L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?"

Transcription

1 L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? Le 28 mars 2014 Patrick Schaub Analyste - énergétique

2 Titre Sommaire Développement du marché photovoltaïque Des pionniers à aujourd hui à Genève Comparaison internationale L évolution des prix Les Incitations Les filières photovoltaïque à Genève Intégration de la rétribution swissgrid Modification de la LEne suite à la motion fédérale Perspectives Nouveaux objectifs suite à la stratégie énergétique

3 Le développement du marché photovoltaïque SIG Solar 29 - Carport Sous-moulin: 595 kwc

4 Développement à Genève Puissance installée kwc 60'000 55'000 50'000 45'000 40'000 35'000 30'000 25'000 20'000 15'000 10'000 5'000 0 Développement de la capacité photovoltaique Installations SIG installations PI swissgrid instal SIG Swissgrid instal PI état MW, 57 Wc/hab 22 GWh, 0,75% conso Pionniers et installations pilote < an 2000 bourse solaire gamme vitale dès 2002 Swissgrid dès 2008 Subvention + tarif Test de la clientèle développement d un marché genevois développement au niveau Suisse et soutien au niveau genevois 4

5 Comparaison européenne Evolution de la capacité en Europe Puissances photovoltaïques en Europe Puissance installée [MWc] Capacité installée par habitant Europe : 138 Wc / hab Suisse : 60 Wc / hab Genève : 57 Wc / hab 300 Wc/hab Allemagne Italie Espagne France Belgique rep Tchèque Royaume Uni Grèce autres Développement plus rapide en Europe qu en Suisse! Source : EurObserv ER, baromètre du photovoltaïque

6 Composition du parc photovoltaïque genevois état MW, 57 Wc/hab 22 GWh, 0,75% conso Répartition des installations selon le nombre Répartition des installations selon la puissance 65% 16% 18% <10 kwc 10<P<20 kwc >20 kwc 81% 10% 9% <10 kwc 10<P<20 kwc >20 kwc 6

7 Installations SIG Solar Les grands projets SIG permettent de catalyser le développement SIG Solar 1 : 7.5 kw SIG Solar 2 : 84 kw SIG Solar 3 : 1000 kw SIG Solar 8 site du Lignon: 1500 kw SIG Solar 21 Palexpo : 4.17 MWc 7

8 Prix

9 Tarif d achat en Allemagne 9

10 Evolution des tarifs d achat swissgrid Tarif RPC "Ajoutée" (OEne) - Evolution - 10 kw 30 kw 100 kw 1000 kw >1000 kw 50 cts/kwh jusqu'au

11 Les incitations

12 Les filières photovoltaïques à Genève la filière fédérale : L énergie photovoltaïque produite par les installations est achetée par Swissgrid (RPC). Financement par le supplément fédéral (0.6ct/kWh avec un maximum théorique de 1.5 ct/kwh) la filière d achat d énergie aux producteurs indépendants (PI) Art. 7 LEne : obligation du GRD d une rétribution selon le prix du marché de l électricité Art. 1a LSIG : tarifs d achat de SIG pour les PI alignés sur les coûts des installations les plus efficientes. Conditions d obtention : déclaration préalable de leur installation à Swissgrid. L énergie solaire produite est valorisée par SIG Vitale Vert la filière volontaire de SIG (NER) : SIG développe ses installations photovoltaïques soit sur ses propres sites soit sur les sites des clients via Contrat Soleil. 12

13 Le mécanisme achat et vente de l énergie solaire Prix de reprise OEne pas de commerce de la plusvalue écologique financement par le supplément fédéral : 0,6 ct/kwh Liste d attente car les quotas sont atteints libération des quotas Prix de reprise SIG énergie certifiée pas de quota limitant prix de Swissgrid jusqu à 20 kwc Prix SIG si P > 20kWc Vente d énergie (gamme Vitale) Transferts à swissgrid En 2013 : 60 instal. totalisant 1,2 GWh En 2014 : 60 instal. totalisant 3,5 GWh Vitale Vert Vitale Soleil Contrat Soleil

14 Electricité Vitale de Vitale Bleu à Vitale Vert Lancée en 2002, la gamme Electricité Vitale permet le choix d une électricité 100% renouvelable, certifiée et accessible à tous. 89% de l électricité fournie à Genève provient de sources renouvelables Install Install, Install Install L énergie renouvelable 100% hydraulique 20% SIG Vitale Vert 80% SIG Vitale Bleu 40% SIG Vitale Vert 60% SIG Vitale Bleu L éco-courant : hydraulique écologique*, solaire et biomasse Référence + 1 ct./kwh + 2 ct./kwh + 5 ct./kwh Pour allier économie et environnement. Pour faire un premier pas vers l énergie solaire. Pour faire un pas de plus vers l énergie solaire. Pour développer les nouvelles énergies renouvelables, en particulier le solaire. Par ce choix, les clients: -contribuent au développement du solaire sur le Canton -alimentent deux fonds d actions environnementales: les fonds SIG NER et le fonds Eco-électricité - contribuent aussi au développement de l hydraulique écologique *hydraulique écologique: Provient de plus petites installations «au fil de l eau» qui ont un rendement égal voire supérieur. Elles ont des besoins en infrastructure moins importants que les centrales hydrauliques à accumulation et à pompage turbinage. 14

15 Résultat des ventes MWh Filière de vente d'énergie solaire SIG Vitale Soleil SIG Contrat Soleil SIG Vitale Vert Swissgrid Constante progression des ventes Transfert en 2011 d une quantité Vitale vert à une offre Vitale Soleil Baisse des coûts du solaire photovoltaïque Enrichissement du produit Vitale vert par une augmentation de la part solaire part d'hydraulique part de solaire MWh

16 Grâce à votre implication Le photovoltaïque sur Genève c est aujourd hui: Centrales photovoltaïques sur le canton X 33 Augmentation de la capacité de production en 10 ans 140 Nouvelles installations solaires en moyenne par an 16

17 Modification de la LEne suite à la motion fédérale

18 Les modifications de la LEne au (1/2) L'entrée en vigueur des modifications de la LEne (Loi sur l'énergie) au 1er janvier 2014 suite à l'initiative parlementaire Oene au 1 er avril 2014 But : réduire le nombre de projets sur la liste d attente Swissgrid > projets en liste d attente en mars 2014 dont libération d un quota de 4400 installations Faire bénéficier un nombre d installations plus important du fonds alloués aux énergies renouvelables à travers la RPC Moyens : Petites installations <=10 kw percevront une contribution unique à l investissement (RU), et ne pourront plus prétendre à la RPC. Choix entre RU et RPC entre pour les installations >10 et <= 30kW (droit d option) Révision de la durée 20 ans de rémunération des nouvelles installations (au lieu de 25 ans jusqu en 2013) Maintien de la RPC pour les installations d une puissance supérieure à 30 kwc 18

19 Les modifications de la LEne au (2/2) La mise en place d une Rétribution Unique (RU) Montant correspondant à env. 30% des coûts de référence (OEne ) Pour en bénéficier, le producteur adresse sa demande à Swissgrid Ces installations sortent du système RPC fédéral (liste d attente) La possibilité d Autoconsommation Possibilité offerte à tous les producteurs indépendants 19

20 Qui bénéficie de la RPC? Source : rétributions uniques pour les petites installations photovoltaïques version 2.0 du 7 mars 2014, OFEN 20

21 Calcul de la rétribution unique (RU) Si vous avez par exemple mis en service en janvier 2013 une installation ajoutée de 8.0 kwc, votre rétribution sera la suivante: 1500 CHF CHF/kWc x 8.0 kwc = 9500 CHF 21

22 Application des changements aux tarifs d achat SIG

23 Producteurs au bénéfice de la RPC Le principe d achat 10 < P <= 20 kw Tarifs SIG identiques aux tarifs Swissgrid, sur 20 ans Energie Solaire Tarif SIG fixe P >20 kw 17.2 ct/kwh (2014) Tarif d achat SIG révisable chaque année : 19.8 ct/kwh (2014) Dès que possible, les producteurs indépendants sont progressivement basculés vers le mécanisme RPC de Swissgrid 24

24 Producteurs au bénéfice de la RU Le principe d achat Le producteur peut bénéficier d'une rétribution unique de la part de Swissgrid en faisant la demande auprès de celui-ci. L installation n est pas dans la liste d attente swissgrid, SIG propose d acheter la garantie d origine à une valeur tenant compte de la RU en plus de l énergie électrique injectée dans le réseau Ce tarif se décompose : Prix complet GO Garantie d origine Energie à prix de marché Plus-value écologique Prix de l énergie électrique Intérêt d une décomposition : Connaître la valeur de la GO chaque année producteur peut vendre ses GO à d autres acteurs du marché en cas d intérêt 25

25 Projection jusqu en 2035

26 Objectifs de production photovoltaïque Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral Potentiel estimé à 11.1 TWh pour le photovoltaïque Ramené à Genève (5.9%) : 660 GWh Conception générale de l énergie de Genève (mai 2013) 45 GWh (50 MWc) à l horizon W/hab 1,7 % de la consommation totale 380 GWh (400 MWc) à l horizon W/hab avec un progression de pers. : pers. 12% de la consommation totale tenant compte d une progression de 0,5 % / an Croissance du photovoltaïque nécessaire est de 12.2% par an Potentiel genevois admis (source : mémoire de M. Loïc Quiquerez, Université de Genève, 2012) 500 MWc et 446 GWh en tenant compte des capteurs thermiques Potentiel peut être augmenté par l utilisation des façades et autres infrastructures Une augmentation de rendement des panneaux 27

27 Déclinaison de l objectif cantonal Puissance en GWh Objectif réaliste jusqu en 2020 Dès 2020, le suivi du plan dépendra des conditions de marché, des coûts des installations, des conditions de reprise de swissgrid (évolution RPC) Moyens Avec la baisse des coûts du photovoltaïque Construire plus grand Construire sur tout nouveau bâtiment en complément avec le solaire thermique Évolution des produits de vente de la gamme Vitale Augmentation des acteurs du domaine du solaire Auto-consommation qui diminue la production à financer ou à revendre 28

28 Conclusion L énergie photovoltaïque sort progressivement d un marché de niche La baisse continue du coût de revient de cette énergie créera à terme un marché de cette énergie sans incitation financière Notre développement reste encore faible en comparaison européenne mais est financièrement plus supportable avec une meilleure intégration au bâti L intégration systématique d installations solaires en toiture et en façade sur les nouvelles construction contribuera à atteindre les objectifs ambitieux de la conception générale de l énergie Mais, nous sommes encore au début du chemin 29

29 SIG Solar 21 - Palexpo 4,2 MW Merci pour votre attention

30

31 Evolution théorique GO marché et GO calculé Hypothèses : Développement d un marché GO à venir «t limite» arrive avant l ouverture totale du marché de l électricité Augmentation du nombre d installations transférées à la RPC. Période transitoire Principes : GO calculée doit baisser chaque année La perte de gain des producteurs (zone rouge) devrait être compensée en fin de durée de vie de l installation. À «t limite», GO marché prend le relai sur GO calculé Le producteur pourra vendre ses GO sur le marché ou mandate SIG (nouvelle prestation) 32

32 Des exemples d installations photovoltaïques Les installations des producteurs indépendants Silo des Ports Francs Praille : 100 kwc Cercle des agriculteurs : 22 kwc version éditée le

33 Des exemples d installations photovoltaïques Les installations des producteurs indépendants Vue aérienne du site du Bois-des-Frères Centre sportif Bois-des-Frères : 100 kwc Salle de gymnastique : 30 kwc version éditée le

34 Des exemples d installations photovoltaïques Les installations des producteurs indépendants École de Balexert : 42 kwc École des Avanchets Jura : 48 kwc version éditée le

Le potentiel Photovoltaïque

Le potentiel Photovoltaïque Le potentiel Photovoltaïque André Mermoud Université de Genève andre.mermoud@unige.ch SCANE - 29 mai 21 Sommaire Le potentiel solaire Chiffres-clé Contribution à la production de réseau Les installations

Plus en détail

PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS COMMUNAUTÉS

PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS COMMUNAUTÉS PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS COMMUNAUTÉS Cédric Chanez Resp. produits acheminement et raccordements cedric.chanez@groupe-e.ch LEXIQUE DE BASE PRINCIPES GÉNÉRAUX Le producteur Choisit s il consomme tout

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

Electricité solaire et autoconsommation. Le retour d expérience allemand

Electricité solaire et autoconsommation. Le retour d expérience allemand Electricité solaire et autoconsommation Le retour d expérience allemand Autoconsommation Evolution du cadre réglementaire au cours des dernières années Janvier 2009 : introduction d un tarif d achat à

