SAVERNE. Couleurs d été. Politique de la ville. Dossier. Retrouvez toutes les informations locales sur internet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAVERNE. Couleurs d été. Politique de la ville. Dossier. Retrouvez toutes les informations locales sur internet www.saverne."

Transcription

1 N SAVERNE Colers d été Dossier Politiqe de la ville L E M A G A Z I N E M U N I C I P A L D E S S A V E R N O I S Retrovez totes les informations locales sr internet

2 Nméros d rgence Pompiers Urgence Gendarmerie / Police 17 Police Mnicipale Gendarmerie Nationale S.M.U.R. 15 Centre anti-poison Strasborg Hôpital Ste Catherine 19 Côte de Saverne Planning familial Hôpital Ste Catherine 1 er étage de 9 h à 11 h SOS Alcool 24/24h Ea ES (Sécrité dépannage) 24/24 h GDF (Sécrité dépannage) 24/24 h Hôtel de Ville de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30, 17 h le vendredi Arrêt sr images 1 1 Mathilde Grosjean, le jor de ses 106 ans. La doyenne de Saverne se porte bien et n a rien perd de son hmor. 2 Le grope de 26 Savernois partis à Leominster a mois de jin, lors d pot d acceil à la Grange, en compagnie de Peter Mac Coll, l ancien maire de la ville et Felicity Norman, l actelle première édile. 2 RENCONTRE 3 Le Circlinaire, ne des animations d 6 e Salon de la consommation responsable d 14 jin dernier, a Châtea des Rohan. 3 Edwige Laneres «Femme de lettres» et dansese por Noces de Châtea Une aventre familiale Embarqée en famille dans l aventre de Noces de châtea, cette enseignante, dansese à ses heres perdes, joe le rôle d ne femme de lettres dans la saga savernoise, avant d interpréter n tango avec son compagnon. Edwige Laneres et Israël Jakopina interprètent n tango dans Noces de châtea. Ils participent en famille por la première fois a spectacle historiqe savernois. Saverne Colers : Q est-ce qi vos a donné envie de rejoindre Noces de châtea? Edwige Laneres : Mes dex filles aiment le théâtre et j y sis d abord allée por elles. J avais déjà v dex fois Vies de châtea. Et pis avec mon compagnon, Israël Jakopina, nos avons pas mal dansé en bals folk avant de nos mettre a tango. Nos nos sommes dits qe nos porrions nos assi proposer à Dany Mller nos talents! Je l ai conn comme parent d élève, je connaissais moins le metter en scène mais j appréciais ses qalités hmaines! 2 S.C. : Comment s est passé le «casting»? E.L. : J ai e n rendez-vos fixé qelqes jors avant. Et c est Dany qi a choisi. J aime chanter assi mais en ce moment, j ai la voix cassée. En fait, il s adapte ax talents présents et aménage les scènes en fonction. J apprécie beacop sa façon de travailler. S.C. : Dans qelle scène joez-vos? E.L. : Nos sommes dans la scène 2, celle consacrée ax arts. Nos sommes entorés d n représentant de chaqe art majer : n sclpter, n photographe, ne tragédienne, n peintre Dans chaqe séqence, a-delà de la mise en scène et de l histoire, il y a n message. Celi de notre scène, c est la per de l inconn. Oser S.C. : Danser sr scène, jstement, il fat oser! E.L. : Oi J ai déjà e l occasion de danser a théâtre d Marché ax grains de Boxwiller. Par contre, c est la première fois qe nos sommes tos les qatre sr scène pas sr la même car Noces de châtea se dérole en plsiers endroits simltanément. Israël a choisi n morcea très intime, pas spectaclaire, Poema, de Roberto Maida. C est n tango traditionnel, de Benos Aires. Notre danse est là por évoqer la sensalité. Elle vient après ne saynète sr le désir. Il ne fat avoir per ni de l ne ni de l atre.

3 Editorial Cette année encore, l été à Saverne promet d être animé. Laboriex côté cor, festif côté jardin, le Châtea des Rohan sera ne novelle fois le centre d intérêt de la vie savernoise. Ainsi, le chantier de réfection de la place d Général de Galle progresse, le calendrier est respecté et c est bientôt l îlot central qi va être traité. A-delà de l harmonie et d confort qe cette restrctration va apporter, notre projet signe la détermination des éls d aller de l avant, d optimiser la dimension toristiqe et commerciale de Saverne, véritable atot économiqe de notre territoire. Nos le savons tos, le bdget mnicipal est extrêmement contraint, mais, avec raison, il nos fat investir por l avenir. L animation estivale sera marqée par n grand retor, celi des acters rénis ator de Dany Mller por n spectacle inédit : Noces de Châtea. Nl dote qe le pblic fidèle retrovera avec plaisir cette troisième saga directement imaginée de la splender passée d monment. Merci à tos les bénévoles qi travaillent depis des mois par amor por ler ville, son histoire et son patrimoine. Le Port de Plaisance, deven n lie d attraction incontornable sera le théâtre de «Tos en Plage!», avec n programme ldiqe et familial. Pis viendra le temps de «Détors de cheval» avec ne invitation a voyage Enfin, l été 2015 sera le cadre d n engagement important, celi d Contrat Ville des «Qartiers Est» qi enclenche n dispositif lord en faver des qartiers et des poplations les pls fragiles. Un partenariat mltiple, des moyens hmains et financiers doivent permettre dans les prochaines années de ramener les qartiers sités à l est de la Ville a même nivea de développement qe l ensemble de la cité. Ce nméro de Saverne Colers vos présente bien d atres actions en cors, q elles soient mnicipales o associatives, je vos laisse les décovrir, elles sont le reflet d ne ville en accord avec son temps et la société qi la compose. Bel été à Saverne, bonnes vacances à tos. Stéphane Leyenberger Maire Sommaire 02 Arrêt sr images Rencontre Edwige Laneres 03 Editorial 04 Actalité Un été à Saverne 05 Les métiers de la ville Bernard Fischbach 06 Dossier 07 Les qartiers Est 08 Urbanisme Les travax de l été 09 3 qestions à n él Jean-Christophe Ortscheit 10 Environnement Pérenniser les vergers hate-tige 11 La vie en ville Test de l extinction de l éclairage pblic noctrne Tribne politiqe 12 Calendrier Agenda Saverne SAVERNE EXPRESS SAVERNE EXPRESS SAVERNE EXPRESS Un lie de ressorces sr l éco-rénovation et la constrction passive L Espace Eco Entreprenant, en cors de constrction a Martelberg, est n hôtel d entreprises innovant, pisq il est certifié passif. Sa conception isolation, gestion de l air par ventilation doble flx, apport d énergie d soleil rend l installation d n chaffage conventionnel sperfl. Il acceillera des entreprises expertes en éco-rénovation et en constrction passive. C est le premier lie de ce type dans l est de la France qi montre «grander natre» les principes de la constrction passive. Ce sera n lie de démonstration et de ressorces à la fois por les particliers, qi porront venir y chercher des conseils, comme por les professionnels de la région. Cex-ci acqerront les compétences nécessaires, à travers des formations et des conférences, por mener la transition énergétiqe, qi impliqe de rénover 860 logements par an sr le Pays de Saverne Plaine et Platea. 3

4 ACTUALITÉ Un été à Saverne T s en plage! Sable chad, a port de plaisance Por sa 2 e édition a port de plaisance, «Tos en plage!» s initie a golf et acceille ne corse d OFNI le 14 jillet. Qatre jors animés et gratits a bord de l ea. Drant qatre jors, d 12 a 15 jillet, le port s anime n pe pls avec de nombreses activités : jex gonflables, rosalies (gratite pendant la drée de Tos en plage), plage et mini-golf. Trente ans après la précédente édition, le Ski Clb organise sa corse d OFNI - objets flottants non identifiés. Le challenge ara lie le 14 jillet à 19h. Le Ski Clb apportera d matériel (palettes, flotters ) por celles et cex qi vodront constrire ler OFNI drant la jornée et concorir ensite. Bal des Pompiers de Saverne Cosec des Dragons (20 avec repas paëlla et Orchestre Les Rosystars) sr inscription avant le 8 jillet 2015 a Samedi 11 Jillet à 19h Programme : 12 a 15 Jillet Dimanche 12 Jillet 15h à 19h D Animation et jex por tote la famille avec la Ldo Blle Soirée msicale : 17h30 à 18h30 D Sencación Bachata (Salsa et Bachata) 19h à 20h30 D Sheerdoor (reprises Pop-rock) 21h à 22h30 D Atlantis (reprises Pop-rock) Lndi 13 Jillet 15h à 18h30 D Promenades en batea (Nicols) sr inscription sr le site de la Ville de Saverne avant le 6 jillet 19h D Bal poplaire avec l Orchestre Déclic 23h D Fe d artifice Mardi 14 Jillet - à partir de 15h Les Chiens saveters avec l association «Terre Neve 67» Démonstration de bateax télécommandés avec NMC 67 Cabaret «Joli cœr» (French cancan / charleston) Stand des Sapers Pompiers de Saverne : - Initiation ax gestes de premiers secors - Démonstration de lances à incendie par les Jenes Sapers Pompiers 9h à 18h D Constrction d OFNI (Objet Flottant Non Identifié) en partenariat avec le Ski clb 19h D Corse d OFNI (inscription et règlement sr www. saverne.fr) 20h30 D Cabaret hmoristiqe «Gormandises chansons à croqer» de Caroline Ferry Mercredi 15 Jillet - 15h à 19h - la jornée des enfants Bibliothèqe mnicipale Jex de kermesse et animations (Ilot d Molin) Stand maqillage Initiation ax arts d cirqe avec la compagnie Brn n Light Spectacle en fe à partir de 19h Les Jedis d port Drant tot l été, animations et ambiances msicales se sccèdent a Port de plaisance. Atant d occasions de venir se détendre a bord de l ea, avec en toile de fond la façade majestese d Châtea des Rohan. «Le Port de plaisance de Saverne est bien pls q n simple espace techniqe réservé ax plaisanciers, précise Jean-Clade Bffa, Adjoint a Maire délégé à l attractivité économiqe et toristiqe. C est n lie de détente et de loisir por les Savernois et les visiters locax.» Cet été, le port propose : location de vélos, de rosalies et de pédalos mini-golf prêt de matériel de jex d enfants por la plage les soirées d Jedi (voir programme), por se détendre a bord de l ea chaqe jedi soir, dans ne ambiance msicale, ator de l apéritif o d n piqe-niqe entre amis cors de gym tao le mardi de 8h30 à 9h30 (gratit jsq a 8 septembre) animations ponctelles (escrime, marche nordiqe ldiqe...) Un moment de détente en msiqe Chaqe jedi drant l été, de 19h à 21h, le port de plaisance propose ax vacanciers comme ax Savernois et ax visiters de passer n moment de détente a bord de l ea, en msiqe. Por l here de l apéritif o por n piqe-niqe sr l herbe. La programmation 9 jillet D 7ème Gnome 16 jillet D NNo s Rock Band 23 jillet D W & S 30 jillet D Bloody Silence 6 août D Atlantis 13 août D Last Snset on Urans 20 août D Papyros N 27 août D Vint Age Détors d monde, à cheval Cette année Détors de cheval acceille le spectacle de l écrie de la Cantera «Le cheval ator d monde». Les cavaliers aront d abord fait ex n tor ator de Saverne, avec la chevachée poplaire gormande brassicole. La jornée éqestre démarre à 9h, avec la chevachée ator de Saverne. Les cavaliers viendront avec lers propres montres. Dès 11h30, n sanglier à la broche attend les visiters, qi porront se rafraîchir à la bvette. A partir de 13h30, l entrée d parc est payante por les pls de 14 ans ( 5 par personne ): elle donne accès a spectacle «Le cheval ator d monde» de La Cantera. Cette écrie de Niderviller - près de Sarreborg - emmène amorex d cheval et visiters criex à travers les continents, à la décoverte des diverses pratiqes éqestres : voltige, flammes, garrocha L orchestre de msiqe pérvienne Raza Inka prolonge le voyage drant l aprèsmidi, tandis qe tartes flambées et pizzas sont a men d soir. 4

5 ACTUALITÉ Noces de Châtea Époser la vie de mariée, le temps d ne soirée La saga historiqe d Châtea des Rohan visite la petite histoire, celle des individs qi ont véc des événements personnels particliers dans le monment, et qi y ont incarné des valers. «Le Châtea des Rohan est n grand bâtiment identitaire savernois, rappelle Dany Mller, le metter en scène. Les témoins racontent, sos la forme de 8 tableax, ce qi a été important por ex dans ce lie et donnent envie à la mariée d oser vivre ces valers. En dépassant lers pers. Et le spectater est invité à époser la pea de la mariée, por essayer avec elle ne novelle vie...» Les épisodes s inspirent de faits réels, en y cherchant le sens. A chaqe fois, il est qestion de mariage. Et por la première fois dans la série des spectacles a Châtea, il y ara ne scène en dialecte alsacien, conformément ax engagements de la Ville por la promotion de la lange régionale. C est le Cardinal de Rohan et son fidèle serviter qi conversent en alsacien, por préserver des secrets et résodre l affaire d collier. La scène parle donc d identité Il n y ara pas de sos-titrage, mais des panneax en français qi résmeront l action. «La scène est très vivante, le pblic n ara pas de mal à comprendre de qoi il s agit!» rassre le metter en scène. Des valers véces par les bénévoles Le spectacle, familial et accessible, rénit 120 participants, ator de 8 scènes qi sont joées en simltané et axqelles le pblic participe. Por l occasion, 48 noveax costmes ont été préparés, ainsi q n décor de 8 mètres de hat. Les bénévoles viennent d horizons très différents, de tos âges. «Por beacop de comédiens, il s agit d ne première montée sr scène. La préparation de ces Noces a été en elle-même ne expérience véce des valers mises en avant par la pièce : il s agit de dépasser la per de l inconn, de prendre confiance en soi, d accepter les différences de chacn.» commente Dany Mller Participer à Noces de châtea Le soir de chaqe représentation, rendez-vos est donné dans la Cor d honner d Châtea des Rohan à Saverne où le pblic est attend 15 mintes avant le spectacle et réparti en 8 gropes de 40 personnes. Le spectacle dre 2 heres. Une petite restaration sera proposée à partir de 19h. Nef représentations, à 20h30 Jedi 23 jillet - Vendredi 24 jillet - Samedi 25 jillet Jedi 30 jillet - Vendredi 31 jillet - Samedi 1 er août Jedi 6 août - Vendredi 7 août - Samedi 8 août Le vendredi 24 jillet, l n des gropes proposera ne tradction en langage des signes por les malentendants. Réservation et tarifs Tarif plein (à partir de 10 ans) : 8 Étdiants, demanders d emploi : 5 Gratit por les enfants en dessos de 10 ans Le nombre de places étant limité, la réservation est obligatoire : soit à partir d 6 jillet à la billetterie de l Office de Torisme de Saverne (d lndi après midi a samedi) 37 Grand Re - tél soit le soir même, à la caisse, à partir de 19h, dans la Cor d honner Bernard Fischbach Menisier LES MÉTIERS DE LA VILLE «Ce qe j aime, c est l oder d bois et travailler cette matière» Bernard Fischbach est l n des dex menisiers de la Ville, depis 38 ans. Un métier q il aime et avec leqel il réalise totes sortes d éqipements por la collectivité, de la fenêtre a décor de théâtre. Saverne Colers : Le projet qi actellement occpe le pls votre esprit, c est le décor de Noces de châtea, n est-ce pas? Bernard Fischbach : Oi! Nos l avons constrit de A à Z. Et v les idées d metter en scène (ndlr Dany Mller), ça n était pas trop simple! Il a fall chercher n système por changer partiellement le décor, avec ne bascle. Nos avons pas mal étdié la qestion avant de nos lancer. Ensite, ce sont les artistes qi sont vens ajoter les détails peints sr l armatre. La prochaine étape, c est la montée d décor en salle Marie-Antoinette. V sa taille, ça va être ne opération délicate S.C. : En qoi consiste votre travail, en dehors d ne réalisation exceptionnelle comme celle-là? B.F. : Avec mon collège, Martin Waeckel, nos sommes dex menisiers nos fabriqons et installons tot n tas d éqipements, assi bien en rénovation q en création. Cela comprend des portes, des fenêtres, des mebles, des étagères. Nos avons n stock de bois qi provient de la forêt commnale chêne, hêtre, sapin et pin essentiellement. Nos n tilisons pls de bois exotiqe, por des raisons environnementales. C est par exemple mon prédécesser, Félix, n ancien ébéniste, qi a inventé le praticable, cette caisse mlti-sage qi sert por les estrades entre atres. Je contine à en fabriqer. Moi je sis à l atelier, à la fabrication. Mon collège va dans les bâtiments, les écoles, por poser. Ce qe j aime, c est l oder d bois et travailler cette matière. S.C. : Ariezvos d atres exemples de réalisations n pe exceptionnelles à votre actif? B.F. : : Oh oi! Je me soviens d parcors de santé qe nos avons créé il y a qelqes années maintenant. Nos sommes partis des troncs brts, por ensite fabriqer les agrès n par n. Il y a assi e le pont sr la Zorn : c est le serrrier des ateliers qi a réalisé la strctre métalliqe et nos avons fait le reste. Et pis chaqe année, nos imaginons les décors de Noël. 5

6 DOSSIER Les Qartiers Est Six années por inverser la tendance Le processs est enclenché depis plsiers mois, le 8 jillet 2015 Saverne signe son Contrat ville por les «Qartiers Est». Un dispositif qi concrétise ne politiqe de cohésion rbaine et de solidarité, nationale et locale, envers les qartiers défavorisés et lers habitants. Condite par l État et les collectivités territoriales, cette politiqe de la ville vise à assrer pls d égalité entre les territoires et à rédire les écarts de développement a sein d ne même nité rbaine. L élaboration, la mise en œvre et le sivi de ces contrats de ville s inscrivent dans ne véritable démarche de co-constrction avec les habitants, à travers notamment la création d n conseil citoyen dans chaqe qartier prioritaire. Un diagnostic sivi d objectifs La classification des «Qartiers Est» en qartier prioritaire a donné lie, préalablement, à n diagnostic territorial. Ce dernier a permis d établir n portrait précis d qartier savernois et d en pointer les ressorces comme les lacnes. Ainsi, les qartiers Est comptent 1470 habitants, soit 12,5 % de la poplation savernoise. C est le qartier le pls jene de Saverne et celi des familles nombreses. La précarité des ménages est réelle, la moitié de la poplation d secter Est vit avec moins de 1148 mensel, soit 25% de moins qe Saverne dans sa globalité. 46 % de la poplation immigrée de Saverne y réside. Les qartiers Est sont sités à proximité d activités économiqes importantes ce qi constite n atot por le développement économiqe et l emploi. Une donnée essentielle qand le diagnostic relève parallèlement sr ce site 22 % des demanders d emploi savernois. Un local d acceil re Rth Por être a pls près des habitants des «Qartiers Est» la Ville va occper n logement en rez de chassée de l immeble sité 17 re Rth. Dans le même esprit qe celi occpé a 9 re des Gravières, les différents acters d développement social d qartier y tiendront des permanences et y organiseront des activités. Le Maire y tiendra li-même sa permanence n fois par mois ainsi qe le délégé d Préfet en charge d QPV de Saverne. L overtre de ce local a pblic devrait être effective dès la fin de l été. L accès a sport et à la cltre demere pls compliqé qe sr le reste de la ville, en favoriser les pratiqes sera d aillers l ne des priorités immédiates de ce contrat. D n point de ve rbanistiqe, le qartier des Gravières apparaît dans son ensemble agréable à vivre mais replié sr li-même sans dote à case d ne image négative non jstifiée. Le secter de la re Rth, li, offre ne densité rbaine pls importante. Dans les dex cas les baillers sociax City stade Un terrain mlti-sports, por les adolescents Le city stade est le premier projet qi bénéficie d sotien de la politiqe de la Ville. Un éqipement axé sr les sports collectifs et donc adapté à la jenesse des qartiers Est. «Le city stade est le complément de l aire de jex destinée ax petits et aménagée en 2014 de l atre côté de la re des Gravières, expliqe Larent Brckel, Premier Adjoint a Maire délégé a sport, ax loisirs, à la vie associative et à la jenesse. En effet, ce terrain de 15 mètres sr 23 est destiné ax activités sportives des pls de 3 ans, avec ne attention particlière vers les adolescents.» Cet éqipement qi est en cors d installation occpera ne partie d terrain déjà présent derrière le nméro 3 de la re des Gravières. Le terrain offrira de nombreses possibilités por des sports collectifs, avec le football et le basket sr tote la longer de l éqipement. Les pls jenes tiliseront les bts «brésiliens», c est-à-dire des cages de petite dimension, installées dans la larger d terrain. Le city-stade, avec ses poteax avec 5 haters de filet, porra acceillir des matches de volley, de badminton, de tennis, de mini-tennis et de tennis-ballon. Le revêtement sera en gazon synthétiqe sr sable. Les colers retenes sont le bordeax et le jane. Le site sera accessible ax personnes à mobilité rédite et n pannea d information sera apposé sr l éqipement. Les travax ont démarré en fin d année scolaire et se termineront corant août. Le ftr city-stade des Gravières, qi sera n lie de détente et de jex por les enfant de pls de 3 ans et les adolescents. Grâce ax éqipements, ils porront pratiqer 7 sports collectifs. 6

7 sont très présents, 52 % des habitants d Qartier prioritaire de la Politiqe de la Ville (QPV) sont logés en HLM. C est donc à partir de cette connaissance affinée des «Qartiers Est» et de ler poplation qe les objectifs vont être fixés por les 6 années à venir. Les habitants ex-mêmes y seront pleinement associés, ne occasion niqe por être acters de ler environnement a sens large et inverser la tendance DOSSIER Répondre à l appel à projets Le Contrat de Ville signé, les associations sont maintenant consltées par appel à projets por prendre part à la mise en œvre de cette Politiqe de la ville. Les associations devront inscrire lers actions dans les trois piliers la cohésion sociale, le renovellement rbain et le cadre de vie, le développement économiqe et l emploi et dans les qatre axes transversax égalité femmes-hommes, ltte contre les discriminations, jenesse et maîtrise de la lange française d Contrat de Ville. Le comité techniqe instrira les demandes de sbventions en septembre Après validation par le comité de pilotage, les associations retenes seront informées. L instrction sera attentive entre atres ax critères sivants : coordination avec les partenaires locax, implication d pblic, développement drable. Date limite de candidatre : 3 août 2015 Télécharger le dossier sr saverne.fr rbriqe Contrat de ville en page d acceil por connaître le détail des piliers et des axes transversax retens, l ensemble des critères et les docments à joindre. Investissement préservé et bdget encadré por 2015 Malgré la baisse des dotations de l État, la Ville réalise les investissements nécessaires, tot en maintenant ne gestion rigorese. Le Conseil Mnicipal a voté le Bdget Primitif 2015 lors de sa séance d 30 mars dernier. La baisse massive et nationale de la dotation globale de fonctionnement versée ax collectivités par l État, rend l éqilibre bdgétaire des commnes tend. Malgré la rédction conséqente de cette recette por Saverne, la Ville contine de maintenir son effort d investissement por la rénovation de son patrimoine bâti et rbain tot en conjgant sotien a secter économiqe local, qalité d service rend et gestion rigorese. Le bdget 2015 comprend, en dépenses, n montant total de crédits de fonctionnement de 14,8 M dont 3,8 M de frais générax maintens à nivea constant. Il est en baisse de près de e par rapport à celi de Parmi ces dépenses on retrove notamment D'où viennent les dépenses les recettes d entretien, 2015 de maintenance la Commne des? bâtiments et voies mais également les dépenses de flides (ea, électricité, combstibles...) Prodits des service Prodits (ALSH, des services CCAS, (ALSH, cope Cope de 10% bois ) 10% Recettes Dépenses Emprnts 7% 7% Fonctionnement Impôts Impôts et taxes et taxe 44% Dotations, participations et sbventions (DGF) Dotations, participations et sbventions 12% (DGF) 12% Atres prodits prodits gestion corant gestion corant Dotation (remb. 2% Dotations TVA ) (revens des immebles)2% (remb. TVA...) Atofinancement 9% 5% 9% 5% Cessions de terrains o biens Cessions de terrains o biens 2% 2% Charges à caractère général ,00 Charges de personnel ,00 Virements à la section d investissement ,25 Opérations d ordre entre section ,00 Atténation de charges ,00 Atres charges gestion corante ,00 Charges financières ,66 Charges exceptionnelles ,00 TOTAL ,91 Excédent antérier reporté Fonc ,08 Atténation de charges ,00 Prodits des services ,00 Impôts et taxes ,00 Dotations et participations ,00 Atres prodits gestion corant ,83 Prodits exceptionnels ,00 TOTAL ,91 Les recettes correspondantes sont marqées par la baisse de la dotation globale de fonctionnement passant de effectivement encaissée en 2014 à ne notification 2015 de ( ). L éqilibre n est obten q a prix d n effort fiscal de +1,8%, correspondant à l inflation d «panier d maire». Le bdget d investissement 2015 réaffirme le principe d ne stricte maîtrise de l évoltion des dépenses avec n recors limité à l emprnt à 1,1 M et à l atofinancement à hater de 1 M. Le désendettement est porsivi. Les dépenses seront prioritairement affectées ax travax de rénovation de la place d châtea, à des travax de voirie et de gros entretien d patrimoine commnal bâti à hater de 4,8 M. D où viennent les recettes 2015 de la Commne? Où va l argent de la Commne en 2015? Recettes Dépenses Action économiqe Action économiqe 2% 2% et services rbains Aménagement et 26% services rbains 26% Où va l'argent Service générax de Sécrité la Commne et salbrité en 2015 pbliqe? 36% Sécrité et salbrité pbliqe 3% - formation Services générax Enseignement - formation 6% 6% 36% Cltre 11% 11% Logement Logement (parc (parc privé Ville) Ville) 5% Investissement Solde d'exéction d'inv. reporté ,35 Remborsement d'emprnts ,00 Sbventions d'éqipement versées ,00 Immobilisations incorporelles ,24 Immobilisations corporelles ,41 Immobilisations en cors ,00 TOTAL ,00 Virement de la section de fonct ,25 Prodits des cessions ,00 Opérations d'ordre entre section ,00 Dotations Fonds divers Réserves ,35 Sbventions d'investissement ,00 Emprnts et dettes assimilées ,40 TOTAL ,00 L intégralité d bdget 2015 est disponible en mairie et sr Sport et jenesse et Jenesse 7% 7% Interventions sociales et sociales 2% et santé Famille 0,47% 2% 0,47% 7

8 URBANISME Des logements por redynamiser le centre-ville Le Programme Local de l Habitat (PLH) vet redynamiser la ville-centre d territoire intercommnal, en se focalisant sr le centre-ville. Le programme prévoit la création de 340 logements à Saverne en 6 ans. Les travax de l été Drant l été, l entretien de la voirie et des éqipements de la Ville contine. Reve de détail por connaître les aménagements mis en place por améliorer la circlation des voitres comme des piétons. Le 18 mai 2015, le Conseil Mnicipal a donné n avis favorable sr le 3e Programme Local de l Habitat élaboré par la Commnaté de commnes de la Région de Saverne. Ce docment fixe les grandes lignes de l évoltion d logement sr le territoire intercommnal por les 6 prochaines années, Il est obligatoire dans les intercommnalités de pls de habitants o ayant n centre rbain de pls de habitants, ce qi est le cas avec Saverne et ses presqe habitants. Ce docment fait le point sr les besoins en logement d territoire et propose ne répartition entre les différents secters, villages o zone rbaine. Depis 2008, Saverne connaît n ralentissement en matière de constrction de logements. Cela s expliqe par la crise immobilière, mais assi par la péri-rbanisation à l œvre dans les villages. «L enje, por le territoire intercommnal, est de maintenir l attractivité d centre rbain, qi est le sel à povoir concentrer les services nécessaires à l ensemble de la poplation intercommnale trains, hôpital, services de l État, commerces spécialisés, offre cltrelle...» analyse Céline Delaplace, directrice d Scot, le Schéma de cohérence territoriale de la Région de Saverne, qi a été conslté sr le PLH. Renoveler le centre-ville A Saverne, le PLH préconise n «renovellement rbain», c est-à-dire l encoragement à la réhabilitation, la mtation ( n hangar en habitation par exemple ), la constrction dans les «dents creses» - les parcelles non bâties dans des secters déjà constrits ainsi qe l adaptation des logements por les personnes avec handicap o vieillissantes. L effort devra porter principalement sr le centreville, vers la Zorn, la re d Cygne o les res des Pères et des Frères. L objectif est de repepler le centre-ville, avec ne offre d habitat de qalité assi. Le PLH prévoit la «création» de 340 logements sr les 6 prochaines années à Saverne, c est-à-dire assi bien de la constrction qe de la réhabilitation o de la remise sr le marché de logements vacants. Le texte est en cors de validation par les commnes de la Commnaté de commnes de la Région de Saverne. Il ira ensite en préfectre pis reviendra ne dernière fois devant le Conseil commnataire por ne adoption définitive. Le programme local de l habitat préconise ne redynamisation d logement à Saverne, por maintenir n pôle territorial fort capable d offrir des services à la poplation des alentors. Re de Gottenhose : la réfection des canalisations de gaz est terminée, c est a tor de celles de l ea. La pose d novel enrobé est préve por la fin d mois de jillet. Re d Général-Leclerc entre la re Clémencea et la re Erckmann-Chatrian : le Conseil Départemental qi a la charge de cette voie, finit de renoveler la chassée, dans le hat de la re, drant la semaine d 6 a 10 jillet. La Ville a posé aparavant n passage piéton srélevé, ax abords de la re d Général-de-Govello. RD1004 : la Ville a procédé à l abaissement des passages piétons et à la réfection d trottoir ax abords de l hôpital tandis qe le Département termine la rénovation de la chassée dans la descente d col. Celle-ci interviendra drant les nits d 20 a 24 jillet. Une circlation alternée et ne déviation seront mises en place. Re de la Fontaine et re des Bonnes gens : le remplacement d résea d ea est en cors. Le novel enrobé sera posé dans le corant d mois d août. Impasse des Carrières : novelle chassée posée fin jin, site à l achèvement de l assainissement. La place d châtea se transforme! 1 2 Avant la rénovation de la portion de la RD1004 en bas d col, programmée par le Département d 20 a 24 jillet, la Ville reprend les trottoirs et les abaisse ax passages piétons. Les atres éqipements Terrain d honner d Complexe Adrien-Zeller : les fondations d novel éclairage seront préparées cet été, por ne installation corant septembre Ecole maternelle des Sorces : les façades vont être repeintes, en colers, celles-ci correspondant à celles déjà tilisées à l intérier des salles de classe, por aider les enfants à se repérer dans l espace Depis le débt d mois d avril, les engins sont à l œvre por moderniser la place d Général-de-Galle, avec la première phase d chantier ax abords d châtea. 2 Le Maire, Stéphane Leyenberger, pose le premier pavé de la novelle place, le 14 mai la cor de l Ecole primaire d Centre ayant été déplacée dans le parc d châtea, à la demande de l Edcation nationale, l espace libéré sr le parking des Rohan crée pls de places de stationnement en centre-ville. 4 Le granit gris et jane, en cors de pose : il marqera la zone de stationnement devant le châtea, en contrebas de la partie centrale de la place d Général-de-Galle. 8

9 SOLIDARITÉ Le grope de parole, «n espace d échange sans tabo» Depis qelqes mois, des parents et proches de personnes atteintes de maladies psychiqes se rénissent à Saverne, à l initiative de l Unafam*. Un moment de partage et de sotien mtel. «Sr Saverne, ce grope de parole comble n manqe, c est évident. Le handicap psychiqe est encore de l ordre d tabo. Il y a de vrais déserts...» annonce d emblée Patricia, mère d n enfant atteint de maladie psychiqe. Michel, de Sarreborg, qi participe depis plsiers années ax gropes pionniers de Drlingen et Sarre-Union, témoigne : «c est n moyen de se rendre compte qe nos ne sommes pas sels dans notre galère. C est assi important de povoir nos exprimer et de voir qe d atres personnes sont confrontées ax mêmes sitations qe nos. Elles nos apportent ler expérience véce assi.» Por Maria, «qand on a n enfant qi tombe malade, on ne comprend rien! Son caractère change, il y a des crises. J ai l par hasard n jor q il y avait n grope de parole. Nos y sommes allés avec mon mari et là nos avons compris q il y avait d atres personnes dans notre sitation, qe nos n étions pas sels. Ça fait d bien de povoir se vider n pe avec des gens qi nos comprennent.» Patricia complète : «c est n espace d échange, sans tabo, de partage de nos impressions, de nos qestionnements. Et le regard de l atre est important. Cela représente d sotien. C est ne béqille!» «D atant pls q en général, les parents dont l enfant devient malade clpabilisent» note Jean-Christophe Ortscheit. «Il est important dans ce cas-là de povoir s exprimer, alors qe sovent les gens restent dans ler coin, ressassant les difficltés, ce qi ne fait q aggraver ler soffrance. Venir a grope de parole libère, car enfin on pet en parler, on n est pls sel.» raconte n membre d grope. Un psychiatre et n animater Le grope de Saverne bénéficie de la présence d n médecin psychiatre, le docter Gylaine Lafosse. «Elle nos apporte son regard d expert, précise n atre participant. Par exemple, sr les effets secondaires des médicaments qe prend notre fils. C est parfois complexe et dérotant et n avis scientifiqe est bienven.» Il y a également n animater, Jean-Christophe Ortscheit, médecin et él mnicipal. Les parents de personnes handicapées psychiqes se demandent également comment assrer l avenir de ler enfant malade : ne conférence sivie d entretiens individels est en préparation. «Nos nos posons sovent la qestion : comment mettre de l argent de côté por notre fils, sans léser nos atres enfants et sans qe cela rédise l allocation dont il bénéficie ajord hi? Les conférences sont sovent intéressantes por avoir les grands principes, mais après, il reste à savoir comment s y prendre concrètement. Là, en faisant venir n spécialiste qi nos recevrait en entretien, nos porrions avoir des réponses précises selon nos sitations.» analyse Alain. Les sjets les pls sovent évoqés sont les répercssions de la maladie sr l organisation de la famille, sr la fratrie, la sccession, ainsi qe la préparation de la cratelle o de la ttelle, qi prendra le relais en cas de décès des parents. Le prochain grope de parole ara lie le 16 septembre à 18h. Por tot renseignement, appeler le TROIS QUESTIONS À UN ÉLU Jean-Christophe Ortscheit Conseiller délégé ax affaires sociales «Il fat permettre à la soffrance de s exprimer». Cadet d ne famille savernoise bien conne, Jean-Christophe Ortscheit est médecin angiologe. Sportif dans l âme, il est le médecin d clb de rgby. A 53 ans, malgré n agenda bien rempli, il a choisi de prendre ne part active à la vie mnicipale. Cortisé depis plsiers mandats, c est sans dote la personnalité de Stéphane Leyenberger, mais assi l amitié de longe date qi le lie à Françoise Batzenschlager, Adjointe ax affaires sociales, qi l ont décidé. Ajord hi, il seconde cette dernière dans la politiqe sociale mnicipale, avec le regard d n soignant mais assi avec ne pder et ne sensibilité qi li sont particlières. Saverne Colers : Après n an d engagement mnicipal qel est votre constat? Jean-Christophe Ortscheit : Le premier constat, c est la difficlté d être él. Les gens ne se rendent pas compte de l énergie et d temps qe ça demande. Le travail qe font les Adjoints est considérable. De pls, la complexité des dossiers reqiert des compétences pointes, on n est pas formé et il fat s y mettre! S.C. : De qoi soffre Saverne, Docter? JC.O. : Il fat améliorer le Vivre Ensemble. Les commnatés sont de pls en pls nombreses et diverses, la poplation change. L rgence est de gérer et accompagner ces novelles poplations. J espère qe le QPV (Qartier prioritaire de la Politiqe de la Ville) va apporter qelqe chose en ce sens. S.C. : Vos avez œvré à la mise en place sr Saverne d ne permanence de l UNAFAM*, qel est l enje? JC.O. : Beacop de familles qi ont n proche atteint d ne maladie psychiqe ont ne vie difficile. Il fat rompre ler isolement et les destigmatiser. La création d n grope de parole doit permettre ax langes de se délier et à la soffrance de s exprimer. C est n réel besoin, ne dozaine de familles participe déjà. J anime ce grope qi est encadré par n médecin psychiatre. C est le lie de totes les qestions, condite à tenir en cas de crise, effets indésirables des médicaments, rôle et sort de la fratrie, etc L association va répondre à l appel à projet dans le cadre d QPV. Notre expérience est transposable. * Union Nationale de familles et amis de malades et/o handicapés psychiqes) 9

10 ENVIRONNEMENT Une dernière chance por les vergers hate-tige Le Conseil local d Développement drable mène ne action de sensibilisation après des propriétaires de vergers sr le secter sité en contrebas de la rote de Haegen. Cette action s inscrit dans le programme «Vergers solidaires d Alsace», qi arrive dans sa dernière année. Depis 2013, la Commnaté de commnes de la Région de Saverne participe a programme «Vergers solidaires d Alsace», qi sotient financièrement les propriétaires de vergers hate-tige por l entretien et la plantation de fritiers et de haies. Le Conseil local d développement drable, qi rénit différents acters locax ator des enjex d développement drable, a décidé de contacter les propriétaires de parcelles de vergers sités en contrebas de la rote de Haegen. Un corrier ler a été adressé corant jin et ils ont ensite été joints par téléphone. «Les vergers sont n élément de notre patrimoine paysager, note Paola Criqi, la présidente d Conseil local d développement drable. Les propriétaires ont encore ne opportnité de bénéficier d n sotien financier et nos volons les convaincre de profiter de cette aide.» Le verger pédagogiqe de la Ville, n lie de sensibilisation qe le Conseil local d développement drable vet mettre en valer en partenariat avec l association Osmonde XXI. Des trottoirs propres et dégagés Avec les beax jors, haies et herbes spontanées prennent d volme. Les nes débordent parfois sr les trottoirs, gênant la circlation des piétons et des possettes, tandis qe les atres percent le revêtement et encombrent le canivea. La Ville rappelle qe chaqe propriétaire est responsable à la fois de l entretien d trottoir et d canivea devant chez li, ainsi qe de la taille de ses haies en bordre de propriété. Réparer dans la convivialité, avec le Repair café Le premier Repair café de la région savernoise s est dérolé à l Ilot d Molin, le 30 mai, avec le sotien de la Ville et d Smictom. Une édition inagrale qi a attiré les criex et permis de «saver» pls de vingt objets. LA VIE EN VILLE Les Marronniers, ne résidence «comme chez soi» La résidence por seniors «Les Marronniers» offre n cadre de vie arboré, calme, proche d centre-ville, avec des animations et n logement personnalisé et adapté à l âge. Plsiers logements sont disponibles. Ax abords de la forêt, entorée d arbres, la résidence «Les Marronniers» dispose de 61 logements de type F1 o F2, éligibles ax allocations logements, ainsi qe d ne chambre d hôtes por les membres de la famille en visite. La résidence acceille des personnes de 60 ans et pls, atonomes dans ler vie qotidienne. Des ascensers facilitent l accès ax différents étages. Afin qe les habitants s y sentent «comme chez ex», chacn pet agrémenter son logement à son goût, en apportant son mobilier et des objets personnels. Une redevance «tot compris» La redevance por n F1 est de 448 et por n F2 de 522 (a 1 er janvier 2015). Cette redevance comprend : la location d logement Demande d admission Le dossier de demande d admission est à retirer a CCAS a 1 er étage de la mairie de Saverne, de 9h à 12h d lndi a vendredi et de 14h à 17h30 le lndi, mercredi et jedi les frais de chaffage, de consommation d ea et d ordres ménagères l accès ax locax collectifs et ax activités d animation hormis certains frais por des sorties o des repas. L établissement n est pas médicalisé, chaqe résident conserve le libre choix de son médecin traitant et de tot atre intervenant (pédicre, infirmière, repas, aide ménagère). Les résidents organisent lers jornées à ler convenance. Por cex qi le désirent, des animations sont proposées. Celles-ci sont assrées par l animatrice de l établissement et par des intervenants extériers. Por sa première édition savernoise, le Repair café, organisé par le Smictom et la Ville, a réni ne dizaine de bénévoles bricolers qi ont dépanné ne trentaine de visiters en tot. «Je sis ven por ne machine à café, raconte Chantal. J avais ne fite d ea et n problème de perçage de capsle. Le bénévole m a fait n diagnostic et aidé à commander la bonne pièce. C est impeccable!» Le premier Repair café d pays de Saverne a conn l afflence : «nos avons réparé 25 objets dans l après-midi se félicitent les organisaters sotens par le Smictom et la Ville. Nos les pesons à l entrée por mesrer l impact en matière de rédction des déchets de la réparation. Nos en sommes à 60 kg. Notre idée, c est de faire la réparation à qatre mains, por qe les tilisaters apprennent à prolonger la vie de lers éqipements défectex.» Électroniqe, informatiqe, cotre, vélo, mécaniqe : des bénévoles experts ont mis lers compétences a service d n aspirater à main, d ne machine à codre, d ne débrossaillese..., le temps d n après-midi. «L objectif de cette manifestation est doble, annonce Gilbert Httler, le viceprésident d Smictom qi a rapporté l idée d n congrès. D abord, c est de rédire les déchets en réparant. Ensite, c est de favoriser la convivialité. Faire qe les gens se rencontrent et échangent, en décovrant les compétences de l atre. Ça marche! Regardez ces dex électroniciens qi travaillent ensemble sr n fer à repasser. Ils ne se connaissaient pas en débt d après-midi!» Une association est en cors de création por animer d atres Repair cafés sr le territoire d pays de Saverne. 10

11 L'objectif de cette démarche est triple : diminer la factre énergétiqe de la Ville à 20h - salle de convivialité d complexe sportif d Hat-Barr LA VIE EN VILLE Conseils de Qartier Expérimentation de la nit sans éclairage pblic Depis le 1 er jillet, la majere partie d qartier de la Garenne profite pleinement de la nit L éclairage pblic est éteint de minit à 5 heres d matin. Il s agit d ne expérimentation qi va drer n an. L éclairage pblic noctrne de la voirie représente ne consommation et ne factre énergétiqes importantes, ainsi q ne polltion por la natre. Il pertrbe le rythme de vie de nombrex organismes, comme les oiseax en migration. Por totes ces raisons, la Ville a sohaité mener ne expérimentation sr n qartier volontaire. Les conseils de qartier ont été informés et sondés sr le sjet. En pls des aspects économiqes et environnementax, l extinction de l éclairage noctrne n a pas d impact sr la sécrité, pisqe contrairement ax idées reçes, les cambriolages ont lie en majorité l après-midi. Ottersthal o Hagena ont mis en place cette extinction sans constater de recrdescence de vols, a contraire. Les Conseils de qartier consltés ont été favorables a projet. Le service techniqe de la Ville a étdié la faisabilité de ce test et a préconisé n essai sr le secter de la Garenne. C est donc là qe depis le 1 er jillet, les lampadaires pblics dans les res d Hat-Barr, de la Mésange, Erckmann-Chatrian, de la Garenne et d Général-de-Govello et lers relles et impasses adjacentes - sont éteints par ne horloge, de minit à 5 heres d matin, tot comme la re d Général-Leclerc à partir de la re d 10ème Chassers. Ces horaires ont été choisis por ne pas trop modifier l environnement habitel de celles et cex qi rentrent d n dîner o partent travailler tôt le matin. L extinction concerne la période où l activité hmaine est la pls rédite, ce qi jstifie de ne pas laisser l éclairage. L objectif de l expérimentation est de mesrer le bénéfice financier d ne telle mesre et de vérifier q elle est compatible avec le mode de vie des Savernois. Expérimentation de l'extinction de l'éclairage pblic noctrne Après information et consltation des Conseils de qartier, la Ville démarre le 1 er jillet 2015 ne expérimentation d extinction de l éclairage pblic noctrne. C est le secter de la Garenne qi a été reten, site à l avis favorable d Conseil de qartier Garenne qi s est porté volontaire. De minit à 5 heres d matin, d 1 er jillet 2015 a 30 jin 2016, les lampadaires des res sivantes seront éteints : Re d Hat-Barr Impasse des Carrières Re Privée Bloch Allée des Pinsons Allée des écreils Re de la Mésange Allée des Favettes Re de la Garenne Allée d Geroldseck Re Noth Re Erckmann-Chatrian Re Théodore-Gerhards Re d 10ème Chassers Re d Général-Leclerc Re d Parc celtiqe Re d Général-de-Govello Un an de test Avant d'investir dans des horloges por l'ensemble de la commne, la Ville a sohaité passer par ne phase de test, por vérifier l impact de la démarche. En Alsace Ottersthal, Hagena et Mnster ont notamment fait ce choix. Les rapports de gendarmerie convergent : la pénombre ne génère acne hasse d accidents o de cambriolages, a contraire. Assemblée plénière d conseil de qartier Garenne : mardi 29 septembre 2015 à 20h - salle de convivialité d Des économies et moins de polltion complexe sportif d Hat-Barr L'objectif de cette démarche est triple : diminer la factre énergétiqe de la Ville diminer par conséqent l'empreinte écologiqe de la collectivité Expérimentation de l'extinction de l'éclairage pblic noctrne Après information et consltation des Conseils de qartier, la Ville démarre le 1 er jillet 2015 ne expérimentation d extinction de l éclairage pblic noctrne. C est le secter de la Garenne qi a été reten, site à l avis favorable d Conseil de qartier Garenne qi s est porté volontaire. De minit à 5 heres d matin, d 1 er jillet 2015 a 30 jin 2016, les lampadaires des res sivantes seront éteints : Re d Hat-Barr Impasse des Carrières Re Privée Bloch Allée des Pinsons Allée des écreils Re de la Mésange Allée des Favettes Re de la Garenne Allée d Geroldseck Re Noth Re Erckmann-Chatrian Re Théodore-Gerhards Re d 10ème Chassers Re d Général-Leclerc Re d Parc celtiqe Re d Général-de-Govello Des économies et moins de polltion Venez assister à votre Conseil de qartier Chaqe année, les Conseils de qartier invite tos les habitants d qartier por ler assemblée plénière. Les dates à retenir : Conseil de qartier Sorces-Hat-Barr : mardi 15 septembre à 20h, en salle de convivialité d Complexe sportif Adrien-Zeller Conseil de qartier Fetter-Océanide : mercredi 23 septembre à 20h, à l école maternelle des Gravières Conseil de qartier Garenne : mardi 29 septembre à 20h, en salle de convivialité d complexe sportif Adrien-Zeller Conseil de qartier Centre-ville/Zornhoff/Roseraie : mercredi 30 septembre à 20h, en salle des mariages, à l Hôtel de Ville. Conseil de qartier Boc d Or/Côte de Saverne : vendredi 6 novembre à 20h30, dans la salle d rez-de-chassée de la résidence des Marronniers Un an de test Avant d'investir dans des horloges por l'ensemble de la commne, la Ville a sohaité passer par ne phase de test, por vérifier l impact de la démarche. En Alsace Ottersthal, Hagena et Mnster ont notamment fait ce choix. Les rapports de gendarmerie convergent : la pénombre ne génère acne hasse d accidents o de cambriolages, a contraire. Retrover votre Conseil de qartier sr saverne.fr, rbriqe Vie mnicipale pis Démocratie locale et Conseils de qartier où se trovent les cartes de chaqe conseil de qartier. Assemblée plénière d conseil de qartier Garenne : mardi 29 septembre 2015 rédire la polltion lminese qi est nisible à l'environnement (oiseax, insectes...) diminer par conséqent l'empreinte écologiqe de la collectivité rédire la polltion lminese qi est nisible à l'environnement (oiseax, insectes...) TRIBUNE POLITIQUE Politiqe et conscience «Saverne fait sa place», et même si nos nos interrogions sr la natre prioritaire de cet investissement, cet aménagement mettra en valer notre patrimoine. D atres projets porraient également contriber a dynamisme de notre ville comme la création d n marché covert, demande de nombre de nos concitoyens ( grope de travail en cors ). Concernant la Politiqe de la ville, nos nos réjoissons de projets visant à améliorer le qotidien, à permettre ax différentes commnatés de miex vivre ensemble encore, à impliqer davantage les parents dans l édcation des enfants, à accompagner vers l emploi les personnes fragilisées. A la nécessaire concentration des moyens por répondre à la spécificité d n qartier et de ses habitants, nos ne devons pas oblier qe d atres Savernois, travaillers o retraités, connaissent assi les mêmes difficltés dans d atres qartiers. C est la raison por laqelle des contreparties et des résltats tangibles et mesrables devront être exigés : respect des valers et fondamentax de notre répbliqe ( laïcité, égalité femmes-hommes ), exigence de propreté d cadre de vie, maîtrise de la lange française, condition sine qa non à l insertion sociale et professionnelle. Dans le cas contraire, la politiqe de la ville ne serait q ne politiqe «sociale» de pls, assi inefficace qe coûtese! Beacop de projets donc, dans lesqels notre grope, «SAVERNE POSITIVE- MENT», s impliqera, fidèle à sa manière de travailler, sans «lange de bois» ni opposition systématiqe. Bel été à tos! Le grope «SAVERNE POSITIVEMENT» Larence Bataille, Alain Bohn, Médéric Haemmerlin Por faire site à la demande d n grope de l opposition d avoir ne tribne pls longe après le nméro d printemps entièrement dédié à la place, la majorité mnicipale renonce à son espace de parole por laisser libre voix ax atres sensibilités d Conseil Mnicipal. Malgré la récession et n nombre croissant de ménages en difficltés financières, le Maire arbore son panier avec ne hasse des impôts locax de 1,8% en + de la hasse des bases de 0,9% soit en tot + 2,7%. Alors, était-il bien opportn de se lancer dans le réaménagement de la place d châtea por n montant proche de 3 M? O les en faver d golf? Ces choix politiqes vont assi se faire a détriment de nos associations cltrelles et sportives qi vont voir baisser les aides de la Ville. Où est la conscience d politiqe qi engage ainsi les impôts d contribable? Où est la conscience d politiqe en ce qi concerne la perte d n arrêt TGV en gare de Saverne por les professionnels qi doivent se rendre sovent sr la capitale et qi dorénavant devront passer par Strasborg, sans oblier les familles qi paieront pls cher ler billet, le trajet depis Strasborg étant factré a prix fort! Cette inconscience est regrettable Bonnes vacances à tos. Le grope «SAVERNE, NATURELLEMENT» Nadja Dietrich, John Johnson Depis l élection mnicipale de mars 2014, les éls Saverne en Transition ont dex principales missions. Nos veillons tot d abord a respect de l expression démocratiqe. Nos apportons a débat ne atre lectre, n atre éclairage qi permet de faire mûrir les décisions. Il ne s agit pas d être dans la postre mais de constrire des débats d idées por gérer a miex notre ville. Parfois, la place est laissée à ce débat et nos sommes force de proposition en amendant les délibérations. Par exemple, nos avons p faire évoler le débat sr l étde d renovellement de l approvisionnement des cantines d périscolaire. Certaines idées défendes ont e n bon écho dans l assemblée. Mais d atres initiatives ont été moqées, comme la volonté de spprimer les bacs en polycarbonate. Cela est regrettable pisqe ce type de plastiqe contient des pertrbaters endocriniens très néfastes por les enfants. Notre travail d él consiste également à rapprocher les décisions des citoyens savernois. Nos tâchons de commniqer assi bien sr les décisions passées qe sr les décisions à venir por qe les habitants s approprient davantage ler ville. Œvrer por la ville, c est veiller à travailler a miex avec tos les éls qel qe soit ler grope politiqe mais également s ils sont d atres collectivités. Le grope «SAVERNE EN TRANSITION» Jean-Michel Loche, Céline Pensalfini 11

12 CALENDRIER Agenda Saverne Tos les mardis Marché des prodcters locax, parvis de la gare, 16 h à 19 h Tos les jedis Promenade de santé dans les environs de Saverne avec AVF Pays de Saverne, place des Dragons, 14 h Tos les mercredis jsq a 12 août Randonnée Vespérale : rythme randonner avec le Clb Vosgien, place des Dragons, 19h Tos les mercredis à partir d 20 août Randonnée : rythme randonner avec le Clb Vosgien, place des Dragons, 13h30 D 11 jillet a 5 octobre Exposition «Evoltion des Frontières de l Alsace», Msée de Saverne Samedi 11 jillet Bal des Pompiers, Cosec Dragons, 18h30 D 12 a 15 jillet Festival d animation «Tos en plage!» avec bal et fe d artifice le 13 jillet, corses «OFNI» le 14 jillet et jornée des enfants le 15 jillet, Port de plaisance, rens. et inscription sr Dimanche 12 jillet Marche nordiqe ldiqe, Port de Plaisance, 9h-9h45 et 10h-10h45 Prix de Saverne de pétanqe, Parc d Châtea des Rohan, 10h Animation «le blé dans tot ses états : origine, variétés, sages», Jardin Botaniqe, 14h30 Lndi 13 jillet Bal poplaire avec l orchestre Déclic et fe d artifice, Champ de foire, à partir de 19h Mardi 14 jillet Portes overtes avec visites gidées et après-midi dansante, Roseraie, 10h Cérémonie, Parc d Châtea des Rohan, 10h45 Après-midi conté, Jardin Botaniqe, 14h30 D 14 jillet a 27 août, Mardis et Jedis Pêches libres, Etang d Ramsthal, 14h-18h30 Jedi 16 jillet Les jedis soirs a jardin botaniqe : promenade vespérale, Jardin Botaniqe, 19h30 Jedi d port : concert avec le grope «Nno s Rock Band», Port de Plaisance, 19h-21h Dimanche 19 jillet Collection de fogères d Jardin Botaniqe, Jardin Botaniqe, 14h30 DU 11 JUILLET AU 21 SEPTEMBRE 2015 Tos les mercredis Tos les dimanches jsq a 13 septembre Randonnée Décoverte : rythme familial avec le Clb Vosgien, place des Dragons, 13h45 Sortie à la jornée organisée par le Clb Vosgien, place des Dragons, rens. Office de Torisme Jsq a 18 septembre, Tos les vendredis Taille des roses fanées organisée par l association les Amis des Roses, Roseraie, 15h Cors de Gym Tao organisé par l association Emergeons, Port de Plaisance, 8h30 tion Pro-Geroldseck, Châtea d Géroldseck, 15h Jsq a 30 août Pêches libres, Etang d Ramsthal, 7h-11h30 Massage de relaxation : massage assis o massage pieds et jambes, Port de Plaisance, vendredi 17h-19h, dimanche 16h-18h Jedi 23 jillet Jedi d port : concert avec le grope «W & S», Port de Plaisance, 19h21h Dimanche 26 jillet Après-midi dansante avec le Sarrwald Trio, Roseraie, 16h La «Bio-Dynamie», Jardin Botaniqe, 14h30 Lndi 27 jillet Assemblage des flers d «Boqet d vivre ensemble» organisé par l association Cltres et Religions, Ilot d Molin, 14h Jedi 30 jillet Jedi d port : concert avec le grope «Bloody Silence», Port de Plaisance, 19h-21h D 1 a 30 août er Exposition de photo «Paster en chaire, paster de chair», Eglise Protestante, 9h-17h. D 30 jillet a 1 août Spectacle théâtral «Noces de Châtea» organisé par le Comité des Fêtes, Châtea des Rohan, 20h30 Samedi 1er août Cors de greffe, Roseraie, 14h30 Dimanche 2 août Animation : Osez les graminées d ornement dans votre jardin, Jardin Botaniqe, 14h30 Mercredi 5 août Concert de l Orchestre folkloriqe, zone piétonne, 16h Samedi 15 août Concert balade par l ensemble «Papyros N» organisé par l association Cltres et Religions, Jardin Loise Weiss, Jardin interreligiexjardin des Récollet, 18h Détors de Cheval : 9h Chevachée gormande poplaire, à partir de 14h30 spectacle «Le tor d monde à cheval» organisé par le Comité des Fêtes, Parc d Châtea des Rohan Spectacle éqestre de Fe, Châtea d Hat-Barr, 21h Portes overtes avec visites gidées et après-midi dansante, Roseraie, 10h Rencontre-caserie «Pasters en chaire, pasters en chair», Eglise protestante, 18h Dimanche 16 août 26 et 27 septembre Dark Dog Rallye Moto Tor La finale d championnat de France des rallyes moto la novelle formle d Dark Dog Moto Tor investit Saverne por la 3eme année. Le parc d Châtea des Rohan acceille le village de la corse, avec les exposants, les animations, le podim. Fête d Kogelhopf organisée par la Confrérie d Hat-Barr, Châtea d Hat-Barr, 10h-19h Concert de viole de gambe, Eglise protestante, 17h Concors de sat d obstacles, Clb hippiqe, 10h Jedi 27 août Jedi 20 août Jedi d port : concert avec le grope «Papyros N», Port de Plaisance, 19h-21h Fête Foraine, Champ de foire Dimanche 13 septembre Marche d Orientation organisée par le Clb Vosgien, place des Dragons Acceil d grope interreligiex d jardin de la Meina, «l oasis de la rencontre» proposé par l association Cltres et Religions, Jardin Pblic Interreligiex, 12h30 Mercredi 16 septembre Fête de la Bière organisée par la Brasserie La Licorne, Parc d Châtea des Rohan, vendredi et samedi 17h-23h, dimanche 12h-20h Braderie, Centre-ville, 9h-18h D 19 a 20 septembre Jornée d patrimoine Mercredi 2 septembre Entrée libre a msée por tot le msée à l exception de la section archéologiqe qi est fermée. Dimanche 6 septembre Visite gratite d toit d châtea avec n départ totes les demi-heres, de 10h30 à 11h30 et de 14h30 à 17h30 Thé dansant organisé par la Ville de Saverne, Châtea des Rohan, 15h Concert d orge d 50ème anniversaire de la mort d Albert Schweitzer, Eglise protestante, 17h De la grappe a vin, identification des différents cépages alsaciens avec dégstation des raisins et des vins correspondants, Jardin Botaniqe, 14h30 Corse et marche pédestres «Parcors des 7 sommets» organisée par l association Enfants et Espoirs d Monde, salle des fêtes de Haegen, 8h-14h D 10 a 11 septembre Marche sr les haters de Saverne proposée par la Paroisse de Saverne, place des Dragons, 9h45 D 12 a 20 septembre D 28 a 30 août Jornée à Baden, thermes de Caracalla proposée par AVF Pays de Saverne, parking de la Roseraie, 9h Mardi 18 août Atelier de danse traditionnelle organisé par l association S Narreschiff, Foyer protestant, 20h30 Meeting d aéromodélisme, Clb d Aéromodélisme de Saverne-Steinborg, à partir de 9h Jedi 10 septembre Visite gidée de l arboretm, Jardin Botaniqe, 14h30 Samedi 12 septembre Jedi d port : concert avec le grope «Vint age», Port de Plaisance, 19h21h Goûter de rentrée proposé par AVF Pays de Saverne, Ilot d Molin, 14h Concert : trio jazz Bernhad Ebster, Eglise des Récollets, 20h Dimanche 9 août Piqe niqe msical avec l ensemble Papyros N, Châtea d Grand Geroldseck, 12h30 Mardi 8 septembre Vendredi 7 et samedi 8 août Soirée sanglier à la broche à volonté, Clb Hippiqe, 19h Dimanche 23 août Jornée eropéenne de la cltre jive organisée par Cltres et Religions, 11h Jedi d port : concert avec le grope «Atlantis», Port de Plaisance, 19h21h Samedi 8 août 12 Randonnée à la jornée organisée par le Clb Vosgien, place des Dragons, 8h30 Jedi 6 août Vendredi 24 jillet Spectacle théâtral «Noces de Châtea» organisé par le Comité des Fêtes, Châtea des Rohan, 20h30 Vendredi 21 août Jedi d port : concert avec le grope «Last Snset on Urans», Port de Plaisance, 19h-21h Spectacle théâtral «Noces de Châtea» organisé par le Comité des Fêtes, Châtea des Rohan, 20h30 Nit des étoiles filantes organisée par l association Astronomie Némésis, Châtea d Hat-Barr, 21h Tos les dimanches jsq a 27 septembre Jedi 13 août D 6 a 8 août Concert de l Orchestre folkloriqe, zone piétonne, 16h D 23 a 25 jillet Visite gidée d Châtea d Géroldseck proposée par l associa- Tos les mardis jsq a 8 septembre Mercredi 22 jillet Étape de l Alternatiba Tor à Saverne de 12h à 14h a port de plaisance. Rendez-vos en vélo à 11h30 a rond-point près de la piste cyclable le long d canal à Steinborg, por parcorir les 5 derniers kms avec l Alternatiba Tor. Aberge espagnole por le repas. Tos les jedis ainsi qe le 1er et 3ème samedi d mois jsq a 31 octobre Soirée présentation de la saison : Satané Mozart ( hmor msical ), Espace Rohan, 20h30 Vendredi 11 septembre Conférence de M. Vigneron sr Bach dans le cadre d festival Bach de Tol organisée par les Amis des Récollets, Ecole de Msiqe, 18h Samedi 19 septembre Concert en extérier de l Orchestre d Harmonie de Saverne, place de l église de la Nativité, 11h-12h Animations a Centre Wollbrett proposée par la SHASE, parc d Châtea des Rohan, 10h-17h Porte overte de l Université poplaire de Saverne, Ilot d Molin, 14h Visite gidée gratite de l exposition «le territoire de Saverne et ses représentations» par M. Vona, 15h Dimanche 20 septembre 14ème édition des folées savernoises, Complexe Adrien-Zeller, 8h30-14h Salon d livre et borse ax livres d occasion sr le thème des châteax forts et atres fortifications organisé par Castrm Borra, Châtea d Hat-Barr, 10h Visite gidée gratite sr l histoire d châtea et de son domaine par Mme Feyler, 14h30 Tote l'info sr : saverne.fr torisme-saverne.fr Pblication mnicipale de la Ville de Saverne Directer de la pblication : Stéphane Leyenberger Rédaction : service commnication Conception - Impression : OTT Imprimers Wasselonne Imprimé sr papier recyclé - ISSN : jin 2015.

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K Festival INTERCELTIQUE Lorient Décovrez le Clb K Retrovez nos prestations Le Clb K Espace VIP Viex gréments Nits Interceltiqes Séminaires, Incentives Formles sr mesre «K» comme «Ker», qi signifie en breton

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE Villa L Orée d Parc n ESSONNE Villa l Orée d Parc Une résidence de standing Une attention particlière a été portée à l aménagement paysager par l Agence Française de Paysage avec la mise en place d ne

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

Musique jeune public. Du vinyl au numérique

Musique jeune public. Du vinyl au numérique Msiqe jene pblic D vinyl a nmériqe Alain Schneider Hervé Shbiette «Le nmériqe permet n lien direct avec les gens, et n dialoge immédiat. Chose qi n existait pas à l écote d n disqe chez soi.» Paroles d

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE En Rhône-Alpes les clés por ne location sereine et solidaire Edito «J ai n logement, qe je sohaite loer, mais je vex l assrance d ne bonne gestion par n organisme et srtot

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires Maires - Éls - Promoters Des liex de vie collectifs adaptés ax retraités : ne soltion attractive por les territoires Sommaire Un logement adapté ax besoins des seniors Les différentes formles de liex de

Plus en détail

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire Generika News Information actelle de l association Intergenerika Septembre 2010 Le dangerex principe d prix le pls bas por les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire La ltte parlementaire

Plus en détail

Note synthétique sur le problème des libéralités

Note synthétique sur le problème des libéralités Note synthétiqe sr le problème des libéralités Note réalisée à partir d Rapport sr les conditions de travail illégales des jenes cherchers, remis le 6 février 2004 à madame Haigneré, ministre délégée à

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

La Cinémathèque de Toulouse. Page 1. logo de la Cinémathèque de Toulouse. La bibliothèque du cinéma. bibliothèque du. cinéma

La Cinémathèque de Toulouse. Page 1. logo de la Cinémathèque de Toulouse. La bibliothèque du cinéma. bibliothèque du. cinéma Page 1 logo de la Cinémathèqe de Tolose La Cinémathèqe de Tolose < < < < < < < < < < La bibliothèqe d cinéma La bibliothèqe d cinéma La Cinémathèqe de Tolose La bibliothèqe d cinéma Fondée en 1964 par

Plus en détail

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE Diocèses de Paris, Nanterre, Créteil et Saint-Denis JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE FAITES DE VOS BIENS

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins :

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins : La complémentaire santé des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ la réponse santé adaptée à vos besoins por faciliter votre accès ax soins : avec le tiers payant por ne pls avancer vos frais

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL VOUS Vos avez ne image/n message à faire connaître o à développer Vos devez fidéliser vos clients Vos volez commniqer avec vos prospects,

Plus en détail

Edition spéciale sur... la Semaine du Respect!

Edition spéciale sur... la Semaine du Respect! - Le jornal d collège Lcie Abrac- Avril 2009 Nméro 6 Sommaire Edition spéciale sr... la Semaine d Respect! Un novea clb a collège : le Clb Scientifiqe!...p.3 Zoom sr le recylage...p.4 Le qizz d respect...p.7

Plus en détail

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 1 La Commnaté d Agglomération agit por le Développement Drable Petit gide des éco-gestes a brea gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 2 Épisement des

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

Agenda de l exposition Facing time

Agenda de l exposition Facing time Agenda de l exposition Facing time Mars 2015 Dimanche 29 mars - 10h30 à 12h30 - Maison de la Cltre Art Dimanche : visite de l exposition en compagnie de Jean-Philippe Theyskens Art Dimanche consiste en

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONTRAT

PRÉSENTATION DU CONTRAT PRÉSENTATION DU CONTRAT 2 L ASSURANCE VIE UN FANTASTIQUE OUTIL DE GESTION PATRIMONIALE Le fait qe l assrance vie soit, depis plsiers décennies, le placement préféré des Français n est certes pas le frit

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

1973-1974 ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS LLI QUESTIONN!,IRE B " AUTOMOBILES ;,

1973-1974 ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS LLI QUESTIONN!,IRE B  AUTOMOBILES ;, REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES 29, qai Branly, PARJS (,e) Direction Régionale:....._... ~- ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS 1973-1974 QUESTIONN!,IRE B " AUTOMOBILES

Plus en détail

Journal syndical. Numéro spécial audiences publiques. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009

Journal syndical. Numéro spécial audiences publiques. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009 VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009 Jornal syndical 2051 Nméro spécial adiences pbliqes Sommaire Avenir de la Télé-niversité 2 Proposition «amendée» d SCFP 2051 3 Proposition d SCFP 2051 5 Résoltion

Plus en détail

Journal syndical. Sommaire. nous le savons... nous le disons! Volume 11 numéro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011. Mot de la vice-présidente 2

Journal syndical. Sommaire. nous le savons... nous le disons! Volume 11 numéro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011. Mot de la vice-présidente 2 nos le savons... nos le disons! Volme 11 nméro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot de la vice-présidente 2 J arriiiiive! 3 Hommage à Loise Provencher 4 Novelle chroniqe

Plus en détail

schéma de cohérence territoriale

schéma de cohérence territoriale POPULATION MArseILLe NOrd - moter de croissance démographiqe doté d ne poplation jene. La part des diplômés (BAC+ et spérier) et des cadres dans la poplation progresse. MArseILLe NOrd : des rythmes de

Plus en détail

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises Les blletins de la relation client N 3 Janvier 2016 L exploitation et la diffsion des analyses des messages clients a sein des entreprises En 2015, IPSOS et ERDIL ont mené conjointement ne étde nationale

Plus en détail

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110 Téléphone analogiqe Téléphone analogiqe à toches por le système de commnication MD110 Gide d tilisation Cover Page Graphic Place the graphic directly on the page, do not care abot ptting it in the text

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

Musicothérapie. Fiches Pratiques. par Hervé Gautier / Consultant ACTIF. Les Cahiers de l'actif - N 260/261

Musicothérapie. Fiches Pratiques. par Hervé Gautier / Consultant ACTIF. Les Cahiers de l'actif - N 260/261 Msicothérapie Fiches Pratiqes Msicothérapie par Hervé Gatier / Consltant ACTIF 71 Fiches pratiqes de formation Avertissement Cet article des "fiches pratiqes de formation" n'est en acn cas n receil de

Plus en détail

Edito Chers Voultaines et Voultains,

Edito Chers Voultaines et Voultains, 1 LA VOULTE-SUR-RHÔNE EN TOUTE TRANSPARENCE Edito Chers Voltaines et Voltains, Le 23 mars dernier, vos avez accordé votre confiance à ne novelle éqipe. Je vos en remercie et je remercie le novea Conseil

Plus en détail

Les jumelages institutionnels du programme PHARE

Les jumelages institutionnels du programme PHARE Les jmelages instittionnels d programme PHRE La contribtion française MINISTÈRE DES FFIRES ÉTRNGÈRES Le Programme PHRE PHRE est n programme commnataire de coopération créé en 1989 qi est deven, depis la

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

Dossier de presse. La Mairie de Paris lance une nouvelle gamme de produits Vélib

Dossier de presse. La Mairie de Paris lance une nouvelle gamme de produits Vélib 2013 Dossier de presse La Mairie de Paris lance ne novelle gamme de prodits Vélib 2 Commniqé de synthèse Une gamme de prodits arrive en jin, en botiqes et dans 30 kiosqes parisiens À l'image d'atres places

Plus en détail

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA www.salondelatodoccasion.com EN 2015...CASABLANCA FÊTE L AUTOMOBILE! UN RENDEZ-VOUS UNIQUE AU MAROC, UNE VOCATION NATIONALE... EN CHIFFRES 10

Plus en détail

Partir 13. (1.1.2) Place Sainctelette 2 1080 BRUXELLES 02/421 86 20 www.eurodyssee.net m.delsaux@mrw.wallonie.be

Partir 13. (1.1.2) Place Sainctelette 2 1080 BRUXELLES 02/421 86 20 www.eurodyssee.net m.delsaux@mrw.wallonie.be Partir Commission for Edcational Exchange (1.2.1) Bolevard de l Emperer 4 1000 BRUXELLES 02/519 57 72 www.flbright.be adviser@flbright.be Programme proposé Between the USA, Belgim and Lxemborg Programme

Plus en détail

Global Votre assurance complémentaire individuelle

Global Votre assurance complémentaire individuelle Global Votre assrance complémentaire individelle Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Après un été marqué par les

Après un été marqué par les sdesgide ports Sommaire Activités aqatiqes p.04 Aïkido p.05 Athlétisme p.06 Billard français p.07 Boxe française p.08 Boxe thaï p.09 Breakdance p.10 Cirqe p.11 Cyclisme p.12 Cyclotorisme p.13 Danse p.14

Plus en détail

1 u. Journal syndical. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! Mot de la présidente 2. Position du SCFP 2051 suite au dépôt du rapport Gervais 3

1 u. Journal syndical. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! Mot de la présidente 2. Position du SCFP 2051 suite au dépôt du rapport Gervais 3 VOLUME VOLUME 1 NUMÉRO 1 NUMÉRO 10 / 8 JANVIER / MARS 2010 2009 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot de la présidente 2 Position d SCFP 2051 site a dépôt d rapport Gervais 3 La table est mise 5 Novelles des

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie En n cop d œil Nos prestations d assrance maladie Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

ADMISSIONS. sciencespobordeaux.fr

ADMISSIONS. sciencespobordeaux.fr L I V R E T ADMISSIONS r e n t r é e 0 sciencespobordeax.fr Vivre à Bordeax Capitale de l Aqitaine, Bordeax est jstement considérée comme l ne des pls belles villes d XVIII e siècle en Erope. Le classicisme

Plus en détail

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113 Email Academy 2012 L'emailing et les noveax canax internet La législation de l'emailing et des bases de données Vendre par l'emailing Améliorer la délivrabilité de ses emailing Développer son email en

Plus en détail

CONTACT. Ouvre tes horizons! DOSSIER. Collège St-Julien - Ath. Décembre 2012. Un nouveau labo. Découverte d un métier. Séjours linguistiques

CONTACT. Ouvre tes horizons! DOSSIER. Collège St-Julien - Ath. Décembre 2012. Un nouveau labo. Découverte d un métier. Séjours linguistiques Belgiqe-België P.P. 7800 ATH I P601149 CONTACT Collège St-Jlien - Ath Année scolaire 2012-2013 DOSSIER Décembre 2012 Un novea labo Décoverte d n métier Et si on parlait politiqe? Ovre tes horizons! Séjors

Plus en détail

Hôtellerie Restauration

Hôtellerie Restauration Hôtellerie Restaration les métiers et les formations en Avergne Septembre 2011 2/14 Sommaire 3 Le secter 5 Zoom sr les métiers de la cisine et d service en salle 6 L emploi dans la région 7 Interviews

Plus en détail

Les livraisons des fabricants ont augmenté de 0,9 % en mars,

Les livraisons des fabricants ont augmenté de 0,9 % en mars, Le vendredi 22 mai 1998 APERÇU Les livraisons reprennent ler viger Le nivea des livraisons des fabricants s est redressé en mars grâce à ne reprise dans l indstrie des aéronefs. Les prix des biens et services

Plus en détail

Journal syndical. Sommaire. Mot du président 2. Les dossiers de l heure 3. Comité d évaluation et de catégorisation des emplois 5

Journal syndical. Sommaire. Mot du président 2. Les dossiers de l heure 3. Comité d évaluation et de catégorisation des emplois 5 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot d président 2 Les dossiers de l here 3 Comité d évalation et de catégorisation des emplois 5 Comité de perfectionnement 6 Le point sr les griefs 9 Comité de retraite et

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

Ser vice national famille et société

Ser vice national famille et société Ser vice national famille et société Conférence des évêqes de France Jillet 2012 Département environnement et modes de vie EFFET DE SERRE ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES Depis qelqes décennies, diverses observations

Plus en détail

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS :

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS : Caisson COFFRÉLITE VOLETS ROULANTS Caisson BRIQUÉLITE Les coffres de volets rolants préfabriqés sont réalisés par molage de polystyrène expansé armé dont les ailes sont revêtes de plaqes de fibragglo o

Plus en détail

Fiche centre équestre n 1

Fiche centre équestre n 1 Bretagne Hte-Normandie Basse-Normandie Nord-Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Fiche centre éqestre n 1 actalisation 2014 l 1 exploitant propriétaire et 0,5 salarié por 1,5 UMO totales Création et

Plus en détail

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS q 1. Qelle qantité de déchets compostables ne personne jette t-elle par an? 2. Qe faire des hiles de fritres

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 annexes circlaire interministérielle n DGUHC 2007-53 d 30 novembre 2007 relative à l accessibilité des établissements recevant d pblic, des installations overtes a pblic et des bâtiments d habitation Annexes

Plus en détail

LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Foucambert

LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Foucambert Les Actes de Lectre n, mars - Lire les recherches... LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Focambert Les partis pédagogiqes qi s affrontent ator de la lectre tentent assi de se présenter en hérats scientifiqes.

Plus en détail

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles Facilité d'tilisation et sages des MMS sr les mobiles Mobilité & Ubiqité 2004 Rachel Demmiex & Farid Habboche (France Télécom R&D - Lannion) Le présent docment contient des informations qi sont la propriété

Plus en détail

OCTOBRE ROSE TOUS MOBILISÉS CONTRE LE CANCER DU SEIN! Stand d information SEDAN Place d Alsace Lorraine. SEDAN ChARLEVILLE

OCTOBRE ROSE TOUS MOBILISÉS CONTRE LE CANCER DU SEIN! Stand d information SEDAN Place d Alsace Lorraine. SEDAN ChARLEVILLE CALENDRIER DES MANIFESTATIONS OCTOBRE MANIFESTATION VILLE SITE 6 Stand d information SEDAN Place d Alsace Lorraine Relais féminins Sedan/Charleville SEDAN ChARLEVILLE Départ place Alsace Lorraine 14h Arrivée

Plus en détail

La salle Rousseau-Vermette

La salle Rousseau-Vermette page 1/8 Nombre maximal de personnes admises : 175 personnes assises, 300 personnes debot Matériel disponible Matériel en option Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions

Plus en détail

Formation. Conseil AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE TOOLS TIME QUALITY VALUE MUST TAILLE DÉVELOPPEMENT DES LOTS IMPROVEMENT PILOTAGE

Formation. Conseil AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE TOOLS TIME QUALITY VALUE MUST TAILLE DÉVELOPPEMENT DES LOTS IMPROVEMENT PILOTAGE 2012/2013 Formation. Conseil STABILISATION LIGNES D'ASSEMBLAGE TOOLS LEAN PRODUCTION THINKING GAIN DE TEMPS LOGISTIQUE AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE ERGO CUSTOMER PILOTAGE IMPLANTATION TIME PRODUCTIVITÉ

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

& ENTREPRISE groupe monassier france

& ENTREPRISE groupe monassier france grope monassier france Après sept ans de déprime, les signes de reprise dans l immobilier ne manqent pas : les délais de vente raccorcissent; les promesses et les compromis agmentent; les investissers

Plus en détail

FINANCES JEUNESSE SPORT. Budget 2011 : stabilité des dépenses et des taux d imposition. Modification du périmètre de la carte scolaire

FINANCES JEUNESSE SPORT. Budget 2011 : stabilité des dépenses et des taux d imposition. Modification du périmètre de la carte scolaire DOSSIER Magazine mnicipal de Bailly-Romainvilliers N 5 - printemps - été 2011 Baillymag Romainvilliers Pas de noveax programmes de logements jsq en 2017 FINANCES Bdget 2011 : stabilité des dépenses et

Plus en détail

CONTACT. Orientation. Focus : Eco-Langues. Voyage à Paris. Collège St-Julien - Ath. tourism. biologie. Journées de réflexion en 2e

CONTACT. Orientation. Focus : Eco-Langues. Voyage à Paris. Collège St-Julien - Ath. tourism. biologie. Journées de réflexion en 2e Belgiqe-België P.P. 7800 ATH I P601149 CONTACT Collège St-Jlien - Ath Année scolaire 2010-2011 Mars 2011 e torism droit s ocial arketing et m pblicité biologie Jornées de réflexion en 2e p.7 Olympiades

Plus en détail

Des acteurs au service des personnes âgées

Des acteurs au service des personnes âgées GUIDE C L I C Des acters a service des personnes âgées Résea d CLIC Sd Oest Côtes d Armor des acters a service des personnes âgées Édito La solidarité en Côtes d Armor n est pas n vain mot. Les problématiqes

Plus en détail

Être plus efficient pour mieux servir MTE 93 GRETA MTE 93. Manuel Qualité. Orientation et formation tout au long de la vie à l éducation nationale

Être plus efficient pour mieux servir MTE 93 GRETA MTE 93. Manuel Qualité. Orientation et formation tout au long de la vie à l éducation nationale MTE 93 Être pls efficient por miex servir GRETA MTE 93 Manel Qalité Orientation et formation tot a long de la vie à l édcation nationale P03/MQ/A/23.01.2014 SOMMAIRE I. La FORMATION CONTINUE à l EDUCATION

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne Rôle et évoltion des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation eropéenne Catherine HOLZMANN Responsable Département Dispositifs Médicax de Diagnostic in Vitro Pôle Certification

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

L essentiel du projet pédagogique

L essentiel du projet pédagogique COLLECTION Tip Top! Méthode de français por enfants de 9-11 ans L essentiel d projet pédagogiqe L esprit de la collection Conçe por des enfants à partir de 9 ans, la méthode Tip Top! s emploie à ler donner

Plus en détail

mettez le casque et savourez votre calme! Réduction active des bruits de fond (ANC):

mettez le casque et savourez votre calme! Réduction active des bruits de fond (ANC): & pls03/ 2014 Une conversation de vive voix en dit pls qe mille corriers électroniqes Page 3 Série Jabra Evolve Pages 4 5 Micros-casqes UC Pages 6 7 freevoice SondPro 355 Page 8 Jabra PRO925/935 Page 9

Plus en détail

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy 16 Octobre 2014 - Bercy PRODUIRE EN FRANCE AVEC LA DOUANE Présentation des entreprises participant ax tables rondes # prodireenfrance Live tweet sr le compte officiel de la doane @doane_france la doane

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

Pitcher en anglais. Public. Objectifs. Contexte. Avant la formation (online)

Pitcher en anglais. Public. Objectifs. Contexte. Avant la formation (online) Pitcher en anglais Pblic Créaters de startps, porters de projets innovants et professionnels de l écosystème nmériqe. Objectifs - Définir les objectifs de son pitch et les messages q il doit véhicler -

Plus en détail

La location de camping-cars

La location de camping-cars www.motorhomerent.fr TARIFS 2013,! La meillere formle d évasion Règlement chèqes-vacances accepté. ,! La location de camping-cars, Motorhome Rent vos accompagne sr les rotes de vos vacances! Vos sohaitez

Plus en détail

Vivre tous ensemble à Chalon. Le guide d informations pour les personnes en situation de handicap

Vivre tous ensemble à Chalon. Le guide d informations pour les personnes en situation de handicap Vivre tos ensemble à Chalon Le gide d informations por les personnes en sitation de handicap Sommaire Accès à l information / à la citoyenneté P 4 // Accès ax strctres de garderie et de loisirs P 6 //

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

] sommaire. Sur un air intérieur déjà entendu? > N 16 > Décembre 2007 > DOSSIER : L air intérieur

] sommaire. Sur un air intérieur déjà entendu? > N 16 > Décembre 2007 > DOSSIER : L air intérieur > N 16 > Décembre 2007 > Sr n air intérier déjà entend? A siècle des Lmières, les hygiénistes de l air désignaient l air corromp comme facter principal des maladies. Ils avaient réssi à convaincre les

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

Intervention à domicile des équipes de psychiatrie Retour d expériences

Intervention à domicile des équipes de psychiatrie Retour d expériences METTRE EN ŒUVRE ET PARTAGER Intervention à domicile des éqipes de psychiatrie Retor d expériences kj JANVIER 2015 Les pblications de l ANAP s inscrivent dans 3 collections, por transmettre ax professionnels

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12387.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014 EMC estime

Plus en détail

innove pour la ville durable

innove pour la ville durable innove por la ville drable PHOSPHORE III L innovation d EIFFAGE a service de la ville drable Por EIFFAGE, capable de constrire totes les infrastrctres d ne ville : bâtiments, ovrages d art, grands éqipements,

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12306.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai,

Plus en détail

u La ville en fête! 16-17 / VIE associative le forum des associations et le nouveau guide des associations

u La ville en fête! 16-17 / VIE associative le forum des associations et le nouveau guide des associations Éditorial SOMMAIRE Évenements tojors pls por vivre ensemble La ville en fête! Rentrée 2012 La fin d été et ce débt d atomne ont été cex de la reprise dans les établissements scolaires et por les activités

Plus en détail

«Si l air m était compté...?»

«Si l air m était compté...?» > N 7 > Janvier 2006 > ] «Si l air m était compté...?» Manqerions-nos d air pr à ce point por oser ne telle qestion? Osons! Sans omettre ne atre interrogation indissociable : "Qe pis-je faire, por ma part,

Plus en détail

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire 79614 Plan de formation por l Ordonnance sr la formation professionnelle initiale réalisater pblicitaire Partie A Compétences opérationnelles Partie B Grille horaire Partie C Procédre de qalification Partie

Plus en détail

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride BR_EU_SWISSFRENCH_13V3_Layot 1 11/1/01 13:41 Pae 1 AUTODATA ONLINE Les noveatés d'online 3 NOUVEAU: Corroies d`accessoires Post-traitement des az d`échappement diesel Déanchement et reanchement de la batterie

Plus en détail

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct CANTON DE VAUD Administration cantonale des impôts GUIDE 2013 concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et commnal Délai por le renvoi de la déclaration : 15 mars 2014 Impôt fédéral direct Simplifiezvos

Plus en détail