Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer?"

Transcription

1 Essentiel magazine MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Parents, ados: que faire face à une addiction? NOTRE VIE Lutter contre les inégalités Le magazine bimestriel de votre mutuelle - n 16 - septembre 2010

2 Édito LE GOUVERNEMENT CHOISIT DE TAXER VOS GARANTIES! Le gouvernement vient d annoncer que pour contribuer à couvrir la dette de la Sécurité sociale, il instaure une taxe de 3,5 % sur vos garanties plutôt que d augmenter équitablement les recettes de l assurance maladie. Le milliard ainsi récolté pèsera naturellement d autant plus lourd dans vos budgets que vos revenus sont modestes. Ceux d entre vous qui ont choisi d effectuer un effort financier supplémentaire pour avoir une meilleure couverture complémentaire seront également davantage mis à contribution. Cette taxe est injuste et inéquitable. Elle est contraire au principe de 1945 qui veut que chacun de nous contribue au financement de l assurance maladie en fonction de ses moyens. Pour réduire le déficit de l assurance maladie, le gouvernement aurait pu faire le choix plus équitable d augmenter les recettes en tenant compte des possibilités de chacun. Au lieu de cela, année après année, il réduit le déficit par des prélèvements et des taxes qui augmentent le coût de vos garanties et il accroît votre reste à charge en réduisant les remboursements de l assurance maladie. Harmonie Mutuelles est opposée à cette taxe qui n est en rien solidaire et qui va renforcer les difficultés d accès à une protection complémentaire santé! Guy Herry, Président d Harmonie Mutuelles Le 1 er septembre 2010 Pour plus d informations, voir le supplément joint à ce numéro. Contact lecteurs: Magazine bimestriel paraissant cinq fois par an, édité par Harmonie Mutuelles (union soumise aux dispositions du livre III du code de la mutualité). Siret: , boulevard de Beaumont CS Rennes cedex. Directeur de publication: Guy Herry. Pages spéciales: Prévadiès, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Côtes-d Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Lorraine, Morbihan, Normandie, Pays de la Loire, Harmonie Mutualité, Harmonie Anjou, Atlantique, Auvergne, Berry, Ile-de-France Régions, Indre, Limousin, Médi terranée, Touraine, Vendée, MNAM et Mutuelle Existence. «Essentiel Santé Magazine» est sous copyright. Tirage exemplaires. Le numéro: 0,51 TTC. L abonnement: 2,55. Publication membre de l APM, du SPS et de la FNPS. Conception-réalisation: Paris. Photo de la cou - verture: Birgid Allig/plainpicture. Impression: Presses de Bretagne, ZI Sud-Est, rue des Charmilles, Cesson- Sévigné cedex. N Commission paritaire: 0912 M ISSN: Dépôt légal: à parution. MA MUTUELLE PAGES SPÉCIALES De la page 3 à la page 9, actualités, conseils pratiques sur les services mis à votre disposition par votre mutuelle. MA SANTÉ 10 QUESTION SANTÉ : OÙ S INFORMER? Des questions sur des symptômes, des maladies ou un médicament? Suivez le guide. 14 PARENTS, ADOS : QUE FAIRE FACE À UNE ADDICTION? 16 CHOISIR UN SPORT POUR SES ENFANTS 18 ACTUALITÉ SANTÉ 19 FICHES SANTÉ Les traitements orthodontiques, les tarifs des professionnels de santé 21 ACTUALITÉS NOTRE VIE 22 LUTTER CONTRE LES INÉGALITÉS Zoom sur les associations qui aident les plus démunis au quotidien. 26 ÉPICERIES SOCIALES ET SOLIDAIRES 27 ACTUALITÉS 28 LA SMAR 29 PRIORITÉ SANTÉ MUTUALISTE L accompagnement des personnes dépendantes 30 FORUM Visitez notre BLOG!.Retrouvez vos rubriques, des infos, des forums Ce numéro comporte des encarts : «Participez à la vie de votre mutuelle» pour Harmonie Anjou ; «Les rencontres santé» pour Harmonie Indre (une partie des destinataires) ; «Assemblée générale de Prévadiès 24 juin 2010» pour toutes les éditions Prévadiès; «Vos assemblées locales 2010» pour Côtesd Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan ; «Statuts et règlements mutualistes», «MNAM et MNAM OM Faits et chiffres 2010» et «Préserver leur vue et leur avenir Morbihan et Normandie» pour la MNAM ; «Le gouvernement choisit de taxer vos garanties plutôt que d augmenter équitablement les recettes de l assurance maladie» pour toutes les éditions. 2 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

3 A. BERNARD SAVOIR-FAIRE ET SERVICE SUR MESURE Harmonie Médical Service, une réalisation du groupe Harmonie Mutuelles, adapte sur mesure le matériel médical (fauteuil roulant, lit médicalisé ). Ses conseillers écoutent les patients et définissent avec eux leurs besoins en fonction de leur handicap, mais aussi de leurs habitudes de vie, de leur environnement et de leurs problèmes particuliers. Ils imaginent les modifications que le technicien va devoir apporter au matériel standard maintien de la tête, emplacement des commandes, pilotage à distance pour la télévision, la hi-fi, les portes pour fournir au patient un matériel personnalisé. Pour en savoir plus : Tél. : Essentiel Santé Magazine - septembre

4 Ma mutuelle MNAM Vos délégués en assemblée LE TEMPS FORT DE L ANNÉE. Chaque année, les délégués de votre mutuelle se retrouvent en assemblée générale et décident des grandes orientations politiques et économiques. Retour sur les principales questions abordées en POINT DE VUE «Un rapprochement en bonne voie» L année 2009 a été marquée par le référencement de la MNAM par le ministre de la Défense pour la protection sociale complémentaire de ses ressortissants sera, quant à elle, marquée par le rapprochement avec la mutuelle du ministère de l Agriculture (SMAR) au sein de l union Harmonie Mutuelles. L intervention de son président, Jean-François Guillou, a d ailleurs été l un des moments forts de notre assemblée générale. Tous les élus et militants se mobilisent déjà pour mener à bien ce projet sous les meilleurs auspices. Bertrand Laot, président de la MNAM F. RHODES générale est toujours l événement fort de l année pour une mutuelle. L assemblée Lieu d échanges et de débats, parfois vifs et passionnés, c est le moment où les délégués s expriment et décident au nom des adhérents qui les ont élus. À La Rochelle, les 29 et 30 juin derniers, l assemblée générale de la MNAM «nouveau format» n a pas échappé à la règle. Les 34 nouveaux délégués, sur les 106 élus en avril, ont amené fraîcheur et interrogations, bousculant un peu le déroulement traditionnel. L assemblée générale 2010 a malgré tout statué sur de nombreux points, en particulier sur le remboursement des médicaments à vignette orange. Les délégués ont aussi envisagé l avenir, avec notamment l annonce d un projet de rapprochement avec la mutuelle du ministère de l Agriculture (SMAR). Luc Choubrac, vice-président de la MNAM Suite à la mise en place d un quatrième taux de remboursement des médicaments à 15 % (médicaments à vignette orange), le conseil d administration de la MNAM avait décidé, en octobre dernier, de continuer à prendre en charge les médicaments concernés jusqu à la décision de l assemblée générale. Fallait-il ensuite suivre la position de la Mutualité Française qui estime que ces médicaments, dont le service médical rendu est jugé insuffisant, ne doivent pas être remboursés par les mutuelles? Ou devait-on continuer à les prendre en charge? Et si oui à quel taux? Ces questions ont fait l objet d un débat fructueux. Au final, la majorité des délégués s est prononcée en faveur de la poursuite de la prise en charge de ces médicaments par la MNAM, au taux de 65 %. Les délégués ont en effet estimé que, dans cette période de crise, il ne fallait pas pénaliser davantage les malades. La décision a été prise pour un an. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, votée à la fin de l année, 4 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

5 GRENIER PHOTO L assemblée générale : un lieu de débat et d échanges. pourrait en effet prévoir une baisse du taux de remboursement pour de nouvelles classes de médicaments. Ce qui provoquerait un transfert de charges important vers la MNAM. La question reviendra donc à l ordre du jour de l assemblée générale Laurent Magnant, secrétaire général de la MNAM L arrivée de la SMAR dans l union Harmonie Mutuelles au 1 er janvier 2011 ne passe pas inaperçue dans le petit monde de la Mutualité. Elle rejoint la MNAM en tant que mutuelle professionnelle, et déjà le dialogue s installe. La SMAR et la MNAM ont aujourd hui les mêmes préoccupations. Toutes deux sont référencées par leur ministère respectif, l Agriculture et la Défense, pour protéger actifs et retraités. Toutes deux sont de taille modeste et doivent aller au-delà des attentes de leurs adhérents, actuels et «à venir». Or l union fait la force. La mise en commun des moyens, du «réseau», et les valeurs partagées donneront un nouvel élan et une nouvelle dimension à nos mutuelles comme à l union. À l heure où la réflexion est bien engagée sur l avenir d Harmonie Mutuelles, la SMAR arrive à point nommé. Mais rien n est acquis. Il nous faut mesurer les enjeux et les conséquences, pour ne pas perdre le cap : préserver l intérêt de tous les adhérents, et leur offrir de nouvelles perspectives. Propos recueillis par Marie-France Lacour LA MNAM EN CHIFFRES* chefs de famille personnes protégées 882 bénéficiaires de la CMU 88 millions d euros de cotisations 64 millions d euros de prestations contrats de prévoyance *Chiffres Complément d info Suite à notre dossier sur l aide à domicile paru dans Essentiel Santé Magazine n 15 (juin 2010), si vous voulez connaître les conditions détaillées de ce service, contactez votre service d assistance au numéro cristal (appel non surtaxé). UNE MUTUELLE SOLIDAIRE L assemblée générale de la MNAM a approuvé le montant prévisionnel annuel du budget social, soit 7 millions d euros. Cette somme servira à financer les allocations maternité d adoption, l aide à la première installation, l assistance à domicile et les secours exceptionnels. Elle alimentera également le fonds d entraide qui, chaque année, permet à la mutuelle de prendre en charge les cotisations des orphelins et enfants handicapés de plus de 20 ans, des enfants à partir du 3 e rang de moins de 21 ans ; et de réduire celles d un certain nombre d adhérents, notamment les retraités de 60 ans et plus disposant de faibles revenus. Essentiel Santé Magazine - septembre

6 Ma mutuelle MNAM GARO/PHANIE REMBOURSEMENT. Votre enfant a besoin d un appareil dentaire? Vous devez vous équiper d une prothèse auditive ou renouveler vos lunettes? Demandez un devis et envoyez-le à votre mutuelle. Un devis = un remboursement sans surprise Engager des frais de santé est un acte important et vous voulez connaître le montant de votre remboursement. Il vous suffit d envoyer à votre mutuelle un devis détaillé du professionnel de santé consulté. Elle pourra ainsi calculer la prise en charge du régime obligatoire, le remboursement de la partie complémentaire selon votre garantie et les frais restant éventuellement à votre charge. Ce qu il faut savoir Traitements prothétiques ou orthodontiques : contrairement aux soins dentaires, les tarifs sont fixés librement, mais votre chirurgien-dentiste est tenu par la législation de vous fournir un devis détaillé. Audioprothésie : votre audioprothésiste doit vous remettre un devis avant l achat d un appareil auditif, en indiquant séparément le prix de l audioprothèse et le prix global des prestations d adaptation. Lunettes ou lentilles : votre opticien est tenu d établir un devis. Dans la plupart des cas, il le transmettra lui-même à la mutuelle. Hospitalisation : pour une intervention prévue à l avance, demandez aussi l établissement d un devis, notamment pour connaître le montant des éventuels dépassements d honoraires. Cas particulier : sachez aussi que les médecins exerçant en secteur 2 doivent obligatoirement vous délivrer un devis lorsque le coût des actes est supérieur à 70 euros. Dans tous les cas, n hésitez pas à demander plusieurs devis pour bénéficier du meilleur rapport qualité prix. Brigitte Imber En savoir plus Appelez un conseiller de votre mutuelle (Coordonnées page 9). LE SAVIEZ-VOUS? «Le devis dentaire : comment ça marche» Pour le remboursement de vos prothèses, votre dentiste établit un devis détaillé (position de la dent, codification de l assurance maladie, prothèse fixe ou amovible ) qui précise les soins qui vous seront prodigués, les matériaux utilisés et le montant des honoraires. C est sur la base de ce devis que votre mutuelle pourra vous indiquer (après contact avec votre chirurgien-dentiste si nécessaire), quelle sera la prise en charge de votre régime obligatoire, de la partie complémentaire, variable selon votre garantie, ainsi que les frais restants éventuellement à votre charge. 6 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

7 GETTY IMAGES AGENDA Prochaines rencontres santé Dans le cadre de Priorité Santé Mutualiste, les unions territoriales et régionales mutualistes organisent prochainement des rencontres santé. Le 3 octobre : «Rando santé mutualité», randonnée pédestre gratuite, village santé et visite guidée culturelle et archéologique du village. Salle des fêtes d Avignonet- Lauragais (31), de 8 h à 17 h. Le 5 octobre : conférence-débat sur la cyberaddiction. Auditorium salle Gérard-Philippe à La Garde (83), de 19 h à 21 h. Le 7 octobre : programme d accompagnement des adultes en surpoids ou obèses pour leur permettre d acquérir de nouvelles habitudes alimentaires, en vue d une perte de poids durable. Clermont- Ferrand (63). Renseignements au Le 21 octobre : conférence-débat «Les amours de vieillesse» sur la sexualité avec l avancée en âge. Espace culturel Avel Vor, rue de la Fontaine blanche, à Plougastel Daoulas (29), de 13 h 30 à 17 h 30. Les rencontres santé sont gratuites et ouvertes à tous. Pour en savoir plus, vous inscrire ou connaître toutes celles qui se déroulent près de chez vous, appelez Priorité Santé Mutualiste au (prix d un appel local depuis un poste fixe) ou rendez-vous sur NOUVEAUX ÉLUS Suite à l assemblée générale des 29 et 30 juin derniers (voir article p. 4 et 5), voici la nouvelle composition des conseils d administration. Conseil d administration MNAM : Roger Allard, Gilles Ancelin, Bernard Andersen, Claude Bellin, Régine Brusseau, Michel Carayol, Luc Choubrac, Aline Eudo, Patrick Faure, Claude Gac, Agnès Kevorkian, Bernard Lagrange, Bertrand Laot, Joëlle Lepoittevin, Laurent Magnant, Jacques Martres, Christian Mayer, Pierre-Yves Natus, Franck Pageot, Gilbert Pistoresi, Robert Prenant, Roger-Gabriel Prudent, Laurent Rahn et Alain Renaut. Conseil d administration MNAM OM : Bernard Augier, François Casanova, Françoise Gueguen et Sylvie Surbled. Huit autres administrateurs seront désignés prochainement. À noter : l élection d Emmanuel Bouton, Alain Moreau et Christian Puluhen à la commission de contrôle. SANTÉ PRATIQUE : RECEVEZ VOS RELEVÉS EN LIGNE Avec le site internet Santé pratique, https://santepratique.mfpservices.fr, vous pouvez consulter en quelques clics vos derniers remboursements de soins, localiser les professionnels ou les établissements de santé les plus proches de chez vous et accéder à des informations santé Dorénavant, vous bénéficiez d un nouveau service, qui vous permet de recevoir tous les mois vos relevés de prestations en ligne. Il prend effet après l envoi d un dernier décompte papier suivant votre demande. Des alertes vous préviennent ensuite dès qu un nouveau relevé est disponible sur votre espace. C est moins de papiers à trier et à ranger, et vous avez l assurance que vos relevés sont conservés dans un espace dédié et sécurisé. Essentiel Santé Magazine - septembre

8 S. BEUCHERIE Ma mutuelle MNAM SANTÉ 14 services de soins et d accompagnement mutualistes La MNAM met à votre disposition ses services de soins et d accompagnement mutualistes, qui vous garantissent des coûts maîtrisés. Six centres d optique Les Opticiens Mutualistes à : - Cherbourg (50), 54, rue Gambetta. Tél.: Hyères (83), 1, rue Jean-Aicard. Tél.: Lanester (56), 44, avenue François- Billoux, centre Alpha. Tél. : La Valette-du-Var, 608, avenue de l Université. Tél. : Lorient (56), boulevard Cosmao- Dumanoir, galerie commerciale l Orientis. Tél.: Toulon (83), place Albert-1 er, 18, rue Mirabeau. Tél.: Six centres de santé dentaire à : - Cherbourg-Octeville (50), 10, rue des Vendits, parc d activités des Fourches. Tél. : Cogolin (83), 4, rue des Vignerons. Tél.: Lanester (56), 44, avenue François-Billoux, centre Alpha. Tél.: Lorient (56), 3 A, place François- Mitterrand. Tél.: Ruelle (16), 164, rue Marie-Curie. Tél.: Toulon (83), rue Berrier-Fontaine, BP Tél.: Deux centres d audioprothèses à : - Hyères (83), 1, rue Jean-Aicard. Tél.: Toulon (83), 18, rue Mirabeau. Tél.: novembre : tous aux Foulées de la Manche CANCER DONNEZ POUR LA RECHERCHE MÉDICALE Comme chaque année, des adhérents et des salariés de la MNAM participeront, le 11 novembre, à Cherbourg, aux Foulées de la presse de la Manche. Rendez-vous populaire devenu incontournable, cette course de 6 ou 11 km dans les rues de la ville a rassemblé plus de participants l an dernier. Les partenaires de la MNAM seront également présents, notamment la Banque fédérale mutualiste, Les Opticiens Mutualistes, la Société Générale et AMF Assurances. Créée en 1987 par la Mutualité Fonction publique, la Fondation de l Avenir soutient des équipes de recherche dans de nombreuses disciplines. Parce que le cancer reste la première cause de mortalité en France, la Fondation de l Avenir renouvelle, du 15 au 19 novembre, sa campagne «Urgence cancer». Il s agit de récolter des fonds auprès du grand public pour contribuer au financement de projets qui vont permettre de mieux cibler les traitements, de prévenir les récidives et de renforcer la qualité de vie des malades. Parallèlement, des événements scientifiques seront organisés avec le soutien de partenaires mutualistes, dont la MNAM. Pour faire un don et s informer sur la semaine «Urgence cancer», rendez-vous sur le site LES PRESSES DE LA MANCHE 8 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

9 RUGBY TOURNOI DE L ENAC La MNAM était partenaire, en juin, du tournoi de rugby qui regroupe chaque année les anciens et les nouveaux étudiants de l École nationale de l aviation civile (Enac). 195 joueurs, répartis en 7 équipes masculines et 4 équipes féminines, ont disputé cette édition 2010, qui se déroulait à Toulouse. Les équipes des anciens de l Enac de Toulouse, les Pink Floyd et les Spices, finissent en tête du classement. BORDELAIS DES PERMANENCES À VOTRE SERVICE Gironde Bordeaux - AIA, 145, quai de la Souys : lundi, mercredi et vendredi de 9 h à 12 h. - HIA Robert-Picqué, route de Toulouse, à Villenave-d Ornon, bâtiment 046, 1 er étage du hall de la restauration : 16 novembre de 11 h à 13 h. Cazaux - CEV, bâtiment IE salle 113 : 1 er mardi du mois de 11 h à 14 h et 3 e jeudi du mois de 12 h 30 à 14 h. - BA 120, mess des sousofficiers : 3 e jeudi du mois de 11 h à 12 h 15. Mérignac - DSAC, niveau 2, bureau : mardi (sauf le 1 er du mois) de 14 h à 16 h 30 et jeudi, sur rendez-vous, de 14 h à 16 h CRNA, bureau 116 : 1 er jeudi du mois et 4 e mardi du mois de 9 h à 11 h. - CESNAC, salle de réunion «qualité», 1 er étage : 3 e mardi du mois de 9 h à 11 h. - SIA, salle de conférence, rez-de-chaussée : 4 e mardi du mois de 9 h à 11 h. - Météo France, rez-dechaussée, salle B 03 : 1 er jeudi du mois de 14 h à 16 h Self du personnel aéroportuaire, stand d information près de l espace café : 1 ers et 4 es jeudis du mois de 11 h 45 à 13 h. - BA 106, stand d information au self du personnel : 2 e mardi du mois de 11 h 30 à 13 h. Saint-Médard-en-Jalles - CAEPE, self du personnel : 1 er jeudi du mois et 3 e mardi du mois de 11 h à 13 h. Landes Mont-de-Marsan - BA 118, stand d information au mess mixte : 1 er lundi du mois de 11 h 30 à 14 h. Biscarosse - CELM, stand d information au self du personnel : 1 er mardi du mois de 11 h 30 à 13 h 30. Pyrénées-Atlantiques Pau - BCAAM, Caserne Bernadotte, au Cercle Mess : 18 novembre de 11 h à 13 h. G. HAMEL POUR CONTACTER VOTRE MUTUELLE MNAM 122, rue de Javel Paris cedex 15 VOS CONSEILLERS EN AGENCE Vos conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous accompagner. VOS CONSEILLERS AU TÉLÉPHONE Contrats Santé Plus : *, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Contrats G1, G2, G3 et offre référencée : *, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Recouvrement des cotisations : *, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Études personnalisées : **, du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. Adhérents DCNS : *, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 30. *Prix d un appel local depuis un poste fixe. **Gratuit depuis un poste fixe. SUR INTERNET Les informations de la mutuelle, les coordonnées des agences, l actualité, les services et votre espace personnalisé. POUR CONTACTER VOTRE MAGAZINE Contact: 8, boulevard de Beaumont CS Rennes cedex. Tél.: Ou sur le blog: Directrice presse-rédactrice en chef : Anne-Marie Guimbretière. Assistante de direction : Armelle Collouard. Rédactrices en chef adjointes : Brigitte Imber et Marie- France Lacour. Membres des comités de rédaction : M. Arrivé, T. Blanchette, R. Boucher, Ch. Brillet, P. Brun, S. Carvounas-Augier, C. Celette, F. Condamin, F. Cotta, A. Dessus, B. Fallaix, É. Garlaschelli, B. Garros, Ch. Goupil, D. Guerling, N. Henry, P. Hervé, N. Huvet, B. Jourdan, J.-Y. Larour, J.-C. Lhomme, L. Magnant, A. Magnin, M. Martin, J.-J. Mérour, Ph. Morel, F. Morgen, A. Murat, A. Noirault, J. Piot, N. Pitron, C. Prévot, P. Renault, J. Rochoux, B. Rousseau-Sadon et P. Tirel. Essentiel Santé Magazine - septembre

10 Ma santé Le médecin reste la première source d informations santé. Question santé: où s informer? 10 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

11 tandis que la télé arrive à la 5 e place. La radio arrive en 7 e position des sources d informations santé. Le pharmacien est en 4 e position Vous avez une question sur des symptômes, une maladie, ou encore un médicament? Pour vous informer, de nombreuses sources, médicales ou non, sont à votre disposition Suivez le guide. Dossier réalisé par Véronique Vidalou Illustrations : Clément Perrotte/Comillus En avril 2010, une étude du conseil national de l ordre des médecins a révélé que le médecin reste la première source d informations santé pour 89 % des Français, devant internet (64 %), les proches (64 %), le pharmacien (63 %), la télé (55 %), les livres et magazines (33 %) et la radio (32 %). Et vous, savez-vous à qui accorder votre confiance? Jamais sans mon médecin! C est ce que répondent en majorité les Français interrogés sur leur façon de s informer en matière de santé La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a d ailleurs mis l information au cœur de la relation médecin-patient. L essor des pages internet consacrées à la santé bouleverse également la teneur des consultations. Parfois agacés par des patients qui arrivent avec un autodiagnostic constitué sur la toile, les médecins admettent cependant que la qualité du dialogue croît avec le niveau de connaissance des patients. Fort de la confiance dont il bénéficie, le médecin est ainsi le mieux à même d orienter le patient vers des sites fiables, ou toute autre source documentaire, complémentaires des explications données en face à face. Essentiel Santé Magazine - septembre

12 Ma santé Internet, avec précaution Comment faire bonne pioche parmi des milliers de sites? D abord, en fuyant les promesses de remède miracle. Ensuite, en consultant les sites de santé officiels, ceux d associations et d institutions reconnues Enfin, en privilégiant les sites dotés du logo HONcode. Ce label, reconnu par la Haute autorité de santé (HAS), garantit le respect des règles de transparence quant au financement du site, ainsi que les bonnes pratiques éditoriales (citer auteurs et sources, dater les articles, séparer contenu éditorial et publicité). Mais attention : cela ne veut pas dire que les informations sont vérifiées et validées par la HAS. Famille, amis, collègues: oui mais Partager son expérience avec son entourage ou avec d autres patients procure un soutien psychologique d autant plus essentiel que l on est confronté à un souci important. Discuter santé avec ses proches permet également de s informer sur des antécédents familiaux, de s ex primer sur le don d organe, ou encore d aborder des sujets sensibles, tels qu addictions, dépression ou maladies sexuellement transmissibles, notamment avec des adolescents. Souvenons-nous cependant que chaque cas est unique et exige un diagnostic professionnel. Pharmacie, un relais santé de proximité Le docteur en pharmacie est un professionnel de santé de proximité, à l écoute des patients. Il s est engagé, sous serment, à respecter un code de déontologie, qui place au cœur de ses missions l information, la prévention, le conseil et la formation des patients au bon usage du médicament. Ce code stipule également que le pharmacien est tenu d actualiser ses connaissances et de respecter le secret professionnel. Les plus de officines qui maillent le territoire sont donc autant d espaces de conseil vers lesquels se tourner. 12 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

13 Télé, radio, livres et magazines Le sérieux de l information audiovisuelle se mesure d abord à la qualité des intervenants. Sont-ils reconnus dans leur domaine? Cherche-t-on à expliquer, à transmettre un message de santé publique ou à tirer vers le sensationnel, via la présentation de cas extrêmes? De même, les auteurs de l article ou de l ouvrage de santé citent-ils leurs sources et références bibliographiques? L éditeur est-il clairement identifié? La publication est-elle validée par un collège scientifique ou médico-social? En l occurrence, la caution des agences sanitaires gouvernementales, qui publient par ailleurs leurs propres documents, est un gage de fiabilité. UN NUMÉRO DE TÉLÉPHONE : le Vous vous interrogez sur une maladie et ses traitements, les facteurs de risque, la prévention, le dépistage, les démarches administratives ou vos droits en tant que patient Appelez le 39 35*! Du lundi au vendredi, de 9 h à 19 h, un conseiller Priorité Santé Mutualiste vous écoute, vous répond et vous apporte des informations validées par des experts. Sur demande, il vous adresse plus d informations par courrier ou mail et peut vous proposer de participer à une rencontre santé près de chez vous. *Vous devrez ensuite communiquer le code de votre mutuelle (voir fiche p. 29). QUESTIONS À Étienne Caniard, membre du collège de la Haute autorité de santé (HAS) et en charge de l information. La loi du 4 mars 2002 rend obligatoire l information des patients. Pourquoi? Il y a quelques années, on entendait parfois des médecins dire : «Je préfère un patient non informé, que mal informé.» Ce n est plus le cas. Chacun sait qu un patient informé est plus observant, comprend mieux les messages de prévention, est davantage acteur de sa santé. C est d autant plus important que le malade chronique vit des années avec sa pathologie. Quels conseils pouvez-vous donner aux patients? Exercer son esprit critique, c est-à-dire multiplier les sources d information, comparer les avis et En savoir plus Ministère de la Santé et des Sports Un service d informations est disponible au (0,12 TTC/min), du lundi au samedi, de 9 h à 19 h. Ou sur internet: (rubrique «Les dossiers de la santé») et (rubrique «Annuaire et adresses utiles»). se rappeler qu il n existe pas une vérité absolue. Sur internet, il faut penser à replacer l information dans son contexte : qui est l auteur du site, la date de mise à jour Parfois, certaines informations sont inexactes ou ne sont pas appropriées, car nous ne cherchons pas tous la même chose. Enfin, parler de ce qu on a lu ou entendu avec son médecin, lui demander conseil Retrouver l interview complète sur rubrique «Ma santé», «Prévention». Hon Select Un moteur de recherche qui permet d identifier les sources d information, à partir de 3000 termes médicaux: Plus d infos: rubrique «Ma santé», puis «Prévention». Et partagez vos expériences dans «Mes forums», puis «Ma santé». DR Essentiel Santé Magazine - septembre

14 Ma santé Parents, ados Que faire face à une addiction? DEVENIR DÉPENDANT n est pas une question d âge. Un adolescent peut être alcoolique, comme un parent peut être accro au cannabis. Quels sont les signaux d alarme? Comment la famille doit-elle réagir? Témoignages. BURGER/PHANIE Mon fils s est enfermé dans sa bulle Arthur a toujours joué aux jeux vidéo, se souvient Marianne*. Mais les vrais problèmes sont apparus à 13 ans. Au collège, les relations sont devenues difficiles avec ses camarades. Et puis il a découvert les jeux en réseau. Ses per - formances virtuelles lui donnaient confiance en lui. Quand les résultats scolaires ont commencé à chuter, que les autres activités (sport, sorties ) ne l ont plus intéressé, nous nous sommes inquiétés. Il restait enfermé dans sa chambre comme dans une bulle. Nous avons abordé la question un soir. Nous lui avons dit que nous nous faisions du souci. Nous avons conclu un marché : une heure d écran contre une heure de sport ou de lecture. Il a choisi de se mettre à l aïkido. Peu à peu, il a passé moins de temps devant ses jeux.» Je me suis inscrite à un groupe de soutien familial Mon père est alcoolique depuis longtemps, témoigne Marine*, 20 ans. En grandissant, j ai compris qu il se passait quelque chose. Avec ma mère, nous ne parlions jamais de ces sautes d humeur. J ai souffert de ce silence. J avais honte même avec mes copines. Un jour, je suis allée voir l infirmière scolaire et j ai tout déballé. Elle m a donné des adresses de groupes de soutien pour les proches. En rentrant, j en ai parlé à ma mère, qui s est inscrite à une séance. Et moi j ai suivi une réunion de jeunes. Cela nous a fait un bien fou. J ai repris confiance en moi. Ma mère a convaincu mon père d entreprendre un sevrage alcoolique.» Je ne l ai pas jugé Un après-midi, je suis rentré tôt de mon travail, raconte Pascal*. J ai trouvé Jérémy, mon fils de 16 ans, allongé sur son lit, les yeux rouges. L odeur ne laissait aucun doute : il venait de fumer un joint. J ai eu envie de l engueuler! Pourtant, je l ai laissé reprendre ses esprits. Je l ai prévenu sur les risques. Mais je ne l ai pas jugé. Malgré notre discussion, j ai vu qu il continuait de fumer en cachette. Comme je ne savais pas à qui me confier, j en ai parlé à mon médecin généraliste. Il m a conseillé les consultations jeunes consommateurs. Là-bas, la personne qui nous a reçus a cherché à 14 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

15 Les groupes de soutien procurent de l écoute et du partage aux proches des personnes dépendantes. VOISIN/PHANIE POINT DE VUE «Ni diabolisation, ni banalisation» DR comprendre pourquoi il fumait. Aujour - d hui, Jérémy n est pas totalement guéri, mais il est sur la voie.» Propos recueillis par Claudine Colozzi *Les témoins ayant souhaité rester anonymes, tous les prénoms ont été changés. Pour ces mêmes raisons, les photos de ce dossier ne sont pas celles des personnes interviewées. QU EST-CE QU UNE ADDICTION? On parle d addiction quand une personne ne peut plus se passer d un produit (tabac, alcool, drogues, médicaments ) ou d une pratique (jeu, nourriture, achat, internet, sexe ), malgré leur effet toxique sur sa santé ou sa vie sociale. Des conseils simples peuvent aider à prendre conscience de la situation de dépendance dans laquelle une personne se trouve et l amener à se faire aider. En effet, dans la majorité des cas, les troubles addictifs nécessitent un accompagnement médical, psychologique et social. Les parents ont un rôle essentiel à jouer dans la prévention des consommations de substances psychoactives (cannabis, alcool, drogues de synthèse, cocaïne ) par leurs adolescents. Toutefois, ils doivent ajuster leur réaction selon la fréquence de la consommation (occasionnelle, répétée ou régulière). Un adolescent qui rentre ivre d une soirée ne sombre pas forcément dans l alcoolisme. Il est important de lui expliquer les risques liés à telle ou telle consommation et de lui exprimer son inquiétude. Il faut surtout éviter la diabolisation ou la banalisation En savoir plus À lire Les addictions, mieux les connaître, réagir et s en libérer, François Hervé, éd. Dangles, 2010, 23 euros. Ces dépendances qui nous gouvernent. Comment s en libérer? Dr William Lowenstein, éd. Le Livre de Poche, 2007, 6 euros. Sur internet Drogues Info Service: en privilégiant l écoute et le dialogue. En cas de consommation régulière, il est préférable de se faire aider. Des centres de soins, d accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA)* existent partout en France. Ils proposent des consultations gratuites et anonymes.» Dr Alain Rigaud, psychiatre, président de l Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) *Liste disponible sur Drogues & dépendance: Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT): Portail européen (alcool, drogues, addictions): rubrique «Ma santé», puis «Prévention». Et partagez vos expériences dans «Mes forums», «Ma santé». Essentiel Santé Magazine - septembre

16 Ma santé Football, natation, danse, escrime, judo, équitation le choix est vaste! Il n est pourtant pas toujours facile de trouver le sport qui conviendra le mieux à votre enfant. Le point sur les critères à prendre en compte. ORÉDIA Emmanuelle Manck 1l S INFORMER SUR LES SPORTS Choisir un sport pour (et avec) son enfant Commencez par vous renseigner sur les activités proposées près de chez vous. Présentez ensuite à votre enfant de la documentation (brochures, livres, sites internet), en lui indiquant quels sont les sports qu il peut pratiquer (budget, emploi du temps, rythme scolaire ). Faites le tour des clubs avec lui, qu il puisse voir de quoi il s agit, et suggérez-lui d essayer les sports qui lui plaisent le plus : les associations offrent souvent des journées d essai. 2lUN SPORT POUR CHAQUE ÂGE L activité sportive doit être adaptée à ses capacités et à son développement psychomoteur. Avant de choisir, renseignez-vous sur l âge minimum requis. À savoir : certains clubs proposent des activités ludiques, appelées «baby sport», pour les enfants de 3 mois à 5 ans. Ils peuvent alors commencer à jouer avec un ballon, apprendre à sauter, se familiariser avec l eau Vers 6-7 ans, ils peuvent s inscrire à des initiations au sport, avant d opter, vers ans, pour la pratique classique. ORÉDIA 3l ÉCOUTER SES ENVIES Aime-t-il l eau, la nature, les jeux de balle? Préfère-t-il jouer seul ou en équipe? A-t-il envie de pratiquer un sport qu il a découvert à l école? Veut-il faire comme les copains ou comme les sportifs à la télé? Pour trouver le sport qui lui conviendra le mieux, il est important d écouter ses goûts et ses envies. Rappelez-lui aussi que le sport demande des efforts, mais que l important n est pas d être le premier mais de participer et de progresser à son rythme 16 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

17 4lPRENDRE EN COMPTE SON TEMPÉRAMENT Il est important de proposer à votre enfant un sport dans lequel il se sentira à son aise. Écoutez-le. Par exemple, si vous estimez, parce qu il est timide, qu un sport collectif peut l aider à s insérer, sachez tout de même que s il se sent forcé, il risque de se replier davantage sur lui-même. Dans ce cas, préférez un sport individuel qui demande de la concentration (tennis, tir à l arc ). Si besoin, laissez-le en essayer plusieurs. PHOTONONSTOP 5l CONSULTER SON MÉDECIN Votre médecin traitant, ou un médecin du sport, peut vous conseiller en fonction de la morphologie de votre enfant et de son état de santé (scoliose, surpoids ). Il vérifiera aussi l absence de contre-indication au sport et établira un certificat médical, nécessaire pour s inscrire dans la plupart des clubs. 6lLE LAISSER CHANGER D AVIS Votre enfant peut se tromper. Si le sport qu il a commencé ne lui plaît plus, interrogez-le sur ses raisons : est-ce une première impression, un découragement temporaire? A-t-il besoin d être rassuré ou aidé sur un point particulier? Si ce sport ne lui convient véritablement pas, inutile de le forcer. Laissez-le tenter autre chose : le sport doit rester un plaisir. 7lET S IL N AIME PAS LE SPORT? Rien de grave : n insistez pas. Proposez-lui d autres activités pour bouger, car c est essentiel pour la santé! Par exemple : marcher plus souvent, se balader en forêt le weekend, jouer au ballon, faire du vélo en famille POINT DE VUE «L activité physique aide l enfant à bien grandir» L activité physique joue un rôle fondamental dans la croissance et le développement de l enfant. Elle renforce la solidité des os, fortifie le cœur et les poumons, et prévient le surpoids. Aucune activité n est plus recommandée qu une autre : l enfant doit seulement faire ce qui lui plaît. Avant de se lancer, il est essentiel de consulter un médecin pour connaître ses aptitudes réelles. En savoir plus À lire Votre enfant et le sport, Michel Binder, éd. Marabout, 2008, 5,90 euros. À vos marques, prêts, bougez et sportifiez-vous! La santé et le bien-être par l activité physique, Dr Patrick Bacquaert et Dr Frédéric Maton, éd. Chiron, 2009, 18 euros. Dans certains cas comme le diabète, l asthme ou l obésité, l enfant doit prendre les précautions que son médecin a indiquées, et si besoin, effectuer des séances d entraînement à l effort. Dr Gilles Daudet, pédiatre et médecin du sport à Lyon. Auteur de La médecine du sport de l enfant et de l adolescent, avec J.-M. Dupuis, éd. Ellipses, Sur internet Découvrez les principaux bénéfices (psychologiques et physiques) des sports les plus courants: rubrique «Ma santé», «Promotion de la santé». Partagez vos expériences: rubrique «Mes forums», «Ma santé». PHOTONONSSTOP Essentiel Santé Magazine - septembre

18 Ma santé TABAC Des aides pour arrêter Vous avez décidé d arrêter de fumer, mais vous vous posez des questions sur les moyens d y parvenir. Et si vous demandiez conseil à un tabacologue? LE SEXTASIES : SPL/PHANIE 105 millions d euros Ce sont les économies réalisées sur les médicaments en 2009 grâce aux grands conditionnements. La liste des médicaments concernés est disponible sur (recherchez «Médicaments pour 3 mois»). CANCERS PROFESSIONNELS DES CLÉS POUR AGIR L Association pour la recherche sur le cancer (Arc) et la Fnath, association des accidentés de la vie, publient une brochure Cancers professionnels : des clés pour agir*. L objectif : faire connaître et reconnaître les cancers professionnels. En France, un cancer sur dix aurait une origine professionnelle. *Disponible gratuitement sur et (faire une recherche par titre). Ou sur demande : par téléphone, au , ou par courrier à ARC, Service Donateurs BP Villejuif cedex. Un numéro : le Appelez Tabac Info Services au 39 89, du lundi au samedi, de 9 h à 20 h (0,15 euro/min). Un spécialiste vous informera et vous aidera à préparer votre arrêt : choisir une date, apprendre à gérer les difficultés Si vous le souhaitez, vous pouvez également être suivi gratuitement par un tabacologue. Pour cela, il vous suffit de prendre rendez-vous au : le tabacologue vous rappellera ensuite au moment voulu. Pour les adhérents des mutuelles de la Mutualité Française, un programme d accompagnement personnalisé par téléphone peut également vous être proposé. Appelez Priorité Santé Mutualiste au (prix d un appel local) et indiquez le code de votre mutuelle (voir page 29). Un site : Sur ce site, vous trouverez des informations sur le sevrage, des conseils, des adresses et contacts utiles. Vous y trouverez aussi des témoignages et pourrez y faire part de votre propre expérience. PÉTITION NON AU BISPHÉNOL A Le bisphénol A (BPA) est une substance utilisée dans la composition de nombreux plastiques. Il est présent dans les biberons, les films alimentaires, les boîtes de conserve Il est pourtant soupçonné de provoquer des désordres hormonaux, de l hyperactivité, du diabète. En application du principe de précaution, la Ligue contre le cancer lance une pétition en ligne pour demander son interdiction : Ligue contre le cancer, 14, rue Corvisart, Paris TEK IMAGE/SPL/PHANIE 18 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

19 PRÉVENTION DENTITION ASSURANCE MALADIE CONVENTIONNEMENT Les traitements orthodontiques L orthodontie permet de corriger l alignement des dents et des mâchoires. Au-delà d un avantage esthétique, ses bénéfices sur la santé sont nombreux. Les tarifs des professionnels de santé Avant de consulter un professionnel de santé, mieux vaut savoir s il est conventionné par l assurance maladie et s il pratique ou non des honoraires libres. Les tarifs seront différents, et les remboursements aussi. Explications. Mise à jour septembre 2010 VOISIN/PHANIE QUI ET QUAND CONSULTER? C est le plus souvent le dentiste (lors d une visite de suivi annuel) qui constate la nécessité d un traitement d orthodontie : dents en avant, écartées ou qui se chevauchent L idéal est de commencer un traitement pendant l enfance (dès 6 ans) ou à l adolescence. Mais il est tout à fait possible de le faire plus tard, y compris à l âge adulte. LE TRAITEMENT Le traitement dure de 9 à 30 mois et nécessite une consultation chez l orthodontiste toutes les six semaines environ. Il peut nécessiter l extraction de dents saines. D autre part, il impose une hygiène dentaire stricte et d éviter les aliments durs ou collants. COMBIEN ÇA COÛTE? Les tarifs sont libres, et donc très variables : en moyenne entre 600 et euros (mais parfois jusqu à euros) pour 6 mois de traitement. Si celui-ci démarre avant le 16 e anniversaire, l assurance maladie rembourse 193,50 euros par semestre (6 semestres maximum). Attention : une demande d entente préalable est nécessaire. Si l enfant a plus de 16 ans, il peut, dans certains cas, bénéficier d une prise en charge pour un semestre. Renseignez-vous auprès du régime obligatoire. La mutuelle peut, selon votre garantie, et selon le cas, compléter tout ou partie de la prise en charge. Pour les patients bénéficiaires de la CMU complémentaire, le tarif maximum applicable est de 464 euros par semestre pour les moins de 16 ans. Il est pris en charge à 100 %. Mise à jour septembre 2010 MÉDECIN Si le médecin, généraliste ou spécialiste, est : Conventionné secteur 1 : il applique le tarif fixé par la convention nationale conclue entre l assurance maladie et les représentants syndicaux de la profession. L assurance maladie en rembourse alors 70 %*. La différence est, selon la garantie, prise en charge par la mutuelle (hors participation forfaitaire de 1 euro). Conventionné secteur 2 : il pratique des honoraires libres et il est autorisé à pratiquer des dépassements d honoraires avec tact et mesure**. L assurance maladie rembourse toujours 70 % du tarif prévu dans la convention*. La mutuelle prend en charge les 30 % restants et, selon le niveau de garantie, tout ou partie du dépassement. Non conventionné : il n a pas adhéré à la convention nationale, il fixe lui-même ses tarifs. L assurance maladie rembourse sur la base du tarif d autorité, très inférieur au tarif de convention (par exemple, 0,61 euro pour une consultation chez un généraliste). Selon la garantie souscrite, la mutuelle peut compléter sur la base du ticket modérateur. *Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, c est-à-dire si vous consultez votre médecin traitant ou êtes adressé à un confrère par celui-ci. Attention, hors de ce parcours, l assurance maladie ne rembourse que 30 % du tarif de base. **Voir le numéro de février (n 13), page 31. VOISIN/PHANIE Essentiel Santé Magazine - septembre

20 ASSURANCE MALADIE CONVENTIONNEMENT PRÉVENTION DENTITION Mise à jour septembre 2010 Les tarifs des professionnels de santé CHIRURGIEN-DENTISTE Conventionné : il peut relever du secteur 1, c est-àdire appliquer les tarifs conventionnels de l assurance maladie, ou du secteur 2, et il peut alors pratiquer des dépassements d honoraires sur les tarifs des prothèses dentaires. Certains praticiens disposent d un droit permanent à dépassements. Dans tous les cas, le remboursement par l assurance maladie est effectué sur la base du tarif conventionnel. Même chose pour les mutuelles qui peuvent, selon le contrat souscrit, apporter un complément plus important. Non conventionné : il est libre de ses tarifs. Le remboursement est fixé sur la base du tarif d autorité. LES AUTRES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Sages-femmes, infirmiers, masseurskinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, laboratoires d analyses : lorsqu ils sont conventionnés, leurs actes sont, dans le cadre du parcours de soins coordonnés, remboursés par l assurance maladie (hors franchise) et la mutuelle, selon la garantie souscrite. S ils ne sont pas conventionnés, le tarif d autorité est appliqué. À savoir : certains actes ne sont pas remboursés par l assurance maladie, mais ils peuvent être partiellement pris en charge par la mutuelle. Renseignez-vous auprès d un conseiller. CONNAÎTRE LE SECTEUR CONVENTIONNEL ET LES TARIFS PRATIQUÉS Avant de prendre rendez-vous Consultez le site de l assurance maladie : ; le site de l ordre des médecins : ; ou posez la question au secrétariat du professionnel de santé. Sur place Le conventionnement est mentionné sur sa plaque professionnelle. Dans la salle d attente doivent être obligatoirement affichés : les tarifs ainsi que le prix des actes les plus courants et le montant de leur remboursement par l assurance maladie. Pour tout acte dépassant 70 euros, ou à réaliser lors d une consultation ultérieure, le praticien a l obligation de délivrer un document écrit. Mise à jour septembre 2010 Les traitements orthodontiques «Le suivi du traitement est essentiel» INTERVIEW DU DR ALAIN BÉRY, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE D ORTHODONTIE. QUELS SONT LES BÉNÉFICES DES TRAITEMENTS ORTHODONTIQUES? Le sourire, mais aussi l harmonie du visage sont améliorés, parfois de manière spectaculaire. Les bénéfices se mesurent aussi, à long terme, sur la santé : meilleure mastication et donc meilleure digestion, moins de caries, moins de pathologies de la gencive et de l os de la mâchoire, longévité accrue des dents QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS? Chaque traitement est différent d un patient à l autre. Il utilise une ou plusieurs techniques associées, en fonction des problèmes observés chez le patient. Exemple : le traitement multi-attaches (en métal ou en céramique) sur la face visible des dents est le plus rapide. Mais il est contre-indiqué en cas de surface de dents irrégulière ou de risques de caries. Il peut parfois être associé à une chirurgie maxillo-faciale ; le traitement sur la face cachée des dents est invisible mais plus long, plus cher et contraignant (hygiène difficile, précautions alimentaires accrues). Il est contre-indiqué en cas d os et de gencives fragiles ; les gouttières transparentes, invisibles et amovibles durant les repas, sont chères et nécessitent une véritable coopération du patient, qui doit les porter en permanence, sous peine d échec. POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE SUIVRE SON TRAITEMENT JUSQU AU BOUT? Le traitement est progressif et agit sur la durée. Même une fois l appareil retiré, le patient doit porter un appareil de nuit, amovible : c est la phase dite de contention. Elle est essentielle pour que les résultats obtenus soient définitifs. De plus, les visites chez l orthodontiste sont essentielles pour la progression du traitement puis la vérification des résultats. POUR EN SAVOIR PLUS : Le site de la Fédération française d orthodontie : 20 Essentiel Santé Magazine - septembre 2010

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

Référence Santé Prévoyance

Référence Santé Prévoyance Référence Santé Prévoyance La seule couverture santé et prévoyance référencée par le Ministère du Développement durable*. Référence Santé Prévoyance (RSP) est la couverture santé et prévoyance des agents

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

Plutôt Kiwi, Orange ou Pamplemousse?

Plutôt Kiwi, Orange ou Pamplemousse? 2 mois offerts * pour toute souscription Plutôt Kiwi, Orange ou Pamplemousse? Réalisez des économies tout en bénéficiant de services de qualité au sein du réseau de professionnels partenaires Santéclair

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC L ACS Ce que l Assurance Maladie fait pour moi L Assurance Maladie me permet de bénéficier de l Aide pour une complémentaire santé : l ACS. Des offres et des services pour m accompagner

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la L association Demain est souscriptrice de la plupart des contrats d assurance santé, prévoyance et retraite assurés par Groupama Gan Vie et distribués par Gan Assurances. Gan Evolution Santé, Gan Alterego

Plus en détail

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau Accessible aux salarié(e)s des réseaux partenaires sous conditions. Une complémentaire santé pour les salarié(e)s du réseau COORACE et de ses réseaux partenaires

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! EXCLUSIVITÉ APICIL APICILPARTICULIERS MA PROTECTION SOCIALE Pour MON couple, une BONNE couverture sociale, c est Me garantir

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? ( $,5 e0(17 &203/ $17e 6 BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC LA CMUC Je me connecte sur J appelle un conseiller de ma caisse d assurance maladie pour être accompagné(e) dans mes démarches

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90.

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90. Avec les astucieuses de Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé à partir de 11,90 par mois* * tarif formule 1 des astucieuses de Swiss santé pour un homme de 20 ans

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Edition 2013 Composition du Groupe AGRICA Le Groupe AGRICA comprend : une Association sommitale Groupe AGRICA, qui définit la politique

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

o santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

o santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier o santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

Améliorez vos garanties collectives!

Améliorez vos garanties collectives! Améliorez vos garanties collectives! BTP SANTÉ AMPLITUDE Amélioration de vos garanties. Ajout de bénéficiaires. SURCOMPLÉMENTAIRE INDIVIDUELLE PARTICULIERS SALARIÉS Vous bénéficiez d un contrat collectif

Plus en détail

Les avantages d être assuré chez MMA

Les avantages d être assuré chez MMA Les avantages d être assuré chez MMA Avec votre Assurance Santé MMA, vous bénéficiez de services qui vous rendent la vie plus simple tout en préservant votre budget. GPS Santé (1) : informations, conseils,

Plus en détail

Actif. Actif. Actif. Protégez-vous en toutes circonstances Santé. Retraite GAMME. Prévoyance Prévoyance Madelin

Actif. Actif. Actif. Protégez-vous en toutes circonstances Santé. Retraite GAMME. Prévoyance Prévoyance Madelin GAMME PRÉVOYANCE Document à caractère publicitaire Prévoyance Prévoyance Madelin Retraite Protégez-vous en toutes circonstances Santé ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Prévoyance Prévoyance Madelin

Plus en détail

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier go santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Du nouveau avec Santéclair

Du nouveau avec Santéclair ITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNIT Société Mutualiste du Personnel du Groupe MMA et ses Filiales ERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDA

Plus en détail

Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer?

Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Essentiel magazine MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Parents, ados: que faire face à une addiction? NOTRE VIE Lutter contre les inégalités

Plus en détail

PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE

PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE Service de conseil et d accompagnement à la personne 0 969 366 606 Le Square (Franck Benausse) + Boulangerie : Service de conseil et d accompagnement pour les apprentis,

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

SPVIE SANTÉ PARTICULIER

SPVIE SANTÉ PARTICULIER SPVIE SANTÉ PARTICULIER Brochure Valable à compter du 1 er Décembre 2013 1 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ PARTICULIER. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer?

Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Essentiel magazine MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Parents, ados: que faire face à une addiction? NOTRE VIE Lutter contre les inégalités

Plus en détail

UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

UNE MONTAGNE D AVANTAGES... CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Vos prestations 2012 UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

Plus en détail

SOLUPRO. Protèger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise

SOLUPRO. Protèger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise SOLUPRO Protèger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE 5 niveaux au choix + des renforts en Optique et dentaire Pack maîtrise des dépenses de

Plus en détail

santé le parcours de soins Mémento

santé le parcours de soins Mémento santé le parcours de soins Mémento Informations pratiques Qu est-ce que le parcours de soins? Le parcours de soins est un circuit que vous devez respecter pour bénéficier d un suivi médical coordonné,

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

Les avantages d être assuré chez MMA

Les avantages d être assuré chez MMA Les avantages d être assuré chez MMA Avec votre Assurance Santé MMA, vous bénéficiez de services qui vous rendent la vie plus simple tout en préservant votre budget. GPS Santé (1) : informations, conseils,

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir Complémentaire Santé Mieux la comprendre pour bien la choisir Ce document est destiné à vous aider à mieux comprendre ce qu est une complémentaire santé, ses garanties, ses mécanismes de remboursement

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements Mes infos santé Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements 36 20 dites Mutuelle Mcd Appel Gratuit hors surcoûts éventuels des opérateurs www.mutuelle-mcd.fr Mon agence répond à

Plus en détail

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE 1 GAMME COLLECTIVE Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 2 NOTRE EXPERIENCE A VOTRE SERVICE Plus de 65 ans d expérience dans la protection sociale de l enseignement privé.

Plus en détail

PROFITER D une AVANTAGES DE LA FISCALITÉ MADELIN. Santé Gérant Majoritaire

PROFITER D une AVANTAGES DE LA FISCALITÉ MADELIN. Santé Gérant Majoritaire santé Santé Gérant Majoritaire PROFITER D une MUTUELLE dédiée AVANTAGES DE LA FISCALITÉ MADELIN Qualité / prix Offres respectant votre budget avec des garanties de qualité. Un tarif indépendant de l âge.

Plus en détail

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise SYNTHESE Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie!

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie! - 10 % si vous adhérez en couple Mutex Indépendance Services Gardez le contrôle de votre vie! Les 10 raisons de souscrire Mutex Indépendance Services Une rente mensuelle de 300 f à 2000 f en fonction de

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné OCTOBRE 2013 N 36 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le microcrédit personnel accompagné Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT?

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT? COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT? Avec Réunica Santé Liberté vous offrez à chaque salarié la possibilité d adapter sa complémentaire

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de l Animation

La complémentaire santé des salariés de l Animation La complémentaire santé des salariés de l Animation Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN de l animation L avenant 154 du 19 mai 2015 (complété par l avenant 155) instaure un

Plus en détail

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances.

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances Avril 2005 n o 132 ISSN 1141-4685 Prix 1,14 Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant et parcours de soins. page 4 Réforme de l assurance maladie : médecin

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS. Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS. Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66 L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66 L Action Sociale, à vos côtés "Protéger c'est s'engager" Une valeur fondamentale mise en œuvre par

Plus en détail

NOUVELLES GARANTIES SANTÉ,

NOUVELLES GARANTIES SANTÉ, 3 mois gratuits ** CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Votre garantie Santé......à partir

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER DROGUES INFO SERVICE 0 800 23 13 13 WWW.DROGUES-INFO-SERVICE.FR 7 jours sur 7. De 8 à 2 heures. Appel anonyme et gratuit d un poste fixe. Appel depuis un portable au coût d un appel ordinaire : 01 70 23

Plus en détail

Prémi Santé. assurer l essentiel

Prémi Santé. assurer l essentiel M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Prémi Santé assurer l essentiel 2015 Vos prestations* Prémi Santé vous rembourse les actes les plus

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ KLESIA MUTUELLE KLESIA RYTHMA SANTÉ. Préservez votre capital santé

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ KLESIA MUTUELLE KLESIA RYTHMA SANTÉ. Préservez votre capital santé COMPLÉMENTAIRE SANTÉ KLESIA MUTUELLE 1 KLESIA RYTHMA SANTÉ Préservez votre capital santé 2 KLESIA RYTHMA SANTÉ À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil

Plus en détail

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION Face à la réforme de la Sécurité sociale, disposer d une complémentaire frais de santé complète et performante est une décision importante pour soi et pour les siens. Quelle

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE 2015 Multi Santé des prestations renforcées Vos prestations* Multi Santé intègre une participation sur les dépassements d honoraires et offre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins»

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Deuxième édition Septembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Générale de Santé Echantillon : 967 personnes,

Plus en détail

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Unité de Distribution Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception 150218 Direction Formation-Département Conception 1 Le

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

mon réseau de soins à tarifs privilégiés Des soins de qualité Mutuelle des agents des services publics

mon réseau de soins à tarifs privilégiés Des soins de qualité Mutuelle des agents des services publics mon réseau de soins Des soins de qualité à tarifs privilégiés Mutuelle des agents des services publics Avec le réseau de soins Santéclair, ne renoncez plus à bien vous soigner! Pour réduire, voire supprimer,

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN du Sport L accord du 6 Novembre 2015 instaure un régime frais de santé. À compter

Plus en détail

30, rue Kageneck - 67000 STRASBOURG Tel: 03 90 22 25 80 Fax : 03 90 22 25 84 Courriel : info.pmf@sfr.fr Site : http://pmf.infos.st

30, rue Kageneck - 67000 STRASBOURG Tel: 03 90 22 25 80 Fax : 03 90 22 25 84 Courriel : info.pmf@sfr.fr Site : http://pmf.infos.st La Protection Mutuelle et Familiale 30, rue Kageneck - 67000 STRASBOURG Tel: 03 90 22 25 80 Fax : 03 90 22 25 84 Courriel : info.pmf@sfr.fr Site : http://pmf.infos.st 1 La Protection Mutuelle et Familiale

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

Dossier de Presse mars 2013

Dossier de Presse mars 2013 Dossier de Presse mars 2013 Mutuelle Entrain Lors du Congrès de l Union des Mutuelles de Cheminots et des Personnels du Groupe (UMCPG) en 2006 à Montpellier, les délégués ont décidé la constitution d une

Plus en détail

DOCUMENT RETRAITÉ VOTRE SANTÉ EN UN CLIC. Guide Espace Web Retraité

DOCUMENT RETRAITÉ VOTRE SANTÉ EN UN CLIC. Guide Espace Web Retraité DOCUMENT RETRAITÉ VOTRE SANTÉ EN UN CLIC Guide Espace Web Retraité BIENVENUE SUR VOTRE ESPACE WEB ASSURÉ Votre Espace Web Assuré vous accompagne dès le 1er jour de la prise d effet de votre contrat, 24h/24

Plus en détail

Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer?

Essentiel. magazine. MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure. MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Essentiel magazine MA MUTUELLE Savoir-faire et service sur mesure MA SANTÉ Question santé: qui peut vous informer? Parents, ados: que faire face à une addiction? NOTRE VIE Lutter contre les inégalités

Plus en détail

CIG petite couronne. Maintien de salaire. Recommandé par le. CIG petite couronne. Réservé aux collectivités du. Participation financière employeur

CIG petite couronne. Maintien de salaire. Recommandé par le. CIG petite couronne. Réservé aux collectivités du. Participation financière employeur Mutuelle des agents territoriaux Convention de participation Prévoyance CIG petite couronne Participation financière employeur Recommandé par le CIG petite couronne Maintien de salaire Réservé aux collectivités

Plus en détail

Carnet de bord. www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. La Mutuelle de la mer

Carnet de bord. www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. La Mutuelle de la mer Carnet de bord www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ La Mutuelle de la mer INFOS PRATIQUES Comment vous faire indemniser? Vos frais de santé sont directement transmis par l ENIM et les CPAM conventionnées.

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail