Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)"

Transcription

1 Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA Service de Science des Matériaux

2 3 générations de cellules PV 1 e génération: Silicium mono- ou polycristallin ou en ruban; jonction p-n) 2 e génération: Films minces(divers matériaux; hétéro-jonctions) 3 e génération: cellules organiques; DSSC (ou «de Grätzel») basée sur le TiO 2 (ou autre oxyde) nanoporeux: cellules de type«électrochimiques». Université de Mons 2

3 Principe de fonctionnement des DSSC Université de Mons 3

4 Principe de fonctionnement des DSSC Incident Photon-to-current Conversion Efficiency(IPCE) J sc = densité de photocourant de court-circuit sous irradiation monochromatique; λ=longueurd onde; Φ = densité de rayonnement monochromatique. Visible 4

5 Principe de fonctionnement des DSSC Incident Photon-to-current Conversion Efficiency(IPCE) Visible 5

6 Principe de fonctionnement des d3 DSSC Sensibilisateur (monocouche de colorant) TiO 2 mésoporeux nanocristallin Verre conducteur (anode) Électrolyte liquide ou (quasi-)solide Verre conducteur (cathode) LUMO BV Niveau de Fermi Tension maximale V oc hν BV BC Réd. HOMO Ox. U rédox Réd. Ox. 6

7 Diapositive 6 d3 HOMO = orbitales d du Ru LUMO = orbitales pi anti-liantes du ligand BC = orbitales d inoccupées du Ti decrolya; 19/02/2010

8 Principe de fonctionnement des DSSC 7

9 Caractéristiques requises Sensibilisateur(colorant) Doitêtreisolantàl étatfondamental(darkcurrent 0); Doitpouvoirabsorbertouslesrayonnementssous920nm; DoitcomporterdesgroupementspermettantlegreffagesurTiO 2 ; À l état excité, doit pouvoir injecter des électrons dans le TiO 2 avec unrendementquantique 1(duréedeviedel étatexcité>>temps detransfertverstio 2 ); Le niveau énergétique de l état excité (LUMO) doit être juste supérieuràlalimitebassedelabcdutio 2 ; Son potentiel rédox doit être suffisamment élevé que pour pouvoir être régénéré(réduit) par le médiateur; Doitpouvoirrésisterà20ansd expositionsolaire(~10 8 cycles) stabilité thermique et chimique. 8

10 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur surface spécifique très élevée; épaisseur et porosité contrôlées; mobilité électronique élevée(point faible!); très bonne adhérence sur électrodes(acier, TCO); contact«ohmique»; stable sous rayonnement et chimiquement; peuonéreux,nontoxiqueet«écologique». 9

11 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur Anatase nanocristalline mésoporeuse Bandgap:3,13eV Épaisseur: 5-20 µm Masse:10-40g/m 2 Porosité:50-65% < pore>:15nm Frittage 10

12 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur PHOTOCEL ULg(LCIS) UMons(FPMs) 11

13 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur Nanofils de ZnO NANOROD ULg (LCIS) UCL it4ip UMons(FPMs) 12

14 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur NanotubesdeTiO 2 MADSCELLS(?) UMons(FS + FPMs) 13

15 Caractéristiques requises Solution électrolytique Idéalement solide(facilité de construction, pas de problème de scellement, pas d évaporation) matrice polymère + médiateur; Contact intime avec le sensibilisateur; Réaction(rédox) rapide avec le sensibilisateur; Résistance de transfert de charge(avec CE) minimale; Stabilité thermique et chimique; Diffusiondesporteursdecharge(holesouions)rapide; Insensibilité aux impuretés et traces d eau. 14

16 Caractéristiques requises Électrodes Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Conductrices(résistance de feuille minimale); Résistance de transfert de charge minimale (catalyseur : 100 nmpt,soit 5 µg/cm 2 ); Absorption et réflexion minimales de la lumière (front), réflexion maximale(back); Si possible flexible(plastique conducteur(front); acier(back)) 15

17 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) EIS = mesure d impédance détermination des paramètres électrochimiques, via un schéma électrique équivalent Perturbation en tension : ΔE= ΔE sin(ωt) où ΔE= 10 mv mesure de la réponse en courant : ΔI= ΔI sin(ωt-ϕ) E, I 1 I E 0 π-ϕ π 2π-ϕ 2π -1 π 2π ωt 16

18 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) Calcul de l impédance Z= ΔE/ ΔI= Z(ω) = Z re + j.z im (de 100 khz à 10 mhz) Partie imaginaire Z im φ Z re [Z] Partie réelle E 2 Z = = Z Re + Z II et ϕ = arctg Z Z Im Re 2 Im Éléments Z re Z im Phase [ ] Résistance R 0 0 Capacité 0 j/ωc 90 17

19 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) Électrode de travail : échantillon à analyser (verre conducteur FTO +TiO 2 ) Contre-électrode : verre conducteur (FTO + C graphite ) Électrolyte : KI 0,1M / I 2 0,01M (EG) 18

20 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) Anode Électrolyte Cathode Électrolyte Cathode Anode TiO 2 + colorant TiO 2 + colorant Recomb. e - - trou 19

21 Avantages et inconvénients des DSSC Thegood Coûtréduit; Non toxique et sans impact environnemental; Bonnesensibilitéàlalumièrediffuse; Faible sensibilité à l augmentation de température; Possibilité de coloration(esthétique); Possibilité de création de vitres PV. Thebad Rendementdeconversionassezmoyen(<12%enlabo); Maintien d un électrolyte liquide à long terme; Stabilitédelacelluleàlongterme? 20

22 Merci pour votre attention 21

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Séminaire PV du 23-27 avril 2012, Rabat, ENIM

Séminaire PV du 23-27 avril 2012, Rabat, ENIM Séminaire PV du 2327 avril 2012, Rabat, ENIM 1er jour: 23 avril 2012 Horaire 09:00 Conférencier / Contenu du cours Pr. Ahmed Ennaoui PARTIE 1: Gisement solaire 1.1. Mouvement de la Terre autour du soleil

Plus en détail

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S.

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S. J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série, 9 (5) DOI : http://dx.doi.org/1.151/bib-j3ea:579 EDP Sciences, 5 Énergies renouvelables

Plus en détail

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW.

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Minh-Tri Ta (1) (2), Ouafae Bennis (1) (3), Zitouni Messai (2), Toufik Mouet (2), Valérie

Plus en détail

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date du dépôt : 3/25/2015 9:58:24 AM Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date limite de candidature : Conditions restrictives de candidature : Un co-financement

Plus en détail

Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050. Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013

Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050. Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013 Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050 Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013 Contenu 1. Vue d ensemble Energie Suisse: production, consommation, totale& électrique

Plus en détail

Etude et réalisation des cellules solaires photovoltaïques à base de matériaux organiques

Etude et réalisation des cellules solaires photovoltaïques à base de matériaux organiques MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU Faculté de Génie Electrique et d informatique Département d Electronique THESE Présentée par

Plus en détail

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement Sílvia Martín de Nicolás Résumé La diminution du coût des cellules photovoltaïques en silicium cristallin (c-si) passe par une

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Projets sélectionnés dans le cadre du programme mobilisateur MINERGIBAT

Projets sélectionnés dans le cadre du programme mobilisateur MINERGIBAT 1. PICOGEN présenté par Projets sélectionnés dans le cadre du programme mobilisateur MINERGIBAT Christophe HENRIET, Gérant, COGENCO s.p.r.l., 58, Chemin de Wavre - 1470 Bousval, Sous-traitance

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

QUESTIONS DE PHYSIQUE AUTOUR DE L ÉNERGIE SOLAIRE

QUESTIONS DE PHYSIQUE AUTOUR DE L ÉNERGIE SOLAIRE QUESTIONS DE PHYSIQUE AUTOUR DE L ÉNERGIE SOLAIRE P.Avavian/CEA C.Dupont/CEA CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 PLAN Introduction : Définition de l énergie solaire I / Solaire Thermique II / Solaire Thermodynamique

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

ANALYSE DES MATERIAUX PAR SPECTROSCOPIE D IMPEDANCE APPLICATION AU VERRE BOROSILICATE

ANALYSE DES MATERIAUX PAR SPECTROSCOPIE D IMPEDANCE APPLICATION AU VERRE BOROSILICATE ANALYSE DES MATERIAUX PAR SPECTROSCOPIE D IMPEDANCE APPLICATION AU VERRE BOROSILICATE F.HAMOU Prof N.ZEKRI Laboratoire d Etude Physique des Matériaux (LEPM) Département de physique Faculté des sciences

Plus en détail

laissez entrer des vitrages. la lumière! Juliette Ruchmann Les vitrages : laissez entrer la lumière!

laissez entrer des vitrages. la lumière! Juliette Ruchmann Les vitrages : laissez entrer la lumière! Les vitrages : laissez entrer la lumière! Juliette Ruchmann Les vitrages : laissez entrer la lumière! Ancienne élève de l École Normale Supérieure de Cachan, ingénieure diplômée de l École Nationale Supérieure

Plus en détail

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ Méthodes de Caractérisation des Matériaux Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ 1. Symboles standards et grandeurs électriques 3 2. Le courant électrique 4 3. La résistance électrique 4 4. Le

Plus en détail

Stabilisation thermique de la couche photo-active d une cellule solaire organique par réticulation

Stabilisation thermique de la couche photo-active d une cellule solaire organique par réticulation Stabilisation thermique de la couche photo-active d une cellule solaire organique par réticulation Lionel Derue To cite this version: Lionel Derue. Stabilisation thermique de la couche photo-active d une

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Panneaux solaires photovoltaiques

Panneaux solaires photovoltaiques Panneaux solaires photovoltaiques Le contexte : les energies renouvelables Le vingtième siècle a mis en évidence un problème préoccupant : nous consommons actuellement, sans les reconstituer, les énergies

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Optimisation du Rendement de Conversion Photovoltaïque des Cellules Solaires à base de GaAs et de Si

Optimisation du Rendement de Conversion Photovoltaïque des Cellules Solaires à base de GaAs et de Si Rev. Energ. Ren. : Valorisation (1999) 2731 Optimisation du Rendement de Conversion Photovoltaïque des Cellules Solaires à base de GaAs et de Si T. Baghdadli, A. Zerga et B. Benyoucef Laboratoire de Physique

Plus en détail

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Patrick DUPEYRAT 1,2*, Hervé PABIOU 2, Gérald KWIATKOWSKI 3 MENEZO 2,4 et Christophe 1 Fraunhofer-Institut

Plus en détail

Les Rencontres Scientifiques Colas

Les Rencontres Scientifiques Colas Les Rencontres Scientifiques Colas «L avenir du véhicule électrique» 2 juin 2009 avec Yves CHABRE Docteur ès-sciences Consultant pour véhicules électriques et Pierre MIDROUILLET Directeur Général de PVI

Plus en détail

Les nanotubes de carbone : 1. Structure et croissance

Les nanotubes de carbone : 1. Structure et croissance Les nanotubes de carbone : 1. Structure et croissance Les différentes formes de carbone sp 2 Structure des nanotubes mono-feuillets Structure électronique des nanotubes mono-feuillets Modèle de croissance

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques SOlutions for Low Energy Neighbourhoods Les panneaux solaires photovoltaïques Les points principaux Différents types de technologies existent pour exploiter l énergie solaire et produire de l électricité

Plus en détail

Le GBF Générateur basse fréquence

Le GBF Générateur basse fréquence Le GBF Générateur basse fréquence Il génère des signaux alternatifs ( carré, sinusoïdale et triangulaire ) en sa sortie ( output- 50 ) Pour chaque signal, on peut modifier : l amplitude ( en agissant sur

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE

CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE UNIVERSITE HASSAN II ECOMEC ECOMAT FACULTE DES SCIENCES AIN CHOCK Bouznika 11 15 Mai 2010 -CASABLANCA LABORATOIRE DE MECANIQUE CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE A.OUBARRA I Introduction * Energies renouvelables.

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques

Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques Département des Sciences et Génie des Matériaux Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques Cours et exercices G. BARRAL B. LE GORREC C. MONTELLA (UJF) (IUT 1) (ISTG) GRENOBLE 2003 SOMMAIRE

Plus en détail

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables?

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Letondu Noëmie Baudin Nathan 3 C Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? I. Ce qu'est une énergie

Plus en détail

École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE. Docteur de l Université de Strasbourg. Véronique GERNIGON

École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE. Docteur de l Université de Strasbourg. Véronique GERNIGON N d ordre : 1345 École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE présentée pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg Discipline : Electronique, Opto-électronique

Plus en détail

UTILITÉS ET APPLICATIONS

UTILITÉS ET APPLICATIONS VERRE LAMINÉ UTILITÉS ET APPLICATIONS FICHE TECHNIQUE / Québec Version 1.0 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Version 1.0 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Verres offerts par Multiver

Plus en détail

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Nancy, 26 avril 2012 Introduction, historique STM (Scanning tunneling Microscope, microscope à effet tunnel électronique) : Binnig et Rohrer

Plus en détail

FiveGo. FiveGo Appareils portables ph mv / Redox Conductivité TDS Teneur en sel Oxygène dissous. Economique & fiable L accès mobile au monde du ph

FiveGo. FiveGo Appareils portables ph mv / Redox Conductivité TDS Teneur en sel Oxygène dissous. Economique & fiable L accès mobile au monde du ph FiveGo FiveGo Appareils portables ph mv / Redox Conductivité TDS Teneur en sel Oxygène dissous Economique & fiable L accès mobile au monde du ph FiveGo 5 x 5 arguments pour FiveGo ph, conductivité et oxygène

Plus en détail

Guardian Clarity Verre antireflet

Guardian Clarity Verre antireflet Guardian Clarity Verre antireflet Contrairement au verre ordinaire, Guardian Clarity offre une vision optimale des matériaux et des objets exposés. DANS UN MONDE TOUJOURS PLUS DOMINÉ PAR L IMAGE, UNE VISION

Plus en détail

Précision, Ergonomie, Traçabilité. inolab at its best

Précision, Ergonomie, Traçabilité. inolab at its best Précision, Ergonomie, Traçabilité. inolab at its best NOUVEAU inolab at its best : www.inolab.de/en Quick-Link für Smartphones/ Tablets Précision. Ergonomie. Traçabilité. inolab at its best La nouvelle

Plus en détail

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C ANALYSE XPS (ESCA) I - Principe La spectroscopie XPS (X-Ray Photoelectron Spectroscopy) ou ESCA (Electron Spectroscopy for Chemical Analysis) est basée sur la photo émission. Lors de l'irradiation par

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Prof. Marc HENRY Chimie Moléculaire du Solide Institut Le Bel, 4, Rue Blaise Pascal 67070 Strasbourg Cedex, France Tél: 03.68.85.15.00 e-mail:

Plus en détail

Évaluation de la performance environnementale des technologies solaires photovoltaïques Rapport financé dans le cadre du Fonds pour l énergie propre

Évaluation de la performance environnementale des technologies solaires photovoltaïques Rapport financé dans le cadre du Fonds pour l énergie propre Évaluation de la performance environnementale des technologies solaires photovoltaïques Rapport financé dans le cadre du Fonds pour l énergie propre Environnement Canada, en partenariat avec CanmetÉNERGIE

Plus en détail

Thèse. pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Limoges. Mahmoud CHAKAROUN

Thèse. pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Limoges. Mahmoud CHAKAROUN UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTE de Sciences et Techniques de Limoges XLIM Département MINACOM Thèse Thèse n 38-2008 pour obtenir le grade de Docteur de l Université