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS Atelier 3 Bertrand JEAN-MAIRET Ingénieur ETS Projet photovoltaïque Préambule Union Sportive Les Ponts-de-Martel propriétaire de la patinoire du Bugnon exploite les installations depuis 1988-89 100% en

Plus en détail

Séance d information. 26 novembre 2014

Séance d information. 26 novembre 2014 Séance d information 26 novembre 2014 2 Ordre du jour 1. Introduction M. Michel Balestra 5 2. L ouverture du marché de l énergie électrique Laurent Cherbut et et les démarches proposées par SIG Jean-Claude

Plus en détail

Sunergic SA, tous droits réservés

Sunergic SA, tous droits réservés Sommaire 1. L él électricité: - Quelques rappels - Le marché de l él électricité en Suisse, comparatifs, - Acteurs du marché 2. Le Photovoltaïque : - Principes de base - Données climatologiques: irradiation,

Plus en détail

THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY

THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY SOLUTION INTELLIGENTE POUR STOCKAGE DE L ENERGIE SOLAIRE Engagement total en faveur de l autonomie énergétique L AUTO- CONSOMMATION EST RENTABLE. En France, les

Plus en détail

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Concrétiser Cette brochure est destinée aux porteurs de projets de petites

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

Cap sur la croissance!

Cap sur la croissance! Cap sur la croissance! EDORA Qui sommes-nous? Fédération de producteurs ER Plus de 85 Membres: Toutes les filières ER (éolien, biomasse, hydro, solaire) De la (très) grande et la (toute) petite entreprises

Plus en détail

ProKilowatt Le Programme pour la réduction de la consommation d électricité et perspectives pour les entreprises électriques

ProKilowatt Le Programme pour la réduction de la consommation d électricité et perspectives pour les entreprises électriques ProKilowatt Le Programme pour la réduction de la consommation d électricité et perspectives pour les entreprises électriques Office fédéral de l énergie, Ivan König Cuepe day 2014 Genève, 19. September

Plus en détail

Construire pour le futur journées d information Schweizer 4 et 5 février 2009 Architecture et Photovoltaïque: - solution d intégration

Construire pour le futur journées d information Schweizer 4 et 5 février 2009 Architecture et Photovoltaïque: - solution d intégration Construire pour le futur journées d information Schweizer 4 et 5 février 2009 Architecture et Photovoltaïque: - solution d intégration Pascal Affolter, www.solstis.ch POTENTIEL en Suisse Energies renouvelables

Plus en détail

Agriculture et Energies Renouvelables

Agriculture et Energies Renouvelables Agriculture et Energies Renouvelables 1 Cours ADAPR 24 février 2011 Sylvain Boéchat, AGRIDEA Contenu: Politique énergétique: contexte et outils Production d Energies Renouvelables o L énergie solaire:

Plus en détail

La nouvelle grande révolution. pure energy

La nouvelle grande révolution. pure energy La nouvelle grande révolution pure energy Scénario mondiale 1998 Protocole de Kyoto Obligation pour 184 Nations les pays Objectif Réduire les émissions de gaz participants: à effet de serre dans le monde.

Plus en détail

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont Delémont, capitale solaire Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont SOMMAIRE Produire son énergie solaire 1) Introduction Pierre Brulhart, Conseiller communal 2) Les projets Michel

Plus en détail

KRANNICH SOLUTION ENERGIE PME - PMI. reduction de vos couts avec l'autoconsommation

KRANNICH SOLUTION ENERGIE PME - PMI. reduction de vos couts avec l'autoconsommation Tout pour la revolution. KRANNICH SOLUTION ENERGIE PME - PMI reduction de vos couts avec l'autoconsommation L ALTERNATIVE ELECTRIQUE INTELLIGENTE POUR LES PME - PMI GRACE AUX AVANTAGES DE L AUTOCONSOMMATION.

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B

Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B Date de dépôt: 19 janvier 2000 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et M. Chaïm Nissim, Fabienne Bugnon et Sylvia Leuenberger

Plus en détail

Faciliter le développement de l énergie solaire

Faciliter le développement de l énergie solaire Faciliter le développement de l énergie solaire Conférence de presse du jeudi 20 février 2014 Pascal Broulis, chef du DFIRE en charge des constructions et du patrimoine Jacqueline de Quattro, cheffe du

Plus en détail

Commune de Cortaillod

Commune de Cortaillod Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

Situation et développement de la mini-hydraulique en Suisse

Situation et développement de la mini-hydraulique en Suisse Situation et développement de la mini-hydraulique en Suisse Dr. Cécile Münch-Alligné Professeure en énergie hydraulique HES SO Valais La mini-hydraulique Introduction Situation et potentiel de la mini-hydraulique

Plus en détail

Modèles d entreprise pour l autoconsommation du PV dans l industrie en Allemagne

Modèles d entreprise pour l autoconsommation du PV dans l industrie en Allemagne Bereich für Bild Modèles d entreprise pour l autoconsommation du PV dans l industrie en Allemagne www.export-erneuerbare.de/arial 15/18 Modèles d entreprise pour l autoconsommation du PV dans l industrie

Plus en détail

Guide du marquage de l électricité

Guide du marquage de l électricité Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Economie Guide du marquage de l électricité Aide à l exécution,

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

Une solution durable pour le stockage de l électricité

Une solution durable pour le stockage de l électricité Une solution durable pour le stockage de l électricité Un projet soutenu dans le cadre du programme «100 millions pour les énergies renouvelables et l efficacité énergétique» Philippe Gillet, EPFL, vice-président

Plus en détail

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010 Themen in dieser Ausgabe: Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Überschrift Nebenartikel FONDATION

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique du 31 décembre 2012 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur (Ordonnance sur l approvisionnement

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Architecture et énergies renouvelables

Architecture et énergies renouvelables Architecture et énergies renouvelables - Conférence DERBI - 6 juin 2008 Un contexte régional marqué par une forte croissance du solaire Solaire photovoltaïque: une croissance de 165 % de le filière entre

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité?

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? G21 - Swisstainability Forum Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? 5 juin 2014 Cédric Jeanneret Qui sommes-nous? Entreprise publique multifluide 1700 collaborateurs 1GCHF ch.affaire

Plus en détail

sur le toit du bâtiment du chemin des Rochettes 10 (Hangar du feu).

sur le toit du bâtiment du chemin des Rochettes 10 (Hangar du feu). Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

Beci - Conférence Energie

Beci - Conférence Energie Beci - Conférence Energie Les Certificats Verts en Région de Bruxelles Capitale (RBC) 23/06/2010 Régis Lambert 1 Sommaire Principe des Certificats Verts Calcul du nombre de Certificats Verts Les Certificats

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables Systèmes de production d électricité à partir de SER Motivations au développement de l E-SER Mécanismes de soutien Marché des certificats

Plus en détail

Ne pas définir d objectifs fixes dans le texte de loi

Ne pas définir d objectifs fixes dans le texte de loi Ne pas définir d objectifs fixes dans le texte de loi L AES recommande de soutenir la proposition de modification de la majorité de la commission. Art. 2 Valeurs indicatives pour le développement de l

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2010

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2010 Département fédéral de l Environnement, des Transports, de l Energie et de la Communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Juillet 211 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 Extrait

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Quand solaire thermique et photovoltaïque s'unissent... le PV-T. Grand Prix de l Innovation

Quand solaire thermique et photovoltaïque s'unissent... le PV-T. Grand Prix de l Innovation Quand solaire thermique et photovoltaïque s'unissent... le PV-T. Grand Prix de l Innovation Solaire 2G S.A.S. - 28 mai 2013 - Présentation CleanTuesday Paris «Energie Solaire» Vision Technologie Applications

Plus en détail

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404 2014 Alpiq en bref Alpiq est un fournisseur d électricité et prestataire de services énergétiques leader en Suisse, à orientation européenne. L entreprise est active dans la production d électricité ainsi

Plus en détail

SIGNATURE. Rapport de développement durable 2013 LES ÉNERGIES LE PARKING DE SOUS-MOULIN PASSE AU SOLAIRE L EAU UNE CONDUITE NEUVE SOUS LE LAC

SIGNATURE. Rapport de développement durable 2013 LES ÉNERGIES LE PARKING DE SOUS-MOULIN PASSE AU SOLAIRE L EAU UNE CONDUITE NEUVE SOUS LE LAC SIGNATURE Rapport de développement durable 2013 LES ÉNERGIES LE PARKING DE SOUS-MOULIN PASSE AU SOLAIRE P. 18 L EAU UNE CONDUITE NEUVE SOUS LE LAC P. 24 L ENVIRONNEMENT DU BIOGAZ GENEVOIS PRODUIT À LA

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Evolution européenne et incidences sur la Suisse Pascal Previdoli, directeur suppléant de l Office fédéral de l énergie

Stratégie énergétique 2050: Evolution européenne et incidences sur la Suisse Pascal Previdoli, directeur suppléant de l Office fédéral de l énergie Stratégie énergétique 2050: Evolution européenne et incidences sur la Suisse, directeur suppléant de l Office fédéral de l énergie Stratégie énergétique 2050: les grandes lignes Sécurité de l approvisionnement

Plus en détail

Investir dans un avenir ensoleillé. Cleantech

Investir dans un avenir ensoleillé. Cleantech Investir dans un avenir ensoleillé Cleantech SOMMAIRE COMPÉTENCES Exploiter le soleil 8 De l énergie à l infini 9 Le rendement au service de l environnement 11 Dispositions légales 13 Développement 15

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Roman Buss, Renewables Academy (RENAC) AG Voyage d affaires de la CCI allemande Energies renouvelables pour la consommation propre dans

Plus en détail

DERBI Perpignan 2007-06-01. Photovoltaïque intégré

DERBI Perpignan 2007-06-01. Photovoltaïque intégré DERBI Perpignan 2007-06-01 Photovoltaïque intégré Sommaire 2. TENESOL Un acteur français du PV 3. Le photovoltaïque en France 4. Photovoltaïque intégré au bâti produits et innovations 5. Conclusion 2 1

Plus en détail

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR Jacques Mauron Directeur Distribution Energie Sommaire Grands axes politiques initiateurs La production décentralisée, une actualité Raccordement des producteurs

Plus en détail

Evolution des prix de l électricité en Suisse

Evolution des prix de l électricité en Suisse Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Economie juin 2011 Evolution des prix de l électricité en Suisse

Plus en détail

Energie éolienne. 1. Synthèse. 2. Situation actuelle en Suisse et dans le monde

Energie éolienne. 1. Synthèse. 2. Situation actuelle en Suisse et dans le monde Energie éolienne Document connaissances de base, état: septembre 2013 1. Synthèse Si l énergie éolienne dispose en Europe d un fort potentiel de mise en œuvre, en Suisse, les possibilités d approvisionnement

Plus en détail

Energie solaire évidemment Photovoltaïque: technique et infrastructure

Energie solaire évidemment Photovoltaïque: technique et infrastructure Energie solaire évidemment Photovoltaïque: technique et infrastructure Conseils et consignes > Seuls des spécialistes sont autorisés à réaliser des travaux sur les installations électriques. > Les installations

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Plan de mesures Energie solaire Valais

Plan de mesures Energie solaire Valais Plan de mesures Energie solaire Valais Sur mandat de l Etat du Valais, Département de l économie, de l énergie et du territoire, Service de l énergie et des forces hydrauliques Rapport final, juin 2010

Plus en détail

chemins, Quo Vadis? innover ou délocaliser?

chemins, Quo Vadis? innover ou délocaliser? La L industrie place industrielle MEM suisse MEM à la en croisée Suisse des chemins, Quo Vadis? innover ou délocaliser? Manifestation Salon EPMT, Palexpo XY, 21 juin Genève, 2013, Lausanne 4 juin 2015

Plus en détail

LA RÉTRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC)

LA RÉTRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) LA RÉTRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) Oui, la transition énergétique peut être financée. Avec les bonnes conditions-cadres pour un approvisionnement de la Suisse en énergie renouvelable.

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

État des Énergies. édition 2014 14 e bilan EurObserv ER

État des Énergies. édition 2014 14 e bilan EurObserv ER État des Énergies renouvelables en Europe édition 2014 14 e bilan EurObserv ER Baromètre réalisé par Observ ER dans le cadre du projet EurObserv ER 2013-2016 regroupant Observ ER (FR), Renac (DE), Institute

Plus en détail

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse BKW Energie SA Alain Schenk Chef Asset Management Réseaux Sion, 6 septembre 2013 Sommaire 1. Groupe et réseau BKW 2. Signification

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG)

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) CHARTE D ENGAGEMENT Conclue le: date Entre: SIG Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) et: Logo de votre entreprise Nom du client Entreprise Rue NPA/Localité

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

Stockage ou pas stockage?

Stockage ou pas stockage? Stockage ou pas stockage? Table des matières 1- Stockage chimique?...1 2- Stockage thermique?...3 3- Stockage thermique et chimique!...4 4- Conclusion...5 La question du surplus dans les installations

Plus en détail

LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES

LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES DEVENEZ LE FOURNISSEUR DE COURANT écologique DE VOTRE BIEN IMMOBILIER. VOUS APPRENDREZ ICI

Plus en détail

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis Fiche de recommandations et préservation des sites bâtis mars 2013 Introduction Notre société, très attachée à la valeur de son patrimoine naturel et culturel, se trouve confrontée à la problématique de

Plus en détail

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase OrganisaBon : Amis de Mase Quel chauffage pour ma maison? Mase, 19.01.2012 UNE HISTOIRE ORDINAIRE Il était une fois en 1970 ConstrucBon d une villa

Plus en détail

L électricité solaire, une énergie inépuisable

L électricité solaire, une énergie inépuisable L électricité solaire, une énergie inépuisable Inépuisable et écologique Une fois en place, une installation de production d électricité solaire garantit avec un minimum d entretien une production d électricité

Plus en détail

Formation des prix de l électricité

Formation des prix de l électricité Formation des prix de l électricité Document connaissances de base, état: mai 2014 1. Synthèse Les prix de l électricité se forment sur le marché libre, en fonction de l offre et de la demande. Ils dépendent

Plus en détail

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE Bénin 40 e Anniversaire de la BOAD La croissance verte : Quels défis pour les pays de l UEMOA. Mali Burkina Faso Opportunités, domaines et moyens de développement

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général

Rapport du Conseil communal au Conseil général République et Canton de Neuchâtel COMMUNE DE L A T E NE Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit de 1.086 million de francs pour l assainissement de l installation

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

Réformer la RPC. points de vue 3. avenir. Comment mieux intégrer les énergies renouvelables dans le marché de l électricité

Réformer la RPC. points de vue 3. avenir. Comment mieux intégrer les énergies renouvelables dans le marché de l électricité avenir points de vue 3 Réformer la RPC Comment mieux intégrer les énergies renouvelables dans le marché de l électricité Urs Meister «avenir points de vue» présente des analyses, positions et suggestions

Plus en détail

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque N 33-08 Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque Paris, le 28 août, 2008 Saft, Conergy et Tenesol annoncent le lancement

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB - Marconi

Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB - Marconi Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB Marconi Résumé de la note explicative «CO 2 neutralité» Version du 16 avril 2009 STIB Société des Transport Intercommunaux de Bruxelles Direction générale

Plus en détail

L électricité solaire, une énergie inépuisable

L électricité solaire, une énergie inépuisable L électricité solaire, une énergie inépuisable Inépuisable et écologique Une fois en place, une installation de production d électricité solaire garantit avec un minimum d entretien une production d électricité

Plus en détail

L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR?

L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR? L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR? Gregory Neubourg Chargé de Mission Avec le soutien de 2 Plan de la présentation 1. Le solaire thermique 1. Principe de fonctionnement 2. Etapes

Plus en détail

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours de création) Qui sommes nous? Jean Pierre Palier Président

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

Notion d électricité

Notion d électricité Notion d électricité Tension: volts U en v; kv (équivalent pression) ex: alimentation de transformateur en 20000v =20kv Tension de référence distribuée 230v/ 400V (+6%-10%) ex en monophasé 207v mini à

Plus en détail

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne CENTRE DE COMPÉTENCE SUISSE EN GÉOTHERMIE PROFONDE POUR LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ ET DE CHALEUR Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne Dr. Peter Meier, directeur Olivier Zingg, chef de projet

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Télésuivi et Analyse des performances énergétiques des installations photovoltaïques - TECSOL PV ANALYTICS. www.tecsol-analytics.

Télésuivi et Analyse des performances énergétiques des installations photovoltaïques - TECSOL PV ANALYTICS. www.tecsol-analytics. Télésuivi et Analyse des performances énergétiques des installations photovoltaïques - TECSOL PV ANALYTICS www.tecsol-analytics.com michel.marcenac@tecsol.fr DEC 2011 L expérience TECSOL Bureau d étude

Plus en détail