel (À compléter par les membres du comité lors de l entrevue) Date : Nom : Adresse : Téléphone : Occupation : Source de revenus : Nombre d adultes : Nombre d enfants : Nom des enfants Âge Logement désiré : 3 ½ 4 ½ 1 er choix Combien de temps souhaitez-vous demeurer dans la maison? Ancien logement : Montant du loyer : Services inclus? Oui Non Combien de temps avez-vous demeuré à cet endroit? Y a-t-il une raison particulière qui vous a fait déménager de ce logement? Propriétaire actuel Nom : Téléphone : Adresse : Nom du concierge : Téléphone :

26 Pourquoi désirez-vous faire partie de notre Coopérative et habiter à la maison le St- Michel? Avez-vous des attentes particulières face à la Coopérative et à la maison? Qu est-ce que vous pouvez apporter à la maison concernant les travaux manuels, les comités, etc.? Croyez-vous avoir du temps pour vous impliquer dans la maison? Avez-vous des expériences pertinentes pouvant aider la maison? Serez-vous à l aise d avoir à travailler en groupe et en comité (discussion, décision, partage des tâches, entraide, etc.)? Pouvez-vous composer avec le fait d avoir à être évalué comme membre, et ce, en fonction de votre participation aux réunions et de votre implication dans les tâches à faire? Possédez-vous un instrument de musique ou avez-vous l intention d en acheter un? Croyez-vous pouvoir être à l aise de vivre dans un logement avec la contrainte du bruit, c est-à-dire, d avoir à tolérer du bruit et de devoir faire attention au bruit? Appréciation de la candidature Décision du comité : Accepté Refusé

27 JOUR 1 ANNEXE V Politique d accueil et d évaluation des membres auxiliaires «Les Jumelles du Vieux-Nord» Comité secrétariat-info-accueil-loisirs D une part, la marraine se présente et remet au nouvel arrivant les documents suivants : la liste des numéros de téléphone le document «Cahier du nouveau membre» le document «Qu est qu un bon membre» le document «Statuts et règlements» la feuille de stationnement (pour identifier l emplacement du nouvel arrivant) et d autre part, lui indique son stationnement, son cagibi et l entrepôt des bicyclettes. DURANT LA PREMIÈRE SEMAINE La marraine (accompagnée ou non) visite le nouvel arrivant et l informe des considérations suivantes : Fonctionnement général de la maison L obligation d assister à la rencontre d accueil à la Coopérative Le responsable de la collecte du paiement mensuel des loyers Les responsables des passe-partout et des clés des boîtes aux lettres Le fonctionnement des achats (petite caisse et autres) Le budget de peinture L évaluation Rôle et responsabilités dans le comité de propriété et dans un des sous-comités La marraine indique le sous-comité du nouvel arrivant Lors de la première rencontre du sous-comité, les membres verront à assigner les tâches au nouvel arrivant Expliquer les tâches communes Le ménage de la cage d escalier La tonte de la pelouse Le déneigement avant et arrière La corvée printanière La corvée automnale La corvée balcon Autres corvées spéciales

28 Faire la visite des lieux communs Le fonctionnement de la salle de lavage et de l atelier Le fonctionnement du cagibi de la Coopérative (emprunt, outils, shop vac, ampoules, etc.) Le verrouillage des lieux communs La journée des déchets et du recyclage Le stationnement (espace attitré et visiteur) La cour arrière (feu de camp, table à pique-nique et compostage) Expliquer le bon voisinage La culture de la maison J (feutre sous les meubles, party, etc.) Le bruit (musique, instruments de musique, animaux, etc.) ÉVALUATION AU BOUT DE 6 MOIS Critères Le respect du fonctionnement général de la maison La participation à la rencontre d accueil de la Coopérative La participation au sous-comité et des tâches attribuées La participation aux tâches communes Le bon voisinage et le respect général du logement et des lieux communs (intérieur et extérieur) La marraine sonde les voisins immédiats ou accueille des commentaires ou plaintes et en gère le suivi La participation à l assemblée générale (facultative, mais recommandée) Condition d admissibilité Si l évaluation positive fait l unanimité, le membre auxiliaire est accepté comme membre. Si l évaluation positive ne fait pas l unanimité, il y aura une prolongation de la période de probation de trois mois. Si l évaluation négative est majoritaire, le membre auxiliaire est refusé à titre de membre. Modalités L évaluation du membre auxiliaire (à 6 mois ou à 9 mois) se fait au comité de propriété selon les modalités suivantes : Auto-évaluation du membre auxiliaire Évaluation du membre auxiliaire en son absence (vote) Feed-back du comité de propriété au membre auxiliaire

