Le recensement du marché de l énergie solaire en 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le recensement du marché de l énergie solaire en 2010"

Transcription

1 Département fédéral de l Environnement, des Transports, de l Energie et de la Communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Juillet 211 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 Extrait de la statistique suisse des énergies renouvelables Réalisé par Association suisse des professionnels de l énergie solaire

2 Impressum Mandant Office fédéral de l énergie Mandataire SWISSOLAR Association suisse des professionnels de l énergie solaire Neugasse 6, 85 Zürich Auteur Thomas Hostettler Ingenieurbüro Hostettler, 35 Bern Version française Jean Graf Jean Graf Consulting, 1423 Fontanezier Cette étude a été réalisée sur mandat de l Office fédéral de l énergie. Son contenu n engage que les auteurs. Office fédéral de l énergie OFEN Mühlestrasse 4, CH-363 Ittigen Adresse postale: CH-33 Bern Tél , Fax Diffusion sous: Thèmes / Statistiques de l énergie / Statistiques sectorielles

3 Table des matières 1 Introduction 4 2. Réalisation de l enquête Questionnaire Retour des questionnaires Méthode de recensement des données Taux de couverture du marché Séchage du foin par capteurs solaires Electricité solaire d origine photovoltaïque 5 3. Inventaire des données énergétiques Recensement en vue d inventaire Recherche des données d inventaire Durées de vie retenues pour l enquête Surface et puissances installées Surface de capteurs thermiques installée Puissance de capteurs thermiques installée Puissance de modules photovoltaïques installée Production d énergie Production spécifique des capteurs solaires thermiques Capteurs sous-vide et capteurs plans vitrés Capteurs plans non-vitrés, capteurs plans non-vitrés à couche sélective, capteurs solaires pour le séchage du foin Production spécifique des capteurs plans et sous-vide (moyenne pondérée) Production spécifique des installations photovoltaïques Production d énergie des capteurs thermiques Production d énergie des modules photovoltaïques 1 4. Ventes, surfaces, productions d énergie Capteurs solaires thermiques et modules photovoltaïques vendus en Suisse Total des surfaces installées Total des puissances installées en kw Production annuelle d énergie en MWh/a Ventes de capteurs sous-vide Ventes de capteurs plans Ventes de capteurs plans non-vitrés à couche sélective Ventes de capteurs non-vitrés Ventes de modules photovoltaïques Graphiques du solaire thermique Tous les types de capteurs (m²) Capteurs sous-vide (m²) Capteurs plans (m²) Capteurs non-vitrés (pour piscine) (m²) Capteurs plans non-vitrés à couche sélective (m²) Capteurs à air pour le séchage du foin (m²) Production d énergie des capteurs thermiques (GWh/a) Origine des capteurs plans (m²) Exportation des capteurs sous-vide et des capteurs plans vitrés (m²) Graphiques du solaire photovoltaïque Ventes de modules photovoltaïques (kwp) Production d énergie électrique des installations photovoltaïques (GWh/a) 23 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 3

4 1. Introduction Depuis 1984, l association suisse des professionnels de l énergie solaire SWISSOLAR (auparavant SOLAR et SOFAS/PROMES) recense les données concernant les ventes de capteurs solaires thermiques et de modules photovoltaïques en Suisse. Ces données permettent entre-autres d intégrer les statistiques SWISSOLAR dans la statistique suisse des énergies renouvelables. Depuis 1993, le recensement tient compte des besoins de ces deux rapports statistiques et permet notamment de déterminer la production d énergie des installations solaires. Pour ce recensement, tout le matériel statistique a été collecté au secrétariat de l association SWISSOLAR à Zürich. Le traitement des données ci-dessus a été complètement revu en 22 afin de prendre en compte pour la première fois les durées de vie des différents types de capteurs et modules. Les surfaces installées de même que les productions d énergie ont principalement été concernées. Le développement réjouissant de la technologie photovoltaïque en Suisse engendrant pour l établissement de la statistique des coûts toujours plus élevés, le questionnaire a dû être établi sur une nouvelle base de données. L évaluation est effectuée par le secrétariat générale de Swissolar, également responsable de la rédaction finale. Cette enquête a été réalisée sur mandat de l Office fédéral de l énergie. 2. Réalisation de l enquête 2.1 Questionnaire Les types de capteurs suivants ont été recensés : Capteurs plans vitrés, Capteurs sous vide, Capteurs plans non-vitrés, et depuis 21 : Capteurs plans non-vitrés à couche sélective, ainsi que : Modules photovoltaïques. Le questionnaire de la statistique SWISSOLAR porte sur les paramètres suivants: Origine des modules, Mode de distribution, Type d installation, (même si l on ne s intéresse qu aux systèmes «ne» produisant que de l eau chaude sanitaire ou servant à la production d eau chaude sanitaire et l appoint au chauffage) Nombre d installations solaires selon la taille. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 4

5 2.2 Retour des questionnaires Les questionnaires ont été adressés à 425 entreprises de la branche de l énergie solaire en Suisse. Les 96 réponses en provenance du domaine de l électricité solaire et les 142 du domaine thermique ont fourni les données nécessaires à cette enquête. 2.3 Méthode de recensement des données Les données proviennent en premier lieu des entreprises fabriquant ou important directement des capteurs thermiques ou des modules photovoltaïques. Les données fournies par les autres entreprises contribuent à la plausibilité des valeurs obtenues de même que la recherche de la répartition dans les différents domaines. 2.4 Taux de couverture du marché Le taux de couverture du marché évalué par les groupements professionnels de SWISSOLAR pour les catégories suivantes de capteurs et modules solaires représente pour l année concernée (entre parenthèses les valeurs de l année précédente) : Capteurs plans vitrés : 78 % (78 %) Capteurs sous-vide : 85 % (85 %) Capteurs plans non-vitrés : 65 % (65 %) Capteurs plans non-vitrés à couche sélective : 7 % (7 %) Modules photovoltaïques : 85 % (8 %) 2.5 Séchage du foin par capteurs solaires Les données concernant les capteurs pour le séchage du foin prises en compte dans la statistique ont été recensées par Nova Energie GmbH sur mandat de l Office fédéral de l énergie. 2.6 Electricité solaire d origine photovoltaïque Les ventes de modules photovoltaïques indiquées concernent les installations raccordées au réseau et les installations autonomes. L incertitude évaluée du taux de couverture est d environ ± 5 kwp. La méthode de recensement utilisée ne fournit néanmoins pas de données précises (paragraphe 9, tableaux 3 à 5) concernant les installations raccordées au réseau et autonomes de faible puissance ( 2 kw). Cette édition est l occasion d ajuster les données de la statistique avec celles de la banque de données de Swissgrid. La référence à la statistique de l électricité solaire est donc supprimée. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 5

6 3. Inventaire des données énergétiques 3.1 Recensement en vue d inventaire Le but est d obtenir une information sur la diffusion et les parts de marché de l énergie solaire en Suisse. Ceci exprimé pour l année en cours par les trois grandeurs suivantes : Surface de capteurs installée (solaire thermique), Puissance installée (photovoltaïque), Production d énergie (thermique et photovoltaïque). 3.2 Recherche des données d inventaire Les capteurs thermiques et modules photovoltaïques nouvellement mis en service apparaissent annuellement dans les chiffres de vente. Dans une phase suivante l espérance de durée de vie est modélisée. Il en résultera les surfaces encore à installer pour chaque année. L évaluation de l année de recensement indique finalement l état général en m². Si l on multiplie ces différents états par la puissance spécifique resp. la production spécifique, on obtient finalement par sommation la puissance totale installée resp. la production annuelle totale. Donnée Phase intermédiaire Résultat Chiffres de vente 1 Recensement du chiffre de vente annuel en m² Etat des cohortes annuelles lors des mises en service (m²) Durée de vie moyenne (I) Domaine de dispersion s 2 Modélisation de la durée de vie de chaque cohorte annuelle à partir de la mise en service Etat des cohortes annuelles de l année de recensement (m²) Puissance spécifique Production spécifique 3 Evaluation de l année de recensement Etat général de l année de recensement - Surface installée (m²) - Puissance installée (kw) - Production annuelle (MWh) Schéma : L enquête a lieu en trois phases distinctes. Alors que les chiffres de vente fournissent des indications fiables concernant les installations en service, le solde est dépendant du choix du modèle. La troisième phase est également dépendante des rendements effectifs engendrés par le développement technique. La tendance du développement n est pas perturbée pour cela. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 6

7 3.3 Durées de vie retenues pour l enquête Le taux de rebut est décrit par une distribution normale caractérisée par les deux grandeurs que sont la durée de vie moyenne et son domaine de dispersion. La durée de vie des capteurs solaires thermiques et des modules photovoltaïques est fixée en intervalles de cinq ans et les années intermédiaires interpolées. Le domaine de dispersion est fixé à un tiers de la durée de vie moyenne. Les tableaux et graphiques suivants représentent les catégories de l enquête par intervalles de cinq ans : Genre / Année de vente Capteurs plans Capteurs sous vide Capteurs non-vitrés Capteurs non-vitrés à couche sélective Modules photovoltaïques A l exemple des capteurs sous-vide : inventaire en fonction de lâge et de l année de vente 1 % 8 % 6 % 4 % Année de vente: % % Age des capteurs (a) Année de vente Durée de vie moyenne* Domaine de dispersion** * Années intermédiaires interpolées ** Fixé à un tiers de la durée de vie moyenne Pour plus d information se référer à l étude ci-dessous (uniquement en allemand): BfE-Zusatzbericht: Neue Statistik Markterhebung Sonnenenergie, Dokumentation der Überarbeitung 22, Dr. Georges Reber, 23 Schweizerischer Fachverband für Sonnenenergie SOLAR Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 7

8 3.4 Surface et puissances installées Afin d étudier les variations du marché de l énergie solaire, les données ont été évaluées selon les aspects suivants : surface de capteurs installée, resp. puissance et production d énergie Surface de capteurs thermiques installée Pour l utilisation thermique de l énergie solaire, la surface de capteurs installée est le paramètre le plus important de l installation. Le délai nécessaire entre la vente et l installation est estimé à 6 mois. La surface de capteurs installée est calculée de la manière suivante : Surface de capteurs installée durant l année de recensement : = somme de tous les états des cohortes inclus la cohorte de l année précédente + 5% de l état de la cohorte de l année de recensement (1) Puissance de capteurs thermiques installée Les valeurs ci-dessous sont utilisées pour déterminer la puissance installée de capteurs thermiques : Capteurs sous-vide : 7 W / m 2 Capteurs plans vitrés : 7 W / m 2 Capteurs plans non-vitrés : 8 W / m 2 Capteurs plans non-vitrés à couche sélective : 7 W / m 2 Capteurs à air pour le séchage du foin : 26 W / m 2 (1) Puissance de modules photovoltaïques installée La puissance installée correspond à la somme des puissances nominales des installations photovoltaïques réalisées. Le délai nécessaire entre la vente et l installation est estimé à 6 mois. La puissance installée est calculée de la manière suivante : Puissance installée durant l année de recensement = somme de toutes les cohortes de puissances installées inclus lacohorte de l année précédente + 5% de la puissance correspondant aux ventes de l année de recensement Somme de toutes les cohortes inclus la cohorte de l année précédente 71 4 kwp +5% de l état des ventes réalisées durant l année de recensement kwp Puissance installée au terme de l année de recensement dont raccordée au réseau kwp kwp (1) La croissance annuelle de surface de capteurs pour le séchage du foin est calculée par Nova Energie GmbH. Le nouvel état de fin d année correspond à la somme de l état de l année précédente et de l accroissement pour l année en cours. Extrait de : «Teilstatistik Sonnenkollektoren für die Heubelüftung 21» Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 8

9 3.5 Production d énergie Production spécifique des capteurs solaires thermiques Capteurs sous-vide et capteurs plans vitrés Domaines d application Production spécifique Production spécifique des capteurs sous-vide des capteurs plans vitrés Eau chaude sanitaire (ECS), villa 48 kwh / m 2 a 45 kwh / m 2 a Eau chaude sanitaire, locatif 62 kwh / m 2 a 59 kwh / m 2 a ECS et appoint chauffage, villa et locatif 36 kwh / m 2 a 27 kwh / m 2 a Autres applications 57 kwh / m 2 a 54 kwh / m 2 a Capteurs plans non-vitrés, capteurs plans non-vitrés à couche sélective, capteurs solaires pour le séchage du foin Capteurs non-vitrés : Capteurs non-vitrés à couche sélective : Capteurs solaires pour le séchage du foin : 3 kwh / m 2 a 4 kwh / m 2 a 13 kwh / m 2 a Il n existe qu un seul domaine d application pour les capteurs solaires pour le séchage du foin. La production spécifique ne s améliore donc qu en fonction des évolutions techniques. On utilise principalement les capteurs plans non-vitrés pour tempérer l eau des piscines. De même, la valeur de la production spécifique dépend du progrès technique Production spécifique des capteurs plans et sous-vide (moyenne pondérée) La production spécifique des capteurs plans et sous-vide correspond à une valeur moyenne obtenue par la synthèse des ventes figurant dans les tableaux 5.3 et 6.3 ainsi que par les productions spécifiques des différents domaines d application définies au paragraphe Depuis le recensement de 22, la moyenne de production de chaque cohorte annuelle est déterminée et utilisée pendant toute la durée de vie Production spécifique des installations photovoltaïques Production spécifique des installations raccordées au réseau : 925 kwh/kwp (2) Facteur moyen d utilisation des installations autonomes :.6 Production spécifique des installations autonomes : 535 kwh/kwp (2) Moyenne des installations photovoltaïques avec rétribution à prix coûtant (RPC) et financement des frais supplémentaires (FFS) ; BD Swissgrid ; obtenu par l OFEN Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 9

10 3.5.3 Production d énergie des capteurs thermiques La production d énergie des capteurs thermiques est calculée de la manière suivante : Production d énergie durant l année de recensement = somme de toutes les productions d énergie des cohortes inclus la cohorte de l année précédente + 5% de la production d énergie de la cohorte de l année de recensement Où pour chaque cohorte (et par type) : Production d énergie (kwh) = surface installée (m 2 ) (par type) x production spécifique (kwh / m²) (par type) Production d énergie des modules photovoltaïques La production d énergie électrique des modules photovoltaïques est calculée de la manière suivante : Puissance significative pour la production d énergie = état de l année précédente + 5% de l accroissement de l année de recensement Production d énergie électrique (kwh) = puissance significative (kwp) x production spécifique (kwh / kwp) annuelle moyenne de l état actuel (3) Soit pour l année de recensement, les puissances significatives suivantes : Installations raccordées au réseau : Installations autonomes : kwp 3 5 kwp Production d énergie électrique = puissance installée x production spécifique : Installations raccordées au réseau : Installations autonomes : 81 7 MWh 1 63 MWh Production d électricité solaire photovoltaïque : (année de recensement) MWh (3) La production spécifique annuelle moyenne des installations raccordées au réseau a été incluse jusqu au recensement de 29 dans la «Statistique courant solaire photovoltaïque» et tient compte depuis 23 de l ensoleillement de l année de recensement. Depuis le recensement de 21, les annonces de production pour la RPC constituent la base du calcul de la valeur moyenne. Celle-ci se montait à 925 kwh/kwp en 21 (29 : 86 kwh/kwp). Pour les installations autonomes, cette valeur était de 48 kwh/kwp jusqu en 22. Depuis 23, la valeur de la production spécifique correspond à 6 % de la production spécifique des installations raccordées au réseau. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 1

11 4. Ventes, surfaces, productions d énergie 4.1 Capteurs solaires thermiques et modules photovoltaïques en m 2 (modules en kwp) Ventes annuelles Unité Capteurs plans m 2 1'623 13'558 15'585 14'784 18'96 2'816 22'415 25'386 31'775 25'124 24'277 25'518 24'839 26'222 29'93 37'472 5'355 63'22 14'4 135' '26 Capteurs sous-vide m 2 1'482 3'8 2'545 1'36 1'486 1' '345 1' '225 1'58 1' '257 1'66 1'58 2'554 8'793 1'285 15'746 Sous-total capteurs vitrés m 2 12'15 16'566 18'13 16'144 2'446 22'47 23'264 26'731 33'2 26'8 26'52 26'576 26'431 26'82 31'16 39'132 51'863 65' ' '64 144'772 Capteurs non-vitrés m 2 13'795 1'319 1'769 17'34 18'237 22'435 21'978 15'486 2'951 14'96 15'463 12'217 8'98 7'682 8'846 9'48 6'778 9'284 8'691 9'749 1'86 Capteurs non-vitrés à couche sélective m ' '325 1'235 2'175 1' '38 1'138 Sous-total capteurs non-vitrés m 2 13'795 1'319 1'769 17'34 18'237 22'435 21'978 15'486 2'951 14'96 15'463 12'588 1'558 8'643 11'171 1'715 8'953 1'32 9'374 12'57 11'944 Capteurs pour le séchage du foin m 2 56' 59' 59' 45' 46' 24' 22' 23' 15' 9' 9' 9' 3' 3' 2' 4' 2' 2' 7' 11' 8' Modules photovoltaïques kwp 1'19 1'46 1'4 1'3 1' ' '834 1'75 2'186 2'342 1'725 1'68 2'48 3'98 2'5 7'1 15'5 37' 42'5 4.2 Total des surfaces installées Surfaces installées en fin de chaque année Unité Capteurs plans m 2 33'8 45'62 59'8 74'44 9'58 19'51 129'89 152'26 178'97 25'19 227'28 249'15 27'87 292'46 316'9 344'78 383'9 433'49 59'98 621'78 745'15 Capteurs sous-vide m 2 9'2 11'37 14'4 15'85 17'8 18'39 19'31 19'99 2'87 21'43 22'3 23'16 23'61 23'76 23'68 24'6 24'53 25'42 29'93 38'29 5'11 Sous-total capteurs vitrés m 2 43' 56'99 73'84 9'29 17'66 127'9 149'2 172'25 199'84 226'62 249'58 272'31 294'48 316'22 339'77 368'84 47'62 458'91 539'91 66'7 795'26 Capteurs non-vitrés m 2 54'2 65'76 75'59 88'63 15' 123'44 143'18 158'79 173'17 186'6 195'4 22'97 26'47 26'95 26'71 26'75 25'23 23'17 21'71 2'2 199'54 Capteurs non-vitrés à couche sélective m '2 2'5 4'14 5'92 7'63 9'23 1'9 11'59 13'31 Sous-total capteurs non-vitrés m 2 54'2 65'76 75'59 88'63 15' 123'44 143'18 158'79 173'17 186'6 195'4 23'16 27'67 29'45 21'85 212'67 212'86 212'4 211'8 211'79 212'85 Capteurs pour le séchage du foin m 2 55' 564' 623' 668' 714' 738' 76' 783' 798' 87' 816' 825' 828' 831' 833' 837' 839' 841' 848' 859' 867' Modules photovoltaïques kwp 2'2 3'5 4'9 6'1 7'2 8'1 9'1 1'1 11'5 13'2 15'2 17'4 19'4 21'1 23'1 26'3 29'4 34'1 45'3 71'4 11'9 - dont installations raccordées au réseau kwp 7 1'8 3'5 4'4 5'4 6' 6'7 7'6 9'5 11'4 13' 14'9 16'5 17'8 19'4 23'6 26'1 32'6 44'1 69'6 17'1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 11

12 4.3 Puissance installées en fin de chaque année en kw Puissances installées en fin de chaque année Unité Capteurs plans kw 23'66 31'94 41'86 52'11 63'41 76'65 9'92 16'58 125'28 143'63 159'9 174'41 189'61 24'73 221'26 241'35 268'16 33'45 356'99 435'25 521'6 Capteurs sous-vide kw 6'44 7'96 9'83 11'9 11'95 12'87 13'51 13'99 14'61 15' 15'61 16'21 16'53 16'63 16'57 16'85 17'17 17'8 2'95 26'8 35'8 Sous-total capteurs vitrés kw 3'1 39'9 51'69 63'2 75'36 89'52 14'43 12'57 139'89 158'63 174'7 19'62 26'14 221'36 237'83 258'2 285'33 321'25 377'94 462'5 556'68 Capteurs non-vitrés kw 43'36 52'61 6'47 7'9 84' 98'76 114'55 127'3 138'53 148'85 156'32 162'38 165'18 165'56 165'37 165'4 164'18 162'54 161'37 16'16 159'63 Capteurs non-vitrés à couche sélective kw '75 2'9 4'15 5'34 6'46 7'7 8'11 9'32 Sous-total capteurs non-vitrés kw 43'36 52'61 6'47 7'9 84' 98'76 114'55 127'3 138'53 148'85 156'32 162'51 166'2 167'31 168'27 169'55 169'52 169' 168'44 168'27 168'95 Capteurs pour le séchage du foin kw 131'3 146'6 162' 173'7 185'6 191'9 197'6 23'6 27'5 29'8 212'2 214'5 215'3 216'1 216'6 217'6 218'1 218'7 22'5 223'3 225'4 Modules photovoltaïques kwp 2'2 3'5 4'9 6'1 7'2 8'1 9'1 1'1 11'5 13'2 15'2 17'4 19'4 21'1 23'1 26'3 29'4 34'1 45'3 71'4 11'9 - dont installations raccordées au réseau kwp 7 1'8 3'5 4'4 5'4 6' 6'7 7'6 9'5 11'4 13' 14'9 16'5 17'8 19'4 23'6 26'1 32'6 44'1 69'6 17'1 4.4 Production d'énergie annuelle en MWh Production d'énergie pour l'année considérée Unité Capteurs plans MWh 11'78 15'9 2'84 26'37 32'99 4'83 49'4 57'8 68'22 78'72 88'6 97'5 17'26 117'15 127'92 141'7 158'84 18'85 213'54 262'27 316'32 Capteurs sous-vide MWh 3'21 3'96 4'89 5'6 6'2 6'85 7'31 7'63 8'3 8'33 8'73 9'13 9'41 9'58 9'68 9'93 1'3 1'84 12'92 16'61 21'74 Sous-total capteurs vitrés MWh 14'99 19'86 25'73 31'97 39'19 47'68 56'35 65'43 76'25 87'5 96'79 16'63 116'67 126'73 137'6 151' 169'14 191'69 226'46 278'88 338'6 Capteurs non-vitrés MWh 14'42 17'9 2'88 24'82 29'78 35'37 41'37 46'14 5'56 54'54 57'47 59'88 61'7 61'35 61'41 61'54 61'19 6'66 6'3 59'91 59'76 Capteurs non-vitrés à couche sélective MWh ' 1'66 2'37 3'5 3'69 4'4 4'64 5'33 Sous-total capteurs non-vitrés MWh 14'42 17'9 2'88 24'82 29'78 35'37 41'37 46'14 5'56 54'54 57'47 59'95 61'55 62'35 63'7 63'91 64'24 64'35 64'34 64'55 65'9 Capteurs pour le séchage du foin MWh 58'4 65'7 73'3 81' 86'8 92'8 95'9 98'8 11'8 13'7 14'9 16'1 17'3 17'6 18' 18'3 18'8 19'1 19'3 11'2 111'7 Modules photovoltaïques MWh 1' 1'7 2'8 4' 4'8 5'6 6'1 6'8 7'9 9'6 11' 12'4 13'8 16'4 16'5 18'9 22'3 27'1 34'8 5'2 83' - dont installations raccordées au réseau MWh 4 1' 2'1 3'2 3'9 4'6 5'1 5'7 6'8 8'4 9'8 11'2 12'6 15' 15'2 17'6 21' 25'7 33'4 48'9 81'7 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 12

13 5. Ventes de capteurs sous-vide 5 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 27'74 Besoins propres (auto-construction) 441 Production nationale en pièces détachées Directement au maître de l'ouvrage 3'496 Importation 8'34 Par l'installateur 11'778 Par d'autres entreprises 31 Total des ventes en Suisse 15'746 Total 35'18 Puissance en kw 11'22 Exportation 19'362 Total des ventes en Suisse 15'746 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) Installations compactes selon SPF Villa ECS et chauffage à 1 m 2 87 Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 2 m Locatif ECS et chauffage à 5 m 2 59 Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 1 m 2 29 Industrie, artisanat ECS et chauffage plus de 1 m 2 7 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS) Agriculture ECS et chauffage. Total 1'115 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS). Services ECS et chauffage. Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS). Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage. Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse 1 1'115 Total 1 Le volume recensé du marché est estimé à 85%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 13

14 6. Ventes de capteurs plans 6 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 134'91 Besoins propres (auto-construction) 54 Production nationale en pièces détachées 3'235 Directement au maître de l'ouvrage 5'75 Production nationale auto-construction Par l'installateur 17'559 Importation 59'197 Par d'autres entreprises 15'663 Total des ventes en Suisse 129'26 Total 196'523 Puissance en kw 9'318 Exportation 67'497 Total des ventes en Suisse 129'26 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) '47 Installations compactes selon SPF 955 Villa ECS et chauffage '429 1 à 1 m 2 8'35 Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS) ' à 2 m 2 2'294 Locatif ECS et chauffage à 5 m Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 1 m 2 11 Industrie, artisanat ECS et chauffage.1 7 plus de 1 m 2 37 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS).4 18 Agriculture ECS et chauffage.2 15 Total 12'153 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS) Services ECS et chauffage.5 4 Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS) 1. 4 Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage.1 4 Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse 1 12'153 Total 279 Le volume recensé du marché est estimé à 78%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 14

15 7. Ventes de capteurs plans non-vitrés à couche sélective 7 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 2'791 Besoins propres (auto-construction) Production nationale en pièces détachées Directement au maître de l'ouvrage 11 Importation Par l'installateur 727 Par d'autres entreprises 4 Total des ventes en Suisse 1'138 Total 2'791 Puissance en kw 797 Exportation 1'653 Total des ventes en Suisse 1'138 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) Installations compactes selon SPF Villa ECS et chauffage à 2 m 2 62 Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS) à 5 m 2 11 Locatif ECS et chauffage à 1 m 2 5 Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS). 11 à 2 m 2 Industrie, artisanat ECS et chauffage. plus de 2 m 2 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS). Agriculture ECS et chauffage. Total 78 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS) Services ECS et chauffage. Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS) 8. 1 Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage. Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse 1 78 Total 13 Le volume recensé du marché est estimé à 7%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 15

16 8. Ventes de capteurs non-vitrés 8 Tableau 1 Tableau 2 Origine des capteurs Distribution des capteurs Surface Surface [m 2 ] [m 2 ] Production nationale produit fini 55'923 Besoins propres (auto-construction) 62 Production nationale en pièces détachées Directement au maître de l'ouvrage 768 Importation 7'729 Par l'installateur 3'822 Par d'autres entreprises 6'154 Total des ventes en Suisse 1'86 Total 63'652 Puissance en kw 8'645 Exportation 52'846 Total des ventes en Suisse 1'86 Tableau 3 Tableau 4 Type d'installation Nombre d'installations selon la taille Surface Nombre Taille de l'installation Nombre [ % ] d'inst. d'inst. Villa seul. eau chaude sanitaire (ECS) Installations compactes selon SPF Villa ECS et chauffage. 1 à 2 m Locatif seul. eau chaude sanitaire (ECS). 21 à 5 m Locatif ECS et chauffage. 51 à 1 m 2 Industrie, artisanat seul. eau chaude sanitaire (ECS). 11 à 2 m 2 Industrie, artisanat ECS et chauffage. plus de 2 m 2 Agriculture seul. eau chaude sanitaire (ECS). Agriculture ECS et chauffage. Total 864 Services seul. eau chaude sanitaire (ECS). Services ECS et chauffage. Secteur public seul. eau chaude sanitaire (ECS). Tableau 5 Secteur public ECS et chauffage. Installations remplacées Transports seul. eau chaude sanitaire (ECS). Surface Transports ECS et chauffage. [m 2 ] Total des ventes en Suisse Total Le volume recensé du marché est estimé à 65%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 16

17 9. Ventes de modules photovoltaïques 9 Tableau 1 Tableau 2 Origine des modules Distribution des modules Puissance [kwp] [%] Production nationale 34'3 Directement au maître de l'ouvrage 39 Importation 45'2 Par l'installateur 54 Par d'autres entreprises 7 Total des ventes en Suisse 1 Total 79'5 Exportation 37' Total des ventes en Suisse 42'5 Tableau 3 Tableau 5 Type d'installation Installations remplacées Installations raccordées au réseau Puissance [kwp] Nombre d'inst. Puissance [kwp] Nombre d'inst. Villa 9'136 1'765 Villa Locatif 2' Locatif Industrie, artisanat 14' Industrie, artisanat Agriculture 5' Agriculture Services 5'38 8 Services Secteur public 5' Secteur public Transports 34 3 Transports Divers Divers Total 42'5 2'65 Total Tableau 4 Nombre d'installations selon la taille Puissance Nombre [kwp] d'inst. Installations autonomes 2 à 25 Wp à 1' Wp plus de 1 kwp 8 4 Total des installations autonomes Installations raccordées au réseau jusque 4 kwp 2' de 4 à 2 kwp 11'51 1'52 de 2 à 5 kwp 4' de 5 à 1 kwp 1'477 3 plus de 1 kwp 16'585 3 Total des installations raccordées au réseau 36'5 2'63 Total 36'635 3'25 Le volume recensé du marché est estimé à 85%. Les valeurs indiquées sont arrondies à 1%. Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 17

18 1. Graphiques du solaire thermique 1.1 Tous les types de capteurs (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs solaires thermiques (m 2 ) 16' 14' 12' 1' 8' 6' 4' 2' Capteurs sous-vide (m 2 ) Sous vide Capteurs plans Non-vitrés Non-vitrés sélect. Séchage du foin Swissolar Druckdatum: ' 16' 14' 12' 1' 8' 6' 4' 2' Ventes des capteurs sous-vide (m 2 ) Marktumfrage21_211614_def.xls Grafik_FR Seite 1 von 1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 18

19 1.3 Capteurs plans (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs plans (m 2 ) 14' 12' 1' 8' 6' 4' 2' Capteurs non-vitrés (pour piscine) (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs non-vitrés (m 2 ) 2' 15' 1' 5' Marktumfrage21_211614_def.xls Grafik_FR Seite 1 von 1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 19

20 1.5 Capteurs plans non-vitrés à couche sélective (m 2 ) Swissolar Druckdatum: '5 Ventes des capteurs non-vitrés à couche sélective (m 2 ) 2' 1'5 1' Capteurs à air pour le séchage du foin (m 2 ) Swissolar Druckdatum: ' Ventes des capteurs pour le séchage du foin (m 2 ) 6' 5' 4' 3' 2' 1' Marktumfrage21_211614_def.xls Grafik_FR Seite 1 von 1 Le recensement du marché de l énergie solaire en 21 2

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Dimensionnement du chauffage central au bois

Dimensionnement du chauffage central au bois Office fédéral de l'énergie Dimensionnement du chauffage central au bois 1 1 Introduction Correctement dimensionné, le chauffage central au bois permet un fonctionnement avantageux de l installation de

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Agriculture et Energies Renouvelables

Agriculture et Energies Renouvelables Agriculture et Energies Renouvelables 1 Cours ADAPR 24 février 2011 Sylvain Boéchat, AGRIDEA Contenu: Politique énergétique: contexte et outils Production d Energies Renouvelables o L énergie solaire:

Plus en détail

L énergie : c est quoi le problème? Approche technologique. www.minergie.ch. Fribourg/ Les 4 Vents 6 mars 2012

L énergie : c est quoi le problème? Approche technologique. www.minergie.ch. Fribourg/ Les 4 Vents 6 mars 2012 L énergie : c est quoi le problème? Approche technologique Fribourg/ Les 4 Vents 6 mars 2012 Martial Bujard Directeur des Agences Minergie et Swissolar romandes Consommation d une société durable Pétrole

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur solaire avec des capteurs sélectifs non vitrés et accumulateur à changement de phase

Chauffage par pompe à chaleur solaire avec des capteurs sélectifs non vitrés et accumulateur à changement de phase Départmenet fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Ofiice fédéral de l énergie OFEN Rapport final 30 Octobre 2012 Chauffage par pompe à chaleur solaire avec

Plus en détail

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Concrétiser Cette brochure est destinée aux porteurs de projets de petites

Plus en détail

Accumulateur combiné au service de la chaleur solaire et des pompes à chaleur. Michel Haller, Robert Haberl, Daniel Philippen

Accumulateur combiné au service de la chaleur solaire et des pompes à chaleur. Michel Haller, Robert Haberl, Daniel Philippen Accumulateur combiné au service de la chaleur solaire et des pompes à chaleur Michel Haller, Robert Haberl, Daniel Philippen Présentation Avantages de la combinaison pompe à chaleur et chaleur solaire

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Lorsque seule la forme masculine est mentionnée, il va de soi que la forme féminine est sous-entendue.

Lorsque seule la forme masculine est mentionnée, il va de soi que la forme féminine est sous-entendue. Swissolar Schweizerischer Fachverband für Sonnenenergie Association suisse des professionnels de l énergie solaire Ass. svizzera dei professionisti dell energia solare Neugasse 6 CH - 800 Zurich Tél. :

Plus en détail

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? Le 28 mars 2014 Patrick Schaub Analyste - énergétique Titre Sommaire Développement du marché photovoltaïque

Plus en détail

PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE

PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE COMMUNE D'ORSIERES Rue de la Commune 3-1937 Orsières PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ARTICLE 1 INTRODUCTION 1. Le chauffage électrique des locaux est accordé

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont Delémont, capitale solaire Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont SOMMAIRE Produire son énergie solaire 1) Introduction Pierre Brulhart, Conseiller communal 2) Les projets Michel

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010 Themen in dieser Ausgabe: Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Überschrift Nebenartikel FONDATION

Plus en détail

Énergies renouvelables efficaces économiques durables

Énergies renouvelables efficaces économiques durables EES Jäggi-Bigler AG 4554 Etziken Tel +41 32 686 88 00 www.eesag.ch Niederlassungen 5436 Würenlos Tel +41 56 610 88 00 6317 Zug Tel +41 41 720 22 84 Énergies renouvelables efficaces économiques durables

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Solarisation des piscines collectives

Solarisation des piscines collectives Solarisation des piscines collectives Piscine Olympique VAISE Lyon 9 ème Intervention ALE Lundi 9 Juin 2008 Piscine de Vaise - ALE - 09/06/08 2 1 Plan de l intervention l Première partie : Présentation

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide Solar eating System Factsheet (SSF) - Dossier guide Les Factsheets (feuille de données) publiés sur la page Internet de SPF résument les résultats des tests des systèmes solaires pour la production d eau

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Centre D4, Lucerne Business Centre (Root) Sondes géothermiques

Centre D4, Lucerne Business Centre (Root) Sondes géothermiques Centre D4, Lucerne Business Centre (Root) Sondes géothermiques Concept A Root, entre Lucerne et Zoug, se construit un immense complexe architectural de la SUVA, appelé D4 Lucerne Business Centre. Une première

Plus en détail

Le système solaire à haute efficacité énergétique Assurément la meilleure des solutions.

Le système solaire à haute efficacité énergétique Assurément la meilleure des solutions. Le système solaire à haute efficacité énergétique Assurément la meilleure des solutions. A A Class A avec pompe à haute efficacité BackBox Eco Le système BackBox Le must de toute installation solaire en

Plus en détail

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES Version Décembre 2008 ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES LE BATIMENT Volume du bâtiment 27'100 m 3 Surface

Plus en détail

Solaire photovoltaïque Actualités. Assemblée Générale IDD Oct 13 Florent Wieczorek

Solaire photovoltaïque Actualités. Assemblée Générale IDD Oct 13 Florent Wieczorek Solaire photovoltaïque Actualités Assemblée Générale IDD Oct 13 Florent Wieczorek Accompagnement de la CA24 2009-2010, 4 groupements d achats photovoltaïque 17000 m2 posés = Puissance totale installée

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1. Janvier 2015

Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1. Janvier 2015 Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1 Janvier 2015 SOMMAIRE Le solaire 2 en 1 SOLARMIX - Votre offre hybride clés en main Un module hybride unique au monde Le kit thermique Le kit

Plus en détail

Fiscalité des énergies renouvelables en Valais. Scc Fiscalité des énergies renouvelables en Valais 1

Fiscalité des énergies renouvelables en Valais. Scc Fiscalité des énergies renouvelables en Valais 1 Fiscalité des énergies renouvelables en Valais 1 INFORMATIONS GENERALES SERVICE CANTONAL DES CONTRIBUTIONS Nicolas Mathys Coordinateur de la formation et de l information Charte du SCC Charte SCC Respect

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014

Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014 Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l énergie Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014 Champ

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

A l achat d une voiture, pensez au climat!

A l achat d une voiture, pensez au climat! A l achat d une voiture, pensez au climat! Informations sur les prescriptions concernant les émissions de CO 2 des voitures de tourisme Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur Eau chaude et confort à votre portée! La meilleure façon de

Plus en détail

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis Fiche de recommandations et préservation des sites bâtis mars 2013 Introduction Notre société, très attachée à la valeur de son patrimoine naturel et culturel, se trouve confrontée à la problématique de

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS Atelier 3 Bertrand JEAN-MAIRET Ingénieur ETS Projet photovoltaïque Préambule Union Sportive Les Ponts-de-Martel propriétaire de la patinoire du Bugnon exploite les installations depuis 1988-89 100% en

Plus en détail

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Efficiency matters. Bienvenue à la réunion d information PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Lausanne, 5 avril 2012 Parrainage: Financé par:

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

14/10/2009. Groupe fluides 9 personnes. 7 personnes. Agence Franche-Comté 4 personnes

14/10/2009. Groupe fluides 9 personnes. 7 personnes. Agence Franche-Comté 4 personnes Groupe fluides 9 personnes 7 personnes Agence Franche-Comté 4 personnes 1 2 3 4 Domaine écologique : la production d énergie implique toujours un impact sur l environnement même si des progrès sensibles

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY

THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY SOLUTION INTELLIGENTE POUR STOCKAGE DE L ENERGIE SOLAIRE Engagement total en faveur de l autonomie énergétique L AUTO- CONSOMMATION EST RENTABLE. En France, les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07)

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) Comment régler son installation pour réduire de manière optimale sa consommation d énergie? 1. LE REGLAGE D UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Fronius IG. Onduleurs centraux PV POWERING YOUR FUTURE

Fronius IG. Onduleurs centraux PV POWERING YOUR FUTURE Fronius IG Onduleurs centraux PV POWERING YOUR FUTURE GÉNIAL! AVOIR SA PROPRE CENTRALE SOLAIRE La technique photovoltaïque a le vent en poupe! La nature s'en réjouit, les bilans énergétiques aussi. La

Plus en détail

Solarisation des piscines de plein air. Centre Nautique Etienne Gagnaire Villeurbanne

Solarisation des piscines de plein air. Centre Nautique Etienne Gagnaire Villeurbanne Solarisation des piscines de plein air Centre Nautique Etienne Gagnaire Villeurbanne Intervention ALE Vendredi 13 Juillet 2007 Piscine de Villeurbanne - ALE - 13/07/07 2 Plan de l interventionl Première

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout Qu'est-ce qu'une chaudière? Le rôle d'une chaudière est d'assurer une bonne combustion et de transférer le maximum d'énergie thermique aux circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Quelles sont

Plus en détail

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie LES PLAISIRS de L EAU conjuguer confort et économies d énergie Profitez des plaisirs de l eau tout en diminuant votre consommation CONJUGUER CONFORT ET ÉCONOMIES D ÉNERGIE IL EXISTE UN MOYEN TRÈS SIMPLE

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Compacte et efficace.

Compacte et efficace. Gaz à condensation ROTEX Compacte et efficace. Les chaudières gaz à condensation de ROTEX vous offre un confort supérieur et écologique avec une efficacité énergétique impressionnante. «Dans notre ancien

Plus en détail

Tables des matières. Gymnase de Nyon C d ERN Physique

Tables des matières. Gymnase de Nyon C d ERN Physique Tables des matières 1. Introduction... - 4-1.1 Son origine... - 4-1.2 Utilisation dans notre société... - 4-2. Energie solaire thermique... - 5-2.1 Qu est ce que c est?... - 5-2.2 Fonctionnement... - 6-2.3

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 SYSTÈMES SOLAIRES COMBINÉS (SSC) I/ PRINCIPE GENERAL Cette fiche d intégration décrit les données d entrées, les paramètres

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp SYPIM Syndicat du Pilotage et de la Mesure de la performance énergétique Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp Fédération des Services

Plus en détail

L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR?

L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR? L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR? Gregory Neubourg Chargé de Mission Avec le soutien de 2 Plan de la présentation 1. Le solaire thermique 1. Principe de fonctionnement 2. Etapes

Plus en détail

Construire pour le futur journées d information Schweizer 4 et 5 février 2009 Architecture et Photovoltaïque: - solution d intégration

Construire pour le futur journées d information Schweizer 4 et 5 février 2009 Architecture et Photovoltaïque: - solution d intégration Construire pour le futur journées d information Schweizer 4 et 5 février 2009 Architecture et Photovoltaïque: - solution d intégration Pascal Affolter, www.solstis.ch POTENTIEL en Suisse Energies renouvelables

Plus en détail

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides.

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. HMX la reine du chauffage au bois. HMX la technique de chauffage optimale pour un chauffage écologique. Chaudière modulante à bûches de bois. Puissance

Plus en détail

Technique de pointe. Une autoconsommation efficace de l'électricité solaire

Technique de pointe. Une autoconsommation efficace de l'électricité solaire Technique de pointe Une autoconsommation efficace de l'électricité solaire Concernant les installations photovoltaïques destinées aux particuliers, jusqu à présent il n a pas été fait de distinction en

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Onduleurs centralisés sans transformateur pour connexion au réseau MT

Onduleurs centralisés sans transformateur pour connexion au réseau MT 74 75 Onduleurs centralisés sans transformateur pour connexion au réseau MT Afin d augmenter le rendement global de l installation, les Inverter de la gamme Central HV-MT sont conçus sans transformateur

Plus en détail

Stockage ou pas stockage?

Stockage ou pas stockage? Stockage ou pas stockage? Table des matières 1- Stockage chimique?...1 2- Stockage thermique?...3 3- Stockage thermique et chimique!...4 4- Conclusion...5 La question du surplus dans les installations

Plus en détail

Planifiez avec Alpha-InnoTec!

Planifiez avec Alpha-InnoTec! bulletin d informations planificateur Planifiez avec Alpha-InnoTec! Alpha-InnoTec est votre partenaire compétent pour l équipement de pompes à chaleur et de systèmes solaires dans les nouveaux bâtiments

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

Photovoltaïque Electricité solaire

Photovoltaïque Electricité solaire Photovoltaïque Electricité solaire Une fois montée, une installation solaire photovoltaïque (PV) produit avec une grande fiabilité de l électricité pendant au moins 30 ans, avec un minimum d entretien.

Plus en détail

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement?

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Copropriété La Sauvenière : 250m² de panneaux solaires thermiques combiné à une cogénération à l huile végétale

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

Autonome en énergie, la maison du futur

Autonome en énergie, la maison du futur Autonome en énergie, la maison du futur Pour les sources d'énergie fluctuantes telles que le photovoltaïque (PV), la synchronisation entre production et consommation n'est que partiellement possible. Des

Plus en détail