BERTHOMIEU Aurélie BTS MUC SESSION 2009 PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE - 1 -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BERTHOMIEU Aurélie BTS MUC SESSION 2009 PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE - 1 -"

Transcription

1 BERTHOMIEU Aurélie BTS MUC SESSION 2009 PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE - 1 -

2 PLAN 1 ERE PARTIE : L ANALYSE COMMERCIALE I/ L Unité Commerciale dans son contexte local 1- Présentation de l Unité Commerciale 2- L offre commerciale 3- Les clients de l Unité Commerciale II/ L UC dans le contexte de son réseau I/ Le Diagnostic Externe II/ Le Diagnostic Interne 2 EME PARTIE : LE DIAGNOSTIC I/ Justification du choix II/ Descriptif du projet III/ Objectifs du projet IV/ Moyens à mettre en œuvre 3 EME PARTIE : PRECONISATIONS 4 EME PARTIE : ANALYSE DES REPERCUSSIONS I- Répercussions dans la phase de mise en œuvre du projet 1/ Conséquences organisationnelles 2/ Conséquences financières 3/ Conséquences humaines et managériales 4/ Conséquences mercatiques II- Premières réflexions pour la mise en œuvre de la préconisation 1/ Contrôle de l avancement du projet 2/ Contrôle des résultats 3/ Nouvelles actions envisageables en fonction des résultats 4/ Perspectives - 2 -

3 1 ère PARTIE : L ANALYSE COMMERCIALE I/ L UC dans son contexte local 1- Présentation de mon Unité Commerciale L entreprise Bancarel est spécialisée dans la fabrication de housses autos sur-mesure, et se diversifie aujourd hui en se tournant vers le camping-car, le nautisme et l ameublement. Celle-ci a été créée par M. Bancarel (artisan bourrelier) dans les années 1950 et s est développée jusqu en 2000 où elle a été rachetée par La Housse Péreire (LHP), un concurrent. A ce jour, elle est dirigée par M. Pelofi et compte 46 salariés. Elle est située à Onet-Le-Château, près de Rodez. Bancarel est constituée de 4 bâtiments dont un consacré à la production (2000 m²) et 3 réservés au stockage (500 m², 700m², 700m²). Son chiffre d affaires est de et son capital s élève à en L offre commerciale de mon UC Les Produits : La société Bancarel propose trois types de housses autos avec chacune une qualité et un prix différent : Les housses standards (24% du chiffre d affaires), qui sont distribuées par un réseau de GSS (Feu Vert, ), sont adaptables sur tous les véhicules mais peuvent condamner certaines fonctionnalités comme les airbags latéraux par exemple. Le coloris ainsi que le tissu sont imposés par l entreprise. Son prix est compris entre 30 et 60 par jeu. Bancarel fabrique ce type de housses uniquement pour lisser la production puisque ce produit est en grande partie sous-traité. Les housses premium (10% du chiffre d affaires) qui sont un juste milieu entre les housses sur-mesure et les housses standards. Elles correspondent exactement aux caractéristiques du véhicule mais le tissu et le coloris sont imposés par l entreprise. Elles n existent que pour les véhicules réalisant les meilleures ventes comme les 206, 307, Clio, Les housses sur-mesure (56,8% du chiffre d affaires), qui sont le cœur du métier et le savoir-faire de Bancarel, sont fabriquées à partir d une commande ferme d un client. Celui-ci choisit ses housses parmi plus de 100 combinaisons de tissus, motifs et coloris. Les housses sur-mesure correspondent très exactement à la forme des sièges de chaque véhicule et aux différentes options qui les accompagnent (accoudoirs, vide-poches, ). Son prix varie entre 90 et 250 suivant le modèle de véhicule et le tissu choisi. Aujourd hui, suite à une baisse des ventes des housses autos, nous nous diversifions dans le nautisme (0,01% du chiffre d affaires), le camping-car (3,7% de notre chiffre d affaires) et l ameublement (0,5% du chiffre d affaires) mais comme ceci est très récent, il y a peu d impact sur le chiffre d affaires mais devrait être plus conséquent dans les années à venir. Nous avons une gamme de produits étroite et peu profonde et notre stratégie en matière de politique produit est une stratégie concentrée, c est-à-dire que nous avons une image de spécialiste. La Stratégie Prix : La stratégie a été établie en fonction de la qualité et de la personnalisation des produits. Elle reflète le coût de revient et l image de ces derniers. De façon globale, nous pratiquons une stratégie d écrémage. La Communication : Pour aider à vendre nos produits, nous proposons à nos différents clients un présentoir avec un classeur de la collection dans lequel les différents tissus sont exposés. De plus, lors de certains évènements tels que Noël ou la Fête des Pères, Bancarel met en avant ses produits sur la presse ou encore à la radio. Enfin, le Site Bancarel, qui n était auparavant qu un site vitrine, est devenu un site marchand où les clients peuvent directement passer leurs commandes

4 3- Les clients de mon UC Bancarel compte 4390 clients qui sont à 97% des professionnels. Ce sont principalement des clients du secteur automobile et sont divisés en trois catégories : les Centres Automobiles (30,60% de nos clients), tels que Feu Vert ou Norauto, ont une part importante dans notre chiffre d affaires total avec 60,1% en 2007, et on constate que celleci ne cesse d augmenter au fil des années. les Concessionnaires (44,52% de nos clients), tels que Renault ou Peugeot, représentent 14,4% de notre chiffre d affaires, avec une baisse sensible au fil des années. les Grossistes automobiles (20,82% de nos clients), tels que la FIA ou CAPA, représentent 17,6% de notre chiffre d affaires, avec une baisse continue au fil des années. De plus, il y a les nouveaux secteurs en développement tels que le camping-car (0,5%), le nautisme (0,47%) et l ameublement (0,07%). Les 3% restants sont des particuliers qui viennent au magasin ou qui passent leurs commandes sur Internet. Notre zone de chalandise s étend sur tout le territoire français et même au-delà comme en Belgique ou en Angleterre. Ceci grâce à nos VRP présents sur toute la France. Ils sont au nombre de cinq et ont chacun un secteur bien défini : nord ouest, nord est, sud ouest, sud est et un présent sur les îles. Ils effectuent un suivi avec les clients actuels et font de la prospection avec les clients potentiels. II/ L UC dans le contexte de son réseau Bancarel ne fait pas partie d un réseau. En France, il n existe pas de réseau, le marché est seulement constitué d entreprises indépendantes. L avantage d être en réseau est que nous pourrions faire un groupement d achat, cela nous permettrait de réduire nos coûts pour l achat de tissu que, l on importe de Chine par exemple

5 I/ Le Diagnostic Externe 2 ème PARTIE : LE DIAGNOSTIC TENDANCES LOURDES Un marché lié à l automobile et aux véhicules de loisirs mais déconnecté de l évolution des ventes, difficulté de cerner le client type de ce genre de produit sur l automobile Personnalisation de la voiture : les constructeurs offrent de plus en plus de choix La surconsommation a induit la notion de produit jetable où la préservation des biens disparaît peu à peu Accroissement de la résistance des matériaux d où une diminution du besoin d équiper son véhicule avec des housses Accroissement du besoin de sécurité (airbag) donc les produits standards ne sont plus adaptés Le marché français des véhicules de loisirs connaît un fort développement depuis plusieurs années : entre 2000 et 2007, les ventes de camping-cars neufs ont crû en moyenne de près de 10% par an. Depuis 2006, la France est le premier marché européen en terme d immatriculations de camping-cars neufs! OFFRES Concurrence directe nationale : Sodifac, DBS, Sweetco, Safarauto et GIA Concurrence indirecte nationale et locale: Les supermarchés et Internet INFLUENCES Libération du textile chinois en produit fini Coût de la main d œuvre Sociologique (sur le rapport de l homme et de sa voiture) Contexte économique (ce n est pas un produit de première nécessité) FACTEURS CLES DE SUCCES Offre segmentée Choix de tissu et de coloris Un produit de qualité, un prix dans le marché Un circuit de distribution performant Diversification Une forte stratégie de communication MENACES ET OPPORTUNITES MENACES Pays Emergents Baisse de l utilisation des véhicules La voiture devient un «produit jetable» Report des budgets OPPORTUNITE Délocalisation pour les housses standards - 5 -

6 II/ Le Diagnostic Interne MARKETING POINTS FAIBLES Produit : Créativité (pas de créatif en interne nous distribuons uniquement les produits présents sur le marché et proposés par les fournisseurs) Pas de prise de risque sur les coloris Packaging pas différencié Distribution : Formation des distributeurs faible Réseau de commerciaux constitué de VRP Pas d animation des ventes auprès des clients Communication : Peu d efforts en communication POINTS FORTS Produit : Image et Notoriété Positionnement haut de gamme Très fort savoir faire SAV Seul fabriquant à proposer une gamme complète (sur mesure, premium et standard) Distribution : Réseau national Accord avec les plus gros distributeurs Prix : Prix dans le marché sur le sur mesure Communication : Site web ORGANISATION Difficulté à avoir une politique commerciale globale au regard des différents statuts de commerciaux Gestion des Stocks (commande en gros mais pas le droit à l erreur sur les choix de coloris ) Achat, maitrise des couts (commande en gros sur la Chine) Maitrise complète de la chaine de fabrication TECHNIQUES Clients et prospects répertoriés dans le logiciel «Divalto» Production avec machines à découpe laser MOYENS HUMAINS Difficulté de recrutements sur les couturières par manque de personnel formé Niveau des salaires Statut des commerciaux (VRP multicartes) Salariés polyvalents Peu de turn over Savoir-faire des couturières Formation interne Implication des salariés Forte culture d entreprise EQUIPEMENTS Petite PME Aveyronnaise Décentralisation de l unité de production en terme de logistique Magasin d usine sur l unité de production - 6 -

7 3 ème PARTIE : PRECONISATIONS Suite à la baisse des ventes de housses pour automobiles et à l évolution du marché du camping-car, qui connaît une forte progression depuis plusieurs années avec des ventes qui ont augmenté en moyenne de près de 10% par an, et qui touche une clientèle en majorité retraitée avec un pouvoir d achat important et un réel souci de conserver le véhicule en l état dans une perspective de revente, j ai décidé d orienter mon projet sur ce marché afin d accroître les ventes de housses camping-car et donc d augmenter notre chiffre d affaires. DESCRIPTIF PROJET N 1 PROJET N 2 Lancement de housses standard pour camping-car Développement de la notoriété de l entreprise en housses sur mesure pour camping-car Toucher une plus large clientèle avec un nouveau produit à un prix plus accessible Ce projet n a pas été retenu car, pour ces housses, la production aurait été délocalisée dans les pays de l Est. Et mon objectif est d accroître le chiffre d affaires de l entreprise tout en préservant les emplois des couturières sur Rodez OBJECTIFS, AVANTAGES DES PROJETS Augmentation des ventes de housses sur-mesure pour camping-car DECISION Ce projet a été retenu car l objectif est de toucher tous les camping-caristes en les dirigeant vers l achat de housses sur-mesure et donc, ainsi accroître le chiffre d affaires de Bancarel I/ Justification du choix : J ai priorisé ce projet car nous avons pris conscience qu il y a une méconnaissance du produit qui est souvent associé à l automobile et non au camping-car, de ce fait, les ventes n ont pas eu l effet escompté. De plus, ce marché est en évolution et touche une clientèle âgée, composée essentiellement de personnes de plus de 50 ans et notamment des retraités plutôt aisés qui sont très soucieux de l intérieur et de la revente de leurs véhicules. Nous avons d ailleurs pu constater que la part des retraités dans les achats de véhicules de loisirs n a cessé d augmenter : en 2007, 35% des camping-cars vendus ont été achetés par des retraités contre 28% en 2004, et sur la même période, cette part est passée de 18% à 23% pour les caravanes neuves. Le revenu du ménage, sa composition ainsi que l âge influencent le choix du véhicule de loisirs : le revenu mensuel moyen d un ménage qui achète un camping-car neuf s élève environ à euros, un montant supérieur de près de 50% au revenu moyen d un ménage qui acquiert une caravane d occasion

8 ELEMENTS DU PROJET II/ Descriptif du Projet : Repenser la communication générale de l entreprise sur la cible des campings caristes. III/ Objectifs du Projet : Informer sur la possibilité d équiper son véhicule avec des housses aussi bien sur les sièges avant que sur les banquettes Inciter à l achat en vue de protéger et de valoriser la revente de son véhicule Développer la notoriété de Bancarel Accroître le chiffre d affaires de l entreprise Pour cela, il faut que je vérifie s il est préférable de développer la notoriété via des campagnes de publicité en direct c est-à-dire en stratégie push (inciter le client à commander directement), soit en stratégie pull (attirer nos clients vers nos réseaux de distributeur). IV/ Moyens à mettre en œuvre : Evaluation de la Stratégie Push : Nous orientons notre message vers l entreprise, c est-à-dire que nous attirons le client vers Bancarel. Pour cela, il faut atteindre des particuliers qui possèdent un camping-car via les clubs camping-cars et l achat de fichiers mail. Après recherche, j ai identifié : fichier adresses campings caristes via Mediapost : adresses pour 21761,73 HT, soit 0,50 l adresse fichier club de camping car via la Fédération française de camping et caravaning : 86 clubs (fichier gratuit) Points positifs: maîtriser directement sa démarche et son offre promo à priori marge plus élevée puisqu il n y a pas d intermédiaire Points négatifs : l inconvénient majeur de cette démarche est que nous nous mettons en concurrence avec nos réseaux de distribution, ce qui risque de poser d énormes problèmes aux commerciaux terrain les taux de retours traditionnels des mailings sont faibles entre 0,10% et 2% pour les meilleurs les taux de concrétisation, suite au retour des mailings, sont estimés en prospection pure à 20% les conséquences financières sont particulièrement importantes pour l entreprise en terme de coût de collecte Chiffrage de la stratégie push : Achat fichier : adresses pour un coût s élevant à 21761,73 HT Affranchissement : 0,44 X ( ) = 38359,20 Mailing + Offre Promo = 0,35 X = HT Ce qui fait un total de 90633,93 HT, donc un coût par mailing s élevant à 90633,93/87180 = 1,04 HT Si le taux de retour est insuffisant, c est-à-dire d environ 0,1%, cela signifie que notre mailing a intéressé 87 personnes (87180X0,1%), d où un coût par contact s élevant à 1041,77 (90633,93/87) - 8 -

9 Soit sur la base de 20% de concrétisation : (87 x 20%) =18 ventes X 300 (prix moyen) = 5400 de CA Si le taux de retour est moyen, c est-à-dire d environ 0,5%, cela signifie que notre mailing a intéressé 436 personnes (87180X0,5%), d où un coût par contact s élevant à 207,88 (90633,93/436) Soit sur la base de 20% de concrétisation : (436 x 20%) = 87 ventes x 300 = de CA Si le taux de retour est bon, c est-à-dire d environ 2%, cela signifie que notre mailing a intéressé 1744 personnes (87180X2%), d où un coût par contact s élevant à 51,97 (90633,93/1744) Soit sur la base de 20% de concrétisation : (1744 x 20%) = 349 ventes x 300 = de CA Pour couvrir l opération avec un prix de vente moyen de 300, une marge brute à 60% soit 180, il faudrait générer ( / 180) = 503 ventes, soit un taux de concrétisation de 29% sur le scénario le plus optimiste de 1744 retours. Evaluation de la Stratégie Pull : Nous allons orienter notre message vers nos réseaux de distributeurs via de la publicité dans des magazines spécialisés et sur Internet. L objectif étant de faire venir le client final vers le distributeur Ensuite, nous pourrons évaluer le coût de la publicité. Points positifs : Les réseaux de distribution s investiront davantage dans la vente des housses La clientèle sera mieux ciblée car les personnes qui achètent des magazines spécialisés sur les camping-cars ou qui vont faire des recherches sur Internet sont des personnes qui «aiment» leur camping-car et qui ont envie de le protéger et de l embellir. Point négatif : Le coût de la publicité est plutôt élevé, notamment en fonction de la taille et de l emplacement de celle-ci. Nous avons opté pour la stratégie pull car c est celle qui, nous pensons, aura le plus d impact. Pour cela, nous avons réalisé un plan média : Tout d abord, nous avons décidé de travailler avec Camping-car Magazine, qui est un magazine mensuel dédié au camping-car, dans lequel notre publicité va figurer durant trois mois à partir du mois de mars, puis durant l été, deux reportages seront faits sur l entreprise et dans l automne, trois nouvelles parutions sont prévues. Ensuite, Top Accessoires, qui est spécialisé dans la vente d accessoires pour camping-car et qui compte environ soixante magasins en France, a envoyé un mailing à particuliers pour annoncer une promotion sur divers produits du 27/02/2009 au 17/03/2009, dont une promotion sur nos housses sur mesure. Enfin, nous avons payé des adwords pour être en tête des recherches sur Google lorsqu un client tape «housses camping-car»

10 4 ème PARTIE : ANALYSE DES REPERCUSSIONS A travers la mise en œuvre de ce projet, nous obtenons des répercussions sur différents domaines. Voici les conséquences de celles-ci I/ Répercussions dans la phase de mise en œuvre du projet Conséquences organisationnelles Eventuellement, s il y a une réelle évolution des ventes, les conséquences seront avant tout en terme de production, il faudra envisager l embauche d un gabariste (ce métier consiste à relever les gabarits sur les véhicules afin que les housses correspondent exactement à la forme du siège) et peut-être des couturières. Gestion des appels ou des demandes via le net pour renvoyer le client vers le distributeur le plus proche de chez lui Intégration du réseau des distributeurs dans notre site web Conséquences financières Le coût de l ensemble de la publicité via Camping-car Magazine nous reviendra à A chaque promotion, nous payons des adwords sur Google, en sachant qu il y a 3 à 4 promos par an pour les housses camping-cars et que nous payons entre 200 et 600 à chaque fois Conséquences humaines et managériales Création d un press book pour les commerciaux terrain qui devront adapter leur argumentaire commercial en mettant en avant l appui de l entreprise Bancarel Revoir l organisation des tournées des commerciaux qui rendent plus souvent visite aux distributeurs de housses automobiles qu à ceux de housses camping-cars. avec des objectifs chiffrés en lien avec la direction commerciale Conséquences mercatiques Intégration du réseau des distributeurs dans notre site web Un nouveau positionnement sur le marché de la housse dont l objectif est de s affirmer comme le leader national de la housse camping-cars II/ Premières réflexions pour la mise en œuvre de la préconisation 1- Contrôle de l avancement du projet Afin de maîtriser les délais liés aux différentes tâches de mon projet, j en ai établi une liste exhaustive et ai choisi le diagramme de Gantt comme outil de planification. 2- Contrôle des résultats Je vais contrôler si la stratégie mise en place fonctionne avec les outils ci dessous : un relevé mensuel du chiffre d affaires des housses camping-cars afin de voir l évolution de celui-ci. un bilan hebdomadaire des visites de notre site web concernant les housses camping-cars une enquête que les standardistes doivent compléter lorsque des clients appellent pour un renseignement sur les housses camping-cars afin de voir comment ils ont connu notre société et ainsi évaluer quel support a le plus d impact

11 3- Nouvelles actions envisageables en fonction des résultats On constate une importante augmentation du chiffre d affaires des housses camping-cars qui variait depuis un an entre 1000 et 7000 HT par mois et qui, en mars, suite au développement de la communication, est passé à HT. Vente sur internet : 3317, marge brute 60% = 1990 Vente par le réseau : 17862, marge brute 30% = Soit une marge au total égale à ( ,60) = 7348,60 Si nous répartissons le coût de la publicité sur Camping-car Magazine, sur les 12 mois de l année, cela revient à 833 HT ; ajouté à cela, pour le mois de mars, le coût des adwords sur Google qui s élève à 600, cela nous revient donc, pour le mois de Mars, à 1433 HT. Par conséquent, nous rentrons largement dans nos frais. 4- Perspectives et analyse Les premiers résultats aux vus des évolutions du CA sont particulièrement encourageants, il apparaît, après analyse détaillé, que ce CA est réalisé à 15% par le site Web directement et 85% par le réseau ; alors qu à n- 1, ce CA ne représentait que 3% de ventes. Même si la marge est beaucoup plus intéressante en direct, il faut tout de même rester vigilant car les clients ont tendance à traiter directement avec nous sans passer par les concessionnaires, ce qui peut à terme nous poser des problèmes commerciaux avec ceux-ci. Le risque est tout de même limité car les prix sont identiques sur le réseau de distributeur et sur notre site Web. Nous avons analysé cette situation au regard de notre message publicitaire qui ne fait pas assez apparaitre le réseau. Le prochain message intégrera la phrase ci-dessous : «sur notre site web, retrouvez l adresse de nos distributeurs présents tout près de chez vous!!» De même, la liste des distributeurs sera accessible directement à partir de la page d accueil du site

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

TRAME DE PLAN D ACTION COMMERCIALE

TRAME DE PLAN D ACTION COMMERCIALE TRAME DE PLAN D ACTION COMMERCIALE Note préliminaire : - Le plan d'action commerciale est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser, selon les cas, une démarche

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet Entreprises Associations Indépendants Site Internet vitrine Vous voulez avoir une identité sur Internet : vous faire connaître, vous mettre

Plus en détail

Le prix et les conditions commerciales

Le prix et les conditions commerciales CHAPITRE 5 Le prix et les conditions commerciales CONTEXTE p. 41 Mission 1 Comprendre les conditions commerciales (annexe 1) 1. Calculez les taux de réduction accordés grâce aux cartes pour chaque durée

Plus en détail

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale

PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale PLAN TYPE DU PDUC v2 Miniintroduction : nom de l UC, lieu, rayon (GMS/GSS) ou service (banque/assurance), tuteur et sa fonction. PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale A. Présentation de

Plus en détail

Coûts de production et de distribution

Coûts de production et de distribution Le prix Coûts de production et de distribution Coûts directs et indirects Clés de répartition Coûts fixes et coûts variables Fixes : indépendants du volume de vente : amortissement des machines, salaires

Plus en détail

L unité commerciale X&Y «Fidéliser la clientèle»

L unité commerciale X&Y «Fidéliser la clientèle» Exemple de dossier de PDUC L unité commerciale X&Y «Fidéliser la clientèle» NB1 : Le dossier doit comporter 10 pages : passer en annexes les documents qui prennent trop de place dans le dossier (ex : Etude

Plus en détail

Le marketing 4P 5P 6P. Olivier Gareau 16 octobre 2012

Le marketing 4P 5P 6P. Olivier Gareau 16 octobre 2012 Le marketing 4P 5P 6P Olivier Gareau 16 octobre 2012 Au menu ce midi Test marketing Pourquoi un plan de marketing... stratégique? Composantes et phases Le Centre d entrepreneuriat ESG UQÀM Un petit test

Plus en détail

Quant à notre clientèle actuelle nous pouvons identifier les principales motivations et freins

Quant à notre clientèle actuelle nous pouvons identifier les principales motivations et freins 1 DESCRIPTION DU RESEAU ET DE L UC Acteur majeur de la distribution spécialisée du bricolage en France, le groupe Mr Bricolage a été crée en 1980, il compte 521 magasins dont 17 dans les DOM-TOM, 37 à

Plus en détail

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web www.cometik.com 2010-2011 SOMMAIRE CARTE D IDENTITE COMETIK GROUP COMETIK GROUP EN QUELQUES MOTS p 2 p 3 De deux associés à plus de 120 collaborateurs,

Plus en détail

EPREUVE PDUC «PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE»

EPREUVE PDUC «PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE» LACOMBE Jennifer BTS MUC 2007/2009 EPREUVE PDUC «PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE» SOMMAIRE 1 ère PARTIE : l analyse commerciale 1/ l U.C. dans son contexte local 1. présentation de l unité

Plus en détail

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE CAMIF : Coopérative des Adhérents de la Mutualité des Instituteurs de France 1.1-Présentation de CAMIF Habitat La CAMIF Habitat a été créée en

Plus en détail

A. Qui est City Sport? B. Une offre complète et variée

A. Qui est City Sport? B. Une offre complète et variée PARTIE 1 : ANALYSE COMMERCIALE A. Qui est City Sport? Mon projet de développement a été réalisé dans une grande surface spécialisée en vente d articles et Accessoires de sport. Le réseau de distributeur

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Janv. 2012 Sommaire 1. Le groupe...3 2. Histoire...4 3. Chiffres clès...6 4. Organisation et moyens...7 5. Produits et services...8 6. Ils nous font confiance...9 7. Positionnement

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Bien comprendre la démarche du PDUC : exercices.

Bien comprendre la démarche du PDUC : exercices. Bien comprendre la démarche du PDUC : exercices. Exercice 1 : la différence entre missions et projet. 1. A partir des extraits du référentiel (doc 1) et des exemples de projet (doc 2), compléter le tableau

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

UNIVERS. 17 septembre 2015. Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière VO B-to-B pour la 1 ère fois

UNIVERS. 17 septembre 2015. Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière VO B-to-B pour la 1 ère fois Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière B-to-B pour la 1 ère fois à EQUIP AUTO 2015 Rencontres d affaires, tables rondes, démonstrations produits, corner vidéo, web TV 17 septembre 2015 Communication

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :...

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :... Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 1B, 2013 Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :............

Plus en détail

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :...

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :... Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 1A, 2013 Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :............

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

Formation PME Marketing

Formation PME Marketing Formation PME Marketing Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les business-tools, aller sous www.banquecoop.ch/business Le terme anglais marketing, qui signifie

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen. U 51 Prospection et suivi de clientèle

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen. U 51 Prospection et suivi de clientèle Session 2013 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U 51 Prospection et suivi de clientèle PROPOSITION DE CORRIGÉ ET BARÈME EDEN GARDEN PREMIÈRE PARTIE : Prospection

Plus en détail

Pourcentages et coefficients multiplicateurs

Pourcentages et coefficients multiplicateurs 3 Pourcentages et coefficients multiplicateurs Les ventes de portables d une agence sont de 220 unités en novembre. La vendeuse prévoit une augmentation de 35 % des ventes pour les fêtes de fin d année.

Plus en détail

Guide de rédaction du plan d affaires

Guide de rédaction du plan d affaires Guide de rédaction du plan d affaires Raison sociale ou nom du projet En date du mois année Raison sociale de l entreprise ou nom du projet page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DU PROJET... 2 1.1

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route»

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» La démarche mercatique - «une feuille de route» Modifier, ajuster mes axes

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES Il s agit de déterminer comment vous allez fabriquer votre produit / service en envisageant toutes les solutions pour retenir la plus efficace.

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Présentation. Une autre idée

Présentation. Une autre idée Présentation 2011 Une autre idée DU CADEAU Informations Générales CECOP SA FICHE TECHNIQUE 2 Nom : CECOP SA Capital : 1.000.000 Création : Novembre 1981 Siège : 24 rue Thomas Edison 92230 Gennevilliers

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 (PONDICHERY) SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 (PONDICHERY) SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 (PONDICHERY) SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie SOMMAIRE Quelles sont les différentes modes de traitement des salaires? p.4 Pourquoi faire appel à un gestionnaire de paie? p.6 A quoi sert un gestionnaire

Plus en détail

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR LE MARKETING : INTRODUCTION Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR INTRODUCTION AU MARKETING Définitions Champs d application Démarche et mise en oeuvre Evolution et extensions du champ Définitions

Plus en détail

E T U D E D E F A I S A B I L I T E DE PROJET

E T U D E D E F A I S A B I L I T E DE PROJET E T U D E D E F A I S A B I L I T E DE PROJET AIDE & METHODE 1 SOMMAIRE 1/ PRESENTATION GENERALE DU PROJET Les grandes lignes du projet Historique et motivations 2/ PRESENTATION DU CREATEUR Le créateur

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Une action de communication ne s engage pas n importe quand, n importe comment et à n importe

Plus en détail

DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce

DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce E11 DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce Coefficient 4 Les élèves effectuent une animation en magasin durant leur premier stage de terminale. A leur retour au lycée ils travaillent sur leur dossier

Plus en détail

EPREUVE PDUC «PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE»

EPREUVE PDUC «PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE» BOUSQUET Elodie BTS M U C - Session 2008-2010 EPREUVE PDUC «PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE» 1 ère PARTIE : L ANALYSE COMMERCIALE 1/ L UC DANS SON CONTEXTE LOCAL 1/ PRESENTATION DE l UNITE

Plus en détail

D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises

D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises Appellations (IT (nouvelles technologies, TIC) - Gestion commerciale / Vente) Commercial / Commerciale en services auprès des entreprises Commercial vendeur / Commerciale vendeuse d'espaces publicitaires

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

I. Les fonctions de la distribution :

I. Les fonctions de la distribution : THEME 9. LA POILITIQUE DE DISTRIBUTION Distribuer les produits c est les amener au bon endroit, en quantité suffisants, avec le choix requis, au bon moment, et avec les services nécessaires à leur vente,

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Janvier 2012. Formation de couture dans un village karen

Janvier 2012. Formation de couture dans un village karen Janvier 2012 Formation de couture dans un village karen SOMMAIRE Sommaire I II LES KARENS TERRES KARENS III UNE FORMATION DE COUTURE A. CONSTAT B. SOLUTION IV BUDGET ET PLAN DE FINANCEMENT 2 I. LES KARENS

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

2.Bien se commercialiser

2.Bien se commercialiser POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs 2.Bien se commercialiser Activités de pleine nature Lieux de visite et sites culturels Bien se commercialiser : les 5 C 1. Connaître son

Plus en détail

Chapitre 2: L entreprise

Chapitre 2: L entreprise Chapitre 2: L entreprise Plan 1. Les agents économiques en relation avec l entreprise 2. Le circuit économique 3. Les fonctions de l entreprise 4. Les structures organisationnelles 5. Le processus d innovation

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

Cas La Fourmi et la Cigale BTS MUC session 2008 Nouvelle Calédonie Proposition de corrigé : Boullery Jean philippe www.cultureco.

Cas La Fourmi et la Cigale BTS MUC session 2008 Nouvelle Calédonie Proposition de corrigé : Boullery Jean philippe www.cultureco. Cas La Fourmi et la Cigale BTS MUC session 2008 Nouvelle Calédonie Proposition de corrigé : Boullery Jean philippe www.cultureco.com Attention : la proposition de corrigé qui suit ne s appuit pas sur le

Plus en détail

Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD.

Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD. Pas de PLV sans design! Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD. 25 juin 2013, Paris CPV PLUS. Créé en 2002, CPV Plus (Communication Point de Vente Plus ) est à l origine un bureau d etude spécialisé

Plus en détail

Guide de planification de la transition d entreprise

Guide de planification de la transition d entreprise Guide de planification de la transition d entreprise Votre conseiller de confiance Depuis plus de 100 ans, des générations de Canadiens comptent sur le savoir-faire des conseillers PME CIBC pour gérer

Plus en détail

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Enquête 2015 Réalisation : ACTEL Données source : Direction régionale des douanes Ile-de-France Ouest 1 Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Le CONTRAT DE DEVELOPPEMENT INNOVATION

Le CONTRAT DE DEVELOPPEMENT INNOVATION Le CONTRAT DE DEVELOPPEMENT INNOVATION Financer les investissements immatériels des PME en croissance ACCELERER LA CROISSANCE DES PME Pour les innovations faisant intervenir une nouvelle technologie, OSEO

Plus en détail

THEME 2 LA STRATEGIE DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1. Etudes et critères de choix pour la mise en place d un réseau

THEME 2 LA STRATEGIE DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1. Etudes et critères de choix pour la mise en place d un réseau THEME 2 LA STRATEGIE DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1 Etudes et critères de choix pour la mise en place d un réseau La mise en place d un réseau de distribution est une opération complexe. Le fabricant

Plus en détail

LA CHAUSSURE DE VILLE HOMME, UN MARCHÉ À FORT POTENTIEL Quelques chiffres et points de repère (source : Fédération Française de la Chaussure)

LA CHAUSSURE DE VILLE HOMME, UN MARCHÉ À FORT POTENTIEL Quelques chiffres et points de repère (source : Fédération Française de la Chaussure) LA CHAUSSURE DE VILLE HOMME, UN MARCHÉ À FORT POTENTIEL Quelques chiffres et points de repère (source : Fédération Française de la Chaussure) Un marché dynamique Le marché général de la chaussure homme

Plus en détail

Sage 100 Entreprise Edition Etendue Module CRM Inclus

Sage 100 Entreprise Edition Etendue Module CRM Inclus Sage 100 Entreprise Edition Etendue Module CRM Inclus Nouveau produit! 1 1 Sommaire 1. Découpage fonctionnel ------------------------------------------------------------------------------ p3 2. Schéma

Plus en détail

Société Électro inc. (SCI)

Société Électro inc. (SCI) Société Électro inc. (SCI) Cas comptabilité Ronde préliminaire Place à la jeunesse 2014 Instructions Vous avez 180 minutes de préparation et le tout devra être envoyé au courriel ronde.preliminaire@gmail.com

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION - 1 - La stratégie du groupe Bénéteau sur le marché des résidences mobiles de loisirs - 2 - Le marché des résidences mobiles de loisirs (mobil-homes) - 3 - Le contexte réglementaire,

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

P ROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE. Varela Ribeiro Dilson. BTS Management des Unités Commerciales. Numéro matricule : M312095240

P ROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE. Varela Ribeiro Dilson. BTS Management des Unités Commerciales. Numéro matricule : M312095240 P ROJET DE DEVELOPPEMENT DE L UNITE COMMERCIALE Varela Ribeiro Dilson Numéro matricule : M312095240 BTS Management des Unités Commerciales SESSION 2006 ANNEXE 13 BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

Plus en détail

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 6 LES POINTS

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher le portail internet regroupant les commerçants du Loir-et-Cher Dossier de presse Sommaire : - Communiqué de presse p.2 - AchatVille, côté commerçant

Plus en détail

Check-list des points à présenter dans l établissement d un business-plan de création d entreprise

Check-list des points à présenter dans l établissement d un business-plan de création d entreprise Check-list des points à présenter dans l établissement d un business-plan de création d entreprise I. Description du projet A. Quelles activités exercez-vous ou envisagez-vous d exercer? B. Quels sont

Plus en détail

L activité Golden Fashion Pro : Représenter la Centrale d achat des vêtements et accessoires auprès des professionnels de la mode

L activité Golden Fashion Pro : Représenter la Centrale d achat des vêtements et accessoires auprès des professionnels de la mode L activité Golden Fashion Pro : Représenter la Centrale d achat des vêtements et accessoires auprès des professionnels de la mode La Centrale d achat des vêtements & accessoires Vous Les professionnels

Plus en détail

BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES

BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES 1. LE PROJET 1.2 Résumé du projet Sous cette rubrique, il est important de préciser l origine

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 3. Leçon n 3 : la détermination et l enchaînement des coûts

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 3. Leçon n 3 : la détermination et l enchaînement des coûts AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 3 Leçon n 3 : la détermination et l enchaînement des coûts 1 PLAN DE LA LEÇON : 1.De la comptabilité générale à la comptabilité

Plus en détail

ET SI VOUS AUGMENTIEZ VOS VENTES?

ET SI VOUS AUGMENTIEZ VOS VENTES? 1. La peinture : un marché porteur 2. Présentation Instinct-Deco 3. Positionnement et points forts 4. Concept Corner 5. Engagements réciproques 6. Les chiffres clés 7. Etapes de votre projet 8. Rejoignez

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE Chapitre 1 : Introduction

LA FORCE DE VENTE Chapitre 1 : Introduction LA FORCE DE VENTE Chapitre 1 : Introduction 1. Présentation de la force de vente 1-1. Définition et objectifs de la force de vente 1-1-1. Définition de la force de vente Force de vente : l'ensemble du

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

Touchez vos cibles! Un service complet par un seul interlocuteur

Touchez vos cibles! Un service complet par un seul interlocuteur Touchez vos cibles! Vous souhaitez établir une relation directe, personnelle et durable avec vos clients? Le marketing direct vise à intégrer le feed-back du consommateur à la communication de sorte à

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES

GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES (nom de l entreprise) (nom du promoteur) (numéro de téléphone) Révisé en mars 2005 Pourquoi rédiger un plan d affaires? Certains entrepreneurs rédigeront un plan d affaires

Plus en détail

Vous aussi : rejoignez nous!

Vous aussi : rejoignez nous! WWW.TOP-GARAGE.FR Vous aussi : rejoignez nous! ADHÉREZ À UNE NOUVELLE IDÉE DU GARAGE UNE NOUVELLE IDÉE DU GARAGE L A N O I T A N E G A L UN MAIL +de 800 RÉPARATEURS EN FRANCE Depuis 15 ans, Groupauto anime

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

MICHEL ET AUGUSTIN DOSSIER 1 : Conquérir un nouveau secteur géographique

MICHEL ET AUGUSTIN DOSSIER 1 : Conquérir un nouveau secteur géographique Session 2013 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR NÉGOCIATION ET RELATION CLIENT Corrigé E5 : Management et gestion d activités commerciales VERSION 23 MAI 2013 MICHEL ET AUGUSTIN DOSSIER 1 : Conquérir un nouveau

Plus en détail