29 ANNEXE VI Aide-mémoire pour les nouveaux membres Maison Le St-Michel Voisinage Nous vous avons remis un règlement interne. Il est important de le consulter pour connaître les règles de vie de la maison. Les logements ne sont pas insonorisés. Il est donc important que chacun fasse attention au bruit. Vous avez droit à un emplacement de stationnement. Sécurité et salubrité Si le système d alarme crie, vous devez évacuer l immeuble. Dans tous les cas, vous devez aviser la police pour faire arrêter le système. En cas d urgence grave (incendie, dégât d eau important ou autres) veuillez immédiatement faire les démarches vous-même en appelant POLICE POMPIER AMBULANCE 911 PLOMBIER. En tout temps, vous êtes responsable de vos animaux, de leurs dégâts et torts qu ils pourraient faire aux autres et à leurs biens. L entreposage d effets est interdit dans les escaliers et les paliers avant et arrière. Aucune ordure n est tolérée sur les galeries arrière ni sur les paliers avant ou arrière. Concernant le recyclage... (INSCRIRE LES INDICATIONS) Entretien Vous devez surveiller le babillard pour connaître les dates auxquelles vous devez faire le ménage. Après avoir fait votre ménage, vous devez aviser la personne responsable de l évaluation de l entretien. Cette personne est.

30 Concernant les réparations à faire dans votre logement, vous devez appeler la personne responsable. Pour toute dépense reliée à l appartement que vous voudriez vous faire rembourser, en tout temps vous devez avoir eu l autorisation avant de faire la dépense. Pour avoir cette autorisation, vous devez joindre à votre demande un estimé des coûts et le faire parvenir au responsable de l entretien. Vie associative Surveillez le babillard pour toute information concernant les réunions, les comités et les activités. Au cours de la première semaine de chaque mois, un membre viendra collecter le loyer. Si vous pensez devoir payé en retard, vous devez aviser. Si vous avez pris des arrangements avec le directeur général de la Coopérative, vous devez en aviser. Nous vous rappelons que votre présence à toutes les réunions et le fait de faire vos tâches sont des exigences pour conserver votre statut de membre, et de conserver votre rabais membre sur le prix du loyer. Pour toute autre information d ici la prochaine réunion, vous pouvez joindre.

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

DROITS DES LOCATAIRES

DROITS DES LOCATAIRES 6-1 LA LOI DE LA RUE No.6 DROITS DES LOCATAIRES La plupart des logements locatifs sont régis par la Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la «LLUH»), et la Commission de la location immobilière

Plus en détail

Le petit guide à l intention des usagers

Le petit guide à l intention des usagers Le petit guide à l intention des usagers Clés en main 251-2 rue Pointe-Gatineau Gatineau, Québec J8T 2C8 Tél : 819 568-2442 Page 10 Page 3 L OFFICE MUNICIPAL D HABITATION (819) 568-0033 Changement de coordonnées

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps.

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. Vrai ou Faux 2. Vous avez le droit de changer les serrures sans la permission du

Plus en détail

Le cahier d exercices

Le cahier d exercices 10 Le cahier d exercices 1. Introduction Le but du présent manuel est de venir en aide aux recruteurs de sociétés de transport par autocar qui ont recours au manuel Au Volant Un guide des meilleures pratiques

Plus en détail

. Tout l équipement de la maison est mis à disposition : chaises, tables, lit, machine à laver, gazinière, vaisselle, meubles de rangements...

. Tout l équipement de la maison est mis à disposition : chaises, tables, lit, machine à laver, gazinière, vaisselle, meubles de rangements... Les avantages de la location meublée :. Tout l équipement de la maison est mis à disposition : chaises, tables, lit, machine à laver, gazinière, vaisselle, meubles de rangements.... vous n avez presque

Plus en détail

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 1. AFFICHAGE DE POSTES 1.1 Tout nouveau poste permanent doit être approuvé

Plus en détail

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans.

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Questions/Réponses CATÉGORIE : DISCRIMINATION FONDÉE SUR L ÂGE. Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Faux. Un enfant de moins de 16 ans peut travailler en dehors des heures

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL Vous trouverez dans ce MÉMO PRATIQUE Dialoge des informations et des conseils qui vous aideront dans votre recherche de logement. Étape 1 Bien cibler votre recherche

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT Activités éducatives pour les 15 à 17 ans PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT VOTRE ENFANT APPREND À : ESTIMER LES COÛTS DE LA VIE EN APPARTEMENT ÉVALUER SA CAPACITÉ FINANCIÈRE DRESSER UN BUDGET DÉTAILLÉ FAIRE

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement.

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement. Objet : Politique concernant le harcèlement au travail En vigueur le : 2011-06-02 Mise à jour le : 2014-09-01 DIRECTIVE NO : 26 Page 1 de 5 Cette politique remplace toute autre politique antérieure concernant

Plus en détail

RÉSIDENCE ST-PAUL-APÔTRE 2110, 8 e Avenue Québec. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc.

RÉSIDENCE ST-PAUL-APÔTRE 2110, 8 e Avenue Québec. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. RÉSIDENCE ST-PAUL-APÔTRE 2110, 8 e Avenue Québec RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant. Le locataire

Plus en détail

Charte FIGARO CLASSIFIEDS

Charte FIGARO CLASSIFIEDS Charte FIGARO CLASSIFIEDS PARTIE 1 : NOTRE ENGAGEMENT 1. Notre engagement Leader privé du marché des annonces d emploi sur Internet en France, FIGARO CLASSIFIEDS a développé une offre Emploi unique sur

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca 1 PROTECTION CONTRE L EXPLOITATION Toute personne âgée ou handicapée a le droit d être protégée contre toute

Plus en détail

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI Préparé par Marie-Eve Lavoie, intervenante juridique à Concertation-Femme, en mai 2009 INTRODUCTION Pour vivre paisiblement en société, il faut respecter les droits de tous et

Plus en détail

Réintégrer son logement

Réintégrer son logement Accès au logement interdit illégalement Mon locateur peut-il m empêcher d entrer dans Aux termes de la loi, qui peut m obliger à quitter mon logement? Il est illégal pour votre locateur de vous empêcher

Plus en détail

Taux global de nomination préférentielle

Taux global de nomination préférentielle 6.2 MESURES DE REDRESSEMENT 1 Taux global de nomination préférentielle Les mesures de redressement d un programme d accès à l égalité ont pour but d augmenter la représentation de chaque groupe visé afin

Plus en détail

PLAN D ÉVACUATION. 12 septembre 2011

PLAN D ÉVACUATION. 12 septembre 2011 PLAN D ÉVACUATION 14, rue Soumande, Bureau 1-14 Québec (Québec) G1L 0A4 Téléphone : (418) 525-7060 Télécopieur : (418) 525-6995 Site internet : www.iqe.edu Adresse électronique : admin@iqe.edu 12 septembre

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Procédure d admissibilité et de gestion de la liste d attente prioritaire CPE/BC Québec-Centre, installation les Petites Saisons

Procédure d admissibilité et de gestion de la liste d attente prioritaire CPE/BC Québec-Centre, installation les Petites Saisons Procédure d admissibilité et de gestion de la liste d attente prioritaire CPE/BC Québec-Centre, installation les Petites Saisons 2000, 1ere Avenue Québec (Québec) G1L 3M5 Téléphone (418) 647-2543 Courriel

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE Direction de la gestion des espaces et des services auxiliaires CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE 1. OBJECTIF Le présent cadre de gestion a pour objet de définir des règles minimales

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur 1 1 Réglementation pour la commune de Montfleur L attribution annuelle sera faite par demande écrite

Plus en détail

SUPPLEMENT DE 25,00 POUR CHAMBRES EXCEDENTAIRES

SUPPLEMENT DE 25,00 POUR CHAMBRES EXCEDENTAIRES SUPPLEMENT DE 25,00 POUR CHAMBRES EXCEDENTAIRES La réglementation organisant la location des logements gérés par la Société wallonne du Logement ou par les sociétés de logement de service public prévoit

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE. 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage

AIDE-MÉMOIRE. 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage Version du 2 octobre 2015 COMPOSITION ET NOMINATION AIDE-MÉMOIRE 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage A)

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

Politique de location de salles

Politique de location de salles Politique de location de salles Municipalité d Upton Adoptée le 1 avril 2014 Résolution numéro 094-04-2014 POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES DE LA MUNICIPALITÉ D UPTON Préambule Nos salles municipales servent

Plus en détail

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM?

