COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE DU JEUDI 12 SEPTEMBRE 10H30-11H30 Réussir la transmission d'une entreprise métiers d'art

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE DU JEUDI 12 SEPTEMBRE 10H30-11H30 Réussir la transmission d'une entreprise métiers d'art"

Transcription

1 COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE DU JEUDI 12 SEPTEMBRE 10H30-11H30 Réussir la transmission d'une entreprise métiers d'art Intervenants Marcelle Lubrano-Guillet, entreprise Guillet Olivier Mellerio, entreprise Mellerio dits Meller Fabienne Saligue, Maison Fey Jean-François Perche, Moissonnier. Modérateur : Alexis Govciyan, directeur de l'institut supérieur des Métiers (ISM), en charge du label d'état Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). Alexis Govciyan remercie les Ateliers d'art de France, en particulier son président Serge Nicole, d'avoir réussi à organiser ce magnifique salon au Grand Palais. Il souligne que cette manifestation, qui met à l'honneur les métiers d'art dans un lieu aussi exceptionnel, est une première mondiale. Il présente ensuite le thème de cette première conférence, qui est la transmission d'une entreprise de métiers d'art. Il rappelle que cette notion de transmission a toujours existé dans l'histoire de l'humanité, en lien étroit avec la notion de tradition : en latin, «traditio» signifie «transmettre». Toutefois, dans les métiers d'art, la création est omniprésente et bien souvent, c'est également l'innovation qui est transmise. Alexis Govciyan est directeur de l ISM qui décerne le label d'état EPV à des entreprises territoriales d'exception, alliant trois caractéristiques majeures : un savoir-faire rare, la maîtrise de techniques d'excellence et une renommée nationale, voire internationale. Naturellement, la transmission se fait à travers la formation. Dans ce cadre, la CCI de Paris a développé un programme très important de formation et d'accompagnement, qui sera opérationnel en Alexis Govciyan présente le premier intervenant : Olivier Mellerio, de l'entreprise de joaillerie Mellerio dits Meller. Cette maison a fêté ses 400 ans d'existence en 2013, mais en réalité, le début d'activité de la famille Mellerio est encore plus ancien, puisqu'il a démarré en Alexis Govciyan souligne le caractère exceptionnel de cette entreprise d'excellence, qui appartient toujours à la même famille depuis sa création, et interroge son représentant sur cette transmission de génération en génération depuis près de cinq siècles. Olivier Mellerio retrace brièvement l'histoire de sa famille qui est venue d'italie en 1515, grâce à un privilège accordé par la reine Marie de Médicis à trois villages italiens, autorisant les artisans qui en étaient originaires à faire commerce dans tout le royaume sans être soumis aux réglementations en vigueur. À cette époque, les Mellerio étaient des colporteurs itinérants qui vendaient des objets en cristal taillé. Le privilège dont ils ont bénéficié a subsisté jusqu'à la Révolution française. Ensuite, Mellerio est devenu le joaillier des impératrices Joséphine et Eugénie et des familles régnantes d'europe. Cette famille a donc 1

2 connu une clientèle exceptionnelle en exerçant le même métier pendant 14 générations. Aujourd'hui, la 15 e génération a pris le relais. Selon Olivier Mellerio, il n'existe aucune recette particulière pour assurer la pérennité sur le long terme d'une entreprise familiale. Cependant, il convient de ne pas perdre de vue deux aspects importants. Tout d'abord, il faut réinventer le modèle d'entreprise à chaque génération. Olivier Mellerio insiste sur la nécessité d innover : la transmission doit allier la tradition et la création. Ensuite, il faut absolument garder à l esprit que rien n est acquis : en dépit de l héritage du savoir-faire et du patrimoine légués par les ancêtres et malgré le travail accompli depuis des décennies, voire des siècles, l entreprise peut disparaître. Une vigilance constante s impose, surtout dans les entreprises de métiers d art dont la stratégie s'inscrit dans la création et dans la fabrication sur mesure, sans entrer dans l industrialisation de la production. Alexis Govciyan aborde la question de la transmission qui s'organise différemment selon qu'elle s'effectue au sein d'une même famille ou en dehors du cercle familial. Il souhaite savoir s'il existe des problématiques particulières dans le cadre d une transmission familiale, notamment sur le plan financier. Olivier Mellerio évoque le débat interne, qui revient à chaque génération, entre les membres de la famille qui pensent qu'il est temps de vendre et ceux qui tiennent viscéralement à la continuité de l entreprise familiale. Ces derniers doivent absolument veiller à conserver la majorité pour conserver l entreprise au sein de la famille. Olivier Mellerio signale que ce débat n'existe que s il y a des héritiers. Au Japon, les dirigeants d'entreprise qui n'ont pas d'héritiers ont la possibilité d'adopter la personne de leur atelier considérée comme étant la plus compétente. Celle-ci prend alors le nom de la famille et continue à faire vivre l'entreprise après le retrait de son «adoptant». En France, à défaut d'héritier, ceux qui ne souhaitent pas vendre peuvent passer par le système de la fiducie, qui permet de confier leur entreprise à un fiduciaire chargé de gérer l'entreprise pendant une ou deux générations, puis de la transmettre aux générations suivantes. En l'occurrence, la maison Mellerio dits Meller a créé une holding familiale à 100 %, avec des filiales immobilière et opérationnelle. Grâce à des joint-ventures créés par le biais de la filiale opérationnelle, elle a pu ouvrir le capital à l'international et bénéficier ainsi des fonds propres indispensables à son développement. Olivier Mellerio observe que si ce dispositif a permis de renforcer la solidité financière de l'entreprise, il convient cependant d'être extrêmement attentif et de veiller aux équilibres avec la plus grande vigilance pour pouvoir conserver le contrôle familial. Alexis Govciyan remercie Olivier Mellerio pour son témoignage. Il présente Marcelle Lubrano-Guillet qui a transmis récemment son entreprise familiale de parures florales. La maison Guillet, qui existe depuis 1896, a fourni aussi bien les plus grands créateurs de mode que les décorateurs et costumiers de théâtre et de cinéma. Depuis 2006, elle a rejoint Chanel en tant que Maison des métiers d'art. Alexis Govciyan interroge Marcelle Lubrano-Guillet sur le cheminement qui l'a conduite à transmettre une entreprise familiale à un grand nom du luxe. Marcelle Lubrano-Guillet retrace l'histoire de la maison Guillet, que son grand-père a créée à Nantes en 1896, puis installée à Paris. Jusqu'en 1939, le père et le grand-père de Marcelle Lubrano-Guillet ont beaucoup travaillé pour l'étranger, surtout pour l'amérique du Sud qui représentait 80 % de ses exportations. Après la guerre, il s'agissait plutôt de décorer 2

3 des grandes vitrines (par exemple, pour la maison Hermès) et d'honorer des commandes passées à l'occasion de grands événements. La maison a également travaillé pour le monde du spectacle vivant et du cinéma et fourni la reine d'angleterre. Parallèlement, Marcelle Lubrano-Guillet a innové en se lançant dans la création de mode, ce qui lui a permis de collaborer avec les plus grands créateurs, aussi bien en France qu'à l'étranger : Chanel, Lacroix, Ungaro, Louis Féraud, Sonia Rykiel, Dior, Nina Ricci, Armani, Dolce & Gabanna, etc. Elle a également travaillé pour les créateurs japonais pendant une vingtaine d années. Marcelle Lubrano-Guillet a toujours eu le souci de la transmission de ce métier très rare, pour lequel n existe qu un CAP départemental. À ce jour, elle a formé une cinquantaine de personnes. À la soixantaine, son mari et elle-même ont commencé à songer à la transmission. Leurs trois fils ayant choisi une autre voie et ne souhaitant pas reprendre l'entreprise familiale, Marcelle Lubrano-Guillet et son mari ont tenu à protéger le patrimoine et le savoir-faire attaché à leur maison. Aussi, ils ont cherché les fournisseurs et les clients les plus importants dans leur entourage, susceptibles de reprendre l'entreprise. La maison Chanel représentait 25 % de leur chiffre d'affaires depuis des années et manifestait un vif attachement au métier de la parure florale. C'est donc à Chanel que la maison Guillet a été cédée en Après ce rachat, Marcelle Lubrano-Guillet est restée dans l entreprise pendant trois ans et son mari, pendant deux ans. Ils se sont retirés après s'être assuré que les jeunes qu'ils avaient formés étaient désormais capables de prendre la relève. Marcelle Lubrano-Guillet ne cache pas qu'après un tel passé et un tel investissement personnel dans une entreprise qui faisait partie d'elle-même, la rupture a été très difficile. Néanmoins, elle insiste sur la nécessité de préparer la transmission de l'entreprise suffisamment tôt pour se donner la chance de se lancer dans une seconde vie. Pour sa part, elle s'investit à fond dans la transmission des savoir-faire d'excellence et dans la vitalité du secteur des métiers d'art, à travers l'association des Maîtres d'art dont elle est la présidente. Alexis Govciyan souligne qu'en acceptant de céder son entreprise à Chanel, les dirigeants de la maison Guillet ont préservé non seulement l'entreprise et son savoir-faire, mais aussi les emplois des salariés. Marcelle Lubrano-Guillet ajoute que cela a également permis de sauvegarder l'extraordinaire patrimoine constitué par les outils de l'atelier. Alexis Govciyan passe ensuite la parole à Jean-François Perche qui a repris depuis quatre ans l'entreprise Moissonnier, fabricant de meubles d'art depuis Alors qu'il venait d'un secteur complètement différent, Jean-François Perche a parfaitement réussi cette reprise, développant même Moissonnier à l'international. Alexis Govciyan lui demande de raconter cette expérience. Jean-François Perche indique qu'auparavant, il dirigeait un grand groupe agroalimentaire, très éloigné de l'univers du luxe et de la création. Il y a quelques années, ses pas l'ont mené vers cette entreprise familiale qu il a reprise, au plus fort de la crise économique qui touchait beaucoup de petites et moyennes entreprises. Après une année difficile, il a néanmoins réussi à développer la maison en développant une activité commerciale très soutenue, tout en préservant ses valeurs fondamentales et son cœur de métier. Aujourd'hui, Moissonnier est présent dans une cinquantaine de pays et réalise 80 % de son chiffre d'affaires à l'international. Jean-François Perche reconnaît que cette reprise n'a pas été facile. Les salariés étaient inquiets de voir arriver un repreneur venant d'un univers complètement différent. Aussi, il a 3

4 pris soin d'accompagner les équipes en interne pour les aider à évoluer face aux enjeux économiques, tout en respectant la sensibilité de chacun. Peu à peu, de nouvelles méthodes se sont mises en place et la maison est entrée dans une nouvelle dynamique. Jean-François Perche souligne qu'il a fallu s'adapter et faire preuve de beaucoup de tact ; dans une entreprise familiale depuis 160 ans, où travaillent des ébénistes, des sculpteurs, des artistes et des maîtres d'art, il n'est pas question d'appliquer à la lettre les techniques de marketing préconisées par les écoles de commerce. Aussi, Jean-François Perche s'est beaucoup attaché à la communication interne, pour faire comprendre aux collaborateurs les intérêts commerciaux de la maison. Il a également pris soin de les associer aux grandes décisions stratégiques. Ces moments d'échanges et de partage ont permis d'organiser différemment le fonctionnement des ateliers pour les adapter au développement international. Alexis Govciyan remercie Jean-François Perche de son intervention et se tourne vers Fabienne Saligue qui a repris depuis deux ans la maison Fey, spécialisée dans la gainerie d'ameublement. Désireuse de reprendre une entreprise du patrimoine vivant, Fabienne Saligue est venue trouver Alexis Govciyan à l'institut Supérieur des Métiers pour lui demander un soutien et des conseils, car venant d'un monde extérieur, elle ne connaissait pas le milieu des métiers d'art. Aujourd'hui, Alexis Govciyan lui demande de raconter cette expérience de reprise réussie. Fabienne Saligue commence par expliquer son parcours. Après une formation en école de commerce, elle a entamé une carrière de consultante en marketing pour des PME. Souhaitant aller au-delà du rôle de conseil et se lancer dans l'action sur le terrain, elle a décidé de racheter une entreprise et n'a pas hésité un seul instant sur le secteur qui l'intéressait : le patrimoine vivant. Elle est donc allée à l ISM où elle a demandé une liste d'entreprises répondant à trois critères : premièrement, le monde de la décoration ; deuxièmement, une implantation en région parisienne ; troisièmement, une taille critique d'entreprise correspondant à une fourchette de prix d'achat. L ISM s'est montré très réactif et lui a communiqué très rapidement une liste d'entreprises correspondant au profil souhaité. Fabienne Saligue précise que l ISM lui a également apporté une aide pour constituer son dossier, notamment sur le plan financier. Grâce à son soutien, elle a obtenu des prêts d'honneur sans intérêt de la Région, qui ont contribué à augmenter son niveau de capitaux propres. En moins d'un an, Fabienne Saligue a pris contact avec une demi-douzaine d EPV. Elle en a visité trois et après avoir étudié chaque dossier, son choix s est porté sur la maison Fey qu elle a achetée le 1 er octobre Elle a découvert le métier de la gainerie d art et d ameublement, qu'elle ne connaissait pas et qu'elle a tout de suite apprécié. Elle s est vite sentie adoptée par l'équipe qui est assez jeune (une trentaine d'années en moyenne), ce qui revêt une grande importance à ses yeux, car à long terme, cela lui permet de penser que l'entreprise perdurera après son départ. De plus, le métier très rare de gainierdoreur ne s'enseigne plus du tout, il n'est que brièvement abordé dans la formation de maroquinier. Aussi, il est primordial de transmettre le savoir-faire. Fabienne Saligue compte sur ses salariés pour assurer la relève. Elle souligne qu'en dépit des difficultés qui sont inévitables lors de toute reprise, cette aventure s'est avérée très gratifiante grâce à l'équipe qu'elle a rencontrée. Elle ne tarit pas d'éloges sur ses collaborateurs qui sont à la fois professionnels, motivés et très ouverts à l'innovation. Ce dernier aspect est indispensable pour que l'entreprise puisse durer. Dans cette optique, la maison Fey vient de lancer deux nouvelles gammes à base de cuir de Cordoue brodé et de cuir brodé main. 4

5 Alexis Govciyan remercie Fabienne Saligue et aborde la question du financement, cruciale lors de la transmission ou du développement d'entreprise. En ce domaine, il sollicite l'intervention d'isabelle Ginestet-Naudin, de Bpifrance (ex-cdc Entreprises), qui va prochainement lancer un fonds d'investissement dédié uniquement aux EPV. Isabelle Ginestet-Naudin remercie la Commission nationale de labellisation des Entreprises du Patrimoine vivant de l avoir accueillie, car cela lui a donné l'occasion de connaître la richesse et la diversité des entreprises candidates au label. Dans ce cadre, Alexis Govciyan lui a demandé d'accompagner un groupe de travail sur le financement. En effet, au sein de Bpifrance, Isabelle Ginestet-Naudin gère depuis 2004 des fonds dédiés aux entreprises créatives. Elle confirme la prochaine création d'un fonds destiné aux savoir-faire d'excellence. Elle précise que l'accompagnement des EPV s'adapte à la typologie des métiers qui y sont exercés ; le temps passé à la réalisation d un objet d art étant souvent très long, le soutien se déroule sur des cycles plus longs que pour les entreprises traditionnelles, qui sont plutôt basées sur un rapide retour sur investissement. Elle ajoute que ces fonds ne s'adresseront qu'à des entreprises d'une certaine taille, réalisant un minimum de euros de chiffre d'affaires. Olivier Mellerio signale une autre possibilité de financement pour les entreprises du patrimoine vivant : les dons des particuliers assujettis à l'isf. En investissant dans une PME dans la limite de , toute personne soumise à l ISF peut bénéficier d'une réduction d'impôt de 50 %, à condition d investir pendant cinq ans au minimum. Ce financement est très intéressant pour les entreprises de métiers d'art, car il est sans intérêts, sans dividendes et il permet de créer des actions sans droit de vote. Par ailleurs, bon nombre de ces investisseurs deviennent par la suite des clients. Olivier Mellerio regrette que très peu d'entreprises pensent à ce système particulièrement attractif : la plupart recourent à des sociétés d'intermédiation qui prélèvent des commissions, minorant ainsi l'avantage fiscal. Olivier Mellerio fait également observer que bien souvent, lorsque l entreprise a été transmise, la nouvelle équipe n'a pas toujours la crédibilité nécessaire vis-à-vis des banques ; les ratios qu elle présente ne sont pas forcément très bons et il existe beaucoup d'incertitudes sur la réalisation du nouveau modèle. Les entreprises traversent donc une période de fragilité. Pour les aider, des réflexions sont en cours pour essayer de mettre au point de nouveaux systèmes de financement. En tant qu'élu de la Chambre de Commerce et d Industrie de Paris (CCIP), Olivier Mellerio annonce qu un programme intitulé «Transmission», soutenu par le ministère de l Industrie, a vu le jour en septembre 2011, co-financé par la CCI et la Direction générale de la Compétitivité, de l'industrie et des Services. Pendant deux années, quarante entreprises ont été accompagnées au moment lors de leur cession ou de leur transmission. M. Sauvage, de la CCIP, détaille les différentes prestations qui leur sont proposées : diagnostic, estimation de leur valeur, recherche active de repreneurs si besoin. Pour bénéficier de cette aide, les entreprises doivent être implantées en Île-de-France, compter au moins deux à trois salariés et exercer une activité relevant de la nomenclature des métiers d'art. M. Sauvage indique que ce programme a été prolongé jusqu en décembre et qu une dizaine d entreprises pourront en bénéficier pour que la CCIP atteigne son objectif de cinquante entreprises soutenues. Il ajoute que par la suite, cette expérience fera l objet d un rapport décrivant les méthodes utilisées, dans le but de rédiger ultérieurement un guide. 5

6 Alexis Govciyan le remercie pour cette intervention. Il invite l assistance à communiquer largement sur ce dispositif et à en parler aux entreprises qui pourraient être intéressées. Dans la salle, un participant demande aux repreneurs s ils ont cherché à se former au métier exercé dans l entreprise rachetée, afin d asseoir leur légitimité vis-à-vis de l ancienne équipe. Jean-François Perche répond qu il s est posé la question au départ, mais il s est rendu compte qu il ne fallait surtout pas essayer de jouer les ébénistes face aux artisans d exception présents dans l entreprise. Il souligne que de toute manière, ce n était pas ce que les salariés attendaient de lui. Fabienne Saligue a tenu le même raisonnement ; son équipe ne lui demande pas d être performante en gainerie, mais de comprendre les problèmes de l entreprise et d apporter des solutions. Toutefois, elle cite une personne de son entourage qui a repris une entreprise de maroquinerie et qui a souhaité passer un CAP de maroquinier, avec succès. Marcelle Lubrano-Guillet partage l avis de Fabienne Saligue et Jean-François Perche. Lorsqu'elle était à la tête de la maison Guillet, elle maîtrisait parfaitement les fondamentaux du métier puisqu'elle y baignait depuis le plus jeune âge, mais lors de la cession de son entreprise, elle a pu constater que le directeur possédait toutes les compétences requises pour diriger une EPV, sans être passé par l'apprentissage de la fleur artificielle. Pour elle, cette étape n'est pas nécessaire, à condition de s'intéresser aux métiers d'art et de prendre en considération les observations des chefs d'atelier. Un manager apporte autre chose : le développement de l'entreprise, les orientations stratégiques, les compétences administratives, l'innovation. Olivier Mellerio rappelle cependant que ce sont les produits qui font le succès des métiers d'art ; aussi, il est important que le repreneur respecte les valeurs, le style, le savoirfaire et la culture de l'entreprise. Alexis Govciyan indique qu aujourd'hui, 25 % des dirigeants d'entreprise artisanale viennent de l'enseignement supérieur. Ils n'ont pas suivi la carrière classique des artisans en passant par des CAP, mais leur formation leur permet de porter un autre regard sur les entreprises de métiers d'art. Dans la salle, un ébéniste dirigeant une EPV labellisée indique qu'il envisage de céder son entreprise. Le label reposant entièrement sur son savoir-faire, il cherche un repreneur en capacité de maintenir l'entreprise au niveau exigé par le label. Aussi, il demande à Alexis Govciyan si l ISM envisage de mettre en place une bourse d'offres et de demandes pour les cessions d'entreprise, pour être certain de trouver un repreneur suffisamment qualifié. Alexis Govciyan rappelle que ce label d'état est tout récent, puisqu'il existe depuis À ce jour, plus de 1000 entreprises sont labellisées EPV sur entreprises en France. La création et la mise en route de ce label ont pris un certain temps. Alexis Govciyan estime qu'effectivement, il est temps de mettre en place un système plus organisé en identifiant au mieux les besoins des entreprises, y compris en termes de transmission. Il y a deux ou trois ans, 15 % des entreprises labellisées étaient à transmettre dans les cinq à dix ans à venir. Il est donc nécessaire de créer un dispositif, en coopération avec d'autres organismes tels que la CCI. Alexis Govciyan énumère les associations auxquelles peuvent s adresser les EPV qui ont besoin de soutien financier ou de conseils. Il cite notamment l ECTI, association de retraités proposant leurs services aux PME. 6

7 M. Amsellem, directeur général de l ECTI, évoque une action menée pour des entreprises labellisées EPV en Auvergne : «Infiniment Luxe» est un regroupement permettant aux entreprises de mutualiser leurs moyens et de bénéficier d'un accompagnement sur des salons à l'étranger. Olivier Mellerio approuve cette initiative et souligne que pour beaucoup d'entreprises de métiers d'art de petite ou de moyenne taille, la mutualisation des moyens financiers et humains est la seule façon de réussir le développement à l international, même si c est parfois difficile à mettre en œuvre. Jean-François Perche et Fabienne Saligue sont interrogés sur leur façon de faire accepter les aspects de marketing à une équipe plutôt habituée à des valeurs artisanales traditionnelles. Jean-François Perche répond que la notion de création est restée au cœur de la vie de l'entreprise. Christine Duval, directrice générale de Moissonnier, précise que même si elle est issue d'une direction marketing d un grand groupe, elle a évité à tout prix d utiliser les techniques classiques de marketing et le vocabulaire qui y est associé. À son sens, la meilleure attitude consiste à être à l écoute des salariés et à encourager la créativité. À partir de là, il est possible de mettre au point une stratégie commerciale adaptée à l entreprise, sans créer de tensions au sein de l équipe. Elle est appuyée par Fabienne Saligue qui estime que dans une entreprise de métier d art, il est évidemment nécessaire de faire de marketing, mais discrètement vis-à-vis de l équipe et surtout, sans en utiliser le vocabulaire, celui-ci étant souvent rédhibitoire pour les collaborateurs. Pour sa part, elle essaie de développer le plus possible la création et dès son arrivée, elle a pu constater que les salariés en étaient fortement demandeurs. Alexis Govciyan remercie vivement Marcelle Lubrano-Guillet, Fabienne Saligue, Olivier Mellerio et Jean-François Perche pour leurs interventions. (Applaudissements.) 7

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Conditions générales d Utilisation

Conditions générales d Utilisation Conditions générales d Utilisation Chapitre 1 - Préambule Dans l objectif de ces missions d appui au développement du secteur artisanal, la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Tarn-et-Garonne (CMA

Plus en détail

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement Fiche N : 504 Version : 20/06/2014 Les interventions de Bpifrance en garantie des financements bancaires Mots clés : Bpifrance, financements, investissements, international, garantie Objet : présenter

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Atelier animé par : France REVOL - Espace Entreprendre - CCI Grenoble. David EYBERT-GUILLON - Caisse d Epargne Rhône-Alpes

Atelier animé par : France REVOL - Espace Entreprendre - CCI Grenoble. David EYBERT-GUILLON - Caisse d Epargne Rhône-Alpes Atelier animé par : France REVOL - Espace Entreprendre - CCI Grenoble David EYBERT-GUILLON - Caisse d Epargne Rhône-Alpes DEFINIR LE PROJET DE REPRISE Etude commerciale Etude financière Adéquation Homme

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" ILE-DE-FRANCE

CONCOURS REGIONAL CREATION D'ENTREPRISE ILE-DE-FRANCE CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" Les Banques Populaires de la région parisienne ont fondé, en 1978 : avec la participation de l'association des Banques Populaires pour la Création d'entreprise,

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Préprogramme des thématiques

Préprogramme des thématiques 16 & 17 novembre 2011 Cité des Congrès de Nantes Préprogramme des thématiques Thème 2011 Comment booster son développement commercial? Programmes dédiés Jeunes et entrepreneurs My franchise et commerce

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARRAINAGE Une présence bénévole et précieuse

PROTOCOLE DE PARRAINAGE Une présence bénévole et précieuse PROTOCOLE DE PARRAINAGE Une présence bénévole et précieuse Présentation du dispositif Les acteurs professionnels du parrainage Le public bénéficiaire Périmètre d intervention Procédure Pour plus d informations

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique.

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique. ACOMPTEA, en réponse à des questions diverses posées par ses clients, a pris l initiative de rédiger ce livre blanc. Le choix d un cabinet d expertise est déterminant car il va vous accompagner dans le

Plus en détail

Préprogramme thématique

Préprogramme thématique Préprogramme thématique Avec plus de 100 conférences et ateliers sur 2 jours, le Salon des Entrepreneurs s impose comme un lieu de formation, d information et d échanges, incontournable pour les créateurs

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Pôle des Métiers d'art Est Ensemble Dossier de candidature

Pôle des Métiers d'art Est Ensemble Dossier de candidature Pôle des Métiers d'art Est Ensemble Dossier de candidature Pourquoi une charte «Pôle Métiers d Art - Est Ensemble»? Poursuivant la politique volontariste de soutien aux métiers d art initiée par la Ville

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

Les reprises et cessions d'entreprises

Les reprises et cessions d'entreprises Les reprises et cessions d'entreprises 007 / 00 Etude réalisée pour : Méthodologie Le CSOEC et l ACFCI Echantillon : Echantillon de 0 dirigeants repreneurs ou futurs cédants, issu d un échantillon national

Plus en détail

L affacturage : trois services

L affacturage : trois services L affacturage : trois services Toute entreprise cherche à optimiser ses résultats. Il est clair que l affacturage y contribue efficacement en proposant des réponses aux 3 principaux besoins générés par

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

2013-2014 u n cejeorae ti n

2013-2014 u n cejeorae ti n j 2013- E u cn e r ea tion 2014 ÉDITORIAL LYNE COHEN-SOLAL ADJOINTE AU MAIRE DE PARIS,CHARGÉE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DES PROFESSIONS INDÉPENDANTES ET DES MÉTIERS D ART «Depuis de nombreuses années,

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Les métiers de la comptabilité

Les métiers de la comptabilité Les métiers de la comptabilité Présentation des métiers Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. On trouve ces derniers partout ; ils travaillent soit dans des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

EDC CAPITAL : DIrE "oui" À L'EnTrEPrEnEUr

EDC CAPITAL : DIrE oui À L'EnTrEPrEnEUr EDC CAPITAL : DIRE "OUI" À L'ENTREPRENEUR interlocuteur privilégié EDC CAPITAL MODE D'EMPLOI Pour pouvoir bénéficier de l aide d EDC CAPITAL, il faut : savoir-faire et expérience du monde des affaires

Plus en détail

Le marché du luxe en Russie SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DE LA FEDERATION DE RUSSIE... 17

Le marché du luxe en Russie SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DE LA FEDERATION DE RUSSIE... 17 5 Le marché du luxe en Russie SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DE LA FEDERATION DE RUSSIE... 17 2. LE MARCHE DES PRODUITS DE LUXE... 21 2.1 Contexte du marché du luxe... 21 2.2

Plus en détail

PROGRAMME POUR LA PRESTATION DE FORMATION CONTINUE «L ECOLE DES MANAGERS»

PROGRAMME POUR LA PRESTATION DE FORMATION CONTINUE «L ECOLE DES MANAGERS» PROGRAMME POUR LA PRESTATION DE FORMATION CONTINUE «L ECOLE DES MANAGERS» I L ORGANISME DE FORMATION Raison sociale : CCI PARIS ILE DE FRANCE Adresse : 27 avenue de Friedland Code postal : 75008 Localité

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE

LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Créer une entreprise comporte une part de risque mais la reprise d une structure déjà existante également! Les risques

Plus en détail

1 I NTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante La franchise, stratégie commerciale, évolue avec son temps

1 I NTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante La franchise, stratégie commerciale, évolue avec son temps 1INTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante. Elle comptait, fin 2007, plus de 1150 réseaux actifs dans tous les secteurs d activité (commerce de détail aussi bien que services)

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

La méthode avant la notoriété

La méthode avant la notoriété La méthode avant la notoriété Proxica, fraîchement lancé en licence de marque, souhaite s imposer dans l univers déjà très concurrentiel des agences immobilières. Plusieurs arguments plaident en sa faveur,

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, secrétaire général et l ensemble du personnel vous souhaitent d excellentes fêtes de

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

La création d entreprises individuelles (hors auto-entreprises)

La création d entreprises individuelles (hors auto-entreprises) - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprises (hors auto-entreprises) Données de cadrage sur les entreprises hors autoentrepreneurs La majorité des entreprises se créent sous le régime de l

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions Stock-options et Attributions Gratuites d Actions 1 P remière banque privée en France en termes d actifs sous gestion, BNP Paribas a mis en place une organisation et des équipes totalement dédiées à la

Plus en détail

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI (adsbygoogle = window.adsbygoogle []).push({}); franchisé WSI Témoignage d'un Témoignage d'un franchisé Midas Témoignages de franchisés Autosmart Témoignages de franchisés La Mie Câline Témoignages franchisé

Plus en détail

Propriété Industrielle

Propriété Industrielle la Propriété Industrielle & l entreprise La propriété intellectuelle recouvre la propriété industrielle, la propriété littéraire et artistique (le droit d auteur et les droits voisins) ainsi que la protection

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet Programme de stage Le métier de Chef de Projet 2 Objectifs 2 Démarche 3 Contenu du programme 4 Modalités d intervention 5 Quelques références 6 www.laurentderauglaudre.com 1/6 370

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS Cet appel à projet a

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise. Enquête

TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise. Enquête TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise Enquête Préambule La transmission de son entreprise est le dernier acte du dirigeant et souvent l un des plus importants de sa vie professionnelle. Au plan macro

Plus en détail

1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION

1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION 1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION L'innovation, étymologiquement, signifie «renouveler». L'innovation caractérise l'acte de déploiement du potentiel économique d'un résultat produit dans le champ de la connaissance

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 / 9 Mesure Axe 2 Soutenir un développement économique créateur d emplois durables Service instructeur DRIRE Dates agréments CLS 3 avril 2008 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif

Plus en détail

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Préfecture du Tarn LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Mise en place à l initiative du président de la République, le 27 octobre 2008, la médiation du crédit aux entreprises

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 18 octobre 2010 DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 1 2 Les entreprises artisanales démontrent chaque jour leur vitalité et sont l un des moteurs de

Plus en détail

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées «Inventaire et mode d emploi» Transaxiall - Atelier RM 5 5 2014 Le marché de la reprise en France - 500 000 entreprises à reprendre? - 350 000 n ont pas de valeur

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

RESPONSABLE MARKETING

RESPONSABLE MARKETING LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : ÉCONOMIE - GESTION - FINANCE RESPONSABLE MARKETING Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 35 s L'enseignement de découverte professionnelle

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Comment obtenir ses financements, trouver ses garanties et ses cautions? Bruno JUDALET - Bpifrance Pierre-Yves BLOUCH Bretagne Active Pascal ROUILLE Crédit Mutuel de Bretagne S installer c est : Créer

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

UBIFRANCE, Un réseau au service des PME du numérique

UBIFRANCE, Un réseau au service des PME du numérique UBIFRANCE, Un réseau au service des PME du numérique UBIFRANCE, votre partenaire privilégié à l international UBIFRANCE accompagne les entreprises françaises dans leur démarche à l'export, selon leurs

Plus en détail

Accompagner les Emplois Vie Scolaire (EVS) en Contrat d'avenir (CAV) et Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) G U I D E

Accompagner les Emplois Vie Scolaire (EVS) en Contrat d'avenir (CAV) et Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) G U I D E G U I D E à l usage des Chefs d établissement, des Inspecteurs de l'education nationale, des Directeurs d'école et des Tuteurs Accompagner les Emplois Vie Scolaire (EVS) en Contrat d'avenir (CAV) et Contrat

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA Colloque #TendancesNumériques 19 mars 2015 Rappel A l occasion de la Semaine nationale de l artisanat et en partenariat avec l Institut supérieur des métiers (ISM), la CMAP organise, le

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux.

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux. L auto-entrepreneur Depuis 1er janvier 2009, le régime de l'auto-entrepreneur permet à tous les Français qui le souhaitent de créer leur propre entreprise simplement et rapidement. Ce nouveau régime, créé

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille TEMOIGNAGE Temoignage Thierry Mazellier - APAVE Sudeurope Directeur Finance et Comptabilité Apave Sudeurope améliore la qualité de la gestion de son poste clients avec Igrec Au travers de son partenariat

Plus en détail

PARTICIPEX II. Faire grandir les PME de notre région. Fonds Professionnel de Capital Investissement géré par Participex Gestion

PARTICIPEX II. Faire grandir les PME de notre région. Fonds Professionnel de Capital Investissement géré par Participex Gestion PARTICIPEX II Faire grandir les PME de notre région Fonds Professionnel de Capital Investissement géré par Participex Gestion 2015 Paysage La Grande Région Nord et le Capital Investissement Un territoire

Plus en détail

MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT

MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT 1. Les principes à retenir Personnalisez vos messages La solidarité au sein des réseaux est étonnante, mais les membres sont des gens occupés. Personnalisation,

Plus en détail

A propos de l environnement. 3 mai 2006. Page 1 sur 6

A propos de l environnement. 3 mai 2006. Page 1 sur 6 Note à l attention de Monsieur G. Olivier, Président de SAGEM COMMUNICATION Président du groupe de travail et de réflexion sur l avenir des Ecoles des Mines (OSEM 2) Note présentée par Claude Orphelin,

Plus en détail

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Business in Champagne-Ardenne Booster votre activité grâce aux acteurs régionaux Promouvoir vos initiatives et augmenter votre visibilité

Plus en détail

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel 4 mois de collaboration (de février

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG Le CNG contribue au développement professionnel des praticiens hospitaliers et des directeurs de la Fonction Publique Hospitalière dans un objectif

Plus en détail

Cabinet de recrutement et de conseil spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés

Cabinet de recrutement et de conseil spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés Cabinet de recrutement et de conseil Spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés Cabinet de recrutement et de conseil spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés Présentation du cabinet

Plus en détail

Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées?

Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées? Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées? Conférence-débat n 2 Bernadette MOREAU, Directrice de la Compensation à la CNSA ; Professeur Alain DOMONT, Professeur à l Hôpital Corentin

Plus en détail

LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR

LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR Les fondamentaux du prêt d honneur FIR 1. Les finalités du prêt d honneur FIR Par rapport au créateur : Le prêt d honneur constitue un coup de pouce à la création/reprise

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

Ce que la loi Economie Sociale et Solidaire va changer avec l obligation d informer tous les salariés deux mois avant une cession d entreprise

Ce que la loi Economie Sociale et Solidaire va changer avec l obligation d informer tous les salariés deux mois avant une cession d entreprise Ce que la loi Economie Sociale et Solidaire va changer avec l obligation d informer tous les salariés deux mois avant une cession d entreprise Pour vous permettre de mieux comprendre les enjeux de la loi

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS

BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS DES INTÉRÊTS BIEN COMPRIS La Banque Neuflize OBC a tissé, au fil des ans, des relations privilégiées et harmonieuses

Plus en détail

PARCOURS NACRE VOUS ETES SANS EMPLOI? VOUS VOULEZ CREER VOTRE PROPRE ENTREPRISE?

PARCOURS NACRE VOUS ETES SANS EMPLOI? VOUS VOULEZ CREER VOTRE PROPRE ENTREPRISE? PARCOURS NACRE VOUS ETES SANS EMPLOI? VOUS VOULEZ CREER VOTRE PROPRE ENTREPRISE? La CCI 90 vous accompagne dans le cadre du dispositif NACRE Le Processus NACRE est un nouvel accompagnement pour la création

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail