Petits travaux du bâtiment "Hommes toutes mains" et bricolage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Petits travaux du bâtiment "Hommes toutes mains" et bricolage"

Transcription

1 Petits travaux du bâtiment "Hommes toutes mains" et bricolage Codes APE divers Fiche réactualisée en mai 2011 Se reporter également aux fiches professionnelles sur le second oeuvre du bâtiment : peinture, revêtement, plomberie, électricité, etc., ainsi qu'aux fiches sur les services à la personne.! AVERTISSEMENT IMPORTANT En application du Code de la propriété intellectuelle, IL EST INTERDIT DE REPRODUIRE intégralement ou partiellement ce document, sur quelque support que ce soit sans l autorisation préalable écrite de l APCE. Cette fiche ne peut faire l objet d aucune diffusion, ni d aucune vente sans l autorisation préalable écrite de l APCE. A ces fins, une convention spécifique peut être passée avec l APCE, convention réservée aux abonnés de l Espace professionnels APCE. ou (Référence APCE : BTP.10)

2 Sommaire En bref... Page 3 1. Définition de la profession... Page 4 2. Des éléments pour une étude de marché... Page 7 3. Les moyens nécessaires pour démarrer l activité... Page Les éléments financiers... Page Les règles de la profession... Page Contacts et sources d information... Page Bibliographie... Page 28 Informations pratiques... Page 29! MISES EN GARDE 1. Fiche réalisée par l'apce et certains organismes professionnels. Malgré tout le soin apporté à la réalisation de celle-ci, nous ne pouvons garantir dans le temps les informations et nous déclinons toute responsabilité quant aux conséquences résultant de leur usage ou d erreurs éventuelles. 2. La fiche ne constitue pas une méthodologie de création ou de reprise d entreprise (ex. : les aides à la création d entreprises ne sont pas traitées). Seules sont analysées les spécificités d une profession (ex. : les aides pour l édition de jeux vidéo). Ainsi, pour répondre à des questions d ordre général sur la méthodologie de la création (étude de marché, comptes prévisionnels, aides et financements, structure juridique, formalités ), reportez-vous au site internet de l APCE Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 2 Petits travaux du bâtiment

3 En bref Cette fiche s'adresse aux porteurs de projets qu'il est parfois difficile de distinguer entre : d'une part, les artisans polyvalents ou "multi-travaux", qui interviennent chez les particuliers, les entreprises et les collectivités, pour réaliser des travaux de finition du bâtiment, en dépannage, en urgence les spécialistes du bricolage ou "hommes toutes mains" qui font entrer leurs prestations élémentaires et occasionnelles dans le cadre des prestations de services à la personne définies par loi Borloo du 26 juillet Les artisans ou non qui se lancent dans les travaux divers de bricolage ou de dépannage rapide ou multiservices, sont nombreux d après les réseaux qui les accueillent. Ils sont cependant difficiles à recenser, car il n'existe pas de code APE de la NAF spécifique pour définir cette polyvalence des métiers. La conjoncture est porteuse depuis quelques années grâce à la baisse de la TVA dans la rénovation et au plan encourageant les services à la personne : un créateur sur ce secteur ne peut ignorer la loi Borloo afin de faire bénéficier ses clients d'une réduction d'impôts, avec la procédure de l'agrément simple qui doit être simplifiée en 2011 (décret à paraitre). Dans tous les cas, la publicité ne donnant pas grand chose, c'est sur "le bouche à oreille" qu'il faudra compter, donc il est prudent de ne pas espérer une quelconque rentabilité au démarrage de l'activité. Rejoindre un réseau, se démarquer de la clientèle des particuliers en visant les professionnels (syndic, autre corps d état du bâtiment) sera parfois une stratégie. L'investissement au départ est faible, mais le fonds de roulement important. CHIFFRES CLES On ne dispose pas de chiffres clés sur ces différents métiers. Seuls les HTM, hommes toutes mains, sont recensés au fichier Nova, tenu par l'agence nationale des services à la personne, qui en enregistrait plus de en Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 3 Petits travaux du bâtiment

4 1 - Définition de la profession ACTIVITES Les "petits travaux du bâtiment" ou activités de travaux d'aménagement et de finition du bâtiment sont très divers et recouvrent plusieurs métiers, essentiellement : Le multi-travaux, c'est-à-dire des entreprises capables d'intervenir pour effectuer des travaux de peinture (réfection partielle, raccord), de revêtement mural, de carrelage, de vitrerie, de petite menuiserie, d'électricité (changer une prise défectueuse), de plomberie. Les activités de petits travaux chez les particuliers et le bricolage demandant moins de qualification (pose de tringles de rideau, d'étagères, etc.). C'est une activité de proximité par excellence, qui peut être complétée par du jardinage, le portage de repas à domicile Exemple d'activités, chez MVAD, Mieux vivre à domicile, pour l'activité bricolage Poser des tringles à rideau Accrocher ou décrocher un lustre, des luminaires Déplacer un meuble Changer une ampoule Fixer une prise électrique Graisser un volet, une porte ou une fenêtre Fixer un tableau au mur Fixer un accessoire de salle de bains Installer une armoire à pharmacie, une étagère Installer un store vénitien Raboter une porte, une fenêtre Fixer un rideau de douche Poser un joint autour d'une baignoire, d'un lavabo Monter un meuble en kit Remplacer un flexible de douche Changer un fusible Purger les radiateurs Remplacer un abattant de W-C Poser un verrou sur une porte Installer un judas de porte Remplacer un filtre de hotte Déboucher un évier Fixer une prise d'antenne T.V. Etc. Autres exemples de travaux au lien suivant : Certains travaux sont proposés par les entreprises rapides de dépannage à domicile (dépannage multiservices). Selon le syndicat de la branche, Synasav, ces entreprises se caractérisent par leur polyvalence, au moins 3 filières de métier parmi : plomberie/chauffage, électricité/électroménager/tv, menuiserie, couverture, peinture, maçonnerie. Le dépannage consiste en une intervention rapide permettant de solutionner par une réparation provisoire ou définitive le problème du client. L'entreprise dispose d'un site physique agissant sur une zone géographique délimitée, et d'un accueil téléphonique placé sous sa responsabilité juridique et technique. Les codes NAF les plus habituels sont alors liés aux métiers de seconde œuvre du BTP, selon la nouvelle nomenclature APE de la NAF à retrouver au lien suivant : Installation d'équipements thermiques et de climatisation Peinture et vitrerie Installation d'eau et de gaz Revêtements sols et murs Agencement Plâtrerie Electricité dans tous locaux NAF B NAF Z NAF A NAF Z NAF C NAF Z NAF A Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 4 Petits travaux du bâtiment

