Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources..."

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES Remerciements Préface Sommaire Introduction Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources Chapitre 1 Le droit d accès au juge : un droit fondamental inhérent à l Etat de droit Le droit d accès au juge, un droit fondamental en droit interne $ 1. Le droit d accès au juge, une conséquence du caractère fondamental de l Etat de droit I. La consécration de l Etat de droit par les constitutions étatiques II. Quelques exemples des décisions de justice déduisant expressément le droit au juge du principe de l Etat de droit $ 2. Le droit d accès au juge, un droit fondamental en tant que tel I. Le droit au juge en Egypte II. Le droit au juge en France III. Le droit au juge en Allemagne IV. Le droit au juge en Italie V. Le droit au juge en Espagne VI. Le droit au juge aux Etats-Unis d Amérique VII. Le droit au juge en Angleterre

2 Les immunités des États et des organisations internationales Le droit d accès au juge, un droit fondamental selon le droit international $ 1. La consécration du droit au procès équitable par les instruments internationaux I. La Déclaration Universelle des Droits de l Homme II. Le Pacte international des droits civils et politiques $ 2. La consécration du droit au procès équitable par les instruments régionaux I. La Convention Européenne des Droits de l Homme II. La Charte des Droits Fondamentaux de l Union Européenne A. La valeur juridique de la Charte des Droits Fondamentaux B. La valeur du droit à un recours juridictionnel effectif et du droit au procès équitable en droit communautaire en dehors de toute référence à la Charte des Droits Fondamentaux III. La Convention des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales de la «Communauté d Etats indépendants» IV. La Convention Américaine des Droits de l Homme V. La Charte Africaine des Droits de l Homme et des Peuples Chapitre 2 Les immunités étatiques : une institution contingente et politique Le fondement des immunités étatiques $ 1. Les fondements historiques des immunités étatiques $ 2. Le fondement actuel des immunités étatiques I. La courtoisie et la souveraineté, partage jurisprudentiel et doctrinal entre les deux fondements A. La Souveraineté B. Le rejet de la courtoise par le courant majoritaire II. La courtoisie, unique fondement des immunités étatiques La source des immunités étatiques : absence de coutume internationale Sous-section 1 Le défaut des éléments nécessaires à la création d une coutume Sous-section 2 La diversité des méthodes appliquées par les systèmes étatiques $ 1. La méthode du critère abstrait et la méthode de la liste I. La méthode du critère LARCIER

3 Table des matières II. La méthode de la liste $ 2. L application de la méthode de la liste I. La loi américaine II. La loi anglaise III. La loi canadienne IV. La loi australienne $ 3. L application de la méthode du critère I. La jurisprudence française II. La jurisprudence néerlandaise III. La jurisprudence suisse $ 4. Conséquences de la différence des méthodes Sous-section 3 La diversité des domaines des immunités selon les systèmes étatiques $ 1. Immunité ratione personae I. Etats souverains, Etats protégés et Etats non reconnus II. Démembrements de l Etat A. Démembrements territoriaux B. Démembrements organiques IMMUNITÉ DE JURIDICTION IMMUNITÉ D EXÉCUTION $ 2. Immunité ratione materiae I. Immunité de juridiction A. Activités commerciales NAVIRES COMMERCIAUX TRANSACTIONS FINANCIÈRES FOURNITURE DE BIENS ET DE SERVICES EXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE OU INDUSTRIELLE B. Activités civiles : propriété, possession et usage de biens C. Dommages aux personnes ou aux biens D. Contrat de travail II. Immunité d exécution A. Divergence quant à la nature des mesures d exécution B. Divergence dans la détermination des biens insaisissables C. Divergence quant à l exigence d un lien entre le bien saisissable et l activité litigieuse D. Divergence dans la détermination du moment d appréciation de l utilisation des biens III. La renonciation à l immunité A. Immunité de juridiction B. Immunité d exécution LARCIER 869

4 Les immunités des États et des organisations internationales Chapitre 3 Les immunités des organisations internationales Le fondement des immunités des organisations internationales La source des immunités des organisations internationales $ 1. Absence de coutume : les immunités des organisations internationales ont une source conventionnelle $ 2. La source législative des immunités des organisations internationales Titre 2 Contradiction des régimes juridiques Chapitre 1 Le régime juridique du droit d accès au juge La définition du juge $ 1. Une définition internationale convergente I. L exigence d un Tribunal établi par la loi II. La nécessité d un pouvoir juridictionnel A. L existence d un litige B. Le règlement du litige selon les règles de droit C. L existence d une compétence de pleine juridiction D. Le caractère obligatoire de la décision III. L exclusion de toute emprise de l exécutif, du législateur ou de l une des parties sur le sort de la décision $ 2. Synthèse des conditions Le droit à un juge impartial et indépendant : un droit fondamental en droits interne et international $ 1. L indépendance et l impartialité des juges devant les tribunaux internationaux I. L indépendance et l impartialité des juges devant le Comité des droits de l homme II. L indépendance et l impartialité des juges devant la CEDH III. L indépendance et l impartialité des juges devant la CJCE $ 2. L indépendance et l impartialité des juges devant les tribunaux nationaux Section 3 Le principe du contradictoire LARCIER

5 Table des matières $ 1. L exigence du respect du contradictoire par les tribunaux internationaux $ 2. L exigence du respect du contradictoire par les tribunaux nationaux Chapitre 2 Les immunités étatiques : un régime juridique variable et imprécis Le droit interne des immunités étatiques est lacunaire Sous-section 1 L imprécision des critères de détermination du régime des immunités étatiques $ 1. L immunité de juridiction $ 2. L immunité d exécution Sous-section 2 La divergence dans l application des critères : la casuistique et l insécurité juridique $ 1. L immunité de notification $ 2. L immunité de juridiction I. Contradiction dans la qualification d un même acte de «service public» II. Contradiction dans les litiges issus des contrats de travail $ 3. L immunité d exécution Sous-section 3 L incohérence des solutions $ 1. Incohérence dans les effets de la qualification d une émanation I. Les critères de détermination d une émanation II. Les conséquences de la qualification d une entité d émanation $ 2. Incohérence dans la détermination des effets de la renonciation Les immunités étatiques et les tentatives de codification $ 1. La Convention européenne sur l immunité des Etats du 16 mai 1972, dite Convention de Bâle $ 2. La Convention des Nations Unies sur les immunités juridictionnelles des Etats et de leurs biens : un échec d uniformisation I. Les transactions commerciales II. Le contrat de travail III. Les dommages aux personnes et aux biens LARCIER 871

6 Les immunités des États et des organisations internationales IV. L immunité d exécution A. Le régime général de l immunité d exécution B. Le régime spécial propre à certains biens Chapitre 3 Les immunités des organisations internationales et le déni de justice Les solutions consacrées par les conventions internationales $ 1. L immunité de juridiction $ 2. L immunité d exécution I. L immunité d exécution des organisations internationales dans l ordre juridique international II. L immunité d exécution des organisations internationales devant les tribunaux nationaux Le défaut d une consécration générale de modes appropriés de règlement des différends dans le droit des organisations internationales $ 1. L alternative d une juridiction spécifique I. Indépendance, impartialité et contradictoire A. Indépendance et impartialité LES MODES DE NOMINATION DURÉE DU MANDAT ET INAMOVIBILITÉ L ABSENCE DE POSSIBILITÉ DE RÉCUSATION B. Respect du contradictoire II. Compétence ratione personae et ratione materiae des tribunaux administratifs A. Une interprétation extensive de la compétence ratione personae B. Une interprétation extensive insuffisante LE SORT DES AGENTS PUREMENT OCCASIONNELS LE SORT DES CANDIDATS AU RECRUTEMENT AU SEIN DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES LE SORT DES CONTRACTANTS PRIVÉS DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES III. L absence d organe doté de pouvoir juridictionnel A. Remarque préliminaire : distinction entre organes de recours et comités de réclamation B. Un doute sur le caractère définitif des décisions des organes de recours $ 2. L alternative de l arbitrage Conclusion de la Partie LARCIER

7 Table des matières Deuxième partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LA CONCILIATION Titre 1 La problématique du conflit des normes Chapitre 1 L inadéquation des solutions proposées par la doctrine La méthode formelle $ 1. Specialia generalibus derogant et Lex postierior derogat priori I. Présentation des méthodes II. Critiques $ 2. La hiérarchie des normes I. L applicabilité de la hiérarchie des normes? A. La hiérarchie des normes et le droit international privé B. Non application de la hiérarchie des normes à deux normes de source égale II. Les tribunaux internationaux et régionaux face à la hiérarchie des normes A. Les tribunaux internationaux face à la hiérarchie des normes B. Les tribunaux régionaux face à la hiérarchie des normes III. Les tribunaux nationaux : l applicabilité de la hiérarchie des normes dans un conflit entre une norme constitutionnelle et une norme internationale $ 3. La «hiérarchisation des normes internationales» $ 4. La méthode de l applicabilité directe La méthode substantielle $ 1. Le principe du moindre sacrifice $ 2. La règle de l efficacité maximale $ 3. L exception de l ordre public international Chapitre 2 L inadéquation des solutions positives Le rejet des solutions retenues par la jurisprudence internationale LARCIER 873

8 Les immunités des États et des organisations internationales Sous-section 1 Timidité de la C.I.J $ 1. L avis du 13 juillet $ 2. L avis du 29 avril $ 3. L arrêt du 14 février Sous-section 2 Une lecture critiquable du droit international et humanitaire : la timidité de la jurisprudence de la CEDH et la confusion des genres $ 1. Une simple affirmation de l existence d une règle immunitaire internationale $ 2. La légitimité du privilège immunitaire $ 3. La proportionnalité de l exception au droit d accès au juge I. La proportionnalité et les immunités des organisations internationales II. La proportionnalité et les immunités étatiques Le rejet des solutions retenues par la jurisprudence étatique $ 1. La résolution du conflit entre les immunités des organisations internationales et le droit d accès au juge par les tribunaux nationaux I. La Jurisprudence belge II. La Jurisprudence française A. L hésitation B. L exclusion C. L admission III. Critiques $ 2. La résolution du conflit entre les immunités étatiques et le droit d accès au juge par les tribunaux nationaux Chapitre 3 La solution impliquée par l arrêt Boll de la C.I.J Présentation de l arrêt Boll Les enseignements de l arrêt Boll et sa transposition au conflit entre le droit d accès au juge et les immunités des organisations internationales $ 1. Première condition : la loi ne doit pas avoir le même objet que celui de la convention internationale $ 2. Seconde condition : la loi doit poursuivre des préoccupations d intérêt général LARCIER

9 Table des matières $ 3. Troisième condition : la loi ne doit pas avoir pour effet «d absorber complètement» l institution créée par la convention $ 4. Quatrième condition : la loi ne doit pas avoir un effet extraterritorial Section 3 Incidences de l arrêt de la C.I.J. dans l affaire sur le mandat d arrêt du 10 avril Titre 2 Le rôle du droit d accès au juge dans la redéfinition du régime des immunités Chapitre 1 La prise en compte de la fonction politique des immunités La traduction nécessairement législative de la fonction $ 1. La nécessité de l intervention d une loi $ 2. La définition par la loi des critères de la compétence internationale du for $ 3. La prise en compte de l intérêt général au stade de l examen au fond La contrepartie de la fonction : la responsabilité administrative de l Etat du for $ 1. Présentation critique du droit positif I. La loi du 5 juillet 1972 sur la responsabilité du fait du service public de la justice II. La jurisprudence administrative A. Présentation de la jurisprudence B. Critiques $ 2. Solution proposée Chapitre 2 La redéfinition du régime des immunités étatiques Les prérogatives régaliennes : unique critère de détermination du domaine des immunités étatiques Sous-section 1 La prise en considération de la définition étrangère des prérogatives régaliennes LARCIER 875

10 Les immunités des États et des organisations internationales Sous-section 2 La définition des activités régaliennes de l Etat $ 1. Les activités militaires I. La responsabilité délictuelle de l Etat étranger du fait de ses activités militaires A. Les activités militaires en temps de guerre B. Les activités militaires en temps de paix II. Les activités militaires et les litiges issus d une obligation contractuelle de l Etat étranger : les contrats d armement $ 2. Les activités nucléaires I. La position de la CEDH II. Solution proposée $ 3. Les activités diplomatiques et consulaires $ 4. Les biens faisant partie du patrimoine culturel, historique ou scientifique de l Etat $ 5. Le contentieux fiscal et administratif I. Le contentieux administratif A. La jurisprudence de la CJCE LES CRITÈRES DE QUALIFICATION DE LA MATIÈRE OBJET DE LA DEMANDE L APPROCHE ADOPTÉE PAR LA CJCE POUR DÉTERMINER L OBJET DE LA DEMANDE B. La jurisprudence de la CEDH C. Les contrats administratifs selon le droit français D. Solutions proposées LE CONTENTIEUX ADMINISTRATIF EN GÉNÉRAL LE CONTENTIEUX DE LA FONCTION PUBLIQUE a. Question préliminaire : la qualification de la relation de travail b. Cas d exclusion de l immunité en matière de contentieux de la fonction publique II. Le contentieux fiscal Activités ne relevant pas des activités régaliennes de l Etat Sous-section 1 Exclusion des immunités en matière d expropriation et de nationalisation $ 1. La position de la CEDH $ 2. Le contentieux de la nationalisation par un Etat étranger devant les tribunaux français I. L action contre le débiteur exproprié II. L action contre l Etat étranger ou la personne bénéficiaire de la nationalisation III. Critiques de la jurisprudence française LARCIER

11 Table des matières $ 3. Solution proposée I. L Etat étranger bénéficie de l immunité et les tribunaux du for ne peuvent apprécier la validité de la décision d expropriation A. Première exception : la renonciation à exproprier par voie contractuelle B. Seconde exception : les expropriations extraterritoriales II. L exclusion du contentieux indemnitaire consécutif à l expropriation du domaine de l immunité étatique Sous-section 2 Exclusion des immunités en cas d «emprise» ou de «voie de fait»? Section 3 L immunité juridictionnelle des Etats étrangers : l unification des deux immunités Sous-section 1 Fondement de l unification $ 1. La gravité de l atteinte aux intérêts de l Etat étranger, obstacle à l unification? $ 2. Absence de différence de nature entre les deux immunités I. L absence de différence de nature théorique entre les deux immunités II. L examen de la pratique étatique et internationale révèle l identité de nature des deux immunités A. La pratique étatique B. La pratique internationale $ 3. Respect de l autorité des jugements Sous-section 2 Conséquences de l unification des immunités de juridiction et d exécution $ 1. La subordination des procédures civiles d exécution à l encontre de l Etat étranger à l existence d un lien de rattachement de l activité litigieuse avec le for : l importation de la «biennenbeziehung» suisse? $ 2. L interdiction de quelques mesures d exécution à l encontre de l Etat étranger $ 3. Les biens insaisissables de l Etat étranger I. Les biens militaires II. Les biens diplomatiques III. Les aides humanitaires IV. La possibilité pour l Etat étranger de remplacer les biens saisis par d autres biens LARCIER 877

12 Les immunités des États et des organisations internationales Chapitre 3 La redéfinition du régime des immunités des organisations internationales L application de la théorie relative et l indépendance des organisations internationales L établissement d une liste négative pour la délimitation du régime des immunités des organisations internationales $ 1. Les actions immobilières I. Les obstacles juridiques II. Solution proposée $ 2. Les actions civiles délictuelles pour dommages aux personnes et aux biens $ 3. Les activités commerciales et financières n entrant pas dans l objet de l organisation internationale $ 4. L arbitrage : compétence des tribunaux du siège en tant que juge d appui et de contrôle de la sentence arbitrale $ 5. Les litiges entre l organisation internationale et ses employés I. La délimitation de la compétence du for selon la nature des litiges II. Le refus de la distinction entre les fonctionnaires et les autres employés de l organisation internationale III. Problèmes liés à la particularité de certains litiges Section 3 L unification des immunités de juridiction et d exécution des organisations internationales Conclusion de la Partie Conclusion générale Annexe Index alphabétique Bibliographie LARCIER

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

de l Union européenne...43

de l Union européenne...43 Table des matières Membres du jury... 5 Préface... 7 Remerciements... 9 Abréviations, sigles et acronymes... 11 Sommaire... 15 Introduction... 21 1. La définition de la notion de preuve...24 A L approche

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 PAR LA TERRITORIALITÉ TITRE 1 UNE TERRITORIALITÉ SOUS EMPRISE ÉTATIQUE

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 PAR LA TERRITORIALITÉ TITRE 1 UNE TERRITORIALITÉ SOUS EMPRISE ÉTATIQUE TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS................................................. 13 REMARQUE..................................................... 15 LISTE DES ABRÉVIATIONS..........................................

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

Section I - Le droit international avant la naissance de l Etat moderne... 46

Section I - Le droit international avant la naissance de l Etat moderne... 46 TABLE DES MATIÈRES Préface Liste des abréviations Bibliographie CHAPITRE I. INTRODUCTION : LE DROIT DE LA SOCIÉTÉ INTERNATIONALE... 45 Section I - Le droit international avant la naissance de l Etat moderne...

Plus en détail

Algérie. Accord d investissements avec l Espagne

Algérie. Accord d investissements avec l Espagne Accord d investissements avec l Espagne Décret exécutif n 90-39 du 30 janvier 1990 [NB - Accord entre la République algérienne démocratique et populaire et le Royaume d Espagne relatif à la promotion et

Plus en détail

l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2. Evolution de la législation relative à l expertise judiciaire et cadre du traité

l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2. Evolution de la législation relative à l expertise judiciaire et cadre du traité l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud.............................................................. 13 Table alphabétique.................................................... 25 Zaakregister..........................................................

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION DIPLOMATIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION DIPLOMATIQUE... TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... VII PRÉFACE....IX LISTE DES ABRÉVIATIONS... XXVII INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Absence action personnelle à caractère extrapatrimonial ou familial, 3141 500

INDEX ANALYTIQUE. Absence action personnelle à caractère extrapatrimonial ou familial, 3141 500 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaires.

Plus en détail

D'ARBITRAGE OBLIGATOIRE

D'ARBITRAGE OBLIGATOIRE TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 11 I. LA NOTION D'ARBITRAGE 12 A. L'ARBITRAGE EST LA SOLUTION DES LITIGES PAR UNE JURIDICTION INTERNATIONALE 12 1. Les tribunaux arbitraux sont des juridictions 12 a) Un

Plus en détail

ACCORD ENTRE LA RÉPUBLIQUE PORTUGAISE ET LE ROYAUME DU MAROC CONCERNANT LA PROMOTION ET LA PROTECTION RÉCIPROQUES DES INVESTISSEMENTS

ACCORD ENTRE LA RÉPUBLIQUE PORTUGAISE ET LE ROYAUME DU MAROC CONCERNANT LA PROMOTION ET LA PROTECTION RÉCIPROQUES DES INVESTISSEMENTS ACCORD ENTRE LA RÉPUBLIQUE PORTUGAISE ET LE ROYAUME DU MAROC CONCERNANT LA PROMOTION ET LA PROTECTION RÉCIPROQUES DES INVESTISSEMENTS La République Portugaise et le Royaume du Maroc, désignés ci-après:

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27 I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le marché intérieur et l espace de liberté, de sécurité et de justice...32 II. L objectif

Plus en détail

Introduction 11-15 I. Objectif, intérêt et cadre de l étude --- - 11. Première partie Le trust et l effet de ring-fencing en droit suisse

Introduction 11-15 I. Objectif, intérêt et cadre de l étude --- - 11. Première partie Le trust et l effet de ring-fencing en droit suisse Table des matières 361 Table des matières Introduction 11-15 I. Objectif, intérêt et cadre de l étude --- - 11 II. Méthodologie --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique TABLE DES MATIÈRES 717 PAGES Préface........................................................... 5 Introduction générale............................................... 13 1. La lente émergence d un espace

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN TABLE DES MATIÈRES Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN TITRE 1 LA RECHERCHE D UN FONDEMENT COMMUN CHAPITRE 1 LE CHOIX PRÉCOCE D

Plus en détail

LE ROYAUME DE BELGIQUE

LE ROYAUME DE BELGIQUE ACCORD DE SIEGE ENTRE LE ROYAUME DE BELGIQUE ET L OFFICE INTERNATIONAL DES EPIZOOTIES ACCORD DE SIEGE ENTRE LE ROYAUME DE BELGIQUE ET L OFFICE INTERNATIONAL DES EPIZOOTIES LE ROYAUME DE BELGIQUE, dénommé

Plus en détail

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages)

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) Table des abréviations... 7 Introduction... 11 Partie I - L enregistrement des noms de domaine... 31 Titre 1 Ŕ L existence de domaines de premier niveau,

Plus en détail

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE L évolution générale politique, économique et sociale du monde et le mouvement des idées depuis le milieu du XVIII

Plus en détail

Table des matières. Première partie ... 23

Table des matières. Première partie ... 23 Sommaire... 5 Préface... 7 Introduction générale.... 11 Première partie Théorie générale du crédit documentaire et du connaissement et leurs cadres juridiques respectifs... 23 Chapitre 1 Théorie générale

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Vers une conception fonctionnelle de la cause du paiement

PREMIÈRE PARTIE Vers une conception fonctionnelle de la cause du paiement TABLE DES MATIÈRES 741 PAGES Préface........................................................... 5 Remerciements.................................................... 13 Liste des principales abréviations

Plus en détail

Préparation au concours d attaché territorial. Fiche de Synthèse. La justice administrative et les recours contentieux

Préparation au concours d attaché territorial. Fiche de Synthèse. La justice administrative et les recours contentieux La justice administrative et les recours contentieux Droit administratif - Avril 2011 L action de l administration est encadrée par le droit. Elle est même conditionnée par sa soumission au principe de

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

Projet du Code de l Investissement

Projet du Code de l Investissement République Tunisienne Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Projet du Code de l Investissement Version préliminaire 22 mai 2015 Article1premier. TITRE PREMIER.

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

BELGIQUE. Mise à jour de la contribution de novembre 2005

BELGIQUE. Mise à jour de la contribution de novembre 2005 Mars 2013 BELGIQUE Mise à jour de la contribution de novembre 2005 1. Résumé de l arrêt Arrêt définitif de la Cour d appel de Bruxelles du 26 juin 2012 Etat belge (SPF AFFAIRES ETRANGERES) c/ INTERNATIONAL

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites et orales des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires étrangères

Plus en détail

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Table de matières Sommaire...5 Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Daniel Dumont et Pierre-Paul Van Gehuchten La législation sur le bien-être au travail : une réforme à

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

Le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République de Madagascar (ci-après dénommés les Parties Contractantes),

Le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République de Madagascar (ci-après dénommés les Parties Contractantes), ACCORD SUR LA PROMOTION ET LA PROTECTION RECIPROQUES DES INVESTISSEMENTS ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR Le Gouvernement de la

Plus en détail

Table des matières. Titre I De la Cour d arbitrage à la Cour constitutionnelle

Table des matières. Titre I De la Cour d arbitrage à la Cour constitutionnelle Table des matières Préface 7 Ann Jacobs Postface 9 Paul Martens Introduction générale 1. Le Code d instruction criminelle 14 2. La jurisprudence de la Cour constitutionnelle 17 3. La jurisprudence de la

Plus en détail

Règlement des litiges-brevet par la médiation

Règlement des litiges-brevet par la médiation Règlement des litiges-brevet par la médiation L économie de l immatériel et des droits de propriété intellectuelle occupe une place de plus en plus importante. Ainsi, les droits de propriété intellectuelle

Plus en détail

La rupture du contrat de distribution international

La rupture du contrat de distribution international La rupture du contrat de distribution international Luc-Marie AUGAGNEUR Avocat Associé Luc.marie.augagneur@lamy-associes.com @AugagneurLuc EDARA 12 décembre 2014 2 PLAN Introduction Cas pratiques matriciels

Plus en détail

Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur

Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur L une des questions les plus importantes de l arbitrage commercial international

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

Table des matières. Hervé Deckers et Laurent Dear

Table des matières. Hervé Deckers et Laurent Dear Table des matières Avant-propos 7 Hervé Deckers et Laurent Dear étendue et limites de la protection 11 Jacques Clesse et Sabine Cornélis Introduction 11 Section 1. L évolution de la protection de 1948

Plus en détail

Université de Bourgogne Droit fiscal 2 IPAG. Par Romain Rambaud Maître de conférences à l Université de Bourgogne. PLAN DE COURS (Non définitif)

Université de Bourgogne Droit fiscal 2 IPAG. Par Romain Rambaud Maître de conférences à l Université de Bourgogne. PLAN DE COURS (Non définitif) Université de Bourgogne Droit fiscal 2 IPAG Par Romain Rambaud Maître de conférences à l Université de Bourgogne PLAN DE COURS (Non définitif) INTRODUCTION Le droit fiscal public I. Ce qui a été fait (rappels

Plus en détail

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Table des matières Préface... 7 Remerciements... 9 Introduction... 13 Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Introduction... 17 I. Le droit de propriété... 19 II. La protection de la vie privée...

Plus en détail

0.975.254.9 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume du Maroc concernant la promotion et la protection réciproques des investissements

0.975.254.9 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume du Maroc concernant la promotion et la protection réciproques des investissements Texte original 0.975.254.9 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume du Maroc concernant la promotion et la protection réciproques des investissements Conclu le 17 décembre 1985 Entré en vigueur

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A-

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- INDEX ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- Accessibilité à la justice Problématique coût/bénéfice/ délai, 9 Tribunaux, 68 Accusation, 71, 72, 74 Voir aussi Contradiction, Justice

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES...

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES... DBL6018.book Page 265 Lundi, 3. avril 2006 11:06 11 Table des matières PRÉFACE... 5 SOMMAIRE... 7 GÉNÉRALITÉS... 9 INTRODUCTION... 11 TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES

Plus en détail

Vous demandez également si les non-français résidant fiscalement en France peuvent bénéficier de la même exemption.

Vous demandez également si les non-français résidant fiscalement en France peuvent bénéficier de la même exemption. Paris, le 17 mars 2014 AFF. : MAZURELLE/DGI N/REF : 49966 JM/MB Cher monsieur, Comme convenu, j ai examiné la question de savoir si les pensions de retraite par capitalisation versées par la Banque Mondiale

Plus en détail

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la République de Turquie. sur l encouragement et la protection

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la République de Turquie. sur l encouragement et la protection ACCORD entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République de Turquie sur l encouragement et la protection réciproques des investissements (ensemble un protocole additionnel),

Plus en détail

OHADA Acte uniforme sur le droit de l arbitrage

OHADA Acte uniforme sur le droit de l arbitrage Acte uniforme sur le droit de l arbitrage Acte adopté le 11 mars 1999 et paru au JO n 08 du 15 mai 1999 Index [NB - les chiffres renvoient aux numéros des articles] Application de l Acte uniforme : 34

Plus en détail

Convention de Vienne sur la succession d Etats en matière de biens, archives et dettes d Etat

Convention de Vienne sur la succession d Etats en matière de biens, archives et dettes d Etat Convention de Vienne sur la succession d Etats en matière de biens, archives et dettes d Etat 1983 Faite à Vienne le 8 avril 1983. Non encore en vigueur. Voir Documents officiels de la Conférence des Nations

Plus en détail

PROJET D ARTICLES SUR LA RESPONSABILITE DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE

PROJET D ARTICLES SUR LA RESPONSABILITE DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE PROJET D ARTICLES SUR LA RESPONSABILITE DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE 2001 Texte adopté par la Commission à sa cinquante-troisième session, en 2001, et soumis à l Assemblée générale dans

Plus en détail

PROJET D ARTICLES SUR LA RESPONSABILITE DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE

PROJET D ARTICLES SUR LA RESPONSABILITE DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE PROJET D ARTICLES SUR LA RESPONSABILITE DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE 2001 Texte adopté par la Commission à sa cinquante-troisième session, en 2001, et soumis à l Assemblée générale dans

Plus en détail

Questions de droit international. Sommaire :

Questions de droit international. Sommaire : Version 2 du 21/05/2013 Questions de droit international Sommaire : I- La juridiction compétente...2 A-La juridiction compétente pour connaitre d'un litige entièrement national...3 1-Les règles de compétence

Plus en détail

Contrats commerciaux en français et en anglais

Contrats commerciaux en français et en anglais Olivier d Auzon Contrats commerciaux en français et en anglais 40 modèles prêts à l emploi Troisième édition, 2002, 2007, 2010 ISBN : 978-2-212-54707-8 Sommaire Avant-propos... 1 Première partie Le régime

Plus en détail

Table des matieres LARCIER

Table des matieres LARCIER Table des matieres Table des matieres 559 Pages Dédicace............................................................ 5 Remerciements... 7 Préface... 11 Principales abréviations... 15 Sommaire... 23 Introduction

Plus en détail

Internet et le droit international

Internet et le droit international SOCIETE FRANÇAISE POUR LE DROIT INTERNATIONAL colloque de Rouen Internet et le droit international Editions A.Pedone - 13 rue Soufflot - Paris TABLE DES MATIÈRES Préface Alain Pellet Avant-Propos Anne-Thida

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1. Méthodologie 11 2. Plans généraux 13 3. Remerciements et avertissements 14

TABLE DES MATIÈRES. 1. Méthodologie 11 2. Plans généraux 13 3. Remerciements et avertissements 14 TABLE DES MATIÈRES Préface 9 Avant-propos 11 1. Méthodologie 11 2. Plans généraux 13 3. Remerciements et avertissements 14 Abréviations 17 Quelques sites internet utiles 19 1. Juridictions et organisations

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL. Aide au renforcement de l état de droit au niveau international : approche de l ONU

NOTE D ORIENTATION DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL. Aide au renforcement de l état de droit au niveau international : approche de l ONU UNITED NATIONS NATIONS UNIES NOTE D ORIENTATION DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Aide au renforcement de l état de droit au niveau international : approche de l ONU Mai 2011 - 2 - Résumé Par la présente note, le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie INTRODUCTION... 25

TABLE DES MATIÈRES. Première partie INTRODUCTION... 25 TABLE DES MATIÈRES Notes sur les auteurs et les directeurs de la publication.............. 5 Avant-propos..................................................... 11 Préface...........................................................

Plus en détail

La fiscalité en France

La fiscalité en France La fiscalité en France Pierre Beltrame Professeur émérite de l'université Paul-Cézanne Aix-Marseille-lll 17 e édition 2011-2012 A 263318 hachette SUPÉRIEUR Table des matières Les éléments fondamentaux

Plus en détail

N 390291 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS. AVIS SUR UN PROJET DE LOI portant application des mesures relatives à la justice du XXI ème siècle

N 390291 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS. AVIS SUR UN PROJET DE LOI portant application des mesures relatives à la justice du XXI ème siècle NOR : JUSX1515639L 1 CONSEIL D ÉTAT Assemblée générale Section de l intérieur Séance du jeudi 30 juillet 2015 N 390291 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS AVIS SUR UN PROJET DE LOI portant application

Plus en détail

Le rôle du juge dans l'exécution des sentences arbitrales

Le rôle du juge dans l'exécution des sentences arbitrales Programme EuroMed Justice Séminaire : Justice et affaires commerciales Programme Athènes, du 12 au 15 Novembre 2007 Le rôle du juge dans l'exécution des sentences arbitrales Présenté par : IDRISSI AMRAOUI

Plus en détail

JORF n 0192 du 21 août 2015. Texte n 43

JORF n 0192 du 21 août 2015. Texte n 43 Le 22 octobre 2015 JORF n 0192 du 21 août 2015 Texte n 43 ORDONNANCE Ordonnance n 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation NOR: EINC1512728R ELI:http://www.legifrance.gouv.fr/eli/ordonnance/2015/8/20/EINC1512728R/jo/texte

Plus en détail

Table des matières. B. La plateforme d échanges d informations 46

Table des matières. B. La plateforme d échanges d informations 46 Table des matières Préface 7 Remerciements 13 Sommaire 17 Introduction générale 19 Prélude 29 Introduction 31 Chapitre I. L e gouvernement 33 Introduction 33 Section 1. Des techniques nouvelles 38 I. De

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 05/2005/CM/UEMOA PORTANT CONTROLE ET REGULATION DES MARCHES PUBLICS ET DES DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 11 mai 2012 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une plainte

Plus en détail

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Ce projet est cofinancé par l Union européenne 2 Europe Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Prise de position

Plus en détail

Table des matières LA QUALIFICATION DES INTÉRÊTS 15

Table des matières LA QUALIFICATION DES INTÉRÊTS 15 Table des matières Remerciements V Bibliographie XIII Liste des abréviations XLVII Introduction 1 1. L arbitrage commercial international....................................... 6 2. Définition des intérêts..........................................................

Plus en détail

Jean-Marie SEEVAGEN Avocat au Barreau de PARIS

Jean-Marie SEEVAGEN Avocat au Barreau de PARIS EDITORIAL I SECURITE JURIDIQUE II REGIME DES CONTRATS 1- Loi du 11 décembre 2001 2. Contrats entre personnes publiques III TECHNIQUES ET SAVOIR FAIRE 1. Externalisation de la production de chaleur 2. Les

Plus en détail

L'ARBITRAGE DES LITIGES SPORTIFS

L'ARBITRAGE DES LITIGES SPORTIFS Fondée par Marcel Waline Professeur honoraire à l'université de droit, d'économie et des sciences sociales de Paris, membre de l'institut BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PUBLIC TOME 267 Dirigée par Yves Gaudemet

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MAURICE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MAURICE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR République de Maurice ACCORD DE PROMOTION ET DE PROTECTION RÉCIPROQUE DES INVESTISSEMENTS ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MAURICE ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR - 2 - ACCORD

Plus en détail

FAILLITES TRANSFRONTALIERES

FAILLITES TRANSFRONTALIERES FAILLITES TRANSFRONTALIERES : Règlement communautaire no 1346/2000 du 29/5/2000 relatif aux procédures d insolvabilité, par Me Serge WORTHALTER, Avocat au Barreau de PARIS Membre de la section internationale

Plus en détail

Les Instruments de solidarité en droit international public Connaissances et Savoirs

Les Instruments de solidarité en droit international public Connaissances et Savoirs Marie Bouriche Les Instruments de solidarité en droit international public Connaissances et Savoirs Table des matières Liste des abréviations 7 Introduction I. La notion de solidarité 12 A. La solidarité

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015. SELARL GPF Claeys

Commentaire. Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015. SELARL GPF Claeys Commentaire Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015 SELARL GPF Claeys (Conversion d office de la procédure de sauvegarde en une procédure de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été

Plus en détail

Table des matières. PARTIE 1 Contexte des activités spatiales

Table des matières. PARTIE 1 Contexte des activités spatiales Table des matières Biographie des auteurs... 5 PARTIE 1 Contexte des activités spatiales Le droit international de l espace... 13 SECTION 1 Règles relatives au statut de l espace extra-atmosphérique...

Plus en détail

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international!

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international Introduction Garantie = assurance d être payé Difficulté accrue dans l ordre

Plus en détail

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 1. Notion générale... 9 2.

Plus en détail

Convention sur la réduction des cas d apatridie

Convention sur la réduction des cas d apatridie Convention sur la réduction des cas d apatridie 1961 Faite à New York le 30 août 1961. Entrée en vigueur le 13 décembre 1975. Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 989, p. 175. Copyright Nations Unies

Plus en détail

GRIP veut fédérer les mécontents de Google

GRIP veut fédérer les mécontents de Google GRIP veut fédérer les mécontents de Google Par Alexandre Diehl Domaine : Recherche Référencement Niveau : Pour tous Avancé La plateforme GRIP (pour Google Redress and Integrity Platform) a pour ambition

Plus en détail

1. L incrimination du blanchiment de capitaux et l article 505 du Code pénal

1. L incrimination du blanchiment de capitaux et l article 505 du Code pénal TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS CHAPITRE I er. GENÈSE DE LA CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIÈRES A. CONTEXTE INTERNATIONAL ET DROIT COMPARÉ 1. Les premiers textes internationaux 2. Les modélisations

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PARTIE I- LA GENÈSE DE L OBLIGATION IN SOLIDUM.. 9

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PARTIE I- LA GENÈSE DE L OBLIGATION IN SOLIDUM.. 9 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE................... 1 PARTIE I- LA GENÈSE DE L OBLIGATION IN SOLIDUM.. 9 Titre 1- L émergence historique de l obligation in solidum... 11 Chapitre 1- Le droit romain

Plus en détail

MASTER 2 ETUDES EUROPEENNES, SPECIALITE DROIT DE LA CONSTRUCTION EUROPENNE PRESENTATION

MASTER 2 ETUDES EUROPEENNES, SPECIALITE DROIT DE LA CONSTRUCTION EUROPENNE PRESENTATION MASTER 2 ETUDES EUROPEENNES, SPECIALITE DROIT DE LA CONSTRUCTION EUROPENNE PRESENTATION Les étudiants entrant en M1 dans cette spécialité reçoivent au cours du 1er semestre un enseignement théorique sur

Plus en détail

Organisé par le Cabinet CAAFER International SARL I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Organisé par le Cabinet CAAFER International SARL I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Séminaire international de formation sur les Sûretés et voies d'exécution Thème : «Quelques aspects pratiques du Traité OHADA et des Actes uniformes dérivés : le contentieux de la réalisation des suretés

Plus en détail

Minh Son NGUYEN. Docteur en droit. Le contrat de collaboration en droit administratif

Minh Son NGUYEN. Docteur en droit. Le contrat de collaboration en droit administratif Minh Son NGUYEN Docteur en droit Le contrat de collaboration en droit administratif STJEMPFLI EDITIONS SA BERNE 1998 Table des matieres Table des abreviations Introduction K i PREMIERE PARTIE: Presence

Plus en détail

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11 Table des matières Sommaire...................................................................... 5 1 Introduction générale...................................................... 7 François Glansdorff professeur

Plus en détail

- 45 - RESPONSABILITÉ DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE PREMIÈRE PARTIE LE FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE DE L ÉTAT CHAPITRE PREMIER

- 45 - RESPONSABILITÉ DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE PREMIÈRE PARTIE LE FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE DE L ÉTAT CHAPITRE PREMIER - 45 - RESPONSABILITÉ DE L ÉTAT POUR FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE PREMIÈRE PARTIE LE FAIT INTERNATIONALEMENT ILLICITE DE L ÉTAT CHAPITRE PREMIER Principes généraux Article premier Responsabilité de

Plus en détail

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19 Table des matières PRÉFACE 5 INTRODUCTION 7 PREMIÈRE PARTIE Une profession réglementée TITRE 1 LE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE 15 La loi-cadre du 1 er mars 1976 15 L arrêté royal du 6 septembre 1993 17

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I. LES MANIFESTATIONS DE L ABUS DE DROIT EN DROIT DE L UNION EUROPÉENNE

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I. LES MANIFESTATIONS DE L ABUS DE DROIT EN DROIT DE L UNION EUROPÉENNE TABLE DES MATIÈRES Pages Membres du jury................................................... Remerciements..................................................... Table des abréviations.............................................

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites d admissibilité des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires

Plus en détail

La cession de droits sociaux à la lumière de la cession de contrat

La cession de droits sociaux à la lumière de la cession de contrat Prix du Jeune Chercheur 2011 La cession de droits sociaux à la lumière de la cession de contrat Sandie LACROIX-DE SOUSA Directeur de thèse: Professeur Marie-Elodie ANCEL École Doctorale de Sciences Économiques,

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire...

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire... Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11 CHAPITRE 2. CARACTÈRES TECHNIQUES DU MANDAT... 13 Section 1. Contrat consensuel...

Plus en détail

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES LES EPREUVES Ces concours comprennent des épreuves d admissibilité et d admission. Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Nature de l épreuve Admissibilité

Plus en détail

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Colloque de Dublin, vendredi 19 Mars 2010 ASPECTS PRATIQUES DE L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE Rapport Introductif Partie III Relations

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Table des matières Sommaire 5 L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Introduction générale à la procédure civile et à l expertise 9 Dominique Mougenot I re partie Principes généraux de la

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

Les noms de domaine de I'internet

Les noms de domaine de I'internet Nathalie BEAU RAIN Avocat a la Cour Emmanuel JEZ Avocat a la Cour Les noms de domaine de I'internet Aspects juridiques Litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris I Table des

Plus en détail

Plan du cours de Droit des Affaires

Plan du cours de Droit des Affaires Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Plan du cours de Droit des Affaires Licence 2 Droit Monsieur le Professeur BUREAU www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier, très sincèrement,

Plus en détail