Sommaire. Couverture de zone de surveillance dans les réseaux de capteurs. De quoi parle-t-on ici (1/2)? Objectif. De quoi parle-t-on ici (2/2)?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Couverture de zone de surveillance dans les réseaux de capteurs. De quoi parle-t-on ici (1/2)? Objectif. De quoi parle-t-on ici (2/2)?"

Transcription

1 ouverture de zone de surveillance dans les réseaux de capteurs Jean arle, Master Recherche Informatique Option Informatique Mobile s Jean arle - Master Recherche Informatique Objectif e quoi parle-t-on ici (/) des réseaux de capteurs / actionneurs «onnecting the physical world with pervasive networks» méliorer les modélisations du réel SurVeiller le monde physique Prévenir de l état du monde physique gir physiquement sur le réel strin et al. 00 apteurs Multiples! Fonctions des applications Ressources limitées! Taille atterie, calcul, mémoire ommunication Modèle à seuil Zone de communication : disque (R) Zone de perception : disque (SR) Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique e quoi parle-t-on ici (/) Réseaux de capteurs éploiement! léatoire : topologie totalement inconnue dès le départ Mobilité :! Peu ou pas mobile ensité Nombre moyen de capteurs par unité de surface Unité de surface classique :! Zone de communication d un capteur! Surface unitaire = 7 R ouverture de surface Problématique : Pour une zone déterminée, omment la surveiller efficacement n terme de surface Surveillée / à surveiller n terme de longévité Énergie dépensée F n générale densité élevée Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique

2 ritère de couverture ouverture de surface onnaissance Rayon de perception SR Position Théorème : Soit un nœud, si dans le disque de toutes les intersections sont couvertes par un troisième disque alors la surface de perception de est couverte. ontraintes supplémentaires : ommunication! (presque) Toujours pouvoir atteindre un superviseur Maintien de la connexité Tolérance aux pannes xemple avec R = SR! Problème de communication! Perte d énergie Help! F 7 Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique ritère de connexité K-couverture Pour R >= SR ouverture de surface => connexité Fiabilité des données collectés Tolérance aux pannes accrue 90% SR R=SR R Pas toujours faisable (énergie) 9 Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique Solution asynchrone [Ye et al. 00] Quelques solutions distribuées Pas de connaissance du voisinage à priori épart : Nœuds en veille Idée! Les nœud sondent leur environnement périodiquement! Un nœud devient actif ssi aucun autre à distance d autour de lui n'est actif.! Un nœud actif le reste jusqu'au bout s ouverture totale probable pour d < 0. SR ouverture pas toujours complète Forte agrégation des nœuds SR d Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique

3 Solution synchrone [Tian et Georganas 00] [Jian et ou 00] Solution synchrone GSS [Gallais et al. 00] écouverte Voisinage (id+position) écision Veille/actif Sensing écision Veille/actif Sensing round Time onnaissance des positions de tous les voisins ack off et décision en fin de timeout ctif si non couvert en fin de timeout Si mise en veille => message aux voisins onnexité pour R >= SR ritère de couverture complexe alcul du recouvrement de périmètres intérieur à un disque Peut-être imprécis (discrétisation du périmètre) round Pas de connaissance du voisinage à priori onstruction table de voisinage implicite R et SR indépendants Ordonnancement aléatoire des nœuds écision locale Veille si couvert par le voisinage connu en fin de timeout Transmission si actif (id + position) chacun son tour Temps Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique xemple Variante : Positive and Negative empty 7 7 Jean arle - Master Recherche Informatique Gallais empty 7 I m OFF 7. Gallais Jean arle - Master Recherche Informatique utres variantes Message de retrait ut : aisser le nombre de nœuds actifs! hangement de décision pour les nœuds couverts par d autres de plus haute priorité Quatre combinaisons PO : positif (id + position) PN : P et négatif (décision + id + position) PR : P + retrait PNR : PN + retrait s 7 Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique

4 Nombre de messages émis par round ouverture N nombre de capteurs nœuds actifs S nœuds en veille R nombre de retraits N+S!,7 N M idéale ensité 0 TGJ : voisinage connu à priori estruction tables si disparition P* : voisinage inconnu à priori onstruction tables si apparition N+R +S = N M non idéale (W=) ensité 70 +R < N 9 Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique oût énergétique M idéale oût énergétique M non idéale oût émission nul oût émission nul oût émission non nul oût émission non nul x x Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique Quid de la couche physique Modèle à seuil non réaliste Possible mais cher : taille des messages en augmentation exponentielle s Jean arle - Master Recherche Informatique Jean arle - Master Recherche Informatique

5 de la qualité de la synchronisation ensités élevées " Large population de capteurs " Matériel le moins cher possible " Horloge de qualité moyenne! xemple : MI éviation max d horloge : 0 ppm (donnée constructeur) > s par jours! mélioration de la robustesse des algorithmes Par simulation/test en environnement plus réaliste " M / PHY Meilleure prise en compte de la dépense énergétique Merci. Questions, remarques Jean arle - Master Recherche Informatique Proportion de nœuds actifs M idéale R=SR M non idéale R>SR 7 Jean arle - Master Recherche Informatique

Ordonnancement Temps Réel. Emmanuel GROLLEAU & Pascal RICHARD LISI/ENSMA {grolleau,richardp}@ensma.fr

Ordonnancement Temps Réel. Emmanuel GROLLEAU & Pascal RICHARD LISI/ENSMA {grolleau,richardp}@ensma.fr Ordonnancement Temps Réel Emmanuel GROLLEAU & Pascal RICHARD LISI/ENSMA {grolleau,richardp}@ensma.fr 2 Plan de la présentation 1. Introduction aux systèmes temps réel 1.1 Différents modèles de tâches 1.2

Plus en détail

Routage dans Internet et théorie des jeux. Chahinez Hamlaoui chah@prism.uvsq.fr

Routage dans Internet et théorie des jeux. Chahinez Hamlaoui chah@prism.uvsq.fr Routage dans Internet et théorie des jeux Chahinez Hamlaoui chah@prismuvsqfr Contexte et motivation Les réseaux de l'interdomaine Réseaux interconnectant les réseaux des opérateurs Internet Modèle de communication

Plus en détail

Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil

Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil Thèse soutenue le 8 décembre 2008 par Alexandre GONDRAN Devant le Jury : M. Jean-Marie GORCE rapporteur Pr, INSA Lyon M. Olivier HUDRY

Plus en détail

Rétablissement d un réseau cellulaire après un désastre

Rétablissement d un réseau cellulaire après un désastre Rétablissement d un réseau cellulaire après un désastre Anaïs Vergne avec Laurent Decreusefond, Ian Flint, et Philippe Martins Journées MAS 2014 29 août 2014 Rétablissement d un réseau cellulaire après

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

Texte Agrégation limitée par diffusion interne

Texte Agrégation limitée par diffusion interne Page n 1. Texte Agrégation limitée par diffusion interne 1 Le phénomène observé Un fût de déchets radioactifs est enterré secrètement dans le Cantal. Au bout de quelques années, il devient poreux et laisse

Plus en détail

Algorithmique distribuée d exclusion mutuelle : vers une gestion efficace des ressources

Algorithmique distribuée d exclusion mutuelle : vers une gestion efficace des ressources Algorithmique distribuée d exclusion mutuelle : vers une gestion efficace des ressources Jonathan Lejeune LIP6-UPMC/CNRS, Inria 19 septembre 2014 Directeur : Pierre Sens Encadrants : Luciana Arantes et

Plus en détail

Positionnement produit

Positionnement produit Série DES-1100 EasySmart Cas de figure d'utilisation PME Garantie A vie limitée Accroche marketing La série DES-1100 marque la première étape du réseau administrable. Équipée de 16 ou 24 ports Fast Ethernet,

Plus en détail

Algorithmique des Systèmes Répartis. Problèmes - Concepts - Techniques - Outils

Algorithmique des Systèmes Répartis. Problèmes - Concepts - Techniques - Outils Algorithmique des Systèmes Répartis Systèmes Répartis Problèmes - Concepts - Techniques - Outils Master Informatique Dominique Méry Université de Lorraine 19 février 2013 1 / 40 Plan 1 Problèmes des systèmes

Plus en détail

L'architecture Mesh. frati@nyx.unice.fr

L'architecture Mesh. frati@nyx.unice.fr L'architecture Mesh frati@nyx.unice.fr On connaissait déjà le mode sans infrastructure : le mode Ad-Hoc mode habituel pour connecter deux ordinateurs entre eux (d égal à égal) permettant des partages de

Plus en détail

Parallélisme et Répartition

Parallélisme et Répartition Parallélisme et Répartition Master Info Françoise Baude Université de Nice Sophia-Antipolis UFR Sciences Département Informatique baude@unice.fr web du cours : deptinfo.unice.fr/~baude Septembre 2009 Chapitre

Plus en détail

DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications

DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications réparties Applications réparties (distributed systems) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier

Plus en détail

Le clustering dans les réseaux ad-hoc

Le clustering dans les réseaux ad-hoc Le clustering dans les réseaux ad-hoc Auteur : Florent NOLOT Florent NOLOT 1 Présentation Le modèle et les motivations Le clustering à 1 saut et à k sauts Quelques résultats de simulation L'adaptation

Plus en détail

Chapitre VI Échantillonages et simulations

Chapitre VI Échantillonages et simulations Chapitre VI Commentaires : Récursivement, les commentaires ne sont pas à l attention des élèves.. Fluctuation d échantillonnage Définition : En statistiques, un échantillon de taille n est la liste des

Plus en détail

Contrôle de Congestion dans les Réseaux Véhiculaires

Contrôle de Congestion dans les Réseaux Véhiculaires Contrôle de Congestion dans les Réseaux Véhiculaires Razvan Stanica Institut National Polytechnique de Toulouse Institut de Recherche en Informatique de Toulouse Séminaire Urbanet Centre d Innovation en

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Problèmes et Algorithmes Fondamentaux III Algorithme distribué probabiliste

Problèmes et Algorithmes Fondamentaux III Algorithme distribué probabiliste Problèmes et Algorithmes Fondamentaux III Algorithme distribué probabiliste Arnaud Labourel Université de Provence 12 avril 2012 Arnaud Labourel (Université de Provence) Problèmes et Algorithmes Fondamentaux

Plus en détail

Algorithmique Distribuée

Algorithmique Distribuée Algorithmique Distribuée Problèmes et Algorithmes Fondamentaux Arnaud labourel http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/ arnaud.labourel Aix-Marseille Université 15 janvier 2014 Arnaud Labourel (AMU) Algorithmique

Plus en détail

Intergiciel sensible à l'énergie pour les réseaux mobiles ad hoc

Intergiciel sensible à l'énergie pour les réseaux mobiles ad hoc Intergiciel sensible à l'énergie pour les réseaux mobiles ad hoc Principes Moyens d'action Architecture Guilhem Paroux (France Télécom R&D / ENST) Isabelle Demeure (ENST) Plan de la présentation Les réseaux

Plus en détail

Déploiement adaptatif des composants dans les sessions collaboratives

Déploiement adaptatif des composants dans les sessions collaboratives NOuvelles TEchnologies de la REpartition NOTERE 2005 Déploiement adaptatif des composants dans les sessions collaboratives Emir HAMMAMI, Thierry VILLEMUR {ehammami, villemur}@laas.fr LAAS-CNRS 7, avenue

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Gestion des Incidents (Incident Management)

Gestion des Incidents (Incident Management) 31/07/2004 Les concepts ITIL-Incidents 1 «Be prepared to overcome : - no visible management ou staff commitment, resulting in non-availability of resources - [ ]» «Soyez prêts a surmonter : - l absence

Plus en détail

Résumé Le réseau MANET Le réseau véhiculaire Le réseau de capteurs

Résumé Le réseau MANET Le réseau véhiculaire Le réseau de capteurs Résumé Ces dernières décennies, les réseaux sans fil ont été déployés à un rythme remarquable dans différents contextes : les bureaux d entreprises, les universités, les hôtels, etc. La prolifération d

Plus en détail

Evaluation de l'influence d un réseau de communication sans fil sur la commande d un SED

Evaluation de l'influence d un réseau de communication sans fil sur la commande d un SED Evaluation de l'influence d un réseau de communication sans fil sur la commande d un SED Gilbert Habib (1), Pascale Marangé (2), Jean François Pétin (1), Thierry Divoux (1) (1) Centre de Recherche en Automatique

Plus en détail

Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz. Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS

Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz. Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS Au programme Présentation du problème Un problème d optimisation

Plus en détail

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES 1 Base de données COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Objectifs du cours 2 Introduction aux bases de données relationnelles (BDR). Trois volets seront couverts : la modélisation; le langage d exploitation;

Plus en détail

FIMA, 7 juillet 2005

FIMA, 7 juillet 2005 F. Corset 1 S. 2 1 LabSAD Université Pierre Mendes France 2 Département de Mathématiques Université de Franche-Comté FIMA, 7 juillet 2005 Plan de l exposé plus court chemin Origine du problème Modélisation

Plus en détail

LOSS NETWORK MODELS AND MULTIPLE METRIC PERFORMANCE SENSITIVITY ANALYSIS FOR MOBILE WIRELESS MULTI-HOP NETWORKS HOANG TUAN NHA DINH HONG THANH

LOSS NETWORK MODELS AND MULTIPLE METRIC PERFORMANCE SENSITIVITY ANALYSIS FOR MOBILE WIRELESS MULTI-HOP NETWORKS HOANG TUAN NHA DINH HONG THANH LOSS NETWORK MODELS AND MULTIPLE METRIC PERFORMANCE SENSITIVITY ANALYSIS FOR MOBILE WIRELESS MULTI-HOP NETWORKS GROUPE 4: LANG KHAC CHIEN HOANG TUAN NHA DINH HONG THANH Plan de presentation Introduction

Plus en détail

Surveillance et maintenance prédictive : évaluation de la latence de fautes. Zineb SIMEU-ABAZI Univ. Joseph Fourier, LAG)

Surveillance et maintenance prédictive : évaluation de la latence de fautes. Zineb SIMEU-ABAZI Univ. Joseph Fourier, LAG) Surveillance et maintenance prédictive : évaluation de la latence de fautes Zineb SIMEU-ABAZI Univ. Joseph Fourier, LAG) SURVEILLANCE Analyser une situation et fournir des indicateurs! Détection de symptômes!

Plus en détail

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès David Coudert Joanna Mouliérac, Frédéric Giroire MASCOTTE I3S (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée 1 Contexte

Plus en détail

M2 ESECURE. Réseaux Routage interne : OSPF. Jean SAQUET Pierre BLONDEAU

M2 ESECURE. Réseaux Routage interne : OSPF. Jean SAQUET Pierre BLONDEAU M2 ESECURE Réseaux Routage interne : OSPF Jean SAQUET Pierre BLONDEAU OSPF Open Shortest Path First : Protocole défini par l'ietf : RFC 2328 (OSPF v2), basé sur l'état des liens (Link State Algorithm)

Plus en détail

La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ

La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ 4 ème Workshop du GIS 3SGS 11 Valenciennes, 12-13 Octobre, 2011 Plan de la présentation DRI / CRIGEN qui

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble

Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble Mise en œuvre de l oculométrie dans différents contextes d usage Analyse ergonomique Tuteurs intelligents IHM adaptatives Interaction via le regard

Plus en détail

GEL 1001 Design I (méthodologie)

GEL 1001 Design I (méthodologie) GEL 1001 Design I (méthodologie) Technique 2 Systèmes embarqués et fiabilité Hiver 2013 Département de génie électrique et de génie informatique Plan Système embarqué Ordinateur et architecture Von Neumann

Plus en détail

Sauvegarde collaborative entre pairs Ludovic Courtès LAAS-CNRS

Sauvegarde collaborative entre pairs Ludovic Courtès LAAS-CNRS Sauvegarde collaborative entre pairs 1 Sauvegarde collaborative entre pairs Ludovic Courtès LAAS-CNRS Sauvegarde collaborative entre pairs 2 Introduction Pourquoi pair à pair? Utilisation de ressources

Plus en détail

Naviga&on)de)robots)mobiles)) par)vision)omnidirec&onnelle) )

Naviga&on)de)robots)mobiles)) par)vision)omnidirec&onnelle) ) Naviga&on)de)robots)mobiles)) par)vision)omnidirec&onnelle) ) El)Mustapha)Mouaddib)(mouaddib@u:picardie.fr)) O.)Labbani:Igbida,)P.)Merveilleux)et)R.)Marie) Contexte' Projet'ANR'R.Discover' Travaux'soutenus'par':'

Plus en détail

Présentation produit. Redwall Laser Scan Detector REDSCAN RLS-3060. Mar. 2009 OPTEX

Présentation produit. Redwall Laser Scan Detector REDSCAN RLS-3060. Mar. 2009 OPTEX Présentation produit Redwall Laser Scan Detector REDSCAN RLS-3060 Mar. 2009 OPTEX Agenda Présentation produit Principe du détecteur Laser RLS-3060 Caractéristiques du RLS-3060 Aires et schémas de détection

Plus en détail

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Très chers, Vous trouverez dans les pages suivantes une explication détaillée du fonctionnement de l outil de supervision de réseau NetVisor.

Plus en détail

Positionnement produit Dernière mise à jour : janvier 2011

Positionnement produit Dernière mise à jour : janvier 2011 DES-1210-08P Switch 8 ports Fast Ethernet PoE Smart Cas de figure d'utilisation PME Garantie A vie limitée Accroche marketing Équipé de 8 ports Fast Ethernet, ce switch intègre les caractéristiques de

Plus en détail

Ebauche Rapport finale

Ebauche Rapport finale Ebauche Rapport finale Sommaire : 1 - Introduction au C.D.N. 2 - Définition de la problématique 3 - Etat de l'art : Présentatio de 3 Topologies streaming p2p 1) INTRODUCTION au C.D.N. La croissance rapide

Plus en détail

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 - Evénements et architectures - Spécifications de performances

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Gestion du temps & état global dans un système distribué

Introduction aux Systèmes Distribués. Gestion du temps & état global dans un système distribué Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Gestion du temps & état global dans un système distribué Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique

Plus en détail

Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués

Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués Eric Cariou Master Technologies de l'internet 1 ère année Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Systèmes

Plus en détail

Préparation à l agrégation 2012/2013. Mots clés : Graphes. Vecteur propre ; matrices stochastiques ; matrices à coefficients positifs.

Préparation à l agrégation 2012/2013. Mots clés : Graphes. Vecteur propre ; matrices stochastiques ; matrices à coefficients positifs. Mots clés : Graphes. Vecteur propre ; matrices stochastiques ; matrices à coefficients positifs. Le jury n exige pas une compréhension exhaustive du texte. Vous êtes laissé(e) libre d organiser votre discussion

Plus en détail

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement Introduction Protocoles apparaissant dans la couche liaison de données ou dans la couche transport Différences suivant les cas dues au Texte Le contrôle de flux et la récupération des erreurs Temps de

Plus en détail

Méthodes d apprentissage :

Méthodes d apprentissage : Méthodes d apprentissage : application au tri de complexes protéines-protéines Jérôme Azé Apprentissage: tâches Apprentissage non supervisé (Eisen, ) Apprentissage supervisé (arbres de décision, k-ppv,

Plus en détail

Gestion de données à large échelle. Anne Doucet LIP6 Université Paris 6

Gestion de données à large échelle. Anne Doucet LIP6 Université Paris 6 Gestion de données à large échelle Anne Doucet LIP6 Université Paris 6 1 Plan Contexte Les réseaux P2P Non structurés Structurés Hybrides Localisation efficace et Interrogation complète et exacte des données.

Plus en détail

Mobilité et économie d'énergie : Auto-adaptation de la couche MAC dans les WSN*

Mobilité et économie d'énergie : Auto-adaptation de la couche MAC dans les WSN* Mobilité et économie d'énergie : uto-adaptation de la couche M dans les WSN* *Thèse de Romain Kuntz et doctorat en préparation de Julien eaudaux ntoine Gallais gallais@unistra.fr http://clarinet.u-strasbg.fr/~gallais

Plus en détail

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE RÉPARTIE

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE RÉPARTIE INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE RÉPARTIE Chargée de cours: Transparents :http://www-npa.lip6.fr/~blin/enseignements.html Email: lelia.blin@lip6.fr ALGORITHMIQUE SÉQUENTIELLE Une tâche / un calcul Série

Plus en détail

Simulation des réseaux de capteurs sans fil de grande taille

Simulation des réseaux de capteurs sans fil de grande taille Simulation des réseaux de capteurs sans fil de grande taille Cheick-Tidjane KONE Directeurs: Francis LEPAGE Co-encadrant : Michael DAVID Journée thématique RGE Jeudi 3 juin 2010 Qu est-ce qu un réseau

Plus en détail

Guide de sélection d une solution de planification

Guide de sélection d une solution de planification Guide de sélection d une solution de planification Liste des points essentiels que votre prochaine solution de planification doit couvrir Une publication de PlanningForce Table des matières 1. Ressources

Plus en détail

Détection Multi-Utilisateurs

Détection Multi-Utilisateurs Détection Multi-Utilisateurs 3 ème année Télécom-Réseaux année 007-008 Martial COULON INP-ENSEEIHT Position du Problème Obectif : concevoir et analyser la démodulation numérique en présence d interférences

Plus en détail

Méthodes de test. Mihaela Sighireanu

Méthodes de test. Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/methtest/ Partie I 1 Propriétés 2 Un peu de génie logiciel de test 3 Eléments Problèmes Point

Plus en détail

Communications collectives et ordonnancement en régime permanent pour plates-formes hétérogènes

Communications collectives et ordonnancement en régime permanent pour plates-formes hétérogènes Loris MARCHAL Laboratoire de l Informatique du Parallélisme Équipe Graal Communications collectives et ordonnancement en régime permanent pour plates-formes hétérogènes Thèse réalisée sous la direction

Plus en détail

Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun

Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun des s Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun Sébastien Harasse thèse Cifre LIS INPG/Duhamel le 7 décembre 2006 1 Système de surveillance des s Enregistreur

Plus en détail

Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne

Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne Rencontres SIG La Lettre : Le Grand Boom de la 3D Claudio Carneiro Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) Laboratoire de Systèmes

Plus en détail

Détection d'intrusion dans les réseaux Ad Hoc

Détection d'intrusion dans les réseaux Ad Hoc Détection d'intrusion dans les réseaux d Hoc ernard Jouga ernard.jouga@supelec.fr Journées CELR Sécurité des Nomades Jeudi 14 novembre 2002 GEND Les réseaux d Hoc Définition Routage d Hoc Protocole OLSR

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

Diagnostic probabiliste des systèmes RFID

Diagnostic probabiliste des systèmes RFID Diagnostic probabiliste des systèmes RFID Rafik KHEDDAM, Oum-El-Kheir Aktouf et Ioannis Parissis 1 Plan de la présentation État de l art La RFID, c est quoi? Problématique Techniques existantes Approche

Plus en détail

Partionnement et Geocasting dans les Réseaux Mobiles Ad hoc et Collecte Amiens, des 4 juin Données 2009 dans1 les / 65 Rése. Capteurs.

Partionnement et Geocasting dans les Réseaux Mobiles Ad hoc et Collecte Amiens, des 4 juin Données 2009 dans1 les / 65 Rése. Capteurs. Partionnement et Geocasting dans les Réseaux Mobiles Ad hoc et Collecte des Données dans les Réseaux de Capteurs Idrissa Sow MIS / Université de Picardie Jules Verne Amiens, 4 juin 2009 Partionnement et

Plus en détail

quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs

quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs Marine MINIER Laboratoire CITI INSA de Lyon Journées EmSoC 2007 1 Introduction Réseaux sans fil multi-sauts utilisés en général pour monitorer

Plus en détail

Systèmes temps réel Concepts de base. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen

Systèmes temps réel Concepts de base. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Systèmes temps réel Concepts de base Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen 1 Systèmes temps réel - Choix Gestion des ressources Ordonnancement ( Scheduling ), Tolérance aux fautes

Plus en détail

Routage dynamique et protocoles de routage. Claude Chaudet Xavier Misseri

Routage dynamique et protocoles de routage. Claude Chaudet Xavier Misseri Routage dynamique et protocoles de routage Claude Chaudet Xavier Misseri Principe du routage Configurer les tables de routage (des routeurs) afin que les paquets empruntent le meilleur chemin disponible

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

Planification et ordonnancement sous incertitudes Application à la gestion de projet

Planification et ordonnancement sous incertitudes Application à la gestion de projet Toulouse, 14 mai 2003 Planification et ordonnancement sous incertitudes Application à la gestion de projet Julien Bidot Plan Séminaire au LAAS Planification de tâches et ordonnancement Domaine d application

Plus en détail

L INTERNET DES OBJETS, UNE RÉVOLUTION EN MARCHE

L INTERNET DES OBJETS, UNE RÉVOLUTION EN MARCHE BOUYGUES TELECOM L INTERNET DES OBJETS, UNE RÉVOLUTION EN MARCHE Selon différents instituts, entre 30 et 212 milliards d objets seront connectés d ici 2020 (sources IDC, Institut Montaigne, Accenture)

Plus en détail

Optimisation énergétique des implants actifs

Optimisation énergétique des implants actifs Optimisation énergétique des implants actifs Nov 2012 1 1 Table des matières Historique des sources d énergie Contraintes et solutions globales Courbe de décharge Synthèse des technologies de piles et

Plus en détail

Bienvenue à l IUT de Belfort-Montbéliard

Bienvenue à l IUT de Belfort-Montbéliard Bienvenue à l IUT de Belfort-Montbéliard Sommaire Les systèmes électroniques embarqués dans l automobile -Définition d un système embarqué -Les systèmes embarqués et l automobile -Le multiplexage -Les

Plus en détail

L exclusion mutuelle distribuée

L exclusion mutuelle distribuée L exclusion mutuelle distribuée L algorithme de L Amport L algorithme est basé sur 2 concepts : L estampillage des messages La distribution d une file d attente sur l ensemble des sites du système distribué

Plus en détail

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS J.M. Garcia, O. Brun, A. Rachdi, A. Al Sheikh Workshop autonomique 16 octobre 2014 Exemple d un réseau opérateur national 8 technologies : 2G / 3G

Plus en détail

Sécurisation d un lien radio impulsionnel ultra large bande UWB-IR

Sécurisation d un lien radio impulsionnel ultra large bande UWB-IR Sécurisation d un lien radio impulsionnel ultra large bande UWB-IR Encadré par: Jean-Marie GORCE, Cédric LAURADOUX et Benoit MISCOPEIN Ahmed BENFARAH 09/06/2011, présentation au séminaire CITI Plan de

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 (Cours inspiré du cours du Pr. François

Plus en détail

Détecteurs de Défaillances et Qualité de Service dans un Réseau Ad-Hoc Hétérogène

Détecteurs de Défaillances et Qualité de Service dans un Réseau Ad-Hoc Hétérogène Détecteurs de Défaillances et Qualité de Service dans un Réseau Ad-Hoc Hétérogène Corine Marchand - Jean-Marc Vincent Projet Apache-INRIA Soutenu par : France Télécom R&D CRE MIRRA Laboratoire ID-IMAG

Plus en détail

UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010. TD Révisions R&P

UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010. TD Révisions R&P Université de Strasbourg L3 Informatique UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010 TD Révisions R&P Partie I On considère une connexion TCP entre 2 machines MA et MB. Le RTT, supposé constant,

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique

Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique Nouvelles fonctionnalités à moindre coût pour la haute disponibilité, la tolérance au désastre et la gestion de crise Auteur: Dominique

Plus en détail

Question 1.1. Modélisation d une machine simple

Question 1.1. Modélisation d une machine simple D'apres TD ENSEEIHT Question 1. Modélisation d une machine à café Corrigé du Travaux Dirigés n 2 Ingénierie des protocoles LOTOS Question 1.1. Modélisation d une machine simple La modélisation de la machine

Plus en détail

Rapport d étude de couverture

Rapport d étude de couverture Rapport d étude de couverture Conseil Général de la Somme Conseil Général de la Somme 43 rue de la République 80026 Amiens 24/07/2007 Page 1 sur 64 Sommaire : 1. CONDITIONS D ETUDES :... 3 1.1. Les objectifs

Plus en détail

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B EXERCICE 1 (12 points) Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. A. Résolution d une équation différentielle On considère

Plus en détail

PLUS DE CONTROLE PLUS DE VALEUR AJOUTEE INTRODUCTION AU CONTRÔLE À DISTANCE

PLUS DE CONTROLE PLUS DE VALEUR AJOUTEE INTRODUCTION AU CONTRÔLE À DISTANCE PLUS DE CONTROLE PLUS DE VALEUR AJOUTEE INTRODUCTION AU CONTRÔLE À DISTANCE GROW MORE WITH LESS Comme la population mondiale ne cesse de s'accroitre et que les ressources naturelles deviennent de plus

Plus en détail

Variable Neighborhood Search

Variable Neighborhood Search Variable Neighborhood Search () Universite de Montreal 6 avril 2010 Plan Motivations 1 Motivations 2 3 skewed variable neighborhood search variable neighborhood decomposition search 4 Le probleme d optimisation.

Plus en détail

Systèmes de Fichiers

Systèmes de Fichiers Systèmes de Fichiers Hachage et Arbres B Serge Abiteboul INRIA February 28, 2008 Serge Abiteboul (INRIA) Systèmes de Fichiers February 28, 2008 1 / 26 Systèmes de fichiers et SGBD Introduction Hiérarchie

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué

Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué Séminaire du LGI Centrale Paris Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué Y. Hayel 1, D. Quadri 2, T. Jimenez 1, L. Brotcorne 3, B. Tousni 3 LGI,

Plus en détail

Deuxième partie II ALGORITHMES DANS LES GRAPHES

Deuxième partie II ALGORITHMES DANS LES GRAPHES Deuxième partie II ALGORITHMES DANS LES GRAPHES Représentation des graphes Représentation en mémoire : matrice d incidence / Matrice d incidence Soit G = (, E) graphe simple non orienté avec n = et m =

Plus en détail

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR s o l u t i o n s p o u r é le c t r i f i ca t i o n r u r a le swiss made power FR Système solaire autonome Efficace et simple Un système solaire autonome est une solution d électrification indépendante

Plus en détail

Système de gestion d éclairage intelligent Owlet

Système de gestion d éclairage intelligent Owlet Thomas Blum Schréder Swiss SA Système de gestion d éclairage intelligent Owlet Introduction Pourquoi un système de gestion d éclairage? Fournir La bonne lumière au bon moment Augmenter Efficacité énergétique

Plus en détail

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Les data loggers SOFREL LT et LT-US ont été conçus pour la surveillance des réseaux d eaux usées et pluviales (collecteurs, déversoirs d orage,

Plus en détail

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 Token-Ring CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802 PLAN Réseau Token-Ring Préambule Caractéristiques Couche physique Méthode d'accès Contrôle du jeton Gestion des priorité Trame

Plus en détail

Approche générale. Vocabulaire élémentaire. Partition. Volume. Systèmes de fichiers avancés. Texte. Volumes, Partitions, RAID. Partition.

Approche générale. Vocabulaire élémentaire. Partition. Volume. Systèmes de fichiers avancés. Texte. Volumes, Partitions, RAID. Partition. Texte Approche générale Systèmes de fichiers avancés Volumes, Partitions, RAID 1 2 Vocabulaire élémentaire Partition Disque dur : élément physique destiné au stockage Partition : division d un disque dur

Plus en détail

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes Examen 2 Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes L usage de la calculatrice programmable est autorisé. La bonne présentation de la copie est de rigueur. Cet examen comporte 7 pages et 5 exercices.

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

Réseaux de terrain : 1 partie

Réseaux de terrain : 1 partie Réseaux de terrain : 1 partie Un bus de terrain est un système de communication numérique dédié qui respecte le modèle d'interconnexion des systèmes ouverts (OSI) de l'organisation de Standardisation Internationale

Plus en détail

Recherche opérationnelle. Programmation linéaire et recherche opérationnelle. Programmation linéaire. Des problèmes de RO que vous savez résoudre

Recherche opérationnelle. Programmation linéaire et recherche opérationnelle. Programmation linéaire. Des problèmes de RO que vous savez résoudre Recherche opérationnelle Programmation linéaire et recherche opérationnelle Ioan Todinca Ioan.Todinca@univ-orleans.fr tél. 0 38 41 7 93 bureau : en bas à gauche Tentative de définition Ensemble de méthodes

Plus en détail

Infrastructures (overlays) Auto* Construction et Applications. Maria.Gradinariu@lip6.fr

Infrastructures (overlays) Auto* Construction et Applications. Maria.Gradinariu@lip6.fr Infrastructures (overlays) Auto* Construction et Applications Maria.Gradinariu@lip6.fr Infrastructures - exemples Internet Réseaux P2P - infrastructures logiques non-structurées structurées (Distributed

Plus en détail

Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL

Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL Métrologie Définition : La métrologie est la science de la mesure au sens le plus large. La mesure est l'opération qui consiste à donner une valeur à une observation.

Plus en détail