5 1 - Définition de la profession D'autres codes NAF sont liés au secteur de la réparation : Z : réparation d'appareils électroménagers et d'équipements pour la maison, le jardin ; Z : réparation d'articles personnels domestiques non compris par ailleurs. La prestation HTM, "homme toutes mains" évoquée dans le cadre des emplois de SAP, service à la personne, donnant lieu à réduction d impôts, relève quant à elle du bricolage. Il s'agit de tâches occasionnelles de très courte durée qui ne demandent pas de qualification particulière : changer une ampoule, un joint, fixer un cadre, etc. Les prestations de bricolage chez les particuliers sont en effet très encadrées afin de ne pas concurrencer les artisans diplômés ; en particulier, la prestation HTM donne lieu à des réductions d'impôt (ou à un crédit d'impôt) lorsqu'elle est de courte durée et réalisée par un organisme agréé (bientôt une simple déclaration va remplacer l'agrément simple). Voir rubrique 5 : réglementations. Principaux codes pour les activités de bricolage chez les particuliers : 95 29Z : réparation d'articles personnels domestiques non compris par ailleurs 43 39Z : autres travaux de finition 88 10A : aide à domicile (multiservices) 96 09Z : autres services personnels Certaines sociétés font à la fois du dépannage à domicile et du SAP, dans des entités juridiques séparées comme le veut la loi sur les services à la personne. Exemple : Maisoning services à Saint Avertin près de Tours, acteur du dépannage tous corps de métiers (code NAF Installation d'équipements thermiques et de climatisation B) et du SAP à travers une autre structure (Autres services personnels Z). D'autres entreprises de petits travaux de bricolage proposent des prestations diverses autour du jardinage, du nettoyage APTITUDES Techniques Ce métier s'adresse avant tout aux manuels. Le plus souvent, le chef d'entreprise a acquis une expérience technique de plusieurs années en entreprise ; il bénéficie d'une spécialité de base, comme de nombreux artisans, mais il est capable de faire face à toutes les situations et de prendre des décisions dans un contexte parfois complexe. Commerciales L'aspect relationnel est essentiel, pour convaincre une clientèle hésitante et la fidéliser. C'est la conjonction d'un savoir-faire et d'un savoir-être qui fera la différence avec l'artisan spécialisé qui envoie un ouvrier. Travailler chez un particulier est délicat. Ce dernier impose des règles d'ordre, d'organisation et de propreté en fin de chantier. Le contact sera direct, il faut être capable de conseiller, de rassurer et d inspirer confiance. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 5 Petits travaux du bâtiment

6 1 - Définition de la profession Organisation Le développement de l'offre passe par une meilleure répartition des compétences. Le chef d'entreprise développe son rôle de formateur et de coordinateur technique. Il forme de nouveaux salariés (voire des apprentis) et l'exécution des travaux est dévolue au personnel qualifié. De nombreux logiciels facilitent la bonne organisation des tâches (gestion des plannings, des facturations, suivi,...). Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 6 Petits travaux du bâtiment

7 2 - Des éléments pour une étude de marché LE MARCHE 1. Les "hommes toutes mains", des entreprises le plus souvent individuelles avec à la clef un homme sachant bricoler, réparer, tondre le gazon représentent un métier en plein essor auprès des particuliers : Le SESP, Syndicat des entreprises de services à la personne, estimait déjà leur nombre entre 100 et 200 en On retrouve sur son site la liste des intervenants agréés, spécialisés ou non, classés par département, par exemple pour le Puy de Dôme en 2011 : Au 1 er janvier 2010, les entreprises agréées inscrites sous la dénomination de "petit bricolage" sont au nombre de : possèdent un agrément simple, un agrément de qualité (source : Nova, ANSP). NB. L'agrément simple va être supprimé et remplacé par une simple déclaration (voir rubrique 5). 2. Les entreprises de dépannage rapide multiservices se sont également multipliées. Le syndicat Synasav en regroupe 350 sur 880 sites, occupant personnes. Produits ou services vendus Plusieurs statistiques indiquent la fréquence des travaux selon leur nature. Par exemple, une étude portant principalement sur la population parisienne ayant fait des travaux de moins de 450, fournit les chiffres suivants (source : APCE, enquête sur les petits travaux du BTP) : Peinture, petite rénovation 47,5% Petite plomberie 20,0% Electricité (hors électroménager) 10,8% Portes, fenêtres 7,5% Agencement intérieur 6,7% Serrurerie, amélioration 3,4% Maçonnerie, cloisons 3,4% De toute façon, les travaux de peinture, papier peint, viennent en tête, la plomberie et l'électricité qui exigent des compétences plus techniques suivent assez loin derrière, car les particuliers préfèrent faire appel à des spécialistes. Il faudra bien connaître les produits qui évoluent vite et pouvoir les proposer à une clientèle capable d'apprécier l'élégance des solutions ou encore la modernité des matériaux. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 7 Petits travaux du bâtiment

8 2 - Des éléments pour une étude de marché EVOLUTION DU SECTEUR Contexte général Ces marchés peuvent être rapprochés de ceux de la réhabilitation au sens large du terme, qui ne cessent de se développer. Sur les marchés de la rénovation, l'intervention des artisans prédomine. Directement au contact du client final (sans intermédiaires comme dans d'autres pays) les artisans assurent l'essentiel de l'activité. La demande est croissante, notamment sur le créneau de l'amélioration du confort. Les activités de bricolage au domicile se développent constamment dans le sillage de la croissance des GSB, (Grandes Surfaces de Bricolage) qui proposent des produits faciles à installer soi-même. Les bricoleurs constituent, en partie, un marché potentiel : une partie d'entre eux pourraient accepter une offre à un tarif raisonnable. Les évolutions sociodémographiques (vieillissement de la population, ménages monoparentaux, phénomène urbain, etc.) favorisent le développement de la demande de petits travaux en ville ou même dans les campagnes (entretien des jardins). Dans les SAP, services à la personne, les HTM, hommes toutes mains, sont de plus en plus nombreux. Evolution du nombre des entreprises agréées petit bricolage/htm au 1 er janvier Agrément simple Agrément qualité Total Le plan Borloo pour la relance des services à la personne encourage la création d entreprises par des "hommes toutes mains", en facilitant le recours à ce type de prestations lorsqu'elles sont proposées par un organisme agréé (Cesu, avantages fiscaux, formalités administratives simplifiées, transparence du marché, etc. : Cf. fiche professionnelle APCE sur les services à la personne et rubrique 5 de cette fiche). CLIENTELE Une clientèle composée majoritairement de particuliers qui fonctionne sur le mode du "bouche à oreille" : plus spécialement des personnes âgées, handicapées, des femmes seules, des couples actifs. Cette clientèle, même si elle est solvable, refuse souvent d'appeler un artisan pour les petits travaux dont les tarifs sont jugés prohibitifs au regard du service rendu. Les propriétaires font plus facilement faire des travaux que les locataires. Les ménages représentent 70% de la clientèle des entreprises artisanales. Pour comprendre les motivations de cette clientèle, on pourra se référer à l'étude : mesurer et comprendre les marchés de l'amélioration de l'habitat publiée par la Capeb : Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 8 Petits travaux du bâtiment

