Le secteur canadien du sans-fil. Analyse, positionnement et capacités :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le secteur canadien du sans-fil. Analyse, positionnement et capacités : 2006-09"

Transcription

1 Le secteur canadien du sans-fil Analyse, positionnement et capacités :

2 Droit d'auteur ou autorisation de reproduire Reproduction à des fins non commerciales Sauf indication contraire, l information contenue dans ce site peut être reproduite, en totalité ou en partie, et par tout moyen, sans frais et sans autre autorisation d'industrie Canada, pourvu qu une diligence raisonnable soit exercée dans le but d assurer l exactitude de l information reproduite, qu'industrie Canada soit identifié comme étant la source de l information et que la reproduction ne soit pas présentée comme une version officielle de l information reproduite ni comme ayant été faite en association avec Industrie Canada ou avec l approbation de celui-ci. Copie commerciale La copie multiple de documents présents sur ce site, en tout ou en partie, pour diffusion commerciale est interdite sauf avec la permission écrite de l'administrateur du droit d'auteur du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC). En autorisant la copie, TPSGC veut s'assurer que les personnes ou les organisations qui désirent copier des documents du gouvernement du Canada à des fins commerciales ont accès aux versions les plus exactes et à jour. Pour obtenir la permission de copier les documents présents sur ce site à des fins commerciales, veuillez vous rendre à la page de TPSGC «Application pour l'affranchissement de droit d'auteur pour les œuvres du Gouvernement du Canada» (http://publications.gc.ca/helpandinfo/cc-dac/inst-guide-f.html) ou communiquer avec TPSGC par les moyens suivants : Courrier : Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Éditions et Services de dépôt 350, rue Albert, 4e étage Ottawa (Ontario) Canada K1A 0S5 Courrier électronique : Exonération de responsabilité : Le présent rapport a été commandé par Industrie Canada, avec l'appui financier de Commerce international Canada. Le contenu du rapport et les recommandations qui y sont présentées sont ceux de l'auteur, Kazam Technologies Inc., bureau 100, 8901, avenue Woodbine, Markham (Ontario), L3R 9Y4, (www.kazamtech.com), et ne reflètent pas nécessairement les points de vue ni les orientations stratégiques du gouvernement du Canada, d'industrie Canada ou de Commerce international Canada. Par souci de conformité aux lignes directrices en matière de publication du gouvernement du Canada, Industrie Canada a apporté de nombreuses modifications mineures au texte original fourni par Kazam Technologies Inc. Ces changements et modifications n'ont pas été officiellement approuvés par Kazam Technologies Inc., mais ils ne sont pas considérés comme ayant un impact substantiel sur le contenu. L'information contenue dans le présent rapport provient de sources jugées fiables. Les éditeurs se dégagent de toute garantie à l'égard de l'exactitude, de l'intégralité ou de la pertinence de cette information. Les éditeurs ne seront pas tenus responsables de toute erreur, omission ou inexactitude dans l'information contenue dans le rapport ou dans son interprétation. Les opinions exprimées dans le présent rapport sont sujettes à changement sans préavis. Note à l'intention du lecteur : La présente étude a été sanctionnée en janvier 2006, et la plupart des prévisions et études de marché ont été effectuées entre janvier et mars Les prévisions reposent sur les données disponibles sur les marchés durant cette période. La plupart de ces données étaient exactes du T à décembre Veuillez noter que dans le présent document, le texte anglais est enchâssé dans certaines images. Au lieu d être inséré dans l image elle-même, le texte français équivalent correspondant à ces images est présenté sous l image. Le document en entier sera à nouveau publié dès que le texte français aura été complètement inséré dans toutes les images.

3 Table des matières RÉSUMÉ...10 OBJECTIFS...11 L ÉCOSYSTÈME SANS FIL ET LA CHAÎNE DE VALEUR...11 Chaîne de valeur du secteur du sans-fil...12 LE SECTEUR CANADIEN DU SANS-FIL...13 Industrie des fabricants et des produits L industrie canadienne des services cellulaires Grappes et associations régionales Conclusion DYNAMIQUE ET CROISSANCE DU SECTEUR DU SANS-FIL...17 PERSPECTIVES...19 CONCLUSIONS ET PROCHAINES ÉTAPES...19 MÉTHODOLOGIE...22 PARTIE 1 : L ÉCOSYSTÈME SANS FIL...30 L écosystème sans fil : qu est-ce que c est?...31 Dynamique de l écosystème sans fil : principales forces d impulsion...32 Forces du marché Déterminants technologiques L évolution de l écosystème sans fil Principales tendances...38 Technologies perturbatrices et nouveaux modèles de gestion Évolution vers la convergence Évolution vers le multimédia entièrement IP (IMS/MMD) Création de services et fourniture des applications et des contenus...40 PRINCIPALES TECHNOLOGIES SANS FIL RÔLE, ÉVOLUTION ET APPLICATIONS...43 Les technologies cellulaires et leur évolution...44 Évolution vers le 3G Principaux protagonistes Évolution vers la troisième génération Normes et technologies clés Évolution vers la troisième génération Principaux services et outils habilitants Conclusion Les technologies mobiles et fixes sans fil et leur évolution (Wi-Fi) WiMAX (802.16) Facteurs du marché de Wi-Fi, de WiMAX et des réseaux maillés RFID Facteurs du marché de la RFID : TAILLE ET PART DU MARCHÉ...72 Pénétration du cellulaire et taille du marché...73 Amérique du Nord Amérique latine Europe de l Ouest Europe de l Est Asie Moyen-Orient et Afrique Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires...83 Expéditions mondiales d appareils...87 Services mobiles de transmission des données...89 Amérique du Nord Amérique latine

4 Europe Moyen-Orient et Afrique Asie Identification par radiofréquence WiMAX (802.16) Wi-Fi (802.11) L ultralarge bande Bus sériel universel IEEE 1394 (ou FireWire) Bluetooth LA CHAÎNE DE VALEUR DU SANS-FIL Analyse de la chaîne de valeur du sans-fil Bref aperçu de l évolution de la chaîne de valeur du sans-fil La chaîne de valeur de l écosystème sans fil Logistique amont : création, agrégation et développement de technologies et de services Exploitation : gouvernance, gestion stratégique, accès aux capitaux Logistique amont : commercialisation, écoulement sur les marchés Commercialisation et ventes : compétitivité et création de valeur Service : rétention et fidélisation Marché : besoins et aptitudes du marché La chaîne de valeur de l industrie du sans-fil Infrastructures Outils habilitants, intergiciels et applications Fournisseurs de contenus Opérateurs de réseaux Fournisseurs de services (services professionnels et intégrateurs) Commercialisation PARTIE 2 : POSITIONNEMENT DE L INDUSTRIE CANADIENNE DU SANS-FIL Aperçu de l industrie canadienne du sans-fil Dynamique du marché Démarche de positionnement de l industrie canadienne du sans-fil ATOUTS ET FAIBLESSES DE LA CHAÎNE DE VALEUR Principaux domaines de leadership sur le marché et potentiel mondial Principaux atouts et potentiel mondial Principaux secteurs de développement et potentiel mondial Principaux éléments de faiblesse et potentiel mondial Perspectives pour les entreprises canadiennes : le marché américain Perspectives qui s offrent aux entreprises canadiennes sur les marchés émergents Chaîne de valeur du sans-fil : principaux sous-secteurs et protagonistes Positionnement de l industrie canadienne du sans-fil par rapport aux industries américaine et sud-coréenne du sans-fil Les États-Unis, un marché pour les entreprises canadiennes Positionnement des grappes régionales dans la chaîne de valeur PARTIE 3 : ANALYSE DES PARTS ET DES TENDANCES DU MARCHÉ L écosystème mondial du sans-fil : la part du marché du Canada Part du marché des entreprises canadiennes des sous-secteurs de l industrie du sans-fil Aperçu de l écosystème mondial du sans-fil et des sources de concurrence Aperçu des dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires (réseaux de la 2,5/3G) Aperçu des appareils cellulaires Aperçu des données mobiles Aperçu de WiMAX Aperçu des réseaux maillés Wi-Fi Aperçu du WLAN (Wi-Fi) Aperçu de la technologie RFID

5 L INDUSTRIE CANADIENNE DU SANS-FIL : GRANDS DÉFIS ET PROCHAINES ÉTAPES Introduction Aperçu des indicateurs et des défis Défis et prochaines étapes GLOSSAIRE ENTREPRISES INTERROGÉES

6 Liste des figures Figure 1 Chaîne de valeur du secteur du sans-fil de KAZAM...12 Figure 2 Marché mondial des jeux de puces WCDMA (UMTS)...25 Figure 3 Statistiques de l UIT sur la connexité mondiale en matière de mobilité...33 Figure 4 Sans fil 101 Brève initiation aux principaux concepts...36 Figure 5 Brève illustration historique du sans-fil adaptée du Wireless Information Networking Group de l Université de Floride...37 Figure 6 Une journée dans la vie de gens qui vivent dans un éventuel écosystème sans fil...41 Figure 7 Vue des réseaux convergents de SK Telecom...42 Figure 8 Les trois principaux niveaux de mobilité offerts par les systèmes sans fil...43 Figure 9 Déploiement des réseaux selon la technologie : réseaux W-CDMA/UMTS/3GSM en rouge); EV-Do 3G fondé sur la technologie CDMA2000 (en bleu); réseaux HSDPA (en brun). Source : en date de mars Figure 10 Évolution des systèmes cellulaires vers le 3G...47 Figure 11 Évolution des réseaux fondés sur le GSM, TDMA et CDMA vers les réseaux centriques de données par paquets W-CDMA/UMTS et 3G CDMA...48 Figure 12 Réseau entièrement maillé Figure 13 Taux de pénétration mondiaux du marché cellulaire par région, Figure 14 Abonnés cellulaires mondiaux par région, Figure 15 Taux de pénétration du marché cellulaire en Amérique du Nord, Figure 16 Abonnés cellulaires en Amérique du Nord Canada et États-Unis (le Mexique fait partie de l Amérique latine)...76 Figure 17 Taux de pénétration du marché cellulaire en Amérique latine, Figure 18 Abonnés cellulaires en Amérique latine, Figure 19 Taux de pénétration du marché cellulaire dans les pays d Europe de l Ouest, Figure 20 Abonnés cellulaires dans les pays d Europe de l Ouest, Figure 21 Taux de pénétration du marché cellulaire dans les pays d Europe de l Est, Figure 22 Abonnés cellulaires dans les pays d Europe de l Est, Figure 23 Taux de pénétration du marché cellulaire dans l Asie-Pacifique, Figure 24 Abonnés cellulaires dans l Asie-Pacifique, Figure 25 Abonnés cellulaires dans la région du Moyen-Orient et de l Afrique, Figure 26 Taux de pénétration du marché cellulaire au Moyen-Orient et en Afrique, Figure 27 Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires en Amérique du Nord, Figure 28 Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires en Europe de l Ouest, Figure 29 Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires dans l Asie-Pacifique, Figure 30 Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires dans le reste du monde, Figure 31 Expéditions mondiales d appareils...88 Figure 32 Recettes mondiales des services mobiles de transmission des données, Figure 33 Recettes des services mobiles de transmission des données au Canada, Figure 34 Recettes des services mobiles de transmission des données aux États-Unis, Figure 35 Recettes des services mobiles de transmission des données au Brésil, Figure 36 Recettes des services mobiles de transmission des données au Mexique, Figure 37 Recettes des services mobiles de transmission des données dans le reste de l Amérique latine, Figure 38 Recettes des services mobiles de transmission des données en Finlande, Figure 39 Recettes des services mobiles de transmission des données en France, Figure 40 Recettes des services mobiles de transmission des données en Allemagne, Figure 41 Recettes des services mobiles de transmission des données en Suède, Figure 42 Recettes des services mobiles de transmission des données au Royaume-Uni,

7 Figure 43 Reste de l Europe de l Ouest, Figure 44 Recettes des services mobiles de transmission des données en Europe de l Est, Figure 45 Recettes des services mobiles de transmission des données en Israël, Figure 46 Recettes des services mobiles de transmission des données dans le reste de la région MOA, Figure 47 Recettes des services mobiles de transmission des données en Chine, Figure 48 Recettes des services mobiles de transmission des données à Hong Kong, Figure 49 Recettes des services mobiles de transmission des données en Inde, Figure 50 Recettes des services mobiles de transmission des données au Japon, Figure 51 Recettes des services mobiles de transmission des données en Corée du Sud, Figure 52 Recettes des services mobiles de transmission des données dans le reste de l Asie- Pacifique, Figure 53 Prévisions des recettes RFID (service d intégration vs recettes des produits) Figure 54 Marché mondial des étiquettes RFID Figure 55 Marché RFID Union européenne Figure 56 Marché RFID Gouvernement des États-Unis Figure 57 Marché des équipements WiMAX par région, Figure 58 Marché mondial des jeux de puces WLAN Figure 59 Prévisions sur les nœuds ULB Figure 60 Synthèse des appareils totaux activés par USB Figure 61 Prévisions sur les appareils à bus FireWire Figure 62 Cadre du modèle de chaîne de valeur de Michael Porter Figure 63 La nouvelle industrie des télécommunications Figure 64 Réseau de valeur sans fil Figure 65 La chaîne de valeur de l écosystème sans fil Figure 66 Profil démographique : République tchèque, 2004, selon l âge et le sexe Figure 67 Part des revenus publicitaires nets, république tchèque, (calculés d après les rapports annuels respectifs) Figure 68 «Cadre organisationnel modèle des phases de croissance» de Greiner Figure 69 Chaîne de valeur de l industrie du sans-fil, vision de haut niveau Figure 70 La chaîne de valeur du sans-fil à l échelle micro et macro Figure 71 Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires, Figure 72 Dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires, Figure 73 TCAC de WiMAX, Figure 74 TCAC du secteur du sans-fil, Figure 75 Part de la croissance des recettes du secteur du sans-fil en dollars, Figure 76 Part des recettes des réseaux maillés sans fil, Figure 77 Part des recettes des réseaux maillés sans fil, Figure 78 Part des recettes du secteur du sans-fil, Figure 79 Part des recettes du secteur du sans-fil, Figure 80 TCAC des données mobiles, Figure 81 TCAC de la RFID, Figure 82 Part de la croissance des recettes de la RFID en dollars, Figure 83 RMPU pondérées moyennes pour les fournisseurs de services cellulaires, ce qui englobe les recettes des clients prépayés et postpayés, Wireless Intelligence, T Figure 84 Coûts d acquisition des fournisseurs de services cellulaires, ce qui englobe les coûts des équipements, les commissions de vente, diminués des recettes connexes au titre des nouveaux clients seulement; Wireless Intelligence, T Figure 85 TCAC du Wi-Fi, Figure 86 Part de la croissance des recettes du Wi-Fi en dollars, Figure 87 TCAC des dépenses consacrées aux infrastructures cellulaires, Figure 88 Chaîne de valeur de l industrie du sans-fil : protagonistes canadiens, américains et internationaux

8 Figure 89 Dépenses estimatives par pays en Figure 90 Comparaison entre le Canada, les États-Unis et la Corée du Sud Figure 91 Base de R&D de Samsung Electronics Figure 92 Le système d innovation, Roger L. Martin, James B. Milway Figure 93 Dépenses consacrées à la recherche et au développement par le secteur opérationnel, Figure 94 Le taux d imposition réel marginal de l investissement est nettement plus élevé au Canada que dans d autres pays développés Figure 95 Le Canada en retard sur la production de brevets aux États-Unis, en particulier dans les industries qui font du commerce avec l étranger Figure 96 Capitaux risques au Canada par rapport aux États-Unis Figure 97 Les sociétés de capital risque n offrent pas une gamme complète d aide aux jeunes entreprises d innovation Figure % des gestionnaires du Canada sont titulaires d un baccalauréat ou d un grade supérieur, contre 50 % aux États-Unis Figure 99 L Accès à des gestionnaires talentueux est une grande faiblesse des jeunes entreprises d innovation canadiennes par rapport à leurs concurrentes américaines Figure 100 Le Canada accuse un retard en matière de capacité d innovation sur les États-Unis, essentiellement à cause des opérations et de la stratégie des entreprises Figure 101 Le Canada l emporte sur les États-Unis en ce qui concerne les facteurs de «soutien général» Figure 102 Le Canada affiche une faiblesse en ce qui concerne les facteurs de «soutien spécialisé» Figure 103 Le Canada se classe derrière les États-Unis en ce qui concerne les facteurs de «pression concurrentielle» Figure 104 Dépenses consacrées à la téléphonie et aux données sans fil, dans certains pays Figure 105 Dépenses consacrées à la téléphonie et aux données sans fil, dans certains pays, , croissance en dollars Figure 106 PIB relatif par tête Figure 107 Indice d activité technologique relatif, Figure 108 Indice de capital humain relatif, Figure 109 Dépenses relatives consacrées à la R&D en pourcentage du PIB Figure 110 Exportations relatives de haute technologie en pourcentage des exportations de biens manufacturés Figure 111 Exportations totales relatives de haute technologie Liste des tableaux Tableau 1 Expéditions mondiales d appareils Tableau 2 Principaux protagonistes canadiens et mondiaux du marché de la téléphonie cellulaire Tableau 3 Principaux protagonistes canadiens et mondiaux des appareils cellulaires et des MAN sans fil Tableau 4 Principaux protagonistes canadiens et mondiaux des LAN, PAN et NFC sans fil Tableau 5 Principaux protagonistes canadiens et mondiaux des technologies ULB, RFID et RRL

9 Tableau 6 Comparaison du Canada, des États-Unis et de la Corée du Sud, mesures tirées des indicateurs mondiaux de la Banque mondiale et du Rapport sur l investissement dans le monde

10 Chapitre Chapter 1 Résumé 10

11 Objectifs La présente étude propose une analyse détaillée du secteur canadien du sans-fil en traitant notamment des capacités et des résultats actuels et futurs. L étude compare de multiples sous-secteurs de l industrie canadienne aux tendances mondiales et à la dynamique du marché. Parmi les technologies sans-fil analysées, mentionnons : les appareils cellulaires et les outils habilitants; les appareils comme les combinés cellulaires, les téléphones intelligents et les équipements dans des locaux d abonné (CPE); les données mobiles; la RFID; le WiMAX; la technologie Wi-Fi; les réseaux maillés sans-fil; l ultralarge bande; et la radio réalisée par logiciel. L écosystème sans fil et la chaîne de valeur L écosystème sans-fil a évolué d un simple rapport entre les opérateurs sans-fil, leurs réseaux et leurs clients pour devenir un réseau de compagnies spécialisées qui contribuent à une chaîne de valeur en perpétuelle évolution. L un des changements les plus influents de cet écosystème sera son évolution progressive vers les réseaux IP. La promesse du sous-système multimédia IP (IMS) 1 est que les services multimédias peuvent être fournis par différents moyens d accès (fixes, mobiles, à large bande) et des interfaces hertziennes. Bien que les opérateurs expérimentent l IMS à l échelle mondiale, KAZAM s attend à ce que l adoption de l IMS s échelonne sur plusieurs années. Nous constatons déjà des services pré-ims déployés en réseaux, avec une évolution progressive vers la conformité IMS. En plus de réduire le coût des éléments des réseaux, IMS offrira une plus grande flexibilité aux opérateurs, qui pourront offrir le multimédia, les services de la troisième génération (3G) et de la prochaine génération avec plus d efficacité que jamais auparavant. La capacité d intégrer les services et de créer et de fournir rapidement des applications en temps réel riches en multimédias est l un des principaux moteurs de l IMS. En outre, les plates-formes de prestation des services sont positionnées à l appui d un écosystème complet qui permet le déploiement rapide, la fourniture, l exécution, la gestion et la facturation de services à valeur ajoutée; le groupage de différents services et capacités de réseau; et la fourniture de services de contenu et de données d une manière qui est à la fois indépendante des réseaux et des appareils. Cela permet une plus grande efficacité, de plus grandes économies d échelle et une multiplication des perspectives d amélioration de la création et de la prestation des services. 1 3GPP, un partenariat mondial de plusieurs organes de normalisation, a élaboré les spécifications du sous-système multimédia IP (IMS) à la mesure du GSM/UMTS. 3GPP2 œuvre à des spécifications analogues appelées domaine multimédia (MMD) pour les réseaux AMRCAMRCAMRCAMRC

12 Chaîne de valeur du secteur du sans-fil Figure 1 Chaîne de valeur du secteur du sans-fil de KAZAM La chaîne de valeur du secteur du sans-fil de KAZAM illustre le secteur du sans-fil par maillons, en montrant de quelle façon chaque maillon alimente et soutient le suivant (voir la figure 1). Toute faiblesse d un maillon quelconque de la chaîne de valeur risque d entraver le potentiel et d empêcher l avancement de toute la chaîne de valeur. Cette étude se concentre sur les composantes qui ont un rapport direct avec la recherche et le développement (R&D) et l innovation (infrastructures; outils d habilitation; intergiciels et applications; fournisseurs de contenus) et sur les composantes qui ont un rapport direct avec la prestation des services sur le marché (opérateurs de réseaux; fournisseurs de services). Le Canada fait preuve de leadership et de vigueur au chapitre des infrastructures, des appareils centrés sur les données, des outils d habilitation, des intergiciels et des applications, ce qui s explique soit par le nombre d entreprises canadiennes dynamiques, soit par l innovation technologique qui s accompagne d importantes exportations vers les marchés internationaux. Le Canada dispose d un potentiel croissant dans l élaboration et le groupage des contenus. Selon les membres du secteur sondés et interrogés dans le cadre de cette étude 2, le Canada commence tout juste à se développer dans le segment des contenus et du groupage, mais il est bien placé pour enregistrer un taux de croissance élevé grâce aux talents et aux installations évolués qui existent au Canada. Le Canada affronte des difficultés dans la commercialisation efficace des innovations et leur exportation sur les marchés internationaux. Même s il y a plusieurs raisons à cela, les deux principales sont : les moyens limités de l immense majorité des entreprises canadiennes, qui s avèrent être de petites et moyennes entreprises (PME); et l inertie générale du marché canadien des services pour ce qui est de la mise en place de nouvelles technologies et de services à valeur ajoutée. La composante la plus importante de la chaîne de valeur est constituée par les opérateurs 2 KAZAM Technologies a mené un sondage national auprès des entreprises canadiennes de télécommunications sans-fil et a interrogé plusieurs entreprises participantes pour les besoins de cette étude. En outre, KAZAM a fait appel à la contribution d entreprises internationales qui exploitent des services au Canada et à l extérieur du Canada. 12

13 sur le plan de leur contribution à l emploi et aux revenus 3. Les opérateurs canadiens ont toujours adopté une approche de «suiveur intelligent» à l endroit du déploiement commercial des technologies. Associé à un retard dans la monétisation efficace, cela pousse certaines entreprises d innovation locales à rechercher des possibilités de commercialiser leurs produits de pointe sur les marchés étrangers. Or, cela présente plusieurs difficultés pour les entreprises canadiennes. Les ressources (humaines, temporelles et financières) qu il faut pour s établir sur les marchés internationaux, conjuguées au manque d expérience du marché international et souvent à l absence d un client de référence local, présentent des difficultés. C est pourquoi, même si le Canada fait preuve d une grande vigueur dans la R&D et l innovation, il accuse un retard en ce qui concerne la commercialisation et l exportation des produits. Industrie des fabricants et des produits L industrie canadienne des fabricants d équipements sans-fil et de produits se compose d environ 400 entreprises, pour la plupart des PME, qui emploient environ personnes et qui génèrent des recettes estimées à 18 milliards $CAN 4. Le Canada affiche l un des plus hauts taux de pénétration des services à large bande au monde et les entreprises canadiennes ont appris à fournir des services de calibre mondial, en dépit des difficultés géographiques et des plus petits centres de population. Le gouvernement du Canada a encouragé cela par des politiques pour assurer l égalité d accès à tous les Canadiens et par le financement d activités de R&D pour trouver de nouvelles solutions et de nouvelles technologies. La taille relativement restreinte du marché canadien (32,5 millions d habitants, soit environ le dixième de celui des États-Unis) n a pas empêché les entreprises canadiennes d investir dans l innovation et dans la R&D. Les dépenses intérieures 3 Même si le secteur manufacturier génère davantage de revenus et emploie un plus grand nombre de personnes, cette contribution est étalée sur des composantes multiples de la chaîne de valeur, à savoir les infrastructures, les outils d habilitation, etc. 4 Les estimations de KAZAM reposent sur les données recueillies auprès de sources industrielles multiples, sur les informations publiques, les classements de Branham 300, l ACTS, et les grappes régionales comme WINBC, WiTec, Communitech, Toronto Wireless Developer User Group (TorWUG), OWC, OCRI, IIT, etc. Cette liste englobe également les entreprises qui fabriquent des composantes, des semi-conducteurs, des infrastructures et des appareils pour l industrie des télécommunications sans-fil; qui fournissent des outils d habilitation et des intergiciels ainsi que des solutions; qui élaborent et groupent les contenus mobiles; et les entreprises qui mettent au point des applications et des solutions mobiles. Cela englobe également les entreprises internationales qui ont une présence au Canada. Pour les entreprises internationales qui exploitent des services au Canada, on a seulement tenu compte des recettes générées et du nombre d employés au Canada. Les estimations tiennent compte de toutes les ressources et des employés, quel que soit le pourcentage de ressources consacrées exclusivement aux télécommunications sansfil. 13

14 totales consacrées à la R&D au Canada se sont chiffrées à plus de 26 milliards $CAN en 2005, ce qui représente un TCAC de 7,4 % entre 1996 et Il ressort de tout cela que les entreprises canadiennes ont trouvé des solutions intelligentes, prospectives et novatrices. En relevant ses propres défis, notamment un pays avec une immense étendue géographique avec des procédés novateurs, des technologies nouvelles et de nouveaux modèles de fonctionnement, le Canada est en excellente position pour offrir des solutions rentables et novatrices aux marchés du monde qui se heurtent à des difficultés géographiques du même genre, et aux marchés concurrentiels dont le pouvoir de dépenser est limité. Le Canada possède l une des populations actives les plus instruites et les plus culturellement diversifiées du monde et des établissements d enseignement parmi les plus illustres. Les entreprises canadiennes ont facilement accès à des capitaux. Si l on conjugue cela à l un des régimes de crédit d impôt les plus généreux du monde en matière de R&D, on comprend que cela ait attiré les antennes de R&D de nombreuses multinationales étrangères, parmi lesquelles Ericsson, Motorola, Nokia et Siemens. Les entreprises canadiennes affichent une certaine vigueur dans la fabrication de produits de qualité supérieure et dans un niveau élevé de services d assistance à la clientèle et de service après-vente. L étude subdivise l écosystème canadien sans-fil en quatre catégories : Secteurs de leadership o matériels cellulaires (technologies de base et d accès); o appareils mobiles centrés sur les données et CPE; o matériels WiMAX; o solutions et architecture de la radio réalisée par logiciel (RRL). Secteurs de vigueur o innovation et entrepreneuriat des petites entreprises novatrices; o infrastructures IP pour les réseaux de la prochaine génération (IMS/MMD) et les fournisseurs de services sans-fil (centre d envoi de messages courts [CEMC], centre de service de messagerie multimédia [MMSC], passerelles médias, etc.); o équipements de réseaux maillés Wi-Fi et services connexes; o semi-conducteurs pour les équipements des stations de base, les CPE, les combinés; 5 Source : Statistique Canada, Dépenses intérieures en recherche et développement (DIRD),

15 o services professionnels, amélioration des procédés commerciaux, mise au point de produits et de services. Secteurs de développement o contenus mobiles et groupage; o identification par radiofréquence (RFID), puces et lecteurs, services d intégration; o services cellulaires. Secteurs de difficulté o conception des appareils cellulaires; o points d accès Wi-Fi (AP) et CPE; o Appareils ultra large bande (ULB). L industrie canadienne des services cellulaires Le secteur canadien des services cellulaires comprend environ 15 opérateurs nationaux, régionaux et municipaux. Ces opérateurs emploient environ personnes 6 et génèrent plus de 10 milliards $CAN de recettes par an, ce qui représente près de 30 % du marché canadien des télécommunications 7. Selon l IDC, le secteur canadien du sans-fil connaît un taux de croissance annuel trois fois supérieur à celui de tout autre segment du secteur canadien des télécommunications. Cela est appréciable pour un pays qui se classe dans la tranche supérieure de 10 % de pénétration des services Internet à large bande 8 et parmi les leaders mondiaux de la télédensité. Le marché canadien des télécommunications sans-fil devrait générer plus de 15 milliards $CAN d ici 2009, ce qui représente un taux de croissance composé sur cinq ans de 11,5 % entre 2005 et Même si cela ne représente qu environ 8 % du marché américain, dont la valeur se chiffre aujourd hui à plus de 122 milliards $US, le marché canadien du sans-fil croît à un rythme plus rapide que son homologue américain. Les opérateurs canadiens n ont pas mis longtemps à offrir des services d envoi de messages courts (SEMC), des services de composition abrégée et un système de messageries multimédias (MMS), et ils ont été les premiers en Amérique du Nord à assurer l interfonctionnement entre télécommunicateurs. Les opérateurs canadiens 6 Source : ACTS, Direct Employment of Cellular/PCS Providers in Canada, 7 Source : IDC, Wireless Wars 2: Canadian Wireless Forecast and Analysis, , 8 Source : Internet World Stats, World Internet Usage Statistics, 31 décembre Source : IDC, Wireless Wars 2: Canadian Wireless Forecast and Analysis, , 15

16 ont également récemment pris l initiative d appuyer conjointement le commerce mobile (m-commerce). Les opérateurs canadiens affichent certains des résultats les plus impressionnants parmi tous les opérateurs nord-américains. Ils se classent aux premier et deuxième rangs pour ce qui est du roulement le plus bas, aux troisième et sixième rangs pour les plus bas coûts d achat et parmi les huit premiers au chapitre de la croissance du nombre d abonnés en Amérique du Nord 10. En raison de leur taille plus restreinte par rapport aux opérateurs mondiaux, les opérateurs canadiens ont adopté une approche de «suiveur intelligent» lorsqu il s agit du déploiement commercial de nouvelles technologies et de nouveaux services. Alors qu une approche de «suiveur intelligent» est parfaitement logique sur le plan commercial pour un opérateur, l inertie constante dans le déploiement commercial des nouvelles technologies et, surtout, la lenteur de la monétisation des investissements dans la technologie 11 ont des incidences sur toute la chaîne de valeur. De ce fait, les fournisseurs canadiens qui offrent les technologies de pointe qui dépassent les besoins locaux doivent trouver des marchés internationaux pour commercialiser leurs produits et rester concurrentiels. On peut espérer que le nombre grandissant de nouveaux concurrents, résultant des technologies perturbatrices et des nouveaux venus, entraînera un plus grand nombre de stimulants et un meilleur appui à la commercialisation locale dynamique et ponctuelle des produits et à la monétisation plus efficace des investissements. Grappes et associations régionales Les grappes et les associations régionales de télécommunications sans-fil canadiennes réunissent différents protagonistes de l industrie pour : préconiser des changements, offrir une tribune et une voix collectives et répondre au besoin d éducation de l industrie (c.-à-d. la sécurité de la téléphonie cellulaire). Le rôle éventuel des grappes et des associations est celui de portail de l industrie, à la fois pour les membres de l industrie et les entités de l extérieur, afin de faciliter la planification prospective et la coopération entre les associations et les grappes régionales partout au pays. Résumé Le Canada est un foyer d innovation dans le secteur du sans-fil. Un nombre appréciable d entreprises canadiennes mènent la danse ou font preuve d une vigueur redoutable à divers paliers de la chaîne de valeur. Cela s explique par une conjoncture d entrepreneuriat qui se classe parmi les dix premières au chapitre de l accès des entrepreneurs à des capitaux 12, au deuxième rang des pays de 10 Source : N. Moore Capital Limited NY Même si le Canada a été le premier pays d Amérique du Nord à appuyer l interfonctionnement entre télécommunicateurs pour les SEMC, les MMS et les codes abrégés, il a été relativement lent à monétiser ce leadership par une amélioration des services à valeur ajoutée, comme en témoigne le fait que l utilisation des SEMC de prestige commence tout juste à prendre de l essor. 12 Source : Milken Institute, 2005 Capital Access Index, 16

17 l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) 13 au chapitre des allègements fiscaux par dollar consacré à la R&D et qui s enorgueillit d effectifs diversifiés et hautement qualifiés qui se classent parmi les dix premiers du monde 14. L immense majorité des entreprises canadiennes de l écosystème du sans-fil sont des PME. En outre, les grappes régionales d entreprises de télécommunications sans-fil, qui se composent d entreprises hautement novatrices et compétitives, d installations gouvernementales et de stimulants qui appuient les activités de R&D de pointe, sans oublier l accès facile au vaste marché des États-Unis, ont contribué à l implantation des centres de R&D des grandes multinationales au Canada. Mentionnons notamment le Centre d excellence canadien d Ericsson (le plus vaste en dehors de la Suède) et le Centre d innovation technologique de Siemens AG, qui témoignent de la conjoncture canadienne propice à l innovation. De ce fait, le Canada offre un terrain fertile aux entreprises étrangères qui souhaitent établir des partenariats pour la commercialisation des technologies et la prestation des services. Dynamique et croissance du secteur du sans-fil Les ventes d infrastructures cellulaires devraient connaître un TCAC de 2,8 % 15 et se rapprocher de la barre des 50 milliards $US d ici La majeure partie des dépenses proviendront d Europe de l Ouest (27 %) et de l Asie-Pacifique (33 %). Les dépenses dans les marchés développés et établis d Amérique du Nord, d Europe de l Ouest et de certains pays de l Asie-Pacifique découleront de l évolution vers la troisième génération (3G) à l appui de l amélioration des services mobiles de transmission des données, des contenus et des applications. Les marchés émergents comme le Brésil, la Russie, l Inde et la Chine (BRIC), le Moyen-Orient et l Afrique, l Asie et l Amérique latine représenteront la majeure partie de l augmentation mondiale du nombre d abonnés, les pays BRIC représentant plus de 50 % de l augmentation mondiale du nombre d abonnés entre 2006 et Les entreprises canadiennes occupent le deuxième rang au chapitre des ventes d infrastructures 13 S est classé au deuxième rang au chapitre des allègements fiscaux par dollar de R&D dépensé parmi les pays de l OCDE. Source : Institute of Competitiveness and Prosperity, d après les sondages économiques de l OCDE au Canada Volume 2003/14 septembre. 14 S est classé au neuvième rang mondial dans l Indice du capital humain. Source : CNUCED, Indice du capital humain Source : IDC Worldwide Wireless and Mobile Network Infrastructure Forecast and Analysis, décembre Signalons que ces prévisions excluent les technologies PDC/TDMA/iDEN/TD-SCDMA. 16 Estimation de KAZAM. 17

18 d accès multiple par répartition de code (AMRC) 17 et le troisième rang pour ce qui est des équipements de commutation gigabit Ethernet 18. Les ventes d appareils cellulaires devraient connaître un TCAC de 2 % et dépasser 135 milliards $US dans le monde entier d ici Pour ce qui est des appareils mobiles centrés sur les données, les entreprises canadiennes font preuve d un leadership mondial en offrant des solutions de bout en bout uniques et novatrices pour le courriel et la transmission des données. Par exemple, Research in Motion (RIM) s est taillé la plus grosse part du marché des PDA dans le monde en 2005, si l on se fonde sur les expéditions mondiales 20. Les ventes d appareils de remplacement haut de gamme et de téléphones intelligents augmenteront dans les marchés développés et établis. Les fournisseurs d appareils devront satisfaire à la demande croissante d appareils ultra bon marché sur les marchés émergents. Les dépenses consacrées aux services mobiles de transmission des données devraient afficher un TCAC de 20 % et dépasser 193 milliards $US dans le monde entier d ici La majeure partie des dépenses proviendront des marchés établis de l Asie-Pacifique (44 %) et d Europe (30 %) 21. Les dépenses consacrées à la technologie Worldwide Interoperability for Microwave Access (WiMAX) devraient connaître un taux de croissance de 98 % et dépasser 3 milliards $US d ici 2009 dans le monde entier 22. L adoption de la technologie WiMAX augmentera au fur et à mesure que des CPE meilleur marché feront leur apparition sur le marché et que les ordinateurs portatifs dotés de modems WiMAX intégrés deviendront la norme au cours des prochaines années. Les dépenses consacrées aux réseaux maillés sans-fil (Wi-Fi) devraient croître à un taux de 96 % et dépasser 976 millions $US dans le monde d ici La majeure partie des dépenses proviendra d Europe (30 %) et de l Asie-Pacifique (36 %) 24. Devant la pénétration des CPE Wi-Fi, les municipalités, les universités et d autres nouveaux venus non traditionnels se tourneront vers les réseaux maillés sans-fil pour offrir une connectivité à large bande sans-fil. 17 Source : Dell Oro Group: Mobility Infrastructure Market Revenues Climb 29% in 2004, février 2005, 18 Source : Dell Oro Group: High-End Ethernet Switch Market Grows 12% in Q4/04 (2005), 19 Prévisions de KAZAM sur les appareils mobiles, Signalons que les chiffres sont préliminaires. Source : Gartner, Gartner Says Worldwide PDA Shipments Reach Record Level In 2005, 14 février 2006, 21 Prévisions de KAZAM sur les données mobiles, Prévisions de KAZAM sur la technologie WiMAX, Source : In-Stat Market Alert: Wireless Mesh Network Equipment Market Accelerates, octobre 2005, 24 Prévisions de KAZAM sur les réseaux maillés sans-fil,

19 Les dépenses consacrées à la technologie Wi-Fi (réseau large bande sans-fil) devraient augmenter de 20 % et dépasser 6,1 milliards $US dans le monde d ici La majeure partie des dépenses proviendra d Amérique du Nord (23 %), d Europe (23 %) et de l Asie-Pacifique (50 %) 25. Les dépenses consacrées aux puces et aux lecteurs RFID devraient connaître un taux de croissance de 17 % et dépasser 3,7 milliards $US dans le monde d ici La majeure partie des dépenses proviendra d Amérique du Nord (43 %), d Europe (31 %) et de l Asie-Pacifique (21 %) 27. Ce sont les compagnies pharmaceutiques, les entreprises de logistique et les détaillants verticaux qui consacreront le plus d argent au déploiement de la technologie RFID en Amérique du Nord. Étant donné que la technologie RFID réclame de nombreux services d intégration, on s attend à ce que les dépenses consacrées aux services d intégration dépassent les dépenses consacrées aux matériels RFID d ici la fin de Perspectives Perspectives dans les marchés développés et établis : l Amérique du Nord et l Europe de l Ouest offrent aux entreprises canadiennes des débouchés pour la fourniture d infrastructures qui feront passer les réseaux cellulaires à la troisième génération; aux entreprises habilitantes pour créer et fournir des services multimédias et de données à valeur ajoutée; sans oublier les produits qui facilitent l évolution vers le multimédia IP (IMS/MMD). L essor des applications et des contenus offrira aux entreprises canadiennes des possibilités sur ces marchés. La technologie WiMAX, les réseaux maillés sans-fil, la radio réalisée par logiciel et les services professionnels offrent également des débouchés aux entreprises canadiennes. Les perspectives qui s offrent aux entreprises canadiennes au Japon et en Corée du Sud sont relativement limitées, car ces marchés sont éminemment établis et ils mettent ainsi au point des produits indigènes qui précèdent les normes. Il existe certaines possibilités sur ces marchés pour des solutions d entreprise (comme les logiciels de gestion des relations avec la clientèle [CRM], l ERP, etc.) et des services professionnels. Perspectives sur les marchés émergents : les pays BRIC et les marchés émergents d Amérique latine, du Moyen-Orient et de l Asie-Pacifique offrent des débouchés en raison de l augmentation du nombre d abonnés et de l étendue des réseaux. Plusieurs pays émergents comme l Argentine, le Nigéria, le Pakistan, le Bangladesh, la Turquie et la Serbie offrent également de bonnes perspectives, certains d entre eux érigeant de 25 Prévisions de KAZAM sur la technologie Wi-Fi, Source : Lehman Brothers, RFID Today, mars Prévisions de KAZAM sur la technologie RFID, Source : Lehman Brothers, RFID Today, mars

20 moindres obstacles à la pénétration que les pays beaucoup plus grands comme le BRIC. La faiblesse des revenus moyens par utilisateur (RMPU) 29 dans plusieurs marchés émergents entraîne des pressions à la baisse des dépenses consacrées aux infrastructures. Cela a été l une des clés du succès des fournisseurs d équipements bon marché sur des marchés émergents comme la Chine (ZTE, Huawei, etc.). Étant donné qu à peine le quart de la population indienne bénéficie d une téléphonie cellulaire, les possibilités de vendre des infrastructures à l Inde existent bel et bien. Toutefois, des solutions bon marché sont nécessaires pour les marchés émergents. Les dépenses consacrées à la technologie WiMAX, aux réseaux maillés sans-fil et aux appareils augmenteront également dans ces régions. Les perspectives relatives à l ULB et au RRL sont limitées pour l instant. Conclusions et prochaines étapes En sa qualité de plate-forme de développement d innovations révolutionnaires, d écosystème d entreprises coopératives et interdépendantes et de porte d entrée sur le marché américain, le Canada est une puissante plate-forme de lancement pour les entreprises locales qui conçoivent de nouvelles solutions et pour les entreprises internationales de télécommunications sans-fil qui cherchent à établir des partenariats et à offrir des débouchés. La vigueur de la formation et de la recherche technologiques conjuguée à l un des régimes de crédit d impôt les plus généreux du monde pour la R&D font du Canada un excellent pays pour mener des activités de R&D de pointe, ce qui explique qu il ait réussi à attirer les instituts de R&D de nombreuses multinationales étrangères. Les entreprises qui ont leur siège au Canada jouissent de perspectives en Amérique du Nord, en Europe de l Ouest et sur les marchés établis de l Asie-Pacifique pour ce qui est des infrastructures évoluées de la troisième génération, des outils habilitants, des applications et des contenus, en particulier aux États-Unis. Les marchés émergents d Amérique latine, du Moyen-Orient et d Afrique ainsi que de l Asie-Pacifique offrent aux entreprises canadiennes d autres possibilités en raison du fort taux de croissance du nombre d abonnés. Les meilleures perspectives pour les équipements RFID et les services connexes existent en Europe de l Ouest et aux États-Unis. La région de l Asie-Pacifique offre les meilleures perspectives aux équipements WiMAX. Les réseaux maillés sans-fil devraient connaître un certain essor, en particulier en Europe de l Ouest et en Amérique du Nord, ce qui offrira de nouveaux débouchés aux entreprises canadiennes auprès des municipalités, des entreprises de télécommunications et d autres opérateurs non traditionnels. Même si le Canada fait preuve d un leadership et d une vigueur incontestables dans le financement de l excellence de la R&D, la taille restreinte du marché local, le pourcentage élevé de PME aux ressources limitées, conjugués à l inertie relative dans l introduction de 29 Les RMPU se situent entre 5 et 12 $US en Chine et à 10 $US en Inde. Source : Rapports des opérateurs. 20

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Les décideurs financiers des entreprises de taille moyenne du Canada ont un point de vue éclairé quant à la conjoncture

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Vous avez mieux à faire que de vous soucier de vos placements

Vous avez mieux à faire que de vous soucier de vos placements Vous avez mieux à faire que de vous soucier de vos placements Une longue histoire de réussite en matière de placement La Financière Manuvie gère judicieusement des milliards de dollars de placements dans

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante Septembre 2009 Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante par Max Starkov Comme spécialistes du marketing hôtelier en ligne depuis bientôt 15 ans,

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel Programme Ministériel 2015 1 Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée En 2015, le Programme Ministériel mettra l accent sur les valeurs fondamentales d innovation du secteur de la téléphonie

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945 Pour publication immédiate Le 26 novembre 2015

En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945 Pour publication immédiate Le 26 novembre 2015 En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945 Pour publication immédiate Le 26 novembre 2015 Dan Janis et l équipe des titres à revenu stratégiques de Gestion d actifs Manuvie

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Analyse statistique 1993 à 1998

Analyse statistique 1993 à 1998 Technologies de l information et des communications (TIC) Analyse statistique 1993 à 1998 Juillet 2000 Secteur du spectre, des technologies de l information et des télécommunications Industrie Canada VISITEZ

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

L ECHEC EUROPÉEN DE L INNOVATION SUR LES SERVICES MOBILES :

L ECHEC EUROPÉEN DE L INNOVATION SUR LES SERVICES MOBILES : L ECHEC EUROPÉEN DE L INNOVATION SUR LES SERVICES MOBILES : (Synthèse) Mobile Service Innovation: A European Failure Arnd Weber, Michael Haas, Daniel Scuka Published in: Telecommunications Policy, Volume

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Analyse de l enquête de Statistique Canada. Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et des communications

Analyse de l enquête de Statistique Canada. Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et des communications Contexte Analyse de l enquête de Statistique Préparé par la direction générale du commerce électronique - Industrie Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Déclaration de politique générale

Déclaration de politique générale Chambre de commerce internationale L organisation mondiale des entreprises Déclaration de politique générale Recommandations de politique générale d ICC sur la délocalisation de l informatique Rédigées

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

L énigme des titres à revenu fixe Que faire?

L énigme des titres à revenu fixe Que faire? Que faire? La faiblesse des rendements en revenu étant devenue une réalité dans le marché obligataire depuis un certain temps, de nombreux investisseurs parlent d une «nouvelle norme» qui se révèle à la

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Aperçu du secteur des TIC

Aperçu du secteur des TIC Aperçu du secteur des TIC Comité consultatif sur les entreprises canadiennes novatrices Services partagés Canada 29 janvier 2013 Objet Le présent exposé présente: un aperçu de l importance du secteur des

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Observations aux fins du budget fédéral 2015

Observations aux fins du budget fédéral 2015 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances de la Chambre des communes finapbc-cpb@parl.gc.ca Observations aux fins du budget fédéral 2015 Résumé Nous vous remercions de nous permettre de vous faire connaître

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire

Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire MaRS Discovery District Février 2016 SOMMAIRE Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien

Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien Enquête sur la consommation industrielle d énergie (CIE) Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien de 1995 à 2011 Enquête sur la consommation industrielle d

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Groupe de travail sur les politiques d'infrastructure et de services de communication

Groupe de travail sur les politiques d'infrastructure et de services de communication Non classifié DSTI/ICCP/CISP(2009)13/FINAL DSTI/ICCP/CISP(2009)13/FINAL Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Présentation Allied Telesis Version 3 2011

Présentation Allied Telesis Version 3 2011 Présentation Allied Telesis Version 3 2011 2011 Allied Telesis International SAS. Tous droits réservés. La reproduction de tout ou partie de ce document est strictement interdite sans l autorisation écrite

Plus en détail

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière Premier

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Le rapport Pleins feux sur la fiscalité est un supplément à l édition 2014 de l étude Choix concurrentiels, rapport mondial publié

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

Développement effectif de la large bande en Afrique

Développement effectif de la large bande en Afrique AGENDA Développement effectif de la Introduction à la large bande. Convergence et large bande. Initiatives pour le développement de la large bande INTRODUCTION A LA LARGE BANDE Définition de la large bande

Plus en détail

L investisseur Point de vue

L investisseur Point de vue Aon Hewitt Solutions de retraite L investisseur Point de vue Juillet 2015 Gestion de placements mondiaux Dans cette édition Actions mondiales Quel est l indice de référence? 1 Résumé 1 Quels sont les principaux

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Henry Huiyao Wang Ph.D. Agrégé supérieur Harvard Kennedy School Directeur général du Center

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE MD FINANCIÈRE SUN LIFE Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants RÉSERVÉ AUX PLACEMENTS INSTITUTIONNELS PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2015-308

Décision de télécom CRTC 2015-308 Décision de télécom CRTC 2015-308 Version PDF Ottawa, le 13 juillet 2015 Numéro de dossier : 8638-M59-201410795 MTS Inc. Propositions relatives à l utilisation du solde des fonds du compte de report de

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE À titre d entrepreneur, cherchez-vous à faire croître votre entreprise et votre part de marché local? À titre de fournisseur de solutions TI, cherchez-vous une

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Activité de mobilisation de l industrie

Activité de mobilisation de l industrie Activité de mobilisation de l industrie CONSULTATION SUR LES SOLUTIONS D INFORMATIQUE EN NUAGE EN578 151297/A Le 13 novembre 2014 Hôtel Delta, Ottawa. Règles d exonération Cette présentation contient de

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

CA2, Systèmes d assurance et durabilité

CA2, Systèmes d assurance et durabilité CA2, Systèmes d assurance et durabilité Présenté aux Producteurs laitiers du Canada Pau Spooner, Division des politiques des Systèmes d'assurance et de l alimentation Ottawa, le 5 février 2014 Objet Présenter

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Axalta Coating Systems publie son rapport 2013 sur la popularité des teintes

Axalta Coating Systems publie son rapport 2013 sur la popularité des teintes Communiqué de presse Axalta Coating Systems Christbusch 25 42285 Wuppertal Allemagne Axaltacoatingsystems.com Contact Chantal Bachelier-Moore DA Public Relations Tel: +44 207 692 4964 Email: chantal@dapr.com

Plus en détail

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU PAGE 1 ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2015 EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU Déclarations prospectives PAGE 2 Certains renseignements et déclarations contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Bruxelles, le 25 juin 2013 Le SPF Economie publie annuellement un baromètre global de la société de l information. Les résultats

Plus en détail