SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale"

Transcription

1 STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION PROTECTION SOLAIRE GESTION SALLES DE REUNION + CONSEIL SUIVI INSTALLATIONS SUIVI ALARMES POMPE A CHALEUR + RESEAU PRIMAIRE CTA CONFORT RECUPERATION EAU DE PLUIE PROTECTION SOLAIRE TOITURE SERRE PROTECTION SOLAIRE FACADE SUD QUALITE D AIR SALLES REUNION + CONSEIL CONSOMMATION ELECTRIQUE ALARMES ET DEFAUTS CIRCUIT DALLE ACTIVE VMC DF SANITAIRES PRODUCTION ECS PROTECTION SOLAIRE FACADE SUD PROTECTION SOLAIRE FACADE OUEST + NORD CONSOMMATION ENERGIE CIRCUIT BATTERIES EC + RADIATEURS VENTILATION LOCAL TECHNIQUE VENTILATION NATURELLE SERRE PROTECTION SOLAIRE FACADE EST CONSOMMATION EAU CLIMATISATION LOCAL SERVEUR SUIVI PERFORMANCE TECHNIQUE Station de mesures Supervision / affichage Postes gérés par GTC Fonctions gérées par poste Architecture Générale

2 STATION METEO Toiture Local Technique Température extérieure ( C) Taux Hygrométrie Extérieur (%) Détecteur de pluie (oui/non) Anémomètre (m/sec) Rayonnement solaire façade NORD (W/m²) Rayonnement solaire façade OUEST (W/m²) Rayonnement solaire façade EST (W/m²) Rayonnement solaire façade SUD (W/m²) Station météorologique

3 Température extérieure ( C) MARCHE / ARRET Mode ETE/HIVER POMPE A CHALEUR RESEAU PRIMAIRE Température départ PAC ( C) Température retour PAC ( C) Planning fonctionnement autorisé Température Ballon ( C) Consigne Température Production ( C) Etat PAC (marche/arrêt) Paramètre pompe primaire (débit / pression) Etat pompe primaire (marche/arrêt) Accès Technique Paramètres réglages PAC Défaut Pressostat Manque d eau Etat vanne 2 voies d isolement réseau Radiateur (ouverte HIVER/fermée ETE) Défaut fonctionnement PAC Défaut pompe primaire Consommation électrique PAC (kwh) Consommation énergie (kwh chaud kwh froid) Pompe à Chaleur - Réseau Primaire

4 Températures ambiantes sondes réparties ( C) Température extérieure ( C) MARCHE / ARRET Planning fonctionnement autorisé CIRCUIT DALLE ACTIVE Température départ ( C) Température retour ( C) Loi d eau consignes ETE / HIVER Etat vanne 3 voies (%) Paramètre pompe (débit / pression) Etat pompe (marche/arrêt) Intervention manuelle sur vannes réseau pour fonctionnement en mode ETE Etat vanne 2 voies DA EST (ouverte/fermée) Etat vanne 2 voies DA OUEST (ouverte/fermée) Défaut Aquastat Température limite Défaut pompe Consommation énergie (kwh chaud kwh froid) Circuit Dalle Active

5 Température extérieure ( C) MARCHE / ARRET Planning fonctionnement autorisé CIRCUIT RADIATEURS BATTERIES TERMINALES Température départ ( C) Température retour ( C) Loi d eau consignes ETE / HIVER Etat vanne 3 voies (%) Paramètre pompe (débit / pression) Etat pompe (marche/arrêt) Défaut pompe Consommation énergie RADIATEURS / BATTERIES (kwh chaud kwh froid) Consommation énergie RADIATEURS (kwh chaud) Circuit Radiateurs / Batteries

6 Température extérieure ( C) MARCHE / ARRET Mode ETE/HIVER CTA CONFORT Température soufflage ( C) Température air neuf ( C) Planning fonctionnement autorisé Température air repris ( C) Débit soufflage / reprise (m3/h) Consigne Température Soufflage ( C) Etat ventilateur reprise/soufflage (marche/arrêt) Etat roue récupératrice (marche/arrêt) Accès Technique Paramètres réglages CTA Etat vanne 2 voies batterie à eau (%) Défaut Pressostat Encrassement Filtre Défaut fonctionnement Consommation électrique CTA (kwh) Rendement thermique récupérateur (%) CTA de Confort

7 MARCHE / ARRET Planning fonctionnement autorisé VMC DF SANITAIRES Défaut Pressostat Encrassement Filtre Défaut fonctionnement Consommation électrique VMC (kwh) VMC DF sanitaires

8 Détection fluide frigorigène VENTILATION LOCAL TECHNIQUE Etat détection fluide frigorigène (oui/non) Etat ventilateur (marche/arrêt) Commande manuelle MARCHE / AUTO (extérieur local technique) Défaut fonctionnement Ventilation Local Technique

9 CLIMATISATION LOCAL SERVEUR Défaut fonctionnement Consommation électrique Split System (kwh) Climatisation Local Serveur Date : 03/04/2014 Indice : A

10 MARCHE / ARRET Planning fonctionnement autorisé PRODUCTION ECS CUMULUS Consommation électrique ECS (kwh) Production ECS

11 Niveau de la cuve (sondes) Mode EAU PLUIE / EAU RESEAU Arrosage automatique MARCHE / ARRET RECUPERATION EAU DE PLUIE Etat surpresseur (marche/arrêt) Etat Electrovanne EAU RESEAU (Ouverte/fermée) Planning fonctionnement arrosage autorisé Etat Electrovanne ARROSAGE (Ouverte/fermée) Défaut fuite sur réseau «Switch off» déclenché Défaut fonctionnement surpresseur Défaut Cuve niveau bas Défaut Entretien Filtre Cuve Consommation Eau de pluie (m3) Consommation Eau de réseau (m3) Consommation Eau Potable Général (m3) Récupération Eau de Pluie

12 Vitesse Vent (m/sec) Détection pluie (oui/non) Températures ambiantes haute et basse ( C) Taux Hygrométrie Ambiante (%) Température extérieure ( C) AUTO / MANUEL / ARRET (x2) Mode Manuel : OUVERTURE / FERMETURE (x2) VENTILATION NATURELLE SERRE Etat châssis haut (ouverts/fermés) Etat châssis bas (ouverts/fermés) Mode Auto : Planning fonctionnement autorisé Consigne Ouverture Température Ambiance ( C) Châssis Haut Consigne Ouverture Température Ambiance ( C) Châssis Bas Défaut fonctionnement Consigne Ouverture Taux Hygrométrie Ambiance (%) Châssis Haut et Bas 2 Commandes déportées à l accueil Châssis haut Verrière AUTO / MANUEL / ARRET Châssis bas Murs rideaux AUTO / MANUEL / ARRET En Mode Manuel : OUVERTURE / FERMETURE Ventilation Naturelle Serre

13 Rayonnement solaire façade SUD (W/m²) Rayonnement solaire façade EST (W/m²) Rayonnement solaire façade OUEST (W/m²) AUTO / MANUEL / ARRET Mode Manuel : OUVERTURE / FERMETURE PROTECTION SOLAIRE TOITURE VERRIERE Etat protections solaires (descendues/remontées) Consigne Seuil pour descente stores (W/m²) Consigne Seuil pour remontée store (W/m²) Défaut fonctionnement Commande déportée à l accueil AUTO / MANUEL / ARRET En Mode Manuel : DESCENTE / REMONTEE Protection Solaire Toiture Serre

14 Vitesse Vent (m/sec) Rayonnement solaire façade SUD (W/m²) AUTO / MANUEL / ARRET Mode Manuel Entretien : OUVERTURE / FERMETURE PROTECTION SOLAIRE FACADE SUD VERRIERE Etat protections solaires (descendues/remontées) Consigne Seuil pour descente stores (W/m²) Consigne Seuil pour remontée store (W/m²) Défaut fonctionnement Commande déportée à l accueil AUTO / MANUEL / ARRET En Mode Manuel : DESCENTE / REMONTEE Protection Solaire Façade Sud Serre

15 Vitesse Vent (m/sec) Rayonnement solaire façade SUD (W/m²) AUTO / MANUEL / ARRET Mode Manuel Entretien : OUVERTURE / FERMETURE PROTECTION SOLAIRE FACADE SUD BUREAUX Etat protections solaires (descendues/remontées) Consigne Seuil pour descente stores (W/m²) Consigne Seuil pour remontée store (W/m²) Mode Auto : Planning fonctionnement autorisé Défaut fonctionnement Commande déportée permettant la dérogation momentanée L automatisme reprend la main à 11h 15h 18h Protection Solaire Façade Sud Bureaux

16 Vitesse Vent (m/sec) Rayonnement solaire façade NORD (W/m²) Rayonnement solaire façade OUEST (W/m²) AUTO / MANUEL / ARRET Mode Manuel Entretien : OUVERTURE / FERMETURE PROTECTION SOLAIRE FACADES NORD OUEST BUREAUX Etat protections solaires (descendues/remontées) Consigne Seuil pour descente stores (W/m²) Consigne Seuil pour remontée store (W/m²) Mode Auto : Planning fonctionnement autorisé Défaut fonctionnement Commande déportée permettant la dérogation momentanée L automatisme reprend la main à 11h 15h 18h Protection Solaire Façades Nord et Ouest Bureaux

17 Vitesse Vent (m/sec) Rayonnement solaire façade EST (W/m²) AUTO / MANUEL / ARRET Mode Manuel Entretien : OUVERTURE / FERMETURE PROTECTION SOLAIRE FACADE EST BUREAUX Etat protections solaires (descendues/remontées) Consigne Seuil pour descente stores (W/m²) Consigne Seuil pour remontée store (W/m²) Mode Auto : Planning fonctionnement autorisé Défaut fonctionnement Commande déportée permettant la dérogation momentanée L automatisme reprend la main à 11h 15h 18h Protection Solaire Façade Est Bureaux

18 Détecteur de présence (oui/non) QUALITE D AIR SALLES DE REUNIONS CONSEIL* Etat registre motorisé (ouvert/fermé) (*) : Locaux concernés : Qualité Air Salles Réunion

19 Horloge Crépusculaire MARCHE / ARRET Planning fonctionnement autorisé ECLAIRAGE EXTERIEUR Consommation électrique Eclairage (kwh) Eclairage Extérieur

20 Comptage circuit Ascenseur Comptage circuit PAC Comptage circuit CTA Comptage circuit prises ondulées Comptage circuit VMC Comptage circuit cumulus ECS Comptage circuit éclairage Comptage circuit prises de courant Consommation Electricité poste «Ascenseur» Ascenseur Consommation Electricité poste «Eclairage» Eclairage Consommation Electricité poste «Autres usages» Prises de courant Consommation Electricité poste «Informatique» Prises Ondulées Consommation Electricité poste «Chauffage / Rafraichissement» PAC Consommation Electricité poste «ECS» ECS CONSOMMATIONS ELECTRIQUE Consommation Electricité poste «Ventilation» CTA + VMC Consommation globale Electricité (kwh) Consommation électricité JOUR / NUIT (kwh/m²) Génération automatique de rapport (mensuel / annuel) Génération automatique de rapport (mensuel / annuel) Ratio Consommation globale Electricité (kwh/m²) Ratio Consommation globale Electricité Energie Primaire (kwh EP/m²) Consommations Electriques

21 Comptage énergie PAC chaud / froid Comptage énergie circuit dalle active chaud / froid Comptage énergie circuit radiateurs / batteries chaud / froid Comptage énergie circuit radiateurs chaud CONSOMMATIONS ENERGIE Consommation globale Chaud (kwh) Ratio Consommation globale Chaud (kwh/m²) Ratio Consommation globale Chaud Energie Primaire (kwh EP/m²) Consommation globale Froid (kwh) Génération automatique de rapport (mensuel / annuel) Ratio Consommation globale Froid (kwh/m²) Ratio Consommation globale Froid Energie Primaire (kwh EP/m²) Génération automatique de rapport (mensuel / annuel) Consommations Energie

22 Comptage eau récupération EP Comptage eau appoint cuve EP Comptage eau froide générale CONSOMMATIONS EAU Consommation globale Eau (m3) Ratio Consommation globale Eau (L/occupants) Ratio Consommation Eau de pluie sur globale Eau (%) Génération automatique de rapport (mensuel / annuel) Génération automatique de rapport (mensuel / annuel) Consommations Eau

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO PRESENTATION DE L OPERATION L OPERATION EN QUELQUES CHIFFRES:

Plus en détail

Quelles solutions mettre en œuvre dans un bâtiment pour une rénovation énergétique performante

Quelles solutions mettre en œuvre dans un bâtiment pour une rénovation énergétique performante Bureau d Etudes ENR CONCEPT Votre partenaire dans la Maîtrise de l Energie et les Energies Renouvelables Club Energie 34 CCI de l Hérault - Cémater 1/12/2011 à Pézenas Les clés de la rénovation des bâtiments

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

Applications climatisation

Applications climatisation climatisation 06.a Grille de sélection ventilation - climatisation NR07 06.0 Régulation de soufflage à température constante Commande de vanne batterie chaude NRK00 P/PI 06.0 Régulation de soufflage à

Plus en détail

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C À CHALEUR Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée 80 CPOMPE AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C UNE POMPE À CHALEUR TRES HAUTE TEMPERA POUR LE REMPLACEMENT

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI Présentation des études de cas Paul Calberg-Ellen, MANEXI 1 GÉNÉRALITÉS 2 POURQUOI? Tester concrètement les propositions de méthode issues des différentes «tâches» du projet : Méthode d audit Détermination

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Notice d utilisation Pompe à chaleur

Notice d utilisation Pompe à chaleur Notice d utilisation Pompe à chaleur Table des matières page I. MENU : Pompe à chaleur 4 A. Mesure / etat 4 B. Consigne 5 C. Commande 8 D. Horaires 8 II. MENU : Résistance 9 A. Mesure / etat 9 B. Consigne

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation électrique Gialix offre la solution de central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation Retour Aquastat de sécurité circuit radiateur MODULANTE ET SILENCIEUSE Gialix est la seule chaudière électrique

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de. Montauban

Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de. Montauban COLLOQUE ATEE Le stockage d énergies Quelles perspectives pour quels enjeux? 12 JUIN 2012 Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de l hypermarché AUCHAN Montauban S I È G E 8, place

Plus en détail

GEOTWIN 3 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 3 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 3 GEOTHERMIE POMPE À CHALEUR Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTWIN 3 UNE GAMME

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Thomas GOETGHEBUER MATRIciel

Plus en détail

BILAN ENERGIE FONCIA

BILAN ENERGIE FONCIA BILAN ENERGIE FONCIA (Immeuble collectif) Ce document vous présente le résultat du bilan énergie réalisé sur votre immeuble. Il a pour objectif de vous faire connaître simplement le comportement énergétique

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

ELECTROPACK ELECTROPACK 1 RÉGULATION

ELECTROPACK ELECTROPACK 1 RÉGULATION RÉGULATION ELECTROPACK ELECTROPACK Armoire de régulation, gestion et contrôle des centrales de traitement d air en chauffage électrique de 7 à 8 kw et rafraîchissement par eau froide détente directe 0

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

Chauffage solaire SolisConfort Innovations technologiques-performances-reférences

Chauffage solaire SolisConfort Innovations technologiques-performances-reférences Chauffage solaire SolisConfort Innovations technologiques-performances-reférences.fr Les enjeux CA 2010 : 577 millions Emplois : deuxième employeur du secteur en Europe 2009 : 8 300 2010 : 8 070 Répartition

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

L'application peut accéder à plusieurs sites pour se connecter à différentes installations domotiques.

L'application peut accéder à plusieurs sites pour se connecter à différentes installations domotiques. 1 idom V3 pad Pilotez et supervisez votre installation domotique HESTIA Varuna 3 avec votre tablette. Vous avez accès à toutes les fonctions domotiques de la centrale : - Lumières - Montée et descente

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Restez toujours connectés...

Restez toujours connectés... Les options de la gamme TIM@X 060 et 130 Casse Pression Appoint 2 Zones Pack Small Pack Medium 1 Pack Medium 2 4 kw Pack Medium 3 4 kw Pack Large 4 kw Pack ECS 1 Pack ECS 2 4 kw Pack ECS 3 4 kw ECS UN

Plus en détail

Rénovation et Transition Energétique

Rénovation et Transition Energétique 1 Rénovation et Transition Energétique Phase Exploitation: Leçons d une année d instrumentation PLAN 2 1. Présentation d AMOES 2. Présentation de l opération 3. Instrumentation et présentation des résultats

Plus en détail

ÉCRAN TACTILE POMPE À CHALEUR. www.ajtech.fr MANUEL DE CONFIGURATION ET D UTILISATION AJREG2. le spécialiste français de la pompe à chaleur

ÉCRAN TACTILE POMPE À CHALEUR. www.ajtech.fr MANUEL DE CONFIGURATION ET D UTILISATION AJREG2. le spécialiste français de la pompe à chaleur MANUEL DE CONFIGURATION ET D UTILISATION AJREG2 ÉCRAN TACTILE POMPE À CHALEUR le spécialiste français de la pompe à chaleur TIM@X B@GUIO(ECS)3 ZUR@N(ECS)3 AJP@C www.ajtech.fr info@ajtech.fr Site de Kerquessaud

Plus en détail

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs de la présentation Identifier les principaux

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012 Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie modulys ta compo RT 2012 Rue des Barronnières Beynost 01708 Miribel Cedex Fax : +33 [0]4 78 55 25 63 Accueil Clients

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Infos pratiques. La pompe à chaleur (PAC) Bénéficier de l énergie renouvelable issue de la nature pour se chauffer à un coût très économique

Infos pratiques. La pompe à chaleur (PAC) Bénéficier de l énergie renouvelable issue de la nature pour se chauffer à un coût très économique Infos pratiques La pompe (PAC) Bénéficier de l énergie renouvelable issue de la nature pour se chauffer à un coût très économique L air, le sol et l eau souterraine emmagasinent une grande quantité d énergie

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants VOTRE SOLUTION BASSE CONSOMMATION POUR UN CONFORT IDÉAL TOUTE L ANNÉE Le bien-être avec la plus compétitive des innovations L EFFICACITÉ ET LE CONFORT SANS ÉGAL

Plus en détail

Applications chauffage

Applications chauffage chauffage Chapitre 0 CAALOGUE 0.a Grille de sélection chauffage NR0 0.0 Régulation de la température ambiante Commande de brûleur NR 0.0 Régulation de la température ambiante Commande de vanne motorisée

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

FHE VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver

FHE VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver Les VMC double flux à haute performance des séries sont destinés à ventiler, déshumidifier l'air,

Plus en détail

GESTION CENTRALISÉE D EAU CHAUDE ET D ÉNERGIES APPLICATIONS STANDARDS ET NON STANDARDS

GESTION CENTRALISÉE D EAU CHAUDE ET D ÉNERGIES APPLICATIONS STANDARDS ET NON STANDARDS GESTION CENTRALISÉE D EAU CHAUDE ET D ÉNERGIES APPLICATIONS STANDARDS ET NON STANDARDS Poste prépondérant dans le bilan énergétique, la production d eau chaude est source d économies d énergie lorsqu elle

Plus en détail

Commission technique du CRH des Pays de la Loire

Commission technique du CRH des Pays de la Loire Commission technique du CRH des Pays de la Loire Le Mans, le 21 septembre 2010 Evaluation scientifique de la Résidence Salvatierra à Rennes Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique Equipe Matériaux

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

LES SOLUTIONS ATLANTIC RT 2012

LES SOLUTIONS ATLANTIC RT 2012 www.atlantic-prescription.fr Un espace dédié à la prescription : Actualités Informations Téléchargement de documentation LES SOLUTIONS ATLANTIC RT 2012 Réglementation La RT 2012 Nouvelle réglementation

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine.

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement et de l aménagement durables NOR : DEVU0771404A ARRÊTÉ du relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

CALYBOX. *2701545_rev3* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie

CALYBOX. *2701545_rev3* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie Guide d utilisation CALYBOX Gestionnaire d'énergie CALYBOX 320-2 zones domotique pour PAC ou PRE CALYBOX 330-3 zones domotique pour PAC ou PRE DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Récupérateurs de chaleur thermodynamiques. Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques

Récupérateurs de chaleur thermodynamiques. Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques Récupérateurs de chaleur thermodynamiques Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques Stop au gaspillage! La consommation d énergie des chauffe-eaux représente une part croissante

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

PLAFOND CHAUFFANT - REFROIDISSANT

PLAFOND CHAUFFANT - REFROIDISSANT PLAFOND CHAUFFANT - REFROIDISSANT Avantages Plafonds métalliques Dalles perforées - Design - Luminosité - Démontabilité - Lavabilité - Intégration des équipements - Résistance à l humidité - Durabilité

Plus en détail

Définissez le nombre et la fonction des boutons de vos télécommandes qui peuvent être liées entre elles pour contrôler l'ensemble du bâtiment.

Définissez le nombre et la fonction des boutons de vos télécommandes qui peuvent être liées entre elles pour contrôler l'ensemble du bâtiment. 1 idom V3 phone Pilotez et supervisez votre installation domotique HESTIA Varuna 3 avec votre smartphone. Vous avez accès à toutes les fonctions domotiques de la centrale : - Lumières - Montée et descente

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a) bureaux, services administratifs, enseignement Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret

Plus en détail

Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires

Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires 02 évolution des consommations énergétiques RT 2005 / RT 2012 (bâtiments de bureaux neufs)

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME

6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME 6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME Club AIRM Intervenante : Fabienne ANSELIN CAP-50 cap-50@orange.fr 06 48 30 93 50 1 Atelier AIR COMPRIME OPTIMISATION DES INSTALLATIONS D AIR COMPRIME AC : environ 10

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE ET DE CONSEIL

MISSION D ASSISTANCE ET DE CONSEIL LOGO CLient MISSION D ASSISTANCE ET DE CONSEIL AUDIT TECHNIQUE ET ENERGETIQUE BATIMENT «LE MAGNUM» Rue X à X (92) Dossier n 2011 92 076 Propriétaire : XXX Dates de visite : 15et 16 février 2012 Réalisé

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Elaboration de la Norme EN15232 Impact de l automation des bâtiments sur leur performance énergétique ou efficacité 2012-1.

Elaboration de la Norme EN15232 Impact de l automation des bâtiments sur leur performance énergétique ou efficacité 2012-1. 2012-1 Hannes Lütz Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH Elaboration de la des bâtiments sur La nouvelle version de la norme EN15232 (2011-06) représente une révision et une extension de la norme

Plus en détail

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE)

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE) Conférence débat sur la rénovation énergétique des bâtiments publics Saint-Pourçain/Sioule 13 octobre 2009 La réglementation thermique en vigueur L expérience de la Direction Départementale de l Équipement

Plus en détail

FUTURAN Made in Finland

FUTURAN Made in Finland FUTURAN Made in Finland PAC / VMC 4 ECHANGEURS INTERNES 1 Le système FUTURAN Principe de chauffage du Futuran basé la technologie des pompes à chaleur. Le système de ventilation Futuran répond aux principes

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix les P r o d u i t s 75 % D ÉconoMies sur la consommation liée À l eau chaude chauffage De l eau JusQu À 62 c avec la PoMPe À chaleur 10 %

Plus en détail

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment Documentations ressources: HAGER; KONNEX; G.LEROY LPO G BAUMONT Sommaire Problématique; Les exigences de l électricien envers la RT 2012

Plus en détail

S lisconfort. leil au Cœur de votre Maison. Le S. Présentation Chauffage Solaire Eau Chaude Solaire Solis Confort

S lisconfort. leil au Cœur de votre Maison. Le S. Présentation Chauffage Solaire Eau Chaude Solaire Solis Confort S lisconfort Le S leil au Cœur de votre Maison L Entrepri se, Fabricant Français de chauffage solaire, basé à coté de CHAMBERY (73), SAS au capital de 130 000 crée en 2009, est né de la passion de 2 hommes

Plus en détail

CHAMBERY 31 Mars 2010. Rencontre Prebat «Vers les bâtiments à énergie positive» Les usages spécifiques de l électricité. Olivier SIDLER Sté ENERTECH

CHAMBERY 31 Mars 2010. Rencontre Prebat «Vers les bâtiments à énergie positive» Les usages spécifiques de l électricité. Olivier SIDLER Sté ENERTECH CHAMBERY 31 Mars 2010 Rencontre Prebat «Vers les bâtiments à énergie positive» Les usages spécifiques de l électricité Olivier SIDLER Sté ENERTECH 1 Etat des lieux 1 Le logement Consommation d électricité

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique -DPE logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique -DPE logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique -DPE logement (6.1) N : DIA-MCH11-1412-011 N ADEME : 1467I1000248N Valable jusqu au : 10/12/2024 Date : 11/12/2014 Type de bâtiment : Appartement T4 Diagnostiqueur

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

DFE RH. Centrale double flux haute efficacité

DFE RH. Centrale double flux haute efficacité V E N T I L A T I O N Centrale double flux haute efficacité 2 Une gamme de centrales double flux haute efficacité facile à installer. Les centrales double flux s imposent aujourd hui sur le marché des

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Les jeudis de l immobilier

Les jeudis de l immobilier 1 Les jeudis de l immobilier Performance énergétique des bâtiments existants Direction de l Expertise Immobilière Présentateurs : CAIRE Yoann MESSAOUDI Mustapha Juin 2012 Sommaire 2 1- Contexte et enjeux

Plus en détail

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012)

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012) Sommaire des mises à jour Mise à jour du processus d attribution...3 Mise à jour de la surface de référence pour les calculs thermiques en construction...3 Mise à jour pour tous système...4 Mise à jour

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail