Agnès Benassy-Quéré: «réduire le nombre de pays de la zone euro, c'est réduire les bénéfices de l'euro»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agnès Benassy-Quéré: «réduire le nombre de pays de la zone euro, c'est réduire les bénéfices de l'euro»"

Transcription

1 Agnès Benassy-Quéré: «réduire le nombre de pays de la zone euro, c'est réduire les bénéfices de l'euro» L euro a-t-il rendu la vie plus chère? La politique de rigueur européenne est-elle responsable du chômage en France? Peut-on empêcher la concurrence fiscale et sociale dans la zone euro? Le taux élevé de l euro nuit-il à l industrie française? Pourrait-on revenir au franc? 1 / 7

2 2 / 7

3 DR Agnès Benassy-Quéré Retrouvez les réponses d'agnès Benassy-Quéré (1), présidente-déléguée au Conseil d analyse économique, lors du tchat avec nos internautes sur la-croix.com mardi 20 mai de 11 à 12 heures Madame P > Quelles seraient les conséquences d'une dévaluation monétaire de 10% en France? Agnès Benassy-Quéré > Cela favoriserait à court terme les exportations de 7 à 8 % et renchérirait les produits importés de l'ordre de 3, 4 % pour les produits manufacturés et de l'ordre de 10 % pour l'énergie. On peut espérer une hausse du PIB mais l'effet ne serait pas durable. En outre il faut avoir conscience que cela serait une perte du pouvoir d'achat pour les familles qui paieraient plus cher l'essence, l'électronique, l'habillement, tout ce qui est fabriqué à l'extérieur de la zone euro. europea > Pourquoi la zone Euro ne protège pas davantage ses produits contre la concurrence étrangère déloyale ( Chine) qui nous inonde de produits très bon marché? Agnès Benassy-Quéré > La concurrence de la Chine est de moins en moins déloyale. Les salaires chinois ont beaucoup augmenté les dernières années. Le sujet pour la zone euro est de parvenir à vendre d'avantage en Chine. Mettre des barrières aux produits chinois risquerait de provoquer des mesures de rétorsion plus pénalisantes encore pour nos entreprises et par ailleurs,les produits fabriqués en zone euro contiennent des composants fabriqués en Chine. Les taxer à l'entrée pourrait pénaliser encore notre compétitivité sur d'autres marchés. Aud75 > Pourquoi certains pays refusent-ils d'avoir l'euro? Agnès Benassy-Quéré > Seuls 3 pays de l'ue ont refusé l'euro. LE RU et le Danemark ont négocié de rester à l'extérieur et la Suède a unilitérallement refusé suite à un référendum. Tous les autres pays de l'ue ont vocation à rejoindre l'euro quand ils seront prêts. Les 3 pays pays qui ont refusé l'ont fait pour des raisons politiques. EN 1997 Le premier minsitre britannique a lancé une grande étude pour savoir si son pays aurait intérêt à rejoindre l'euro. Mais la décision a été essentiellement politique. JMouss > Dans l'hypothèse d'un retour à des monnaies nationales, pourrait-on conserver l'idéal européen ( paix et collaboration dans l'amitié entre les peuples )? Si oui, comment? Si non, pour quelles raisons? Agnès Benassy-Quéré > On se plaint beaucoup aujourd'hui dans l'ue de la concurrence fiscale. Revenir aux monnaies nationales, c'est ajouter à la concurrence fiscale, la concurrence monétaire : la guerre des monnaies en Europe. C'est donc aller dans la direction opposée à celle de la coopération. gisele > L'inquiétude face à l'euro est-elle partagée par les différents pays? 3 / 7

4 Agnès Benassy-Quéré > Oui mais seule la France focalise autant le débat sur le taux de change de l'euro. Il y a beaucoup a faire pour la compétitivité française indépendamment de l'euro. En Allemagne l'euro fait peur pour une toute autre raison. Les contribuables ont peur de devoir payer pour les dérives des autres pays de la zone. JPL > Une politique sociale européenne est-elle possible? Agnès Benassy-Quéré > Je pense que oui, mais pas une politique sociale à la française. L'Europe ce n'est pas la France en grand. On pourrait imaginer une harmonisation minimale du marché du travail assortie d'une meilleur protection des travailleurs lorsqu'ils vont chercher du travail dans un autre pays. Est-ce vrai que la dette des états pourrait être f > Les Etats peuvent-ils s'endetter auprès de la banque centrale européenne plutôt qu'auprès des banques privées? Agnès Benassy-Quéré > Pas directement, c'est interdit par le traité européen. Mais la banque centrale peut, pour la conduite de la politique monétaire, acheter des titres de dettes publiques auprès des banques. C'est un sujet polémique car certains, notamment en Allemagne, considèrent que ce serait monétiser les déficits. camille > Depuis le passage à l'euro, le coût de la vie a doublé. Qu'en pensez-vous? Agnès Benassy-Quéré > En France, le coût de la vie a augmenté de 27% en 15 ans d'euro. Les 15 années précédentes, le coût de la vie avait augmenté de 54%. Donc l'inflation a été divisée par deux. Ce n'est pas la perception des consommateurs parce que les prix de consommation courante comme le café au comptoir ou la baguette, fruits et légumes ont fortement augmenté, mais de l'autre côté, les prix des télécoms se sont effondrés et les prix de biens durables ont très peu augmenté. europea > Les pays pauvres de la zone Euro ont bénéficié de subventions: le Portugal, l'espagne et l'irlande. Nous avons fait de gros sacrifices pour eux; mais ils ne vont pas mieux. Que s'est-il passé? Agnès Benassy-Quéré > Nous avons prêté des sommes importantes à ces trois pays. Ce sont des prêts non des dons. La questions se pose pour la Grèce dont la dette vis à vis des partenaires européens va vraisemblablement devoir être restructurée. Mais il faut comparer ce coût au coût du scénario ratio alternatif qui aurait été une sortie de la Grèce de la zone euro et les effets de contagion sur les autres pays, notamment la France. Les partenaires européens sont considéré que ce scénario alternatif aurait un coût exorbitant. Pénélope > Les banques privées se sont elles enrichies sur le dos des Grecs? Agnès Benassy-Quéré > Non. Les banques privées ont perdu la moitié de leurs avoirs en Grèce. La BCE a jusqu'à présent fait du profit sur ses détentions de dettes publiques grecques. Mais l'histoire n'est pas finie. MP > S'interdire en Europe de jouer sur le levier monétaire ne revient-il pas à dire que la seule solution est la modération salariale dans tous les pays européens? Agnès Benassy-Quéré > La zone euro dans son ensemble n'a pas de problèmes de compétitivité internationale. Son solde extérieur courant est excédentaire. Le problème est interne à la zone euro. Il faut donc que les salaires montent en Allemagne et baissent relativement dans d'autres pays dont la France. C'est plus facile à faire si le niveau d'inflation de la zone est plus élevé, d'où les appels répétés à une politique monétaire plus expansionniste de la BCE à la manière de la réservé fédérale américaine. 4 / 7

5 Qui dirige la banque centrale européenne? > Est-elle indépendante des autorités politiques?agnès Benassy-Quéré > La BCE est indépendante dans ses statuts, mais elle est soumise à de fortes pressions politiques. La France fait pression pour que l'euro baisse. L'Allemagne fait pression pour que les prix ne montent pas. L'enjeu politique aujourd'hui est de se mettre d'accord sur l'interprétation du traité de manière à laisser la BCE à exercer son indépendance dans un cadre clair. michel ado > Le déclin industriel de la France est il inéluctable? Agnès Benassy-Quéré > Il n'y a pas de déclin industriel à proprement parler, la production industrielle en France a augmenté tendanciellement depuis 20 ans. Mais la part de l'industrie dans la production totale a effectivement baissé car le secteur des services a crû plus vite que l'industrie et parce que l'industrie a fait beaucoup de gains de productivité. Cette évolution n'est pas spécifique à la France mais à tous les pays avancés. Ce type d'évolution s'observe maintenant en Corée. Néanmoins le phénomène est plus accentué en France qu'ailleurs. La solution n'est pas forcément la défense de l'industrie en tant que telle, qui aujourd'hui est un concept flou, mais la promotion des activités innovantes à forte valeur ajoutée, que l'on trouve aussi dans les services. La > Avant même les "caprices" de l'actionnaire M. Bouygues sur le dossier Alstom, Alcatel Lucent est passé sous pavillon chinois (Huaxin) dans la plus grande indifférence... Plus que l'euro, le vrai problème n'est-il pas plutôt la gouvernance des entreprises européennes? Agnès Benassy-Quéré > Nous avons une attitude schizophrène vis à vis des investissements étrangers. D'un côté, nous avons besoin des investissements étrangers pour développer nos entreprises. Les études empiriques montrent qu'après une phase d'ajustement, les rachats d'entreprises par des capitaux étrangers sont en moyenne bénéfiques pour la productivité et l'emploi. D'un autre côté nous sommes gênés de perdre la main sur des entreprises que nous considérons comme des fleurons. Mais les multinationales françaises rachètent aussi des entreprises étrangères et ce mouvement là est plus important que l'autre. Et nous devons faire attention à ne pas nuire aux intérêts de nos multinationales françaises à l'étranger. MEY > Ce qui s'est passé à Chypre, lorsque les épargnes ont été confisquées pour sauver une banque, ne risque-t-il pas de se reproduire ailleurs, dans les pays les plus fragiles de l'ue, par exemple? Agnès Benassy-Quéré > L'épargne n'a pas été confisquée à Chypre. Il y a eu un projet de taxer les dépôts mais il a été abandonné, sauf pour les très gros dépôts. En revanche, les comptes bancaires ont été bloqués pour éviter la fuite des déposants. Ce qui s'est passé à Chypre donne une idée de ce qu'il faudrait faire si on voulait démanteler la zone euro : contrôle des capitaux, blocage de tous les comptes bancaires. Fabienne > Plusieurs candidats aux élections européennes prônent une Europe "à 2 vitesses" : un noyau dur de pays à l'économie forte et un deuxième cercle ; comment au sein des institutions européennes cela peut-il se réaliser? Agnès Benassy-Quéré > Plusieurs candidats aux élections européennes s'amusent à faire du Lego. En réalité, ça ne peut pas se passer comme ça. Remettre en cause l'intégrité de la zone euro, c'est probablement mettre fin à l'ensemble du projet. L'idée d'un démantèlement ordonné est une illusion. Un démantèlement ne pourra pas être ordonné. Sur le fond, réduire le nombre de pays de la zone euro, c'est réduire les bénéfices de l'euro. Par ailleurs, c'est augmenter le poids de l'allemagne dans une éventuelle zone euro du Nord. Pour la France, c'est l'assurance d'avoir une monnaie encore plus forte, ou alors, il faut quitter la zone euro et s'associer à des pays faibles. Catarinetta > L'élargissement de l'union européenne à 28 membres n'est il pas la source des difficultés actuelles du fonctionnement des institutions? Comment y remédier? 5 / 7

6 Agnès Benassy-Quéré > Le princiipal pays qui remet en cause l'ue telle qu'elle fonctionne actuellement est le Royaume-Uni, qui n'est pas rentré récemment dans l'ue. A l'inverse, les pays de l'élargissement sont très attachés à l'ue, notamment à l'occasion de la crise ukrainienne.il est vrai cependant que le budget de l'ue est un sujet conflictuel et que ce budget diminue. On ne peut exclure à terme que l'ue devienne une simple zone de libre-échange et que les projets d'intégration soient recentrés sur la zone euro. europea > L'euro ne nous a pas sauvés de la déroute économique, du chômage surtout; pourquoi avons-nous fait tous ces sacrifices? Agnès Benassy-Quéré > De 1999 à 2008, nous, Français, avons fait très peu de sacrifices. Les finances publiques ne sont revenus à l'équilibre, nous n'avons pas réformé le marché du travail. Nous n'avons pas libéralisé certains secteurs à forte potentialité en terme d'emplois. Nous n'avons pas réformé la formation professionnelle. Nous avons peu progressé sur l'échec scolaire etc. En revanche, nous avons bénéficié de taux d'intérêts historiquement bas. La crise n'est pas celle de l'euro mais celle de nos propres politiques. L'euro a contribué à en anesthésiant nos gouvernements, en nous protègent des marchés financiers. anonymus > La crise aurait-elle été pire pour la Grèce et le Portugal, s'il n'y avait pas eu l'euro et l'ue? Agnès Benassy-Quéré > Ce que je viens de dire pour la France est encore plus vrai pour la Grèce et le Portugal. L'euro a donné un faux sentiment de sécurité et a donc contribué à l'accumulation des déséquilibres et à la dérive de la compétitivité. Pendant la crise, en revanche, la Grèce et le Portugal ont reçu le soutien des partenaires européens par les plans d'aide et par le système de paiement. Sans cela, ils auraient suivi un scénario comparable à l'argentine en Eve > La politique économique des États européens ne pourrait-elle pas être réaliste face à l immigration? Pourquoi ne pas mettre tout en oeuvre pour que les autres soient mieux chez eux et ne viennent pas chez nous? Agnès Benassy-Quéré > Contrairement à une opinion répandue, l'immigration est bénéfique pour la croissance, l'emploi et les finances publiques. Les migrants sont généralement jeunes,mobiles, certains sont bien formés. Et même lorsqu'ils ne le sont pas, ils favorisent la croissance, par exemple par les services aux particuliers qu'ils apportent et qui libèrent le temps de travail des femmes. Ils contribuent aussi par leurs impôts et leurs cotisations sociales.ce qui pose problème ce n'est pas le volume total de l'immigration qui est relativement faible en Europe, c'est qu'on laisse l'italie se débrouiller seule pour l'accueil des réfugiés. Et c'est aussi l'échec de notre système scolaire à correctement prendre en charge les enfants de l'immigration. michel ado > Bonjour Agnès, on entend dire que la France ne connaîtra plus de croissance dans les décennies à venir. Mais comment unétat moderne peut il prospérer sans croissance? Agnès Benassy-Quéré > Bonjour Michel. La France a beaucoup d'atouts pour renouer avec la croissance. Elle a une démographie relativement dynamique. Elle a de bonnes infrastructures et elle est située au coeur de l'europe. Avec quelques réformes courageuses il n'y a pas de raison de ne pas retrouver de croissance. Vince > La zone euro est elle sauvée? Les divergences entre pays du Nord et du Sud ne vont elles pas s'accentuer au fil des ans, ce qui ne pourra conduire qu'à de plus grandes tensions? Et puisque les Européens du Nord ne voudront pas payer, comment pourra-t-on éviter un éclatement de la zone? Agnès Benassy-Quéré > L'euphorie actuelle des marchés financiers concernant les pays périphériques est sans doute excessive. Nous vivons actuellement sous le parapluie de la BCE qui s'est engagée à tout faire pour maintenir l'intégrité 6 / 7

7 de la zone euro. Ceci nous donne du temps pour réaliser les ajustements et assainir les systèmes bancaires. Les pays périphériques ont déjà récupéré en grande partie leur compétitivité perdue. Reste le problème de la dette qui va nous empoisonner encore pendant longtemps. Arnaud > Pensez-vous, comme le dit le nouveau parti "Nouvelle Donne" (P.Larrouturou), qu'il faut oser mieux partager le travail pour redistribuer du pouvoir d'achat? Agnès Benassy-Quéré > Pour rétablir l'équilibre des comptes sociaux, il faudrait augmenter le nombre d'heures travaillées en France. Cela peut se faire de différentes manières : réduire le chômage ; avec une nouvelle réforme des retraites; en réduisant le nombre de jours de congés; en augmentant le temps de travail hebdomadaire; en cessant de décourager les femmes peu qualifiées d'aller travailler.on peut discuter ces différentes solutions mais en tout cas, partager le travail ne résout pas le problème tant que le nombre total d'heures travaillées n'augmente pas. Léon > Que peut-on attendre/espérer comme changement pour l'euro après les élections européennes ce dimanche 25 mai? Agnès Benassy-Quéré > Les élections européennes pourraient être le point de départ de deux nouveaux chantiers. 1. une initiative ambitieuse en terme d'investissements. 2. une action en faveur de l'harmonisation du marché du travail avec à la clé plus de mobilité mais aussi plus de p r o t e c t i o n d e s t r a v a i l l e u r s. Je pense que les Allemands seraient prêts à débattre de ces sujets avec nous. La Croix > > Ce chat est maintenant terminé. Merci pour votre participation. La Croix (1) Co-auteure avec Benoît Coeuré de «Économie de l'euro», La Découverte, 128 p., 9,50 7 / 7

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

INTRODUCTION. L Alliance Européenne pour la Liberté défendra les changements fondamentaux suivants:

INTRODUCTION. L Alliance Européenne pour la Liberté défendra les changements fondamentaux suivants: INTRODUCTION Les futures élections européennes se tiendront du au 5 mai 014 dans l ensemble des 8 États membres. Cette charte, non contraignante, présente les positions politiques communes que les membres

Plus en détail

COMPRENDRE LA CRISE DE LA ZONE EURO. Source : Flash Economie, «La crise de la zone euro est finalement facile à comprendre», Natixis, 15/11/2011

COMPRENDRE LA CRISE DE LA ZONE EURO. Source : Flash Economie, «La crise de la zone euro est finalement facile à comprendre», Natixis, 15/11/2011 COMPRENDRE LA CRISE DE LA ZONE EURO Source : Flash Economie, «La crise de la zone euro est finalement facile à comprendre», Natixis, 15/11/2011 I- Un endettement chronique du Sud de la zone euro vis-à-vis

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

Crise de la zone Euro :

Crise de la zone Euro : Crise de la zone Euro : Il est urgent de changer d Europe ; Il est urgent de desserrer l étau des marchés financiers Les économistes atterrés atterrés@gmail.com. Décembre 2010 www.atterres.org La zone

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A.

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. Jeudi 12 avril 2012 Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. A - S endetter est «sympa», au début et se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/07/2011 ECO/EIS

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 190, Janvier 2003

Les Cahiers de l'observatoire n 190, Janvier 2003 Les Cahiers de l'observatoire n 190, Janvier 2003 La compétitivité française hypothéquée par la fiscalité Dans le transport, on a coutume de dire que la fiscalité spécifique se situe dans la moyenne européenne

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro?

Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro? septembre 9 - N 39 Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro? La croissance potentielle et la tendance des gains de productivité sont anormalement faibles dans la zone

Plus en détail

Alternatives Économiques Numéro 344 - mars 2015

Alternatives Économiques Numéro 344 - mars 2015 Alternatives Économiques Numéro 344 - mars 2015 Pages 14 à 16. Comment réduire les dettes publiques? - présente cinq options permettant de réduire les dettes publiques, en indiquant en quoi elles consistent,

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 3: Quelle est la place de l'union Européenne dans l'économie globale? Être capable de définir Notions à acquérir

Plus en détail

Grèce : Rappel des faits

Grèce : Rappel des faits Grèce : Rappel des faits Entrée de la Grèce dans la Zone Euro en 2001 En 2010, la tragédie économique débute : divulgation de manipulations comptables à grande échelle l organisation défaillante de l Etat

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Mars 2015 Luc Masure Plan de la présentation 1. Le Bureau fédéral du Plan 2. Cadre historique de la politique salariale et des dispositifs d exonération

Plus en détail

Sauvez l'europe plus que l'euro!

Sauvez l'europe plus que l'euro! Sauvez l'europe plus que l'euro! OPINIONS Jean-Jacques Rosa, Jean-Pierre Vesperini...et un groupe d'économistes européens La tribune,14/02/2014, 11:04-1830 mots Le maintien dans l'euro de la France et

Plus en détail

Bulletin du FMI. Le FMI engage la zone euro à prendre des mesures fermes face à la crise

Bulletin du FMI. Le FMI engage la zone euro à prendre des mesures fermes face à la crise Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE Le FMI engage la zone euro à prendre des mesures fermes face à la crise Bulletin du FMI en ligne 18 juillet 2012 La crise dans la zone euro a atteint un stade

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir?

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Dominique Plihon Université Paris Nord Conseil Scientifique d Attac Membre des Economistes Atterrés 29 août 2015 Plan de la présentation 1/

Plus en détail

À propos de l euro. - Le Danemark - Le Royaume-Uni - La Suède

À propos de l euro. - Le Danemark - Le Royaume-Uni - La Suède À propos de l euro Le 1er janvier de l'an 2002, les billets et les pièces en euros remplaceront les francs. Le taux de l'euro est fixé à : 1 euro pour 6,55957 francs Chaque pays candidat à la monnaie unique

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS FINANCIERS DES MENAGES EN EUROPE 1995-1999

LES COMPORTEMENTS FINANCIERS DES MENAGES EN EUROPE 1995-1999 LES COMPORTEMENTS FINANCIERS DES MENAGES EN EUROPE 1995-1999 Etude effectuée pour le compte de l'observatoire de l'epargne Européenne SEPTEMBRE 2000 André Babeau Mathilde Lainé Niamh Mc Cabe - 2 - LES

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles

NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles Bruxelles, le 18 juin 2008 NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles Le Conseil 2 se réunira le jeudi à 17 h 00, avant le Conseil européen,

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2009 SUJET 1 Le rôle de l information dans le fonctionnement

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING: Les mesures du budget du Québec 2010-2011 sont bien accueillies

SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING: Les mesures du budget du Québec 2010-2011 sont bien accueillies Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING: Les mesures du budget du Québec 2010-2011 sont bien accueillies MONTRÉAL, 15 JUILLET 2010 L économie québécoise

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Evaluation de l impact à court terme de l application du " Gentelmen Agreement " sur l économie marocaine

Evaluation de l impact à court terme de l application du  Gentelmen Agreement  sur l économie marocaine Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Evaluation de l impact à court terme de l application du " Gentelmen Agreement " sur l économie marocaine Octobre 1996 Document de travail

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire?

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire? DOCUMENT 1 : Le système de français : Le système de par répartition Ce système de est fondé sur l existence d une solidarité intergénérationnelle. A chaque période, les pensions de reçues par les retraités

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques

Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques IP/11/565 Bruxelles, le 13 mai 2011 Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques La reprise progressive de l'économie européenne tend à se confirmer

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner 224 file:///fichiers/enseignement/site%20web/impression/rmi/fiches/rmi224... 2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner Introduction Paragraphe au format pdf L'exemple de l'italie comme les

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF Analyse de la compétitivité des entreprises françaises 2 12 arts de marché 1 - oids de la dans les exportations mondiales 5 4,7 Exportations françaises/exportations mondiales (marchandises,

Plus en détail

France-Allemagne : Preis Vergleich

France-Allemagne : Preis Vergleich France-Allemagne : Preis Vergleich Les marchés financiers connaissent une période de rémission, dopés par les politiques ultraaccommodantes des banquiers centraux qui déversent des océans de liquidités

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

Théorie keynésienne : le reste du monde

Théorie keynésienne : le reste du monde Théorie keynésienne : le reste du monde Le modèle keynésien en économie ouverte Le modèle keynésien est valide uniquement dans le cadre d'une économie fermée, c'est-à-dire sans échanges extérieurs. Dans

Plus en détail

Notions: déflation, récession, inflation, taux d'intérêt réel, BCE, credit crunch, taux de change

Notions: déflation, récession, inflation, taux d'intérêt réel, BCE, credit crunch, taux de change TRAVAILLER SUR UN TEXTE Faire un bilan collectif à partir d'un texte sur les acquis des chapitres sur la croissance (fluctuations et crises) et mondialisation et intégration européenne Notions: déflation,

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers.

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers. Exercices sur le marché des changes Q1- Le marché des changes à court terme - Noircir la case appropriée (Vrai ou Faux) 1 Une politique protectionniste peut initialement avoir pour but de diminuer le taux

Plus en détail

DEFIS DE LONG TERME POUR LA SOCIETE BELGE

DEFIS DE LONG TERME POUR LA SOCIETE BELGE DEFIS DE LONG TERME POUR LA SOCIETE BELGE Etienne de Callataÿ UWE Liège, le 28 octobre 2010 LES DEFIS 1. La croissance économique durable 2. La cohésion sociale 3. Les finances publiques 4. La structure

Plus en détail

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Jean-Pierre Aubry, économiste et fellow associé au CIRANO 1. Principes macroéconomiques

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES 1 24 novembre 2011 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 - MISSION «ECONOMIE» ET COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES Examen en séance publique : lundi

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015-

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) Analyse risque-pays -5 Janvier 2015- Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015- L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01 - Email: contact@leconomiste.eu

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience 3 mars 6 N 6-134 Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience On sait que les pays ont des stratégies de croissance très différentes : développement

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité L économie française dans l Europe du tout-compétitivité Michel Husson Fédération CGT des services d études Journée «Compétitivité», 11 décembre 2014 La compétitivité : définition et mesures Capacité (d

Plus en détail

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Série ES Session 2009 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Durée: 4 heures Coefficient: 7 L'usage de la calculatrice est strictement interdit Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7

Plus en détail

Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN

Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN Table des matières Introduction 5 I - La monnaie 7 A. Qu'est ce que la monnaie?...7 B. La quantité de monnaie en France en 2013...7 C. La création de monnaie...8 II

Plus en détail

1.2.3. La balance des paiements, outil d'analyse

1.2.3. La balance des paiements, outil d'analyse 1.2.3. La balance des paiements, outil d'analyse Introduction La balance des paiements est un moyen d'analyse économique de premier plan. Elle permet d'appréhender la totalité des échanges de la France

Plus en détail

Eco-Fiche LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX

Eco-Fiche LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX Eco-Fiche Mars 2012 LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX L entrée en campagne de nombreux candidats aux élections présidentielles s est faite sur le thème de la compétitivité française. C est donc

Plus en détail

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS INTRODUCTION Définitions Les 3 fonctions de l Etat selon R.Musgraves 1. Les 3 fonctions de l Etat I - L'ETAT REGULATEUR ECONOMIQUE

Plus en détail

Ce qu on ne nous dit pas

Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent

DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent Communiqué de presse Pour diffusion immédiate DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent MONTRÉAL, 26 FÉVRIER 2009 De l avis presque

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER?

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? La dette publique belge et les alternatives à l austérité 2012 Quelques questions 1. Pourquoi s intéresser à la dette publique? 2. D où ne vient pas la dette publique belge?

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

L'entreprise et la conjoncture économique générale

L'entreprise et la conjoncture économique générale L'entreprise et la conjoncture économique générale PF Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - La conjoncture économique 9 A. Définir la conjoncture économique...9 II - Les incidences de la politique

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Du taux de marge dans l industrie note hussonet n 61, 15 octobre 2013

Du taux de marge dans l industrie note hussonet n 61, 15 octobre 2013 Du taux de marge dans l industrie note hussonet n 61, 15 octobre 2013 Le taux de marge mesure la part du profit (EBE) dans la valeur ajoutée d une entreprise. C est donc un bon indicateur de la répartition

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Faisons un rêve, celui d'une politique

Faisons un rêve, celui d'une politique Page 1 of 5 Une forte réduction des dépenses de fonctionnement Trouver une vraie trajectoire vers l'équilibre financier Budget 2012-28/09/2011 07:34-487 mots Faisons un rêve, celui d'une politique de relance

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

CES DOCUMENT DE RÉFLEXION SUR LA CRISE 2010/2 BANQUES, SAUVETAGES ET PRIMES

CES DOCUMENT DE RÉFLEXION SUR LA CRISE 2010/2 BANQUES, SAUVETAGES ET PRIMES CES DOCUMENT DE RÉFLEXION SUR LA CRISE 2010/2 BANQUES, SAUVETAGES ET PRIMES Qu en est-il de la valeur de certains titres? Les titres adossées à des créances sont aujourd hui considérés comme des «actifs

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

Les difficultés des réformes structurelles

Les difficultés des réformes structurelles mars N (mis à jour le novembre ) Les difficultés des réformes structurelles On conseille systématiquement aux pays européens de mettre en place des politiques de réformes structurelles : flexibilité accrue

Plus en détail

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique IP/97/507 Bruxelles, 10 juin 1997 La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique Un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique a été

Plus en détail

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante?

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Introduction : Les chômeurs se sont les personnes qui n ont pas d emploi et qui en recherchent un. Nous avons vu que

Plus en détail