Alain Pierre, La Chaîne de l Espoir 30 juin 2011, 9h-10h30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alain Pierre, La Chaîne de l Espoir 30 juin 2011, 9h-10h30"

Transcription

1 Alain Pierre, La Chaîne de l Espoir 30 juin 2011, 9h-10h30

2 Qui sommes nous? Un acteur de santé engagé dans l accès aux soins des enfants de pays pauvres Un acteur du développement durable des systèmes de santé locaux Depuis 1988 Chirurgie spécialisée : réseau de professionnels de santé Présent dans 40 pays Programmes : Opérations chirurgicales d enfants en France ou dans leur pays Formation Construction d hôpitaux Urgences Actions d éducation 2

3 Budget annuel : 11 M Sources de financement : MD 7,1 M 55 % Partenariat 2,1 M 16 % Parrainage 1,6 M 12 % Institutionnel 1,2 M 9 % Legs 0,3 M 2 % Autres 0,7 M 6 % Total budget 13 M 100 % 3

4 La collecte de fonds et le MD 3 outils : BDD, MLG, TMK Bâtir une stratégie et un plan MD L optimiser 4

5 Prospection Fidélisation Successions Source : Antoine Vaccaro 5

6 C est le temps 1 de cette trilogie. Il s agit pour toute organisation de conquérir des donateurs, pour constituer le socle d une stratégie de collecte de fonds privés pérenne. La philanthropie est affaire de particuliers et non d entreprises. La constitution d une base de données de donateurs fidèles en est le principe premier. 6

7 La conquête de donateurs a un coût. C est une étape d investissement. Pour 1 euro dépensé on peut recevoir dans le meilleur des cas 2 euros, mais plus généralement 1 euro et trop souvent 0,5 euro. Mais sans prospection il n y a pas d économie du don 7

8 2e étape et étape centrale de la trilogie. On prospecte pour fidéliser, et on fidélise pour avoir des legs. Un fichier qui n est pas fidélisé représente une gabegie inadmissible pour l organisation La fidélisation constitue donc le moment de rentabilisation des stratégies de collecte de fonds 8

9 La rentabilisation des campagnes de collecte de fonds privées repose sur la fidélisation Pour 1 euro dépensé la moyenne des retours sur investissement va de 5 à 10 fois. Pour cela il est nécessaire d écrire à son fichier et d entretenir une relation régulière avec ses donateurs. Certaines organisations écrivent de 10 à 15 fois à leurs donateurs par an 9

10 L'accueil Le remerciement L'information La relance La récompense La récupération La proximité 10

11 La fidélisation impose le marketing direct Parce que la fidélisation utilise principalement les media du marketing direct, cette démarche s impose à l ensemble de la trilogie. Une règle de commerce précise : qu on ne fidélise bien un fichier que si on utilise en fidélisation les mêmes outils utilisés en prospection. 11

12 3 e temps de cette économie particulière du don, les successions représentent une part de plus en plus importante des ressources des associations et fondations Ce sont les ressources qui croissent le plus vite de nos jours, et ceci dans tous les pays occidentaux. Une croissance à 2, voire 3 chiffres 12

13 Les legs nécessitent une stratégie à part entière mêlant MD et relationnel Une équipe legs MD : information régulière (LI ) 13

14 Le ciblage de la population prospectée La possibilité d'argumenter les idées, les propositions La possibilité d'apprécier dans des délais courts la rentabilité de l'investissement Enfin, la fidélisation des correspondants 14

15 L outil majeur du MD On ne cesse d annoncer son déclin, mais le mailing reste le media qui optimise le mieux la trilogie des dons. Le mailing est le moyen de collecte de fonds majeurs, que ce soit en prospection, pour sa capacité à constituer des fichiers, qu en fidélisation pour entretenir la relation entre l association et ses donateurs. 15

16 La montée en puissance de cette forme de fidélisation est rendue nécessaire en raison d une plus fréquente sollicitation des donateurs par un plus grand nombre d associations. Aux ÉU 4/5e de la collecte de fonds est réalisée grâce au couple mailing/téléphone. Welcome call, appels anniversaire, réactivation, appels d urgence le téléphone est le media de la relation donateur par excellence 16

17 Annonce-presse ISA Asilage Télévision Internet Street Etc. 17

18 18

19 Le genre humain Ça me concerne personnellement Mon don éradique le problème Ne sert à rien 19

20 Le mal La victime Le héros Le bien 20

21 21

22 La BDD Le mailing Le télémarketing 22

23 Contient tous les donateurs : 1 don = donateur 3 tables : Coordonnées Actions Retours 23

24 Hétérogène : Anciens / nouveaux Grands dons / petits dons Donateurs fréquents Etc. Segmentation en groupes homogènes 24

25 Récence : date du dernier don Fréquence : sur une période donnée Montant : cumul sur une période donnée Récence : : don dans les 12 derniers mois : don dans les 12 mois précédents Etc. 25

26 Cible : prospection ou fidélisation PMF : fichiers prospectés, fichier interne segmenté Moment de la campagne : propice en fin/début d année Définir le message, rédaction Définir la forme Tests 26

27 27

28 28

29 29

30 30

31 31

32 Accroche pour donateurs actifs Votre présence généreuse à notre côté nous dynamise et nous encourage. Aujourd hui encore, nous avons besoin de vous. Heab, l enfant du Cambodge, doit être opéré du cœur en urgence Accroche pour donateurs inactifs Nous nous sommes un peu perdus de vue Retrouvons-nous pour sauver Heab, un petit Cambodgien dont le cœur menace d éclater. Il doit être opéré en urgence Accroche donateur 1 mailing par an Cette année encore, nous avons besoin de vous. Aidez-nous à sauver Heab, son cœur menace d éclater Sans intervention chirurgicale, l enfant du Cambodge ne survivra pas. 32

33 CODE SEGMENT NB ENVOIS COUT UNIT. DÉPENSES NB DONS % RECETTES BRUTES DON MOYEN RECETTES NETTES COUVERTURE M0806 ACTIFS , ,6% ,4 M INACTIFS , ,0% ,8 M INACTIFS PRIME , ,3% ,2 M INACTIFS PRIME NOUVEAUX , ,6% ,4 N FICHIER A , ,9% ,4 N FICHIER B , ,1% ,5 N FICHIER C , ,0% ,4 N FICHIER D , ,7% ,2 33

34 Fabrication : Planning/check-list Prestataire(s) 0,5 à 1 Fidélisation : 4 à 8 % Qq précautions : pression MK, qualité adresse Prospection : 1 à 2 % Difficile aujourd hui Tester les fichiers, ROI + LTV 34

35 Nom mailing : Code : Type : Pays : Date dépôt : SUJET PRESTATAIRE FAB CRÉATION RÉDACTION PMF FABRICATION-ROUTAGE SUIVI CLÔTURE Choix Dossier marketing : textes, photos Brief Devis, commande Rétroplanning Maquettage BAT créa BAT imprimeur Textes Ciblage, segmentation, perso Brief prestataire BDD Livraison du fichier adresses, brief perso BAT perso BAR Affranchissement Dépôt Poste Contrôle des pièges Gestion des retours donateurs Gestion des retours courriers Gestion stocks Facturation Bilan 35

36 Cible : prospection ou fidélisation PMF : fichiers prospectés, fichier interne segmenté Moment de la campagne Message argumentaire téléphonique Courrier de confirmation Tests : fichiers, argu 36

37 Production : Planning/check-list Prestataire 3 à 10 Fidélisation : 15 à 40 % Prospection : 5 à 15 % (+) relationnel, réactif (-) "intrusif" 37

38 Nom TMK : Code : Type : Ciblage : Dates : SUJET Choix Dossier marketing : textes, photos PRESTATAIRE Brief Devis, rétroplanning, commande CONCEPTION Argu et traitement objections RÉDACTION Lettres : FABRICATION - textes - maquettage - personnalisation Annexes : - fiche, photo + fabrication éventuelle - message enregistré Livraison fournitures : TDL, EP, ER, annexes, primes PMF Ciblage, segmentation Comptages, nb cu prévus, codes media Extraction Livraison fichier(s) adresses avec DE et repoussoir Brief État des fichiers, contrôle des fichiers finaux LANCEMENT Brief des téléacteurs SUIVI OPÉRATIONNEL Optimisation : - quali : pièges (tél., courriers), écoutes, retours/verbatim - quanti : stats quoti CLÔTURE Traitement fichiers retour Gestion stocks fournitures Facturation Bilan 38

39 Bâtir une stratégie et un plan d actions 39

40 Des campagnes de mailing et de télémarketing, en prospection et en fidélisation, des stats de campagne Un plan d actions, des stats globales Objectifs : Optimiser la collecte Développer les PA 40

41 BDD hétérogène Etude RFM les actifs donnent Ex. : mailing actifs 8 % mailing inactifs 2 % rentabilité inégale 1 re segmentation : actifs (55 000) / inactifs ( ) 41

42 conséquence : n écrire qu aux actifs MLG MLG MLG MLG Ex. : plis à 0,60 dépenses = 33 k 8 % de retours dons à 40 = 176 k Net = 143 k, couv = 5,3 cash Intérêt : exploiter ce segment rentable 42

43 Attrition du segment des actifs : DCD, radiés, NPAI désactivation au bout de 12 mois sans réponse ACTIFS INACTIFS DCD, RAD, NPAI 43

44 prospection réactivation Donateurs réactivés ACTIFS Nouveaux donateurs INACTIFS DCD, RAD, NPAI 44

45 Par mailing ou par téléphone ACTIFS Nouveaux donateurs Par vague (période propice) ou en continu (répartition des dépenses) 45

46 Mailing : laborieuse Téléphone : efficace mais coûteuse Donateurs réactivés ACTIFS INACTIFS 46

47 PROSP PROSP Nouveaux donateurs ACTIFS MLG MLG MLG MLG RÉACT Donateurs réactivés cash 47

48 Nb dons pour 100 relances 80 % des dons en 2 semaines Courbe de remontée normalisée 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 6/3 8/3 10/3 12/3 14/3 16/3 18/3 20/3 22/3 24/3 26/3 28/3 30/3 1/4 3/4 5/4 7/4 9/4 11/4 13/4 15/4 17/4 19/4 21/4 23/4 25/4 27/4 29/4 1/5 3/5 Temps Rythme d appel adopté : mensuel ACTIFS 48

49 Grande période de générosité Mobiliser tous les donateurs actifs et une grande partie des inactifs (jusqu à 48 mois) Octobre : lettre d info Novembre-décembre : mailing + relance téléphonique 49

50 PROSP PROSP Nouveaux donateurs POST-MAILING DE FIN D ANNÉE ACTIFS MLG MLG MLG MLG RÉACT Donateurs réactivés cash 50

51 51

52 donateurs en PA, soit 27 % des donateurs actifs à un an (76 000) 2,8 M, soit 40 % des 7 M de collecte Une forte progression : 400 PA il y a 5 ans Attrition encore faible : stable depuis 3 ans autour de 3 % 52

53 Prospection téléphonique : Appel : cas d enfant Tél. : argu PA, repli don Courrier : confirmation + fiche association Résultats : 10 % de don 2 % de PA Couverture garantie à 1 PNC, PNC2 Tests d optimisation équilibre fragile 53

54 Ex. calcul couverture : Nb contacts utiles Coût unitaire 4 Dépenses Total dépenses Nb PA 20 Tx remontée 2 % PAM 5 Total PA sur 12 mois Nb dons 100 Tx remontée 10 % DM 30 Total dons Recettes brutes Recettes nettes 200 Taux couverture 1,05 54

55 Généralisation du message PA sur tous les supports de com : Mailing Lettres d info RF Internet Etc. 55

56 Campagnes dédiées TMK : conversion PA Mailing : appel sur cas d enfant Post-mailing tél. : offre PA, repli don Évent. courrier de confirmation Cibles : donateurs actifs jusqu à 15 mois, nouveaux et consolidés et Résultats : 12 à 25 % de dons 2 à 6 % de PA Contrôles : ROI Pas de perte de valeur donateur Sur tous les segments 56

57 Règles générales : Arrêt des échanges Arrêt des (sur)sollicitations Ne pas sous-solliciter relationnel : le donateur en PA est entré dans un autre type de rapport avec l association 57

58 Utiliser tous les outils à dispo : Mailing Télémarketing Internet Service donateurs Événements Lettre d info Reçu fiscal Etc. 58

59 Chaque point de contact est l occasion de dérouler un argumentaire général : Valoriser, remercier Justifier de l utilisation de l argent en donnant des nouvelles Recueillir leurs avis, suggestions, témoignages Proposer l upgrade En repli, proposer de faire un don importance des RH et de leur appropriation du concept et de ses arguments : service donateurs, TA, CR 59

60 Le schéma général du programme de fid : COURRIER : 3 lettres d info par an 1 RF TMK : 1 campagne d upgrade 1 à 2 campagnes de réactivation 60

61 Composition Lettre d accompagnement : merci, introduction LI, upgrade ou don LI : bonnes nouvelles : enfants opérés, actions sur le terrain ce que nous avons fait grâce à vous Aller plus loin : étiquettes, calendrier, DVD sous 2 formules, proposition de dialogue Juin + appel upgrade : 1 % d upgrade de 30 % du montant Décembre + don exceptionnel : 5 %, DM 53 61

62 62

63 Récapitulatif, en début d année Composition : Partie texte de remerciement Partie RF Partie mémo Appel au don exceptionnel pour Haïti avec une mini-lettre d info : bons résultats 7 %, DM 56 63

64 64

65 Segmenter : Exclure : les PA récents, les upgradés récents Ceux qui ont déjà upgradé / jamais Etc. TMK en post-mailing de la lettre d info Résultats : 50 à 60 % d upgrade, 15 à 25 % du montant C est l un des points centraux de la fidélisation 65

66 Les PA augmentent, l attrition aussi Rappel : chaque contact avec un PA est une potentielle prise de conscience du PA, du montant d où perte de PA mais c est la règle du jeu! 66

67 Gestion des fins de PA RF FP permet de clôturer le dossier avec le donateur, surtout si DCD, évite le mailing RF Format du RF : lettre, RF, formulaire PA (!) Qu en faire? Sollicitation mailing, ? Très utile qualifier l arrêt du PA : resollicitable, non-resollicitable 67

68 68

69 Réactivation PA par TMK : Mailing Post-mailing : argu PA, repli don Courrier de confirmation avec formulaire Résultats : 10 % reprises, 10 % dons ponctuels 69

70 RF + mini-lettre d info Lettre d info juin Lettre d info déc. TMK Upgrade TMK Réactivation TMK Réactivation 70

71 Rappeler les coordonnées, inviter au dialogue newsletter, programme de sollicitations online, appel aux dons exceptionnels Téléphone : alerte media (type reportage télé), par automate d'appel Retours donateurs : taux de plaintes quasi-nuls 71

72 Les PA augmentent, la gestion devient plus importante : Changements : mt/pér, coor bancaires Doublons Arrêts Rejets Etc. adapter et faire évoluer son service donateurs 72

73 Stats hebdo ou mensuelles sur donateurs actifs 00-12, sur 12 mois glissants Non-PA PA Total Proportion PA Quantité % Collecte 4,2 M 2,8 M 7 M 40 % PAM mens. : 11,1 PAM annuel : attrition : 3 % + ratios de chaque campagne et ROI 73

74 Manque de recul : potentiel de conversion, attrition Techniques non utilisées : Street Internet PA par CB Événements Etc. 74

75 Investissement trésorerie mener en // avec campagnes classiques Surveiller le ROI Chiffres types de fidélité N+1 : 90-95% pour les PA % pour les donateurs ponctuels 75

76 ,00 300,00 250,00 200,00 150,00 Hypothèses : PA 5 / M Attrition N+1 = 10%, puis 6% Recrutement 85 Dépenses annuelles < 5 100,00 50,00 0,00-50,00-100,00-150,00 Cumul recettes Résultats net Cumul dépenses sans attrition Cumul dépenses Cumul recettes sans attrition Résultats nets sans attrition 76

77 Faire progresser les PA Développer un vrai relationnel avec eux Ex. : organisation de réunion/d événements, animation d un club 77

78 PROSPECTION P.A. PAR TÉLÉPHONE Nouveaux donateurs POST-MAILING DE FIN D ANNÉE ACTIFS Nouveaux PA PA MLG MLG MLG MLG TMK CONVERSION PA RÉACT Convertis PA Donateurs réactivés cash 78

79 Code media Fichier Qté Coût unit Dép Nb dons Recettes N ABC ,85 Tx remonté e Don moyen Recettes nettes Couvertu re Stats intermédiaires en télémarketing : taux de promesse et taux de concrétisation En prospection tél. PA : durée d amortissement Analyser les résultats à chaque campagne Coût brut Coût net acquisitio acquisitio n n 8 500, , ,95% 36 0,8 43,59 7,59 79

80 Nb et taux d actifs dans la BDD Nb de nouveaux et origines Part de collecte générée par les «bons» donateurs (grands donateurs, donateurs très fidèles) Somme mobile de collecte sur 12 mois Nb de PA, collecte extrapolée sur 12 mois Recettes brutes et nettes, dépenses, ratio D/R permet aussi les remontées à la direction 80

81 Merci Discussion 81

«Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE

«Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE L outil téléphone dans votre stratégie de marketing direct «Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE Présentation de La Chaîne de l Espoir

Plus en détail

L ou%l téléphone dans votre stratégie de marke%ng direct

L ou%l téléphone dans votre stratégie de marke%ng direct L ou%l téléphone dans votre stratégie de marke%ng direct «Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE Présenta%on de La Chaîne de l Espoir

Plus en détail

Transformer vos alumni en donateurs grâce au marketing, c'est possible! Delphine Baron Fondation Telecom David Alonso - Faircom Paris

Transformer vos alumni en donateurs grâce au marketing, c'est possible! Delphine Baron Fondation Telecom David Alonso - Faircom Paris Transformer vos alumni en donateurs grâce au marketing, c'est possible! Delphine Baron Fondation Telecom David Alonso - Faircom Paris 1. INTRODUCTION Transformer vos alumni en donateurs grâce au marketing,

Plus en détail

Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale. 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau

Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale. 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau Sommaire : Créer et alimenter son fichier clients dans le respect des obligations

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

Comment initier et réussir votre collecte quels que soient vos moyens

Comment initier et réussir votre collecte quels que soient vos moyens Comment initier et réussir votre collecte quels que soient vos moyens Comment se lancer avec succès dans la collecte de fonds? Comment la développer? Du discours de conviction à la définition de ses objectifs

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Marketing Service la prise en charge de votre marketing par ikosoft

Marketing Service la prise en charge de votre marketing par ikosoft Marketing Service la prise en charge de votre marketing par ikosoft marketing service Marketing Service c est 3 offres pour fidéliser, développer votre notoriété et augmenter votre chiffre d affaires rapidement

Plus en détail

La gestion du fichier client. 04/12/2013 Le marketing en soutien aux forces de vente

La gestion du fichier client. 04/12/2013 Le marketing en soutien aux forces de vente La gestion du fichier client 1 Le Marché Mes prospects Abordable Fidélisation Ma clientèle Bon marché Prospection Coûteux Publicité 2 Publicité Prospection Fidélisation Publicité Presse Annonces Internet

Plus en détail

Un meilleur marketing relationnel au service de votre fonds annuel

Un meilleur marketing relationnel au service de votre fonds annuel Un meilleur marketing relationnel au service de votre fonds annuel Céline Morel Fondation Ecole Polytechnique Jeanne-Marie de Lépine Fondation UPMC David Alonso - Faircom Paris 1. INTRODUCTION Un meilleur

Plus en détail

PROSPECTION LES 5 DIMENSIONS A MAITRISER 2005 2012 L HISTOIRE D UNE RECONQUETE

PROSPECTION LES 5 DIMENSIONS A MAITRISER 2005 2012 L HISTOIRE D UNE RECONQUETE PROSPECTION LES 5 DIMENSIONS A MAITRISER 2005 2012 L HISTOIRE D UNE RECONQUETE Roland Raymond Directeur fundraising Emmanuelle Lamaison Responsable marketing direct DEFINITIONS Prospecter : v. tr. (1864

Plus en détail

Dataquality Traitement et gestion de bases données, les bonnes pratiques la Data Globale

Dataquality Traitement et gestion de bases données, les bonnes pratiques la Data Globale by Clic et Site #emday2014 Dataquality Traitement et gestion de bases données, les bonnes pratiques la Data Globale Exemple 1 De : SNCF Fidélité - Programme Voyageur web_fidelite@sncf-fidelite.com Exemple

Plus en détail

Les petits frères des Pauvres Daniel Bruneau Directeur de la recherche de fonds et de la communication

Les petits frères des Pauvres Daniel Bruneau Directeur de la recherche de fonds et de la communication Quel chemin parcouru? Les petits frères des Pauvres Daniel Bruneau Directeur de la recherche de fonds et de la communication Plan La collecte dans l histoire de l organisation Le diagnostic du fundraiser

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

Les fichiers, quels enjeux?

Les fichiers, quels enjeux? COLLOQUE GENEROSITE DES CATHOLIQUES ET RESSOURCES DE L EGLISE Les fichiers, quels enjeux? Présentation par Frédéric Sudres 1 La question de l échange de fichiers dans l église fait débat La crainte des

Plus en détail

La fidélité est contraire à la nature humaine.

La fidélité est contraire à la nature humaine. La fidélité est contraire à la nature humaine. CHARLES FOURIER Philosophe et économiste français. POURQUOI FIDELISER? Un cas de force majeure 20% des investissements en fidélisation représentent 80% du

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013 I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet Conférence Réussir ses campagnes E-Mailing Présenté par Christine QUINT Digiting WSI Le 13 septembre 2013 Christine QUINT 1 WSI estle leader mondialdu conseilen

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1 TECH MARKETING Rapidité Efficacité Puissance 1 Concevoir un e mailing efficace Qui a déjà tenté l expérience? 2 Historique de le l e mailing Reprise du mailing (substitution de la boîte physique) Apparition

Plus en détail

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase Etude de cas Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B «Dans un contexte très concurrentiel, nos clients doivent optimiser leur contact avec le prospect grâce à une

Plus en détail

Le parcours du Secours Islamique France

Le parcours du Secours Islamique France Le parcours du Secours Islamique France Mailing Emailing Web Collecte terrain Télémarketing Evènementiel Accueil Ouahid ABASSI Directeur Département Développement des Ressources Financières Email: abassi@secours-islamique.org

Plus en détail

Centre de relation client

Centre de relation client Centre de relation client Emission et réception d appels Etudes qualitatives et quantitatives Mesure de qualité de services Enquêtes en ligne - appels mystères Fidélisation clients Détection de projets

Plus en détail

TRAITEMENT DE VOS PLIS NON DISTRIBUÉS (PND)

TRAITEMENT DE VOS PLIS NON DISTRIBUÉS (PND) TRAITEMENT DE VOS PLIS NON DISTRIBUÉS (PND) OPTIMISEZ LE BUDGET ET LE ROI DE VOS CAMPAGNES DE COMMUNICATION marketing opérationnel et relation client Marketing Promotionnel Marketing Relationnel Marketing

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Partis de peu, nous avons triplé nos dons en deux ans! Julien Chatard, responsable du développement MdM Suisse

Partis de peu, nous avons triplé nos dons en deux ans! Julien Chatard, responsable du développement MdM Suisse 1 1 Partis de peu, nous avons triplé nos dons en deux ans! Julien Chatard, responsable du développement MdM Suisse 2 2 HISTOIRE, VALEURS ET SPECIFICITES 3 3 HISTORIQUE» LES ANNÉES 1980 : URGENCE LÀ-BAS,

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous?

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? La véritable solution qui valorise vos données clients et fait évoluer votre image Etudes Recettes pour mesurer votre image,

Plus en détail

«L E-MAIL MARKETING» Comment réussir vos campagnes d acquisition par email

«L E-MAIL MARKETING» Comment réussir vos campagnes d acquisition par email «L E-MAIL MARKETING» Comment réussir vos campagnes d acquisition par email Jeudi 27 juin 2002 1 France Loisirs 1er club de livres au monde 4 millions d adhérents 200 boutiques 20 millions de catalogues

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Appel d offres. Base de données & Fulfilment. Cahier des charges

Appel d offres. Base de données & Fulfilment. Cahier des charges Appel d offres Base de données & Fulfilment Cahier des charges 1 SOMMAIRE 1 DESCRIPTION DE CARE-France..... 3 CARE France 3 2 OBJET DE CETTE CONSULTATION... 4 INFORMATIONS ET CHIFFRES CLES 4 MODALITES

Plus en détail

EBOW DESCRIPTION APPLICATIVE

EBOW DESCRIPTION APPLICATIVE EBOW GESTION COMMERCIALE DEDIEE A LA VPC/VAD ET A L E COMMERCE DESCRIPTION APPLICATIVE Pour toute question, contactez Jean François HOLLNER au 03.88.77.76.00 ou par mail sur jhollner@itl.fr GESTION DES

Plus en détail

L Agence Marketing de vos Projets

L Agence Marketing de vos Projets L Agence Marketing de vos Projets Présentation 2011 Etudes Marketing & Marketing Direct Pierre Souillard Marketing Manager + 33 (0)6 11 73 06 57 Sommaire Etudes Marketing Marketing Direct L'Agence Marketing

Plus en détail

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre.

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre. A l image de la chaine de montage d une voiture, les actions marketing tendent à s automatiser afin d optimiser le temps et l argent investis. On appelle «automation marketing» ou marketing automatisé,

Plus en détail

Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection

Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection BAC PRO VENTE Pole 1 : Prospection Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection Chapitre 1 : Les prospects et les clients Séquence 3 : Des outils de segmentation des clients-prospects - La loi

Plus en détail

Etude de cas. Spécialiste du courtage en assurances depuis 45 ans et conseiller en plan média fichiers

Etude de cas. Spécialiste du courtage en assurances depuis 45 ans et conseiller en plan média fichiers Etude de cas Spécialiste du courtage en assurances depuis 45 ans et conseiller en plan média fichiers «L avantage de LaMég@baseB2B? Des critères de sélection plus nombreux et plus précis, qui nous permettent

Plus en détail

Présentation de l outil

Présentation de l outil Présentation de l outil Communiquer en temps réel avec vos clients Solutions SMS, marketing mobile, numérique et social 1 Notre offre Application web paramétrable pour l envoi et la réception de SMS personnalisés

Plus en détail

Fiabilisation des Bases de données et optimisation des campagnes Marketing. June, 2015

Fiabilisation des Bases de données et optimisation des campagnes Marketing. June, 2015 Fiabilisation des Bases de données et optimisation des campagnes Marketing June, 2015 0 Flux considérable d informations quotidiennes 1 IMS Health Confidential Des sites web spécialisés ou généralistes

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

Congrès AERF - 9 octobre 2008. Les techniques. Hugues d Ydewalle - MEMISA - hdydewalle@memisa.be

Congrès AERF - 9 octobre 2008. Les techniques. Hugues d Ydewalle - MEMISA - hdydewalle@memisa.be Les techniques Hugues d Ydewalle - MEMISA - hdydewalle@memisa.be Survolons en quelques minutes l impact des évolutions techniques (traditionnelles et nouvelles) sur notre métier et sur nos associations

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Stratégie Alumni. Gaël Colin \EXCEL Thomas Guillochon wdm.directinet Céline Morel Polytechnique Nathalie Bousseau Centrale Paris

Stratégie Alumni. Gaël Colin \EXCEL Thomas Guillochon wdm.directinet Céline Morel Polytechnique Nathalie Bousseau Centrale Paris Stratégie Alumni Gaël Colin \EXCEL Thomas Guillochon wdm.directinet Céline Morel Polytechnique Nathalie Bousseau Centrale Paris Objectifs de la session? Restituer les enseignements du 1 er baromètre dédié

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Communication et collecte, comment ça marche? Hélène Bongrain juin 2009

Communication et collecte, comment ça marche? Hélène Bongrain juin 2009 Hélène Bongrain juin 2009 Plan de la présentation Comm et collecte, état des lieux Faire fructifier sa collecte grâce à la comm Quelques petits conseils La collecte 1 er vecteur de comm d une association

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

LE MULTICANAL. ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso

LE MULTICANAL. ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso LE MULTICANAL ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso Directeur général de Faircom Paris Objectifs de la session Découvrir le multicanal

Plus en détail

ecrm: Attrition clients

ecrm: Attrition clients ecrm: Attrition clients Comment identifier et retenir un client sur le départ? Cabestan Livre Blanc Introduction Les clients, même les plus fidèles, sont parfois incités à mettre fin à leur relation avec

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme 1 Plan Utilisation d une plateforme d envoi Créer un message L email Marketing Comment utiliser l email Marketing 2 L

Plus en détail

a c m s @ 9RV HQYRLV j OD GHPDQGH M K

a c m s @ 9RV HQYRLV j OD GHPDQGH M K @ a c m s Envoyez des messages à partir de n importe quel ordinateur : Envoyez des courriers à la demande en seulement quelques clics, 24h/24 et 7j/7, mais aussi des fax, des e-mails, des SMS! De 1 à 30

Plus en détail

Colloque Générosité des catholiques et ressources de l Église

Colloque Générosité des catholiques et ressources de l Église Colloque Générosité des catholiques et ressources de l Église Trouver les donateurs de demain : Du plan-fichiers au one to one Paris, le 12 novembre 2009. 18, rue Séguier - 75006 PARIS - tel : 01 46 33

Plus en détail

KDP DATA. Location d'adresses e-mail, GSM, postales, téléphoniques, Collecte, qualification, enrichissement de données,

KDP DATA. Location d'adresses e-mail, GSM, postales, téléphoniques, Collecte, qualification, enrichissement de données, KDP DATA Solutions de marketing direct Location d'adresses e-mail, GSM, postales, téléphoniques, Collecte, qualification, enrichissement de données, Sommaire E-marketing direct & location d adresses Campagne

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

Petit Déjeuner Talence Pépinière

Petit Déjeuner Talence Pépinière Petit Déjeuner Talence Pépinière Mardi 14 Avril 2015! 1 TRAVAILLEZ VOTRE PITCH! Prospecter! Exercez-vous à présenter votre activité selon différents formats (1 et 2 mn) afin de pouvoir valoriser votre

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS Lorsque la conjoncture économique est plus dure, l'entreprise ne peut plus se permettre de gérer approximativement ses prospects et ses clients. Chaque dossier

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation.

Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation. Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation. " Nous nous sommes lancés dans la vente à domicile. Dafi a su me proposer un développement pour gérer toutes les spécificités, commissions, gestion

Plus en détail

Rapport de gestion 2010-2011

Rapport de gestion 2010-2011 1 Rapport de gestion 2010-2011 Le mot du trésorier Au 30 juin 2011, les emplois de l exercice de la Fédération Française de Cardiologie se sont montés à plus de 9,302 millions d euros. Grâce à la poursuite

Plus en détail

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ;

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ; Chap 16 : L élaboration des plans de prospection et de fidélisation I. Le plan de prospection A. Les outils de prospection 1. Le fichier client Le fichier clients est la base de toute prospection réussie.

Plus en détail

FIDELISER LES CLIENTS GRACE A DES OUTILS ADAPTES

FIDELISER LES CLIENTS GRACE A DES OUTILS ADAPTES FIDELISER LES CLIENTS GRACE A DES OUTILS ADAPTES Ville -Date 20/02/2013 1 Sommaire Sur Internet personne ne passe devant votre boutique! Il est donc indispensable de mettre en place des outils pour garder

Plus en détail

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM Gestion de la Relation Client, outil indispensable de votre performance commerciale Points clés

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

Best Practice fidélisation :

Best Practice fidélisation : Best Practice fidélisation : scoring, trigger, segmentation, recommandation Bruno Florence PIGNONSURMAIL / Eric de Bellefroid - SELLIGENT Les meilleures pratiques en fidélisation Eric de Bellefroid Senior

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS 1. Améliorez votre efficacité commerciale pour augmenter le taux de réussite de vos devis 80% du temps d un commercial n est pas affecté à la vente (Proudfoot

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION BusinessHIGHLIGHT Optimiser GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? SOMMAIRE INTRODUCTION Communiquer sur le web : les conséquences de la frénésie générale La nécessaire

Plus en détail

PACK 2015 BANQUE ASSURANCE. Avril 2015

PACK 2015 BANQUE ASSURANCE. Avril 2015 PACK 2015 BANQUE ASSURANCE Avril 2015 1/ PACK BANQUE ET ASSURANCE / AVRIL 2015 Vous souhaitez? CONQUÉRIR DE NOUVEAUX CLIENTS En développant l acquisition multicanale tout en vous appuyant sur une connaissance

Plus en détail

Le catalogue des stages

Le catalogue des stages Le catalogue des stages 2014 Sommaire «Le télé conseil bienveillant».. Page 3 «La télévente bienveillante en B to B» Page 6 «La télévente bienveillante en B to C» Page 9 «La téléprospection en action,

Plus en détail

La Gestion de la Relation Clients

La Gestion de la Relation Clients La Gestion de la Relation Clients GRC = CRM : consumer relationship management Objectifs : Comprendre l importance de la relation client Connaître les outils de la relation personnalisée 1 Le client est

Plus en détail

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC 7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC SOMMAIRE EDITO... 3 1. Visez à décrocher des ventes récurrentes... 5 2. Envoyez des newsletters ciblées... 6 3. Ciblez selon des critères géographiques... 8 4.

Plus en détail

Assemblée Annuelle des délégués 2015

Assemblée Annuelle des délégués 2015 Assemblée Annuelle des délégués 2015 Arielle Courty Un défi à relever : le (presque) tout numérique 7 Sommaire Le digital, un outil incontournable état des lieux Collecte digitale : Les enjeux Digital

Plus en détail

2Les clés pour réussir

2Les clés pour réussir 2Les clés pour réussir vos campagnes e-mailing Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

Le développement Commercial

Le développement Commercial Le développement Commercial Mardi LE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL Pour toutes les entreprises... structurées commercialement ou non... ayant ou non une équipe de vendeurs POUR QUI? POUR QUOI? vous désirez:

Plus en détail

LES OUTILS DE FIDÉLISATION

LES OUTILS DE FIDÉLISATION LES OUTILS DE FIDÉLISATION Sommaire Sur Internet personne ne passe devant votre boutique! 1. Site 2. Newsletters 3. Fidélité 4. Parrainage 5. Réseaux sociaux 6. Nouveauté 1. Votre site votre porte d entrée

Plus en détail

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS?

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? Comme de nombreuses TPE et PME, vous ne pouvez pas franchir le pas du recrutement d un collaborateur de direction à plein temps. Ainsi faute de ressources internes en matière

Plus en détail

Relation clients. Bien gérer la relation donateurs parce qu ils le valent bien!

Relation clients. Bien gérer la relation donateurs parce qu ils le valent bien! Relation clients Bien gérer la relation donateurs parce qu ils le valent bien! Intervenants Frédéric Théret Directeur du Marketing et du Développement Fondation de France Violaine Boccas Responsable du

Plus en détail

parcours client «client

parcours client «client «Bien communiquer à moindre coût: trucs & astuces» Bertrand VAN DEN DOOREN Cercle de Wallonie Namur, le 07 juin 2013 1 Parcours du public et moments s Les actions de communication se programment tout au

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais ACT! E-marketing ACT! E-Marketing vous offre bien plus qu une plateforme d envois et de suivi de campagnes emailings. Ce service apporte une véritable connaissance de vos clients. Ainsi, vous récupérez

Plus en détail

Responsable marketing direct

Responsable marketing direct N 3 - RESPONSABLE MARKETING DIRECT RESPONSABLE MARKETING, DIRECTEUR MARKETING DIRECT, RESPONSABLE DE LA COLLECTE DE FONDS, RESPONSABLE DU FOND ANNUEL, CHARGÉ DE MARKETING DIRECT, CHARGÉ DE LA COLLECTE

Plus en détail

PRESENTATION DU SERVICE MARKETING. Vendredi 3 Octobre 2014. Une collecte 2013 de 33.397.014

PRESENTATION DU SERVICE MARKETING. Vendredi 3 Octobre 2014. Une collecte 2013 de 33.397.014 PRESENTATION DU SERVICE MARKETING Vendredi 3 Octobre 2014 Une collecte 2013 de 33.397.014 30 juillet 2015 Profil donateur : 35-55 ans 1 newsletter par mois Web-Marketing 12 millions d email envoyés par

Plus en détail

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL INTERVENANTS : Elise Albenque Marketing et Partenariats Médias - Direction de l'information et de la Communication Château de Versailles Marion Bajeux Responsable Marketing

Plus en détail

Présenté par Cédric Piazza Directeur Général. Se lancer dans le E-commerce en 2015: Quelle stratégie gagnante??

Présenté par Cédric Piazza Directeur Général. Se lancer dans le E-commerce en 2015: Quelle stratégie gagnante?? Présenté par Cédric Piazza Directeur Général. Se lancer dans le E-commerce en 2015: Quelle stratégie gagnante?? 2 WIZISHOP Présentation de notre solution ecommerce 5 CONSEILS Pour bien préparer son projet

Plus en détail

LoGiCieLs open Line TM

LoGiCieLs open Line TM nouveautés 2014 LoGiCieLs open Line TM Compta paye Crm Gestion CommerCiaLe L environnement A partir de la gamme Classic La personnalisation de l environnement de travail L utilisateur peut paramétrer l

Plus en détail

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE 6 MODULES DE FORMATION MARKETING COMMUNICATION EXPERTS COMPTABLES 1 DÉFINISSEZ L IDENTITÉ & LE POSITIONNEMENT DE VOTRE CABINET 4 INITIEZ UNE COMMUNICATION ON-LINE PERFORMANTE (SITE WEB, E- NEWSLETTER )

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Fiabilité et simplicité d'utilisation sont garanties

Fiabilité et simplicité d'utilisation sont garanties Solution la plus complète pour la gestion intégrale d'une entreprise qui fabrique ses produits touristiques et qui les distribuent sur tous les canaux. CRM LS Master Fiabilité et simplicité d'utilisation

Plus en détail

RELATION CLIENT, E-MAILING,

RELATION CLIENT, E-MAILING, RELATION CLIENT, E-MAILING, PROSPECTION, SITE WEB... : COMMENT NE PAS ALLER TROP LOIN? La loi Informatique & Libertés : contraintes et opportunités pour les entreprises 8 novembre 2012 FILS CONDUCTEURS!

Plus en détail

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Des données à la connaissance client A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Livre blanc mai 2013 A l heure du Big Data, les entreprises s interrogent davantage sur leurs données.

Plus en détail

Marketing digital VS Marketin opérationnel! HAPPY WORKER!

Marketing digital VS Marketin opérationnel! HAPPY WORKER! Marketing digital VS Marketin opérationnel! HAPPY WORKER! marketing digital! Ensemble des actions menées sur Internet pour promouvoir un(e) produit / service / marque auprès d une cible pré-identifiée.!

Plus en détail

CDC 14 Pack vendre +

CDC 14 Pack vendre + CDC 14 Pack vendre + COMPOSITION DU PACK : Durée : 100 heures, soit 91 heures en collectif et 9 heures en accompagnement individuel. TC 14/1 - Faire connaître son entreprise : 14 heures Objectifs : choisir

Plus en détail

Mesurer son ROI Partie 2

Mesurer son ROI Partie 2 Mesurer son ROI Partie 2 Optimisation et Fidélisation Emmanuelle DAHAN - Trafic Manager Oxatis Denis FAGES - Directeur du site www.chacunsoncafe.fr Journées Oxygène 13 et 14 mai 2011 Sommaire Rappel des

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

TOUT POUR L'ENTREPRISE

TOUT POUR L'ENTREPRISE TOUT POUR L'ENTREPRISE I > Qui sommes-nous? 0 > L offre 0 > La logistique 0 > La distribution 04 > Le site Pro II > Vos besoins : nos solutions 0 > Multi-Adresse 0 > Shop-in-Shop 0 > e-shop 04 > e-shop

Plus en détail