Mission d animation régionale et de formation des représentants des CVS / Région Pays de la Loire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mission d animation régionale et de formation des représentants des CVS. 2014 2015 / Région Pays de la Loire"

Transcription

1 Mission d animation régionale et de formation des représentants des CVS / Région Pays de la Loire

2 LE SENS DE L ACTION Le respect du droit à la participation de l usager : - A la mise en œuvre de son projet d accompagnement - A la vie et au fonctionnement de la structure Le Conseil de la Vie Sociale : un des outils favorisant l exercice de la citoyenneté, un espace consultatif et participatif

3 QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Des besoins de formation identifiés par la commission spécialisée dans le domaine des droits des usagers en 2012 sur : - Le rôle des Conseils de la Vie Sociale - La prise de parole, l animation de réunions, le positionnement - Un travail sur la citoyenneté, les droits et les obligations, les élections, le vote

4 LA DÉMARCHE RÉGIONALE Une action de formation conjointe CREAI URIOPSS à destination des représentants élus au CVS et des professionnels les accompagnant dans ce rôle - CREAI : animation des groupes pour le secteur PH - URIOPSS : animation des groupes pour le secteur PA Un comité de suivi de l action sous l égide de l Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire Une démarche qui vise à initier des espaces de rencontre et de réflexion pour faire vivre une dynamique collective au sein des CVS et en inter-cvs sur les territoires

5 LES OBJECTIFS Situer la fonction d élus représentants des personnes accueillies au sein des dispositifs médico-sociaux Permettre aux participants «d habiter» leur rôle d élus S approprier des méthodes et des outils pour exercer son mandat Permettre et valoriser des échanges entre pairs

6 LE PROGRAMME 10 groupes d environ 15 personnes constitués dans la Région 2 groupes de 5 à 7 CVS dans chaque département - Etablissements médico-sociaux secteur «Personnes Agées» - Etablissements médico-sociaux secteur «Personnes en situation de handicap» 4 rencontres d avril 2014 à janvier 2015 par groupe 4 thématiques - Module 1 : Le conseil de la vie sociale et la fonction de représentant élu - Module 2 : La préparation d une réunion du CVS - Module 3 : Le déroulement de la réunion du CVS - Module 4 : Les modalités de suivi et de mise en œuvre des avis et propositions du CVS

7 LA CONSTITUTION DES GROUPES Pour le secteur du handicap - Les groupes ont été constitués de manière à prendre en compte les difficultés liées au handicap. De ce fait, le ciblage des groupes s est effectué par types d établissements et/ou types de handicap - Les établissements se sont engagés sur la durée de l action, les participants ont suivi les 4 modules Pour le secteur personnes âgées - Les groupes ont été constitués de manière à mixer les territoires ruraux et urbains. - Les inscriptions étaient ouvertes aux établissements du territoire concerné pour chacun des modules

8 LES PARTICIPANTS Pour le secteur du handicap Nombre de CVS Nombre de représentants des usagers Nombre de représentants des familles Nombre de professionnels Effectif total de personnes Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée Total

9 LES PARTICIPANTS Pour le secteur personnes âgées Nombre de CVS Nombre de représentants des résidents Nombre de représentants des familles Nombre de professionnels / administrateurs Effectif total de personnes Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée Total

10 LA MÉTHODE PÉDAGOGIQUE Une animation des groupes adaptée au public, aux possibilités de chacun Des supports et outils de communication adaptée : dossier du participant, pictogrammes Des apports réglementaires Des échanges d expériences et de pratiques entre pairs Des partages d outils entre les participants

11 MODULE 1 LE CVS ET LA FONCTION DE REPRÉSENTANT ÉLU I- Le sens du CVS II- Le CVS : Une obligation III- La vie du CVS IV- Les autres formes de participation V- La fonction de représentant élu

12 MODULE 2 LA PRÉPARATION D UNE RÉUNION DU CVS I- Comment recueillir les questionnements, attentes, préoccupations des usagers? II- Comment mieux communiquer? III- Elaborer l ordre du jour de la réunion du CVS IV- Partage d expériences

13 MODULE 3 LE DÉROULEMENT DE LA RÉUNION DU CVS I- La première séance du Conseil de la Vie Sociale après l élection de ses membres II- Le règlement intérieur du CVS III- Conduire la réunion du CVS IV- Partage d expériences

14 MODULE 4 LES MODALITÉS DE SUIVI ET DE MISE EN ŒUVRE DES AVIS ET PROPOSITIONS DU CVS I- Le retour sur le déroulement du CVS : comment, avec qui? II- L élaboration, la diffusion et l archivage du compte -rendu III- Les outils de suivi IV- L évaluation du fonctionnement du CVS V- Partage d expériences et perspectives

15 LES EFFETS PRODUITS PAR L ACTION Des dynamiques inter-cvs engagées sur les territoires dans la durée Un réel intérêt à la démarche pour les participants : un lieu de parole et d échanges sur des situations vécues, des retours d expériences, des difficultés rencontrées dans le rôle d élu Un climat de confiance propice au partage d outils favorisant l exercice de la participation La valorisation des rôles sociaux et particulièrement celui d élu représentant des usagers Un investissement des professionnels présents pour accompagner et soutenir les usagers dans cette démarche pendant la formation et dans les structures

16 LES POINTS DE VIGILANCE Les modalités de constitution des groupes : taille, public ciblé L organisation des rencontres : durée, lieu, mobilité, accessibilité, accompagnement des usagers La nécessaire adaptation des contenus, supports et méthodes d animation pour prendre en compte les difficultés liées au handicap ou à la dépendance

17 LES PERSPECTIVES 2 demi-journées de restitution de l action à destination de l ensemble des participants à Angers - 4 mai 2015 pour le secteur PA - 6 mai 2015 pour le secteur PH Pour échanger sur le contenu, le déroulement de l action et les dynamiques impulsées pour donner sens et faire vivre la participation des usagers à la vie des établissements

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé Référentiel fonction / activités Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Contribue à la mission institutionnelle par la mise en œuvre d activités techniques et professionnelles. Développe une

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE AU CENTRE HOSPITALIER DE ST-MARCELLIN - «Vivre l évaluation»

EVALUATION EXTERNE AU CENTRE HOSPITALIER DE ST-MARCELLIN - «Vivre l évaluation» EVALUATION EXTERNE AU CENTRE HOSPITALIER DE ST-MARCELLIN - «Vivre l évaluation» PELLERIN Christelle, responsable démarche qualité médico-social Centre Hospitalier de St-Marcellin Journée régionale 2015

Plus en détail

P rogramme de. formations 2016

P rogramme de. formations 2016 P rogramme de formations 2016 6 rue du Prieuré 71120 CHAROLLES Tel : 03.85.24.32.64 Email : contact@rgpc71.fr Internet : www.reseau-du-pays-charolais.com Ce qui fonde un groupe d analyse de la pratique

Plus en détail

Présentation du Dispositif Local d Accompagnement

Présentation du Dispositif Local d Accompagnement D U T A R N Présentation du Dispositif Local d Accompagnement L association employeur Soirée du 21 Janvier 2014 Présentation générale Le DLA (Dispositif Local d Accompagnement) est un dispositif national

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

Mise en place du Service Public Régional de Formation en Picardie. Jeudi 15 décembre 2011

Mise en place du Service Public Régional de Formation en Picardie. Jeudi 15 décembre 2011 Mise en place du Service Public Régional de Formation en Picardie Jeudi 15 décembre 2011 Le SPRF en Picardie I. Les caractéristiques du SPRF picard II. III. La contractualisation La nouvelle animation

Plus en détail

Comité de lutte contre la douleur

Comité de lutte contre la douleur Comité de lutte contre la douleur C.L.U.D. - C.H.D. Vendée CME avril 2003 1 Cadre réglementaire. Art L 710-3-1 et 710-3-2 loi du 4 Fév. 1995 Les moyens de prise en charge de la douleur doivent être définis

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN DE VOS VIES

LE CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN DE VOS VIES LE CONEIL GÉNÉRAL DU BA-RHIN AU DE VO VIE F I T A T L U N O C COMITÉ R U O P T N A T I B DE HA R O I N E E C N LE RÉIDE CHARTE DE FONCTIONNEMENT 2014 Préambule Le Conseil Général fait de l accompagnement

Plus en détail

Conseil Général du Calvados

Conseil Général du Calvados Conseil Général du Calvados Réalisation de deux schémas départementaux d organisation sociale et médico-sociale en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées EDITO 2010-2014 DIRECTION DE L

Plus en détail

Schéma autonomie en faveur des personnes âgées et handicapées (2011-2015) 25 juin 2010

Schéma autonomie en faveur des personnes âgées et handicapées (2011-2015) 25 juin 2010 Schéma autonomie en faveur des personnes âgées et handicapées (2011-2015) 25 juin 2010 1 Présentation du cabinet Eneis Conseil Cabinet créé en 2005 Spécialisé dans le champ des politiques sociales et médico-sociales

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR L ÉGALITÉ

PLAN D ACTION POUR L ÉGALITÉ PLAN D ACTION POUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FILLES À L ÉCOLE Les instances du second degré AGIR Les instances du second degré Préambule Inscrire la question de l égalité entre les filles et les garçons, les

Plus en détail

Expérimentation «Spasad» - Dossier de candidature

Expérimentation «Spasad» - Dossier de candidature Expérimentation «Spasad» Dossier de candidature Département d implantation du projet de Spasad Territoire couvert par le projet de Spasad Nom des différents services impliqués dans le projet de Spasad

Plus en détail

GPEC : outillage des partenaires sociaux et des acteurs relais

GPEC : outillage des partenaires sociaux et des acteurs relais ARACT LR Le Millénaire Le Phénix Bât. 9 1350, avenue Albert EINSTEIN 34000 MONTPELLIER 04 99 52 61 44 04 67 22 57 16 http://www.languedoc.aract.fr GPEC : outillage des partenaires sociaux et des acteurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA PERSONNE QUALIFIEE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA PERSONNE QUALIFIEE PREFET DES HAUTES-ALPES CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA PERSONNE QUALIFIEE Textes de référence : Articles L.311-3 et 311-5 et R.311-1 ; L.313-3 a, b et d du Code de l Action Sociale et des Familles (CASF).

Plus en détail

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement des Personnes en Difficulté avec l Alcool (APDA)

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement des Personnes en Difficulté avec l Alcool (APDA) Département de la Seine-Maritime Accompagnement des Personnes en Difficulté avec l Alcool (APDA) 2017-2019 Accompagnement des Personnes en Difficulté avec l Alcool (APDA) Préambule Le Département de la

Plus en détail

REFERENTIEL QUALITE EN EHPAD - DORDOGNE. 11 mai 2011 - Bordeaux

REFERENTIEL QUALITE EN EHPAD - DORDOGNE. 11 mai 2011 - Bordeaux REFERENTIEL QUALITE EN EHPAD - DORDOGNE 11 mai 2011 - Bordeaux Le contexte 1/ La loi 2002-2 du 2 janvier 2002 : -Instaure la nécessité pour les établissements accueillant des personnes âgées de signer

Plus en détail

La scolarisation des enfants handicapés

La scolarisation des enfants handicapés La scolarisation des enfants handicapés Formation AVS en contrat CUI Année Scolaire 2013-2014 Département de la Moselle (57) Diaporama réalisé par les coordonnateurs AVS de l Académie Nancy-Metz Loi n

Plus en détail

FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN

FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN FICHE 1 : PREPARER MA MISSION TUTORALE Etablir la liste de tous les éléments à prendre en compte pour préparer ma mission Accueillir

Plus en détail

CHARTE DES CONSEILS DE QUARTIER. En préambule, il est rappelé que l article L. 2143-1 du code général des collectivités territoriales précise que :

CHARTE DES CONSEILS DE QUARTIER. En préambule, il est rappelé que l article L. 2143-1 du code général des collectivités territoriales précise que : CHARTE DES CONSEILS DE QUARTIER En préambule, il est rappelé que l article L. 2143-1 du code général des collectivités territoriales précise que : "Dans les communes de 80 000 habitants et plus, le conseil

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Source : Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé (Journal Officiel n 120 du 26 mai 2009) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 Définition de la profession et du

Plus en détail

La gestion associative

La gestion associative DISPOSITIF REGIONAL DE FORMATIONS DES BENEVOLES ASSOCIATIFS La gestion associative CONTENUS DES FORMATIONS Être bénévole Être employeur Gérer les finances de son association Optimiser l'organisation de

Plus en détail

Séminaire Accompagnement pédagogique des enseignants chercheurs CARRY le ROUET Novembre 2011. ATELIER A Propositions exhaustives

Séminaire Accompagnement pédagogique des enseignants chercheurs CARRY le ROUET Novembre 2011. ATELIER A Propositions exhaustives Séminaire Accompagnement pédagogique des enseignants chercheurs CARRY le ROUET Novembre 2011 ATELIER A Propositions exhaustives Objectif des ateliers Objectif des ateliers Définir un socle commun : une

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME GRETA DE LA DRACENIE 1 Rue Emile HERAUT, 83510, LORGUES, Provence-Alpes-Côte d'azur Tel: 0642858740 Fax: 0642858740 FICHE ACTEUR PRÉSIDENT: NC NC DIRECTEUR:

Plus en détail

TOURISME et HANDICAP. Le label national Tourisme et Handicap. Pourquoi? Pour Qui? Comment? Les Engagements de la Charte

TOURISME et HANDICAP. Le label national Tourisme et Handicap. Pourquoi? Pour Qui? Comment? Les Engagements de la Charte TOURISME et HANDICAP Le label national Tourisme et Handicap Pourquoi? Pour Qui? Comment? Les Engagements de la Charte 1 1 - Un label, pourquoi? Plus de vingt ans après la promulgation de la loi d orientation

Plus en détail

LE TRAVAIL AVEC LES FAMILLES

LE TRAVAIL AVEC LES FAMILLES Docteur Christian PETEL, Directeur FORMATIONS FRACTALE SUR SITE ANNÉES 2009-2010 LE TRAVAIL AVEC LES FAMILLES Après avoir été longtemps sous-estimées, voire objet de méfiance, de manque de considération

Plus en détail

Mars 2016. Pour les formations proches en dates, vous trouverez ci-joints les programmes et les tarifs

Mars 2016. Pour les formations proches en dates, vous trouverez ci-joints les programmes et les tarifs TOUS MANDATS CE DUP DP CHSCT CE Mars 2016 FORMATIONS DP-CE-CHSCT Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail 3 jrs Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail 5 jrs du 21

Plus en détail

Accueillir et bien vivre ensemble en milieu rural

Accueillir et bien vivre ensemble en milieu rural Accueillir et bien vivre ensemble en milieu rural 17 octobre 2013 1 RRHN : 3 rencontres sur la thématiques de l accueil Faciliter l accueil et l intégrationdes nouveaux arrivants Faire connaître les activités

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION CIVILE

DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION CIVILE République Algérienne Démocratique et Populaire DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION CIVILE Instruction Relative à l Organisation et à la Définition des Missions des Structures de la Direction Générale

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Charte de fonctionnement. des conseils de quartier du 8 ème arrondissement

Charte de fonctionnement. des conseils de quartier du 8 ème arrondissement Charte de fonctionnement des conseils de quartier du 8 ème arrondissement Préambule Le conseil de quartier est une instance consultative crée par la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS. Paris, le

MINISTERE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS. Paris, le MINISTERE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Dr Alexandra FOURCADE Chargée de mission Plan national maladies rares 2005-2008 M. Guillaume HUART

Plus en détail

Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA)

Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA) Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA) Transition de l école à la vie active des jeunes de 15 à 21 ans en situation de handicap ou vivant avec une limitation fonctionnelle

Plus en détail

CATÉGORIE B FILIÈRE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE

CATÉGORIE B FILIÈRE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE CATÉGORIE B FILIÈRE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE Le cadre d emplois des animateurs territoriaux relève de la filière «animation» et comprend les grades suivants

Plus en détail

Point Accueil Écoute Jeunes

Point Accueil Écoute Jeunes COMMISSION COHESION SOCIALE LUNDI 12 NOVEMBRE 2012 Point Accueil Écoute Jeunes 12-25 ans et/ou parents et professionnels créé en 1995 avec le soutien de la D.D.A.S.S. et du Conseil Général de l Isère S

Plus en détail

AVIS DE VACANCE MEDECIN ADJOINT EN SANTE. Poste de rattachement hiérarchique : Médecin coordonnateur départemental de PMI

AVIS DE VACANCE MEDECIN ADJOINT EN SANTE. Poste de rattachement hiérarchique : Médecin coordonnateur départemental de PMI Direction des Ressources Humaines AVIS DE VACANCE MEDECIN ADJOINT EN SANTE MODE DE GARDE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction Enfance Famille

Plus en détail

Support-type d un projet personnalisé

Support-type d un projet personnalisé C É A S Conférence de territoire de la Mayenne Support-type d un projet personnalisé Laval, le 14 février 2014 Centre d étude et d action sociale (CÉAS) de la Mayenne 6, rue de la Rouillière 53000 Laval

Plus en détail

Mesdames et messieurs les ministres, Mesdames et messieurs les préfets

Mesdames et messieurs les ministres, Mesdames et messieurs les préfets RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation, de la réforme de l Etat et de la fonction publique Circulaire du 20 mai 2014 relative à la mise en œuvre de l accord cadre relatif à la prévention

Plus en détail

Fiche action N 5 : Habitat, vieillissement et handicap

Fiche action N 5 : Habitat, vieillissement et handicap Fiche action N 5 : Habitat, vieillissement et handicap ENJEUX - Répondre aux besoins en logements des personnes âgées, - Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et des personnes handicapées,

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional AVRIL 2016

Rapport pour le conseil régional AVRIL 2016 Rapport pour le conseil régional AVRIL 2016 Présenté par Valérie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france DESIGNATION DES REPRESENTANTS DU CONSEIL REGIONAL DANS DIVERS ORGANISMES AVRIL 2016

Plus en détail

Rencontre départementale Lundi 14 octobre 2013

Rencontre départementale Lundi 14 octobre 2013 Rencontre départementale Lundi 14 octobre 2013 Présentation du plan de lutte contre la pauvreté et pour l inclusion sociale (adopté le 21 janvier 2013, lors de la réunion du Comité Interministériel de

Plus en détail

Comité Local de l Habitat du 26 février 2016

Comité Local de l Habitat du 26 février 2016 Comité Local de l Habitat du 26 février 2016 Les conséquences de la loi ALUR dans le traitement de la demande de logement social et les politiques d attribution Les nouvelles compétences de la Métropole

Plus en détail

l Expert Informatique obligatoire pour valider les systèmes de vote électronique Denis JACOPINI

l Expert Informatique obligatoire pour valider les systèmes de vote électronique Denis JACOPINI l Expert Informatique obligatoire pour valider les systèmes de vote électronique Denis JACOPINI l Expert Informatique obligatoire pour valider les systèmes de vote électronique La délibération n 2010-371

Plus en détail

Confédération des organismes familiaux du Québec. Éléments de plateforme pour une politique familiale globale

Confédération des organismes familiaux du Québec. Éléments de plateforme pour une politique familiale globale Confédération des organismes familiaux du Québec Document de travail Éléments de plateforme pour une politique familiale globale Adoptés lors des États généraux sur la famille le 28 octobre 2006 1 Les

Plus en détail

Conseil Métropolitain du 9 juillet 2015 Élaboration du PLU intercommunal et gestion des PLU des communes

Conseil Métropolitain du 9 juillet 2015 Élaboration du PLU intercommunal et gestion des PLU des communes Élaboration du PLU intercommunal et gestion des PLU des communes 1 Conseil Métropolitain du 9 juillet 2015 Un document stratégique et règlementaire - C est un document commun pour l ensemble des communes

Plus en détail

CHARTE VILLE HANDICAP. Ville d Asnières-sur-Seine

CHARTE VILLE HANDICAP. Ville d Asnières-sur-Seine CHARTE VILLE HANDICAP Ville d Asnières-sur-Seine CHARTE VILLE HANDICAP Vivre ensemble quelle que soit sa différence Les personnes handicapées et leurs familles sont très souvent confrontées dans leur vie

Plus en détail

LES MISSIONS ET LES MOYENS. Le Délégué Syndical

LES MISSIONS ET LES MOYENS. Le Délégué Syndical LES MISSIONS ET LES MOYENS Le Délégué Syndical EN BREF Chaque syndicat représentatif dans une entreprise de 50 salariés minimum peut désigner au moins un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée,

Plus en détail

Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE

Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE Famille de métier : Soins Statut (métier / emploi type) : Ergothérapeute Si emploi type, fiche métier source : 1 - Objectifs / Résultats attendus Aider à restaurer,

Plus en détail

La participation citoyenne en Wallonie

La participation citoyenne en Wallonie La participation citoyenne en Wallonie Introduction Les mécanismes et outils de la participation au niveau local en Wallonie 1. Contexte 2. Participation citoyenne au niveau local 3. Déclaration de politique

Plus en détail

Réunion de présentation du dispositif «Garantie Jeunes» 8 juin 2015

Réunion de présentation du dispositif «Garantie Jeunes» 8 juin 2015 Réunion de présentation du dispositif «Garantie Jeunes» 8 juin 2015 1) PRÉSENTATION DU DISPOSITIF "Garantie jeunes" textes de référence -Décret n 2013-880 du 1 er octobre 2013 relatif à l expérimentation

Plus en détail

Dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles (EPP)

Dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles (EPP) LE GROUPE D ECHANGE DE PRATIQUES NOTRE EXPERIENCE Dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles (EPP) Dr Frey-Himbert, Dr Babin, Dr Beaugerie,Dr Bergey, Dr Guevel, Dr Guevel-Lebas, Dr Guiot,

Plus en détail

PROJET 4S : SENIOR, SANTÉ, SPORT ET SAINT-ROCH

PROJET 4S : SENIOR, SANTÉ, SPORT ET SAINT-ROCH Nice, France Acteurs du projet et partenaires : Mairie de Nice (porteur du projet), l Espace Partagé de Santé Publique (hôpital dans le quartier Saint-Roch, les services de santé et réseau socio-économique

Plus en détail

PROJET DE CREATION DE BRY-SUR-MARNE

PROJET DE CREATION DE BRY-SUR-MARNE PROJET DE CREATION DU CONSEIL MUNICIPAL JEUNES DE BRY-SUR-MARNE Par Johan ANKRI, Conseiller municipal I- Les Conseils Municipaux de Jeunes : historique et cadre juridique 1) Historique Le premier Conseil

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE QUARTIER DE LA VILLE DE BRIGNOLES

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE QUARTIER DE LA VILLE DE BRIGNOLES CHARTE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE QUARTIER DE LA VILLE DE BRIGNOLES Préambule Outils privilégié d'expression des habitants et de développement de la démocratie locale dans notre ville, les comités

Plus en détail

relatif au Haut Comité du système de transport ferroviaire NOR :

relatif au Haut Comité du système de transport ferroviaire NOR : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie PROJET de DECRET relatif au Haut Comité du système de transport ferroviaire NOR : Publics concernés : parties prenantes du système de transport

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE

RESEAU DES ACTEURS DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE RESEAU DES ACTEURS DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE Coordination et animation Fiche de présentation du projet Juin 2013 Projet suivi par Anne-Claire CHIRON 1. CONTEXTE ET ENJEUX Déterminé à faire

Plus en détail

L APAJH mobilisée pour l Accessibilité universelle. Le projet associatif. 100% accessible

L APAJH mobilisée pour l Accessibilité universelle. Le projet associatif. 100% accessible L APAJH mobilisée pour l Accessibilité universelle Le projet associatif 100% accessible L APAJH vous propose son projet associatif en 5 fiches thématiques accessibles à toutes les situations de handicap.

Plus en détail

FORMATION DE FORMATEURS

FORMATION DE FORMATEURS FORMATION DE FORMATEURS Spécificité «Adultes en situation d illettrisme» Module 1 du brevet fédéral de formateur/formatrice d adultes en vue de l obtention du Certificat FSEA Formation 01-01 Descriptif

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. ET DE DEVELOPPEMENT

PROTOCOLE D ACCORD. ET DE DEVELOPPEMENT PROTOCOLE D ACCORD. ET DE DEVELOPPEMENT ENTRE La Fédération Départementale des Offices de Tourisme de l Hérault Et Le Comité Départemental du Tourisme de l Hérault Protocole d accord CDT/FDOTSI Hérault

Plus en détail

Deux centres, un site. Responsable de site CFA - CFPPA

Deux centres, un site. Responsable de site CFA - CFPPA Deux centres, un site FICHE METIER : Responsable de site CFA - CFPPA Disposer pour chacun des centres CFAA47 et CFPPA 47 d une compétence pour animer et coordonner l activité et les équipes et assurer

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

Le groupement régional de santé publique. Conférence Régionale de Santé du 9 décembre 2005 Avignon

Le groupement régional de santé publique. Conférence Régionale de Santé du 9 décembre 2005 Avignon Le groupement régional de santé publique Le groupement régional de santé publique Pour mettre en œuvre le Plan Régional de Santé Publique... et en rendre compte devant la Conférence Régionale de Santé...

Plus en détail

www.angersloiremetropole.fr/tramway

www.angersloiremetropole.fr/tramway CHARTE DE POUR LA QUALITE DE L'EMPLOI ET LA FORMATION dans le cadre de la création de la 1ère ligne de tramway de l'agglomération Angevine www.angersloiremetropole.fr/tramway La réalisation de la première

Plus en détail

Le PDU d Amiens Métropole

Le PDU d Amiens Métropole Réseau Endurance SUMP / PDU 1 ère Journée Nationale Jeudi 18 Septembre 2014 - GART - Paris Le PDU d Amiens Métropole Le PDU 2013-2023 d Amiens Métropole La démarche menée par Amiens Métropole Adoption

Plus en détail

Cartographie Régionale de l offre linguistique en Île-de-France

Cartographie Régionale de l offre linguistique en Île-de-France Cartographie Régionale de l offre linguistique en Île-de-France Présentation de Christine Barret-Labre, Défi Métiers Jeudi 7 juillet 2016 GRETA MTE 93 Défi Métiers En partenariat avec Réseau Alpha Apprentissage

Plus en détail

Politique de thématique Certification V2014. Groupe de travail régional 24 mars 2016

Politique de thématique Certification V2014. Groupe de travail régional 24 mars 2016 Politique de thématique Certification V2014 Groupe de travail régional 24 mars 2016 OBJECTIFS Programme de travail 2016 RéQua Développer des outils pour aider les établissements à élaborer une trame de

Plus en détail

Dossier pédagogique ACCIDENTS DOMESTIQUES

Dossier pédagogique ACCIDENTS DOMESTIQUES Dossier pédagogique ACCIDENTS DOMESTIQUES Quel(s) espace(s) Quelle(s) phase(s) Quelle(s) fiche(s) 4.1 Vie personnelle Le domicile Découverte Les accidents domestiques (hors guide) Présentation du public

Plus en détail

Scolarisation des enfants et adolescents handicapés en Île-de-France

Scolarisation des enfants et adolescents handicapés en Île-de-France septembre 2009 Scolarisation des enfants et adolescents Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr académie Créteil académie Paris académie Versailles L'ÉDUCATION NATIONALE L'ÉDUCATION

Plus en détail

Conseil Citoyen : Cadre de référence

Conseil Citoyen : Cadre de référence Conseil Citoyen : Cadre de référence Préambule : Des principes généraux guidant l activité de Conseils Citoyens Les principes généraux qui guident l action des conseils citoyens sont inscrits dans la loi

Plus en détail

La politique de coopération de la Bibliothèque nationale de France

La politique de coopération de la Bibliothèque nationale de France La politique de coopération de la Bibliothèque nationale de France Département de la coopération Bibliothèque nationale de France Toulouse 20 octobre 2011 La mission de coopération de la BnF Une mission

Plus en détail

Analyse comparative des champs sanitaire et médico-social

Analyse comparative des champs sanitaire et médico-social La place des usagers et représentants d usagers dans les établissements et services médico-sociaux non lucratifs Analyse comparative des champs sanitaire et médico-social 1 L année passée Enquête 2008

Plus en détail

Instance Régionale de concertation des Centres de Vacances et de Loisirs BRETAGNE -

Instance Régionale de concertation des Centres de Vacances et de Loisirs BRETAGNE - Instance Régionale de concertation des Centres de Vacances et de Loisirs BRETAGNE - A - Guide pratique pour l accueil en CVL - Mai 2006 - B - Protocole d accueil. A Guide Pratique Ce guide, conçu par un

Plus en détail

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form INITIATION AU RÉFÉRENTIEL DES DOUZE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES EN ENSEIGNEMENT LE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA PROFESSION ENSEIGNANTE La Direction de la formation et de la titularisation

Plus en détail

COMITÉ D ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ D ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ D ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège Montmorency Juin 2014 Introduction Le Collège Montmorency est un établissement d enseignement collégial public. Une nouvelle version de

Plus en détail

Autunois Morvan Développement Formation Journée URIOPSS 10 juin 2015 Domotique dédiée à l Autonomie

Autunois Morvan Développement Formation Journée URIOPSS 10 juin 2015 Domotique dédiée à l Autonomie Autunois Morvan Développement Formation Journée URIOPSS 10 juin 2015 Domotique dédiée à l Autonomie 1 Présentation de AMDF Postulat de départ AMDF n est pas un organisme de formation. AMDF a été créée

Plus en détail

L enseignant référentr

L enseignant référentr L enseignant référentr rent Son rôle Ses missions 2009 ASH 04 1 Rôle de l enseignant référent L enseignant référent est un enseignant spécialisé titulaire du CAPA-SH ou du CAPSAIS Il exerce les fonctions

Plus en détail

La démarche d évaluation interne

La démarche d évaluation interne La démarche d évaluation interne Support de présentation àusage des établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01 48 13 91 00 Fax

Plus en détail

Convention de collaboration inter établissements

Convention de collaboration inter établissements Convention de collaboration inter établissements Entre le lycée AGORA de Puteaux et le Lycée Table des matières 1 1.1 1.2 2. 2.1 2.2 3 3.1 3.2 4 5 5.1 5.2 Préambule Objectifs de la collaboration Objectifs

Plus en détail

COMMENT PREPARER LE CONSEIL DE CLASSE?

COMMENT PREPARER LE CONSEIL DE CLASSE? COMMENT PREPARER LE CONSEIL DE CLASSE? La préparation du conseil de classe est un moment important animé par le délégué. Il doit permettre l expression collective et individuelle des problèmes, des besoins,

Plus en détail

Charte de partenariat

Charte de partenariat Charte de partenariat 2010-2015 Ville de Saint-Denis Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis CHARTE DE PARTENARIAT 2010-2015 Ville de Saint-Denis Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis 1 2 PREAMBULE

Plus en détail

Une agglomération engagée en faveur du développement universitaire et de la vie étudiante

Une agglomération engagée en faveur du développement universitaire et de la vie étudiante dossier de PRESSE 28 septembre 2012 Une agglomération engagée en faveur du développement universitaire et de la vie étudiante CONTACT PRESSE Agnès BARANGER 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00 agnes.baranger@grand-nancy.org

Plus en détail

Réseau de réflexion éthique régional situations de handicap. Réunion de lancement Vendredi 19 février 2016 Fondation ophtalmologique Rothschild

Réseau de réflexion éthique régional situations de handicap. Réunion de lancement Vendredi 19 février 2016 Fondation ophtalmologique Rothschild Réseau de réflexion éthique régional situations de handicap Réunion de lancement Vendredi 19 février 2016 Fondation ophtalmologique Rothschild Introduction par les partenaires pilotes du réseau : Espace

Plus en détail

CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE

CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE 2012 2015 CHARTE DE PROMOTION DE L ALTERNANCE EN ISERE Préambule L alternance, dispositif centré sur un contrat de travail, permet au salarié de suivre une

Plus en détail

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI)

Département de la Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI) Département de la Seine-Maritime Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI) 2017-2019 Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire (ASPRAI)

Plus en détail

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D PLAN 1. Un enseignant ordinaire 2. Un enseignant spécialisé 3. Organisation de la prise en

Plus en détail

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Version 2 décembre 2014 Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Pour l année scolaire 20... / 20... Date de réunion de l équipe

Plus en détail

L organisation des soins libéraux en Ile de France: le point de vue de l ARS

L organisation des soins libéraux en Ile de France: le point de vue de l ARS L organisation des soins libéraux en Ile de France: le point de vue de l ARS Claude EVIN, Responsable préfigurateur Agence Régionale de Santé Ile de France Les cafés réseaux de l URML, 16 mars 2010 ACF/

Plus en détail

Statut et gestion des agents de greffe des tribunaux administratifs et des cours administratives d appel

Statut et gestion des agents de greffe des tribunaux administratifs et des cours administratives d appel Statut et gestion des des tribunaux administratifs et des cours administratives d appel Parcours individuel de formation Module environnement professionnel Document produit et diffusé par le Conseil d

Plus en détail

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : un cadre, un projet»

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : un cadre, un projet» Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes Formations thématiques : Afin que les formations répondent au mieux à vos besoins, ou pour toute demande de formation sur mesure, nous

Plus en détail

Les apprentis doivent se soumettre au règlement intérieur de l Organisme de Formation et au règlement intérieur du CFA.

Les apprentis doivent se soumettre au règlement intérieur de l Organisme de Formation et au règlement intérieur du CFA. Convention régissant les relations entre un établissement d enseignement support d une UNITE DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE dans l enseignement supérieur et FORMA-SUP AIN RHONE LOIRE Considérant l ensemble

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONSEILS REGIONAUX OU INTERRGIONAUX DE L ORDRE DES MASSEURSKINESITHERAPEUTES

APPEL À CANDIDATURES POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONSEILS REGIONAUX OU INTERRGIONAUX DE L ORDRE DES MASSEURSKINESITHERAPEUTES Conseil Régional Des Pays de La Loire APPEL À CANDIDATURES POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONSEILS REGIONAUX OU INTERRGIONAUX DE L ORDRE DES MASSEURSKINESITHERAPEUTES Les premiers conseillers régionaux et

Plus en détail

N 02 LE SERVICE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE. Rôle du service

N 02 LE SERVICE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE. Rôle du service Fiche Info Prévention & Sécurité N 02 LE SERVICE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE Rôle du service Le rôle du service de prévention des risques professionnels

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS

CHARTE DU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS CHARTE DU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS Permettre à tous les habitants de devenir des citoyens responsables et actifs, conscients de leurs droits et de leurs devoirs, est un axe fort du projet municipal

Plus en détail

Conformément au décret, l adhésion à une protection sociale complémentaire est facultative pour les agents.

Conformément au décret, l adhésion à une protection sociale complémentaire est facultative pour les agents. N Interne : 17538 Délégation Générale aux ressources humaines PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 MARS 2013 Commission Ressources Humaines du 15 février 2013 Objet : Complémentaire Santé

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME AVENIR DEVELOPPEMENT FORMATION 4, rue Charles Picard, 02100, SAINT QUENTIN, Picardie email: ad.formation-stquentin@sfr.fr Tel: 0323629500 Fax: 0323629500

Plus en détail

Convention cadre «VALORISATION DES PARCOURS DES JEUNES SAPEURS-POMPIERS ET SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES»

Convention cadre «VALORISATION DES PARCOURS DES JEUNES SAPEURS-POMPIERS ET SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES» Convention cadre «VALORISATION DES PARCOURS DES JEUNES SAPEURS-POMPIERS ET SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES» entre le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche et le

Plus en détail

Mise en œuvre de l entretien de seconde partie de carrière

Mise en œuvre de l entretien de seconde partie de carrière Mise en œuvre de l entretien de seconde partie de carrière L entretien annuel d évaluation et d accompagnement et l entretien de seconde partie de carrière : deux dispositifs aux finalités différentes

Plus en détail

PLACE ET RÔLE DE L EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE

PLACE ET RÔLE DE L EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE PLACE ET RÔLE DE L EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE Les Fondements Réglementaires : L instruction 98-231 JS du 21 décembre 1998 Le cadre privilégié d intervention des CTS exerçant leurs fonctions au niveau départemental

Plus en détail

Un état des lieux réalisé par les services du Conseil général,

Un état des lieux réalisé par les services du Conseil général, Session du 25 Février 2011 Actions proposées dans le cadre de la mise en œuvre des axes majeurs de la politique culturelle partenariale du Conseil général LES PRECEDENTES ETAPES DU DEBAT SUR LA CULTURE

Plus en détail

Intitulé du projet : Prévention du décrochage scolaire des lycéens et apprentis, accompagnement renforcé des jeunes en rupture en Midi-Pyrénées

Intitulé du projet : Prévention du décrochage scolaire des lycéens et apprentis, accompagnement renforcé des jeunes en rupture en Midi-Pyrénées Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail