DE LA SOCIÉTÉ MINIÈRE DU BÉCÉKA, SOCIÉTÉ D ENTREPRISE ET D INVESTISSEMENTS DU BÉCÉKA «SIBÉKA»,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE LA SOCIÉTÉ MINIÈRE DU BÉCÉKA, SOCIÉTÉ D ENTREPRISE ET D INVESTISSEMENTS DU BÉCÉKA «SIBÉKA»,"

Transcription

1 INVENTAIRE DES ARCHIVES DE LA SOCIÉTÉ MINIÈRE DU BÉCÉKA, ensuite SOCIÉTÉ D ENTREPRISE ET D INVESTISSEMENTS DU BÉCÉKA «SIBÉKA», puis SIBÉKA. SOCIÉTÉ D ENTREPRISE ET D INVESTISSEMENTS

2 ARCHIVES GÉNÉRALES DU ROYAUME INVENTAIRES 406 Archives générales du Royaume D/2007/531/051 Numéro de commande: Publ Archives générales du Royaume 2 rue de Ruysbroeck 1000 Bruxelles La liste complète de nos publications peut être obtenue gratuitement sur simple demande et est également consultable sur notre page électronique (http://arch.arch.be).

3 INVENTAIRE DES ARCHIVES DE LA SOCIÉTÉ MINIÈRE DU BÉCÉKA, ensuite SOCIÉTÉ D ENTREPRISE ET D INVESTISSEMENTS DU BÉCÉKA «SIBÉKA», puis SIBÉKA. SOCIÉTÉ D ENTREPRISE ET D INVESTISSEMENTS Odile DE BRUYN Association pour la Valorisation des Archives d Entreprises 2007

4

5 NOTE DESTINÉE À L UTILISATEUR 1. Pour les commandes de documents du fonds inventorié ici et pour les renvois au présent inventaire, il est conseillé d utiliser la dénomination abrégée "Sibéka". 2. Les archives du fonds Sibéka sont accessibles aux chercheurs à l expiration d un délai de trente ans à compter de la date des pièces ou de la date de clôture des dossiers. Toutefois, les numéros suivants de l inventaire font exception à cette règle générale et pourront être communiqués: - à partir du 1 er janvier 2020: 477 à 489, 3015, 3094 à 3102, 3106, 3455 à 3458, 3472 à 3477 et 3486 à 3492; - à partir du 1 er janvier 2040: 689 à 1304, 2261 à 2450, 2454 à 2542, 3166 à 3288, 3376, 3635 à 3644, 3871 à 3874, 3893 à 3946, 4492 à 4495, 4689 à 4701 et 4750 à Que les différentes personnes qui ont contribué d une manière ou d une autre à l accomplissement de ce travail trouvent ici l expression de notre plus profonde gratitude: MM. Étienne Denis et Michel Alloo, respectivement ancien administrateur délégué et ancien administrateur-directeur de la société Sibéka, ainsi que Mme Chantal Luyckx et M. Daniel Van Overstraeten, secrétaires et administrateurs de l Association pour la Valorisation des Archives d Entreprises. Daniel Van Overstraeten a relu avec attention l ensemble du manuscrit, ce dont nous le remercions tout particulièrement. Illustration de couverture: Lavage de gravier diamantifère au cours d une mission de prospection dans la concession Bécéka au Kasaï, Archives générales du Royaume, fonds Sibéka, n os 4935 et

6

7 SIGLES ET ABRÉVIATIONS A.G.: Aktiengesellschaft a.s.b.l.: association sans but lucratif b.v.: besloten vennootschap met beperkte aansprakelijkheid c.a.: compania anonima Cie: Compagnie E.K.L.: Entre-Kasaï-Luebo GmbH: Gesellschaft mit beschränkter Haftung Inc.: Incorporated Ltd: Limited Ltda: Limitada NN.: [sigle conventionnel pour un prénom inconnu] n.v.: naamloze vennootschap s.a.: société anonyme s.a.h.: société anonyme holding s.a.r.l.: société par actions à responsabilité limitée s.c.a.r.l.: société congolaise par actions à responsabilité limitée s.c.r.l.: société congolaise à responsabilité limitée s.d.: sans date S.p.A.: società par azioni s.z.a.r.l.: société zaïroise par actions à responsabilité limitée 7

8

9 INTRODUCTION 1. L histoire d une société productrice de diamants Au début du XXe siècle, Léopold II, poursuivant ses efforts en vue de réaliser son programme de mise en valeur industrielle du Congo, s aboucha avec des groupes anglais, américains et français. En novembre 1906, un groupe américain fut ainsi amené à participer à la création de la Société Internationale Forestière et Minière du Congo "Forminière". Il était représenté par Daniel Guggenheim, le roi du cuivre de l époque, et par Thomas-Fortune Ryan, homme d affaires et membre influent du parti démocrate. Dès sa fondation, la Forminière remit gratuitement 50% de son capital à l'état Indépendant du Congo en rémunération de ses apports, qui consistaient en droits de recherches sur toute la partie du Congo non encore concédée, en concessions éventuelles et droits forestiers. L autre partie du capital fut souscrite moitié par le groupe Guggenheim-Ryan, moitié par la Société Générale de Belgique et divers actionnaires appartenant pour la plupart à l entourage du roi. La nouvelle société était à la fois "forestière" et "minière". Forestière, parce que son activité s étendait à une série de produits forestiers et agricoles: plantations de caoutchouc, caféiers, cacaoyers, palmiers, exploitations de bois; elle fut également amenée à s occuper du traitement, du transport et du commerce de ces produits et des industries connexes: huileries, scieries, savonneries, Elle était minière en ce sens qu elle s intéressait au diamant, à l or, à l étain et aux dérivés. La Forminière couvrait le cycle complet des activités coloniales, comme le voulait d ailleurs son objet social 1. C est cependant grâce au diamant que la Forminière a acquis une réputation internationale. Le premier diamant du Kasaï fut découvert le 4 novembre 1907, au cours de la première mission de prospection de la société minière: "( ) [le prospecteur Narcisse] Janot, peut-on lire dans le carnet de route du géologue américain Millard King Shaler, a prospecté le petit ruisseau de Kimimina [ou Tshiminina, à proximité du village de Mai Munene] ( ). Dans la batée, Janot a trouvé une petite pierre [gem] transparente, ayant un éclat plus considérable que l échantillon de diamant dans mon tube de collection et ayant, d après toutes les apparences, la cristallisation du diamant. Je mets cette pierre de côté pour examen ultérieur ( )." La pierre fut identifiée à Bruxelles en 1909 par l ingénieur Prosper Lancsweert. Par la suite, à partir du mois d août 1911, les découvertes se succédèrent à un rythme rapide au moyen Kasaï. La direction de la Forminière décida alors de concentrer les efforts de ses prospecteurs sur cette région et établit le premier centre d opération africain de la société à Tshikapa, au confluent de la rivière de ce nom et du Kasaï. Du diamant fut également trouvé à l extérieur du Congo. En effet, en remontant les rivières, les prospecteurs de la Forminière pénétrèrent dans l Angola où ils recueillirent des pierres précieuses. À l initiative de Jean Jadot, administrateur délégué de la Forminière dans les premières années de son existence, la Companhia de Pesquisas Mineiras de Angola "Pema" fut fondée en 1912 pour poursuivre en Angola les recherches de diamant dont l'existence venait d'être démontrée au Congo belge par les travaux de la Forminière. En octobre 1917 fut constituée, avec le concours de la Forminière, la Companhia de Diamantes de Angola "Diamang", société portugaise ayant son siège social à Lisbonne et un comité à Bruxelles, pour mettre en valeur les découvertes faites par la "Pema". La Forminière a exploité les gîtes de diamant du Kasaï non seulement pour son compte, c est-à-dire à l intérieur de sa propre concession, mais aussi pour celui d autres sociétés, dont les concessions étaient voisines et qui y avaient également découvert du diamant, pendant et au 1 Forminière , Bruxelles, 1956, p ; E. LAUREYS, Meesters van het diamant. De Belgische diamantsector tijdens het nazibewind, Tielt, 2005, p Sur la création des "sociétés de 1906" et l "empire économique" de la Société Générale de Belgique au Congo belge, voir R. BRION, J.-L. MOREAU, La Société Générale de Belgique , Anvers, 1998, p ; G. VANTHEMSCHE, Comment la Société Générale gérait-elle son "empire économique" au Congo belge? L action du Comité Intérieur Colonial pendant les années 1930, dans Patrons, gens d affaires et banquiers. Hommages à Ginette Kurgan-van Hentenryk, sous dir. S. JAUMAIN, K. BERTRAMS, Bruxelles, 2004, p

10 lendemain de la première guerre mondiale: les trois sociétés minières de l entre-kasaï-luebo, à savoir celles du Kasaï, du Luebo et de la Lueta, ainsi que la Société Minière du Bécéka. En 1913, première année d exploitation, la production congolaise (Forminière) fut de carats, ce qui représentait à l époque moins de 1% de la production mondiale de diamants bruts. Pour l année 1945, elle atteignit carats - soit 72% de la production mondiale - et, en 1959, carats -soit 54% de la production mondiale 2. La plus grosse part de cette production provenait des chantiers de la Minière du Bécéka 3, créée en , et était constituée de diamants industriels. Avant la seconde guerre mondiale, le volume mondial des affaires en diamants consistait dans les ventes de pierres de joaillerie qui étaient essentiellement utilisées dans la fabrication des bijoux féminins. Les mines - en particulier celles de la Minière du Bécéka dans le bassin de la Bushimaie (Kasaï oriental) - fournissaient aussi des pierres à usage industriel et des boarts de diverses catégories; ces derniers ayant une cristallisation imparfaite ne pouvaient être utilisés qu en menus grains après broyage. Les diamants industriels, les boarts, ne trouvant que peu d emploi avant les hostilités, leurs stocks s accumulaient dangereusement. La question était assez préoccupante pour les dirigeants des sociétés diamantifères. C est pour cette raison que fut fondée en 1937 la société Diamant Boart, filiale à 80% de la Minière du Bécéka, qui s employa spécialement à chercher des débouchés pour les diamants industriels. Ses études étaient déjà poussées et des résultats intéressants étaient acquis, quand éclata la guerre. Celle-ci entraîna aussitôt une modification profonde dans le marché du diamant. En temps de conflit, ce n était plus tant le diamant de joaillerie que le diamant industriel qui était nécessaire. Le diamant étant l élément le plus dur, il était le plus puissant des abrasifs. La guerre exigeant un effort considérable en matière d armement, les diamants industriels furent dès lors requis pour maints usages: il furent employés comme outils, pour façonner la matière, comme filières pour fabriquer des fils minces d un diamètre pouvant aller jusqu à sept millièmes de millimètre, comme aiguilles pour les enregistrements radiophoniques, comme pivots et coussinets, comme pierres serties en vue des forages en terrain dur, comme fraises à découper des verres optiques, La demande des États-Unis en diamant industriel devint dès lors considérable: ils en employèrent huit fois plus qu avant la guerre. Le diamant industriel a apporté une contribution non négligeable à l effort de guerre des Alliés. Au lendemain du conflit, son usage a continué de s étendre et, en fin de compte, c est une manière de révolution qu il a suscitée au sein de l industrie diamantifère 5. Un autre phénomène marquant dans l histoire de la production et de la commercialisation du diamant fut la décolonisation, en particulier l indépendance du Congo belge, survenue le 30 juin La loi du 17 juin de cette année apporta des modifications juridiques importantes au statut des "sociétés belges de droit colonial ayant leur principal établissement administratif en Belgique", afin d adapter ce statut à la situation nouvelle qui allait résulter de l avènement du Congo à l indépendance 6. En application de cette loi et à 2 Entre 1938 et 1959, la production du Congo belge a oscillé entre 50 et 75% de la production mondiale de diamants bruts. Cf. A. MOELLER de LADDERSOUS, Le diamant du Congo Belge, dans Bulletin de la Banque Centrale du Congo Belge et du Ruanda-Urundi, 3e année, n 3, mars 1954, p. 96; A. MOYAR, L industrie du diamant en 1956, Bruxelles, 1957, p. 8; A. MOYAR, E. BUXANT, L industrie du diamant en , Bruxelles, 1962, p "la Minière du Bécéka" est une formulation abrégée fréquemment employée pour désigner la Société Minière du Bécéka. Entre 1930 et 1960, la production de cette société a représenté au moins 75% de la production congolaise et, à partir de 1942, au moins 90%. Le pourcentage moyen de la contribution de la Minière du Bécéka à la production congolaise entre 1925 et 1953 a été de près de 90. Th.G. MURDOCK, Bécéka s Industrial Diamond Mining Operations at Bakwanga, dans Mineral Trade Notes, Supplement n 46, June 1955, p. 18; cf. A.G.R., Fonds Sibéka, n Sur la création de la Société Minière du Bécéka, voir la notice historique p Stad Antwerpen. Tentoonstelling "Het diamant" Herinneringsalbum, [Anvers, 1948]. 6 La loi du 17 juin qui faisait partie à la fois de l arsenal législatif belge (publication au Moniteur belge le 18 juin 1960) et de la législation congolaise (publication au Moniteur congolais le 22 décembre 1960) - a permis aux s.c.r.l. ayant leur siège administratif en Belgique, soit de demeurer belges, mais de statut métropolitain cette fois, soit de devenir congolaises. 10

11 l instar de la plupart des autres sociétés en cause 7, la Société Minière du Bécéka, dont le conseil d administration se réunit le 23 juin 1960, décida de se placer sous l'emprise de la législation métropolitaine et constata que son siège social se trouvait dès lors au lieu de son principal établissement administratif en Belgique. Elle décida également de faire apport à une société de droit congolais, à créer, des branches d'activité de la société sur le territoire congolais et des avoirs nécessaires à l'exercice de ces activités, en ce compris les concessions, permis et droits de toute nature dont elle était titulaire au Congo. Conformément à ces décisions, la Minière du Bécéka est devenue société anonyme belge et a constitué, le 13 décembre 1961, une filiale congolaise dénommée "Société Minière de Bakwanga", en abrégé "MIBA", dont le siège social fut établi à Bakwanga. L apport de la société mère a été rémunéré par l'attribution à celle-ci de plus de 99% des parts sociales de la nouvelle société 8. Du fait de ces apports, la Société Minière du Bécéka perdait au Congo son caractère d exploitation minière. Elle dut donc adapter ses statuts à cette situation nouvelle, ce qui amena l assemblée générale extraordinaire du 21 mars 1962 à transformer l objet social de la société. Celui-ci consistait désormais en "l étude, la promotion et le financement, sous quelque forme que ce soit, de toutes entreprises minières, industrielles, commerciales, agricoles et de transports, et plus spécialement de celles en rapport avec les substances minérales de toutes espèces ainsi que leurs dérivés et leurs substituts et ce, tant en Belgique qu au Congo et dans d autres pays étrangers." La dénomination sociale fut revue en conséquence: la Société Minière du Bécéka devint la "Société d Entreprise et d Investissements du Bécéka", en abrégé "Sibéka" 9. L une des activités principales de Sibéka consisterait en la gestion de son importante participation dans la Société Minière de Bakwanga. Des accords conclus entre MIBA et Sibéka confièrent à cette dernière toutes les prestations d ordre commercial, technique et administratif formant le complément indispensable de la production du diamant; ces prestations comprenaient la commercialisation et la promotion industrielle de cette production, l engagement du personnel européen ainsi que les approvisionnements, les achats et toutes études d ordre technique 10. À partir des années 1970, qui ont été marquées par le phénomène de la "zaïrianisation" des anciennes sociétés coloniales du Congo belge, Sibéka a cheché à diversifier sur le plan géographique ses investissements dans le secteur du diamant. C est ainsi qu elle a acquis des participations, parts de syndicats ou autres intérêts financiers dans des entreprises de recherches et d exploitation du diamant en Australie, au Brésil et au Venezuela. À la même époque, elle a également cherché à promouvoir les utilisations du diamant industriel en acquérant des participations dans des entreprises spécialisées dans la fabrication de machines équipées d outils diamantés. 2. Le fonds Sibéka conservé aux Archives générales du Royaume Ce bref exposé historique aura convaincu le chercheur de l intérêt que présente le fonds Sibéka pour le spécialiste de l histoire coloniale comme pour celui de l histoire économique contemporaine. Compte tenu des enjeux géostratégiques d un matériau tel que le diamant, les spécialistes de l histoire des relations internationales devraient également pouvoir y découvrir nombre d éléments intéressants. 7 La Forminière a fait exception: en effet, elle a choisi le statut de société congolaise, avec siège à Tshikapa, mais elle a fait apport à une filiale créée à cet effet, de toutes ses activités extérieures au Congo. Cette nouvelle société a reçu le nom d "Interfor" ("Société Internationale Commerciale et Financière de la Forminière"). A. MOYAR, E. BUXANT, L industrie du diamant en , p MULUMBA LUKOJI, La Société Minière de Bakwanga, dans Zaïre-Afrique, n 88, octobre 1974, p Sur l histoire de la Société Minière du Bécéka, on consultera l ouvrage suivant, paru aux éditions Racine: O. DE BRUYN, Histoires de diamants. La Société Minière du Bécéka au Congo, Bruxelles, Rapports aux actionnaires, exercice 1960, p. 8-9 et exercice 1961, p. 7-8; Projet de notice historique de Sibéka, 1969, p ; Notes documentaires sur Sibéka et MIBA, 24 mai 1963; cf. A.G.R., Fonds Sibéka, n os 563,

12 À l initiative de l Association pour la Valorisation des Archives d Entreprises, la société Sibéka, héritière sur le plan juridique de la Minière du Bécéka après l indépendance du Congo, a décidé de déposer aux Archives de l État ses archives historiques antérieures à 1990, date à laquelle la Société Générale de Belgique avait, dans le cadre de la politique d amélioration de sa structure de groupe, transféré sa participation dans Sibéka à sa filiale Union Minière 11. Ces archives, qui forment un fonds d environ 200 mètres linéaires, ont été versées en janvier 2000 aux Archives générales du Royaume, à Bruxelles, après avoir fait partiellement l objet d une liste numérotée établie par Mme Geneviève Lacroix et avant d être inventoriées par nos soins. Une convention de don a été signée le 16 février 2007 entre la société et les Archives de l État. La fourchette chronologique couverte par le fonds est d un peu plus d un siècle ( ). Une série d archives concernent les prémisses de la création de la Minière du Bécéka en 1919 (prospections et négociations préalables); d autres dépassent la date de 1989: il s agit de documents largement diffusés (rapports annuels, ) et/ou ne présentant aucun caractère confidentiel; de documents s insérant au sein d une série dont la date initiale est antérieure à 1989; ou de dossiers couvrant une tranche chronologique large (exemple: ). 3. Principes de classement et de présentation 3.1. Pour donner une structure à cet inventaire, nous nous sommes inspirée de la variante 2 "Indeling volgens functies" du schéma archivistique type prévu pour le classement des archives d'entreprise par Herman Coppens dans son ouvrage De ontsluiting van archieven. Richtlijnen en aanbevelingen voor de ordening en beschrijving van archieven in het Rijksarchief, Bruxelles, 1997, p D aucuns s étonneront peut-être de la présence d une importante annexe en fin d inventaire (n os 5025 à 5354). Les dossiers repris sous ce titre appartiennent physiquement mais non logiquement au fonds Sibéka. Il s agit d archives d'administrateurs de la Société Minière du Bécéka relatives à leurs activités au sein du Comité Intérieur Colonial (ensuite Comité Intérieur Congolais, puis Comité Intérieur Africain) de la Société Générale de Belgique. Pour des raisons de commodité et par respect des "lois" du regroupement matériel des archives, il a été décidé de ne pas adjoindre ces dossiers au fonds de la Société Générale de Belgique qui repose aux Archives générales du Royaume (inventorié par René Brion et Jean-Louis Moreau), où ils auraient logiquement dû trouver leur place À plusieurs reprises apparaissent dans l inventaire des textes encadrés: ceux-ci ne font pas partie des descriptions de documents proprement dites, mais sont destinés à apporter un complément d information de type historique ou archivistique à l utilisateur Outre l index, le lecteur pourra utiliser, comme outil de recherche, le système de renvois à des articles ou pages de l inventaire établi à l intérieur même de celui-ci. - Si ces renvois sont disposés après un titre, ils concernent l ensemble du chapitre. - S ils font immédiatement suite à une description (sans espacement), ils se rapportent exclusivement à cet article. - S ils se trouvent entre deux descriptions (avec espacements), ils renvoient à des documents qui ne se rattachent pas directement à un article en particulier, mais traitent d un sujet proche de celui ou de ceux des articles avoisinants. 11 En mai 2006, le groupe Umicore (ex-union Minière) a vendu sa filiale Sibéka à Mwana Africa, une société de ressources cotée sur le marché AIM (Alternative Investment Market) de la Bourse de Londres. 12

13 INVENTAIRE

14

15 I. PIÈCES D ORDRE GÉNÉRAL A. RAPPORTS ANNUELS ET STATISTIQUES 1-4. Rapports annuels (Société Minière du Bécéka, s.c.r.l.) 39 cahiers (Société Minière du Bécéka, s.a.) 1 cahier [Société d'entreprise et d'investissements du Bécéka "Sibéka" (anciennement Société Minière du Bécéka), s.a.] 8 cahiers (Sibéka. Société d'entreprise et d'investissements, s.a.) 28 cahiers 5. Rapports annuels (en néerlandais) (Sibéka. Société d'entreprise et d'investissements, n.v.) 11 cahiers 6-7. Rapports annuels Union Minière volume volume 8-9. Rapports annuels Union Minière (en néerlandais) volume volume Bilans (avec projets, pièces préparatoires et justificatives, inventaires comptables) liasse liasse liasse liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasse liasses liasse liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses 15

16 liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasse liasse liasse liasse liasse liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasse liasse liasse liasse liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasse liasse liasse liasse liasse 16

17 Situations actives et passives au 30 juin (avec pièces justificatives) liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasses liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasse liasses liasses liasses liasse liasse liasse liasse liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasses liasse liasse liasse liasse liasse 122. Livre des inventaires au 31 décembre volume Annexes au 31 décembre du livre des inventaires cahier cahier 17

18 cahier cahier cahier cahier cahier cahier cahier Bilans consolidés au 31 décembre classeur classeur classeur classeur juin classeur Statistiques annuelles des différents secteurs d'exploitation des champs diamantifères du Kasaï (secteur Forminière [concession de la Forminière], secteur Entre-Kasaï-Luebo [concessions des Sociétés Minières du Kasaï, du Luebo et de la Lueta], secteurs Bécéka Lubilash et Bécéka Luebo [concession de la Minière du Bécéka]): production mesurée en carats, classification des diamants, prix de revient du carat, comparaison entre développement et production, rendement de la main-d'œuvre indigène et de la main-d'œuvre expatriée, barème des salaires mensuels, transports automobiles (kilomètres roulés par carat produit), Voir n (Bécéka Lubilash) 2 volumes (Bécéka Luebo, E.K.L.) 2 volumes (Forminière) 2 volumes (Bécéka Lubilash, Bécéka Luebo, E.K.L., Forminière) 1 volume Statistiques mensuelles des différents secteurs d'exploitation des champs diamantifères du Kasaï (secteur Forminière [concession de la Forminière], secteur Entre-Kasaï-Luebo [concessions des Sociétés Minières du Kasaï, du Luebo et de la Lueta], secteurs Bécéka Lubilash et Bécéka Luebo [concession de la Minière du Bécéka]): production mesurée en carats, classification des diamants, rendement des engins, prix de revient du carat, effectifs (maind'œuvre indigène et main-d'œuvre expatriée), transports automobiles (kilomètres roulés par carat produit), réquisitions reçues et commandes passées, Voir n os (Bécéka Lubilash) 1 liasse (Bécéka Lubilash) 1 volume volume (Bécéka Lubilash) 1 volume (Bécéka Lubilash) 1 liasse (Bécéka Lubilash; + stocks et ventes de diamants) 1 liasse (Bécéka Lubilash; + stocks et ventes de diamants; + Sibéka: stocks et ventes de diamants) 1 volume 18

19 (Bécéka Lubilash; + stocks et ventes de diamants) 1 liasse (Bécéka Luebo, E.K.L.) 1 volume (Bécéka Luebo, E.K.L.) 1 volume (Bécéka Luebo) 1 liasse (Bécéka Luebo [pas d'activités en 1962 et 1963], E.K.L. [pas d'activités en 1962, 1963 et 1964]) 1 volume (Bécéka Luebo) 1 volume (Bécéka Luebo) 1 liasse (Bécéka Luebo [pas d'activités pour E.K.L.]) 1 volume (E.K.L.) 1 liasse (E.K.L.) 1 volume (E.K.L.) 1 liasse (Forminière) 1 volume volume (Forminière) 1 liasse (Forminière) 1 liasse (Forminière [pas d'activités en 1962 et 1963]) 1 volume 164. Statistiques de production du secteur Bécéka Lubilash liasse B. PROCÈS-VERBAUX ET DOCUMENTS ANNEXES 165. Procès-verbaux des assemblées générales 15 décembre mai volume Documents relatifs aux assemblées générales: lettres de convocation, ordres du jour, lettres d'excuse, procurations, publications officielles, bilans, situations, comptes de profits et pertes, rapports annuels, listes de présence, notes et projets de procès-verbaux, procès-verbaux, juillet juillet liasses juillet liasse juillet liasse juillet liasse juillet liasse er juillet liasse juillet liasse juillet 1932 (+ assemblée générale extraordinaire du 27 décembre 1932) 2 liasses juillet liasse juillet liasse juillet liasse juillet liasse juillet 1937 [+ statuts (1922); + rapport de vérification, établi le 13 janvier 1937 par la Société Fiduciaire de Belgique, de l'inventaire relatif au stock de diamants au 31 décembre 1936, détenu à Anvers par la Forminière pour le compte de la Société Minière du Bécéka] 1 liasse juillet 1937 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juillet 1937 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juillet liasse juillet liasse 19

20 novembre liasse décembre 1940 (assemblée générale extraordinaire-retrait du mandat d'administrateur de Sir Ernest Oppenheimer sur base de l'ordonnance allemande du 28 octobre 1940) 1 liasse er juillet 1941 (+ assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juillet 1942 (+ assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juillet liasse juillet liasse juillet 1945 (rétablissement de Sir Ernest Oppenheimer dans ses fonctions d'administrateur) 1 liasse avril 1946 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juillet liasse octobre 1946 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse décembre 1946 [assemblée générale extraordinaire; + statuts (1938)] 1 liasse avril 1947 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse er juillet liasse décembre 1947 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juin liasse juin liasse juin liasse juin liasse juin liasse juin liasse juin liasse juin liasse juin 1955 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse juin liasse juin liasse juin 1957 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse mai liasses mai liasses mai 1960 (+ assemblée générale extraordinaire) 3 liasses mai liasses mars 1962 (assemblée générale extraordinaire) 1 liasse mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses novembre 1969 (assemblée générale extraordinaire) 2 liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai liasses mai 1974 (assemblée générale extraordinaire) 2 liasses mai liasses mai liasses 20

CHARTE du COMITE de DIRECTION

CHARTE du COMITE de DIRECTION CHARTE du COMITE de DIRECTION INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 III. COMPOSITION... 3 IV. LE PRÉSIDENT DU COMITÉ DE DIRECTION & LE CEO... 3 V. FONCTIONNEMENT... 4 1. Planning, ordre

Plus en détail

CHARTE du COMITE de DIRECTION

CHARTE du COMITE de DIRECTION CHARTE du COMITE de DIRECTION INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 III. COMPOSITION... 3 IV. LE PRÉSIDENT DU COMITÉ DE DIRECTION & LE CEO... 4 V. FONCTIONNEMENT... 4 1. Planning, ordre

Plus en détail

Loi coordonnée - Fonds de vieillissement

Loi coordonnée - Fonds de vieillissement Loi du 5 septembre 2001 portant garantie d'une réduction continue de la dette publique et création d'un Fonds de vieillissement (Moniteur belge du 14 septembre 2001), modifiée par la loi du 20 décembre

Plus en détail

Statuts de blueenergy France

Statuts de blueenergy France Statuts de blueenergy France Article 1 - Le Groupe blueenergy Le Groupe blueenergy est une organisation de solidarité internationale fédérant des institutions à but non lucratif oeuvrant pour la mission

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

UN TOIT A SOI ASBL. N d entreprise 0462.796.601 STATUTS COORDONNES. approuvés par l Assemblée générale extraordinaire du 22 novembre 2007

UN TOIT A SOI ASBL. N d entreprise 0462.796.601 STATUTS COORDONNES. approuvés par l Assemblée générale extraordinaire du 22 novembre 2007 UN TOIT A SOI ASBL N d entreprise 0462.796.601 STATUTS COORDONNES approuvés par l Assemblée générale extraordinaire du 22 novembre 2007 CHAPITRE I - Dénomination et siège Art. 1. L association est dénommée

Plus en détail

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS Article 1er : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES Association Internationale Sans But Lucratif STATUTS Approuvé par l Assemblée Générale du 16/06/2015 Dénomination, but et objectif

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/35 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

Statuts CODALIMENT CODALIMENT

Statuts CODALIMENT CODALIMENT Statuts CODALIMENT CODALIMENT 30 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris Tél : 01.55.65.04.00 Fax : 01.55.65.10.12 Mail : codaliment@codinf.fr Association Loi 1901 N TVA CEE : FR 42 398 222 646 2 COMITE

Plus en détail

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du fonds national de développement de l apprentissage et de

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

Association des Psychologues-Neuropsychologues de Bourgogne. * Statuts * Association des Psychologues - Neuropsychologues de Bourgogne (APNB)

Association des Psychologues-Neuropsychologues de Bourgogne. * Statuts * Association des Psychologues - Neuropsychologues de Bourgogne (APNB) Association des Psychologues-Neuropsychologues de Bourgogne * Statuts * TITRE I : PRESENTATION DE L ASSOCIATION Article 1 : Création de l association Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Bulletin Commerce international et droit douanier

Bulletin Commerce international et droit douanier Bulletin Commerce international et droit douanier Août 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le Canada cherche à imposer des droits de douane sur les frais de gestion et les paiements de

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

Décrète : Chapitre I Dénomination - Objet - Siège

Décrète : Chapitre I Dénomination - Objet - Siège Décret exécutif n 10-227 du 21 Chaoual 1431 correspondant au 30 septembre 2010 portant création, organisation et fonctionnement du centre algérien de développement du cinéma. Le Premier ministre, Sur le

Plus en détail

REglement d organisation de

REglement d organisation de REglement d organisation de Burkhalter Holding AG Par souci de simplicité, le texte suivant utilise uniquement la forme masculine pour les désignations comprenant des formes féminines et masculines. I.

Plus en détail

COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU

COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU Mesdames, Messieurs, RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE En application des dispositions de l article L.225-37

Plus en détail

Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire. des actionnaires de la "SOCIETE ANONYME BELGE DE CONSTRUCTIONS AERONAUTIQUES"

Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire. des actionnaires de la SOCIETE ANONYME BELGE DE CONSTRUCTIONS AERONAUTIQUES Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire des actionnaires de la "SOCIETE ANONYME BELGE DE CONSTRUCTIONS AERONAUTIQUES" (en abrégé "S.A.B.C.A.") Société Anonyme Le 31 mai 2012, au siège social, à

Plus en détail

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens.

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. Publication au JORF du 24 septembre 1959 Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959 le Premier ministre, Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. version consolidée au 27 décembre

Plus en détail

Permis d exploitation et de la concession minière

Permis d exploitation et de la concession minière Permis d exploitation et de la concession minière CODE: CS/10 DERNIERE ACTUALISATION: Novembre 2012 DESCRIPTION: L exploitation minière se définit comme l ensemble des travaux géologiques et miniers par

Plus en détail

RÈGLEMENT 15 REGISTRES OFFICIELS ET DOCUMENTATION ADMINISTRATIVE

RÈGLEMENT 15 REGISTRES OFFICIELS ET DOCUMENTATION ADMINISTRATIVE NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Etabli par le Conseil d administration dans sa séance du 27 mai 2015, et modifié lors des séances des 30 août 2005, 12 décembre 2007, 20 janvier 2009,

Plus en détail

Art. 3.- L'établissement est placé sous la tutelle du ministre des transports.

Art. 3.- L'établissement est placé sous la tutelle du ministre des transports. Décret exécutif n 91-149 du 18 mai 1991 portant réaménagement des statuts de l'entreprise nationale d'exploitation et de sécurité aéronautiques (ENESA) et dénomination nouvelle: Etablissement national

Plus en détail

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor 2 STATUTS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE TITRE II ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA FONDATION Article 6- Organes Les organes de la Fondation sont : - le Conseil de Fondation ; - l Administration général.

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables,

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables, Arrêté du 21 décembre 2007 relatif à l agrément des experts ou organismes qualifiés pour évaluer la conception et la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-651 du 2 juin 2006 relatif à la formation pharmaceutique continue et modifiant la quatrième partie

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile.

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile. JOURNAL OFFICIEL N 21 DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE Du 7 avril 2004 Décret exécutif n 04-103 Du 15 Safar 1425 Correspondant au 5 avril 2004 Portant création et fixant les statuts du Fonds de Garantie Automobile.

Plus en détail

FONDS POUR LA FORMATION A LA RECHERCHE DANS L INDUSTRIE ET DANS L AGRICULTURE

FONDS POUR LA FORMATION A LA RECHERCHE DANS L INDUSTRIE ET DANS L AGRICULTURE Modalités d application des bourses FRIA 24/06/2014 1 Par un Arrêté du 16 décembre 1994 modifié par le Décret du 12 juillet 2012, le Gouvernement de la Communauté française de Belgique a fixé le règlement

Plus en détail

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique,

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique, Décret n 83-135 du 19 février 1983 portant obligation pour toutes les entreprises publiques privées nationales intervenant dans le cadre du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique, de détenir

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs, En application des dispositions de l article L.225-37 du Code de commerce, j ai l honneur

Plus en détail

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Statuts TITRE PREMIER ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

PORTANT CONSTITUTION ET GESTION DU PATRIMOINE MINIER LE CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION

PORTANT CONSTITUTION ET GESTION DU PATRIMOINE MINIER LE CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION REPUBLIQUE DE GUINEE 1005 PORTANT CONSTITUTION ET GESTION DU PATRIMOINE MINIER Vu la Constitution; LE CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION Après en avoir délibéré en sa session plénière extraordinaire du

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

Directeur de Cabinet M. KALOU Emmanuel Tél : (225)20 32 94 17. Directeur de Cabinet Adjoint S.E.M GNANGO Roger Tél :

Directeur de Cabinet M. KALOU Emmanuel Tél : (225)20 32 94 17. Directeur de Cabinet Adjoint S.E.M GNANGO Roger Tél : Le Cabinet comprend un Directeur de Cabinet, un Directeur de Cabinet Adjoint, un Chef de Cabinet, neuf Conseillers Techniques, quatre Chargés d'etudes, deux Chargés de Missions et un Chef du Secrétariat

Plus en détail

IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique

IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique Article 1 L association est dénommée., association sans but lucratif. Article 2 Son siège social est établi au + adresse, dans l arrondissement judiciaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs les actionnaires, En application des dispositions de l article L. 225-37, alinéa 6, du Code de commerce,

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

STATUTS AFCB Association Française de la Chèvre Boer

STATUTS AFCB Association Française de la Chèvre Boer STATUTS AFCB Association Française de la Chèvre Boer ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE HERMES RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE Les renvois de page ci-après font référence aux pages du Tome 2 du rapport annuel 2013 Rapport du Conseil de surveillance à l Assemblée générale

Plus en détail

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Mis en place par conseil d administration, le comité responsable des ressources humaines et de la rémunération (le «comité») a pour mission d élaborer la philosophie et les lignes directrices de la société

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon Article 1er Dénomination Statuts de l association Framasoft TITRE 1 CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

STATUTS D'INGÉ NIÉURS SANS FRONTIÉ RÉS

STATUTS D'INGÉ NIÉURS SANS FRONTIÉ RÉS STATUTS D'INGÉ NIÉURS SANS FRONTIÉ RÉS Association membre TITRE PREMIER FORME - OBJET - DÉNOMINATION - SIÈGE - DURÉE Article 1 : Forme Il est formé, entre les soussignés et les personnes physiques ou morales

Plus en détail

Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé

Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé du Québec Présenté le 17 juin 2004 Principe adopté le 1 er décembre 2004

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL Contrat doctoral n Vu le code de la recherche, et notamment son article L. 412-2 ; Vu le décret n 84-431 du 6 juin 1984 modifié fixant les dispositions

Plus en détail

STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3

STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3 STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3 TITRE PREMIER : Constitution et Buts Article 1 : Création et Dénomination sociale Il est fondé le 11 juin 2008 entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

maison pour associations

maison pour associations maison pour associations Eléments de compréhension de la comptabilité des petites A.S.B.L. mpa, Association Sans But Lucratif Route de Mons, 80 à 6030 Marchienne-au-Pont Tél 071 53 91 53 - Fax 071 53 91

Plus en détail

1. Eléments récapitulatifs de la demande

1. Eléments récapitulatifs de la demande Aide à la Recherche Programme Eureka - Demande de financement Page: 1/26 1. Eléments récapitulatifs de la demande Ce formulaire doit être complété en français. Veillez à sauvegarder régulièrement votre

Plus en détail

«ReDoc Paris - Est» Réseau Doctoral de l Université PARIS-EST STATUTS

«ReDoc Paris - Est» Réseau Doctoral de l Université PARIS-EST STATUTS «ReDoc Paris - Est» Réseau Doctoral de l Université PARIS-EST STATUTS Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 ier juillet 1901

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

MODIFICATIONS DES STATUTS DE L ASSOCIATION CENTRE EVANGELIQUE DE LA CÔTE DE JADE

MODIFICATIONS DES STATUTS DE L ASSOCIATION CENTRE EVANGELIQUE DE LA CÔTE DE JADE MODIFICATIONS DES STATUTS DE L ASSOCIATION CENTRE EVANGELIQUE DE LA CÔTE DE JADE Selon délibération de l Assemblée Générale Extraordinaire Qui s est tenue le 2 Juillet 2006 à 10 heures Il a été décidé

Plus en détail

Statuts de la CFHM. Article 1 - Dénomination. Article 2 - Durée. Article 3 - Siège C.F.H.M. 10/26

Statuts de la CFHM. Article 1 - Dénomination. Article 2 - Durée. Article 3 - Siège C.F.H.M. 10/26 C.F.H.M. 10/26 Article 1 - Dénomination Il est formé entre les membres qui adhèrent aux présents statuts une fédération, régie par les dispositions du Livre IV du code du Travail, qui prend la dénomination

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1 1 1. OBJECTIF (1) La principale fonction du Comité de gestion du risque est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités visant à définir l intérêt de la Banque CIBC à l égard

Plus en détail

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 Article 1 : Dénomination. Il est fondé, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts,

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Statut de l Association Cenabumix

Statut de l Association Cenabumix Statut de l Association Cenabumix Lange Sébastien 4 décembre 2005 Table des matières 1 ARTICLE 1 : Constitution et dénomination 2 2 ARTICLE 2 : Buts 2 3 ARTICLE 3 : Siège social 2 4 ARTICLE 4 : Durée de

Plus en détail

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE LE 6 JUILLET 2015 TITRE I BUT DE L ASSOCIATION ARTICLE 1: 1-1 Il est créé à HENDAYE une association d éducation populaire régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

STATUTS de l association «Le Paris des Orgues» Modifiés à l AG ordinaire du 13 novembre 2013

STATUTS de l association «Le Paris des Orgues» Modifiés à l AG ordinaire du 13 novembre 2013 STATUTS de l association «Le Paris des Orgues» Modifiés à l AG ordinaire du 13 novembre 2013 Article 1 Forme Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er

Plus en détail

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est fondé sous la dénomination «Centre de Santé des Grand Synthois» une Association régie par la Loi

Plus en détail

PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES. Juin 2015

PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES. Juin 2015 PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES Juin 2015 Les offres sont à remettre à l attention de Mme Natacha BOUCHART Présidente CALAIS

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES Les modifications de ces statuts, établies par le Conseil d'administration de l'association, ont été votées et acceptées à l'assemblée Générale Ordinaire du

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

STATUTS. Organisation Nationale du Curly de Loisirs et de Sports

STATUTS. Organisation Nationale du Curly de Loisirs et de Sports STATUTS Préambule : en date du 14 septembre 2006, il a été déclaré à la sous-préfecture de La Flèche une association loi 1901 ayant pour nom «Organisation Nationale du Curly de Loisirs et de Sports». Conformément

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE

CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE 1 REGIME JURIDIQUE Le régime juridique des sociétés au Cambodge résulte d une circulaire du Ministère du Commerce. Différents types de sociétés Le droit des sociétés

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants :

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants : Projet de cahier de charges pour la mission de Syndic Le Syndic est le mandataire du syndicat des copropriétaires c'est-à-dire qu il est la personne qui représente le syndicat et agit en son nom. Il assure

Plus en détail

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

ISF STATUTS. Structures de la Fédération Internationale du Sport Scolaire. Assemblée Générale (AG) Comité Exécutif (CE)

ISF STATUTS. Structures de la Fédération Internationale du Sport Scolaire. Assemblée Générale (AG) Comité Exécutif (CE) ISF STATUTS Structures de la Fédération Internationale du Sport Scolaire Assemblée Générale (AG) Comité Exécutif (CE) Membres élus du Comité Exécutif un Président un Vice-président un Secrétaire Général

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148 Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt RCS NANTERRE B 391 504 693 S T A T U T S Mis à jour en date du 19 mai 2015

Plus en détail

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal)

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal) I. Dénomination, siege social et objectifs Article 1 (Dénomination et cadre légal) Par les présents statuts, il est constitué une fédération internationale d associations dénommée EURODOC le Conseil Européen

Plus en détail

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS Article 1 er : formation Sous le régime de la loi du premier juillet mille neuf cent neuf, il est créé entre

Plus en détail

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP).

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP). MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3361 Convention collective nationale IDCC : 2770. ÉDITION PHONOGRAPHIQUE ACCORD

Plus en détail

NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS

NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS La nouvelle loi du 2 mai 2002 sur les asbl apporte des changements : - dans la rédaction des statuts ; - dans les formalités et les publications

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

Statuts de l'association à but non lucratif XulFr

Statuts de l'association à but non lucratif XulFr Statuts de l'association à but non lucratif XulFr Préambule Dans la suite on appellera "développeur" toute personne morale ou physique susceptible de développer des programmes informatiques en son nom

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Les règles du comité de vérification qui suivent ont été mises à jour en juin 2009 après un examen annuel de toutes les règles des comités du conseil. I. OBJET Le comité

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE Pétrole et l organisation de l administration Centrale de son département. ARTICLE PREMIER : Le Ministre de l Energie et du Pétrole a pour mission générale d élaborer,

Plus en détail