Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)"

Transcription

1 Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA Service de Science des Matériaux

2 3 générations de cellules PV 1 e génération: Silicium mono- ou polycristallin ou en ruban; jonction p-n) 2 e génération: Films minces(divers matériaux; hétéro-jonctions) 3 e génération: cellules organiques; DSSC (ou «de Grätzel») basée sur le TiO 2 (ou autre oxyde) nanoporeux: cellules de type«électrochimiques». Université de Mons 2

3 Principe de fonctionnement des DSSC Université de Mons 3

4 Principe de fonctionnement des DSSC Incident Photon-to-current Conversion Efficiency(IPCE) J sc = densité de photocourant de court-circuit sous irradiation monochromatique; λ=longueurd onde; Φ = densité de rayonnement monochromatique. Visible 4

5 Principe de fonctionnement des DSSC Incident Photon-to-current Conversion Efficiency(IPCE) Visible 5

6 Principe de fonctionnement des d3 DSSC Sensibilisateur (monocouche de colorant) TiO 2 mésoporeux nanocristallin Verre conducteur (anode) Électrolyte liquide ou (quasi-)solide Verre conducteur (cathode) LUMO BV Niveau de Fermi Tension maximale V oc hν BV BC Réd. HOMO Ox. U rédox Réd. Ox. 6

7 Diapositive 6 d3 HOMO = orbitales d du Ru LUMO = orbitales pi anti-liantes du ligand BC = orbitales d inoccupées du Ti decrolya; 19/02/2010

8 Principe de fonctionnement des DSSC 7

9 Caractéristiques requises Sensibilisateur(colorant) Doitêtreisolantàl étatfondamental(darkcurrent 0); Doitpouvoirabsorbertouslesrayonnementssous920nm; DoitcomporterdesgroupementspermettantlegreffagesurTiO 2 ; À l état excité, doit pouvoir injecter des électrons dans le TiO 2 avec unrendementquantique 1(duréedeviedel étatexcité>>temps detransfertverstio 2 ); Le niveau énergétique de l état excité (LUMO) doit être juste supérieuràlalimitebassedelabcdutio 2 ; Son potentiel rédox doit être suffisamment élevé que pour pouvoir être régénéré(réduit) par le médiateur; Doitpouvoirrésisterà20ansd expositionsolaire(~10 8 cycles) stabilité thermique et chimique. 8

10 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur surface spécifique très élevée; épaisseur et porosité contrôlées; mobilité électronique élevée(point faible!); très bonne adhérence sur électrodes(acier, TCO); contact«ohmique»; stable sous rayonnement et chimiquement; peuonéreux,nontoxiqueet«écologique». 9

11 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur Anatase nanocristalline mésoporeuse Bandgap:3,13eV Épaisseur: 5-20 µm Masse:10-40g/m 2 Porosité:50-65% < pore>:15nm Frittage 10

12 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur PHOTOCEL ULg(LCIS) UMons(FPMs) 11

13 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur Nanofils de ZnO NANOROD ULg (LCIS) UCL it4ip UMons(FPMs) 12

14 Caractéristiques requises Oxyde semi-conducteur NanotubesdeTiO 2 MADSCELLS(?) UMons(FS + FPMs) 13

15 Caractéristiques requises Solution électrolytique Idéalement solide(facilité de construction, pas de problème de scellement, pas d évaporation) matrice polymère + médiateur; Contact intime avec le sensibilisateur; Réaction(rédox) rapide avec le sensibilisateur; Résistance de transfert de charge(avec CE) minimale; Stabilité thermique et chimique; Diffusiondesporteursdecharge(holesouions)rapide; Insensibilité aux impuretés et traces d eau. 14

16 Caractéristiques requises Électrodes Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Conductrices(résistance de feuille minimale); Résistance de transfert de charge minimale (catalyseur : 100 nmpt,soit 5 µg/cm 2 ); Absorption et réflexion minimales de la lumière (front), réflexion maximale(back); Si possible flexible(plastique conducteur(front); acier(back)) 15

17 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) EIS = mesure d impédance détermination des paramètres électrochimiques, via un schéma électrique équivalent Perturbation en tension : ΔE= ΔE sin(ωt) où ΔE= 10 mv mesure de la réponse en courant : ΔI= ΔI sin(ωt-ϕ) E, I 1 I E 0 π-ϕ π 2π-ϕ 2π -1 π 2π ωt 16

18 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) Calcul de l impédance Z= ΔE/ ΔI= Z(ω) = Z re + j.z im (de 100 khz à 10 mhz) Partie imaginaire Z im φ Z re [Z] Partie réelle E 2 Z = = Z Re + Z II et ϕ = arctg Z Z Im Re 2 Im Éléments Z re Z im Phase [ ] Résistance R 0 0 Capacité 0 j/ωc 90 17

19 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) Électrode de travail : échantillon à analyser (verre conducteur FTO +TiO 2 ) Contre-électrode : verre conducteur (FTO + C graphite ) Électrolyte : KI 0,1M / I 2 0,01M (EG) 18

20 Spectroscopie d impédance électrochimique(eis) Anode Électrolyte Cathode Électrolyte Cathode Anode TiO 2 + colorant TiO 2 + colorant Recomb. e - - trou 19

21 Avantages et inconvénients des DSSC Thegood Coûtréduit; Non toxique et sans impact environnemental; Bonnesensibilitéàlalumièrediffuse; Faible sensibilité à l augmentation de température; Possibilité de coloration(esthétique); Possibilité de création de vitres PV. Thebad Rendementdeconversionassezmoyen(<12%enlabo); Maintien d un électrolyte liquide à long terme; Stabilitédelacelluleàlongterme? 20

22 Merci pour votre attention 21

Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux -

Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux - Les Cellules Photovoltaïques Hybrides à Colorant Céline OLIVIER Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux - 9èmes Rencontres Régionales des Électroniciens et Instrumentalistes 04 Juillet

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques.

Les cellules photovoltaïques. MORNAY Thomas Sup D Classes préparatoires CPE VERNAY Alexis Sup D Institution des Chartreux VOLLE Marion Sup D Année 2004-2005 Professeur accompagnateur : M. Dietschy Groupe n 33 A l intention de M. BOIS

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 269 274 Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux M. Madani *, A. Bensaoula et N.E. Chabane Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Synthèse et caractérisation d oxydes transparents conducteurs de type p pour application en cellules solaires à colorant.

Synthèse et caractérisation d oxydes transparents conducteurs de type p pour application en cellules solaires à colorant. Synthèse et caractérisation d oxydes transparents conducteurs de type p pour application en cellules solaires à colorant. Benoit Chavillon To cite this version: Benoit Chavillon. Synthèse et caractérisation

Plus en détail

Technologies associées aux énergies renouvelables. Systèmes solaires photovoltaïques (PV)

Technologies associées aux énergies renouvelables. Systèmes solaires photovoltaïques (PV) Technologies associées aux énergies renouvelables Systèmes solaires photovoltaïques (PV) Exposé n 05 du cours ENER002 «Energies non conventionnelles» Bruxelles, 25 octobre 2005 Professeur : ir Michel Huart

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Énergie solaire et habitat

Énergie solaire et habitat 1 Énergie solaire et habitat LES MODES D EXPLOITATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE DANS L HABITAT Énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil

Plus en détail

Séminaire PV du 23-27 avril 2012, Rabat, ENIM

Séminaire PV du 23-27 avril 2012, Rabat, ENIM Séminaire PV du 2327 avril 2012, Rabat, ENIM 1er jour: 23 avril 2012 Horaire 09:00 Conférencier / Contenu du cours Pr. Ahmed Ennaoui PARTIE 1: Gisement solaire 1.1. Mouvement de la Terre autour du soleil

Plus en détail

SOLON SOLfixx. Système PV pour toitures terrasses.

SOLON SOLfixx. Système PV pour toitures terrasses. SOLON SOLfixx Black/Blue FR SOLON SOLfixx. Système PV pour toitures terrasses. Système de toiture terrasse innovant composé de modules SOLON performants et d'une sous-structure en plastique légère Convient

Plus en détail

Améliorer une Cellule Photovoltaïque avec du Polypyrrole

Améliorer une Cellule Photovoltaïque avec du Polypyrrole Améliorer une Cellule Photovoltaïque avec du Polypyrrole Vitali Armelle, Prohaska Tessy et Laila Franco Esch/Alzette, 2015 Soutenu par le Fonds National de la Recherche, Luxembourg 1 Résumé Ce travail

Plus en détail

Les cellules Grätzel : L avenir de la filière photovoltaïque?

Les cellules Grätzel : L avenir de la filière photovoltaïque? Clément GIRAULT Emmanuel JAMES Aurélien MONFORT C04 - Energies Renouvelables Les cellules Grätzel : L avenir de la filière photovoltaïque? ENSTA ParisTech Promotion 2011 2 Les cellules Grätzel : L avenir

Plus en détail

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 SEPOLBE Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 S. CHAKRI, I. FRATEUR, E. SUTTER, B. TRIBOLLET, V. VIVIER CNRS, UMR 8235,

Plus en détail

Le photovoltaïque: principes et filières inorganiques, organiques, hybrides

Le photovoltaïque: principes et filières inorganiques, organiques, hybrides Chaire Développement durable Environnement, Énergie et Société Chaire annuelle Année académique 2010-2011 Le photovoltaïque: principes et filières inorganiques, organiques, hybrides 2 Mars 2011 Prof. Jean-Marie

Plus en détail

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar Journée Green Testing Saint Louis 22 novembre 2012 Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications par Jean - Luc Bodnar Groupe de Recherche En Sciences

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs TD n 1 : Dopage des semiconducteurs Exercice 1 : Silicium intrinsèque : On s intéresse au Silicium dans cet exercice On considère le semiconducteur intrinsèque 10 3 qui a une densité n i = 10 cm à T=300K

Plus en détail

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils Congrès européen Ecotechnologies pour le futur Atelier Qualité de l'air Gaëlle BULTEAU Département Climatologie Aérodynamique Pollution Epuration Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application

Plus en détail

EXERCICE I. Altitude en mètre

EXERCICE I. Altitude en mètre EXERCICE I L exercice I est composé de 4 problèmes indépendants. La disparition des ampoules à incandescence s explique par le très mauvais rendement de cette technologie (de l ordre de 5 %). Ces ampoules

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve de physique-chimie série STI2D et STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire Exemple de sujet Durée 3 heures - coefficient 4 A l exclusion de tout

Plus en détail

CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES À COLORANT

CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES À COLORANT CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES À COLORANT Fabien CASSORE Guillaume ORLANDI Maxime RAU Encadrant : Jacques PERSELLO 1 Sommaire : I. Introduction II. Principe de fonctionnement d'une cellule photovoltaïque III.

Plus en détail

Spécialité: Chimie Physique des Matériaux. Michael IBRAHIM. Polyaniline-Oxyde de Titane: un Composite pour la Récolte et le Stockage d Energie

Spécialité: Chimie Physique des Matériaux. Michael IBRAHIM. Polyaniline-Oxyde de Titane: un Composite pour la Récolte et le Stockage d Energie Ecole Doctorale des Sciences et de Technologie Ecole Doctorale de Chimie THESE EN COTUTELLE DE L UNIVERSITE LIBANAISE ET DE L UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 Pour l obtention du diplôme de Doctorat Spécialité:

Plus en détail

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE)

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) C 2 maîtrisé Carburants diversifiés Véhicules économes Raffinage propre Réserves prolongées Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) Recherche de nouveaux électrolytes Dane

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES!

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! Bernard Moine, Antonio Pereira, Amina Bensalah-Ledoux, Christine Martinet. Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux Luminescents UMR 5620 du CNRS,

Plus en détail

ÉNERGIE SOLAIRE. 1. Le potentiel solaire.

ÉNERGIE SOLAIRE. 1. Le potentiel solaire. ÉNERGIE SOLAIRE 1. Le potentiel solaire. La Terre intercepte une infime partie de l énergie rayonnée par le soleil : Environ 1,6 10 18 kwh par an (soit une puissance moyenne de 180 10 6 GW) Une partie

Plus en détail

THESE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE

THESE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE THESE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Spécialité Sciences mécaniques, acoustiques et électroniques SMAER (Ecole Doctorale de Sciences Mécaniques, Acoustiques et Electroniques de Paris)

Plus en détail

La fabrication des cellules photovoltaïques

La fabrication des cellules photovoltaïques La fabrication des cellules photovoltaïques L'énergie solaire photovoltaïque provient de la transformation directe d'une partie du rayonnement solaire en énergie électrique. Cette conversion d'énergie

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Colloque Conversion et Stockage électrochimique de l énergie : Enjeux et Défis 9 octobre 2014

Colloque Conversion et Stockage électrochimique de l énergie : Enjeux et Défis 9 octobre 2014 Colloque Conversion et Stockage électrochimique de l énergie : Enjeux et Défis 9 octobre 2014 Energie photovoltaïque et son stockage : du PV aux systèmes hybrides Daniel Lincot Institut Photovoltaïque

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

ELECTROCHIMIE ET SES APPLICATIONS

ELECTROCHIMIE ET SES APPLICATIONS 30/11/009 ELECTROCHIMIE ET SES APPLICATIONS PILES AU LITHIUM M. OLIVIER marjorie.olivier@fpms.ac.be INTRODUCTION. Lithium = le potentiel le plus négatif et la plus forte capacité massique des matériaux

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6 06/2015 Courants de court-circuit, temps de coupure, énergie passante, risque de blessures: Quelle est l importance du temps de coupure? Nous connaissons les temps de coupure de 0,3 / 0,4 / 5 et 120 secondes

Plus en détail

Solaire thermique et photovoltaïque

Solaire thermique et photovoltaïque Solaire thermique et photovoltaïque Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Lorsque toutes les rénovations énergétiques possibles sur un bâtiment sont réalisées, il peut être intéressant d avoir recours

Plus en détail

TOITURE SOLAIRE SUNSTYLE SATISFACTION GARANTIE

TOITURE SOLAIRE SUNSTYLE SATISFACTION GARANTIE TOITURE SOLAIRE SUNSTYLE SATISFACTION GARANTIE TOITURE SOLAIRE SUNSTYLE INSPIRÉ PAR LA NATURE. GRÂCE À LA DISPOSITION EN ÉCAILLES DES TUILES DU SYSTÈME SUNSTYLE, LE BÂTIMENT EST PROTÉGÉ DES INTEMPÉRIES.

Plus en détail

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S.

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S. J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série, 9 (5) DOI : http://dx.doi.org/1.151/bib-j3ea:579 EDP Sciences, 5 Énergies renouvelables

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW.

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Minh-Tri Ta (1) (2), Ouafae Bennis (1) (3), Zitouni Messai (2), Toufik Mouet (2), Valérie

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

BORNES ET ARMOIRES DE PROTECTION ON CATHODIQUE

BORNES ET ARMOIRES DE PROTECTION ON CATHODIQUE BORNES ET ARMOIRES DE ON BORNE COMPOUND THERMOPLASTIQUE COULEUR IVORE OU GRIS IP 33 à IP55 IK10 BC 400 PC BC 200 PC BC 50 PC Courte BC 50 PC Longue 1490 mm 1550 mm 900 mm 1 HORS SOL mm 950 mm 630 mm 998

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

SPECTROMETRIE D ABSORPTION ATOMIQUE

SPECTROMETRIE D ABSORPTION ATOMIQUE Chapitre IV SPECTROMETRIE D ABSORPTION ATOMIQUE I INTRODUCTION La spectrométrie d absorption atomique (AAS) est une technique décrite pour la 1 ère fois par Walsh (1955). AAS étudie les absorptions de

Plus en détail

CHAPITRE 3: Le vitrage Electrochromique

CHAPITRE 3: Le vitrage Electrochromique Le Vitrage Electrochromique 51 CHAPITRE 3: Le vitrage Electrochromique 3.1 Introduction Les matériaux dont les propriétés optiques varient pour répondre à un stimulus extérieur sont appelés chromogéniques.

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque - L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque A. Benabou 2011-2012 PLAN Introduction I. L énergie solaire II. III. Le photovoltaïque Systèmes photovoltaïques 2 Introduction Energie solaire photovoltaïque

Plus en détail

PHOTOCAL SC (Solar Cell) RevÄtement Photocatalytique Autonettoyant & Optimiseur de rendement

PHOTOCAL SC (Solar Cell) RevÄtement Photocatalytique Autonettoyant & Optimiseur de rendement PHOTOCAL SC (Solar Cell) RevÄtement Photocatalytique Autonettoyant & Optimiseur de rendement 1 PHOTOCAL SC (Solar Cell) RevÄtement photocatalytique formulå pour les panneaux solaires La sonde martienne

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ Rayons Rayons X Ultra-violets Infra-rouges Micro-ondes Ondes radio 1 Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS Définitions * hυ hυ La fluorescence ou luminescence est l émission d énergie

Plus en détail

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date du dépôt : 3/25/2015 9:58:24 AM Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date limite de candidature : Conditions restrictives de candidature : Un co-financement

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

WDS ISOL ANT MICROPOREUX

WDS ISOL ANT MICROPOREUX WDS 950 GLASS Page 1/4 Caractéristiques : Wacker WDS 950 Glass est un isolant thermique microporeux présentant un excellent pouvoir isolant, donc un coefficient de conductivité thermique très faible. Wacker

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2. 1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.1 Jonction PN, courbe I-V 2.2 Limite d efficacité 3. Technologies

Plus en détail

Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques

Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques E. Kechar #1, E. Azzag *2, I. Touaїbia #3 # E. Kechar Department d électrotechnique, Annaba, University, B.P 12, 23000

Plus en détail

Solaire Photovoltaïque

Solaire Photovoltaïque Solaire Photovoltaïque Halle des écomatériaux Une halle provisoire dès 2011 Une halle définitive fin 2012 Des espaces dédiés à la pédagogie autour de la performance énergétique et des matériaux Des maquettes

Plus en détail

UE 3A. Aspects fonctionnels et méthodes d étude. Dr Tristan Richard. L1 santé année universitaire 2009/10

UE 3A. Aspects fonctionnels et méthodes d étude. Dr Tristan Richard. L1 santé année universitaire 2009/10 UE 3A Organisationdesappareilset appareils et dessystèmes systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude Dr Tristan Richard L1 santé année universitaire 2009/10 Rayons X et gamma Rayonnements particulaires

Plus en détail

DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE THÈSE En vue de l obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par l Université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline ou specialité : Matériaux, Technologies et Composants de l Electronique

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Etude et réalisation des cellules solaires photovoltaïques à base de matériaux organiques

Etude et réalisation des cellules solaires photovoltaïques à base de matériaux organiques MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU Faculté de Génie Electrique et d informatique Département d Electronique THESE Présentée par

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

photovoltaïques Les filières en couches minces et leurs perspectives d application à l habitat et leurs perspectives d application à l habitat

photovoltaïques Les filières en couches minces et leurs perspectives d application à l habitat et leurs perspectives d application à l habitat Les filières photovoltaïques en couches minces et leurs perspectives d application à l habitat Daniel Lincot Les filières photovoltaïques en couches minces et leurs perspectives d application à l habitat

Plus en détail

Projets sélectionnés dans le cadre du programme mobilisateur MINERGIBAT

Projets sélectionnés dans le cadre du programme mobilisateur MINERGIBAT 1. PICOGEN présenté par Projets sélectionnés dans le cadre du programme mobilisateur MINERGIBAT Christophe HENRIET, Gérant, COGENCO s.p.r.l., 58, Chemin de Wavre - 1470 Bousval, Sous-traitance

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Composants photoniques

Composants photoniques Composants photoniques Chapitre 4 : Lasers 4.2. Lasers à semi-conducteurs LASERS à semiconducteurs 4.2.1 Introduction Qu est-ce qu un laser? LASER = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Chimie des matériaux CHM506

Chimie des matériaux CHM506 Chimie des matériaux CHM506 Yue Zhao Properties of Materials Mary Anne White Qu est-ce qui est dans la chimie des matériaux? Covers solid-state chemistry, both inorganic and organic, and polymer chemistry,

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

laissez entrer des vitrages. la lumière! Juliette Ruchmann Les vitrages : laissez entrer la lumière!

laissez entrer des vitrages. la lumière! Juliette Ruchmann Les vitrages : laissez entrer la lumière! Les vitrages : laissez entrer la lumière! Juliette Ruchmann Les vitrages : laissez entrer la lumière! Ancienne élève de l École Normale Supérieure de Cachan, ingénieure diplômée de l École Nationale Supérieure

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Marine Laroche Michele Schiavoni Journées Photonique et Photovoltaïque 30-31 Mars 2011 La stratégie Saint-Gobain dans le solaire Quelques produits

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013

Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013 Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013 1 Dégradation du PVC À haute température, le PVC se dégrade suivant la réaction suivante (CHCl CH 2 ) (CH = CH) + HCl (1) Cette réaction est irréversible.

Plus en détail

Utilisation de composites à base de polymères conjugués dans les cellules. photovoltaïques pour la conversion du rayonnement solaire

Utilisation de composites à base de polymères conjugués dans les cellules. photovoltaïques pour la conversion du rayonnement solaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Faculté des Sciences Département de Physique

Plus en détail

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement Sílvia Martín de Nicolás Résumé La diminution du coût des cellules photovoltaïques en silicium cristallin (c-si) passe par une

Plus en détail

Capteurs. Capteur. 1. Position du problème. 2. définitions. s = f(m) 3. Les principes physiques mis en oeuvres

Capteurs. Capteur. 1. Position du problème. 2. définitions. s = f(m) 3. Les principes physiques mis en oeuvres Ce cours est destiné à donner un aperçu : - des possibilités de mesure des grandeurs physiques ; - des principales caractéristiques dont il faut tenir compte lors de l utilisation d un capteur. Bibliographie

Plus en détail

LES CELLULES SOLAIRES De la lumière à l électricité

LES CELLULES SOLAIRES De la lumière à l électricité LES CELLULES SOLAIRES De la lumière à l électricité Solar Impulse n utilise que la lumière comme source d énergie pour alimenter ses moteurs. L effet de la lumière sur le matériau des panneaux solaires

Plus en détail

Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050. Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013

Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050. Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013 Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050 Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013 Contenu 1. Vue d ensemble Energie Suisse: production, consommation, totale& électrique

Plus en détail

Évaluation environnementale de systèmes de production d'électricité renouvelable

Évaluation environnementale de systèmes de production d'électricité renouvelable Université de Liège Faculté des Sciences Appliquées Année académique 2010-2011 Évaluation environnementale de systèmes de production d'électricité renouvelable Travail de fin d études présenté par Saïcha

Plus en détail

Cellule photovoltaïque de Graetzel :

Cellule photovoltaïque de Graetzel : Université de Nice Sophia-Antipolis Licence physique, semestre 6 Cellule photovoltaïque de Graetzel : Quels sont les facteurs majeurs influant sur le rendement? BOUGHNIM Nahed TRIPOUL David AUDIBERT Jonathan

Plus en détail

Elaboration et caractérisation de composants organiques

Elaboration et caractérisation de composants organiques Elaboration et caractérisation de composants organiques Laurence ignau, Guillaume Wantz, Lionel Hirsch, Pascal Tardy, Jean-Paul Parneix Laboratoire IMS, UMR-CNRS 5218, Site ENSCPB, 16 Avenue Pey Berland,

Plus en détail

QUESTIONS DE PHYSIQUE AUTOUR DE L ÉNERGIE SOLAIRE

QUESTIONS DE PHYSIQUE AUTOUR DE L ÉNERGIE SOLAIRE QUESTIONS DE PHYSIQUE AUTOUR DE L ÉNERGIE SOLAIRE P.Avavian/CEA C.Dupont/CEA CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 PLAN Introduction : Définition de l énergie solaire I / Solaire Thermique II / Solaire Thermodynamique

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

Chimie Analytique I: Chapitre 14 Introduction aux méthodes spectroscopiques

Chimie Analytique I: Chapitre 14 Introduction aux méthodes spectroscopiques Chimie Analytique I: Chapitre 14 Introduction aux méthodes spectroscopiques 14.1 Molécule: Quelles libertés? Pour une molécule possédant N atomes, il existe 3N degrés de liberté (de mouvement). C'est dans

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ÉNERGIE SOLAIRE : DU PANNEAU PHOTOVOLTAÏQUE AU RÉSEAU ÉLECTRIQUE

ÉNERGIE SOLAIRE : DU PANNEAU PHOTOVOLTAÏQUE AU RÉSEAU ÉLECTRIQUE ÉNERGIE SOLAIRE : DU PANNEAU PHOTOVOLTAÏQUE AU RÉSEAU ÉLECTRIQUE Aabu 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Convertir la lumière en électricité avec les panneaux photovoltaïques 7 2.1

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail

CONTACT MÉTAL SEMI- CONDUCTEUR. Diode Schottky

CONTACT MÉTAL SEMI- CONDUCTEUR. Diode Schottky 1 CONTACT MÉTAL SEMI- CONDUCTEUR Diode Schottky 2 Contact Métal/SC: diode Schottky Plusieurs applications: Interconnexions Contact Ohmique Diode à barrière Schottky Survol des jonctions Isolant/SC Comparaison

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail