Photographe Sascha Nadeau, CSTJ. Animateur Jean-Sébastien Bouchard, Grisvert. Caméraman Jonathan Bonenfant, Mediasimple. Page 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Photographe Sascha Nadeau, CSTJ. Animateur Jean-Sébastien Bouchard, Grisvert. Caméraman Jonathan Bonenfant, Mediasimple. Page 2"

Transcription

1 Page 1

2 Animateur Jean-Sébastien Bouchard, Grisvert Photographe Sascha Nadeau, CSTJ Caméraman Jonathan Bonenfant, Mediasimple Page 2

3 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... PAGE 2 MOTS DES ORGANISATEURS... PAGE 4 PROGRAMMATION... PAGE 5 MISE EN CONTEXTE... PAGE 6 - Statistiques de participation - Objectif de la journée - Mobilité Électrique Canada (MÉC) - Pôle d excellence québécois en transport terrestre - Consortium Inno-vé - Institut du Transport Avancé du Québec (ITAQ) CONFÉRENCE «INNOVATION OUVERTE», Dominique Sauvé... PAGE 7 ATELIER 1 : QUE DOIT-ON MIEUX COMPRENDRE POUR IDENTIFIER LES BONS ENJEUX ET IMAGINER DE BONNES SOLUTIONS EN MATIÈRE D ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS... PAGES 7-8 PLÉNIÈRE AVEC LES GRANDS RAPPORTEURS... PAGE 9 - Florence Junca-Adenot, Université du Québec à Montréal - Volet sociologique - Vincent Dugré, Pôle d excellence québécois en transport terrestre - Volet industriel - Erick Wenzel, Centre d étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté - Volet acceptabilité sociale - Jean-François Tremblay, Global Automotive Center Ernst & Young - Volet économique - Denis Gingras, Université de Sherbrooke - Volet recherche et technologie ATELIER 2-3 : LES ENJEUX ET PISTES DE SOLUTION... PAGE 10 - Véhicules légers et hors route - Transport collectif - Transport de marchandises - Véhicules industriels SYNTHÈSE DES GRANDS RAPPORTEURS... PAGE 12 CONCLUSION DES ORGANISATEURS... PAGE 13 ANNEXES... PAGE Programmes de financement - Liste des organisations participantes Page 3

4 MOT DES ORGANISATEURS Dans un contexte où l électrification des transports a été clairement identifiée par le Gouvernement du Québec comme une priorité économique nationale, nous avons senti le besoin de développer un nouveau concept d événement et de nous associer au Consortium Inno- VÉ pour créer une dynamique qui favorise la collaboration et l innovation entre les nombreux acteurs du milieu. Notre objectif a été de réunir les gens de la recherche, de l industrie et les donneurs d ordre afin de les amener à réfléchir ensemble sur les enjeux du véhicule électrique pour ensuite proposer des solutions qui permettront le développement de nouveaux produits avant-gardistes et compétitifs sur la scène internationale. En tant que CCTT, l ITAQ accompagne les entreprises dans l innovation à travers une démarche simple et, dans le même esprit, offre l occasion à tous les acteurs de l innovation de travailler en synergie et de multiplier leurs forces. François Adam, ing. Directeur, Institut du transport avancé du Québec Le contexte actuel étant favorable au développement de la filière des véhicules électriques au Québec, c est l occasion, pour nous tous, de saisir cette opportunité d innover, de mobiliser et de prospérer. Sur ces bases d un marché porteur, l Institut du transport avancé (ITAQ) et le Consortium Inno-VÉ ont décidé de s unir et de travailler en collaboration pour tenir l évènement d aujourd hui afin d améliorer la position de nos entreprises, de nos académiques et de nos centres de recherche. En ciblant les enjeux et en explorant les pistes de solutions, nous ne pourrons faire autrement que de favoriser l innovation, le développement de produits et la mobilisation des acteurs de notre milieu. L objectif de cette première d Enjeux & Solutions VÉ a été de stimuler la filière de l électrification des transports par des ateliers structurés favorisant la coopération entre les industriels, les chercheurs et les donneurs d ordre. André St-Pierre Directeur général, Consortium Inno-VÉ Page 4

5 Page 5

6 MISE EN CONTEXTE Statistiques de participation 101 participants provenant de 75 organisations différentes 36% de l entreprise privée 32% de centres de recherche et académiques 33% d organismes Voir plus haut, plus loin! Prendre de l altitude! Atterrir au bon endroit! Objectif de la journée Stimuler les acteurs de la filière de l électrification des transports pour faire ressortir les enjeux et les besoins qui permettront le développement de projets à fort potentiel. Mobilité Électrique Canada M. Al Cormier, PDG fondateur Un aperçu des activités canadiennes En 2013, 2650 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été vendus au Canada dont 43% au Québec Les ventes de voitures tout électriques sont en augmentation Les ventes se font dans les provinces où les incitatifs financiers sont disponibles Cliquez sur les titres pour accéder aux présentations Pôle d excellence québécois en transport terrestre M. Vincent Dugré, DG Le marché du véhicule électrique au Québec Importance de travailler avec les partenaires au niveau de la filière du véhicule électrique Présentation de certains produits et fournisseurs québécois liés à ce secteur La force du Québec réside dans des marchés de niches spécialisés Lancement du nouveau site web du Pôle et de la cartographie interactive (1 er avril 2014) Consortium Inno-VÉ M. André St-Pierre, DG Support au développement et au financement de projets collaboratifs Avantages offerts aux entreprises de réaliser des mandats de recherche en collaboration avec les universités, CCTT et centres de recherche Procédure d appels à projets (3 /année) Présentation d une plate- forme de maillage (défis/solutions) NovaCentris : Institut du Transport Avancé du Québec (ITAQ) M. François Adam, directeur Collaboration entre entreprises, CCTT et université Les CCTT (centre collégial de transfert de technologie) peuvent appuyer l innovation par leurs expertises et équipements spécialisés dans 46 domaines Des projets conjoints permettent d augmenter la force de la recherche et les chances de financement Présentation des subventions de recherche et de développement appliquée (RDA) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) Les demandes conjointes RDA et RDC (universités) sont maintenant possibles (Voir annexe 1- Programmes de financement) Page 6

7 CONFÉRENCE «INNOVATION OUVERTE» Mme Dominique Sauvé, ing., M. Ing., MBA, présidente, IODS Une organisation seule ne peut avoir toutes les réponses L innovation ouverte c est : un état d esprit, une façon de faire et non une méthode. Aujourd hui nous avons la possibilité de contribuer à ce que deviendra l avenir du véhicule électrique Pourquoi faire de l innovation ouverte? Pour les générations à venir, pour la planète et pour le plaisir de collaborer Principaux obstacles à l innovation ouverte : vouloir conserver ses secrets, penser que son projet n est pas protégé, croire qu on est capable de tout faire, avoir essayé et n avoir obtenu aucun résultat, croire qu on n en a pas besoin car on a un laboratoire en entreprise. DIMINUTION DU Ouverture Efforts RISQUE R&d IDÉES Temps COLLABORATION FINANCEMENT N ATELIER 1 : Que doit-on mieux comprendre pour identifier les bons enjeux et imaginer de bonnes solutions en matière d électrification des transports? Guichet unique Beaucoup de «guichets uniques» représentés au Forum. Comment arrimer tout ça et trouver la meilleure filière pour l entreprise et sa problématique? o o o o Solution : organiser des ateliers par thématiques d innovation. Regrouper et former les projets directement dans le cadre des ateliers. Ces activités permettent la création de liens et d équipes. Le Pôle a été mis en place pour mieux diriger les entreprises vers les bonnes ressources, ce qui en fait un guichet unique intéressant pour le secteur du transport terrestre. Réseau Trans-tech CCTT. Toute PME peut contacter un CCTT dans son secteur d activité pour l aider à résoudre des problématiques ou être référée à un autre CCTT qui sera plus adapté à ce type de résolution. Le futur Institut du transport électrique serait le guichet unique pour tout projet touchant l électrification des transports. Institut du transport électrique Que se passera-t-il selon les résultats des élections? Recherche en Amérique du Nord versus en Asie ou ailleurs. La durée de développement des produits est plus courte là-bas, ils arrivent donc plus rapidement en phase de commercialisation. Nous devons y réfléchir. Page 7

8 Qui fera l entretien? Qui est formé pour le faire? Y a-t-il du personnel qualifié pour s occuper de l entretien, la réparation des différents types de VÉ. Qu en est-il de la formation au niveau professionnel des mécaniciens? Qui travaille sur la valeur émotive liée à l acquisition d un véhicule électrique? o Une des causes de stress liée à l achat de ce type de véhicule, est la difficulté d évaluer l autonomie du véhicule selon les conditions d utilisation. Surtout avec le peu de stations de recharge actuellement disponibles. Quelles sont les attentes des industriels auprès des municipalités? Quels sont les moyens pour assurer la confidentialité des travaux de recherche et de protéger les secrets industriels o Quand on collabore avec des centres, des universités et d autres entreprises, il faut voir à plus long terme et considérer la valeur ajoutée de cette collaboration. Vous sentez-vous capable d entreprendre un projet de R&D qui prendra ans à réaliser? o Pour un industriel, les projets de 3-4 ans, c est trop long. On évalue le marché et nous avons un horizon de 6 mois pour répondre à la concurrence. Certains industriels désirent davantage trouver des fournisseurs et faire des projets avec eux en collaborant, en partageant les coûts, les risques et les résultats. Mais c est difficile de faire ça au Québec. Le consortium Inno-VÉ offre du financement et de l accompagnement pour obtenir des ressources humaines et matérielles pour réaliser des travaux de recherches Possibilité de travailler avec des universités et des CCTT en toute confidentialité. Plusieurs moyens physiques (ex. : accès contrôlés) et des ententes de confidentialité sont offerts aux entreprises. Plusieurs outils sont disponibles au Québec pour favoriser la collaboration entre les universités et les entreprises. Possibilité de stages d étudiants au niveau de la maitrise et du doctorat pour répondre à la demande d un industriel. Le Québec est doté d un bon système d éducation permettant la formation de personnel hautement qualifié. L électrification des véhicules est une filière émergente. Il est donc parfois difficile de trouver d autres entreprises pour répondre aux critères de collaboration des regroupements sectoriels de recherche industrielle. o Il existe des programmes de support financier pour l innovation en entreprise. (Voir Annexe 1 de ce document). Quels sont les défis à l international pour les industriels en ce qui concerne la recherche de partenaires? Page 8

9 VOLET ÉCONOMIQUE VOLET ACCEPTABILITÉ SOCIALE VOLET INDUSTRIEL VOLET SOCIOLOGIQUE PLÉNIÈRE AVEC LES GRANDS RAPPORTEURS Florence Junca-Adenot, professeure en études urbaines, Université du Québec à Montréal Économie : au Québec, il n y a pas d industrie de l automobile. Les entreprises doivent se diriger dans des secteurs où nous avons peu de compétiteurs. Camions légers - Autobus - Bateaux électriques Financement : l importation du pétrole coûte très cher. Comment réduire, voire même éliminer, l achat de pétrole? D autre part, on veut diminuer l achat de pétrole, mais les taxes sur ce produit nous permettent le financement de services tels que l entretien du réseau routier. Transport collectif versus véhicule individuel : nous encourageons l électrification des véhicules électriques individuels alors qu il faut diminuer l utilisation de ces véhicules et plutôt encourager l utilisation du transport collectif. Vincent Dugré, directeur général, Pôle d excellence québécois en transport terrestre La compétitivité : tant au niveau des processus, des procédés et du développement de la main d oeuvre. Développement de marchés : identifier des secteurs de niches en connaissant bien le marché. Innovation collaborative : travailler en mode collaboratif en partageant certaines informations. Travailler ensemble en levier pour qu il y ait des gains plus importants. Erick Wenzel, conseiller, Centre d étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté Quelle est la place donnée à l acceptabilité sociale dans : 1- Volet collectif 2- Volet individuel (Ex.: Je suis pour, mais je ne veux pas de station de recharge devant chez moi) 3- Volet collaboratif Comment réduire les risques à l acceptabilité sociale : en changeant les paradigmes. Changer l utilisation d un combustible utilisé depuis une centaine d années est un changement considérable. Ce changement nécessite une nouvelle infrastructure qu on peut presque considérer comme étant un changement de paradigme. Un changement de paradigme demande beaucoup d implication de tout le monde. L humain est réfractaire au changement. Il faut comprendre les raisons du changement pour mieux l accepter. Jean-François Tremblay, directeur, Global Automotive Center,EY Relation client : l industrie automobile est en profonde transition. La connectivité de la voiture, les nouvelles technologies de propulsion, le système de ventes directes ne sont que quelques exemples. Comment bâtir la nouvelle relation avec l utilisateur du véhicule est une question prépondérante pour le constructeur de voiture traditionnellement habitué au système de vente indirecte (par le biais de concessionnaires). De quelle manière le domaine du véhicule électrique peut contribuer à ouvrir de nouveaux créneaux de services et à bâtir une nouvelle relation avec le consommateur? Gestion des pertes économiques : il existe beaucoup d opportunités pour la voiture électrique en ce qui a trait au marché de la gestion des pertes (ex : primes pour la protection du prix du litre de pétrole). Invitation à rechercher les endroits de perte économique et trouver les façons de créer des opportunités. Page 9

10 VOLET RECHERCHE ET TECHNOLOGIE VOLET ÉCONOMIQUE Aspect urbain : la façon de faire actuelle est la suivante : «je suis une municipalité et j ai un besoin en service d autobus par exemple. J essaie donc de financer l achat de véhicules et des infrastructures nécessaires.» Pourquoi ne pas plutôt inverser la situation? Une municipalité pourrait en effet proposer : «voici mes routes et mes besoins en service, je vous loue le droit de subvenir aux besoins de la population.» Le paradigme change donc entièrement dans la mesure où la municipalité met à la disposition les besoins de sa population et qu elle en tire un profit direct. Denis Gingras, Dr. Ing., professeur, Université de Sherbrooke Les forces du Québec : on produit l électricité en abondance et de façon très propre ; on a un système d éducation bien rôdé et de haut niveau ; on a une forte industrie dans les TI et une forte expertise dans le domaine de l électricité ainsi qu une position géographique enviable. Les faiblesses du Québec : dépendance au pétrole, pas de producteur automobile, faiblesse au niveau de la R&D industrielle, manque de récepteurs dans l entreprise capables de faciliter le transfert technologique. Enjeux : 1- Formation du personnel spécialisé. 2- Intégration concurrente des TI et des technologies électriques. Page 10

11 ATELIERS 2-3 : les enjeux et pistes de solution au niveau du transport collectif, du transport des marchandises, des véhicules légers et hors-route et des véhicules industriels Véhicules légers et hors route Tendances Enjeux Solutions Arrivée des véhicules électriques sur le marché Réglementation internationale au niveau de la consommation Recherche la réduction des coûts liés à l utilisation Diminution des émissions polluantes et sonores Leadership des grandes organisations/gouvernement Transports collectifs Avenir des matériaux en fin de vie Les tarifs ne sont pas modifiés Choix du type d énergie favorisant le meilleur retour sur investissement Changer de technologie est très dispendieux Électrifier le secteur public (armée, ministères, etc.) Récupération des batteries Un régime de bonus-malus qui favorise les véhicules qui consomment moins d énergie Mieux informer les consommateurs des gains et avantages Mobiliser la communauté afin d offrir l accès à de nouvelles zones pour les véhicules n émettant aucun bruit Modèles d affaires innovateurs (offrir package aux utilisateurs) Tendances Enjeux Solutions Phénomène urbain population en croissance Taxi hybride et électrique Appui des politiques sur le transport électrique Renouvellement des flottes municipales L utilisation de carburant fossile n est pas près de disparaître Transport de marchandises Pollution et augmentation des coûts pour les infrastructures Infrastructure de recharge Acceptabilité par les chauffeurs Faire des choix : financer le véhicule électrique individuel ou le TC Coût et rentabilité du système collectif, comment le financer? Gestion des coûts Système automatique First mile Last mile Introduction encadrée Leadership gouvernemental Encourager le transport collectif Revoir le modèle d affaires Revoir le modèle d affaires des transports collectifs Tendances Enjeux Solutions Livraison «just in time». Utilisation de camions moyens / hybrides et émergence du gaz naturel liquide et propane Transport urbain : manque de place pour les livraisons à cause des espaces réservés aux piétons et vélos Électrifier les trains de marchandises Amélioration de la logistique Véhicules industriels Réduction du coût d opération Baisse du coût d opération et pression de la part des expéditeurs Réduction de congestion, cohabitation vélos, piétons, camions et amélioration de la fluidité de la circulation Coût des infrastructures et stockage des batteries 80% de l activité de camionnage passe par Montréal Faire une étude du véritable coût du remplacement du pétrole et identifier les créneaux les plus prometteurs. Livraison en périphéries des centres villes et utilisation de petits camions électriques pour les centres urbains Train bi-mode pour centre-ville Multimodal intégré Camion de livraison hybride Utilisation de centres de distribution Tendances Enjeux Solutions Gestion de la période de pointe en électricité, sinon les coûts de l électricité sont très importants Changer les façons de faire (horaires) ou utiliser des unités de stockage locales. Page 11

12 SYNTHÈSE DES GRANDS RAPPORTEURS Denis Gingras, Dr. Ing., professeur, Université de Sherbrooke Il existe de véritables préoccupations de nature sociales et économiques Préoccupations à court terme : comment développer de nouveaux marchés? o Solutions : préparer la relève, développer les ressources humaines, trouver des mécanismes pour faciliter la mise en place d innovation ouverte Beaucoup de projets et beaucoup de solutions complexes qui demandent de l intelligence Beaucoup de travail reste à faire. L industrie doit continuer de mettre les bouchées doubles Jean-François Tremblay, directeur, Global Automotive Center, EY Le savoir-faire autour de la voiture électrique est exceptionnel au Québec. Le Québec est fort, il doit juste mieux se structurer pour démontrer sa compétitivité dans le domaine Les universités doivent poursuivre leurs démarches de spécialisation et un organisme devrait chapeauter l ensemble des spécialisations afin de faciliter l identification des ressources nécessaires Intégrer la dimension économique et financière dans la démarche de l électrification des véhicules au Québec est fondamentale. Le véhicule électrique doit être intégré à l écosystème d une manière économiquement viable et non artificiellement subventionné à long terme En ce moment, les grands enjeux ne sont pas uniquement au niveau de l électrification des véhicules. Ce qui prédomine dans plusieurs marchés, c est de greffer la voiture électrique à d autres dimensions de la vie du consommateur, tel : le bien-être, le confort et la sécurité de la maison, la santé. Nous ne devons pas juste nous concentrer au niveau de la voiture, mais trouver un écosystème dans lequel elle peut ajouter de la valeur Il n est pas nécessaire d avoir un constructeur de véhicules passagers électriques au Québec pour développer le secteur de l électrification des transports et même créer un leadership à l échelle mondiale. Bien au contraire, le producteur de voiture emmène souvent avec lui un fardeau de complication d ordre, entre autre, politique qui peut alourdir l intention de se concentrer sur l innovation et la performance du secteur Il serait bon de considérer à inviter les créneaux à se trouver des partenaires stratégiques à l extérieur du pays pour accélérer les courbes de marché Erick Wenzel, conseiller, Centre d étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté Les problématiques et les enjeux se ressemblent dans tous les secteurs liés au domaine du véhicule électrique. La population (l individu) et l industrie pensent à court-terme et en terme de bien-être Le problème est dans le financement car on a les cerveaux et les ressources Il faut penser à long terme et se sortir des impératifs à court terme Il y a un désir de collaboration entre les industriels, les milieux académiques et les organisations Étendre le cercle de la collaboration : consommateurs, clients, communautés, soit ceux qui seront touchés par le changement Initier le processus de collaboration avec tous les intervenants concernés dès les débuts des projets favorisera l acceptabilité sociale Page 12

13 Vincent Dugré, directeur général, Pôle d excellence québécois en transport terrestre Penser à une approche intersectorielle pour incorporer de nouvelles technologies rapidement et cibler des innovations de rupture Innovation collaborative : l industrie doit amener ses propres solutions. Exemple : sites de développement de formation adaptés au lieu de travail avec des diagnostics sectoriels. Il s agit de projets d innovation collaborative avec un minimum de 3 entreprises manufacturières. Exemple : Volvo et ses trains routiers qui utilisent des systèmes de transport intelligents pour piloter les convois de véhicules lourds Plusieurs opportunités au niveau de l électrification des véhicules. Les industriels doivent se positionner en connaissant bien le marché Florence Junca-Adenot, professeure en études urbaines, Université du Québec à Montréal Comment trouver plus cohérent les choix politiques? En région urbaine, il sera important d encourager l électrification de certaines zones et composer avec les problèmes de congestion et de poids des véhicules. Nous devons modifier la logistique des transports de marchandises Transport collectif : besoin de diminuer le nombre de véhicules individuels et d améliorer la qualité de vie des citadins. Il faudra aussi développer des types de véhicules qui pourront être exportés et développer des flottes de véhicules individuels (flottes de taxi, de véhicules de société) Véhicules industriels : la majorité sont électrifiés, excepté les véhicules très lourds. Il faudra aussi électrifier davantage les accessoires Financement : si on est performant au niveau des économies sur le carburant du transport en commun, il pourrait y avoir un transfert vers des investissements en infrastructure CONCLUSION DES ORGANISATEURS L électrification des transports est un marché en émergence dans lequel le Québec entend prendre une place de chef de file. Cette stratégie peut être très avantageuse pour le Québec qui se verrait améliorer plusieurs aspects sociaux : le développement économique, l indépendance énergétique des transports et la lutte aux changements climatiques. L électrification doit faire appel à toutes les forces vives afin d apporter des solutions innovantes aux défis qui se présentent en transport. Ce Forum «Enjeux et Solution VÉ» a atteint son objectif de stimuler la filière du véhicule électrique en favorisant les échanges et la collaboration entre les industriels, les universitaires, les CCTT, les centres de recherche et les organismes. Page 13

14 On ne doit pas perdre de vue que les industriels québécois fabriquent des produits spécialisés pour des marchés de niche ciblés qu il est important, dans nos décisions, d appuyer la commercialisation par des incitatifs offerts aux acheteurs au même titre que ceux offerts aux voitures de tourisme. Plusieurs tendances ont été mises à l avant-plan telles que : L urbanisation de plus en plus importante des populations et leur vieillissement. L augmentation de la congestion urbaine. La pression vers la réduction des coûts d exploitation. Plusieurs pistes de solutions ont été soulevées telles que : L étude des coûts liés à l utilisation du pétrole La décision de considérer l électrification ou non d un moyen de transport est avant tout de nature économique. Il est donc important de bien évaluer les coûts liés à nos activités de transport et d identifier les applications où les gains économiques sont possibles. Le développement de nouveaux modèles d affaires L environnement d affaire autant privé que public offre peut-être déjà des opportunités qui doivent être étudiées, sinon il est possible d en créer de nouvelles en modifiant les règlementations afin de favoriser pour certains secteurs le remplacement du pétrole. L encouragement à utiliser le transport collectif En zone urbaine, il est primordial de réduire la quantité de véhicules individuels en circulation. Le rôle du gouvernement est central dans la mise en place d incitatifs et de déploiement d une offre de service adéquate. La mise en place de systèmes automatisés pour compléter l offre de service du transport collectif Une des solutions spécifiquement proposées lors du Forum est la mise en place d un service de transport public automatique qui viendrait compléter les services déjà en place. Cette dernière piste est un grand projet de société qui permettrait : La mobilisation des forces du Québec en fabrication de véhicules spécialisés, en technologies de l information et des communications. La création d un service de transport adapté intelligent potentiellement moins coûteux. La réduction du nombre de véhicules en circulation en ville. La prochaine édition d «Enjeux et solutions VÉ» se tiendra au printemps prochain à l École de Technologie Supérieure. Un rendez-vous à ne pas manquer! Page 14

15 ANNEXE 1 : PROGRAMMES DE FINANCEMENT RECHERCHE APPLIQUÉE Consortium INNO-VÉ Regroupement sectoriel de recherche industriel sur les véhicules électriques 2 à 3 appel s à projets par année Finance : 40 % - Aides cumulées : 70 % - Contribution privée minimale : 30% En partenariat avec deux entreprises Demandeur : universités, CCTT ou centres de recherche publics Recherche et développement appliquée (RDA) Du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) o Niveau 1 : $ de subvention Nouveau partenariat o Niveau 2 : de $ à $ - Contribution privée : 33% o Niveau 3 : + de $ - Contribution privée : 50% En partenariat avec une entreprise Demandeur : universités, CCTT ou centres de recherche publics Programme d aide à la recherche technologique et au transfert (PART) Du Ministère de l Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie (MESRST) 2 appels à projets, en octobre et en mars de chaque année Subvention de $ ou $ pour projet multi-centres Contribution privée : env. 25% En partenariat avec une entreprise Demandeur : CCTT AIDE TECHNIQUE PRÉ-COMMERCIALISATION Programme d'accès à l innovation pour les entreprises (PAIE) Conseil national de recherches Canada (CNRC- PARI) Favoriser l innovation et accélérer la commercialisation Demandeur : PME Crédit d impôt pour services d adaptation technologique Ministère du Revenu du Québec Permet de recouvrer 40% des frais d honoraires du CCTT pour votre projet Demandeur : entreprise Programme d appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d excellence Du Ministère des Finances et de l Économie (MFE) 50% des dépenses admissibles Demandeur : tout organisme Programme d appui à l innovation (PAI) Ministère des Finances et de l Économie (MFE) Volet 1 Soutien aux entreprises technologiques en démarrage Volet 2 Soutien à l'innovation technologique dans les entreprises Remboursement équivalent à 40 % du coût total du projet Subvention max de $ Demandeur : entreprise Programme TechnoClimat Ministère des Ressources naturelles du Québec Programme d'innovation Construire au Canada (PICC) Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Page 15

16 ANNEXE 2 : ORGANISATIONS PARTICIPANTES ABB Inc. Alcoa Innovation AS Alliance R&D inc. Autobus Lion inc. B3CG Interconnect inc. Beaulé Moto Bougie Voiture électrique inc. Brio Inovation Cégep de St-Jérôme - Formation aux entreprises Centre collégial de transfert de technologie en télécommunications (C2T3) Centre de géomatique du Québec (CGQ) Centre de gestion de l'équipement roulant (CGER) Centre de Recherche en Electronique Radiofréquence (CRÉER) Centre des technologies avancées - BRP Sherbrooke Centre d'études en responsabilité sociale et en écocitoyenneté (CERSÉ) Centre d'excellence en efficacité énergétique (C3E) Centre d'innovation en microélectronique du Québec (CIMEQ) Centre national du transport avancé (CNTA) CIRAIG Polytechnique Montréal CNRC Conférence régionale des Élus des Laurentides Conseil de recherche en sciences naturelles et génie (CRSNG) Consortium Innovation Polymères Consortium Inno-VÉ CRIQ École de technologie supérieure (ETS) École Polytechnique Ernst and Young Faucher Industries Faxiom Electronix Inc. Fond de recherche du Québec - Nature et technologies FPInnovations Gestion AVT GranTuned Automobile Groupe Simutech Hydro-Québec Inno-ve INO Québec Institut du transport avancé du Québec (ITAQ) Institut de l'évolution du transport Institut de recherche d'hydro Québec Investissement Québec IODS Les Technologies Impulse Inc. Lito Green Motion Lx Sim Merkur inc Ministère de l'enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST) Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur Ministère des Ressources naturelles Ministère des Transports Ministère du conseil exécutif (MCE) Minitère Finances et Économie (MFE) Mobilité électrique Canada (MEC) Moteur TM4 Motrec International Inc. MP Borne Auto-240 Nova Bus Novo électronique inc. PMG Technologies Pôle québécois d'excellence en transport terrestre Polytechnique Prompt inc Rene Matériaux Composites Service Précicad Inc Société de transport de Montréal Structures MCM TEM synergie inc. Transtech Innovations inc. Université Concordia Université de Sherbrooke Université du Québec à Montréal (UQAM) Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Vicone inc. Ville de Québec Page 16

17 Le gouvernement du Canada achète et met à l essai les produits novateurs avant leur mise en marché. Page 17

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec Le Pôle est propulsé par le projet Le marché du véhicule électrique au Québec L industrie du transport au Québec Équipements récréatifs Véhicules spéciaux et commerciaux Autocar et autobus urbain Matériel

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

PORTAIL D INNOVATION OUVERTE ET DE MAILLAGE SECTORIEL

PORTAIL D INNOVATION OUVERTE ET DE MAILLAGE SECTORIEL PORTAIL D INNOVATION OUVERTE ET DE MAILLAGE SECTORIEL APPLIQUÉE AU SECTEUR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES Michel Cloutier Consortium Inno-VÉ POURQUOI L INNOVATION OUVERTE De plus en plus de projets complexes

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

En route pour l Innovation dans la Communauté et les Collèges (ICC) La démarche du CDCQ

En route pour l Innovation dans la Communauté et les Collèges (ICC) La démarche du CDCQ En route pour l Innovation dans la Communauté et les Collèges (ICC) La démarche du CDCQ présentée par Janic Lauzon Directrice du CDCQ 4 novembre 2014 Qui sommes-nous? Centre collégial de transfert de technologie

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

EQMBO, Victoriaville, 15 octobre 2015

EQMBO, Victoriaville, 15 octobre 2015 EQMBO, Victoriaville, 15 octobre 2015 Un guichet unique Gratuit Offert par le programme PARI du CNRC Conçu afin d aider les PME à naviguer à travers tous les programmes de soutien aux PME innovantes Experts

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015

Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015 Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015 Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec ORGANISME SUBVENTIONNAIRE FÉDÉRAL EN SCIENCES

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Février 2015 AluQuébec : vision, mission et objectifs Mission Favoriser la synergie et l arrimage entre

Plus en détail

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009 ÎLOTS DE FRAÎCHEUR VERDISSEMENT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE TRANSPORT ACTIF CHANGEMENTS CLIMATIQUES ÉNERGIE RENOUVELABLE APPAREILS ÉCOÉNERGÉTIQUES Le Plan de réduction des émissions de GES de la collectivité

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

État des lieux Constats et réflexions Politique nationale de la recherche et de l innovation

État des lieux Constats et réflexions Politique nationale de la recherche et de l innovation État des lieux Constats et réflexions Politique nationale de la recherche et de l innovation 32 e colloque de l ADARUQ, 18 novembre 2015, Montréal Marie-Josée Blais Directrice générale Secteur de l innovation,

Plus en détail

2 E APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT

2 E APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT 2 E APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT MIS À JOUR EN NOVEMBRE 2014 Partenaire financier du CRITM : Page 0 sur 5 1. INTRODUCTION Le présent guide fournit les instructions nécessaires

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

LES SOLUTIONS DE MOBILITÉ DANS LE TRANSPORT À LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES RÉCENTES. par. Rachel Bériault

LES SOLUTIONS DE MOBILITÉ DANS LE TRANSPORT À LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES RÉCENTES. par. Rachel Bériault LES SOLUTIONS DE MOBILITÉ DANS LE TRANSPORT À LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES RÉCENTES par Rachel Bériault Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention du grade

Plus en détail

Atelier sur la gestion du parc automobile fédéral 2009

Atelier sur la gestion du parc automobile fédéral 2009 Atelier sur la gestion du parc automobile fédéral 2009 Aperçu Mobilité électrique Canada (MEC) Feuille de route technologique sur les véhicules électriques (FRTve) Que peuvent faire les gestionnaires du

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay

Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay DESCRIPTION DU PROJETTECHNOLOGIQUE Création

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur les extractibles forestiers des opportunités novatrices pour l industrie 15 et 16 mars 2011 Mélanie Turgeon, chimiste M.Sc. Ministère des

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE

YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE EDITION 2015 YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE R Nous proposons aux commerçants et aux restaurateurs de Paris et de sa petite couronne, une gamme complète de prestations pour la livraison à domicile

Plus en détail

Mission projets collaboratifs l'industrie électrique l'électrification des transports partenaires industriels académiques

Mission projets collaboratifs l'industrie électrique l'électrification des transports partenaires industriels académiques Mission La mission d InnovÉÉ est de soutenir le développement et le financement de projets collaboratifs en lien avec l'industrie électrique et l'électrification des transports, par la mise en commun des

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT

DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT en efficacité énergétique et réduction des émissions de gaz à effet de serre auprès des municipalités. Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Le 1 er juin 2014 Projet

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Service aux entreprises Formation, aide technique et recherche Québec Mines

Service aux entreprises Formation, aide technique et recherche Québec Mines Service aux entreprises Formation, aide technique et recherche Québec Mines 13 novembre 2013 11 Présentation de l ITMI Institut technologique de maintenance industrielle (ITMI) Centre collégial de transfert

Plus en détail

CEIM. Présentation des programmes de partenariats Le 7 Mai 2014. Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec

CEIM. Présentation des programmes de partenariats Le 7 Mai 2014. Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec CEIM Présentation des programmes de partenariats Le 7 Mai 2014 Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec 4 BONNES RAISONS D ÉCOUTER MA PRÉSENTATION! LE CRSNG PEUT VOUS AIDER À:

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Le CRSNG: Un partenaire financier incontournable en matière de R&D et d innovation. Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec

Le CRSNG: Un partenaire financier incontournable en matière de R&D et d innovation. Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec Le CRSNG: Un partenaire financier incontournable en matière de R&D et d innovation Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec ORGANISME SUBVENTIONNAIRE FÉDÉRAL EN SCIENCES NATURELLES

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Soutien aux entreprises novatrices

Soutien aux entreprises novatrices Soutien aux entreprises novatrices Richard O Shaughnessey Directeur régional Le 23 mai 2013 1 Quel est le mandat du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI-CNRC)? Notre mandat Stimuler la création

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur la transformation des bois résineux au Québec Défis, stratégies et innovations 28 et 29 septembre 2010 Véronique Gilbert, ing. Ministère

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

Secteur d activité à développer : Fabrication de matériel de transport terrestre

Secteur d activité à développer : Fabrication de matériel de transport terrestre Secteur d activité à développer : Fabrication de matériel de transport terrestre Février 2013 2 Fabrication de matériel de transport terrestre Introduction Un moteur de la croissance économique Certains

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Conférence sur les technologies émergentes dans les transports. Biosphère Montréal, le 27 septembre 2012

Conférence sur les technologies émergentes dans les transports. Biosphère Montréal, le 27 septembre 2012 Conférence sur les technologies émergentes dans les transports. Biosphère Montréal, le 27 septembre 2012 Promouvoir la transformation de marché Innovation technologique Éducation et sensibilisation Incitatifs

Plus en détail

Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain)

Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain) Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain) PRÉSENTATION PROGRAMMATION DU FORUM Le leadership et la mobilisation

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015. pour

RAPPORT ANNUEL 2014-2015. pour RAPPORT ANNUEL 2014-2015 pour 1 Rapport annuel 2014-2015 Exercice terminé le 31 mars 2015 Partenaire financier 2 Tables des matières 1. Mot du président du conseil d administration et du directeur-général...

Plus en détail

L infonuagique au gouvernement du Québec

L infonuagique au gouvernement du Québec L infonuagique au gouvernement du Québec Journée des acquisitions et des technologies de l'information et des communications 15 octobre 2014 Portrait des ressources informationnelles (RI) au gouvernement

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Jo Van Betsbrugge, PhD Conseiller en innovation. CEIM, Montréal, 7 mai 2015

Jo Van Betsbrugge, PhD Conseiller en innovation. CEIM, Montréal, 7 mai 2015 Jo Van Betsbrugge, PhD Conseiller en innovation CEIM, Montréal, 7 mai 2015 Les besoins des PME sont nombreux Aide au démarrage Fonds de roulement Personnel R&D Equipement Exportation Productivité Technologies

Plus en détail

LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT

LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT Encore sous le choc de votre dernier plein d essence à 85$? Frustrés par notre hiver de pluie et de

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Les projets s implantent-ils?

HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Les projets s implantent-ils? HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Le 31 mai 2012 Forum URBA 2015 Les projets s implantent-ils? Notre expertise fait votre force J avais un problème!! Accumulation d énergie

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel Programme Ministériel 2015 1 Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée En 2015, le Programme Ministériel mettra l accent sur les valeurs fondamentales d innovation du secteur de la téléphonie

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE. Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires

L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE. Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires Plan de la présentation Le CRIQ; Le secteur de l optique-photonique;

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Bienvenue au premier colloque du centre de recherche en données massives

Bienvenue au premier colloque du centre de recherche en données massives Bienvenue au premier colloque du centre de recherche en données massives François Laviolette, Directeur du centre Courriel: Francois.Laviolette@ift.ulaval.ca 1 Aujourd hui 29 octobre, c est la journée

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6 N 25 juin 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/6 ACTUALITES 10 conseils pour simplifier l achat public...... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le PNAAPD?...3 R E G L E M E N T A T I O N Sur qui porte l obligation

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

PLAN DE COURS MBA-8418A-19. Gestion des ressources humaines

PLAN DE COURS MBA-8418A-19. Gestion des ressources humaines Département d organisation et ressources humaines École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal «Créer de la valeur exige audace et engagement» PLAN DE COURS MBA-8418A-19 Gestion des

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

COMMENT EMPLOYER NOS ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR ÉLECTRIFIER LE TRANSPORT?

COMMENT EMPLOYER NOS ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR ÉLECTRIFIER LE TRANSPORT? Dialogue sciences et politiques Science & Policy Exchange Enjeux politiques et sciences au Québec COMMENT EMPLOYER NOS ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR ÉLECTRIFIER LE TRANSPORT? Perspective du Centre d Ecologie

Plus en détail

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Le secteur de la fabrication de matériel ferroviaire roulant rationalise

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

EN ROUTE VERS L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT COLLECTIF. André Porlier Gestionnaire corporatif Développement durable

EN ROUTE VERS L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT COLLECTIF. André Porlier Gestionnaire corporatif Développement durable EN ROUTE VERS L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT COLLECTIF André Porlier Gestionnaire corporatif Développement durable 26 novembre 2013 1. Bref survol de la STM 2. Plan 2020 3. Bilan GES 4. Plan électrification

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Les Living Labs, le Forum LLSA Thématique : Ecosystème et modèles économiques des LL

Les Living Labs, le Forum LLSA Thématique : Ecosystème et modèles économiques des LL Animateurs Myriam Le Goff-Pronost et Fabien Harel Les Living Labs, le Forum LLSA Thématique : Ecosystème et modèles économiques des LL Dans une démarche d innovation ouverte, le Living Lab favorise de

Plus en détail

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort.

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort. Pour maintenir le cap vers l équilibre budgétaire : les particuliers toujours plus sollicités Bulletin fiscal Budget provincial, 17 mars 2011 Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a prononcé

Plus en détail