AFAFA Formation d animateurs en agroécologie SÉNÉGAL. «Reverdir le Sahel» Pratiques agroécologiques dans le bassin de Fatick

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AFAFA 2013. Formation d animateurs en agroécologie SÉNÉGAL. «Reverdir le Sahel» Pratiques agroécologiques dans le bassin de Fatick"

Transcription

1 AFAFA 2013 Formation d animateurs en agroécologie SÉNÉGAL «Reverdir le Sahel» Pratiques agroécologiques dans le bassin de Fatick

2 Localisation du programme «Reverdir le Sahel» développé par AFAFA Cʼest en pleine région Sérère, à plus de 100 km de Dakar en direction de Kaolack, dans le bassin de Fatick quʼafafa développe un programme pour «Reverdir le Sahel». Cʼest dans le village de Ndiemane, village de 4000 habitants, situé dans la communauté de Nguéniene et du département de Mbour, que se trouve le siège de lʼassociation sénégalaise AFAFA. AFAFA dispose dʼun centre dʼéchanges et de formations en agroécologie dʼune capacité de 18 personnes et de parcelles dʼexpérimentations servant de supports aux sessions dʼéchanges et de formations aux pratiques agroécologiques. Lʼassociation a pour objectif principal, de contribuer à la souveraineté alimentaire des petits agriculteurs par lʼinformation, lʼenseignement et le développement de lʼagroécologie dans le bassin arachidier de Fatick. FANDÈNE TATAGUINE NDIEMANE NGUÉNIENE La région Sérère, composée à 95 % de familles paysannes, est sinistrée. La monoculture dʼarachides a remplacé les belles forêts dʼantan dans cette région. Les sols sont épuisés, érodés en saison des pluies, et en saisons sèches exposées sans plus de protection végétale au soleil qui transforme la terre en cailloux (formation de latérite) et aux vents de plus en plus violents qui transportent les particules dʼargile rouge jusquʼen Europe en voilant le ciel. Lʼeau manque, il y a risque de salinisation des nappes phréatiques. «Nous entendons par sécurité alimentaire celle que les communautés humaines assurent par elles-mêmes et sur leur territoire, et non les aides artificielles qui mettent certains pays en situation de dépendance vis à vis dʼune charité aléatoire,contraire à la dignité dʼêtre humain, debout et responsable.» Pierre Rabhi

3 Les porteurs du projet Lʼassociation sénégalaise AFAFA (Aide aux Forces vives Africaines par la Formation à lʼagroécologie) Elle a son siège au village de Ndiemane. dans le centre de formation. Sa vocation est de centraliser les connaissances et savoirs-faire issus dʼexpérimentations des pratiques agroécologiques locales pour les transmettre au plus grand nombre. AFAFA Avec la collaboration de ses partenaires Sahel People Service Lʼassociation Sahel People Service Elle a son siège dans le village Les Assions en Ardèche du Sud, à 7 km de son partenaire Terre & Humanisme. Elle apporte des compétences techniques en agroécologie et un soutien à la gestion, à lʼorganisation et à la logistique de lʼassociation sénégalaise AFAFA qui porte le programme. Devant lʼurgence, un projet global de sauvegarde dʼune agriculture locale et de son environnement «Reverdir le Sahel». Lʼassociation Terre & Humanisme a son siège dans le village de Lablachère, en Ardèche du Sud..Elle oeuvre pour la transmission de lʼagroécologie comme pratique et éthique visant à améliorer la condition de lʼêtre humain et de son environnement naturel. Deux éléments fondamentaux et indissociables : la préservation de la terre nourricière et lʼéveil de lʼhumanisme. TERRE & Humanisme Bénéficiares Les acteurs sont les paysannes et les paysans sénégalais du Sahel.

4 Objectifs de la formation Seule la mise en oeuvre de pratiques agricoles respectueuses des sols et du vivant, repoussera le désert durablement. Pour cela AFAFA propose de former des animateurs encadreurs de lʼagroécologie. En moins de 3 ans, au moins 300 nouveaux oasis ont été installées dans la zone. Au sein de son programme «Reverdir le Sahel», AFAFA a directement soutenu le creusage de 200 puits. Par effet «tâche dʻhuile» dʼautres puits ont été creusés par les paysans eux-mêmes. Le développement rapide de ces îlots maraîchers pose aujourdʼhui à AFAFA la question du déploiement dʼun dispositif dʼencadrement paysan efficace pour le développement de «bonnes pratiques agricoles» respectueuses de lʼenvironnement et assurant le maintien des populations sur la zone. Sans cela des effets néfastes tels que la salinisation des terres, la baisse du niveau de la nappe dʼeau, la pollution des eaux menacent. CRÉER UN CORPS DʼANIMATEURS AGROÉCOLOGISTES AUTOUR DES OASIS Pour former et accompagner les paysans aux pratiques agroécologiques AFAFA projette de mettre en place un dispositif dʼaccompagnement des paysans, en créant un maillage local dʼanimateurs en agroécologie. Lʼobjectif est de donner les moyens techniques et pédagogiques à des paysans leaders pour quʼils convertissent leurs oasis et entrainent leurs voisins et voisines. Ces paysans-animateurs deviendront des relais AFAFA dans les villages. A lʼissue de la formation, ils seront compétents en agroécologie et capable de transmettre les pratiques autour dʼeux. DES PAYSANS FORMÉS POUR TRANSMETTRE LʼAGROÉCOLOGIE AU QUOTIDIEN Pour cette première session de formation 2013,Terre et Humanisme soutien la formation de 25 personnes. Les hommes et les femmes sont amenés à postuler. AFAFA souhaite élargir la zone de son impact et propose 5 places à dʼautres associations dʼagroécologistes de la région de Thiès. Les paysans sélectionnés seront suivis et encadrés par leurs associations dʼappartenance respectives. Des rencontres régulières entre associations entretiendront une dynamique de réseau. A terme, les stagiaires deviendront des animateurs et pour certains dʼentre eux des formateurs en agroécologie. Spécialisée dans lʼingénierie de formation en agroécologie, Terre & Humanisme accompagne AFAFA dans son projet de formation dʼanimateurs. E n F r a n c e, T e r r e & Humanisme forme déjà des animateurs depuis 5 ans, et a accompagné la mise en place de formations au Maroc et au Burkina Faso.

5 Programme de la formation dʼanimateurs en agroécologie UNE FORMATION EN ALTERNANCE PRATIQUE ET EXPÉRIMENTALE Le programme de formation étalé sur 4 mois à raison dʼune semaine par mois, se déroulera au centre de formation dʼafafa à Ndiémane. Il sera essentiellement pratique, sous forme dʼexpérimentations à lʼintérieur du centre. et Une oasis expérimentale sera créée au centre du village de Ndémane. Elle sera mise en culture par les stagiaires selon les techniques agroécologiques. Développer une oasis à lʼextérieur du centre permet de sensibiliser les habitants d e l a z o n e a u x t e c h n i q u e s agroécologiques. Développer une oasis modèle dans le village, montre à tous que les techniques sont adaptées aux conditions de vie villageoises locales, et reproductibles par tous. Le programme a été élaboré par AFAFA et Terre & Humanisme. Les formateurs sont tous de la sous région (Burkina Faso, Mali, Sénégal). Ce sont tous des agroécologistes chevronnés qui oeuvrent activement à la diffusion de lʼagroécologie. Ils ont été sollicités pour venir enseigner leurs spécialités. INTERVENANTS & FORMATEURS : coordinateur AFAFA, Sénégal Ablacé Comporé : coordinateur de lʼassociation AIDMR, Burkina Faso Allihou Ndiaye : superviseur AFAFA et coordinateur du réseau ASPSP, Sénégal : fondateur de la ferme agroécologique de Kaidara, Sénégal PAP Maïssa Fall : coordinateur ferme agroécologique de Tataguine, Sénégal Oumar Diabaté : fondateur du CSFRA et coordinateur dʼa&d, Mali Marie Gabeloux : Animatrice en agroécologie et coordinatrice de projets Terre & Humanisme, France

6 Programme de la formation dʼanimateurs en agroécologie JANVIER 2013 Jour Thème Intervenants Lundi 21 janvier Mardi 22 janvier Mercredi 23 janvier Ouverture de la semaine avec les autorités locales + presse Présentation du projet de diffusion de lʼagroécologie dʼafafa - Présentation du programme des 4 semaines - Présentation des évaluations de la formation et du rôle des animateurs. Problèmes de lʼagriculture dans la zone - Définition des différentes agricultures et place de lʼagroécologie - Visites de terrain et dʼoasis. Quʼest qu'une oasis agroécologique? Comment aménager une oasis agroécologique? Visite de lʼoasis dʼexpérimentation et démarrage des activités. Fertilisation et compostage (théorie et pratiques). Aménagement de la compostière (creusage des fosses + ombrière). Compostage. Montage dʼun tas de compost. Retournement des composts à différents stades. Planches de cultures à économie dʼeau et semis des pépinières. Allihou Ndiaye / Marie Gabeloux / / / Jeudi 24 janvier Technique de culture «Zaï amélioré» Vendredi 25 janvier Mises en situation dʼanimateurs / Samedi 26 janvier Mises en situation dʼanimateurs et bilan de la semaine / FEVRIER 2013 Jour Thème Intervenants Lundi 11 février Mardi 12 février Mercredi 13 février Jeudi 14 février Vendredi 15 février Problème de la zone de Ndiémane, type de sol, comment sʼorganiser localement pour une gestion durable? Monter un projet en agroécologie, expérience de Kaidara. Place de lʼarbre en agroécologie, recréer un agrosystème en plantant des arbres adaptés au sol. Travail dans lʼoasis. Compostage en planches, et compost liquide. Travail dans lʼoasis. Lʼarboriculture une activité génératrice de revenus. Mises en place de pépinières dʼarbres. Travail dans lʼoasis. Mises en situation dʼanimateurs Samedi 16 février Mises en situation dʼanimateurs et bilan de la semaine

7 Programme de la formation dʼanimateurs en agroécologie MARS 2013 Jour Thème Intervenants Lundi 18 mars Présentation du centre de formation CSFRA (Centre de Formation Pierre Rabhi) Fonctionnement du sol, amender son sol, le nourrir. Associations et rotation de cultures. Oumar Diabaté Mardi 19 mars Santé des plantes, lutte biologique Oumar Diabaté Mercredi 20 mars Santé des plantes, lutte biologique Oumar Diabaté Jeudi 21 mars Elevage semi-intensif Oumar Diabaté Vendredi 22 mars Mises en situation dʼanimateurs Oumar Diabaté Samedi 23 mars Mises en situation dʼanimateurs et bilan de la semaine Oumar Diabaté AVRIL 2013 Jour Thème Intervenants Lundi 15 avril Mardi 16 avril Mercredi 17 avril Semences : initiation et réflexions sur la conservation des semences traditionnelles. Travaux dans lʼoasis. Commercialisation : réflexions sur les filières de commercialisation des produits de lʼoasis. Travaux dans lʼoasis. Rôle de lʼanimateur en agroécologie, présentation du dispositif de suivi-post formation. Allihou Ndiaye Allihou Ndiaye PAP Maïssa Fall Allihou Ndiaye Jeudi 18 avril Evaluation finale des stagiaires. Allihou Ndiaye PAP Maïssa Fall Vendredi 19 avril Evaluation finale des stagiaires. Allihou Ndiaye PAP Maïssa Fall Samedi 20 avril Bilan final de la formation - Remises des diplômes. Allihou Ndiaye PAP Maïssa Fall

8 Acquis de la formation dʼanimateurs Les 4 semaines de formations permettront à chacun dʼacquérir tant des connaissances techniques, que du savoir être et des compétences pédagogiques nécessaires à tout animateur. CONNAISANCES TECHNIQUES EN AGROÉCOLOGIE Fertilisation, rotations, associations, économie dʼeau, arboriculture, semences locales, commercialisation, zaï, amendement, etc... SAVOIRS ÊTRE Confiance en soi, adaptabilité, esprit pratique, écoute, etc... SAVOIRS FAIRE PÉDAGOGIQUES POUR TRANSMETTRE ET ANIMER Parler en public, animer un groupe, proposer une formation, etc... A la suite de la formation, les animateurs diplômés partiront dans leurs oasis pour pratiquer et transmettre les savoirs agroécologiques autour dʼeux.

9 L agroécologie pour reverdir le Sahel Le paysan sahélien est vulnérable et les risques qui pèsent sur lui ne cessent de s alourdir. La dégradation et l accaparement de ses terres, la concurrence inégale des marchés mondiaux et le changement climatique menacent de le déposséder de... Ces multiples phénomènes ne sont pas une fatalité, mais obligent à définir des moyens de lutte à se ré approprier et à imaginer des modes de culture et de développement différents. L emblématique de ces menaces conjuguées, a défini un projet social sur la création d oasis basée résolument sur les pratiques d une agriculture agroécologique respectant les ressources naturelles et les paysans. Adresse : Malandes LES ASSIONS - tél : portable : Mail : - internet :

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Creusement d un puits pour une utilisation maraîchère à Fandène, Sénégal» Village de Diayane Localisation: Village de Diayane dans la commune de Fandene, département de Thiès, à 77

Plus en détail

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc Atelier de Tunis 14-15 septembre 2010 Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc L Adaptation de l agriculture oasienne face aux impacts du changement climatique, à travers la restauration

Plus en détail

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Adaptation Aux changements climatiques Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Sommaire Le Le contexte Notion Notion d adaptation Stratégies Stratégies et techniques d adaptation Les Les

Plus en détail

FERME ECOLE AGRO-ECOLOGIQUE KAYDARA

FERME ECOLE AGRO-ECOLOGIQUE KAYDARA JARDINS D'AFRIQUE Villa 255 Zone résidentielle MBOUR SENEGAL BP 1846 Tél 957 03 52/ 634 76 04 Email : jardins.afrique@free.fr FERME ECOLE AGROECOLOGIQUE KAYDARA «Viens à l école de la vie» KER SAMBA DIA

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>>

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>> Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) Photo no. 1: La delegation de Voyage d etude a Xieng Khouang province Introduction: Dans le bassin versant

Plus en détail

Village de TIABOLI (Commune de FATOMA, Cercle de MOPTI, MALI)

Village de TIABOLI (Commune de FATOMA, Cercle de MOPTI, MALI) Village de TIABOLI (Commune de FATOMA, Cercle de MOPTI, MALI) BILAN de PROJET 1 Bilan du projet «TIABOLI» Ce projet s inscrit dans le Programme 2010-2014 d aide au développement économique et à l amélioration

Plus en détail

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S G R O U P E M E N T S D E P R O D U C T R I C E S D E S P R O D U I T S D U K A R I

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg,

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg, RENCONTRE Rencontre avec Peter Berg LAURENT DREYFUS Peter Berg vient de publier son deuxième livre, traduit et édité par le Mouvement de l Agriculture BioDynamique. Nous avons voulu voir de quelle expérience

Plus en détail

Evénement à Valensole : Couleurs Paysannes ouvre son magasin de producteurs 5 juillet 2012 Contact presse

Evénement à Valensole : Couleurs Paysannes ouvre son magasin de producteurs 5 juillet 2012 Contact presse Evénement à Valenso ole : ouvre son magasi n de produc cteurs 5 juillet 2012 Contact presse Catherine Habas 06.27.20.64.08 catherine.habas@wanadoo.fr Evénement à Valensolee! ouvre son magasin de producteurs

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

"LE PARCOURS" L EXPERIENCE DE LA FONGS EN MATIERE DE FORMATION :

LE PARCOURS L EXPERIENCE DE LA FONGS EN MATIERE DE FORMATION : République du Sénégal Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal FONGS - ACTION PAYSANNE B.P. 269 THIES, Tél. 939 58 58 Fax : 951.20.59/@ : fongs@orange.sn Web : www.fongs.sn L EXPERIENCE

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

L électricité pour plus de 70 000 villageois au Sénégal : Le projet Electrification Rurale SENEGAL (ERSEN)

L électricité pour plus de 70 000 villageois au Sénégal : Le projet Electrification Rurale SENEGAL (ERSEN) L électricité pour plus de 70 000 villageois au Sénégal : Le projet Electrification Rurale SENEGAL (ERSEN) En 2008, plus de 80% des ménages ruraux sénégalais n ont pas accès à l électricité. Dans certaines

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Hassen BERRANEN Sous Directeur de la Formation MADR/DFRV, Algérie. Formation

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Le mot des organisateurs.3 FNEL : présentation et chiffres clés 4 Le dispositif.5 Les pôles, les animations.6 Les offres exposants.

Le mot des organisateurs.3 FNEL : présentation et chiffres clés 4 Le dispositif.5 Les pôles, les animations.6 Les offres exposants. 1 Le mot des organisateurs.3 FNEL : présentation et chiffres clés 4 Le dispositif.5 Les pôles, les animations.6 Les offres exposants.8 La campagne de promotion 10 Les soutiens..11 Vos contacts..12 2 2

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Effectif : 6 étudiants Cours septembre 2011 PRE-RENTREE Jeudi 8. Cours octobre 2011 SEMAINE 1 Lundi 17 Mardi 18 Jeudi 20. Cours Novembre 2011

Effectif : 6 étudiants Cours septembre 2011 PRE-RENTREE Jeudi 8. Cours octobre 2011 SEMAINE 1 Lundi 17 Mardi 18 Jeudi 20. Cours Novembre 2011 Effectif : 6 étudiants Cours septembre 2011 PRE-RENTREE Jeudi 8 Cours octobre 2011 SEMAINE 1 Lundi 17 Mardi 18 Jeudi 20 SEMAINE 2 Lundi 24 Mardi 25 SEMAINE 3 Lundi 31 Cours Novembre 2011 Mardi 1er SEMAINE

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

Focus sur le Programme «Bourses» de la CTB

Focus sur le Programme «Bourses» de la CTB La seconde édition de la formation groupée sur le financement de la santé et de la protection sociale a démarré sur les chapeaux de roues ce mercredi 02 mai 2012 au Centre de Formation RESOPP à Thiès.

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

Formation de Coach Professionnel (CCP)

Formation de Coach Professionnel (CCP) Formation de Coach Professionnel (CCP) Accompagner avec le cœur, en devenant coach PNL Depuis déjà une trentaine dʼannées, la discipline de la PNL a mené au développement de différents outils qui trouvent

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives Juin 2012 Lionel FRANCOIS Sommaire La Bio, pourquoi? La Bio c est quoi? La situation de la Bio Les acteurs du Bio Le paysan

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo

Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo Données de base du projet Demandeur : Kidogos asbl Partenaires : Kidogos asbl Rue Vivegnis 127, 4000 Liège,

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

Centre Lascaux sur les Transitions CELT

Centre Lascaux sur les Transitions CELT Centre Lascaux sur les Transitions CELT Un centre d études sur les transitions socio-écologiques biodiversité besoins Accès à l eau Accès à la terre climat énergie Comment penser les transitions socio-écologiques

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication FICHE ACTION n 31 Fleur des Mauges ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation et formation du

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A :

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : Cette charte est le résultat de trois années de travaux de consultations nationales et locales menées en région Rhône-Alpes, visant à identifier et adapter les principes

Plus en détail

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Ouagadougou/Burkina Faso, du 05 au 07 novembre 2013 1. Introduction Au Sahel, environ

Plus en détail

Stages en milieux professionnels pour étudiant e s en Master en gestion du sport et des loisirs

Stages en milieux professionnels pour étudiant e s en Master en gestion du sport et des loisirs Stages en milieux professionnels pour étudiant e s en Master en gestion du sport et des loisirs Faculté des SSP, Geopolis, 1015 Lausanne Personne de contact : Madame Isabelle Genton Conseillère aux études

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Resilience et Innovation Locale face aux Changements Climatiques. Capitalisation des résultats du programme "Fonds de Soutien aux Stratégies Locales

Resilience et Innovation Locale face aux Changements Climatiques. Capitalisation des résultats du programme Fonds de Soutien aux Stratégies Locales Resilience et Innovation Locale face aux Changements Climatiques. Capitalisation des résultats du programme "Fonds de Soutien aux Stratégies Locales d Adaptation (FSSA) " Par Cheikh Tidiane SALL, Mamadou

Plus en détail

École Technique Privée RHE76

École Technique Privée RHE76 25 rue Jean Philippe Rameau - 76000 Rouen Tel : 02.35.88.90.87 Mail : c.barray@rouenhockeyelite76.com Pourquoi une? Une politique de formation soutenue par son président Thierry Chaix. Le soutien de nos

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

Conversion à l agriculture biologique

Conversion à l agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE Conversion à l agriculture biologique Défis pour le futur REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne L information hydroclimatique en Afrique de l Ouest, base de la maîtrise de l eau pour la Sécurité alimentaire Welcome to AGRHYMET Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger

Plus en détail

Les droits à l essentiel

Les droits à l essentiel LA SEMAINE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE Les droits à l essentiel A la Seyne sur mer du 17 au 23 novembre Programme provisoire A l initiative de l association AMIVEC- relais RITIMO avec l appui et la

Plus en détail

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Co-rédacteur Partenaires financiers Parution Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon L agriculture biologique est un mode de

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Edition 2013 Composition du Groupe AGRICA Le Groupe AGRICA comprend : une Association sommitale Groupe AGRICA, qui définit la politique

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

du Cadre de vie Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Présenté par: Paul BOMBIRI

du Cadre de vie Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Présenté par: Paul BOMBIRI Ministère de l Environnement l et du Cadre de vie Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Présenté par: Paul BOMBIRI Expert National Statisticien/Economiste

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

Étude réalisée avec l appui du F3E pour Afdi. Rapport final et annexes 323Asev. Février 2012. Patrick Dugué et Guy Faure

Étude réalisée avec l appui du F3E pour Afdi. Rapport final et annexes 323Asev. Février 2012. Patrick Dugué et Guy Faure Étude réalisée avec l appui du F3E pour Afdi Rapport final et annexes 323Asev Appui à la mise en place d un dispositif de suivi - évaluation des effets et de l impact des démarches de Conseil à l Exploitation

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Campus France! Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur,! l accueil et la mobilité internationale!

Campus France! Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur,! l accueil et la mobilité internationale! Campus France Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur, l accueil et la mobilité internationale Campus France La marque de lʼenseignement supérieur français à lʼétranger LʼEPIC Campus

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Treize mesures pour une agriculture écologique. Document de position des Verts suisses

Treize mesures pour une agriculture écologique. Document de position des Verts suisses Treize mesures pour une agriculture écologique Document de position des Verts suisses Adopté par l assemblée des délégué-e-s du 19 septembre 2009 Selon l article 104 de la Constitution fédérale, l agriculture

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

4 FORMATIONS pour rebondir

4 FORMATIONS pour rebondir 4 FORMATIONS pour rebondir Produits fermiers / Vente directe Agrotourisme Janvier - Mars 2011 CHAMBRED AGRICULTURE HAUTE-GARONNE Service ECONOMIE/ AGROTOURISME 61 allée de Brienne BP 7044 31069 TOULOUSE

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

N abandonnons pas notre héritage commun.

N abandonnons pas notre héritage commun. N abandonnons pas notre héritage commun. Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. Disparition des surfaces agricoles, spéculation foncière : nous pouvons agir. Grâce à vous, Terre de liens acquiert

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS Fosse + épandage souterrain dans le sol en place Cette installation nécessite un sol adapté au traitement et à l évacuation des eaux usées

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL GREEN SENEGAL 2008 2008

RAPPORT ANNUEL GREEN SENEGAL 2008 2008 Groupe de Recherche et d Etudes Environnementales 19, HLM Route de Dakar B.P. 219 Thiès, Sénégal Tel/Fax : (221) 951.6830 Email : greensenegal@sentoo.sn RAPPORT ANNUEL GREEN SENEGAL 2008 2008 2 SOMMAIRE

Plus en détail

Un projet de développement durable des AMAP en Sud Alsace. AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne

Un projet de développement durable des AMAP en Sud Alsace. AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne Un projet de développement durable des AMAP en Sud Alsace 1 Vous avez dit AMAP? En bref, une AMAP c est quoi? AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne Une AMAP est un système écologique,

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel?

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet Pourquoi a on défini 7 couleurs pour l arc an ciel A cause de l'analogie entre la lumière et le son, la gamme

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang.

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang. POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG Le compostage des ordures ménagères à Dschang. Le site de compostage Site de Ngui Le site de compostage PARTENAIRES Equipe de mise en œuvre Encadreurs Dr Emmanuel

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

STRATEGIE DE GESTION DES RISQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE

STRATEGIE DE GESTION DES RISQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime STRATEGIE DE GESTION DES RISQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE Congrès International sur l Assurance et la Réassurance des Risques Agricoles

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

100 % renouvelable : les territoires à énergie positive montrent la voie

100 % renouvelable : les territoires à énergie positive montrent la voie Espace privé Recalculer cette page * CLER & Net - N 85 - Juin 2011 Le site web du CLER, c est aussi un agenda, des offres d emplois et de stages, un moteur de recherche de formations, des CV en ligne,

Plus en détail

CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE

CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE 1,._.1... _._~--~------ / Les Etats Africains Sahélo- sahariens soussignés, Burkina Faso; La République de Djibouti; L'Etat

Plus en détail

Un modèle bioéconomique d exploitation pour étudier l impact du climat et les stratégies d adaptation Application au bassin arachidier sénégalais

Un modèle bioéconomique d exploitation pour étudier l impact du climat et les stratégies d adaptation Application au bassin arachidier sénégalais Un modèle bioéconomique d exploitation pour étudier l impact du climat et les stratégies d adaptation Application au bassin arachidier sénégalais Aymeric Ricome, Philipe Quirion, Françoise Gérard 2 ème

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

PROGRAMME WOP AFRICA ATELIER DE PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET FAE/BAD-AAE:

PROGRAMME WOP AFRICA ATELIER DE PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET FAE/BAD-AAE: PROGRAMME WOP AFRICA ATELIER DE PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET FAE/BAD-AAE: apprentissage par paire et évaluation des performances des opérateurs d eau en Afrique Présenté par SYLLA Soualiho, Maire

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Construction d un centre informatique à Dalifort» Quartier de Dalifort Intitulé du projet «Construction d un centre informatique à Dalifort, Sénégal» Lieu d intervention Quartier

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Désertification et réponses paysannes. Décembre 2012 - volume 28 n 3

Désertification et réponses paysannes. Décembre 2012 - volume 28 n 3 Désertification et réponses paysannes Décembre 2012 - volume 28 n 3 Agriculture durable à faibles apports externes VOL. 28.3 - Décembre 2012 AGRIDAPE est l édition régionale Afrique francophone des magazines

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail