La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign"

Transcription

1 NEWSLETTER N 3 // JUILLET 2012 La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign P.2> Focus P.3> Info réponse graduée P.4> Rencontres P.6> Contenus P.9> Labs

2 FOCUS Négligence caractérisée et réponse graduée 2 Les trois magistrats qui composent la CPD ont souhaité publier une analyse juridique de la contravention de négligence caractérisée. Cet article est paru dans la Semaine Juridique, Edition Générale, n 19 du 07 mai Il est disponible gratuitement in extenso au format pdf sur le site LexisNexis.fr (Actualités, JCP F 2012, doctr. 591). L originalité de cette contravention réside dans la définition même de l infraction ainsi que dans sa mise en œuvre : la procédure de réponse graduée. Créée par le décret du 25 juin 2010, la contravention de négligence caractérisée est une infraction complexe, tant dans la définition de ses éléments matériels, que dans celle de son élément moral. L article rappelle qu il s agit d une infraction de commission par omission, qui sanctionne un manquement «manifestement délibéré» à l obligation de surveillance de la connexion (imposée par l article L du code de la propriété intellectuelle (CPI)). La négligence caractérisée est également une infraction d habitude car pour être constituée, il faut qu une connexion ait été utilisée à trois reprises pour reproduire, représenter ou mettre à disposition des œuvres protégées par un droit d auteur ou un droit voisin, malgré plusieurs mises en garde solennelles. Enfin le rôle de la Commission de protection des droits de l Hadopi, dans la mise en œuvre de la procédure de réponse graduée, est un préalable indispensable aux poursuites sur le fondement de la contravention de négligence caractérisée. Cette Commission est composée de trois membres titulaires ainsi que leurs suppléants et dispose d agents habilités et assermentés investis de prérogatives de police judiciaire (réception des saisines transmises par les ayants droit, pouvoirs d investigation, audition des personnes concernées, constatations des faits susceptibles de constituer une infraction). Le volet pédagogique tient une place prépondérante dans le processus de la réponse graduée. C est pourquoi la Commission s est vu confier un pouvoir d appréciation. Ainsi, après examen des dossiers, elle peut décider d envoyer ou de ne pas envoyer des recommandations. Elle a également la possibilité de transmettre ou non les dossiers au parquet. Enfin, les échanges avec les destinataires des recommandations sont privilégiés et encouragés par la Commission. Les abonnés peuvent, à tout moment de la procédure, formuler des observations, demander des renseignements relatifs à leur dossier ou aux problématiques liées à la procédure de réponse graduée (comme les moyens de sécurisation ou l offre légale). Ils peuvent également demander à être entendus.

3 INFO RÉPONSE GRADUÉE Répartition géographique des recommandations envoyées entre le 1er mars 2011 et le 29 février 2012 La procédure de réponse graduée est applicable à l ensemble du territoire de la République française, à l exception de la Polynésie française. Ainsi, les résidents de tous les départements français reçoivent des mails de recommandation en cas de manquement à leur obligation de surveillance de leur accès à internet. 3 La procédure de réponse graduée en chiffres Au 1er juin 2012 Premières recommandations : Deuxièmes recommandations : Dossier en cours d examen 3 e phase : 314

4 RENCONTRES La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign 4 C est dans les locaux de la BAFTA (British Academy of Films and Television Arts, équivalent britannique de l Académie des césars) que s est tenue lundi 23 avril la conférence de la CCC consacrée aux industries créatives. L Hadopi reçoit l ARIA La CCC (Creative Coalition Campaign) rassemble ayants droit et syndicats britanniques. Ses membres incluent 30 organisations majeures dans les secteurs du film, de la musique, de l édition, des jeux et du sport. La coalition a notamment oeuvré lors du vote du Digital Economic Act, loi votée en avril Actuellement, elle concentre ses actions sur la mise en oeuvre de la loi et des mesures prévues pour sanctionner le téléchargement illégal. Intitulée «Creative Growth for the future : a UK solution to an international problem», la conférence réunissait des acteurs majeurs des industries créatives britanniques - Nic Coward, Secrétaire général de la Premier League (ligue 1 de football anglaise), Harriet Harman (députée du parti travailliste et ancienne Ministre de la culture), John Whittingdale (député membre du parti conservateur) et Don Foster (député membre du parti libéral démocrate) étaient présents - de même que Marie-Françoise MARAIS, qui représentait la Haute Autorité et a présenté à cette occasion le bilan de l institution. Crédit photo : Sam Boyd Alors que l Australie étudie actuellement la possible mise en place d un dispositif de réponse graduée, Dan ROSEN, Président directeur général de l Australian recording industry association (ARIA) a souhaité rencontrer Marie-Françoise MARAIS pour échanger sur le fonctionnement de l institution. Le Gouvernement australien ne souhaite en effet pas pour l heure légiférer et préfèrerait qu un dispositif soit mis en place entre FAI et ayant-droits. Les échanges ont donc porté sur les expériences de l Hadopi en la matière, de même que pour l évolution des usages en matière de consommation de contenus culturels sur Internet.

5 RENCONTRES «La culture doit-elle être libre et gratuite?» Le 17 avril avait lieu à la Gaîté Lyrique la 5ème édition du Tribunal pour les générations futures, sur le thème «La culture doit-elle être libre et gratuite?» organisé par le magazine Usbek et Rica. Alors que la «philosophie hacker» dessine une nouvelle société du partage, dans laquelle la culture doit trouver un modèle économique à la fois stable et ouvert, les intervenants se sont interrogés : la culture doit-elle être libre et gratuite? Militants du libre et représentants des industries culturelles étaient présents pour en débattre, réunissant Lionel Maurel (juriste et bibliothécaire à la BNF), Vincent Ricordeau (fondateur de KissKissBankBank) et Eric Walter (Secrétaire général de l Hadopi), en qualité de «témoin». Creative commons, licences libres, et domaine public ont figuré parmi les sujets abordés en premier par Lionel Maurel ; Vincent Ricordeau a poursuivi le débat sur les systèmes de financement participatif et les plateformes de mécénat collectif ; pour conclure, Eric Walter a rappelé qu il appartient à chaque auteur de décider de la libre diffusion de ses oeuvres, et aux internautes de respecter cette liberté. Conférence sur le respect des droits de propriété intellectuelle Réexamen de la directive 2004/48/EC Bruxelles, le 26 avril. Cette conférence, organisée par la Direction générale du marché intérieur et services en association avec la Présidence danoise de l Union européenne, a fait suite à une audition publique tenue en juin 2011 ainsi qu à une consultation publique antérieure sur l application de la directive 2004/48/EC sur le respect des droits de propriété intellectuelle. La conférence a récolté des informations supplémentaires sur la propriété intellectuelle de la part des parties prenantes, en vue du réexamen prochain de la directive par la Commission Européenne. Dans ce contexte, la conférence s est concentrée sur les questions spécifiques relatives au respect des défis auxquels les PME et les créateurs doivent faire face, ainsi qu aux défis posés par l environnement en ligne. 5 Les intervenants du Tribunal des générations futures le 17 avril 2012 à la Gaîté Lyrique (de gauche à droite Eric Walter, Vincent Ricordeau, Lionel Maurel et Thierry Keller). Crédit photo : Jacob Khrist

6 CONTENUS Participation de l Hadopi au Plan national de formation de l Education nationale consacré à l éducation aux médias 6 Dans le cadre du plan annuel national de formation des personnels de l éducation nationale, la Direction générale de l enseignement scolaire (DGESCO), le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) et le Centre de liaison de l enseignement et des médias d information (CLEMI) organisaient les 5 et 6 juin un séminaire intitulé : «L éducation aux médias, un enjeu de société». Destiné aux directeurs des affaires culturelles des rectorats, chefs d inspection, chefs d établissements et professeurs de l ensemble des académies, l objet de ces rencontres était de poser les problématiques de l éducation aux médias dans le contexte numérique et d échanger sur des pratiques éducatives innovantes. Dans ce cadre, l Hadopi était invitée à présenter son travail de sensibilisation auprès des citoyens pour un usage responsable des contenus culturels sur Internet. Jean-Baptiste Carpentier, membre de la Commission de protection des droits, a rappelé lors de son intervention que la Haute Autorité attache une vigilance constante à sensibiliser le jeune public à ces nouveaux enjeux et travaille à la réalisation d outils et actions dédiés au personnel enseignant et aux équipes pédagogiques. Jean-Baptiste Carpentier est également revenu en détail sur le dispositif de réponse graduée suite aux questions des enseignants. Qu est ce que le CNDP? En tant qu éditeur de l Éducation nationale, le CNDP accomplit une mission d édition, de production et de diffusion de ressources pédagogiques et administratives destinées aux professionnels de l enseignement. Il contribue au développement des technologies de l information et de la communication pour l éducation (TICE) ainsi qu à l éducation artistique et culturelle. Interview de France Renucci, Directrice du CLEMI Pouvez-vous nous présenter les missions du Centre de liaison de l enseignement et des médias d information (CLEMI) que vous dirigez? Le CLEMI est chargé de l éducation aux médias dans l ensemble du système éducatif français. Il a pour mission d apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias. Cet objectif s appuie sur des partenariats dynamiques entre enseignants et professionnels des médias. Quelles sont les évolutions constatées en matière d usages? Nos enquêtes qui accompagnent la semaine de la presse et des médias dans l école montrent que la presse papier continue d avoir, dans les classes, la faveur des enseignants même si leur pédagogie s adapte aux nouvelles pratiques journalistiques : numérisation des supports, data journalisme, pure player et réseaux sociaux L éducation aux médias se réinvente et se transforme aussi avec les usages des élèves. Vous organisiez avec la Direction générale de l Enseignement scolaire (DGESCO) et l Inspection générale (Lettres et Vie scolaire) un colloque sur l Education aux médias. Quels messages souhaitiez-vous transmettre à la communauté éducative? Ce séminaire, inscrit au Plan national de formation du Ministère, a pour objectif de favoriser la mise en place, dans les académies, de formations destinées aux nouveaux enseignants, de fournir des outils et des méthodes permettant d analyser, de façon critique, les techniques et le langage des médias. L éducation aux médias est une priorité trans disciplinaire qu il est urgent de mettre en oeuvre de la maternelle aux classes préparatoires.

7 INTERVIEW CD1D : du producteur à l auditeur ENTRETIEN avec Eric Petrotto, Président de la plateforme CD1D Comment pourriez-vous nous présenter CD1D en quelques mots? CD1D est un regroupement de 250 labels indépendants qui ont décidé il y a 8 ans de mutualiser leurs forces et leurs réseaux pour diffuser leurs artistes et leurs productions. Cette structure collective a donc une double dimension : à la fois développeur alternatif de solutions technologiques de diffusion et de vente (plateformes nationales régionales - en Aquitaine, Paca et Rhône-Alpes, expérimentation 1D touch) mais également fédération nationale de labels (avec la dimension représentation collective associée) décidée à faire entendre la voix des plus petites structures. Qu est ce qui a motivé le projet? L idée qui présidait en 2004 était que les mutations que connaissait le milieu de la musique nécessitaient des réponses innovantes et différentes des modèles dominants. Qu au delà des grands médias ou des artistes médiatisés, un tissu fondamental de structures et d artistes indépendants existent et alimentent la créativité et la diversité culturelle. Que ce sont ces acteurs de terrain qui constituent la première marche d une filière qui peine à se réinventer. Le développement des nouvelles technologies dans la société devant permettre à nos yeux de renforcer la place et la diffusion de ces catalogues pointus et exigeants. 7 Petit-déjeuner PUR Avec 60 plateformes labellisées, le label PUR (pour Promotion des Usages Responsables) constitue un écosystème riche et diversifié, proposant des offres légales en streaming et en téléchargement, gratuites et payantes, et regroupant tous les secteurs culturels (livre, photo, vidéo, musique, jeu vidéo, logiciel). PUR est le point de repère de l offre légale : les plateformes labellisées par l Hadopi apposent le logo PUR sur leur site, indiquant ainsi qu elles proposent une offre dans le respect des droits des créateurs. Lors d un petit déjeuner qui aura lieu en septembre, les plateformes seront invitées à échanger sur la valorisation de l offre légale au travers de thématiques ancrées dans leur réalité : référencement, visibilité, développement pourront ainsi être à l ordre du jour. Eduscol - Ministère de l éducation nationale Dans la rubrique consacrée à l enseignement grâce au numérique, les fiches Usages et Internet de l Hadopi ont été publiées. Elles sont disponibles sur ce lien ;: Eduscol est le portail national dédié aux professionnels de l éducation, qui met à disposition des contenus pédagogiques.

8 CONTENUS 8 Publication d une étude économique dans le cadre de la mission «streaming et téléchargement direct de contenus illicites» L institut IDATE, institut européen dédié à l économie numérique, a été chargé de cette étude dont les conclusions alimenteront les travaux de la mission «streaming et téléchargement direct de contenus illicites» confiée par Marie-Françoise Marais, Présidente de l Hadopi, à Mireille Imbert-Quaretta, Présidente de la Commission de protection des droits. Cette étude présente et analyse l écosystème global des sites et services de streaming et de téléchargement direct, apparaissant comme essentiellement organisés en vue de favoriser la diffusion non autorisée de contenus audiovisuels et/ou musicaux protégés par le droit d auteur, avant et après la fermeture de MegaUpload / MegaVideo. Les principaux acteurs de l offre, les usages et les modèles économiques y sont analysés. Entre autres, on remarque que le paysage s est fortement modifié au cours de l année 2011 dans le domaine du streaming, avec l apparition de nouveaux leaders (tels que VideoBB ou Videozer). Ce même paysage du streaming a fortement été touché par la fermeture de MegaUpload : une grande partie des services de contenus étudiés ont procédé à des modifications importantes de leur mode de fonctionnement, tandis que les sites de référencement s organisent pour reconstruire leur catalogue en s appuyant sur les services de contenus restants et quelques nouveaux entrants. Télécharger l étude en intégralité : page/pdf/rapport_idate.pdf AGENDA Consultation Exceptions au droit d auteur > prolongée jusqu au 15 juillet L Hadopi a lancé en octobre 2011 un chantier sur l exercice effectif des exceptions au droit d auteur, piloté par Jacques Toubon, membre du Collège de la Haute Autorité. Il a pour but de déterminer si le développement des nouveaux usages numériques doit conduire à modifier la définition, la nature et la portée de certaines exceptions, en appréciant leur légitimité. Les réponses au questionnaire contribueront à l élaboration d un rapport. Les consultations de l Hadopi sont accessibles sur ce lien :

9 Ateliers de recherche confiés à cinq indépendants nommés par le Collège de l Hadopi, les Labs fonctionnent en mode collaboratif ouvert. Ils appuient la mission de la Haute Autorité de régulation de la circulation des œuvres sur Internet, ils sont destinés à construire une expertise approfondie des différentes composantes qui, dans leur globalité, constituent «l écosystème» dans lequel elle évolue. Au-delà de l expertise pluridisciplinaire, ils ont vocation à faire émerger des propositions. «A toute vitesse» Dans le cadre d une tribune publiée sur la plateforme des Labs, Paul Mathias, Expert-pilote du Lab Internet et Sociétés, s interroge sur la «sacralisation du maintenant» : la course à l instantanéité garantit-elle l hyper inventivité? Et si, paradoxalement, ce n était pas à la vitesse que nous devions aspirer, mais à la lenteur? Retrouvez l intégralité de cet article sur la plateforme des Labs : Pur.fr s invite dans le Hadopi Day Chaque mercredi, le Hadopi Day propose aux internautes de nous livrer leur point de vue sur une tendance de l Internet ou une évolution probable des pratiques. Un Hadopi Day invitant les internautes à imaginer les évolutions du site PUR, a été proposé. Que ce soit sur le plan de la technique, du design ou du référencement, les contributeurs ont été très créatifs. labs.hadopi.fr/actualites/le-label-pur-explique-aux-internautes-0 Les réactions seront compilées afin de déterminer des thématiques de travail en vue des ateliers Hadopi sur l offre légale, pendant lesquels plateformes et internautes se rencontreront pour construire ensemble une offre respectueuse du droit d auteur. Lettre d information éditée par l Hadopi 4, rue du Texel Paris Conception graphique originale Crédit photo : Masterfile, Eric Lefeuvre, Sam Boyd, Jacob Khrist, DR. labs.hadopi.fr Centre d appel de l Hadopi : (appel non surtaxé)

Compte-rendu Point d étape sur l offre labellisée

Compte-rendu Point d étape sur l offre labellisée Compte-rendu Point d étape sur l offre labellisée PARTICIPANTS PLATEFORMES Allomusic VOD Mania Vaziva Orange Vidéo @ Volonté Beezik Universal Ecompil Fnac Arte VOD Quickpartitions Alter Musique Qobuz Every

Plus en détail

La mise en œuvre de la procédure de réponse graduée par la commission de protection des droits. Mars 2011

La mise en œuvre de la procédure de réponse graduée par la commission de protection des droits. Mars 2011 La mise en œuvre de la procédure de réponse graduée par la commission de protection des droits Mars 011 Les étapes de la réponse graduée ! 1 ère étape : envoi de la première recommandation Ayants droit

Plus en détail

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Dans son dernier rapport d activité, l Hadopi a identifié les

Plus en détail

NEWSLETTER #5. La lettre d information de l Hadopi Mars 2013

NEWSLETTER #5. La lettre d information de l Hadopi Mars 2013 NEWSLETTER #5 Mars 2013 Publication du rapport sur les moyens de lutte contre le streaming et le téléchargement direct illicites PAGE 2 SOMMAIRE EXCEPTIONS AU DROIT D AUTEUR ET AUX DROITS VOISINS LABEL

Plus en détail

2012 2013 Rapport d activité

2012 2013 Rapport d activité 2012 2013 Rapport d activité HADOPI > Rapport d activité 2012-2013 ÉDITORIAL de Marie-Françoise Marais, Présidente de l Hadopi La Haute Autorité a franchi de nombreuses étapes depuis sa création prévue

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Société de l information

Société de l information Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Démocratie et Gouvernance Société de l information Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Société de l information

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

POINT PRESSE. Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée. 16 septembre 2015

POINT PRESSE. Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée. 16 septembre 2015 POINT PRESSE Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée 16 septembre 2015 L Hadopi Sondage CSA pour l Hadopi* Deux tiers des Français (62%) connaissent l Hadopi. Notoriété

Plus en détail

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2013 L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles Focus sur les conclusions du nouveau livre

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Note de synthèse avril 2012 A l'attention de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres

Plus en détail

LA POLITIQUE NUMERIQUE

LA POLITIQUE NUMERIQUE N 14 Infos Thématiques LA POLITIQUE NUMERIQUE Face à la révolution numérique, qui bouleverse l économie mais aussi la société et le quotidien des Français, le gouvernement a engagé depuis 18 mois une action

Plus en détail

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com PHONOPACA (groupement des acteurs de l industrie musicale en région Provence-Alpes-Côte d Azur) fédère à l heure actuelle quarante structures en région représentant les activités de label, producteur phonographique,

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont INAUGURATION Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont SOMMAIRE Qu est ce que l ENE?... 2 L engagement haut-marnais... 2 Enjeux et contexte... 3 Ils soutiennent l ENE... 4 Les missions de l ENE...

Plus en détail

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice Animatrice : Evelyne Bévort, Directrice déléguée du CLEMI Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice De nos jours Internet constitue une

Plus en détail

Fair Play en ligne pour la créativité

Fair Play en ligne pour la créativité Fair Play en ligne pour la créativité Vincent Jadot, Juriste d entreprise Olivier Maeterlinck, Directeur Cybercriminalité: Focus sur la collaboration entre la justice et les acteurs privés 21 juin 2013

Plus en détail

SEMAINE L INNOVATION. Devenez partenaire. Du 23 au 27 novembre 2015 sur le campus de Télécom Ecole de Management et Télécom SudParis

SEMAINE L INNOVATION. Devenez partenaire. Du 23 au 27 novembre 2015 sur le campus de Télécom Ecole de Management et Télécom SudParis DE L INNOVATION Du 23 au 27 novembre 2015 sur le campus de Télécom Ecole de Management et Télécom SudParis Devenez partenaire 300 étudiants à challenger Dans un contexte où l innovation digitale fonde

Plus en détail

Les ressources pédagogiques des UNT: enjeux juridiques

Les ressources pédagogiques des UNT: enjeux juridiques Les ressources pédagogiques des UNT: enjeux juridiques Emmanuelle Vitalis, juriste emmanuelle.vitalis@gmail.com Mars 2011 Introduction L Université numérique. Logique de partage vs/ droit d auteurd L Université

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) 3 e vague du Baromètre Usage IFOP-HADOPI Note de présentation Dans le cadre de sa mission générale d'observation, l'hadopi conduit une à deux fois

Plus en détail

Charte des collections Médiathèque intercommunale du Val de Somme

Charte des collections Médiathèque intercommunale du Val de Somme Charte des collections du Val de Somme 1. La médiathèque intercommunale et son environnement 1.1 La Communauté de Communes et le contexte socioculturel 1.2 La tutelle administrative 2. Les missions 2.1

Plus en détail

2/ Protection des œuvres et droit d auteur

2/ Protection des œuvres et droit d auteur 2/ Protection des œuvres et droit d auteur Comprendre le droit d auteur (1) 1. Pourquoi le droit d auteur a-t-il été créé? A quoi sert-il? Protéger l art et la création Protéger les artistes Permettre

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Mercredi 16 septembre 2015 SEGPA du Collège Clemenceau actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Réunion de rentrée des DACS Intervention de Mme MEILLER Inspecteur référente académique SEGPA

Plus en détail

Plan d action du Gouvernement pour la lutte contre le piratage

Plan d action du Gouvernement pour la lutte contre le piratage Plan d action du Gouvernement pour la lutte contre le piratage Signature de la charte des bonnes pratiques dans la publicité en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Soutien à la

Plus en détail

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 Table des matières ¼ ¼Communiqué de presse...2 Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 ¼ ¼Synthèse et objectifs du projet...4 ¼ ¼Le guide pédagogique...5 ¼ ¼Le site Internet...6 ¼ ¼Les partenaires...7

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

Le développement des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur

Le développement des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur Le développement des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur Sous-direction des TICE service des technologies et des systèmes d information Secrétariat général

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son)

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Animation : Nathalie BOCHER-LENOIR, Sejer/Editis Avec la participation

Plus en détail

[pré-projet de loi HADOPI [l'argumentation du gouvernement accompagant le projet soumis à l'avis du conseil d'etat]

[pré-projet de loi HADOPI [l'argumentation du gouvernement accompagant le projet soumis à l'avis du conseil d'etat] [pré-projet de loi HADOPI [l'argumentation du gouvernement accompagant le projet soumis à l'avis du conseil d'etat] Le présent projet de loi a pour ambition de faire cesser l hémorragie des S uvres culturelles

Plus en détail

L impact de la fermeture de MegaUpload sur les pratiques de téléchargement

L impact de la fermeture de MegaUpload sur les pratiques de téléchargement 24 février 2012 Présentation des résultats N 110 200 Contacts : 01 72 34 94 64 François Kraus Jean-Philippe Dubrulle francois.kraus@ifop.com L impact de la fermeture de MegaUpload sur les pratiques de

Plus en détail

la CNIL en bref PROTÉGER LES DONNÉES PERSONNELLES, ACCOMPAGNER L INNOVATION, PRÉSERVER LES LIBERTÉS INDIVIDUELLES

la CNIL en bref PROTÉGER LES DONNÉES PERSONNELLES, ACCOMPAGNER L INNOVATION, PRÉSERVER LES LIBERTÉS INDIVIDUELLES la CNIL en bref PROTÉGER LES DONNÉES PERSONNELLES, ACCOMPAGNER L INNOVATION, PRÉSERVER LES LIBERTÉS INDIVIDUELLES STATUT & COMPOSITION UNE AUTORITÉ ADMINISTRATIVE INDÉPENDANTE Créée en 1978, la CNIL est

Plus en détail

Communication et développement des institutions

Communication et développement des institutions Métiers de la communication Métiers du développement des institutions Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 255 métiers de la communication DIRECTEUR DE COMMUNICATION Code : COM01 Directeur

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéosurveillance

Charte déontologique de la vidéosurveillance Charte déontologique de la vidéosurveillance Ville de Clichy Préambule Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre davantage aux demandes sociales de sécurité et de prévention,

Plus en détail

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement L E L A B E L Les actions concrètes pour des entreprises du spectacle & de l événement plus responsables Les questions de développement durable prennent une part croissante dans nos sociétés, et ce dans

Plus en détail

Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique

Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique Juin 2011 Dans le cadre de l audition organisée le 1er juin 2011 par la mission confiée par le Ministre de la

Plus en détail

1. Qu est ce qu un blog?

1. Qu est ce qu un blog? 1. Qu est ce qu un blog? Le terme «Blog» est une abréviation de weblog, qui peut se traduire par «journal sur Internet». Défini souvent comme un site personnel, il s agit d un espace individuel d expression,

Plus en détail

Audiovisuel et numérique : nouveaux usages, opportunités et menaces

Audiovisuel et numérique : nouveaux usages, opportunités et menaces Audiovisuel et numérique : nouveaux usages, opportunités et menaces 26 novembre 2014 Séminaire régional de formation sur l audiovisuel dans la zone Afrique du Nord et Moyen-Orient yann.bonnet@cnnumerique.fr

Plus en détail

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007 Comité du service public de la diffusion du droit par l internet Rapport d activité 2007 FEVRIER 2008 1 Rapport annuel d activité du comité du service public de la diffusion du droit par l internet 2007

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales DOSSIER DE PRESSE Du réseau social au local, c est capital! Contact Presse Julien Boissier contact@clubcapitales.com 06 09 69 51 98 Octobre 2013 www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales QUI?

Plus en détail

Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique

Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique Objet Contenu Calendrier 1. Stratégie culturelle et Europe 2020 Élaborer une stratégie européenne pour la culture à l ère

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Département de l Information et de la Communication. Cahier des charges fonctionnel.

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Département de l Information et de la Communication. Cahier des charges fonctionnel. MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Département de l Information et de la Communication Cahier des charges fonctionnel Marché de : Conception, réalisation et hébergement du site internet de

Plus en détail

Promotion touristique et marketing électronique

Promotion touristique et marketing électronique Décoder le jargon juridique Promotion touristique et marketing électronique L approche juridique Julie TOMAS, Juriste TIC Aquitaine Europe Communication Décoder le jargon juridique I. L achat de mots-clés

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Jeudi 19 décembre 2013 Programme de la présentation interactive Faire entrer l École dans l ère du numérique Introduction de Catherine

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Six semaines pour s initier gratuitement à la cartographie des processus métiers DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2015 CONTACTS PRESSE Marion MOREL Melior & Maximus

Plus en détail

Concours «Ma planète et moi» Aide à la réalisation du reportage vidéo

Concours «Ma planète et moi» Aide à la réalisation du reportage vidéo Concours «Ma planète et moi» Aide à la réalisation du reportage vidéo Ce qu il faut savoir avant de commencer un projet vidéo journalistique La démarche Les principes pédagogiques Accompagnement, calendrier,

Plus en détail

Dossier de presse. www.vivreici.be & LES SERVICES DE VOTRE COMMUNE TOUTES LES INFOS LOCALES SUR UN SEUL SITE! Une initiative de

Dossier de presse. www.vivreici.be & LES SERVICES DE VOTRE COMMUNE TOUTES LES INFOS LOCALES SUR UN SEUL SITE! Une initiative de Dossier de presse TOUTES LES INFOS LOCALES & LES SERVICES DE VOTRE COMMUNE SUR UN SEUL SITE! www.vivreici.be Une initiative de & C est nouveau Vivre ici est un site internet inédit en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

ATELIER / FORMATION «IMPACT DE LA LOI HADOPI SUR LES USAGES ET LES LIEUX D ACCÈS PUBLIC» PROGRAMME

ATELIER / FORMATION «IMPACT DE LA LOI HADOPI SUR LES USAGES ET LES LIEUX D ACCÈS PUBLIC» PROGRAMME ATELIER / FORMATION «IMPACT DE LA LOI HADOPI SUR LES USAGES ET LES LIEUX D ACCÈS PUBLIC» PROGRAMME Mardi 07 juillet 2009 9h30 / 16h30 AVENIR 84 27 bis avenue de la Trillade AVIGNON (84) SOMMAIRE 1. Comprendre

Plus en détail

Hadopi. Carnets de consommation #2. Note de présentation

Hadopi. Carnets de consommation #2. Note de présentation Hadopi Carnets de consommation #2 Note de présentation Carnets de consommation #2 Note de présentation L Hadopi a conduit une étude quantitative similaire à celle conduite en 2013, employant la méthode

Plus en détail

Questionnaire de l OMPI aux fins de l enquête sur les systèmes d enregistrement et de dépôt du droit d auteur

Questionnaire de l OMPI aux fins de l enquête sur les systèmes d enregistrement et de dépôt du droit d auteur Prise de position du Grand-Duché de Luxembourg par rapport au Questionnaire de l OMPI aux fins de l enquête sur les systèmes d enregistrement et de dépôt du droit d auteur A. Enregistrement et inscription

Plus en détail

DISCOURS PRONONCE PAR MONSIEUR ETIENNE SCHNEIDER, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DU COMMERCE EXTERIEUR

DISCOURS PRONONCE PAR MONSIEUR ETIENNE SCHNEIDER, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DU COMMERCE EXTERIEUR Seule la parole fait foi DISCOURS PRONONCE PAR MONSIEUR ETIENNE SCHNEIDER, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DU COMMERCE EXTERIEUR A L OCCASION DE LA 5 ème EDITION DE LA JOURNEE LUXEMBOURGEOISE DE LA PROPRIETE

Plus en détail

FICHE DE PROPOSITION

FICHE DE PROPOSITION GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT Groupe de travail n 5 : Construire une démocratie écologique : institutions et gouvernance. Pour l Atelier 5 FICHE DE PROPOSITION I. Intitulé de la mesure Méthode de mise en

Plus en détail

Le Tourisme à vélo met en valeur votre territoire

Le Tourisme à vélo met en valeur votre territoire Avec Le Tourisme à vélo met en valeur votre territoire Fédération française de cyclotourisme 12, rue Louis Bertrand - CS 80045-94207 Ivry-sur-Seine Cedex - www.ffct.org - www.veloenfrance.fr La Fédération

Plus en détail

Pour un nouveau régime des chaînes thématiques

Pour un nouveau régime des chaînes thématiques 1 Pour un nouveau régime des chaînes thématiques Dans le cadre d une réforme structurelle de la réglementation de l audiovisuel annoncée par la Ministre de la culture et de la communication en début d

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 Document académique de rentrée du CLEMI CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 L éducation aux médias dans vos classes L Education aux Médias ça s apprend! Parce que nous devons apprendre aux élèves une pratique

Plus en détail

CERNER LE SUJET ECJS

CERNER LE SUJET ECJS CERNER LE SUJET ECJS LE SUJET CONTEXTE SE POSER DES QUESTIONS Le piratage informatique ECJS Problème de la réglementation des usages d internet par le droit Pour qui ou pour quoi le piratage informatique

Plus en détail

Monsieur l Inspecteur d Académie a arrêté les priorités comme suit : Pour les enseignants de Maternelle :

Monsieur l Inspecteur d Académie a arrêté les priorités comme suit : Pour les enseignants de Maternelle : Cagnes sur Mer, le 1 octobre 2015 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Inspection de l Education Nationale Circonscription de Cagnes sur Mer 2 Passage Massenet 06800

Plus en détail

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux»

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» «Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» Le partage des contenus sur Internet : mythes et réalités L Association des services internet communautaires

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

Concours européen 2013 des meilleurs contenus en ligne pour les jeunes

Concours européen 2013 des meilleurs contenus en ligne pour les jeunes Concours européen 2013 des meilleurs contenus en ligne pour les jeunes PROGRAMME SAFER INTERNET FRANCE - SAFER INTERNET DAY 2014 Un événement organisé par Internet Sans Crainte avec le soutien de PanelParents,

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Cité Descartes 5, boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée

Cité Descartes 5, boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée Cité Descartes 5, boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée Objectifs Un des objectifs fondamentaux de cette formation d ingénieur est d associer un esprit créatif à une formation scientifique

Plus en détail

Recommandations. pour développer la filière du numérique

Recommandations. pour développer la filière du numérique L es é d i t eurs d e c o n t enus e t ser v i c e s en l i g n e Recommandations du GESTE pour développer la filière du numérique Qui est le GESTE? Fondé en 1987, le GESTE est aujourd hui le seul endroit

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Découvrez la Sofia Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Société française des intérêts des auteurs

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le COM(2007) 836 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet 3... SOMMAIRE 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? a. Définition et enjeux du «reporting RSE des entreprises» - Quoi? - Pour qui? - Pourquoi? - Comment? 5... b. Objectifs du site Internet

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES / COLLEGES PUBLICS Tableau de bord du projet pédagogique de discipline

ARTS PLASTIQUES / COLLEGES PUBLICS Tableau de bord du projet pédagogique de discipline ARTS PLASTIQUES / COLLEGES PUBLICS Tableau de bord du projet pédagogique de discipline Année scolaire :../.. Académie de Lille Département : 59 / 62 Nom du collège : Ville : Liste des rubriques du tableau

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC

GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC 21 > 23 Septembre 2015 Paris expo Porte de Versailles Pavillon 1 LES MEDIAS I PARIS RETAIL WEEK Paris Retail Week se tiendra du 21 au 23 septembre 2015, à Paris expo Porte

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action L IFAC Projet associatif Le chant choral en partage, en dialogue et en action Contexte La pratique du chant choral en France est caractérisée par une diversité remarquable héritée de sa trajectoire historique.

Plus en détail

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 Module 6 heures Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 VADE-MECUM - Découverte professionnelle - Module 6 heures 1 Rappel Le module de découverte professionnelle

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation repères dgafp Éditorial

Plus en détail

La SACD en 2010. Ensemble, créons de nouvelles perspectives

La SACD en 2010. Ensemble, créons de nouvelles perspectives La SACD en 2010 Ensemble, créons de nouvelles perspectives La SACD en 2010 Nos chantiers 2010-2011 Améliorer tous les aspects de nos répartitions Versements réguliers, répartitions clarifiées, niveaux

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

TICE en milieu scolaire droit, devoir et responsabilité

TICE en milieu scolaire droit, devoir et responsabilité TICE en milieu scolaire droit, devoir et responsabilité Sommaire Présentation de la leçon 2 Les responsabilités des différents acteurs 2 Le chef d établissement 2 Les enseignants 2 Le personnel assistant

Plus en détail

Cette circulaire remplace la circulaire n 4985 du 09/09/2014.

Cette circulaire remplace la circulaire n 4985 du 09/09/2014. Circulaire n 5406 du 14/09/2015 Circulaire relative à "Ouvrir mon quotidien" et "Journalistes en classe" dans les écoles fondamentales et secondaires Cette circulaire remplace la circulaire n 4985 du 09/09/2014.

Plus en détail

Délégation académique à l éducation aux médias

Délégation académique à l éducation aux médias Délégation académique à l éducation aux médias 1 5 En cette rentrée de l année 2015/2016, l importance de l Éducation aux médias et à l information dans la mobilisation de l École pour les valeurs de la

Plus en détail

Média Numérique. Les Français et le Téléchargement Illégal. Rapport d étude - Juillet 2010

Média Numérique. Les Français et le Téléchargement Illégal. Rapport d étude - Juillet 2010 Les Français et le Téléchargement Illégal Rapport d étude - Juillet 2010 Contexte et Méthodologie Après une mise en place difficile et des critiques fondamentales sur sa démarche, HADOPI, autorité chargée

Plus en détail

La démarche «OpenData» ou «Ouverture des données» nantes_ouverture_donnes_26092012.ppt

La démarche «OpenData» ou «Ouverture des données» nantes_ouverture_donnes_26092012.ppt La démarche «OpenData» ou «Ouverture des données» nantes_ouverture_donnes_26092012.ppt Introduction au concept Film de sensibilisation réalisé par l association LiberTIC, avec le concours financier de

Plus en détail

La ville de Raismes, la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, l A.C.S.E.,

La ville de Raismes, la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, l A.C.S.E., La ville de Raismes, la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, l A.C.S.E., en lien avec le rectorat de l académie de Lille l inspection académique du Nord Dans le cadre du

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle

Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle 1 Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle Délibération CPR n 15.07.24.88 du 3 juillet 2015 Abroge et remplace

Plus en détail

Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00

Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00 Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00 «Le club Tic est cofinancé par l union européenne. L Europe s engage en Picardie avec le Fonds européen de développement régional»

Plus en détail

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise Notre offre de services 2 Genèse 3 Le Quartier de la Création Genèse du projet urbain Située

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Jeudi 10 septembre 2015 Contacts presse Cabinet de Michel

Plus en détail

Directive. de la. La distinction entre publicité et journalisme. tologie. adoptée par le Conseil de déontologie

Directive. de la. La distinction entre publicité et journalisme. tologie. adoptée par le Conseil de déontologie Les carnets de Les la déontologie 8 carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon adoptée par le Conseil de déontologie tologie journalistique le 15 décembre 2010 et complétée

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/9/14 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 DÉCEMBRE 2013 Comité consultatif sur l application des droits Neuvième session Genève, 3 5 mars 2014 PROJET PILOTE VISANT À SENSIBILISER LE PUBLIC À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l Décembre 2011 Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l L expérience du réseau des CPIE 1. Élaboration et mise en place d un programme avec

Plus en détail

I-5 Une condition de réussite : une meilleure gouvernance des politiques publiques

I-5 Une condition de réussite : une meilleure gouvernance des politiques publiques 38 I-5 Une condition de réussite : une meilleure gouvernance des politiques publiques Réussir l École numérique demande de coordonner les politiques gouvernementales et les décisions de terrain L évolution

Plus en détail