PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT DE CHIMIE PAR. Damien VOISARD. Ingénieur chimiste diplômé EPF de nationalité suisse et originaire de Fontenais (JU)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT DE CHIMIE PAR. Damien VOISARD. Ingénieur chimiste diplômé EPF de nationalité suisse et originaire de Fontenais (JU)"

Transcription

1 GROWTH KINETICS AND STOICHIOMETRY OF THE MOSQUITO PATHOGEN BACILLUS SPHAERICUS 1593M WlTH APPLICATION OF BIOCALORIMETRY FOR PROCESS MONITORING AND CONTROL THÈSE No 2350 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT DE CHIMIE PAR Damien VOISARD Ingénieur chimiste diplômé EPF de nationalité suisse et originaire de Fontenais (JU) acceptée sur proposition du jury: Prof. U. von Stockar, directeur de thèse Prof. K. Jayaraman, rapporteur Dr K. Jenny, rapporteur Prof. D. Karamata. rapporteur Dr 1. W. Marison, rapporteur Prof. H. Harms, rapporteur Lausanne, EPFL 2001

2 Summary Bacillus sphaericus is a bacterium which produces, during sporulation, a set of proteins specifically toxic against mosquito larvae of Culex, Anopheles and Aedes species, which transmit lymphatic filariasis, malaria and yellow fever respectively. After the wonying raise of insect resistance against chemical pesticides, interests turned to more integrated approaches of pest control and the development of biopesticides took off. Biopesticides produced from B. sphaericus or the well-known B. thuringiensis have the advantages to be highly specific to target insects, absolutely safe for mammals, and toxic at very low concentrations. The present study focussed on the characterization of B. sphaericus 1593M metaholism under well defined growth conditions with the aim to improve overall productivity of the process. As product formation is not growth-related, productivity can be improved by increasing cell density at the end of the vegetative phase orland by increasing product formation during sporulation. During this work, bio-calorimetry was further developed and evaluated as a valuable quantitative on-line tool at bench- and mid-scale. Vegetative growth stoichiometry and kinetics were determined on various single and mixed C-sources and results were compared to a reference complex medium. Growlh rate was shown to be highly dependent of the substrate mixture. The highest growth raie was measured for the initial growth phase on complex medium as the lowest were measured for grohth on single substrates. Mixing of two or three substrates as well as addition of traces of complex medium increased significantly the growth rate. Substrates entering metabolism close to the TCA cycle (acetate, glutamate, pyruvate, succinate) were shown to be consumed at similar rates when used as single C-sources, and simultaneously when mixed together. By contrast, substrates entering metabolism by the active part of glycolysis (gluconate, glycerol; the enzymes of upper glycolysis are not present) were shown to be consumed at low rates, when used as single C-sources, and only after the other substrates were depleted, when mixed with components cited above. In vivo toxicity assays were performed for most batch cultures presented in this thesis. Even though these experiments were not specifically designed for it, several remarks can be made. The optimal harvesting time is highly dependent of medium composition and :ihould be chosen from the culture profile. The inoculum is a crucial parameter for toxicity and should be carefully studied first. Toxicities measured in minimal media are comparable and can even be better than in complex media, thus showing that these can be used as mode1 media for systematic optimization of productivity. The results provide data necessary to investigate independently the effect on toxicity of vegetative growth conditions, conditions at the onset and in the course of sporulation. Continuous cultures, initially planned to provide accurate and reliable stoichiometric data for metabolic network modelling, appeared to be much more difficult to perform than

3 Summary expected from literature. Three problems had to be identified and solved simultaneously: (i) the minimal medium designed for batch cultures was not stable enough for continuous cultures, (ii) cells could not grow continuously under limitation, inducing massive growth arrests due to their persistent ability to sporulate, (iii) cells could not grow steadily under substrate limitation because of the probable release of an inhibitory product. Quantitatively, results revealed that for similar growth conditions, the yield of biomass with respect to substrate varied significantly, due to various levels of ceil sporulation andor lysis. Having shown that acetate was inhibiting growth at high initial concentrations, fed-batch cultures were performed to reach high cell densities. An optimal feed strategy could be deduced from a pulsed fed-batch experiment. Mixed acetate and glutamate were fed proportionally to consumption, thus keeping concentrations in an non-limiting and non-inhibiting range, and allowing cells to grow at maximum growth rate. Two on-line variables were used as control parameters: ph and metabolic heat. In the first case, as substrates are acids, feed was directly connected to the ph controller. In the second case, the RCl calorimeter used in this work was improved to allow real-time quantitative calorimetry. A TeflonB cylinder was inserted into the RCl vessel, thus allowing the overall heat transfer coefficient to become constant over a wide range of dynamic operating conditions (volume, stirring). Using torque monitoring, the on-line heat signal could be quantitatively and linearly correlated with the substrate uptake rate. With both variables, control was shown to be efficient. However, high cell densities could not be reached, due most probably to the release of an inhibitory product. In each fed-batch culture, this inhibition induced a metabolic shift characterized by a growth arrest and a drastic decrease of glutamate uptake rate. Calorimetry having shown real potential at bench-scale for chemical and biochemical processes, a bio-calorimeter prototype was built, starting from an existing jacketed bioreactor. All heat flows entering or leaving the bioreactor bulk were identified and the needed instruments were developed or set up in order to monitor a complete and dynamic heat balance. First, the temperature controller of the bioreactor was optimized for quickness and stability. Second, the instrument developed for the measurement of electrical power consumed by the stirrer motor was correlated to the friction heat losses of the stirring into the bulk. This allowed the quantitative measurement of al1 background heat flows, thus showing that the set-up could be safely used to monitor unknown processes. Three fermentations of B. sphaericus 1593M were then performed to validate it. A first batch culture was performed on a complex medium, which allowed to improve the calorimeter. A second batch, performed on a defined medium containing three substrates, showed that the heat signal was quick and accurate and could perfectly monitor the four growth phases corresponding to the various wbstrate combinations. A peak of 1100 W was measured at the end of the log-phase. A fedbatch on the same defined medium was then carried out, using the heat signal as the control parameter. The feed strategy was the same than described above. A peak of 2250 W was measured at the end of the first log-phase. These experiments demonstrate that real-time quantitative calorimetry is possible at mid-scale and shows that it would most probably also be the case at large-scale. They also show that it is a cost-effective technique as only few heat flows Vary significantly during a process, flows which can be measured with simple and cheap instruments.

4 Résumé Bacillus sphaericus 1593M est une bactérie qui produit pendant la sporulation une combinaison de protéines toxiques contre les larves de certaines espèces de moustiques telles que Culex, Anopheles et Aedes. Ces dernières sont les vecteurs d'importantes maladies tropicales, respectivement la filariose lymphatique, la malaria et la fièvre jaune. Après l'inquiétante augmentation de la résistance des insectes nuisibles aux pesticides chimiques, des approches plus intégrées et naturelles ont été développées. Les biopesticides, tels ceux obtenus à partir de bactéries comme B. sphaericus ou B. thuringiensis, ont plusieurs avantages décisifs. Ils sont extrêmement spécifiques, sans effets sur les mammifères et toxiques a de très basses concentrations. Ce travail de thèse s'est concentré sur la caractérisation du métabolisme de B. sphaericus 1593M dans le but d'améliorer la productivité de cette souche. Sachant que la formation des toxines n'est pas liée à la croissance, la productivité peut être améliorée de diverses fiiçons: en augmentant la concentration atteinte par les cellules à la fin de la fermentation etlou en améliorant la formation des toxines pendant la sporulation. Ce travail s'est également penché sur la bio-calorimétrie et a cherché à l'améliorer pour en faire une technique de mesure en ligne fiable et quantitative aux échelles de laboratoire et pilote. La stoechiométrie et la cinétique de croissance ont été étudiées en milieu défini sur différents substrats et combinaisons de substrats. Un milieu complexe a été choisi comme milieu de référence. Les résultats ont montré que le taux de croissance varie sensiblement avec la combinaison de substrats. Deux catégories se dégagent. La première englobe les substrats métabolisés par des voies proches du cycle de Krebs (acétate, glutamate, pyruvate, succinate). Ceux-ci sont consommés a des vitesses équivalentes et simultanément lorsqu'ils sont mélangés. Une deuxième catégorie englobe les substrats métabolisés à travers la partie active de la glycolyse (gluconate, glycérol). Ceux-ci sont consommés plus lentement et après les autres lorsqu'ils sont mélangés aux substrats de la première catégorie. Des tests de toxicité ont été effectués pour la plupart des cultures (fed-)batch realisées pendant ce travail. Bien que les cultures n'aient pas été planifiées dans l'objectif d'étudier la productivité, quelques recommandations peuvent toutefois être faites à ce propos. Le moment de la récolte des spores devrait être choisi en fonction de l'évolution de la culture. La qualité de l'inoculum est un facteur crucial pour la formation des toxines et devrait être soigneusement étudié avant toute autre condition. Les toxicités obtenues dans le milieu défini sont comparables, voire meilleures que celles obtenues dans le milieu complexe. Le milieu défini peut donc être utilisé comme milieu modèle pour l'optimisation systématique de la productivité. Les résultats fournissent des données de base pour étudier indépendamment les effets sur la toxicité de diverses conditions: pendant la croissance végétative, au début de la sporulation et au cours de la sporulation. Les cultures continues, initialement destinées à fournir des données fiables et précises

5 Résumé pour le développement d'un modèle de réseau métabolique, ont été beaucoup plus difficiles à réaliser que prévu. Trois problèmes ont dû être identifiés et résolus simultanément: (i) le milieu défini utilisé pour les cultures batch n'était pas assez stable, (ii) les cellules ne poussaient pas continuellement et pouvaient s'arrêter massivement a cause de leur capacité persistante a sporuler, (iii) elles ne pouvaient être non plus cultivées de façon stable sous limitation par le substrat à cause d'une production probable d'un inhibiteur. D'un point de vue quantitatif, pour des conditions semblables, les rendements en biomasse sont apparus très variables à cause de différents taux de sporulation et/ou de lyse des cellules. Après avoir montré que l'acétate inhibait la croissance a haute concentration, des cultures fed-batch ont été réalisées pour atteindre de hautes densités cellulaires. Un premier fed-batch par pulses a permis de définir une statégie d'adjonction optimale. Acétate et glutamate ont été ajoutés proportionnellement a leur vitesse de consomation, permettant aux cellules de croître a un taux maximal. Deux paramètres ont été utilisés pour le contrôle: le ph et la chaleur dégagée par les cellules. Dans le premier cas, les substrats étant des acides, lefeed a été connecté directement au contrôleur de ph. Dans le deuxième, un calorimètre RCI a été amélioré pour fournir un signal quantitatif et en temps réel. Pour ce faire, un cylindre en a été inséré dand la cuve, rendant le coefficient global de transfert de chaleur constant dans une large gamme d'utilisation (volume, agitation). Avec la mesure simultanée du couple d'agitation, le signal de chaleur a pu être corrélé quantitativement avec la vitesse de consommation des substrats. Dans les deux cas, le contrôle a été efficace. Cependant, à cause de la probable production d'un inhibiteur influençant la consommation du glutamate, aucune des cultures fed-batch n'a permis d'atteindre de hautes densités cellulaires. Le potentiel de la calorimétrie ayant déjà été maintes fois démontré à l'échelle du laboratoire, un prototype de calorimètre à été conçu à partir d'un bioréacteur existant de 300 litres. Dans le but de mesurer en temps réel un bilan de chaleur complet, tous les flux de chaleurs potentiels ont été identifiés et ont conduit à l'achat etlou au dévelopement des instruments nécessaires à leur détermination. En premier lieu, la rapidité et la stabilité du contrôleur de température ont été optimisées. Ensuite, la mesure de la puissance électrique du moteur d'agitation a été corrélée avec la chaleur dégagée par la fiction de l'agitateur dans le bioréacteur. Ceci a permis d'avoir une mesure quantitative de tous les flux du bilan de chaleur et d'utiliser le système pour le suivi en temps réel de bioprocédés. Trois fermentations ont ensuite été réalisées pour le valider. La première, un batch sur un milieu complexe a permis d'améliorer le système. La deuxième, un batch sur un milieu défini contenant trois substrats, a démontré que le calorimètre était rapide, précis et capable de suivre l'activité cellulaire lors des diverses phases de croissance. Un pic de puissance de 1100 W a été mesuré lors de cette culture. La troisième, un fed-batch sur le même milieu défini a démontré que le signal de chaleur pouvait être utilisé, au même titre qu'à l'échelle de laboratoire, comme un paramètre quantitatif de contrôle. Un pic de puissance de 2250 W a été mesuré lors de cette culture. Les résultats ont montrés que la calorimétrie pouvait être une technique quantitative et "temps réel" aussi a l'échelle pilote et qu'elle le serait très probablement a l'échelle industrielle. Elle est également potentiellement viable d'un point de vue économique, car seuls quelques flux de chaleur doivent être mesurés. Ceux-ci peuvent l'être par des instruments simples et bon marché.

6 1 Malaria Lymphatic Filariasis Pest control: chemical versus biological Biological vector control Bacillus thuringiensis Bacillus sphaericus Sphaericus versus thuringiensis? Ways to improve biological vector control Genetic manipulation Formulation Wild strains productivity Aim of the present work Chapter 1 - Growth kinetics and stoichiometry of the insecticidal strain Bacillus sphaericus 1593M on defined medium 15 Summary Materials and Methods Bioreactor Biological system Analy tics Calculations Results and Discussion Growth on complex medium BCO: reference batch on nutrient broth Growth on pure defined medium Problem of inoculum preparation BCI and BC2: effect of the inoculum quality on the growth SF1: effect of the medium composition on the lag-phase SF2: an optimal inoculum procedure Growth on various single C-sources SF3: shake flasks on various substrates BC3: growth on acetate BC4: growth on glutamate Growth on various mixed substrates

7 SF4: growth on acetate and glutamate in combination with a third substrate BC5: growth on multiple substrates Growth on defined medium containing traces of nutrient broth SF5: effect of various substrate combinations on the growth rate in presence of NB SF6: effect of nutrient broth concentration BC6: growth on acetate and glutamate in combination with traces of nutrient broth BC7: growth on acetate, glutamate and glycerol in combination with traces of NB Overall Discussion Kinetics Stoichiometry Toxicity Acknowledgements Nomenclature Chapter 2 - Continuous cultures of the spore-former Bacillus sphaericus : 57 Summar y Materials and Methods Bioreactor Biological system Analytics Calculations Results and Discussion Medium and culturing development Culture instability CC 12G: continuous culture on glutamate CC15AG: continuous culture on mixed acetate and glutamate CC16NB: continuous culture on pure nutrient broth CC 17A: continuous culture on acetate CC18G: product inhibition? Growth arrests Steady-states Growth on glutamate Growth on acetate

8 Growth on acetate and glutamate Acknowledgements Nomenclature Chapter 3 - Fed-batch cultures of the spore-forming bacterium Bacillus sphaericus 1593M 87 Summary Materials and Methods Bioreactor Biological system Analytics Calculations Results and Discussion Substrate inhibition FB 1 : fed-batch by pulses FB2: fed-batch with ph-stat Fed-batch by calorimetry FB3: fed-batch on mixed substrates FB4: repetitive fed-batch on mixed substrates Acknowledgements Nomenclature Chapter 4 - Use of reaction calorimetry to monitor and control microbial cultures producing industrially relevant secondary metabolites 115 Summary Experimental Microorganism and medium

9 Culture conditions Experimental set-up Off-line analysis Results and discussion Heat signal correction by stirring torque measurement Application to erythromycin production Application to bio-insecticide production Acknowledgments Chapter 5 - Real-time quantitative calorimetry of fed-batch cultures of the spore-former Bacillus sphaericus 1593M with a RC1 calorimeter 133 Summary Theory Materials and Methods Bioreactor Set-up Biological system Analytics Calculations Results and Discussion Experimental Development Effect of volume changes on the heat transfer coefficient Efficiency of air pre-treatment Blank fed-batch Fed-batch cultures on acetate and glutamate FB I : first fed-batch controlled by calorimetry FB2: repetitive fed-batch on acetate and glutamate Acknowledgements Nomenclature

10 Chapter 6 - Development of a mid-scale real-time biocalorimeter to monitor and control bioprocesses 159 Summary Model Materials and Methods Biological system Analytics Calculations Calorimetric set-up Original bioreactor Data acquisition Temperature probes Calibration heater Jacket heat flow Stirring power Heat losses due to aeration - stripping power Minor heat flows Results Temperature controiier Calibration of heat flows Jacket heat flow Heat accumulation Stripping power Minor Heat flows Stirring power Test fermentations Batcli culture on complex medium Batch culture on defined medium (BCDM) Fed-batch culture on defined medium (FBDM) Acknowledgement Nomenclature Appendix

11 Outlook

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules THÈSE N O 4034 (2008) PRÉSENTÉE le 30 mai 2008 À LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

sur le réseau de distribution

sur le réseau de distribution EDF-R&D Département MIRE et Département EFESE 1, avenue du Général de Gaulle 92141 Clamart Impact qualité du site photovoltaïque "Association Soleil Marguerite" sur le réseau de distribution Responsable

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

^OmWj. \k Mai 1991. Ingenieur chimiste dipl. EPFL. originaire d'ormont-dessus (VD) ELECTROSTAHQUE SUR LE FONCTIONNEMENT. accepte sur proposition du

^OmWj. \k Mai 1991. Ingenieur chimiste dipl. EPFL. originaire d'ormont-dessus (VD) ELECTROSTAHQUE SUR LE FONCTIONNEMENT. accepte sur proposition du \k Mai 1991 '^s. ETI These EPFZ No 9281 INFLUENCE DE LA COALESCENCE ELECTROSTAHQUE SUR LE FONCTIONNEMENT D'UNE COLONNE AGITEE EN EXTRACTION LIQUIDE-LIQUIDE These presentee ä L'ECOLE POLYTECHNIQUE FEDERALE

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Photoactivatable Probes for Protein Labeling

Photoactivatable Probes for Protein Labeling Photoactivatable Probes for Protein Labeling THÈSE N O 4660 (2010) PRÉSENTÉE LE 26 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES DE BASE LABORATOIRE D'INGÉNIERIE DES PROTÉINES PROGRAMME DOCTORAL EN CHIMIE ET GÉNIE CHIMIQUE

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Design and Realization of Fiber. Monitoring Applications

Design and Realization of Fiber. Monitoring Applications Design and Realization of Fiber Integrated Grating Taps for Performance Monitoring Applications THÈSE N O 3882 (2007) PRÉSENTÉE le 24 août 2007 À LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Optimizing Network Performance in Virtual Machines

Optimizing Network Performance in Virtual Machines Optimizing Network Performance in Virtual Machines THÈSE N O 4267 (2009) PRÉSENTÉE le 27 janvier 2009 À LA FACULTE INFORMATIQUE ET COMMUNICATIONS Laboratoire de systèmes d'exploitation SECTION D'INFORMATIQUE

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178 Thèse no. 7178 PROBLEMES D'OPTIMISATION DANS LES SYSTEMES DE CHAUFFAGE A DISTANCE présentée à l'ecole POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZURICH pour l'obtention du titre de Docteur es sciences naturelles par Alain

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

gedriver Green Efficient Driver

gedriver Green Efficient Driver gedriver Green Efficient Driver Objectifs du projet Le projet GeDRIVER s est déroulé dans un contexte de déploiement de l'éco-conduite, avec la participation de plusieurs acteurs industriels et de la recherche,

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

ÉVALUATION DES PARAMÈTRES CINÉTIQUES DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES APPLICATION AUX COMBUSTIBLES MIXTES

ÉVALUATION DES PARAMÈTRES CINÉTIQUES DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES APPLICATION AUX COMBUSTIBLES MIXTES ÉVALUATION DES PARAMÈTRES CINÉTIQUES DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES APPLICATION AUX COMBUSTIBLES MIXTES ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE POUR L'OBTENTION DU GRADE DE DOCTEUR ÈS SCIENCES TECHNIQUES PAR

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Macro-to-Microchannel Transition in Two-Phase Flow and Evaporation

Macro-to-Microchannel Transition in Two-Phase Flow and Evaporation Macro-to-Microchannel Transition in Two-Phase Flow and Evaporation THÈSE N O 4674 (2010) PRÉSENTÉE LE 30 AVRIL 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE DE TRANSFERT DE CHALEUR

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

INSERTION TECHNIQUES FOR JOB SHOP SCHEDULING

INSERTION TECHNIQUES FOR JOB SHOP SCHEDULING INSERTION TECHNIQUES FOR JOB SHOP SCHEDULING ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE POUR L'OBTENTION DU GRADE DE DOCTEUR ES SCIENCES PAR Tamas KIS Informaticien mathématicien diplômé de l'université

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Force and Torque Sensor with inboard Electronics

Force and Torque Sensor with inboard Electronics Force and Torque Sensor with inboard Electronics The force and torque sensors of the KMS series are high-capacity measuring systems. The KMS sensors enable 6 axis measurements in 3-dimensional space. The

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4 VTP LAN Switching and Wireless Chapitre 4 ITE I Chapter 6 2006 Cisco Systems, Inc. All rights reserved. Cisco Public 1 Pourquoi VTP? Le défi de la gestion VLAN La complexité de gestion des VLANs et des

Plus en détail

GAME CONTENTS CONTENU DU JEU OBJECT OF THE GAME BUT DU JEU

GAME CONTENTS CONTENU DU JEU OBJECT OF THE GAME BUT DU JEU GAME CONTENTS 3 wooden animals: an elephant, a Polar bear and an African lion 1 Playing Board with two tree stumps, one red and one blue 1 Command Board double sided for two game levels (Green for normal

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

VERS UN CONTRÔLE PLUS PROPRE ET MOINS CHER DES PANNEAUX DE VOILURES FALCON TOWARDS A CLEANER CONTROL AND LESS EXPENSIVE OF PANELS OF WINGS FALCON

VERS UN CONTRÔLE PLUS PROPRE ET MOINS CHER DES PANNEAUX DE VOILURES FALCON TOWARDS A CLEANER CONTROL AND LESS EXPENSIVE OF PANELS OF WINGS FALCON VERS UN CONTRÔLE PLUS PROPRE ET MOINS CHER DES PANNEAUX DE VOILURES FALCON TOWARDS A CLEANER CONTROL AND LESS EXPENSIVE OF PANELS OF WINGS FALCON M. WEBER, L. BOYER, M. DESSENDRE, B. DUREZ Dassault Aviation

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE SOFTWARE Logiciel de supervision des réseaux locaux et/ou distants Management software for remote and/or local monitoring networks MIDAs EVO 4 niveaux de fonctionnalités

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

ELUCIDATION OF THE METABOLIC NETWORK TOPOLOGY IN METHYLOBACTERIUM EXTORQUENS AM1 AND ITS OPERATION UNDER PURE AND MIXED SUBSTRATE CONDITIONS

ELUCIDATION OF THE METABOLIC NETWORK TOPOLOGY IN METHYLOBACTERIUM EXTORQUENS AM1 AND ITS OPERATION UNDER PURE AND MIXED SUBSTRATE CONDITIONS Diss. ETH N 19955 ELUCIDATION OF THE METABOLIC NETWORK TOPOLOGY IN METHYLOBACTERIUM EXTORQUENS AM1 AND ITS OPERATION UNDER PURE AND MIXED SUBSTRATE CONDITIONS DISSERTATION Submitted to ETH ZURICH For the

Plus en détail

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants 2009-1-TR1-LEO05-08643 1 Information sur le projet Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 Project No.1114 Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Level: Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 This progect compares the results of compost, chemical fertilizer and normal earth

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Introduction Regulatory document REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews, sets out the

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

DMX CONTROLEUR. Indicateurs LED : Ils indiquent les fonctionnalités correspondantes.

DMX CONTROLEUR. Indicateurs LED : Ils indiquent les fonctionnalités correspondantes. DMX CONTROLEUR CA-24D CA-2405 Le CA-24D est un contrôleur DMX 24 canaux spécialement conçu pour une utilisation avec le CA-2405. Il est muni d un panneau de commande convivial, de 24 scènes programmables,

Plus en détail

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET UTILISATION MAN 08-02-23 GARANTIE WARRANTY! La maintenance de cet appareil doit être

Plus en détail

Z-Axis Compliance Device Compliance en z

Z-Axis Compliance Device Compliance en z Compensation for different vertical positions Collision recognition in Z-direction Protection of parts and work pieces Monitoring of the insertion forces during assembly operations Monitoring of the picking

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Energy Efficiency and Conversion in Complex Integrated Industrial Sites: Application to a Sulfite Pulping Facility

Energy Efficiency and Conversion in Complex Integrated Industrial Sites: Application to a Sulfite Pulping Facility Energy Efficiency and Conversion in Complex Integrated Industrial Sites: Application to a Sulfite Pulping Facility THÈSE N O 4433 (2009) PRÉSENTÉE LE 19 JUIN 2009 À LA FACULTÉ SCIENCES ET TECHNIQUES DE

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter?

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? François GEORGES (LabSET ULg) Séminaire Be-ODL 18 novembre 2013 1 Plan La qualité

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

NEW Fin Fan / Air cooled condenser cleaning

NEW Fin Fan / Air cooled condenser cleaning Air cooled Condensers ( ACC ) Cleaning Air Cooled heat exchangers ( Finfan) Cleaning Cleaning Services Permanente installation NEW Fin Fan / Air cooled condenser cleaning New and revolutionnary high pressure

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

énergétique efficiency

énergétique efficiency Efficacité énergétique Energy efficiency L'énergie, au cœur de nos activités, fait de notre groupe un partenaire compétent pour répondre à vos attentes en efficacité énergétique. Sous la responsabilité

Plus en détail

Garage Door Monitor Model 829LM

Garage Door Monitor Model 829LM Garage Door Monitor Model 829LM To prevent possible SERIOUS INJURY or DEATH from a closing garage door: NEVER permit children to operate or play with door control push buttons or remote control transmitters.

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

La définition des micro, petites et moyennes entreprises

La définition des micro, petites et moyennes entreprises La définition des micro, petites et moyennes entreprises Salle de Presse de la Commission 8 mai 2003 Présentation de Pierre Vigier Direction générale des entreprises 08/05/2003 1 19 330 millions d entreprises

Plus en détail

Pediatric Exam Table Installation

Pediatric Exam Table Installation Pediatric Exam Table Installation Applies to Models: 640 Language of origin: English Step 1: Remove table from skid. A) Remove three shipping bolts. B) Remove four foam shipping blocks from corners under

Plus en détail

Workshop on process validation

Workshop on process validation Workshop on process validation Closing remarks Kowid Ho Process validation biotech drug substance General concepts Objective: To establish scientific evidence that a process is capable of consistently

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Performance Management Systems

Performance Management Systems Master en ingénieur de gestion Performance Management Systems Finalité spécialisée du Master en ingénieur de gestion Introduction La finalité spécialisée Performance Management Systems intéressera en

Plus en détail

FOURTH SESSION : "MRP & CRP"

FOURTH SESSION : MRP & CRP FOURTH SESSION : "MRP & CRP" Objectifs : Etre capable d analyser un plan directeur de fabrication (MPS). Pour cela il faut pouvoir : - exploser le plan en termes des différents composants, - Comprendre

Plus en détail

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications ANNEX III/ANNEXE III PROPOSALS FOR CHANGES TO THE NINTH EDITION OF THE NICE CLASSIFICATION CONCERNING AMUSEMENT APPARATUS OR APPARATUS FOR GAMES/ PROPOSITIONS DE CHANGEMENTS À APPORTER À LA NEUVIÈME ÉDITION

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

Exercices sur SQL server 2000

Exercices sur SQL server 2000 Exercices sur SQL server 2000 La diagramme de classe : Exercices sur SQL server 2000 Le modèle relationnel correspondant : 1 Créer les tables Clic-droit on Tables et choisir «New Table» Créer la table

Plus en détail

To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms.

To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms. FTP2SMS FTP2SMS Content To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms.dc)... 5 1 TO KNOW BEFORE TO BE CONNECTED

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail