Mandat de prestations Informatik EDA Informatique DFAE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mandat de prestations 2012-2015 Informatik EDA Informatique DFAE"

Transcription

1 Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Informatique DFAE LA IT EDA Final verabschiedet durch BR_f Mandat de prestations Informatik EDA Informatique DFAE Table des matières 1. Synthèse Stratégie Cadre financier Groupes de produits Bases Partenaires et durée Bases légales et techniques Tâches Stratégie Etat des lieux Stratégie pour l unité administrative Objectifs généraux Cadre financier Groupes de produits Groupe de produits 1: Exploitation Groupe de produits 2 : projets et prestations Rapport sur les résultats et les prestations Synthèse Mise en œuvre de la stratégie Évolution financière Concrétisation des objectifs en matière de résultats et de prestations Conclusions pour le nouveau mandat de prestations Mise en œuvre de la stratégie Mise en œuvre de la stratégie Concrétisation des objectifs généraux Conclusions pour la stratégie Cadre financier Compte financier État des coûts et recettes Groupes de produits Groupe de produit 1 : Exploitation Groupe de produits 2 : projets et prestations de service Conditions-cadres pour Informatique DFAE (IT DFAE) Glossaire TIC DFAE 1/35

2 Annexes Rapport sur les prestations et les résultats Conditions-cadres Modèles de résultats Glossaire IT DFAE 2/35

3 1. Synthèse 1.1. Stratégie Le fait que les représentations du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) soient disséminées dans le monde entier implique des exigences particulières concernant la maintenance d une infrastructure mondiale pour l informatique et la communication : prise en charge 24 h / 24 des utilisateurs, spécifications les plus diverses en matière de sécurité et rapidité de réaction lors de situations extraordinaires. Le DFAE doit répondre à une demande accrue de ressources informatiques au moyen d applications de cyberadministration en raison de certains développements comme l intensification de la coopération internationale, une capacité accrue de communication et d information de la part des autorités, ainsi que la volonté politique de mieux servir les citoyens et les entreprises localisés à l étranger. Ces dernières années, le DFAE a rassemblé tous les domaines informatiques sous l enseigne Informatique DFAE (IT DFAE), désormais responsable du fonctionnement de toute l informatique du Département. Elle ne fournit pas elle-même toutes les prestations, mais travaille en collaboration avec d autres prestataires, par exemple dans le domaine de l exploitation des réseaux. Certains modes opératoires ayant fait leurs preuves doivent être maintenus, notamment la prise en charge des processus essentiels du DFAE (dont le service diplomatique) au moyen de ressources propres au Département, permettant ainsi un accès direct en situation de crise ainsi que des synergies avec le personnel consulaire. Le Conseil fédéral fixe à IT DFAE les objectifs stratégiques suivants : IT DFAE assure une prise en charge optimale des processus du Département, à l échelle mondiale et en servant les utilisateurs 24h/24. Ses moyens sont les réseaux l externe en particulier, les infrastructures centrale et décentralisée, les postes de travail et les applications du DFAE. IT DFAE est capable de réagir avec rapidité et souplesse en situation extraordinaire ou dans les cas de crise. IT DFAE crée les bases pour le soutien aux citoyens et aux entreprises suisses à l étranger en vue d une communication sûre et en temps utile (cyberadministration) IT DFAE fournit des prestations économiques et adaptées au marché. Intégrée à l informatique de la Confédération, elle doit tirer parti des synergies possibles. La sécurité et l interopérabilité sont à considérer comme prioritaires au sens des (diverses) exigences posées. Compte tenu de la situation, le DFAE doit impérativement disposer de sa propre informatique. Les tâches, compétences et responsabilité doivent s aligner sur les éléments essentiels constituant la mission du DFAE Cadre financier Du fait de la concentration des ressources financières informatiques du DFAE au sein du prestataire IT DFAE, les chiffres ci-après sont en augmentation par rapport à la période précédente. Le fusionnement des structures dédiées aux prestataires et aux bénéficiaires entraîne un transfert vers l IT DFAE des moyens informatiques mis en place au DFAE et de leur fourniture. La centralisation des moyens a pour conséquence un coût plus élevé auprès d IT DFAE, ce qui génère des recettes de prestations plus importantes. IT DFAE 3/35

4 Compte de résultats (enveloppe budgétaire) Les recettes de fonctionnement augmentent en raison de la réorganisation du domaine informatique du DFAE, puisque toutes les dépenses sont désormais facturées à IT ; les recettes de prestations ainsi générées sont passées de 176,9 à 206,6 millions par rapport à la période précédente, soit 16,8 pour cent de plus. Ces recettes augmentent chaque année de 0,5% en moyenne (10,7% la période précédente). Les économies de 1,0 million prévues d ici à 2005 induiront un léger recul des coûts. Les coûts de fonctionnement passent de 172,5 à 205,4 millions, soit 19,1% de plus. La croissance annuelle moyenne diminue de 0,5% en raison des économies réalisées (période précédente : augmentation de 12,0%). Les coûts légèrement supérieurs sont couverts par les recettes. Le compte de résultats indique un solde positif de 1,2 million. Compte des investissements (enveloppe budgétaire) Par rapport à la période précédente, les dépenses d investissement augmentent de 65,4% pour passer de 4,8 à 8,0 millions. Ce mouvement résulte des plans de renouvellement et d évolution pour l architecture informatique qui, de décentralisée, deviendra standardisée. État des coûts et recettes Les coûts et les recettes évoluent dans le cadre du compte de résultats Groupes de produits Objectifs du groupe de produits Exploitation Dans le domaine Réseaux externes, une nouvelle architecture permettra une meilleure disponibilité des données, des applications et des systèmes de communication. L une de ses caractéristiques importantes est le rétablissement rapide des systèmes et applications après une défaillance. Dans ce but, le centre de calcul sera perfectionné et équipé de systèmes décentralisés «hot standby» (systèmes relais à haute disponibilité). Quant aux applications, IT s oriente de plus en plus vers l exploitation et le support d applications de cyberadministration. Objectifs du groupe de produits Projets et prestations de services L exploitation sera de plus en plus standardisée et consolidée au sein d une architecture de service uniformisée. Les applications seront rendus plus conviviales et, en particulier, l offre en matière de cyberadministration sera étendue. 2. Bases 2.1. Partenaires et durée En vertu de l article 44 de la loi sur l organisation du gouvernement et de l administration (LOGA), le Conseil fédéral octroie à linformatique DFAE (IT DFAE) le présent mandat de prestations pour la durée du au Ce dernier constitue la référence pour l élaboration d une conventioncadre entre le Département, càd les unités administratives supérieures et l unité administrative GMEB. IT DFAE 4/35

5 2.2. Bases légales et techniques Désignation Numéro RS Abréviations Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale (Ordonnance sur l informatique dans l administration fédérale, OIAF) du 26 septembre 2003 Ordonnance du 29 mars 2000 sur l organisation du Département fédéral des affaires étrangères (en cours de rév.) OIAF Org DFAE Ordonnance relative à l administration en réseau des Suisses de l étranger, du 7 juin O-VERA Directives concernant la sécurité informatique dans l administration fédérale du 2 novembre 2007 Directives du conseil de l informatique de la Confédération (CI) sur la normalisation des produits informatiques au sein de l administration fédérale, du 25 mars 2002 Directives CI Directive normalisation de Catalogue des prestations IT DFAE du CP IT DFAE 2012 Convention-cadre IT DFAE du CC IT DFAE Tâches IT DFAE fournit des services TIC aux bénéficiaires conformément aux accords de projet et de prestations dits Service Level Agreement (SLA), accords de projet (AP) et accords de prestations de service (APS). D entente avec le Département, IT DFAE peut également fournir ses prestations à des unités administratives d autres départements. IT DFAE offre des services et des prestations dans les différents domaines essentiels suivants : IT DFAE 5/35

6 Services relevant du SLA (exploitations) Soutien aux utilisateurs Gestion des commandes SPT (système de poste de travail) Bureautique Exploitation imprimante réseau Exploitation imprimante individuelle Logiciels supplémentaires Communications mobiles Périphériques Exploitation RAS Formation informatique standard Gestion des applications Exploitation de l infrastructure (serveur) Exploitation des supports de sauvegarde Exploitation des bases de données Exploitation réseau Suisse Exploitation réseau Etranger Services ne relevant pas du SLA (projets et prestations) Prêt de matériel informatique Assistance-conseil (DLV) Développement / ingénierie logicielle (DLV/PVE) Fourniture d une infrastructure (DLV/PVE) Formation informatique (DLV) Exploitation systèmes de transmission (DLV) IT DFAE fournit ces prestations tant en Suisse qu ailleurs dans le monde, dans toutes les représentations de la Suisse à l étranger (ambassades, missions, consulats, bureaux de coordination). Les prestations, systèmes et applications sont standardisés et harmonisés. Un support et une exploitation efficaces des systèmes et applications ne peuvent être garantis que si ces normes sont respectées. Le personnel requis pour ces tâches travaille en Suisse, mais aussi dans différents endroits du monde. En raison de l éparpillement des utilisateurs finaux dans le monde entier, la fourniture réelle de prestations est très différente d une prestation informatique circonscrite à la Suisse. 3. Stratégie 3.1. Etat des lieux La décision prise en 2009 d établir l IT DFAE en tant que «centre de services» pour l ensemble du Département était judicieuse ; cette approche doit être optimisée et poursuivie. Avec plus 300 représentations et env (sur 5000) collaborateurs situés à l étranger, le DFAE a en particulier certaines exigences en matière informatique. IT DFAE est le seul fournisseur de prestations de la Confédération à assurer une prise en charge des utilisateurs à l échelle mondiale, 24h/24 et en 5 langues. Le DFAE est souvent confronté à des situations extraordinaires ou de crise. Non prévisibles, celles-ci exigent un degré élevé de souplesse et de réactivité. Dans de tels cas, les capacités d information et de communication du DFAE sont confrontées à de grandes attentes et à de très hautes exigences. Mais les clients peuvent compter sur IT, qui leur fournit les moyens adéquats et qui est en mesure de réagir rapidement en cas de nécessité. Au sein du DFAE, différents clients, avec leurs besoins variés, sont tributaires d une infrastructure sûre et fiable en matière de TIC : les collaborateurs du service consulaire ont besoin d applications performantes pour exécuter leurs tâches, le service diplomatique nécessite toute une palette de moyens de communication fiables, les bureaux de coordination du DFAE, qui travaillent de manière très décentralisée, ont besoin d outils informatiques simples et robustes. IT DFAE est organisée pour pouvoir répondre à ces exigences diverses et multiples. IT DFAE 6/35

7 La collaboration internationale plus intense dans tous les domaines et la volonté politique d une meilleure prise en charge des Suisses de l étranger au moyen d applications de cyberadministration sont des évolutions qui entraînent une demande accrue de solutions TIC. Celles-ci doivent continuer à être fournies de manière fiable et économique par des ressources techniques et humaines spécialisées propres au DFAE Conclusion du rapport sur les résultats et les prestations Le contexte général d IT DFAE s est profondément modifié ces quatre dernières années. La direction du Département ayant ordonné d intégrer la responsabilité de l informatique au sein d une unité d organisation, une réorganisation était devenue impérative. Les premières organisations à avoir fusionné en un domaine sont celle dédiée aux bénéficiaires de prestations et celle dédiée aux prestataires en Au cours de la période sous revue, IT DFAE s est adaptée aux exigences du Département sur le plan de l organisation. Elle a avancé à grands pas en matière de transparence des coûts et des prestations et en ce qui concerne la mise en place des structures et des processus. IT DFAE, en se réorganisant, a simplifié ses modes opératoires. Elle effectue un contrôle détaillé des coûts et des prestations qui permet d obtenir des prévisions sur l état des coûts et de la rentabilité. Cette solution s inscrit dans le cadre des critères définis par la Confédération (OIAF, processus TIC) Analyse contextuelle (opportunités et risques) Opportunités IT DFAE peut profiter des opportunités suivantes : Un grand nombre d interlocuteurs attendent du DFAE une capacité de réaction rapide et des moyens importants en matière de communication et d information. Dès lors, le fait de pouvoir disposer sans restriction d une infrastructure informatique à l échelle mondiale devient de plus en plus important. Les clients d IT DFAE chargés de tâches diplomatiques, consulaires ou d assistance apprécient la souplesse et les connaissances professionnelles de ce prestataire capable de les soutenir de manière performante, particulièrement lors de situations extraordinaires. La pression constante sur les coûts ainsi que les exigences de rentabilité signifient que les vastes synergies actuelles entre IT DFAE et les bénéficiaires de prestations resteront d actualité et que, par conséquent, IT restera composée de collaborateurs du DFAE. Grâce à une intégration poussée (p. ex. application du principe de rotation et échange régulier de ressources entre les services Bénéficiaires et Prestataires), au grand savoir-faire professionnel dans le domaine des applications et à des processus simples et efficaces, IT DFAE dispose d un avantage économique certain par rapport à d autres acteurs du marché. En outre, une bonne collaboration avec d autres prestataires de l administration fédérale permettra de profiter de synergies supplémentaires. IT DFAE 7/35

8 Risques S agissant des risques, les éléments principaux qui suivent ne doivent pas être oubliés : Des mesures de sécurité trop strictes compliquent le travail pour les clients, tandis qu un niveau de sécurité trop faible accroît les risques. Au DFAE en particulier, avec les exigences et les conditions-cadres très diverses des différents groupes de clients (centrales, ambassades, bureaux de coopération), les aspects sécuritaires doivent être couverts au cas par cas. Si la gestion directe d IT DFAE par le DFAE était perdue en raison de mesures de centralisation à l échelle fédérale, le lien immédiat avec les responsables du DFAE serait perdu, entraînant ainsi de plus longs cycles décisionnels et opérationnels. En cas de situation extraordinaire, cette approche entraverait la capacité de réaction et la flexibilité. Au vu de l évolution technologique rapide et des exigences sécuritaires toujours plus importantes, IT DFAE a besoin de collaborateurs motivés et ayant une bonne formation, avec la possibilité d une formation continue. Des priorités politiques divergentes et une raréfaction des ressources rendraient ce besoin plus difficile à satisfaire Forces et faiblesses de l unité administrative Points forts IT DFAE peut compter sur les points forts suivants : Le degré de stabilité des réseaux et des applications est élevé, et l infrastructure est jugée performante et moderne par les utilisateurs. Les collaborateurs d IT DFAE sont très au fait des affaires occupant les directions ; ils connaissent les processus et les critères applicables au sein du Département. Ils s identifient avec les exigences et les besoins des utilisateurs, et sont prêts, si nécessaire, à réagir de manière souple, rapide et sans formalité. IT DFAE dispose d un concept de formation et de perfectionnement professionnels bien établi. Le personnel de l IT DFAE assurant le support local est constitué de collaborateurs des représentations à l étranger ; grâce à une bonne formation, ils peuvent exécuter efficacement leurs tâches. La disponibilité et le service client du Help Desk sont très bien notés. Les clients sont très satisfaits de la disponibilité 24h/24 du Help Desk, de même que les collaborateurs locaux des représentations à l étranger en ce qui concerne le support en langues anglaise et espagnole. En application du principe de rotation, les collaborateurs passent régulièrement à un autre domaine de travail. C est pourquoi le personnel d IT chargé des applications spécialisées joue un rôle important en tant que gardien à long terme du savoir-faire technique ; il est ainsi idéalement placé pour former les nouveaux collaborateurs dans un domaine spécialisé si nécessaire. La réorganisation a notamment permis, début 2009, de redéfinir et d optimiser les compétences, les responsabilités et les processus. Ces derniers sont conçus en fonction des exigences du DFAE. Cette spécialisation a permis de mieux répondre aux besoins des clients. IT DFAE dispose d un controlling établi et d une transparence des coûts à l égard des prestataires. Grâce à un reporting adapté, les clients peuvent vérifier à tout moment la conformité des prestations avec les conventions conclues. Cette transparence, ainsi que la disponibilité à fournir des réponses, assurent à IT DFAE la confiance de ses clients. Points faibles Pour IT DFAE, les points faibles suivants sont autant de futurs axes de progression : IT DFAE 8/35

9 Pouvoir répondre aux exigences parfois très différentes de la part des clients compte tenu des infrastructures spécifiques du pays concerné est l un des défis majeurs que doit relever IT DFAE. Cela signifie que les motivations des décisions prises par la direction du Département au sujet des normes doivent faire l objet d une communication encore plus claire et plus compréhensible pour les utilisateurs. Les collaborateurs d IT DFAE réalisent un travail extraordinaire en matière de ressources informatiques et sont d excellents spécialistes. Dans le domaine de la collaboration internationale, les attentes à l égard des clients portent sur l amélioration et sur une meilleure structuration de la communication. Du point du vue des utilisateurs, peu d éléments informatiques sont encore susceptibles d être optimisés sur le plan de la convivialité (p. ex. DMS Fabasoft) Conclusion Le fait d une présence à l échelle mondiale implique des exigences spécifiques au DFAE : un réseau externe à exploiter et à maintenir, des utilisateurs à prendre en charge 24h/24, diverses exigences sécuritaires à garantir, un degré élevé de flexibilité et une capacité de réaction rapide à apporter en situation extraordinaire. Dans un contexte politique et sécuritaire tendu, les prestations TIC ne peuvent être fournies que dans certaines conditions-cadres diplomatiques. L envoi de collaborateurs en mission à l étranger doit se faire en collaboration avec les représentations dans ces pays. Les moyens de communication doivent être adaptés à la situation politique. IT DFAE est en mesure d accomplir ces tâches de manière économique et dans le respect des délais, à la satisfaction des clients. La meilleure option pour le DFAE est la continuation et l optimisation de la structure retenue début 2009, avec un «centre de services» propre au Département. IT DFAE fournit des prestations économiques et au moyen de ses propres ressources, ce qui entraîne des synergies avec l étranger grâce aux conditions d embauche spécifiques du DFAE (principe de rotation). Les collaborateurs peuvent ainsi acquérir des connaissances approfondies des processus internes. Le développement et la maintenance des progiciels du DFAE sont une condition pour que le traitement des dossiers se déroule correctement. Les clients apprécient la disponibilité de ces connaissances techniques, de la flexibilité nécessaire ainsi que l existence de procédures de décision simplifiées. En cas de crise ou de situation extraordinaire, les décideurs ont un droit d accès et de décision direct sur les ressources de l informatique, sans lequel une capacité de réaction rapide dans un délai raisonnable 7 jours par semaine et 24h/24 ne serait pas possible Stratégie pour l unité administrative Le Conseil fédéral fixe les axes stratégiques suivants pour IT DFAE : IT DFAE fournit un support optimal pour les processus du Département, à l échelle mondiale et à raison de 24h/24 pour les utilisateurs. Elle organise ses services en conséquence et privilégie la disponibilité et la rapidité de réaction. A cet effet, elle exploite les réseaux, en particulier le réseau externe, les infrastructure centrale et décentralisée, les équipements des postes de travail et les applications du DFAE. IT DFAE est capable de réagir avec rapidité et souplesse en cas de crise ou de situation extraordinaire. IT DFAE crée les bases nécessaires pour soutenir les citoyens et les entreprises suisses à l étranger et veille à assurer une communication et une collaboration sûres et en temps utile (cyberadministration). IT DFAE 9/35

10 Les prestations informatiques correspondent aux attentes des départements dont les directions et les représentations se trouvent en Suisse ou à l étranger. IT DFAE fournit ses prestations de manière économique en adéquation avec les prix du marché. Incorporée à l informatique de la Confédération, elle doit tirer profit des synergies possibles. L information quant aux coûts et au statut des prestations est transparente et fournie de manière proactive. La sécurité et l interopérabilité sont fournies conformément aux (diverses) exigences des instances hiérarchiques supérieures. IT DFAE et ses collaborateurs doivent identifier suffisamment tôt les nouvelles tendances de la technologie et être en mesure de conseiller avec compétence les utilisateurs quant aux effets et au potentiel de ces dernières et d en tenir compte pour l aménagement de l informatique Objectifs généraux Les objectifs généraux des groupes de produits suivants s appliquent pour la période 2012 à 2015 : IT DFAE 1. fournit au DFAE les moyens informatiques nécessaires (réseaux, systèmes centralisés et décentralisés, équipements de postes de travail, progiciels) avec le niveau de qualité et la stabilité requis, et prend en charge tous les utilisateurs du DFAE à leur satisfaction ; 2. travaille selon une orientation client, est facilement joignable selon l avis des clients et réagit rapidement aux demandes et aux messages ; 3. est considérée par les représentants des domaines spécialisés comme une conseillère compétente et une partenaire fiable lors de l exécution de projets ; 4. soutient le DFAE dans ses efforts visant à améliorer et à intensifier la communication et la collaboration avec les citoyens et les entreprises localisés en Suisse et à l étranger ; 5. optimise continuellement ses prestations pour les rendre plus économiques ; 6. vérifie régulièrement le potentiel de synergies avec les autres prestataires de l administration fédérale ; 7. suit les points faibles pour les corriger et accepte d être évaluée sur ses performances à cet égard ; 8. se forme en continu et est compétente dans les technologies de premier plan et la collaboration avec ses clients. IT DFAE 10/35

11 4. Cadre financier LA-Periode Vorperiode Wachstum Wachstum Differenz Differenz Erfolgsrechnung Ø Ø Vorperiode Vorperiode Total in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % in % in Mio. Fr. in % Ertrag Aufwand Saldo Globalbudget in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % in % in Mio. Fr. in % Funktionsertrag Funktionsaufwand Saldo Aufwanddeckungsgrad 100.6% 102.5% Ausserhalb Globalbudget in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % in % in Mio. Fr. in % Ertrag Aufwand LA-Periode Vorperiode Wachstum Wachstum Differenz Differenz Investitionsrechnung Ø Ø Vorperiode Vorperiode Globalbudget in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % in % in Mio. Fr. in % Einnahmen Ausgaben Saldo Ausserhalb Globalbudget in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % in % in Mio. Fr. in % Einnahmen Ausgaben LA-Periode Vorperiode Wachstum Wachstum Differenz Differenz Kosten-/Erlösrechnung Ø Ø Vorperiode Vorperiode in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % in % in Mio. Fr. in % Erlöse Kosten Saldo Kostendeckungsgrad 100.0% 101.8% davon gewerblich LA Anteil in % LA Anteil in % Diff. in Mio. Diff. in % Erlöse Kosten Saldo Kostendeckungsgrad Remarques aucune IT DFAE 11/35

12 Généralités Dans le cadre du concept de centre de services, les prestataires TIC doivent fournir leurs services à des prix couvrant les coûts. Le calcul préalable des produits tient donc compte de l ensemble des coûts. Le décompte final des prestations fournies est réalisé en fonction d un barème de quantité. L augmentation des recettes (+16,8%) ou des coûts (+19,1%) au cours de la période du mandat de prestations par rapport à la période précédente est due à l intégration du Pilotage télématique (auparavant intégré au domaine de l UA 201) en 2010 au sein d Informatique DFAE. Ainsi, la part des coûts informatiques impactant les finances 2011 augmente de 8,9 millions par rapport au budget L accroissement proportionnellement plus élevé des coûts par rapport aux recettes s explique par la prévision d une augmentation de 2 pour cent en moyenne de la masse salariale (selon les directives du Conseil fédéral sur les devis, prévisions conjoncturelles). Explications relatives à la réorganisation : Avant la réorganisation, les coûts d IT DFAE s élevaient à 37,6 millions (année 2010). La prise en charge des prestations du domaine Pilotage télématique a entraîné un surcoût de 13,7 millions pour IT DFAE. Le report du prix de ces prestations sur les clients a donné lieu à une augmentation des recettes (vor Reorganisation) 2011 (nach Reorganisation) Entwicklung Informatikmittel EDA IT EDA (VE 285) Telematiksteuerung (VE 201) IT EDA (VE 285) Telematiksteuerung (VE 201) in Mio. Fr. in Mio. Fr. in Mio. Fr. in Mio. Fr. Ertrag Aufwand Grâce à la réorganisation, des synergies ont pu être exploitées en 2010, conduisant à la suppression de 340 équivalents plein-temps. Compte de résultats IT DFAE entend pour l essentiel s en tenir au budget Le compte de résultats pour la nouvelle période du mandat de prestations tient cependant déjà compte des économies internes du Département prévues jusqu en Les recettes de fonctionnement sont équilibrées par rapport au budget 2011, autrement dit, elles devraient atteindre 51,9 millions par an. Elles proviennent de l automatisation des processus de traitement des dossiers DFAE, de la modernisation des communications à l échelle mondiale et de l extension des solutions de cyberadministration du DFAE (dont celle de la plate-forme en ligne pour l administration des Suisses de l étranger et les systèmes de gestion administrative). Les coûts de fonctionnement n augmenteront pas au cours des prochaines années par rapport au budget Malgré des besoins accrus, les coûts de l informatique se maintiendront au niveau de Il en résulte un taux de couverture des coûts de 100,6%. Compte des investissements Par rapport à la période précédente, les dépenses d investissement augmentent de 65,4% pour passer de 4,8 à 8,0 millions. Cette augmentation est due au renouvellement prévu de l architecture décentralisée, qui deviendra centralisée. État des coûts et recettes Le calcul des coûts et des prestations tient compte des coûts théoriques (prestations fournies en moyenne par le service 201) à hauteur d env. 0,3 million par an. IT DFAE 12/35

13 5. Groupes de produits 5.1. Groupe de produits 1: Exploitation Description Dans le cadre du groupe de produits Exploitation, on trouve l exploitation de l infrastructure informatique et des applications du DFAE. Cette exploitation concerne les systèmes de poste de travail, la bureautique, les réseaux, les applications et la transmission, qui sont définis dans le catalogue des prestations et adaptés aux bénéficiaires. Planifiées avec le client, elles font l objet d une convention dans le cadre d un accord de niveau de service (SLA) global. Objectifs stratégiques IT DFAE met à la disposition du DFAE tous les moyens informatiques requis. L existence d une infrastructure informatique fonctionnant à l échelle mondiale est d une importance primordiale pour le DFAE. IT en assume la responsabilité et se tient prête à réagir de manière rapide et souple en cas de crise ou de situation extraordinaire. Dans ce contexte, la direction de l Informatique garantit aux prestataires une spécification exacte des exigences, fondée sur les besoins du domaine concerné. IT DFAE s assure que l intégration des applications concourt de manière souple et économique au déroulement des processus du Département. La direction des services fournit des prestations axée sur les processus à l aide de moyens optimisés et promeut la gestion de la continuité au sein du Département. L exploitation des services garantit un haut degré d adéquation entre les exigences et l offre dans le domaine informatique. L effort principal porte sur l introduction de la nouvelle architecture en vue d une disponibilité accrue des données, de la réduction du temps nécessaire au rétablissement des systèmes après une défaillance ainsi que sur une orientation plus poussée de l infrastructure vers l exploitation de systèmes de cyberadministration. Produits - Assistance aux utilisateurs - Gestion des commandes - Poste de travail - Bureautique - Imprimante réseau et imprimante individuelle - Logiciels et applications spécialisées - Communications mobiles - Périphériques - Exploitation RAS - Instruction - Gestion des applications - Exploitation de l infrastructure - Exploitation du stockage de données - Exploitation des bases de données - Exploitation du réseau national - Exploitation du réseau à l étranger - Exploitation Smallnet IT DFAE 13/35

14 LA-Periode Vorperiode Differenz Differenz Kosten-/Erlösrechnung Vorperiode Vorperiode in Mio. Fr. in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % Erlöse % Kosten % Saldo Kostendeckungsgrad 100.0% 101.0% davon gewerblich LA Anteil in % LA Anteil in % Diff. in Mio. Diff. in % Erlöse Kosten Saldo Kostendeckungsgrad Remarques L augmentation des chiffres dans le cadre du SLA résulte principalement de l introduction de nouvelles technologies de communication, des équipements redondants des sites externes, de l introduction de nouvelles solutions de sécurité et des nouvelles ressources de cyberadministration à mettre en service dans le domaine des services aux citoyens. Les relations entre les bénéficiaires de prestations et le prestataire informatique sont fondées sur des conventions (SLA). Les prestations, lorsqu elles sont fournies, s inscrivent dans un processus. IT DFAE s aligne à cet effet sur des normes (architectures, gestion de projet, technologie, cours). Le catalogue de produits et de services constitue le fondement de la fourniture de prestations. Conformément au concept de compensation des prix, les coûts totaux d une prestation fournie sont imputés aux bénéficiaires de prestations. L augmentation des recettes et des coûts s explique principalement par les projets transférés vers l exploitation. Objectifs en matière de résultats (accent mis sur l impact) Réactivité Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure W1 : support rapide et efficace en cas de panne Degré de réalisation des mesures convenues avec le bénéficiaire 90 % Constat au cas par cas par le prestataire, consolidé 1x par période Satisfaction de la clientèle Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure W1.2 : Les bénéficiaires sont satisfaits des prestations informatiques. Indice de satisfaction : satisfaction des mandants et des utilisateurs Note globale 4,2 (échelle de 1à 6) et période précédente Sondage coordonné organisé tous les deux ans (2012, 2014) IT DFAE 14/35

15 Remarques aucune Objectifs de performance (production, concrétisation dans l accord de prestations) Efficacité de l organisation Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 1.1 : IT DFAE est organisée de manière efficace. Frais généraux / coûts directs ou de production année précédente Valeur annuelle découlant du calcul des coûts et des prestations Efficacité de la fourniture de prestations Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 1.2 : les prestations de stockage sont fournies selon un bon rapport coûts/efficacité. Coût par gigaoctet année précédente comparaison annuelle stockage-coût Efficacité du Service Desk Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 1.3 : le Service Desk travaille avec efficacité et réussite. Tickets par poste à plein temps du Service Desk Taux de résolution immédiate Année précédente 65 % Décompte continu ; analyse résultant d une combinaison d indicateurs Disponibilité Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 1.4 : les applications sont disponibles comme convenu. Taux de conformité par rapport aux disponibilités 98 % en continu, consolidé annuellement IT DFAE 15/35

16 Coût par poste de travail Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 1.5 : le prix d un AP-APS se situe en deçà de la valeur de référence. Prix par AP-APS < 2500 CHF / année précédente Calcul des coûts et des prestations (prix effectif pratiqué à l égard du bénéficiaire). Remarques Le Standard Service Level (SSL) du DFAE décrit, pour chaque produit du groupe 1, les paramètres de performance fonctionnelle (capacité, disponibilité, fiabilité) qui sont garantis par IT DFAE lors de la fourniture de prestations d entreprise Groupe de produits 2 : projets et prestations Description Le groupe de produits «Projets et prestations de services» est constitué de prestations qui ont été convenues dans le cadre d'accords de projet (AP) et d'accords de prestations de services (APS) ou qui font l'objet d'une simple commande. Il s'agit de paquets de prestations «Gestion de projets», «Soutien informatique», «Développement et mise à disposition de solutions». Objectifs stratégiques IT DFAE conseille et accompagne les représentants des domaines spécialisés pendant le déroulement des projets. Les collaborateurs possèdent les connaissances techniques, les appliquent et veillent ainsi à déterminer des spécifications de qualité élevée ; ils allègent la charge des collaborateurs du domaine en question. IT s occupe des nouveaux développements ou des améliorations, seule ou par délégation à un prestataire tiers. Elle veille à ce que les applications correspondent aux exigences en matière de technologie, d architecture et de sécurité. Elle se charge d intégrer les nouveaux progiciels ou applications dans l environnement informatique du DFAE et les met en service. La gestion de l Informatique est assurée par la direction du Département conformément aux règles de la Confédération. Pour qu elles soient déterminées correctement, les exigences adressées à l Informatique s appuient sur les besoins découlant des affaires traitées. Les connaissances que possède IT DFAE des dossiers de la Direction garantissent une adéquation élevée entre les exigences et l offre proposée. Subdivision des produits - Gestion de projet - Prestations de soutien informatique - Développement et mise à disposition des solutions. IT DFAE 16/35

17 LA-Periode Vorperiode Differenz Differenz Kosten-/Erlösrechnung Vorperiode Vorperiode in Mio. Fr. in Mio. Fr. in Mio. Fr. in % Erlöse % Kosten % Saldo Kostendeckungsgrad 100.0% 99.4% davon gewerblich LA Anteil in % LA Anteil in % Diff. in Mio. Diff. in % Erlöse Kosten Saldo Kostendeckungsgrad Remarques La réalisation se déroule de la manière suivante : Les relations entre les bénéficiaires de prestations et le prestataire informatique sont fondées sur des conventions (accords de prestations de services APS, accords de projet AP). Les prestations, lorsqu elles sont fournies, s inscrivent dans un processus. IT DFAE s aligne à cet effet sur des normes (architectures, gestion de projet, technologie, cours). L augmentation des recettes et des coûts est due aux facteurs suivants : Fusion et optimisation de services informatiques ayant passé de l organisation des bénéficiaires à celle des prestataires. Développement et acquisition de nouvelles technologies de communication Mise en place d équipements redondants auprès des sites externes Conception et réalisation de solutions de sécurité ainsi que développement et réalisation de nouvelles solutions de cyberadministration dans le domaine des services aux citoyens Objectifs en matière de résultats (accent mis sur l impact) Réactivité Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure W 2.1 : solutions conformes aux besoins et rapidement disponibles Satisfaction quant à la capacité de réaction, savoir-faire et flexibilité Note 4,2; échelle 1-6 Evaluation par les bénéficiaires lors de la conclusion du projet, consolidation 1x par période Satisfaction des clients Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure W 2.2 : Les bénéficiaires sont satisfaits des prestations. Indice de satisfaction : satisfaction des mandants et des utilisateurs Note globale 4,2 (échelle de 1 à 6) et période précédente Sondage coordonné tous les deux ans (2012, 2014) IT DFAE 17/35

18 Objectifs en matière de prestations (production, concrétisation dans l accord de prestations) Efficacité de l organisation Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L. 2.1 : IT DFAE est organisée de manière efficace. Frais généraux / coûts directs ou de production année précédente Valeur annuelle résultant du calcul des coûts et des prestations Efficacité de la fourniture de prestations Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 2.2 : les prestations sont fournies selon un bon rapport coûts/efficacité. Prix de référence de prestataires comparables (externes) Prix concurrence Consolidé annuellement Disponibilité Objectif Indicateurs Valeur cible Mesure L 2.3 : les prestations sont fournies comme convenu. Degré de respect des délais Coûts Qualité 80% 90% 90% Par projet, avec pondération annuelle selon les coûts ou les journées-personnel IT DFAE 18/35

19 Annexe 1 Version du Rapport sur les résultats et les prestations Informatique DFAE Table des matières 1. Synthèse Stratégie Cadre financier Groupes de produits Bases Partenaires et durée Bases légales et techniques Tâches Stratégie Etat des lieux Stratégie pour l unité administrative Objectifs généraux Cadre financier Groupes de produits Groupe de produits 1: Exploitation Groupe de produits 2 : projets et prestations Rapport sur les résultats et les prestations Synthèse Mise en œuvre de la stratégie Évolution financière Concrétisation des objectifs en matière de résultats et de prestations Conclusions pour le nouveau mandat de prestations Mise en œuvre de la stratégie Mise en œuvre de la stratégie Concrétisation des objectifs généraux Conclusions pour la stratégie Cadre financier Compte financier État des coûts et recettes Groupes de produits Groupe de produit 1 : Exploitation Groupe de produits 2 : projets et prestations de service Conditions-cadres pour Informatique DFAE (IT DFAE) Glossaire IT DFAE 19/35

20 1. Synthèse 1.1. Mise en œuvre de la stratégie Pendant la période sous revue, IT DFAE s est adaptée aux exigences sur le plan de l organisation et des performances ; elle a enregistré une importante progression en matière de transparence des coûts et des prestations ainsi que dans le domaine de l organisation des processus. S1 L offre de prestations sur des plates-formes de technologique normalisée, adaptée aux directions et proposée aux clients en Suisse et à l étranger a été adaptée. S2 Optimisation en continu de l organisation des processus et des changements structurels avec une orientation produits et prestations. Les doublons survenant entre les bénéficiaires et les prestataires ont pu être éliminés. S3 Traitement orienté processus des demandes clients. S4 La promotion des collaborateurs, de l innovation, de la culture d entreprise et d une organisation en acquisition de connaissances est lancée. S5 L optimisation du potentiel d action d IT DFAE (taille de l entreprise, coopérations) a été réalisée grâce à la réorganisation. S6 Le maintien constant de la proximité et des relations de partenariat avec les clients a été amélioré avec le concours des différents comités Évolution financière Les recettes de fonctionnement, qui s élèvent au total à 214,4 millions de francs, dépassent de 17,6 millions le montant prévu. Les coûts de fonctionnement atteignent 206,2 millions de francs, soit 12,3 millions de plus que la somme prévue. Il en résulte un excédent de recettes de 8,2 millions de francs. Le taux de couverture des charges se monte ainsi à 104,0%. Le taux de couverture des coûts de 103,4% est légèrement inférieur du fait que le calcul des coûts et recettes englobe également les coûts théoriques (prestations transversales du DFAE en faveur d IT DFAE telles que finances, ressources humaines, transport et services de courrier) Concrétisation des objectifs en matière de résultats et de prestations Les objectifs fixés ont été atteints lors de la plupart des périodes sous revue Conclusions pour le nouveau mandat de prestations IT DFAE évolue pour devenir une entreprise efficace et orientée vers la performance ; elle est à même de convaincre ses clients par une structure transparente en matière de prestations et de coûts. 2. Mise en œuvre de la stratégie 2.1. Mise en œuvre de la stratégie Pendant la période rapportée, IT DFAE s est adaptée aux exigences sur le plan de l organisation et des performances ; elle a enregistré une importante progression en matière de transparence des coûts et des prestations ainsi que dans le domaine de l organisation des processus. IT DFAE 20/35

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-neuvième réunion Point 3.4 de l ordre du jour provisoire EBPBAC19/4 27 décembre 2013 Rapport annuel sur les technologies de

Plus en détail

N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013

N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013 N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013 Les 12 recommandations de la Cour des comptes ont été approuvées. Actuellement

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale

sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale Ordonnance du 3 novembre 2015 Entrée en vigueur : immédiate sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Sur la proposition

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

Gestion flexible du personnel dans le domaine public

Gestion flexible du personnel dans le domaine public Gestion flexible du personnel dans le domaine public Solutions sur mesure Ce qu il faut, c est une gestion du personnel moderne et flexible Pour maîtriser les défis du futur, les administrations publiques

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

Renouvellement de l équipement informatique des Services généraux en 2014; décision

Renouvellement de l équipement informatique des Services généraux en 2014; décision SYNODE D'HIVER du 3 au 4 décembre 2013 Point 11 Renouvellement de l équipement informatique des Services généraux en 2014; décision Proposition: Le Synode approuve un crédit d engagement d un montant de

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 OMPI WO/PBC/IM/1/09/6 ORIGINAL : français DATE : 14 mai 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 AUDIT

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Rapport sur les technologies de l information

Rapport sur les technologies de l information COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.2 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/3 21-23 janvier 2015 Rapport sur les technologies de l

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien F i c h e d i n f o r m a t i o n 01.2008 1/8 Brevet fédéral: profil Développement Domaines de qualification Business Engineering Data Management

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

Aurélie CAMROUX Marc CLOUVEL

Aurélie CAMROUX Marc CLOUVEL LA CREATION D UN SIEGE SOCIAL Aurélie CAMROUX Marc CLOUVEL Experts comptables Commissaires aux comptes Blog AXIOME D.I.S. (actualité règlementaire secteur S.M.S.) http://flash.info.sms.over-blog.com 1

Plus en détail

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Nouveaux horizons pour l industrie énergétique La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Industrie énergétique Les solutions logicielles SIG de Geocom : flexibles,

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 59 e réunion Distr. : restreinte 11 février 2014 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Stratégie de la Confédération en matière de TIC 2012 à 2015 Annexe B: Plan directeur

Stratégie de la Confédération en matière de TIC 2012 à 2015 Annexe B: Plan directeur Département fédéral des finances DFF Unité de pilotage informatique de la Confédération Stratégie de la Confédération en matière Annexe B: Plan directeur Etat de la planification mars 2013 Stratégie de

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

MANDAT DE PRESTATIONS

MANDAT DE PRESTATIONS MANDAT DE PRESTATIONS 2008 2011 décidé d un commun accord entre la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l instruction publique (CDIP) (Mandante) et le Centre suisse de prestation Formation professionnelle

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Circ.-CFB 04/1 Surveillance des grandes banques Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Sommaire 1 Objet de la circulaire 2 Obligations

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail

Gestion des services Informatiques ITIL Version 3, Les fondamentaux Conception des Services

Gestion des services Informatiques ITIL Version 3, Les fondamentaux Conception des Services Gestion des services Informatiques ITIL Version 3, Les fondamentaux Conception des Services Jaafar DEHBI 2003 Acadys - all rights reserved Conception des services Buts et objectifs Concevoir les nouveaux

Plus en détail

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection Venture Philantropy FAQ 1. Candidats Critères de sélection Est-ce qu une association de fait peut participer à l appel à candidature? Est-ce qu une coopérative avec les valeurs d économie sociale mais

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

FICHE D EVALUATION ANNUELLE

FICHE D EVALUATION ANNUELLE FICHE D EVALUATION ANNUELLE Objectifs de la fiche d évaluation annuelle L évaluation porte sur le travail accompli par le collaborateur. Elle n est pas un jugement, mais une évaluation, pas sur ce qu il

Plus en détail

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions TABLE DES MATIERES... 1 INTRODUCTION... 2 1 FINANCEMENT ET FINANCEMENT MINIMUM... 3 1.1 FINANCEMENT... 3 1.2 FINANCEMENT DE PLAN... 3 1.3 FINANCEMENT MÉTHODE

Plus en détail

Décembre 2015 www.upic.admin.ch. Stratégie informatique de la Confédération 2016 2019

Décembre 2015 www.upic.admin.ch. Stratégie informatique de la Confédération 2016 2019 Décembre 2015 www.upic.admin.ch Stratégie informatique de la Confédération 2016 2019 Impressum Éditeur Unité de pilotage informatique de la Confédération UPIC Schwarztorstrasse 59 CH-3003 Berne info@isb.admin.ch

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche du juillet 006 la version allemande fait foi Le Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

GESTION DES PROGRAMMES D INVESTISSEMENT EN CAPITAL

GESTION DES PROGRAMMES D INVESTISSEMENT EN CAPITAL GESTION DES PROGRAMMES D INVESTISSEMENT EN CAPITAL BPR-Bechtel dispense les meilleurs services d ingénierie d usine auprès des industries lourdes et favorise une relation à long terme basée sur la confiance,

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement Ministère de l Industrie l et de la Technologie ---*** ***--- tariat d Etat à la Technologie Secrétariat d LES SIC DANS LE SECTEUR PUBLIC : ETAT DES LIEUX, DÉFIS ET ORIENTATIONS Infrastructures IT et approvisionnement

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Organisation de l informatique au Collège du Management de la Technologie

Organisation de l informatique au Collège du Management de la Technologie ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Document interne Collège CDM Auteur P. Bangerter Version 2.0 Création 04.11.2002 13:05 Modification 19/03/2010 09:34:00 Distribution Sujet Organisation de l'informatique

Plus en détail

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mai 2013 Table des matières Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Objectifs...

Plus en détail

Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires

Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires 8 Assemblée des délégué e s des 6 et 7 novembre 2006 à Berne Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires Propositions L Assemblée des délégués: 1. prend connaissance du

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail