Goldbach Report 01/10 Publication trimestrielle du groupe Goldbach Media

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Goldbach Report 01/10 Publication trimestrielle du groupe Goldbach Media"

Transcription

1 Goldbach Report 01/10 Publication trimestrielle du groupe Goldbach Media Goldbach Media est à la fois centre de compétences et centre de logistique pour la commercialisation publicitaire de médias privés aux niveaux électronique, mobile et interactif. Ses activités se concentrent principalement sur le territoire suisse et connaissent une vague de croissance en Autriche, en Allemagne et dans les pays de l Est. inside Chères lectrices, chers lecteurs, Lorsque nos collègues ayant suivi pour nous à Lausanne les délibérations du Tribunal fédéral nous ont communiqué par téléphone mobile la décision finale, la joie a envahi nos locaux de Küsnacht. La plus haute instance judiciaire avait décidé que M6 pouvait continuer à diffuser des fenêtres publicitaires suisses. Ainsi, un litige de plusieurs années a abouti sur un résultat positif. *** Mais qu est-ce qui a amorcé ce conflit? La SSR de Suisse romande, c est-à-dire la TSR et sa régie publicitaire Publisuisse, l avait provoqué. Ayant perdu sa position de monopole en matière publicitaire après l entrée sur le marché de la chaîne française M6, elle a préféré lancer une procédure judiciaire plutôt que de jouer la carte de la concurrence sur le marché. Elle voulait en effet interdire la diffusion de publicités suisses pour un public helvétique via une décision du tribunal. Elle a même été jusqu à mettre la pression sur les câblo-opérateurs, qui diffusent les programmes, avec une décision non définitive d une première instance. Mais tout cela n a servi à rien. M6 peut continuer à être diffusée en Suisse romande, ce qui profite tant aux téléspectateurs qu aux clients publicitaires. Cette décision ne concerne pas uniquement M6 en Suisse romande, mais indirectement aussi l ensemble du paysage médiatique suisse, tout en conférant aux fenêtres publicitaires helvétiques, probantes sur le marché depuis plus de 15 ans, une nouvelle possibilité de prouver leur importance pour l économie publicitaire. *** Autre fait important: sans fenêtres publicitaires suisses, une part notable des téléspectateurs ne serait pas atteinte par la publicité télévisée, notamment les jeunes. Le manque pour l économie publicitaire suisse serait d autant plus significatif. Bien qu elles subissent constamment la pression des milieux politiques et doivent se justifier, les fenêtres publicitaires suisses contribuent grandement à la communication commerciale et à la transparence du marché, tout en incarnant un pilier majeur de l ensemble de l économie publicitaire En outre, elles offrent de nombreux postes intéressants dans la branche des médias suisses et garantissent que l important savoir-faire de notre économie soit mis à profit. Par conséquent, profitent de la décision du Tribunal fédéral tant les fenêtres publicitaires suisses sur M6 et nos entreprises que l ensemble de la branche publicitaire. Et nous en sommes fort heureux. Cordialement, Klaus Kappeler Lire la suite: «La Suisse profite de la fenêtre publicitaire sur M6».

2 marché publicitaire Bilan mitigé pour l année publicitaire 2009 Le marché publicitaire suisse sort d une année difficile: après un fort recul au premier semestre (-10,9%), il a pu se ressaisir vers la fin de l année, mais clôture sur un repli de 5,7%. Les médias électroniques sortent vainqueurs. Les médias électroniques ont pu, par chance, échapper à cette tendance négative et progresser de 6,1% dans un marché en recul. Les secteurs TV, Radio et Online ont enregistré, en partie, de nets bénéfices, alors que le télétexte a légèrement fléchi. Avec une part de marché de 30,6%, la TV a pour la première fois passé la barre des 30%. Cette croissance est due aux fournisseurs privés: les 18 chaînes TV privées recensées ont progressé de 14%, alors que la SSR, service public, a perdu 6% de part de marché. La radio enregistre un record. La radio a pu prouver ses qualités de média de vente avantageux pendant une année 2009 en crise, enregistrant le meilleur résultat annuel jamais atteint. Grâce à la croissance de la pression publicitaire, la part de marché suisse de la radio a augmenté pour atteindre 3,7%. Les principaux nouveaux clients du secteur Produits viennent de la branche agro-alimentaire. Pour la première fois, IP Multimedia a lancé des campagnes de promotion et de sponsoring au niveau national, sans compter que l offensive communicationnelle de la branche automobile pour promouvoir les ventes, à partir d avril, a également porté ses fruits. Attrait du média Online. Le secteur Online a affiché une forte croissance. La grande majorité des branches a nettement augmenté ses investissements publicitaires bruts dans Internet par rapport à l an dernier. La percée la plus marquante est celle du secteur Initiatives/Campagnes, qui a plus que doublé sa pression publicitaire. La branche la plus présente au niveau publicitaire sur Internet reste le secteur financier, qui a encore enregistré une hausse de 60% en 2009 par rapport à l année précédente. Ce secteur offre davantage de potentiel de croissance. En effet, l Online se place à la troisième place des médias électroniques en terme de pression publicitaire. Sur les onze catégories de médias recensées, l Online ne se place qu au septième rang, avec une part de marché de 3,1%, devant la presse spécialisée, le cinéma, le télétexte et les interfaces publicitaires numériques. Le cinéma et les médias imprimés sortent perdants. Quant à la publicité au cinéma et dans la presse, elle continue d enregistrer des pertes massives. Les adscreens (espaces publicitaires numériques) subissent eux aussi de nettes pertes. Selon les prévisions du Secrétariat d Etat à l économie (Seco), la reprise conjoncturelle observée fin 2009 devrait se poursuivre en Les attentes quant à l évolution du marché publicitaire, elles, restent donc plutôt optimistes. Andrea Kläusler

3 internet Comment les entreprises utilisent-elles les plateformes de médias sociaux? Plus de 110 millions de personnes utilisent, aux quatre coins du monde, les plateformes de médias sociaux. Un chiffre en nette opposition avec le nombre encore modeste d entreprises suisses qui utilisent cette méthode. Le terme «médias sociaux» est actuellement dans toutes les bouches. Les sites Internet permettant aux utilisateurs d interagir et de créer des contenus sont de plus en plus prisés. En effet, plus de 110 millions de personnes, aux quatre coins du monde, se rendent sur des pages Web comme Facebook, MySpace ou Twitter. En 2003, elles n étaient que 60 millions, ce qui correspond à une croissance de 87% (source: Nielsen: «Netview»). Le rôle actif de l internaute, qui peut émettre publiquement ses critiques et ses opinions, ainsi que la culture de la discussion et du dialogue qui en résulte ouvrent aux entreprises de nouvelles possibilités tout en leur lançant de nouveaux défis quant à la stratégie de leur marque. La Suisse: pays en voie de développement. L agence PR Burson-Marsteller Schweiz s est par conséquent posé la question de savoir comment les entreprises suisses abordaient ce défi. A cette fin, elle a sondé vingt entreprises importantes opérant à l international et cotées à la Bourse suisse SIX. L étude effectuée auprès de 100 entreprises aux Etats-Unis lui a servi de modèle et de benchmark. Burson-Marsteller a ainsi découvert que seules 30% des entreprises suisses sondées utilisaient les plateformes de médias sociaux (USA: 60%). La majorité des entreprises se limitent à une seule plateforme, la plupart du temps Twitter ou Facebook. Seule Swisscom intervient sur les trois plateformes. En résumé, on peut constater que 20% des entreprises utilisent Twitter, 20% disposent d un profil Facebook et seules 5% communiquent avec leurs clients dans des blogs. Communication unidirectionnelle principalement. Twitter et Facebook sont principalement utilisés par les entreprises pour diffuser des informations et des actualisations, moins pour présenter des postes vacants, des actions ou répondre aux questions et aux réclamations des clients. Il en va autrement de l utilisation des blogs: Swisscom, l unique entreprise du top 20 à entretenir un blog, y décrit surtout ses produits et répond aux questions des clients. Cette utilisation encore frileuse des plateformes de médias sociaux ainsi que l écart frappant avec l étude effectuée aux Etats-Unis prouvent encore davantage les efforts de rattrapage que les entreprises suisses doivent réaliser en la matière. Andrea Suter Lisez dans l article «Neuf règles d or pour le Social Media Marketing» les conseils que les entreprises doivent suivre pour garantir une présence réussie sur les plateformes de médias sociaux.

4 internet Neuf règles d or pour le Social Media Marketing Les médias sociaux deviennent, pour les entreprises, une nouvelle méthode de communication. Il convient de s impliquer activement dans cette forme d interaction avec les clients, les critiques et les appréciateurs. Goldbach Media vous présente les neuf principales règles sur la manière d agir avec les médias sociaux. Le Social Media Marketing la discipline la plus récente du marketing. Les médias sociaux ne sont pas qu un simple nouveau canal du mix marketing mais influencent toutes les activités de marketing, faisant l unanimité auprès de presque tous. Les entreprises et les marques également ne pourront pas échapper à ce phénomène. Une nouvelle ère de communication vient de débuter. Le groupe Goldbach Media et ses entreprises spécialisées sont en mesure de réaliser de A à Z, pour les annonceurs et leurs marques, des solutions de média social taillées sur mesure. De la conception au reporting, en passant par la planification, la production et la mise en œuvre le tout d un seul tenant. 1. Internet. Internet n est pas uniquement une infrastructure de communication. En effet, de nouvelles relations sociales, indépendamment du lieu, se créent sur la Toile. Permettez à votre entreprise de participer à cette interaction. Le principal est de considérer Internet comme un réseau. 2. Contenu généré par les utilisateurs et Web 2.0. On entend surtout par médias sociaux les contenus générés par les utilisateurs, sous toutes ses formes. Les médias sociaux sont un phénomène de l Internet moderne, appelé Web 2.0. Des lignes de données rapides et l excellente capacité des ordinateurs permettent une quantité record d informations. La large diffusion d ordinateurs et d appareils de communication mobiles rend possible pour la première fois via les médias sociaux la création d un dialogue interactif et mondial. Ne croyez pas en une tendance passagère. 3. Communautés. Les médiaux sociaux réunissent les individus en groupes partageant les mêmes idées ou intérêts. La «réunion» s effectue sur la base des relations ou des thèmes qui intéressent les personnes concernées. Grâce à la mise en réseau, tout individu ou groupe peut ouvrir le dialogue. Internet réunit les individus dans des arènes et fait d eux des acteurs. Approchez vos groupes cibles comme jamais auparavant. 4. Feed-back. Les médias sociaux se fondent fortement sur une culture du feed-back. A l inverse des médias traditionnels classiques, les médias sociaux sont connectés entre eux, interactifs et communicationnels. Les individus donnent un feed-back honnête sur tous les sujets possibles, sachant que les utilisateurs attendent de leur «interlocuteur» la même honnêteté, qu il s agisse d un privé, d une entreprise ou d une marque. Servez-vous des critiques et des compliments de vos groupes cibles pour améliorer vos produits. 5. Temps réel. Rapidité foudroyante: un standard à l époque des médias électroniques. Les informations importantes comme superflues sont diffusées aux quatre coins du monde en temps réel. Les phases préliminaires n existent plus dans le nouveau millénaire. Les choses se passent maintenant. Optimisez vos services grâce au facteur «rapide». 6. Mesurabilité. La «vieille économie» et le contrôle des informations sont aujourd hui révolus. Les utilisateurs produisent et diffusent spontanément sur Internet des informations sur des produits, des entreprises et des services. Ils testent, évaluent et critiquent. Les contenus générés par les utilisateurs sont souvent très francs, difficiles à contrôler et chers à mesurer. La mesurabilité du succès appliquée aux médias classiques ne fonctionne pas avec les médias sociaux. Ayez le courage de redéfinir la mesurabilité du succès. 7. Authenticité. Les médias sociaux sont authentiques. Les slogans du marketing et des relations publiques passent mal auprès de votre groupe cible sur le web social et seront immédiatement considérées comme «de la poudre aux yeux». Sincérité, autonomie, utilité et créativité sont les principales valeurs de votre groupe cible sur le web social. Communiquez sincèrement et avec intérêt. 8. Durabilité. Le Social Media Marketing ne s applique pas de manière ponctuelle. Il n est pas non plus qu une simple campagne à une période donnée. Il fonctionne uniquement lorsqu une stratégie durable est appliquée, en termes de budget et de ressources personnelles également. Misez sur une stratégie à long terme. 9. Investissement. Le Social Media Marketing engendre des coûts, comme toute autre mesure marketing. S il est effectué de manière adéquate, le Social Media Marketing permet d économiser beaucoup d argent, voire de générer un retour sur investissement. Ne confondez pas les médias sociaux avec de la publicité gratuite. Stefan Halter

5 internet Impact des différents moyens publicitaires Online Les Pre-Roll ads garantissent un taux élevé de réussite, selon une étude réalisée par l entreprise de sondage du marché Nielsen. Voilà comment augmenter la mémorisation publicitaire et l image d une marque avec un minimum de contacts publicitaires. Impact des différents moyens publicitaires Online. Sur la base d une campagne cross-média pour un fabricant de matériel informatique, l entreprise de sondage du marché Nielsen, en collaboration avec Smartclip, leader européen des agents d images mobiles, a analysé l impact des Pre-Roll ads et des display ads. Les Pre-Roll ads sont des spots télévisés diffusés avant le début d un clip vidéo Internet. Au cours de la campagne de six semaines ont été examinés la portée et la fréquence, les groupes cibles, la reconnaissance de la marque, la mémorisation publicitaire, l image ainsi que les impacts sur l utilisation du site Internet du fabricant. Les Pre-Roll ads améliorent la mémorisation publicitaire et l image. La campagne a conquis un utilisateur sur cinq, notamment les 20 à 29 ans. Toutefois, 57% des utilisateurs n ont pas remarqué les Pre-Roll ads. Les personnes de la tranche des 20 à 49 ans qui n avaient vu que les Pre-Roll ads, avaient une nettement meilleure mémorisation publicitaire, avec 38%, que celles qui avaient vu uniquement les display ads (27%). En outre, 70% des personnes atterrissant sur un Pre-Roll ad n ont eu qu un seul contact publicitaire, ce qui a entraîné une portée nette importante. De plus, il semblerait que les Pre-Roll ads améliorent l image d une marque. Les personnes interrogées qui avaient vu les display ads ainsi que les Pre-Roll ads trouvaient le fabricant de matériel informatique meilleur, plus innovant, plus avant-gardiste et plus avancé dans la recherche technologique, comparé aux personnes n ayant vu que les display ads. Combinaison des formats publicitaires Online à fort taux de réussite. L étude démontre que la combinaison des deux formes de publicité Online est particulièrement probante. Les Pre-Roll ads suscitent en outre une bien meilleure association avec le produit. De plus, l intensité d utilisation du site Internet

6 a augmenté de manière significative grâce à la campagne. Quant aux moteurs de recherche, les demandes relatives au fabricant de matériel informatique ont doublé. Mirjam Nägeli

7 performance marketing Facteurs de réussite pour les campagnes d affichage Un message clair, une planification minutieuse et, surtout, une bonne création influencent de manière positive l impact des campagnes display. Appel à l action. La publicité display doit être développée dans un but précis: Les bannières rich media sont idéales, par exemple, pour promouvoir la reconnaissance d une marque (Brand Awareness). Utilisées sous forme spéciale, elles permettent d attirer l attention et d impliquer l observateur. En revanche, les formats standard sont principalement utilisés dans les programmes de performance. Par conséquent, il est nécessaire d élaborer une structure claire composée de messages frappants et d un appel clair à l action. Suivant leur emplacement, les publicités display sont perçues une fraction de seconde seulement. C est à ce moment-là exactement qu il faut parvenir à attirer l attention des groupes cibles et déclencher les clics souhaités. Création, message et emplacement. Une création frappante, un message clair et l emplacement adéquat sont les facteurs de réussite des campagnes display. Il convient donc de produire des lignes de création, titres et appels à l action divers. Il est ainsi possible d augmenter l attention des différents groupes d utilisateurs. Optimiser les campagnes en permanence. L optimisation permanente des campagnes est judicieuse dans toutes les situations. De petites corrections aux emplacements, des adaptations minimales à la création et au texte peuvent déjà améliorer massivement le déroulement de nouvelles campagnes. Grâce au TAO (traçabilité, analyse, optimisation), orange8 dispose d un instrument de gestion des campagnes qui permet de suivre la performance des moyens publicitaires, des canaux et des emplacements en temps réel. Un seul coup d œil suffit pour savoir quelles méthodes permettent d atteindre le plus efficacement possible les objectifs souhaités. Philipp Bühler Pour plus d informations, rendez-vous sur

8 mobile Les services mobiles lancent de nouvelles tendances au Japon Le Japon se profile comme pays leader en termes de services mobiles. De nombreuses innovations proviennent effectivement d Asie. Quelles tendances sont susceptibles de nous concerner? Qu est-ce que cela signifie pour la Suisse? En regardant la direction que prend la Suisse, les principales tendances semblent s être arrêtées ici aussi. Les téléphones performants sont très répandus, sans compter que l utilisation de l Internet mobile et des médias sociaux se développe à une vitesse fulgurante. Quiconque recherche l innovation dans la branche du mobile se tourne souvent vers l Orient. Le Japon fait preuve d avantgardisme en ce qui concerne le développement, mais surtout l utilisation des téléphones mobiles. En effet, de nombreuses innovations ont tout d abord été lancées au Japon, qu il s agisse des mobiles avec appareil photo (2000) ou des services de géo-localisation (2001). En Suisse, les Smartphones sont déjà très répandus; notre pays est même le numéro un mondial en termes de nombre d iphones par tête. On s accorde sur le fait que l utilisation du mobile en Suisse surpassera celle de l ordinateur. Certains le prévoient pour 2012, les plus conservateurs pour Il est fort probable que les téléphones mobiles finiront alors par jouer un rôle prépondérant dans tout mix média, s ils ne le font pas déjà avant. Mark Forster L Internet mobile, les applications et les jeux, la messagerie directe ou le réseautage social font partie du quotidien japonais depuis des années. Près de 60% des détenteurs de mobile utilisent de telles applications. En outre, le téléphone mobile est synonyme de nouvelles possibilités, donc des défis qui dépassent les limites actuelles de l Internet via réseau fixe. Et voilà que se dessine déjà la prochaine innovation, dans le domaine des affaires cette fois: le paiement par mobile.

9 out-of-home Bien exploiter les avantages d'adscreen IP Multimedia réalise pour Spar une campagne adaptée au média, qui permet le plus haut degré d'individualisation pour de faibles dépenses et qui génère une plus-value par rapport à la publicité classique à l extérieur. Alternance de sujets hebdomadaires. En collaboration avec Spar et la société de production 306.ch, IP Multimedia a réalisé une campagne conçue pour adscreen et le commerçant d'alimentation. Pendant six mois, un spot de 40 secondes, annonçant les actions hebdomadaires de Spar, défile sur tous les écrans des stations essence Tamoil de Suisse alémanique. Le caractère particulier de la campagne est que les avantages du média électronique Out-of-Home sont exploités par l actualisation automatique des actions promotionnelles par simple téléchargement d image. En outre, à chaque station essence est diffusé un générique individuel, renvoyant aux filiales de Spar les plus proches. Selon Claude Traber, Key Account Manager Out-of-Home chez IP Multimedia, jusqu à présent, les campagnes adscreen n ont jamais été autant adaptées au média. L erreur la plus fréquente est que le support publicitaire ne tient pas compte de la durée de passage devant l'écran, les caractères d écriture sont trop petits ou le message publicitaire est fondamentalement transmis par le son, bien que 95% des adscreen ne soient pas dotés de haut-parleurs. «L exemple de Spar montre cependant que, sans dépenses excessives, il est possible de réaliser en quelques jours des spots individuels et des campagnes, qui, comparées aux affiches, permettent de générer une plus-value et un gain de temps. Spar, le pionnier. Wolfgang Frick, responsable de secteur Marketing chez Spar: «La grande flexibilité et le degré émotionnel élevé par rapport à la publicité classique à l extérieur nous ont poussé à réaliser cette campagne. Je serais content si Spar, en tant que pionnier, pouvait promouvoir l'utilisation ciblée de ce média.» Ediz Binder

10 offline La durée idéale des spots radio et TV Des études réalisées par RMS et d autres instituts montrent l influence de la durée du spot sur la mémorisation et l évaluation du produit de l auditeur. Tendance aux spots radio plus courts. Au cours des dix dernières années, la durée moyenne du spot publicitaire a diminué de 12% à 18,7 secondes. Le spot TV dure en moyenne une seconde de plus, mais suit la même tendance. Si la moyenne d'un spot est de «20 secondes», les spots courts durent par conséquent «15 secondes» et moins, et on parle de longs spots radio s ils durent plus de 25 secondes. Mais en quoi se distinguent les spots courts et longs dans l'impact sur la mémorisation et l évaluation de la marque promue chez les auditeurs? Spots courts notoriété plus rapide. Concernant la mémorisation publicitaire, les chercheurs sont unanimes: les auditeurs peuvent aussi bien ou légèrement moins bien se souvenir de spots courts, surtout s ils sont écoutés plusieurs fois. Les spots plus courts pouvant être diffusés à une fréquence plus élevée, le degré de notoriété du produit augmente plus rapidement qu'avec des spots plus longs, moins souvent diffusés. Des spots courts conviennent donc mieux pour établir plus rapidement la notoriété d un nouveau produit. Ils soutiennent en outre les campagnes diffusant déjà des spots longs, souvent en tandem également. Spots longs univers émotionnel des marques. La notoriété à elle seule ne suffit cependant pas, car les produits sont devenus échangeables et les consommateurs, critiques. Les annonceurs publicitaires veulent également contrôler ce que les consommateurs pensent de leur produit ou de leur marque. Desspots plus longs offrent plus de temps pour construire un univers de marque complexe, qui permet de se démarquer positivement de la concurrence. Dans un spot plus long, le produit peut être mieux perçu à travers l'histoire racontée, et les émotions ou l'humour passent plus facilement, ce qui plaît davantage aux auditeurs. Christine Gerber Source: Media Focus 2009; RMS Radio Marketing Service 2005 et 2002; Ludwig-Maximilians-Universität München für SevenOne Media 2003; ARD-Werbung Sales & Services GmbH 2005.

11 tv La Suisse profite de la fenêtre publicitaire sur M6 Si M6 se réjouit ces derniers jours de la sentence du Tribunal fédéral, les annonceurs et les clients, et même la TSR en tant que partie intéressée, profitent de cette décision. Fenêtres publicitaires légales sur M6. A la mi-janvier, le Tribunal fédéral a décidé que la diffusion dans le programme de M6 de spots, qui s'adressent spécialement aux téléspectateurs suisses, ne contrevient ni à la loi fédérale sur le droit d'auteur et les droits voisins, ni à la loi fédérale contre la concurrence déloyale. En 2005, une étude de Prognos avait déjà mis en avant l importance des fenêtres publicitaires suisses sur M6 pour la publicité télévisée et pour l économie helvétique. La fenêtre publicitaire suisse de M6 a un effet dynamisant sur l'ensemble du paysage télévisé en Suisse romande parce qu'elle propose une offre qualitative et une alternative aux émissions de la SSR. La planification d une campagne connaît une pression publicitaire supplémentaire. Pour être perçu en Suisse romande, tous les médias disponibles doivent être réservés. En Suisse romande, la dépense publicitaire brute dans le média TV a augmenté de 64,5% entre 2001, l année d introduction de la fenêtre publicitaire sur M6, et L offre s est diversifiée et le marché est devenu plus attrayant. Dans la branche, le jugement du Tribunal fédéral a déclenché des réactions positives. «C est évidemment un très bon verdict, car il stimule la concurrence», constate Roger Kuhn, Marketing & Sales Manager de Storck (Schweiz) AG. Tous les acteurs du marché profitent. La déclaration de la SSR semble difficile à concevoir: «Le verdict du Tribunal fédéral peut avoir des conséquences fâcheuses pour le marché publicitaire suisse.» Confronté à cette déclaration, Beat Krebs, OMD Schweiz AG, s'exprime comme suit: «Les dépenses dans le média TV ont augmenté de manière fulgurante depuis le lancement de la fenêtre publicitaire en Suisse allemande. Une croissance de cette envergure n aurait pas été possible sans son introduction en 1992.» Tandis que Monica Jäggi de Konnex pense: «La concurrence stimule le marché. Si l offre est variée, tous les acteurs du marché en profitent.» «La concurrence stimule.» Malgré cette évolution économique favorable pour la TSR, elle a mis différents opérateurs de réseau câblé sous une forte pression l'an

12 Plus de clients pour tous. L économie helvétique profite du fondu enchaîné des spots publicitaires français par la publicité suisse et par l extension de l offre qui en découle. Le nombre de clients qui ont investi dans la publicité télévisée a fortement augmenté depuis l ouverture des fenêtres publicitaires suisses sur M6, tant pour les chaînes privées que pour les canaux publics. TSR2, qui avait seulement 159 clients, en comptait 290 en 2009; TSR1 avait 301 clients en l an 2000 et en comptait 361 en dernier. Elle accusait ces derniers de complicité avec M6, dans la mesure où ils ont diffusé la fenêtre publicitaire suisse sur cette chaîne, et menaçait les opérateurs de réseau câblé d actions en dommages-intérêts sans attendre la sentence du Tribunal fédéral. A la suite de quoi, certains opérateurs de réseau câblé ont résilié leur contrat avec M6. Grâce à la récente décision rendue par le Tribunal fédéral, la fenêtre publicitaire suisse continuera d être diffusée à Genève. La rediffusion complète de la fenêtre publicitaire suisse à Lausanne a désormais la priorité absolue pour rétablir la situation de concurrence entre les chaînes privées et de droit public, favorable au marché. Jürg Bachmann, Stéphanie Essig, Guido Trevisan

13 tv Le média au cœur de notre living L'édition actuelle de Television Key Facts le prouve: la télévision classique reste toujours en 2010 bien ancrée dans les habitudes de la population, incarnant le média de prédilection au quotidien. Malgré les nouvelles technologies de distribution et les offres Online concurrentielles, la télévision classique reste toujours en 2010 ancrée dans les habitudes de la population, incarnant le média de prédilection au quotidien. La télévision peut non seulement asseoir sa position dominante en tant que média le plus utilisé, mais aussi se développer: depuis l an 2000, les téléspectateurs en Suisse et en Europe passent toujours plus de temps devant leur téléviseur. En moyenne européenne, la durée de visionnage par personne et par jour est passée de 19 minutes, soit cinq jours par ans, à 3 heures 47 minutes. Les Suisses allemands augmentent leur durée de visionnage de 5% à presque 2 heures et demie. Les Tessinois et les Romands regardent plus longtemps la télévision et augmentent considérablement leur utilisation TV de 11% respectivement 10% à plus de 3 heures par jour. La TV est non seulement le média le plus longuement utilisé, mais aussi le plus prisé. Avec son emplacement exceptionnel au cœur de presque tous les livings et une offre combinée unique composée de divertissement, d information et de programmes en live, la télévision est incontestablement le média numéro un. Dans une étude de Deloitte réalisée en Allemagne, en Angleterre, au Japon et aux Etats-Unis, on demandait aux personnes interrogées de citer leurs 3 médias préférés: entre sept (Allemagne) et neuf personnes sur dix (Japon) ont mentionné la télévision comme leur média de prédilection. Christine Gerber Vous pouvez télécharger les données suisses du Television Key Facts ici.

14 tv Les enfants dans le quotidien médiatique Les enfants entre 6 et 13 ans passent jusqu à trois fois plus de temps devant la télévision que devant leur ordinateur, voire jusqu'à six fois plus de temps qu'avec les jeux vidéos. Etude sur les enfants avec une nouvelle méthode de recensement. IP Multimedia (Allemagne) et l agence MindShare ont reproduit avec une nouvelle méthode le quotidien des enfants (6-13 ans) en Allemagne. Comme instrument de mesure, ils ont utilisé des smartphones que les 827 enfants recensés portaient sur eux tous les jours. Chaque enfant informait en moyenne douze fois par jours de l endroit où il se trouvait, avec qui et ce qu il faisait. Ces données ont permis de recueillir des informations sur les jeux, les loisirs et les habitudes de consommation. L étude a pu constater que la TV est toujours le média préféré des petits et qu il parvient à offrir soir après soir le programme cadre adapté à toute la famille. Quelques résultats de l étude sont exposés ci-après. La TV reste le média préféré des enfants. Pour la plupart des enfants, il est inconcevable de dissocier temps libre et TV, même à l'ère du Web 2.0. L utilisation TV moyenne des bambins est de loin plus élevée que le temps qu ils passent avec d autres médias. Les garçons passent chaque jour 81 minutes devant leur téléviseur. En comparaison, ils utilisent seulement 30 minutes leurs jeux électroniques et 30 minutes leur ordinateur. Les filles regardent en moyenne 77 minutes la télévision, utilisent leur ordinateur pendant 22 minutes et leurs jeux électroniques pendant 12 minutes seulement. Le prime time des enfants. L heure de la plus forte audience télévisée chez les enfants se situe entre 18 et 20 heures pendant les jours d'école et entre 18 et 21 heures pendant les congés scolaires. En semaine, 40% des enfants regardent la télévision, contre 51% le week-end et pendant les vacances. En comparaison, pas plus de 11% des petits utilisent leur ordinateur, toutes heures de la journée confondues, et au maximum 9% d entre eux utilisent les médias imprimés en dehors de l école, avant les jours d'école, et 14% pendant les congés. La raison de cette grande utilisation le soir réside dans le fait que regarder la télé en famille le soir joue un rôle de «feu de camp». La télévision sert à alimenter les conversations familiales et de fond sonore pour partager les expériences de la journée. Du repas du soir, on passe à une atmosphère détendue devant la TV. La télévision constitue dès lors un élément central de la vie familiale. Silke Mentzen Source: «Kinderwelten 2009: Wissen, was bei Kindern zählt / MindSetKids im Alltag live dabei».

15

16 tv «MTV, un ami rebelle» L étude Youthtopia analyse les valeurs des adolescents et les répartit dans quatre groupes. A l aide de ces critères, ils critiquent à leur tour les chaînes TV. Ambitions and Mindsets, Viacom Brand Solutions International. Les valeurs des adolescents évoluent. L étude internationale sur les jeunes «Youthopia» analyse les valeurs et les ambitions des jeunes groupes cibles. A cet effet, jeunes entre 16 et 34 ans ont été interrogés dans divers pays européens. L opinion générale sur les jeunes veut que les valeurs se perdent de plus en plus et que le seuil de blocage diminue. Ce n est pas totalement l inverse, mais les valeurs ont changé. L étude montre que le respect, l individualité, la tradition, le respect de l environnement mais aussi la gratitude ont augmenté. Le racisme est aujourd hui évalué de façon plus négative que jamais, tout comme le sexisme et le mobbing. Les jeunes soignent moins leurs amitiés qu'auparavant, mais s'entretiennent par contre beaucoup plus avec leurs connaissances. Les réseaux comme Facebook et MySpace contribuent à cette évolution. Classification en quatre groupes. Dans l étude Youthopia, les personnes testées ont été réparties dans quatre groupes appelés des mindsets: Adeptes (collectivist): les intérêts principaux de ce mindset sont les amis, les voyages, les formations et les relations. Les adeptes représentent environ 31% des adolescents interrogés et ont la seconde plus forte personnalité. Outsiders (outsider): les adolescents de ce groupe ont tendance à remettre tout en question et à s occuper de sujets éthiques. Ce segment regroupe 19% des jeunes gens. Pragmatiques (pragmatist): avec 32% des jeunes appartenant à ce groupe, ce mindset est le plus fréquent. Les adolescents se distinguent par l'exigence de qualité ainsi que leur intérêt pour la famille, la société et l'identité. Evaluation de la chaîne MTV. Les auteurs de l étude ont demandé aux participants de personnifier et de caractériser la chaîne MTV. Selon cette évaluation, MTV est un ami à succès, qui gagne beaucoup d argent, qui est célibataire, qui défend sa réputation et qui ne voit pas d inconvénient à transgresser ou à contourner les règles de temps à autre. Les ans sont d avis que MTV est un ami rebelle, qui assume ses idées. Les ans voient plutôt MTV comme un ami qui les fait rire, qui ne se prend pas trop au sérieux et qui s engage en permanence pour le bien. L étude peut être téléchargée sur: TV Media Tool. Bastian Sarott Ambitieux (aspirational): ce mindset valorise le plus souvent le travail et la formation. Environ 18% des adolescents figurent dans ce groupe, ce qui correspond au plus petit pourcentage.

17 radio Radio un média résistant aux crises La radio a augmenté son chiffre d affaires brut en 2009 de quelque 6% par rapport à l année précédente. Ce média publicitaire a également atteint un résultat positif similaire à l étranger. En cette période de crise, la radio est l un des médias les moins touchés. Particulièrement résistant. Depuis 2007, les entreprises du secteur financier ont particulièrement ressenti la crise; un an plus tard, l'économie réelle connaissait elle aussi des remous. Sur le marché des médias, les médias imprimés sont très fortement touchés. Mais des lueurs d'espoir se laissent entrevoir. Les médias électroniques diffusant de la publicité classique comme la TV, la radio et Internet ont pu rapidement faire face à la crise. La radio s est avérée particulièrement résistante. Les investissements publicitaires bruts en Suisse ont augmenté d un bon 6% par rapport à 2008, soit de CHF 132,5 millions à CHF 140,4 millions. Concordance avec l étranger. L évolution en Suisse est identique à celle des pays européens. En Espagne, les investissements ont grimpé de janvier à novembre de quelque 16% par rapport à 2008, passant de 1,66 milliards à 1,92 milliards d euros. En Allemagne, les radios privées ont même connu une hausse brute des investissements publicitaires de près de 38% en comparaison annuelle, passant de 950,7 millions à 1,31 milliard d euros en Cette évolution positive est en partie due à la force du média publicitaire radio, utilisée comme média pour les ventes en liquidation. En période économique difficile, le principal objectif de toute entreprise est de consolider les ventes pour déjouer une baisse de bénéfice menaçante. Selon diverses études, la radio est le média idéal pour ce faire. Offensive de communication. L industrie automobile a lancé son offensive de communication en avril 2009, dont l objectif était de promouvoir la vente et d'emplir les showroom de clients. Le secteur alimentaire a, quant à lui, contribué à la hausse des investissements publicitaires bruts, faisant partie des principaux nouveaux clients en Ce média doit également sa croissance aux différents concepts nationaux de sponsoring et de promotion, intensément soutenus par IP Multimedia en Dominik Bolliger Les chiffres du marché des radios privées pour 2009 sont disponibles ici. Source: Investissements publicitaires bruts des radios privées. Mediafocus, janvier-décembre 2009 vs 2008.

18 shortcuts Workshops «Social Media Marketing» Le groupe Golbach Media propose une journée d ateliers sur le «Social Media Marketing», destinés aux entreprises et à leurs marques pour développer les bases d une stratégie marketing de médias sociaux sur mesure. A l occasion d un workshop d une demi-journée ou d une journée, les clients élaborent avec nos spécialistes une «stratégie électronique» pour la communication marketing sur Internet. Contactez-nous, sans engagement, pour de plus amples informations ou pour une offre: Crossmedia Award 2010 Le groupe Goldbach Media annonce déjà la 6 e édition du Crossmedia Award et récompense des campagnes cross-médiatiques exceptionnelles qui séduisent par leur interconnexion innovatrice et intelligente. Les intéressés peuvent s inscrire dès aujourd hui pour l'award, doté de CHF et essentiel pour le ranking créatif de la semaine publicitaire. Limite d envoi des projets: 26 février De plus amples informations sur l'award et sur la remise des prix sur «Save the Date»: Mediarena du 18 mai 2010 Le Social Media Marketing est non seulement sur toutes les lèvres, mais est également au centre de l intérêt de tous les responsables de communication dans les entreprises et les agences. Des conférenciers de renommée internationale exposeront le sujet et d autres développements des nouveaux médias. Parmi les invités figurent notamment le vice président de XING, Dr. Felix Menden, ou l enfant terrible du Blogging et du Twitterer allemand Sascha Lobo, ou encore Ulrich Tilgner avec un exposé sur l'utilisation d'internet dans les régions en crise comme Téhéran. Programme et inscription en ligne à partir de la fin février sur

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 SÉRIE TENDANCES/IDÉES Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 Informations cruciales sur les performances du Search, du Social et du Display par terminal Introduction Le troisième trimestre

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2015/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/02 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

Le Livre Blanc de la Publicité sur Internet

Le Livre Blanc de la Publicité sur Internet Le Livre Blanc de la Publicité sur Internet 10 idées argumentées, 10 bonnes pratiques pour que votre campagne de publicité on-line soit à la hauteur de vos attentes. 1 Respect de l internaute Libre! C

Plus en détail

Media Focus Statistique de la publicité en ligne Rapport 2013/02

Media Focus Statistique de la publicité en ligne Rapport 2013/02 Media Focus Statistique de la publicité en ligne Rapport 2013/02 Rapport semestriel: estimations d'experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Contenu 1. Formats publicitaires en ligne...

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU

LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU LIVRE BLANC LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU Le rôle du journalisme de marque dans les relations publiques 2 Livre White Blanc Paper Le Contenu The New : les Nouvelles Rules of Content Règles Introduction

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

70% des publicités vidéo in-stream sont visualisées jusqu au bout

70% des publicités vidéo in-stream sont visualisées jusqu au bout 10 choses à savoir sur la publicité vidéo in-stream La publicité vidéo in-stream représente une énorme opportunité pour les annonceurs. En fait, c est l un des segments les plus en vogue de la publicité

Plus en détail

Le Goldbach Video Network Publicité multi-écrans

Le Goldbach Video Network Publicité multi-écrans Le Goldbach Video Network Publicité multi-écrans 13.07.2012 Publicité multi-écrans L exploitation fragmentée des médias / Les informations et divertissements sont de plus en plus souvent diffusés et consommés

Plus en détail

Media Focus SEM Trend Report N 6 / 2013

Media Focus SEM Trend Report N 6 / 2013 Media Focus SEM Trend Report N 6 / 2013 Etude sur les moteurs de recherche: évolutions et tendances SEM, juillet 2013 Contenu 1. Evolution des budgets SEA par branches... 2 2. Brandbidding: réservations

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

I. Présentation du secteur

I. Présentation du secteur Introduction Internet représente l avenir de la publicité. Pourquoi? Parce que ce média n est qu une immense plateforme de publicité. Rien n est laissé au hasard. - Yahoo met un film sur sa page d accueil.

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche 3 Principes d AdWords Les deux premiers chapitres de ce livre, plutôt généraux, ont présenté l univers d Internet et de la publicité en ligne. Vous devriez maintenant être convaincu de l intérêt d une

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

Évaluations statistiques

Évaluations statistiques 1 / 20 Évaluations statistiques Statistiques annuelles 2010, analyses pour l'ensemble de la Suisse Informations et formulaires de demande: www.leprogrammebatiments.ch 2 / 20 18.03.2011 Centre national

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Prévisions publicitaires de MAGNA GLOBAL: +6,5% de croissance pour la publicité mondiale en 2014

Prévisions publicitaires de MAGNA GLOBAL: +6,5% de croissance pour la publicité mondiale en 2014 Contact : Vincent.Letang@magnaglobal.com Prévisions publicitaires de MAGNA GLOBAL: +6,5% de croissance pour la publicité mondiale en 2014 La France devrait enfin renouer avec la croissance (+1.2%) Points

Plus en détail

Tendances de l ecommerce

Tendances de l ecommerce Tendances de l ecommerce Rapport 2015/04 Le développement de l ecommerce en Suisse Les points forts 2 Le marché publicitaire 3 Catégories du marché 4 Combinaison de médias 5 Les 10 premières catégories

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Santé. Média social Mise en réseau. La santé à l ère des médias sociaux. Confiance. Community. Durabilité. Health 2.0

Santé. Média social Mise en réseau. La santé à l ère des médias sociaux. Confiance. Community. Durabilité. Health 2.0 La santé à l ère des médias sociaux Extrait des résultats de l étude de Swisscom du mois d octobre 2011 Prévention Sécurité Durabilité Alimentation Patient informé Health 2.0 Forum de santé Intégré Santé

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Les publicités Facebook pour le recrutement

Les publicités Facebook pour le recrutement Les publicités Facebook pour le recrutement Introduction Saviez-vous que 1 minute sur 7* du temps sur le web est passé sur Facebook? Aujourd hui, Facebook est le plus grand réseau social du monde en nombre

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Tarifs. Média 2015 Applicables au 1 er Janvier 2015

Tarifs. Média 2015 Applicables au 1 er Janvier 2015 Tarifs Média 2015 Applicables au 1 er Janvier 2015 AUJOURD HUI Yahoo réunit contenu, puissance et technologie au service de vos objectifs. Yahoo est le plus grand éditeur digital au monde avec 1 milliard

Plus en détail

Etude JAMES. Voici comment les jeunes utilisent les médias numériques

Etude JAMES. Voici comment les jeunes utilisent les médias numériques Etude JAMES 2014 Voici comment les jeunes utilisent les médias numériques Portable, Internet, musique et TV les incontournables du quotidien Les médias numériques occupent une position centrale dans les

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi :

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi : Les Avantages de la Vidéo pour votre Communication Le Développement des nouvelles technologies, et la démocratisation des équipements numériques depuis plusieurs années, réduit les coûts de production

Plus en détail

Télévision Radio Magazines Internet

Télévision Radio Magazines Internet 2003 2011 PARTS DES INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES PAR MÉDIA, 2003 ET 2011 TÉLÉVISION 40 % INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES PAR MÉDIA, 2003 ET 2011 Télévision Radio Magazines Internet Quotidiens Hebdos Affichage

Plus en détail

Notre planète mobile : France

Notre planète mobile : France Notre planète mobile : France Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. En France, le taux de pénétration

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Ma vie d internaute. L évolution de mes habitudes numérique

Ma vie d internaute. L évolution de mes habitudes numérique Ma vie d internaute L évolution de mes habitudes numérique Une étude menée à travers le monde Un projet mené sur un échantillon de 11 pays ROYAUME-UNI FRANCE ESPAGNE RUSSIE ETATS-UNIS CANADA MEXIQUE BRESIL

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Dans un univers médiatique en profonde et constante mutation, la communication, les relations publiques et les relations

Plus en détail

C O M M U N I Q U E. Contact presse : Stéphane Martin T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

C O M M U N I Q U E. Contact presse : Stéphane Martin T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1 C O M M U N I Q U E Boulogne-Billancourt, le 29 décembre 2009 Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l audience TV et de la publicité TV

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2014/12 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants du mois de décembre 2014 2 Evolution de la pression publicitaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 Nouvelle étude CIM sur les habitudes de vision sur des nouveaux écrans Les Belges n ont jamais autant regardé de contenu TV. Le CIM, responsable pour les études d

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

CONSEILS POUR VOS SOLUTIONS DE COMMUNICATION

CONSEILS POUR VOS SOLUTIONS DE COMMUNICATION CONSEILS POUR VOS SOLUTIONS DE COMMUNICATION Gassmann Media SA Tél. 032 344 83 83 135, ch. du Long-Champ service@gassmann.ch 2501 Biel/Bienne www.gassmannmedia.ch VOUS FIXEZ L OBJECTIF NOUS OUVRONS LA

Plus en détail

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes 1/213 3/213 6/213 9/213 12/213 3/214 5/214 Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes Le marché pour les smartphones et les tablettes En 213, on a dénombré plus de 24,1 millions

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS 8 Français sur 10 dépensent 50 (ou moins) par mois en produits culturels L accès à la musique, aux films, aux livres, aux bandes dessinées et aux jeux vidéo a considérablement

Plus en détail

La vidéo sur Internet

La vidéo sur Internet La vidéo sur Internet La vidéo sur Internet Une consommation croissante de vidéos Les internautes se sont convertis à la vidéo : En France, on compte 27.9 millions de vidéonautes uniques pour 64 vidéos

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Chaque étape est à prendre en considération. Recommandation pour une meilleure approche de l'attribution

Chaque étape est à prendre en considération. Recommandation pour une meilleure approche de l'attribution Chaque étape est à prendre en considération Recommandation pour une meilleure approche de l'attribution Vue d'ensemble Avec l avènement de la publicité en ligne vint la promesse d une nouvelle ère digitale,

Plus en détail

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet!

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Stéphanie Pahaut Coordinatrice Tourisme Qualité tourismequalite@coeurdelardenne.be 1 Du marketing traditionnel au marketing numérique

Plus en détail

Un voyage virtuel dans le temps

Un voyage virtuel dans le temps 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 Un voyage virtuel dans le temps Guide destiné au corps enseignant du secondaire I en vue de l utilisation pédagogique des chroniques suisses de www.ideesuisse.ch

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org Guide à l intention des parents sur 2014 ConnectSafely.org Les adolescents canadiens aiment socialiser en ligne et surtout partager des photos. L étude réalisée par MédiaSmarts en 2014, Jeunes Canadiens

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

«ad4max FAQ» 2014 Page 1. FAQ ad4max GEO. publicitas.ch. publicitas.ch/ad4maxgeo

«ad4max FAQ» 2014 Page 1. FAQ ad4max GEO. publicitas.ch. publicitas.ch/ad4maxgeo «ad4max FAQ» 2014 Page 1 FAQ ad4max GEO publicitas.ch publicitas.ch/ad4maxgeo «ad4max FAQ» 2014 Page 2 Conditions de commande Quel est le budget judicieux pour mon entreprise? Cela dépend de plusieurs

Plus en détail

SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE

SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE OUIBEAT EST UNE SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE 100% PERSONNALISABLE qui intègre les réseaux sociaux et la publicité pour concevoir

Plus en détail

Si vous ne parvenez pas à lire correctement cette newsletter, vous pouvez la consulter en ligne.

Si vous ne parvenez pas à lire correctement cette newsletter, vous pouvez la consulter en ligne. Page 1 of 6 Si vous ne parvenez pas à lire correctement cette newsletter, vous pouvez la consulter en ligne. EDITORIAL NEWSLETTER SEPTEMBRE 2012 EDITORIAL Chères lectrices, chers lecteurs, Notre baromètre

Plus en détail

Berne, le 29 août 2012

Berne, le 29 août 2012 L'Office fédéral de la communication Consultation concernant la révision partielle de la loi sur la radio et la télévision Zukunftstrasse 44 Case Postale 2051 Bienne Berne, le 29 août 2012 Prise de position

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2015/09 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants en septembre 2 Pression publicitaire pour l ensemble du marché

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences

Plus en détail

Usage quotidien des réseaux sociaux

Usage quotidien des réseaux sociaux Edito A l heure du Web 2.0, les réseaux sociaux font partie de notre vie quotidienne. Nous les utilisons aussi bien dans le cadre de notre vie personnelle que professionnelle. Il en est de même pour les

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

le web en chiffres : la fin du début

le web en chiffres : la fin du début le web en chiffres : la fin du début 1 Table des matières Introduction 2 / S usagers 6 / Repr Usages 18 / E-re e-commerce 22 e-publicité 26 / U tatistiques ésentativité 14 commandations, / Focus n point

Plus en détail

Marc BESNARD Sept. 2012

Marc BESNARD Sept. 2012 Marc BESNARD Sept. 2012 Table des matières INTRODUCTION... 1 1. Le marché de la VOD... 2 1.1. De la consommation illégale à la consommation légale... 2 1.2. Eviter le phénomène de VOD à prix bradé... 2

Plus en détail

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Guide sur la marque employeur Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Table des matières Introduction... 3 Comprendre les candidats d aujourd hui... 4 Développer votre

Plus en détail

5,7M de vidéonautes uniques dont 57% d exclusifs

5,7M de vidéonautes uniques dont 57% d exclusifs CGV 2016 1 P 02 francetvpublicité une audience puissante, exclusive et engagée francetélévisions 1 er groupe audiovisuel en 2015 en tête des audiences chaque mois 29,3% de part d audience 4 ans et plus

Plus en détail

Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus

Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus Développement des collaborateurs et évolution des salaires dans le secteur des achats Etude 2014 Prof. Dr. Stephan M. Wagner Chaire de gestion logistique Département Management, technologie et économie

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Généraliste en marketing et communication moderne

Généraliste en marketing et communication moderne Généraliste en marketing et communication moderne Formation mars à juin 2016 Table des matières Profil professionnel...3 Objectifs de la formation...3 Examen final...3 Conditions requises...3 Positionnement

Plus en détail

Vous proposez une franchise

Vous proposez une franchise Vous proposez une franchise L une de vos principales problématiques de communication est de réussir à allier : communication «globale» : Avec un impact fort, elle permet de maîtriser l image globale de

Plus en détail

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua 1 Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB Département Webmarketing Virtua 2 Sommaire INTRODUCTION MÉTHODOLOGIE INTÉRÊT ÉDITORIAL POPULARITÉ DES SITES OFFICIELS DIFFUSION DE VIDÉOS RÉSEAUX

Plus en détail

SOLUTIONS D AFFICHAGE SAMSUNG POUR LA VENTE AU DÉTAIL

SOLUTIONS D AFFICHAGE SAMSUNG POUR LA VENTE AU DÉTAIL SOLUTIONS D AFFICHAGE SAMSUNG POUR LA VENTE AU DÉTAIL Des écrans numériques captivants et conçus pour enrichir l expérience de magasinage et simplifier la gestion de l affichage LA NOUVELLE EXPÉRIENCE

Plus en détail

Grand Prix stratégies

Grand Prix stratégies 2 e édition Grand Prix stratégies du BRAND CONTENT 2013 Présentez vos meilleurs contenus de marque Date limite de remise des dossiers : le 5 juillet 2013 Contacts : Cécile Rubben 01 46 29 46 60 - crubben@reedbusiness.fr

Plus en détail

Les placements financiers: un défi pour les PME

Les placements financiers: un défi pour les PME Les placements financiers: un défi pour les PME Au sein des entreprises, le placement approprié des liquidités et des fonds libres est une fonction fondamentale de la gestion financière. Pour qu il soit

Plus en détail

QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC?

QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC? QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC? Evolution des principaux indicateurs par secteur d activité 1 ère édition V1.0 - Septembre 2008 Cabestan 4-6 rue Gambetta 93583 Saint-Ouen

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision 28 juillet 2015 2 STRUCTURE DE L ÉTUDE Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage.

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail