L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants"

Transcription

1 L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants Pierre Morin, directeur TI CS de la Beauce-Etchemin Pauline Martin, vice-présidente Services Société GRICS Christian Buteau, coordonnateur TI CS de la Beauce-Etchemin Serge Tremblay, directeur TI CS des Premières-Seigneuries Société GRICS

2 Le Groupe CS-ITIL élargit son champ d action & change d appellation Pierre Morin, président Groupe CS-ITIL Directeur TI, CS de la Beauce-Etchemin Société GRICS

3 Groupe CS-ITIL devient Groupe CP-GTI Communauté de partage en gestion des technologies de l information Société GRICS

4 Sa mission en quatre énoncés: 1. Partager avec les membres les meilleures pratiques de gestion Ti, en particulier les normes ITIL. 2. Formations et conférences sur les meilleures pratiques: ITIL et les autres approches reconnues dans le domaine TI. 3. Promouvoir les meilleures pratiques de gestion TI dans le réseau. 4. Faire des recommandations à la GRICS qui permettraient aux CS de mieux se conformer aux meilleures pratiques.

5 Trois témoignages présentant des exemples concrets, réels et positifs. Société GRICS CS de la Beauce-Etchemin CS des Premières-Seigneuries Société GRICS

6 ITIL au secteur des Services à la GRICS Pauline Martin, Vice-présidente services Société GRICS Société GRICS

7 ITIL au secteur des Services à la GRICS Mise en place en 2011 pour toutes les équipes du secteur des services Gestion Des Incidents Comprend: Catégorisation Priorisation Suivi Vision globale pour toutes les applications Outil de suivi et de planification Accessible à toutes les équipes Tableau de bord (Igi)

8 Gestion des incidents Suivi, investigation Demande du client 3 % 93 % 1 % Consignation, catégorisation, priorisation 3 %

9

10 Outil de planification

11 Pour notre clientèle

12 En conclusion Plus de transparence et meilleur suivi auprès de notre clientèle Se donner à l interne des objectifs communs d attentes de service via des indicateurs IGi nous permet une vue globale et des vues plus spécifiques Meilleure planification des effectifs (Vacances, périodes de pointe )

13 Merci!

14 Un modèle de communication avec ITIL Christian Buteau, Coordonnateur STI Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Société GRICS

15 C.s. de la Beauce-Etchemin élèves km 2 55 municipalités postes de travail 800 TNI Une équipe de 27 personnes y compris 7 techniciens sur la route qui interviennent directement dans les écoles.

16 CP-GTI pour la CSBE Un lieu privilégié d échange de bons coups et de bonnes pratiques dans chacune des CS et à la Société GRICS. Contribuer au groupe en présentant des implantations de différents processus imparfaits et sans jugement. S inspirer des éléments présentés par les autres membres du groupe.

17 La porte d entrée du service Plusieurs façons de nous transmettre les demandes: Par internet Par téléphone au poste 6000 pour un support direct Par courriel au (à éviter)

18 La communication à travers ITIL La communication est un élément transversal sans être un processus précis. L implantation du centre d assistance TI (centre de service ITIL) est au cœur de la stratégie de communication et de la qualité des services. Le centre d assistance est le point unique de contact à travers différents médiums pour la transmission d informations. Garantie de prise en charge d une demande même si une ou plusieurs personnes sont absentes.

19 Les stratégies de communication Utilisation d un système de centre d appels Utilisation du principe de file d attente; Une plus grande proportion des appels sont répondus par une personne et non dans une boîte vocale; Possibilité de transmettre un message d accueil en cas problématique; Transmission de message lors des temps d attentes; Suite à une présentation du CATI de la Cs Seigneurie-des- Mille-Îles

20 Les stratégies de communication L envoi de messages lors de l ouverture et de la résolution des incidents et des différentes demandes. L envoi de messages personnalisés par courriel Informations importantes, pannes, périodes de maintenance, etc Réponse aux problématiques de transmission d informations. Avertissement par service ou logiciel Possibilité de se désabonner Suite à une présentation de la Société GRICS

21

22

23

24

25

26 Cela apporte à l équipe technique une préoccupation particulière pour les communications avec notre clientèle.

27 Merci!

28 La gestion des changements avec ITIL Serge Tremblay, Directeur STI R&D Commission scolaire des Premières-Seigneuries Société GRICS

29 Gestion du changement Commission scolaire des Premières- Seigneuries élèves Équipe 33 personnes au central Membre de CP-GTI depuis le début Plusieurs processus ITIL implantés

30 Gestion du changement Pourquoi ce processus ITIL? Principales problématiques rencontrées Mauvaises communications Changements non-approuvés Instabilité des systèmes Frustration des membres de l équipe Réputation du STI et critiques des clients

31 Gestion du changement Lecture et la mise en place du processus En parallèle, contribution d un membre du groupe CP-GTI qui a implanté ce processus Rédaction du processus par l analyste responsable du dossier Approbation par l équipe de gestion du STI

32 Gestion du changement C est là que le plus difficile commence!! Présentation du processus à l équipe Mise en opération Beaucoup de questionnements, remises en question, insatisfactions internes sur les délais, etc. Mon conseil: persistance de la direction

33 Gestion du changement Concrètement, comment ça fonctionne Demandeur rempli un formulaire Tous les lundis à 11h00, le CAB se réunit Qui est sur le CAB (Change Advisory Board)? La durée Présentation des changements et discussion Améliorations obtenues assez rapidement Stabilité, meilleures communications, fin des blâmes.

34 Gestion du changement Exemple concret d un lundi typique: Ouverture d un port sur le Fortigate MAJ Acrobat Reader sur tous les ordinateurs Suivi des derniers CAB Tour de table On fait quoi avec les urgences? Demande de changements standards

35 Gestion du changement En conclusion ITIL nous a fournit une méthodologie Pas de réinvention de la roue: le processus existe et on l adapte à notre réalité CP-GTI nous a permis de voir que ça fonctionnait Pour la CSDPS Après plus de 2 ans, encore des ajustements

36 Questions Pour vous joindre au groupe: Société GRICS

Service des technologies de l information. Présentation par Mario Gagnon Directeur

Service des technologies de l information. Présentation par Mario Gagnon Directeur Service des technologies de l information Présentation par Mario Gagnon Directeur Mission Le Service des TI administre, depuis 2001, un réseau télématique à large bande reliant l ensemble des immeubles

Plus en détail

ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides. Une approche plus réaliste

ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides. Une approche plus réaliste ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides Une approche plus réaliste Agenda Introduction Accompagnement personnalisé Plan de gains rapides Ateliers Intégration de l outil Octopus Gain rapide

Plus en détail

La gestion des requêtes de service (GRDS)

La gestion des requêtes de service (GRDS) La gestion des requêtes de service (GRDS) Par : Patrick Mendes, Martine Gohier (C.S. des Grandes-Seigneuries) Pascal Proulx, Daniel Jacob (C.S. des Draveurs) Plan de la présentation Volet Transport: on

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Démarche ITIL dans une commission scolaire Présent senté par Denis Bessette Déroulement de la présentation 1. Contexte 2. Historique 3. La démarche ITIL 4. Bilan - Un an plus tard 5. Conclusion Contexte

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Kanban et son utilisation à la Société GRICS

Kanban et son utilisation à la Société GRICS Kanban et son utilisation à la Société GRICS Par : Serge Pelletier Directeur de l informatique Richard Salette Chef d équipe Serveurs et réseau Vous vous apprêtez à entendre parler d une expérience continue

Plus en détail

Un éventail des solutions de gestion pour la clientèle Adulte et FP

Un éventail des solutions de gestion pour la clientèle Adulte et FP Un éventail des solutions de gestion pour la clientèle Adulte et FP Par : Danielle Grondin Ghislain Plamondon Société GRICS Invité: M. Gérald Tremblay Atelier 234 CS De La Jonquière Plan de la présentation

Plus en détail

Suivi de la démarche de révision des processus selon l approche ITIL. Société GRICS

Suivi de la démarche de révision des processus selon l approche ITIL. Société GRICS Suivi de la démarche de révision des processus selon l approche ITIL Par : Société GRICS Le contenu Les attentes L objectif principal Notre démarche ITIL Les actions communes Les processus et le volet

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

Gestion et automatisation de la conformité. Par: Nicolas Bergevin

Gestion et automatisation de la conformité. Par: Nicolas Bergevin Gestion et automatisation de la conformité Par: Nicolas Bergevin Structure haut niveau Page 2 Exemple d interrelations normatives Page 3 La conformité Le contexte Le besoin en conformité et gouvernance

Plus en détail

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité.

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité. Code d éthique Transparence Initiative Respect et humanité Initiative Reconnaissance Respect et hum Professionnalisme Transparence Professionnalisme Reconnaissance Cohére Professionnalisme Respect et humanit

Plus en détail

Technologie. Présentateurs Michel Fortin et Luc Moisan. Le mercredi 30 septembre 2009 Québec

Technologie. Présentateurs Michel Fortin et Luc Moisan. Le mercredi 30 septembre 2009 Québec État d avancement des travaux du MSSS en regard de la gouvernance des ressources informationnelles volet gestion de portefeuilles et de projets TI au sein du réseau sociosanitaire Présentateurs Michel

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

CHARTE de constitution de la Communauté de pratique en épidémiologie de terrain (CP-EPITER) de l Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

CHARTE de constitution de la Communauté de pratique en épidémiologie de terrain (CP-EPITER) de l Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) CHARTE de constitution de la Communauté de pratique en épidémiologie de terrain (CP-EPITER) de l Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) Pour bien fonctionner, une communauté de pratique

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention Grille d inspection (accès) Objectif Cet outil a pour objectif de vous aider à déterminer les éléments qui devraient être inspectés dans votre établissement

Plus en détail

Disponibilité et soutien du service ONE Mail

Disponibilité et soutien du service ONE Mail Disponibilité et soutien du service ONE Mail Document Version : 0.01 ID du document : 4038 Avis de droit d'auteur cybersanté Ontario, 2015 Tous droits réservés Aucune partie du présent document ne peut

Plus en détail

S ENGAGER DANS UN PROCESSUS DE

S ENGAGER DANS UN PROCESSUS DE Service de psychologie et d orientation S ENGAGER DANS UN PROCESSUS DE CONSULTATION PSYCHOLOGIQUE Ce feuillet a pour but de vous renseigner sur le processus d aide que vous allez entreprendre au Service

Plus en détail

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Sébastien Béchard, TACA Dominic Simard, UQAR Mission : Jeunesse 12 novembre 2014 Plan de la présentation 1- Mise en contexte :

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Direction du Service de l informatique

Direction du Service de l informatique Plan de travail 2008-2009 Direction du Service de l informatique Document rédigé par : Richard Lacombe Directeur du Service de l informatique Martin Ménard Responsable de la micro-informatique Septembre

Plus en détail

Processus: Gestion des Changements

Processus: Gestion des Changements Référence Auteur Responsable de processus Processus: Gestion des Changements G_11 Version 3.04 Fabienne MASSET et Philippe BOULANGER Thierry BERTRAND Date 30/03/2015 Statut Objet D'Application Ce document

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

L outil ou le processus?

L outil ou le processus? L outil ou le processus? Présent senté par Lyne Jubinville Service desk : services TI SVP, n éteignez pas vos téléphones portables 1 La livraison des services TI 1. Implanter la gestion des données 2.

Plus en détail

Le rapport d activité annuel, outil de management de/par la qualité. Montréal Octobre 2014

Le rapport d activité annuel, outil de management de/par la qualité. Montréal Octobre 2014 Le rapport d activité annuel, outil de management de/par la qualité Montréal Octobre 2014 1 Le rapport d activité annuel, outil de management de/par la qualité Les fondements d une réflexion sur le rapport

Plus en détail

GROUPE D'UTILISATEURS ACL RENCONTRE DU 27 MARS 2012

GROUPE D'UTILISATEURS ACL RENCONTRE DU 27 MARS 2012 GROUPE D'UTILISATEURS ACL RENCONTRE DU 27 MARS 2012 TABLE DES MATIÈRES 01 L approche d un mandat en utilisant ACL comme outil d analyse 02 Présentation de l'outil ACL Audit Exchange 03 Présentation d un

Plus en détail

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité La sécurits curité des TI : Comment accroître votre niveau de maturité en sécurits curité Atelier 315 Par : Sylvain Viau Luc Boudrias Plan de la présentation Qui sommes-nous? Pourquoi la sécurité de vos

Plus en détail

Direction des Technologies de l'information

Direction des Technologies de l'information Direction des Technologies de l'information Document rédigé par : François Loiseau Gestionnaire, Secteur micro-informatique Septembre 2013 http://www.collegeahuntsic.qc.ca/intranet/dsi Illustration de

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION ORGANISATION DE LA COMMUNICATION Pour toute communication, il est important de bien cibler l objectif à atteindre. Sans une démarche de planification et d organisation de celle-ci, les probabilités de

Plus en détail

1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services?

1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services? La Gestion des Niveaux de Service 1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services? Les Accords de Niveaux de Services ou SLA (Service Level Agreements) définissent des objectifs spécifiques sur lesquels

Plus en détail

Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales des élus (CRE)

Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales des élus (CRE) Octobre 2009 UX DRGENES E UX DRGENS DES MUNCPLÉS E DES ORGNSMES SUPRMUNCPUX Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales

Plus en détail

Projet des affaires électroniques Vérification du système en développement 2004 Réponses de la gestion (plans d action)

Projet des affaires électroniques Vérification du système en développement 2004 Réponses de la gestion (plans d action) Réponses de la gestion préparées par : Christiane Villemure, directrice de l Initiative des En date du : 14 juin 2004 Suivi des évaluations antérieures 3.1 Vérification de suivi de l Initiative des Septembre

Plus en détail

LUMIX pour vos statistiques et l exploitation de données

LUMIX pour vos statistiques et l exploitation de données LUMIX pour vos statistiques et l exploitation de données Par : Diane Brien André Montminy Société GRICS Plan de la présentation Début du projet LUMIX LUMIX-JEUNES LUMIX-ADULTES Démonstration LUMIX-PAIE

Plus en détail

Développement des talents : gestion des ressources humaines ATELIERS SUR DES MÉTHODES ET CONCEPTS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Développement des talents : gestion des ressources humaines ATELIERS SUR DES MÉTHODES ET CONCEPTS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Développement des talents : gestion des ressources humaines ATELIERS SUR DES MÉTHODES ET CONCEPTS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Durée : Clientèle cible : 3 ½ heures par atelier Directeurs de production

Plus en détail

Guide d utilisation relatif à la commande de certificat d impôt foncier en ligne

Guide d utilisation relatif à la commande de certificat d impôt foncier en ligne Guide d utilisation relatif à la commande de certificat d impôt foncier en ligne Si vous n avez pas trouvé la réponse à certaines de vos questions dans la Foire aux questions ou dans ce guide d utilisation,

Plus en détail

Société GRICS. ACSQ Vision stratégique de la suite administrative. Présenté par : Luc Boudrias Marcelle Dupré octobre 2011

Société GRICS. ACSQ Vision stratégique de la suite administrative. Présenté par : Luc Boudrias Marcelle Dupré octobre 2011 Société GRICS ACSQ Vision stratégique de la suite administrative Présenté par : Luc Boudrias Marcelle Dupré octobre 2011 Plan de la présentation Nouvelle suite administrative (SA-EDU) Pourquoi? Les produits

Plus en détail

Le trésor du pirate (4 e )

Le trésor du pirate (4 e ) Le trésor du pirate (4 e ) Cyril MICHAU Collège R. Descartes, 93 Le-Blanc-Mesnil. Niveau Concerné Quatrième. Modalité Il est possible de réaliser ce travail en salle informatique par binôme, ou bien en

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de sécurité de l information Émise par la Direction, Gestion des

Plus en détail

Implantation du plan de classification les bons coups et les aléas

Implantation du plan de classification les bons coups et les aléas Implantation du plan de classification les bons coups et les aléas AQCS Commission professionnelle Services du secrétariat général et des communications 2 Plan de la conférence Structure de classification

Plus en détail

LCM GLOBAL. Logiciel de gestion paramétrable

LCM GLOBAL. Logiciel de gestion paramétrable LCM GLOBAL Logiciel de gestion paramétrable Sommaire LCM GLOBAL Pourquoi :: est-ce que ce logiciel est fait pour vous? Quoi :: qu est-ce que ça fait exactement? Comment :: Une implantation dans les règles

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSIO N DES

POLITIQUE D INCLUSIO N DES C E N T R E D E L A P E T I T E E N F A N C E L E S B O U R G E O N S - S O L E I L POLITIQUE D INCLUSIO N DES ENFANTS AYA NT DES BE SOINS PARTICULIERS É LA BORÉ PAR M ARIE JOSÉE LE LIÈVRE E T SOPHIE LE

Plus en détail

TOSCA.net tout azimut

TOSCA.net tout azimut TOSCA.net tout azimut Nathalie Bélanger, directrice adjointe, Centre de formation du Richelieu Ghislain Plamondon, conseiller en implantation Société GRICS Société GRICS Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

Gardien(ne) d Immeubles

Gardien(ne) d Immeubles Gardien(ne) d Immeubles La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Soutien en informatique clinique Un projet pilote

Soutien en informatique clinique Un projet pilote Soutien en informatique clinique Un projet pilote Un appui aux intervenants et aux usagers Debbie Furlotte Chef du programme en déficience visuelle adulte et surdicécité Steeve Mathieu Chef des systèmes

Plus en détail

GESTION DE LA PERFORMANCE

GESTION DE LA PERFORMANCE GESTION DE LA PERFORMANCE RÉDUISEZ L'ÉCART ENTRE VOTRE STRATÉGIE ET SON EXÉCUTION GESTION PERFORMANCE GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES HUMAINES gestion PerformAnce GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES

Plus en détail

Développer les compétences ECRITES. Pour tous types de salariés

Développer les compétences ECRITES. Pour tous types de salariés ECRITES - Etre capable d identifier des pictogrammes, d utiliser des éléments de signalisation - Etre en mesure de déchiffrer une consigne écrite. - Etre capable de recopier des informations, compléter

Plus en détail

SERVICE DE GARDE DE L ÉCOLE DU VIEUX-VERGER 2015-2016

SERVICE DE GARDE DE L ÉCOLE DU VIEUX-VERGER 2015-2016 SERVICE DE GARDE DE L ÉCOLE DU VIEUX-VERGER 2015-2016 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT Afin de répondre aux besoins grandissants des parents, l école a mis sur pied un service de garde couvrant les périodes précédant

Plus en détail

Les processus de recrutement du personnel au sein du MSPP : la nécessité de mieux faire pour l amélioration des services offerts à la population

Les processus de recrutement du personnel au sein du MSPP : la nécessité de mieux faire pour l amélioration des services offerts à la population Les processus de recrutement du personnel au sein du MSPP : la nécessité de mieux faire pour l amélioration des services offerts à la population Colloque Dr. Ary Bordes Karibe, 23-24 Mars 2011 Je remercie

Plus en détail

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Le présent document vise à éclaircir le processus de présentation d une demande de projet présentée aux responsables de la recherche

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX RÉDIGÉ PAR LA DIVISION DES COMMUNICATIONS DE LA VILLE DE THETFORD MINES La présente politique de communication s adresse à toute personne qui désire utiliser ou

Plus en détail

Article 1. Article 2. Article 3

Article 1. Article 2. Article 3 ENTENTE RELATIVE AUX COMITÉS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET AU TEMPS DE LIBÉRATION ALLOUÉ AUX REPRÉSENTANTS À LA PRÉVENTION DANS L EXERCICE DE LEURS FONCTIONS (Juin 1992) Article 1 En vue de prévenir

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05 1. OBJECTIF Promouvoir le développement professionnel et personnel pour que chacun contribue à l atteinte des objectifs organisationnels, à l amélioration continue de la qualité et de l efficacité des

Plus en détail

Plan de travail 2012-2013. Direction du Service de l informatique Page 1 de travail 2009-2010. du Service de l informatique

Plan de travail 2012-2013. Direction du Service de l informatique Page 1 de travail 2009-2010. du Service de l informatique Plan de travail 2012-2013 Direction du Service de l informatique Page 1 Plan Direction de travail 2009-2010 du Service de l informatique Document rédigé par : Alexandre Lupien Directeur du Service de l

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION (ONGLET 16) Résolution Adoptée 3 novembre 1992 CC-3108-92 Réadoptée 18 août 1998 CC-172-98 Modifiée 8 mai 2009 CC-4095-09

POLITIQUE DE COMMUNICATION (ONGLET 16) Résolution Adoptée 3 novembre 1992 CC-3108-92 Réadoptée 18 août 1998 CC-172-98 Modifiée 8 mai 2009 CC-4095-09 POLITIQUE DE COMMUNICATION (ONGLET 16) Date Résolution Adoptée 3 novembre 1992 CC-3108-92 Réadoptée 18 août 1998 CC-172-98 Modifiée 8 mai 2009 CC-4095-09 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 BUT...3 CHAPITRE

Plus en détail

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur Table des matières MODULE 1 Introduction. 2 Résultats visés 3 Notes à l intention du formateur. 3 Compétences en gestion. 4 Habiletés financières... 5 Compétences en marketing. 6 Compétences personnelles.

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 La crise - la préparation Qu est-ce qui peut «clocher»? Leadership Rôles et responsabilités

Plus en détail

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec.

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Pour réaliser sa mission, le Ministère intervient dans les secteurs d activité suivants : les services de prévention et de lutte

Plus en détail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail Politique de gestion de la qualité Commission des normes du travail Date de la dernière modification : décembre 2009 Remplacement Cette politique remplace la Politique de gestion de la qualité adoptée

Plus en détail

Zone Client. Utilisation de base

Zone Client. Utilisation de base Avril 2015 Table des matières 1 Zone Client -... 3 1.1 Créer un compte... 3 1.2 Compléter son profil... 5 1.3 Naviguer dans la Zone Client... 7 1.4 Répondre à un billet... 8 1.5 S abonner à un billet...

Plus en détail

SI7 GLPI : Le helpdesk

SI7 GLPI : Le helpdesk SI7 GLPI : Le helpdesk Le helpdesk (centre d assistance en français) couvre avec un même terme plusieurs notions : - L'organisation en charge de l assistance aux utilisateurs - L outil nécessaire au traitement

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Comment se conformer à la Loi anti-pourriel?

Comment se conformer à la Loi anti-pourriel? Comment se conformer à la Loi anti-pourriel? À vos marques, prêts, partez! Note: Les informations présentées dans ce document ne constituent pas un avis juridique. Avril 2014 L APPROCHE Comment procéder?

Plus en détail

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2015 Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse #ERASMUSPLUS #DIALOGUESTRUCTURÉ des politiques Références Critères d

Plus en détail

BABOK Version 2. un pas de géant pour notre profession! Georges Bryson VP MontGuide Inc. VP Développement Professionnel IIBA Section Montréal

BABOK Version 2. un pas de géant pour notre profession! Georges Bryson VP MontGuide Inc. VP Développement Professionnel IIBA Section Montréal BABOK Version 2 un pas de géant pour notre profession! Georges Bryson VP MontGuide Inc. VP Développement Professionnel IIBA Section Montréal CBAP CSTE BSAC ITIL le 13 mai 2009 Montréal, Québec Wow! Les

Plus en détail

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion Pierre-Sébastien Fournier Sylvie Montreuil Maude Villeneuve Jean-Pierre Brun Un facteur de risque Intensification

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Manuel utilisateur Version 1.3 du 03.10.14

Manuel utilisateur Version 1.3 du 03.10.14 Centre d Assistance et de Service de la D.S.I. de l Académie de Limoges (CASDAL) Manuel utilisateur Version 1.3 du 03.10.14 Sommaire 1. Authentification... 3 2. L interface utilisateur du centre d assistance

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION

COMPTE RENDU DE REUNION COMPTE RENDU DE REUNION LE COMPTE RENDU DE REUNION DEFINITION Le compte rendu est un texte informatif et rigoureux dont le but est de préciser et notifier des questions, débats, événements qui se sont

Plus en détail

Introduction 3. GIMI Gestion des demandes d intervention 5

Introduction 3. GIMI Gestion des demandes d intervention 5 SOMMAIRE Gestion Help Desk de - parc Service Desk Introduction 3 GIMI Gestion des demandes d intervention 5 1 Schéma de principe et description des rôles 6 2 Principe de fonctionnement 8 Interface Demandeur

Plus en détail

Plan de travail 2011-2012. du Service de l informatique Page 1 Plan de travail 2009-2010. Direction du Service de l informatique

Plan de travail 2011-2012. du Service de l informatique Page 1 Plan de travail 2009-2010. Direction du Service de l informatique Plan de travail 2011-2012 du Service de l informatique Page 1 Plan de travail 2009-2010 Direction du Service de l informatique Direction du Service de l informatique Page 2 Document rédigé par : Richard

Plus en détail

Troisième conseil d école de l élémentaire Anatole France 2011-2012

Troisième conseil d école de l élémentaire Anatole France 2011-2012 Troisième conseil d école de l élémentaire Anatole France 2011-2012 présentation des membres participant au Conseil d école de ce jour questions des parents violence Les parents élus demandent qu un réel

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

CENTRE D URGENCE 9-1-1 ET DE RÉPARTITION POLICE ET INCENDIE

CENTRE D URGENCE 9-1-1 ET DE RÉPARTITION POLICE ET INCENDIE CENTRE D URGENCE 9-1-1 ET DE RÉPARTITION POLICE ET INCENDIE NOS SERVICES Depuis 1995, le Centre d urgence 9-1-1 dessert les citoyens et citoyennes de la Ville de Sherbrooke ainsi que certaines villes avoisinantes.

Plus en détail

Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers

Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers Mars 2011 Table des matières Présentation du milieu 3 But de la politique d inclusion 3 Définition de la clientèle 3 Objectifs spécifiques

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan Domaines loisir, sport et activité physique Programme adopté par le conseil municipal le 8 avril 2014 Dernière révision le 28 juillet

Plus en détail

DISPOSITIF D ASSISTANCE INFORMATIQUE FORMULAIRE EN LIGNE UTILISATION DU LOGICIEL DE GESTION DES DEMANDES

DISPOSITIF D ASSISTANCE INFORMATIQUE FORMULAIRE EN LIGNE UTILISATION DU LOGICIEL DE GESTION DES DEMANDES DISPOSITIF D ASSISTANCE INFORMATIQUE FORMULAIRE EN LIGNE UTILISATION DU LOGICIEL DE GESTION DES DEMANDES Académies de Caen Nantes Rennes PREALABLE Le navigateur à utiliser est Internet Explorer version

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen A, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015) Public Works and Government Services Canada Canadian General Standards Board Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC)

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) Par : Joanne Dumont Commission scolaire de Laval Jacinthe Parent et Claire Soucy Direction des Services pédagogiques

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Biologie (53411-53412), Entrepreneuriat (83411), Français (10411-10412)

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Biologie (53411-53412), Entrepreneuriat (83411), Français (10411-10412) PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 11 e et 12 e année Matières : Biologie (53411-53412), Entrepreneuriat (83411), Français (10411-10412) Titre de la leçon : Mascotte magnifique!

Plus en détail

DANS LE NUAGE MAIS PAS SOUS LA PLUIE

DANS LE NUAGE MAIS PAS SOUS LA PLUIE DANS LE NUAGE MAIS PAS SOUS LA PLUIE David Poellhuber, ZEROSPAM 2010 JE RÊVE DE L INFORMATIQUE EN NUAGE Votre vision du cloud computing? AGENDA La promesse du cloud computing Facteurs de succès d'un projet

Plus en détail

Politique de soutien financier

Politique de soutien financier Service des Loisirs, de la culture et de la vie communautaire (SLCV) Politique de soutien financier Adoptée le 5 octobre 2015 Résolution 15-459 Table des matières 1. CADRE DE SOUTIEN... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Présentation au Comité exécutif 9 avril 2014

Présentation au Comité exécutif 9 avril 2014 Présentation au Comité exécutif 9 avril 2014 Octroi de contrat services professionnels pour l'acquisition d'un système intelligent pour le transport de la neige () Par le Table des matières Portée du projet

Plus en détail

Partenariat CRE-DOMUS Financement OPHQ-REPAR. Présentation par Hélène Pigot Université de Sherbrooke Josianne Côté CIUSSS de l Estrie CHUS

Partenariat CRE-DOMUS Financement OPHQ-REPAR. Présentation par Hélène Pigot Université de Sherbrooke Josianne Côté CIUSSS de l Estrie CHUS Milieu d hébergement domotisé pour clientèle avec une atteinte cognitive : solutions technologiques répondant aux attentes et besoins des acteurs impliqués Université de Sherbrooke et CRDV Hélène Pigot,

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Traitement et gestion des plaintes

Traitement et gestion des plaintes Traitement et gestion des plaintes 1. But La communauté militaire étant au cœur des préoccupations du Centre de la famille Valcartier (CFV), le but de la présente politique vise à maintenir et développer

Plus en détail

Mesurer le succès Service Desk Guide d évaluation pour les moyennes entreprises :

Mesurer le succès Service Desk Guide d évaluation pour les moyennes entreprises : LIVRE BLANC SUR LES MEILLEURES PRATIQUES Mesurer le succès Service Desk Guide d évaluation pour les moyennes entreprises : Choisir la meilleure solution de support technique et améliorer le retour sur

Plus en détail

L architecture de sécurité, un outil payant pour la gouvernance CQSI 2009 Miser sécurité, c est payant 9 septembre 2009 Version 1.

L architecture de sécurité, un outil payant pour la gouvernance CQSI 2009 Miser sécurité, c est payant 9 septembre 2009 Version 1. L architecture de sécurité, un outil payant pour la gouvernance CQSI 2009 Miser sécurité, c est payant 9 septembre 2009 Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Au

Plus en détail

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Hélène Hertzog Responsable du dossier patient informatisé Hôpital du Valais Sommaire L hôpital du Valais en quelques chiffres 1 ère ère : du papier

Plus en détail

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR)

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR) Séminaire de formation Gestion des risques de crédit organisé par la Banque centrale des Comores (BCC) à l attention des cadres des banques de la place de Moroni Termes de référence (TDR) 1. Contexte La

Plus en détail

CRIP 17/09/14 : Thématique ITIL & Gouvernance

CRIP 17/09/14 : Thématique ITIL & Gouvernance CRIP 17/09/14 : Thématique ITIL & Gouvernance 1 Présentation de GRTgaz Exploiter et maintenir les réseaux dans les meilleures conditions de coût et de sécurité pour les personnes et les biens Répondre

Plus en détail

FORMATIONS 2011. Guide des formations... page 2. Processus d inscription...page 3. Programme des formations... page 4

FORMATIONS 2011. Guide des formations... page 2. Processus d inscription...page 3. Programme des formations... page 4 FORMATIONS 2011 Sommaire Guide des formations....... page 2 Processus d inscription.....page 3 Programme des formations... page 4 Descriptifs des formations.... page 5 Fiche d inscription. page 11 Lieux

Plus en détail

MÉDIAS SOCIAUX DU WEB 2.0 ET FAD : LES ÉTUDIANTS SONT-ILS PRÊTS? Image tirée de http://developpements.org/web-2-0/

MÉDIAS SOCIAUX DU WEB 2.0 ET FAD : LES ÉTUDIANTS SONT-ILS PRÊTS? Image tirée de http://developpements.org/web-2-0/ MÉDIAS SOCIAUX DU WEB 2.0 ET FAD : LES ÉTUDIANTS SONT-ILS PRÊTS? Image tirée de http://developpements.org/web-2-0/ Présentation, Bruno Poellhuber (Université de Montréal) CLIFAD 8 avril 2011 Taux de réponse

Plus en détail

Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM)

Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM) Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM) K. Lee et M. de Vos Groupe de travail de la CCSN sur les

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE Le 31 janvier 2013, le conseil d administration de l Ordre a adopté la norme 20.1 afin de refléter les travaux du ministère des Affaires

Plus en détail

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Permis Immatriculation Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Prévention Véhicules lourds Présentation à l ARGP Mars 2012 Victimes d accident Présenté par Nancy

Plus en détail

Plan financier à long terme

Plan financier à long terme Plan financier à long terme Notes biographiques Les membres du Comité sur le plan financier à long terme sont : Melina Spadafora, directrice principale, Affaires bancaires, gouvernements et secteur public,

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013 PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013 Formulaire de demande Nom de l organisme : Nom du répondant : Fonction

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES TABLEAU DE BORD SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU PROGRAMME DES AIDES TECHNIQUES ÀLA MOBILITÉ ET ÀLA POSTURE

Plus en détail