2 Solidarité: les périodes assimilées, la pension minimum, le droit minimum par année de carrière et le plafond salarial

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 Solidarité: les périodes assimilées, la pension minimum, le droit minimum par année de carrière et le plafond salarial"

Transcription

1

2 1. Contexte 1 Montants des pensions : trop bas Différents indicateurs indiquent que les pensions, en moyenne et dans une perspective internationale, ne sont pas élevées. A titre d exemple, le ratio entre le revenu moyen de la population des 65 ans et plus et le revenu moyen de la tranche d âge des 0-64 ans est de 75%, contre une moyenne de 88% pour l Europe des 27. Le taux de remplacement agrégé, soit le rapport entre les pensions de la tranche d âge des ans et les revenus professionnels de la tranche d âge des ans, est de 44%, contre une moyenne de 53% dans l Europe des 27. La Belgique se classe dans les cinq derniers Etats en ce qui concerne ces deux indicateurs 1. 2 Solidarité: les périodes assimilées, la pension minimum, le droit minimum par année de carrière et le plafond salarial La solidarité dans le régime légal des pensions est garantie par les périodes assimilées, la pension minimum, le droit minimum par année de carrière comme plancher et par l application d'un plafond salarial. Les périodes assimilées sont le nœud de notre système de pension. Il s agit d un mécanisme de solidarité entre assurés sociaux, destiné à couvrir ceux qui, à un moment ou l autre de leur vie, se retrouvent bénéficiaires d allocations sociales. Au départ cela visait le maintien des droits durant des périodes de chômage, de maladie, de congé de maternité. Il fallait éviter que les périodes durant lesquelles le travailleur était privé de son salaire, bénéficiaire de revenus de remplacement, ne portent préjudice à la construction de ses droits en matière de pension. Le système s est appliqué ensuite également aux différentes périodes de retrait temporaire de l emploi (crédit-temps, congé pour soins..) Le pourcentage total de journées assimilées dans le total des périodes prises en compte pour le calcul de la pension est de 29 % pour les femmes et de 25 % pour les hommes. Si on fait la ventilation par rapport aux types d assimilations, on 1 Rapport social national Belgique

3 voit que tant pour les hommes que pour les femmes, les périodes de chômage sont les plus importantes. Chômage Crédit-temps et interruption de carrière Hommes 45 % 2 % Femmes 60 % 10 % Les assimilations concernent surtout les travailleurs à faibles revenus. Toucher aux périodes assimilées, c est toucher à la situation des personnes déjà précarisées. Et particulièrement aux femmes. Même avec la prise en compte des périodes assimilées, la carrière moyenne d une femme est de 31 ans. Les périodes assimilées concernent surtout les catégories de travailleurs les plus faibles, c est-à-dire à ceux qui auront une pension basses Ouvriers Employés Hommes 38,66 % 14,62 % Femmes 53,4 % 24,54 % La pension mensuelle minimum garantie s élève à (montants à l indice du ). Montant ménage Montant isolé 1.389, ,41 Pour avoir droit à cette pension minimum, il faut justifier d une carrière à temps plein de 30 ans (208 jours de travail prestés par an). Vous obtenez alors ce montant, multiplié par la fraction de carrière. Par exemple après 30 années de carrière, vous avez droit à 30/45 ème, soit 2/3. Par ailleurs, si vous n avez pas travaillé à temps plein (mais minimum 156 jours de travail par an), vous devez encore ce montant par les jours de travail prestés /312. 2

4 En soi, ces montants semblent relativement élevés, mais ils ne valent que pour les travailleurs qui peuvent justifier d une carrière à temps plein de 45 années. Quand on sait que la carrière moyenne d un homme est de 42 ans et que celle d une femme de 31 ans, on constate que ce montant complet est réduit de façon proportionnelle dans la plupart des cas. Pourtant, le montant pour une carrière complète ne se situe que juste au-dessus du seuil de risque de pauvreté. Ces montants de pensions minimales sont donc souvent mal interprétés, souvent compris comme étant les montants planchers en dessous desquels on ne descend pas! Il existe aussi un droit minimum par année de carrière. Celui-ci est de ,36 euros/an et est octroyé pour les années à temps plein pendant lesquelles le salaire du travailleur se situait en dessous de ce montant. Cette mesure de faveur ne peut toutefois pas avoir pour effet que le montant de pension dépasse ,12 euros/an pour un ménage et ,89 euros/an pour un isolé. Dans le calcul de la pension, on utilise un plafond salarial. Le revenu qui est pris en compte pour l année 2012 pour le calcul de la pension est limité à ,44 euros. Tout ce qui dépasse ce montant ne donne pas droit à un revenu de pension. 3 Assurance : le taux de remplacement de 60 ou 75% Les pensions garantissent 60% du salaire moyen (éventuellement plafonné) qu un travailleur a gagné durant sa carrière, multiplié par le nombre d années de travail divisé par 45. On parle alors de pension au taux «isolé». Si le conjoint (la conjointe) du travailleur n'a pas travaillé (ou a travaillé peu), on prend 75% du salaire moyen. On parle alors de pension «au taux ménage». Le système est souvent confondu avec ce qui existe dans le secteur public : 75% calculés sur le revenu des 10 dernières années. Il ne faut pas oublier que le calcul ne se limite pas à appliquer un taux de remplacement au salaire moyen gagné durant la carrière. Le travailleur voit ce montant encore multiplié par la durée de sa carrière divisée par 45. 3

5 4 Risque de pauvreté Les pensionnés ont un risque de pauvreté plus élevé que les personnes en âge actif. Selon les derniers chiffres de l enquête EU-silc (2011), parmi les +65 ans, 20,2% présentent un risque de pauvreté, ce qui signifie un revenu qui est inférieur à euros par mois. Nous constatons que le risque de pauvreté pour les personnes âgées diminue ces dernières années. Les différentes améliorations en matière d adaptations au bien-être et les améliorations au niveau de la pension minimum et du droit de pension expliquent ces améliorations. 5 Taux de remplacement impact de la liaison au bien-être Le ratio de remplacement des pensions reflète le rapport entre la pension moyenne et le salaire moyen. Dans ces chiffres du Bureau du Plan, on voit l impact des mesures de liaison au bien-être depuis le lancement de la campagne par la FGTB. L érosion qui se dessinait depuis la moitié des années 80, a été inversée début des années ,0 Evolution taux de remplacement pensions 36,0 35,0 34,0 33,0 32,0 31,0 30,0 29, source: bureau du plan Dans son dernier "Pensions Outlook Report 2012", l OCDE analyse le ratio de remplacement. Ici aussi, on voit que la Belgique a des pensions basses. La limite «acceptable» se situe, pour l OCDE, à un ratio de remplacement de 60%. Tout ce qui se situe en dessous de ce pourcentage est problématique. Pour la Belgique, pour un travailleur moyen, on reste ancré à 52 %. Après l Irlande, notre 4

6 pays est ainsi celui qui score le moins bien de tous les pays européens. 6. Montant de pension moyen - différence homme - femme Quand on parle de montant moyen de pension, plusieurs chiffres circulent. On confond pensions au taux ménage, pensions mixtes, pensions de survie. Le montant moyen que nous avons calculé est la pension d isolé pour les hommes et les femmes. Nous avons opté pour ce montant car il s agit des droits propres effectivement constitués et non des droits dérivés ; et presque tous les nouveaux pensionnés sont des «isolés» (= vivant seul, ou cohabitant avec un partenaire ayant un revenu ou une pension propre). La pension moyenne en tant qu isolé (secteur salarié) s élevait, au 1 er janvier 2012, à 780,4 euros (contre 744 au ). Pour les hommes, elle était de 891 euros, alors que les droits propres des femmes dans le régime des salariés s élevaient en moyenne à 650 euros. La différence entre les hommes et les femmes au niveau du montant des pensions s explique par les différences existant sur le marché du travail. Le montant de pension reflète en effet la carrière. Il est calculé sur la base du salaire moyen durant toute la carrière. On sait 5

7 que les femmes travaillent plus souvent à temps partiel, subissent un écart salarial injustifié, ont des contrats plus précaires, sont occupées dans des secteurs à plus faibles revenus, ont des carrières plus courtes, Tout ceci se paie une deuxième fois avec un montant de pension moins élevé. 7 Dépenses pensions 2 en milliards d'euros Augmentatio n annuelle moyenne Prestation s pensions octroyées 15, , , , , ,45% 8 Coût du vieillissement Lorsque l on aborde la question du vieillissement, le chiffre de référence est celui du Comité d'étude sur le vieillissement. Dans son rapport annuel, le Comité calcule le coût du vieillissement d'ici 2060, et ce à politique inchangée et sur base de quelques hypothèses. Dans son dernier rapport (2012), le coût du vieillissement a été évalué à 6,1 % du PIB d'ici ,6 % de ce coût proviennent des pensions, avec la répartition suivante : Régime salariés 2,5 % Régime indépendants 0,3 % Secteur public 1,8 % Le calcul du coût du vieillissement est basé sur plusieurs hypothèses. Il est ainsi tenu compte d'un certain niveau de productivité, d'un certain taux de chômage, de l'espérance de vie croissante qui est considérée comme un coût, Le résultat est utile en soi et permet de suivre une évolution due à une politique déterminée. Cependant, un problème se pose lorsque ces chiffres 2 Vade Mecum des données financières et statistiques de la protection sociale en Belgique (2013) Évolution des dépenses dans les prestations sociales page 108 6

8 sont utilisés vis-à-vis de l'europe qui y lie des conséquences contraignantes au niveau de ses objectifs à moyen terme. Il faut donc faire preuve de prudence. 7

L écart des pensions par rapport à nos pays voisins augmente

L écart des pensions par rapport à nos pays voisins augmente L écart des pensions par rapport à nos pays voisins augmente Services d études du PTB Kim De Witte 1 Ecart des pensions avec nos pays voisins... 2 1.1 Comparaison des droits de pensions légales avec nos

Plus en détail

CONDITIONS DE VIE - Fiche 15 : Revenus des ménages

CONDITIONS DE VIE - Fiche 15 : Revenus des ménages CONDITIONS DE VIE - Fiche : Revenus des ménages Indicateurs Revenu médian par unité de consommation Dispersion du revenu Part des ménages imposés Revenus salariaux par CSP de pauvreté Part des bénéficiaires

Plus en détail

Portugal. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Portugal : le système de retraite en 2012

Portugal. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Portugal : le système de retraite en 2012 Portugal Portugal : le système de retraite en 212 Le Portugal est doté d un régime de retraite public lié à la rémunération assorti d un filet de protection soumis à conditions de ressources. Indicateurs

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DE L OEE AU PROJET RSA. Retirement Saving Adequacy L effort d épargne en vue de la retraite est-il suffisant?

