Edito du Président. Bertrand Ryssen. «Vie professionnelle et famille, place au contrat!»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edito du Président. Bertrand Ryssen. «Vie professionnelle et famille, place au contrat!»"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE

2 Edito du Président Bertrand Ryssen «Vie professionnelle et famille, place au contrat!» Tel est le thème de notre Congrès mais aussi le programme de toute une vie, celle de nos clients, notre vie! Vie professionnelle, famille, ces deux mondes jadis différents, sont au coeur de nos préoccupations, tant il devient difficile aujourd hui d assurer un juste équilibre, une harmonie! Depuis 1965, le visage et la composition de la famille, comme l organisation professionnelle ont profondément changé. La famille est confrontée à un dilemme, assurer son unité, préserver la solidarité alors que le besoin d indépendance et d autonomie s affirme dans un monde sans frontières! L activité professionnelle et la famille sont intimement liées et de nombreuses questions se posent : comment concilier les projets patrimoniaux et familiaux? comment permettre un partage équitable des richesses et promouvoir l esprit d entreprendre? comment développer l activité professionnelle sans nuire aux intérêts familiaux? Réussite professionnelle, sérénité et bonheur familial, la loi ne peut tout encadrer. Une réflexion et une organisation personnalisées s imposent, le contrat offre des solutions! 2

3 Sommaire Présentation du Première commission Famille et entreprise individuelle : Des choix indispensables pour assurer l équilibre des deux Deuxième commission La prévention des tempêtes Troisième commission Entreprises familiales : à la fois fortes et fragiles, le besoin de statuts sur-mesure Quatrième commission Ces Français à l étranger, ces étrangers en France : Demain, ils choisiront le droit applicable à leur succession Fiche 1. Contrat de mariage : les clauses sur-mesure pour tout prévoir Fiche 2. Le Pacs : un régime toujours imparfait Fiche 3. Le démariage à l allemande, ou prévoir au moment du contrat de mariage des clauses relatives aux conséquences financières d une éventuelle rupture Fiche 4. Rendre ses biens insaisissables : une protection encore méconnue des entrepreneurs individuels Fiche 5. Loi Dutreil, ou comment faire survivre l entreprise à sa transmission Fiche 6. L incapacité du chef d entreprise : les lacunes du droit, les solutions du contrat Fiche 7. «Professio juris» : le choix du droit applicable à ma succession la révolution des successions à partir de 2015 Fiche 8. Expatriés, détachés, siège, filiales, succursales : de l importance du choix des mots Fiche 9. Histoires vraies Fiche e Congrès : les chiffres qu il faut connaitre P4 P7 P8 P10 P12 P14 P15 P16 P17 P18 P19 P20 P21 P22 P24 3

4 Vie professionnelle et vie familiale : Faire les bons choix afin d assurer la prospérité et encourager la solidarité Pour trouver la meilleure harmonisation possible entre ces deux vies, il faut faire, en permanence, les bons choix juridiques. Notre droit laisse, notamment à travers le contrat, des espaces de liberté. Les travaux du 110 e Congrès des notaires de France démontrent que les entrepreneurs individuels, chefs d entreprise, ou cadres ; les couples mariés, concubins ou pacsés, doivent utiliser largement ces espaces de liberté qui offrent les conditions de la protection familiale et la prospérité professionnelle. La vocation des notaires est d accompagner leurs clients tout au long de leur vie. Vie personnelle, bien-sûr. Mais aussi vie professionnelle, notamment lorsqu elle se traduit par le démarrage d une activité, sa transformation, l association à d autres partenaires ou encore le déplacement au-delà des frontières. Professionnels indépendants, libéraux, artisans, cadres, salariés, chefs d entreprise, nul n a aujourd hui une vie linéaire. De la première union, formalisée (mariage, Pacs) ou non, jusqu à la succession (préparée ou non), vie professionnelle et vie privée ne cesseront de s entrecroiser et d interférer. Pour le meilleur. Mais aussi pour le pire. En France, mariages sont enregistrés chaque année et environ divorces entreprises se créent par an. Mais à l inverse, tous les mois plus de jugements de faillites sont prononcés 2. Les questions juridiques et patrimoniales ne se posent plus seulement dans le cadre hexagonal : dans 16% des mariages au moins l un des époux est nationalité étrangère et 1,6 million de Français vivent à l étranger. Dans ce brassage perpétuel des situations familiales et professionnelles, le droit tient une place prépondérante. Il s impose car il offre des outils d adaptation aux situations nouvelles et parfois complexes, familiales (nouvelles unions, familles recomposées) et professionnelles (créations, transformations, expatriations totales ou partielles d activités). Contrats, statuts : les outils du sur-mesure Faute d avoir choisi un contrat de mariage au départ de leur union, les époux peuvent opter (après deux ans de vie commune) pour un régime mieux adapté à leurs projets. La création d une société, si modeste soit-elle au départ, ne doit plus se faire par simple «copier-coller» de statuts types mais par le sur-mesure que la loi autorise largement dans la rédaction de ces statuts. Le patrimoine professionnel et le (ou les) patrimoine(s) privé(s), devront être séparés, bien délimités. Les biens familiaux, notamment la résidence principale, doivent être protégés des difficultés de l entreprise. Le statut du conjoint qui y participe peu ou prou (voire pas du tout), doit être bien défini ; faute de quoi, à l heure des comptes, règlements de compte du divorce ou compte final de la succession, les situations risquent de devenir inextricables. Tôt ou tard, les questions de droit qui n ont pas été anticipées refont surface. Avec leurs lots d insécurité juridique, d inquiétudes, de tensions et de contentieux. La recherche de l équilibre entre vie professionnelle et vie familiale passe par des choix juridiques. Le contrat est, dans ce domaine, l outil du sur-mesure. Les notaires en sont ici les orfèvres. Désormais, tous les praticiens du droit font face à une évolution accélérée du cadre dans lequel ces questions se posent, de la réforme du droit de la famille des années 60 au règlement européen de succession, qui s appliquera l an prochain mariages en 2012, divorces en Source Insee. 2. Voir dans ce dossier «les chiffres à connaître». 3. Voir les travaux de la quatrième commission de ce Congrès. 4

5 Aussi, les notaires en charge de ce ont choisi de consacrer leurs travaux à cette relation, à la fois intense et mouvante, entre vie professionnelle et familiale. Leur objectif : que demain plus que jamais, dans les 4562 offices notariaux de France, les particuliers, quelque soient leurs projets, puissent trouver les conseils et l appui que seuls peuvent apporter ces praticiens du droit de l amiable maitrisant l ensemble des aspects personnels et patrimoniaux de leur vie 4. Ces lois qui ont changé la vie professionnelle et familiale Autant de modifications législatives imposent un conseil et une organisation personnalisés. Lois familiales : 1965 : Réforme des régimes matrimoniaux 1972 : Principe de l égalité des filiations 1980 : Convention de Rome I sur la loi applicable aux obligations contractuelles 1999 : Création du Pacte Civil de Solidarité (Pacs) 2001 : Loi relative aux droits du conjoint survivant et des enfants adultérins 2004 : Réforme de la procédure du divorce 2006 : Réforme des successions et libéralités 2007 : Institution de la fiducie 2007 : Réforme de la protection de l enfance et réforme de la protection juridique des majeurs 2007 : Adoption du Règlement Rome II sur la loi applicable aux obligations non contractuelles 2008 : Réglement en matière d obligations alimentaires 2009 : Mandat de protection future 2010 : Réglement Rome III sur la loi applicable au divorce 2012 : Réglement européen sur les sucessions internationales 2013 : Loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe Lois professionnelles : 1966 : Loi sur les sociétés commerciales 1978 : Obligation pour toutes les sociétés, y compris civiles, de s immatriculer au registre du commerce et des sociétés 1982 : Loi relative aux conjoints d artisans et de commerçants travaillant dans l entreprise familiale 1985 : Réforme des procédures collectives 1985 : Loi relative à l Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (Eurl) et à l Exploitation agricole à responsabilité limitée (Earl) 1990 : Loi relative à l exercice sous forme de sociétés des professions libérales soumises à un statut législatif ou réglementaire ou dont le titre est protégé 1999 : Loi d orientation agricole 2003 : Déclaration d insaisissabilité - Pacte Dutreil 2005 : Loi de sauvegarde des entreprises 2007 : Réformes des sûretés 2008 : Loi sur la société par actions simplifiée 2008 : Réforme du droit des entreprises en difficulté 2009 : Prévention de l utilisation du système financier aux fins de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme 2010 : Loi relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée 4. Voir la fiche histoires vécues dans ce dossier. 5

6 Vie professionnelle et familiale, les défis d une société en pleine mutation Pour 16% des mariages au moins l un des époux est de nationalité étrangère en 2012 Insee entreprises créées en France en 2012 Insee 3 millions d actifs employés par l artisanat en France en 2013 Artisanat.fr En 2012, entreprises ont déposé le bilan Estimation Altaves Pour 50% des français, le travail est la chose la plus importante dans leur vie étude Technologia «Les effets du travail sur la vie privée» mars 2012 Les entreprises familiales représentent 83% des entreprises françaises et environ 50% du PIB et des emplois Rapport à H. Novelli : Transmission de l entreprise familiale par O. Mellerio, oct % des chefs d entreprises familiales ont l intention de transmettre l entreprise à la génération suivante étude Price Waterhouse Coopers et Family Business France, sept ,5 millions de successions dans l Union Européenne par an dont 10% comportent un élément transfrontalier Conseil de l Union Européene Deux Français sur trois ne vivent pas en adéquation par rapport à leurs priorités initiales étude Technologia «Les effets du travail sur la vie privée» mars 2012 En 2012, mariages et divorces ont été recensés en France Insee 6

7 Prémière commission Famille et entreprise individuelle : Des choix indispensables pour assurer l équilibre des deux Le développement d une famille et d une entreprise individuelle peuvent aller de pair. A condition d assurer la stabilité juridique de l ensemble en prenant les dispositions nécessaires. Ne pas choisir c est, contrairement à une idée reçue, prendre un risque. Voire plusieurs! C est pourtant ce que font bon nombre de couples, soit en se mariant sans établir un contrat de mariage, soit en ne se mariant pas, ou en optant pour la formule du Pacs sans en explorer les conséquences présentes et futures sur le patrimoine de l un et de l autre. Actuellement, un peu moins d un couple marié sur cinq dispose d un contrat de mariage. Si l on ajoute les autres formes d union (Pacs et concubinage), c est une grande majorité de Français qui font cohabiter vie professionnelle et vie familiale sans avoir examiné au préalable les conséquences sur leur patrimoine. Aujourd hui, le couple se forme. Mais qu adviendra t-il demain, lorsque l un, l autre (ou chacun des deux), créera son activité, son entreprise? Les Français sont désormais nombreux à prendre le risque (certes positif) de créer leur propre activité : statut d auto-entrepreneur, création d un fonds de commerce, d une activité de service exercée en «indépendant», d une profession libérale, etc. Une question cruciale : quel partage des richesses dans le couple? Les notaires sont de plus en plus souvent confrontés à des situations inextricables résultant de ces choix et de ces non-choix. «Dommage, explique Me Corinne Dessertenne-Brossard, notaire à Paris, car la variété des options possibles est grande et le droit permet aux praticiens de faire, pour chaque couple, du sur-mesure, d insérer dans les contrats des clauses qui prémuniront contre bon nombre de difficultés». Aussi, la première commission du, dont elle est le rapporteur, a choisi de balayer l ensemble des questions qui se posent lorsqu un couple et une entreprise individuelle tentent de se développer tout au long d une vie commune. «Comment partager les richesses au sein du couple dont l un ou l autre est entrepreneur? Comment associer l autre à cette activité? Lui attribuer aujourd hui ou demain, voire plus tard en cas de décès, une part significative des profits réalisés? Comment lui transmettre, par exemple, le bail commercial de notre boutique si demain je décède? Ces interrogations, très concrètes, sont nombreuses, estime Me Emmanuel Clerget, notaire à la Charité-sur-Loire, président de cette commission 1. Et viennent s y ajouter toutes les questions relatives à la fin de la vie de couple : Comment peut-on se prémunir contre les aléas de l évaluation judiciaire de la prestation compensatoire si un jour il y a divorce? Cette question n a rien d abstrait lorsque nous observons le taux de divorce 2 en France ou dans les pays voisins!». Faire un testament ne fait pas mourir! dit la sagesse notariale. Prévoir, par un bon usage des outils du droit, ne fait pas non plus augmenter le risque de séparation, pourrait-on ajouter aujourd hui. Mieux : les travaux de cette première commission démontrent qu au contraire, prévoir c est sécuriser les relations juridiques et donc permettre une évolution parallèle et harmonieuse des vies professionnelle et familiale de tout entrepreneur. 1. Voir histoires vécues. 2. Voir les chiffres à connaître p21 7

8 Deuxième commission La prévention des tempêtes De la «déclaration d insaisissabilité» au «mandat de protection future», derrière les termes techniques se trouvent les moyens de dresser des digues efficaces pour éviter que les difficultés de l entreprise n emportent le patrimoine familial. Comme pour les phénomènes naturels (tempêtes, tsunamis, tremblements de terre, etc.) les risques qui pèsent sur l entreprise individuelle, peuvent être listés. Ils ont eux aussi leurs échelles de Beaufort ou de Richter. Ce sont les risques liés aux difficultés de l entreprise qui, partant de la simple constatation d une difficulté de trésorerie, peuvent aller jusqu à la mise en œuvre des procédures collectives et la faillite. Mais ce sont aussi ceux liés à la vie personnelle de l entrepreneur, séparation, divorce, décès brutal ou incapacité. Toute la question des risques, étudiés par la deuxième commission du 110 e Congrès des notaires repose sur un triptyque : connaître, éviter, prévenir. La connaissance des conséquences des procédures collectives, les notaires l ont notamment par leur implication lorsqu ils doivent procéder à la vente de biens (usines, entrepôts, terrains mais aussi maisons) touchés par la vague dévastatrice de la faillite. «Mais nous connaissons aussi la liste des moyens de dresser les digues qui protégeront les biens de la famille», explique Me Olivier Gazeau, notaire à Malemort-sur-Corrèze et président de la deuxième commission. Certains de ces moyens découlent de l application de la loi (notamment la loi Madelin). D autres relèvent du bon usage d outils juridiques du droit civil, mais sous réserve de les utiliser à bon escient. Ainsi, les notaires déconseillent formellement, lorsque les difficultés de l entreprise sont déjà avérées, de procéder à un changement de régime matrimonial en catastrophe ou à un divorce tardif afin de soustraire les biens du débiteur gage aux créanciers. «Faire cela pour sauver les meubles c est inefficace et peut même s avérer contre productif!» avertit Me Stéphanie Blin, rapporteur de cette commission et notaire à Montpon-Ménestérol en Dordogne. De même, l expérience prouve que le simple fait de créer une société avec des statuts type (SARL notamment) ne suffit pas pour mettre à l abri les biens de la vie familiale. 8

9 Deuxième commission La prévention des tempêtes Faire la part du feu, mais avant l incendie «Alors, comment faire pour que demain, si je me trouve en difficulté, notre maison ne soit pas saisie? C est la question qui nous est très souvent posée. Les moyens d y répondre existent, mais ils sont souvent méconnus», estime Me Christophe Sardot, notaire à Lyon. Le statut d entrepreneur individuel à responsabilité limitée en fait partie. Il a le mérite de distinguer, pour une même personne, deux patrimoines séparés, le personnel et le professionnel. Mais, complexe à mettre en œuvre, il n a pas eu le succès escompté 1. Plus simple et plus souple, la déclaration d insaisissabilité permet à l entrepreneur de choisir quels seront les biens personnels qui seront à l abri des difficultés (voir fiche N 4). Il peut ainsi faire la part du feu, mais avant l incendie. Enfin, pour tous les risques liés à la vie de l entrepreneur, il existe aussi des solutions. «Elles relèvent de la vaste palette des dispositions du code civil que nous appliquons quotidiennement pour les patrimoines privés comme pour les patrimoines professionnels» explique Me Stéphanie Blin. Par un mandat à effet posthume le chef d entreprise peut, par exemple, prévoir par qui et comment sera dirigée l entreprise demain s il lui arrive un accident. S il craint que la maladie le mette en incapacité physique et juridique de diriger son activité, il peut par un autre mandat, le mandat de protection future, prendre les dispositions qu il jugera utiles. «Pour un entrepreneur, si bon gestionnaire soit-il, le risque zéro n existe pas. Même s il fournit les casques à ses ouvriers, il n est pas à l abri de la mise en cause de sa responsabilité, en l occurrence pénale, en cas d accident! Rappelle Me Gazeau. Mais, quel que soit le domaine, les moyens de prévoir toutes les éventualités existent dans notre droit des contrats. Et c est ce que nous faisons quotidiennement avec ceux qui ont à la fois l audace d entreprendre et la sagesse d anticiper les difficultés». 1. Créé par la loi du 15 juin 2010, il devait aboutir à EIRL à la fin 2012 dont 60% de création nouvelle et 40% de transformation de structures existantes. En 2011, seulement EIRL ont été enregistrées (dont par transformation) et enregistrées en 2012 dont la quasi-totalité sous forme de création (source Insee) 9

10 Troisième commission Entreprises familiales : à la fois fortes et fragiles Le besoin de statuts sur-mesure L équilibre entre les intérêts des uns et des autres, la préservation contre les accidents de la vie, la transmission aux générations futures : tout passera ici par des clauses spécifiques dans le contrat créant et organisant la société familiale. Paradoxe parmi d autres, relevé par les notaires : les sociétés familiales sont à la fois fortes et fragiles. Fortes parce qu elles représentent une part importante de l activité économique. Fortes aussi parce que leurs actionnaires ont avant tout pour préoccupation de pérenniser l entreprise, la développer, la transmettre. Mais fragiles car les intérêts de leurs membres sont parfois divergents : les majoritaires veulent réinvestir, les minoritaires souhaitent toucher des dividendes Fragiles aussi parce qu à l heure de la transmission, surtout si elle n a pas été préparée, la société familiale risque de disparaitre. «Un tiers des PME font faillite suite au décès de leur dirigeant» note Me Emmanuel Tater, notaire à Cognac et rapporteur de la troisième commission du 110 e Congrès des notaires de France. Comment gérer ces contradictions? Par le contrat, répondent les travaux du 110 e Congrès des notaires. Contrairement à une idée reçue, créer une société familiale ce n est pas adopter un statut, se fondre dans des règles de fonctionnement fixes et identiques pour toutes ces sociétés. C est au contraire signer un contrat organisant l entreprise à la mesure de la famille qui y participe. Qui dirige? Avec quel pouvoir? Qui a la légitimité de reprendre s il advient quelque chose? Telles sont les questions que le praticien du droit peut traiter. Et la spécialité du notaire, ici pour aider les créateurs de sociétés familiales à se doter d une structure sur-mesure. «Ainsi, raconte Me Antoine Bouquemont, notaire à Eu et président de la troisième commission, le cas de ce chef d entreprise qui vint un jour me voir pour me dire : ma fille figure parmi les actionnaires de notre entreprise familiale et j ai confiance en elle. Mais que se passera t-il si un jour elle décède? Mon gendre, que j aime bien par ailleurs, n aura jamais les qualités requises pour gérer quoi que ce soit! Et, je n en veux surtout pas dans mon conseil d administration! Que me conseillez-vous?». La réponse sera dans les statuts, qui peuvent prévoir une clause d agrément. Mais encore faut-il dès à présent l y inscrire Le saviez-vous? «Un tiers des PME font faillite suite au décès de leur dirigeant» 10

11 Troisième commission Entreprises familiales : à la fois fortes et fragiles Le besoin de statuts sur-mesure La place de l autre dans l avenir Comment organiser à l avance les conséquences de la maladie, du décès? En sens inverse, les outils du droit des contrats et une bonne rédaction des statuts peuvent permettre de gérer la place de «l autre» dans l entreprise familiale : conjoint, partenaire d un Pacs ou concubin. Selon les cas, le chef d entreprise pourra souhaiter l inclure le plus possible dans la gestion et la propriété de l affaire ou au contraire le maintenir en dehors. «Or, par exemple, si nous avons affaire à un couple marié sans contrat - et donc sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, maintenir le conjoint hors de la gestion de l entreprise peut passer par une clause de renoncement de celui-ci, à inscrire dans l acte de constitution de la société» explique Me Emmanuel Tater. Autre préoccupation exprimée par les patrons de ces entreprises : gérer l avenir, les conséquences de la maladie 1 et la perspective du décès du dirigeant. Ici, expliquent les travaux du Congrès, il faudra aller au-delà de ce que prévoit le droit classique des successions. «Nous notons chaque jour dans la pratique que ce droit, conçu pour la transmission de certains éléments de patrimoine (maisons, œuvres d art, terrains), n est pas adapté à l entreprise. Le démembrement de propriété et l indivision mettent en péril la société en cas de décès de son dirigeant» estime Me Antoine Bouquemont. Certes, depuis quelques années, le législateur est intervenu pour faciliter notamment les donations 2 ; mais la mission de conseil des notaires va prendre tout son sens dans la préparation de ces transmissions. «Car bien transmettre une entreprise familiale, ce n est pas pour nous simplement alléger le coût fiscal de l opération, souligne Me Bouquemont, c est aussi lui permettre d être maintenue entre les mains de ceux qui sauront non seulement la maintenir mais aussi en préserver les emplois et la développer». 1. Voir fiche N 6 sur l incapacité du chef d entreprise. 2. Voir la fiche N 5 sur la loi Dutreil. 11

12 Quatrième commission Ces Français à l étranger, ces étrangers en France, Demain, ils choisiront le droit applicable à leur succession Expatriation : nouvelles frontières et nouvelles options Fourmillant d exemples concrets, les travaux de la quatrième commission du éclairent d un jour nouveau toutes les conséquences juridiques qui découleront du choix, pour une famille, de s établir durablement à l étranger ou du choix, de plus en plus ouvert, de la loi nationale qui s appliquera à telle ou telle situation. Le 17 août 2015, c est pratiquement demain. Et à cette date, le public l ignore encore, une petite révolution interviendra : elle permettra aux particuliers de choisir le droit qui sera applicable à leur succession, dès lors qu un élément rattachera cette succession à un pays étranger (la résidence du défunt aura été fixée dans ce pays, un des biens y sera situé, etc.) «Petite révolution, précise tout de suite Me Jean Gasté, notaire à Nantes et président de la quatrième commission, car ce choix ne concernera pas l aspect fiscal de la succession». Mais, c est pourtant un important changement qui s inscrit dans le cadre du développement des libertés d implantation, de déplacement, d exercice des activités économiques souhaitées dans le cadre européen. Sous l appellation très juridique et latine de «professio juris» 1, cette liberté va bouleverser bien des situations. Aujourd hui, la confrontation des droits des différents pays de l Union tant en matière patrimoniale que commerciale ou sociale, ne relève plus du cas d école ou de situations exceptionnelles. «La succession d un citoyen britannique s ouvrant en France et portant à la fois sur une propriété en Dordogne et une entreprise dans le Kent n a plus rien d exceptionnelle. Il ne se passe pas de mois sans qu un ou plusieurs de mes clients viennent m interroger sur les conséquences d une expatriation qu ils envisagent pour eux ou pour l un de leurs enfants» raconte Me Xavier Ricard, également notaire à Nantes et rapporteur de la quatrième commission. Sans oublier les situations dans lesquelles l élément «international» (que les juristes appellent l élément d extranéité) vient s imposer dans une problématique purement locale. C est, par exemple, le cas de ce logement qu un chef d entreprise loue à une jeune femme catalane et dont la mère, vivant à Barcelone, va se porter caution. Comment le praticien du droit pourra-t-il assurer la sécurité juridique du bail? 2 Le saviez-vous? Plus de 2 millions de Français vivent à l étranger et 7 millions environ d étrangers vivent en France. 1. Voir fiche N 7 sur le rendez vous de Voir la fiche N 9 «histoire vécues». 12

13 Quatrième commission Ces Français à l étranger, ces étrangers en France, Demain, ils choisiront le droit applicable à leur succession Notre rôle : éclairer les choix de nos clients Peu à peu, l Europe s est construite sur l accumulation de libertés : circulation des biens et marchandises, puis des personnes, liberté d exercice de la profession et aujourd hui liberté de plus en plus grande de choisir le droit applicable aux contrats et demain aux successions. «Mais pour que nos clients puissent se saisir de ces libertés, il faut que leurs choix soient éclairés. C est là que notre rôle de conseil prend tout son sens, explique Me Ricard. Partir à l étranger ne doit pas être examiné à travers le seul prisme de la fiscalité en particulier pour un chef d entreprise. D autres questions doivent être posées : quelles sont les règles du pays en matière de risques liés aux entreprises? En matière de baux commerciaux?» De même pour les jeunes cadres qui s expatrient volontiers, devront être étudiés - sans que cela freine leurs projets de parcours professionnels la qualification de leur contrat de travail et de leur situation (détachement ou expatriation?) et les éléments de couverture sociale présente et future (notamment la question des retraites). Enfin, le départ vers un autre pays n est plus, comme à l époque de la conquête de l Amérique, un voyage sans retour : des éléments de patrimoine resteront en France, une partie de la famille - et donc potentiellement les héritiers du chef d entreprise familiale - continueront à y vivre. Demain, les situations familiales et patrimoniales ainsi créées seront peut-être plus complexes, estiment les travaux de la quatrième commission. Mais le choix des bonnes dispositions et des bons textes permettront de réduire les zones d incertitude pour ceux qui tenteront l aventure du grand départ. 13

14 Fiche 1 Contrat de mariage : les clauses sur-mesure pour tout prévoir Comme tout contrat, le contrat de mariage est le lieu d expression de la liberté de choix des signataires. Et contrairement à une idée répandue, choisir tel ou tel type de contrat, ce n est pas renoncer à cette liberté pour s enfermer dans un statut type. Le droit et surtout la pratique, expliquent les travaux de la première commission, ont développé de nombreuses possibilités d adaptation à travers diverses clauses. Exemple : la clause d exclusion d un bien de la communauté. Les époux souhaitent vivre sous le régime classique de la communauté réduite aux acquêts, celle dans laquelle normalement tous les biens acquis pendant le mariage sont communs. Mais rien ne leur interdit, dans la rédaction du contrat, de prévoir que l entreprise qui sera peut-être créée un jour par l un ou l autre pour en faire son activité principale sera exclue de la communauté et constituera un bien propre de son créateur. En sens inverse, rien n interdit dans un contrat de mariage de communauté réduite aux acquêts d apporter l entreprise appartenant à l un ou l autre des époux dans la communauté. Et même de prévoir qu en cas de divorce celui ou celle qui aura apporté l entreprise pourra la reprendre. Cette clause, que les praticiens appellent la clause alsacienne, s inspire du droit allemand 1 et s inscrit dans une démarche pragmatique : le divorce, au moment où se signe le contrat de mariage, est une éventualité que les époux ont du mal à envisager. Mais l expérience et les statistiques prouvent qu aujourd hui il ne s agit pas là d une hypothèse d école. Aussi, d autres clauses peuvent prévoir ce qu il adviendra de l entreprise en cas de rupture : c est le cas de la clause de prélèvement également appelée clause commerciale. «Dans un régime de communauté, et dans la perspective d un éventuel divorce, les époux peuvent convenir, dans le contrat de mariage, de l attribution de l entreprise au profit de l un d entre eux, moyennant le versement d une indemnité, explique Me Emmanuel Clerget, notaire à la Charité-sur-Loire et président de la première commission. Toute son efficacité reposera sur la qualité de la rédaction. La clause doit être claire et suffisamment précise pour permettre d identifier le bien objet de la reprise. Ce peut être tout fonds, de commerce, libéral, agricole ou artisanal, ou toute exploitation agricole, exploités par les époux pendant le mariage». 1. Voir fiche N 3 14

15 Fiche 2 Le Pacs : un régime toujours imparfait Sans porter de jugement de valeur sur les décisions du législateur et sur l opportunité des lois, les notaires ont en charge de les appliquer, de les faire respecter dans les conventions que peuvent passer entre eux leurs clients et surtout, de les éclairer sur les conséquences pratiques. Dans ce registre, le pacte civil de solidarité, depuis son instauration, a souvent été soumis à l analyse des praticiens du droit qui en ont révélé les imperfections et les champs d incertitudes. Ici, elles se manifestent clairement lorsque se posent des questions concrètes, comme celle de savoir auquel des deux partenaires pacsés appartient l entreprise acquise ou créée pendant la durée de l union ou quelle sera la situation du partenaire collaborant à l entreprise de l autre. «En offrant un cadre juridique aux concubins, la loi du 15 novembre 1999 a enrichi le droit patrimonial du couple. Mais dans sa version originaire comme dans sa version réformée en 2006, il recèle toujours des incertitudes et des complexités. Et il en résulte une insécurité juridique incompatible avec les besoins de l entrepreneur» notent les travaux de la première commission. A l origine, les signataires d un Pacs étaient présumés avoir créé entre eux une indivision de biens. Mais, très vite, cette disposition a démontré ses inconvénients et, depuis le 1 er janvier 2007 (date d entrée en vigueur de la réforme), le régime patrimonial des nouveaux pacsés est celui de la séparation de biens, sauf à avoir signé un contrat différent. Conséquence, il existe des situations délicates dont les intéressés n ont pas toujours conscience. Exemple : si un couple pacsé entre 1999 et 2006 a acquis un bar ou une boutique, ce fond de commerce sera réputé appartenir aux deux, sauf si, dans l acte d achat, l acquéreur a pensé à préciser qu il l achetait à titre personnel. En sens inverse, s il s est contenté de créer ce fond, il pourra être réputé seul propriétaire. Pas simple car il y avait une incertitude. Depuis 2006, la législation a changé et elle distingue deux situations : l entreprise sera commune si c est une acquisition, mais restera propre au créateur si c est une création. De plus, relèvent les notaires, la collaboration de l un à l entreprise qui appartient à l autre peut s avérer redoutable dans ses conséquences lors de la rupture, car le premier risque de n avoir droit à rien. Et à la différence des époux qui divorcent, il n y a ici pas de droit au maintien d un niveau de vie après la séparation. Encore plus que dans toutes les autres formes d union, la seule parade pour les pacsés résidera dans l établissement d un contrat précis, dès le début de la vie commune. 15

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine. Conférence

Les Arènes du Patrimoine. Conférence Les Arènes du Patrimoine Conférence «Mariage, Pacs, Union libre, Famille recomposée: Ecueils et solutions» Le Régime matrimonial Intérêts familiaux et patrimoniaux Me Valéria DIONISIO, Notaire Le Régime

Plus en détail

Régimes matrimoniaux. Faut-il faire un contrat de mariage?

Régimes matrimoniaux. Faut-il faire un contrat de mariage? Régimes matrimoniaux Faut-il faire un contrat de mariage? 2 Dès le mariage, les époux sont soumis à un régime matrimonial, c'est-à-dire à un ensemble de règles fixant leurs droits et leurs devoirs. S ils

Plus en détail

Qu est-ce qu une SCI?

Qu est-ce qu une SCI? CHAPITRE 1 Qu est-ce qu une SCI? Aussi surprenant que cela soit, il n existe pas de définition légale de la SCI. Le terme de SCI est né de la pratique, la loi ne connaissant que les sociétés civiles en

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée 1 2 DEFINITION DE L EIRL DEFINITION Le statut «d entrepreneur individuel à responsabilité limitée» (E.I.R.L.), créé par la loi n 2010-658 du 15 juin 2010,

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce)

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL)

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN SOLO

ENTREPRENDRE EN SOLO ENTREPRENDRE EN SOLO Quand une personne se lance seule dans la création d entreprise, d un point de vue juridique, elle se demande d une manière générale s il vaut mieux l exploiter sous forme individuelle

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise. Enquête

TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise. Enquête TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise Enquête Préambule La transmission de son entreprise est le dernier acte du dirigeant et souvent l un des plus importants de sa vie professionnelle. Au plan macro

Plus en détail

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX La vie commune est de l essence de tout couple. Si le logement commun peut évidemment être loué, il est le plus souvent acheté par

Plus en détail

L ADMINISTRATION DES BIENS D AUTRUI EN DROIT FRANÇAIS La fiducie-gestion

L ADMINISTRATION DES BIENS D AUTRUI EN DROIT FRANÇAIS La fiducie-gestion Conférence TOKYO 14 novembre 2011 L ADMINISTRATION DES BIENS D AUTRUI EN DROIT FRANÇAIS La fiducie-gestion Introduction La fiducie a été introduite en droit français par la loi n 2007-211 du 19 février

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal

Le cadre juridique et fiscal Le cadre juridique et fiscal par François de WITT et Nathalie COT Les régimes matrimoniaux Les droits des successions L optimisation de la succession Les impôts IR, ISF, CSG L Optimisation de l impôt Les

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE CHOIX D UNE STRUCTURE JURIDIQUE

CHAPITRE 6 : LE CHOIX D UNE STRUCTURE JURIDIQUE CHAPITRE 6 : LE CHOIX D UNE STRUCTURE JURIDIQUE La création d une organisation nécessite le choix d une structure juridique. Ce choix est déterminant, tant pour le ou les porteurs du projet que pour la

Plus en détail

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX A. LES DIFFERENTS REGIMES MATRIMONIAUX La présence d un conjoint peut modifier de façon radicale la préparation de la transmission d un patrimoine. Cette

Plus en détail

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE. Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent ou d un proche.

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE. Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent ou d un proche. TUTELLES MAJEURS Adresse internet : www.ti-toulouse.justice.fr Standard T.I. : 05.34.31.79.79 NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

29/03/14. Mareil-Marly, le 29 mars 2014. Conférence

29/03/14. Mareil-Marly, le 29 mars 2014. Conférence 29/03/14 Mareil-Marly, le 29 mars 2014 Conférence Adapei des AlpesMaritimes AFTC Adapei 78 La protection juridique de la personne vulnérable : de la mise en œuvre à la transmission de la protection Programme

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

Le droit patrimonial des couples

Le droit patrimonial des couples Chroniques notariales vol. 54 Table des matières Le droit patrimonial des couples Chapitre I. Le régime matrimonial primaire.................... 206 Section 1. Devoir de secours entre époux (art. 213)...............

Plus en détail

Le régime matrimonial optionnel issu de l accord franco- allemand du 4 février 2010

Le régime matrimonial optionnel issu de l accord franco- allemand du 4 février 2010 Le régime matrimonial optionnel issu de l accord franco- allemand du 4 février 2010 Le domaine du droit de la famille a toujours été considéré comme un domaine sensible peu approprié à l harmonisation

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

SCI Société Civile Immobilière

SCI Société Civile Immobilière SCI Société Civile Immobilière Pascal Dénos, 2011 ISBN : 978-2-212-54881-5 une entreprise L associé est Les parts sociales de la SCI sont inscrites à l actif d une entreprise individuelle ou d une société.

Plus en détail

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1 LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1. Pourquoi choisir l entreprise individuelle La création d une entreprise individuelle est simple : pas de capital social, pas de statuts,

Plus en détail

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS.

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse

Plus en détail

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE BERCY > LE 27 JANVIER 2010 FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL Quel est l intérêt du dispositif? L EIRL permet la séparation du patrimoine de l entrepreneur,

Plus en détail

Sommaire. Objectif de ce livret. Qui sommes-nous? Quels sont nos métiers? Un constat simple. Compréhension des enjeux et des défis

Sommaire. Objectif de ce livret. Qui sommes-nous? Quels sont nos métiers? Un constat simple. Compréhension des enjeux et des défis L entrepreneur face à ses choix patrimoniaux Sommaire Objectif de ce livret Qui sommesnous? Quels sont nos métiers? Un constat simple Compréhension des enjeux et des défis Suivi d un processus équitable

Plus en détail

à responsabilité limitée

à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée Point presse Bercy > 27 janvier 2010 Mercredi 27 janvier 2010 1 Objectifs du projet de loi Par ce projet de loi sur l entreprise individuelle à responsabilité

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

Les Mesures de Protection

Les Mesures de Protection Les Mesures de Protection Après la loi du 5 mars 2007 Au siège de l ATIP Pour le Collège des Sections des PBP Par le Pôle Protection juridique et Projet de vie des Majeurs 17/01/2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Introduction. Le droit des affaires. Droit : Ensemble des règles qui régit les rapports entre les hommes dans la société

Introduction. Le droit des affaires. Droit : Ensemble des règles qui régit les rapports entre les hommes dans la société Introduction Droit : Ensemble des règles qui régit les rapports entre les hommes dans la société Une règle impérative est une règle qu on ne peut pas modifier et qui s impose à tous, elle est d ordre public.

Plus en détail

1 Préparation d une transmission

1 Préparation d une transmission 1 Préparation d une transmission Le diagnostic Devancer l événement... 1 Maîtriser le temps... 2 Choisir le bon moment... 3 Atteindre la maturité... 4 Maîtriser les différentes données 5 La radiographie

Plus en détail

Table des matières. Les actes de la vie courante dans une optique de planification successorale 7

Table des matières. Les actes de la vie courante dans une optique de planification successorale 7 Table des matières Titre I. Les actes de la vie courante dans une optique de planification successorale 7 André Culot Introduction 9 Chapitre I. La nouvelle loi sur l abus fiscal 10 Section 1. Généralités

Plus en détail

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne situation en juillet 2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les procédures de divorce en France et en Allemagne I. Compétence judiciaire 1. Compétence

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

Marseille 12 13 Octobre 2006. Table ronde n 6 : La famille

Marseille 12 13 Octobre 2006. Table ronde n 6 : La famille 1 er COLLOQUE DES NOTARIATS EUROMEDITERRANEENS Marseille 12 13 Octobre 2006 Table ronde n 6 : La famille Rapporteur Général : Monsieur Umberto Morello, Professeur de droit à l Université de Gênes (Italie).

Plus en détail

Comment choisir son STATUT JURIDIQUE? édition 2015. Proposé par :

Comment choisir son STATUT JURIDIQUE? édition 2015. Proposé par : Comment choisir son STATUT JURIDIQUE? édition 2015 Proposé par : TABLE DES MATIÈRES 1. CRÉER SON ENTREPRISE, LE PROJET D UNE VIE 2. 3. 4. CHOISIR ENTRE ÊTRE AFFILIÉ À LA SÉCURITÉ SOCIALE OU DÉPENDRE DU

Plus en détail

Bien gérer son patrimoine

Bien gérer son patrimoine Bien gérer son patrimoine Yves Gambart de Lignières, 2011 ISBN : 978-2-212-54933-1 Le concubinage ou l union libre Le concubinage suppose une vie commune et une relation stable et continue entre deux personnes

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Les relations familiales et la fiscalité

Les relations familiales et la fiscalité d o s s i e r Les relations familiales et la fiscalité par Dominique Lafleur, avocate, M.Fisc et Emmanuelle Saucier, avocate Mendelsohn Rosentzveig Shacter A vec le nombre croissant de couples séparés

Plus en détail

MARIAGE, DIVORCE, PACS, et PROTECTION JURIDIQUE.

MARIAGE, DIVORCE, PACS, et PROTECTION JURIDIQUE. MARIAGE, DIVORCE, PACS, et PROTECTION JURIDIQUE. Si la loi du 3 janvier 1968, encore aujourd hui pierre angulaire de la protection juridique des majeurs, est restée très discrète sur la notion de protection

Plus en détail

Fisher Litwin / Jupiterimages

Fisher Litwin / Jupiterimages Fisher Litwin / Jupiterimages 6 Après deux ans de vie commune, Marine et Guillaume ont décidé de se pacser en 2010, comme 185 000 autres couples, quand 249 000 mariages étaient célébrés la même année née

Plus en détail

protection juridique

protection juridique ATMP 14 ASSOCIATION TUTÉLAIRE DES MAJEURS PROTÉGÉS DU CALVADOS Flickr protection juridique des majeurs Résumé des principales dispositions de la loi du 5 mars 2007. La protection des majeurs est instaurée

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

Olivier GAZEAU, Président, Notaire à Malemort-sur-Corrèze (19) Stéphanie BLIN, Rapporteur, Notaire à Montpon-Ménestérol (24)

Olivier GAZEAU, Président, Notaire à Malemort-sur-Corrèze (19) Stéphanie BLIN, Rapporteur, Notaire à Montpon-Ménestérol (24) COMMISSION 2 Olivier GAZEAU, Président, Notaire à Malemort-sur-Corrèze (19) Stéphanie BLIN, Rapporteur, Notaire à Montpon-Ménestérol (24) Christophe SARDOT, Rapporteur, Notaire à Lyon (69) Auditorium Mardi

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER Avocat au barreau de Paris Après le plan d action présenté par Madame PINEL le 19 juin 2013, le projet de loi du 21 août 2013 rassemblait un certain

Plus en détail

Atelier de droit international privé Les projets communautaires relatifs à la famille 1. Sommaire

Atelier de droit international privé Les projets communautaires relatifs à la famille 1. Sommaire Atelier de droit international privé Les projets communautaires relatifs à la famille 1 Sommaire I. Conflits de juridictions Suppression de l exequatur dans le cadre de la circulation des décisions dans

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

Protéger mon proche handicapé. Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée?

Protéger mon proche handicapé. Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée? Protéger mon proche handicapé Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée? Les questions que vous vous posez et auxquelles nous pouvons répondre Qui va hériter de mon patrimoine? Quelles

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

G uide M éthodologique

G uide M éthodologique MESURES DE PROTECTION DES MINEURS Suivez le guide!!! AVRIL 2015 G uide M éthodologique Document actualisé le 07 avril 2015 par Le Service en charge des Mesures de Protection des Mineurs de l UDAF de la

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES D'UNE DISPARITION ET D'UNE SUCCESSION. Boucher & Associés, Cabinet juridique

ASPECTS JURIDIQUES D'UNE DISPARITION ET D'UNE SUCCESSION. Boucher & Associés, Cabinet juridique ASPECTS JURIDIQUES D'UNE DISPARITION ET D'UNE SUCCESSION Boucher & Associés, Cabinet juridique Nos bureaux: Montréal (Lasalle) 7475, boul. Newman bureau 530 Montréal, H8N1X3 Tél.: (514) 282-0064 Montréal

Plus en détail

N 2519 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2519 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2519 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 janvier 2015. PROPOSITION DE LOI visant à établir le régime de

Plus en détail

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir?

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Passer commande, recevoir des clients, émettre des factures, vendre des produits Le conjoint, qu il soit marié, partenaire

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir ? Séparation, rupture Séparation, rupture de la vie commune? Comment ma? mapeut-elle banque m accompagner?? Bon à savoir 2 NOTES Édito Chère cliente, cher client, Nous nous connaissons peut-être depuis

Plus en détail

Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE

Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE La donation-partage est une variété particulière de donation qui permet au donateur, dans un même acte, de donner ses biens et d en faire un

Plus en détail

Atelier 2 Transmission familiale

Atelier 2 Transmission familiale Atelier 2 Transmission familiale A2 Transmission familiale PREAMBULE Lancement d une vidéo témoignage INTERVENANTS Jean Yves BRYON Conseiller en gestion de patrimoine indépendant 2 Sommaire I. PRÉAMBULE

Plus en détail

SCP Laugier et Caston, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Laugier et Caston, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 18 janvier 2012 N de pourvoi: 10-27325 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP Laugier et Caston, SCP Potier

Plus en détail

Fiche conseil ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL

Fiche conseil ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables

Plus en détail

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat au barreau de Bruxelles Collaborateur scientifique au Centre de droit privé

Plus en détail

MARIAGE, PACS & CIE. Choisissez le bon statut. ENTREPRENEUR Protégez votre famille DOSSIER EUROPE SOLIDARITÉ IMMOBILIER.

MARIAGE, PACS & CIE. Choisissez le bon statut. ENTREPRENEUR Protégez votre famille DOSSIER EUROPE SOLIDARITÉ IMMOBILIER. ENTREPRENEUR Protégez votre famille Mensuel - 4,30 N 446 - Avril 2015 DOSSIER MARIAGE, PACS & CIE Choisissez le bon statut IMMOBILIER EUROPE SOLIDARITÉ Donner un terrain à bâtir Les jugements circulent

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

PRINCIPES DE DROIT EUROPÉEN DE LA FAMILLE CONCERNANT LES RELATIONS PATRIMONIALES DES ÉPOUX

PRINCIPES DE DROIT EUROPÉEN DE LA FAMILLE CONCERNANT LES RELATIONS PATRIMONIALES DES ÉPOUX PRINCIPES DE DROIT EUROPÉEN DE LA FAMILLE CONCERNANT LES RELATIONS PATRIMONIALES DES ÉPOUX PREAMBULE Reconnaissant que, malgré les diversités existant entre les systèmes nationaux de droit de la famille,

Plus en détail

Bien gérer son patrimoine

Bien gérer son patrimoine Bien gérer son patrimoine Yves Gambart de Lignières, 2011 ISBN : 978-2-212-54933-1 Sommaire Sommaire... 3 Avant-propos... 5 Le diagnostic... 7 LA FAMILLE Le concubinage ou l union libre... 8 Le Pacs...

Plus en détail

2 ans : c est la durée de mariage à partir de laquelle vous pouvez modifier ou changer votre régime matrimonial

2 ans : c est la durée de mariage à partir de laquelle vous pouvez modifier ou changer votre régime matrimonial de Jean-Paul BARBET, Directeur du Marché des Entreprises Bien préparer son projet de cession-transmission Quel régime matrimonial choisir? 2 ans : c est la durée de mariage à partir de laquelle vous pouvez

Plus en détail

EFFETS DU MARIAGE ET RÉGIMES MATRIMONIAUX

EFFETS DU MARIAGE ET RÉGIMES MATRIMONIAUX Edition 2014 EFFETS DU MARIAGE ET RÉGIMES MATRIMONIAUX Auteur : Michel BEAUCHAMP, Notaire, chargé de cours à la Faculté de droit de l Université de Montréal Union civile 1. DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUT

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU SEMINAIRE Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel

Plus en détail

Vous êtes marié avec un conjoint de

Vous êtes marié avec un conjoint de Divorce et résidence à l étranger Quel tribunal peut-on saisir? Les époux peuvent-ils choisir la loi applicable à leur divorce? Sous quelle forme? À défaut, quelle sera la loi applicable au divorce? Quels

Plus en détail

ASSURER VOS PROJETS PROFESSIONNELS

ASSURER VOS PROJETS PROFESSIONNELS ASSURER VOS PROJETS PROFESSIONNELS Le professionnel libéral, en qualité de chef d entreprise, se doit de couvrir sa responsabilité civile professionnelle ainsi que celle de ses collaborateurs ; il doit

Plus en détail

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur (Loi 2005-882 du 2 Août 2005 et décret 2006-966 du 1 er août 2006) Entrée en vigueur le 4 AOUT

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Dix ans de contentieux familiaux

Dix ans de contentieux familiaux Population, famille 1 Dix ans de contentieux familiaux Sonia Lumbroso, Odile Timbart* En 2003, les affaires familiales ont généré 402 000 procédures devant les tribunaux, soit une progression de 13 % en

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE Loi du 15 juin 2010 Décret du NC 1 LL-29 12 2010 1 Slide 4 Pourquoi rompre avec le principe de l unicité du patrimoine? Slide 5 Qui peut être Entrepreneur

Plus en détail

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE SIMPLE

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE SIMPLE TRIBUNAL D INSTANCE de TOULOUSE Service de la Protection des majeurs 40, Avenue Camille Pujol - BP 35847-31506 TOULOUSE CEDEX 5 Téléphone : 05.34.31.79.60 Fax : 05.34.31.79.77 NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise?

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Matinale Entrepreneuriale - Mardi 23 septembre 2014 Jean-Pierre Franiatte jpf@cabinetfraniatte.com 03 87 62 85 25 CABINET

Plus en détail

CHAPITRE 3 STATUTS ET REALITES DE L ENTREPRISE : NOTIONS JURIDIQUES

CHAPITRE 3 STATUTS ET REALITES DE L ENTREPRISE : NOTIONS JURIDIQUES CHAPITRE 3 STATUTS ET REALITES DE L ENTREPRISE : NOTIONS JURIDIQUES Nous allons aborder dans ce troisième chapitre la question du statut de l Entreprise, la situation du conjoint de l exploitant et, enfin,

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable Préambule 1. Présentation du dispositif EIRL Caractéristiques juridiques, fiscales et sociales Modalités de constitution,

Plus en détail

Quelles entreprises sont soumises à l obligation d information? Les entreprises soumises à une obligation d information de leurs salariés sont :

Quelles entreprises sont soumises à l obligation d information? Les entreprises soumises à une obligation d information de leurs salariés sont : Flash Information préalable des salariés de PME en cas de cession d entreprise ou de fonds de commerce : plus de questions et de débats que de réponses... Parmi les dispositions de la loi du 31 juillet

Plus en détail

Propositions émises par les notaires de France

Propositions émises par les notaires de France Propositions émises par les notaires de France PROPOSITIONS émises PAR LA COMMISSION 1 Emmanuel CLERGET, Président, Notaire à La Charité-sur-Loire (58) Corinne DESSERTENNE-BROSSARD, Rapporteur, Notaire

Plus en détail

LA PROTECTION DU CONJOINT

LA PROTECTION DU CONJOINT LA PROTECTION DU CONJOINT TROIS AXES DE PROTECTION La prévoyance Pension(s) de réversion des différents régimes Assurance décès Les droits successoraux ou matrimoniaux La place du conjoint dans la succession

Plus en détail

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints 05/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints I. Loi applicable Lorsque le recouvrement

Plus en détail

PARTIE 1 : L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION LORSQU IL N Y A QU UN SEUL APPORTEUR DE CAPITAUX

PARTIE 1 : L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION LORSQU IL N Y A QU UN SEUL APPORTEUR DE CAPITAUX CHAPITRE 11 L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION ET LA FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE Selon la forme juridique choisie, le ou les créateurs d entreprise ont plus ou moins de pouvoir de décision. L exercice

Plus en détail

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions Cette toute première phase de réflexion, pas forcément simple ni évidente, devra se faire en deux temps. Ainsi, vous serez d abord

Plus en détail

Marseille 12 13 Octobre 2006. Table ronde n 6 : La famille

Marseille 12 13 Octobre 2006. Table ronde n 6 : La famille 1 er COLLOQUE DES NOTARIATS EUROMEDITERRANEENS Marseille 12 13 Octobre 2006 Table ronde n 6 : La famille Rapporteur Général : Monsieur Umberto Morello, Professeur de droit à l Université de Gênes (Italie).

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Cabinet Juridique et Fiscal SORET C.J.F.S Société d AVOCATS 26 Bis Rue du Puits Carré - 27000 Evreux. Site : www.cjfs-soret-avocats.

Cabinet Juridique et Fiscal SORET C.J.F.S Société d AVOCATS 26 Bis Rue du Puits Carré - 27000 Evreux. Site : www.cjfs-soret-avocats. Cabinet Juridique et Fiscal SORET C.J.F.S Société d AVOCATS 26 Bis Rue du Puits Carré - 27000 Evreux Site : www.cjfs-soret-avocats.com LOI N 2010-658 du 15 JUIN 2010 Articles L526-6 et suivants du code

Plus en détail