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Depuis le 1 er septembre 2011, tous les offices d habitation du Québec doivent, lorsque vient le temps d attribuer

Plus en détail

Sondage des organismes/intervenants

Sondage des organismes/intervenants Ontario Human Rights Commission Commission ontarienne des droits de la personne Octroi de permis autorisant les logements locatifs : North Bay Sondage des organismes/intervenants La Commission ontarienne

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT Distribution: http://www.ilostaffunion.org/new/?lang=fr SU/AGM/2015/2/D.5 7 octobre 2015 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DEUXIÈME SESSION 15 octobre 2015 Amendement des Statuts

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

Le Grand Livre de la Copropriété

Le Grand Livre de la Copropriété Le Grand Livre de la Copropriété Table des matières Section 1 Chapitre 1 L Achat d une copropriété A- Choisir l emplacement de son condo B- Achat, neuf ou usagé? C- Quoi vérifier et que demander avant

Plus en détail

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Comment réussir une demande de subvention» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la demande

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe. 1 Pour accéder au CGP, veuillez diriger votre fureteur vers le site Web principal de SMG à l adresse suivante : http://www.selfmgmt.com/fr/. Si un site Web personnalisé a été créé pour votre organisation,

Plus en détail

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Page 1 Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Le Conseil Syndical existe de plein droit dans toutes les copropriétés en vertu de la loi. --> Il est chargé d

Plus en détail

Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification

Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification Prenez note que cette liste ne s applique qu aux organismes de bienfaisance enregistrés qui sont constitués en personne morale ou qui sont établis

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

LE REVENU D INTÉGRATION

LE REVENU D INTÉGRATION Version décembre 2013 LE REVENU D INTÉGRATION revenu d intégration LE DROIT AU REVENU D INTÉGRATION en douze pas... Qu est-ce qu un revenu d intégration? Quelle conditions remplir pour recevoir le revenu

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Veuillez noter que l analyse des besoins vous permet de déterminer les lacunes dans les compétences particulières, les aspects à améliorer

Plus en détail

UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE

UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE À tous les coachs certifiés d ICF Québec Dans le cadre de son congrès annuel, les 25 et 26 octobre 2012, ICF Québec, souhaite lancer un programme de coaching pro

Plus en détail

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS >> OBJECTIFS D APPRENTISSAGE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE Description : Au fil du présent module, l élève sera amené à découvrir l évolution du droit de vote au Canada. À l aide de scénarios, l

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DU CANADA («SADC») COMITÉ DE LA RÉGIE DE LA SOCIÉTÉ ET DES CANDIDATURES CHARTE

SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DU CANADA («SADC») COMITÉ DE LA RÉGIE DE LA SOCIÉTÉ ET DES CANDIDATURES CHARTE Approuvée par le conseil d'administration de la SADC : le 8 mars 2006 modifiée : le 5 décembre 2007 modifiée : le 5 mars 2008 modifiée : le 2 mars 2011 SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DU CANADA («SADC») COMITÉ

Plus en détail

Réalisé par : SIMON ROBIN ; Étudiant en droit à l Université de Montréal Et l équipe du Comité logement Ville-Marie - 2013 -

Réalisé par : SIMON ROBIN ; Étudiant en droit à l Université de Montréal Et l équipe du Comité logement Ville-Marie - 2013 - LEXIQUE LÉGISLATIF DU LOUAGE (C.c.Q.) Réalisé par : SIMON ROBIN ; Étudiant en droit à l Université de Montréal Et l équipe du Comité logement Ville-Marie - 2013 - LEXIQUE LÉGISLATIF C.c.Q Articles 1851

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 100 personnes salariées ou plus La Loi sur

Plus en détail

ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER?

ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER? ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER? 1 PRÉPARATION GÉNÉRALE : Bien connaître son C.V. et en amener des copies supplémentaires (si plusieurs employeurs ou si celui-ci l a perdu). Ne pas plier son

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC Octobre 2014 Table des matières INTRODUCTION... 3 L ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS

Plus en détail

POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE RETRAITE

POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE RETRAITE POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE RETRAITE 1. NATURE DES SERVICES OFFERTS Le SEM offre des services de nature informative et d assistance en matière de retraite. De plus,

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information Bienvenue La Fondation de bienfaisance Placements Mackenzie (la Fondation) est un organisme sans but lucratif dirigé par les employés. Nous avons pour mission d investir dans des organismes et programmes