LA CONTRIBUTION DE L OEE AU PROJET RSA. Retirement Saving Adequacy L effort d épargne en vue de la retraite est-il suffisant? LA CONTRIBUTION DE L OEE AU PROJET RSA Retirement Saving Adequacy L effort d épargne en vue de la retraite est-il suffisant? Mercredi 26 novembre 2014 Les questions structurantes du projet RSA Est-ce que

Plus en détail

Les pensions du premier pilier en Belgique à la veille du vieillissement démographique : une analyse du système actuel et de son adéquation

Les pensions du premier pilier en Belgique à la veille du vieillissement démographique : une analyse du système actuel et de son adéquation Communiqué 29 avril 2010 plan.be Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Les pensions du premier pilier en Belgique à la veille du vieillissement démographique : une analyse du système

Plus en détail

Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI) Fiche d information financière

Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI) Fiche d information financière Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI) Fiche d information financière Type d assurance La PCLI est une formule pour la constitution d une pension complémentaire. Il s agit d une assurance

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES décembre 2003

ETUDES STATISTIQUES décembre 2003 ETUDES STATISTIQUES décembre 2003 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE Introduction 1 a. La durée de la carrière 3 b. Les jours de travail et les jours assimilés dans la carrière

Plus en détail

BONUS A L'EMPLOI. Mise à jour du 15-02-2012 (indexation montant de base 1.2.2012)

BONUS A L'EMPLOI. Mise à jour du 15-02-2012 (indexation montant de base 1.2.2012) BONUS A L'EMPLOI Mise à jour du 15-02-2012 (indexation montant de base 1.2.2012) SPF FINANCES - TRESORERIE SERVICE PAIEMENTS TRAITEMENTS & PENSIONS AVENUE DES ARTS, 30 1040 BRUXELLES www.traitements.fgov.be

Plus en détail

La retraite par répartition

La retraite par répartition Le système de retraite français repose sur les principes de la répartition et de la solidarité entre les générations. Les cotisations des actifs servent à payer les pensions des retraités actuels. Quel

Plus en détail

De nombreuses raisons peuvent pousser un étudiant à travailler tout en poursuivant ses études.

De nombreuses raisons peuvent pousser un étudiant à travailler tout en poursuivant ses études. Quand travail et études font bon ménage chapitre 3 De nombreuses raisons peuvent pousser un étudiant à travailler tout en poursuivant ses études. Mais que cette décision soit motivée par un libre choix

Plus en détail

Bonification de pension pour les parents de 3 enfants et plus. Estimation des effets d une forfaitisation en projection (résultats provisoires)

Bonification de pension pour les parents de 3 enfants et plus. Estimation des effets d une forfaitisation en projection (résultats provisoires) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 octobre - 9 h 3 «Compléments à la réflexion du Conseil sur les droits familiaux» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Bonification

Plus en détail

Les vacances annuelles des employés du secteur privé occupés à temps plein

Les vacances annuelles des employés du secteur privé occupés à temps plein Les vacances annuelles des employés du secteur privé occupés à temps plein Fiche juridique Droit du travail En Belgique, les vacances annuelles sont calculées sur base des prestations effectuées l année

Plus en détail

Paramètres 2014. Vous pouvez consulter ces paramètres sur Les chiffres pour établir vos déclarations retraite

Paramètres 2014. Vous pouvez consulter ces paramètres sur  Les chiffres pour établir vos déclarations retraite Paramètres 2014 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite Audiens Retraite Arrco - Audiens Retraite Agirc Sommaire Les plafonds des régimes... page 1 Les modalités Arrco (Audiens Retraite Arrco)...

Plus en détail

La situation des 50-69 ans au regard de l activité par âge détaillé DARES

La situation des 50-69 ans au regard de l activité par âge détaillé DARES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 30 mars 2016 à 9 h 30 «Tritions emploi-retraite» Document n 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La situation des 50-69 au regard de l activité

Plus en détail

Précompte professionnel

Précompte professionnel Précompte professionnel à partir du 1 janvier 2016 Votre Liberté Votre Voix E.R. : Mario Coppens, Boulevard Baudouin 8, 1000 Bruxelles. 2016/01 Précompte professionnel à partir du 1er janvier 2016 Les

Plus en détail

Création d entreprise et pension d invalidité

Création d entreprise et pension d invalidité Création d entreprise et pension d invalidité La pension d invalidité est une aide financière destinée à faire face aux difficultés suite à la perte totale ou partielle d un travail en raison de son état

Plus en détail

Italie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Italie : le système de retraite en 2012

Italie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Italie : le système de retraite en 2012 Italie Italie : le système de retraite en 212 Le nouveau système de retraite italien repose sur des comptes notionnels. Depuis la réforme de 211, tous les travailleurs cotisent à un régime notionnel à

Plus en détail

11-2 LA DYNAMIQUE DU MINIMUM CONTRIBUTIF

11-2 LA DYNAMIQUE DU MINIMUM CONTRIBUTIF 11-2 LA DYNAMIQUE DU MINIMUM CONTRIBUTIF Au régime général et dans les régimes alignés (MSA, RSI), le montant d'une pension de vieillesse liquidée au taux plein (50 %), à quelque titre que ce soit (i.e.

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES Novembre 2015. Le champ du simulateur. Les trois leviers : âge, cotisation, pension

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES Novembre 2015. Le champ du simulateur. Les trois leviers : âge, cotisation, pension Simulez l impact de réformes sur le système de retraite et la situation des retraités actuels et futurs QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES Novembre 2015 Le champ du simulateur Le simulateur prend-il en compte

Plus en détail

Vademecum de l étude salariale 2016 : instructions de rapportage

Vademecum de l étude salariale 2016 : instructions de rapportage Vademecum de l étude salariale 2016 : instructions de rapportage Pour chaque travailleur concerné dans le cadre du rapportage obligatoire, les données suivantes doivent être transférées via un document

Plus en détail

Feuille info - travailleurs A combien s'élève votre allocation après une occupation?

Feuille info - travailleurs A combien s'élève votre allocation après une occupation? Feuille info - travailleurs A combien s'élève votre allocation après une occupation? De quoi traite cette feuille info? Dans la présente feuille info, nous expliquons comment nous calculons le montant

Plus en détail

Présentation des règles du Régime spécial

Présentation des règles du Régime spécial Présentation des règles du Régime spécial 1 Détermination du droit Nature de la pension Ancienneté Jouissance immédiate Proportionnelle Jouissance différée Jouissance immédiate 2 Catégories d emploi 3

Plus en détail

Les retraités du RSI parmi l ensemble des retraités français à fin 2008

Les retraités du RSI parmi l ensemble des retraités français à fin 2008 N 66 - mars 2012 Les retraités du parmi l ensemble des retraités français à fin 2008 Les retraités du ont pour la plupart exercé plusieurs types d activité durant leur carrière professionnelle. Le sert

Plus en détail

Analyse micro économique du marché du travail (TD p134-135)

Analyse micro économique du marché du travail (TD p134-135) 2.2. Les analyse du chômage 2.2.1. Le marché du travail Analyse micro économique du marché du travail (TD p134-135) L analyse micro éco est également une analyse néoclassique. Elle est essentielle dans

Plus en détail

L impact du temps partiel sur le montant de la pension de retraite : simulations sur cas types de salariés des secteurs privé et public

L impact du temps partiel sur le montant de la pension de retraite : simulations sur cas types de salariés des secteurs privé et public CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 11 Document de travail, n engage pas le Conseil L impact

Plus en détail

Fiche 8. Surcote, retraite progressive et cumul emploi-retraite

Fiche 8. Surcote, retraite progressive et cumul emploi-retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 février 2006 à 9 h 30 "Examen de la surcote" Fiche N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Fiche 8 Surcote, retraite progressive et cumul

Plus en détail

CALCUL DE LA REMUNERATION D UN APPRENTI ET SIMULATION AIDE CNDS EX POITOU CHARENTES

CALCUL DE LA REMUNERATION D UN APPRENTI ET SIMULATION AIDE CNDS EX POITOU CHARENTES CALCUL DE LA REMUNERATION D UN APPRENTI ET SIMULATION AIDE CNDS EX POITOU CHARENTES Quel est le salaire de l apprenti? Sous réserve de dispositions contractuelles ou conventionnelles plus favorables, l

Plus en détail

"L évolution du taux de bien-être de la protection de base en Belgique et dans nos pays frontaliers "

L évolution du taux de bien-être de la protection de base en Belgique et dans nos pays frontaliers "L évolution du taux de bien-être de la protection de base en Belgique et dans nos pays frontaliers " Natascha Van Mechelen Kristel Bogaerts Bea Cantillon Résumé L alignement automatique du pouvoir d achat

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 21.02.2014 2

TABLE DES MATIERES 21.02.2014 2 CALCUL TRAITEMENT MENSUEL NET PERSONNEL CONTRACTUEL Mise à jour du 21-02-2014 SPF FINANCES - TRESORERIE SERVICE PAIEMENTS TRAITEMENTS AVENUE DES ARTS, 30 1040 BRUXELLES www.traitements.fgov.be TABLE DES

Plus en détail

Feuille info - employeurs Feuille info relative aux vacances jeunes annexe technique pour l'employeur

Feuille info - employeurs Feuille info relative aux vacances jeunes annexe technique pour l'employeur Office national de l'emploi Pour toute demande d information, adressez-vous à votre bureau de l ONEM. Vous en trouverez les coordonnées dans l annuaire téléphonique ou sur le site www.onem.be Feuille info

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2016

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2016 APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2016 Références Code du travail Loi n 92-675 du 17 juillet 2015 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage et à la formation professionnelle Arrêté

Plus en détail

Comprend-on pourquoi les taux d emploi des salariés âgés sont si faibles dans certains pays?

Comprend-on pourquoi les taux d emploi des salariés âgés sont si faibles dans certains pays? 10 mai 2010 N. 226 Comprend-on pourquoi les taux d emploi des salariés âgés sont si faibles dans certains pays? La faiblesse du taux d emploi des salariés âgés : - réduit la production potentielle ; -

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2013. novembre 2012

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2013. novembre 2012 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2013 novembre 2012 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2013 Dépôt légal - Bibliothèque

Plus en détail

Analyses Économiques 9 Sept. 2003

Analyses Économiques 9 Sept. 2003 DP N Analyses Économiques 9 Sept. 3 D ou viennent les écarts de richesse par habitant entre les Etats-Unis, la zone Euro, la et le? 1 Depuis vingt ans, le processus de convergence des niveaux de vie européen

Plus en détail

Regards sur la durée du travail 1 en Europe

Regards sur la durée du travail 1 en Europe Regards sur la durée du travail 1 en Europe Durées effectives de travail annuelles en 2010 (salariés à temps plein) 2010 2000-2010 Finlande 1 670-0,3 France 1 679-9,9 Suède 1 719-6,5 Danemark 1 727 + 3,7

Plus en détail

Cette directive découle de l article 56 de la Loi sur l assurance automobile du Québec (RLRQ, chapitre A-25), ci-après la LAA.

Cette directive découle de l article 56 de la Loi sur l assurance automobile du Québec (RLRQ, chapitre A-25), ci-après la LAA. 1 CHAMP D APPLICATION La présente directive précise et explique la réduction de l indemnité de remplacement du revenu au moment du retour à l emploi d une personne accidentée. 2 CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

CALCUL PECULE DE VACANCES

CALCUL PECULE DE VACANCES CALCUL PECULE DE VACANCES 2011 Mise à jour du 27-04-2011 SPF FINANCES - TRESORERIE SERVICE PAIEMENTS TRAITEMENTS & PENSIONS AVENUE DES ARTS, 30 1040 BRUXELLES www.traitements.fgov.be TABLE DES MATIERES

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2014 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2014 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2014 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES 1. TROISIEME PILIER Epargne-pension Epargne à long terme 950 euros/an 2.280 euros/an (limités à 15 % du revenu professionnel imposable jusqu à

Plus en détail

Le logement social est-il un habitat transitoire? 5

Le logement social est-il un habitat transitoire? 5 Dans le Nord-Pas-de-Calais, en 2001, environ 345 000 ménages, soit 23% de l ensemble des ménages, vivent dans un logement social, principalement dans un logement HLM. La mission du secteur social est d

Plus en détail

Liste des tableaux et figures

Liste des tableaux et figures Liste des tableaux et figures CHAPITRE 1 La population et les événements de la vie Population 1.1 Estimation de la population, selon l âge et le sexe, Québec, 1 er juillet 2006...61 1.2 Estimation de la

Plus en détail

Durée d assurance et pluriactivité

Durée d assurance et pluriactivité CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 mars 2002 «Cycle de vie et retraite» Fiche n 4 Durée d assurance et pluriactivité La durée d assurance n intervient pas de la même façon dans tous

Plus en détail

C H A P I T R E Le revenu familial

C H A P I T R E Le revenu familial Le revenu familial 5 C H A P I T R E Un portrait statistique des familles au Québec Édition 2005 Le revenu est le principal indicateur de bien-être des familles. Le présent chapitre fait état des revenus

Plus en détail

Plafond de la Sécurité sociale pour 2012

Plafond de la Sécurité sociale pour 2012 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction du Développement Social Statut et convention collective Destinataires Tous services Contact Tél : 01 55 44 27 15 / 27 18 Fax : 01 55

Plus en détail

dans les prestations de retraite

dans les prestations de retraite Poids des dispositifs de solidarité dans les prestations de retraite COR Séance plénière du 26 novembre 2013 1 Plan Objectifs et Contexte Méthode Résultats : Ensemble Par sexe Par groupe de régimes Par

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2011

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2011 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2011 Octobre 2010 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2011 Dépôt légal - Bibliothèque

Plus en détail

Travailleurs pauvres et bénéficiaires du RSA activité. Céline Marc et Muriel Pucci CNAF, Département des statistiques, des prévisions et des analyses

Travailleurs pauvres et bénéficiaires du RSA activité. Céline Marc et Muriel Pucci CNAF, Département des statistiques, des prévisions et des analyses Travailleurs pauvres et bénéficiaires du RSA activité Céline Marc et Muriel Pucci CNAF, Département des statistiques, des prévisions et des analyses 1 Le rsa activité : un outil fondamental de lutte contre

Plus en détail

Portrait social de la Région Paca 2013

Portrait social de la Région Paca 2013 Portrait social de la Région Paca 2013 Pauvreté chômage précarité inégalités sociales : les situations d urgence se multiplient en Paca En Paca la crise de 2008 a entraîné de nombreux effets : persistance

Plus en détail

Montant du Smic brut et SMIC net en 2016 : règles de calcul. Prime d'activité.

Montant du Smic brut et SMIC net en 2016 : règles de calcul. Prime d'activité. Montant du Smic brut et SMIC net en 2016 : règles de calcul. Prime d'activité. 1. Introduction 2. Smic 2016 : les montants du salaire minimum 3. Règles de calcul du Smic brut 4. Comment déterminer le montant

Plus en détail

Descriptif des prestations sur le bulletin de rente

Descriptif des prestations sur le bulletin de rente Descriptif des prestations sur le bulletin de rente Préretraite Adrien BARRE Marie-Thérèse Menut Paris - La Défense Détail de la rente de préretraite et des précomptes sociaux 1 La rente de préretraite

Plus en détail

La retraite du régime général, réforme 2012

La retraite du régime général, réforme 2012 La retraite du régime général, réforme 2012 La retraite du Régime Général 2 La retraite du Régime Général Le relevé de carrière Le calcul de la retraite Accord Union Européenne / Suisse Les prélèvements

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

Chapitre 3 : Les fonctions économiques principales : production, répartition, consommation LA PRODUCTION. Synthèse

Chapitre 3 : Les fonctions économiques principales : production, répartition, consommation LA PRODUCTION. Synthèse LA PRODUCTION Synthèse L homme exprime une quantité illimitée de besoins. Pour les satisfaire, il doit produire. I. Qu est-ce que la production? Définition de la production : Il s agit de la fabrication

Plus en détail

NOUVEAUX DÉLAIS DE PRÉAVIS À PARTIR DE 2012. 1. Application dans le temps de la nouvelle réglementation

NOUVEAUX DÉLAIS DE PRÉAVIS À PARTIR DE 2012. 1. Application dans le temps de la nouvelle réglementation NOUVEAUX DÉLAIS DE PRÉAVIS À PARTIR DE 2012 1. Application dans le temps de la nouvelle réglementation La nouvelle règlementation s applique aux contrats de travail dont l exécution a pris cours à partir

Plus en détail

Qui sont les pauvres en Belgique?

Qui sont les pauvres en Belgique? DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 16 octobre 2007 Qui sont les pauvres en Belgique? A l occasion de la journée internationale pour l élimination de la du 17

Plus en détail

LA DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL

LA DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL LA DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL EN REGION CENTRE VAL DE LOIRE STATISTIQUES 2014 Cette édition des chiffres clés 2014 sur la demande de logement social en région - a été élaborée à partir des données du serveur

Plus en détail

Le droit individuel à la formation

Le droit individuel à la formation Dernière mise à jour le 21 janvier 2010 Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CUMUL EMPLOI ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 5. Cumul emploi retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CUMUL EMPLOI ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 5. Cumul emploi retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CUMUL EMPLOI ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 5 JUIN 2015 Cumul emploi retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

BORDEAUX NORD. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Novembre 2014. compas. Au service du sens

BORDEAUX NORD. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Novembre 2014. compas. Au service du sens BORDEAUX NORD Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Novembre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population pour adapter la politique d action

Plus en détail

Demande d allocation d aidant proche

Demande d allocation d aidant proche Demande d allocation d aidant proche Vous pouvez introduire une demande d allocations en complétant le formulaire de demande ci-joint et en le renvoyant une fois complété à la caisse d assurances sociales

Plus en détail

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2013)

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2013) LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2013) 1. COMMENT UTILISER LE BARÈME FISCAL?... 3 2. RÉDUCTION POUR ENFANTS À CHARGE ET AUTRES CHARGES FAMILIALES... 4 2.1. Réduction pour

Plus en détail

Prendre sa pension avant l âge légal de la retraite

Prendre sa pension avant l âge légal de la retraite Prendre sa pension avant l âge légal de la retraite Fiche juridique Pensions Depuis le 1 er janvier 2012, il est devenu plus difficile de prendre sa pension avant l âge légal de la pension. L âge légal

Plus en détail

Travail à temps partiel Du nouveau!

Travail à temps partiel Du nouveau! Travail à temps partiel Du nouveau! Fiche juridique Travail salarié Le sort de certains travailleurs à temps partiel a été légèrement retouché pendant l été. Essentiellement pour les inciter à accepter

Plus en détail

PROJET DE REGLEMENT DE LA CBFA FIXANT LES TABLES DE MORTALITE POUR LA CONVERSION DU CAPITAL EN RENTE

PROJET DE REGLEMENT DE LA CBFA FIXANT LES TABLES DE MORTALITE POUR LA CONVERSION DU CAPITAL EN RENTE COMMISSION DE LA PENSION COMPLEMENTAIRE LIBRE DES INDEPENDANTS AVIS N 7 DU 22 JUIN 2007 PROJET DE REGLEMENT DE LA CBFA FIXANT LES TABLES DE MORTALITE POUR LA CONVERSION DU CAPITAL EN RENTE 1. Introduction

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/068 DÉLIBÉRATION N 09/041 DU 7 JUILLET 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DU CADASTRE

Plus en détail

Comment identifier les sommes isolées? 4. Quelle est l assiette de cotisations pour les salariés non-cadres? 7

Comment identifier les sommes isolées? 4. Quelle est l assiette de cotisations pour les salariés non-cadres? 7 SOMMAIRE Comment identifier les sommes isolées? 4 Quelle est l assiette de cotisations pour les salariés non-cadres? 7 Quelle est l assiette de cotisations pour les cadres? 11 Repères 17 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Résumé de la réforme des pensions des fonctionnaires. Juin 2012

Résumé de la réforme des pensions des fonctionnaires. Juin 2012 Résumé de la réforme des pensions des fonctionnaires Juin 2012 Suite aux discussions avec les partenaires sociaux, le Gouvernement a pris des mesures «réparatrices» en matière de pensions du secteur public

Plus en détail

Le minimum garanti dans les régimes de retraite. de la fonction publique. Note de la Direction du Budget pour le Conseil d orientation des retraites

Le minimum garanti dans les régimes de retraite. de la fonction publique. Note de la Direction du Budget pour le Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 mai 2009 à 9 h 30 «Solidarité et contributivité dans les systèmes de retraite français et étrangers» Document N 6 Document de travail, n engage

Plus en détail

CHAPITRE 6 L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE & LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 6 L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE & LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 6 L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE & LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. L AMELIORATION DU NIVEAU DE VIE A.Production, création de richesses

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 8 : Niveau et évolution du coût du travail. 1 er sous-indicateur : Comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays

Plus en détail

Maternité, maladie et points de retraite complémentaire. n o 6

Maternité, maladie et points de retraite complémentaire. n o 6 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco maternité, maladie et points de retraite complémentaire Guide salariés n o 6 avril 2014 Maternité, maladie et points de retraite complémentaire Sommaire La

Plus en détail

Affilier vos salariés > Situations particulières > Retraités en activité. Nouvelles dispositions pour le cumul emploi-retraite

Affilier vos salariés > Situations particulières > Retraités en activité. Nouvelles dispositions pour le cumul emploi-retraite Affilier vos salariés > Situations particulières > Retraités en activité Nouvelles dispositions pour le cumul emploi- DATE : 6 mai 2009 Réf : Circulaire n 2009-04 En application de la loi N 2008-1330 du

Plus en détail

Crédit-temps Déclaration du travailleur de sa situation familiale

Crédit-temps Déclaration du travailleur de sa situation familiale Crédit-temps Déclaration du travailleur de sa situation familiale Vous introduisez ce formulaire C1-CCT77bis, si nécessaire, avec votre formulaire de demande C61-CCT77bis lorsque simultanément: - vous

Plus en détail

LES RETRAITES DEPUIS 1945. - Document de travail provisoire -

LES RETRAITES DEPUIS 1945. - Document de travail provisoire - CONSEIL D'ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 février 2001 "Mode de financement des régimes" "Contrat entre les générations" LES RETRAITES DEPUIS 1945 - Document de travail provisoire - à compléter

Plus en détail

Employé PROFESSIONNELS

Employé PROFESSIONNELS Employé PROFESSIONNELS Intro Un avenir assuré grâce à votre employeur Que veut dire assurance de groupe ou plan de pension? Félicitations! Votre employeur a souscrit pour vous une assurance de groupe.

Plus en détail

Le minimum contributif

Le minimum contributif Salariés MARS 2012 Le minimum contributif Conditions Calcul B Le minimum contributif Vous avez cotisé sur de petits salaires tout au long de votre carrière? Si votre retraite est calculée à taux plein,

Plus en détail

MIEUX INFORMER LES FAMILLES

MIEUX INFORMER LES FAMILLES MIEUX INFORMER LES FAMILLES Les réformes de la politique familiale : les allocations familiales A compter du 1 er juillet 2015, en application de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015,

Plus en détail

7 nouvelles propositions pour plus d égalité et une meilleure conciliation vie professionnelle vie privée

7 nouvelles propositions pour plus d égalité et une meilleure conciliation vie professionnelle vie privée 7 nouvelles propositions pour plus d égalité et une meilleure conciliation vie professionnelle vie privée Lundi 7 mars 2016 1. Le congé de maternité Le congé de maternité dure en principe 15 semaines.

Plus en détail

COMPRENDRE LA REVERSION DE RETRAITE

COMPRENDRE LA REVERSION DE RETRAITE COMPRENDRE LA REVERSION DE RETRAITE En cas de divorce, quelle réversion? Si le défunt laisse uniquement un ex-conjoint 2 Si le défunt laisse un conjoint survivant et un ou plusieurs ex-conjoints 2 Si le

Plus en détail

PROJET DE LOI 6670 SUR L AIDE FINANCIÈRE DE L ÉTAT POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES

PROJET DE LOI 6670 SUR L AIDE FINANCIÈRE DE L ÉTAT POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES 1 PROJET DE LOI 6670 SUR L AIDE FINANCIÈRE DE L ÉTAT POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES Chambre des salariés 24 avril 2014 2 Historique Période 2000-2010: aides pour études supérieures pour étudiants résidents d

Plus en détail

Analyse du «taux famille à charge» dans la loi sur le droit au revenu d intégration sociale

Analyse du «taux famille à charge» dans la loi sur le droit au revenu d intégration sociale Analyse du «taux famille à charge» dans la loi sur le droit au revenu d intégration sociale Fiche juridique Aide sociale En matière de revenu d intégration sociale, il n existe pas de «taux ménage». Ce

Plus en détail

Lettre d actualité juridique

Lettre d actualité juridique Lettre d actualité juridique LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2016 Nous avons ainsi choisi de vous présenter dans notre lettre d actualité les mesures les plus importantes de la Loi de financement

Plus en détail

Retraites. Ce qu on ne nous dit pas

Retraites. Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

REFORME RETRAITE 2011

REFORME RETRAITE 2011 REFORME RETRAITE 2011 La loi du 9 novembre 2010 modifie le système des retraites actuelles. Ce guide a pour objet de répondre à vos interrogations en la matière. A QUEL AGE PUIS-JE PARTIR A LA RETRAITE?

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2016. novembre 2015

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2016. novembre 2015 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2016 novembre 2015 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2016 Dépôt légal Novembre 2015

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Régime de base. Régime lié à la rémunération

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Régime de base. Régime lié à la rémunération 11. PANORAMA DES PENSIONS 215 : DESCRIPTIFS PAYS ROYAUME-UNI Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 214 Indicateurs essentiels : Royaume-Uni Royaume-Uni OCDE Le régime public comporte deux

Plus en détail

FICHE ANNEE COMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail

FICHE ANNEE COMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail FICHE ANNEE COMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail Qu est-ce que l accueil en année complète? C est lorsque l assistant maternel accueille un enfant pendant 47 semaines. L enfant est

Plus en détail

Je suis sans activité ou j ai des revenus faibles

Je suis sans activité ou j ai des revenus faibles Rsa N oubliez pas Montants en vigueur au 1 er janvier 2014 L aide que vous recevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement.

Plus en détail

1. Le traitement indiciaire de l agent

1. Le traitement indiciaire de l agent Fiche statutaire La paie 1. Le traitement indiciaire de l agent Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il est parvenu ou de l emploi auquel il a été nommé par référence à un

Plus en détail

Indemnité de Fin de Contrat (IFC) du salarié remplaçant le salarié en CIF dans les entreprises de moins de 50 salariés

Indemnité de Fin de Contrat (IFC) du salarié remplaçant le salarié en CIF dans les entreprises de moins de 50 salariés CONGE INDIVIDUEL DE FORMATION (CIF) CDI Lorsque le salarié a obtenu l autorisation d absence de son employeur, le FONGECIF peut prendre en charge tout ou partie de sa rémunération, fonction des éléments

Plus en détail

Etude des droits à l allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

Etude des droits à l allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Le 23 mai 2016 Pôle gestion et accompagnement du personnel Service conseil statutaire Références : SO/MC/CR Contact : 02.96.58.64.09 conseil.statutaire@cdg22.fr Etude des droits à l allocation d aide au

Plus en détail

PERSONNEL ENSEIGNANT

PERSONNEL ENSEIGNANT Volume 14, numéro 4 Le 9 janvier 2012 MODIFICATIONS AUX PRIMES D ASSURANCE TABLEAU DES PRIMES PAR 14 JOURS POUR L ANNÉE 2012 Primes applicables à la paie du 12 janvier 2012 PERSONNEL ENSEIGNANT Individuelle

Plus en détail

Plan famille : demande d allocation d aidant proche

Plan famille : demande d allocation d aidant proche Plan famille : demande d allocation d aidant proche Document à renvoyer sous pli recommandé I. Données relatives au demandeur (l aidant proche) Je soussigné, (Nom + Prénom) demande le bénéfice de l allocation

Plus en détail

LES DÉGRÈVEMENTS D OFFICE

LES DÉGRÈVEMENTS D OFFICE LES DÉGRÈVEMENTS D OFFICE Les personnes de condition modeste peuvent être dans certains cas dégrevées d office par l administration de la totalité ou d une partie de la taxe d habitation. Cependant les

Plus en détail

Règlement sur les allocations pour perte de gain

Règlement sur les allocations pour perte de gain Règlement sur les allocations pour perte de gain (RAPG) Modification du Ce texte est une version provisoire. Seule la version publiée dans le Recueil officiel des lois fédérales fait foi. http://www.admin.ch/bundesrecht/00567/index.html?lang=fr

Plus en détail

COTISATIONS 2015 POUR L EMPLOI D APPRENTIS

COTISATIONS 2015 POUR L EMPLOI D APPRENTIS N 92 - FORMATION n 11 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 COTISATIONS 2015 POUR L EMPLOI D APPRENTIS L essentiel L ACOSS a publié le 24 juillet 2015 une lettre-circulaire

Plus en détail

ANNEXES I II III IV V. applicable dans la législation des travailleurs indépendants

ANNEXES I II III IV V. applicable dans la législation des travailleurs indépendants ANNEXES Annexe 1: Catégorie de cotisation et l'impact sur le droit aux familiales Dans le cadre de la Loi générale relative aux familiales, FAMIFED a fait un tableau reprenant l'impact des différents catégories

Plus en détail

Prépensions : cotisations capitatives et retenues sociales. importants changements au 1 er avril 2010

Prépensions : cotisations capitatives et retenues sociales. importants changements au 1 er avril 2010 Table des matières Nouvelles cotisations capitatives relatives aux prépensions... 2 Nouvelles cotisations capitatives relatives aux pseudo-prépensions (Canada Dry secteur marchand)... 3 Exonération de

Plus en détail

Situation à fin 2014 1.1 Pyramide des âges des ETAM* RENAULT s.a.s au 31 décembre 2014, par niveaux UIMM ** (toutes filières)

Situation à fin 2014 1.1 Pyramide des âges des ETAM* RENAULT s.a.s au 31 décembre 2014, par niveaux UIMM ** (toutes filières) Situation à fin 2014 1.1 Pyramide des âges des ETAM* RENAULT s.a.s au 31 décembre 2014, par niveaux UIMM ** (toutes filières) 600 500 Effectifs ETAM*** : 9791 % ETAM dans l'effectif global Renault s.a.s

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE L ESSONNE

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE L ESSONNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE L ESSONNE GUIDE METHODOLOGIQUE D AIDE À L EMPLOI Juin 2009 EDITO Nous constatons, au cours de ces dernières années, une forte évolution du mouvement

Plus en détail