Budget supplémentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Budget supplémentaire"

Transcription

1 Budget supplémentaire l éco-région en marche Rapport du Président POLE 5 fi nances - planifi cation - organisation - europe - coopération

2 FONCTION 0 SERVICES GENERAUX 1

3 2

4 0 SERVICES GENERAUX 01 Opérations non ventilables FINANCES Crédits hors ligne budgétaire (Fascicule 5 du BP page 6) SYNTHESE DES PROPOSITIONS BUDGETAIRES INVESTISSEMENT FONCTIONNEMENT RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 CP 2008 CP 2008 DEPENSES , , , , , ,00 RI 2008 RF 2008 RECETTES , , , , , ,00 1) Dépenses 1. Charge de la dette Compte tenu des emprunts souscrits en fin d exercice 2007 et des éventuels emprunts qui pourraient être contractés durant l année 2008, il est nécessaire d inscrire, d une part, un crédit complémentaire de pour l amortissement contractuel de la dette, et d autre part un crédit complémentaire de pour couvrir les intérêts de la dette. 2. Réaménagement de la dette Afin d optimiser la gestion de la dette et de la trésorerie et notamment de pouvoir procéder à des remboursements temporaires d emprunts de «type révolving» permettant une économie d intérêts financiers, il est proposé d inscrire un crédit complémentaire de

5 L inscription de ces crédits n a pas d incidence sur l équilibre budgétaire, puisqu il est également prévu, pour ce même montant, des crédits de recettes. 2) Recettes 1. Recettes fiscales directes : Fiscalité directe : Les estimations effectuées lors du Budget Primitif 2008 au titre du produit attendu pour les trois taxes de la fiscalité directe s établissaient à Monsieur le Préfet de Région a notifié à la Région le produit fiscal direct assuré au titre de l exercice 2008 (hors impact du plafonnement des bases de taxe professionnelle) qui est de et se décompose de la manière suivante : Taxe foncière (bâti) : Taxe foncière (non bâti) : Taxe professionnelle : Le pourcentage des bases de taxe professionnelle pour lesquelles la cotisation est plafonnée est de 47 %. L impact de ce plafonnement sur le produit de taxe professionnelle est de Le produit de taxe professionnelle qui sera réellement perçu s élève donc à Le produit fiscal quant à lui sera donc de Il est proposé d augmenter de les recettes inscrites lors du BP 2008 au titre du produit attendu pour les trois taxes de la fiscalité directe. 2. Dotations d Etat : Dotation globale de fonctionnement : Les estimations de la DGF, effectuées lors du Budget Primitif 2008, s établissaient à Monsieur le Préfet de Région a notifié à la Région le montant de la dotation qui lui sera versé en 2008 au titre de la DGF des Régions, soit Il est proposé de diminuer de les recettes inscrites lors du BP 2008 au titre du produit attendu pour la DGF. - Dotation générale de décentralisation : Monsieur le Préfet de Région a notifié à la Région le montant de la dotation qui sera versé en 2008 au titre de la dotation générale de décentralisation, soit contre un montant budgété au Budget Primitif 2008 (hors ajustement ferroviaire) de Cette dotation comprend les ajustements relatifs à la compensation financière résultant du transfert par la région Picardie au département de la Somme des compétences en matière de voies navigables, se soldant par une diminution de la DGD de Les années précédentes la recette était versée à la région Picardie qui la reversait au département de la Somme. A compter de 2008, cette recette sera donc directement versée au département de la Somme. 4

6 Il est donc proposé de diminuer de les recettes inscrites lors du BP 2008 au titre du produit attendu pour la DGD. 3. Réaménagement de la dette : A l instar des dépenses inscrites au titre du réaménagement de la dette, il est proposé d inscrire une recette complémentaire de Emprunt : ,51 Compte tenu des différents ajustements effectués en dépenses et en recettes, je vous propose de diminuer de ,51 le montant de l emprunt d équilibre au titre du BS

7 0 SERVICES GENERAUX 02 Administration générale 020 Administration générale de la collectivité 0202 Autres moyens généraux COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE (Fascicule 5 du BP page 16) SYNTHESE DES PROPOSITIONS BUDGETAIRES INVESTISSEMENT FONCTIONNEMENT RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 CP 2008 CP 2008 DEPENSES 0,00 +0,00 0, , , ,00 RI 2008 RF 2008 RECETTES 0,00 +0,00 0,00 0,00 +0,00 0,00 I) Actions de communication 1. Printemps de l Industrie 2008 Lors de la préparation du Budget Primitif 2008, les crédits nécessaires à la réalisation de cette action avaient été inscrits sur la ligne budgétaire 91XX02 «Investissement immatériel, Promotion et Communication» (Fascicule 1 du BP). Au titre d un ajustement technique, il vous est proposé de réduire de les crédits inscrits au titre de la ligne budgétaire susvisée et d augmenter de ce même montant les crédits de fonctionnement au titre de la ligne Communication Institutionnelle. 6

8 2. Rencontres Lycées Lors de la préparation du Budget Primitif 2008, les crédits nécessaires à la réalisation de cette action avaient été inscrits sur la ligne budgétaire 28XX01 «Accompagnement de la scolarité» (Fascicule 3 du BP). Au titre d un ajustement technique, il vous est proposé de réduire de les crédits inscrits au titre de la ligne budgétaire susvisée et d augmenter de ce même montant les crédits de fonctionnement au titre de la ligne Communication Institutionnelle. 3. Jeu pédagogique sur les aides régionales Lors de la préparation du Budget Primitif 2008, les crédits nécessaires à la réalisation de cette action avaient été inscrits sur la ligne budgétaire 56XX10 «Sites, Plates-Formes, Portails, Extranets» (Fascicule 2 du BP) Au titre d un ajustement technique, il vous est proposé de réduire de les crédits inscrits au titre de la ligne budgétaire susvisée et d augmenter de ce même montant les crédits de fonctionnement au titre de la ligne Communication Institutionnelle. 4. Vie Associative (Clôture des assises) Lors de la préparation du Budget Primitif 2008, les crédits nécessaires à la réalisation de cette action avaient été inscrits sur la ligne budgétaire 33XX02 «Vie Associative» (Fascicule 4 du BP). Au titre d un ajustement technique, il vous est proposé de réduire de les crédits inscrits au titre de la ligne budgétaire susvisée et d augmenter de ce même montant les crédits de fonctionnement au titre de la ligne Communication Institutionnelle. 5. Cahier de la compétitivité (Insertion Le Monde) Lors de la préparation du Budget Primitif 2008, les crédits nécessaires à la réalisation de cette action avaient été inscrits sur la ligne budgétaire 92XX03 «Promotion et valorisation de la recherche et développement - Actions de Communication» (Fascicule 1 du BP) Au titre d un ajustement technique, il vous est proposé de réduire de les crédits inscrits au titre de la ligne budgétaire susvisée et d augmenter de ce même montant les crédits de fonctionnement au titre de la ligne Communication Institutionnelle. 7

9 INFORMATIQUE (Fascicule 5 du BP page 27) SYNTHESE DES PROPOSITIONS BUDGETAIRES INVESTISSEMENT FONCTIONNEMENT RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 CP 2008 CP 2008 DEPENSES , , , , , ,00 RI 2008 RF 2008 RECETTES 0,00 +0,00 0,00 0,00 +0,00 0,00 I) Fournitures de petits équipements L analyse technique précise de l environnement de stockage, d archivage de messagerie a révélé le besoin d acquérir des équipements matériels et logiciels pour pérenniser cet environnement. Cela nécessite un montant supplémentaire de en investissement et de en fonctionnement. Cette évolution est indispensable pour le bon fonctionnement du Conseil Régional de Picardie. 8

10 ADMINISTRATION GENERALE (Fascicule 5 du BP page 32) SYNTHESE DES PROPOSITIONS BUDGETAIRES INVESTISSEMENT FONCTIONNEMENT RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 CP 2008 CP 2008 DEPENSES , , , ,00 +0, ,00 RI 2008 RF 2008 RECETTES 0,00 +0,00 0, ,00 +0, ,00 I) Dépenses d investissement 1. Acquisition de véhicules - Acquisition d un véhicule léger d information et d animations locales Cette action vise à équiper la Région Picardie d un véhicule léger d information et d animation locales. Les objectifs poursuivis : Aller à la rencontre des Picards, tout autant en zone urbaine qu en milieu rural, pour les informer sur les dispositifs et politiques de la Région, être à l écoute de leurs attentes et de leurs besoins, seront les missions de l équipe d animation qui se déplacera dans le territoire, à bord du camion. L action comprend l acquisition d un véhicule léger, son aménagement intérieur (équipement informatique, espace d entretien, accès aux personnes handicapés ) et son habillage extérieur. Les crédits nécessaires pour cette action sont de ,00. 9

11 0 SERVICES GENERAUX 04 Actions interrégionales, européennes et internationales 044 Aide publique au développement PROGRAMMES STRUCTURANTS DE COOPERATION DECENTRALISEE SYNTHESE DES PROPOSITIONS BUDGETAIRES DEPENSES RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP + BS 2008 INVESTISSEMENT Millés. AP CP 2008 AP CP 2008 AP CP 2008 AP ,00 0,00 0,00 0,00 0, ,00 0,00 0,00 0,00 0, ,00 0,00 0,00 0,00 0, ,00 0,00 0,00 0,00 0, ,00 0,00 0, ,00 0, ,00 0,00 0, ,00 0, , ,00 0, , , , , , , , ,69 TOTAL , , ,69 FONCTIONNEMENT Millés. AE CP 2008 AE CP 2008 AE CP 2008 AE ,00 0,00 +0,00 0,00 0, ,00 0,00 +0,00 0,00 0, ,00 0,00 +0,00 0,00 0, ,00 0,00 +0,00 0,00 0, ,00 0,00 +0,00 0,00 0, ,00 0,00 +0, ,00 0, , ,00 +0, , , , , , , , ,31 TOTAL , , ,31 10

12 I) PROGRAMME DE COOPERATION DECENTRALISEE AVEC LE GROUPEMENT INTERCOMMUNAL DES COLLINES (Fascicule BP 5, Page 67) 1. PRESENTATION GENERALE DE L ACTION OPERATION Ce programme a été défini conjointement par le Conseil régional de Picardie, les souspréfectures devenues en 2003 les Communes de Savè, Savalou, Glazoué, Bantè, Ouessè, et Dassa-Zoumé, qui forment le Département des Collines et le Centre International de Développement et de Recherche (CIDR), association professionnelle basée dans l Oise chargée de mettre en œuvre ce programme. Ce programme de coopération a connu de 1995 à 1999 une phase de construction et d expérimentation (phase I) puis une deuxième phase pouvant se décliner en deux étapes : de 2000 à 2003 une étape de maturité et de consolidation avec comme point d orgue les premières élections communales béninoises début 2003 et une deuxième étape, de 2004 à 2006, qui visait à assurer progressivement l autonomie des structures et de la démarche mises en place localement, et notamment le Groupement Intercommunal des Collines (phase II). Enfin un accord cadre signé entre la Région Picardie et le Groupement Intercommunal des Collines le 23 novembre 2006 définit les modalités de mise en oeuvre de la troisième phase de cette coopération décentralisée. L objectif de ce programme est d enclencher une véritable dynamique de développement basée sur la concertation avec les habitants et leur implication dans la mise en œuvre du programme. Cette démarche participative a déjà permis de réaliser plus de 550 actions dans des domaines tels que l agriculture, la santé, l éducation, l assainissement, l eau potable, les pistes rurales, les hangars de marchés, le développement économique local, etc. Ce programme s inscrit dans les réformes institutionnelles en cours au Bénin : intercommunalité, institution nationale de financement, espaces de développement partagé. Il s appuie sur les dispositifs nationaux et locaux mis en œuvre par l Etat béninois pour soutenir le processus de la décentralisation : Mission de Décentralisation, Maison des Collectivités Locales, Délégation de l Aménagement du Territoire et Préfecture du Borgou- Alibori. 2. REFERENCES JURIDIQUES Articles L à L du Code Général des Collectivités Territoriales Circulaire interministérielle du 20 avril 2001 relative à la coopération décentralisée des collectivités territoriales françaises et de leurs groupements avec des collectivités territoriales étrangères et leurs groupements. Délibération n de la Commission Permanen te du Conseil régional de Picardie du 7 avril 2000 relative à l accord-cadre Région Picardie Département des Collines du 6 juin 2000 pour le programme de coopération décentralisée Picardie (France) / Collines (Bénin) Délibération n de la Commission Permanen te du Conseil régional de Picardie du 7 avril 2000 relative à l accord-cadre Etat - Région Picardie du 5 octobre 2000 pour le programme de coopération décentralisée Picardie (France) / Collines (Bénin) Délibération n de la Commission Permanen te du Conseil régional de Picardie du 7 avril 2000 relative à l accord-cadre Région Picardie Centre International de Développement et Recherche du 23 mai 2000 pour le programme de coopération décentralisée Picardie (France) / Collines (Bénin) 11

13 Délibération n du Conseil régional de Pic ardie en session du 30 septembre 2005 relative à la politique régionale de coopération décentralisée Délibération n de la Commission Permanent e du Conseil régional de Picardie du 27 octobre 2006 relative à l accord-cadre Région Picardie Groupement Intercommunal des Collines de novembre 2006 pour le programme de coopération décentralisée Picardie (France) / Collines (Bénin) pour la période Délibération n de la Commission Permanent e du Conseil régional de Picardie du 30 mars 2007 relative à l accord-cadre Région Picardie Centre International de Recherche et Développement pour le programme de coopération décentralisée Picardie/Collines (Bénin) pour la période OBJECTIFS POURSUIVIS Avec la mise en œuvre du programme , la coopération décentralisée entre la Région Picardie et le Groupement Intercommunal des Collines a pour objectif d apporter aux six communes du département des Collines sa contribution pour assurer la satisfaction des principales attentes des populations : - Créer des services de proximité qui répondent aux besoins fondamentaux de la population et construire des équipements collectifs ; - Animer la vie locale ; - Promouvoir des activités économiques nouvelles et créer des conditions favorables au développement économique local. Les principaux axes stratégiques de ce programme sont : - Renforcement des capacités techniques communales de maîtrise d ouvrage, de planification et de coordination des actions sur le territoire et amélioration des capacités financières / ressources propres des communes. - Participation des habitants à la mise en œuvre d actions de proximité, contractualisées dans des «Chartes de territoire». - Développement des capacités du GIC à se positionner comme un interlocuteur représentatif des communes des Collines. - Mise en œuvre d une approche spécifique à la promotion du développement économique local. 4. MODALITES GENERALES D INTERVENTION Le Conseil régional de Picardie intervient sous forme de subvention. Le Groupement Intercommunal des Collines assure la maîtrise d ouvrage du programme et le CIDR intervient en appui technique. Des actions de communication pourront être conduites sous maîtrise d ouvrage du Conseil Régional de Picardie. 12

14 5. MONTANTS I N V E S T F O N C T RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP+BS 2008 AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP , , , , , ,69 AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE , , , , , ,81 L estimation initiale des coûts de ce programme a dû être revue à la hausse car il ne s agissait que d une prévision. Par ailleurs, les actions sur place se réalisent à un rythme plus rapide : afin d éviter une rupture de financement avec la programmation 2009, il a été nécessaire d affecter des crédits supplémentaires. De ce fait, les montants de l Autorisation de Programme et des Crédits de Paiement correspondant doivent être augmentés respectivement de 4 528,69 et de 3 028,69 et les montants de l Autorisation d Engagement et des Crédits de Paiement correspondants doivent être augmentés respectivement de ,81 et de ,81 au titre du Budget supplémentaire II) PROGRAMME DE COOPERATION DECENTRALISEE AVEC L ASSOCATION POUR LA PROMOTION DE L INTERCOMMUNALITE DANS LE DEPARTEMENT DE L ALIBORI (Fascicule BP 5, Page 69) 1. PRESENTATION GENERALE DE L ACTION OPERATION Ce Programme de Développement Local et d Appui au Développement des Communes de l Alibori (PDL-ADECOM) a été défini conjointement par le Conseil Régional de Picardie, l Association pour la Promotion de l Intercommunalité dans le Département de l Alibori (APIDA), le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et le Centre International de Développement et de Recherche (CIDR), association professionnelle basée dans l Oise chargée de mettre en œuvre ce programme. L accord-cadre de coopération décentralisée entre la Région Picardie et l APIDA a été signé le 20 avril 2006 pour la période Après la mise en place dans l Alibori d un Service Intercommunal d Appui aux Communes et d un dispositif d animation territoriale, l année 2007 a notamment été consacrée à l élaboration des six Chartes de territoire et des premiers programmes d investissements annuels. L année 2007 a également vu la rédaction d un Code de financement et de procédures qui rend opérationnel le Fonds de Développement Local (FDL). Ce dispositif financier a été négocié entre l Etat béninois, les Communes de l Alibori, la Région Picardie et le PNUD. Comme pour la coopération avec le Groupement Intercommunal des Collines, le PDL- ADECOM s inscrit donc dans les réformes institutionnelles en cours au Bénin. 13

15 2. REFERENCES JURIDIQUES Articles L à L du Code Général des Collectivités Territoriales Circulaire interministérielle du 20 avril 2001 relative à la coopération décentralisée des collectivités territoriales françaises et de leurs groupements avec des collectivités territoriales étrangères et leurs groupements. Délibération n du Conseil Régional de Pic ardie en session du 30 septembre 2005 relative à la politique régionale de coopération décentralisée Délibération n de la Commission Permanente du Conseil régional de Picardie du 24 février 2006 relative à l accord-cadre Région Picardie APIDA du 20 avril 2006 pour le programme de coopération décentralisée Picardie (France) / Alibori (Bénin) pour la période et à l accord-cadre Région Picardie-CIDR pour le même programme. 3. OBJECTIFS POURSUIVIS Ce programme a pour objectif global de contribuer à l amélioration des conditions de vie des populations du département de l Alibori, et de favoriser l ancrage du processus de décentralisation au niveau local. A travers la structuration d une intercommunalité pérenne et la mise en place d un cadre de concertation entre élus et populations, ce programme permet aux communes de l Alibori d améliorer l accessibilité et la qualité des services publics locaux. Les axes stratégiques de ce programme sont : - Mettre en place un dispositif d animation de la vie locale qui permette un dialogue permanent entre les élus locaux et la population et qui favorise la participation de tous les acteurs locaux au développement des Communes, - Améliorer la couverture des besoins en services publics locaux de qualité, - Renforcer les administrations communales de l'alibori par une mutualisation de services d appui aux Communes, - Promouvoir la solidarité, le partenariat et la coopération entre les Communes de l Alibori, - Définir et mettre en œuvre une politique de promotion de l économie locale, - Développer, capitaliser et fructifier les expériences de gestion communale pour renforcer les capacités des Communes membres. 4. MODALITES GENERALES D INTERVENTION Le Conseil régional de Picardie intervient sous forme de subvention. L Association pour la Promotion de l Intercommunalité dans le Département de l Alibori assure la maîtrise d ouvrage du programme, le PNUD intervient sous forme d appui technique et financier ; et le CIDR intervient en appui technique. Des actions de communication pourront être conduites sous maîtrise d ouvrage du Conseil régional de Picardie. 14

16 5. MONTANTS I N V E S T F O N C T RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP+BS 2008 AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP , ,00 0,00 0, , ,00 AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE , , , , , ,19 Le budget prévisionnel consistait en une estimation qui devait être affinée au cours d une mission sur le terrain se déroulant en décembre Lors de cette mission, les discussions entre les partenaires ont fait apparaître la volonté d une évaluation du programme ainsi que de nouvelles activités à mettre en place, nécessitant des crédits supplémentaires. De ce fait, les montants de l Autorisation d Engagement et des Crédits de Paiement correspondants doivent être augmentés respectivement de ,19 et de ,19 au titre du Budget supplémentaire III) PROGRAMME DE COOPERATION DECENTRALISEE AU NIGER (Fascicule BP 5, Page 71) 1. PRESENTATION GENERALE DE L ACTION - OPERATION Conformément aux critères votés par le Conseil régional en session du 30 septembre 2005, un programme de coopération décentralisée a été initié en 2006 avec les douze Communes des départements de Konni et Madaoua, au Sud de la région de Tahoua au Niger. Les territoires de ces Communes totalisent habitants. Après les premiers contacts politiques d avril et juillet 2006, trois missions d appui technique ont été réalisées à Konni et Madaoua entre janvier et avril 2007 afin de préparer et d encadrer les activités d étude et d animation territoriale pour la formulation du programme. Cette démarche s est d abord concrétisée par l organisation, en juin 2007 au Niger, d ateliers intercommunaux et la tenue du premier comité conjoint de coopération en présence de représentants du Conseil Régional de Picardie. Ces travaux ont débouché sur la signature d un accord-cadre de coopération décentralisée pour la période REFERENCES JURIDIQUES Articles L à L du Code Général des Collectivités Territoriales Circulaire interministérielle du 20 avril 2001 relative à la coopération décentralisée des collectivités territoriales françaises et de leurs groupements avec des collectivités territoriales étrangères et leurs groupements. Délibération n du Conseil Régional de Pic ardie en session du 30 septembre 2005 relative à la politique régionale de coopération décentralisée

17 Délibération n de la Commission Permanent e du Conseil régional de Picardie du 1 er décembre 2006 relative à la mise en place d un programme de coopération décentralisée avec les communes de Konni et Madaoua au Niger Délibération n de la Commission Permanent e du Conseil régional de Picardie du 28 septembre 2007 relative à l accord-cadre Picardie/Communes de Konni et Madaoua (Niger) 3. OBJECTIFS POURSUIVIS Par leur coopération, la Région Picardie et les Communes des Départements de Konni et Madaoua envisagent de contribuer à l amélioration des conditions de vie des populations des Départements de Konni et Madaoua, par un appui au développement local ancré dans le processus de décentralisation. Ce partenariat contribuera également à l animation interculturelle et citoyenne des territoires concernés, au Niger comme en France. Les axes de coopération envisagés concernent quatre facteurs essentiels pour la qualité des services rendus au public par les Communes des départements de Konni et Madaoua : La capacité des communes à mettre en place et réhabiliter des infrastructures, des aménagements et des services de manière planifiée, La capacité des communes et des acteurs locaux à gérer et entretenir ces infrastructures de manière fiable et pérenne, La qualité du dialogue entre les acteurs de la décentralisation (élus, habitants, chefferies traditionnelles, services de l Etat, acteurs économiques et associatifs), L efficacité de la mobilisation des ressources financières des communes (taxes sur activités économiques, taxes d arrondissement, impôts rétrocédés, etc.). 4. MODALITES GENERALES D INTERVENTION Pour la mise en œuvre de ce programme, la Région Picardie collaborera avec un groupement de trois ONG professionnelles retenues sur appel à projet, dont le chef de file est l Institut de Recherches et d'applications des Méthodes de développement (IRAM). Le Conseil régional de Picardie interviendra sous forme de subvention. Certaines actions seront confiées à la maîtrise d ouvrage de la Communauté de Commune de Faucigny-Glières dans le cadre du dispositif ANIYA II. Des actions de communication pourront enfin être conduites sous maîtrise d ouvrage du Conseil régional de Picardie. 16

18 5. MONTANTS I N V E S T F O N C T RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP+BS 2008 AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP , , , , , ,00 AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE , , , , , ,31 Le programme a vu ses objectifs initiaux enrichis par un volet sectoriel sur la lutte contre la désertification. Ce volet comprend notamment la cartographie des sites exposés à l érosion éolienne ou hydrique, puis la conception et la mise en œuvre de plans pluriannuels de restauration et de gestion des sols sur les sites priorisés. En outre la forte mobilisation des élus locaux nigériens a permis la densification du plan de travail annuel de l équipe d animation territoriale, ce qui implique notamment le recours à des prestataires pour la réalisation de diagnostics organisationnels, de plans de développement communaux et de stratégies de mobilisation des ressources parafiscales des communes nigériennes. De ce fait, les montants de l Autorisation de Programme et des Crédits de Paiement correspondants doivent être augmentés respectivement de ,00 et de ,00 et les montants de l Autorisation d Engagement et des Crédits de Paiement correspondants doivent être augmentés respectivement de ,31 et de ,31 au titre du Budget supplémentaire IV) ELABORATION ET MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME DE COOPERATION DECENTRALISEE AVEC LA REGION DIANA A MADAGASCAR (Fascicule BP 5, Page 72) 1. PRESENTATION GENERALE DE L ACTION - OPERATION Conformément aux critères votés lors de la session de l Assemblée régionale du 30 septembre 2005, Madagascar a été retenu. Ce pays francophone est en effet classé au 150 ème rang dans l'échelle de l'indice de Développement Humain. Selon le document national «Stratégie de Réduction de la Pauvreté», qui a fixé le seuil de pauvreté à fmg par an par individu, soit 1,28 par jour, 74% de la population malgache est pauvre. Les services de la Région ont effectué une étude concernant les 22 régions malgaches : leur situation géopolitique et socio-économique, l accessibilité des territoires, les coopérations décentralisées déjà engagées entre collectivités françaises et malgaches, les différents programmes d appui au développement. Au regard de cette étude, la Région DIANA est apparue comme une collectivité avec laquelle il pouvait être pertinent de construire une coopération. En effet, Diana est la région la plus francophile de Madagascar, elle n est encore engagée dans aucun partenariat avec une collectivité française et les programmes d appui au développement local y sont peu nombreux. De plus, les infrastructures routières et aériennes sont développées et 17

19 relativement en bon état ce qui fait de cette Région l une des plus accessibles. En outre plusieurs acteurs picards y mènent des projets de coopération internationale. Lors du vote du budget 2007, le 22 décembre 2006, l Assemblée régionale a validé le principe d une coopération décentralisée avec la région Diana à Madagascar. Une première mission auprès de la Région Diana a été réalisée par la Région Picardie en avril Des rencontres ont eu lieu avec les autorités régionales ainsi qu avec les autorités locales des communes urbaines et rurales de Diana. Ces rencontres ont permis d affiner, de partager les éléments de diagnostic recueillis, et de nouer les premiers contacts entre élus locaux. Ces échanges ont vu émerger une volonté commune de participer à la construction d une coopération décentralisée. Un appel à projets a été lancé en juillet 2007 pour réunir autour de ce programme de coopération décentralisée un ou plusieurs partenaires techniques expérimentés. 2. REFERENCES JURIDIQUES Articles L à L du Code Général des Collectivités Territoriales Circulaire interministérielle du 20 avril 2001 relative à la coopération décentralisée des collectivités territoriales françaises et de leurs groupements avec des collectivités territoriales étrangères et leurs groupements. Délibération n de la Commission Permanent e du Conseil régional de Picardie du 28 septembre 2007 relative à l accord-cadre Région Picardie Région Diana pour le programme de coopération décentralisée Picardie (France) / Diana (Madagascar) pour la période OBJECTIFS POURSUIVIS Par leur coopération, la Région Picardie et la Région Diana souhaitent contribuer à l amélioration des conditions de vie des populations de la région Diana par un appui au développement local ancré dans le processus de décentralisation. Pour cela elles envisagent : Un appui en direction de la Région Diana. La coopération pourrait, entre autres, porter sur : - le renforcement des capacités des autorités et services régionaux - l accompagnement des autorités régionales dans la maîtrise d ouvrage régionale Un appui en direction des communes de la région Diana La coopération pourrait, entre autres, porter sur : - le renforcement des capacités de maîtrise d ouvrage des communes malgaches - le renforcement de leurs ressources humaines - l amélioration de leurs ressources fiscales Un appui en direction des populations et du développement local La coopération pourrait, entre autres, porter sur : - la participation citoyenne aux actions de proximité (favoriser une participation citoyenne effective et élargie à toutes les couches de la population dans les prises de décision locales, de la planification à la mise en œuvre des initiatives de développement), 18

20 - l équipement des infrastructures de santé, des équipements hydrauliques, des écoles primaires et la formation de personnel qualifié, - la gestion des équipements et des services collectifs, - le développement des secteurs d activités porteurs (tourisme et écotourisme, gestion rationnelle de l environnement, développement rural. 4. MODALITES GENERALES D INTERVENTION Un accord-cadre de coopération décentralisée sera signé avec la collectivité territoriale partenaire, et une démarche de faisabilité et de programmation vient d être lancée afin d approfondir le diagnostic et la stratégie territoriale, et de définir un programme d action opérationnel en concertation avec l ensemble des acteurs impliqués dont les acteurs picards déjà engagés dans des projets de coopération internationale dans la région Diana. Le Conseil Régional de Picardie interviendra sous forme de subvention. Des actions de communication pourront être conduites sous maîtrise d ouvrage du Conseil régional de Picardie. 5. MONTANTS I N V E S T F O N C T RAPPEL BP 2008 BS 2008 BP+BS 2008 AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP AP 2008 CP2008/AP , , , , , ,00 AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE AE 2008 CP2008/AE , , , , , ,00 Lors de la préparation du Budget Primitif 2008, l étude de faisabilité/programmation n était pas achevée ; les données financières n ont pu être affinées qu à l issue de l étude et de missions sur le terrain. Ainsi les besoins initialement budgétisés ne seront pas finalement mobilisés en De ce fait, les montants de l Autorisation de Programme et des Crédits de Paiement correspondant peuvent être réduits respectivement de ,00 et de ,00 et les montants de l Autorisation d Engagement et des Crédits de Paiement correspondants peuvent être réduits respectivement de ,00 et de ,00 au titre du Budget supplémentaire V) PROGRAMMES TECHNIQUES ET SECTORIELS (Fascicule BP 5, Page 74) 1. PRESENTATION GENERALE DE L ACTION - OPERATION Au sein des pays les moins avancés, on constate que la fourniture des services sociaux de base a globalement régressé. En effet les Etats affaiblis se désengagent de plus en plus, et dans les pays où une démarche de décentralisation est amorcée elle se traduit par une 19

Compte Administratif de l'exercice 2008. Etats annexes

Compte Administratif de l'exercice 2008. Etats annexes Compte Administratif de l'exercice 2008 Etats annexes - SOMMAIRE - ANNEXES Présentation croisée : section d investissement 90 Opérations ventilées Présentation croisée : section de fonctionnement 93 Opérations

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Ce règlement vient préciser le règlement intérieur adopté le 2 avril 2004 et notamment les dispositions du Titre I - chapitre IV «Du vote

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF d'un budget voté par fonction ANNEE 2009 1 SOMMAIRE I - Informations générales IV - Annexes - Présentation croisée p. 3 1 - Informations statistiques

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF d'un budget voté par fonction ANNEE 2010 1 SOMMAIRE I - Informations générales IV - Annexes - Présentation croisée p. 3 1 - Informations statistiques

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace Avis 17 juin 2015 Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace 17 juin 2015 2 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

RÉGION NORD-PAS DE CALAIS

RÉGION NORD-PAS DE CALAIS RÉGION NORD-PAS DE CALAIS CONSEIL RÉGIONAL BUDGET PRIMITIF POUR 2012 PRÉSENTÉ PAR M.DANIEL PERCHERON PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL SUR RAPPORT DE M. BERNARD ROMAN PREMIER VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Budget supplémentaire

Budget supplémentaire Budget supplémentaire fonction Document budgétaire et annexes 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Conseil Régional de Picardie M 71 Compte Administratif 2010 Sommaire Page Page I - Informations générales IV - ANNEXES

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Conseil Régional de Picardie

Conseil Régional de Picardie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Conseil Régional de Picardie M 71 Compte Administratif 2009 Sommaire Page Page I - Informations générales IV - ANNEXES - Présentation croisée joint sans objet 1 1 - Informations statistiques

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M.

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M. Direction des finances - 1DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 Orientations Budgétaires 2015 ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2015 AVIS SUR LE RAPPORT GÉNÉRAL DU PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL Président : Patrick TASSIN Séance

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H Direction de la Coordination Administrative PG/MC CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H ORDRE DU JOUR 2011-10 1 - DECISION MODIFICATIVE N 1 EXERCICE 2011 BUDG ET PRINCIPAL 2 - ADHESION DE

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS Les régions et les départements ont l obligation de se doter d un règlement budgétaire

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE L ADMINISTRATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES Elaboré par la Direction Générale

Plus en détail

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015 PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015 Commune de Poisat 23 février 2015 Sommaire Le budget communal : quelques points de compréhension 1. Principes budgétaires 2. Préparation du budget 3. Exécution du budget

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF INTRODUCTION Un Etablissent Public Administratif est une personne morale de Droit Public, dotée de l autonomie

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

APPEL A PROJETS TTIM. (Territoires Touristiques Internet et Mobilité)

APPEL A PROJETS TTIM. (Territoires Touristiques Internet et Mobilité) APPEL A PROJETS TTIM (Territoires Touristiques Internet et Mobilité) Face aux enjeux majeurs que représente l explosion de l usage d internet et notamment des réseaux sociaux pour le tourisme, la Région

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

12 Les partenariats publics privés

12 Les partenariats publics privés 12 Les partenariats publics privés Quelles références budgétaires et comptables? Instruction M14 Tome 1 Le cadre comptable Annexe 53 Instruction M52 Tome 1 Le cadre comptable Annexe 50 Instruction M71

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Xxxx, le. Monsieur le président du conseil général

Xxxx, le. Monsieur le président du conseil général PRÉFET DE DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES ET DES ELECTIONS Xxxx, le Bureau des finances et du contrôle budgétaire Affaire suivie par Mél. xx@xxx.gouv.fr Le préfet de la région de

Plus en détail

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Direction Générale Finances et Gestion Direction du Contrôle Interne Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Sociétés publiques locales et sociétés publiques locales d aménagement - Dispositif

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL

Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL SOMMAIRE OBJET DE L APPEL D OFFRE P. 3 LE CONTEXTE DE L APPEL D

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

DIRECTION DES FINANCES BUDGET PRIMITIF. De l exercice 2014 2013 DF 23G DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT

DIRECTION DES FINANCES BUDGET PRIMITIF. De l exercice 2014 2013 DF 23G DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT DIRECTION DES FINANCES De l exercice 2014 2013 DF 23G DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT BUDGET GENERAL REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DE PARIS Numéro SIRET : 22750005500016

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

BUDGET 2010. Formations Professionnelles 25

BUDGET 2010. Formations Professionnelles 25 BUDGET 2010 I- Présentation générale et dépenses consolidées 1 Présentation Générale A - La répartition globale des dépenses (crédits de paiement) 2 B - La répartition globale des recettes 2 C - L équilibre

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement. Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015

Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement. Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015 Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015 1 Présentation Programme Opérationnel Un programme validé par la Commission européenne le 17 décembre 2014

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 L instruction budgétaire et comptable M14 est appliquée aux collectivités locales depuis 1997 soit bientôt près de dix ans. Elle

Plus en détail

Les Chantiers de jeunes bénévoles

Les Chantiers de jeunes bénévoles Les Chantiers de jeunes bénévoles (instruction n 01-241 JS) I PREAMBULE Le chantier de jeunes bénévoles permet à des jeunes, à travers la réalisation collective d une activité utile, un apprentissage de

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

Bordeaux, le 14 mars 2012. Le Président Références à rappeler : CM/ROD1/040011 197 COMMUNE DE MORCENX. Monsieur le Maire,

Bordeaux, le 14 mars 2012. Le Président Références à rappeler : CM/ROD1/040011 197 COMMUNE DE MORCENX. Monsieur le Maire, Le Président Références à rappeler : CM/ROD1/040011 197 COMMUNE DE MORCENX Bordeaux, le 14 mars 2012 Monsieur le Maire, Par lettre du 5 mai 2011, vous avez été informé que la chambre régionale des comptes

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Appel à projets logement innovant pour les jeunes

Appel à projets logement innovant pour les jeunes Annexe 2 Appel à projets logement innovant pour les jeunes 2015 Objectifs de l appel à projets Dans sa charte d'engagement pour les jeunes, la Région a fait des questions de logement des jeunes une des

Plus en détail

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur,

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur, MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction du Trésor Direction de la Comptabilité publique Direction générale des collectivités

Plus en détail

I. Description générale du dispositif. 1) date limite de dépôt des dossiers :

I. Description générale du dispositif. 1) date limite de dépôt des dossiers : Fonds de soutien aux collectivités territoriales et à certains établissements publics ayant souscrit des contrats de prêt ou des contrats financiers structurés à risque les plus sensibles I. Description

Plus en détail

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Comité d animation des sites préfigurateurs des contrats de ville - 18 juin 2013 - Paris La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Éléments de cadrage Le comité interministériel des

Plus en détail