Les rencontres «Acheteurs de la santé» - Auvergne Opportunités d affaires Bilan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les rencontres «Acheteurs de la santé» - Auvergne Opportunités d affaires 2014-2015. Bilan"

Transcription

1 Les rencontres «Acheteurs de la santé» - Auvergne Opportunités d affaires Bilan

2 Contexte : Le marché hospitalier est identifié à la fois comme une source de croissance et d emplois pour les entreprises du secteur du dispositif médical, mais également une garantie de notoriété nationale à l export. Sur la base de ce constat, le Comité Stratégique de Filière des Industries et technologies de santé a identifié plusieurs mesures à mettre en œuvre. La mesure 34 intitulée «Encourager la mise en place de politiques d achat favorables à l innovation et promouvoir la croissance, la compétitivité et l emploi par les achats hospitaliers» vise à faciliter l accès des dispositifs médicaux innovants à l achat des secteurs sanitaire et médico-social public et non lucratif, et si nécessaire simplifier le cadre réglementaire applicable aux achats pour les entreprises de la filière, tout en garantissant le haut niveau de sécurité et la performance économique dus aux acteurs sont des enjeux pour la filière. Il a donc été demandé aux DIRECCTE et aux ARS de collaborer pour organiser en 2014 des rencontres régionales et interrégionales entre les acheteurs locaux et les industriels, notamment les PME/ETI, sous la forme de «Journée de l innovation à destination des PME/ETI». Ce type d événement venant en complément d un événement national annuel. Déclinaison de cette action en Auvergne En collaboration avec les CCI d Auvergne, et considérant qu une manifestation tournée exclusivement vers les achats hospitaliers innovants aurait profité à un nombre trop limité d entreprises, la DIRECCTE et l ARS ont décidé d ouvrir ce projet : aux autres établissements de santé régionaux : cliniques privées, laboratoires d analyses et établissements d hébergement pour personnes âgées (EHPAD) ; aux entreprises relevant d autres secteurs d activités identifiés comme stratégiques par l ARS : - Informatique, consommables informatique, fournitures de bureaux - Economie de la construction - Médicaments et dispositifs médicaux - Restauration Les objectifs de cette manifestation étaient multiples : Informer les entreprises sur les besoins et les attentes des acheteurs des établissements de santé régionaux, de leur stratégie d achats et des prochains appels d offres, Permettre aux PME de se présenter de façon informelle aux acheteurs présents, leur laisser une documentation voire prendre rendez-vous, Donner une occasion aux acheteurs d enrichir utilement leur fichier «fournisseurs» par des entreprises locales qui pourront désormais être consultées directement, notamment dans le cadre de marchés dispensés de procédure, Ouvrir un débat sur les difficultés rencontrées par les PME innovantes pour accéder aux marchés des établissements de santé. Organisation de la manifestation Date : mardi 1 er juillet 2014, de 14h30 à 17h30 à Clermont-Ferrand Lieu : Faculté de médecine - Amphithéâtre Gaston Meyniel Budget (coûts externes) : 5 158,23 TTC Communication : Réalisation de 2600 cartons d invitation et diffusion de ceux-ci aux entreprises par voie postale Communiqués de presse (La Montagne, Info, )

3 ing direct et par l intermédiaire du réseau de développement technologique Auvergne (RDT) et des institutions et organisations professionnelles régionales Inscriptions à la manifestation via le Site Internet de la DIRECCTE A noter que cette manifestation a été labellisée «Maison Innovergne» et a bénéficié à ce titre de l ensemble de ses outils de communication. Déroulement de la manifestation Participants Acheteurs Une trentaine d acheteurs présents représentant : Les hôpitaux publics (CHU et Hôpitaux de Thiers, Issoire, Moulins, Montluçon, Le Puy, ). A noter que les acheteurs des établissements hospitaliers étaient réunis à Clermont-Ferrand le matin pour une restitution du projet ARMEN dans le cadre du programme PHARE en présence d un représentant de la Direction Générale de l Offre de Soins (DGOS). Les cliniques privées (Groupe Vitalia) Les EHPAD (via l association GRAPA) Les laboratoires d analyse (Laboratoire Gen-bio) Entreprises 153 représentants d entreprises inscrits provenant des 4 départements d Auvergne Soit, en ajoutant une vingtaine d institutionnels, un total d environ 200 personnes.

4 Déroulé 14h30 Accueil : CCI, DIRECCTE, ARS + stand Maison Innovergne 15h00 Présentation «en plénière» des dispositifs achat par les 4 structures présentes : Hôpitaux, cliniques, EPHAD, laboratoires 16h15 Ateliers «Rencontre acheteurs» (+ techniciens en charge des travaux, responsables labo, service restauration, service informatique, ) / entreprises 17h30 - Cocktail

5 Principales informations et messages délivrés Plénière Si, pour les établissements de santé, l objectif est la réduction et la rationalisation des dépenses (ce qui passe parfois par la massification de celles-ci), il reste clairement «de la place» pour les entreprises locales De (trop) nombreuses PME, notamment dans le domaine de l alimentation, s estimant trop petites pour répondre aux marchés proposés s excluent d elles-mêmes et n explorent pas, hélas, les possibilités de réponse en groupement. Les TPE/PME ont vraiment du mal à utiliser les outils informatiques pour répondre aux marchés il est impératif qu elles évoluent dans ce domaine car, à moyen terme, ce deviendra le mode de réponse exclusif. Les entreprises ne viennent pas spontanément présenter leur offre aux établissements, notamment auprès du CHU de Clermont. C est dommage De plus en plus de clauses de développement durable et d insertion sociale dans les marchés publics Certaines candidatures sont écartées car le règlement de consultation a été mal lu, parce que les bons documents ne sont pas fournis ou pas signés Quel gâchis! Il ne faut pas hésiter à solliciter les services achats pour se faire préciser, le cas échéant, certains points du cahier des charges. A l inverse, le fait de joindre des pièces non demandées alourdit inutilement les dossiers de candidature Les établissements de santé (EHPAD, labo..) se structurent peu à peu dans leur mode d approvisionnement mais une large place est laissée à l achat garantissant la qualité du service ainsi que sa sécurité (achats de proximité). Concernant les produits innovants : Il est préférable de passer par les services achats (et non par les experts) pour avoir une chance de vendre des produits innovants L absence de références constitue clairement un handicap pour les start-ups, néanmoins, il est interdit d écarter un fournisseur pour ce motif Les cliniques privées passent régulièrement des contrats pour le développement de produits nouveaux Les cliniques mettent en place des comités pour estimer les besoins des experts médecins. Ces comités, constitués d acheteurs, de professionnels et aussi de consommateurs, permettent des tester des produits ou usages nouveaux capables d améliorer les services rendus aux patients. Atelier : informatique, consommables informatique, fournitures de bureaux 55 inscrits Les attentes spécifiques des établissements hospitaliers sont de plusieurs natures : - des applications métiers respectant les objectifs du programme hôpital numérique et interfacées entre-elles ; - un déploiement de la e-santé par des systèmes d'information partagés et interopérables entre secteur sanitaire, médico-social et ambulatoire. Les achats innovants dans le domaine du numérique sont gérés dans certains hôpitaux par l intermédiaire d un comité médical des systèmes d information piloté par des médecins. Les entreprises innovantes peuvent venir présenter leurs produits/services à ces comités. Les dossiers de fournitures dans lesquels la valeur ajoutée est faible sont effectivement attribués au moins disant L intérim pour le personnel non médical est sujet important (parfois géré via l UGAP pour les établissements publics)

6 Atelier : Economie de la construction (BTP, ascenseurs, sécurité, ) 27 inscrits Les acheteurs ont du mal à trouver des fournisseurs dans certains corps de métiers Dans leurs réponses, les entreprises doivent faire apparaitre les dispositions qu elles comptent mettre en place pour prendre en considération le fait qu elles doivent intervenir dans des locaux occupés par des malades (exigences d hygiène, discrétion, ) La sous-traitance «en cascade» n est pas souhaitée et conduit régulièrement à des rejets de candidatures Atelier : médicaments et dispositifs médicaux 44 inscrits Les achats de médicaments et dispositifs médicaux (principaux postes d achats des établissements de santé) sont réalisés majoritairement via des groupements peu de place pour les PME, a fortiori régionales. Attention, les nouveaux produits, voire les échantillons, ne peuvent être introduits dans les établissements sans une validation préalable par le service achats Il est déconseillé d adresser aux établissements de santé de gros catalogues «papier» de médicaments/dispositifs médicaux. Des catalogues numériques avec un système de recherche sont plus adaptés. Le sujet de la gestion des déchets (produits jetables, recyclables, ) prend de plus en plus d importance. Ainsi, les critères liés au développement durable, encore mineurs dans la décision, prendront de l importance dans les années à venir. De même, certains établissements recherchent l intégration de clauses d insertion sociale dans leurs cahiers des charges. L achat de médicaments est de plus en plus massifié. Les fabricants sont identifiés clairement en France et à l étranger ; pas beaucoup de place pour les entreprises auvergnates. L achat de dispositifs médicaux (stériles ou non) tend aussi à se rationaliser mais, les contraintes liées à la sécurité et à la nécessaire qualité du service rendu par les praticiens laissent encore une large diversité de ceux-ci dans les établissements. Par exemple, dans les cliniques où les médecins sont des libéraux, ils choisissent souvent encore les DM avec lesquelles ils travaillent. Beaucoup de DM font l objet d un usage unique et la filière de «réutilisation» se développe mais difficilement, eu égard aux contraintes sécuritaires des DM stériles notamment. NB. Prise de rendez-vous au cours de l atelier entre un acheteur hospitalier et un producteur de matériel orthopédique local. Atelier : restauration (agro-alimentaire) 27 inscrits Dans le domaine alimentaire, 65% des achats sont réalisés via la plateforme UNI.H.A. et les 35% sont proposés à des entreprises locales (notamment boulangerie et fruits et légumes) Lorsqu ils organisent des journées à thèmes, les CHU, recherchent des fournisseurs locaux Les circuits courts constituent un critère qui est de plus en plus regardé. Outre les produits alimentaires, les conseils dans le domaine de l alimentation (régimes spéciaux, ) sont des prestations qui peuvent intéresser les établissements de santé

7 En conclusion Cette manifestation qui a rassemblé un nombre de participants supérieur à la cible escomptée a tenu toutes ses promesses en ce qui concerne la sincérité et le pragmatisme des informations données aux entreprises. Les acheteurs présents ont réellement démontré que les entreprises locales pouvaient se positionner sur les marchés des établissements de santé régionaux. Ils ont en outre pu rencontrer de nouveaux fournisseurs potentiels. Les entreprises ont pu, quant à elles, rencontrer et identifier les personnes en charges des achats de leur secteur, et être informées de leurs besoins, de leurs attentes, de leur stratégie d achats et des prochains appels d offres. Le cocktail qui a suivi a permis l échange de nombreuses cartes de visite Suite à cette manifestation, ont été mises en ligne à l attention des entreprises sur les sites de la, de la ARS et de la CCI : Le présent bilan Le support de présentation utilisé au cours de la manifestation par les responsables achats les coordonnées des services achats des établissements de santé de la région

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

Procédures d achat en milieu public et privé

Procédures d achat en milieu public et privé Procédures d achat en milieu public et privé Introduction et généralités La pratique en milieu libéral La pratique en milieu hospitalier D Sirinelli JL Dehaene L objectif de «l achat» Disposer d un outil

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 C est la diversité de nos points de vue qui fait la richesse de nos professions. Les membres de notre

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé HOPITECH - Angers 10 Octobre 2014 Vladimir Vilter ASIP Santé Comment échanger par mail les données de santé des patients facilement

Plus en détail

FIR. Fonds d Intervention Régional. Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne

FIR. Fonds d Intervention Régional. Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne FIR Fonds d Intervention Régional Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne SOMMAIRE 1 2 3 4 5 6 Les dépenses engagées par thématique L accès aux soins La modernisation, la performance

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ

MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 DOSSIER DE PRESSE Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 2014 1 BERGER-LEVRAULT, PARTENAIRE INCONTOURNABLE DES ACTEURS DE SANTÉ PUBLICS ET PRIVÉS Dossier de presse 2014 I Page 3 1 BERGER-LEVRAULT,

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Mission de prospection commerciale Maroc 13 au 15 avril 2015

Mission de prospection commerciale Maroc 13 au 15 avril 2015 Mission de prospection commerciale Maroc 13 au 15 avril 2015 CCI International Auvergne vous propose, avec l appui de la Chambre de Commerce française au Maroc, de participer à la mission de prospection

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

Aline Mousnier et Véronique Pellissier Coordination OMEDIT PACA &Corse

Aline Mousnier et Véronique Pellissier Coordination OMEDIT PACA &Corse Politique achats et Contrat de bon usage Aline Mousnier et Véronique Pellissier Coordination OMEDIT PACA &Corse Réunion du 22 mai 2014 de présentation des groupements d achats de produits de santé et DM

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Organisation

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Organisation MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins _ Bureau des coopérations et contractualisations

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION Dans le cadre du contrat de filière de l industrie agroalimentaire coordonné par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAAF, le pôle d excellence

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Réalisation et conception des stands pilotés par ADVANCITY PARIS REGION au salon WORLD EFFICIENCY 2015. Cahier des charges techniques.

Réalisation et conception des stands pilotés par ADVANCITY PARIS REGION au salon WORLD EFFICIENCY 2015. Cahier des charges techniques. Réalisation et conception des stands pilotés par ADVANCITY PARIS REGION au salon WORLD EFFICIENCY 2015 Cahier des charges techniques Consultation CONTACTS Fabien REPPEL Responsable du Département Communication

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Université Normande du Numérique

Université Normande du Numérique Université Normande du Numérique 15 et 16 avril 2014, Caen Le Club TIC de Normandie invite ses partenaires institutionnels, associatifs, académiques et entrepreneuriaux à s associer à l organisation de

Plus en détail

Stratégie de déploiement

Stratégie de déploiement Messageries Sécurisées de Santé (MSSanté) Mars 2014 Page 1 La présente note vise à éclairer la démarche de mise en place d un système de messageries sécurisées de santé en concertation avec l ensemble

Plus en détail

S2H Solutions to Healthcare

S2H Solutions to Healthcare «La maitrise est performance» S2H Solutions to Healthcare S2H 2011 / Page 1 S2H: Qui sommes-nous? Plus de 10 ans d expérience SAP SANTE en France Connaissance accrue des métiers de santé et de leurs réglementations

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012 Venant à l appui de concertations aussi bien au niveau du Lesiss, de Syntec Numérique avec le CIGREF, réseau de Grandes Entreprises, ainsi qu avec l Asinhpa et les collèges de DSIO de CHU et de CH, la

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Publication des liens

Publication des liens Le Leem vous informe Publication des liens entre professionnels de santé et entreprises du médicament Vous êtes médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, professionnel paramédical ou tout autre

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES

MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DES DONNEES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES LA THÉMATIQUE LES TERMES EN COHABITATION LES TROIS APPROCHES EN RELATION LA MÉTHODE

Plus en détail

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010 Risques et dispositifs médicaux «Responsabilités encourues» 1 Le circuit du dispositif médical Responsabilité D.M. approche systématique approche du produit implique analyse des missions et responsabilités

Plus en détail

La Mutualité Française

La Mutualité Française La Mutualité Française en Pays de la Loire Un mouvement pour une santé solidaire en région en Pays de la Loire : une représentation régionale pour défendre l accès à la santé pour tous Les mutuelles Premier

Plus en détail

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques DIRECTION DE L EVALUATION DE LA PUBLICITE, DES PRODUITS COSMETIQUES ET DES BIOCIDES Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques Préambule Mise à jour 2010 Au plan mondial,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS)

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS) SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) Du 7 au 8 octobre 2013 Le secteur de la santé a toujours occupé une place privilégiée dans la politique économique

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

3 e symposium international

3 e symposium international 3 e symposium international de l Association internationale des Acheteurs et Approvisionneurs publics et privés de la Santé Bruxelles, les 18 et 19 octobre 2012 Les Achats: Du support à la coordination

Plus en détail

MOOC Initiation à la e-santé

MOOC Initiation à la e-santé MOOC Initiation à la e-santé Association FORMATICSanté Dispositif de formation de Formateurs Tuteurs relais Option 1 Option 2 Pour tous renseignements : contact@formaticsante.com Tél : 06 86 17 08 72 Dispositif

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins

Direction générale de l offre de soins Direction générale l offre soins RELIMS Référencement s éditeurs logiciels et s intégrateurs du mon la santé Rapport sur les données contenues dans RELIMS au 12 décembre 2012 Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010 007/008 Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Master Comptabilité, Contrôle, Audit Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 007/008 au er mars 00 Au er mars 00 Total

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie Bilan de la démarche de certification V 2010 Haute-Normandie Juin 2013 La certification V 2010 en Haute Normandie Bilan au 1 er juin 2013 Etat d avancement de la démarche Au 1 er juin 2013, 69 établissements

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

MARCHE DE PRODUCTEURS ET PRODUITS DU TERROIR - PORNICHET

MARCHE DE PRODUCTEURS ET PRODUITS DU TERROIR - PORNICHET MARCHE DE PRODUCTEURS ET PRODUITS DU TERROIR - PORNICHET REGLEMENT GENERAL Préambule L'Office de Tourisme et l'association Rando Côte d'amour organisent la 2 ème édition de Randomania, le dimanche 18 mai,

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

Licence Economie - Gestion Parcours Gestion des Entreprises

Licence Economie - Gestion Parcours Gestion des Entreprises Licence Economie - Gestion Parcours Gestion des Entreprises Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 007/008 au er janvier 009 Au er janvier 009 Total Effectif

Plus en détail

Soins dentaires pour les personnes autistes

Soins dentaires pour les personnes autistes Soins dentaires pour les personnes autistes Les conseils du Magazine Déclic http://www.magazine-declic.com/images/stories/actus/01-09/conseils-hygiene-dentaireautisme.pdf Région Alsace Réseau Handident

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Mise en place de démarches d appui conseil «gestion des âges» dans le cadre du contrat de génération CADRAGE Cet appel à propositions a pour objet l identification

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées

REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées Appel à Propositions REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées Cahier des charges du projet Date de lancement de l appel d offre : 15 avril 2015 Date de clôture des candidatures : 15 mai 2015 VERSION

Plus en détail

Appel d Offres : Développement du Système d Information. Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia.

Appel d Offres : Développement du Système d Information. Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia. Appel d Offres : Développement du Système d Information Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia.org SOMMAIRE 1. Présentation Valdelia... 4 1.1. À propos de Valdelia

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Communiqué de presse. Direct Medica 31, rue des Longs Prés 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0) 1 70 95 64 00 www.directmedica.

Communiqué de presse. Direct Medica 31, rue des Longs Prés 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0) 1 70 95 64 00 www.directmedica. ARS : un an après leur création, l Observatoire de la Régionalisation dresse un premier bilan de leurs actions et de la montée en charge de la loi HPST et Direct Research créent l Observatoire de la Régionalisation.

Plus en détail

DOSSIER de PRÉSENTATION

DOSSIER de PRÉSENTATION 15 ème édition du C2EI CONCOURS DE L ENTREPRISE EXEMPLAIRE ET INNOVANTE DOSSIER de PRÉSENTATION Contact : Sabine DESSIMOND Chargée de mission locale C2EI 06.07.26.68.03 c2ei-2015@jce-clermont.fr Le mouvement

Plus en détail

les 4 étapes de l'ingénierie de formation

les 4 étapes de l'ingénierie de formation Le responsable de doit coordonner et piloter 4 étapes principales dans la démarche d ingénierie de. les 4 étapes de l'ingénierie de Analyser Concevoir Evaluer Réaliser 1 ANALYSER Une première étape consiste

Plus en détail

L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015

L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 Prise en charge Prise en charge L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 1 jour Site Internet et webmarketing Analyse des points-clé au regard de la Charte Internet

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Management des relations commerciales / Lieux Lieux de formation de formation : Aurillac, : Clermont-Ferrand et et Brioude Vichy Objectifs

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

DOCUMENTS DE PARTICIPATION EXPOSANTS

DOCUMENTS DE PARTICIPATION EXPOSANTS DOCUMENTS DE PARTICIPATION EXPOSANTS Le rendez-vous incontournable de tous les producteurs, les acheteurs et les professionnels de la filière hydroélectrique France Hydro Electricité, syndicat professionnel

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Réalisation et conception des stands pilotés par Advancity au salon Pollutec Lyon 2 au 5 décembre 2014. Cahier des charges techniques.

Réalisation et conception des stands pilotés par Advancity au salon Pollutec Lyon 2 au 5 décembre 2014. Cahier des charges techniques. Réalisation et conception des stands pilotés par Advancity au salon Pollutec Lyon 2 au 5 décembre 2014 Cahier des charges techniques Consultation CONTACTS Jean-Noël GUERRE Responsable salon Pollutec 01

Plus en détail

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise»

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» 1 Contexte - Objectif 1.1 Le développement des pratiques collaboratives dans les entreprises, un levier de compétitivité, Les outils web d

Plus en détail

Renforcer la fonction achats en établissement de santé

Renforcer la fonction achats en établissement de santé Nouvelle version Renforcer la fonction achats en établissement de santé Kit de déploiement V2 Préambule au kit établissement V2 La présente version du kit de déploiement intègre les retours d expérience

Plus en détail

Document confidentiel Propriété exclusive d ARTE France

Document confidentiel Propriété exclusive d ARTE France Prestation d accueil physique et téléphonique Avis de marché n 2010-122790 Acte d engagement Lot 2 Prestation accueil physique et téléphonique ARTE France Développement SOMMAIRE 1. IDENTIFIANTS... 3 2.

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION EN TURQUIE

MISSION DE PROSPECTION EN TURQUIE PROSPECTION MISSION DE PROSPECTION EN TURQUIE BIENS D EQUIPEMENT & SERVICES A L INDUSTRIE Istanbul, du 3 au 8 juin 2013 Une mission en 2 temps : ❶ Rendez-vous individuels avec des prospects ciblés ❷ Forum

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Objectifs Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012

ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012 ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012 Pourquoi, s intéresser au sujet des véhicules? 1. Un poste de dépenses annuelles de 700 M 2. Des véhicules trop nombreux, mal entretenus, vieillissants,

Plus en détail

MARCHE RELATIF A LA CONCEPTION D UN STAND SUR LE SALON PROFESSIONNEL BIOFACH 2016

MARCHE RELATIF A LA CONCEPTION D UN STAND SUR LE SALON PROFESSIONNEL BIOFACH 2016 ARBIO Aquitaine INTERBIO Midi- Pyrénées Cité Mondiale, 2 Av Daniel Brisebois 6 Parvis des Chartrons BP 82256 Auzeville 33075 BORDEAUX 31322 CASTANET- TOLOSAN ARBIO Aquitaine INTERBIO Midi- Pyrénées MARCHE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE AGRO-ALIMENTAIRE PRODUITS DE LA MER, NUTRITION, GOURMET, BRASSEURS, VINS & SPIRITUEUX

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE AGRO-ALIMENTAIRE PRODUITS DE LA MER, NUTRITION, GOURMET, BRASSEURS, VINS & SPIRITUEUX MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE AGRO-ALIMENTAIRE Du 23 au 28 septembre 2012 OBJECTIFS DE LA MISSION Prospecter de nouveaux marchés Connaître les circuits de distribution Rencontrer des partenaires locaux

Plus en détail

Synthèse des Prestations d'appui à la performance. Allons vers l EXCELLENCE!

Synthèse des Prestations d'appui à la performance. Allons vers l EXCELLENCE! Synthèse des Prestations d'appui à la performance Allons vers l EXCELLENCE! PRECELLENCE : Formaliser la vision du chef d entreprise et faire le point sur ses projets et besoins d accompagnement. AUVERGNE

Plus en détail

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi 2008/2009 IUP Management et Gestion des Entreprises Licence Management des relations commerciales Lieux de formation : Brioude et Clermont-Ferrand Cette licence a pour finalité, d une part, de former des

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

Guide de l année-recherche

Guide de l année-recherche Guide de l année-recherche Destiné aux Internes de Médecine Générale Mars 2011 Mis à jour Octobre 2013 Co signé en octobre 2013 par : Page 2 sur 20 SOMMAIRE I. Introduction 5 II. Définition de l année-recherche

Plus en détail

IT-SA 2010 Mission Découverte

IT-SA 2010 Mission Découverte IT-SA 2010 Mission Découverte Nuremberg - Allemagne Jeudi 21 octobre 2010 Soyez présent sur la première plateforme européenne de rencontre autour de la sécurité informatique Un événement spécialisé d envergure

Plus en détail

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets Marché public de prestation de service, passé selon une procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Pouvoir adjudicateur SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE 30 juin 2015 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux La coopération

Plus en détail