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC

SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC GUIDE POUR LA PRÉPARATION D ANNONCES DANS LE CADRE DU BUDGET DE REMPLACEMENT, D AMÉLIORATION ET DE MODERNISATION (RAM) Karine-O Cain, Trois-Rivières SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC WWW.HABITATION.GOUV.QC.CA

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Meeting Room & Study Room Policy Instructions for the Meeting Room Reservation System

Meeting Room & Study Room Policy Instructions for the Meeting Room Reservation System Salles de réunion & salles d étude : Procédures et règles Des salles de réunion sont disponibles dans la bibliothèque Martin Luther King, Jr. Memorial et la plupart des 25 bibliothèques de quartier. Des

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination dans le secteur du logement privé Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination au logement Partie 1: Qu est ce qu une discrimination? 1. Cadre Juridique 2. Critères protégés

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi 22 concernant la pénalité en cas de résiliation de bail: Une avancée législative, mais un timide impact dans le quotidien des aînés et de leur famille Présenté par le Réseau FADOQ devant

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

Club du Lévrier Irlandais du Canada (IWCC) Questionnaire du Comité de sauvetage

Club du Lévrier Irlandais du Canada (IWCC) Questionnaire du Comité de sauvetage Club du Lévrier Irlandais du Canada (IWCC) Questionnaire du Comité de sauvetage S il vous plaît remplir la section appropriée si vous désirez adopter, être foyer d accueil ou si vous voulez renoncer à

Plus en détail

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA PELUCHE 10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856 Règlements Généraux Adoptés par le conseil d administration du 17 janvier 2013

Plus en détail

LE PLAN D INTERVENTION

LE PLAN D INTERVENTION LE PLAN D INTERVENTION SCOLAIRE Des moyens pour s y préparer Quel est mon rôle dans la rencontre? Quels sont mes droits et ceux de mon enfant dans le milieu scolaire? «La nature crée des différences, la

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES CANDIDAT(E)S DU PARTI NUL

GUIDE À L INTENTION DES CANDIDAT(E)S DU PARTI NUL GUIDE À L INTENTION DES CANDIDAT(E)S DU PARTI NUL ÉLECTIONS DU 7 AVRIL 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Dates importantes... 1 Finances : à lire absolument!... 1 Dépenses électorales... 1 Contributions...

Plus en détail

Autoportrait. Groupe de cuisine collective. Regroupement des cuisines collectives du Québec IDENTIFICATION

Autoportrait. Groupe de cuisine collective. Regroupement des cuisines collectives du Québec IDENTIFICATION Regroupement des cuisines collectives du Québec 1605, rue de Champlain Montréal (Québec) H2L 2S5 Téléphone : 514 529-3448 Télécopieur : 514 529-1359 Courriel : info@rccq.org Site Internet : www.rccq.org

Plus en détail

Table des matières. 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes...3. 2. Le retrait préventif...3. 3. Le suivi médical...

Table des matières. 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes...3. 2. Le retrait préventif...3. 3. Le suivi médical... Table des matières 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes................3 2. Le retrait préventif...............................................3 2.1 De la travailleuse

Plus en détail

V É R I F I C A T I O N D E S R É F É R E N C E S - G U I D E D U G E S T I O N N A I R E -

V É R I F I C A T I O N D E S R É F É R E N C E S - G U I D E D U G E S T I O N N A I R E - V É R I F I C A T I O N D E S R É F É R E N C E S - G U I D E D U G E S T I O N N A I R E - + P O U R Q U O I V É R I F I E R L E S R É F É R E N C E S + A S P E C T S J U R I D I Q U E S + P R O C E S

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

Votre permis de conduire et votre état de santé

Votre permis de conduire et votre état de santé Votre permis de conduire et votre état de santé Le présent document explique comment votre état de santé peut affecter votre capacité à être titulaire d un permis de conduire du Yukon, et comment le gouvernement

Plus en détail

Durant l entrevue, nous prendrons des notes afin de garder en mémoire vos réponses, ce qui nous aidera à prendre une décision éclairée.

Durant l entrevue, nous prendrons des notes afin de garder en mémoire vos réponses, ce qui nous aidera à prendre une décision éclairée. GRILLE D ENTREVUE POSTE DE CONSEILLÈRE-VENDEUSE/CONSEILLER-VENDEUR SCÉNARIO D INTRODUCTION SUGGÉRÉ Avant l entrevue : 1) Relire les valeurs, la vision et la mission de l entreprise afin de s approprier

Plus en détail