PREAMBULE. Mairie de Digne les Bains Service Urbanisme et Foncier CB-/-février

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREAMBULE. Mairie de Digne les Bains Service Urbanisme et Foncier CB-/-février 2012 1"

Transcription

1 LA CRAU Introduction PREAMBULE La présente étude doit permettre de définir, sous réserve de l avis favorable de la commission des sites, des périmètres d implantation de parcs photovoltaïques au niveau du secteur de La Crau sur la commune de Digne-les-Bains. La ville est actuellement en cours de modification de son Plan Local d Urbanisme, même si son PLU actuel fait déjà référence à la possibilité d implantation de ferme photovoltaïque en zone naturelle, Le site de La Crau ainsi que l ensemble de la commune de Digne-les-Bains étant soumis au régime de la loi Montagne, il a été proposé de présenter ce dossier en référence à l article L III.b du code de l urbanisme qui précise que «En l absence d une telle étude, le plan local d urbanisme ou la carte communale peut délimiter des hameaux ou des groupes d habitations nouveaux intégrés à l environnement ou, à titre exceptionnel et après accord de la chambre d agriculture et de la commission départementale compétente en matière de nature, de paysages et de sites, des zones d urbanisation future de taille et de capacité d accueil limitées, si le respect des dispositions prévues aux I et II ou la protection contre les risques naturels impose une urbanisation qui n est pas située en continuité de l urbanisation existante» Dans son article L145-3, il précise en effet que «les terres nécessaires au maintien et au développement des activités agricoles, pastorales et forestières sont préservées. La nécessité de préserver ces terres s apprécie au regard de leur rôle et de leur place dans les systèmes d exploitation locaux. Sont également pris en compte leur situation par rapport au siège de l exploitation, leur relief, leur pente et leur exposition». A cet égard, suite à une étude foncière et avec un accord avec les différents propriétaires, ces terres classées en zone naturelle n auront aucun effet, en cas de réalisation d un parc photovoltaïque, sur le monde agricole. Cette conclusion a été confirmée par la chambre d agriculture lors du comité technique photovoltaïque du 4 juin CB-/-février

2 CB-/-février

3 Ensuite, la commune a porté une grande attention à la réglementation de l urbanisation sur les communes soumises à la loi montagne. Alors que la notion d urbanisation pour la réalisation d un parc photovoltaïque est longtemps restée vague, on peut s accorder sur la récente définition qu en donne le Conseil d Etat dans un arrêt du 16 juin 2010 en faisant un parallèle entre un parc éolien et un parc photovoltaïque : «les dispositions du III de l article L du code de l urbanisme sont opposables à la construction d éoliennes ; qu il ressort des pièces du dossier qu eu égard au lieu d implantation des éoliennes faisant l objet des permis de construire attaqués, cette construction n est pas réalisée en continuité avec les bourgs, villages, hameaux, groupes de constructions traditionnelles ou d habitations existantes ; que toutefois, en vertu du premier alinéa du III de l article L 145-3, il peut être dérogé à la règle d urbanisation en continuité pour les installations ou équipements publics incompatibles avec le voisinage des zones habitées ; que dans les circonstances de l espèce, eu égard à son importance et à sa destination, le parc éolien en cause doit être regardé comme pouvant bénéficier de la dérogation prévue par ces dispositions». C est pourquoi, la ville de Digne les Bains souhaitant voir ce type de projet se développer sur son territoire, veut créer des sous-secteurs N indicés en définissant un périmètre précis dans et au sein de la zone N «de moindre valeur» et en y adaptant un règlement adéquat permettant de «cadrer» au mieux le type d installation voulue. La réflexion de l implantation d un parc photovoltaïque a été portée dans le cadre d une démarche intercommunale par la Communauté de Communes des Trois Vallées. Sur les cinq communes qui composent la CC3V, seul Digne les Bains était susceptible d accueillir un projet relativement important. Afin de définir un territoire pour l implantation d un parc photovoltaïque en discontinuité de l urbanisation existante sur Digne les Bains. Le choix a été fait en conclusion d une analyse spatiale. Digne les Bains : une urbanisation de fond de Vallée avec une appropriation des premiers contreforts. L urbanisation de la commune de Digne les Bains s est étendue dans l ensemble des zones de fond de Vallée. Vallée de la Bléone, vallée du Mardaric et vallée des Eaux Chaudes. A cela se rajoute quelques villages ou hameaux anciens accrochés au relief (Courbons, Les Dourbes, Gaubert ). CB-/-février

4 Zones urbanisées et topographie. Commune de Digne les Bains Caractéristiques des paysages et du patrimoine dignois : Inventaire issu du rapport de présentation pour l élaboration du plan Local d Urbanisme Un patrimoine construit remarquable à préserver et à valoriser. Un ensemble de bâtiments et de monuments qui constituent un des facteurs d attractivité du centre ville. Un écrin de verdure bordant l armature urbaine communale, contribuant à des paysages de qualité et offrant de nombreuses aménités, à proximité immédiate des zones urbaines. Ces espaces restent sensibles au mitage et appellent une définition ferme des limites d urbanisation. La Bléone, une entité structurante du territoire (de ses affluents à sa ripisylve,...) à renforcer. Des entrées de ville à valoriser La mutation ou la déstructuration d ensembles paysagers (fermeture, enfrichement, ), liée à des processus de désengagement et d abandon des terres par l activité agricole. Un développement urbain dans les vallons, ravins et versants particulièrement pénalisants pour la qualité paysagère de la commune. La plaine de la Bléone est presque saturée, le plan de CB-/-février

5 Gaubert mité, à la lisière Est de l armature urbaine communale (le Bourg, les Chauchets, Caramatran, les Hostelleries...). Le mitage s étend dans les vallons (Mardaric et Eaux Chaudes) et les ravins (St Véran, Rouveyret, et Champtercier). Des immeubles d habitation qui commencent à coloniser les versants par manque de place et qui créent des points noirs visuels. A cette réalité topographique dignoise s adjoint la carte des risques naturels prévisibles qui exclue de l urbanisation une grande partie du territoire, en raison des risques de glissement de terrain et en raison des risques d inondation. Relief et PPRN IGN Orthophotoplans CB-/-février

6 Des terres potentiellement urbanisable en bordure de l existant mais réservées à l activité agricole La plaine de Gaubert, vaste étendu plane qui jouxte l urbanisation du Plan de Gaubert est constituée de meilleures terres pour l agriculture avec un vaste réseau de canaux qui en font des terres irriguées. Cet espace est bien entendu référencé comme espace agricole au PLU et est même classé en agricole protégé. CB-/-février

7 Les exploitations agricoles sont situées principalement dans la plaine de Gaubert. L activité agricole est globalement pérenne sur le territoire de Digne les Bains et est composée d agriculteurs relativement jeunes. La plaine de Gaubert regroupe les éleveurs ovins, la culture du fourrage, des céréales et le maraîchage. Certains sont labellisés agriculture biologique et participent aux objectifs de la PAC en étant positionnés sur des filières courtes. CB-/-février

8 Un territoire grandement protégé par la réglementation que ce soit en zone naturelle d intérêts écologiques, faunistiques et floristiques ou en Natura 2000 ZNIEFF type II ZNIEFF type I Site Natura 2000 Avec la Zone Naturelle d Intérêts Ecologiques Faunistiques et Floristiques (ZNIEFF) du Massif du Siron Crête du Mouras et de la Furie, ZNIEFF de la Bléone et de ses principaux affluents, ZNIEFF du massif de la montagne de Coupe Le Couard, ZNIEFF du massif du Cousson La Gourée Feston et la ZNIEFF Barre des Dourbes sommets du Couard, de Cucuyon et de Clumechet Col de la Cine, ce ne sont pas moins de cinq vaste massifs qui sont protégés. CB-/-février

9 A cela se rajoute le site Natura 2000 de la Barre des Dourbes, un arrêté préfectoral de Biotope pour la Barre des Dourbes et la hêtraie du Deffend ce qui a pour conséquence de limiter grandement les lieux d implantation d une nouvelle urbanisation. La commune de Digne les Bains n a plus à ce jour de superficie d un seul tenant, vierge de toute occupation, supérieure à 20 hectares en continuité de l urbanisation existante si ce n est la plaine agricole de Gaubert. C est pourquoi, aux vues de cette analyse spatiale du territoire communal, il est proposé que l implantation d un parc photovoltaïque se fasse en discontinuité de l urbanisation existante en respectant les objectifs de protection des terres agricoles, pastorales et forestières, avec la préservation des paysages et milieux caractéristiques du patrimoine naturel ainsi qu avec la protection contre les risques naturels. Le territoire retenu est le Plateau de La Crau. Le plateau de La Crau se situe dans une vallée large à fond plat. Les reliefs sont doux et les sommets retirés en arrière-plan. Le fond de vallée, couloir de communication présente une activité humaine importante : agriculture variée, pôles d activités, villes et villages qui se développent Plateau de La Crau CB-/-février

10 LOCALISATION Le site étudié se trouve sur la commune de Digne-les-Bains, située dans le département des Alpes de Haute Provence, à environ 70 km au Nord-ouest de Nice. Hautes Alpes Alpes de Haute Provence Vaucluse Digne les Bains Alpes Maritimes Bouches du Rhône Var Le site d étude est délimité : - à l Ouest, par la zone artisanale de Chandourène (commune de Champtercier), située en bordure du ruisseau de St-Martin, - à l Est, par le ruisseau du Rouveyret (commune de Digne-les-Bains), - au Sud, par la route nationale RN 85 longeant la Bléone, rivière majeure du site d étude rejoignant la Durance plus à l Ouest (hors site d étude), - au Nord, par un chemin de randonnée d intérêt local, passant par le col du Masse. CB-/-février

11 Site de La Crau Commune de Digne les Bains Plus précisément, le projet concerne une superficie de 24 hectares située à l Ouest du territoire communal de Digne-les-Bains, à proximité (moins de 500 m) de la limite communale de Champtercier, au sein d un massif boisé nommé «Les Plaines». Il est accessible par la route départementale RD 3, puis par des chemins non revêtus. Site de La Crau Commune de Digne les Bains : Orthophotoplan IGN CB-/-février

12 ENTITE PAYSAGERE, CONTEXTE GEOGRAPHIQUE Site de La Crau Scan 25 IGN LE RELIEF ET LA GEOMORPHOLOGIE La basse vallée de la Bléone est une large vallée à fond plat cernée de collines basses et arrondies. Les reliefs doux, dont les sommets oscillent entre 800 et 900 mètres d altitude, font de cette portion de vallée un territoire largement ouvert sur le ciel. La vallée étend sa vingtaine de kilomètres de longueur depuis la digue du canal EDF près de Malijai au pincement de Digne-les-Bains entre la Clapière Haute et les Basses Bâties du Cousson. L imposante masse du Cousson avec ses 1516 mètres, domine constamment la vallée au-dessus de Digne-les-Bains et constitue un point d appel vers les hautes montagnes que l on aperçoit parfois au fond de la vallée. L HYDROGRAPHIE La rivière La Bléone, accompagnée de sa ripisylve, serpente au milieu d un vaste lit de graviers témoin de ses colères passées et de ses crues régulières. Si la rivière n est que rarement perceptible depuis la route de Malijai à Mallemoisson, elle l accompagne ensuite jusqu à Digne-les-Bains. De nombreux ravins au cours intermittents, alimentés par une multitude de rus, descendent des collines environnantes. Certains présentent des lits relativement larges et d importantes ripysilves CB-/-février

13 qui ajoutées à celle de La Bléone, contribuent à cloisonner le paysage du fond de vallée. Ces torrents sont parfois barrés d aménagements qui témoignent de leur caractère torrentiel (ravin du Château, de Chamrein ). La Bléone alimente de nombreux canaux d irrigation qui quadrillent le fond de vallée et permettent une agriculture riche et variée. LA GEOLOGIE De Malijai à Mallemoisson, la vallée entaille les poudingues de Valensole (Miocène), formation d origine subalpine qui apparaît sur les deux rives alternant avec des marnes aux couleurs ocres. De Mallemoisson au quartier des Augiers, on rencontre une alternance de marnes et de grès jaunes, parfois sableux (Miocène Supérieur), utilisés pour les appareillages des maisons. Le gypse versicolore, présent vers Courbons et utilisé dans les mortiers et les crépis, colore les murs des anciennes maisons. Au-delà, les premiers épaulements rocheux de calcaires du Lias de la nappe de Digne-les-Bains forment une barrière de montagnes qui barrent l horizon oriental (la Tête de la Clapière, le Cousson). La Bléone a creusé ces massifs formant une cluse au creux de laquelle la ville de Digne-les- Bains s est construite. Le substratum de la ville est en grande partie marneux et gypseux. Le fond de vallée, au sol riche et irrigué, présente une véritable mosaïque de cultures. Sur des parcelles de toutes tailles, se succèdent pâturages, fourrages ou grandes cultures de céréales, maïs et tournesol. Quelques champs de lavande et de sauges occupent le bas des versants plus secs (Aiglun, Le Chaffaut Saint Jurson). Les champs sont souvent cloisonnés de haies qui confèrent un caractère bocager (vallon du Château) et ponctués d arbres isolés (essentiellement des noyers). Autour de certains villages (Courbons) des reliques de vergers en terrasses (amandiers, noyers) rappellent l ancienne activité agricole. Sur les coteaux, quelques élevages ovins permettent de conserver des paysages ouverts. L AGRICULTURE ET LA FORET La couverture végétale est très présente dans la vallée. Les forêts occupent une grande partie des versants. Sur l adret, les boisements de l étage mésoméditerranéen, de couleur claire, se composent en majeure partie de chênes blancs et de genévriers mêlés de genêts. Sur l ubac, la forêt, composée de chênes et de résineux (pins sylvestres, pins noirs), présente un camaïeu de verts. Quelques plantations de pins noirs marquent fortement le paysage entre Digne-les-Bains et Saint-Jurson. Les ripisylves, de tailles importantes, forment parfois de véritables boisements. Elles sont composées essentiellement de frênes, saules et peupliers. Leurs silhouettes marquent la présence de l eau et contribuent à cloisonner le paysage de la vallée en conférant des ambiances plus intimes. Les canaux d irrigation sont souvent accompagnés d une végétation herbacée (roseaux ou ajoncs) ainsi que divers arbustes. Ces structures végétales plus discrètes quadrillent les cultures et marquent la limite du parcellaire. CB-/-février

14 LOCALISATION DU PROJET DANS SON CONTEXTE PAYSAGER Entité paysagère de la La Vallée des Duyes Entité paysagère de la MOYENNE Vallée de la Bléone Entité paysagère de la Basse Vallée de la Bléone Carte illustrant la position de l aire d étude et la répartition des entités paysagères au sein du département D après l Atlas des paysages des Alpes de Haute-Provence, DIREN PACA février 2003 Sites étudiés Entité paysagère de la La Vallée des Duyes Entité paysagère de la MOYENNE Vallée de la Bléone Entité paysagère de la Basse Vallée de la Bléone CB-/-février

15 TOPOGRAPHIE ET RELIEF DU SITE La coupe AA exprime l organisation de l aire d étude où de hauts reliefs cadrent l horizon et définissent un bassin visuel. Les sites étudiés sont installés sur un plateau dont le relief est facilement identifiable dans le paysage, à mi- pente entre les sommets et la vallée. La pente de ce plateau s oriente selon un axe Nord-Sud vers la vallée de la Bléone. A A Pic d Oise Les Augiers Courbons Siron Pic d Oise Les Augiers Siron Courbons La mise en relation de la Coupe BB et de la photographie montre la position du site en surplomb immédiat de la vallée. La zone d activité de Saint-Christophe, située en contre-bas apparaît clairement dans le paysage, tout comme le talweg séparant les périmètres et le plateau. A l arrière-plan, les reliefs du Pic d Oise et du Siron ferment l horizon. B B Pic d Oise Les Augiers Site A Site B Siron Courbons Les Hautes Sièyes Digne les Bains Pic d Oise Les Augiers Site A Siron Site B Courbons Les Hautes Sièyes Digne les Bains CB-/-février

16 Atlas des paysages Alpes de Haute-Provence, février 2003 Plateau de La Crau Le village de Courbons (site inscrit ponctuel loi de1930). Il se compose d un ensemble de vieilles maisons, dominées par l église Notre-Dame des Anges (XIV ème siècle), qui s agglutinent autour d un rocher abrupt. Sa silhouette remarquable se découpe sur les versants pelés de la montagne du Siron. Le village présente de très belles maisons dont les CB-/-février

17 murs sont souvent assemblés avec un mortier rougi par le schiste versicolore que l on trouve dans les environs. Le site offre un vaste panorama qui s étend sur la Basse Vallée de la Bléone. Le paysage alentour est marqué des empreintes de l activité paysanne traditionnelle : cabanons, murets en pierres, anciens vergers d amandiers ou de noyers, qui contribuaient certainement à mettre en valeur la belle silhouette de ce village. On pourra regretter que sa silhouette soit quelque peu gâchée par des constructions mal implantées ou disgracieuses. Le village de Courbons, Digne-les-Bains Organisation du territoire Atlas des paysages Alpes de Haute-Provence, février 2003 CB-/-février

18 PAYSAGE URBAIN GERER ET ASSURER LA PERTINENCE PAYSAGERE DES EXTENSIONS URBAINES (topographie, matériaux, volumes, couleurs ) Freiner l étalement urbain et préférer une densification à un développement en nappe. Promouvoir la mise en oeuvre de ZPPAUP (Digne-les-Bains) CONTROLER LA DISPERSION ET LA QUALITE DU BATI DANS LES ESPACES AGRICOLES Freiner l implantation bâtie diffuse dans les espaces agricoles Améliorer l intégration et la qualité du bâti isolé INSTAURER DES COUPURES D URBANISATION AFIN DE PRESERVER DES RESPIRATIONS ENTRE LES ZONES URBAINES Proscrire toute nouvelle implantation bâtie dans les espaces agricoles Conserver des espaces de respiration autour des villages PRESERVER ET SOULIGNER LA SILHOUETTE DES VILLAGES Affirmer une limite nette d urbanisation Conserver des espaces de respiration autour des villages Promouvoir les savoir-faire architecturaux CONTROLER L IMPLANTATION ET LA QUALITE DES ZONES D ACTIVITES Contrôler l implantation diffuse et améliorer la qualité des nouvelles constructions Promouvoir les requalifications des zones d activités existantes ainsi que le pré-verdissement et la planification de celles à venir Améliorer l intégration des bâtiments dans le paysage Promouvoir les études d urbanisme et de paysage VALORISER LES RICHESSES DU PATRIMOINE BATI Assurer la pertinence paysagère et architecturale des nouvelles constructions et rénovations Favoriser les actions de restauration AGRICULTURE ET GRAND PAYSAGE PRESERVER LA QUALITE ET LA PERCEPTION DES TERROIRS PRESENTANT UNE QUALITE PAYSAGERE NOTABLE Maintenir l activité agricole et sa diversité Entretenir et valoriser les structures végétales qui participent à la qualité du paysage (ripisylves, haies, arbres isolés) Maintenir et entretenir les réseaux de canaux d irrigation et leur ripisylves PRESERVER LES TERROIRS AGRICOLES SUR LES COTEAUX Maintenir l activité agricole Maîtriser le développement de friches PAYSAGES REMARQUABLES PRESERVER LA QUALITE ET LA PERCEPTION DES PAYSAGES REMARQUABLES Mettre en valeur les sites remarquables et leur perception Faciliter la protection et la gestion de ces sites Etudier l impact des aménagements existants ou à venir dans les sites remarquables Préserver voir replanter les structures végétales et minérales qui mettent en valeur le site (Courbons) Aménagement de lieux d arrêt, tout en portant attention à l impact qu ils peuvent générer (chapelle Saint-Christol) SITES DE PERCEPTION PRESERVER LA QUALITE DES PERSPECTIVES VISUELLES Entretien des abords des points de vue (débroussaillement) Aménagement de lieux d arrêt sur le bord de route, tout en portant attention à l impact qu ils peuvent générer Non situable INFRASTRUCTURES AXE MAJEUR A RECONQUERIR (N85) Prendre en compte l aspect paysage dans la réalisation d un diagnostic et des propositions de requalification Maintenir et valoriser les alignements remarquables (Malijai) et favoriser de nouvelles plantations si nécessaire Mise en place d une réflexion sur la signalétique, la publicité et la valorisation des entrées de villes et villages INTEGRATION DU PROJET D ANTENNE AUTOROUTIERE DU VAL DE BLEONE Minimiser les atteintes aux paysages sensibles (rive gauche et rive droite), et aux sites remarquables (rive droite) Utiliser la mesure «1 % paysage» pour la mise en valeur des structures paysagères existantes VOIE FERREE A RECONQUERIR Promouvoir des études de réhabilitation de la voie ferrée Faciliter les initiatives de réhabilitation CB-/-février

19 ENJEUX PRIORITAIRES Axe de circulation majeur à requalifier Maîtriser les extensions urbaines Préserver les terroirs de qualité paysagère notable ENJEUX ET ACTIONS Atlas des paysages Alpes de Haute-Provence, février 2003 Enjeux paysagers identifiés Enjeux globaux Les paysages des Alpes de Haute Provence ne sont pas que le reflet des différents pays qui composent le département, mais leur diversité et leur qualité constituent apparemment une particularité de ce département. Dès lors, il est possible de fonder un dynamisme sur le paysage comme ressource d identification, domaine d intervention et élément majeur d un cadre de vie choisi et en perpétuelle évolution. De la même manière, les grands projets ne sont pas exclus, dans la mesure où ils font eux-mêmes paysages, et si les ressources financières que les communes CB-/-février

20 en tirent servent effectivement à la qualité des espaces. Les paysages sont ici d une très grande qualité intrinsèque, mais leur évolution est rapide : ils appellent une intervention publique forte qui réconcilie les dynamiques locales actuelles avec la volonté de maintenir des espaces exceptionnels pour l avenir. Enjeux locaux Le site d étude est inscrit à moins de 3 km au Sud du hameau de Courbons, site inscrit et bénéficiant d une protection au titre des monuments historiques. Le site d étude (740 m d altitude) ne présente qu une faible co-visibilité avec ce hameau, situé à environ 900 m d altitude du fait de la présence d un massif boisé qui «cache» le site d étude. En revanche, le site d étude offre des échappées visuelles lointaines depuis toute sa partie Ouest en direction de l Ubac de Chandourène et de l école primaire des Augiers située en contrebas. Le site d étude offre notamment une vue plongeante sur les quartiers d urbanisation des Augiers et des Plaines. La ceinture végétale haute formée autour du site d étude «cache» en partie le site depuis les zones urbanisées. Précisons que toutes les zones urbanisées sont situées en contrebas du site d étude. Le phénomène de co-visibilité entre ces habitations et le site d étude semble donc peu probable. A noter que l hiver, la sensibilité peut toutefois être plus importante du fait de l absence d une partie du masque végétal (essences caducifoliées uniquement). CB-/-février

21 EXAMEN DU CHAMP DE PERCEPTION VISUEL La complexité du relief entourant l aire d étude nécessite un examen approfondi du champ de perception visuel des périmètres dans ce territoire. Cette analyse est également l occasion de comprendre les éléments structurants du plateau de La Crau et la façon de percevoir les sites dans ce paysage afin de dégager les enjeux relatifs à la mise en place d un projet. En fonction de ce bassin visuel du site de la Crau, six lieux de prises de vues ont été définis, et pour chaque lieu, des mesures compensatoires sont définies. Lieu des prises de vues Champtercier 4 Site de La Crau 1 Courbons Les Hautes Sièyes 1bis 5 Le Cousson GR 6 Gaubert Les Hostelleries de Gaubert 2 3 Orthophotoplan IGN 2006, service urbanisme et foncier CB-/-février

22 1 : Le site de La Crau vu du village de Courbons Site de La Crau Photo service Urbanisme et Foncier janvier 2011 Le périmètre est très peu perceptible depuis le village situé à 190 mètres en amont et à 2,5 kilomètres de distance. Même si le village de Courbons domine le site de La Crau (970 mètres d altitude contre 760 mètres), la visibilité du plateau n est pas pleine et entière puisque seule la crête nord du plateau est bien visible. La ceinture végétale en crête devra être conservée afin de conserver un écran avec le projet envisagé. CB-/-février

23 1bis : Le site de La Crau vu du village des Hautes Sièyes Site de La Crau Photo de la Chapelle des Hautes Sièyes Site de La Crau Photo de l entrée des Hautes Sièyes A une altimétrie inférieure au village de Courbons, le hameau des Hautes Sièyes offre une vue sur les plateaux. Ces plateaux sont de moins en moins perceptibles même si la vue du plateau Est est plus prégnante que celle du plateau Ouest Les coteaux boisés du relief tranchent avec les prairies de la vallée du Ravin du Rouveyret. CB-/-février