9 2 - Des éléments pour une étude de marché analyses.jsp Les syndics de copropriété et gérants d'immeubles représentent un marché potentiel. Ils tendent de plus en plus à rechercher des polyvalents pour les petits travaux occasionnels dans les parties communes ; mais il faut savoir qu'ils ont également leurs propres entreprises spécialisées qui acceptent, de surcroît, des petits travaux. Le coût et des délais d'intervention rapides feront la différence. C'est une clientèle qu'il faudra fidéliser. Mais attention, dans ce cas, si on s'éloigne de la cible des particuliers concernée par la loi Borloo, il faut créer une autre structure juridique (pour bénéficier de l'agrément simple, l'activité auprès des particuliers doit être exercée à titre exclusif, c'està-dire qu'une autre activité conduit à la création d'une autre structure juridique). Sous-traitance des PME du bâtiment ou de commerces (électroménager, décoration ) qui ont besoin de SAV. En effet, si le particulier est la clientèle privilégiée des petites entreprises artisanales à leurs débuts, elle est parfois délaissée parce que peu rentable. CONCURRENCE La concurrence est importante : Les travailleurs au noir, les gardiens d'immeuble. Les grandes surfaces de bricolage peuvent recommander, directement à leur clientèle, des artisans connus et bien équipés pour installer le matériel acheté dans leurs rayons. Les artisans spécialisés dans une quelconque discipline. Parfois les associations intermédiaires de quartier dont les tarifs défient toute concurrence ; leur problème est celui de la qualité du travail. Il faudra donc se battre sur ce terrain. Les bricoleurs du dimanche qui n'ont pas besoin de recourir à des professionnels. D'une façon générale, la concurrence des réseaux (souvent organisés en franchise) créés à l'initiative de fournisseurs, de grandes surfaces de bricolage, de compagnies d'assurance, de fabricants de matériel. Pour avoir une idée de la concurrence sur le créneau "hommes toutes mains" par département : Consulter la liste des entreprises et associations agréées auprès des Direccte (jadis DDTEFP). Exemple dans le département 56 : Liste des Direccte : Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 9 Petits travaux du bâtiment

10 2 - Des éléments pour une étude de marché PLACE DU CREATEUR Le créateur doit commencer par choisir entre la création de son propre emploi ou celle d'une équipe polyvalente dès le départ. Il est bien connu que les particuliers ont du mal a trouver de nos jours un artisan prêt à intervenir rapidement Le marché semble donc ouvert à de nouveaux venus mais attention, la concurrence est vive, les prix serrés (quelle marge peut-on dégager?). Il s agit de conquérir une clientèle (donc d être professionnel) et de la fidéliser, de pouvoir recruter, de tenir ses engagements et les délais : rien n est joué d avance! De plus, si le marché des petits travaux existe bien, il faut savoir qu'en dehors de l'urgence, faute de ressources financières, de temps ou d'information, les propriétaires et les locataires négligent de les faire faire ou les font eux-mêmes ou font réaliser leurs travaux au noir. Il faudra donc se faire connaître localement et acquérir petit à petit une excellente image, être celui à qui on peut faire confiance et tout demander. Une carte à jouer : rappeler au prospect quelles sont les aides éventuelles dont il peut bénéficier pour l'entretien de son logement. Se reporter aux brochures "aides au logement" distribuées par la Capeb et à l'information sur les aides au logement sur les sites : le service public le site de l agence pour l amélioration de l habitat. Un autre joker : devenir "hommes toutes mains", se faire agréer et rentrer dans le cadre des services à la personne donnant lieu à avantage fiscal pour les particuliers (voir rubrique 5). Un exemple : Interview de Kevin, agent d'entretien de petits travaux Les difficultés sont alors de se faire connaitre, puis viennent les difficultés du métier proprement dites : le particulier a tendance à vous prendre pour un artisan, à toujours demander davantage, il refuse parfois de payer les heures supplémentaires ou n'a pas encore reçu son chéquier Cesu Publicité : les tracts, les Pages Jaunes de l'annuaire, les journaux gratuits ne sont pas très efficaces, d'après les créateurs déjà installés. Une bonne stratégie : obtenir un article dans la presse locale, dans le bulletin municipal, contacter les autres entreprises de SAP pour établir des partenariats. L'artisan quant à lui apprend à communiquer avec sa clientèle pour satisfaire aux exigences de qualité et de certification. Il se forme aux nouvelles techniques et devance si possible les besoins de ses clients en proposant des innovations appropriées, des informations sur les économies d'énergie. Il apporte des éléments sur la prévention des risques, en relation avec des artisans spécialisés pour lesquels il peut jouer le rôle d'un apporteur d'affaires. Le respect de la qualité Le prestataire pourra s'inspirer des engagements de service de la charte AFAQ - dépannage multiservices ; les points à observer portent sur : l'accueil Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 10 Petits travaux du bâtiment

11 le respect des délais d'intervention l'efficacité de l'intervention la facturation de la prestation les garanties la qualification et les compétences l'écoute du client Voir le référentiel AFAQ service confiance du 6 juin 2002 : et 2 - Des éléments pour une étude de marché Plusieurs stratégies pour démarrer Le créateur est un ancien ouvrier du bâtiment ou un technicien expérimenté salarié. Il a une pratique polyvalente et veut s'installer à son compte en indépendant, quitte à s'orienter ultérieurement vers la constitution d'un réseau d'associés. Il a parfois envie de régulariser une activité exercée au noir auprès des particuliers. Ou bien, il vise la sous-traitance d'entreprises du bâtiment (voir plus loin). Il faudra alors démarrer avec quelques bons contrats. Attention aux délais de paiement souvent plus longs que ceux des fournisseurs. Indépendant ou affilié à un réseau? L'artisan déjà installé sur son créneau peut choisir de conserver son indépendance (et sa taille réduite qui facilite l'interactivité avec sa clientèle de proximité) ; il aura alors intérêt à se rapprocher avec d'autres corps d'état afin de présenter au client un interlocuteur unique (stratégie du "chantier partagé"). Il se rapprochera par exemple de ses confrères grâce à des contacts personnels ou grâce à des organisations déjà constituées (boutique service, plateforme de services, portails Internet regroupant des artisans comme ). Il peut aussi choisir de souscrire un contrat en franchise, ou rejoindre un réseau déjà constitué. Il peut enfin adopter une stratégie de coopération maîtrisée avec les réseaux, afin de développer son chiffre d'affaires (la part de ce courant d'affaires restant largement minoritaire - ne dépassant pas 30% de l'activité par exemple). Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 11 Petits travaux du bâtiment

12 2 - Des éléments pour une étude de marché Quelques conseils pour une étude de marché locale ou régionale La mairie, les organismes consulaires, les données Odil de l'insee et les sociétés de géomarketing apportent des informations sur la population. Le site du Ministère des finances permet d'accéder aux seuils d'imposition par commune sans oublier la base de données sociales localisées La consommation des ménages est analysée par l'insee et grâce aux IDC, indices de disparité des dépenses de consommation. Autres sources d'information : les antennes départementales des fédérations professionnelles et les centres ou associations de gestion agréés. Indispensables! L'enquête de terrain avec le repérage de la concurrence, les investigations menées sur la zone de chalandise ou auprès des fournisseurs, clients ou prescripteurs. Par où commencer? Comment procéder? Un guide pour vous aider : Réaliser votre étude de marché Guide méthode APCE PRINCIPALES ENTREPRISES OK service, du groupe SFATD, un des premiers réseaux de dépannage. Age d or services, réseau d aide et d assistance aux personnes âgées, propose des services de bricolage et jardinage pour ses clients Les assureurs (Groupama, Europ Assistance, Mondial Assistance, ), les organismes sociaux (Arrco et ses filiales...) ont mis en place des réseaux efficaces d'artisans capables de faire ces petits travaux. Par exemple, les AGF travaillent avec des prestataires comme MVAD, mieux vivre à domicile. Ces groupes se retrouvent pour la plupart dans les enseignes de services à la personne, qui structurent dorénavant ce secteur, et qui agissent comme distributeurs de services à la personne, à retrouver sur De même, les grands groupes organisent des réseaux au service de clientèles spécifiques : adhérents à une mutuelle, salariés d'un groupe, etc. Par exemple, la Lyonnaise des Eaux avec Maisoning/STP, etc. Ces réseaux peuvent faire travailler en sous-traitance des entreprises bien implantées sur ce créneau. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 12 Petits travaux du bâtiment

13 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité RESSOURCES HUMAINES Ces petits travaux nécessitent une bonne qualification, d'autant que les équipements des appartements se complexifient sans cesse et demandent une culture technique générale étendue pour faire face aux différentes situations. Face à la pénurie actuelle de main d'oeuvre, il faut recruter et former du personnel qualifié en nombre suffisant, ce qui implique le développement de l'apprentissage dans l'entreprise artisanale mais aussi le perfectionnement de l'enseignement technique en alternance par l'education Nationale. Conventions collectives La convention dépend du code APE de la NAF. Il s'agit donc principalement d'une convention liée au bâtiment, ou au SAP. Conventions collectives du BTP. J.O. réf (ouvriers), 3002 (Etam, Cadres) 3032 (Région Parisienne). Dans ce cas, l'entreprise cotise à la caisse des congés payés du BTP. Journaux Officiels - 26 rue Desaix Paris cedex 15 - Tél. : Minitel : 3616 JOEL ou sur Future convention collective sur les services à la personne, préparée par la filière (FESP) LOCAUX Au début, il est possible de travailler chez soi. Si l'entreprise se développe, elle acquerra un local sur rue situé dans un quartier fréquenté de préférence. Les activités de services à la personne exercées auprès des publics fragiles (personnes âgées, handicapées) nécessitent l'obtention d'un agrément qualité et en conséquence un local spécifique (se reporter au cahier des charges de l'agrément qualité, voir conditions sur le site de l'ansp EQUIPEMENTS - IMMOBILISATIONS Peu de matériels sont nécessaires, par exemple, pour une entreprise individuelle : une boîte à outils (perceuse, pinces, ponceuse...) ; échelle, table et tréteaux, des moyens de communication : téléphone portable, une camionnette, un ordinateur, et une imprimante pour la comptabilité et la gestion. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 13 Petits travaux du bâtiment

14 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité Compter quelques milliers d euros (véhicule et outillage) auxquels on ajoutera le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) qui sera de préférence équivalent à 2 ou 3 mois de chiffre d'affaires pour démarrer. Cas réel : agencement du local de 60 mètres carrés : euros matériel informatique : euros matériel pour tous bricolages : euros MATIERES PREMIERES - FOURNISSEURS Se fournir au cas par cas dans les grandes surfaces (ou bâti-centers) et grossistes en électricité, etc. Ou encore les hypermarchés : Auchan, Carrefour, etc. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 14 Petits travaux du bâtiment

15 4 - Les éléments financiers CHIFFRE D AFFAIRES - FACTURATION Les chiffres d'affaires des petites entreprises des secteurs d'activité voisins sont compris entre à euros par personne. Pour dégager une marge, les créateurs visent un CA minimum de 150 à 250 euros par jour. Tarifs Les prix sont libres. Ils devront être sensiblement inférieurs à ceux des artisans. A titre indicatif, voici quelques ordres de grandeur des prix pratiqués à Paris : artisan spécialisé : plus de 50 euros HT l'heure, plus un forfait déplacement de 10 HT minimum, association intermédiaire, homme toutes mains : autour de 40/50 * l heure de main d œuvre hors frais de déplacement pour les petits travaux du bâtiment. (20 à 25 avant déduction fiscale de 50%). Les interventions au domicile du particulier sont courtes, de l'ordre de 3/4 heure en moyenne. Certains entrepreneurs facturent un temps minimum de 20 minutes ou deux heures, ce qui permet d'amortir le coût du transport. A noter que le Synasav considère que le dépannage multiservices pur s'entend pour toute prestation inférieure ou égale à 300 euros TTC. La formule des abonnements est souvent utilisée, par exemple de 300 à 500 par an, pour un nombre convenu ou illimité d'interventions. Ratios de gestion Il n'existe pas de ratios concernant les "hommes toutes mains", mais l'activité n'est pas très lucrative quand on est seul : environ euros de résultat courant annuel, réalisé à partir d'un CA d'environ euros. CHARGES D EXPLOITATION Il faut insister sur les cotisations obligatoires et complémentaires, celles de l'exploitant et le cas échéant, les charges sociales des salariés. Puis : l'assurance du véhicule, et autres frais liés au véhicule, la RC responsabilité civile et autres assurances, les frais de comptabilité, les frais postaux et de communication, les petites fournitures, l amortissement des matériels Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 15 Petits travaux du bâtiment

16 4 - Les éléments financiers FINANCEMENT - AIDES SPECIFIQUES Les financements des entreprises artisanales Les petites entreprises peuvent se renseigner à la Chambre de métier, à la Préfecture ou au Conseil Régional de leur région. Sans oublier la base de l'ism, Institut supérieur des métiers Sociétés de caution mutuelle généralistes telles que SMABTP (Société Mutuelle d'assurance du BTP), SIAGI. SMABTP - Tél SIAGI - Tél Parcours métiers services à la personne grâce à l'adie Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 16 Petits travaux du bâtiment

17 5 - Les règles de la profession CONDITIONS D INSTALLATION Qualification pour les artisans Si les prestations proposées par les personnes correspondent à des activités artisanales, réglementées (plomberie, maçonnerie, électricité ), une qualification professionnelle est nécessaire. En effet, la loi du 5 juillet 1996 relative au développement du commerce et de l artisanat et son décret d application du 2 avril 1998 déterminent des niveaux de qualification minimum pour l exercice des activités du bâtiment : l'artisan doit être titulaire d un CAP ou d un BEP ou d un diplôme ou d un titre homologué de niveau égal ou supérieur délivré pour l exercice de son métier. A défaut, il doit justifier d une expérience professionnelle de trois années effectives acquise en qualité de travailleur indépendant ou de salarié dans l exercice du métier. Qualification pour les "hommes toutes mains" Concernant "l'homme toutes mains", le petit bricolage élémentaire et occasionnel (poser une tringle, monter un meuble en kit, poser une poignée de porte, réparer un jouet ) ne requiert pas de qualification particulière. Le problème le plus délicat est celui des compétences requises pour travailler sur les canalisations où passent des fluides (eau, gaz, électricité). La circulaire du 15 mai 2007 est très restrictive en exigeant en vertu d'un décret auquel elle fait référence, soit la possession d'un CAP, soit 3 ans de pratique professionnelle comme salarié dans l'activité (voir rappel de la circulaire du 15 mai 2007 page suivante). Les prestations de petit bricolage hommes toutes mains sont des tâches occasionnelles de très courte durée qui ne demandent pas de qualification particulière : changer une ampoule, un joint, fixer un cadre etc. Les activités de construction, d entretien et de réparation des bâtiments, qui correspondent à des métiers de gros œuvre, de second œuvre et de finition du bâtiment n entrent pas dans le champ du petit bricolage. Ni la mise en place, l entretien et la réparation des réseaux utilisant des fluides ainsi que des matériels et équipements destinés à l alimentation en gaz, au chauffage des immeubles et aux installations électriques. En revanche, des interventions élémentaires sur des équipements domestiques utilisant des fluides sont admises. Ces interventions requièrent toutefois une qualification professionnelle de l intervenant ou de la personne sous le contrôle de laquelle elles sont effectuées. Des prestations complémentaires, correspondant à l approvisionnement des petites fournitures nécessaires à l intervention, peuvent être fournies, mais elles n ouvrent pas droit à la réduction ou au crédit d impôt ni à l application du taux réduit de TVA. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 17 Petits travaux du bâtiment

18 5 - Les règles de la profession La procédure d'agrément Les "hommes toutes mains" proposent du dépannage ou des prestations de bricolage sur des installations déjà existantes rentrant dans le cadre des services à la personne (loi Borloo du 26 juillet 2005, décret d application du 7 novembre 2005, circulaires des 11 janvier 2006 et 15 mai 2007). Les HTM doivent, s'ils veulent faire bénéficier leurs clients d'une réduction d'impôt (ou d'un crédit d'impôt) sur leurs prestations, bénéficier de la TVA au taux réduit et de l'usage du Cesu, obtenir un agrément. Cet agrément est valable 5 ans, sur l'ensemble du territoire national pour toutes les implantations non autonomes (établissements) de l'entreprise. En cas d'implantations autonomes (ex. : filiales, franchises), il est possible de regrouper l'ensemble des demandes d'agrément à la préfecture du lieu du siège social. Le réseau doit alors justifier d'une charte de qualité commune. Le dossier de demande d'agrément simple est à adresser en recommandé avec avis de réception à la Direccte, direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle compétente ou par envoi électronique. Liste des Dirrecte : Cette procédure peut être débutée avant l'immatriculation de l'entreprise. Conditions pour obtenir l'agrément simple Exercer exclusivement une ou plusieurs activités de services à la personne Exercer l'activité au domicile des clients ou dans son environnement immédiat. Par domicile, on entend le lieu de résidence principale ou secondaire. Disposer de moyens humains, matériels et financiers suffisants pour exercer l'activité dans de bonnes conditions. Etablir, chaque année, un bilan annuel d'activité. Pour ouvrir droit à la réduction d impôt chez les particuliers, les modalités de recours à ce type de prestations sont définies par l article D issu du décret du 29 décembre 2005 : La prestation unitaire ne doit pas dépasser deux heures. Un abonnement n'est plus nécessaire. Le montant de la prestation est par ailleurs plafonné à 500 euros par an et par foyer fiscal (soit une réduction de 250 ). Dernière minute! La procédure d'agrément d'un prestataire de services à la personne va être modifiée. L'agrément simple sera supprimé. Deux régimes seront mis en place : - la déclaration simple pour les prestations ne s'adressant pas aux personnes vulnérables. La liste de ces prestations et les modalités de cette déclaration simple seront précisées par décret. A noter, les prestataires déjà agréés seront dispensés de cette déclaration. - l'agrément qualité, maintenu pour les activités visant les publics fragiles. Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 18 Petits travaux du bâtiment

19 5 - Les règles de la profession La mise en œuvre de ces nouvelles mesures est subordonnée à la parution de décrets d'application 1 Source : loi n du 23 juillet 2010, Journa l officiel du 24 juillet 2010, p Sources d'information sur les services à la personne en général Fiche APCE sur les services à la personne : Questions/réponses sur l agrément sur le site ANSP : La procédure d'agrément est indiquée en détail sur le site de l'ansp, Agence nationale des services à la personne, au lien suivant : La circulaire du 15 mai 2007 (voir notamment article 4.1.3) et plus généralement tous les textes sont au lien suivant : (3414).cml La fiche sur l'activité HTM par l'ansp (1500).cml REGLES ET USAGES DE L ACTIVITE Ce sont les règles de l'art du bâtiment qui s'appliquent le plus souvent. Sécurité Le décret du 5 novembre 2001 impose de nouvelles obligations aux entreprises afin d évaluer les risques professionnels dans un document unique. Se rapporter aux fiches professionnelles sur le BTP ou consulter les guides de sécurité de l'oppbtp -Guides pratiques, de sécurité, manuels, mémo-fiches et affiches OPPBTP 25 avenue du Général Leclerc Boulogne Billancourt - Tél. : et 1 Décrets prévus pour le 1 er trimestre 2011 et toujours attendus au 1 er mai Nous décidons de ne pas retarder davantage la publication de ce document. Le porteur de projet suivra l'actualité de cette disposition sur le site de l'ansp et au lien APCE suivant, actualisé en permanence : Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 19 Petits travaux du bâtiment

20 5 - Les règles de la profession Pour l'exécution des travaux du BTP : Décret du 8 janvier 1965 modifié par le Décret du 30 octobre Exigences de sécurité et de santé : Décret &3 du 31 mars Réglementation sur le levage. Normes de sécurité du matériel BTP. Le guide de sécurité de l'oppbtp, Organisme Professionnel de Prévention du BTP, constitue une première information. Sous-traitance Des modèles de contrats de sous-traitance et de travail sont disponibles auprès de la SEBTP, Société d'editions du Bâtiment et des Travaux Publics ou auprès de la FFB, Mémento du sous-traitant. SEBTP - 9 rue de la Pérouse Paris Cedex 16 - Tél. : /17 et FFB, Fédération Française du Bâtiment Appels d'offre La réglementation évolue souvent. Retrouvez le Code des marchés publics sur le site du ministère de l'économie et sur Oseo Assurances Assurance de personnes, assurances couvant les risques inhérents à toute entreprise ou assurances liées à toutes les facettes du métier : les contrats sont nombreux et l'artisan se tourne vers les assureurs spécialisés dans la construction. Exemple : SMABTP avenue Emile Zola Paris cedex 15 - Tél Ou ou sur Pour les services à la personne, demander conseil aux fédérations (FESP ) qui ont noué des relations avec les compagnies d'assurance. Affichage des prix et devis Les entreprises, dès lors qu'elles travaillent pour une clientèle de particuliers, sont tenues d'informer ces derniers sur les prix qu'elles pratiquent ; cette information est faite par voie d'affichage dans l'entreprise et par devis. La remise d un devis est obligatoire pour une prestation d un prix supérieur à 150. Depuis l'été 2010, les prestataires de services ont l'obligation de remettre une note au particulier lorsque son montant excède 25 euros TTC (au lieu de 15,24 euros TTC précédemment). Copyright APCE Mise à jour 2011 Page 20 Petits travaux du bâtiment

FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE

FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE AVRIL 2014 FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE Cette fiche a été réalisée grâce aux apports de l Asav, du Gisti et du CNDH Romeurope SOMMAIRE

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

Les activités de services à la personne relevant de la seule déclaration

Les activités de services à la personne relevant de la seule déclaration Les activités de services à la personne relevant de la seule déclaration La déclaration de ces activités de services à la personne, qui se fait en ligne est indispensable pour ouvrir droit aux avantages

Plus en détail

Le statut de l auto-entrepreneur

Le statut de l auto-entrepreneur Artisans, commerçants et professions libérales Le statut de l auto-entrepreneur Édition 2009 2 Le statut de l auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010 Artisans, commerçants et professions libérales Édition 2010 2 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de créer, avec des formalités de déclaration simplifiée, une entreprise

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE La loi pour le développement des services à la personne (loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 - JO du 27/07/2005) met en œuvre le plan de développement des services

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux SOMMAIRE 1. Obtenir des devis pour les travaux souhaités 1.1 Le devis travaux : définition et contenu du devis 1.2 Les différents

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

Les services à la personne

Les services à la personne Les services à la personne Cadrage statistique du secteur DARES COE - 3 décembre 2013 Les contours des SAP Les sources disponibles L activité et la structuration du secteur Caractéristiques des salariés

Plus en détail

8 LES FORMALITÉS DE CRÉATION. À vos marques. papiers!

8 LES FORMALITÉS DE CRÉATION. À vos marques. papiers! À vos marques prêts papiers! DEPUIS LA MISE EN PLACE DES CENTRES DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES (CFE), ONT ÉTÉ CONSIDÉRABLEMENT SIMPLIFIÉES. DÉSORMAIS, TOUTES LES DEMANDES OU PRESQUE PEUVENT ÊTRE DÉPOSÉES

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES. Ouvrier polyvalent de maintenance des bâtiments

FICHE METIER et PASSERELLES. Ouvrier polyvalent de maintenance des bâtiments FICHE METIER et PASSERELLES Ouvrier polyvalent de maintenance des bâtiments Domaines : Interventions techniques - Sous Domaine : Patrimoine Bâti Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 09/C/19

Plus en détail

I. LE CHAMP D APPLICATION II. LE REGIME SOCIAL ET FISCAL

I. LE CHAMP D APPLICATION II. LE REGIME SOCIAL ET FISCAL MICRO-ENTREPRENEUR 30/04/2015 La loi du 18 juin 2014, relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises a modifié le statut de l'auto-entrepreneur en créant de nouvelles obligations.

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

2g - L emploi d une tierce personne

2g - L emploi d une tierce personne 2g - L emploi d une tierce personne Si vous êtes en situation de handicap et souhaitez employer un salarié à votre domicile, vous devez, en tant que particulier-employeur, respecter certaines formalités.

Plus en détail

MENUISERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/03/2015 1

MENUISERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/03/2015 1 MENUISERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA MENUISERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA MENUISERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA MENUISERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA MENUISERIE... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

PLÂTRERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1

PLÂTRERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1 PLÂTRERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PLÂTRERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PLÂTRERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PLÂTRERIE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PLÂTRERIE... 13 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 15

Plus en détail

Envoi par messagerie pour information

Envoi par messagerie pour information 21/02/2011 Ravalement Les nez des balcons Envoi par messagerie pour information Immeuble : 282-284, avenue d'argenteuil 92600 ASNIERES Toute commande devra être validée par retour d'un exemplaire original

Plus en détail

Réussir son adhésion et sa 1 ère déclaration

Réussir son adhésion et sa 1 ère déclaration Réussir son adhésion et sa 1 ère déclaration Tout ce que vous devez savoir sur les formalités et les cotisations de l auto-entrepreneur Urssaf de Paris région parisienne Juin 2009 Sommaire L auto-entrepreneur

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Qu'est-ce qu'un auto-entrepreneur? C'est une personne physique qui souhaite créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

NOTE. Domiciliation et statut de l auto entrepreneur. Analyse de la loi de modernisation de l économie du 4 août 2008

NOTE. Domiciliation et statut de l auto entrepreneur. Analyse de la loi de modernisation de l économie du 4 août 2008 NOTE Date : 20 avril 2009 Nature : CONFIDENTIEL Domaine : Domiciliation et statut de l auto entrepreneur Bénéficiaire : Syndicat SYNAPHE Objet : Analyse de la loi de modernisation de l économie du 4 août

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE SOMMAIRE MARCHÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE...

Plus en détail

Extraction de la Foire aux Questions de l outil nova Date : janvier 2012

Extraction de la Foire aux Questions de l outil nova Date : janvier 2012 Extraction de la Foire aux Questions de l outil nova Date : janvier 2012 N.B. Le texte ci-dessous est une extraction partielle, de la foire aux questions disponible dans l outil nova, faite au mois de

Plus en détail

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur L instauration du régime de l auto-entrepreneur en 2009 avait pour objectif d inciter la création d entreprise en proposant une simplification

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche?

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Salon Micro entreprise Octobre 2015 Le régime auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

Dossier 2 :La création d entreprise

Dossier 2 :La création d entreprise Dossier :La création d entreprise Corrigé Activité 1 : Les étapes de la création d entreprise 1. D après le document 1, par quelles étapes Philippe est-il passé pour créer son entreprise? Philippe est

Plus en détail

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE ETABLISSEMENT LIMAYRAC DESCRIPTION Création d'une entreprise de service LOGICIELS NECESSAES Bureautique Internet NIVEAU Début 1 ère année pour des classes mixtes Bac généraux

Plus en détail

MISSION LOCALE Passation du 30/10/2014 à 14:04 Page: 20

MISSION LOCALE Passation du 30/10/2014 à 14:04 Page: 20 Page: 20 Fiche-métier Au service du bon fonctionnement quotidien de bâtiments à usage collectif L'agent de maintenance des bâtiments entretient des locaux à usage collectif. Vérifications, manutention,

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES?

de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES? dossier 2006 de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES? organisation vie pratique Une offre de prestations à domicile

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

DOSSIER de demande de REFERENCEMENT à la Charte assainissement individuel de la Charente-Maritime

DOSSIER de demande de REFERENCEMENT à la Charte assainissement individuel de la Charente-Maritime DOSSIER de demande de REFERENCEMENT à la Charte assainissement individuel de la Charente-Maritime L ENTREPRISE S ENGAGE LORS DE LA REALISATION DES TRAVAUX : à souscrire aux assurances RC professionnelle

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Document Anjou Domicile - mars 2010 Services à la personne L emploi direct et le CESU Anjou Domicile 1, rue Maurice Pasquier 49100 Angers accueil@anjoudomicile.fr 02 41 682 682 www.anjoudomicile.fr Le

Plus en détail

Vu les dispositions de la Loi Fondamentale notamment en son article 59 ;

Vu les dispositions de la Loi Fondamentale notamment en son article 59 ; REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité CODE DE L ARTISANAT L'Assemblée Nationale de la République de Guinée ; Vu les dispositions de la Loi Fondamentale notamment en son article 59 ; Après

Plus en détail

Version 5 mars 2015 RENOVATION ENERGETIQUE *******

Version 5 mars 2015 RENOVATION ENERGETIQUE ******* REFERENTIEL DE CERTIFICATION RENOVATION ENERGETIQUE Version 5 mars 2015 RENOVATION ENERGETIQUE ******* Organisme Certificateur CERTIBAT 45 rue Boissière 75116 PARIS Tel : 01 82 73 15 29 www.certibat.fr

Plus en détail

>Convention collective nationale de l animation

>Convention collective nationale de l animation DROIT >Convention collective nationale de l animation Janvier 2012 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

D O S S I E R D E PR E S S E

D O S S I E R D E PR E S S E D O S S I E R D E PR E S S E Réseau national d a n s l e d o m a i n e des d é p a n n a g e s et services d'urgences à domicile et en entreprise CONTACT PRESSE : Christophe GIRAUDON: christophe@infinites.fr

Plus en détail

Quels impôts et taxes pour mon entreprise?

Quels impôts et taxes pour mon entreprise? Quels impôts et taxes pour mon entreprise? sommaire - Critères définissant le cadre fiscal d'une entreprise - Principaux impôts et taxes - Focus sur la Contribution Economique Territoriale - L'auto-entrepreneur

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEUR Pourquoi pas moi?

AUTO ENTREPRENEUR Pourquoi pas moi? AUTO ENTREPRENEUR Pourquoi pas moi? Pourquoi pas vous? Être auto entrepreneur c'est quoi? La règle est la suivante Les 10 pièges 2 AE, pourquoi pas moi? Être auto entrepreneur c'est quoi? Ce n'est pas

Plus en détail

Les ménages français face aux travaux et projets de rénovation de leur habitat

Les ménages français face aux travaux et projets de rénovation de leur habitat Reproduction L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION EN FRANCE... L é c o n o m i e f r a n ç a i s e d e l a c o n s t r u c t i o n Développement Construction LES FOCUS DE DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION Les ménages

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

OS NOUVEAU COURTIERS EN TRAVAUX : BATI GRATUIT PROS. DEC/JAN 11 Mensuel OJD : 101654. Surface approx. (cm²) : 1587. Page 1/8

OS NOUVEAU COURTIERS EN TRAVAUX : BATI GRATUIT PROS. DEC/JAN 11 Mensuel OJD : 101654. Surface approx. (cm²) : 1587. Page 1/8 Page 1/8 COURTIERS EN TRAVAUX : OS NOUVEAU o Page 2/8 LES PLUS DU COURTAGE Apporteur d'affaires Clarificateur des relations entre les clients finaux et les entreprises Qualité d'écoute au service du sens

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

A propos des travaux d adaptation au handicap

A propos des travaux d adaptation au handicap A propos des travaux d adaptation au handicap L ADIL 87, donneur d informations et centre de ressources 10 000 à 11 000 consultation par an 21 000 connexions sur www.adil.org/87 Trois rubriques phare sur

Plus en détail

B.O.I. N 115 du 23 JUIN 1998 [BOI 3P-8-98 ]

B.O.I. N 115 du 23 JUIN 1998 [BOI 3P-8-98 ] B.O.I. N 115 du 23 JUIN 1998 [BOI 3P-8-98 ] Références du document 3P-8-98 Date du document 23/06/98 Annotations Lié au BOI 3P-1-07 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 3 P-8-98 N 115 du 23 JUIN 1998 3 C.A. /

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

POUR MIEUX VIVRE VOTRE LOGEMENT

POUR MIEUX VIVRE VOTRE LOGEMENT Association Vosgienne d Information et d Aide au Logement POUR MIEUX VIVRE VOTRE LOGEMENT SERVICE INFORMATION LOGEMENT VOUS INFORMER GRATUITEMENT SUR LE LOGEMENT Notre service Information Logement sera

Plus en détail

Brevet Professionnel

Brevet Professionnel Brevet Professionnel ASSURANCES E32 Communication professionnelle orale Durée : 20 +20 Coefficient : 2 Session 2014 Ce sujet se compose de 5 pages, numérotées de 1/5 à 5/5. Dès que le sujet vous est remis,

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

TRAVAUX DE MAÇONNERIE

TRAVAUX DE MAÇONNERIE TRAVAUX DE MAÇONNERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE MAÇONNERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE MAÇONNERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE MAÇONNERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

Le Chèque emploi service universel en quelques mots

Le Chèque emploi service universel en quelques mots Le Chèque emploi service universel en quelques mots Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser les services à la personne (plan de développement

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION Département du Nord ----- Commune de SAULZOIR 59227 SAULZOIR ----- Construction d une salle polyvalente à dominante sportive avec cantine REGLEMENT DE LA CONSULTATION DCE le 12 juin 2015 date et heure

Plus en détail

KIT DE L AUTO-ENTREPRENEUR

KIT DE L AUTO-ENTREPRENEUR KIT DE L AUTO-ENTREPRENEUR ATTENTION! LE PROJET DE LOI DE MODERNISATION DE L¹ÉCONOMIE ÉTANT EN COURS DE DISCUSSION DEVANT L¹ASSEMBLÉE NATIONALE ET LE SÉNAT, LA COMPOSITION DU KIT DE L¹AUTO-ENTREPRENEUR

Plus en détail

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

- Versement et remboursement du prêt (paragraphe 4)

- Versement et remboursement du prêt (paragraphe 4) ELECTRICITE DE FRANCE 2, rue Louis-Murat - 75008 PARIS Tél. 256-94-00 GAZ DE FRANCE NOTE du 27 mai 1980 DIRECTION DU PERSONNEL Note aux unités DP. 33.258 Manuel Pratique : 511 X Objet : Prêts destinés

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007

Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 58 Août 2009 Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Le chiffre d affaires net de sous-traitance

Plus en détail

Le conjoint collaborateur en auto entreprise

Le conjoint collaborateur en auto entreprise Le conjoint collaborateur en auto entreprise Dans la gestion de son entreprise un auto entrepreneur peut avoir besoin d'une aide pour se développer. Celle-ci peut être occasionnelle, ponctuelle ou de longue

Plus en détail

SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE

SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE 1 1 Réduction d impôt ou crédit d impôt Référence : - article L 129-1 du code du travail - article 199 sexdecies du code des impôts

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SERVICES À LA PERSONNE ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 RELATIF AU CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Dossier de présentation. Fédération du Service aux Particuliers

Dossier de présentation. Fédération du Service aux Particuliers Dossier de présentation Fédération du Service aux Particuliers 48 boulevard de la Tour Maubourg -75007 Paris T +33(0)1 53854080 -F +33 (0)1 44 18 39 94 accueilfesp@fesp.fr www.fesp.fr 1 Maxime AIACH, président

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Arrêté du 26 décembre 2011 fixant le cahier des charges prévu à l article R. 7232-7 du code du travail

Plus en détail

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Mise à jour : Version n 1 - Date : Janvier 2012 Table des

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE : CRÉDIT ET RÉDUCTION D IMPÔT

SERVICES A LA PERSONNE : CRÉDIT ET RÉDUCTION D IMPÔT Fiche pratique SERVICES A LA PERSONNE : CRÉDIT ET RÉDUCTION D IMPÔT Boite à outils - Juridique Cette fiche a pour objet de vous présenter le crédit et la réduction d impôt prévus dans le cadre des services

Plus en détail

La lettre de votre Expert-comptable

La lettre de votre Expert-comptable CABINET Marc Emmanuel PAQUET MARTINIQUE COMPTA FINANCE SARL La lettre de votre Expert-comptable Au sommaire : SOCIAL - ce qui a changé au 1 er janvier 2014 FISCALITE - ce qui a changé au 1 er janvier 2014

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/10 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Date d application : 01 juillet 2015 2/10 SOMMAIRE

Plus en détail

Nom du document Source Niveau géographique Accès Les chiffres clés de l'ain

Nom du document Source Niveau géographique Accès Les chiffres clés de l'ain Sommaire : L'information économique p 2 à 4 L'emploi p 7 Les marchés p 4 Le tourisme p 7 La consommation p 5 L'information juridique p 7 Création / reprise d'entreprise p 7 Les infrastructures du département

Plus en détail

SESSION 2009 UE4 - DROIT FISCAL. Durée de l'épreuve 3 heures Coefficient : 1

SESSION 2009 UE4 - DROIT FISCAL. Durée de l'épreuve 3 heures Coefficient : 1 910004 DCG SESSION 2009 UE4 - DROIT FISCAL Durée de l'épreuve 3 heures Coefficient : 1 Matériel autorisé Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante et sans aucun moyen de transmission,

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATIONS

DOSSIER D INFORMATIONS 49, rue du Portail Magnanen, 84000 AVIGNON Tel : 04.90.86.23.84, Fax : 04.90.86.09.24 E-mail : contact@saga-cordeliers.fr www.saga-cordeliers.fr DOSSIER D INFORMATIONS INSCRIPTION / RESERVATION Chère Madame,

Plus en détail

Tout savoir sur le Cesu

Tout savoir sur le Cesu Tout savoir sur le Cesu PARTICULIER EMPLOYEUR 2015 www.cesu.urssaf.fr LE CESU, L ESSAYER C EST L ADOPTER! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants, des travaux de

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

En France, les normes sont élaborées et éditées par l'afnor qui coordonne le système de normalisation. Au niveau international, c'est l'iso.

En France, les normes sont élaborées et éditées par l'afnor qui coordonne le système de normalisation. Au niveau international, c'est l'iso. GLOSSAIRE Depuis quelques années, les particuliers voient apparaître de plus en plus de signes de qualité attestant du savoir-faire des professionnels ou des performances des produits et des bâtiments.

Plus en détail

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes principaux résultats de l'étude Artiscan 4000 conduite par DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION sur les artisans du bâtiment L'artisanat du bâtiment

Plus en détail

Ecole Universitaire de Management

Ecole Universitaire de Management Promotion 2010/2011 Sites : Clermont-Ferrand et Vichy LISTES D'EMPLOIS Ecole Universitaire de Management Sommaire : Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance... p2 Licence professionnelle

Plus en détail

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 «Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Sommaire Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 Statuts juridiques et fiscaux :... 3 Selon quelles conditions dois-je m inscrire

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3 FISAC DE BEAUCAIRE Tranche 3 Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines Ce document est le cahier des charges relatif à la fiche Acton N 1 de la tranche 3 du FISAC. Son objectif est de répondre

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Enquête éco-construction. Bilan et résultats

Enquête éco-construction. Bilan et résultats Enquête éco-construction Bilan et résultats Introduction Lancée sur l ensemble de la région Rhône-Alpes en juin 29 par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat de Rhône-Alpes et en partenariat

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE

FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION ET DE LA POSE DE CHARPENTE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION ET DE LA

Plus en détail