Commission «Bibliothèques» du CIUF. Rapport annuel 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commission «Bibliothèques» du CIUF. Rapport annuel 2010"

Transcription

1 Document de travail - P. 1 Commission «Bibliothèques» du CIUF Rapport annuel Introduction générale En 2010, les membres de la Commission «Bibliothèques» du CIUF étaient : Paul THIRION (ULg, Président) Catherine MASSELUS (UMONS, présidente à partir du 01/10/2010) Katrien BERGÉ (FUNDP) Françoise VANDOOREN (ULB, loco Jean-Pierre DEVROEY) Thibaut DELBUSHAYE (FUCAM) Charles-Henri NYNS (UCL) Nicole PETIT (FUSL) René PLISNIER (UMONS) Bernard POCHET (ULg Gembloux Agro-Bio Tech) Lucien REYNHOUT (KBR, loco Patrick LEFÈVRE) Marie-Blanche DELATTRE-DRUET (Musée Royal de Mariemont) Au cours de l année 2010, la Commission «Bibliothèques» s est réunie à sept reprises en séance plénière (11/01/10; 26/02/2010; 04/05/2010; 03/06/10; 08/09/2010; 14/10/2010 et 13/12/2010), accueillie par la Faculté des sciences agronomiques de Gembloux devenue ULg Gembloux Agro-Bio Tech. Le secrétariat a été assuré par Bernadette NAEDTS (CIUF) et, en cas d absence de celle-ci, par Lise-Anne HONDEKYN (CIUF). Tant dans la Commission «Bibliothèques» du CIUF (CB) que dans la BICfB, le contexte de changement du monde académique en Communauté française Wallonie-Bruxelles, a été en filigrane des collaborations entre bibliothèques universitaires tout au long de l année En ce qui concerne l impact du nouveau paysage universitaire sur la composition du Bureau, du Conseil et des Commissions, le Conseil du CIUF a décidé en sa séance du 13 octobre 2009, de ne pas modifier la composition du CIUF et de ses commissions jusqu au 1 ier octobre

2 Document de travail - P. 2 La perspective de ce nouveau paysage universitaire nécessitait une décision quant à la présidence de la CB. Les membres se sont exprimés en faveur d une reconduction exceptionnelle de la présidence de Paul Thirion au-delà de son mandat de 2 ans, pour ne pas dépasser le moment des fusions entre institutions. Lors de la réunion de la CB du 26 février 2010 en présence du secrétaire permanent Claude Lalout, Paul Thirion a été réélu comme président jusqu au 1 er octobre Deux vice-présidentes ont été désignées pour l accompagner : Katrien Bergé a été chargée de mener un travail de réflexion sur l avenir de la CB, en parallèle avec l étude sur le fonctionnement et les perspectives de la BICfB, menée par le président de l époque Charles-Henri Nyns et son équipe à l occasion du dixième anniversaire de la BICfB. Catherine Masselus a été chargée d assumer les aspects liés à la gestion de la commission. Elle a ensuite été mandatée pour reprendre la présidence de la CB à partir du 1 ier octobre. Bien que les commissions du CIUF n aient jamais eu un budget propre, durant les exercices 2008 et 2009, une dotation annuelle leur avait été accordée. Lors de son passage à la CB du 26 février, Claude Lalout a précisé que le secrétariat n avait plus la capacité d accorder une telle dotation aux commissions pour l année 2010, mais qu il gardait néanmoins des moyens pour financer des actions spécifiques à la demande des commissions. Des moyens ont été affectés essentiellement aux formations dont 50% des frais ont été payés par la CB. Comme les années précédentes, les activités de la CB ont été en adéquation avec ses missions : représenter les bibliothèques universitaires de la CfB aux niveaux communautaire, fédéral et international; mener des actions sur les questions ayant trait aux bibliothèques et à la documentation; travailler en étroite relation avec la BICfB. Pour sa réunion du 14 octobre 2010, la CB a été invitée par Lucien Reynhout à la KBR pour une visite de LIBRARIUM, le nouvel espace permanent de découverte des cultures, du livre et de l écrit. Tout comme les rapports précédents, le présent rapport est structuré autour des trois pôles d activité de la Commission : formations, dossiers stratégiques et collaborations, groupes de travail (GT). 2. Formations a. Droits d auteur La Commission Bibliothèques du CIUF a organisé, le 23 novembre 2010 à l ULB, un séminaire sur les aspects de droit d auteur liés au fonctionnement des bibliothèques. L'objectif général de ce séminaire était de présenter la loi sur le droit d auteur de manière générale et d ensuite examiner les cas pratiques auxquels les bibliothécaires sont confrontés et qui suscitent des questions en la matière: conservation numérique, prêt inter-bibliothèque, fourniture électronique de documents, numérisation et accessibilité en ligne de fonds documentaires, dépôts institutionnels, droits de reprographie, etc. Le séminaire était destiné principalement au personnel des bibliothèques membres de la Commission Bibliothèques du CIUF, mais était aussi ouvert à d autres professionnels des bibliothèques en fonction des places disponibles (sur base payante). Au total 68 personnes ont participé au séminaire. Les frais ont été pris en charge à 50% par le CIUF, le reste étant à charge des institutions. Les intervenants envisagent de rédiger un article s attachant principalement à relever et à décrire les difficultés et limites auxquelles sont confrontées les bibliothèques scientifiques et universitaires à cause de la loi actuelle et de ses exceptions. b. Accueil Comme les années précédentes le Centre pour la Formation et l Intervention Psychologiques (CIFP) a assuré deux sessions de formation. Une première les 15 et 25 2

3 janvier et une seconde les 2 et 24 mars Les retours de ces formations sont peu nombreux, mais globalement positifs. Quelques remarques récurrentes concernent le regret de ne pas avoir suffisamment pratiqué des mises en situations, ni abordé des questions de présentation de soi au comptoir d accueil d une bibliothèque, y compris au niveau de la tenue vestimentaire. L effet démultiplicateur attendu de la formation est palpable dans certaines bibliothèques, mais dépend essentiellement de la personnalité des participants. c. Patrimoine documentaire : Les supports : Comprendre, préserver et réagir Document de travail - P. 3 La journée d étude sur les supports, organisée le 27 mai 2010 par le GT «Plan d urgence», faisait suite à la journée «Patrimoine documentaire : Les gestes qui sauvent», qui avait eu lieu le 14 décembre Le programme était axé sur 5 interventions sur les supports courants dans les collections, suivies d une session de questions-réponses. Pour terminer, les 26 participants ont été invités à effectuer les gestes qui sauvent face à une simulation de sinistre. 3. Reprographie a. Reprobel Le Conseil a désigné de nouveaux négociateurs pour 2010, dont deux membres de la Commission. Il s agit de Philippe Gontier (UMONS), Bernadette Naedts (CIUF), Charles- Henri Nyns (UCL) et Paul Thirion (ULg). Bien que la convention actuelle ne courre que jusque fin 2010, aucune démarche n a encore été entreprise de la part de Reprobel pour démarrer les discussions sur les modalités futures du calcul de la redevance des universités. Par contre, Reprobel a voulu réunir l avis du CIUF et du VLIR sur l'étude globale qu'ils s apprêtent à lancer, étude qu ils sont légalement tenus de réaliser tous les 5 ans en vue de la perception de droits d'auteur sur les copies d'œuvres protégées. Le 29 avril a eu lieu une présentation par la société de consultance Profacts, choisie pour mener à bien l étude. La méthodologie proposée a suscité de nombreuses et importantes questions, notamment, mais pas uniquement liées au fait que le contexte universitaire comporte un grand nombre de spécificités qui n étaient absolument pas prises en compte par la méthodologie. Les représentants du VLIR et du CIUF ont décidé, dans la ligne de la négociation précédente avec Reprobel, de maintenir entre eux une collaboration forte de manière à présenter un front uni face à Reprobel. En concertation, suite à la présentation de cette méthodologie, ils ont donc établi une liste d une trentaine de questions transmise à Reprobel. Les réponses reçues ont été jugées pour une bonne partie insatisfaisantes par le groupe des négociateurs qui a reformulé un certain nombre de commentaires envoyées aux représentants de Reprobel le 8 septembre Dans leur accusé de réception, ceux-ci annoncent qu une tentative sera faite d intégrer les remarques émises par le groupe et qu ils espèrent pouvoir faire une nouvelle proposition de méthodologie susceptible d être acceptée par les universités vers la fin octobre Cette proposition n était pas encore reçue au moment de la rédaction du présent rapport (mi -janvier 2011). b. Commission Reprographie Pour rappel, la commission Reprographie est un organe consultatif institué au sein du Ministère de l Economie, PME, Classes moyennes et Energie en vertu de l article 59 de la loi du 30 juin 1994 relative au droit d auteur et aux droits voisins. Le CIUF est représenté au sein de la commission par Françoise HAVELANGE (FUNDP) et Laurence THYS (ULg). La Commission reprographie ne s est pas réunie en

4 Document de travail - P EDL-Net Belgium Jean Moulin a proposé que le niveau fédéral reprenne le flambeau du groupe EDL-Net Belgium, créé à l initiative de la CB en vue de coordonner les efforts de numérisation aux niveaux communautaire et fédéral, associant services d archives, musées et bibliothèques. Deux groupes ont été créés : un groupe restreint composé de la KBR et des 3 communautés; ainsi qu un groupe de contact DC Bel (Digital Culture) qui s est réuni le 28 avril 2010, un an après sa constitution. Cette réunion a été l occasion d échanges intéressants. 5. LibQUAL+ Le rapport de l enquête de qualité LibQUAL+ résumant les résultats a été présenté lors de la séance du Conseil du CIUF du 16 février Le rapport ne met pas en évidence les comparaisons interuniversitaires, mais souligne les lignes de forces globales révélées par l enquête. Une première ligne de force concerne les types d usage différents par trois groupes d utilisateurs : les enseignants-chercheurs consultent les ressources documentaires trois fois plus qu ils ne fréquentent la bibliothèque ; à l inverse les bacheliers fréquentent la bibliothèque deux fois plus souvent qu ils ne consultent le site web; les étudiants en master et les doctorants font l usage le plus intensif de la bibliothèque, tant de la documentation imprimée que de l électronique. Dans le domaine des services, les bibliothèques rencontrent en moyenne le minimum d exigence des usagers en particulier pour les questions de confiance, compétence et courtoisie. Pour les locaux, il apparaît que les bibliothèques ne sont plus perçues comme des lieux tranquilles. Les espaces individuels font défaut et la fréquentation des groupes pose problème. Les ressources documentaires - papiers d abord, numériques ensuite et revues en général - n atteignent pas les minima requis et la communication relative aux accès à distance est globalement insatisfaisante. Pour ce qui est des questions supplémentaires, les bibliothèques sont très bien cotées pour les formations à la recherche documentaire. Elles devront par contre renforcer les services du Prêt interbibliothèques (PIB) et modifier les horaires si elles souhaitent rencontrer les exigences du public. Le Groupement LibQUAL+ Belgique Francophone (GLBF), crée en 2008 et rassemblant les bibliothèques de L UCL, de l ULB et de l ULg en vue d adapter le questionnaire international aux spécificités de la CfB, poursuit ses travaux afin de faire part des résultats de l enquête et de tirer parti de l expérience de chacun pour améliorer les points faibles identifiés durant l enquête et de rencontrer les aspirations des utilisateurs afin que la bibliothèque continue d offrir un espace physique et virtuel de partage du savoir, pour tous. 6. DONum Pour rappel, le projet DONum (Dépôt d Objets NUMérisés) est un projet informatique, financé par la BICfB, qui a pour objectif de construire un outil ouvert, rendant accessibles les travaux numérisés localement dans les universités et dans les institutions associées (telles que la Bibliothèque royale de Belgique et le Musée Royal de Mariemont). 1 A. ALEXANDRE (ULg), F. BRODKOM (UCL), F. VANDOOREN (ULB), L enquête de qualité LibQUAL+ dans las bibliothèques de l UCL, de l ULB et de l ULg : Synthèse des résultats. 4

5 Un comité de pilotage a été chargé, pour les partenaires (BICfB et CB du CIUF), des choix stratégiques et de la gestion financière. Il est composé des présidents des deux instances partenaires, du président du GT «Numérisation», d un représentant par Académie et du coordinateur du projet. L objectif spécifique de la 1 ière phase, terminée fin 2009, était de vérifier la faisabilité de la mise en place de DONum dans les trois académies sur base des technologies développées dans le cadre de la mise en place des dépôts institutionnels (DI). Tandis que l Académie Wallonie-Bruxelles était autorisée de postposer la réalisation de la 1 ière phase à 2011, les deux autres Académies ont mis en œuvre la 2 ième phase qui prévoyait le début de l utilisation en production des DI pour les objets numérisés à travers des interfaces d encodage spécifiques. La BICfB a initié la mise en place de la 3 ième phase du projet, qui consistera en la création d une interface d interrogation et d un portail DONum commun aux trois académies et ouvert à d autres partenaires. La réalisation du portail sera prise en charge par L ULg. 7. Site Internet Document de travail - P. 5 La révision globale du site de la CB, entamée au cours de l année 2009 a été poursuivie. Tous les membres de la Commission, ainsi que les responsables des GT ont contribué à la rédaction des textes du nouveau site qui a été soumis à l approbation du Secrétaire permanent, et mis en production avec l aide efficace d Alain Somville au mois d octobre C est sans aucun doute à la persévérance du président qu il faut attribuer la réalisation des objectifs, à savoir mettre en évidence le travail de la CB et y donner encore plus de visibilité pour nos collègues et partenaires dans un format actualisé dont le style, le fond et la conception correspondent aux attentes de la CB. 8. Code de déontologie Le code de déontologie rédigé par le groupe de travail «deontologie» de la Vlaamse Vereniging voor Archief, Bibliotheek & Documentatie (VVBAD), a été traduit en français. Le document n est pas contraignant, mais fait office de jurisprudence et invite à réfléchir sur notre métier. La CB a estimé que le code pourra avoir une utilité d usage interne aux bibliothèques et pour le travail réalisé dans le cadre de la coopération au développement. La CB a convenu de ne pas donner une priorité à la finition et/ou l adaptation du code en l état actuel des choses. Le code a été transmis à Florence Richter, rédactrice en chef de Lectures, et à Jean-François Füeg, directeur du Service de la Lecture publique (SLP). Avec l accord des collègues de la VVBAD, un lien a été établi vers leur site ainsi que vers les codes en usage dans d autres pays. 9. Divers a. Convention relative au prêt Lors de la CB du 11 janvier 2010 les membres ont approuvé le texte de la «Convention relative au prêt dans les bibliothèques du CIUF». Le texte a été accepté par le Conseil CIUF lors de sa séance du 13 février b. Bureau des Normes La CB a approuvé et encouragé la continuation de l activité de Ghislaine Declève (UCL) dans ISO TC 46/SC 8 (TC 46 Information and documentation SC 8 Quality-Statistics 5

6 Document de travail - P. 6 and performance evaluation). Elle y participera activement à la révision de la norme ISO (library performance indicators). Un retour intéressant peut être obtenu au bénéfice de certains groupes de travail (numérisation, plans d urgence, LibQUAL+, statistiques). 10. Groupes de travail a. Conservation partagée des périodiques (CPP) et le projet UniCat Françoise Pasleau et Katrien Bergé, ont été mandatées par la CB pour rencontrer Jan Corthouts de l Université d Anvers (UA) afin d évaluer les différentes hypothèses possibles pour atteindre les objectifs du groupe CPP quant aux possibilités de catalogage et de prendre connaissance de ce qui a été mis en place dans le Nord du pays. La CB a donné autorisation au GT CPP d utiliser l outil d interface développé par l équipe de l UA et a demandé aux responsables informatiques des différentes institutions participantes en Communauté française de procéder à la mise à jour d Antilope - le catalogue collectif de périodiques des bibliothèques scientifiques en Belgique - à partir de leurs différents OPAC. La répartition des coûts se fera en fonction du nombre de titres de chaque institution présents dans Antilope. Le projet UniCat, qui vise la mise en place d un catalogue collectif virtuel entre bibliothèques universitaires belges et la KBR, reste toutefois d actualité et il n est pas souhaitable de maintenir en parallèle deux systèmes différents reprenant les fonds des universités. Les membres ont approuvé comme règle empirique que le travail se fasse sur base de ce qui existe déjà dans les universités et soit pérenne. La CB a donc demandé à Charles-Henri Nyns de représenter les bibliothèques universitaires de la CfB dans le comité d accompagnement qui est en cours de constitution et dans lequel seraient représentés la KBR, les bibliothèques du Nord et du Sud du pays et le groupe technique. b. Rallyvre et Numérisation Les groupes «Rallyvre» et «Numérisation» ont poursuivi leur collaboration, commencée en 2009, autour du développement d une vitrine numérique. Celle-ci est un portail commun qui aura pour objectif de faire connaître plus largement les richesses patrimoniales conservées dans les bibliothèques universitaires et la Bibliothèque royale (patrimoine «francophone») et d attirer l attention sur leur diversité. Elle visera le monde scientifique et les décideurs mais également le grand public. En 2010, le groupe de travail s est réuni deux fois. Autour du thème retenu (l enseignement considéré au sens large, y compris l apprentissage, la recherche, etc.), chaque institution a élaboré une liste de pièces remarquables qu elle pourra proposer. La sélection finale ne dépassera pas 10 pièces par institution. On ne se focalisera pas uniquement sur le livre mais aussi sur d autres types de documents (livres précieux, notes de cours, manuels, dictionnaires, ouvrages scientifiques, diplômes, médailles, etc.). Nos bibliothèques universitaires présenteront également un historique de leurs collections. On ne proposera pas de numérisation intégrale des documents, un renvoi se faisant, le cas échéant, au site de chaque institution. La navigation se fera à deux dimensions : on pourra bien sûr passer d une institution à l autre, mais aussi voyager suivant un fil rouge thématique entre les pièces de différentes époques ou genres. Les FUNDP ont fait réaliser un prototype par un stagiaire, étudiant en infographie. Ce site a fait l objet d une évaluation par les membres du groupe. En 2011, celui-ci envisagera la faisabilité budgétaire et technique du projet. 6

7 Document de travail - P. 7 c. Statistiques En 2010, le GT a continué à remplir sa mission principale : organiser et superviser les récoltes annuelles de statistiques et résoudre les problèmes méthodologiques qui pourraient se présenter. Une seule réunion a eu lieu, l essentiel du travail étant toujours coordonné par courrier électronique. La Commission a de nouveau souhaité pouvoir disposer des données 2009 pour la fin du premier semestre. Les chiffres ont pu être transmis au début du mois de juillet et présentés aux Recteurs. La récolte des statistiques a posé peu de problèmes et a pu être clôturée dans les délais impartis. Quelques graphiques, représentatifs de faits marquants ou permettant une meilleure comparaison ont également été élaborés. Pour les données 2010 (qui seront traitées en 2011), la présentation devra être revue puisque le paysage institutionnel a été modifié. Par ailleurs, la Commission Bibliothèque du CIUF a chargé le GT d envisager une nouvelle forme du tableau, plus synthétique et pertinent quant aux possibilités d interprétation des données. d. Plans d urgence Au cours de l'année écoulée le groupe s'est réuni à cinq reprises (18 janvier, 9 mars, 29 avril, 3 et 23 juin). Il a poursuivi son travail de mise en commun et de partage d'informations sur ce qui se fait dans les institutions membres du CIUF en matière de préservation et de sauvegarde des collections. À l'actif du groupe, épinglons une journée de formation et la mise en place d'un site web collaboratif. La journée de formation s'est déroulée le 27 mai à Namur dans les locaux de la bibliothèque des FUNDP. Elle portait sur les différents supports que l'on rencontre le plus généralement en bibliothèque. Divers orateurs se sont succédé pour traiter du parchemin, du papier, du cuir, des documents photographiques sans oublier les supports numériques et analogiques. Un site web collaboratif, actuellement hébergé sur un serveur de l'ulg, est en cours de développement. Une fois terminé, il renseignera les coordonnées des membres du groupe, des adresses de fournisseurs et de prestataires de services, il permettra le stockage de documents de travail, mais il fournira également des conseils pratiques, des informations diverses et donnera accès aux "Plans d'urgence" mis au point dans les différentes institutions partenaires. Une partie du site sera accessible au public. e. Concours EduDOC L assemblée générale d EduDOC, en sa séance du 30 août 2010, a décidé de la dissolution de l asbl. La CB a accepté d être bénéficiaire de l héritage financier de l asbl EduDOC, d organiser un concours pour la réalisation d un travail de fin d études et d en assurer la publication. Un GT de la CB a été créé et a pris en charge la réalisation concrète de ce projet. François Frédéric (ULB) a accepté de piloter le groupe qui s est réuni une première fois le 15 décembre pour préparer le lancement du concours. f. Evolution des normes de catalogage Sur l initiative de Laurence Richelle (ULg), une rencontre entre responsables du catalogage a eu lieu le 6 juillet Cette rencontre a fait apparaître un réel besoin d échanges sur l évolution accélérée des normes, e.a. le lancement du nouveau code de catalogage RDA (Resource Description and Access) qui remplacera les règles de catalogage anglo-américaines. La CB encourage le groupe à poursuivre les rencontres, à rester ouvert à la collaboration avec la KBR, et à garder contact avec la Bibliothèque nationale de France et l Association pour l avancement des Sciences et des Techniques de la Documentation (Canada) qui préparent la transposition des règles RDA pour l espace linguistique francophone. 7

8 Document de travail - P Conclusions En 2010, la Commission a poursuivi ses activités habituelles et a en outre déjà posé quelques nouveaux jalons pour accomplir ses missions dans le futur. Au cours de l année 2011, la réflexion sur l avenir de la CB devrait dégager des réponses aux questions de définition des objectifs, d évolution des structures, de hiérarchisation des travaux de collaboration, et des moyens à mettre en œuvre. Les changements institutionnels resteront d actualité et requerront aussi en 2011 l attention particulière de la Commission. Le 21 janvier

Code déontologique à l attention des professionnels de l information - Projet

Code déontologique à l attention des professionnels de l information - Projet VVBAD Beroepscode voor informatieprofessionnals - Ontwerp http://www.vvbad.be/views/beroepscode proposition de traduction - K. Bergé - 07.06.2010 -----------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Enquête Qualité 2009 dans les Bibliothèques : Bilan 2010

Enquête Qualité 2009 dans les Bibliothèques : Bilan 2010 Enquête Qualité 2009 dans les Bibliothèques : Bilan 2010 Françoise Vandooren DSAA- Archives & Bibliothèques 30 Septembre 2010 Enquête LibQUAL 2009 : bilan 2010 1 1. Introduction Au printemps 2009, les

Plus en détail

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr Marché à Procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr CNDP/ 03 /2015 Cahier des clauses techniques

Plus en détail

4) des données informatiques liées aux activités au sein de l institution ;

4) des données informatiques liées aux activités au sein de l institution ; CONSEIL DE L'INFORMATIQUE (Adopté par le Conseil d'administration en sa séance du 24 février 2014) I. Préambule Le système d information 1 de l ULB a trait à la conception, au déploiement et à la gestion

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

Gestion électronique des thèses

Gestion électronique des thèses UCL Université catholique de Louvain Freddy Donckels PROR Réf.: FDO/02.073 Louvain-la-Neuve, le 20 décembre 2002. Gestion électronique des thèses 1. Introduction. Depuis plus de dix ans, l UCL publie un

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF,

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Par Thierry CLAERR, Service du Livre et de la Lecture Jean-François MOUFFLET, Service interministériel des Archives de France Ministère de la Culture et de la Communication Stockage et conservation des

Plus en détail

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois.

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois. 1. REGLEMENT DU STAGE OFFICINAL 1.1. Du stage et des stagiaires 1.1.1. Le stage est accompli dans une officine ouverte au public ou dans une officine hospitalière, dirigée par un pharmacien comptant au

Plus en détail

La recherche documentaire

La recherche documentaire La recherche documentaire Séance destinée aux étudiants (BAC2) de la Haute Ecole de la Ville de Liège Catégorie pédagogique (instituteur primaire) Enseignant : Thomas Herremans Nancy Durieux 9 novembre

Plus en détail

Séance d'accueil. Année académique 2011-2012

Séance d'accueil. Année académique 2011-2012 Séance d'accueil Année académique 2011-2012 Spécificités Pluridisciplinaire dans les cours chez les enseignants chez les étudiants Formation universitaire professionalisante public adulte horaire aménagé

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Conseil général de la Seine-Saint-Denis Archives du Parti communiste français Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Répertoire numérique réalisé par Pascal Carreau sous la direction de Guillaume Nahon, directeur

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET Association loi 1901 Article 1 - Constitution I DENOMINATION OBJET - SIEGE Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er

Plus en détail

Quel enseignement supérieur demain?

Quel enseignement supérieur demain? Quel enseignement supérieur demain? C. Conti Calogero.Conti@umons.ac.be Forum financier, le 25/11/2010 Processus de Bologne Déclaration de la Sorbonne en 1998 «Harmonisation de l architecture du système

Plus en détail

Communiqué de presse. Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles

Communiqué de presse. Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles Joëlle MILQUET - Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles Education Culture Enfance Communiqué de presse Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles Le 25 février

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES ETUDIANTS EN DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES ETUDIANTS EN DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE STATUTS DE L ASSOCIATION DES ETUDIANTS EN DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Art. Fondation L association des Etudiants en Droit de l Université de Genève (ci-après AED) est

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Evaluation du cursus «Information et communication» 2009-2010

Evaluation du cursus «Information et communication» 2009-2010 Evaluation du cursus «Information et communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Université de Liège (ULg) Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président, M. Mihai COMAN, M. Frank PEETERS,

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire L application de cette politique est sous la responsabilité du cadre de direction qui remplit les fonctions de secrétaire général Adopté par le conseil d administration

Plus en détail

Les concours de l Assemblée nationale

Les concours de l Assemblée nationale A S S E M B L É E N A T I O N A L E Les concours de l Assemblée nationale Les informations contenues dans cette brochure ont été mises à jour en septembre 2012 ASSEMBLÉE NATIONALE Service des Ressources

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Considérant que la révision des comptes consolidés doit s exercer conformément aux normes générales de révision; que ses caractéristiques

Plus en détail

Evaluation du cursus «Information et communication» 2009-2010

Evaluation du cursus «Information et communication» 2009-2010 Evaluation du cursus «Information et communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Université Libre de Bruxelles (ULB) Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président, M. Mihai COMAN, M. Frank

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Le réseau informatique des bibliothèques du Nord (RIBINO)

Le réseau informatique des bibliothèques du Nord (RIBINO) COMMUNAUTE DE COMMUNES DU NORD DE LA MARTINIQUE Département Informatique Le réseau informatique des bibliothèques du Nord (RIBINO) Référence : DI/PROJ/2010/2 Rédigé par : Corinne GRANVILLE Date : 17 Mars

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE Les comités d usagers des services Audiovisuel Bibliothèques Informatique et télécommunications Document

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

(HECTOR & TIC-BELGIUM)

(HECTOR & TIC-BELGIUM) RECRUTEMENT de deux collaborateurs scientifiques (francophones) pour les Archives générales du Royaume (Bruxelles) dans le cadre du programme de recherche BRAIN-be (HECTOR & TIC-BELGIUM) 1. CONTEXTE DES

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

CONCOURS «MA THÈSE EN 180 SECONDES»

CONCOURS «MA THÈSE EN 180 SECONDES» CONCOURS «MA THÈSE EN 180 SECONDES» (édition 2015) ouvert aux doctorants et docteurs diplômés de l année 2014-2015 Informations : http://www.ulb.ac.be/rech/doctorants/doctorat-mt180.html (page ULB) et

Plus en détail

Plateforme IST Agropolis

Plateforme IST Agropolis Plateforme IST Agropolis Etude préalable à la mise en œuvre d un projet collectif Présentation au Bureau d Agropolis 4 mai 2005 D. Fournier, L. Grasset et M.A. Mannucci Historique du projet Février 2004

Plus en détail

Fiche Info. Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant

Fiche Info. Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant Fiche Info AIDE JURIDIQUE Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant AIDE

Plus en détail

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE 5.1. Subventions pour la sécurité sociale Le SPF Sécurité sociale prépare les engagements et la liquidation des subventions de l État pour la sécurité sociale. Nous communiquons

Plus en détail

TABLEAU B PLAN DE FORMATION AU..N

TABLEAU B PLAN DE FORMATION AU..N TABLEAU B PLAN DE FORMATION AU N M, Commissaire aux Comptes : Date de remise en main propre : Signature du destinataire : INTITULES Liste des Séminaires : Actuel CNCC Prioritaire CNCC IFRS CNCC Autres

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable «Le développement durable, c est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.» - Rapport Brundtland - 1987

Plus en détail

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F)

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) MINISTERES ET CERTAINS ORGANISMES D INTERET PUBLIC DE LA REGION WALLONNE

Plus en détail

RÈGLEMENT DES STAGES

RÈGLEMENT DES STAGES Université de Liège - Faculté de Philosophie et Lettres Département des Arts et Sciences de la Communication Master en Communication multilingue à finalité spécialisée en communication économique et sociale

Plus en détail

Evaluation du cursus «Marketing» 2010-2011

Evaluation du cursus «Marketing» 2010-2011 Evaluation du cursus «Marketing» 2010-2011 RAPPORT FINAL DE SYNTHESE Ecole Supérieure des Affaires - Namur Comité des experts : M. Jean TONDEUR, président M. Laurent ARNONE, M. Alain PIEKAREK, M. Michel

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN DEVELOPPEUR PHP/MySQL POUR LA REALISATION D UNE PLATEFORME DE GESTION DES ACTIVITES DE FORMATION

Plus en détail

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Sommaire Fiche 1 : Gestion des identités : annuaires et authentification Fiche 2 : Connectez-vous en toute sécurité

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité Sommaire Préambule I Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité II La stratégie : définition des messages et des cibles Professionnalisme

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

LE PROJET DEVELOPPEMENT DE PARTENARIAT UNIVERSITES-ENTREPRISES DU DOMAINE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU VIVANT EN TN JPHES-530312-2012

LE PROJET DEVELOPPEMENT DE PARTENARIAT UNIVERSITES-ENTREPRISES DU DOMAINE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU VIVANT EN TN JPHES-530312-2012 DEVELOPPEMENT DE PARTENARIAT UNIVERSITES-ENTREPRISES DU DOMAINE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU VIVANT EN TN LE PROJET JPHES-530312-2012 PARTENARIAT - Etablissements supérieurs UE : - FR Agrocampus Ouest

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET 266 (2014-2015) N 2 266 (2014-2015) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET portant assentiment à l accord de coopération du 15 juillet 2014 entre l État fédéral, la Région

Plus en détail

ASSOCIATION DES ÉDITEURS BELGES

ASSOCIATION DES ÉDITEURS BELGES ASSOCIATION DES ÉDITEURS BELGES MEMORANDUM AUX RESPONSABLES POLITIQUES Dans le cadre des futures élections du 25 mai 2014, l Association des Editeurs Belges de langue française (ADEB), fédération professionnelle

Plus en détail

AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES

AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES (Approuvées par le Conseil de Gouvernement nº 2/10 du 25 février 2010) Exposé des motifs L objectif principal de ce programme d aides

Plus en détail

Formulaire de demande de bourse

Formulaire de demande de bourse CONSEIL INTERUNIVERSITAIRE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE COMMISSION DE COOPERATION UNIVERSITAIRE AU DEVELOPPEMENT PROGRAMME DE COURS ET STAGES INTERNATIONAUX 2003-2004 Veuillez coller ici une

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél :

Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél : 2015-2016 Conférences "Mardis des bibliothèques" Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél : 05.62.25.00.80

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC Table des matières PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 3 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés)

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) INTRODUCTION Historique 1. Le 6 octobre 1989, le Conseil de l IRE a approuvé une recommandation de révision

Plus en détail

RÈGLEMENT ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU F.R.S.-FNRS DU 5 MAI 2015 CONCERNANT LE MANDAT D IMPULSION SCIENTIFIQUE (MIS)

RÈGLEMENT ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU F.R.S.-FNRS DU 5 MAI 2015 CONCERNANT LE MANDAT D IMPULSION SCIENTIFIQUE (MIS) RÈGLEMENT ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU F.R.S.-FNRS DU 5 MAI 2015 CONCERNANT LE MANDAT D IMPULSION SCIENTIFIQUE (MIS) 1 TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : CHAMP D'APPLICATION... 4 Article 1...

Plus en détail

OUVERTURE DE VACANCE

OUVERTURE DE VACANCE U N I V E R S I T É L I B R E D E B R U X E L L E S, U N I V E R S I T É D ' E U R O P E Réf. : CA 19.04.10/IV.27 PHILO Bruxelles, le 20 avril 2010. OUVERTURE DE VACANCE L Université Libre de Bruxelles

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

Promotion 2009/2010 www.mega-master.eu

Promotion 2009/2010 www.mega-master.eu Master Européen de Gouvernance et d'administration (MEGA) Promotion 2009/2010 www.mega-master.eu 2 Penser et agir dans un contexte européen La formation des futurs cadres dirigeants du service public s

Plus en détail

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 ACTIONS EN MATIÈRE D'INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 LE CONTEXTE La Commission nationale Culture-Handicap La

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies - - - 1 - MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies Novembre 2011 1 - - - 2 - Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 4 Domaine

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française

Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française Cahier des Clauses Techniques Particulières 1 Préambule L objet du présent appel d offres

Plus en détail

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE Direction générale adjointe Planification, qualité et mission universitaire Coordination de l enseignement et de la recherche 1250, rue Sanguinet, Montréal, QC H2X 3E7 Tél. : (514) 527-9565 / Téléc. :

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Procès-Verbal de l Assemblée Générale extraordinaire du 19 décembre 2013

Procès-Verbal de l Assemblée Générale extraordinaire du 19 décembre 2013 Association des Etudiants en Droit Université de Genève Procès-Verbal de l Assemblée Générale extraordinaire du 9 décembre 0 Membres présents (4) : Alexander, Alexandre, Andrea, Anthony, Aurélien, Bastien,

Plus en détail

Guide du master. Master en biologie des organismes et écologie. Organisation master

Guide du master. Master en biologie des organismes et écologie. Organisation master École de Biologie Université catholique de Louvain Département de biologie Facultés Universitaires Notre Dame de la Paix Master en biologie des organismes et écologie Guide du master Ce guide est destiné

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti?

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Fiche ABC Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Introduction Il n est pas rare que les enseignant e s souhaitent faire participer davantage les étudiant e s, soit durant

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 - POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. MISSION DE LA SOCIÉTÉ La Société des établissements de plein air du Québec (ci-après appelée : la «Société» ou la ) est une société

Plus en détail

Rapport d activités 2014 Version synthétique

Rapport d activités 2014 Version synthétique Rapport d activités 2014 Version synthétique Plan d actions 2014 Rapport d activités 2015 L InterMire comme soutien logistique et administratif Organisation du Collège des Directeurs Organisation de 12

Plus en détail