Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française"

Transcription

1 Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication? Christophe SEMONT

2 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement agricole 3. Les principaux résultats 4. Pour aller plus loin 5. Synthèse et pistes de réflexion

3 Le groupe Isagri PÔLE INFORMATIQUE 4 Métiers Édition Ingénierie Matériel & réseau Telecom & hébergement PÔLE MEDIA 3 Métiers Marketing direct Presse papier & électronique Agriculture Viticulture - Agro fourniture Profession Comptable 1250 Salariés Agriculture Viticulture - Agro fourniture - Agroalimentaire

4 La base Hyltel Un modèle de mise à jour unique OPERATIONS CONTINUES (Flux régulier) appels / an OPERATIONS DE MARKETING DIRECT Hyltel mailings envoyés /an : appels /an moyennes et grandes exploitations ETA RELATIONS GROUPE ISAGRI contacts (appels & rvs) RELATIONS FRANCE AGRICOLE abonnés

5 Gestion de bases de données Campagnes MD Conseil

6 LE SPECIALISTE DU MARKETING DIRECT AGRICOLE La première base multicanal agricole française Mailing postal adresses postales Opérations télémarketing téléphones fixes Encartage ciblé lecteurs de Terre Net Magazine Faxing fax Envoi de SMS téléphones portables ing

7 1. Les concepts du recensement agricole

8 L'exploitation agricole au sens du recensement agricole Toutes les unités productives exerçant une activité de production agricole ayant une SAU 1 ha ou une production spécialisée (ex : 10 ares de vignes produisant des vins AOC, 6 brebis mères, ), y compris des unités spéciales (pacages collectifs, DPU). La sylviculture et la pêche ne sont pas des productions agricoles (liste de produits). Sur l ensemble du territoire national : métropole, départements d Outre-mer et collectivités d Outre-mer de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Que l agriculture soit l activité principale ou secondaire de l exploitant.

9 La production brute standard (PBS) Le recensement fournit des données physiques. Le «potentiel économique» est approché en affectant des coefficients aux cultures et cheptel. La PBS n est pas un chiffre d affaires observé, mais un indicateur d un potentiel de production moyen hors subventions. En France et UE: Des petites exploitations PBS< Des exploitations moyennes =<PBS< Des grandes exploitations PBS>=100000

10 2. Les principaux résultats du RGA 2010

11 Nombre d'exploitations agricoles Ensemble des exploitations Petites exploitations Moyennes exploitations Grandes exploitations En UE, de 2000 à % en Italie -23% en Espagne -29% aux Pays-Bas -36% en Allemagne France métropolitaine Source : Agreste Recensements agricoles

12 Le nombre de grandes exploitations se maintient alors que les moyennes et surtout les petites chutent. (une exploitation sur trois est une grande exploitation en 2010, une sur quatre en 2000)

13 Focus sur les Moyennes et Grandes Exploitations Elles occupent 87% du volume de travail et 93% de la SAU

14 Répartition des exploitations par orientation économique Céréales et oléprotéagineux Bovins lait Viticulture Polyculture, polyélevage, autres Bovins viande Cultures générales Ovins et caprins Elevages avicoles Bovins mixte Fruits horticulture Autres herbivores Autres élevages hors sol porcs Légumes Champ: France métropolitaine-moyennes et grandes exploitations Source: Agreste-SSP-MAAPRAT RA

15 Les caractéristiques : Moyenne de 80 HA de SAU (+ 22% depuis 2000) Moyenne de 48 VL / exploitation (+ 36% depuis 2000) Moyenne de 43 VA / exploitation (+ 25% depuis 2000)

16 Les grandes tendances : -Statut juridique Le statut individuel diminue dans les moyennes exploitations mais surtout dans les grandes exploitations (32% en 2010). -Age et formation Les trois quart des chefs d exploitations et coexploitants de moins de 40 ans ont au moins le baccalauréat.

17 3. Pour aller un peu plus loin

18 Les agri segments Les AGRI LEADERS Profil-cible : agriculteur bien inséré dans son milieu qui échange et a une influence sur ses collègues exploitants exploitations moyenne de 108 Ha de SAU

19 Les agri segments Les AGRI INVESTISSEURS Profil-cible : agriculteur qui a un cycle d investissement plus important que la moyenne (construction d un bâtiment, augmentation de cheptel, de surfaces ) exploitations moyenne de 122 Ha de SAU

20 Les agri segments Les AGRI TECHNO Profil-cible : agriculteur sensible aux nouvelles technologies (Informatique, internet ) exploitations moyenne de 146 Ha de SAU

21 54% des agriculteurs connectés disent utiliser les réseaux sociaux mais seulement la moitié (24%) dans un cadre professionnel s qualifiés dans la base Hyltel (moyenne de 108 Ha de SAU) numéros de téléphones portables qualifiés dans la base Hyltel (moyenne de 112 Ha de SAU) moyennes et grandes exploitations exploitations connectées à internet 22% sont équipés de smartphones (18% en élevage, 26% en polyculture élevage, 36% en grande culture) (moyenne 104 Ha de SAU)

22 4. Synthèse et pistes de réflexion pour vos actions de communication

23 Quelles actions de communication pour demain? (Constat Conséquences Actions) Les exploitations grossissent, les associés sont spécialisés par métier Nécessité de cibler son message Connaissance parfaite de sa cible L agriculteur est de plus en plus formé Niveau d exigence plus élevé vis-à-vis de ses fournisseurs On ne peut plus s adresser uniquement à des groupes mais à des individus L agriculteur est informé Connexions multiples à l information Privilégier des opérations multicanales L agriculteur est sollicité Nécessité de faire des choix parmi ses fournisseurs Valorisation en tant que professionnel L agriculteur évolue Le fournisseur doit anticiper son besoin La communication ne doit pas être à sens unique, instaurer un dialogue

24 Références : RGA 2010 Etude Agrinautes - Agrisurfeurs 2013 Données internes Hyltel 2013

25 Pour aller encore plus loin

26 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Enquête 2013 Pourquoi? Pour optimiser l efficacité de vos actions de marketing direct et de communication en général

27 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Vous apporter des repères chiffrés sur la pression des différents moyens utilisés pour communiquer directement auprès des agriculteurs. Évaluer la part des différents secteurs dans l usage de ce mode de communication, Vous situer par rapport à vos concurrents en ce qui concerne les périodes, les fréquences et les moyens d envoi.

28 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Un relevé mensuel de toutes les opérations de marketing direct (sollicitations) visant les agriculteurs : mailings professionnels adressés : papier fax sms encarts dans la presse spécialisée Auprès d un panel de 50 agriculteurs incluant des profils grandes cultures et des profils éleveurs répartis sur 12 départements ( ) Analyse sur un volume estimé de sollicitations (mailings papier, fax, sms, ings, encarts presse) Chaque agriculteur du panel conserve tous les documents publicitaires (professionnels) qui lui sont personnellement adressés (mailings papier, fax, encarts), il transfert les sms et ings directement à ADquation. Il reçoit tous les mois la visite d un enquêteur qui relève un certain nombre d informations concernant les mailings papier.

29 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Secteur professionnel machinisme concessionnaire / machinisme constructeur / semences / engrais / équipement d élevage ) Émetteur (marque/société) Élément de contenu : présence d une offre commerciale présence d un jeu concours Devenir et action induite (supports papier): conservé par l agriculteur / jeté incitation à l achat ou à l information Format (des supports papier) : 1 feuille ou moins plus d une feuille

30 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Des résultats consolidés 2 fois par an : en novembre 2013 : résultats sur les 6 premiers mois (mai à octobre 2013) en mai 2014 : résultats sur l ensemble de l année (novembre 2013 à avril 2014) Des indicateurs que l on peut croiser entre eux pour une analyse approfondie : le nombre de sollicitations comptabilisées par mois Exemple fictif : Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août

31 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Les secteurs données fournies sur la période étudiée et mois par mois. Exemples fictifs : Les supports utilisés (sur la période étudiée) Machinisme dont : Concessionnaire Constructeur Papier 86% Equipement/élevage Coop/distribution Engrais Fuel/energie Santé animale Semences Fax Sms 7% 7% 2% Alimentation animale Autres

32 Observatoire du marketing direct à destination des agriculteurs Conservation des documents Incitation à s informer davantage ou acheter (supports papier) Exemple fictif : Oui 7% Non 38% Oui 62% Non 93% Au global (sur l ensemble des supports papier) et Au global et par secteur d activité o par période o par secteur d activité

33 Merci Hyltel Tel

Atlas agricole de l Auvergne

Atlas agricole de l Auvergne Atlas agricole de l Auvergne 5 ème assemblée des utilisateurs CRAIG 4 décembre 2012 Seán HEALY Nicolas VENY DRAAF Auvergne Service Régional de l'information Statistique et Economique (S.R.I.S.E.) PLAN

Plus en détail

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS Réduire les coûts de communication Votre guide SMS Le SMS face à l e-mail Rentabiliser la communication est un enjeu important pour les entreprises, qu il s agisse de multinationales ou de PME. Le défi

Plus en détail

Baromètre des directeurs & responsables Marketing Spécial Web. 4 ème édition - 2009

Baromètre des directeurs & responsables Marketing Spécial Web. 4 ème édition - 2009 Baromètre des directeurs & responsables Marketing Spécial Web 4 ème édition - 2009 www.adelanto.fr Synthèse Baromètre des Directeurs Marketing Avril 2009 p1 Introduction Depuis 4 ans, Adelanto réalise

Plus en détail

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri Gestion de la Relation Client GRC : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur Mars 2012 Ordre

Plus en détail

PROSPECTION BtoB. Comment organiser sa prospection email BtoB ciblée?

PROSPECTION BtoB. Comment organiser sa prospection email BtoB ciblée? PROSPECTION BtoB Comment organiser sa prospection email BtoB ciblée? L email au service de votre prospection BtoB Pourquoi? Quels objectifs je vise Quoi? Qu est ce que je propose Créer du trafic (site

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

Marketing et communication SMART Courtage Assurances

Marketing et communication SMART Courtage Assurances Marketing et communication SMART Courtage Assurances Le présent questionnaire préalable d assurance Marketing et Communication a pour objet de réunir des informations sur vos activité commerciales Quelles

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009 1 Structure du bilan Le bilan décrit la situation patrimoniale de l exploitation à la clôture de l exercice. Il présente en regard l actif à gauche et le passif à droite, dont les cumuls sont par définition

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ!

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Nom :............. Département :...... Région :........... Nom de l entreprise

Plus en détail

Presse magazine Presse professionnelle et spécialisée Agences de presse

Presse magazine Presse professionnelle et spécialisée Agences de presse Veille presse presse proposons de surveiller l ensemble de la presse. 5 500 titres, soit plus de 10 000 publications lues chaque mois Presse quotidienne nationale PQR et PHR Presse magazine Presse professionnelle

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

Note de présentation Création, Marketing & Communication

Note de présentation Création, Marketing & Communication Code Apporteur : Note de présentation Création, Marketing & Communication Proposant : Raison Sociale :.... Adresse de correspondance :... Adresse de la société (si différente de l'adresse de correspondance)

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2016 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ!

DOSSIER DE CANDIDATURE 2016 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Entrepreneuriat Au Féminin DOSSIER DE CANDIDATURE 2016 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Nom :............. Département :...... Région :........... Nom de l entreprise : Catégorie :..................................

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

OPTINPLAY.COM Solutions DATA

OPTINPLAY.COM Solutions DATA OPTINPLAY.COM Solutions DATA Email / SMS / Phoning / Postales Donnez de l impact à vos campagnes de marketing direct! Email Phoning SMS Postal Fonctionnement et atouts de la solution OptinPlay est une

Plus en détail

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média En préambule Des résultats qui s'inscrivent dans le cadre d'une réflexion entamée depuis 1997 > La dernière étude remonte à 2002 Un double objectif

Plus en détail

Un entrepreneur dynamique!

Un entrepreneur dynamique! Annecy Un entrepreneur dynamique! son de l Économie et du développement 13, Avenue Emile Zola 74100 Annemasse Tél. : 04 50 87 52 49 Communiquer Annecy Comment faire son plan de communication LES 10 POINTS

Plus en détail

Mail & Com est une équipe jeune, réactive et dynamique, à votre écoute tout au long de vos projets.

Mail & Com est une équipe jeune, réactive et dynamique, à votre écoute tout au long de vos projets. À PROPOS Mail & Com est une équipe jeune, réactive et dynamique, à votre écoute tout au long de vos projets. Mail & Com intervient dans tous les domaines d activité, en tenant compte de votre budget et

Plus en détail

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole 1 LES ACTEURS Saint-Etienne Métropole Nicolas QUITTARD, chargé de mission agriculture Chambre d agriculture de la Loire

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase Etude de cas Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B «Dans un contexte très concurrentiel, nos clients doivent optimiser leur contact avec le prospect grâce à une

Plus en détail

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Comment assurer le développement de vos activités aux Etats-Unis? Vous pouvez développer vos activités

Plus en détail

Les Rencontres Atelier 2 : Tirer parti des réseaux sociaux

Les Rencontres Atelier 2 : Tirer parti des réseaux sociaux Les Rencontres Atelier 2 : Tirer parti des réseaux sociaux Joël Gayet CoManaging Un marketing centré sur la création de lien et la communauté Autour de la marque, la communauté et les ambassadeurs sont

Plus en détail

LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES

LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES Capital Humain & Technologies Direction des Affaires Générales Département des Etudes et de la Documentation Thème du mois LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES Plan : Introduction

Plus en détail

Enquête construction bois Basse Normandie 2009

Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Courant 2009, ProfessionsBois a réalisé une enquête auprès des constructeurs bois intervenant sur la Basse Normandie. 118 entreprises bas normandes ont été

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE TALENCE INNOVATION SUD DEVELOPPEMENT Année 2015

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE TALENCE INNOVATION SUD DEVELOPPEMENT Année 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE TALENCE INNOVATION SUD DEVELOPPEMENT Année 2015 DOSSIER N :. Date de réception : NOM Prénom : Projet/Entreprise : (Cadre réservé à Talence

Plus en détail

DÉFINIR DES SYSTÈMES D ORGANISATION ET DE PRODUCTION ADAPTÉS

DÉFINIR DES SYSTÈMES D ORGANISATION ET DE PRODUCTION ADAPTÉS VOLET 2 DÉFINIR DES SYSTÈMES D ORGANISATION ET DE PRODUCTION ADAPTÉS LES OBJECTIFS DU VOLET Etablir des schémas d organisation qui répondent aux attentes de la restauration collective : Quels systèmes

Plus en détail

Axalone France vous présente. Ses solutions. Société Axalone France 10, avenue d Anjou 91.940 LES ULIS

Axalone France vous présente. Ses solutions. Société Axalone France 10, avenue d Anjou 91.940 LES ULIS Axalone France vous présente Ses solutions Société Axalone France 10, avenue d Anjou 91.940 LES ULIS Resp. technique : Monsieur BOVE Téléphone : 01.69.31.39.61 Email : cbove@axalone.com Introduction Axalone

Plus en détail

6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING!

6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING! 6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING! 6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING! Support réalisé en 2015 par Actiplay (Groupe ConcoursMania) 1 cours Xavier Arnozan 33000 Bordeaux l +33 (0)5

Plus en détail

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT Numéro 117 - Février 2012 Île-de-France Recensement agricole 2010 : les circuits-courts en Île-de-France. DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

Plus en détail

Prénom & nom du chef d entreprise (Mr, Mme, Mlle) :... Raison sociale :... Activité :... Adresse :... Code Postal :. Ville :... Age : Email :...

Prénom & nom du chef d entreprise (Mr, Mme, Mlle) :... Raison sociale :... Activité :... Adresse :... Code Postal :. Ville :... Age : Email :... 37 es Journées Nationales des Centres de Gestion Agréés et des Petites Entreprises 16 & 17 novembre 2015 à Grenoble CANDIDAT Réf. 15.0138jn Prénom & nom du chef d entreprise (Mr, Mme, Mlle) :... Raison

Plus en détail

VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVEE DE PLUS EN PLUS IMBRIQUEES DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LES MEDIAS?

VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVEE DE PLUS EN PLUS IMBRIQUEES DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LES MEDIAS? VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVEE DE PLUS EN PLUS IMBRIQUEES DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LES MEDIA? et 13,5 millions de «medi@ctifs»* en France * actifs connectés à internet sur leur lieu de travail

Plus en détail

Diagnostic Numérique du Territoire

Diagnostic Numérique du Territoire Diagnostic Numérique du Territoire Introduction Dans le cadre d une d é m a r c h e d accompagnement de ses prestataires touristiques par rapport aux outils numériques, l Office de Tourisme de la Vallée

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Branche professionnelle des entreprises du Négoce et de l industrie des produits du sol, engrais et produits connexes

Branche professionnelle des entreprises du Négoce et de l industrie des produits du sol, engrais et produits connexes Observatoire prospectif des métiers et des qualifications Branche professionnelle des entreprises du Négoce et de l industrie des produits du sol, engrais et produits connexes (Convention Collective Nationale

Plus en détail

Demande de financement

Demande de financement Demande de financement Nom de la société : Nom de l entrepreneur : I. PRESENTATION DE L ENTREPRISE I.1 Présentez votre société : Nom de la société, statut juridique Capital social Nom et fonction du représentant

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement?

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement? Comment optimiser vos budgets de télécommunications et d affranchissement Partie 1 : Affranchissement Pourquoi Coriolis et Neopost 2 fournisseurs de services B2B Des interlocuteurs identiques (Achats Services

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

TD3 Gestion de la relation clientèle

TD3 Gestion de la relation clientèle TD3 Gestion de la relation clientèle Prof. Christophe Sempels Rappel des consignes du travail Choisissez un secteur d activité particulier et collectez au moins 5 supports communicationnels de MD dans

Plus en détail

KIT MEDIA 2013 Les medias de référence 100% assistante (depuis 1998)

KIT MEDIA 2013 Les medias de référence 100% assistante (depuis 1998) www.assistanteplus.fr PASSION D ASSISTANTE ON THE ROAD! MÉTIER AVOIR UNE BONNE E-RÉPUTATION CARRIÈRE VALIDER SES ACQUIS, C EST ÉVOLUER DÉVELOPPEMENT LE VERTRAPIDE & CLAIR 15 pages de conseils : Développenment

Plus en détail

Rapport sur le crédit renouvelable réalisé par Management pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF)

Rapport sur le crédit renouvelable réalisé par Management pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) Rapport sur le crédit renouvelable réalisé par Management pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) Dossier de synthèse présenté le 11 décembre 2008 à la demande de Madame Christine LAGARDE,

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

Plan de soutien exceptionnel à l agriculture Fonds d allègement des charges Prêts de consolidation

Plan de soutien exceptionnel à l agriculture Fonds d allègement des charges Prêts de consolidation Préfecture du Tarn Direction départementale de l équipement et de l agriculture Plan de soutien exceptionnel à l agriculture Fonds d allègement des charges Prêts de consolidation Date limite de dépôt des

Plus en détail

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais ACT! E-marketing ACT! E-Marketing vous offre bien plus qu une plateforme d envois et de suivi de campagnes emailings. Ce service apporte une véritable connaissance de vos clients. Ainsi, vous récupérez

Plus en détail

Etude de cas. Spécialiste du courtage en assurances depuis 45 ans et conseiller en plan média fichiers

Etude de cas. Spécialiste du courtage en assurances depuis 45 ans et conseiller en plan média fichiers Etude de cas Spécialiste du courtage en assurances depuis 45 ans et conseiller en plan média fichiers «L avantage de LaMég@baseB2B? Des critères de sélection plus nombreux et plus précis, qui nous permettent

Plus en détail

Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011

Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011 Année 2014 Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, 10 étudiants

Plus en détail

Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale. 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau

Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale. 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau Comment gérer et enrichir son fichier clients, pour gagner en efficacité commerciale 13 juin 2014 CCI de Tours Christophe Chéneau Sommaire : Créer et alimenter son fichier clients dans le respect des obligations

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS!

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! Le Crédit Agricole Toulouse,ère banque de Haute-Garonne à déployer la signature électronique dans toutes ses agences. LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Le Crédit

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Enquête 1 er emploi 2012

Enquête 1 er emploi 2012 Enquête 1 er emploi 2012 Filières initiale et externe Enquête réalisée en Avril-Mai 2013 auprès de la promotion 2012 Filières Initiale et Externe (appelées FI dans la suite de l enquête) Nombre de diplômés

Plus en détail

Des Canaux Complémentaires & Non Parallèles!

Des Canaux Complémentaires & Non Parallèles! Le Marketing Multicanal : Des Canaux Complémentaires & Non Parallèles! Préambule Une campagne de communication réussie ne se limite plus à s'adresser à la bonne personne, au bon moment, avec le bon message

Plus en détail

UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT EXCEPTIONNEL

UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT EXCEPTIONNEL PRESENTATION Menara est le 1er portail du Maroc et également le 1er portail francophone en Afrique. Avec plus de 35 millions de pages vues et 3 millions de visiteurs par mois, Menara est un support de

Plus en détail

Cerfa N 15367*01 Date de mise à jour : Aout 2015 Page 1/5

Cerfa N 15367*01 Date de mise à jour : Aout 2015 Page 1/5 FONDS D ALLÈGEMENT DES CHARGES A DESTINATION DES ELEVEURS DANS LE CADRE DU PLAN DE SOUTIEN A L ÉLEVAGE FRANCAIS Règlement N 1408/2013 de la commission du 18/12/2013 Décision de FranceAgriMer INTV-GECRI-2015-44

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole. Comité de pilotage du 11 octobre 2013

Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole. Comité de pilotage du 11 octobre 2013 Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole Comité de pilotage du 11 octobre 2013 2 Objectifs et méthodologie Objectifs de l étude A la demande du SGMAP et de Roland Berger Strategy Consultants, en

Plus en détail

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12 CONFIDENTIEL 1/12 SOMMAIRE COMMENT REMPLIR CE DOSSIER DE CANDIDATURE?...3 LES INFORMATIONS RELATIVES A VOTRE SOCIETE...3 Identification de votre projet (une page maximum) :... 3 Identité des créateurs

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2014-16 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE

DÉLIBÉRATION N 2014-16 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DÉLIBÉRATION N 2014-16 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

quand on est une PME? La notoriété sans notoriété : comment être le n 1

quand on est une PME? La notoriété sans notoriété : comment être le n 1 La notoriété sans notoriété : comment être le n 1 quand on est une PME? Contact : Eryck Ponseel - Agence 1-ter-net Boulevard de la Beaujoire ( angle rue Louise Michel) 44 300 Nantes Tél. : 02 51 85 26

Plus en détail

S installer en Massif central, faire vivre un territoire

S installer en Massif central, faire vivre un territoire 16 mars 2012 S installer en Massif central, Le Vee Gilles Machat Marie Marchetti Célia Commanditaire : Amélie Chavarot faire vivre un territoire Diversité des exploitations agricoles au sein du Massif

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE Nom :.. Prénom :. Date de naissance :. Adresse :.. Tél :.Mail :.. Activité principale : (description succincte de votre projet) : Nature de votre projet :

Plus en détail

Accueillir une PMR. Personne à Mobilité Réduite.

Accueillir une PMR. Personne à Mobilité Réduite. Accueillir une PMR. Personne à Mobilité Réduite. Savoir accueillir une PMR : salariés, clients Comprendre les difficultés rencontrées par les PMR. Les atouts d un accueil efficace et chaleureux. Définition

Plus en détail

Promouvoir son territoire : stratégie et outils

Promouvoir son territoire : stratégie et outils Formation sur 1 jour 2014 : Présentation et objectifs Les collectivités dans le contexte de mondialisation et de concurrence entre les territoires sont amenées à favoriser de nouveaux modes de développement

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Premier réseau social réservé aux entreprises Le Syndicat des Indépendants (SDI) conclut un partenariat avec «biztonet»

Plus en détail

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace?

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Les campagnes emailing en quelques chiffres? Usage pour les particuliers (email attitude BTC SNCD) Les consultations

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

COUVEUSE DOSSIER DE CANDIDATURE

COUVEUSE DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE COUVEUSE 1 ) Identité et situation du porteur de projet (remplir autant de fois cette rubrique que de nombre de places demandées en couveuse) NOM, Prénom : Date de naissance : Téléphone

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CANDIDAT À LA FRANCHISE CV À JOINDRE (avec photo) Pour le réseau de franchise GENERALE DES SERVICES

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CANDIDAT À LA FRANCHISE CV À JOINDRE (avec photo) Pour le réseau de franchise GENERALE DES SERVICES FICHE DE RENSEIGNEMENTS CANDIDAT À LA FRANCHISE CV À JOINDRE (avec photo) Pour le réseau de franchise GENERALE DES SERVICES Madame, Monsieur, veuillez remplir et renvoyer cette fiche de renseignements

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011 Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement Jeudi 10 Novembre 2011 L Observatoire du Financement du Logement de CSA en quelques

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CONSULTATION PUBLIQUE DU 11 DECEMBRE 2008 RELATIVE AU PROJET DE DECISION DU CONSEIL DE L IBPT CONCERNANT La méthodologie de répartition des

Plus en détail

L essentiel de la filière équine. française 2014

L essentiel de la filière équine. française 2014 L essentiel de la filière équine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Système d élevage & Environnement Consommation Lexique / Vocabulaire Jeune cheval : cheval de moins de 24 mois Laiton :

Plus en détail

Étude clients 2010. Les indicateurs clés du multimédia mobile

Étude clients 2010. Les indicateurs clés du multimédia mobile Étude clients 2010 Les indicateurs clés du multimédia mobile 1 Sommaire : Équipement : données de cadrage Internet Mobile Notoriété et pénétration Profil des Mobinautes Fréquence de connexion Mode d accès

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Les Rendez-vous de la relève en agriculture Développer le réseau professionnel des étudiants en agriculture AVANT la fin de leur formation pour

Les Rendez-vous de la relève en agriculture Développer le réseau professionnel des étudiants en agriculture AVANT la fin de leur formation pour Les Rendez-vous de la relève en agriculture Développer le réseau professionnel des étudiants en agriculture AVANT la fin de leur formation pour faciliter le démarrage et la reprise d entreprises en Estrie

Plus en détail

Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014

Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014 Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014 Espace d information et de conseil sur l emploi, l orientation, la formation et la création d entreprise, la Cité des métiers accueille depuis le 10 mars les Val-de- Marnais,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Contacts presse Chef du service de presse : Cécilia Moussut-Duaygues Tél. : 01 41 06 59 10 / 06 60 55 59 07 - cecilia.moussut@studyrama.

Contacts presse Chef du service de presse : Cécilia Moussut-Duaygues Tél. : 01 41 06 59 10 / 06 60 55 59 07 - cecilia.moussut@studyrama. 2007 Contacts presse Chef du service de presse : Cécilia Moussut-Duaygues Tél. : 01 41 06 59 10 / 06 60 55 59 07 - cecilia.moussut@studyrama.com Attachées de presse : Stéphanie Aouini Tél : 01 41 06 59

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

La communication interne se professionnalise mais il reste de nombreux horizons à explorer

La communication interne se professionnalise mais il reste de nombreux horizons à explorer Communiqué de presse La communication interne se professionnalise mais il reste de nombreux horizons à explorer Bruxelles, le 6 décembre 2012 Qui gère la communication interne en entreprise, quels sont

Plus en détail

ENQUETE CLIENTS RIVALIS

ENQUETE CLIENTS RIVALIS ENQUETE CLIENTS RIVALIS (octobre-décembre 2013) Introduction Rivalis effectue fréquemment des enquêtes auprès de ses clients utilisateurs de la méthode (la précédente a été réalisée en 2008). Cette année,

Plus en détail

préparé par Promoteur : nom, adresse, numéro de téléphone Mois 200 version préliminaire

préparé par Promoteur : nom, adresse, numéro de téléphone Mois 200 version préliminaire préparé par Promoteur : nom, adresse, numéro de téléphone Mois 200 version préliminaire Les faits saillants Nom de l entreprise : Nom du ou des promoteurs : Date d ouverture : Produits ou services offerts

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

en Nord-Pas de Calais

en Nord-Pas de Calais en Nord-Pas de Calais Document confidentiel Les dossiers doivent être expédiés par courrier recommandé avec accusé de réception, avant le 30 octobre 2012, minuit, le cachet de la Poste faisait foi, à l

Plus en détail

L agriculture en France. Premiers résultats du RA2010. Service de la Statistique et de la Prospective CNIS-21 novembre 2011

L agriculture en France. Premiers résultats du RA2010. Service de la Statistique et de la Prospective CNIS-21 novembre 2011 L agriculture en France Premiers résultats du RA2010 Service de la Statistique et de la Prospective CNIS-21 novembre 2011 Professionnalisation, féminisation, nouveaux usages technologiques et environnementaux,

Plus en détail

Chapitre 1 : Les concepts

Chapitre 1 : Les concepts Chapitre 1 : Les concepts Questions et exercices 1. En prenant une publicité de marque dans une revue de votre choix, essayez de reconstruire le modèle de Shannon et Weaver. 2. En quoi le concept de rétroaction

Plus en détail

ENVOYEZ TOUS VOS MESSAGES À LA DEMANDE, 24H / 24, 7J / 7

ENVOYEZ TOUS VOS MESSAGES À LA DEMANDE, 24H / 24, 7J / 7 ENVOYEZ TOUS VOS MESSAGES À LA DEMANDE, 24H / 24, 7J / 7 PERSONNALISATION DES MESSAGES COURRIER SIMPLE ET RECOMMANDÉ VOTE LOCATION D ADRESSES 88 % d économies par rapport au coût d un archivage papier

Plus en détail