Commission Energie et Collectivités territoriales du GRALE Compte-rendu n 3 (réunion du 3 mai 2011) Centre Malher, Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commission Energie et Collectivités territoriales du GRALE Compte-rendu n 3 (réunion du 3 mai 2011) Centre Malher, Paris"

Transcription

1 Commission Energie et Collectivités territoriales du GRALE Compte-rendu n 3 (réunion du 3 mai 2011) Centre Malher, Paris Présents Claudie Boiteau (CB) - Laurence Calandri (LC) - Anne-Christine Eiller (ACE) - Pauline Gabillet (PGa) - Pascal Girault (PG) - François-Mathieu Poupeau (FMP) - Carine Staropoli (CS) Présentation des nouveaux participants Claudie Boiteau : Professeure de droit public à l université Paris Dauphine Travaille sur le droit de l énergie au travers des services et contrats publics ainsi que des questions de régulation. Pauline Gabillet : doctorante au Latts (urbanisme/science politique) sous la direction de Sylvy Jaglin et de François-Mathieu Poupeau. Travaille sur les entreprises locales de distribution dans une perspective comparative France/Allemagne. Suit un tour de table des participants au cours duquel LC définit le terme de soft law. Ce terme comprend tous les instruments para-juridiques, pré-juridiques, qui ne sont pas du droit au sens strict du terme, mais qui guident les conduites et les bonnes pratiques. On observe une articulation entre règles molles et règles juridiques. Sur l électricité, on peut ainsi notamment identifier de la soft law à l échelle de l UE, grande productrice de soft law, ainsi qu une diffusion par les régulateurs, tels que la CRE. Reprise des thèmes définis CS présente les trois thèmes de travail définis pour la Commission. Les quatre thèmes définis lors de la première réunion ont été réunis en trois thèmes à la réunion suivante. Un premier thème concerne les outils pour l efficacité énergétique, ce qui incluse notamment les contrats de performance énergétique, la question des concessions dans la fourniture d énergie, la soft law, les questions de marketing, les plans climat ou les cartes CO2. Le second thème concernant la question de la maille pertinente est pour PG à privilégier au niveau des responsabilités, plutôt que sur les aspects consommations. Il s agit de s interroger sur quelles sont les bonnes mailles pour traiter de telle ou telle question liée à l efficacité énergétique. ACE précise qu il faut insister sur la possibilité d inter-comparaison à l échelle européenne concernant ces questions d efficacité énergétique. LC rappelle aussi le thème des institutions locales. PG précise qu il s agit d un thème qui a vocation à être travaillé dans un second temps. ACE indique un intérêt fort sur la question de la smart city et PG précise qu il préfère parler de smart city plutôt que de smart grid car le terme recouvre des enjeux plus larges et permet de ne pas trop limiter le champ d étude. CR Commission Energie et Collectivités territoriales 3 mai 2011 Page 1

2 Point sur la journée du 25 octobre 2011 PG présente les contours de cette journée qui aura lieu à EDF R&D à Clamart. Il propose une organisation en deux volets. Au cours de la matinée, trois intervenants pourraient présenter à un panel EDF leurs travaux en lien avec les thèmes définis. Un programme de travail de la Commission énergie pour l année 2012 serait ensuite présenté. PG propose ensuite de profiter de l occasion pour faire une réunion de la Commission Energie l après-midi. Les participants approuvent cette proposition d organisation. ACE explique que le colloque prévu en 2012 aura une visée plus large que la journée du 25 octobre 2011 qui ciblera des questions précises. FMP note que la question d une publication doit être traitée car elle est importante pour que les chercheurs s investissent (cf la réunion précédente de la commission). Les chercheurs ayant des comptes à rendre à leurs institutions sur ces questions de publications, une perspective de publication sera un moteur d investissement dans le projet. PG, ACE et FMP précisent que la réunion du 25 octobre pourrait mener à des actes au-delà d une publication interne à EDF. CS ajoute que cela permettrait aussi de forcer à rédiger des éléments diffusables. FMP note qu il est possible de solliciter des personnes extérieures aux membres actuels de la Commission sur des points précis, ce sur quoi PG rebondit en indiquant qu il a pensé à Jonathan Rutherford qui a fait une présentation intéressante au séminaire Ville post-carbone (Changements politico-institutionnels / Etude comparative sur Londres, Paris, Stockholm). FMP se charge de le contacter pour voir s il est disponible le 25 octobre. ACE demande à CS si elle peut faire une présentation sur les CPE avec par exemple un retour d expérience sur la situation en Alsace et plus largement sur la place des CPE et ses limites, ainsi que sur les systèmes qui pourraient faciliter leur fonctionnement. CS répond qu un rapport vient d être publié par maître Ortega, qui a fait un état des lieux juridique très complet incluant des propositions sur la question des CPE. CS a accès aux données portant sur les - quatre contrats de partenariat qui ont été signés jusqu à présent mais il n y a pas encore assez de contrats pour faire une analyse statistique, comme elle avait initialement envisagé de le faire. Pour le 25 octobre, elle aurait la possibilité de présenter la méthode, les freins au développement des CPE et éventuellement une comparaison avec la situation d autres pays. ACE et PG proposent à CB de s associer à cette présentation mais CB explique qu elle suit de moins près cette question et que la date du 25 octobre est trop proche. Trois intervenants pressenties pour la journée du 25 octobre 2011 : - Carine Staropoli: Contrats de performance énergétique - Jonathan Rutherford: Changements politico-institutionnels / Etude comparative sur Londres, Paris, Stockholm - Arnaud Noury : juriste à Lille : pourrait faire une présentation juridico-économique sur les contrats de partenariat portant sur l éclairage public. M. Noury a manifesté son intérêt de travailler sur les contrats publics dans l énergie. CS doit le contacter sur ce point. PG note qu il est intéressant d avoir le triptyque économique-politique-juridique. FMP s interroge sur le liant de cette journée. Il note que le fait de mobiliser des chercheurs avec des regards en matière d économie, d aménagement et de droit permet, certes, de montrer une diversité des compétences présentes au sein du GRALE mais que cela ne suffit pas et qu il faudrait définir un thème commun permettant d éviter un inventaire sans lien. CR Commission Energie et Collectivités territoriales 3 mai 2011 Page 2

3 CB propose comme thème commun le caractère contractuel des outils comme fil rouge. Après l étude des contrats de performance énergétiques conclus, les contrats de partenariat portant sur l éclairage public pourraient également faire l objet d une analyse juridico-économique. A sa connaissance, une telle analyse systématique n existe pas. Cela pourrait peut-être intéresser M. Noury, qui a signalé son intérêt pour les contrats. FMP précise que la présentation de Jonathan Rutherford peut se rapprocher de cette question des contrats mais de manière limitée, par le biais des partenariats public privé. ACE et PG précisent qu ils sont particulièrement intéressés par le caractère européen de son analyse. PG propose un fil rouge autour de l articulation entre hard law et soft law, axé sur la question des outils. FMP propose une analyse critique sur ces outils présentés comme innovants, par exemple sur les nouveaux outils de l action publique comme projet en chantier. ACE indique qu il n est pas nécessaire de trop chercher un fil rouge, qu il ne s agit encore pas d un colloque. FMP conclut qu il est nécessaire de trouver un liant suffisant pour que ça ne fasse pas un inventaire trop flou sans aller jusqu à l exigence propre à un colloque. LC explique que cette question de l articulation entre soft law et hard law pourrait faire l objet d une introduction, ce que valide PG et ACE. LC est sollicitée pour le faire mais, étant entendu qu elle n est pas encore sûre de sa disponibilité le 25 octobre, il est envisagé que l introduction puisse dans ce cas être faite par FMP. PG propose des interventions avec 30 minutes de présentation et 15 minutes de discussion. L introduction pour sa part durerait 15 minutes. ACE explique que le public serait interne à EDF avec des personnes d EDF R&D travaillant sur les collectivités locales, des personnes d ERDF, des personnes des services départementalisés et les personnes de la Commission énergie. PG précise que cette composition dépendra aussi du contenu. PG résume l objectif de cette journée, qui constitue plus un plan d étape pour le commanditaire qu un colloque. Le double but est de partager un programme de travail établi, ainsi que de faire émerger des pistes de réflexion sur ces sujets complexes et pluriels. ACE précise que l on évoquera le colloque de 2012 en donnant des pistes de sujets, mais sans être exhaustif à ce stade. Retour sur la question des thèmes LC revient sur la question du lien avec production et implantation des EnR évoqué dans le CR précédant. PG lui répond que cette question est sans doute à traiter dans un second temps, la priorité portant sur les enjeux de la maille et des responsabilités des territoires en terme d efficacité énergétique. CB demande quelles sont les questions pertinentes pour EDF. ACE lui répond qu il est lui est difficile répondre pour l ensemble de l entreprise. Pour ce qui concerne EDF R&D, peu de personnes travaillent sur les collectivités locales. Une question essentielle est notamment celle de la maille. CB demande si l enjeu du développement de la maille départementale les intéresse. PG confirme son intérêt tout en expliquant avec ACE que l on ne peut pas définir un intérêt unique au sein d EDF, car au sein de l entreprise coexistent des temporalités et des questions d inertie différentes, et par là-même des avis qui peuvent être divergents. Il serait CR Commission Energie et Collectivités territoriales 3 mai 2011 Page 3

4 donc intéressant de poser ces questions aux personnes présentes en octobre. PG précise que c est aussi du fait de cette grande diversité interne à EDF qu il y a un intérêt pour le rapport avec les villes plutôt que pour un programme centré sur l énergéticien. L étude d autres réseaux urbains et de cas internationaux les intéresse aussi. CB demande si des questions plus techniques telles que la maîtrise d ouvrage qui pose problème entre ERDF et les autorités concédantes, l électrification en zone rurale avec le FACE ou encore du développement économique du territoire au travers des EnR intéressent EDF. PG répond qu il posera la question à EDF. FMP souligne que, bien qu EDF soit partie prenante du GRALE et ait donc légitimement ses propres centres d intérêts, il ne faudrait pas que l agenda de la commission soit défini en fonction de ces seules considérations. Il est possible d aller au delà de ces questions, voire même d aborder certains sujets qui peuvent faire débat avec EDF. Liste des revues pour une publication PG demande si l objectif est celui d un inventaire des possibilités ou déjà d un choix. CS répond qu il s agit plutôt d un premier tri. CB suggère l Actualité juridique des CT, une revue de Dalloz à destination des CT qui est intéressée par l énergie. Cependant, cette revue ne semble pas accueillir des dossiers très volumineux. PG demande quelle est la taille envisagée pour ce dossier. CS répond qu il s agirait des actes du colloque, qui compterait de 8 à 10 interventions. Elle propose par ailleurs la revue ISMEA, une revue économique qui a une ouverture pluridisciplinaire. La question de la diffusion voulue concernant ce dossier est posée par PG. S agit-il de diffuser uniquement auprès du monde de la recherche ou d une vulgarisation? CS répond que de toute façon, pour une publication AERES, c est nécessairement une diffusion dans des revues scientifiques. Elle ajoute sur le ton de l humour que les revues économiques ne reconnaissent pas nécessairement l interdisciplinarité. Il est décidé de faire à nouveau un tour des possibilités de publications. Concernant la question de la gouvernance de la Commission énergie et de ses relations avec les autres commissions posées par LC, PG propose d inviter Gérard Marcou à la prochaine réunion de la commission énergie et/ou à la réunion du 25 octobre pour parler avec lui de cette question de la gouvernance, de la lisibilité. CS annonce que l Association des économistes de l énergie fait un colloque sur énergie et les collectivités locales à l automne. La date n est pas encore fixée mais elle la transmettra. CR Commission Energie et Collectivités territoriales 3 mai 2011 Page 4

5 Décisions Pour la journée du 25 octobre 2011 : FMP est chargé de contacter Jonathan Rutherford. CS se charge d une présentation et contacte Arnaud Noury. Pour les possibilités de publication : il est décidé de faire circuler un document aux membres de la Commission pour que chacun le complète avec des propositions. Réaliser un tableau indiquant les personnes participant à la Commission avec leurs domaines de compétences et leurs rattachements universitaires. Définir les grands sujets sur lesquels la commission travaillera en 2011/2012 : Il est demandé à chaque membre de la Commission de faire des propositions concernant ces sujets par mail d ici à la prochaine réunion. Prochaine réunion à fixer le septembre sur le créneau de midi par doodle. CR Commission Energie et Collectivités territoriales 3 mai 2011 Page 5

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable La chaire de Finance et Développement Durable Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable 1 Vers des mécanismes de gestion collective du Développement Durable par une approche

Plus en détail

NVIS 2c. CNIS Groupe de travail «Niveaux de vie et inégalités sociales» Note de travail n 2 (Avril 2006)