Plus en détail

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple Comité National Français de Radioélectricité Scientifique Section française de l Union Radio Scientifique Internationale Siège social : Académie des Sciences, Quai de Conti Paris Journées scientifiques

Plus en détail

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux XXXX C25 PROCÉDÉS ÉLECTROLYTIQUES OU ÉLECTROPHORÉTIQUES; APPAREILLAGES À CET EFFET (électrodialyse, électro-osmose, séparation de liquides par l électricité B01D; usinage du métal par action d une forte

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Électrodes et sondes industrielles

Électrodes et sondes industrielles Électrodes et sondes industrielles Table des matières Page Introduction T2.2 Électrodes à embout plat T2.8 Électrodes de ph et rédox AmpHel T2.12 Séries HI 1000 et HI 2000 T2.14 Électrodes «Easy» de ph

Plus en détail

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT Enjeux et objectifs du projet 1 Réduire les pressions environnementales et les risques potentiels pour la santé des opérateurs ainsi que la pénibilité des tâches Visé 20 à 30% de réduction d énergie, produits

Plus en détail

Toitures plates. Rhinox. Fiche technique DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION

Toitures plates. Rhinox. Fiche technique DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION Panneau isolant en laine de roche particulièrement praticable pour toiture plate, intégrant une couche supérieure extra dure, une couche intermédiaire rigide et une sous

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

Energies solaires et éoliennes

Energies solaires et éoliennes Energies solaires et éoliennes Les solutions d assemblage et d étanchéité Des solutions colles et mastics adaptées à vos besoins Sommaire Modules photovoltaïques 4-8 Collecteurs 9 Concentrateurs solaires

Plus en détail

stockage électrique, le besoin de lisser la production et la nécessité de modifier les réseaux de transport de l électricité, d où le développement

stockage électrique, le besoin de lisser la production et la nécessité de modifier les réseaux de transport de l électricité, d où le développement Stockage de l électricité : élément clé pour le déploiement des énergies renouvelables et du véhicule électrique Marion Perrin Marion Perrin est directrice de laboratoire à l Institut national de l énergie

Plus en détail

Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT

Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT Tangui LE BAHERS 3 Mars 2015 1 ière Journées Pérovskites Hybrides

Plus en détail

Les méthodes potentiométriques

Les méthodes potentiométriques Le ph-mètre (réf :Skoog, West, Holler, Section 19-A. p 412) Les méthodes potentiométriques 2 e partie Erreur dans la mesure d une tension à l aide d un ph-mètre (ionomètre) Maintenant que nous avons explorés

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université M Hamed Bougara- BOUMERDES Faculté des sciences de l Ingénieur Ecole Doctorale

Plus en détail

Qu'est-ce qu'une batterie Li-Ion? 26 juin 2013 Page 1

Qu'est-ce qu'une batterie Li-Ion? 26 juin 2013 Page 1 Commercialisée pour la première fois par Sony Energitech en 1991, la batterie lithium-ion occupe aujourd'hui une place prédominante sur le marché de l'électronique portable. Ses principaux avantages sont

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS)

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS) apacité Métal-solant-Semiconducteur (MS) 1-onstitution Une structure Métal-solant-Semiconducteur (MS) est constituée d'un empilement de trois couches : un substrat semiconducteur sur lequel on a déposé

Plus en détail

FIOLAX. SCHOTT Instruments Solutions. Les solutions tampon dans les ampoules uniques à deux pointes offrent une haute sureté et précision.

FIOLAX. SCHOTT Instruments Solutions. Les solutions tampon dans les ampoules uniques à deux pointes offrent une haute sureté et précision. SCHOTT Instruments Solutions Les solutions tampon dans les ampoules uniques à deux pointes offrent une haute sureté et précision. L exactitude de la mesure de ph dépend de l exactitude de l étalonnage.

Plus en détail

Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013

Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013 Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013 Production d'électricité renouvelable : énergie solaire photovoltaïque et éolienne Ing. Jérémie DE CLERCK Service du Facilitateur Bâtiment Durable Spécialiste

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Sunergic SA, tous droits réservés

Sunergic SA, tous droits réservés Sommaire 1. L él électricité: - Quelques rappels - Le marché de l él électricité en Suisse, comparatifs, - Acteurs du marché 2. Le Photovoltaïque : - Principes de base - Données climatologiques: irradiation,

Plus en détail

Les moyens d observations en astronomie & astrophysique

Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/fmillour cf le cours de Pierre Léna : «L

Plus en détail

A PROPOS DE NANOWORLD

A PROPOS DE NANOWORLD A PROPOS DE NANOWORLD La Nanotechnologie est notre spécialité. La précision, notre tradition. L innovation est notre raison de vivre. C est pourquoi nous nous sentons particulièrement bien en Suisse, une

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29 Expérience n 29 Semi-conducteurs Description Le but de cette expérience est la mesure de l énergie d activation intrinsèque de différents échantillons semiconducteurs. 1 Montage expérimental Liste du matériel

Plus en détail

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure J. Phys. IV France 1 () 53-58 EDP Sciences, Les Ulis DOI: 1.151/jp:17 Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure D. Del Frari, S. Diliberto,

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

LES NANOMATERIAUX. Groupe 2 PRST2 2012

LES NANOMATERIAUX. Groupe 2 PRST2 2012 LES NANOMATERIAUX Groupe 2 PRST2 16 Février 2012 LE NANOMONDE Des matériaux de l ordre de grandeur de virus Modification des propriétés fondamentales (physiques, chimiques, biologiques ) Nouveaux produits

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS

La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS Rev. Energ. Ren. : Chemss 2000 39-44 La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS D.K. Mohamed, A. Midoun et F. Safia Département

Plus en détail

Panneau de bardage polyuréthanne FP

Panneau de bardage polyuréthanne FP 15 Panneau de bardage polyuréthanne ondulé type FP-W PROFIL 7 50 50 PROFIL 6 BRUCHAPaneel PROFIL 5 PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL PROFIL 1 Panneau de bardage polyuréthanne FP FIXATION CACHEE panneau de bardage

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France

Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France Technologie de fabrication des pointes AFM et leur utilisation en mode électrique Gilbert GILLMANN NanoAndMore France Initiation à la Microscopie à force atomique - Spécialisation électrique 12 Mars 2008

Plus en détail

Retour d expérience, portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI

Retour d expérience, portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI , portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI PROMES (UPR 8521 CNRS) Université de Perpignan France 29 juin 2011 1 Contexte 2 3 4 Sommaire Contexte 1 Contexte 2 3 4 Laboratoire

Plus en détail

Les batteries électriques pour les camions et bus électriques Etat de l'art, perspectives et interrogations

Les batteries électriques pour les camions et bus électriques Etat de l'art, perspectives et interrogations Les batteries électriques pour les camions et bus électriques Etat de l'art, perspectives et interrogations L Ion Rallye 2012 : Camions et Bus électriques - Le transport branché Lyon 30/11/2012 Serge PELISSIER

Plus en détail

La géothermie avec Thermo Pieux

La géothermie avec Thermo Pieux La géothermie avec Thermo Pieux Mini colloque sur les électro technologies Avril 2010 La présentation Le Groupe Techno Pieux; Les Produits; La géothermie avec les capteurs géothermiques Thermo Pieux (THP);

Plus en détail

Onduleurs centralisés sans transformateur pour connexion au réseau MT

Onduleurs centralisés sans transformateur pour connexion au réseau MT 74 75 Onduleurs centralisés sans transformateur pour connexion au réseau MT Afin d augmenter le rendement global de l installation, les Inverter de la gamme Central HV-MT sont conçus sans transformateur

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

SÉMINAIRES RÉGIONAUX 2015

SÉMINAIRES RÉGIONAUX 2015 Présentation de Blue Solutions Défis de la technologie LMP Architecture du PI System Exemples d utilisation du PI System chez Blue Solutions Visualisation en temps réel des procédés avec PI ProcessBook

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail