Cependant, avec un portefeuille global

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cependant, avec un portefeuille global"

Transcription

1 VALEUR AJOUTÉE La BCVs tisse sans cesse sa toile de contacts Pour la Banque Cantonale du Valais (BCVs), le contact privilégié avec chacun de ses clients constitue le socle de sa stratégie commerciale. Cependant, avec un portefeuille global de près de 150'000 relations clientèle différentes, tous segments confondus, la concrétisation opérationnelle d une telle volonté nécessite de façonner un dispositif adéquat visant à garantir en permanence l accessibilité de la Banque pour ses clients. Dans le cadre de la stratégie de proximité, les succursales et les représentations occupent une place centrale. Autour de ce canal physique, la BCVs ne cesse d étendre sa toile des contacts, au travers d une distribution multicanaux, en recourant aux dernières technologies. La BCVs propose ainsi à chacun de ses clients, en fonction de son comportement bancaire et du type de prestation, le choix de son canal: les zones 24 heures, le centre d appels (call center), les distributeurs automatiques de billets (Bancomat) et la banque électronique. INNOVATIONS DANS LE DOMAINE DE LA BANQUE ÉLECTRONIQUE ET TÉLÉPHONIQUE Depuis le 1 er juillet 2007, la Banque propose à sa clientèle un unique numéro d appel: pour le Valais romand et pour le Haut-Valais. Au-delà de la centralisation des appels, la constitution de ce call center s attache à fournir un certain nombre de prestations de base visant à faciliter le quotidien de l utilisateur des prestations de la BCVs: renseignements sur les comptes, commandes de formulaires ou de documents, informations sur les produits bancaires et transmission de messages pour les conseillers. Après quelques mois d exploitation, ce nouveau service a déjà permis d augmenter la prise en charge des appels téléphoniques des clients et surtout de réduire encore leur temps d attente au téléphone. La BCVs poursuit le but d étendre les prestations de son call center pour en faire, à terme, un véritable point de vente téléphonique auprès duquel toutes les transactions bancaires de base pourront être effectuées. e-banking BCVs, toujours des innovations Corollaire du changement de plate-forme informatique, le module e-banking BCVs a En Valais, personnes travaillent dans l hôtellerie et la restauration

2 70-71 VALEUR AJOUTÉE également opéré sa mue avec à la clé des changements certes, mais des améliorations surtout. En effet, le nouveau module, actif sous le logiciel Finnova qui équipe la Banque depuis octobre dernier, propose notamment une nouvelle architecture ergonomique donnant une vue d ensemble de tous les comptes et dépôts du client. Cette meilleure lisibilité est assortie de nouvelles fonctionnalités: le prénotage pour afficher le solde prévisionnel à une date définie en tenant compte des écritures futures, la possibilité de mémoriser les données de bénéficiaires de paiements réguliers, la faculté de choisir le type d avis de débit pour les paiements ou encore l aperçu synthétique sur la page d accueil du nombre de messages et/ou e-factures reçus. Par ailleurs, les développements en cours apporteront au fur et à mesure de nouvelles prestations, notamment dans le domaine du e-document, afin de diminuer drastiquement l envoi de documents papier. Améliorations et évolutions pour le site Grâce à son système de veille technologique et concurrentielle et à son processus de relevé des attentes de sa clientèle, la BCVs adapte de manière permanente son site internet. Ainsi, durant l année sous revue, la BCVs a apporté différents changements pour améliorer l ergonomie et l architecture de son site: nouvelle configuration du site dans une taille de 1024 pixels et plus, accès facilité depuis la page d accueil (homepage) des prestations de la Banque réparties par profil de clientèle, introduction d une nouvelle mise en page plus aérée. Parallèlement, le contenu s est étoffé de deux rubriques importantes. Les cours de bourse jusqu alors disponibles uniquement sur le module e-trade BCVs (service de bourse en ligne) sont depuis le début de l année 2007 publiés également sur le site internet de la BCVs. Sont ainsi consultables par le public les marchés SWX et VIRT-X. En outre, la BCVs a conclu un partenariat avec la société homegate.ch, le portail de l immobilier. Cette société gère l un des plus importants sites internet de location et de vente d objets immobiliers en Suisse. La BCVs publie ainsi sur son site tous les objets immobiliers valaisans proposés à la location, à l achat ou à la vente, par des agences immobilières, des entreprises générales ou même des personnes privées. De plus, la BCVs propose en ligne des solutions de financement hypothécaire avec en prime des outils de simulation pour permettre à l internaute dans une première réflexion de calculer la charge financière de l objet sélectionné. Au chapitre des nouveautés technologiques, elle a également équipé son site du flux RSS. Ce système permet de diffuser les mises à jour du site de la BCVs dont le contenu change fréquemment, par exemple toutes les informations liées aux nouveautés ACCESSIBILITÉ PERMANENTE DE LA BCVS POUR UNE PLUS GRANDE PROXIMITÉ 5 6 ÉVOLUTION DU NOMBRE DE VISITES SUR LE SITE BCVS Nombre de visites 754'393 9 La mise à disposition de canaux automatiques et électroniques pour les opérations bancaires de base renforce en fait la dimension relationnelle, élément central de la stratégie de distribution de la Banque. En effet, la valeur ajoutée humaine prend toute son acuité car le conseiller bénéficie de plus de temps pour accompagner efficacement son client dans ses démarches financières plus complexes telles qu opérations de crédits, conseils en placements, gestion de fortune ou encore planification financière. GUICHETS AUTOMATIQUES La BCVs dispose de 67 Bancomat et de 5 appareils de versements (au 31 décembre 2007) sur son réseau d activité. Trois nouveaux Bancomat ont été installés en 2007 dans les locaux de ses représentations de Fully, Saas-Grund et St- Nicolas. Les Bancomat répondent à un réelle attente de la clientèle en constante augmentation. Aujourd hui, plus de 66% des retraits sont effectués aux Bancomat. Il y a six ans, la parité existait encore entre la caisse et l appareil automatique. Comparaison retraits Bancomat/caisse 0 Nombre de retraits Bancomat Caisse 991'258 60% 656'340 40% 1'134'476 63% 654'033 37% '137'770 1'226'442 65% 667'857 35% 1'299'548 66% 1'662' '503 34%

3 ACCESSIBILITÉ PERMANENTE DE LA BCVS POUR UNE PLUS GRANDE PROXIMITÉ LA BANQUE ÉLECTRONIQUE La banque électronique BCVs connaît un essor remarquable. A côté de la partie publique de son site la BCVs propose depuis un certain nombre d années déjà une gamme complète d outils de banque en ligne: le e-banking BCVs pour le trafic de paiements, la gestion et la consultation des comptes, le e-trade BCVs pour les opérations de bourse, le e-link BCVs pour la gestion des paiements et des liquidités pour les moyennes et grandes entreprises ainsi que diverses autres fonctionnalités comme par exemple le PayNet e-facture pour les factures électroniques ou encore une messagerie sécurisée. LA BANQUE TÉLÉPHONIQUE Toujours dans le souci d améliorer son accessibilité, la BCVs capitalise également sur le canal téléphonique. La création d un call center et le renforcement de la hotline e-banking ont apporté des solutions concrètes aux attentes de la clientèle. Ces deux canaux, toujours plus utilisés par la clientèle, ont permis d accompagner efficacement la clientèle de la Banque lors du changement de plate-forme informatique intervenu le 1er octobre dernier. La plupart des nombreuses questions suscitées par un changement d une telle importance ont trouvé ainsi immédiatement les réponses appropriées. * Le changement de plate-forme informatique a occasionné quelques changements dans le portefeuille des contrats e-banking (suppression des contrats inactifs, suppression des doublons, rattachement du contrat à la personne et plus à la prestation ) ce qui peut altérer quelque peu la comparaison rétrospective. Toutefois, la tendance de la forte évolution de l utilisation de la banque électronique par les clients de la Banque Cantonale du Valais demeure. Mieux encore, pour la seule année 2007, 4'400 nouveaux contrats e-banking ont été signés. Centre d'appels et hotline e-banking: nombre d'appels mensuels en '000 4'000 2'000 Evolution du nombre de contrats e-banking* Nombre de contrats 0 1' Nombre d'appels Centre d'appels BCVs Hotline e-banking 12'000 10'000 9'433 9'041 8'000 7'961 8'788 7'571 7'716 6'363 6' jan. fév. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. ÉVOLUTION DES PAIEMENTS PAR CARTES DE CRÉDIT BCVS Montant en francs 51'621'473 7'622 13'491 57'202'250 21'893 8'480 8'819 1'545 14'837 8' '794 66'285'217 11'444 10'859 1'930 1'154 ou à l actualité de la Banque telles que communiqués de presse, commentaires boursiers quotidiens, campagnes marketing ou toute nouvelle publication. L internaute peut s abonner au flux RSS et consulter rapidement les dernières mises à jour sans devoir se connecter au site de la BCVs. Au fil des années, le site internet de la BCVs est devenu à la fois un véritable moyen de communication privilégié avec la Banque et une succursale de «banque à distance». L amélioration continuelle, tant des fonctionnalités que du contenu, contribue aussi au succès d attractivité du site. En 2007, 4'500 visites ont eu lieu quotidiennement sur le site et/ou chacune a duré en moyenne plus de 5 minutes. En 2004, ces sessions étaient trois fois moins nombreuses, soit 1'500 par jour. Nouveauté: des appareils automatiques pour les versements Dans le cadre de sa stratégie multicanaux, la Banque renforce l équipement en appareils automatiques des zones 24h, situées à l entrée de ses succursales les plus importantes. En 2007, cinq nouveaux appareils de versements combinés pour billets (francs suisses et euro) et monnaies (francs suisses) ont été installés à Brigue, Viège, Sion, Martigny et Monthey. Ainsi, tous les clients titulaires d une carte Maestro peuvent en toute liberté et en tout temps effectuer leurs versements sans avoir recours au service d un conseiller bancaire. Pour les commerçants, ce nouvel appareil remplace avantageusement le traditionnel trésor de nuit. Forte poussée des cartes bancaires Effet du recours aux solutions automatisées pour les opérations bancaires de base, qu il s agisse des paiements, des retraits ou des versements, l utilisation des cartes bancaires influence toujours plus le quotidien de la clientèle. En plus de ce contexte général, deux éléments concomitants expliquent la forte poussée de «l argent plastique» dans les transactions journalières. Tout d abord, la pression concurrentielle toujours plus vive avec l arrivée récente sur le marché de nouveaux acteurs a dynamisé tout le secteur des cartes de crédit. Ensuite, l apparition de nouveaux produits simplifiés a dopé l utilisation de ces moyens de paiement. La Banque Cantonale du Valais, avec son partenaire Viseca, y a joué un rôle manifeste en mettant notamment sur le marché des cartes de crédit à cotisation réduite et à prépaiement. Au 31 décembre 2007, clients de la BCVs détenaient une carte de crédit MasterCard et/ou Visa tandis que le volume de paiement y relatif ascendait à plus de 66 millions de francs.

