L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants"

Transcription

1 L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants Pierre Morin, directeur TI CS de la Beauce-Etchemin Pauline Martin, vice-présidente Services Société GRICS Christian Buteau, coordonnateur TI CS de la Beauce-Etchemin Serge Tremblay, directeur TI CS des Premières-Seigneuries Société GRICS

2 Le Groupe CS-ITIL élargit son champ d action & change d appellation Pierre Morin, président Groupe CS-ITIL Directeur TI, CS de la Beauce-Etchemin Société GRICS

3 Groupe CS-ITIL devient Groupe CP-GTI Communauté de partage en gestion des technologies de l information Société GRICS

4 Sa mission en quatre énoncés: 1. Partager avec les membres les meilleures pratiques de gestion Ti, en particulier les normes ITIL. 2. Formations et conférences sur les meilleures pratiques: ITIL et les autres approches reconnues dans le domaine TI. 3. Promouvoir les meilleures pratiques de gestion TI dans le réseau. 4. Faire des recommandations à la GRICS qui permettraient aux CS de mieux se conformer aux meilleures pratiques.

5 Trois témoignages présentant des exemples concrets, réels et positifs. Société GRICS CS de la Beauce-Etchemin CS des Premières-Seigneuries Société GRICS

6 ITIL au secteur des Services à la GRICS Pauline Martin, Vice-présidente services Société GRICS Société GRICS

7 ITIL au secteur des Services à la GRICS Mise en place en 2011 pour toutes les équipes du secteur des services Gestion Des Incidents Comprend: Catégorisation Priorisation Suivi Vision globale pour toutes les applications Outil de suivi et de planification Accessible à toutes les équipes Tableau de bord (Igi)

8 Gestion des incidents Suivi, investigation Demande du client 3 % 93 % 1 % Consignation, catégorisation, priorisation 3 %

9

10 Outil de planification

11 Pour notre clientèle

12 En conclusion Plus de transparence et meilleur suivi auprès de notre clientèle Se donner à l interne des objectifs communs d attentes de service via des indicateurs IGi nous permet une vue globale et des vues plus spécifiques Meilleure planification des effectifs (Vacances, périodes de pointe )

13 Merci!

14 Un modèle de communication avec ITIL Christian Buteau, Coordonnateur STI Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Société GRICS

15 C.s. de la Beauce-Etchemin élèves km 2 55 municipalités postes de travail 800 TNI Une équipe de 27 personnes y compris 7 techniciens sur la route qui interviennent directement dans les écoles.

16 CP-GTI pour la CSBE Un lieu privilégié d échange de bons coups et de bonnes pratiques dans chacune des CS et à la Société GRICS. Contribuer au groupe en présentant des implantations de différents processus imparfaits et sans jugement. S inspirer des éléments présentés par les autres membres du groupe.

17 La porte d entrée du service Plusieurs façons de nous transmettre les demandes: Par internet Par téléphone au poste 6000 pour un support direct Par courriel au (à éviter)

18 La communication à travers ITIL La communication est un élément transversal sans être un processus précis. L implantation du centre d assistance TI (centre de service ITIL) est au cœur de la stratégie de communication et de la qualité des services. Le centre d assistance est le point unique de contact à travers différents médiums pour la transmission d informations. Garantie de prise en charge d une demande même si une ou plusieurs personnes sont absentes.

19 Les stratégies de communication Utilisation d un système de centre d appels Utilisation du principe de file d attente; Une plus grande proportion des appels sont répondus par une personne et non dans une boîte vocale; Possibilité de transmettre un message d accueil en cas problématique; Transmission de message lors des temps d attentes; Suite à une présentation du CATI de la Cs Seigneurie-des- Mille-Îles

20 Les stratégies de communication L envoi de messages lors de l ouverture et de la résolution des incidents et des différentes demandes. L envoi de messages personnalisés par courriel Informations importantes, pannes, périodes de maintenance, etc Réponse aux problématiques de transmission d informations. Avertissement par service ou logiciel Possibilité de se désabonner Suite à une présentation de la Société GRICS

21

22

23

24

25

26 Cela apporte à l équipe technique une préoccupation particulière pour les communications avec notre clientèle.

27 Merci!

28 La gestion des changements avec ITIL Serge Tremblay, Directeur STI R&D Commission scolaire des Premières-Seigneuries Société GRICS

29 Gestion du changement Commission scolaire des Premières- Seigneuries élèves Équipe 33 personnes au central Membre de CP-GTI depuis le début Plusieurs processus ITIL implantés

30 Gestion du changement Pourquoi ce processus ITIL? Principales problématiques rencontrées Mauvaises communications Changements non-approuvés Instabilité des systèmes Frustration des membres de l équipe Réputation du STI et critiques des clients

31 Gestion du changement Lecture et la mise en place du processus En parallèle, contribution d un membre du groupe CP-GTI qui a implanté ce processus Rédaction du processus par l analyste responsable du dossier Approbation par l équipe de gestion du STI

32 Gestion du changement C est là que le plus difficile commence!! Présentation du processus à l équipe Mise en opération Beaucoup de questionnements, remises en question, insatisfactions internes sur les délais, etc. Mon conseil: persistance de la direction

33 Gestion du changement Concrètement, comment ça fonctionne Demandeur rempli un formulaire Tous les lundis à 11h00, le CAB se réunit Qui est sur le CAB (Change Advisory Board)? La durée Présentation des changements et discussion Améliorations obtenues assez rapidement Stabilité, meilleures communications, fin des blâmes.

34 Gestion du changement Exemple concret d un lundi typique: Ouverture d un port sur le Fortigate MAJ Acrobat Reader sur tous les ordinateurs Suivi des derniers CAB Tour de table On fait quoi avec les urgences? Demande de changements standards

35 Gestion du changement En conclusion ITIL nous a fournit une méthodologie Pas de réinvention de la roue: le processus existe et on l adapte à notre réalité CP-GTI nous a permis de voir que ça fonctionnait Pour la CSDPS Après plus de 2 ans, encore des ajustements

36 Questions Pour vous joindre au groupe: Société GRICS

La gestion des requêtes de service (GRDS)

La gestion des requêtes de service (GRDS) La gestion des requêtes de service (GRDS) Par : Patrick Mendes, Martine Gohier (C.S. des Grandes-Seigneuries) Pascal Proulx, Daniel Jacob (C.S. des Draveurs) Plan de la présentation Volet Transport: on

Plus en détail

Service des technologies de l information. Présentation par Mario Gagnon Directeur

Service des technologies de l information. Présentation par Mario Gagnon Directeur Service des technologies de l information Présentation par Mario Gagnon Directeur Mission Le Service des TI administre, depuis 2001, un réseau télématique à large bande reliant l ensemble des immeubles

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Démarche ITIL dans une commission scolaire Présent senté par Denis Bessette Déroulement de la présentation 1. Contexte 2. Historique 3. La démarche ITIL 4. Bilan - Un an plus tard 5. Conclusion Contexte

Plus en détail

Traitement et gestion des plaintes

Traitement et gestion des plaintes Traitement et gestion des plaintes 1. But La communauté militaire étant au cœur des préoccupations du Centre de la famille Valcartier (CFV), le but de la présente politique vise à maintenir et développer

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES Préambule La loi sur les services de santé et les services sociaux prévoit un régime d examen des plaintes

Plus en détail

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité La sécurits curité des TI : Comment accroître votre niveau de maturité en sécurits curité Atelier 315 Par : Sylvain Viau Luc Boudrias Plan de la présentation Qui sommes-nous? Pourquoi la sécurité de vos

Plus en détail

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2015 Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse #ERASMUSPLUS #DIALOGUESTRUCTURÉ des politiques Références Critères d

Plus en détail

L outil ou le processus?

L outil ou le processus? L outil ou le processus? Présent senté par Lyne Jubinville Service desk : services TI SVP, n éteignez pas vos téléphones portables 1 La livraison des services TI 1. Implanter la gestion des données 2.

Plus en détail

Charte satisfaction client

Charte satisfaction client Octobre 2007 LexisNexis Charte satisfaction client LexisNexis s engage TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

Le projet technique S9

Le projet technique S9 Le projet technique S9 Définition du projet (annexe IIIc du référentiel) Le projet technique de seconde année a une double finalité: Compléter les acquis dans des situations particulières qui ont intérêt

Plus en détail

Implantation du plan de classification les bons coups et les aléas

Implantation du plan de classification les bons coups et les aléas Implantation du plan de classification les bons coups et les aléas AQCS Commission professionnelle Services du secrétariat général et des communications 2 Plan de la conférence Structure de classification

Plus en détail

DOCUMENT A14.P0704 Société Michel Greco SA à Luxembourg Version A14.P0704 indice B

DOCUMENT A14.P0704 Société Michel Greco SA à Luxembourg Version A14.P0704 indice B DOCUMENT A14.P0704 Société Michel Greco SA à Luxembourg Version A14.P0704 indice B Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Titre du document... 3 1.2. Objet... 3 1.3. Convention de lecture... 3 1.4.

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Adoptée par le Comité de direction le 8 novembre 2007 Adoptée par le Conseil d administration le 19 décembre 2007 Table des

Plus en détail

La matrice Indicateurs ou

La matrice Indicateurs ou La matrice Indicateurs ou Un outil simple pour bien démarrer sa démarche ISO 9001:2000 Actions Services Qualité Philippe Engrand / Consultant Associé - Auditeur ICA philippe. engrand @ as-qualite. com

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES TABLEAU DE BORD SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU PROGRAMME DES AIDES TECHNIQUES ÀLA MOBILITÉ ET ÀLA POSTURE

Plus en détail

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Permis Immatriculation Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Prévention Véhicules lourds Présentation à l ARGP Mars 2012 Victimes d accident Présenté par Nancy

Plus en détail

GPI-Communication aux répondants Expériences vécues

GPI-Communication aux répondants Expériences vécues GPI-Communication aux répondants Expériences vécues Par : Lucie Hortie, Société GRICS Avec la participation des conférenciers invités Luc Bellavance, CS des Phares Lyne Maillé, CS Pierre-Neveu Céline Turcotte,

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Table des matières Présentation...2 Mise en contexte...2 Notre mission...2 Nos employés...2 Plaintes et demandes d accommodement...2 Adoption

Plus en détail

ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides. Une approche plus réaliste

ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides. Une approche plus réaliste ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides Une approche plus réaliste Agenda Introduction Accompagnement personnalisé Plan de gains rapides Ateliers Intégration de l outil Octopus Gain rapide

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION TRANSFERT DE FICHIERS À LA RAMQ

GUIDE D'UTILISATION TRANSFERT DE FICHIERS À LA RAMQ GUIDE D'UTILISATION TRANSFERT DE FICHIERS À LA RAMQ Service du pilotage et de l évolution des processus Juin 2015 INTRODUCTION Dans le but d améliorer les échanges de fichiers de remboursement de la rémunération

Plus en détail

Article 1. Article 2. Article 3

Article 1. Article 2. Article 3 ENTENTE RELATIVE AUX COMITÉS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET AU TEMPS DE LIBÉRATION ALLOUÉ AUX REPRÉSENTANTS À LA PRÉVENTION DANS L EXERCICE DE LEURS FONCTIONS (Juin 1992) Article 1 En vue de prévenir

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006 Le plan d intervention au service de la réussite de l élève 16 février 2006 Services éducatifs 1 La nature du plan d intervention Le plan d intervention a pour objectif d aider l élève qui, parce qu il

Plus en détail

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ AUX ÉLECTIONS 2001 DE LA VILLE DE QUÉBEC DOSSIER 01 17 24 FÉVRIER 2002 LAURENT

Plus en détail

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 La crise - la préparation Qu est-ce qui peut «clocher»? Leadership Rôles et responsabilités

Plus en détail

La Caisse de Prévoyance Sociale de Saint-Pierre et Miquelon recrute :

La Caisse de Prévoyance Sociale de Saint-Pierre et Miquelon recrute : La Caisse de Prévoyance Sociale de Saint-Pierre et Miquelon recrute : UN TECHNICIEN D ACCUEIL en CDI Missions Apporter aux assurés et aux allocataires une réponse qui est conforme au service attendu et

Plus en détail

GROUPE D'UTILISATEURS ACL RENCONTRE DU 27 MARS 2012

GROUPE D'UTILISATEURS ACL RENCONTRE DU 27 MARS 2012 GROUPE D'UTILISATEURS ACL RENCONTRE DU 27 MARS 2012 TABLE DES MATIÈRES 01 L approche d un mandat en utilisant ACL comme outil d analyse 02 Présentation de l'outil ACL Audit Exchange 03 Présentation d un

Plus en détail

Direction du Service de l informatique

Direction du Service de l informatique Plan de travail 2007-2008 Direction du Service de l informatique Document rédigé par : Richard Lacombe Directeur du Service de l informatique Septembre 2007 Illustration de la page fronticipice: Imagezoo.com

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

Suivi de la démarche de révision des processus selon l approche ITIL. Société GRICS

Suivi de la démarche de révision des processus selon l approche ITIL. Société GRICS Suivi de la démarche de révision des processus selon l approche ITIL Par : Société GRICS Le contenu Les attentes L objectif principal Notre démarche ITIL Les actions communes Les processus et le volet

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

Processus: Gestion des Changements

Processus: Gestion des Changements Référence Auteur Responsable de processus Processus: Gestion des Changements G_11 Version 3.04 Fabienne MASSET et Philippe BOULANGER Thierry BERTRAND Date 30/03/2015 Statut Objet D'Application Ce document

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010. Entrée en vigueur le même jour Bonification approuvée et adoptée au comité de direction le : 10 avril 2013

Plus en détail

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales.

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales. TABLE DE CONCERTATION SUR LES PROBLÉMATIQUES DE CRISES SOCIALES DANS LES COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC TERMES DE RÉFÉRENCE INTRODUCTION La Table de concertation est le résultat d un partenariat

Plus en détail

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Sébastien Béchard, TACA Dominic Simard, UQAR Mission : Jeunesse 12 novembre 2014 Plan de la présentation 1- Mise en contexte :

Plus en détail

Plan financier à long terme

Plan financier à long terme Plan financier à long terme Notes biographiques Les membres du Comité sur le plan financier à long terme sont : Melina Spadafora, directrice principale, Affaires bancaires, gouvernements et secteur public,

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

Les processus de recrutement du personnel au sein du MSPP : la nécessité de mieux faire pour l amélioration des services offerts à la population

Les processus de recrutement du personnel au sein du MSPP : la nécessité de mieux faire pour l amélioration des services offerts à la population Les processus de recrutement du personnel au sein du MSPP : la nécessité de mieux faire pour l amélioration des services offerts à la population Colloque Dr. Ary Bordes Karibe, 23-24 Mars 2011 Je remercie

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSIO N DES

POLITIQUE D INCLUSIO N DES C E N T R E D E L A P E T I T E E N F A N C E L E S B O U R G E O N S - S O L E I L POLITIQUE D INCLUSIO N DES ENFANTS AYA NT DES BE SOINS PARTICULIERS É LA BORÉ PAR M ARIE JOSÉE LE LIÈVRE E T SOPHIE LE

Plus en détail

BTS SIO Services Informatiques aux Organisations. Session 2014

BTS SIO Services Informatiques aux Organisations. Session 2014 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2014 MAZOUZ ANOUAR Activité professionnelle N 3 NATURE DE L'ACTIVITE Création et gestion des Tickets d incidents (Escalation process)

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Plan de la présentation: Objectif de l encadrement de l utilisation des données personnelles. Principes généraux de la

Plus en détail

Décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement

Décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement Direction générale opérationnelle de l Agriculture, des Ressources naturelles et de l Environnement Direction générale opérationnelle de l Aménagement du Territoire, du Logement, du Patrimoine et de l

Plus en détail

Guide d utilisation relatif à la commande de certificat d impôt foncier en ligne

Guide d utilisation relatif à la commande de certificat d impôt foncier en ligne Guide d utilisation relatif à la commande de certificat d impôt foncier en ligne Si vous n avez pas trouvé la réponse à certaines de vos questions dans la Foire aux questions ou dans ce guide d utilisation,

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services?

1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services? La Gestion des Niveaux de Service 1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services? Les Accords de Niveaux de Services ou SLA (Service Level Agreements) définissent des objectifs spécifiques sur lesquels

Plus en détail

Guide Utilisateur MANTIS. Sommaire. Objet du document :

Guide Utilisateur MANTIS. Sommaire. Objet du document : Guide Utilisateur MANTIS Objet du document : L'outil Mantis est mis à la disposition des organismes du réseau Libres Savoirs. Cet outil est à utiliser en cas d'incident lié à l'utilisation de la plateforme

Plus en détail

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Le début de l année scolaire est une période de l année très intense pour les enseignants. Dans le but de soutenir les enseignants en insertion professionnelle,

Plus en détail

Un éventail des solutions de gestion pour la clientèle Adulte et FP

Un éventail des solutions de gestion pour la clientèle Adulte et FP Un éventail des solutions de gestion pour la clientèle Adulte et FP Par : Danielle Grondin Ghislain Plamondon Société GRICS Invité: M. Gérald Tremblay Atelier 234 CS De La Jonquière Plan de la présentation

Plus en détail

Travail - Liberté - Patrie MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA. www.consulatogo.org

Travail - Liberté - Patrie MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA. www.consulatogo.org AMBASSADE DU TOGO EN FRANCE REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail - Liberté - Patrie MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA www.consulatogo.org ARTICLE 1 RECOMMANDATIONS NAVIGATEURS Nous vous recommandons

Plus en détail

Guide d inscription en ligne

Guide d inscription en ligne Guide d inscription en ligne Connexion AffairesMC de TELUS Pour commencer Le présent document décrit les étapes que les administrateurs et les utilisateurs doivent suivre pour créer leur compte et configurer

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Appel d Offres Ouvert n 17/2012 Du 19/12/2012 à 9h30mn Etude Foncière relative à l aire

Plus en détail

SERVICES COMPLÉMENTAIRES. Service des ressources éducatives

SERVICES COMPLÉMENTAIRES. Service des ressources éducatives SERVICES COMPLÉMENTAIRES Service des ressources éducatives G U I D E D E G E S T I O N DES INTERVENANTES ET INTERVENANTS DES ÉQUIPES MULTIDISCIPLINAIRES Secteur jeune primaire/secondaire Qui : Service

Plus en détail

BIE Online Working System User Manual v1.0

BIE Online Working System User Manual v1.0 BIE Online Working System User Manual v1.0 Accès Pour accéder au BIE Online Working System (BOWS), vous pouvez soit cliquez sur l icone BOWS en haut à droite sur le site Internet du BIE ou entrer directement

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

Compétences recherchées. Qualification requise. Supérieur immédiat : Supérieur du supérieur immédiat : Subordonné : PROFIL DE POSTE TITULAIRE :

Compétences recherchées. Qualification requise. Supérieur immédiat : Supérieur du supérieur immédiat : Subordonné : PROFIL DE POSTE TITULAIRE : PROFIL DE POSTE TITULAIRE : Supérieur immédiat : Supérieur du supérieur immédiat : Subordonné : PROFIL DE COMPÉTENCES Compétences recherchées PRINCIPALES RESPONSABILITÉS RÉSULTATS ATTENDUS Qualification

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail Politique de gestion de la qualité Commission des normes du travail Date de la dernière modification : décembre 2009 Remplacement Cette politique remplace la Politique de gestion de la qualité adoptée

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION 1. Généralités Le conseil d administration de la société (le «conseil») a formé un

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

LCM GLOBAL. Logiciel de gestion paramétrable

LCM GLOBAL. Logiciel de gestion paramétrable LCM GLOBAL Logiciel de gestion paramétrable Sommaire LCM GLOBAL Pourquoi :: est-ce que ce logiciel est fait pour vous? Quoi :: qu est-ce que ça fait exactement? Comment :: Une implantation dans les règles

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Termes de référence Contexte et justification : Dans le cadre

Plus en détail

DEPOSER UNE DEMANDE D AIDE EN LIGNE

DEPOSER UNE DEMANDE D AIDE EN LIGNE NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES DEPOSER UNE DEMANDE D AIDE EN LIGNE SOMMAIRE 1- PREALABLE...2 2- CREER UN DOSSIER DE DEMANDE D AIDE...3 2.1 - Etape 1 : Rechercher le dispositif

Plus en détail

Groupe d utilisateurs SharePoint Québec

Groupe d utilisateurs SharePoint Québec Groupe d utilisateurs SharePoint Québec 11 JUIN 2008 Mot de bienvenue 1 ère partie Qu est-ce SharePoint Québec? 2 ème partie Cas d utilisation Montréal Flux de travail avec WSS 3.0 - La Compagnie d Assurances

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL POLITIQUE POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL # 61-03 Adoption le 14 juin 2005 Amendement le Mise en vigueur le 14 juin 2005 Résolution # C.C.-1865-06-05 Autorisation Susan

Plus en détail

ANNEXE 1 MISE EN ŒUVRE DES FORMATIONS CDG

ANNEXE 1 MISE EN ŒUVRE DES FORMATIONS CDG ANNEXE 1 MISE EN ŒUVRE DES FORMATIONS CDG CDG FONDAMENTAUX CDG PRO (ou PERFECTIONNEMENT) NOMBRE DE PARTICIPANTS Un groupe de stagiaires est composé au maximum de 12 participants. Un groupe de stagiaires

Plus en détail

Guide d utilisation. AFNOR Editions Septembre 2012

Guide d utilisation. AFNOR Editions Septembre 2012 Guide d utilisation AFNOR Editions Septembre 2012 SOMMAIRE J ai souscrit un abonnement au service Norm Plus et souhaite poser mes questions aux experts documentalistes Je souhaite poser mes questions aux

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

Rapport annuel d activité 2014-2015. Objectifs 2015-2016

Rapport annuel d activité 2014-2015. Objectifs 2015-2016 Rapport annuel d activité 2014-2015 Objectifs 2015-2016 1 er juin 2015 Rapport annuel d activité 2014-2015 Le comité des usagers a le mandat de représenter les différentes clientèles de l Institut de réadaptation

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales des élus (CRE)

Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales des élus (CRE) Octobre 2009 UX DRGENES E UX DRGENS DES MUNCPLÉS E DES ORGNSMES SUPRMUNCPUX Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES COMPTES USAGERS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE DE GESTION DES COMPTES USAGERS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE DE GESTION DES COMPTES USAGERS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Juin 2015 TABLE DE MATIÈRES PRÉAMBULE 1. OBJECTIFS 2. PARTIES PRENANTES ET RESPONSABILITÉS 3. OUVERTURE DE PROFIL 4. FERMETURE

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE S E J. Mairie/SEJE/CG 1 Guide d utilisation du portail famille

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE S E J. Mairie/SEJE/CG 1 Guide d utilisation du portail famille GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE S E J E Mairie/SEJE/CG 1 Guide d utilisation du portail famille Accueil Mon compte Mes enfants Relevé de compte Boite de réception Liste des demandes Deconnexion

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC Mois du commerce équitable de Québec (MceQC) NAVTI Fondation Canad et L AMIE coordonnent la 12 e édition du Mois du commerce équitable

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 POLITIQUE DE COMMUNICATION

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 POLITIQUE DE COMMUNICATION COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 1.0 PRÉAMBULE La Commission scolaire de la Beauce-Etchemin reconnaît l importance du rôle des communications dans la poursuite de sa mission et dans

Plus en détail

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Le présent document vise à éclaircir le processus de présentation d une demande de projet présentée aux responsables de la recherche

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable

Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable COMMISSION DU BAPE PORTANT SUR LES ENJEUX LIÉS À L EXPLORATION ET L EXPLOITATION DU GAZ DE SCHISTE DANS LE SHALE D UTICA DES

Plus en détail

Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire

Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire Veillez à ce que votre formulaire de demande rempli et les documents pertinents soient envoyés au : Bureau du

Plus en détail