24 2 : Le site de La Crau vu du village de Gaubert Site de La Crau Photo service Urbanisme et Foncier janvier 2011 Du village de Gaubert, seules quelques trouées entre les arbres situées en partie terminale de la voie du village laissent entrevoir le plateau de La Crau. Ces trouées sont plus importantes en hivers, la végétation le long de la voie étant composées essentiellement d essences caducifoliées. Un accompagnement des vues lointaines doit être mis en place, ainsi que l obligation de maintenir une zone tampon en périphérie de la zone et de préserver les coteaux au sud. CB-/-février

25 3 : Le site de La Crau vu du village des Hostelleries de Gaubert Site de La Crau Photo service Urbanisme et Foncier janvier 2011 C est certainement le lieu le plus sensible en terme de co visibilité sur le site de La Crau. La route nationale 85, au niveau du hameau des Hostelleries de Gaubert offre une vue dégagée sur le site de La Crau tout en le surplombant. La distance séparant les deux sites est d environ 3 kilomètres. L inclinaison du plateau le rend plus perceptible, cependant la perspective ne permet pas de voir toute la profondeur du site. CB-/-février

26 4 : Le site de La Crau vu du quartier des Lombards, commune de Champtercier Site de La Crau La crête du plateau de La Crau est visible du quartier des Lombards sur la commune de Champtercier. L enjeu principal sur ce versant est de conserver et maintenir une zone tampon et des lisières afin d atténuer la perception du site. CB-/-février

27 5 : Le site de La Crau vu du Cousson le long du GR Le chemin de randonnée menant de Digne au sommet du Cousson offre de larges vues sur la vallée de la Bléone. La dynamique du développement urbain de Digne le long de la rivière est clairement lisible. Au delà, les reliefs alpins s étendent à perte de vue. Site de La Crau L accompagnement des vues lointaines est rendu possible par le fractionnement du périmètre d implantation, par des bosquets et des boisements dans le prolongement des lisières, venant rompre l effet de nappe du parc. 6 : Le site de La Crau vu du Cousson le long du GR Site de La Crau Cette vue permet de comprendre l inscription du site de la Crau dans son contexte paysager et au sein du relief. Les deux plateaux du site de la Crau, surplombent la vallée urbanisée et la zone d activité. La distance séparant le GR du Cousson au plateau de la Crau est d environ 4 kilomètres. Le maintien d une lisière arborée en périphérie du site, dans le prolongement de celle des coteaux cernant le plateau, apparaît ainsi primordial afin de préserver l aspect naturel du lieu dit des plaines depuis les reliefs et les abords des périmètres. CB-/-février

28 LE BASSIN VISUEL DU SITE DE LA CRAU L étude fait ressortir les zones depuis lesquelles les périmètres sont perceptibles. Celles-ci se situent en majorité sur les reliefs encadrant le plateau étudié mais sont à relativiser par l occupation du sol, zones boisées arrêtant la vue, espaces bâtis denses. Les principaux points de vue ont ainsi été recensés et hiérarchisés. La perception depuis les villages (Courbons, Champtercier, Gaubert) et les chemins de randonnée placés en surplomb devra être particulièrement prise en compte dans les enjeux et les recommandations. Etude paysagère du projet photovoltaïque de Digne les Bains Conception 2D/3D Ginger E.I direction spécialisée paysage En rouge : Fort impact visuel : Vues depuis lesquelles le site est clairement visible En orange : Impact visuel modéré : Vues depuis lesquelles le site est perceptible mais l impact est modéré par la distance, la topographie, la végétation En jaune : Impact visuel faible : Vues depuis lesquelles les bords et lisières du site sont perceptibles mais très peu impactant CB-/-février

29 Afin de limiter les forts impacts paysagers au niveau du village de Courbons mais aussi des chemins de randonnée du Cousson la ville de Digne les Bains propose de laisser à l état naturel le plateau Est et d accompagner les vues du plateau Ouest. Cette synthèse des enjeux paysagers permet de faire des recommandations paysagères qui seront annexées et répertoriées dans le Plan Local d Urbanisme de la commune de Digne les Bains. - l accompagnement des vues lointaines est rendu possible par le fractionnement du périmètre d implantation par des bosquets et des boisements dans le prolongement des lisières, venant rompre l effet de nappe du parc (depuis les reliefs au nord et le hameau de Courbons) - la zone d exclusion des coteaux situés au sud de la ligne THT limite également les perceptions du projet depuis les reliefs au sud. CB-/-février

30 Cette cartographie présente la zone indicée Np envisagée au futur PLU après modification du document. La zone Np a une superficie de 12,5 hectares. Cette zone permet d accompagner les aménagements pour la préservation des coteaux et le maintien d une zone tampon et des lisières. L objectif est de pouvoir prescrire dans le zonage Np du PLU ces mesures d accompagnement et de les demander aux porteurs de projets du parc photovoltaïque. Périmètre retenu Le plateau Ouest est occupé en grande majorité par une chênaie pubescente et des résineux (pins sylvestres et pins noirs). CB-/-février

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Dépôt des dossiers de candidature : au plus tard le 30 juin 2015 1 Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE DOCUMENT N 2 : REGLES GENERALES ET PARTICULIERES Décembre 2007 SOMMAIRE ZPPAUP DE LEUCATE DOCUMENT 1 : LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Projet urbain secteur Maragon Floralies et définition de son mode opératoire Ville de Ramonville St Agne Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Janvier 2009. V1 Structure urbaine et bâtie

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Le village de Luynes et ses extensions

Le village de Luynes et ses extensions Diagnostic, enjeux et orientations Le village de Luynes et ses extensions Décembre 2012 DOCUMENT PROVISOIRE 1 DOCUMENT PROVISOIRE 2 Le village de Luynes et ses abords est situé dans l extrême sud de la

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Formation FORÊT Les massifs

Formation FORÊT Les massifs Formation FORÊT Les massifs Ateliers du patrimoine naturel de Picardie Rémi François Paul Janin 20/04/2014 Tour d horizon des principaux massifs picards Retz : l héritage de la futaie cathédrale Dominance

Plus en détail

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE Préambule Pourquoi ce guide? Avant propos Dans le département du Rhône, l étalement urbain grandissant et les grands projets

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun 2nd COMITE DE RIVIERE «BLEONE ET AFFLUENTS» 21 juin 2012 Salle Henri Rochette - Aiglun Le torrent de Val Haut à Barles Contenu du dossier de séance : - Ordre du jour Planning général Liste des études complémentaires

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Détermination des enjeux exposés

Détermination des enjeux exposés RAPPORTS CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON Département Laboratoire de Clermont-Ferrand Affaire 19526 Détermination des enjeux exposés au risque inondation de l'oeil à Cosne d'allier novembre

Plus en détail

BURONS et BATIMENTS d'estive

BURONS et BATIMENTS d'estive BURONS et BATIMENTS d'estive Restauration Reconstruction Extension limitée --------------- PROCEDURE ADMINISTRATIVE Application de l'article L145 3 I du Code de l'urbanisme (Loi Montagne) 1 S O M M A I

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles

Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles Check-list à l'attention des chargés d'étude réalisant le Porter à Connaissance Cocher les lignes si le territoire

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

METROPOLE NICE COTE D AZUR COMMUNE DE VENANSON DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES. ETUDE L. 145-3-III-b DU CODE DE L URBANISME

METROPOLE NICE COTE D AZUR COMMUNE DE VENANSON DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES. ETUDE L. 145-3-III-b DU CODE DE L URBANISME METROPOLE NICE COTE D AZUR COMMUNE DE VENANSON DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES CARTE COMMUNALE 3 ETUDE L. 145-3-III-b DU CODE DE L URBANISME DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE PRESCRIPTION PAR DCM... 15/01/2011

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 CHAPITRE NCa ZONE DE RICHESSES NATURELLES, OU LA POSSIBILITE D'EXPLOITER DES CARRIERES DOIT ETRE PRESERVEE. SECTION 1 - NATURE DE L'OCCUPATION DU SOL ARTICLE

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

Philippe. JOURNO Philippe, Gérant

Philippe. JOURNO Philippe, Gérant Projet commercial et de loisirs Red Line à Bussy-Saint-Georges JOURNO Philippe SCI Bussy Promotion JOURNO Philippe, Gérant 505 365 296 00019 SCI 36 Travaux ou constructions soumis à permis de construire,

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

REGLEMENT DE LA PUBLICITE DES ENSEIGNES ET DES PREENSEIGNES DE LA VILLE D ANGOULEME

REGLEMENT DE LA PUBLICITE DES ENSEIGNES ET DES PREENSEIGNES DE LA VILLE D ANGOULEME REGLEMENT DE LA PUBLICITE DES ENSEIGNES ET DES PREENSEIGNES DE LA VILLE D ANGOULEME LE MAIRE D ANGOULEME, VU le Code des Communes VU le Code de l Urbanisme VU la loi n 79.1150 du 29 décembre 1979 relative

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Assurer la mise en œuvre des orientations

Assurer la mise en œuvre des orientations Assurer la mise en œuvre des orientations Pour être efficace, la dynamique générée par la rédaction de la charte doit se poursuivre, après sa signature, au travers de quatre actions : Diffuser la charte

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d assainissement Non Collectif

Plus en détail

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Un outil pratique de gestion des haies destinée aux agriculteurs ayant des travaux d entretien du bocage et souhaitant valoriser leur bois Favoriser

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

PRÉFET DES LANDES CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES SANITAIRES ET TECHNOLOGIQUES

PRÉFET DES LANDES CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES SANITAIRES ET TECHNOLOGIQUES PRÉFET DES LANDES Direction Départementale de la Cohésion Mont de Marsan, le 21 janvier 2013 Sociale et de la Protection des Populations Mission Santé-Protection des Animaux et de l Environnement Affaire

Plus en détail

Schéma Paysager Routier. Rapport phase 2 / Itinéraire Lille / Tourcoing (A22) Plans d aménagement et de gestion

Schéma Paysager Routier. Rapport phase 2 / Itinéraire Lille / Tourcoing (A22) Plans d aménagement et de gestion Schéma Paysager Routier Rapport phase 2 / Itinéraire Lille / Tourcoing (A22) Plans d aménagement et de gestion Itinéraire Lille / Tourcoing Schéma paysager routier 2 Schéma paysager routier Itinéraire

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES. Établissement OM GROUP. Communes de SAINT-CHERON et de SERMAISE

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES. Établissement OM GROUP. Communes de SAINT-CHERON et de SERMAISE PRÉFECTURE DE L'ESSONNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE L'ESSONNE DIRECTION RÉGIONALE ET INTERDÉPARTEMENTALE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE L'ÉNERGIE D'ÎLE-DE-FRANCE Unité territoriale de l'essonne

Plus en détail

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT DE LA BLEONE SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS ETAT DES LIEUX DIAGNOSTIC : N 860070 R3 Burea u d 'étud e Gestion et Restauration des cours

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Septembre 2013 Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Si le recours aux matériaux recyclés ou aux déchets inertes progresse, les secteurs d activité du bâtiment ou des travaux

Plus en détail

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL - - La Traduction -.. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HMEL Christophe Laborde, paysagiste - gence E.Sintive, Ludovic Durieux, architecte urbaniste Sept - PGE -. - La Traduction Spatiale

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE - DEPARTEMENT du NORD Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune de WANNEHAIN

REPUBLIQUE FRANCAISE - DEPARTEMENT du NORD Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune de WANNEHAIN Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme (Arrêté n 09-2013 en date du 22 mars 2013 de Monsieur le Maire de WANNEHAIN) CONCLUSIONS MOTIVEES DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Administratif

Plus en détail

Débroussailler autour de sa maison : «une obligation»

Débroussailler autour de sa maison : «une obligation» Guide du débroussaillement règlementaire aux abords des constructions dans le département de Vaucluse Débroussailler autour de sa maison : «une obligation» 2 ème édition Le débroussaillement vous protège,

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire

Plus en détail

PARTICIPATION POUR VOIE ET RESEAUX

PARTICIPATION POUR VOIE ET RESEAUX Fiche n 15 Loi URBANISME ET HABITAT PARTICIPATION POUR VOIE ET RESEAUX Situation avant la loi urbanisme et habitat : Depuis la loi S.R.U., le conseil municipal pouvait instituer une participation pour

Plus en détail

1. Dossier de création

1. Dossier de création DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE Communauté d Agglomération Haut Val de Marne ZAC NOTRE DAME Vi l l e d e La Qu e u e En Br ie 1. Dossier de création 195 rue de Bercy - 75582 Paris Cedex 12 19 avenue de la

Plus en détail

Atelier de participation à la lecture de notre cadre de vie et de ses mutations. à destination des membres des CCATM et des CLDR

Atelier de participation à la lecture de notre cadre de vie et de ses mutations. à destination des membres des CCATM et des CLDR Atelier de participation à la lecture de notre cadre de vie et de ses mutations à destination des membres des CCATM et des CLDR Le cadre de vie, C est quoi au juste? Environnement incorporant la dimension

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

Formulaire d'adhésion PEFC

Formulaire d'adhésion PEFC Formulaire d'adhésion PEFC Acte d'engagement du propriétaire dans la démarche de certification par portage proposée par la Coopérative Provence Forêt I Présentation La certification PEFC doit permettre

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT E1 RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT 28 E1 RESUME NON TECHNIQUE DE L ÉTUDE D IMPACT 28 1. - PRESENTATION DE L OPERATION 2. - APPRECIATION DES IMPACTS DU PROGRAMME 3. - AUTEURS DES ETUDES 4. - ETAT

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Communauté de Communes de la Vallée de la Gorre Service Public d Assainissement Non Collectif 2, Place de l'église 87310 Saint-Laurent-sur-Gorre 05 55 48 19 20 / spanc.vallee.gorre@orange.fr DEMANDE D

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

- réduire l émission des gaz à effets de serre

- réduire l émission des gaz à effets de serre ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME DES COMMUNES D AIGUILLON, BAZENS, LAGARRIGUE ET PORT-SAINTE-MARIE (47) REUNION DE PRESENTATION DU DIAGNOSTIC LE 11 JUILLET 2014 ETAIENT PRESENTS Confére feuille d

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS

LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS Plan directeur de quartier n 29298 B Du réseau vert au réseau écologique Le projet de réseau vert du PAC de La Chapelle - Les Sciers repose sur deux approches

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme Entrée en vigueur le 1 er octobre 2007 Toute demande d autorisation déposée le 1 er octobre sera soumise au nouveau dispositif. Tout dépôt de déclaration

Plus en détail

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques ise Pignon Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Plan de la présentation éolien

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Festival du développement durable juin 2009 Le parc Navazza et ses richesses naturelles Localisation de la visite Le parc Navazza peut grossièrement

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Ligue pour la Protection des Oiseau Alsace Entrée Thématique Agriculture Espèces et habitats naturels Milieu aquatiques et humides Localisation :

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes Table des Annexes Annexe I : Procédure de désignation des sites Natura 2000 (ZPS et SIC). Annexe II : Composition du comité de pilotage. Annexe III : Exemple de cahier de pâturage tournant Manade. Annexe

Plus en détail

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE République Française Département du Pas-de-Calais Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE Préambule Partie I Dispositions générales et définitions

Plus en détail

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail