IDEX Université de Lille. IDEX Lille University. Nom, Prénom : VANDENDRIESSCHE Xavier Coordonnées :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IDEX Université de Lille. IDEX Lille University. Nom, Prénom : VANDENDRIESSCHE Xavier Coordonnées : presidence@univ-lille2.fr"

Transcription

1

2 IDEX Titre du projet en français IDEX Université de Lille Project title in English IDEX Lille University Coordinateur du projet Nom, Prénom : VANDENDRIESSCHE Xavier Coordonnées : Institution portant le projet (le porteur) Communauté d Universités et d Établissements Lille Nord de France Dotation en capital demandée au titre de l Initiative, en millionsd 1 594,87 Le groupement, représenté par le porteur, a-t-il déterminé à quel type d Initiative correspond son projet : IDEX ou I-SITE? Spécifiez ci-dessous la position retenue : IDEX I-SITE Choix non déterminé 1 Hors Labex et Idefi 2/101

3 IDEX Liste des membres du groupement qui sont parties prenantes (partenaires) de l Initiative (hors porteur) Établissements d enseignement supérieur et de recherche Université Lille 1 Université Lille 2 Université Lille 3 École Centrale de Lille École Nationale Supérieure de Chimie de Lille École des Mines de Douai École Supérieure de Journalisme Institut d'études Politiques de Lille École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles École Nationale Supérieure d'architecture et du Paysage de Lille Télécom Lille CNRS INSERM Inria Organismes de recherche Autres 2 Partenaires extérieurs 3 au groupement porteur de l Initiative Établissements d enseignement supérieur et de recherche et Organismes de recherche Université d Artois Université du Littoral Côte d Opale Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis Fédération Universitaire Polytechnique de Lille Skéma Business School CHRU de Lille Institut Pasteur de Lille Centre Oscar Lambret IFSTTAR IFREMER ONERA Acteurs du monde socioéconomique Autres 4 Fondation Université de Lille Conseil régional Nord-Pas de Calais Métropole Européenne de Lille 2 Par exemple : Pôles de compétitivité, etc. 3 Voir la définition contenue dans l appel à projets 4 Par exemple : Conseil régional, entreprise, etc. 3/101

4 IDEX TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ OPÉRATIONNEL CARACTÉRISATION DU GROUPEMENT Présentation du porteur et de ses partenaires... 8 Structuration... 8 Recherche... 9 Formation Projets lauréats du PIA Forces et faiblesses Structuration, intégration et gouvernance Recherche Formation Valorisation et partenariats socioéconomiques International Vie étudiante AMBITION DE L INITIATIVE DÉPLOIEMENT DU PROJET Axes stratégiques Axe 1 : Créer l Université de Lille suivant une approche exemplaire et une vision ambitieuse Axe 2 : Développer une stratégie de réseaux en recherche et valorisation Axe 3 : Devenir une université de référence en matière d innovation pédagogique Axe 4 : Promouvoir une politique de valorisation et de développement des talents Actions Principes Création de l Université de Lille : Recherche et valorisation Formation et vie étudiante Trajectoire Moyens Ressources humaines : une politique de valorisation et de développement des talents La création d un Comité des talents Une politique de recrutement pour renforcer l excellence du site Une politique de développement des talents déjà présents sur le site Développer les réseaux par une politique d alumni élargie Principaux engagements Recherche et valorisation Formation et vie étudiante GOUVERNANCE, ORGANISATION, PILOTAGE ET ENGAGEMENTS Gouvernance de l IDEX Conseil d administration Comité de pilotage (Steering Committee) de l IdEx Conseil des sages (Advisory board) Comité des talents Cohérence et entraînement au niveau régional Pilotage et allocation des moyens GLOSSAIRE DONNÉES CLEFS ET PROGRAMMATION FINANCIÈRE LETTRE D ENGAGEMENT DU PRÉSIDENT DE LA COMUE LETTRES ET MOTIONS DE SOUTIEN /101

5 IDEX RESUME OPERATIONNEL Installée dans la 4 e métropole de France au coeur de la 4 e région industrielle et au centre d une euro-région riche de plus de 80 millions d habitants, l Université de Lille présente de nombreux atouts avec ses étudiants, des domaines de recherche au meilleur niveau international et ses formations d excellence. L ambition de l initiative est de hisser cette grande Université de Lille parmi les 50 meilleures universités européennes, ce qui suppose tout d abord de porter un regard lucide sur les forces scientifiques présentes sur le site et la marge de progression pour atteindre cette cible. Structurellement, le groupement rassemble la quasi-totalité des forces d excellence en recherche de la région Nord-Pas de Calais : les 3 universités lilloises, dont la fusion interviendra en 2018, les 8 grandes Écoles associées et les 3 organismes de recherche (CNRS, Inria, INSERM). Le groupement occupe une place déterminante au sein de la Communauté d universités et d établissements Lille Nord de France (COMUE), assurant ainsi une véritable dynamique d entraînement à l échelle de l ensemble du territoire, dynamique fortement soutenue par les collectivités territoriales et le monde économique. La définition des forces d excellence en recherche du groupement a obéi à une méthodologie très stricte reposant sur des évaluations externes incontestables : les unités de recherche impliquées dans le périmètre d excellence devaient ainsi satisfaire à l un des critères suivants : Plan d investissements d avenir (LABEX, EQUIPEX, IRT, ITE, Instituts Carnot ), labellisation européenne (ERC, PCRD coordonnés), reconnaissance nationale du plus haut niveau (Institut universitaire de France ; Institut National du cancer). Le groupement est visible, au plus haut niveau, dans les 3 grands champs disciplinaires (Sciences de la vie ; Sciences et technologies ; Sciences humaines et sociales), couvrant ainsi l ensemble du spectre. À l intérieur de chacun de ces domaines, le groupement occupe une position de leader national, international, voire mondial, sur des thématiques de recherche en résonance avec les défis majeurs auxquels notre société moderne est confrontée : santé et bien-être humain (cancer, diabète, cognition et maladies neuro-dégénératives) ; soutenabilité du modèle de développement humain (chimie verte, matériaux agro-sourcés, pollution et climat) ; gestion et circulation de l information (sciences du logiciel, de l apprentissage et de la décision ; réalité virtuelle, images, dispositifs électroniques et photoniques) ; transports (infrastructures ferroviaires du futur ; écomobilité) ; identité culturelle de l'europe (ses politiques, leurs circulations et leurs transformations). La recherche fondamentale est largement mise à profit, notamment à l interface des mathématiques et de la physique, pour développer les outils conceptuels et les approches quantitatives nécessaires à la physique théorique (systèmes optiques et atomiques complexes), à la biologie (dynamique des fonctions biologiques, cycle cellulaire, horloges biologiques, signalisation) et à l informatique fondamentale (topologie algébrique, graphes). Ces résultats n ont pu être atteints que par le talent et l investissement des femmes et des hommes qui font la recherche ; ils ont également été rendus possibles par la construction d un ensemble cohérent et organisé d équipements de recherche, dont certains uniques en Europe, et de plateformes d élaboration et de caractérisations avancées du meilleur niveau international. L ambition assumée exige de mettre en œuvre une stratégie construite sur les forces et valorisant le potentiel du groupement : - Renforcement des thématiques d excellence actuelles dans une perspective d accroissement de la visibilité internationale (structuration de Centres européens 5/101

6 IDEX d excellence insérés dans les réseaux du meilleur niveau européen). Le groupement tirera ainsi le meilleur profit de sa situation géographique exceptionnelle et de sa proximité avec de grandes universités européennes. - Investissement en faveur de la montée en puissance des thématiques relevant de l excellence émergente et du développement de projets de rupture ou pluridisciplinaires d envergure. Une fois l excellence confortée, ces thématiques et projets pourront faire l objet d une labellisation Labex par les experts internationaux de haut niveau composant le Conseil des sages. - Démultiplication de l impact social, économique et culturel de l initiative visant en particulier à faire levier sur la R&D privée du territoire et au-delà grâce à une stratégie de mise en réseau permettant de fluidifier les échanges et valoriser les actifs du groupement. En matière de formation, l excellence du groupement repose sur son expertise unanimement reconnue dans le domaine de la formation tout au long de la vie d une part, la très grande qualité de ses masters, attestée par leur adossement à la recherche et leur taux remarquable d insertion professionnelle d autre part. Ces éléments de force doivent servir de socle pour amplifier l attractivité et la visibilité, notamment internationale, des formations. Dans ce contexte, l Idex Université de Lille a l ambition de permettre à l Université de Lille de devenir d ici 2025 une université de référence en Europe en matière de formation rénovée. En premier lieu, la stratégie conjugue une dynamique de l excellence et de la créativité, en particulier pour renforcer l attractivité internationale : - la mise en place d Open masters offrira une grande liberté académique à des étudiants exceptionnels et responsables porteurs d un projet d études interdisciplinaire cohérent et crédible ; - une action vigoureuse visant à doubler le nombre de docteurs permettra tout à la fois d accompagner les équipes d excellence et de répondre aux besoins du monde économique et social. En deuxième lieu, le groupement est déterminé à promouvoir un nouveau modèle pédagogique de formation tout au long de la vie. Un service de la mutation pédagogique accompagnera l engagement des étudiants et des enseignants dans une démarche forte d innovation pédagogique (recours au numérique ; approche par les compétences et pédagogies alternantes ; parcours individualisés ; structuration modulaire de l offre de formation). En troisième lieu, un label «engagement citoyen» permettra d accompagner et de valoriser la créativité et l esprit d entreprise des projets étudiants. La mise en œuvre des objectifs de l Initiative respectera 4 principes essentiels : - L affectation de la totalité des fonds de l Initiative à l excellence sera le pré-requis de toute action. Il ne peut être question de sanctuariser une partie des crédits pour le périmètre d excellence tel qu il est défini aujourd hui, dès lors qu il ne constitue en effet qu une photographie à un instant donné. La dynamique du projet devra permettre l extension de ce périmètre. Cette logique interdira toute démarche de saupoudrage des financements et la gouvernance de l Initiative garantira, par une expertise scientifique indépendante, que 100 % des financements seront bien affectés à l excellence. - La mise en place d une veille prospective permanente, à la fois tournée vers l extérieur afin d adapter des dispositifs en matière de recherche et de formation, qui ont fait leurs preuves ailleurs, et agissant aussi à l intérieur du groupement afin de pouvoir soutenir rapidement des initiatives émergentes et innovantes. 6/101

7 IDEX - L évaluation permanente des actions permettra (i) de vérifier, à intervalle régulier, que la recherche menée au sein des unités qui sont dans le périmètre d excellence ou l ont rejoint continue à correspondre aux objectifs visés et aux standards internationaux de l excellence ; (ii) de sélectionner les projets présentés dans le cadre des appels d offres ou des actions spécifiques ; (iii) de contribuer à la détection et à l évaluation de l excellence émergente ; (iv) d aider à l identification des individualités ou équipes qu il serait pertinent d attirer au sein de l Université de Lille, en lien avec les grands organismes. - Le partage de la dynamique insufflée par l Initiative sera garanti par l ouverture systématique des dispositifs de l IDEX aux membres du groupement et à ses partenaires. L ensemble de cette démarche stratégique sera rendu possible en actionnant trois leviers principaux : la mobilisation des talents, une gouvernance simple et réactive et une allocation optimale des moyens. Mobilisation des talents Ce sont les femmes et les hommes qui font l excellence et le groupement doit mettre en place une stratégie offensive pour : 1. Installer une véritable culture de valorisation et développement des talents ; 2. Renforcer les mécanismes propres à permettre le recrutement des chercheurs de haut niveau, notamment sur les domaines d excellence reconnus ; 3. Soutenir les jeunes chercheurs, amplifier les opportunités de mobilité et la flexibilité des carrières pour mobiliser au mieux les personnels selon leurs talents et aspirations ; 4. Développer et soutenir les rencontres et renforcer les réseaux. Une gouvernance simple et réactive La gouvernance de l Idex Université de Lille repose sur quatre principes : 1. La réactivité, notamment dans les décisions d attribution de fonds (appels à projets), qui est assurée par une instance exécutive resserrée : le Comité de Pilotage ; 2. La légitimité démocratique et l efficacité, assurées par l intégration de la gouvernance de l Idex dans la gouvernance de l Université de Lille, sans création de nouvelles instances ; 3. L expertise scientifique, assurée par des experts de haut niveau portant un regard externe sur les orientations stratégiques de l IdEx et la mise en œuvre des actions (Conseil des sages) ; 4. L évaluation (Comité d évaluation). Une allocation optimale des moyens 5% 21% 34% 40% Recherche et valorisation (hors Labex) Formation et vie étudiante (hors Idefi) Stratégie RH Gouvernance 7/101

8 IDEX 1. CARACTERISATION DU GROUPEMENT 1.1. PRÉSENTATION DU PORTEUR ET DE SES PARTENAIRES Structuration La région Nord-Pas de Calais est riche de six universités dont trois situées sur la métropole lilloise et trois autres réparties sur le reste du territoire, dont une à forte activité technologique à Valenciennes. Héritières de l Université fondée à Douai en 1562, les Facultés lilloises se sont scindées en trois universités suite à la loi de 1968 : sciences et technologies (Lille 1) ; droit et santé (Lille 2) ; lettres, langues, arts, sciences de l homme et de la société (Lille 3). Les établissements bénéficient de «l opération Campus» visant à faire émerger des campus d excellence ; le campus lillois figure parmi les 12 campus labellisés au niveau national et le campus valenciennois a été reconnu comme «campus innovant». Le paysage est complété par un ensemble universitaire privé puissant (la Fédération universitaire polytechnique de Lille, FUPL) et un nombre important de grandes Écoles très réputées. L initiative d excellence «Université de Lille» est pilotée par un groupement (ci-après, «le groupement») composé des trois universités lilloises en cours de fusion, des huit grandes Écoles associées 5 et des trois organismes nationaux de recherche (CNRS, Inria, INSERM) qui affirment le caractère stratégique du site et de son projet. Ce groupement représente en effet plus de 90 % des forces d excellence recherche en région. Les partenaires du groupement contribuent à cette dynamique d excellence : - les trois universités non lilloises : Université d Artois, Université du Littoral Côte d Opale, Université de Valenciennes et du Hainaut Cambraisis ; - la Fédération universitaire polytechnique de Lille ; - SKEMA Business School ; - le CHRU de Lille, le Centre Oscar Lambret, l Institut Pasteur de Lille, acteurs majeurs de la recherche en Santé et dans la valorisation en matière d organisation des soins ; - les autres organismes de recherche (IFREMER, IFSTTAR, ONERA). Le groupement et ses partenaires forment la Communauté d universités et d établissements (COMUE) «Lille Nord de France», porteur juridique de l initiative d excellence «Université de Lille». 5 Ecole Centrale de Lille ; Ecole nationale supérieure des arts et industries textiles (ENSAIT) ; Ecole nationale supérieure de chimie de Lille (ENSCL) ; Ecole supérieure de Journalisme de Lille (ESJ) ; Institut d Etudes politiques de Lille (Sciences Po Lille) ; Telecom Lille ; Ecole nationale supérieure d architecture et de paysage de Lille (ENSAPL) ; Ecole des Mines de Douai. 8/101

9 IDEX Le groupement et ses partenaires constituent une force significative dans le paysage universitaire français, qu attestent les données et indicateurs du STRATER incluant des données de l OST. Recherche Discipline Rang national % publications Toutes disciplines confondues 8 3,8 Mathématiques 4 5,3 Sciences humaines 4 4,8 Recherche médicale 4 4,4 Sciences sociales 5 4,0 Sciences pour l'ingénieur 6 4,6 Physique 6 2,9 Chimie 9 4,6 Biologie fondamentale 9 3,0 Sciences de l'univers 9 2,4 Biologie appliquée Écologie 14 2,0 STIC 4 4,2 Source : Les régions françaises Publications scientifiques, OST (Les rapports et les analyses de l OST), Septembre 2014 [Base de données utilisée : Web of Science de Thomson Reuters] Formation Rang national Nombre d étudiants 4 Proportion de bacheliers dans une génération inférieure de 3,8 points Taux de poursuite d études plus élevé que la moyenne nationale Nombre de diplômés de master 4 Insertion professionnelle des diplômés de master supérieure à la moyenne nationale Nombre d apprentis de niveau I (bac+5). 2 Offre de formation d ingénieurs 4 Chiffre d affaires formation continue 1 Nombre de diplômes délivrés FC 4 Nombre de diplômes obtenus par VAE 3 Mobilité sortante dans le cadre du programme Erasmus 3 Doctorants / Docteurs 9 Source : Strater déc /101

10 IDEX 1.2. PROJETS LAURÉATS DU PIA Saisi en ligne FORCES ET FAIBLESSES Structuration, intégration et gouvernance Fortement soutenue par les collectivités territoriales et les milieux économiques, la structuration de l enseignement supérieur et de la recherche est fixée sur les bases suivantes : - élargissement de la dynamique régionale, autour des six universités de la région, aux autres acteurs de la recherche et de la formation dans le cadre de la COMUE, qui associe désormais onze membres fondateurs 6 ; - création en 2018 de l Université de Lille par fusion des trois universités lilloises, tout à la fois pour atteindre la masse critique propre à une grande université de recherche et amplifier l effet d entraînement sur l ensemble du site. Le paysage universitaire régional permet désormais de mobiliser toutes les énergies pour déployer une ambition collective au service du développement de l excellence et de nos missions de service public. C est cette même logique qui explique les choix qui ont été réalisés pour la structuration de la gouvernance du projet IDEX. SWOT Gouvernance Forces Structuration du paysage de l ESR. COMUE rassemblant l ensemble des acteurs de l initiative. Inéluctabilité du processus de fusion des universités lilloises et de l association des huit grandes Écoles. Structuration et cohérence du groupement. Accompagnement fort des collectivités territoriales et des milieux économiques. Menaces Résistances diverses à l homogénéisation du paysage de l ESR. Complexité du processus de fusion des universités lilloises. Faiblesses Héritage d un paysage universitaire complexe. Dispersion des implantations universitaires sur l ensemble du territoire régional. Hétérogénéité des établissements composant la COMUE. Opportunités Concentration des forces de recherche sur la métropole lilloise (masse critique et effet d entraînement). Création de la Communauté d universités et d établissements. Fusion des universités lilloises. Recherche Détermination du périmètre d excellence (PERIDEX) L excellence du potentiel scientifique du groupement a été déterminée par application de critères objectifs reposant sur des évaluations externes nationales et européennes : LABEX, équipes impliquant au moins un lauréat ERC ou IUF, équipes impliquées dans la coordination de projets PCRD, équipes impliquées sur les autres projets PIA et SIRIC ONCOLille (Cancéropôle Nord Ouest). L excellence des infrastructures d excellence et de l excellence méthodologique est identifiée par les EQUIPEX pilotés par le groupement. 6 Les six universités, la Fédération universitaire polytechnique de Lille, l Ecole Centrale de Lille, l Ecole des Mines de Douai, le CNRS, INRIA. 10/101

11 IDEX PIA 1 = 5 e place nationale par nombre de chercheurs Projets coordonnés 17 Implication dans des projets PIA 22 5 Labex 1 Idefi 7 Equipex 1 ITE 1 IRT 1 SATT 1 PFMI 2 Labex 6 Idefi 4 Equipex 2 Biotechnologie bioressources 2 Cohortes 2 Infrastructures 1 Nanobiotechnologie 2 Carnot PME 1 ITE Projets européens ERC = 9 PCRD = 3 programmes coordonnés 50 programmes partenaires Label INCA SIRIC OncoLille Autres Labellisations Distinction IUF 23 personnalités Ce sont ainsi 34% des chercheurs et enseignants-chercheurs qui sont inclus dans le PERIDEX 7 : 29% au titre de l excellence scientifique et 5 % au titre de l excellence méthodologique (EQUIPEX). L analyse du périmètre d excellence panel ERC par panel ERC a permis d affiner l identification des thèmes de recherche d excellence avérée, comme le démontre le tableau ci-dessous. 7 Les ETP de recherche on été calculés comme suit : chercheurs = 100%, enseignants-chercheurs = 50%, praticiens hospitaliers universitaires = 30%. 11/101

12 IDEX PE10 Earth system science PE9 Universe sciences PE8 Products and process engineering PE7 Systems and communication engineering PE6 Computer science and informatics PE5 Synthetic chemistry and materials PE4 Physical and analytical chemical sciences PE3 Condensed matter physics PE2 Fundamental constituents of matter PE1 Mathematics SH6 The study of the human past SH5 Cultures and cultural production SH4 The human mind and its complexity SH3 Environment, space and population SH2 The social world, diversity and common ground SH1 Markets, individuals and institutions LS9 Applied life sciences and non-medical biotechnology LS8 Evolutionary, population and environmental biology LS7 Diagnostic tools, therapies and public health LS6 Immunity and infection LS5 Neurosciences and neural disorders LS4 Physiology, pathophysiology and endocrinology LS3 Cellular and developmental biology LS2 Genetics, genomics, bioinformatics and systems biology LS1 Molecular and structural biology and biochemistry Nombre d ETP de chercheurs et d enseignants-chercheurs intégrés dans le périmètre des équipes d excellence (par panel ERC). Certaines disciplines ou thématiques de recherche (en particulier droit, économie, gestion) n ont pu être appréhendées par le jeu de ces critères. Sans les exclure de la dynamique de l excellence, le groupement a fait le choix de ne pas les retenir dans le PERIDEX pour conserver à celui-ci sa crédibilité. L IDEX devra contribuer à acculturer ces disciplines à la démarche d appels à projets en particulier européens. Un pôle de recherche majeur en France et des thèmes d excellence reconnus au plan international dans chacun des trois grands domaines scientifiques Comme le démontre l histogramme ci-dessus, le groupement est visible au plus haut niveau sur l ensemble du spectre disciplinaire des trois grands domaines scientifiques. En outre, dans certains domaines, il s est hissé au niveau de l excellence internationale, voire mondiale, permise notamment par un tissu exceptionnel de plateformes et d infrastructures de recherche labellisées. Sciences de la vie et de la santé Le groupement a développé une recherche d excellence sur certaines pathologies, dont plusieurs sont marquées en région par une morbidité et une mortalité supérieures à la moyenne nationale. La translation clinique des résultats est favorisée par le partenariat exceptionnel entre le groupement et le CHRU de Lille. 12/101

13 IDEX - Cancer : Reconnue par l Institut National du Cancer avec la création du Site intégré de recherche sur le cancer «OncoLille», cette recherche se concentre sur deux thèmes essentiels : la dormance tumorale et la résistance tumorale. Elle s exprime dans une démarche translationnelle (des modèles cellulaires et animaux originaux vers une recherche clinique dynamique). Elle fait place à une importante dimension pluridisciplinaire par l apport des SHS (inégalité d accès aux soins par l analyse systémique de la prise en charge des patients) et des technologies de santé. - Maladies métaboliques et maladies cardio-vasculaires : Créé en 2009 et reconnu LABEX lors de la 1 ère vague, EGID (European Genomic Institute for Diabetes) constitue l un des leaders mondiaux de la recherche sur le diabète et ses complications. EGID peut s appuyer sur des cohortes clinico-biologiques exceptionnellement phénotypées et la plus importante collection au monde de tissu adipeux de patients diabétiques. EGID a mis en oeuvre des approches génomiques très innovantes permettant d établir des profils personnalisés de patients diabétiques (Equipex LIGAN PM), des approches thérapeutiques médicamenteuses (modulation des récepteurs nucléaires) et non médicamenteuses (thérapie cellulaire). L objectif de ces recherches est de permettre une prise en charge personnalisée du diabète, notamment à travers la participation d EGID au consortium européen DIRECT soutenu par l Innovative Medicine Initiative. - Maladies neurologiques et mentales : Le LABEX Distalz positionne Lille parmi les leaders mondiaux de la recherche sur la maladie d Alzheimer et ses liens avec les maladies vasculaires ou métaboliques. Le groupement pilote le consortium européen Pharmacog (soutenu par l Innovative Medicine Initiative) dédié au développement de nouveaux biomarqueurs pour la mise au point de traitements de la maladie d Alzheimer. La plateforme Equipex IrDive apporte des possibilités d exploration de la cognition en réalité virtuelle. - Maladies inflammatoires, infectieuses et immunitaires : la recherche d excellence se développe sur les maladies parasitaires (Labex Parafrap), des approches originales de microscopie (Equipex Imaginex Biomed), la tuberculose (ERC), les maladies inflammatoires chroniques de l intestin (avec le plus important registre au monde sur la maladie de Crohn). Sciences et technologies Cinq domaines scientifiques, au cœur de projets pluridisciplinaires visant à répondre à de grandes questions technologiques et sociétales, voient leur excellence scientifique reconnue au plus haut niveau. - Terre et Atmosphère : Le Labex CAPPA et l ERC «RHEOMAN» ont consacré l excellence de la recherche dans les domaines de pointe suivants : plasticité du manteau terrestre, impact des aérosols et de leurs précurseurs gazeux sur la pollution atmosphérique et le fonctionnement climatique. Une unité nationale de production de données satellitaires pour le Centre National d'études Spatiales, la NASA et l'organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques (EUMETSAT) est intégrée aux réseaux d observation internationaux et aux campagnes de mesures internationales et est partenaire de l Equipex en réseau IAOOS sur la surveillance du changement climatique en Arctique. - Mathématiques, Physique et interfaces : Identifiée par une labellisation nationale et internationale (Labex CEMPI, ERC MOTMELSUM, implication dans un réseau de partenaires 13/101

14 IDEX internationaux prestigieux 8 ), l excellence de la démarche scientifique permet de construire des outils conceptuels et de développer des approches quantitatives nécessaires à la physique théorique moderne (systèmes optiques et atomiques complexes), à la biologie (dynamique des fonctions biologiques, cycle cellulaire, horloges biologiques, signalisation) et à l informatique fondamentale (topologie algébrique, graphes). - Chimie verte : L excellence des recherches portant sur les matériaux agro-sourcés et les bioraffineries a été reconnue par la labellisation des Equipex REALCAT et ROCK, des ITE IFMAS et PIVERT, le pilotage d un projet européen majeur sur les bio-raffineries (projet FP7 EUROBIOREF) et le site miroir de l'unité Mixte Internationale E2P2L du CNRS et de Solvay 9. Les grands Instruments Nationaux Ministère/CNRS tels que la Résonance Magnétique Nucléaire 1200 Mhz, la Résonance Paramagnétique Electronique ou la Spectrométrie de Masse appuient les recherches dans ce domaine. - Information et communication : l excellence des recherches en ces domaines a fait l objet d une reconnaissance européenne (ERCs QUANTHOM, SMART et UPTEG ; présence active dans les réseaux européens dont le flagship GRAPHENE ; 12 équipes-projets Inria), bénéficie de plateformes technologiques remarquables (Equipex EXCELSIOR, LEAF, FIT 10 et FLUX) et d une participation au Labex en réseau GANEX. Ces recherches portent sur les sciences du logiciel, de l apprentissage et de la décision ; la réalité virtuelle, les images et les dispositifs électroniques et photoniques. Elles comportent une dimension de recherche partenariale avec de grands groupes internationaux (laboratoires communs avec ST Microlectronics, Draka/Prysmian, Horiba ) et avec des PME régionales. - Transport. L excellence de la recherche sur les infrastructures ferroviaires du futur a été reconnue par la labellisation de l IRT Railenium, qui réunit chercheurs valenciennois et lillois. Il associe de grands groupes industriels tels Alstom, Réseau Ferré de France ou Eurotunnel ainsi que des organismes de formation et de recherche. Un très fort partenariat entre recherche publique et privée existe à travers le Pôle de Compétitivité I-Trans 11. L ambition est de relever les défis sociétaux pour des transports et une éco-mobilité plus sûrs, plus intelligents, plus "verts", plus intégrés, personnalisés, acceptables et économiquement performants. Les recherches pluridisciplinaires, dans ce domaine des sciences pour l ingénieur s articulent autour de la mécanique, de l automatisme, des sciences et technologies de l information et de la communication et des sciences humaines et sociales. Sciences humaines et sociales L excellence labellisée en termes d IUF, de participation au PIA se concentre sur les sciences cognitives, les sciences historiques, la philosophie, la linguistique et la littérature. Deux thématiques de recherche interdisciplinaires sont déjà très structurées : - Sciences et Cultures du visuel : S appuyant sur la reconnaissance EQUIPEX de la plateforme technologique IrDIVE, cette thématique développe un programme de recherche associant, de manière unique en France, les SHS et les STIC. Les recherches développées au sein de l'interdisciplinary Cluster for the Advancement of Visual Studies explorent le sens, la perception 8 Max Planck, Bonn ; Institut Fields, Toronto ; 9 En partenariat avec l Ecole nationale Supérieure de Lyon et l East China Normal University basée à Shanghai. 10 En réseau avec un nœud implanté sur la métropole lilloise. 11 Pôle à vocation mondiale pour répondre aux enjeux des transports innovants, dans la dimension systèmes de communication et systèmes embarqués. 14/101

15 IDEX et la fonction des images dans les sociétés passées et présentes. Elles sont insérées dans les réseaux nationaux 12 et développent des collaborations internationales prestigieuses Europe : des humanités classiques aux humanités numériques. Menées par plusieurs membres de l IUF et bénéficiant de financements européens 14, ces recherches développent une approche renouvelée des humanités par un programme sur l'identité culturelle de l'europe, ses politiques, leurs circulations et leurs transformations. Cette thématique s appuie sur des équipes de recherche en informatique et mathématiques appliquées associées au CNRS 15 et à Inria 16 et sur un fonds documentaire mettant à disposition 1,5 millions de volumes, dont des collections uniques 17. L excellence émergente L identification du périmètre d excellence s est opérée en utilisant des critères particulièrement sélectifs fondés, pour l essentiel, sur les résultats du PIA (LABEX, Equipex, IDEFI, IRT, etc.), les succès obtenus dans des appels à projets européens (ERC, PCRD) et les IUF. La puissance scientifique du groupement se fonde également sur l excellence émergente dont l identification a obéi à une méthodologie tout aussi rigoureuse (ANR, PCRD non coordonnés, évaluations AERES, CNRS, Inria, INSERM, présence dans des réseaux internationaux ou mondiaux). 150 jeunes chercheurs s'inscrivant dans l'émergence ont d ores et déjà été repérés. La cellule de veille et de prospective (cf. infra action 2.1 recherche et valorisation) assurera à l Initiative la réactivité pour identifier les projets et chercheurs en émergence de demain. Ces domaines d excellence émergente constituent le creuset de la dynamique d entraînement de l Initiative et permettront d atteindre l objectif de 50 % de chercheurs et enseignants-chercheurs inclus, dans les 10 ans à venir, dans le périmètre d excellence. À cette fin, l initiative sera mise à profit pour favoriser l acculturation aux projets de dimension européenne et internationale. Cinq exemples de projets d excellence émergente sont ici mentionnés : - E-santé et modélisation en santé : Dans la continuité du projet européen PSIP, coordonné par le groupement, qui visait à améliorer le suivi de la survenue des effets indésirables médicamenteux, le groupement mène une recherche sur la modélisation des pathologies à travers le développement de progiciels permettant, par l analyse d entrepôt de données, d aider au diagnostic précoce et à l'évaluation ou l'utilisabilité des stratégies thérapeutiques (ex : CLINMINE) en lien avec des entreprises innovantes (ex : Alicante). - Innovation thérapeutique : au-delà des domaines pathologiques identifiés dans le Peridex, reconnus dans le cadre du Pôle de Recherche Interdisciplinaire sur le Médicament (PRIM), le groupement veut accompagner l émergence d une filière complète d innovation thérapeutique, permettant d associer la découverte et la synthèse de nouveaux candidats de principes actifs, la préparation de nouvelles formulations, la combinaison d un matériau biocompatible avec un 12 GDR vision, GDR Esthétique, Arts et Sciences. 13 Université de Duke, Jacobs University à Brême, Universités d Amsterdam et de Barcelone ; programme Marie Curie ITN «Perception and Action in Complex Environments». 14 Projet Interreg BOAT 1550 BC sur les relations transmanches de l âge du bronze ; projets PCRD : SERVPPIN : the implication of developments in the service economy for the european economy ; ANR internationales MYTHALEXANDRE : circulation des mythes fondateurs européens, EUROLAB : dynamique des langues vernaculaires dans l Europe de la Renaissance ; CIRSAP : circulation des savoirs policiers européens. 15 STL, HALMA, IRHIS. 16 CRIStAL: fouille de données, données structurées. 17 Manuscrits anciens, incunables, le CADIST (Centre d Acquisition et de Diffusion de l information Scientifique et Technique) d anglais, le fonds de l Institut néerlandais, des bibliothèques numériques (IRIS, Nordnum, PôLiB). 15/101

16 IDEX principe actif, ainsi que la fonctionnalisation de textiles, avec une triple évaluation : in vitro, in vivo et clinique. - Ville intelligente et durable (projet SUNRISE Lille) : recherches pluridisciplinaires (STIC, biologie, génie civil et urbain, économie et sciences sociales notamment) et partenariales dans un objectif de gestion optimisée des ressources (eau, électricité), des réseaux notamment de chaleur) et des flux (des personnes, marchandises et déchets). - Nouvelles méthodes d analyse quantitative de données textuelles et expérimentales : études quantitatives en SHS, en forte collaboration avec les STIC, concernant les œuvres littéraires, la construction du sens linguistique, la traductologie de corpus, le traitement automatique des langues (ex. : projet ANR VISUALL). - Étude des régulations affective et sociale en contexte de vulnérabilité liée au vieillissement, handicap, ou pathologie ; étude de l impact affectif, social et éthique des avancées médicales et des stratégies d accompagnement non médicamenteuses (ex. : projet ANR-FRSQ AMAJ). - Interaction homme / machine : à l intersection des sciences du numérique, de la psychologie et du design, les recherches sur la conception de nouvelles formes d interaction permettant un usage transparent des systèmes informatiques tirant le meilleur parti des capacités perceptuelles, motrices et d apprentissage de l être humain pour permettre le développement de réelles compétences numériques. Plateformes : l excellence méthodologique Grâce à une stratégie fondée notamment sur des investissements importants menés depuis plus de dix ans, le groupement a construit un ensemble cohérent et organisé d équipements de recherche et de plateformes d élaboration et de caractérisations avancées du meilleur niveau international. Le groupement est positionné dans le top 5 des grands réseaux nationaux et certains équipements sont uniques en Europe. Fortes de nombreux partenariats industriels, ces plateformes constituent un atout majeur pour l attractivité du site, tant au plan international que pour la recherche partenariale avec les acteurs socio-économiques. Une vingtaine d entre elles sont des EQUIPEX 18 ou labellisées «Infrastructures en BIologie Santé et Agronomie» 19, «Instrument National» 20 ou «Réseau National» LIGAN, IMAGINEX-BIOMED, EXCELSIOR, FLUX, LEAF, REALCAT, IrDIVE. 19 Glycobiologie, Cytométrie, Imagerie cellulaire, Microscopie Photonique 20 Résonance Magnétique Nucléaire, Résonance Paramagnétique Electronique, Microscopies Electroniques Analytiques, Spectrométrie de Masse 21 Réseau RENATECH des centrales de micro et nano-fabrication et de microscopie en champ proche pour nano-caractérisation ; réseau RESOMAR des stations marines ; BILILLE, membre du réseau RENABI-IFB de Bioinformatique / Institut Français de Bioinformatique et du réseau «France Génomique» ; réseau d observation atmosphérique PHOTONS-AERONET, 16/101

17 IDEX SWOT recherche Forces Présence du groupement sur un spectre disciplinaire large. 34 % des chercheurs et enseignants-chercheurs dans le périmètre d excellence. 5 è rang national pour les résultats au PIA 1. Tissu remarquable de plateformes méthodologiques et infrastructures de recherche. Équilibre de qualité entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Menaces Une région économiquement puissante, mais souffrant d une faible culture de R&D des entreprises. Compétition nationale et internationale accrue et risque de décrochage. Gestion des ressources humaines encore insuffisamment optimisée pour accompagner une politique scientifique ambitieuse et partagée. Positionnement géographique à proximité de Paris et de nombreuses universités renommées dans le Nord Ouest de l Europe. Faiblesses EPST et EPIC ne représentant que 23 % des effectifs de la recherche publique. Nombre insuffisant de personnalités scientifiques reconnues à l international. Insuffisance du nombre de doctorants. Domaines scientifiques manquant de visibilité nationale ou internationale, en raison d une appétence insuffisante à la culture d appels à projets (PCRD, ERC ). Proportion insuffisante d excellence dans certains panels. Opportunités Positionnement géographique à proximité de Paris et de nombreuses universités renommées dans le Nord Ouest de l Europe. Orientation du programme H2020 en faveur de la recherche focalisée sur les enjeux socio-économiques et les technologies clés (goal oriented research / key enabling technologies). Création de l Université de Lille. Formation Le groupement, qui constitue l un des principaux pôles français d enseignement supérieur, propose naturellement une offre de formation complète adaptée à la diversité de la population étudiante : environ étudiants 22, dont 60% en licence, 20% en master et Écoles, 3% en doctorat et 17% en formations de santé. Le taux insuffisant de doctorants sera un point de vigilance majeur de l Initiative. Deux tiers des inscrits proviennent de la région Nord-Pas de Calais, qui est la 4 è région de France en terme démographique, et 12% des étudiants sont étrangers. La synergie avec les 8 grandes Écoles favorise la fluidité et l organisation des parcours des meilleurs étudiants. Les grandes Écoles sont particulièrement attractives et forment 10% des ingénieurs au niveau national. L offre de formation est, pour les masters, les diplômes d ingénieur et le doctorat, en forte synergie avec la recherche. Le groupement constitue le principal pôle de formation continue universitaire en France, facteur d une très forte reconnaissance de son expertise en matière de formation tout au long de la vie (FTLV). L excellence du groupement en matière de formation repose ainsi sur l existence de parcours sélectifs accompagnant l excellence des étudiants et sur la promotion des initiatives pédagogiques innovantes. 22 Source PAPESR /101

18 IDEX Des parcours sélectifs accompagnant l excellence des étudiants Au-delà des parcours proposés par les grandes Écoles 23, plus de 85 formations sélectives permettent de capter et former des étudiants à fort potentiel, qu elles destinent à des carrières scientifiques (par exemple, adossement de mentions de masters aux Labex) ou à de futurs cadres de haut niveau. Le groupement porte plus de 30 parcours remarquables pour leur bilinguisme ou leur enseignement totalement en anglais et leur ouverture à l international. 20 masters (dont 3 coordonnés) ont été labellisés Erasmus Mundus 24. Le groupement propose par ailleurs une offre de formation très vaste en langues étrangères (23 langues enseignées). Plusieurs formations sont conçues pour offrir une double ou pluri-compétence (exemple : panel de formations transversales croisant santé, environnement, agro-alimentaire, domaines scientifiques, droit et SHS). Des labels «international» ou «recherche» permettent de distinguer des étudiants mobiles à l international ou engagés dans des parcours spécifiques comportant une initiation à la recherche. Une ingénierie de haut niveau au service de la mutation pédagogique Le groupement doit valoriser sa place de leader national en matière de formation continue 25, qui a permis le développement d une ingénierie pédagogique reconnue et de tisser des liens étroits avec plusieurs centaines d entreprises, dont des leaders nationaux et internationaux qui contribuent également aux dispositifs de formation initiale. Le développement de la formation tout au long de la vie (FTLV) constitue une priorité du groupement en s appuyant sur les compétences acquises dans le cadre de la formation continue (validation des acquis de l expérience, construction de parcours adaptés, conseils et accompagnement des apprenants). Le groupement accompagne et valorise fortement les initiatives étudiantes, par exemple en termes d entrepreneuriat étudiant. Ainsi, le réseau des Hubhouses, créé en 2011, a permis à la région Nord-Pas de Calais d être pionnière en termes de sensibilisation des étudiants à l entrepreneuriat et d accompagnement des étudiants qui souhaitent créer leur entreprise ou leur association, pendant ou après leurs études : 160 projets ont été présentés, 43 sont en cours d accompagnement, 6 entreprises ont été créées et 10 sont en cours de création. Enfin, le groupement accorde la plus grande importance à l ouverture vers les mondes socioéconomique et culturel, notamment grâce à son réseau de learning centers. Bibliothèques du XXIè siècle, les learning centers sont des centres de documentation performants, repensés en fonction des nouvelles pratiques de formation, de lecture et de recherche, qui s appuient largement sur des stratégies numériques. Ouverts sur la cité, ils permettent aussi au grand public, aux scolaires, au monde économique et social d'accéder aux nouvelles connaissances, de se les approprier, de développer leur culture scientifique. Conçus en réseau, les 3 Learning centers en cours de construction offriront un complexe d apprentissage, de soutien à la recherche et de médiation scientifique remarquable par sa complémentarité et couvrant l ensemble des grands domaines scientifiques. 23 Fruit d une riche histoire industrielle, les cursus d ingénieurs en grande Ecole ou à l université sont particulièrement bien représentés avec 4089 étudiants inscrits en Par exemple les masters «Médiation interculturelle : identités, mobilités, conflits», «Economics of Globalisation and European integration», et «Advanced spectroscopy in chemistry». 25 Près de 8% de l ensemble des universités françaises ; environ stagiaires en formation continue par an ; chiffre d affaires de près de 18 M / an. 18/101

19 IDEX SWOT formation Forces Offre de formation complète et reconnue. Expertise en matière de formation tout au long de la vie. Taux élevé d insertion professionnelle. Articulation université / grandes Écoles. Formations d ingénieurs attractives. Qualité de l accompagnement des étudiants (numérique, entrepreneuriat, etc.). Articulation formation / recherche. Nombre et qualité des parcours sélectifs. Menaces Forte pression exercée par étudiants. Proximité de métropoles universitaires très attractives, notamment Paris, Londres et Bruxelles. Résistance de certains secteurs vis-à-vis de l innovation pédagogique numérique. Faiblesses Population étudiante socialement fragile. Proportion insuffisante d étudiants réalisant une mobilité internationale. Poids des formations courtes technologiques et professionnelles supérieur à la moyenne nationale. Insuffisante production de docteurs. Opportunités Déploiement d une dynamique d innovation pédagogique. Situation géographique exigeant d offrir des formations sélectives, bilingues et attractives à l échelle de l Eurorégion. Création de l Université de Lille. Valorisation et partenariats socioéconomiques Le groupement est engagé, avec ses partenaires socio-économiques, dans une politique de site en faveur du développement de l attractivité et de la fertilité entrepreneuriale du territoire. Cette politique s articule avec les stratégies régionales et métropolitaines. La forte dynamique en matière d innovation, de valorisation économique, sociétale et culturelle s appuie sur des parcs d activités et incubateurs couvrant les 3 grands domaines scientifiques : - 4 parcs technologiques : Eurasanté (135 entreprises et 2700 salariés), Euratechnologies (une centaine d entreprises du numérique), Haute-Borne (une centaine de laboratoires de recherche et entreprises autour des domaines chimie-matériaux et numérique), la Plaine Image (dans le domaine de l Image et des industries créatives) ; - 7 pôles de compétitivité : textiles innovants hautes performances (UP-TEX), écotechnologies et recyclage (TEAM 2), matériaux durables (MATIKEM), nutrition, santé et longévité (NSL), industries du commerce (PICOM), ferroviaire et transports innovants (I- TRANS) et produits de la mer (AQUIMER). Cette dynamique a été largement reconnue par le PIA : obtention de la SATT Nord de France, implication dans 3 centres de recherche labellisés Institut Carnot, labellisation de l IRT Railenium (pôle unique en France sur les filières ferroviaire et transports), ITE IFMAS (chimie verte). À cela s ajoute la récente labellisation nationale «French Tech» de la Métropole lilloise 26 parmi les 9 lauréats. Ces succès reposent sur une culture de co-construction de programmes et projets innovants associant entreprises, monde académique et collectivités territoriales. Le groupement pilote des contrats de recherche partenariale pour un montant de près de 170 M et détient 720 brevets, dont 598 brevets internationaux, répartis sur un total de 140 familles de brevets 27, dont la gestion de la propriété intellectuelle a été transférée à la SATT pour la quasi-totalité. 26 Ce label consacre le dynamisme de l écosystème lilloise dans la création et l accélération de start-up en particulier dans le domaine du numérique. 27 S y ajoutent 535 brevets détenus par les EPST partenaires de l Idex. 19/101

20 IDEX Le groupement est engagé dans des laboratoires de recherche communs avec des entreprises privées et des organismes nationaux dans les domaines du nucléaire (3 avec AREVA, EDF et l IRSN), de la photonique (2 avec PRYSMIAN premier fabricant mondial de fibres optiques, et le CEA), de l énergie (1 avec EDF), de la microélectronique (1 avec ST Microélectronics), des sciences du vivant (avec Cousin Biotech, Florimond-Desprez et Chicorée Leroux) et du numérique (Idées 3com, ETINEO). Les liens étroits du groupement avec son environnement socio-économique et culturel se reflètent dans la forte représentation des acteurs socio-économiques dans les organes universitaires. Parmi ces acteurs figurent des entreprises d envergure nationale et internationale (ARCELOR MITTAL, Bayer, PSA Peugeot-Citröen, Bombardier, Solvay, ALSTOM Transport, ORANGE, SNCF, TOTAL ), des banques et organismes financiers, collectivités territoriales et structures territoriales diverses, organismes professionnels et consulaires (CCI, MEDEF ), organismes culturels et organisations de représentants du personnel. Cette dynamique se confirme également dans le soutien apporté à l Idex. Ayant procédé à la vente d actions d une start-up dont elle avait accompagné la naissance au début des années 2000, l Université de Lille a créé, au 1 er janvier 2015, une Fondation partenariale dotée de 30 M, qui viendra au soutien des dispositifs IDEX. Cette fondation témoigne de la vitalité de la recherche académique dans ses liens avec le tissu industriel. SWOT Valorisation et partenariats socioéconomiques Forces SATT montant en puissance. Parcs d activités et incubateurs couvrant tous les grands domaines scientifiques. Nombre significatif de partenariats public / privé. Importance de la recherche technologique et partenariale (ITE IRT). Faiblesses Absence de dispositif mutualisé d ingénierie de projets favorisant l accès aux financements internationaux et européens. Faible culture du «démonstrateur». Transfert de technologie insuffisamment articulé avec le monde économique. Menaces Contexte économique national et international. Faiblesse de la R&D privée. Résistance de certains secteurs à la culture de la valorisation. Opportunités Création de l Université de Lille. Création d une Fondation partenariale «Université de Lille». Définition de la stratégie régionale «Recherche-Innovation pour une Spécialisation Intelligente ». Labellisation nationale «French Tech» de la Métropole lilloise. International Le potentiel scientifique du groupement se reflète dans un réseau très dense de coopérations avec des établissements et équipes de premier ordre dans le monde, et notamment en Europe du Nord. Le groupement compte notamment : - 3 Unités Miroirs (sur un total de 6 en France) dans 4 Unités Mixtes Internationales CNRS (sur un total de 35 en France) avec les universités de Singapour (UMI CINTRA sur les nanotechnologies et la photonique), de Tokyo (UMI LIMMS sur les microsystèmes et la mécatronique), de Sherbrooke (UMI LN2 sur les nano-technologies et les nano-systèmes) et de Shanghai (UMI E2P2L sur les éco-procédés catalytiques). - 5 Laboratoires Internationaux Associés CNRS avec les universités de Rome (LIA PSND sur le stress prénatal et les maladies neurodégénératives), de Moscou (LIA LICS sur les phénomènes critiques et surper-critiques en électronique fonctionnelle, acoustique et 20/101

21 IDEX fluidique), de Sapporo (LIA CAT&P4BIO sur la catalyse et la conversion de la biomasse), de Fukushima et Kyoto (LIA HPRD sur la protection humaine et les réponses au désastre) et avec des instituts nationaux indiens de recherche sur la santé (LIA SIGID sur l immunologie et la génétique des maladies infectieuses). - 4 équipes associées Inria, dont trois avec le Canada, ainsi que 6 équipes associées nordeuropéennes dont Oxford, King's College London et Oslo University. À noter également une équipe-projet Inria avec le CWI à Amsterdam et une avec l ULB à Bruxelles. - 2 Laboratoires Internationaux Associés INSERM avec les universités d Oxford (Neuropharmacologie), de King s College (médecine et FluidicSensors and Actuators for Surgical Soft Robots), de Harvard et d UCLA (Neurosciences et Neuro-imagerie vasculaire). - 3 Laboratoires Mixtes Internationaux avec le Brésil (sciences sociales), la Chine (automatique) et le Liban (génie civil et physique). - 5 Groupements de Recherche Internationaux (Allemagne, Italie, pool de pays européens, Russie, Etats-Unis) labellisés par le ministère. En harmonie avec les acteurs socio-économiques lillois, le groupement mise sur des partenariats d avenir avec des équipes situées dans des pays émergents (le Minas Gerais au Brésil et le Java Est en Indonésie par exemple). Les projets de coopération, tels que les ITN Marie Curie Actions, permettent aux doctorants de tisser des liens avec des établissements européens de renom, dont par exemple Imperial College- London, la VrijeUniversiteit Amsterdam (H2020-ITN PACE). Le groupement mène également un séminaire doctoral tournant (CorHaLi) qui réunit tous les deux ans des doctorants de Cornell, Harvard, Lille, Princeton, Lausanne et l EHESS sur la philologie classique. Enfin, 421 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents de nationalité étrangère font partie du groupement, qui a accueilli également 212 chercheurs étrangers invités en En matière de formation, le groupement accueille 6528 étudiants étrangers (soit 12%). Parmi les partenaires des projets Erasmus Mundus figurent entre autres les Universités de Leuven, North Carolina, Texas et McGill, Sao Paulo et Dakar. Par ailleurs, le groupement est lié par des accords Erasmus avec plus de 50 universités du top 150 du classement de Shanghai. Pour favoriser la mobilité des étudiants, le groupement propose 16 parcours anglophones d excellence, un accompagnement personnalisé des étudiants en mobilité entrante et sortante, avec, notamment une International StudentWeek, un Erasmus Student Network à Lille, une International academy summerschool de préparation linguistique. Au-delà des partenariats cités ci-dessus, l ancrage du groupement en Europe du Nord-Ouest s affirme au travers de 14 Projets INTERREG, d un réseau franco-néerlandais dans lequel le groupement constitue le partenaire privilégié des meilleures universités néerlandaises (Amsterdam, Leiden ) et d un partenariat institutionnel avec l Université de Gand (échanges et appels à projets communs). 21/101

22 IDEX SWOT International Forces Ampleur et qualité des partenariats internationaux dans le domaine de la recherche. Poids des doctorants étrangers. 12% d étudiants étrangers (hors doctorat). Erasmus et Erasmus Mundus en partenariat avec les meilleures universités du monde. Ancrage du groupement en Europe du Nord-Ouest. Menaces Développement des formations internationales dans les pays européens voisins. Proximité avec la région parisienne. Faiblesses Mobilité internationale encore insuffisante. Présence de disciplines peu enclines à l internationalisation. Sous-exploitation de la capacité d enseignement en langue étrangère. Dispositifs de soutien au montage d appel à projets internationaux insuffisants. Communication faible sur les formations ouvertes à l'international. Opportunités Développement des formations en langue étrangère (accroissement de la mobilité et de la mise en réseau d étudiants et d enseignants-chercheurs et chercheurs dans l espace universitaire du nord de l'europe). Création d un guichet unique d accueil des étudiants et enseignants-chercheurs étrangers. Situation géographique de la Métropole lilloise. Création de l Université de Lille et mise en œuvre d une stratégie cohérente. Vie étudiante La valorisation de l engagement citoyen s exprime par un statut spécifique pour les étudiants salariés, élus, sportifs de haut niveau et engagés dans la vie de la cité. Ce statut est destiné à valoriser et récompenser les étudiants qui s engagent au-delà de leurs études. Cette politique témoigne d une volonté de mieux articuler l acquisition des savoirs, des expériences pratiques et un engagement responsable. Le groupement a une politique ambitieuse d accompagnement des étudiants en situation de handicap (Cordées de la réussite 28 ; convention handicap université-entreprises, avec de grands groupes comme Thales ; biennale organisée dès ). Les campus se positionnent dans les meilleurs standards de l accueil et de la vie étudiante, notamment par leur forte inter-connection. L organisation des transports et déplacements au sein de la Métropole lilloise permet la mise en œuvre d une mobilité «douce» pour l ensemble des étudiants. Fort d une tradition régionale d accueil et de convivialité, le groupement s est investi pour améliorer les conditions de la vie «péri-universitaire» de ses étudiants. Les activités culturelles, artistiques et sportives sont ainsi au cœur de la démarche avec le souci permanent d offrir aux étudiants les conditions optimales de leur réussite. Grâce à ses services culturels dynamiques, le groupement organise des temps forts ouverts sur la cité (conférences de chercheurs, expositions de culture scientifique ou artistique, festivals interuniversitaires de spectacles vivants ou musicaux). Le groupement met à disposition des étudiants des installations sportives d une exceptionnelle qualité, vecteurs de résultats de tout premier plan lors des compétitions sportives universitaires. 28 Renforcer la transition lycées-université pour les élèves en situation de handicap. 29 Actions de sensibilisation, un volet scientifique, une programmation culturelle et des initiatives étudiantes d'engagement dans le domaine du handicap. 22/101

23 IDEX SWOT Vie étudiante Forces Valorisation de l engagement étudiant, notamment dans les pratiques culturelles, artistiques et sportives. Tradition d ouverture sur la cité et culture citoyenne. Politique incitative forte vis-à-vis de l engagement associatif. Mise en œuvre d un statut d étudiant spécifique. Menaces Manque d infrastructures, et notamment de logements. Coûts induits par la maintenance et le développement des installations sportives. Faiblesses Dans certains secteurs de formation, difficulté à concilier l engagement étudiant avec le déroulement des études. Éclatement géographique des implantations universitaires du groupement. Opportunités Création de l université de Lille : mise en commun d infrastructures culturelles et sportives et meilleure fluidité de la gouvernance. Mise en œuvre du «plan campus» : construction de salles de répétitions pour les étudiants musiciens ou acteurs, de salles de sport, etc. Mise en place d un réseau des alumni aux plans national et international en vue de favoriser l entraide intergénérationnelle. 2. AMBITION DE L INITIATIVE L ambition de l initiative consiste à faire de l université de Lille une Université de visibilité internationale prenant rang parmi les 50 meilleures universités européennes. Cet objectif s inscrit dans une démarche volontaire de réponse à la complexité des défis qui se posent aux sociétés modernes, tant au plan régional ou national qu au plan international : défis médicaux ; changement climatique, transition énergétique et développement durable ; moyens de transport et de communication ; normes et régulation. Dans le domaine de la recherche, la caractérisation du périmètre d excellence a permis de démontrer la puissance scientifique du groupement dans les trois grands secteurs et sa position de leader international dans plusieurs thématiques essentielles. Le soutien à ces thématiques sera conforté dans une perspective d accroissement de la visibilité internationale de leur excellence scientifique (structuration de Centres européens d excellence insérés dans les réseaux du meilleur niveau européen). Le groupement tirera ainsi le meilleur profit de sa situation géographique exceptionnelle et de sa proximité avec de grandes universités européennes. Dans le même esprit, le groupement encouragera vigoureusement la montée en puissance des thématiques relevant de l excellence émergente et le développement de projets de rupture ou pluridisciplinaires d envergure. Une fois l excellence confortée, ces thématiques et projets pourront faire l objet d une labellisation «Labex» par les experts internationaux de haut niveau composant le Conseil des sages. En matière de formation, le groupement présente deux atouts majeurs : son expertise unanimement reconnue dans le domaine de la formation tout au long de la vie d une part, la très grande qualité de ses masters, attestée par leur adossement à la recherche et leur taux remarquable d insertion professionnelle d autre part. Ces éléments de force doivent servir de socle pour amplifier l attractivité et la visibilité, notamment internationale, des formations. Dans ce contexte, l Idex Université de Lille a l ambition de devenir d ici 2025 une université de référence en Europe en matière de formation rénovée : engagement des étudiants et des enseignants dans une formation tout au long de la vie (approche par les compétences et pédagogies alternantes ; parcours individualisés) ; conjugaison de l excellence et de la créativité 23/101

24 IDEX pour renforcer l attractivité internationale («open masters») ; recherche-action pour évaluer les modalités pédagogiques innovantes. L initiative permettra enfin de remédier au déficit de production de docteurs avec l ambition d en doubler le nombre : l élargissement du périmètre d excellence provoquera un accroissement mécanique de la demande ; l ouverture, en particulier vers l Europe du Nord, permettra la mise en œuvre d une stratégie déterminée de recrutement de doctorants de qualité ; le doublement du nombre de thèses financées et la prise en charge optimale des doctorants constitueront des facteurs puissants d attractivité. L excellence de la recherche doit être vecteur de progrès, en démultipliant l impact social, économique et culturel de son potentiel d excellence par la mise en œuvre d une stratégie de mise en réseau (espaces ouverts d innovation et de formation), de valorisation des actifs du groupement, notamment en matière de plateformes technologiques et de mise à disposition du monde économique des capacités d expertise du groupement tirées de ses ressources d excellence. L investissement dans l innovation pédagogique doit favoriser l attractivité et contribuer à former les futurs chercheurs, ingénieurs ou entrepreneurs avec un effet d entraînement sur le développement économique, social et culturel de la Région. L ambition de l Initiative consiste à favoriser l attractivité, en particulier internationale, de l université tout en valorisant l engagement citoyen des étudiants, comme futurs acteurs de la vie sociale. La démarche est résolument inclusive, afin d augmenter le périmètre d excellence et d innovation sans en sacrifier le niveau d exigence et la qualité. 3. DEPLOIEMENT DU PROJET 3.1. AXES STRATÉGIQUES Axe 1 : Créer l Université de Lille suivant une approche exemplaire et une vision ambitieuse Une université citoyenne L IDEX-Université de Lille promeut une démarche d'université citoyenne, c est-à-dire une recherche et une formation d excellence au service de la société, de ses besoins et de son développement. Cette dimension concerne tant l épanouissement intellectuel et social des étudiants que le développement d une expertise proposée au monde économique dans une perspective de création d emplois, ou encore la diffusion des connaissances à l ensemble de la population afin de lui faciliter l accès à une formation tout au long de la vie et de contribuer à son émancipation intellectuelle. Une démarche exemplaire Il existe une volonté forte et partagée de résoudre, avant que l université de Lille ne soit mise en place, les principales difficultés inhérentes à un processus de fusion. Le benchmarking national et international permettra d éviter les écueils qui fragiliseraient le processus. La stratégie consiste ainsi à construire un nouvel ensemble qui d emblée se situera au plus haut niveau. L exemplarité de la démarche tient également au caractère participatif du processus, mobilisant l ensemble de la communauté universitaire : assurer la pertinence de la réflexion stratégique à 24/101

25 IDEX travers l élaboration d un projet d établissement ; favoriser l adhésion de la communauté et l émergence d une identité commune. Axe 2 : Développer une stratégie de réseaux en recherche et valorisation Cette stratégie repose sur trois objectifs complémentaires : 1. Investir sur les équipes de niveau international en renforçant leur impact et leur influence dans les réseaux européens et internationaux ; 2. Favoriser la mise en réseau interdisciplinaire, la créativité et l émergence de nouveaux champs de recherche ; 3. Démultiplier l impact social, économique et culturel de la recherche en appuyant la mise en réseau des équipes académiques, des acteurs sociaux, économiques et culturels et des utilisateurs. Axe 3 : Devenir une université de référence en matière d innovation pédagogique Le groupement entend promouvoir des initiatives transformant profondément les modes pédagogiques et s inscrire dans une démarche de recherche-action dans laquelle les communautés enseignante et étudiante seront à la fois sujets et objets de la transformation, engagées ensemble dans la structuration de l Université comme réseau apprenant. Deux objectifs seront poursuivis : 1. Conjuguer excellence et créativité pour renforcer l attractivité internationale ; 2. Promouvoir un nouveau modèle pédagogique de FTLV. Axe 4 : Promouvoir une politique de valorisation et de développement des talents Dans un contexte de moyens contraints au niveau national, la stratégie du groupement en matière de ressources humaines vise quatre objectifs : 1. Coordonner les stratégies de recrutement des membres du groupement ; 2. Renforcer l excellence du site par une politique de recrutement assumée et ambitieuse ; 3. Favoriser le développement des talents déjà présents au sein du groupement ; 4. Renforcer les réseaux par une politique ambitieuse d alumni ACTIONS Principes L affectation de la totalité des fonds de l Initiative à l excellence sera le pré-requis de toute action. Il ne peut être question de sanctuariser une partie des crédits pour le périmètre d excellence tel qu il est défini aujourd hui, dès lors qu il ne constitue en effet qu une photographie à un instant donné. La dynamique du projet devra permettre l extension de ce périmètre. Cette logique interdira toute démarche de saupoudrage des financements et la gouvernance de l Initiative garantira, par une expertise scientifique indépendante, que 100 % des financements seront bien affectés à l excellence. La dynamique du projet nécessitera une veille prospective permanente, à la fois tournée vers l extérieur afin d adapter des dispositifs en matière de recherche et de formation, qui ont fait leurs preuves ailleurs, mais aussi à l intérieur du groupement afin de pouvoir soutenir rapidement des initiatives émergentes et innovantes. 25/101

26 IDEX L évaluation permanente des actions permettra (i) de vérifier, à intervalle régulier, que la recherche menée au sein des unités qui sont dans le périmètre d excellence ou l ont rejoint continue à correspondre aux standards internationaux de l excellence ; (ii) de sélectionner les projets présentés dans le cadre des appels d offres ou des actions spécifiques ; (iii) de contribuer à la détection et à l évaluation de l excellence émergente ; (iv) d aider à l identification des individualités ou équipes qu il serait pertinent d attirer au sein de l Université de Lille, en lien avec les grands organismes. Le partage de la dynamique insufflée par l initiative sera garanti par l ouverture systématique des dispositifs de l IDEX aux membres du groupement et à ses partenaires Création de l Université de Lille : 2018 Débutée en 2013, la fusion des universités lilloises sera achevée en Les universités lilloises signeront en 2015 avec l État un contrat d établissement unique qui déterminera les étapes de la fusion. Menée en partenariat avec les 8 grandes Écoles, la démarche vise à constituer sur la métropole lilloise, un des principaux sites d'enseignement et de recherche international, dont la visibilité sera assurée par la promotion du label «Université de Lille». Une convention de partenariat définit des compétences partagées, notamment : le Doctorat de l Université de Lille, la signature scientifique commune, le pilotage unifié des laboratoires. Le tableau ci-dessous détaille les principales étapes du processus. 26/101

27 Etapes du processus de fusion Etapes institutionnelless Organisation Recherche Formation et vie étudiante Vie du campus International Support DSI- Immobilier 2014 Vote de la fusion par les 3 CA Vote de la Convention d Association organisant le processus de fusion par les 3 CA Cellule commune communication de l Université de Lille, logo commun, site web Université de Lille, communication commune Mise en place des groupes de travail techniques d harmonisation des pratiques (processus métiers) Conférence inaugurale de rentrée Document cadre sur la politique de recherche Document cadre sur la politique de formation Co-accréditation des diplômes Elaboration du Pacte développement durable (Penser, Agir, Construire pour la transition énergétique) Démarche commune pour l ensemble des relations internationales Pilotage commun de grandes opérations immobilières : CPER, Campus Grand Lille S S2 Convention de partenariat Université de Lille- Huit Écoles Démarche contractuelle avec le MENESR (projet unique d établissement) Dépôt commun du document unique de stratégie d établissement ; examen par les 3 CA réunis du projet IDEX. Proposition aux instances de gouvernance des 3 universités d'un schéma Directeur SI Université de Lille Mise en place du Comité stratégique Mise en place des groupes de travail sur les politiques de l Université de Lille Fondation Université de Lille Convergence des processus «métiers» Signature unique «Université de Lille» Doctorat Université de Lille et définition politique doctorale commune Gestion unifiée des laboratoires communs Comité de pilotage unique des services transversaux de la recherche Accompagnement commun des projets européens et internationaux Dispositif de suivi des activités de recherche et d innovation Processus commun de CRCT dédié au développement de relations partenariales avec les entreprises Politique commune d accompagnement des étudiants vers la réussite Cadrage politique pour la FTLV Charte Erasmus Guichet unique pour l accueil des enseignants et des étudiants étrangers Référentiel commun de l immobilier Annuaire Université de Lille S1 Conception des organigrammes cibles et préparation de l assise juridique du projet Université de Lille Service unique Ingénierie de projets Université de Lille Politique commune d appels d offres : recherche, valorisation Politique commune d attractivité internationale Service unifié des langues Carte numérique des formations et plateforme des formations Règlement des études et charte des examens Elaboration d une politique commune du handicap Elaboration d une politique commune de la culture Création d un service unique Relations internationales et d une commission RI de l Université de Lille SI commun Référentiel commun GRH Présentation du document fondateur Université de Lille Gestion unifiée pour - Observatoire de suivi l ensemble des laboratoires et et d évaluation de la Choix et mise en place des

28 IDEX S2 Elaboration du cahier des charges avec des propositions d organisation de la future Université de Lille (COMOP, VPs formation, VPs recherche, juristes) application d un modèle unique d attribution des moyens récurrents vie étudiante et de l insertion professionnelle Service de soutien à la mutation pédagogique et du numérique différents SI S1 S S S2 Finalisation et approbation des politiques du nouvel établissement et de leur organisation 1 er semestre 2017 Rédaction du projet de statuts (groupe de travail constitué des trois commissions statuts) Politique de la recherche unifiée Service commun de la recherche Politique de la formation unifiée Système SI_RH commun Avril 2017 juin 2017 : séances de travail sur le projet de statuts (assemblée des CT, CAC, CA), sur le règlement intérieur de la future assemblée constitutive provisoire ainsi que les principes de fonctionnement et de désignation du Comité Electoral Consultatif (CEC). Septembre 2017 : Décret portant création de l établissement Université de Lille, Désignation de l administrateur provisoire, Assemblée constitutive provisoire (somme des 3 CA, assure fonctions des CA et CAC, Création des assemblées : CPE, CT conjoint, CHSCT conjoint Octobre 2017 : Réunion de l assemblée constitutive : adoption du principe de fonctionnement de cette assemblée, adoption des statuts, désignation du CEC Novembre 2017 : Convocation du CEC et publication des arrêtés électoraux Décembre 2017 : Election des conseils centraux Janvier 2018 Convocation du CA incomplet ; Election du président 1 er semestre Elections composantes et professionnelles (*) En rouge votes statutaires, En vert : élaboration et définition de politiques ou de programmes, en noir : réalisations Afin d assurer le succès de la démarche de fusion, un accompagnement sera organisé dans deux directions : - le recours à une expertise de niveau international reposant sur un benchmarking permettant de valoriser l expérience d universités étrangères telles Manchester et Aarhus ; - l assistance et l accompagnement par un cabinet conseil spécialisé. Ressources Nature de l action Contenu Expertise / Benchmark Prestations de service 100 K Accompagnement par un cabinet conseil Prestations de service 100 K 28/101

29 Recherche et valorisation Objectif 1 : Investir sur les équipes de niveau international en renforçant leur impact et leur influence dans les réseaux européens et internationaux Le groupement se fixe un objectif de croissance et d influence dans les domaines d excellence où le groupement dispose de véritables fleurons dotés d une masse critique remarquable et qui jouent déjà un rôle de leader dans les réseaux nationaux et internationaux. Il s agit d investir sur les signaux de l excellence (ERC et autres distinctions internationales) et de développer les coopérations avec les meilleures équipes dans les domaines d excellence du groupement, notamment en Europe du Nord et dans le cadre de projets européens. Un service dédié de soutien au montage de projets internationaux en réseau sera mis en place. Action Investir sur les signaux de l excellence tels que les ERC et d autres distinctions internationales En étroite coordination avec les dispositifs nationaux existants, le service dédié proposera un dispositif de soutien pour la préparation de candidatures aux ERC, afin d optimiser les chances de succès des chercheurs et enseignants-chercheurs les plus prometteurs, qui ont vocation à structurer des réseaux internationaux. S appuyant sur l expérience acquise au sein du groupement et au-delà d activités de détection et de mobilisation, ce dispositif repose sur un appui méthodologique à la préparation des dossiers de candidature et sur un coaching par des pairs déjà titulaires d une ERC (préparation des dossiers et des auditions). Un dispositif similaire sera également mis en place pour favoriser l obtention d autres distinctions académiques et notamment les IUF. Action Incitation et soutien au montage de projets en réseau Pour développer des projets collaboratifs dans le cadre des appels à projest européens (H2020 / PCRD) et nationaux (ANR), le service dédié mettra en oeuvre trois dispositifs complémentaires : - Un appel à projets interne pour monter des partenariats avec des équipes étrangères d excellence. Les projets soutenus sont sélectionnés suivant une procédure courte et un dossier très simple pour minimiser les barrières à l entrée : évaluation par un comité d experts externes. Les critères d évaluation portent notamment sur la qualité des partenariats et les perspectives de financement externe. - Un dispositif d accompagnement des projets sélectionnés pour leur permettre d obtenir des financements externes : veille et conseil pour identifier les opportunités de financement ; aide à l élaboration des dossiers de réponse aux appels à projets externes ; suivi et auto-évaluation des projets. En complément à ce soutien institutionnel, un système de relecture par les pairs issus du même domaine s inspirera de celui mis en place par l Université de Constance dans le cadre de son Exzellenzinitiative. - Un dispositif de soutien à l organisation d événements scientifiques internationaux s inspirant de ceux mis en place par le CIRM (Marseille), l Institut Henri Poincaré (Paris), l Institut Fields (Toronto), à cette différence qu il sera focalisé sur l interdisciplinaire et sur les événements scientifiques plutôt que sur l accueil de chercheurs. Ce dispositif apporte un soutien financier à l organisation des événements et un accompagnement dans leur conception et leur planification. Les événements récurrents seront en priorité montés en partenariat avec des universités géographiquement proches. 29/101

30 Ressources Nature de l action Contenu / an Service dédié Dispositif de soutien Appels à projets - Soutien candidatures ERC - Montage partenariats équipes étrangères d excellence - Accompagnement à la conception d évènements scientifiques internationaux 5 project managers dotés d une expérience étendue dans le montage de projets 3 professionnels de l événementiel scientifique - Coaching par les pairs - Couverture des frais d organisation de 3 événements par an Projets de recherche de 6 à 12 mois en partenariat avec des équipes étrangères 10 projets par an pour un montant moyen de 150 k (frais liés à la mise en réseau des équipes et à la réalisation des projets de recherche eux-mêmes) 382,5 K 350 K 1,5 M Objectif 2 : Favoriser les nouveaux champs et la pluridisciplinarité : Opening and structuring spaces for new ideas and research ventures L initiative doit favoriser l émergence d idées créatives aux frontières des disciplines ainsi que la prise de risque et les ruptures conceptuelles ou méthodologiques. Il s agit de faire émerger des thématiques de recherche nouvelles et d aider la structuration de pôles interdisciplinaires pérennes au sein de l Université de Lille. Ces thématiques nouvelles et pôles interdisciplinaires rejoindront le périmètre d excellence après leur labellisation «LABEX» dans le cadre d une évaluation mise en œuvre par le Conseil des sages. Cet objectif s appuie sur l expérience acquise avec des démonstrateurs interdisciplinaires comme le SIRIC Oncolille (cancérologie) ou le domaine du visuel et des sciences et technologies du numérique (autour de l'equipex IrDIVE). Il s inspire également d exemples étrangers comme les Factories interdisciplinaires de l Université Aalto et de l Exploratory Research Space mis en place par l Université d Aix-la-Chapelle dans le cadre de Exzellenzinitiative 30. Action Cellule de veille et de prospective L Initiative se dotera d une cellule de veille et de prospective, indispensable pour identifier, au sein du groupement, les projets et les chercheurs en émergence. Cette cellule réalisera également un parangonnage permanent concernant : - des individualités ou équipes à attirer au sein de l Université de Lille en raison d une valeur ajoutée par des approches complémentaires à celles déjà développées par les unités du périmètre d excellence ; - des universités, en particulier d Europe du Nord, avec lesquelles renforcer ou initier des partenariats fructueux en raison de stratégies croisées ; - des actions de valorisation visibles à l échelon international. 30 ; 30/101

31 Cette cellule s appuiera sur un outil d analyse bibliométrique, SAMPRA, développé par l Université de Lille et le CHU de Lille, fondé sur le Web of science et sous-tendu par un partenariat avec Thomson Reuters. Action Soutien à l émergence d idées nouvelles avec l organisation d un Ideas Festival annuel The European Ideas Festival in Lille concentrera, sur une semaine, une série d événements scientifiques associant des conférences ouvertes, des séminaires fermés, des workshops collectifs, des événements culturels et des happenings. Ce dispositif vise à favoriser les rencontres entre des personnes issues de différentes disciplines, utilisant des méthodologies différentes et/ou se situant à différents stades de la chaîne de valeur de la connaissance, de la recherche fondamentale à la création de nouveaux services ou de nouvelles technologies. Il vise à remplir une fonction de brassage entre disciplines, mais également entre académiques, experts et décideurs. Il permet également d attirer des personnalités de premier plan autour d un événement à très forte visibilité sur le plan national et international. Il offre enfin une visibilité exceptionnelle à l université et à la métropole qui l hébergent autour d un instrument puissant de génération de nouvelles idées et de nouveaux réseaux. Les événements qui composent chaque édition annuelle de l Ideas Festival peuvent être initiés de façon top down sur proposition de l Advisory board de l Idex et de façon bottom up par un appel à projets. Action Fonds d amorçage pour des projets à fort risque (Seedfunds) Ce dispositif vise à favoriser les espaces de liberté et de créativité en matière de recherche en soutenant la prise de risque et le lancement de projets sur des sujets de rupture qui sont souvent écartés des appels à projets nationaux et internationaux. Ces espaces de recherche sont tout particulièrement à l interface de différentes disciplines, même si l interdisciplinarité ne saurait constituer une fin en soi. À l instar de l action 1.2., les porteurs de projet bénéficient également d une aide méthodologique pour la maturation des projets, l identification d opportunités de financement et la candidature à des appels à projets externes. Critères de sélection des projets : excellence des équipes concernées ; caractère fortement interdisciplinaire ; fort potentiel d innovation ; risque élevé et caractère de rareté à l international ; potentiel de réponse aux enjeux socio-économiques ; perspectives de financements externes pour le déploiement du projet (logique d amorçage) ; utilisation des plateformes du site. Action Structuration de réseaux et consortia interdisciplinaires Ce dispositif vise à favoriser la structuration de recherches interdisciplinaires regroupant des chercheurs et enseignants-chercheurs, des partenaires universitaires et socio-économiques, à l instar du SMILL-E 31. Cette structuration peut prendre deux formes : des consortia alliant des équipes de recherche de différents champs disciplinaires ; des réseaux interdisciplinaires suivant une logique d innovation ouverte. 31 Projet emblématique sur le développement de micro-technologies contre le cancer mené avec l Université de Tokyo et situé au sein du pôle hospitalo-universitaire lillois. 31/101

32 Les projets seront sélectionnés dans le cadre d un appel à projets dont les critères de sélection incluent notamment le potentiel de synergies entre les différents acteurs concernés (chercheurs, startups ). Les équipes portant les consortia bénéficient à ce titre d une assistance renforcée pour la recherche de financements externes (veille et montage de réponses à des appels à projets nationaux et internationaux). Les réseaux sélectionnés bénéficient également d un soutien méthodologique et logistique pour la conception de leurs programmes et outils (concours d idées, workshops, plateformes ouvertes pour générer des idées, ) et d un soutien financier et logistique pour leur mise en œuvre. Ressources Nature de l action Contenu / an Cellule de veille et de prospective European Ideas Festival in Lille Fonds d amorçage pour projets à risque Consortia et réseaux interdisciplinaires Recrutement de 4 project managers 200 k Mise à disposition ou location de locaux, frais de voyage pour des intervenants externes, modérateurs professionnels Financement d une dizaine de projets de recherche pour un montant moyen de 75 k 3 projets par an (durée 2 à 3 ans) dotés en moyenne de 300 k chacun. 637,5 k 750 k 900 k Objectif 3 : Démultiplier l impact social, économique et culturel de la recherche La démultiplication de l impact social, économique et culturel de l initiative répond à son ambition citoyenne. Elle vise à faire levier sur la R&D privée du territoire et au-delà. L intensification des relations entre la recherche et l environnement socio-économique passe par une stratégie de mise en réseau pour fluidifier leurs échanges et valoriser les actifs du groupement. Cette stratégie s appuie sur les réseaux mis en place notamment dans le cadre d Eurasanté, EuraTechnologies ou des pôles de compétitivité qui ont contribué à faire de Lille une des 9 métropoles françaises à recevoir le label French Tech. Les actions mises en œuvre seront conduites en cohérence avec la SATT et les Instituts Carnot. Action 3.1. Un guichet unique pour fluidifier les relations avec le monde économique Le groupement veut mettre à disposition du monde économique ses ressources d excellence pour remédier au déficit important de dépenses de R&D privée en région. À cette fin, un guichet unique permettra aux entreprises, notamment petites et moyennes, d interroger le groupement sur la faisabilité scientifique ou technologique d un projet et de mettre en œuvre des démarches de coopération propres à valoriser la capacité d expertise du groupement et la volonté d innovation des entreprises. Ce guichet unique devra constituer une structure légère et souple, propre à répondre dans des délais très brefs aux demandes formulées par les entreprises ; il disposera d un réseau interne au groupement de nature à asseoir sa capacité à déterminer l opérateur optimal pour répondre au besoin de l entreprise. 32/101

33 Action Intensifier les relations entre recherches publique et privée grâce à la mise en place d espaces ouverts d innovation et de formation En partenariat avec les acteurs de l éco-système de l innovation (pôles de compétitivité et d excellence, parcs technologiques notamment), ces espaces rassembleront chercheurs et experts publics et privés, décideurs publics et privés, star-tups mais également les étudiants en formation master et doctorat. Ils peuvent s appuyer sur les plateformes technologiques existantes ou à créer. Leur action portera à la fois sur la formation, l innovation, l expertise, et la recherche : - Co-construire avec les entreprises des formations de haut niveau en lien avec la recherche et l expertise des laboratoires ; - Accélérer le cycle d Innovation par une approche de type Open innovation et co-design ; - Mieux valoriser et développer les équipements à forte valeur ajoutée 32 en facilitant leur partage avec des acteurs privés afin d optimiser leur utilisation et leur modèle économique, cet objectif devant déboucher sur des co-investissements dans des équipements ; - Echanger sur les projets de recherche en amont et promouvoir la mobilité des personnels afin de rapprocher les cultures et repérer des enjeux scientifiques communs. Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Guichet unique expertise / valorisation Plateformes ouvertes d innovation et de formation 3 ETP à 50 K bruts/an 20% de frais de fonctionnement Sélection sur appel à projets de 2 plateformes/an dotées d une enveloppe de 500 k en moyenne 180 K 1 M Formation et vie étudiante Pour attirer les meilleurs étudiants, l offre de formation doit réunir toutes les conditions pour leur permettre de réussir sur les plans personnel et professionnel. L expertise reconnue dans la formation continue et l innovation pédagogique permet au groupement de développer des parcours d excellence et de mettre en oeuvre une démarche innovante de la formation tout au long de la vie. Cette stratégie joue sur plusieurs leviers : - la personnalisation et la flexibilité des parcours avec le développement systématique d une approche modulaire dès la licence afin de permettre à tout étudiant d obtenir la meilleure réponse pour l organisation de son cursus en fonction de ses aptitudes, de son projet et du degré d'excellence qu il est en capacité d atteindre ; - la qualité de l accompagnement, de l information et de l orientation des étudiants à tous les niveaux, en favorisant les passerelles entre les formations universitaires et entre celleci et les écoles ; - l engagement, valeur forte du groupement, mis au service de la transformation de l offre de formation et de l approfondissement de la dynamique d innovation. L engagement des 32 Plateau RMN incluant la RMN 1200 MHz, les centrales de micro-nanotechnologie et de tirage de fibre optique, la plateforme de Recherche et Innovation dans les Environnements Visuels Numériques et Interactifs (IrDIVE)... 33/101

34 étudiants dans le suivi de leur formation en favorisant l autoévaluation, tant de leur formation que de l acquisition de leurs propres compétences contribuera notamment à la dynamique d évolution des formations. Objectif 1 : Conjuguer excellence et créativité pour renforcer l attractivité internationale Action Les Open masters Les Open masters sont destinés à offrir une grande liberté académique à des étudiants exceptionnels et responsables, porteurs d un projet d études interdisciplinaire cohérent et crédible, en favorisant une articulation vertueuse entre leur projet et une formation adaptée. Chacun fera l objet d un suivi sur la base d une méthodologie innovante d évaluation des compétences et d un mentoring personnalisé. Trois types d Open Masters sont : - L Academic Open Master permettra à l étudiant d acquérir des savoirs de pointe et de développer des compétences scientifiques notamment grâce à une insertion étroite avec un laboratoire dès le M1. Il s adresse à des étudiants envisageant une carrière scientifique, publique ou privée. Ce cursus s articulera autour d un projet de recherche inscrit dans le programme d un laboratoire du périmètre d excellence. - Le Business Open Master visera à organiser le projet de formation autour d un projet entrepreneurial. Il reposera sur une formation spécifique à l entrepreneuriat qui existe déjà au sein du groupement et un choix de cours permettant d approfondir les enjeux techniques spécifiques du projet. - L European Open Master reposera sur un cursus fortement pluridisciplinaire et un parcours international prononcé. L étudiant suivra sa formation au sein du groupement et dans une université étrangère partenaire. Ce dispositif a vocation à devenir un grand projet Erasmus Mundus. Chaque étudiant devra présenter à son référent un bilan trimestriel de sa progression sur un mode auto-évaluatif. Ces étudiants seront encouragés à partager leur expérience d engagement dans des parcours exigeants et originaux, tout à la fois pour créer, entre eux, une communauté d apprentissage et acculturer les autres étudiants à cette dynamique d excellence. Action Promouvoir le Doctorat L objectif est de doubler le nombre de docteurs en augmentant le nombre de thèses financées. L enjeu est tout à la fois d accompagner les équipes d excellence en augmentant leur potentiel humain et de répondre aux besoins du monde économique et social. Un appel à projets «doctorat IDEX» permettra de financer des contrats doctoraux sur la base de projets élaborés en synergie avec les actions IDEX Recherche. Les thématiques retenues feront l objet d une large communication nationale et internationale pour attirer les meilleurs doctorants. Un dispositif d accueil leur sera, le cas échéant, proposé. Le dispositif sera renforcé par : - Un système d allocations permettant d attirer dès le M2 de très bons étudiants se destinant à la recherche. Ce dispositif, déjà mis en œuvre dans le cadre de certains LABEX, sera systématisé (40 allocations de master par an) ; 34/101

35 - Une formation complémentaire proposée systématiquement aux doctorants dans le domaine de l ingénierie de la recherche (management de projets, droit des brevets ) afin de faciliter leur insertion professionnelle. Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Open Masters - Accompagnement étudiant - Ingénierie pédagogique - Parcours international 450 K Doctorat Doublement financement de thèses 2 M Objectif 2: Promouvoir un nouveau modèle pédagogique de FTLV Le groupement développe une stratégie pédagogique mettant l individu apprenant au centre de la formation et ce tout au long de son parcours, académique, professionnel, citoyen. Cette approche de FTLV individualisée est notre «marque de fabrique». Action 2.1- Organiser le service de la mutation pédagogique Ce service a quatre missions : - L accompagnement et la promotion des innovations pédagogiques ; - Le développement de la démarche compétences : toutes les formations sont décrites en compétences en utilisant le cadre européen de certification ; - L accompagnement individualisé des étudiants : orientation, systématisation du projet personnel et professionnel, élaboration du portefeuille d expériences et de compétences ; - La formation continue des personnels : programmes de formation des jeunes enseignants chercheurs, programmes de développement des compétences pour les personnels mobilisés dans la démarche. Ce service disposera d un noyau central d une trentaine de spécialistes de l ingénierie pédagogique et de relais dans les composantes et les lieux innovants (Learning centers, Hub houses ), ce qui mobilisera au total plus de 200 ETP. Il doit irriguer la communauté et ne pas constituer une bureaucratie. Sa vocation première est d engager, accompagner, connecter les enseignants-chercheurs et les étudiants tout en leur offrant du temps, des ressources matérielles et méthodologiques, des infrastructures matérielles et numériques. Il aura notamment la responsabilité d animer au sein de l Idex les appels à projets «Formation» mobilisant des panels d experts externes. Ce service pilotera la constitution et l organisation d une banque de modules offrant des «blocs de compétences» et de formation qualifiante. La construction de cette offre utilisera toutes les ressources du groupement (laboratoires de recherche, plateaux techniques, ateliers thématiques, conférences ) de manière à offrir des modes pédagogiques diversifiés. Le service organisera un observatoire régional des métiers, construit en partenariat avec le monde économique et Pôle emploi, pour évaluer les besoins existants et à venir des entreprises et des organisations. Il permettra l anticipation des besoins, la concertation et la construction de nouvelles solutions pédagogiques sur la base des grandes orientations régionales, des besoins formulés par les acteurs économiques, des perspectives ouvertes par la recherche. 35/101

36 Action Méthodes pédagogiques engageantes Le groupement peut s appuyer sur une véritable culture de l innovation pédagogique et un réel dynamisme des équipes enseignantes lui permettant de devenir une université de référence fortement attractive au plan international. Il s agit de promouvoir la recherche-action pour contribuer à l évolution des pratiques pédagogiques en généralisant une démarche déjà expérimentée, notamment par l Idefi Adicode. Elle permet ainsi de développer et de tirer expérience d initiatives multiples s appuyant sur des méthodes pédagogiques engageantes et favorisant l interaction étudiants / enseignants / apprentissage par problème ; pédagogie inversée, en particulier dans des domaines où la base bibliographique est au centre de l apprentissage ; mobilisation de l ensemble des outils pour promouvoir le travail en groupes-projets, dans des ateliers de co-design, des laboratoires étudiants, des accès aux équipements scientifiques, des plateformes de défis internes à l université ; développement, avec les étudiants, des outils de communication (studio télé, wikiradio...) leur permettant à la fois de suivre les meilleurs MOOCs et aussi de participer à ce mouvement en mettant en ligne leurs études et leurs réalisations ; développement de communautés d apprentissage virtuelles et réelles. Action 2.3 -Valoriser l engagement citoyen Au-delà de la valorisation de l engagement étudiant par l attribution d ECTS, un label «engagement citoyen» permettra d accompagner et de valoriser la créativité et l esprit d entreprise des projets étudiants visant à : - apporter des solutions durables à des questions sociales ou environnementales ; - promouvoir la vie de campus, proposer des activités en direction du campus et du quartier, en lien avec le territoire ; - mettre en oeuvre une démarche de responsabilité sociale, en apportant des réponses ciblées aux défis sociaux identifiés sur le site. Le groupement poursuivra cette action en menant une politique plus incitative visant à densifier les actions des associations étudiantes, en prenant notamment appui sur le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes. Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Service de la mutation pédagogique Méthodes pédagogiques engageantes Valoriser l engagement citoyen 5 ETP à 60 K bruts/an 3 ETP à 40 K bruts/an (post-doc) Appel à projets Expertise externe 420 K 2 M Appel à projets 200 K 36/101

37 3.3. TRAJECTOIRE La trajectoire de mise en œuvre de l Idex va comprendre trois grandes phases : 1. Cadrage et lancement (2016). Cette phase va permettre la mise en place des instances de gouvernance et de pilotage de l Idex (réseau de mutation pédagogique, comité des talents, cellule Europe et autres cellules de soutien à la recherche) ; la structuration des appels à projets de l Idex et le lancement des premières actions afin d enclencher la dynamique Idex. Cette phase permet également à l Université de Lille de poursuivre sa démarche de fusion. 2. Fonctionnement en mode transitoire et poursuite de la préparation de la fusion (2017). De cette 2 è phase, les actions de l Idex sont mises en œuvre en vitesse de croisière comme précisé dans les tableaux ci-dessous. Cette phase permettra de poursuivre et finaliser la préparation de la fusion qui sera effective en Fonctionnement en cible ( ). Suite à la fusion, le portage juridique de l Idex est transféré à l Université de Lille. Les actions Idex sont mises en œuvre comme précisé dans les tableaux ci-dessous. Une évaluation à 4 ans est menée au 1 er semestre La trajectoire détaillée des actions mises en place en matière de recherche et valorisation et en matière de formation est présentée dans les tableaux en annexe MOYENS La dotation demandée est de 594,87 M, soit des intérêts de 14,85 M par an. Les détails des coûts pour chaque action sont précisés dans la partie 3.2 ci-dessus RESSOURCES HUMAINES : UNE POLITIQUE DE VALORISATION ET DE DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Ce sont les femmes et les hommes qui font l excellence et le groupement doit mettre en place une stratégie offensive pour : - Installer une véritable culture de valorisation et développement des talents ; - Renforcer les mécanismes propres à permettre le recrutement des chercheurs de haut niveau, notamment sur les domaines d excellence reconnus ; - Soutenir les jeunes chercheurs, amplifier les opportunités de mobilité interne et la flexibilité des carrières pour mobiliser au mieux les personnels selon leurs talents et aspirations ; - Développer et soutenir les rencontres et renforcer les réseaux La création d un Comité des talents L Idex Université de Lille, par sa dynamique propre, offre une formidable opportunité pour garantir une politique de valorisation optimale des ressources humaines entre les membres du groupement. Ceux-ci s engagent ainsi dans le cadre d un Comité des talents à coordonner leurs stratégies de recrutement et de promotion en fonction des ambitions de l Initiative : - Exploiter davantage les s offertes par la réglementation en matière de recrutement et de promotion pour converger vers les standards internationaux ; - Ancrer une politique de développement des talents plus individualisée et proactive ; - Préparer les arbitrages entre besoins en formation et en recherche. 37/101

38 Une politique de recrutement pour renforcer l excellence du site Cette politique de recrutement repose d abord sur la mise en place de Chaires Idex pour attirer des chercheurs et enseignants-chercheurs de haut niveau : - des «chaires senior» environnées proposant aux chercheurs confirmés de haut niveau un package attractif incluant des compléments de rémunération (fonctionnement), un poste de post-doc et deux contrats doctoraux ; - des «chaires junior» proposant aux jeunes chercheurs à fort potentiel un package attractif incluant des compléments de rémunération (fonctionnement). Les candidats sont recrutés sur ces chaires pour une durée initiale de 3 ans. Pour les chaires junior, le recrutement s inscrit dans une perspective de tenure track, proposant une pérennisation du poste conditionnée à une évaluation à l issue des 3 ans. Les candidats à ces chaires seront notamment sélectionnés au regard de l apport de leur projet de recherche aux domaines d excellence du groupement. Une partie de ces chaires est ouverte à des chercheurs prenant l initiative de proposer une thématique de recherche sur le modèle des open topic tenure track professorships de l Université technique de Dresde. Le groupement s engage par ailleurs à concentrer une partie accrue des recrutements sur les domaines dans lesquels il dispose d un fort potentiel d attractivité en raison de l excellence de ses équipes et des équipements dont elles disposent. La cible est a minima de 80 % des 200 emplois permanents qui seront renouvelés dans les 5 prochaines années. Le groupement s engage enfin à optimiser ses processus de recrutement pour les rendre plus compétitifs à l échelle internationale : - Ouverture internationale des appels à candidature et sollicitations proactives à l international, notamment avec un recours aux réseaux sociaux (ex. Research Gate ) ; - présence d au moins un expert étranger dans chaque comité de recrutement ; - intégration d une expérience internationale longue (2 ans minimum) comme un critère clé du recrutement ; - professionnalisation de l accueil des enseignants chercheurs étrangers ; - incitation au recrutement de doctorants étrangers (contrats doctoraux fléchés). Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Comité des talents Accompagnement, expertise 50 K Chaires IDEX Chaires senior environnées : 5 chaires / an pour un coût annuel de 1,41 M comprenant un coût salarial chargé de /an ; 1 bourse de pos- doc à /an ; 2 bourses doctorales à /an, et un budget de fonctionnement de 20%. Chaires junior : 10 chaires / an pour un coût annuel de 840 k M. Coût total par chaire de 84 K : coût salarial : 70 K ; budget de fonctionnement de 20 %. 1,698 M 38/101

39 Une politique de développement des talents déjà présents sur le site Délégations Idex en faveur de la recherche et de l innovation pédagogique Il s agit de permettre aux enseignants-chercheurs et chercheurs de se focaliser, pendant une période pouvant varier de quelques mois à plusieurs années, selon l'envergure du projet, sur la réalisation d un projet de recherche ou d innovation pédagogique. Les obligations de service seront ainsi adaptées en fonction de l apport du projet à l excellence. Des années sabbatiques sont mises en place pour favoriser la mobilité thématique des chercheurs et/ou pour faciliter leur mobilité sortante dans des universités de renommée internationale. Ces échanges se feront sur la base d un principe de réciprocité permettant au groupement d intensifier ses partenariats stratégiques en accueillant en retour des chercheurs du plus haut niveau international. Le groupement va également faciliter les séjours à l'étranger de jeunes chercheurs pour favoriser leur insertion dans les réseaux développés avec des équipes étrangères de haut niveau. Développement des talents par un programme de mentoring Ce dispositif s inspire de certains exemples étrangers et notamment du programme de mentoring mis en place par l Université de Göttingen dans le cadre de son Exzellenzinitiative Niveau post doc : favoriser l intégration des jeunes chercheurs dans le monde académique et les réseaux, par le biais d un mentoring individuel par des chercheurs expérimentés ; - Niveau doctorat : les doctorants les plus prometteurs seront conseillés par un chercheur plus expérimenté choisi notamment parmi les porteurs de projets PIA ; les groupes ainsi constitués mettent en oeuvre une démarche de peer mentoring propre à garantir l excellence des recherches doctorales et leur conformité à la stratégie de l IDEX. Les mentees bénéficient également d un programme de formation sur des compétences clés : gérer un projet de recherche, gestion budgétaire et coûts complets, stratégie de réseaux, bases du management, gestion de la propriété intellectuelle, développement de la créativité, méthodologies du numérique (big data ). Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Délégations Idex Mentoring 50 personnes en délégation à 30% de leur temps en moyenne : 15 professeurs au coût salarial chargé de 85 K ; 35 maîtres de conférence au coût salarial chargé de 45 K ). 100 jeunes chercheurs à fort potentiel mentorés et formés par an /an par jeune chercheur formé (30 heures de formation à 50 euros), 1 ETP senior à 60k bruts/an et 1 ETP à 40 k bruts/an. 855 K 250 K 33 https://www.uni-goettingen.de/en/ html.https://www.uni-goettingen.de/en/ html 39/101

40 Développer les réseaux par une politique d alumni élargie La visibilité et l attractivité du groupement passe par la mobilisation des étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs ayant réalisé tout ou partie de leur parcours à Lille dans le cadre d un programme d alumni ; celui-ci sera élargi par deux actions : - Mobility grants : fonds de soutien pour amorcer des projets de coopération entre anciens chercheurs lillois et chercheurs du groupement. Ce soutien peut couvrir des frais de voyage et des bourses pour des séjours courts. Les projets soutenus doivent démontrer une perspective de coopération durable et des opportunités pour attirer, à terme, des financements externes (logique d amorçage). - Solliciter des alumni en tant que mentors pour des jeunes chercheurs de l Université de Lille (cf. programme de mentoring ci-dessus). Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Mobility grants 100 mobility grants par an à 2000 en moyenne 200 K Politique d alumni 2 ETP pour un coût salarial annuel chargé de 40 K Mentoring 160 K 40/101

41 3.6. PRINCIPAUX ENGAGEMENTS Les tableaux ci-dessous récapitulent les engagements du groupement et les cibles à 4 et 10 ans. Recherche et valorisation Engagements Indicateurs T0 (2014) Cible à 4 ans 1 : Investir sur les équipes de niveau international 2 : Favoriser les nouveaux champs et l interdisciplinarité 3 : Démultiplier l impact social, économique et culturel de la recherche Chercheurs et enseignants chercheurs dans des équipes impliquées dans des projets à visibilité internationale (critères définis en partie 1.3) Cible à 10 ans 34% 38% 50% Nombre d'erc en cours Nombre d'iuf en poste Nombre de projets PCRD en cours Taux de financement externe des projets interdisciplinaires soutenus par l'idex Production scientifique des projets : indicateurs quantitatifs et qualitatifs N/A 50% 70% N/A A définir A définir Nombre de participants à l Ideas Festival annuel N/A Nombre de projets de recherche financés sur le Fonds d amorçage Nombre de projets de consortiums interdisciplinaires soutenus N/A N/A Nombre de plateformes d innovation ouverte mises en place N/A 4 10 Volume des contrats de recherche partenariale avec des entreprises privées 13,3 M + 50% + 200% Nombre de brevets détenus % + 100% Volume des contrats d expertise et de mise à disposition d équipements A préciser + 25% + 200% Revenus de propriété intellectuelle 2,5 M + 15% +100% Formation et vie étudiante Engagements Indicateurs T0 (2014) Cible à 4 ans 1: Conjuguer excellence et créativité pour renforcer l attractivité internationale 2 : Promouvoir un nouveau modèle pédagogique de FTLV Cible à 10 ans Nombre d étudiants par promotion engagés dans des open masters N/A Nombre de Masters labellisés Erasmus Mundus Nombre de docteurs (diplômés par an) % +100% Nombre d étudiants étrangers, notamment européens (hors doctorat) 12% 15% 20% Offre de l Université déclinée en compétences A préciser 35% 100% Nombre d étudiants touchés par des pédagogies A préciser engageantes 25% 100% Nombre d étudiants impliqués dans des projets A préciser d engagement citoyen 10% 25% 41/101

42 4. GOUVERNANCE, ORGANISATION, PILOTAGE ET ENGAGEMENTS 4.1. GOUVERNANCE DE L IDEX La gouvernance de l Idex Université de Lille repose sur quatre principes : 1. La réactivité, notamment dans les décisions d attribution de fonds (appels à projets), qui est assurée par une instance exécutive resserrée, le Comité de Pilotage ; 2. La légitimité démocratique, assurée par l intégration de la gouvernance de l Idex dans la gouvernance de l Université de Lille ; 3. L expertise scientifique, assurée par des experts de haut niveau portant un regard externe sur les orientations stratégiques de l IdEx et la mise en œuvre des actions (Comité des sages) ; 4. L évaluation (Comité d évaluation). La gouvernance de l IDEX présente trois caractéristiques. Elle est intégrée, spécifique et ouverte : - intégrée dès lors qu elle repose sur les instances légales de l Université (de la COMUE durant la période précédant la création de l Université de Lille) ; - spécifique dans la mesure où les organismes de recherche et les grandes Écoles membres du groupement doivent participer activement à la gouvernance de l initiative, ce qui se réalise par la composition et les compétences du comité de pilotage ; - ouverte car l initiative doit accompagner la dynamique d excellence à l échelle de la région et veiller à l association des partenaires extérieurs du groupement. Conseil d administration Le Conseil d administration de l Université de Lille valide la stratégie générale de l IdEx et son budget sur proposition du Comité de pilotage. Il délibère annuellement sur les résultats de l IdEx sur la base d un rapport d avancement soumis par le Comité de pilotage. Il nomme les membres du Comité des sages, du Comité des talents et du Comité d évaluation sur proposition du Comité de pilotage. Dans le processus transitoire, ces missions sont assurées par le Conseil d administration de la COMUE. Comité de pilotage (Steering Committee) de l IdEx Le Comité de pilotage est au cœur de la gouvernance de l IdEx. Il propose au Conseil d administration les orientations stratégiques en s appuyant sur les recommandations du Conseil des sages. Il valide l affectation des ressources aux structures et projets soutenus dans le cadre des actions de l IdEx sur la base de contrats d objectifs et de moyens. Il fixe la composition des comités d évaluation dans le cadre des appels à projets de l IdEx. Il organise et supervise l évaluation des actions de l IdEx et des autres projets «Investissement d avenir» gérés par l IdEx. Il est composé : - Du président de l Université de Lille (dans la phase transitoire précédant la fusion : des présidents des trois universités lilloises) ; - Du Délégué général IDEX ; 42/101

43 - Du vice-président recherche de l université de Lille (dans la phase transitoire précédant la fusion : des vice-présidents recherche des trois universités lilloises) ; - Du vice-président formation de l université de Lille (dans la phase transitoire précédant la fusion : des vice-présidents formation des trois universités lilloises) ; - De deux représentants des huit écoles associées à l Université de Lille, représentées selon un système de rotation ; - D un représentant de chacun des trois grands organismes scientifiques (CNRS, INSERM, INRIA ) ; - De trois représentants des établissements associés, dont au moins un président d université non lilloise, proposés par le Conseil des membres de la COMUE. Pour assurer la réactivité, le Comité de pilotage se réunit chaque mois. Conseil des sages (Advisory board) Le Conseil des sages est chargé d'éclairer le Comité de pilotage sur la stratégie de l'idex et, plus largement, sur la stratégie menée par l'ensemble des dispositifs des Investissements d avenir. Il rassemble des experts extérieurs de très haut niveau international, qui portent un regard indépendant et critique sur l'impact et l'évolution des dispositifs mis en place. Il se réunit deux fois par an et formule des recommandations pour le pilotage du programme IdEx : éventuelles inflexions de la stratégie, nouvelles actions à mettre en œuvre, évolution du périmètre d excellence. Il procède à l évaluation des projets de recherche et de formation consécutifs aux appels à projets lancés par le comité de pilotage ; ce dernier ne pourra retenir des projets qui n auraient pas été validés par le conseil des sages. Ces personnalités externes personnalités expérimentées dans la conception et le pilotage de grands projets de transformation dans le domaine de l enseignement supérieur et la recherche sont nommées par le Conseil d administration sur proposition du Comité de pilotage. Le Conseil des sages s appuiera sur un comité d évaluation piloté par le vice-président en charge de l IdEx. Comité des talents Le Comité des talents conseille le Comité de pilotage et le Conseil d administration sur la politique de valorisation et de développement des talents. Il est présidé par le président de l université de Lille. Il est composé des vice-présidents Recherche et Formation, d un représentant de chacun des organismes de recherche et de 12 représentants issus des laboratoires et des composantes de l université de Lille (4 pour chacun des grands domaines scientifiques). Cohérence et entraînement au niveau régional Les instances régionales (Conseil d administration de la COMUE, Espace prospectif et stratégique, Parlement du savoir) soutiennent la dynamique de l initiative afin de permettre l accroissement du périmètre d'excellence sur l'ensemble du site régional. A cette fin, le groupement leur demande un avis sur le rapport annuel d avancement élaboré par le Comité de pilotage. 43/101

44 Entrainement et cohérence régionale COMUE LNF APPEL A PROJETS Décider la stratégie Piloter Conseil d administra on Université de Lille Comité de pilotage Conseil des sages Orienter Conseiller Evaluer Comité des talents Cellule de veille et de prospec ve Comité d évalua on Me re en oeuvre Excellence de la recherche Emergence Impact socioéconomique et culturel Délégué général Valorisa on et développement talents FTLV et innova on pédagogique Forma ons d excellence 44/101

45 Ressources Nature de l action Contenu / moyens / an Conseil des sages Déplacements, hébergements, indemnités 70 K Délégué général Salaire du délégué général (150 K ) 4 cadres à 45 K (soit 180 K ) 1 assistante à 40 K 370 K 4.2. PILOTAGE ET ALLOCATION DES MOYENS Le Délégué général IDEX est un professionnel de haut niveau nommé par le Conseil d administration sur proposition du Comité de pilotage ; il assure, sous l autorité du Président de l Université de Lille, le pilotage quotidien et opérationnel de l initiative. Il s appuie sur une cellule opérationnelle composée d une dizaine d ingénieurs et de cadres de haut niveau et bénéficie du concours de l ensemble des services des membres du groupement. Les décisions de répartition des moyens entre les actions de l Idex sont prises par le Comité de pilotage ; le Conseil d administration approuve chaque année : - la programmation des actions, y compris s agissant de leur volet financier ; - le bilan des appels à projets réalisés et de l ensemble des actions menées au titre de l initiative ; - le rapport annuel d avancement de réalisation de l initiative. Les projets PIA (LABEX, EQUIPEX, IDEFI, etc.) sont liés à l Idex par des contrats d objectifs et de moyens. Leur suivi reposera sur une auto-évaluation annuelle sur la base des prescriptions de l ANR et une évaluation externe à 4 ans comme prévu dans le cadre de la convention ANR. 45/101

46 5. GLOSSAIRE ADICODE IDEFI Ateliers De l Innovation et du CODEsign AERES Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur AMAJ ANR Aidants de personnes jeunes atteintes d'une maladie d Alzheimer ou d'une maladie apparentée : analyse des besoins et prise en charge psychosociale ANR Agence Nationale de la Recherche AQUIMER Pôle de compétitivité national axé sur la filière des produits de la mer et la valorisation des produits aquatiques BILILLE Plateforme bio-informatique de Lille CA Conseil d administration CAC Conseil académique Cadist Centre d Acquisition et de Diffusion de l information Scientifique et Technique CaPPA LabEx Chemical & Physical Properties of the atmosphere CAT&P4BIO LIA Catalyseurs et Procédés Innovants pour les Réactions d'oxydation ; Conversion de la Biomasse CCI Chambre de commerce et d industrie CEA Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives CEC Comité électoral consultatif CEMPI LabEx Centre européen pour les mathématiques, la physique et leurs interactions CHRU Centre Hospitalier Régional Universitaire CHSCT Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail CINTRA UMI CNRS International NTU Thales Research Alliance CIRM Centre International de Rencontres Mathématiques CIRSAP ANR Circulation et construction des savoirs policiers européens, ClinMine ANR Optimisation de la prise en Charge des Patients à l'hôpital CNRS Centre national de la recherche scientifique COMOP Comité opérationnel Comue Communauté d Universités et d Établissements CorHaLi Réseau thématique international sur la poésie grecque CPE Commission paritaire d établissement CPER Contrat de plan Etat-Région CRCT Congés pour recherches ou conversions thématiques CRIStAL Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille CT Comité technique CWI Centrum Wiskunde & Informatica DIRECT DIabetes REsearCh on patient stratification DISTALZ LabEx Développement de stratégies innovantes pour une approche transdisciplinaire de la maladie d'alzheimer DSI Direction des systèmes informatiques E2P2L UMI Eco-Efficient Products and Processes Laboratory ECTS European Credits Transfer System 46/101

47 EGID European Genomic Institute for Diabetes EHESS École des hautes études en sciences sociales ENSAIT École nationale supérieure des arts et industries textiles ENSAPL École nationale supérieure d architecture et des paysages de Lille ENSCL École nationale supérieure de chimie de Lille EPIC Établissement public à caractère industriel et commercial EPST Établissement public à caractère scientifique et technologique EquipEx Équipement d Excellence ERC European Research Council ESJ École supérieure de Journalisme de Lille ESR Enseignement supérieur et recherche ETP Équivalent temps plein EUMETSAT Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques EUROBIOREF EUROpean multilevel integrated BIOREFinery design for sustainable biomass processing (projet FP7) EUROLAB ANR Dynamique des langues vernaculaires dans l Europe de la Renaissance. Acteurs et lieux. Excelsior EquipEx Experimental CEnter for Large Spectrum properties of nanostructures from DC to Mid-Infrared FC Formation continue FIT EquipEx Future Internet of Things FLUX EquipEx Fibres optiques pour les hauts Flux FTLV Formation tout au long de la vie FUPL Fédération universitaire et polytechnique de Lille GANEX LabEx Réseau national public-privé sur la fabrication de composants électroniques à base de Nitrure de Gallium (GaN) GDR Groupement de recherche GRH Gestion des ressources humaines H2020 Horizon 2020 HALMA Histoire, Archéologie et Littérature des Mondes Anciens HPRD LIA Human Protection and Responses to Disaster / Protection humaine et réponses au désastre - Soin intensif en sociétés industrielles IAOOS EquipEx Ice, Atmosphere, arctic Ocean Observing System IDEFI Initiatives d'excellence en formations innovantes Idex Initiatives d'excellence IFMAS ITE Institut Français des Matériaux AgroSourcés IFREMER Institut Français de Recherche pour l Exploitation des Mers IFSTTAR Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux ImagInex-Biomed EquipEx Imagerie innovante d'excellence dans le domaine biomédical Inria Institut national de recherche en informatique et en automatique INSERM Institut national de la santé et de la recherche médicale INTERREG IV Programme européen de coopération transfrontalière visant à renforcer les échanges économiques et sociaux entre les régions Nord-Pas de Calais / Champagne-Ardenne / Picardie en France et Wallonie / Flandre en Belgique 47/101

48 Irdive Innovation-research in the Digital and Interactive Visual Environments IRHiS Institut de Recherches Historiques du Septentrion IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques IRSN Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire IRT Institut de recherche technologique ITE Institut de transition énergétique ITN Innovative Training Networks I-TRANS Pôle de compétitivité consacré aux transports terrestres durables et à la logistique IUF Institut Universitaire de France LabEx Laboratoire d Excellence Leaf EquipEx Laser processing platform for multifunctionale lectronics on Flex LIA Laboratoire international LICS LIA Phénomènes Critiques et Supercritiques en électronique fonctionnelle, acoustique et fluidique Ligan-PM EquipEx Lille Integrated Genomic Advanced Network for Personalized Medicine LIMMS UMI Laboratory for Integrated Micro Mechatronics Systems LN2 UMI Laboratoire Nanotechnologies et Nanosystèmes MATIKEM Pôle de compétitivité dédié aux matériaux, à la chimie et à la chimie verte MEDEF Mouvement des entreprises de France MENESR Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la Recherche MOOC Massive open online course MOTMELSUM ERC Motivic Mellin transforms and exponential sums through nonarchimedean geometry MYTHALEXANDRE ANR La création littéraire d'un mythe d'alexandre le Grand dans les littératures européennes (XIIe s.-début XVIe s.) NASA National Aeronautics and Space Administration NordNum Bibliothèque numérique d'histoire régionale réunissant un corpus d'ouvrages du XIXe siècle accessible en texte intégral NSL Pôle de Compétitivité Nutrition Santé Longévité ONERA Office national d'études et de recherches aérospatiales OST Observatoire des Sciences et des Techniques PapESR Portail d aide au pilotage de l Enseignement Supérieur et de la Recherche ParaFrap LabEx Alliance Française Contre les Maladies Parasitaires PCRD Programmes Cadre de Recherche et Développement Péridex Périmètre d excellence PFMI Plateformes mutualisées d'innovation PHOTONS-AERONET Partie du réseau de photomètres solaires AERONET (AErosol RObotic NETwork) PIA Programme d Investissements d Avenir PICOM Pôle de compétitivité des industries du commerce PIVERT ITE Picardie Innovations Végétales Enseignements et Recherches Technologiques 48/101

49 PME Petites et Moyennes Entreprises PôLiB Bibliothèque numérique patrimoniale de l université de Lille PRIM Pôle de Recherche Interdisciplinaire sur le Médicament PSIP Patient Safety through Intelligent Procedures in medication PSND LIA Prenatal stress and neurodegenerative diseases QUANTHOM ERC Quantitative methods in stochastic homogenization R&D Recherche et développement Railenium IRT Institut européen de recherche technologique pour l'infrastructure ferroviaire REALCAT EquipEx Plateforme intégree AppLiquée au criblage haut débit de CATalyseurs pour les bioraffineries RENABI-IFB Réseau National de Bioinformatique : Institut Français de Bioinformatique RENATECH Réseau national Recherche Technologie de Base RESOMAR Réseau des Stations et Observatoires Marins RH Ressources humaines RheoMan ERC Multiscale Modeling of Mantle Rheology RMN Résonance Magnétique Nucléaire ROCK EquipEx Spectromètre pour les recherches en Énergie, Physique-Chimie SATT Sociétés d'accélération du Transfert de Technologies SERVPPIN PCRD The Contribution of Public and Private Services to European Growth and Welfare, and the Role of Public-Private Innovation Networks SHS Sciences de l homme et de la société SI Système d information SI-RH Système d information Ressources humaines SIGID LIA Systems Immunology and Genetics of Infectious Diseases SMART ERC Scanning Microscopy using Active Resonating Nanotips SMILL-E Seeding Microsystems in Medecine in Lille - European-Japanese Technologies against Cancer ST Sciences et technologies STIC Sciences et Technologies de l'information et de la Communication STL Savoirs, Textes, Langage STRATER Stratégie territoriale de l enseignement supérieur et de la recherche SWOT Strengths Weaknesses Opportunities. Threats TEAM 2 Pôle de compétitivité Technologies de l'environnement Appliquées aux Matières et aux Matériaux UCLA University of California Los Angeles UdL Université de Lille ULB Université libre de Bruxelles UMI Unité Mixte Internationale UP-TEX Pôle de compétitivité dédié aux matériaux textiles avancés UPTEG ERC Unconventional Principles of ThermoElectric Generation VAE Validation des acquis de l'expérience VISUALL ANR Recognition and diffusion of visualities in the German speaking social sciences 49/101

50 6. DONNEES CLEFS ET PROGRAMMATION FINANCIERE Tableau 1 : Part des enseignants-chercheurs, chercheurs et étudiants concernés par l Initiative Tableau 1.1 Nombre d enseignants-chercheurs et chercheurs permanents bénéficiaires des actions d excellence de l Initiative (hors Labex et Idefi) Nombre d enseignants-chercheurs et chercheurs permanents bénéficiaires des actions des Labex, Idefi et autres projets du PIA dont la dotation sera gérée par l Initiative Nombre d Enseignants-chercheurs et chercheurs permanents présents dans l ensemble du groupement Ratio 1 15,51% Ratio 2 18,50% Tableau 1.2 Nombre d étudiants bénéficiaires des actions de formation de l Initiative, tous cycles confondus Nombre d étudiants présents dans l ensemble du groupement Ratio 50% 34 Les actions de formation de l Initiative sont celles présentées dans le projet au paragraphe Cible à 10 ans : 100%. 50/101

51 Tableau 2-a : Demande de dotation en capital (en millions d euros) Dotation en capital demandée Montant de référence annuel des intérêts perçus sur la dotation (sur la base d un taux de 2,496 %) Dot = 594,87 Int = 14,85 Tableau 2-b : Récapitulatif des dotations non consommables (DNC) des Labex gérées par l initiative Nom du Labex DNC en M X Montant annuel des intérêts perçus en k (taux = %) : X Cappa 17,4 757 CEMPI 11,5 499 Distalz 27, EGID 51, ParaFrap 27, Totaux 135, Tableau 2-c : Récapitulatif des dotations non consommables 36 des Idefi gérées par l initiative Nom de l Idefi DNC en M Y Montant annuel des intérêts perçus en k (taux = %) : Y ADICODE Sans objet 500 Totaux Sans objet 500 Tableau 2-d : Total DNC : Dot + X + Y 730,8 Total intérêts : Int + X + Y 20,5 36 Les montants de ces dotations peuvent être demandées à l ANR. 51/101

52 Tableau 3 : Budget cumulé sur 4 ans ressources et dépenses (en millions d euros) Ressources mobilisées pour le projet d'initiative sur 4 ans Total des ressources des établissements membres de l'initiative Financements apportés par les Investissements d avenir (A) et (B) Investissements d'avenir : somme de l'aide demandée au titre de l'initiative et des aides obtenues pour les Labex et Idefi (A) 81,83 Sans objet Autres financements obtenus dans le cadre des Investissements d'avenir et gérés par l'initiative (B) 118,62 Sans objet Ressources mobilisées pour le projet d'initiative sur 4 ans Total des ressources annuelles des établissements membres de l'initiative Apports des établissements d enseignement supérieur du groupement constituant l Initiative (C) Université de Lille 213,4 516,4 Ecole Centrale de Lille 14 23,2 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille 1 4 Ecole des Mines de Douai 16,8 32,5 Ecole Supérieure de Journalisme Institut d'etudes Politiques de Lille Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles 0 2,7 0,1 5 7,2 4,7 Télécom Lille 2 8,6 Total 254,5 597,1 52/101

53 Apports des Organismes de recherche du groupement constituant l Initiative (D) CNRS Inria INSERM 40,3 19,7 Total 101,3 113,7 * Pour le CNRS : Le chiffre indiqué dans la rubrique «ressources mobilisees pour le projet d initiative sur 4 ans» représente le seul engagement du CNRS. L assiette retenue pour son calcul correspond aux unités impliquées dans les projets LABEX de l initiative (EGID, CAPPA, CEMPI, PARAFRAP, DISTALZ). Le montant retenu par le CNRS pour ses apports aux actions de l Initiative est à hauteur de 55% de cette masse salariale. Le chiffre indiqué dans la rubrique «Total des Ressources des etablissements membres de l initiative» représente une estimation du potentiel RH du CNRS présent à l échelle du site à la date du 31 décembre L assiette retenue pour son calcul correspond aux unités impliquées dans le site correspondant à l initiative. Il convient en outre d ajouter 12 M annuels correspondant aux ressources des contrats de recherche gérés par le CNRS dans le périmètre d excellence. Le CNRS ne s engage en aucune manière à maintenir des ressources par action ou par unité, mais bien un niveau d investissement global dans une logique de site. A ce stade, les chiffres sont à prendre avec précaution car les méthodes de calcul ne sont pas les mêmes pour tous les partenaires. L'investissement total du CNRS sur le site en 2014 est de 38 ME ( masse salariale); les 25ME mentionnés sont une estimation par défaut qui sera probablement réévaluee de manière sensible lors du dépôt final. Apports des autres partenaires du groupement constituant l Initiative (E) Université d Artois 8 sans objet Université du Littoral Côte d Opale Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis Fédération Universitaire Polytechnique de Lille 16 sans objet 9 sans objet 12,8 sans objet CHRU de Lille 68 sans objet Institut Pasteur de Lille 19 sans objet Centre Oscar Lambret 7 sans objet IFSTTAR 3,6 sans objet SKEMA 2,8 sans objet ONERA 4 sans objet Total 150,2 sans objet 53/101

54 Apports des collectivités territoriales (F) Région Nord-Pas de Calais 80 M Sans objet Métropole européenne de Lille 24 M Sans objet Total 104 M Sans objet Les engagements des collectivités territoriales sont indicatifs et seront finalisés lors du dépôt du dossier définitif. Apports des entreprises (G) Entreprises partenaires 60 M Sans objet Fondation Université de Lille 2,4 M Sans objet Total 62,4 M Sans objet TOTAL (I) TOTAL des ressources mobilisées pour les actions du projet d Initiative (i) = 872,85 M Sans objet Tableau 4 : Répartition des dépenses par activité du budget sur 4 ans (en millions d euros) Estimation de l aide demandée au titre de l Initiative (hors Labex, Idefi et autres projets gérés) Estimation de l aide demandée au titre de l Initiative (dont Labex, Idefi et autres projets gérés) Ressources mobilisées pour les actions du projet d Initiative Recherche et valorisation 23,6 162,7 432,2 Formation et vie étudiante 20,3 22,3 265,6 Stratégie RH 12,9 12,9 22,4 Structuration et gouvernance 2,6 2,6 4,0 Total 59,4 200,4 724,2 54/101

55 7. LETTRE D ENGAGEMENT DU PRESIDENT DE LA COMUE 55/101

56 8. LETTRES ET MOTIONS DE SOUTIEN MEMBRES DU GROUPEMENT PARTIES PRENANTES DE L INITIATIVE Établissements d enseignement supérieur et de recherche Organismes de recherche Centre national de la recherche scientifique (CNRS), 19 janvier 2015 Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), 16 janvier 2015 Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), 26 septembre 2014 Partenaires extérieurs au groupement porteur de l Initiative Établissements d enseignement supérieur et de recherche et Organismes de recherche Fédération universitaire et polytechnique de Lille (FUPL), 19 janvier 2015 Skema Business School, 15 janvier 2015 Centre hospitalier régional universitaire de Lille (CHRU), 16 janvier 2015 Centre Oscar Lambret Centre régional de lutte contre le cancer, 15 janvier 2015 Institut Pasteur de Lille, délibération du Conseil d administration du 11 juin 2014 Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux (IFSTTAR), 16 janvier 2015 Institut français de recherche pour l exploitation de la mer (IFREMER), 8 janvier 2015 Office National d Etudes et de Recherches Aérospatiales (ONERA), 19 janvier 2015 Autres : Conseil régional Nord Pas de Calais, délibération de soutien en séance plénière des décembre 2014 Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU), délibération du Conseil, 30 décembre 2014 Région Nord Pas de Calais et Lille Métropole Communauté Urbaine, 5 septembre 2014 Soutiens portés à l Initiative Établissements d enseignement supérieur et de recherche et Organismes de recherche Conférence régionale des grandes écoles Lille Nord de France (CRGE), 19 janvier 2015 Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), 19 janvier 2015 Collectivités territoriales Communauté urbaine d Arras Conseil de développement Lille Métropole, motion de soutien adoptée en séance plénière du 9 décembre 2014, signée par 179 signataires Monde économique Chambre d agriculture région Nord Pas de Calais, motion de soutien du 24 novembre 2014 Chambre de commerce et d industrie de région Nord de France (CCIR), 19 janvier 2015 Chambre régionale économie sociale et solidaire Nord Pas de Calais (CRESS) Comité Grand Lille, motion de soutien du 5 décembre 2014, signée par 156 personnalités Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), 16 janvier 2015 Conseil économique, social, environnemental régional (CESER), 5 janvier 2015 Mouvement des entreprises de France Nord Pas de Calais (MEDEF), 19 janvier 2015 Schéma régional de développement économique (SRDE), motion de soutien du 16 décembre 2014, signée par 70 personnalités 56/101

57 57/101

58 58/101

59 59/101

60 60/101

61 61/101

62 62/101

63 63/101

64 Institut Pasteur de Lille 64/101

65 65/101

66 66/101

67 67/101

68 68/101

69 69/101

70 70/101

71 71/101

72 72/101

73 73/101

74 74/101

75 75/101

76 76/101

77 77/101

78 78/101

79 79/101

80 80/101

81 81/101

82 82/101

83 83/101

84 84/101

85 85/101

86 86/101

87 87/101

88 88/101

89 89/101

90 90/101

91 91/101

92 92/101

93 93/101

94 94/101

95 95/101

96 96/101

97 97/101

98 98/101

99 99/101

100 100/101

101 101/101

Enseignement supérieur - Recherche - Innovation

Enseignement supérieur - Recherche - Innovation STRATER diagnostic Nord-Pas-de-Calais Avril 2011 Enseignement supérieur - Recherche - Innovation MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE STRATER ÉLÉMENTS DE DIAGNOSTIC Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Synthèse de la stratégie d'innovation de la Région Rhône-Alpes au regard de la "Spécialisation Intelligente "

Synthèse de la stratégie d'innovation de la Région Rhône-Alpes au regard de la Spécialisation Intelligente www.rhonealpes.fr Synthèse de la stratégie d'innovation de la Région Rhône-Alpes au regard de la "Spécialisation Intelligente " Innover pour répondre aujourd hui et demain aux besoins des Rhônalpins Septembre

Plus en détail

Conférence Permanente du SRDE 26 juin 2013

Conférence Permanente du SRDE 26 juin 2013 7 Validation de la Stratégie Recherche Innovation pour une Spécialisation Intelligente (SRI-SI) 8 9 STRATEGIE RECHERCHE INNOVATION pour une SPECIALISATION INTELLIGENTE 2014-2020 SOMMAIRE Préambule - L

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR RAPPORT SUR LES POLITIQUES NATIONALES DE RECHERCHE ET DE FORMATIONS SUPÉRIEURES

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR RAPPORT SUR LES POLITIQUES NATIONALES DE RECHERCHE ET DE FORMATIONS SUPÉRIEURES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2015 RAPPORT SUR LES POLITIQUES NATIONALES DE RECHERCHE ET DE FORMATIONS SUPÉRIEURES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE

Plus en détail

PROGRAMME OPÉRATIONNEL POUR UNE CROISSANCE INTELLIGENTE, DURABLE ET INCLUSIVE RÉGION NORD - PAS DE CALAIS 2014-2020 FEDER / FSE VERSION FINALE

PROGRAMME OPÉRATIONNEL POUR UNE CROISSANCE INTELLIGENTE, DURABLE ET INCLUSIVE RÉGION NORD - PAS DE CALAIS 2014-2020 FEDER / FSE VERSION FINALE PROGRAMME OPÉRATIONNEL POUR UNE CROISSANCE INTELLIGENTE, DURABLE ET INCLUSIVE RÉGION NORD - PAS DE CALAIS 2014-2020 FEDER / FSE VERSION FINALE 1 2 SOMMAIRE Région Nord-Pas de Calais SECTION 1. CONTRIBUTION

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014 1

RAPPORT D ACTIVITE 2014 1 RAPPORT D ACTIVITE 2014 1 Sommaire 1 Une grande école de santé publique Enjeux et missions p.4 Une école intégrée dans un large réseau de partenaires p.6 Les départements d enseignement et de recherche

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR RAPPORT RELATIF À LA MISE EN ŒUVRE ET AU SUIVI DES INVESTISSEMENTS D'AVENIR

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR RAPPORT RELATIF À LA MISE EN ŒUVRE ET AU SUIVI DES INVESTISSEMENTS D'AVENIR R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2015 RAPPORT RELATIF À LA MISE EN ŒUVRE ET AU SUIVI DES INVESTISSEMENTS D'AVENIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE

Plus en détail

Je choisis la formation qui va changer ma vie!

Je choisis la formation qui va changer ma vie! Je choisis la formation qui va changer ma vie! Futurs : [ n.m.pluriel ] Ensemble d'études, d'échanges et de rencontres qui feront de vous un citoyen ouvert et un expert de demain. Sommaire L'ESPRIT UPMC

Plus en détail

UN PRINCIPE ET SEPT AMBITIONS POUR L INNOVATION

UN PRINCIPE ET SEPT AMBITIONS POUR L INNOVATION UN PRINCIPE ET SEPT AMBITIONS POUR L INNOVATION Commission sous la présidence d Anne Lauvergeon 2 TABLE DES MATIÈRES _ - SYNTHÈSE INTRODUCTION 1. 2025, UN CONTEXTE MONDIAL 2. FORCES ET FAIBLESSES DE LA

Plus en détail

Stratégie Régionale d Innovation pour une Spécialisation intelligente (SRI-SI)

Stratégie Régionale d Innovation pour une Spécialisation intelligente (SRI-SI) Stratégie Régionale d Innovation pour une Spécialisation intelligente (SRI-SI) Janvier 2014 1 Édito Depuis plusieurs années, la Région des Pays de la Loire est fortement mobilisée pour l innovation et

Plus en détail

Décembre 2013. Kerzu 2013 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE

Décembre 2013. Kerzu 2013 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Décembre 2013 Kerzu 2013 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE «Ce qui manque souvent aux sociétés humaines pour aller de l avant, c est la confiance en elles-mêmes» Per-Jakez Helias PACTE D AVENIR pour la BRETAGNE

Plus en détail

Plan d action 2010-2011. déposé au Conseil d administration du FRSQ le 8 octobre 2010

Plan d action 2010-2011. déposé au Conseil d administration du FRSQ le 8 octobre 2010 Plan d action 2010-2011 déposé au Conseil d administration du FRSQ le 8 octobre 2010 TABLE DES MATIÈRES Le FRSQ... 2 Mise en contexte.. 5 1. Soutenir l excellence.. 6 Les enjeux de l excellence en recherche.

Plus en détail

INVESTIR POUR L AVENIR. Priorités stratégiques d investissement et emprunt national

INVESTIR POUR L AVENIR. Priorités stratégiques d investissement et emprunt national INVESTIR POUR L AVENIR Priorités stratégiques d investissement et emprunt national préface Investir pour l avenir. Parce que nous avons confiance. Investir pour l avenir. Parce qu il faut en finir avec

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre octobre 2008 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour la recherche dans les écoles d architecture

Une nouvelle ambition pour la recherche dans les écoles d architecture MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Inspection générale des affaires culturelles MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Inspection générale de l administration

Plus en détail

Disciplines rares 16 décembre 2014. Disciplines rares RAPPORT. auprès de la Ministre de l'éducation nationale,

Disciplines rares 16 décembre 2014. Disciplines rares RAPPORT. auprès de la Ministre de l'éducation nationale, Disciplines rares RAPPORT à Madame la Secrétaire d Etat à l'enseignement supérieur et à la Recherche auprès de la Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la Recherche Fabienne

Plus en détail

LIVRE VERT SUR LA COHESION TERRITORIALE ANNEXES

LIVRE VERT SUR LA COHESION TERRITORIALE ANNEXES LIVRE VERT SUR LA COHESION TERRITORIALE ANNEXES Annexe 1 : Les fonds structurels, outils indispensables de reconversion du Nord -Pas de Calais La région Nord Pas de Calais a bénéficié d aides massives

Plus en détail

Une vision pour 2020. Plan stratégique de l UNIGE Edition 2011

Une vision pour 2020. Plan stratégique de l UNIGE Edition 2011 Une vision pour 2020 Plan stratégique de l UNIGE Edition 2011 Préambule... 5 Objectifs... 8... 10...12...14...16...18...20 Mise en œuvre... 22 Préambule Jean-Dominique Vassalli recteur Anik de Ribaupierre

Plus en détail

Mutations socio-économiques et territoires : les ressources de l anticipation

Mutations socio-économiques et territoires : les ressources de l anticipation Mutations socio-économiques et territoires : les ressources de l anticipation Sous la direction de Jean-Pierre AUBERT Rapporteurs Frédéric BRUGGEMAN, Gabriel COLLETIS, Bernard GAZIER, Pierre MAGNANT, Dominique

Plus en détail

Innovation et villes durables : repères pour l action

Innovation et villes durables : repères pour l action vademecum Février 2015 Innovation et villes durables : repères pour l action Étude réalisée par CMI, Seban & Associés et IFSTTAR logo_advancity_the smart Metropolis Hub.indd 1 20/05/14 09:30 Innovation

Plus en détail

VI. Pour une exemplarité environnementale

VI. Pour une exemplarité environnementale VI. Pour une exemplarité environnementale PROJET DE BUDGET PRIMITIF 2012 SOMMAIRE VI Pour une exemplarité environnementale Introduction générale... VI. 5 à VI.7 VI-1 - Agir pour modifier les pratiques

Plus en détail

LES AVIS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL. La pédagogie numérique : un défi pour l enseignement supérieur

LES AVIS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL. La pédagogie numérique : un défi pour l enseignement supérieur LES AVIS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL La pédagogie numérique : un défi pour l enseignement supérieur Azwaw Djebara et Danielle Dubrac Février 2015 2015-06 NOR : CESL1500006X Mardi 3

Plus en détail

Le communiqué de Bruges sur la coopération européenne renforcée en matière d enseignement et de formation professionnels pour la période 2011-2020

Le communiqué de Bruges sur la coopération européenne renforcée en matière d enseignement et de formation professionnels pour la période 2011-2020 Le communiqué de Bruges sur la coopération européenne renforcée en matière d enseignement et de formation professionnels pour la période 2011-2020 Communiqué des ministres européens de l enseignement et

Plus en détail

Plan Santé au travail

Plan Santé au travail Plan Santé au travail 2005-2009 Plan Santé au travail 2005-2009 Le plan santé au travail est issu d un travail collectif. Il a été élaboré, sous l autorité du Ministre délégué aux relations du travail,

Plus en détail

Rapport national France - Développement industriel

Rapport national France - Développement industriel Rapport national France - Développement industriel Le développement industriel représente un défi majeur tant pour les pays en voie de développement que pour les pays développés. La tertiarisation des

Plus en détail

Erasmus+ Guide du programme

Erasmus+ Guide du programme Erasmus+ Guide du programme Version 3 (2015): 16/01/2015 En cas de divergences entre les différentes versions linguistiques, c'est la version en langue anglaise qui fait foi. 1 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...

Plus en détail

Ce guide est fait pour vous!

Ce guide est fait pour vous! Nouveaux élèves-ingenieurs de l INSA de Lyon, Ce guide est fait pour vous! Objectifs Vous accompagner dans vos premiers pas à l INSA de Lyon Vous repérer dans les locaux du Premier Cycle Vous informer

Plus en détail

La refondation de l École fait sa rentrée. Année scolaire 2013-2014

La refondation de l École fait sa rentrée. Année scolaire 2013-2014 La refondation de l École fait sa rentrée Année scolaire 2013-2014 Dossier de présentation août 2013 Sommaire Édito des ministres Les moyens nouveaux à la rentrée scolaire 2013-2014 (infographie) Les nouveautés

Plus en détail

Pour l'an II de la Démocratie

Pour l'an II de la Démocratie Rapport à la ministre des Affaires sociales et de la Santé Pour l'an II de la Démocratie sanitaire 14 février 2014 Rapport présenté par Claire COMPAGNON en collaboration avec Véronique GHADI «Dans une

Plus en détail

COMITE INTERMINISTERIEL aux ruralités. du 13 mars 2015. Pour plus d informations : www.gouvernement.fr

COMITE INTERMINISTERIEL aux ruralités. du 13 mars 2015. Pour plus d informations : www.gouvernement.fr COMITE INTERMINISTERIEL aux ruralités du 13 mars 2015 Pour plus d informations : www.gouvernement.fr 2 SOMMAIRE Edito de la ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité Etat des

Plus en détail