Le recensement du marché de l énergie solaire en 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le recensement du marché de l énergie solaire en 2010"

Transcription

1 Département fédéral de l Environnement, des Transports, de l Energie et de la Communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Juillet 211 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 Extrait de la statistique suisse des énergies renouvelables Réalisé par Association suisse des professionnels de l énergie solaire

2 Impressum Mandant Office fédéral de l énergie Mandataire SWISSOLAR Association suisse des professionnels de l énergie solaire Neugasse 6, 85 Zürich Auteur Thomas Hostettler Ingenieurbüro Hostettler, 35 Bern Version française Jean Graf Jean Graf Consulting, 1423 Fontanezier Cette étude a été réalisée sur mandat de l Office fédéral de l énergie. Son contenu n engage que les auteurs. Office fédéral de l énergie OFEN Mühlestrasse 4, CH-363 Ittigen Adresse postale: CH-33 Bern Tél , Fax Diffusion sous: Thèmes / Statistiques de l énergie / Statistiques sectorielles

3 Table des matières 1 Introduction 4 2. Réalisation de l enquête Questionnaire Retour des questionnaires Méthode de recensement des données Taux de couverture du marché Séchage du foin par capteurs solaires Electricité solaire d origine photovoltaïque 5 3. Inventaire des données énergétiques Recensement en vue d inventaire Recherche des données d inventaire Durées de vie retenues pour l enquête Surface et puissances installées Surface de capteurs thermiques installée Puissance de capteurs thermiques installée Puissance de modules photovoltaïques installée Production d énergie Production spécifique des capteurs solaires thermiques Capteurs sous-vide et capteurs plans vitrés Capteurs plans non-vitrés, capteurs plans non-vitrés à couche sélective, capteurs solaires pour le séchage du foin Production spécifique des capteurs plans et sous-vide (moyenne pondérée) Production spécifique des installations photovoltaïques Production d énergie des capteurs thermiques Production d énergie des modules photovoltaïques 1 4. Ventes, surfaces, productions d énergie Capteurs solaires thermiques et modules photovoltaïques vendus en Suisse Total des surfaces installées Total des puissances installées en kw Production annuelle d énergie en MWh/a Ventes de capteurs sous-vide Ventes de capteurs plans Ventes de capteurs plans non-vitrés à couche sélective Ventes de capteurs non-vitrés Ventes de modules photovoltaïques Graphiques du solaire thermique Tous les types de capteurs (m²) Capteurs sous-vide (m²) Capteurs plans (m²) Capteurs non-vitrés (pour piscine) (m²) Capteurs plans non-vitrés à couche sélective (m²) Capteurs à air pour le séchage du foin (m²) Production d énergie des capteurs thermiques (GWh/a) Origine des capteurs plans (m²) Exportation des capteurs sous-vide et des capteurs plans vitrés (m²) Graphiques du solaire photovoltaïque Ventes de modules photovoltaïques (kwp) Production d énergie électrique des installations photovoltaïques (GWh/a) 23 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 3

4 1. Introduction Depuis 1984, l association suisse des professionnels de l énergie solaire SWISSOLAR (auparavant SOLAR et SOFAS/PROMES) recense les données concernant les ventes de capteurs solaires thermiques et de modules photovoltaïques en Suisse. Ces données permettent entre-autres d intégrer les statistiques SWISSOLAR dans la statistique suisse des énergies renouvelables. Depuis 1993, le recensement tient compte des besoins de ces deux rapports statistiques et permet notamment de déterminer la production d énergie des installations solaires. Pour ce recensement, tout le matériel statistique a été collecté au secrétariat de l association SWISSOLAR à Zürich. Le traitement des données ci-dessus a été complètement revu en 22 afin de prendre en compte pour la première fois les durées de vie des différents types de capteurs et modules. Les surfaces installées de même que les productions d énergie ont principalement été concernées. Le développement réjouissant de la technologie photovoltaïque en Suisse engendrant pour l établissement de la statistique des coûts toujours plus élevés, le questionnaire a dû être établi sur une nouvelle base de données. L évaluation est effectuée par le secrétariat générale de Swissolar, également responsable de la rédaction finale. Cette enquête a été réalisée sur mandat de l Office fédéral de l énergie. 2. Réalisation de l enquête 2.1 Questionnaire Les types de capteurs suivants ont été recensés : Capteurs plans vitrés, Capteurs sous vide, Capteurs plans non-vitrés, et depuis 21 : Capteurs plans non-vitrés à couche sélective, ainsi que : Modules photovoltaïques. Le questionnaire de la statistique SWISSOLAR porte sur les paramètres suivants: Origine des modules, Mode de distribution, Type d installation, (même si l on ne s intéresse qu aux systèmes «ne» produisant que de l eau chaude sanitaire ou servant à la production d eau chaude sanitaire et l appoint au chauffage) Nombre d installations solaires selon la taille. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 4

5 2.2 Retour des questionnaires Les questionnaires ont été adressés à 425 entreprises de la branche de l énergie solaire en Suisse. Les 96 réponses en provenance du domaine de l électricité solaire et les 142 du domaine thermique ont fourni les données nécessaires à cette enquête. 2.3 Méthode de recensement des données Les données proviennent en premier lieu des entreprises fabriquant ou important directement des capteurs thermiques ou des modules photovoltaïques. Les données fournies par les autres entreprises contribuent à la plausibilité des valeurs obtenues de même que la recherche de la répartition dans les différents domaines. 2.4 Taux de couverture du marché Le taux de couverture du marché évalué par les groupements professionnels de SWISSOLAR pour les catégories suivantes de capteurs et modules solaires représente pour l année concernée (entre parenthèses les valeurs de l année précédente) : Capteurs plans vitrés : 78 % (78 %) Capteurs sous-vide : 85 % (85 %) Capteurs plans non-vitrés : 65 % (65 %) Capteurs plans non-vitrés à couche sélective : 7 % (7 %) Modules photovoltaïques : 85 % (8 %) 2.5 Séchage du foin par capteurs solaires Les données concernant les capteurs pour le séchage du foin prises en compte dans la statistique ont été recensées par Nova Energie GmbH sur mandat de l Office fédéral de l énergie. 2.6 Electricité solaire d origine photovoltaïque Les ventes de modules photovoltaïques indiquées concernent les installations raccordées au réseau et les installations autonomes. L incertitude évaluée du taux de couverture est d environ ± 5 kwp. La méthode de recensement utilisée ne fournit néanmoins pas de données précises (paragraphe 9, tableaux 3 à 5) concernant les installations raccordées au réseau et autonomes de faible puissance ( 2 kw). Cette édition est l occasion d ajuster les données de la statistique avec celles de la banque de données de Swissgrid. La référence à la statistique de l électricité solaire est donc supprimée. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 5

6 3. Inventaire des données énergétiques 3.1 Recensement en vue d inventaire Le but est d obtenir une information sur la diffusion et les parts de marché de l énergie solaire en Suisse. Ceci exprimé pour l année en cours par les trois grandeurs suivantes : Surface de capteurs installée (solaire thermique), Puissance installée (photovoltaïque), Production d énergie (thermique et photovoltaïque). 3.2 Recherche des données d inventaire Les capteurs thermiques et modules photovoltaïques nouvellement mis en service apparaissent annuellement dans les chiffres de vente. Dans une phase suivante l espérance de durée de vie est modélisée. Il en résultera les surfaces encore à installer pour chaque année. L évaluation de l année de recensement indique finalement l état général en m². Si l on multiplie ces différents états par la puissance spécifique resp. la production spécifique, on obtient finalement par sommation la puissance totale installée resp. la production annuelle totale. Donnée Phase intermédiaire Résultat Chiffres de vente 1 Recensement du chiffre de vente annuel en m² Etat des cohortes annuelles lors des mises en service (m²) Durée de vie moyenne (I) Domaine de dispersion s 2 Modélisation de la durée de vie de chaque cohorte annuelle à partir de la mise en service Etat des cohortes annuelles de l année de recensement (m²) Puissance spécifique Production spécifique 3 Evaluation de l année de recensement Etat général de l année de recensement - Surface installée (m²) - Puissance installée (kw) - Production annuelle (MWh) Schéma : L enquête a lieu en trois phases distinctes. Alors que les chiffres de vente fournissent des indications fiables concernant les installations en service, le solde est dépendant du choix du modèle. La troisième phase est également dépendante des rendements effectifs engendrés par le développement technique. La tendance du développement n est pas perturbée pour cela. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 6

7 3.3 Durées de vie retenues pour l enquête Le taux de rebut est décrit par une distribution normale caractérisée par les deux grandeurs que sont la durée de vie moyenne et son domaine de dispersion. La durée de vie des capteurs solaires thermiques et des modules photovoltaïques est fixée en intervalles de cinq ans et les années intermédiaires interpolées. Le domaine de dispersion est fixé à un tiers de la durée de vie moyenne. Les tableaux et graphiques suivants représentent les catégories de l enquête par intervalles de cinq ans : Genre / Année de vente Capteurs plans Capteurs sous vide Capteurs non-vitrés Capteurs non-vitrés à couche sélective Modules photovoltaïques A l exemple des capteurs sous-vide : inventaire en fonction de lâge et de l année de vente 1 % 8 % 6 % 4 % Année de vente: % % Age des capteurs (a) Année de vente Durée de vie moyenne* Domaine de dispersion** * Années intermédiaires interpolées ** Fixé à un tiers de la durée de vie moyenne Pour plus d information se référer à l étude ci-dessous (uniquement en allemand): BfE-Zusatzbericht: Neue Statistik Markterhebung Sonnenenergie, Dokumentation der Überarbeitung 22, Dr. Georges Reber, 23 Schweizerischer Fachverband für Sonnenenergie SOLAR Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 7

8 3.4 Surface et puissances installées Afin d étudier les variations du marché de l énergie solaire, les données ont été évaluées selon les aspects suivants : surface de capteurs installée, resp. puissance et production d énergie Surface de capteurs thermiques installée Pour l utilisation thermique de l énergie solaire, la surface de capteurs installée est le paramètre le plus important de l installation. Le délai nécessaire entre la vente et l installation est estimé à 6 mois. La surface de capteurs installée est calculée de la manière suivante : Surface de capteurs installée durant l année de recensement : = somme de tous les états des cohortes inclus la cohorte de l année précédente + 5% de l état de la cohorte de l année de recensement (1) Puissance de capteurs thermiques installée Les valeurs ci-dessous sont utilisées pour déterminer la puissance installée de capteurs thermiques : Capteurs sous-vide : 7 W / m 2 Capteurs plans vitrés : 7 W / m 2 Capteurs plans non-vitrés : 8 W / m 2 Capteurs plans non-vitrés à couche sélective : 7 W / m 2 Capteurs à air pour le séchage du foin : 26 W / m 2 (1) Puissance de modules photovoltaïques installée La puissance installée correspond à la somme des puissances nominales des installations photovoltaïques réalisées. Le délai nécessaire entre la vente et l installation est estimé à 6 mois. La puissance installée est calculée de la manière suivante : Puissance installée durant l année de recensement = somme de toutes les cohortes de puissances installées inclus lacohorte de l année précédente + 5% de la puissance correspondant aux ventes de l année de recensement Somme de toutes les cohortes inclus la cohorte de l année précédente 71 4 kwp +5% de l état des ventes réalisées durant l année de recensement kwp Puissance installée au terme de l année de recensement dont raccordée au réseau kwp kwp (1) La croissance annuelle de surface de capteurs pour le séchage du foin est calculée par Nova Energie GmbH. Le nouvel état de fin d année correspond à la somme de l état de l année précédente et de l accroissement pour l année en cours. Extrait de : «Teilstatistik Sonnenkollektoren für die Heubelüftung 21» Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 8

9 3.5 Production d énergie Production spécifique des capteurs solaires thermiques Capteurs sous-vide et capteurs plans vitrés Domaines d application Production spécifique Production spécifique des capteurs sous-vide des capteurs plans vitrés Eau chaude sanitaire (ECS), villa 48 kwh / m 2 a 45 kwh / m 2 a Eau chaude sanitaire, locatif 62 kwh / m 2 a 59 kwh / m 2 a ECS et appoint chauffage, villa et locatif 36 kwh / m 2 a 27 kwh / m 2 a Autres applications 57 kwh / m 2 a 54 kwh / m 2 a Capteurs plans non-vitrés, capteurs plans non-vitrés à couche sélective, capteurs solaires pour le séchage du foin Capteurs non-vitrés : Capteurs non-vitrés à couche sélective : Capteurs solaires pour le séchage du foin : 3 kwh / m 2 a 4 kwh / m 2 a 13 kwh / m 2 a Il n existe qu un seul domaine d application pour les capteurs solaires pour le séchage du foin. La production spécifique ne s améliore donc qu en fonction des évolutions techniques. On utilise principalement les capteurs plans non-vitrés pour tempérer l eau des piscines. De même, la valeur de la production spécifique dépend du progrès technique Production spécifique des capteurs plans et sous-vide (moyenne pondérée) La production spécifique des capteurs plans et sous-vide correspond à une valeur moyenne obtenue par la synthèse des ventes figurant dans les tableaux 5.3 et 6.3 ainsi que par les productions spécifiques des différents domaines d application définies au paragraphe Depuis le recensement de 22, la moyenne de production de chaque cohorte annuelle est déterminée et utilisée pendant toute la durée de vie Production spécifique des installations photovoltaïques Production spécifique des installations raccordées au réseau : 925 kwh/kwp (2) Facteur moyen d utilisation des installations autonomes :.6 Production spécifique des installations autonomes : 535 kwh/kwp (2) Moyenne des installations photovoltaïques avec rétribution à prix coûtant (RPC) et financement des frais supplémentaires (FFS) ; BD Swissgrid ; obtenu par l OFEN Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 9

10 3.5.3 Production d énergie des capteurs thermiques La production d énergie des capteurs thermiques est calculée de la manière suivante : Production d énergie durant l année de recensement = somme de toutes les productions d énergie des cohortes inclus la cohorte de l année précédente + 5% de la production d énergie de la cohorte de l année de recensement Où pour chaque cohorte (et par type) : Production d énergie (kwh) = surface installée (m 2 ) (par type) x production spécifique (kwh / m²) (par type) Production d énergie des modules photovoltaïques La production d énergie électrique des modules photovoltaïques est calculée de la manière suivante : Puissance significative pour la production d énergie = état de l année précédente + 5% de l accroissement de l année de recensement Production d énergie électrique (kwh) = puissance significative (kwp) x production spécifique (kwh / kwp) annuelle moyenne de l état actuel (3) Soit pour l année de recensement, les puissances significatives suivantes : Installations raccordées au réseau : Installations autonomes : kwp 3 5 kwp Production d énergie électrique = puissance installée x production spécifique : Installations raccordées au réseau : Installations autonomes : 81 7 MWh 1 63 MWh Production d électricité solaire photovoltaïque : (année de recensement) MWh (3) La production spécifique annuelle moyenne des installations raccordées au réseau a été incluse jusqu au recensement de 29 dans la «Statistique courant solaire photovoltaïque» et tient compte depuis 23 de l ensoleillement de l année de recensement. Depuis le recensement de 21, les annonces de production pour la RPC constituent la base du calcul de la valeur moyenne. Celle-ci se montait à 925 kwh/kwp en 21 (29 : 86 kwh/kwp). Pour les installations autonomes, cette valeur était de 48 kwh/kwp jusqu en 22. Depuis 23, la valeur de la production spécifique correspond à 6 % de la production spécifique des installations raccordées au réseau. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 1

11 4. Ventes, surfaces, productions d énergie 4.1 Capteurs solaires thermiques et modules photovoltaïques en m 2 (modules en kwp) Ventes annuelles Unité Capteurs plans m 2 1'623 13'558 15'585 14'784 18'96 2'816 22'415 25'386 31'775 25'124 24'277 25'518 24'839 26'222 29'93 37'472 5'355 63'22 14'4 135' '26 Capteurs sous-vide m 2 1'482 3'8 2'545 1'36 1'486 1' '345 1' '225 1'58 1' '257 1'66 1'58 2'554 8'793 1'285 15'746 Sous-total capteurs vitrés m 2 12'15 16'566 18'13 16'144 2'446 22'47 23'264 26'731 33'2 26'8 26'52 26'576 26'431 26'82 31'16 39'132 51'863 65' ' '64 144'772 Capteurs non-vitrés m 2 13'795 1'319 1'769 17'34 18'237 22'435 21'978 15'486 2'951 14'96 15'463 12'217 8'98 7'682 8'846 9'48 6'778 9'284 8'691 9'749 1'86 Capteurs non-vitrés à couche sélective m ' '325 1'235 2'175 1' '38 1'138 Sous-total capteurs non-vitrés m 2 13'795 1'319 1'769 17'34 18'237 22'435 21'978 15'486 2'951 14'96 15'463 12'588 1'558 8'643 11'171 1'715 8'953 1'32 9'374 12'57 11'944 Capteurs pour le séchage du foin m 2 56' 59' 59' 45' 46' 24' 22' 23' 15' 9' 9' 9' 3' 3' 2' 4' 2' 2' 7' 11' 8' Modules photovoltaïques kwp 1'19 1'46 1'4 1'3 1' ' '834 1'75 2'186 2'342 1'725 1'68 2'48 3'98 2'5 7'1 15'5 37' 42'5 4.2 Total des surfaces installées Surfaces installées en fin de chaque année Unité Capteurs plans m 2 33'8 45'62 59'8 74'44 9'58 19'51 129'89 152'26 178'97 25'19 227'28 249'15 27'87 292'46 316'9 344'78 383'9 433'49 59'98 621'78 745'15 Capteurs sous-vide m 2 9'2 11'37 14'4 15'85 17'8 18'39 19'31 19'99 2'87 21'43 22'3 23'16 23'61 23'76 23'68 24'6 24'53 25'42 29'93 38'29 5'11 Sous-total capteurs vitrés m 2 43' 56'99 73'84 9'29 17'66 127'9 149'2 172'25 199'84 226'62 249'58 272'31 294'48 316'22 339'77 368'84 47'62 458'91 539'91 66'7 795'26 Capteurs non-vitrés m 2 54'2 65'76 75'59 88'63 15' 123'44 143'18 158'79 173'17 186'6 195'4 22'97 26'47 26'95 26'71 26'75 25'23 23'17 21'71 2'2 199'54 Capteurs non-vitrés à couche sélective m '2 2'5 4'14 5'92 7'63 9'23 1'9 11'59 13'31 Sous-total capteurs non-vitrés m 2 54'2 65'76 75'59 88'63 15' 123'44 143'18 158'79 173'17 186'6 195'4 23'16 27'67 29'45 21'85 212'67 212'86 212'4 211'8 211'79 212'85 Capteurs pour le séchage du foin m 2 55' 564' 623' 668' 714' 738' 76' 783' 798' 87' 816' 825' 828' 831' 833' 837' 839' 841' 848' 859' 867' Modules photovoltaïques kwp 2'2 3'5 4'9 6'1 7'2 8'1 9'1 1'1 11'5 13'2 15'2 17'4 19'4 21'1 23'1 26'3 29'4 34'1 45'3 71'4 11'9 - dont installations raccordées au réseau kwp 7 1'8 3'5 4'4 5'4 6' 6'7 7'6 9'5 11'4 13' 14'9 16'5 17'8 19'4 23'6 26'1 32'6 44'1 69'6 17'1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 11

12 4.3 Puissance installées en fin de chaque année en kw Puissances installées en fin de chaque année Unité Capteurs plans kw 23'66 31'94 41'86 52'11 63'41 76'65 9'92 16'58 125'28 143'63 159'9 174'41 189'61 24'73 221'26 241'35 268'16 33'45 356'99 435'25 521'6 Capteurs sous-vide kw 6'44 7'96 9'83 11'9 11'95 12'87 13'51 13'99 14'61 15' 15'61 16'21 16'53 16'63 16'57 16'85 17'17 17'8 2'95 26'8 35'8 Sous-total capteurs vitrés kw 3'1 39'9 51'69 63'2 75'36 89'52 14'43 12'57 139'89 158'63 174'7 19'62 26'14 221'36 237'83 258'2 285'33 321'25 377'94 462'5 556'68 Capteurs non-vitrés kw 43'36 52'61 6'47 7'9 84' 98'76 114'55 127'3 138'53 148'85 156'32 162'38 165'18 165'56 165'37 165'4 164'18 162'54 161'37 16'16 159'63 Capteurs non-vitrés à couche sélective kw '75 2'9 4'15 5'34 6'46 7'7 8'11 9'32 Sous-total capteurs non-vitrés kw 43'36 52'61 6'47 7'9 84' 98'76 114'55 127'3 138'53 148'85 156'32 162'51 166'2 167'31 168'27 169'55 169'52 169' 168'44 168'27 168'95 Capteurs pour le séchage du foin kw 131'3 146'6 162' 173'7 185'6 191'9 197'6 23'6 27'5 29'8 212'2 214'5 215'3 216'1 216'6 217'6 218'1 218'7 22'5 223'3 225'4 Modules photovoltaïques kwp 2'2 3'5 4'9 6'1 7'2 8'1 9'1 1'1 11'5 13'2 15'2 17'4 19'4 21'1 23'1 26'3 29'4 34'1 45'3 71'4 11'9 - dont installations raccordées au réseau kwp 7 1'8 3'5 4'4 5'4 6' 6'7 7'6 9'5 11'4 13' 14'9 16'5 17'8 19'4 23'6 26'1 32'6 44'1 69'6 17'1 4.4 Production d'énergie annuelle en MWh Production d'énergie pour l'année considérée Unité Capteurs plans MWh 11'78 15'9 2'84 26'37 32'99 4'83 49'4 57'8 68'22 78'72 88'6 97'5 17'26 117'15 127'92 141'7 158'84 18'85 213'54 262'27 316'32 Capteurs sous-vide MWh 3'21 3'96 4'89 5'6 6'2 6'85 7'31 7'63 8'3 8'33 8'73 9'13 9'41 9'58 9'68 9'93 1'3 1'84 12'92 16'61 21'74 Sous-total capteurs vitrés MWh 14'99 19'86 25'73 31'97 39'19 47'68 56'35 65'43 76'25 87'5 96'79 16'63 116'67 126'73 137'6 151' 169'14 191'69 226'46 278'88 338'6 Capteurs non-vitrés MWh 14'42 17'9 2'88 24'82 29'78 35'37 41'37 46'14 5'56 54'54 57'47 59'88 61'7 61'35 61'41 61'54 61'19 6'66 6'3 59'91 59'76 Capteurs non-vitrés à couche sélective MWh ' 1'66 2'37 3'5 3'69 4'4 4'64 5'33 Sous-total capteurs non-vitrés MWh 14'42 17'9 2'88 24'82 29'78 35'37 41'37 46'14 5'56 54'54 57'47 59'95 61'55 62'35 63'7 63'91 64'24 64'35 64'34 64'55 65'9 Capteurs pour le séchage du foin MWh 58'4 65'7 73'3 81' 86'8 92'8 95'9 98'8 11'8 13'7 14'9 16'1 17'3 17'6 18' 18'3 18'8 19'1 19'3 11'2 111'7 Modules photovoltaïques MWh 1' 1'7 2'8 4' 4'8 5'6 6'1 6'8 7'9 9'6 11' 12'4 13'8 16'4 16'5 18'9 22'3 27'1 34'8 5'2 83' - dont installations raccordées au réseau MWh 4 1' 2'1 3'2 3'9 4'6 5'1 5'7 6'8 8'4 9'8 11'2 12'6 15' 15'2 17'6 21' 25'7 33'4 48'9 81'7 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 12

13 5. Ventes de capteurs sous-vide 5 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 27'74 Besoins propres (auto-construction) 441 Production nationale en pièces détachées Directement au maître de l'ouvrage 3'496 Importation 8'34 Par l'installateur 11'778 Par d'autres entreprises 31 Total des ventes en Suisse 15'746 Total 35'18 Puissance en kw 11'22 Exportation 19'362 Total des ventes en Suisse 15'746 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) Installations compactes selon SPF Villa ECS et chauffage à 1 m 2 87 Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 2 m Locatif ECS et chauffage à 5 m 2 59 Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 1 m 2 29 Industrie, artisanat ECS et chauffage plus de 1 m 2 7 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS) Agriculture ECS et chauffage. Total 1'115 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS). Services ECS et chauffage. Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS). Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage. Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse 1 1'115 Total 1 Le volume recensé du marché est estimé à 85%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 13

14 6. Ventes de capteurs plans 6 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 134'91 Besoins propres (auto-construction) 54 Production nationale en pièces détachées 3'235 Directement au maître de l'ouvrage 5'75 Production nationale auto-construction Par l'installateur 17'559 Importation 59'197 Par d'autres entreprises 15'663 Total des ventes en Suisse 129'26 Total 196'523 Puissance en kw 9'318 Exportation 67'497 Total des ventes en Suisse 129'26 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) '47 Installations compactes selon SPF 955 Villa ECS et chauffage '429 1 à 1 m 2 8'35 Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS) ' à 2 m 2 2'294 Locatif ECS et chauffage à 5 m Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 1 m 2 11 Industrie, artisanat ECS et chauffage.1 7 plus de 1 m 2 37 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS).4 18 Agriculture ECS et chauffage.2 15 Total 12'153 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS) Services ECS et chauffage.5 4 Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS) 1. 4 Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage.1 4 Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse 1 12'153 Total 279 Le volume recensé du marché est estimé à 78%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 14

15 7. Ventes de capteurs plans non-vitrés à couche sélective 7 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 2'791 Besoins propres (auto-construction) Production nationale en pièces détachées Directement au maître de l'ouvrage 11 Importation Par l'installateur 727 Par d'autres entreprises 4 Total des ventes en Suisse 1'138 Total 2'791 Puissance en kw 797 Exportation 1'653 Total des ventes en Suisse 1'138 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) Installations compactes selon SPF Villa ECS et chauffage à 2 m 2 62 Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 5 m 2 11 Locatif ECS et chauffage à 1 m 2 5 Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS). 11 à 2 m 2 Industrie, artisanat ECS et chauffage. plus de 2 m 2 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS). Agriculture ECS et chauffage. Total 78 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS) Services ECS et chauffage. Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS) 8. 1 Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage. Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse 1 78 Total 13 Le volume recensé du marché est estimé à 7%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 15

16 8. Ventes de capteurs non-vitrés 8 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 55'923 Besoins propres (auto-construction) 62 Production nationale en pièces détachées Directement au maître de l'ouvrage 768 Importation 7'729 Par l'installateur 3'822 Par d'autres entreprises 6'154 Total des ventes en Suisse 1'86 Total 63'652 Puissance en kw 8'645 Exportation 52'846 Total des ventes en Suisse 1'86 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) Installations compactes selon SPF Villa ECS et chauffage. 1 à 2 m Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS). 21 à 5 m Locatif ECS et chauffage. 51 à 1 m 2 Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS). 11 à 2 m 2 Industrie, artisanat ECS et chauffage. plus de 2 m 2 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS). Agriculture ECS et chauffage. Total 864 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS). Services ECS et chauffage. Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS). Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage. Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse Total Le volume recensé du marché est estimé à 65%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 16

17 9. Ventes de modules photovoltaïques 9 Tableau 1 Tableau 2 Origine des modules Distribution des modules Puissance [kwp] [%] Production nationale 34'3 Directement au maître de l'ouvrage 39 Importation 45'2 Par l'installateur 54 Par d'autres entreprises 7 Total des ventes en Suisse 1 Total 79'5 Exportation 37' Total des ventes en Suisse 42'5 Tableau 3 Tableau 5 Type d'installation Installations remplacées Installations raccordées au réseau Puissance [kwp] Nombre d'inst. Puissance [kwp] Nombre d'inst. Villa 9'136 1'765 Villa Locatif 2' Locatif Industrie, artisanat 14' Industrie, artisanat Agriculture 5' Agriculture Services 5'38 8 Services Secteur public 5' Secteur public Transports 34 3 Transports Divers Divers Total 42'5 2'65 Total Tableau 4 Nombre d'installations selon la taille Puissance Nombre [kwp] d'inst. Installations autonomes 2 à 25 Wp à 1' Wp plus de 1 kwp 8 4 Total des installations autonomes Installations raccordées au réseau jusque 4 kwp 2' de 4 à 2 kwp 11'51 1'52 de 2 à 5 kwp 4' de 5 à 1 kwp 1'477 3 plus de 1 kwp 16'585 3 Total des installations raccordées au réseau 36'5 2'63 Total 36'635 3'25 Le volume recensé du marché est estimé à 85%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 17

18 1. Graphiques du solaire thermique 1.1 Tous les types de capteurs (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs solaires thermiques (m 2 ) 16' 14' 12' 1' 8' 6' 4' 2' Capteurs sous-vide (m 2 ) Sous vide Capteurs plans Non-vitrés Non-vitrés sélect. Séchage du foin Swissolar Druckdatum: ' 16' 14' 12' 1' 8' 6' 4' 2' Ventes des capteurs sous-vide (m 2 ) Marktumfrage21_211614_def.xls Grafik_FR Seite 1 von 1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 18

19 1.3 Capteurs plans (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs plans (m 2 ) 14' 12' 1' 8' 6' 4' 2' Capteurs non-vitrés (pour piscine) (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs non-vitrés (m 2 ) 2' 15' 1' 5' Marktumfrage21_211614_def.xls Grafik_FR Seite 1 von 1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 19

20 1.5 Capteurs plans non-vitrés à couche sélective (m 2 ) Swissolar Druckdatum: '5 Ventes des capteurs non-vitrés à couche sélective (m 2 ) 2' 1'5 1' Capteurs à air pour le séchage du foin (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs pour le séchage du foin (m 2 ) 6' 5' 4' 3' 2' 1' Marktumfrage21_211614_def.xls Grafik_FR Seite 1 von 1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 2

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2013

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2013 Département fédéral de l Environnement, des Transports, de l Energie et de la Communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Juillet 214 Le recensement du marché de l énergie solaire en 213 Extrait

Plus en détail

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2014

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2014 Département fédéral de l Environnement, des, de l Energie et de la Communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Juillet 215 Le recensement du marché de l énergie solaire en 214 Extrait de la statistique

Plus en détail

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2015

Le recensement du marché de l énergie solaire en 2015 Département fédéral de l Environnement, des, de l Energie et de la Communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Juillet 16 Le recensement du marché de l énergie solaire en 15 Extrait de la statistique

Plus en détail

DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE ET INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES

DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE ET INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES AT DE VAUD DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES Yves Roulet - Ingénieur Environnement 31 MAI 2005 Yves Roulet 1 AT DE VAUD L avenir énergétique passe par la diversification

Plus en détail

Introduction. Solaire / photovoltaïque. Energie solaire (photovoltaïque et thermique) Potentiel énorme

Introduction. Solaire / photovoltaïque. Energie solaire (photovoltaïque et thermique) Potentiel énorme Energie solaire (photovoltaïque et thermique) Martin Reutemann Ing. dipl. EPFZ anc. BKW FMB Energie SA Tables des matières Bases légales (vision confédération) Potentiel solaire / bases théoriques Solaire

Plus en détail

Fiche d information Rétribution unique et consommation propre pour les petites installations photovoltaïques

Fiche d information Rétribution unique et consommation propre pour les petites installations photovoltaïques Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Section Energies renouvelables Fiche d information Rétribution unique

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Bilan énergétique et économique du système de chauffage du bâtiment RUIDA SA Châtel-St-Denis (CH)

Bilan énergétique et économique du système de chauffage du bâtiment RUIDA SA Châtel-St-Denis (CH) Rapport Bilan énergétique et économique du système de chauffage du bâtiment RUIDA SA Châtel-St-Denis (CH) Rédigé par Nicolas Huguelet Co-rédigé par Peter Kurmann Sous la direction de Dr. Elena-Lavinia

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Page 1 Compte d exploitation Notes 24.2. -31.12.2009

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

PRÉAVIS N o 01/14 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N o 01/14 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PRÉAVIS N o 01/14 AU CONSEIL COMMUNAL RÉPONSE DE LA MUNICIPALITÉ À LA MOTION LAURENT MOUVET ET CONSORTS : RÉALISATION D UNE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE SUR LES TOITS

Plus en détail

Directive relative à la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Art. 7a LEne Photovoltaïque (PV) (appendice 1.2 OEne)

Directive relative à la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Art. 7a LEne Photovoltaïque (PV) (appendice 1.2 OEne) Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'énergie OFEN Version 1.5 du 1 er janvier 2016 Directive relative à la rétribution à

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT L EVALUATION ECONOMIQUE D UN

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT L EVALUATION ECONOMIQUE D UN Département de l'économie, de l'énergie et du territoire Service de l'énergie et des forces hydrauliques Departement für Volkswirtschaft, Energie und Raumentwicklung Dienststelle für Energie und Wasserkraft

Plus en détail

Corrélation de la météorologie et de la consommation d huile de chauffage dans les bâtiments d habitation

Corrélation de la météorologie et de la consommation d huile de chauffage dans les bâtiments d habitation Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Section Analyses et perspectives 2 mai 2014 Corrélation de la météorologie

Plus en détail

COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels

COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels Promotion des énergies renouvelables Les formulaires incomplets seront retournés au requérant! Requérant (propriétaires) : N de dossier : Nom

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Révision de la consommation d huile de chauffage (mazout) entre 1980 et 2012

Révision de la consommation d huile de chauffage (mazout) entre 1980 et 2012 Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Section Analyses et perspectives 2 mai 2014 Révision de la consommation

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Checklist (CL) Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite

Plus en détail

Chaleur solaire: 1 des faits

Chaleur solaire: 1 des faits Energie Solaire Installations Solaires Chaleur solaire: 1 des faits La valeur des installations solaires Caractéristiques Large choix de solutions Frais d exploitation limités Aides financières et avantages

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2015 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2014 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT L EVALUATION ECONOMIQUE D UN

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT L EVALUATION ECONOMIQUE D UN Département de l'économie, de l'énergie et du territoire Service de l'énergie et des forces hydrauliques Departement für Volkswirtschaft, Energie und Raumentwicklung Dienststelle für Energie und Wasserkraft

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie

sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie pour l année 2015 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture d'énergie 2015 1)

Plus en détail

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Construction neuve bien isolée Surface chauffée de 150m2 Distribution par chauffage au sol Déperditions de 7kW Rapport du simulateur Daikin Altherma

Plus en détail

D agriculteur à «énergiculteur» votre installation photovoltaïque, pas à pas. récolter les rayons solaires vendre du courant vert

D agriculteur à «énergiculteur» votre installation photovoltaïque, pas à pas. récolter les rayons solaires vendre du courant vert D agriculteur à «énergiculteur» votre installation photovoltaïque, pas à pas. récolter les rayons solaires vendre du courant vert Peter Cuony Route du Madelain 4 CH-1753 Matran Tel. +41 26 429 29 29 /

Plus en détail

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie pour l année 2016 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture

Plus en détail

Directive relative à la rétribution du courant injecté à prix coûtant (RPC) Art. 7a LEne Energie éolienne (appendice 1.3 OEne)

Directive relative à la rétribution du courant injecté à prix coûtant (RPC) Art. 7a LEne Energie éolienne (appendice 1.3 OEne) Département fédéral de l'environnement, des transports de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'énergie OFEN Version 1.1 du 10.05.2010 Directive relative à la rétribution du courant

Plus en détail

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada Introduction aux eau solaires chauffe- eau Ressources naturelles Canada Natural Resources Canada Chauffe-eau solaires L énergie solaire est une source d énergie propre et abondante qui peut nous aider

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Vitodens 200 6-24 kw 24 kw. Vitocell 100-W (500 l)

Vitodens 200 6-24 kw 24 kw. Vitocell 100-W (500 l) 2 x Vitosol 200-T SP2 2m² Surface totale brute:5,76 m² Azimut: 0 Incl.: 40 160 Litre/Jour 45 C Vitodens 200 6-24 kw 24 kw Vitocell 100-W (500 l) Résultats de la simulation annuelle Puissance installée:

Plus en détail

Emploi dans le domaine de la santé Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001

Emploi dans le domaine de la santé Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001 Statistique de la Suisse Emploi dans le domaine de la santé Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001 Auteurs Editeur Neuchâtel, 2004 IMPRESSUM Editeur:

Plus en détail

NOVEMBRE 2014 14_INT_260 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL : A

NOVEMBRE 2014 14_INT_260 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL : A NOVEMBRE 2014 14_INT_260 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL à l'nterpellation Jean-Marc Chollet : A qui profitera la vente du courant électrique produit par des panneaux photovoltaïques posés ou

Plus en détail

Installation pilote de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle de gymnastique du Grand-Pont

Installation pilote de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle de gymnastique du Grand-Pont COMMUNE DE LUTRY PREAVIS MUNICIPAL N 1179 / 2012 Installation pilote de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle de gymnastique du Grand-Pont Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président,

Plus en détail

Indice genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2009

Indice genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2009 genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2009 Sommaire En bref....................................................................................... 1 Commentaires complémentaires...................................................................

Plus en détail

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Table des matières Caractéristiques 3 Performance économique 4 Performance résidentielle 12 Attractivité 19 Sources 32 Annexe : Glossaire

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes de circulation des sociétés membres d Europump portent le label volontaire «Energy», qui utilise le classement de A à G déjà bien

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production solaire thermique pour logements individuels et collectifs (< 10 unités) Gregory NEUBOURG APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre

Plus en détail

Certains vous promettent la lune, nous vous garantissons le soleil.

Certains vous promettent la lune, nous vous garantissons le soleil. Certains vous promettent la lune, nous vous garantissons le soleil. Pourquoi se lancer dans le solaire L énergie est une des ressources des plus importantes de nos jours. Que ce soit pour éclairer la maison,

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Solutions innovantes pour la production d eau chaude sanitaire. La chaleur est notre élement. Pompes à chaleur de production d ECS

Solutions innovantes pour la production d eau chaude sanitaire. La chaleur est notre élement. Pompes à chaleur de production d ECS Pompes à chaleur de production d ECS BWP 30HM, BWP 30HMW BWP 30HS, BWP 30HSD Solutions innovantes pour la production d eau chaude sanitaire Partenaire de l exposition La chaleur est notre élement Sommaire

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Service de l environnement et de l énergie Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Table des matières Introduction 2 Un réseau

Plus en détail

Indice genevois des prix de la construction

Indice genevois des prix de la construction RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE DÉPARTEMENT DES FINANCES genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2006 : + 2,1 % en six mois Hausse des prix après deux baisses semestrielles successives

Plus en détail

Rencontre de l OCEN, 20 juin

Rencontre de l OCEN, 20 juin Cadastre solaire du canton de Genève - Phase 2 Rencontre de l OCEN, 20 juin OCEN Gilles Desthieux, Peter Gallinelli, Reto Camponovo Plan Phase 1 (2012): analyse du potentiel solaire brut sur les toitures

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. Produisez simultanément de l électricité et de la chaleur. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous les concepts d habitation. 2 La centrale électrique personnelle

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al.

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Efficacité énergétique et énergies renouvelables Avril 2015 Rapport

Plus en détail

Devenez membre. Les forces unifiées de l industrie solaire

Devenez membre. Les forces unifiées de l industrie solaire Devenez membre Les forces unifiées de l industrie solaire Votre prestataire de services pour l information, la formation, l assurance-qualité et la publicité commune Votre porte-parole pour les questions

Plus en détail

Etablissement de service Données certifiées de l installation de production Photovoltaïque

Etablissement de service Données certifiées de l installation de production Photovoltaïque 01.12.2014 08 FO 08 41 02 Beglaubigte Anlagedaten 1 sur 5 1 Certification pour Numéro du projet RPC: (annoncé pour RPC ou RU) Pour les installations RPC sur la liste d attente RPC et ayant une puissance

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011 Aperçu des données Lausanne Octobre 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario 333, rue Bay Bureau 1250 Toronto ON M5H 2R2 416 927-1641 téléphone 416 927-0541 télécopieur Note de service Destinataire : Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité

Plus en détail

Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE

Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE Dans cette partie, nous analyserons la pertinence de l'installation de panneaux solaires thermiques dans le but de soutenir la production d'eau chaude sanitaire.

Plus en détail

Description du document. Version 2.0 (du 01.10.2014) Adoption 06.10.2014 SERVICES INDUSTRIELS

Description du document. Version 2.0 (du 01.10.2014) Adoption 06.10.2014 SERVICES INDUSTRIELS SERVICES INDUSTRIELS Conditions particulières relatives au contrat de reprise de l électricité produite ou refoulée par un Producteur photovoltaïque sur le réseau des Services Industriels de Nyon (SIN)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse

Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse Mise à jour des données SILC pour l année 2010 (Traduction du rapport allemand 2012) Sur mandat d Employés Suisse : Hansjörg Schmid, communication

Plus en détail

Accumulateur combiné au service de la chaleur solaire et des pompes à chaleur. Michel Haller, Robert Haberl, Daniel Philippen

Accumulateur combiné au service de la chaleur solaire et des pompes à chaleur. Michel Haller, Robert Haberl, Daniel Philippen Accumulateur combiné au service de la chaleur solaire et des pompes à chaleur Michel Haller, Robert Haberl, Daniel Philippen Présentation Avantages de la combinaison pompe à chaleur et chaleur solaire

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Documentation sur les indices des prix de transaction

Documentation sur les indices des prix de transaction Documentation Indice des prix de transaction 1/7 Wüest & Partner AG Gotthardstrasse 6 CH-8002 Zürich Telefon +41 44 289 90 00 Fax +41 44 289 90 01 www.wuestundpartner.com 1 Etat Décembre 2012 Documentation

Plus en détail

Demande de subvention Fonds communal pour l efficacité énergétique et les énergies renouvelables

Demande de subvention Fonds communal pour l efficacité énergétique et les énergies renouvelables Commune d Orbe Service CUBE CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 15 F +41 24 442 92 49 cube@orbe.ch www.orbe.ch Demande de subvention Fonds communal pour l efficacité énergétique et les énergies

Plus en détail

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g»

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Lucien BLANC 1 1 Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels, CNRS/université de Provence Technopôle de Château-Gombert, Marseille Résumé

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) 3864 73.4% 673 78.2% Consommation

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

STRATIVARI Eau chaude sanitaire et chauffage

STRATIVARI Eau chaude sanitaire et chauffage STRATIVARI Eau chaude sanitaire et chauffage A partir d aujourd hui et pour demain, le système STRATIVARI est l élément central idéal pour un appoint solaire compatible avec tout type de chauffage. STRATIVARI

Plus en détail

L OBJECTIF FRANÇAIS POUR LA CONSOMMATION ENERGETIQUE FINALE EN 2020 1

L OBJECTIF FRANÇAIS POUR LA CONSOMMATION ENERGETIQUE FINALE EN 2020 1 L OBJECTIF FRANÇAIS POUR LA CONSOMMATION ENERGETIQUE FINALE EN 2020 1 BERNARD LAPONCHE 25 AVRIL 2012 Le 16 décembre 2011, Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l écologie, du développement durable,

Plus en détail

Dimensionnement du chauffage central au bois

Dimensionnement du chauffage central au bois Office fédéral de l'énergie Dimensionnement du chauffage central au bois 1 1 Introduction Correctement dimensionné, le chauffage central au bois permet un fonctionnement avantageux de l installation de

Plus en détail

- ARF/FDS Association suisse des scénaristes et réalisateurs de films / Verband Filmregie und Drehbuch Schweiz

- ARF/FDS Association suisse des scénaristes et réalisateurs de films / Verband Filmregie und Drehbuch Schweiz VFA EN BREF 1. Introduction 2. Le principe des trois piliers 3. La prévoyance professionnelle en détail 4. Qui est assuré par la fpa? 5. Prévoyance pour les intermittents 6. Prévoyance pour les salariés

Plus en détail

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage.

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage. 2 II. SOLAIRE GENERALITES Aujourd hui il est tout à fait raisonnable d investir dans une installation solaire. Le coût des panneaux solaires a très nettement diminué et la possibilité de faire de l autoconsommation

Plus en détail

Indice genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2010

Indice genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2010 genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2010 Sommaire En bref....................................................................................... 1 Commentaires complémentaires...................................................................

Plus en détail

Logiciel d'imputations des heures pour bureaux d'architectes, d'ingénieurs civils, d'ingénieurs en électricité, de géomètres...

Logiciel d'imputations des heures pour bureaux d'architectes, d'ingénieurs civils, d'ingénieurs en électricité, de géomètres... Logiciel d'imputations des heures pour bureaux d'architectes, d'ingénieurs civils, d'ingénieurs en électricité, de géomètres... messerli prestations documentation generale 2014 Page 1/35 Version du 06.06.2014

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Solarline Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Avril 2013 Solarline Solarline : chauffage et climatisation solaire 2 1. Solarline de COSSECO répond au besoin

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 De Minergie à «énergie-plus» conrad lutz architecte foire maison et énergie berne 21 novembre 2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel 21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 Sommaire énergie:

Plus en détail

Version 1.0 du 04.03.2014

Version 1.0 du 04.03.2014 Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Energie BFE Version 1.0 du 04.03.2014 Directive «Installations photovoltaïques intégrées aux bâtiments» relative

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

Table des matières I.INTRODUCTION... 3 II.DÉVELOPPEMENT... 3 III.CONCLUSION... 7 IV.SOURCES... 7. Gymnase de Nyon C d ERN Physique

Table des matières I.INTRODUCTION... 3 II.DÉVELOPPEMENT... 3 III.CONCLUSION... 7 IV.SOURCES... 7. Gymnase de Nyon C d ERN Physique Table des matières I.INTRODUCTION... 3 II.DÉVELOPPEMENT... 3 2.1 ENERGIES SELON LES GROUPES DE CONSOMMATION...4 2.2 ENERGIES RENOUVELABLES...6 2.3 OBJECTIFS D ÉCONOMIE D ÉNERGIES...7 III.CONCLUSION...

Plus en détail

Avec Buderus, la nouvelle «norme européenne d efficience énergétique» est très simple.

Avec Buderus, la nouvelle «norme européenne d efficience énergétique» est très simple. Norme européenne d efficience énergétique Avec Buderus, la nouvelle «norme européenne d efficience énergétique» est très simple. La chaleur est notre élément Label de produit Label de système 2 3 Aperçu

Plus en détail

Calcul du facteur alpha pour la période péréquative quadriennale 2012 à 2015

Calcul du facteur alpha pour la période péréquative quadriennale 2012 à 2015 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Politique budgétaire, péréquation financière, statistique financière Septembre 2012 Calcul du facteur alpha pour la période

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont Delémont, capitale solaire Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont SOMMAIRE Produire son énergie solaire 1) Introduction Pierre Brulhart, Conseiller communal 2) Les projets Michel

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 0 juin 0 (état au er juillet 04) Objet et champ d application Art. Objet

Plus en détail