NVIS 2c. CNIS Groupe de travail «Niveaux de vie et inégalités sociales» Note de travail n 2 (Avril 2006) NVIS 2c CNIS Groupe de travail «Niveaux de vie et inégalités sociales» Note de travail n 2 (Avril 2006) Ce texte est provisoire et fragmentaire. Il vise à alimenter une discussion sur les éléments qui

Plus en détail

CONSEIL RESTREINT DE l ED Séance du 5 mai 2014 Compte-rendu

CONSEIL RESTREINT DE l ED Séance du 5 mai 2014 Compte-rendu CONSEIL RESTREINT DE l ED Séance du 5 mai 2014 Compte-rendu Ce Conseil restreint s est tenu en formation élargie aux organismes de recherche partenaires, aux personnalités extérieures, aux représentants

Plus en détail

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE)

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Relevé de conclusions & questionnaire en vue de la réunion du mois

Plus en détail

Tutoriel : Être contributeur au site Smart grids de la CRE

Tutoriel : Être contributeur au site Smart grids de la CRE Tutoriel : Être contributeur au site Smart grids de la CRE Préambule Le site Internet Smart grids de la Commission de régulation de l énergie est collaboratif. Il s élabore et s enrichit par les contributions

Plus en détail

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE SEPTEMBRE 2012 - JUIN 2013 «Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé» SEPTEMBRE

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

Comité de pilotage, réuni le 23 juin 2008 à Sciences-Po Paris

Comité de pilotage, réuni le 23 juin 2008 à Sciences-Po Paris Iddri - Fondation de recherche pour le développement durable et les relations internationales Projet de recherche : «Financement des services urbains d eau potable et d assainissement dans les pays en

Plus en détail

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Grégory JARRY Chargé de mission Smart grids Commission de régulation de l énergie Journée technologique "Stockage de l énergie

Plus en détail

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES Vous êtes une commune rurale ou semi urbaine vous vous sentez concernée par la protection de l environnement et les économies d énergies vous souhaitez mettre en œuvre des actions pour un développement

Plus en détail

Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques

Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques Christophe Krolik, Professeur de droit, Titulaire de la Chaire de recherche et d innovation Goldcorp en droit des ressources

Plus en détail

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique 1 Une structure inédite fortement partenariale sa gouvernance, ses moyens L'Agence Parisienne du climat

Plus en détail

AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU TCHAD (ADER-TCHAD) www.ader-tchad.org

AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU TCHAD (ADER-TCHAD) www.ader-tchad.org AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU TCHAD (ADER-TCHAD) www.ader-tchad.org Contexte général. Raisons du choix des EnR. Quelques images du Forum fondateur. Résolutions issues du Forum.

Plus en détail

Maitre de conférénces à l Université panthéon-assas (paris ii) Professeur à l Université de l Insubria

Maitre de conférénces à l Université panthéon-assas (paris ii) Professeur à l Université de l Insubria Avant-propos par Cristina Mauro Maitre de conférénces à l Université panthéon-assas (paris ii) et Francesca Ruggieri Professeur à l Université de l Insubria Espace pénal européen et multilinguisme, tel

Plus en détail

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12 Charte Qualité Gestion des déchets de chantier du Lot Entre les représentants des organismes signataires de cette charte, il a été convenu et arrêté ce qui suit: Article 1 : Objectifs du partenariat :

Plus en détail

A16 FAIRE OU FAIRE FAIRE : DSP, SPL, RÉGIES

A16 FAIRE OU FAIRE FAIRE : DSP, SPL, RÉGIES A16 FAIRE OU FAIRE FAIRE : DSP, SPL, RÉGIES Organisateur LA LETTRE DU SECTEUR PUBLIC Coordinateur et animateur Jean DUMONTEIL, Directeur de la Lettre du secteur public Cet atelier est l occasion d aborder

Plus en détail

Guide méthodologique #TousPrêts

Guide méthodologique #TousPrêts Guide méthodologique pour l animation autour de l Euro 2016 de football et l ensemble des grands événements sportifs internationaux organisés en France #TousPrêts 2 1. Pourquoi l État intervient-il sur

Plus en détail

18 ème COLLOQUE INTERNATIONAL ETIENNE THIL 14-15-16 Octobre 2015 APPEL A COMMUNICATIONS

18 ème COLLOQUE INTERNATIONAL ETIENNE THIL 14-15-16 Octobre 2015 APPEL A COMMUNICATIONS 18 ème COLLOQUE INTERNATIONAL ETIENNE THIL 14-15-16 Octobre 2015 Dans les locaux de NOVANCIA, Paris 15ème APPEL A COMMUNICATIONS Précédé de l Eiffel Tour : le 14 Octobre (en collaboration avec PROCOS)

Plus en détail

Michèle Costard Professeur documentaliste Lycée Jules Verne de Mondeville (14)

Michèle Costard Professeur documentaliste Lycée Jules Verne de Mondeville (14) Au cours de mon année de stage au sein du lycée professionnel et technique Jules Verne de Mondeville (Calvados), j ai eu l opportunité de réfléchir à l éducation à la citoyenneté des élèves face à Internet,

Plus en détail

Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF

Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF DOSSIER DE PRESSE Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF 30 JUILLET 2015 ROANNE 11 ET 12 SEPTEMBRE 2015 Roul Elec Tour Le Rallye 100% électrique d ERDF A l occasion de la première édition du salon

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE LILLE EN ROUTE VERS LA COP 21

L UNIVERSITÉ DE LILLE EN ROUTE VERS LA COP 21 PACTE pour la transition écologique penser, agir, construire L UNIVERSITÉ DE LILLE EN ROUTE VERS LA COP 21 CYCLE DE CONFERENCES L UNIVERSITÉ DE LILLE S ENGAGE Le PACTE - Penser, Agir, Construire pour la

Plus en détail

ENQUÊTE. Bilan de la compétence de soutien aux actions de la maîtrise de l énergie ENP 33. Série Politique ENP 33.

ENQUÊTE. Bilan de la compétence de soutien aux actions de la maîtrise de l énergie ENP 33. Série Politique ENP 33. ENQUÊTE Série Politique Bilan de la compétence de soutien aux actions de maîtrise de l énergie Réalisé avec le partenariat de ENP 33 Février 2014 AMORCE ADEME Bilan de la compétence de soutien aux actions

Plus en détail

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Fonds Innovation Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Présentation Face aux enjeux du changement climatique, à la sensibilité croissante des habitants à leur cadre de vie et grâce

Plus en détail

COLLOQUE INTERNATIONAL. Lieu : Faculté de droit et sciences politiques Nantes. Date : 24 et 25 septembre 2015

COLLOQUE INTERNATIONAL. Lieu : Faculté de droit et sciences politiques Nantes. Date : 24 et 25 septembre 2015 COLLOQUE INTERNATIONAL PENSER ET METTRE EN ŒUVRE LES TRANSITIONS ECOLOGIQUES Lieu : Faculté de droit et sciences politiques Nantes Date : 24 et 25 septembre 2015 APPEL À CONTRIBUTION : COLLOQUE ET OUVRAGE

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes EFICAS Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes Résumé Ce programme s inscrit dans le cadre de l appel à projets «pour la mise en place de programmes d information, de formation et d innovation

Plus en détail

Smart Grid et données de comptage : quels enjeux en termes de protection des données? Le 8 mars 2012. Armand Heslot, Ingénieur expert à la CNIL

Smart Grid et données de comptage : quels enjeux en termes de protection des données? Le 8 mars 2012. Armand Heslot, Ingénieur expert à la CNIL Smart Grid et données de comptage : quels enjeux en termes de protection des données? Le 8 mars 2012 Armand Heslot, Ingénieur expert à la CNIL 1 Sommaire I. Introduction : Qu est ce qu une Donnée à Caractère

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du 23 janvier 2013 groupe de travail «Gouvernance»

Compte-rendu de la réunion du 23 janvier 2013 groupe de travail «Gouvernance» Compte-rendu de la réunion du 23 janvier 2013 groupe de travail «Gouvernance» Introduction : Ronan Dantec précise qu à l issue des 5 premières réunions, une réunion de calage des propositions sera organisée

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 892

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 892 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 892 Distribution d énergie électrique et d énergie gaz - Contrats de concession - Chartes de partenariat - Accords-cadre avec EDF-GDF M. LE MAIRE, Rapporteur

Plus en détail

PROGRAMME 2015 «CHAIRES FRANCO-BRESILIENNES DANS L ETAT DE SÃO PAULO»

PROGRAMME 2015 «CHAIRES FRANCO-BRESILIENNES DANS L ETAT DE SÃO PAULO» PROGRAMME 2015 «CHAIRES FRANCO-BRESILIENNES DANS L ETAT DE SÃO PAULO» L Université de São Paulo (USP), l Université d Etat de Campinas (UNICAMP) et l Université d Etat de São Paulo «Júlio de Mesquita Filho»

Plus en détail

Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte

Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte La Filière «Matériaux bio-sourcés & construction» Jean-Michel GROSSELIN PhD, MBA Ministère de l'ecologie, du Développement Durable,

Plus en détail

EDF Collectivités engagé à vos côtés au service du logement social

EDF Collectivités engagé à vos côtés au service du logement social EDF Collectivités engagé à vos côtés au service du logement social 1ED1021_PlaquetCollect_210X297.indd 1 14/09/10 11:11 Avec l ouverture du marché, EDF a profondément évolué. La production et la commercialisation

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Équipe de recherche sur les grands problèmes internes et internationaux du droit de l entreprise. sous tutelle des établissements et organismes

Plus en détail

52 missions d AMO pour vos projets

52 missions d AMO pour vos projets bâtiments aménagement infrastructure 52 missions d AMO pour vos projets industrie équipement Édition mai 2014 territoire Document du 26/05/2014 AVANT PROPOS L Assistant à maître d ouvrage (AMO) n a pas

Plus en détail

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits MAQUETTE DE LA FORMATION DOCTORALE DE L ED SHS N 473 (Offre pour 2014-2015) Le doctorat équivaut à 180 crédits dont 60 crédits pour la formation doctorale et 120 crédits pour la thèse La maquette ci-dessous

Plus en détail

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 COMPTERENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 ORGANISEE PAR LA FEDERATION DES CENTRES SOCIAUX DE LA COTED OR ANIMEE PAR LA SCOP ACCOLADES ACCUEIL : CAFE ET PETITS

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) ARS Pays de la Loire - Nantes - Le 26 octobre 2012

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) ARS Pays de la Loire - Nantes - Le 26 octobre 2012 Le Contrat de Performance Energétique (CPE) ARS Pays de la Loire - Nantes - Le 26 octobre 2012 1-4ème rencontre internationale des PPP - Table Ronde Contrat de Performance Energétique - 13 octobre 2010

Plus en détail

DROIT PUBLIC. Commission ouverte

DROIT PUBLIC. Commission ouverte Commission ouverte DROIT PUBLIC Responsables : Françoise SARTORIO et Gabriel BENESTY Jeudi 18 avril 2013 Sous-commission Observatoire Marchés publics de services Juridiques Responsable : Françoise Sartorio

Plus en détail

Intervention d Axelle LEMAIRE Secrétaire d Etat chargée du Numérique, Lors du Colloque de l AVICCA

Intervention d Axelle LEMAIRE Secrétaire d Etat chargée du Numérique, Lors du Colloque de l AVICCA AXELLE LEMAIRE SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU NUMERIQUE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DU REDRESSEMENT PRODUCTIF ET DU NUMERIQUE D i s c o u r s D i s c o u r s Paris, le 13 05 2014 Intervention d Axelle

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Séminaire international L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE PAR LES SERVICES PUBLICS QUELS ENJEUX POUR LES VILLES PETITES ET MOYENNES?

Séminaire international L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE PAR LES SERVICES PUBLICS QUELS ENJEUX POUR LES VILLES PETITES ET MOYENNES? Séminaire international L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE PAR LES SERVICES PUBLICS QUELS ENJEUX POUR LES VILLES PETITES ET MOYENNES? Centre universitaire Jean-François Champollion, ALBI Laboratoires associés

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay 7 octobre 2015 Conférence de presse de Michel BERSON

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES?

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? INTRODUCTION Depuis quelques années, un certain nombre d évolutions à la fois sociétales et professionnelles nous poussent,

Plus en détail

Restitution des ateliers

Restitution des ateliers 25 février 2015 Restitution des ateliers Atelier C : Relations Entreprise-Territoire dans les parcs d activités, Comment mieux animer demain? GreenFit cinq partenaires qui travaillent ensemble à la redynamisation

Plus en détail

Contrats de ville de nouvelle génération. Premier bilan

Contrats de ville de nouvelle génération. Premier bilan Contrats de ville de nouvelle génération Premier bilan Atelier club des agglomérations et métropoles de l AdCF 24 juin 2015 Les grands principes des contrats de ville (décision 22 du CIV) Des contrats

Plus en détail

An#ciper & s Adapter. en vue de s Améliorer. Spécificités & enjeux. Bases de données issues. d enquêtes de terrain. Anticiper.

An#ciper & s Adapter. en vue de s Améliorer. Spécificités & enjeux. Bases de données issues. d enquêtes de terrain. Anticiper. + An#ciper & s Adapter en vue de s Améliorer Mise en œuvre d une démarche qualité pour les données issues d enquêtes de terrain Bases de données issues d enquêtes de terrain Anticiper Spécificités & enjeux

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du conseil d orientation du GIP le 4 juin 2013 à 16h00 à l IADT :

Compte rendu de la réunion du conseil d orientation du GIP le 4 juin 2013 à 16h00 à l IADT : Compte rendu de la réunion du conseil d orientation du GIP le 4 juin 2013 à 16h00 à l IADT : Présents : Monsieur Jean-Pierre Dayras, Directeur Général des Services (CG 03) Mauricette Fournier, responsable

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

Les évolutions politiques et institutionnelles de la formation de base des adultes : impacts sur les finalités de la formation et sur les programmes.

Les évolutions politiques et institutionnelles de la formation de base des adultes : impacts sur les finalités de la formation et sur les programmes. Les évolutions politiques et institutionnelles de la formation de base des adultes : impacts sur les finalités de la formation et sur les programmes. Véronique Leclercq, professeur émérite en Sciences

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Atelier de droit international privé Les projets communautaires relatifs à la famille 1. Sommaire

Atelier de droit international privé Les projets communautaires relatifs à la famille 1. Sommaire Atelier de droit international privé Les projets communautaires relatifs à la famille 1 Sommaire I. Conflits de juridictions Suppression de l exequatur dans le cadre de la circulation des décisions dans

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN.

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. LES RECOMMANDATIONS ISSUES DES ATELIERS Ateliers 1.1 Création d un cadre incitatif

Plus en détail

Etude des besoins d accompagnement aux usages numériques dans les territoires. Compte-rendu de l atelier CDC / Collectivités du 19 juin 2013

Etude des besoins d accompagnement aux usages numériques dans les territoires. Compte-rendu de l atelier CDC / Collectivités du 19 juin 2013 Etude des besoins d accompagnement aux usages numériques dans les territoires Compte-rendu de l atelier CDC / Collectivités du 19 juin 2013 Table des matières 1. Contexte de la journée de partage sur l

Plus en détail

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville François Pupponi, Président de l Agence Nationale pour la Rénovation

Plus en détail

Cadre Stratégique Commun 2014-2020

Cadre Stratégique Commun 2014-2020 Assemblée des Régions d Europe Cadre Stratégique Commun 2014-2020 Contribution de l ARE au document de travail des services de la Commission Juillet 2012 Cadre Stratégique Commun 2014-2020 Assemblée des

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

Pourquoi et comment clarifier la place et le rôle du DGS?

Pourquoi et comment clarifier la place et le rôle du DGS? Pourquoi et comment clarifier la place et le rôle du DGS? Rencontre professionnelle organisée par le Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT) Intervenants : -

Plus en détail

REUNION ALIZE PLASTURGIE AIX LE 2 avril 2015. Bruno KERAMSI. Manager des Ventes Grandes Entreprises.

REUNION ALIZE PLASTURGIE AIX LE 2 avril 2015. Bruno KERAMSI. Manager des Ventes Grandes Entreprises. REUNION ALIZE PLASTURGIE AIX LE 2 avril 2015 Bruno KERAMSI Manager des Ventes Grandes Entreprises. < PARLER D ÉNERGIE, POURQUOI? EVOLUTION DU CONTEXTE Nouvelle étape de l ouverture des marchés de l énergie

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

ACI - Sécurité Informatique 2004

ACI - Sécurité Informatique 2004 ACI - Sécurité Informatique 2004 Les interactions entre sécurité informatique et sécurité juridique dans les chantiers normatifs de la société de l information Asphales I.de Lamberterie -nov 2004 1 Asphales

Plus en détail

Baromètre de l Innovation Ouverte. Résultats et pistes de réflexion

Baromètre de l Innovation Ouverte. Résultats et pistes de réflexion Baromètre de l Innovation Ouverte Résultats et pistes de réflexion Agenda 1. Résultats du baromètre 2014 2. Pistes de réflexion 3. Annexes Sélection des résultats détaillés 2 Résultats du baromètre 2014

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Master of Science (MSc) Management des Politiques Publiques

Master of Science (MSc) Management des Politiques Publiques Master of Science (MSc) Management des Politiques Publiques Sciences Po Lille et Audencia Nantes École de Management Année universitaire 2015-2017 Responsables de la formation : Sciences Po Lille : Nicolas

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

L innovation dans les entreprises : moteurs, moyens, enjeux

L innovation dans les entreprises : moteurs, moyens, enjeux Un premier Atelier de la compétitivité, organisé en mai dernier, a proposé un dialogue entre chercheurs, chefs d entreprises et hauts fonctionnaires sur les enjeux de l innovation. Il a été organisé à

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE. «Lutte contre le changement climatique» Domaine 2 : Réseaux énergétiques et maîtrise de la demande d'énergie

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE. «Lutte contre le changement climatique» Domaine 2 : Réseaux énergétiques et maîtrise de la demande d'énergie APPEL A PROJETS DE RECHERCHE «Lutte contre le changement climatique» Domaine 2 : Réseaux énergétiques et maîtrise de la demande d'énergie ANNEE 2009 Dates impératives de dépôt des candidatures : Mercredi

Plus en détail

- L objectif fixé par les organisateurs a été atteint puisque plus de 250 personnes ont participé à ces RELP.

- L objectif fixé par les organisateurs a été atteint puisque plus de 250 personnes ont participé à ces RELP. RAPPEL Synthèse des 1ères Rencontres Européennes des LEADER périurbains, et enseignements / préconisations sur la mise en œuvre du FEADER au travers de ce projet Le Pays du Mans a organisé les 3 et 4 décembre

Plus en détail

Master Droit 1 ère année Règlement des études

Master Droit 1 ère année Règlement des études PRES Université Lille Nord de France Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Master Droit 1 ère année Règlement des études

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Conseil Economique et Social Local de Blagnac ASSEMBLEE PLENIERE Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Rapporteurs : Jean-Michel VERNHES

Plus en détail

Appel d offres. Cahier des Clauses Techniques Particulières

Appel d offres. Cahier des Clauses Techniques Particulières Appel d offres Choix d un cabinet de conseil pour l accompagnement au montage de projet «Recherche Hospitalo-Universitaire en Santé» (RHU) dans le cadre de l Appel à Projet ANR, Investissements d Avenir,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION LA GESTION DE PROJET. Application à la conduite d opérations immobilières à l INRA

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION LA GESTION DE PROJET. Application à la conduite d opérations immobilières à l INRA Institut National de la Recherche Agronomique Mission Centrale Prévention Formation permanente nationale Paris, le 24/06/2010 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION LA GESTION DE PROJET Application à la conduite

Plus en détail

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 CAHIER DES CHARGES 1 Sommaire 1. Objectifs de la mission d accompagnement...4

Plus en détail

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen?

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? Jacques Teller! Urbanisme et d aménagement du territoire! Université de Liège, LEMA!! Colloque SMART Village et territoire RURAL Quelques éléments

Plus en détail

Linky. Réunion ERDF-SIGERLy. 26 mars 2009

Linky. Réunion ERDF-SIGERLy. 26 mars 2009 Linky Réunion ERDF-SIGERLy 26 mars 2009 ERDF Juillet 2007 : la dernière étape d un processus d ouverture à la concurrence engagé depuis 1999 % d ouverture par rapport àla consommation (en volume) 20% 30%

Plus en détail

Place du site d actualité Regards sur l évolution du climat 1 dans l ERTé ACCES : extraits du texte fondateur

Place du site d actualité Regards sur l évolution du climat 1 dans l ERTé ACCES : extraits du texte fondateur Place du site d actualité Regards sur l évolution du climat 1 dans l ERTé ACCES : extraits du texte fondateur Transfert de connaissances qui font l actualité Définition et mise en place d un dispositif

Plus en détail

Journé és Jéunés Chérchéurs 2015

Journé és Jéunés Chérchéurs 2015 Journé és Jéunés Chérchéurs 2015 Mardi 3 et Mercredi 4 novembre 2015 à la Cité Internationale Universitaire de Paris Dates d'inscriptions en ligne : Inscriptions aux journées jusqu au 18 octobre 2015 avant

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 4ème journée Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique Thème de la journée contributive : Junior ESSEC 04/02/2015

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la COMMUNAUTE URBAINE

Plus en détail