Software Engineering and Middleware A Roadmap

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Software Engineering and Middleware A Roadmap"

Transcription

1 Software Engineering and Middleware A Roadmap Ecrit par: Dr. Wolfgang Emmerich Présenté par : Mustapha Boushaba Cours : IFT6251

2 Wolfgang Emmerich Enseignant à University College London: Distributed Systems and Security, Advanced Software Engineering, Networks and Applications Programming Intérêts: Distributed Objects and Components Distributed Software Architectures and Middleware Une centaine d articles

3 Plan Introduction Problématiques & Solutions Les Besoins des middlewares Classification des Middlewares Etat d art sur les middlewares Middleware et software engineering Conclusion Remarques

4 Problématique & Solution Problématique Fusion des compagnies Reconstruire tout le système (plus coûteux) Intégration des composants dans un système distribué (moins coûteux). Construction des nouveaux composants dans un minimum de temps. Les compagnies n ont pas forcement la même plate forme logicielle et matériel Besoin d extension (scalability) difficile à devenir (un site peut subir une augmentation de demandes subite) Intégration des composants hérités (legacy component) => besoin de gestion des tolérances aux fautes

5 Problématique & Solution Solution Système distribué vs système centralisé Mais dans un Système distribué on a: Plusieurs points de faille. Diverses communications entre les composants => Problème de sécurité

6 Problématique & Solution Solution Indépendance des plates formes, des systèmes d exploitations, transparence, menaces de sécurité, tolérance aux fautes. Nécessité d un Middleware. Mais quʹest ce qu un middleware?

7 Problématique & Solution Qu est ce qu un middleware? Applications et services Middleware Network operating System Hardware C est la partie intermédiaire entre le système d exploitation et l application

8 Problématique & Solution too expensive and time consuming if application designers have to resolve problems that arise during distributed system construction by directly using network operating system primitives. Component 1 Component n Middleware Network Operating system Hardware Component 1 Component n Middleware Network Operating system Component 1 Component n Middleware Network Operating system Hardware Host 2 Network Component 1 Hardware Component n Middleware Network Operating system Hardware Host n-1 Host 1 Host n Middleware in Distributed System Construction Tout doit se passer comme si l application se déroule en local

9 Les spécifications des middlewares Network Communication Transforme les données complexes: Marshaling/unmarshaling DS2 DS Application: applications utilisant les propriétés d interconnexion Présentation: conversion des données émises/reçues Session: maintien de synchronisation, coordination des communications Transport: gestion de l envoi de données TCP/UDP Réseau: routage des données, recherche du meilleur chemin IP Liaison: contrôle de la couche physique, gestion des erreurs Physique: ce n est que la carte It s too costly, too error prone and too time-consuming to build application on DS1 Solution : laisser au middleware les couches 5 et 6

10 Les spécifications des middlewares Coordination Les composants peuvent s exécuter d une façon concurrentielle Besoin d un mécanisme de synchronisation (soutenu par la couche session) Communication synchrone: Un composant qui demande à un autre d exécuter un service attend la fin de l exécution de ce service avant de poursuivre son déroulement. Communication asynchrone: Un composant qui demande à un autre d exécuter un service, poursuit son propre traitement pendant que le deuxième composant traite sa demande. Besoin de la politique des threads (Simple thread, multithread, thread hybride)

11 Les spécifications des middlewares Coordination Les composants ne peuvent pas être lancés tous àla fois: problème des ressources Besoin des mécanismes: Activation Désactivation

12 Les spécifications des middlewares Reliability (Fiabilité) Détecter et corriger les erreurs: Délivrer des requêtes du client au serveur: Best effort: fait son possible pour acheminer les informations jusqu au destination sans fournir de garantie de performance. At most once: Exécution au plus une fois At least once: Exécution au moins une fois Exactly once: Exécution une et une seule fois

13 Les spécifications des middlewares Scalability Augmenter le nombre de composants sans toucher àl architecture du système Ne peut être respecter que si on respecte: Access transparency (composant local ou distant) Location transparency (location physique du composant) Migration transparency Replication transparency

14 Les spécifications des middlewares Heterogeneity (Hétérogénéité) Il peut être causé par: Hardware OS platforms Programming languages Middleware itself Middleware will have to be interoperable with other implementations of the same middleware or even different types of middleware in order to facilitate distributed system construction

15 Classification des Middlewares En générale 4 catégories Transactionnal middleware Message Oriented Middleware Procedurale Middleware Object and Component Middleware

16 Classification des Middlewares Transactionnal middleware Quelques Notions: Transaction: séquence dʹopérations élémentaires. Elle est exécutée comme une seule opération indivisible. Transaction valide: toutes les opérations sont menées à terme. Transaction invalide, si au moins une des opérations n a pas pu être achevée. Transaction doit avoir les propriétés ACID Qu est ce que les propriétés ACID:

17 Transactionnal middleware Propriétés ACID Atomic: les opérations constituant la transaction forment une unité indivisible Cohérence : les transactions font passer le système d un état cohérent à un autre dans le respect des règles d intégrité Isolée : aucune modification n est visible tant que toutes les opérations n ont pas été réalisées et validées. Durable : Les transactions validées sont conservées même si le système tombe en panne

18 Transactionnal middleware Exemple de transaction Virement bancaire 2 opérations indissociables dans une transaction: Débiter le compte source Créditer le compte client

19 Transactionnal middleware Autre Exemple de transaction Agence de voyage Hôtel Location de voiture Air Canada Réserver voyage: Transaction Coordinateur Net

20 Transactionnal middleware Validation à deux phases Les intervenants: Participant : site qui va exécuter au moins une transaction coordinateur: site qui vas prendre en charge la validation deux phases Deux phases: Préparation Le coordinateur demande à chaque participant de se préparer à valider la transaction Validation Le coordinateur ordonne à tous les participants de valider ou d annuler leur transaction

21 Transactionnal middleware Validation à deux phases Source:

22 Transactionnal middleware Caractéristiques du transactional Middleware Network communication: les composants peuvent résider sur différents sites. Transparence entre client et serveur Coordination Utilise une communication Synchrone et Asynchrone Utilise un système d activation et de désactivation Reliability Middleware doit s assurer que les composants utilisent le système de validation à2 phases. Implémenter le protocole DTP, pour assurer la fiabilité. Pas besoin, si les composants sont basés sur un SGBD

23 Transactionnal middleware protocole DTP proposé par l X/Open, il offre deux interfaces : TX : interface entre le Transaction Manager (TM) et l applicatif. Un API qui permet d invoquer le moniteur transactionnel. XA : interface de la Ressource Manager (RM) directement utilisée par le moniteur transactionnel. Mise en œuvre de protocoles de validation à deux phases (Two Phase Commit) : préparation de toutes les écritures puis écritures des résultats.

24 Transactionnal middleware Caractéristiques Scalability Supporte la répartition de charge Supporte la réplication Heterogeneity Composants sur différents sites. Possibilité d une communication via DTP. Indépendamment de la plate forme.

25 Transactionnal middleware Points forts & Points Faibles Points forts Fiabilité Facilité d intégration avec les bases de données Points faibles Création d une surcharge Marshaling et un marshaling fait manuellement Portabilité réduite (pas de standard pour la définition des services sur les serveurs de composants)

26 Message Oriented Middleware application client serveur application n serveur application 2 Message request Queue d arrivé serveur application 1 Message reply Queue des messages MOM

27 Message Oriented Middleware Caractéristiques Network communication Client envoie une notification d un événement ou requête sous forme de message Un message peut contenir les paramètres des services. Coordination Supporte d une façon naturelle la livraison des messages asynchrone (Système de Queue) Un client peut continuer à s exécuter sans se soucier de l arrivée du résultat.

28 Message Oriented Middleware Reliability (Fiabilité) Tolérance de panne assurée par la Queue: Client envoi àla queue sans se soucier de l activation du composant Livrez au moins une fois le message (at least once) Scalability (Extensibilité) Ne soutient pas l accès transparent: Queue est utilisée même pour les composants locaux. La queue doit être configurée par l administrateur Difficile de coder la queue au niveau du client et serveur.

29 Message Oriented Middleware Heterogeneity MOM n est pas hétérogène Code du marshaling et unmarshaling est laissé à l application

30 Message Oriented Middleware Points forts & Points Faibles Points forts Tolérance de panne Idéal pour la communication de groupes Idéal pour un système de publication/souscription Points faibles Ne supporte que at least once, le même message pourra être délivré plusieurs fois L extensibilité et l hétérogénéité sont limitées Ne supporte pas les propriétés des transactions (ACID) Code du marshaling et unmarshaling est laissé à l application

31 Procedural Middleware Source:

32 Procedural Middleware Architecture simplifiée de RPC client serveur client Server procedure call procedure client stub locate (un)marshal send (receive) Transport Network Transport Sélecteur selects stub server stub (un)marshal receive (send)

33 Procedural Middleware Caractéristiques Network communication Par implémentation du marshaling et unmarshaling Par implémentation du stub, côté client et serveur Coordination RPC supporte une communication synchrone One to One Ne supporte pas les communications asynchrones et les communications multicast Différentes formes pour l activation des composants: Soit toujours actif (au démarrage de l application) Soit à la demande (grâce a Init daemon)

34 Procedural Middleware Reliability RPC est exécuté en at most once Une exception est générée quand il y a erreur au niveau du RPC Ne supporte pas exactly once ni les transactions Scalability Elle est limitée : RPC Windows ou Unix ne supporte pas le mécanisme de réplication. Heterogeneity PM supporte les différents langages de programmation PM supporte les différentes plates formes logicielles et matérielles. Le stubs peut traduire les informations spécifiques au matériel dans une forme standard.

35 Procedural Middleware Points forts & Points Faibles Points forts Marshaling et unmarshaling sont faites d une façon automatique. Points faibles PM n est pas extensible et ne supporte pas bien les tolérances de panne PM n est pas réflexif : un programme RPC ne peut pas retourner un autre programme RPC (solution rapporté par Object and Component Middleware)

36 Object and Component Middleware 3 standards: CORBA : Common Object Request Broker Architecture Java RMI : Remote Method Invocation DCOM : Distributed Component Object Model

37 Object and Component Middleware Architecture CORBA simplifiée ORB : Object Request Broker = IDL (Interface Definition Language) + IIOP (Internet Inter Orb Protocol ) définition dʹinterface localisation et activation de l objet distant communication entre les clients et les objets Source:

38 Object and Component Middleware Structure de CORBA ORB : Transporte les requêtes, activation des objets CORBA services: Fournissent les fonctions nécessaires aux applications (exp : Security, Transaction, Query) CORBA facilities: Utilitaires communs qui répondent plus particulièrement aux besoins des utilisateurs pour la création de logiciels à lʹaide de composants réutilisables IDL: Interface d objets applicatifs qui définissent les objets créés

39 Object and Component Middleware Architecture RMI 1. localisation de l objet distant grâce au registre 2. Stub marshalise les arguments de la méthode 3. Invocation de l objet distant 4. Le skeleton unmarshalise les données reçus puis invoque la méthode localement 5. Le skeleton marshalise les données et les envoies vers le stub (client) 6. Récupération des données par le stub et transmission vers l objet faisant appel à la méthode Source:

40 Object and Component Middleware Caractéristiques Network Communication Supporte les requêtes distribuées Le marshaling est assuré par un stub grâce au IDL Coordination Communication synchrone est utilisée par défaut (l objet client est bloqué jusqu à réception de la réponse) supporte les différentes politiques de threading et d activation CORBA supporte le groupe de communication

41 Caractéristiques Reliability (Fiabilité) At most once (par défaut) Supporte le concept des transactions Scalability Supporte la répartition de charge (load balancing) Réplication est limitée

42 Object and Component Middleware Caractéristiques Heteroginiety CORBA et COM supportent multiple langage de programmation (client et serveur ne sont pas écrits nécessairement dans le même langage) JAVA/RMI utilise la machine virtuelle, ce qui résout l hétérogénéité RMI, CORBA et COM peuvent s interagir

43 Object and Component Middleware Points forts & Points Faibles Points forts Fiabilité Capacité d intégrer les messages et les transactions Points faibles L extension (scalability) est limitée

44 Etat d art Les middlewares actuels Ne sont pas flexible (ne s adaptent pas aux besoins des changements) Ne sont pas assez extensible La réplication n est pas supportée pour accomplir la distribution globale Ne conviennent pas aux réseaux sans fil (mon sujet de recherche)

45 Etat d art Besoins pour le future Flexible Middleware Le composant client n a pas à localiser le serveur d où il obtient les services Trading: localiser les composants par type de service au lieu par nom Utiliser le standard ISO/ODP (comme pages jaunes) Utiliser le MOP (MetaObject Protocol) pour l inspection et l adaptation (cela résout la réflexivité) Combiner les middlewares avec langage de balisage (markup languages)tel que XML

46 Etat d art Besoins pour le future Scalable Middleware Recherche sur les réplications non transparente (projet Globe) Real time Middleware (problème de mémoire et de priorité) TAO: c est un real time CORBA prototype Supporte : prioritédes requêtes définition du scheduling

47 Etat d art Middleware for mobile Computing Problèmes les plus fréquents: Stations injoignables : traité comme exception Bande passante n est pas assez large Solutions: Établir des primitives de coordination Compresser les données pour économiser la bande passante.

48 Etat d art Middleware et Software Engineering Impact du middleware sur le génie logiciel Les middlewares sont conçus pour livrer des avantages immédiats dans la construction des systèmes distribués Les vendeurs des middlewares introduisent systématiquement les résultats de recherche dans leurs produits

49 Middleware et Software Engineering Bien définir la nature des exigences non fonctionnelles du middleware. Besoin des méthodes et outils pour quantifier les exigences non fonctionnelles : Exp: pour une architecture extensible, nous avons besoin de quantifier le temps de réponse voulu, les charges maximales, ou le volume de données attendu. Définir des architectures logicielles qui satisferont des besoins non fonctionnels Exemple développé des middlewares orientés ADL (Architecture Description Languages) Besoin de connaître les facteurs qui influencent le design Temps de latence au niveau du réseau L activation La concurrence dans l environnement distribué Les primitives de synchronisation Solution : on a besoin de définir des notations, méthodes et outils pour le design orienté middleware.

50 Conclusion Au cours de la présentation, nous avons vu : Qu est ce qu un middleware Les besoins pour les middlewares Une classification des middlewares L état d art sur les middlewares Relation Middleware et le génie logiciel

51 Remarques Points forts de l article Qualité technique très bonne l auteur a bien soulevé les problèmes qu on peut rencontrer dans le développement d un middleware Relation entre le middleware et le Génie logiciel bien identifiée Points faibles de l article Oùon est à propos de la sécurité dans les middlewares Oùon est à propos de la Qos dans les middlewares La structuration reste à revoir Besoin plus de détail sur la relation génie logiciel et Middleware

52 Capteur Schéma d un nœud Capteur :Mica2

53

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Introduction. aux environnements de distribution et architectures reparties. Introduction

Introduction. aux environnements de distribution et architectures reparties. Introduction aux environnements de distribution et architectures reparties 1 Définition et Caractéristiques! Définition! Système formé de composants matériels ou logiciels localisés sur des ordinateurs en réseau qui

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Introduction aux systèmes à objets et services répartis

Introduction aux systèmes à objets et services répartis Introduction aux systèmes à objets et services répartis Frank Singhoff Bureau C-202 Université de Brest, France Lab-STICC UMR 3192 singhoff@univ-brest.fr UE systèmes à objets et services répartis, Université

Plus en détail

Les serveurs d applications :une introduction

Les serveurs d applications :une introduction Les serveurs d applications : une introduction Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Octobre 2006 Plan de la présentation

Plus en détail

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle 1 Principes 2 Architecture 3 4 Aperçu d utilisation

Plus en détail

Introduction aux systèmes répartis

Introduction aux systèmes répartis Introduction aux systèmes répartis Grappes de stations Applications réparties à grande échelle Systèmes multicalculateurs (1) Recherche de puissance par assemblage de calculateurs standard Liaison par

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

Objectifs du cours. Master mention Informatique M1. Construction d Applications Réparties. Sommaire. Organisation.

Objectifs du cours. Master mention Informatique M1. Construction d Applications Réparties. Sommaire. Organisation. Master mention Informatique M1 Construction d s Réparties Lionel Seinturier USTL-LIFL Équipe GOAL/Projet INRIA Jacquard Lionel.Seinturier@lifl.fr 2006/2007 1 Objectifs du cours Appréhender la conception

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 34 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 7 - CORBA/Partie 1 Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Sécurité en ingénierie du Logiciel Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Alexandre Dulaunoy adulau@foo.be Sécurité en ingénierie du Logiciel p.1/21 Agenda (partie 1) 1/2 Introduction Services

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard Sommaire Qu est-ce? Middleware XML Web Services in situ Couches de services Architecture des Web Services avec Java JAX-RPC JAXR JAXM Outils 1 Présentation

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

Systèmes distribués Introduction

Systèmes distribués Introduction Systèmes distribués Introduction Nabil Abdennadher nabil.abdennadher@hesge.ch http://lsds.hesge.ch/distributed-systems/ 2015/2016 Semestre d Automne 1 Aujourd hui les réseaux et les SDI sont partout! Réseaux

Plus en détail

Remote Method Invocation en Java (RMI)

Remote Method Invocation en Java (RMI) Remote Method Invocation en Java (RMI) Modélisation et construction des applications réparties (Module M-4102C) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier 2015) Remote Method Invocation

Plus en détail

Figure 1. Structure répartie

Figure 1. Structure répartie Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Eric Leclercq Département IEM / UB 10/2005 email : Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq

Plus en détail

1.1 Remote Procedure Call (RPC)

1.1 Remote Procedure Call (RPC) 1.1 Remote Procedure Call (RPC) Le modèle Client-Serveur est un modèle simple à utiliser pour la structuration des systèmes répartis. Mais ce modèle s appuie sur des communications de type entrée/sortie

Plus en détail

Présentation de l architecture COM Compinent Object Model DCOM/ACTIVEX

Présentation de l architecture COM Compinent Object Model DCOM/ACTIVEX Présentation de l architecture COM Compinent Object Model DCOM/ACTIVEX Yves LALOUM Conseil Audit de Systèmes d information CISA ylaloum@advisehr.com 29/04/2003 1 1.Introduction Les services de composant

Plus en détail

Technologies du Multimédia et du Web

Technologies du Multimédia et du Web 3 ème Année Licence appliquée Technologies du Multimédia et du Web MoezBEN HAJ HMIDA ISSAT Sousse 2009/2010 Plan Les systèmes e-services Évolution des architectures d applications Les architectures client/serveur

Plus en détail

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction Plan du cours Autres modèles pour les applications réparties Introduction Riveill@unice.fr http://rangiroa.polytech.unice.fr Notre terrain de jeu : les systèmes répartis Un rappel : le modèle dominant

Plus en détail

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année Java RMI Programmation des applications réparties Olivier Flauzac URCA Master EEAMI-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Java RMI MSTIC-INFO 1 1 / 30 1 RMI 2 Architecture 3 Développement

Plus en détail

Chapitre 5 CORBA (Common Object Request Broker Architecture)

Chapitre 5 CORBA (Common Object Request Broker Architecture) DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS RÉPARTIES CORBA (Common Object Request Broker Architecture) Amen Ben Hadj Ali amenbha@hotmail.com ISI-L3SIL 2011-2012 Plan 2 Architecture CORBA Le langage IDL CORBA en Java

Plus en détail

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation)

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) 1 Java: Rappel sur les threads Cycle de vie d un thread (1) Né -> prêt appel de la méthode start du thread Prêt Exécution Distribution

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 Evolution des Systèmes d Information 2 Qu est ce qu une application répartie? Il s agit d une application découpée en plusieurs unités Chaque unité peut être placée

Plus en détail

Sensibilisation à RMI (Remote Method Invocation)

Sensibilisation à RMI (Remote Method Invocation) Jini Sensibilisation à RMI (Remote Method Invocation) Le rêve de tout système distribué L idéal serait d avoir un système distribué utilisant la technologie objet et permettant : 1) d invoquer une méthode

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES

ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES Dhouha Ayed, Chantal Taconet et Guy Bernard GET / INT, CNRS Samovar 9 rue Charles Fourier, 91011 Évry, France {Dhouha.Ayed, Chantal.Taconet, Guy.Bernard}@int-evry.fr

Plus en détail

Présentation de l architecture CORBA

Présentation de l architecture CORBA Présentation de l architecture CORBA Common Object Request Broker Architecture Yves LALOUM Conseil Audit de Systèmes d information CISA ylaloum@advisehr.com 29/04/2003 1 1.Introduction Depuis 1989, une

Plus en détail

PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03

PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03 PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03 Plan Contexte Problèmes CORBA PaCO++ Conclusion / perspectives Contexte : couplage de code Structural Mechanics Optics Thermal Dynamics Satellite design

Plus en détail

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 7 : RMI

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 7 : RMI iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2008 / 2009 Travaux Pratiques n o 7 : RMI Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : savoir créer des applications client-serveur mettant en jeu des machines

Plus en détail

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique Services OSI Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique 59 SERVICES "APPLICATION" Architecture spécifique : ALS (Application Layer

Plus en détail

Les Systèmes et Applications Réparties et leur Programmation

Les Systèmes et Applications Réparties et leur Programmation Les Systèmes et Applications Réparties et leur Programmation Samia Bouzefrane Maître de Conférences Laboratoire CEDRIC Conservatoire National des Arts et Métiers 292 rue Saint Martin 75141 Paris Cédex

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos...

Table des matières. Avant-propos... Table des matières Avant-propos................................................................ XI Chapitre 1 Problématique des applications réparties.......................... 1 1.1 Applications réparties..................................................

Plus en détail

Intégration d'applications d'entreprise (INTA)

Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Master 2 SITW - Recherche Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A Département TLSI Faculté des NTIC Université

Plus en détail

Couche 1: le niveau physique

Couche 1: le niveau physique Couche 1: le niveau physique 1 Fonction: assurer la transmission physique de trains de bits sur les moyens physiques d interconnexion entre deux entités de liaison adjacentes (support de transmission).

Plus en détail

Messagerie asynchrone et Services Web

Messagerie asynchrone et Services Web Article Messagerie asynchrone et Services Web 1 / 10 Messagerie asynchrone et Services Web SOAP, WSDL SONT DES STANDARDS EMERGEANT DES SERVICES WEB, LES IMPLEMENTATIONS DE CEUX-CI SONT ENCORE EN COURS

Plus en détail

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix 15 novembre 2007 Auteurs: Mahmoud EL GHOMARI E-mail: mahmoud.elghomari@eu.citrix.com Stéphane CAUNES E-mail: stephane.caunes@eu.citrix.com Riad

Plus en détail

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4 Rapport Load Balancing et migration Printemps 2001 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 SYNTHESE CONCERNANT LE LOAD BALANCING ET LA MIGRATION... 4 POURQUOI FAIRE DU LOAD BALANCING?...

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Présentation de CORBA, RMI et SOAP

Présentation de CORBA, RMI et SOAP Présentation de CORBA, RMI et SOAP Christophe Borelly IUT GTR Béziers 2000 http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr Généralités CORBA, RMI et SOAP sont des techniques

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

ADA 95 et la répartition

ADA 95 et la répartition CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS PARIS (Année 2003 / 2004) MÉMOIRE D EXAMEN PROBATOIRE Spécialité : INFORMATIQUE, RÉSEAUX, SYSTEMES, MULTIMEDIA SUJET N 24 : ADA 95 et la répartition Recommandation

Plus en détail

Transactionnel et transactionnel réparti. Source R.CHEVANCE G.Gardarin

Transactionnel et transactionnel réparti. Source R.CHEVANCE G.Gardarin 1 Transactionnel et transactionnel réparti Source R.CHEVANCE G.Gardarin Plan Concept de transaction - Propriétés ACID Transactionnel réparti Moniteur transactionnel Modèle X/Open Exemple de moniteur transactionnel:

Plus en détail

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés :

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés : Transaction réservation(date, nbplace) select reste into r from RESERVATION where dateresa=:date si (r >= nbplace) alors update RESERVATION set reste=reste-nbplace where dateresa=:date éditer-place(date,

Plus en détail

CORBA haute performance

CORBA haute performance CORBA haute performance «CORBA à 730Mb/s!» Alexandre DENIS PARIS/IRISA, Rennes Alexandre.Denis@irisa.fr Plan Motivations : concept de grille de calcul CORBA : concepts fondamentaux Vers un ORB haute performance

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Modèle client-serveur

Modèle client-serveur Modèle client-serveur Daniel Hagimont IRIT/ENSEEIHT 2 rue Charles Camichel - BP 7122 31071 TOULOUSE CEDEX 7 Daniel.Hagimont@enseeiht.fr http://hagimont.perso.enseeiht.fr Remerciements Michel Riveill 1

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Modèle client-serveur

Modèle client-serveur Modèle client-serveur Daniel Hagimont IRIT/ENSEEIHT 2 rue Charles Camichel - BP 7122 31071 TOULOUSE CEDEX 7 Daniel.Hagimont@enseeiht.fr http://hagimont.perso.enseeiht.fr 1 Plan Principes généraux Modèle

Plus en détail

Introduction. Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services)

Introduction. Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services) Intergiciels Introduction Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services) Bas niveau : Sockets Haut niveau : Intergiciels (Middleware) Appel de procédure à distance (RPC),

Plus en détail

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13 Tp WinDev Numéro 13 Objectifs : Création d un WebService Paramétrage d un serveur Web, Création du Service Web, Création du client consommateur, Approche XML, SOAP Outils : Un serveur d application Ce

Plus en détail

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Mohamed Mosbah LaBRI ENSEIRB - Université Bordeaux 1 mosbah@labri.fr dept-info.labri.fr/~mosbah/mafsd.html Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Systèmes d exploitation II Chapitre 2 : Gestion des processus. www.achrafothman.net

Systèmes d exploitation II Chapitre 2 : Gestion des processus. www.achrafothman.net Systèmes d exploitation II Chapitre 2 : Gestion des processus www.achrafothman.net 1 Processus Concept de Processus Ordonnancement de Processus Opérations sur les Processus Processus Coopératifs Communication

Plus en détail

Architectures n-tiers Intergiciels à objets et services web

Architectures n-tiers Intergiciels à objets et services web Plan pour aujourd hui Architectures n-tiers Intergiciels à objets et services web Clémentine Nebut Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 Clementine.nebut@lirmm.fr Introduction Architectures classiques

Plus en détail

Présentation COM / DCOM / COM+

Présentation COM / DCOM / COM+ Présentation COM / DCOM / COM+ 1. Historique DDE Tout d abord cela à commencer par le presse-papiers (1987), qui permettait aux utilisateurs de copier des portions de données d une application à l autre.

Plus en détail

Introduction aux intergiciels

Introduction aux intergiciels Introduction aux intergiciels M. Belguidoum Université Mentouri de Constantine Master2 Académique M. Belguidoum (UMC) Introduction aux intergiciels 1 / 39 Plan 1 Historique 2 Pourquoi l'intergiciel? 3

Plus en détail

Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP

Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP Alcôve http://www.alcove.fr 1/28 Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP Julien Gaulmin Cette présentation est librement diffusable sous les termes de la GNU Free Documentation

Plus en détail

Architectures à composants

Architectures à composants Interaction requête/réponse Architectures à composants!communication par requête/réponse client requête réponse serveur Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Université Pierre et Marie Curie Master Informatique

Plus en détail

Le Distributed Computing Environment de OSF

Le Distributed Computing Environment de OSF 1 sur 6 Le Distributed Computing Environment de OSF Définition L'architecture de DCE L'organisation en cellules Comment former une cellule Les RPC sous DCE Le "stub" client Le RPCRuntime Le "stub" serveur

Plus en détail

IBD : Introduction aux systèmes distribués

IBD : Introduction aux systèmes distribués IBD : Introduction aux systèmes distribués Vania Marangozova-Martin Université de Grenoble, LIG Vania.Marangozova-Martin@imag.fr Web Site: http://ibd.forge.imag.fr Objectifs u Introduction aux systèmes

Plus en détail

Remote Method Invocation (RMI)

Remote Method Invocation (RMI) Remote Method Invocation (RMI) TP Réseau Université Paul Sabatier Master Informatique 1 ère Année Année 2006/2007 Plan Objectifs et Inconvénients de RMI Fonctionnement Définitions Architecture et principe

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Systèmes répartis. Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Systèmes répartis p.1/49

Systèmes répartis. Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Systèmes répartis p.1/49 Systèmes répartis Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis p.1/49 Systèmes répartis Définition très large : un système réparti est système informatique

Plus en détail

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3 Le modèle client serveur Introduction Licence MASS L3 Inf f3 Encapsulation : rappel Données Données Application En-tête En-tête Transport UDP Données TCP Données Paquet UDP Segment TCP En-tête IP Données

Plus en détail

Architectures de communication. «Architecture protocolaire réseau» «protocolaire»

Architectures de communication. «Architecture protocolaire réseau» «protocolaire» Architectures de communication C. Pham Université de Pau et des Pays de l Adour Département Informatique http://www.univ-pau.fr/~cpham Congduc.Pham@univ-pau.fr «Architecture protocolaire réseau» Architecture

Plus en détail

1. QCM (40 points) (1h)

1. QCM (40 points) (1h) Examen 1ère session 2012-2013 page 1 NSY 102 - AISL IPST-CNAM Intranet et Designs patterns NSY 102 Vendredi 26 Avril 2013 Durée : 3 heures Enseignants : LAFORGUE Jacques 1. QCM (40 points) (1h) Mode d'emploi

Plus en détail

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Sergey Legtchenko Motivation : LIP6-INRIA Tolérance aux pannes Stockage de données critiques Coût

Plus en détail

Systèmes Distribués Des protocoles client serveur au paradigme objets distribués avec Java

Systèmes Distribués Des protocoles client serveur au paradigme objets distribués avec Java Systèmes Distribués Des protocoles client serveur au paradigme objets distribués avec Java (application avec Java RMI) Éric Leclercq Département IEM / Laboratoire LE2i Décembre 2010 émail : Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web

Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web UMIN406 : thèmes abordés Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 LIRMM Clementine.nebut@lirmm.fr 1 Distribution d objets Java RMI,.net

Plus en détail

4) La communication dans les réseaux LAN. 4.1) La commutation de paquets : Réseaux indus 20/02/2013

4) La communication dans les réseaux LAN. 4.1) La commutation de paquets : Réseaux indus 20/02/2013 4) La communication dans les réseaux LAN Ils existent différents types de communication dans les réseaux. Dans les réseaux LAN, du type ETHERNET TCP- IP cette communication se fait par commutation de paquet.

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 9- Transactions réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr Transactions réparties Gestion de transactions Transactions dans un système réparti Protocoles de

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Patrons de Conception (Design Patterns)

Patrons de Conception (Design Patterns) Patrons de Conception (Design Patterns) Introduction 1 Motivation Il est difficile de développer des logiciels efficaces, robustes, extensibles et réutilisables Il est essentiel de comprendre les techniques

Plus en détail

2 Chapitre 1 Introduction

2 Chapitre 1 Introduction 1 Introduction Ce livre présente les Enterprise JavaBeans 2.0 et 1.1 qui constituent la troisième et la deuxième version de la spécification des Enterprise JavaBeans. Tout comme la plate-forme Java a révolutionné

Plus en détail

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation SERVEUR D APPLICATIONS EN CLUSTER Description Un cluster est un ensemble d instances de serveurs d applications combinant haute disponibilité et forte évolutivité. Contrairement à un système

Plus en détail

WWW - Intérêts du Web

WWW - Intérêts du Web WWW - Intérêts du Web client universel facilité d'emploi standards ouverts intégration des autres services Internet extensibilité du système faibles coûts logiciel et réseau utilisation au sein d'une entreprise

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Java et Objet. Amélie Lambert 2014-2015. Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42

Java et Objet. Amélie Lambert 2014-2015. Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42 Java et Objet Amélie Lambert 2014-2015 Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42 Chapitre 8 Développement d applications Web Amélie Lambert 2014-2015 2 / 42 Plan du cours Typologie des applications Web Architecture

Plus en détail

Client /serveur. Client/serveur. C/S : bibliographie. C/S : introduction. C/S : modèle général. C/S : les architectures

Client /serveur. Client/serveur. C/S : bibliographie. C/S : introduction. C/S : modèle général. C/S : les architectures C/S : bibliographie Client /serveur «Jeux 3D multi-joueurs sur PC» V. Gal/A. Topol Technologies et architectures internet P.Y. Cloux, D. Doussot, A. Géron Editions Dunod 2ème édition 2002 Cours d'introduction

Plus en détail

RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti

RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti Sun Microsystems, Inc. Agenda Introduction > Vision et architecture Le rôle du middleware RFID > Gestion des données > Administration

Plus en détail

Architectures d'intégration de données

Architectures d'intégration de données Architectures d'intégration de données Dan VODISLAV Université de Cergy-ontoise Master Informatique M1 Cours IED lan Intégration de données Objectifs, principes, caractéristiques Architectures type d'intégration

Plus en détail

RMI. Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants.

RMI. Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants. RMI Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants. Méthode proche de RPC. Outils et classes qui rendent l'implantation d'appels de méthodes d'objets distants aussi simples

Plus en détail

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Pascal Gachet EIVD pascal.gachet@eivd.ch mai 2003 Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K 2 Table des matières Introduction... 2 Terminologie...

Plus en détail

C-JDBC. Emmanuel Cecchet INRIA, Projet Sardes. http://sardes.inrialpes.fr

C-JDBC. Emmanuel Cecchet INRIA, Projet Sardes. http://sardes.inrialpes.fr Emmanuel Cecchet INRIA, Projet Sardes http://sardes.inrialpes.fr Plan Motivations Idées principales Concepts Caching Perspectives /ObjectWeb 15 octobre 2002 Emmanuel.Cecchet@inrialpes.fr 2 - Motivations

Plus en détail

Urbanisation des SI. Des composants technologiques disponibles. Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1

Urbanisation des SI. Des composants technologiques disponibles. Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1 Urbanisation des SI Des composants technologiques disponibles Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1 Plan de l'exposé Technologies à la mode disponibles. Bus de données, ETL et EAI

Plus en détail

RMI (Remote Method Invocation) Client serveur, situation traditionnelle. Client serveur, situation traditionnelle.

RMI (Remote Method Invocation) Client serveur, situation traditionnelle. Client serveur, situation traditionnelle. RMI (Remote Method Invocation) Présentation de RMI Université Française d Egypte Richard Grin Version 0.6 10/10/12 R. Grin RMI page 2 Client serveur, situation traditionnelle Sur la machine A un client

Plus en détail

CORBA avec OpenORB. Samir Torki et Patrice Torguet

CORBA avec OpenORB. Samir Torki et Patrice Torguet CORBA avec OpenORB Samir Torki et Patrice Torguet 1 Présentation de CORBA CORBA (Common Object Request Broker Architecture) est un standard décrivant une architecture pour la mise en place d objets distribués.

Plus en détail

Transactionnel et transactionnel réparti

Transactionnel et transactionnel réparti Transactionnel et transactionnel réparti Mars 2000 René J. Chevance Contenu! Introduction! Concept de transaction - Propriétés ACID! Caractéristiques du transactionnel! Rôle d un moniteur transactionnel!

Plus en détail