4 72-73 VALEUR AJOUTÉE RÉSEAU BCVs 67 BANCOMAT BCVs AU 31 DÉCEMBRE 2007 EVOLUTION DE L'ÉTAT DU PARC DES BANCOMAT DE LA BCVS Bouveret Vouvry Collombey Monthey 5 Troistorrents Morgins St-Maurice Champéry Anzère Crans Montana Chermignon Sierre Noës Savièse / St-Germain Grimisuat Conthey Sion 9 Réchy / Chalais Ovronnaz Saillon Haute- Nendaz Veysonnaz Vissoie Fully Saxon Thyon-les-Collons 6 Martigny Verbier Le Châble Orsières RÉGION MONTHEY RÉGION MARTIGNY RÉGION SION Responsable régional: Thierry Cornut Responsables: Clientèle des entreprises: Pierre-Yves Moulin Clientèle private banking: Daniel Cornut Clientèle des privés: Frédéric Dubosson Etat-major administration: Catherine Garin Succursale régionale: Monthey Représentations: Bouveret: Freddy Roch Champéry: Etienne Délez Collombey-Muraz: Antoine Lattion Morgins: Bernard Dubosson St-Gingolph: Geneviève Duchoud Troistorrents: William Défago Vouvry: Viviane Barraud Responsable régional: Thierry Cornut Responsables: Clientèle des entreprises: Pierre-Henri Florey Clientèle private banking: Laurent Rimet Clientèle des privés: François Resenterra Etat-major administration: Catherine Mettan Succursale régionale: Martigny Responsable succursale: Verbier: Claude Roux Représentations: Bagnes: Benoit et Léonard Fellay Finhaut: Monique Pallud Fully: Johnny Granges Isérables: Dominique Vouillamoz Leytron: Pierre-André Schmid Liddes: Christiane Michaud Orsières: Antoine et Jean-Paul Tornay Ovronnaz: Claude Philippoz Saxon, Saillon, Riddes: Pierre-Yves Puippe Sembrancher: Marlène Schers St-Maurice: Georges-Albert Barman Vernayaz: Joseph Volluz Responsable régional: Michel Rappaz Responsables: Clientèle des entreprises: Danièle Reynard Clientèle private banking: André Grand Clientèle des privés: Gérard Zambaz Etat-major administration: Olivier Fournier Succursale régionale: Sion Responsable succursale: Haute-Nendaz: Jacques Pitteloud Représentations: Anzère, Ayent: Grégoire Dussex Ardon: Jean-Claude Romailler

5 Münster Leukerbad Lax Susten Gampel Raron Naters Brig / Glis Visp Grächen St. Niklaus Saas-Grund Saas-Fee Zermatt RÉGION SIERRE RÉGION HAUT-VALAIS Chamoson: Jean-Claude Romailler Conthey-Plaine, Erde: Gilles Berthousoz Evolène: Michel Mauris Grimisuat: Michel Vuignier Hérémence: Augustin Mayoraz Nax: Marylise Maury Basse-Nendaz: Bernard Carthoblaz Savièse: Pierre-Olivier Varone St-Léonard: Gérard Anthamatten St-Martin: Bernard Crettaz Vétroz: Jean-Gabriel Coudray Vex, Les Collons: Jean-Louis Rudaz Veysonnaz: Claire-Dominique Fournier Responsable régional: Philippe de Preux Responsables: Clientèle des entreprises: Joël Tudisco Clientèle private banking: Philippe de Preux Clientèle des privés: Renato Bilgischer Etat-major administration: Jean-Charles Sartorio Succursale régionale: Sierre Responsables succursales: Crans: Marc-André Clivaz Montana: Marc-André Clivaz Représentations: Anniviers-Vissoie: Joseph Genoud Chalais, Vercorin: Alain Perruchoud Chippis: Joseph Rudaz Grône: Marie-Louise Genolet-Vuissoz Lens: Ariane Emery Responsable régional: Mario Kalbermatter Responsables: Clientèle des entreprises: Erwin Schnydrig Clientèle private banking: Beat Venetz Clientèle des privés: Damian In-Albon Etat-major administration: Petra Brantschen Sarbach Succursales régionales: Brig, Visp Responsables succursales: Fiesch: Arlette Blatter Gampel: Yvette Mussari Leukerbad: Elmar Mathieu Münster: Arlette Blatter Naters: Eliane Salzmann Reckingen: Arlette Blatter Saas-Fee: Odilo Lomatter Susten: Elmar Mathieu Zermatt: Walter Willisch Représentations: Bellwald: Hans Ritz Bürchen: Thomas Lehner Eischoll: Josef Brunner Erschmatt: Olivier Grand Gondo: Susanne Tscherrig Grächen: Armin Andenmatten Kippel: Leander Jaggi Leuk: Olivier Grand Randa: Albin Brantschen Raron: Yvonne Kämpfen Riederalp: Willy Berchtold Saas-Grund: Bernhard Andenmatten Salgesch: Hugo Cina Stalden: Willy Berchtold St-Niklaus: Stefan Sarbach Unterbäch: Pius Vogel Unterems: Johann Tscherrig Varen: Gilbert Loretan Visperterminen: Elsbeth Zimmermann

6 74-75 Gestion de fortune, la BCVs s affirme toujours plus Exercice faste pour l activité de gestion de fortune de la Banque Cantonale du Valais, 2007 lui a permis de récolter les fruits de sa stratégie de développement et de diversification des revenus. Pour la seule année écoulée, les dépôts confiés à sa gérance ont progressé de plus de 7%, soit de 393 millions de francs. En Valais, personnes travaillent dans le domaine des autres services aux entreprises plus remarquable, cette augmentation fait suite à des croissances annuelles ininterrompues de D autant masse sous gestion depuis 5 ans, oscillant entre plus de 8% en 2003 à près de 16% en La gestion de fortune au sein de la BCVs fait l objet de toutes les attentions stratégiques. Dans un objectif de croissance, la Banque se doit d élargir son marché. Contrairement à l activité hypothécaire et commerciale dont le développement se limite à celui du canton, le secteur de la gestion de fortune s inscrit dans un cadre ouvert, tant la dimension touristique du Valais représente un véritable potentiel dans ce domaine. Ainsi, au fil des années, la marque Banque Cantonale du Valais s est imposée comme une alternative de choix aux propositions des concurrents, toujours plus nombreux, animant la place financière valaisanne. Mieux encore, la BCVs a su se forger un positionnement différent et unique mêlant harmonieusement la proximité de présence et de contacts, la compétence attestée par les performances comparées de ses véhicules de placement et l universalité de son offre bancaire, pas uniquement cantonnée aux seuls produits de gestion de fortune. L ARCHITECTURE OUVERTE, CLÉ DE LA DIFFÉRENCIATION La clé du succès de la Banque en matière de gestion de fortune prend appui sur le principe d architecture ouverte. La BCVs ne possède en effet pas de fonds «maison». Elle agit en revanche comme un entrepreneur général dont les contraintes de base sont claires: trouver sur le marché les éléments nécessaires pour construire des allocations solides en adéquation avec le profil de l investisseur, lui permettant de dégager des rendements attrayants, le tout avec un risque mesuré. Qu il s agisse des mandats discrétionnaires, comme le produit phare de la Banque, le BCVs Star Select, ou des portefeuilles «conseil», la BCVs dispose d un très large éventail de solutions d investissement, des actions et obligations traditionnelles aux fonds de placement, en passant par les produits structurés ou les produits alternatifs. Grâce à l existence d une plate-forme de négociation centralisée des Banques Cantonales Suisses, le Swisscanto Fund Desk à Londres, la BCVs est en mesure d offrir à sa clientèle, un assortiment étendu de fonds de placement, en toute simplicité. L absence totale de conflit d intérêt représente un élément central de l offre de la BCVs: les gestionnaires peuvent choisir les meilleures solutions sans aucune contrainte interne. Seuls les besoins de la clientèle dictent les recherches de produits et non l inverse. Enfin, la Banque est capable de mettre sur pied des solutions totalement individualisées, notamment pour les produits structurés, et ce à des conditions particulièrement attractives. LA GESTION INSTITUTIONNELLE, DU SUR-MESURE POUR LA CLIENTÈLE La gestion institutionnelle joue un rôle considérable dans le positionnement de la Banque. En effet, nombre de modèles de gestion sont tout d abord testés par des investisseurs qui ont la capacité d assumer des risques et des techniques de gestion plus sophistiquées. Le modèle utilisé de façon globale à la BCVs, l approche «cœur-satellite» dérive directement des modèles institutionnels. Cette démarche consiste à composer le portefeuille de façon intégrée: au centre, des produits à risques modérés qui ont un faible biais par rapport à l indice de référence, à la périphérie en revanche, comme «satellites», des produits actifs qui tendent à jouer une zone géographique, une tendance ou un secteur particulier. L essentiel reste axé sur la mesure systématique du risque relatif, à savoir quels sont les paris, comment ceux-ci impactent la volatilité du portefeuille et avec quelle espérance de rendement. Ces modèles de gestion évoluent très rapidement au gré des nouvelles avancées de l ingénierie financière. Grâce à ses spécialistes, la BCVs reste en phase avec les derniers développements et en fait ainsi béné-

7 ficier directement sa clientèle. Les composants du succès de la BCVs dans ce domaine se traduisent par la place de premier plan qu elle occupe sur ce marché des institutions de prévoyance dont elle détient plus de la moitié des parts. Dans un secteur aussi spécialisé, l aspect relationnel joue un rôle essentiel. Dans ce contexte, chaque année la BCVs met sur pied une Journée des institutionnels. Lancée en 1998, cette rencontre constitue sans conteste une plate-forme reconnue pour des échanges de qualité avec les caisses de pension du canton. L idée vise à promouvoir et à stimuler constamment la réflexion liée à l évolution du 2e pilier et aux problématiques les plus actuelles. La BCVs profite de son réseau pour inviter chaque année des personnalités du monde de la prévoyance ou de la gestion de fortune institutionnelle. En 2007, les thèmes traités ont reflété l un des défis majeurs des institutions de prévoyance: la gestion du portefeuille obligataire. La classe des obligations revêt une importance particulière pour les institutions de prévoyance étant donné la forte pondération des actifs dans cette catégorie d investissement. David Byrne, responsable de la gestion obligataire de Swisscanto à Londres, a eu la difficile mission de dresser le portrait des tendances actuelles. En deuxième partie, Philip Koehli, Directeur Finance & Administration de la prestigieuse école de management IMD à Lausanne, a parcouru le chemin effectué par sa caisse de retraite pour transformer un plan de prévoyance de la primauté des prestations en primauté des cotisations. L INNOVATION AU SERVICE DE LA CRÉATION DE PRODUITS La Banque Cantonale du Valais (BCVs) ne cesse d innover pour proposer une palette de prestations en totale adéquation avec les attentes, notamment de sécurité et de performance de la clientèle. Deux exemples pour illustrer la capacité de la Banque à anticiper les souhaits de sa clientèle: le produit structuré BCVs Aqua PROTECT 100% 2011 et le mandat de gestion BCVs Star Select. Commercialisé par la Banque en juin dernier, le nouveau produit BCVs Aqua PROTECT 100% 2011 permet d investir dans le secteur de l eau où l offre peine de plus en plus à satisfaire la demande. Cette situation particulière ouvre de belles perspectives de rendements et de croissance pour les entreprises de ce domaine. Ce produit structuré constitue une alternative intéressante à l épargne ou aux placements obligataires. Il offre une protection du capital de 100% à l échéance, plus une participation à la performance de chaque action jusqu à 8,5%, payée sous forme de coupons annuels. Un coupon minimal de 1% est garanti. On trouve, par exemple, parmi les vingt titres sélectionnés, des grandes marques telles que Nestlé SA, Suez SA, Procter & Gamble Co LA BCVS, UNE BANQUE DE GESTION DE FORTUNE Evolution de la masse sous gestion 7'000'000 6'000'000 5'000'000 4'000'000 3'000'000 2'000'000 1'000'000 En milliers de francs La gestion de fortune constitue l un des trois métiers de base de la BCVs, à côté de la banque des entreprises et de la banque de détail. Ce secteur couvre quatre domaines: la gestion de fortune privée (private banking), la gestion institutionnelle (pour les caisses de pension notamment), la planification financière et la prévoyance privée et professionnelle. Activité réalisée auparavant de manière plutôt périphérique le fondement étant constitué par les affaires hypothécaires et commerciales la gestion de fortune a pris, depuis la transformation de la BCVs en société anonyme, un envol considérable. De 1,410 milliard de francs en 1993, les dépôts confiés à la gestion de la BCVs ont été multipliés par 4,3 pour atteindre 6,166 milliards de francs au terme de l exercice A noter, dans ce contexte, une croissance de plus de 2 milliards de francs durant ces cinq dernières années seulement. Aujourd hui, le hors bilan (volume des dépôts-titres) représente le 75,3% du bilan contre 51,9% en A rappeler que durant cette même période, le bilan a, quant à lui, progressé de plus d un milliard de francs pour s établir à 8,179 milliards de francs. Coup d œil maintenant sur le portefeuille de la clientèle de gestion de fortune pour constater une augmentation nette de 6,6% de clients. Sur cinq ans, cette croissance atteint même près de 35%. La BCVs occupe, grâce à ses 25 gestionnaires de fortune expérimentés, une position affirmée sur ce marché tant disputé dans un canton touristique comme le Valais. Cette solide équipe de conseillers est épaulée par un centre de compétences (trading & asset management) actif notamment dans la gérance centralisée des mandats de gestion, la recherche et la mise à disposition de prestations et de produits novateurs ou encore la détermination de la politique de placement. Cette cellule de spécialistes traite directement avec les bourses du monde entier. La BCVs possède en effet une salle des marchés, en prise permanente avec les marchés financiers de la planète. ou encore Ciba, Danone ou Unilever. La performance de chaque titre est prise en compte jusqu à hauteur de 8,5% au maximum. En cas d évolution négative du panier, l investisseur est assuré d encaisser le 100% du capital à l échéance, additionné d un coupon annuel de 1%. Pourquoi investir dans l eau, ou plutôt pourquoi investir dans l or bleu puisque c est ainsi qu est surnommée l eau en raison de sa raréfaction toujours plus patente. Les fortes distorsions entre l offre et la demande ne pourront être résolues qu au moyen d investissements massifs dans ce secteur. 0 1'410' '147' '021' '370' '054' '166' '338* 5'570'499 5'963' *Depuis le changement de plate-forme informatique intervenu en octobre 2007, les obligations de caisse figurent désormais dans des comptes spécifiques. Cela représente 203,3 millions de francs qu'il convient de rajouter aux dépôts en gérance de 5,963 milliards de francs pour faciliter la comparaison historique. Les entreprises actives dans ce domaine devraient ainsi profiter de cette croissance et générer des rendements supérieurs à la moyenne. Le panier sélectionné pour le produit structuré BCVs Aqua PROTECT 100% 2011 est justement constitué des titres de vingt sociétés spécialisées dans l ensemble de la chaîne de création de valeur de l eau: distribution, gestion, traitement, analyse et irrigation. Cette diversification dans le domaine de l eau permet à l investisseur souscrivant à BCVs Aqua PROTECT 100% 2011 de diversifier efficacement ses placements et de profiter des évolutions de l ensemble du secteur de l eau.

8 76-77 VALEUR AJOUTÉE LES ÉTRANGERS FONT CONFIANCE À LA BANQUE CANTONALE DU VALAIAS VALAIS Lorsqu il s agit de confier le mandat de gérer son patrimoine à un tiers, la confiance représente le critère de choix fondamental. Dans ce contexte, la marque BCVs rassure la clientèle en général et les étrangers en particulier. Ce sentiment de sécurité suscité par la Banque provient, non seulement du fait que tous les engagements de la Banque sont garantis par l Etat du Valais, mais surtout de la stratégie poursuivie par la Banque, frappée au sceau de la pérennité et de la stabilité. Plus précisément, la philosophie de gestion de fortune de la BCVs privilégie avant tout l adéquation de la stratégie de placement au profil du client. Dans ce contexte, la gestion et la limitation des risques figurent au centre de la politique de placement de la BCVs. Tout comme d ailleurs la pérennité de la relation clientèle qui forme l une des valeurs essentielles de la Banque Cantonale du Valais. Cette approche, faite à la fois de prudence de bon aloi et de risques soigneusement calculés, ne contrevient pas à la performance, comme le démontre le graphique comparatif des performances des mandats de gestion BCVs (voir ci-après). En rajoutant à ce cocktail beaucoup de proximité et une identité valaisanne forte, on obtient la recette qui fait mouche auprès de la clientèle étrangère toujours plus nombreuse à faire confiance à la BCVs. Provenance des clients private banking en 2007 Valais Suisse hors Valais Autres étrangers 74.5% Belgique Italie France Allemagne 5.8% 5.7% 2.2% 4.5% 4.8% 2.4% BCVs Star Select, un succès toujours confirmé Ce mandat de gestion, créé par la BCVs en 2003, fait figure de véritable «success story». L originalité de BCVs Star Select réside dans le fait qu il permet à toute personne d accéder, à partir de 200'000 francs, à une gestion de fortune, à des processus de gestion, à des concepts d investissement jusqu alors réservés à une clientèle institutionnelle gérant plusieurs dizaines de millions de francs. BCVs Star Select se caractérise par l utilisation à grande échelle de produits financiers (fonds de placement, produits structurés, etc.) en lieu et place de titres individuels. La BCVs propose ainsi une gestion de fortune «sur mesure» à chacun de ses clients pouvant choisir entre quatre stratégies d investissement spécifiques selon la volatilité et le risque (revenu, croissance, dynamique et actions) et trois devises de référence (CHF, EUR et USD). Avec cette prestation novatrice, le client reçoit la garantie d une diversification optimale de ses placements avec un rapport idéal entre le rendement et le risque. BCVs Star Select constitue une réponse à la problématique de la forte volatilité des marchés. Depuis sa création, BCVs Star Select connait un succès jamais démenti. Le nombre de mandats commercialisés enregistre des taux annuels de croissance oscillant entre plus de 100% pour la période de lancement et 20% à 50% pour les années suivantes., UNE STRUC TURE D ACCOMPAGNEMENT DES CLIENTS ÉTRANGERS La dimension touristique du Valais et l attractivité de ses différentes stations auprès des hôtes étrangers constituent un formidable potentiel de développement pour l économie du canton, générant des effets positifs sur bon nombre de secteurs économiques dont bien entendu le domaine bancaire. Est-ce peut-être là l explication à l installation sur les terres du canton des plus grandes enseignes de la gestion de fortune suisse voire internationale, L INNOVATION AU SERVICE DE LA CRÉATION DE PRODUITS Performances 2007 des mandats de gestion BCVs en CHF En % 3.0 Performances 2007 des mandats de gestion BCVs en EUR En % Revenu Croissance Dynamique Actions Revenu Croissance Dynamique BCVs Fonds d'allocation d'actifs / moyenne du marché -1.5 BCVs Fonds d'allocation d'actifs / moyenne du marché -1.8 BCVs Star Select tire son épingle du jeu malgré un contexte difficile a été une année ardue, caractérisée par un retour de la volatilité sur tous les marchés. La crise financière des crédits à risques (subprime) et les craintes de ralentissement économique aux Etats-Unis ont notamment engendré de brusques changements de tendances. En finalité, mis à part sur les marchés émergents, tant les actions que les taux d intérêts ont retrouvé des niveaux plancher. Malgré un environnement boursier global sujet à beaucoup de bouleversements et de perturbations, les performances de la plupart des mandats de gestion de la BCVs s inscrivent, cette année encore, dans le haut de l univers des fonds d allocation du marché.

9 Evolution du nombre de clients private banking domiciliés à l étranger En % Progression du nombre de clients private banking entre 2003 et 2007 En % ( > CHF 200'000) VS CH hors VS Allemagne France Italie Belgique Etranger autres dopant ainsi la place financière valaisanne pour la situer désormais parmi les plus réputées de Suisse? Dynamisée par l aiguillon de la concurrence exacerbée, la Banque Cantonale du Valais a su se positionner comme un acteur de qualité auprès de ce segment de clientèle spécifique, offrant, en plus d un savoir-faire avéré en gestion de fortune, toute la gamme des prestations bancaires et en prime un attachement indéfectible au terroir. De surcroît, la marque Banque Cantonale inspire confiance et représente aux yeux des clients étrangers un gage de sécurité non négligeable. L examen du portefeuille de la clientèle de gestion de fortune de la Banque l atteste d ailleurs avec beaucoup d acuité. En 2007, 28,5% de ces clients possèdent un domicile principal hors du Valais et 20% hors de la Suisse. En outre, pour la seule année 2007, la BCVs a enregistré une augmentation de 12,1% des relations d affaires de gestion de fortune avec des clients étrangers. Pour être exhaustif, il faut également tenir compte de tous les clients en provenance d un autre pays, établis en Valais. La clientèle étrangère représente par conséquent un potentiel de développement notable pour l essor de l activité de gestion de fortune de la BCVs. Afin de poursuivre avec plus d efficacité encore l activité déployée depuis quelques années auprès de cette clientèle, la Banque a créé une structure dédiée uniquement au suivi et l accompagnement de ce segment de clientèle. Cette entité intitulée s attache à améliorer l accueil de ces personnes et à les accompagner, cas échéant, dans leur installation en Valais. Elle dispense aussi tout conseil financier (gestion de patrimoine, crédit, ), fiscal, lié à la réglementation valaisanne ou d ordre général. Pour cela, elle s appuie prioritairement sur les centres de compétences de la Banque (trading & asset management, centre de compétences crédits ou encore service juridique). En cas de besoin, elle peut également avoir recours à des spécialistes externes Mandats privés (performance pour CHF 100 investis le ) En francs Actions 170 Dynamique Croissance 150 Revenu Evolution du nombre des mandats de gestion (privés) En % Pour gagner sans perdre: BCVs Aqua PROTECT 100% 2011 BCVs Aqua PRO- TECT 100% 2011 allie harmonieusement la performance à la sécurité. La sûreté tout d abord: l investisseur a la garantie de récupérer au pire (en cas d évolution négative des titres sélectionnés) le 100% du capital investi, à l'échéance du produit (durée 4 ans). Mieux encore, il touche aussi un rendement de 1% par année, soit 4% au total du montant investi. La performance ensuite: l investisseur peut voir son rendement s élever jusqu à 8,5% par année, soit 34% en tout pour la durée totale du produit. Il est vrai que les perspectives offertes par le secteur de l eau sont plutôt favorables compte tenu des forts besoins d investissements. Pour compléter ces caractéristiques positives, notons aussi l absence d impôt anticipé suisse ainsi que de frais d émission.

10 78-79 VALEUR AJOUTÉE (cabinets d audit, études d avocats spécialisés, fiduciaires, etc.). La zone d activité de s étend entre autres à la France, la Belgique, l Allemagne, l Autriche ou encore à l Italie (notamment les régions Milan-Domodossola et Turin-Val d Aoste). DISTINCTION DE LA MEILLEURE SOCIÉTÉ DE FONDS DE PLACEMENT POUR SWISSCANTO Une fois de plus, Swisscanto a obtenu la première place dans la très convoitée catégorie «Overall Group Large» lors de la remise des prix Lipper European Fund Awards Swisscanto a fait coup double puisqu elle a également arraché la première place lors de l édition suisse de ce même concours. En outre, elle a figuré sur le podium des Standard & Poor s Fund Awards Switzerland. La désignation renouvelée de meilleure grande société de fonds sur trois ans ainsi que les nombreuses distinctions récompensant ses fonds confirment le succès de son style de placement. Cette récompense rejaillit sur l ensemble des Banques Cantonales suisses, propriétaires de cette société. Swisscanto Holding SA réunit sous son appellation toutes les entreprises collectives de production et de gestion de produits de placement et de prévoyance pour les clients privés et institutionnels ainsi que pour les entreprises. Le groupe Swisscanto gère 62,9 milliards de francs de fortune et s illustre comme la deuxième fondation de placement de Suisse avec des parts de marché atteignant 22,2%. En outre, il se classe au 4 e rang national des producteurs de fonds de placement. Swisscanto emploie 358 collaboratrices et collaborateurs répartis sur les sites de Zurich, Berne, Bâle, Pully et Londres. Dans le contexte de l architecture ouverte qui prévaut à la BCVs, les produits Swisscanto occupent une place de choix. Non pas en raison du lien étroit qui lie les deux entreprises mais essentiellement en raison de la qualité et des performances des prestations proposées, d ailleurs largement saluées par les différents concours voient toujours Swisscanto abonné aux meilleures places. En outre, la Banque apprécie la capacité d innovation et d anticipation de Swisscanto en matière de développement de nouveaux produits. Elle inclut des véhicules de placement de pointe, répond aux attentes toujours plus grandes de la clientèle et prend en compte les principales préoccupations de la société comme le développement durable, l écologie ou la responsabilité sociale pour constituer ses paniers de placement. Swisscanto possède, par exemple, une longue expérience dans les placements durables, débutée en 1998 déjà avec le lancement du fonds Green Invest, un placement développé en collaboration avec le WWF suisse. Swisscanto complète sa gamme dans ce domaine avec la mise sur le marché du Climate Invest pour les personnes souhaitant investir spécifiquement dans le secteur du changement climatique et du Water Invest pour contribuer à l utilisation responsable de l eau. En Valais, personnes sont employées dans le domaine de la santé et des activités sociales SWISSCANTO SWISS RED CROSS CHARITY FUND: UN PLACEMENT POUR PLUS D HUMANITÉ Swisscanto et la Croix-Rouge suisse ont lancé en 2007 un nouveau fonds de placement inaugurant une forme de dons inédite. Avec le Swisscanto Swiss Red Cross Charity Fund, la société de fonds et le propriétaire du fonds renoncent à 50% des revenus lesquels sont crédités en tant que dons à la Croix-Rouge suisse. En acquérant des parts de fonds, le client octroie à la Croix-Rouge suisse un droit sur la moitié des distributions annuelles de fonds correspondant à ses parts. Swisscanto et la Banque Cantonale du Valais renoncent à la moitié de leur rémunération générée par la commission forfaitaire de gestion (0,90%) et versent également ce don (0,45%) directement à la Croix-Rouge. La Croix-Rouge suisse, œuvre d entraide la plus vaste et la plus ancienne de Suisse, consacre les fonds reçus à ses différents projets visant notamment à protéger la vie, la santé et la dignité de personnes dans le besoin. Un placement dans ce nouveau fonds représente ainsi un investissement contribuant à soutenir la Croix-Rouge dans son objectif d apporter plus d humanité en Suisse et à l étranger. SÉLECTION DES TITRES CONFORMÉMENT AUX CRITÈRES DE LA CROIX-ROUGE SUISSE Seuls les émetteurs respectant les critères d exclusion et de placement de la Croix-Rouge suisse entrent en ligne de compte. Les entreprises actives dans la production ou le commerce de tabac, d alcool ou d armes ou dont les activités sont, de près ou de loin, inconciliables avec les valeurs fondamentales de la Croix-Rouge ne figurent pas dans les sélections des titres.

11 La compétence pour renforcer la proximité Les indicateurs mesurant la performance de la Banque Cantonale du Valais dans son activité de banque de détail clignotent en vert au terme d un exercice soumis à une énorme pression concurrentielle. Mieux encore, la BCVs profite de cette situation plus difficile pour renforcer ses positions. Véritable foire d empoigne pour gagner des parts de marché, l année 2007 a vu les différents acteurs financiers actifs en Valais s affronter sur les conditions et les marges. Comme si on avait voulu réduire le produit à son seul prix. Elément certes important dans la composition d un produit, le prix ne doit pas pour autant occulter les autres propriétés aussi capitales que la qualité du service, la compétence du conseil, la stabilité de la relation d affaires ou encore la proximité. Sans oublier bien sûr les valeurs cultivées par l établissement et suscitées par sa marque qui rejaillissent sur l image de ses prestations. En poursuivant justement cette approche globale, la Banque Cantonale du Valais a su tirer son épingle d un jeu fort animé face à des adversaires opiniâtres. Dans le domaine des crédits octroyés aux clients privés, la BCVs a enregistré en 2007 une augmentation nette de 263 millions de francs ou 6,9%. S agissant des fonds de cette même clientèle déposés notamment sur des comptes épargne ou comptes privés, la progression atteint 7,7% ou 174,1 millions de francs. Enfin, dans le domaine de la gestion de fortune pour cette même clientèle grand public, la BCVs peut se targuer d un taux de croissance de 16%. Au bénéfice d un taux de pénétration déjà fort élevé (voir encadré), la BCVs ne cesse, année après année, d élargir son portefeuille clientèle. Pour la seule année 2007, elle dénombre une croissance nette d un millier de clients privés. aussi le fait de la recherche permanente de l excellence opérationnelle et de la mise à disposition d une gamme de prestations et de services adaptés et répondant à toutes les exigences. La Banque s attache à fournir des solutions performantes aux préoccupations majeures de sa clientèle: la gestion du quotidien, le financement de projets, le souci d assurer son avenir et la volonté de faire fructifier son argent. LA BANQUE DE DÉTAIL, UNE POLITIQUE COMMERCIALE COURONNÉE DE SUCCÈS La proximité, pour la BCVs, met aussi en lumière sa propension à partager les préoccupations du Valais, de son économie et de ses habitants et à contribuer à travers ses compétences bancaires à relever les défis auxquels ils sont confrontés. La qualité du conseil demeure à l évidence le point névralgique de cette stratégie de proximité mâtinée de compétence et de savoir-faire, que ce soit dans les contacts quotidiens entre les collaboratrices et les collaborateurs de la Banque et la clientèle ou lors de conférences ou séminaires thématiques. Prévoyance et course à pied, l anticipation forge le succès Dans le cadre de son partenariat avec le célèbre marathonien valaisan Tarcis Ancay, la BCVs a mis en évidence, lors de deux conférences spécifiques, l analogie entre la course à pied et la planification financière pour préparer sa retraite. En effet, en matière de sport, comme pour la prévoyance individuelle, La Banque de détail regroupe les personnes physiques disposant d avoirs inférieurs à 200'000 francs, les indépendants ainsi que les professions libérales. Ce segment de la clientèle des privés demeure le point d entrée pour une large part de la clientèle de la BCVs. Grosso modo, près d un Valaisan sur deux possède une prestation bancaire auprès de la BCVs. En outre, un crédit hypothécaire sur quatre en moyenne est conclu auprès de ce même établissement. Pour renforcer sans cesse ses positions, la BCVs mise sur une politique commerciale dynamique et novatrice basée sur la qualité et la performance des produits, la simplification des procédures, le recours aux technologies de pointe et un conseil professionnel de proximité. Evolution des prestations Nombre de prestations 43'912 26'857 46'601 28'824 compte privé dépôt-titres 49'034 51'465 30'119 31'353 prêt hypothécaire 53'440 32'870 56'442 34'953 18'939 19'112 19'442 19'909 20'200 20' LA CONNAISSANCE DU MARCHÉ Pour réussir sur un marché aussi saturé, il faut en plus se distinguer de la concurrence en se positionnant en leader sur une valeur stratégique. Pour la BCVs, la clé de la réussite réside dans la proximité assortie de la compétence. Ancrée dans son canton et disposant d un réseau de vente adéquat, la BCVs connaît très bien ses clients et son environnement. Elle est à même de leur fournir une assistance individuelle et personnalisée en matière de financement, de gestion de patrimoine, de planification financière ou encore de prévoyance privée et professionnelle. Le succès de cette démarche n est pas uniquement dû à une présence physique forte; elle est Evolution des prestations jeunesse (tout segment/âge) compte jeunesse Nombre de prestations 2'487 1'350 8'361 compte junior 2'877 1'331 8'898 compte épargne jeunesse 3'088 1'425 9'737 3'205 1'589 10'302 3'409 1'505 10'295 3'615 1' '331

12 80-81 VALEUR AJOUTÉE En Valais, personnes travaillent dans l'hôtellerie et la restauration la fixation d objectifs et la prise de bonnes décisions en temps opportun sont primordiales. La préparation joue un rôle essentiel, l anticipation, quant à elle, demeure indispensable. Stéphane Jean, membre de direction de la BCVs et responsable du département private banking & institutionnel a dressé un portrait complet de la situation et de l évolution des outils de prévoyance et de leurs effets, tout particulièrement sur la fiscalité. Tant l environnement socio- que macroéconomique ont été évoqués pour mieux saisir la problématique des assurances sociales en regard notamment de l évolution de la démographie. Ce contexte global a mis en évidence la nécessité pour chaque personne de se prémunir face à ces aléas structurels. Une bonne planification financière, des solutions individualisées et surtout le fait de préparer aujourd hui une retraite lointaine se définissent comme des mesures pertinentes. Grâce à son centre de compétences en matière de planification financière et à l expertise de ses conseillers clientèle, la BCVs est en mesure de proposer un accompagnement de qualité pour seconder ses clients efficacement dans les questions de prévoyance. Tarcis Ancay a, pour sa part, captivé le large auditoire présent à Sion et à Monthey, en présentant par le détail son programme d entraînement spécifique en vue de décrocher un billet pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008, dans la discipline du marathon. Le fait de pénétrer dans les coulisses de la préparation d un tel défi sportif a enchanté le public qui s est également vu gratifier d un éclairage sur les sciences du sport au service de la performance donné par Manu Praz du centre d évaluation sport & santé de la clinique romande de réadaptation (suvacare). Prévoyance au féminin Le magazine Femina, Swisscanto (centre d ingénierie des Banques Cantonales suisses) et la Banque Cantonale du Valais ainsi que la plupart de ses consoeurs romandes ont mis en commun leurs compétences pour traiter de la prévoyance au féminin. Magazine féminin le plus lu de Suisse romande, Femina a donné l impact et la résonnance nécessaires à ce projet au travers de ses articles pour interpeller les femmes sur leurs préoccupations en matière de placement et de prévoyance. Toujours grâce à Femina, les lectrices ont été invitées à la conférence de leur choix, en fonction de leur domicile. Ce tour de Romandie de la prévoyance a fait halte à Sion, Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel. Dans chaque endroit, la Banque Cantonale du lieu a apporté son expertise pour aborder ce thème dans le détail, apportant des réponses concrètes aux nombreuses interrogations des participantes. Swisscanto, en sa qualité de spécialiste des produits de placement et de prévoyance, a établi un portrait de la situation sous l angle sociologique et esquissé dans le contexte des enjeux de la prévoyance quelques pistes de réflexion. Tel qu il est ressorti des discussions, les femmes n ont pas besoin de produits de prévoyance spécifiquement féminins, mais d un conseil personnalisé. En effet, les évolutions sociétales et les réalités contemporaines (conciliation de l activité professionnelle et de la famille, augmentation des ménages monoparentaux, etc.) mettent à mal les schémas classiques. Inexorablement, les préoccupations de prévoyance doivent également s adapter à cette évolution comportementale. En outre, l implication toujours plus importante de la femme dans le marché du travail est indispensable afin de maintenir une croissance dynamique et, comme certains démographes l évoquent même, pour maintenir l équilibre des assurances sociales. DES PRODUITS À VALEUR AJOUTÉE Deux mots clés prévalent dans la gestion et l évolution de la palette des produits de la BCVs: simplicité et valeur ajoutée. Simplicité, qualité essentielle que le produit doit revêtir pour répondre le mieux possible aux besoins exprimés par le client. Valeur ajou-

13 tée par la finalité que la prestation doit apporter à son utilisateur. Par exemple, dans le domaine hypothécaire, environnement toujours plus compétitif, la BCVs a réussi encore en 2007 à renforcer ses positions sur le marché. En la matière, son éventail de produits, à même de satisfaire tous les souhaits de financement, a contribué pour beaucoup à ce dynamisme. Tout d abord, le prêt hypothécaire à taux variable ou à taux fixe constitue la colonne vertébrale de l offre. Le client peut choisir l un ou l autre ou encore combiner les deux pour ainsi à la fois bénéficier de la sécurité d un taux fixe et profiter des opportunités éventuelles d évolution positive des taux variables. Ensuite, la Banque a mis à profit sa capacité d innovation pour commercialiser des outils de financement soit répondant à des besoins particuliers, par exemple la rénovation, soit s inscrivant dans les grandes tendances de la société comme le respect de l environnement ou le développement durable. La Banque propose un crédit rénovation, à un taux intéressant avec une réduction de 0,5% et avec possibilité de surseoir à l obligation d amortissement durant 3 ans. Ce financement spécifique est destiné à la rénovation des bâtiments, une activité importante dans le secteur secondaire. Le crédit Minergie est également proposé avec une réduction de 0.5%. La spécificité de ce produit, fruit d une étroite collaboration entre le service cantonal de l énergie et la BCVs, réside dans le taux préférentiel consenti par la Banque à condition que le bâtiment construit, acheté ou rénové, réponde aux critères du standard Minergie. Cette appellation contrôlée peut être utilisée pour les techniques permettant de consommer rationnellement l énergie tout en améliorant la qualité de vie, en sauvegardant la compétitivité et en réduisant les impacts sur l environnement. Autre illustration, le Bonus Famille permet aux familles de bénéficier de conditions préférentielles réduction de 0,5% durant 3 ans avec possibilité durant cette même période de différer l amortissement - pour le financement de leur résidence principale. En outre, tous les membres de la famille peuvent bénéficier d avantages annexes sur d autres prestations bancaires (gratuité des cartes Maestro, absence de frais de gestion sur les comptes, etc.). Enfin, pour toutes ses prestations de financement, la Banque marque la différence en proposant un taux unique sur la totalité de l emprunt, soit 80% du gage. La créativité pour générer de la valeur ajoutée Toujours dans cette volonté de répondre au mieux aux aspirations de la clientèle, la Banque a commercialisé en 2007 quelques nouvelles prestations. Le compte épargne Plus BCVs, destiné aux personnes se fixant un objectif à moyen, long terme, propose un rendement progressif sur quatre échelons avec un montant plancher de 5'000 francs mais en revanche sans limitation vers le haut. Lorsque le taux maximal est atteint ultime échelon ce dernier reste indéfiniment le même, pour autant qu aucun retrait ne soit effectué. Le premier échelon est constitué par le taux de base; les trois suivants (durée d une année par échelon; en cas de retrait retour à l échelon précédent) se voient gratifier successivement de ¼%, 5/8% et 1% de plus. En collaboration avec Swiss Bankers, la BCVs a également intégré dans sa gamme de produits Travel Cash, le nouveau chèque de voyage sous forme de carte. Il suffit de charger cette carte du montant souhaité pour pouvoir retirer ensuite des espèces auprès de plus d un million de Bancomat à travers le monde, 24 heures sur 24. Développée à partir des traditionnels Travelers Cheques, la carte Travel Cash offre une grande sécurité. En cas de perte ou de vol, la carte avec le solde restant est remplacée sans frais dans le monde entier. Il n existe en effet aucune relation entre la carte et son compte bancaire ce qui renforce considérablement la sécurité en cas de perte. PAOLA GHILLANI ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU FÉMININ En deuxième partie de la conférence «La prévoyance au féminin», Paola Ghillani a abordé pour le plus grand bonheur des nombreuses participantes le défi du développement durable au féminin. Elle a tout d abord rappelé la nécessité de privilégier une optimisation du profit économique, social et environnemental afin que tout le monde en bénéficie. Surtout, elle a mis en évidence le rôle important joué par le développement durable dans la pérennité des entreprises. S agissant des femmes, elle a insisté sur leur apport essentiel dans cette mutation de valeurs fondamentales pour l avenir de l économie et de l humanité. Pour un monde meilleur à travers l économie, c est la vision qu elle défend et qu elle partage aujourd hui au moyen de son entreprise Paola Ghillani & Friends SA, active dans la promotion et la mise en place concrète du développement durable et de l éthique dans l économie. Au bénéfice d un diplôme de pharmacienne obtenu auprès de l université de Lausanne, Paola Ghillani a complété sa formation en gestion d entreprise à l IMD (International Institute for Management Development) avec un diplôme en International General Management et International Board Management. Elle a débuté sa carrière dans l industrie pharmaceutique avant de devenir directrice générale de la Fondation Max Havelaar, une organisation active dans le commerce équitable. Elle siège dans divers conseils et comités d experts de fonds éthiques.

14 82-83 VALEUR AJOUTÉE La main invisible des entreprises Sans aucune équivoque, la philosophie de la Banque Cantonale du Valais à l égard des entreprises consiste à maintenir et renforcer son positionnement de banque de référence pour les PME. La Banque concrétise cette stratégie au quotidien dans l esprit de l acquittement de sa mission économique confiée par le législateur. Certes en léger ralentissement par rapport à 2006, la croissance de l économie valaisanne a atteint 2,3% sur l ensemble de l exercice écoulé. En phase avec cette conjoncture propice, les entreprises valaisannes ont vécu une année 2007 plutôt favorable. En effet, les fondamentaux économiques ont exercé une influence positive sur la marche des affaires, matérialisée par des carnets de commandes remplis à souhait. S agissant de la bourse, le retour à la volatilité n a pas empêché l indice boursier SMI (Swiss Market Index) de demeurer à des positions élevées. Les taux hypothécaires, malgré une hausse de ¼% intervenue au printemps 2007 auprès de bon nombre d établissements financiers, s inscrivent toujours à des niveaux historiquement bas. Pour la BCVs, l appréciation de son portefeuille des crédits constitue aussi un indicateur pertinent de la situation de l économie valaisanne. Si celle-ci se porte bien, les entreprises affichent également une bonne santé. Ainsi, plus de 90% des dossiers de crédit de la BCVs sont de première qualité. Il convient de relever en outre qu entre 2003 et 2006, la Banque a diminué sensiblement (près de 40%) ses actifs peu performants. Ces entreprises ont pu améliorer leur gestion en conduisant souvent les restructurations qui s imposaient. Le contexte économique a facilité de toute évidence cette démarche qualitative, mais ces entreprises en difficulté ont pu compter avant tout sur un accompagnement adéquat des services spécialisés de la Banque. Elle agit un peu comme une main invisible contribuant à fournir les conditions optimales pour valoriser au mieux les décisions de l entrepreneur, qui demeure le seul maître à bord de sa société. On aborde ici l une des nombreuses facettes du partenariat que la Banque entretient avec les acteurs économiques de son canton. Pour la BCVs «contribuer au développement harmonieux de l économie valaisanne dans les règles prudentielles de la branche» (extrait de l art. 2 de la Loi sur la BCVs fixant son but) ne se traduit pas uniquement par une politique de crédit adaptée. Son apport de valeur ajoutée se manifeste aussi à travers le conseil, l accompagnement, la diffusion et l échange d informations économiques ou encore l organisation de conférences thématiques. Le Prix créateurs BCVs, concours de l idée la plus innovante Genilem Valais, organisation de conseil pour les nouveaux entrepreneurs durant les premières années d activité, a organisé en 2007 un concours pour encourager la créativité et inciter des graines d entrepreneurs régionaux à se lancer. La Banque Cantonale du Valais a apporté son partenariat principal à ce projet baptisé Prix créateurs BCVs qui a également pu compter sur le soutien du service du développement économique du canton du Valais. La finalité du Prix créateurs BCVs a résidé dans la stimulation d une véritable dynamique de la création d entreprise autour de l innovation mais dans les secteurs traditionnels, à faible composante technologique. Le programme s est réalisé en trois phases. Tout d abord, le concours a été présenté et lancé dans les médias. Ensuite, un comité d experts a retenu les trois finalistes sur les 29 dossiers déposés. Puis, il a sélectionné l idée la plus innovante. A cet effet, une procédure originale a été mise au point: dans Le Nouvelliste, auprès de Rhône FM et Radio Chablais, les En Valais, personnes travaillent dans le commerce et la réparation de véhicules automobiles trois jeunes entrepreneurs sélectionnés ont pu soumettre leur idée au vote du public personnes ont ainsi effectué leur choix par SMS pour désigner le lauréat et les dauphins du Prix créateurs BCVs En lice, trois projets aux profils fort différents. La jeune société O Soleil souhaite commer-

15 cialiser de la crème solaire sous la forme d un petit rectangle de gaze conditionné dans un sachet. A sa tête, trois jeunes étudiants Mélanie Morganella, Bukuri Redzepovic et Thomas Pralong poussent l innovation plus loin en proposant ces lingettes solaires à base d extraits d edelweiss, une fleur qui aurait le mérite de neutraliser les agents irrigants produits par les rayons UV et de contribuer à la prévention du cancer. L entreprise Fitpl8 a conçu une assiette spécifique pour mesurer les quantités d aliments afin de lutter contre le surpoids. En effet, le découpage de portions dans ce plat permet de doser les calories consommées. La conceptrice de ce projet, Pascale Pillet, employée d hôtel de Monthey, considère son entreprise comme le «coach minceur et bienêtre» de tout adepte de régime. TIMS, nom de la société d un jeune habitant de Brigue, Spetim Saciri, est une initiative déjà très médiatisée. En effet, dans le contexte de la problématique des chiens dangereux, ce jeune entrepreneur a développé un dentier pour chiens faisant office de protection anti-morsures. Depuis, il a encore simplifié le processus et réduit la gamme à trois dentiers types, adaptables à toutes les mâchoires canines par l application d un produit spécialisé. Finalement, la palme a été décrochée par O Soleil pour sa lingette de protection solaire avec plus de 70% des 1521 messages (SMS). Cette start-up a reçu un chèque de 5'000 francs de la BCVs. En outre, la lauréate bénéficie d un encadrement de Genilem durant une année. La finale du Prix créateurs BCVs 2007 s est déroulée sous la tente mobile érigée à Monthey du 4 au 7 septembre 2007, à l occasion des débats économiques organisés par l Agoramobile. Le dernier soir, Genilem Valais et Rézonance ont mis sur pied un «market first» sur le thème: l innovation est-elle forcément technologique? La cérémonie de remise du Prix créateurs BCVs 2007 a constitué le point d orgue de cette soirée. Oser entreprendre Ce thème a servi de fil rouge au 1er forum des entreprises mis sur pied par la commission «promotion économique» de la commune de Saxon. A priori plutôt à dimension locale, le concept de départ s est vite transformé en une manifestation régionale tant l intérêt pour ce colloque a largement débordé les frontières communales. A l affiche, trois orateurs ont débattu, selon leur secteur d activité, de l esprit d entreprise. Jean-Pierre Roth, président de la direction générale de la Banque Nationale Suisse a établi un diagnostic de l économie helvétique, s attachant notamment à mettre en avant les atouts de la Suisse, fruits d une situation résultant de la capacité à entreprendre des générations antérieures. Remo Sargenti, directeur de Papival Emballages SA & Texner SA a présenté le développement d une entreprise par le biais du sponsoring sportif. LA BANQUE DES ENTREPRISES, PLUS QU UNE ACTIVITÉ, UNE MISSION Plus que tout autre établissement, la BCVs incarne véritablement son rôle de banque des entreprises. Le lien qui l unit à ces dernières est même formalisé dans la Loi sur la Banque Cantonale du Valais. Ce texte légal confie en effet à la BCVs le mandat de participer activement à l essor de l économie valaisanne. La BCVs remplit notamment sa mission par la concrétisation d une politique active de crédits aux entreprises (petites, moyennes et grandes) et aux collectivités de droit public qui forment le marché des entreprises. Sa relation avec les acteurs de la vie économique est basée sur le partenariat et le partage des risques. Dans leur évaluation, la BCVs a renoncé à fixer des catégories de risques par branche ou par type d entreprise, refusant ainsi d attribuer arbitrairement le même degré de risque à toutes les sociétés d un même secteur économique. Grâce à sa proximité et à sa connaissance de l environnement local, elle peut, même dans des branches moins favorables, déceler des entreprises dont les perspectives restent intactes et en faire des clients ou améliorer les relations existantes. C est cette manière globale d analyser une entreprise et sa position sur le marché, à l aide de méthodes modernes de gestion des risques, qui fait la force de la BCVs, justifie sa présence et son appellation de Banque Cantonale. Evolution du montant des crédits détenus par les sociétés avec personnalité juridique En milliers de francs 842' ' ' '905 1'069' RÉPARTITION RÉGIONALE DES CRÉDITS AUX SOCIÉTÉS AVEC PERSONNALITÉ JURIDIQUE MONTHEY 12,6% MARTIGNY 23,2% SION 29,4% SIERRE 15,3% HAUT-VALAIS 19,5%

16 84-85 VALEUR AJOUTÉE Ce fut l occasion aussi pour Jean-Daniel Papilloud, président de la Direction générale de la BCVs, d aborder la volonté entrepreneuriale sous l angle bancaire. Il est vrai que de ce point de vue, la Banque Cantonale du Valais, grâce à sa très forte implication dans le tissu économique valaisan, constitue un observatoire particulièrement privilégié pour mesurer la faculté à entreprendre des Valaisans. L action d entreprendre dépend à la fois de la volonté, de la seule responsabilité de l entrepreneur, et des moyens qui sont partagés entre l entrepreneur et la Banque; cette dernière propose en effet une série de solutions, de manière directe ou en collaboration avec les instituts spécialisés, qui vont des outils de financement (fonds étrangers et participation aux fonds propres) au cautionnement tout en passant par des programmes de coaching. La volonté d entreprendre est aussi le fait du cadre référentiel. A cet égard, la périphérie géographique du Valais, la structure de son tissu économique, sa dimension touristique ou encore la pluriactivité liée aux tâches saisonnières représentent autant d éléments pouvant influer sur l aptitude à entreprendre du Valaisan. Selon différentes études menées par les hautes écoles et par des instituts économiques, la volonté de devenir indépendant caractérise tout spécialement les étudiants valaisans. Une étude de l Institut suisse de recherche pour les PME à l université de Saint-Gall auprès de bon nombre d universités et hautes écoles spécialisées suisses a démontré d ailleurs la bonne place de la HES-SO Valais. En effet, les étudiants de cette école, majoritairement valaisans, ont, comparativement à leurs pairs, le plus souvent pris des mesures en vue de la création de leur propre entreprise; ils ont déjà formulé un business plan, conduit des entretiens avec des investisseurs potentiels, fixé une date de création ou réalisé un prototype de produit ou une esquisse de service. Dans la démarche de se mettre à son compte, Jean-Daniel Papilloud a mis en exergue l importance du plan d affaires, appelé aussi business plan. Ce document clé permet au futur chef d entreprise de fixer ses intentions pour débuter son activité sur un marché. BUSINETVS: LES PME VONT À L ÉCOLE Deuxième année d existence pour la plateforme de réseautage BusiNETvs qui favorise la rencontre entre le monde académique et l univers économique. Fruit d un partenariat entre la HES-SO Valais (Haute école spécialisée de Suisse occidentale-valais) et la Banque Cantonale du Valais, ce programme en faveur des PME veut contribuer à l amélioration du management et de la compétitivité de l économie. Des manifestations thématiques forment l ossature de BusiNETvs. Elles ont lieu dans les locaux de la Haute école spécialisée à Sierre. Les patrons de PME et les indépendants peuvent ainsi partager entre eux leurs préoccupations et leurs difficultés en termes de manage- LA BCVS, CATALYSEUR DE LA PROMOTION ÉCONOMIQUE Le Prix créateurs BCVs constitue une illustration éloquente du rôle clé joué par la BCVs en matière de promotion économique en faveur du Valais. A cet égard, elle intervient de manière directe soit à travers sa politique de crédit visant avant tout à valoriser «les chances du futur», soit par l intermédiaire de BCVs Déclic. Cette fondation de cautionnement de la Banque Cantonale du Valais s attache à faciliter l accès aux fonds étrangers pour les entreprises valaisannes au stade du démarrage ou déjà en développement. La Banque privilégie aussi la voie de la collaboration. A titre d exemple, la BCVs est l un des actionnaires principaux du Centre de Compétences Financières (CCF SA) dont le rôle principal est notamment de faciliter l accès aux capitaux étrangers et de proposer du capital-risque. Le CCF SA agit également en qualité d antenne de Genilem Valais, initiateur du Prix créateurs BCVs. Genilem conseille les nouveaux entrepreneurs durant les premières années d'activité. Cette organisation sans but lucratif intervient au moment où un projet devient une entreprise à vocation commerciale. Son accompagnement vise à faciliter la mise en exploitation, à accélérer la découverte du premier marché et donc à mieux contrôler les turbulences liées à une stratégie floue et à des flux financiers encore incertains. 90% des entreprises accompagnées par Genilem sont pérennes et se développent sur le marché. ENTREPRENDRE, C EST GAGNER ENSEMBLE La Banque n a pas pour mission de se substituer à l entrepreneur dans sa démarche entrepreneuriale. En revanche, elle agit en qualité de partenaire pour apporter sa compétence bancaire et financière. L addition de la volonté de réussir de l entrepreneur et des solutions, notamment financières, proposées par la Banque, participe sans conteste à la réussite du projet pour les deux partenaires. La politique d octroi de crédits de la BCVs se fonde sur les perspectives du futur. Si, pour la Banque, toutes les demandes sont analysées sans exclusion de branche, le choix de financement se portera sur les projets avec des chances avérées de succès. En plus de cette facette principale de son activité, la BCVs œuvre activement en réseau en qualité de partie prenante des différents instituts spécialisés actifs dans la promotion économique. EN COLLABORATION AVEC D'AUTRES INSTITUTS FONDS ÉTRANGERS Garanties Cautionnements Subventions Capital-développement Capital-investissement FONDS PROPRES Capital d'amorçage Capital risque BCVs ACTIVITÉ PROPRE FONDS ÉTRANGERS Politique de crédit adaptée Ratings individualisés ACCOMPAGNEMENT Suivi individualisé Accompagnement en cas de difficulté CONSEILS & INFORMATIONS Indicateur économique Conférences Publications

17 ment quotidien. En plus de parler avec leurs pairs, ces entrepreneurs bénéficient de la présence de professeurs et de chercheurs des instituts spécialisés de la Haute école valaisanne. Pour ces derniers, ces rencontres constituent l opportunité d initier des projets de recherche appliquée sur la base des besoins exprimés; les étudiants, quant à eux, ont la possibilité de proposer ou de dénicher des opportunités de travaux de diplôme. Afin de valoriser au mieux le réseautage, toute la démarche s appuie sur un site internet permettant de poursuivre l échange sur la toile à travers des forums de discussions. A cet égard, les informations et contenus des rencontres, leurs comptes rendus, le programme des prochaines manifestations sont disponibles instantanément sur le site bcvs.ch. Des thèmes extraits du quotidien de l entrepreneur Le choix des thèmes traités au cours des quatre rencontres du programme 2007 a répondu aux préoccupations principales des entrepreneurs valaisans exprimées lors d un sondage réalisé par la HES-SO Valais auprès des acteurs économiques concernés. Le 21 mars 2007, il a été question d informatique et de coûts. Les PME dépensent-elles trop pour l informatique? Cette question dénote une véritable inquiétude pour les entreprises tant les investissements des PME en matériel, logiciels et services s inscrivent depuis quelques années dans une tendance haussière. Dans ce contexte, le critère rapport coût/efficacité prend une dimension toute particulière. Le deuxième BusiNETvs de l année, organisé le 13 juin 2007, a abordé le financement du développement d une PME. Le développement durable des activités représente à l évidence l indicateur central du tableau de bord de l entrepreneur. Pour y parvenir, la recherche de moyens de financement adaptés à l entreprise et à ses besoins fait figure de facteur déterminant afin de réaliser des investissements ou des actions commerciales indispensables pour assurer la pérennité de l entreprise. Lors de cette rencontre, André Premand, membre de la direction générale de la BCVs et responsable du centre de compétences crédits a explicité les principes de financement d une PME, mettant notamment en évidence toutes les prestations fournies aussi bien par les banques que par des acteurs privés ou institutionnels, si l on songe par exemple au capital-risque ou au cautionnement. Le 18 octobre 2007, l internationalisation des activités commerciales a occupé les discussions. En effet, de plus en plus de PME suisses vendent leurs produits et services à l étranger. Le fait de s ouvrir à d autres marchés s impose souvent comme une nécessité pour survivre de manière durable dans une économie globalisée. Durant cette rencontre, Guy Bonvin, program Manager auprès du Secrétariat d Etat à l économie (SECO), a dressé l inventaire des différents outils et aides proposés par la Confédération aux PME désireuses de se lancer sur de nouveaux marchés. Point d orgue de la soirée, un duplex a permis à Isabelle Müller, étudiante auprès de la HES-SO Valais, d intervenir en direct de Shanghai, où elle séjournait à l époque pour effectuer son travail de diplôme. La jeune étudiante a fait partager son expérience pour la plus grande satisfaction des participants. Les paiements électroniques et la dématérialisation des factures ont composé le sujet du dernier rendez-vous de l année mis sur pied le 28 novembre Sans conteste, l'avenir appartient à la facturation électronique. Deux fois plus de «e-factures» ont été traitées en 2006 que l'année précédente et les entreprises sont les moteurs de cette évolution. Le but des «e-factures» est de régler le trafic des paiements électroniques de bout en bout, de l'établissement de la facture à son paiement en ligne. Avantages pour l'utilisateur final, mais également pour les PME qui voient le coût pour une facture papier estimée à 2 voire 3 francs passer à environ 50 centimes pour une «e-facture». Le retour sur investissement peut donc être très rapide, sans parler du confort et des erreurs évitées. Michel Formaz, responsable du service electronic banking de la BCVs a présenté les solutions mises à disposition par la Banque et l accompagnement que ses spécialistes peuvent apporter aux PME désireuses de franchir le pas de la dématérialisation des factures. LA GLOBALISATION AU PROGRAMME DU FORUM DE L ÉCONOMIE Moment fort de l agenda annuel de la vie économique et politique valaisanne, le traditionnel Forum de l économie, organisé conjointement par la Banque Cantonale du Valais, Publicitas et Le Nouvelliste, s est déroulé le 4 octobre 2007, à la salle Bonne-de-Bourbon dans le cadre de la Foire du Valais. Le thème, en l occurrence l économie valaisanne face à la globalisation, a attiré la foule des décideurs, entrepreneurs et représentants du monde politique. Deux parties ont constitué le programme de cette matinée. Tout d abord, Micheline Calmy-Rey, alors présidente de la Confédération, a exposé le rôle primordial joué par la diplomatie étrangère à l égard de la politique économique extérieure de la Suisse. Elle a démontré par l exemple la nécessité de privilégier une approche globale de la politique étrangère, prenant en compte à la fois les aspects économiques et ceux relevant de la diplomatie. En deuxième partie, un débat a mis aux prises six personnalités pour confronter leurs idées et leurs convictions sur le Valais face à la mondialisation. A des degrés divers, les six intervenants Christian Campiche, rédacteur en chef de «La Lettre hebdomadaire» du Journal de Genève et Gazette de Lausanne, Bertrand Ducrey, directeur de Debio Recherche Pharmaceutique S.A., Daniel Fournier, agencement de magasins, Jean Pralong, président des Forces Motrices Valaisannes, Vincent Riesen, directeur de la Chambre valaisanne de commerce et d industrie et François Seppey, chef du service cantonal du développement économique ont tous attribué au Valais plus d atouts que de points faibles pour évoluer dans cette économie globalisée. Cette discussion s est déroulée sous la modération de Vincent Pellegrini, rédacteur en chef adjoint du Nouvelliste et d Yves Balmer, rédacteur en chef de Canal 9. Dans son mot de synthèse, Jean-Daniel Papilloud, président de la direction générale de la BCVs, a insisté sur la qualité, l une des clés fondamentales pour réussir sur un marché toujours plus ouvert. Parler d économie et de globalisation c est finalement évoquer une situation qui n est nouvelle ni pour les entreprises, ni pour les consommateurs. Parler de globalisation c est simplement évoquer le cadre dans lequel sont intégrées toutes les économies qu elles soient internationales, nationales, régionales ou locales. La globalisation est moins liée à la production, qui est toujours locale, au sens où elle est toujours rattachée à un lieu ou à plusieurs. La globalisation est surtout la conséquence de la comparaison qui elle s est internationalisée. L économie valaisanne n est pas en reste et s intègre plutôt bien dans cet environnement globalisé. Il est vrai que l économie valaisanne est formée pour une grande part de secteurs très actifs dans les exportations. A cet égard, l indicateur économique BCVs, réalisé en collaboration avec la Chambre valaisanne de commerce et d industrie et l institut BAK, a mis en évidence en 2007 le dynamisme des exportations nominales des produits valaisans que ce soit dans le secteur de la métallurgie, de la chimie pharmaceutique ou encore de la branche des machines, outils et de l électronique. Mieux encore, les exportations valaisannes ont enregistré des progressions supérieures à la moyenne nationale. S agissant des autres branches, qu elles soient également représentatives de l économie traditionnelle, les chances de succès existent et la recette pour réussir la globalisation peut résider dans la «glocalisation» qui marie à merveille l ingrédient local et l ingrédient global. En fait, additionner à la fois les avantages de la proximité aux opportunités de l universalité peut certainement être source de valeur ajoutée supplémentaire. Et puis, la réussite est surtout le fruit de la compétence et du savoir-faire. En effet, le professionnalisme, c est comme le programme de patinage pour Stéphane Lambiel, vicechampion olympique et double champion du monde de patinage artistique. Ni l un, ni l autre ne connaissent de frontières. La comparaison du public ne tient pas compte du lieu où a été présentée la prestation, mais uniquement de sa qualité d interprétation.

Comptes et conditions. Simplifier l argent au quotidien. www.bcn.ch

Comptes et conditions. Simplifier l argent au quotidien. www.bcn.ch Comptes et conditions Simplifier l argent au quotidien www.bcn.ch inclus dans Les comptes jeunesse 0-25 ans Les comptes de transactions et d épargne Jeunesse offrent des conditions préférentielles pour

Plus en détail

Tarifs des prestations et des moyens de paiement. en vigueur à partir du 1 er juillet 2015

Tarifs des prestations et des moyens de paiement. en vigueur à partir du 1 er juillet 2015 Tarifs des prestations et des moyens de paiement en vigueur à partir du 1 er juillet 2015 Les conseillers de la Banque du Léman sont à votre entière disposition pour vous apporter toutes les précisions

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS Les modifications des prix et prestations de services demeurent réservées à tout moment. Vous

Plus en détail

Private Banking. www.bcn.ch

Private Banking. www.bcn.ch Private Banking www.bcn.ch Investir à la BCN vous apporte confort et sérénité» La BCN, c est... 1883 100 millions de CHF depuis 1883 au service des neuchâtelois 320 collaborateurs capital de dotation points

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure ÉPARGNE 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Constituez je connais mon banquier je connais votre mon banquier épargne Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Vous disposez d un capital à placer? Vous avez régulièrement

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN CRÉDITS. PLACEMENTS Dépôts 17 Titres 18 GLOSSAIRE 19

INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN CRÉDITS. PLACEMENTS Dépôts 17 Titres 18 GLOSSAIRE 19 0 TARIFICATION 0 0 INDEX Crédit Agricole Financements (Suisse) S.A. s engage à vous simplifi er la vie au quotidien en vous présentant une tarifi cation transparente et des informations claires sur nos

Plus en détail

INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN CRÉDITS. PLACEMENTS Dépôts 19 Titres 20 GLOSSAIRE 21. Crédit Agricole Financements (Suisse) SA

INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN CRÉDITS. PLACEMENTS Dépôts 19 Titres 20 GLOSSAIRE 21. Crédit Agricole Financements (Suisse) SA 0 TARIFICATION 0 0 INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN Packs,, 6 Relation bancaire 7 Opération de change 7 Compte privé 8 Crédit Agricole Financements (Suisse) SA Nous nous engageons à vous simplifi er la vie au

Plus en détail

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs clientèle ENTREPRISES Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs Valables dès le 1 er janvier 2014 Proche de vous Des solutions à vos besoins En tant que partenaire financier de référence des entreprises

Plus en détail

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16 PRESTATIONS TABLE DES MATIèRES Notre banque 4 Crédits 7 Gestion de patrimoine 9 Comptes courants 12 Comptes épargne 14 Comptes prévoyance 16 Autres comptes 17 Une histoire de vie en un clin d œil 18 Numéros

Plus en détail

Tarifs des prestations et des moyens de paiement. en vigueur à partir du 1 er mai 2014

Tarifs des prestations et des moyens de paiement. en vigueur à partir du 1 er mai 2014 Tarifs des prestations et des moyens de paiement en vigueur à partir du 1 er mai 2014 Offres groupées Point Point Jeunes 5 Point Etudiants 6 Point Basic 7 Point Frontalis 8 Point Plus 9 Point Top 10 Les

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valables à partir du 1 er janvier 2015. Sous réserve de modifications

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valables à partir du 1 er janvier 2015. Sous réserve de modifications Aperçu des prix Valables à partir du 1 er janvier 01 Sous réserve de modifications Les dispositions contractuelles régissant les relations d affaires avec la Banque Cantonale Bernoise SA sont en vigueur.

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valable à partir du 1 er septembre 2015. Sous réserve de modifications

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valable à partir du 1 er septembre 2015. Sous réserve de modifications Aperçu des prix Valable à partir du 1 er septembre 01 Sous réserve de modifications Les dispositions contractuelles régissant les relations d affaires avec la Banque Cantonale Bernoise SA sont en vigueur.

Plus en détail

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Inform informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2006 Swisscanto le centre de compétence des Banques Cantonales

Plus en détail

Tirez le meilleur profit de votre argent. Solutions de placement

Tirez le meilleur profit de votre argent. Solutions de placement Tirez le meilleur profit de votre argent Solutions de placement 2 TIREZ LE MEILLEUR PROFIT DE VOTRE ARGENT Sommaire 3 Bienvenue chez Valiant 4 Solutions de placement Valiant 9 Gestion de fortune 14 Conseil

Plus en détail

Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais

Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais Le Conseil d'etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, Conformément à l'article

Plus en détail

Paiements, épargne, placements et prévoyance

Paiements, épargne, placements et prévoyance Paiements, épargne, placements et prévoyance Cherchez-vous un produit taillé à votre mesure? Aperçu de nos comptes et de nos cartes. PAIEMENTS Compte privé Compte privé avec E-Set Clientèle concernée Impôt

Plus en détail

COFFRES-FORTS 158,15 240 EUR 237,23 320 EUR. Coût additionnel pour coffre à code 15 EUR

COFFRES-FORTS 158,15 240 EUR 237,23 320 EUR. Coût additionnel pour coffre à code 15 EUR Tenue de compte, coffres, attestations et recherches FORFAIT ANNUEL TENUE DE COMPTE 1 COFFRES-FORTS Avec accès e-banking sécurisé 2 25 EUR Volume (dm 3 ) loyer annuel HT + TVA 17% Avec envoi hebdomadaire

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

CARTES DE CREDIT CARTES DE CREDITS BCVS CARTES PREPAID CARTES EN MONNAIES BUSINESS CARD

CARTES DE CREDIT CARTES DE CREDITS BCVS CARTES PREPAID CARTES EN MONNAIES BUSINESS CARD Tarif des frais GESTION DES COMPTES Compte courant 1 de gestion CHF 0.40 par opération de bouclement CHF 10. de port Selon tarif appliqué par la Poste Compte privé / gestion / cash management / senior

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch Private Banking Tarifs www.bcn.ch Achats et ventes de titres courtage La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par ailleurs

Plus en détail

Tout sur la Banque WIR

Tout sur la Banque WIR Tout sur la Banque WIR 1 Au service de la classe moyenne et des PME Fondée en 1934, la Banque WIR, dont le siège principal est à Bâle, entend être la partenaire privilégiée de la classe moyenne dans la

Plus en détail

Votre banque d affaires privées

Votre banque d affaires privées Votre banque d affaires privées SOMMAIRE editorial Une banque privée au service de ses clients 3 L accompagnement patrimonial L analyse patrimoniale 4 L offre patrimoniale 5/6 La gestion de portefeuille

Plus en détail

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Gestion de placement privée CI Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Un programme d investissement complet et sophistiqué, aussi unique que vous l êtes. Gestion de placement privée

Plus en détail

Prix des prestations. Valable depuis le 1 er juillet 2015

Prix des prestations. Valable depuis le 1 er juillet 2015 Prix des prestations Valable depuis le 1 er juillet 2015 Des conditions attrayantes ont toujours été un point fort de la Banque Migros. Chez nous, vous bénéficiez de taux d intérêt avantageux et de frais

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Nos solutions de placement. Offres individuelles et avantageuses pour la constitution de votre patrimoine

Nos solutions de placement. Offres individuelles et avantageuses pour la constitution de votre patrimoine Nos solutions de placement Offres individuelles et avantageuses pour la constitution de votre patrimoine Nous vous accompagnons vers vos objectifs de placement. Grâce à des solutions appropriées, des

Plus en détail

Nos solutions de placement. Offres individuelles et avantageuses pour la constitution de votre patrimoine

Nos solutions de placement. Offres individuelles et avantageuses pour la constitution de votre patrimoine Nos solutions de placement Offres individuelles et avantageuses pour la constitution de votre patrimoine Nous vous accompagnons vers vos objectifs de placement. Grâce à des solutions appropriées, des prestations

Plus en détail

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking...

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking... _ FR Sommaire Informations clés... 04 Profil... 06 Corporate et Institutional Banking... 08 Retail Banking... 10 Private Banking... 12 Treasury et Financial Markets... 14 La BIL à votre service depuis

Plus en détail

premium banking Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04

premium banking Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04 premium banking Conseil Anlageberatung, financier global Vermögensverwaltung, Finanzierung Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04 Se poser en partenaire solide

Plus en détail

GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN. Allons à l essentiel

GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN. Allons à l essentiel GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN Allons à l essentiel Votre conseiller avec vous, jour après jour Le Conseil global pour mieux vous conseiller Votre parcours de vie est unique. Tant sur le plan professionnel

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

Tarifs et prestations de services Comptes et paiements. Édition juillet 2015

Tarifs et prestations de services Comptes et paiements. Édition juillet 2015 Tarifs et prestations de services Comptes et paiements Édition juillet 2015 Sommaire Remarques générales 3 Baloise paiements: formules de services 4 Baloise paiements: formule de service jeunesse 5 Baloise

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

ÉPARGNE. Réalisez vos projets

ÉPARGNE. Réalisez vos projets ÉPARGNE Réalisez vos projets L Offre Epargne BCV Donnez vie à vos rêves! Choisissez parmi les prestations d épargne celles qui serviront le mieux vos objectifs et concrétisez vos rêves. Plusieurs projets

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

BCGE Synchrony Finest of TM. Gestion de portefeuilles institutionnels balancés globaux. Une approche originale et sûre.

BCGE Synchrony Finest of TM. Gestion de portefeuilles institutionnels balancés globaux. Une approche originale et sûre. BCGE Synchrony Finest of TM Gestion de portefeuilles institutionnels balancés globaux. Une approche originale et sûre. BCGE Asset Management Comment s assurer que la gestion des actifs correspond parfaitement

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques Les banques en tant qu intermédiaires financiers Qu est-ce qu une banque? Une banque est une entreprise dont l activité principale consiste à recevoir l épargne en dépôt, à accorder des crédits et à fournir

Plus en détail

TARIFS & PRESTATIONS (SUISSE) SA

TARIFS & PRESTATIONS (SUISSE) SA TARIFS & PRESTATIONS (SUISSE) SA (SUISSE) SA À VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN EN VOUS PRÉSENTANT UNE TARIFICATION TRANSPARENTE ET DES INFORMATIONS CLAIRES SUR NOS OFFRES. DÉCOUVREZ L'ENSEMBLE DE NOS

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs La banque en toute simplicité Pour que vous puissiez vous consacrer entièrement à vos tâches principales. Notre paquet

Plus en détail

PostFinance: une base solide pour votre activité

PostFinance: une base solide pour votre activité PostFinance: une base solide pour votre activité Nos solutions pour les clients commerciaux Transactions en devises Swap, à terme, spot Trafic des paiements international depuis l étranger SEPA Standard

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Tarifs des prestations et des moyens de paiement. en vigueur à partir du 1 er mars 2015

Tarifs des prestations et des moyens de paiement. en vigueur à partir du 1 er mars 2015 s des prestations et des moyens de paiement en vigueur à partir du 1 er mars 2015 Point Jeunes 5 Point Etudiants 6 Point Léman 7 Point Frontalis 8 Point Plus 9 Point Top 10 Les offres groupées «Point»

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ Les prêts hypothécaires BCJ Ma banque Simple et avantageux, les prêts hypothécaires BCJ. Vous pensez qu il est plus avantageux d acheter son logement que de continuer à payer un loyer à fonds perdus?

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg QA3169.08 Question La crise du marché financier, dont l origine se trouve aux Etats-Unis,

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Investir je connais mon banquier je connais mon banquier. Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants

Investir je connais mon banquier je connais mon banquier. Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants Investir Vous souhaitez dynamiser votre capital en accédant aux meilleurs fonds de placement mondiaux? Vous voulez vous assurer

Plus en détail

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune 2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune Les présentes Directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir et de

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

SOLUTIONS DE PLACEMENT

SOLUTIONS DE PLACEMENT COMPRENDRE VOS BESOINS LA PIERRE ANGULAIRE D UNE GESTION PATRIMONIALE PÉRENNE RÉCONCILIER VOS OBJECTIFS ET VOTRE TOLÉRANCE AUX RISQUES Dans la vie, chaque individu possède une combinaison unique de besoins

Plus en détail

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Initialement conçu comme une mesure destinée à concilier le principe de liberté contractuelle en matière d ouverture

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE Page 3 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE 60+ Page 4 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE DE PLACEMENT À TERME Page 5 LA PRÉVOYANCE AVEC

Plus en détail

Message des associés. En bref

Message des associés. En bref En bref En bref Février 2015 Agir dans l'intérêt de nos clients que nous rencontrons fréquemment afin de rester attentifs à leurs besoins fait partie intégrante des responsabilités que nous assumons en

Plus en détail

Votre partenaire en gestion privée

Votre partenaire en gestion privée Votre partenaire en gestion privée Société Générale Private Banking 2 800 collaborateurs Une présence dans 22 pays 75,4 milliards d euros d actifs sous gestion, au 31 décembre 2009 Nos récompenses 2010

Plus en détail

La banque en ligne pour les gérants de fortune aguerris. Facile - Flexible - Efficace

La banque en ligne pour les gérants de fortune aguerris. Facile - Flexible - Efficace La banque en ligne pour les gérants de fortune aguerris Facile - Flexible - Efficace Préambule Les défis des gérants de fortune indépendants d aujourd hui sont multiples. Pour cette raison, un partenaire

Plus en détail

Be selective. Swiss Invest. En Suisse, votre capital évolue comme vous le souhaitez.

Be selective. Swiss Invest. En Suisse, votre capital évolue comme vous le souhaitez. Be selective. Swiss Invest En Suisse, votre capital évolue comme vous le souhaitez. Bienvenue en Suisse Depuis des décennies, la Suisse offre la stabilité et la sécurité auxquelles on aspire pour des

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides Nos prêts hypothécaires Edifiez votre logement sur des fondations solides Vous rêvez d un logement bien à vous? La Banque Migros vous soutient avec des solutions attrayantes. Du financement de votre premier

Plus en détail

Prestations et moyens de paiement

Prestations et moyens de paiement Prestations et moyens de paiement Tarifs et conditions en vigueur dès le 01.01.2015 Prestations et moyens de paiement index Informations et conditions 3 Comptes privés 4 Comptes d épargne 5 Comptes de

Plus en détail

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement PRIVOR Plus prévoyance optimisée Sécurité élevée et chances attractives de rendement Qu est-ce que PRIVOR Plus? Vous accordez la priorité à la sécurité financière et vous souhaitez dans un même temps profiter

Plus en détail

Fonds communs de placement de la HSBC

Fonds communs de placement de la HSBC Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des parts décrites dans le prospectus simplifié et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Les parts

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Payer, épargner, prévenir

Payer, épargner, prévenir Payer, épargner, prévenir 1 sommaire Compte courant et internet-banking page 2 Compte d'épargne page 3 TerZo (pilier 3a) page 7 Compte de libre passage page 10 Part ordinaire page 12 1 Compte courant et

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

LA FEUILLE DE CHÊNE. Depuis 150 ans, la Banque Piguet est toujours jeune, comme la feuille de chêne qui la symbolise. Le chêne représente

LA FEUILLE DE CHÊNE. Depuis 150 ans, la Banque Piguet est toujours jeune, comme la feuille de chêne qui la symbolise. Le chêne représente LA FEUILLE DE CHÊNE Depuis 150 ans, la Banque Piguet est toujours jeune, comme la feuille de chêne qui la symbolise. Le chêne représente la force et la solidité. Sa feuille matérialise la vitalité qu elle

Plus en détail

Paquets bancaires et produits individuels

Paquets bancaires et produits individuels a b Paquets bancaires et produits individuels Prestations et prix pour la clientèle privée, valable à partir du 15 juin 2015 Page UBS Generation 2 UBS Campus 3 UBS Young Professional 4 UBS Individual 5

Plus en détail

Aperçu des prestations Valable à partir du 1 er mars 2015

Aperçu des prestations Valable à partir du 1 er mars 2015 Aperçu des prestations Valable à partir du 1 er mars 2015 SOMMAIRE PRESTATIONS DE COMPTE 3 9 PAIEMENTS 3 5 ÉPARGNE 6/7 PLACEMENTS 8 PRÉVOYANCE 9 CARTES ET ARGENT LIQUIDE 10/11 TRAFIC DES PAIEMENTS 12 CHÈQUES

Plus en détail

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 La monnaie Les moyens de paiement La banque La bourse Qui protège l épargne et les dépôts du public dans

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Se sentir chez soi. Avec les hypothèques de la bank zweiplus. Sommaire Donnez réalité à vos rêves de chez-soi. Chère lectrice,

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Investisseurs institutionnels Conseil en pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Règlement de placement En tant que principal instrument de gestion, le règlement

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

FINANCEMENTS IMMOBILIERS

FINANCEMENTS IMMOBILIERS BANQUE JULIUS BAER & CIE SA Bahnhofstrasse 36 Case postale 8010 Zurich Suisse Téléphone +41 (0) 58 888 1111 Téléfax +41 (0) 58 888 1122 www.juliusbaer.com Le Groupe Julius Baer est présent sur plus de

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

La communauté d achat pour les caisses de pension

La communauté d achat pour les caisses de pension La communauté d achat pour les caisses de pension Des risques maîtrisés Avadis est le principal prestataire de services complets pour les caisses de pension suisses. La gestion de fortune parfaitement

Plus en détail

LA BANQUE MIGROS. 15.12.2009 Présentation "Clientèle Entreprises" Banque Migros PAGE 1

LA BANQUE MIGROS. 15.12.2009 Présentation Clientèle Entreprises Banque Migros PAGE 1 LA BANQUE MIGROS 15.12.2009 Présentation "Clientèle Entreprises" Banque Migros PAGE 1 Sommaire 1. La Banque Migros 2. Notre marché 3. La Clientèle Entreprises 4. Nos produits et services 5. Tarification

Plus en détail

Une offre à la hauteur de votre réussite

Une offre à la hauteur de votre réussite Offre Distinction Avantages pour les membres particuliers Transactions courantes Une offre à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier d être partenaire de l Association du Jeune Barreau de Montréal

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

L'art de mettre en valeur. votre patrimoine

L'art de mettre en valeur. votre patrimoine L'art de mettre en valeur votre patrimoine Votre Agent Général vous ouvre les portes d'axa Gestion Privée AXA Gestion Privée est l'entité dédiée à la gestion du patrimoine haut de gamme d'axa France AXA

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients Prêts hypothécaires résidentiels BSI Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients 3 BSI, VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE Depuis plus d un siècle, BSI met un point d honneur à proposer à ses

Plus en détail

Private Mandate Vos objectifs, notre expertise globale en placements

Private Mandate Vos objectifs, notre expertise globale en placements Private Mandate Vos objectifs, notre expertise globale en placements Une banque intégrée qui inspire confiance Vous rejoignez ainsi une communauté de clients internationaux, qui font confiance aux opérations

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises er août 205 Paquet Business Easy Simple et adapté aux besoins de votre petite entreprise, notre paquet bancaire complet

Plus en détail