La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign"

Transcription

1 NEWSLETTER N 3 // JUILLET 2012 La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign P.2> Focus P.3> Info réponse graduée P.4> Rencontres P.6> Contenus P.9> Labs

2 FOCUS Négligence caractérisée et réponse graduée 2 Les trois magistrats qui composent la CPD ont souhaité publier une analyse juridique de la contravention de négligence caractérisée. Cet article est paru dans la Semaine Juridique, Edition Générale, n 19 du 07 mai Il est disponible gratuitement in extenso au format pdf sur le site LexisNexis.fr (Actualités, JCP F 2012, doctr. 591). L originalité de cette contravention réside dans la définition même de l infraction ainsi que dans sa mise en œuvre : la procédure de réponse graduée. Créée par le décret du 25 juin 2010, la contravention de négligence caractérisée est une infraction complexe, tant dans la définition de ses éléments matériels, que dans celle de son élément moral. L article rappelle qu il s agit d une infraction de commission par omission, qui sanctionne un manquement «manifestement délibéré» à l obligation de surveillance de la connexion (imposée par l article L du code de la propriété intellectuelle (CPI)). La négligence caractérisée est également une infraction d habitude car pour être constituée, il faut qu une connexion ait été utilisée à trois reprises pour reproduire, représenter ou mettre à disposition des œuvres protégées par un droit d auteur ou un droit voisin, malgré plusieurs mises en garde solennelles. Enfin le rôle de la Commission de protection des droits de l Hadopi, dans la mise en œuvre de la procédure de réponse graduée, est un préalable indispensable aux poursuites sur le fondement de la contravention de négligence caractérisée. Cette Commission est composée de trois membres titulaires ainsi que leurs suppléants et dispose d agents habilités et assermentés investis de prérogatives de police judiciaire (réception des saisines transmises par les ayants droit, pouvoirs d investigation, audition des personnes concernées, constatations des faits susceptibles de constituer une infraction). Le volet pédagogique tient une place prépondérante dans le processus de la réponse graduée. C est pourquoi la Commission s est vu confier un pouvoir d appréciation. Ainsi, après examen des dossiers, elle peut décider d envoyer ou de ne pas envoyer des recommandations. Elle a également la possibilité de transmettre ou non les dossiers au parquet. Enfin, les échanges avec les destinataires des recommandations sont privilégiés et encouragés par la Commission. Les abonnés peuvent, à tout moment de la procédure, formuler des observations, demander des renseignements relatifs à leur dossier ou aux problématiques liées à la procédure de réponse graduée (comme les moyens de sécurisation ou l offre légale). Ils peuvent également demander à être entendus.

3 INFO RÉPONSE GRADUÉE Répartition géographique des recommandations envoyées entre le 1er mars 2011 et le 29 février 2012 La procédure de réponse graduée est applicable à l ensemble du territoire de la République française, à l exception de la Polynésie française. Ainsi, les résidents de tous les départements français reçoivent des mails de recommandation en cas de manquement à leur obligation de surveillance de leur accès à internet. 3 La procédure de réponse graduée en chiffres Au 1er juin 2012 Premières recommandations : Deuxièmes recommandations : Dossier en cours d examen 3 e phase : 314

4 RENCONTRES La Présidente de l Hadopi présente la loi Création et Internet à la Creative Coalition Campaign 4 C est dans les locaux de la BAFTA (British Academy of Films and Television Arts, équivalent britannique de l Académie des césars) que s est tenue lundi 23 avril la conférence de la CCC consacrée aux industries créatives. L Hadopi reçoit l ARIA La CCC (Creative Coalition Campaign) rassemble ayants droit et syndicats britanniques. Ses membres incluent 30 organisations majeures dans les secteurs du film, de la musique, de l édition, des jeux et du sport. La coalition a notamment oeuvré lors du vote du Digital Economic Act, loi votée en avril Actuellement, elle concentre ses actions sur la mise en oeuvre de la loi et des mesures prévues pour sanctionner le téléchargement illégal. Intitulée «Creative Growth for the future : a UK solution to an international problem», la conférence réunissait des acteurs majeurs des industries créatives britanniques - Nic Coward, Secrétaire général de la Premier League (ligue 1 de football anglaise), Harriet Harman (députée du parti travailliste et ancienne Ministre de la culture), John Whittingdale (député membre du parti conservateur) et Don Foster (député membre du parti libéral démocrate) étaient présents - de même que Marie-Françoise MARAIS, qui représentait la Haute Autorité et a présenté à cette occasion le bilan de l institution. Crédit photo : Sam Boyd Alors que l Australie étudie actuellement la possible mise en place d un dispositif de réponse graduée, Dan ROSEN, Président directeur général de l Australian recording industry association (ARIA) a souhaité rencontrer Marie-Françoise MARAIS pour échanger sur le fonctionnement de l institution. Le Gouvernement australien ne souhaite en effet pas pour l heure légiférer et préfèrerait qu un dispositif soit mis en place entre FAI et ayant-droits. Les échanges ont donc porté sur les expériences de l Hadopi en la matière, de même que pour l évolution des usages en matière de consommation de contenus culturels sur Internet.

5 RENCONTRES «La culture doit-elle être libre et gratuite?» Le 17 avril avait lieu à la Gaîté Lyrique la 5ème édition du Tribunal pour les générations futures, sur le thème «La culture doit-elle être libre et gratuite?» organisé par le magazine Usbek et Rica. Alors que la «philosophie hacker» dessine une nouvelle société du partage, dans laquelle la culture doit trouver un modèle économique à la fois stable et ouvert, les intervenants se sont interrogés : la culture doit-elle être libre et gratuite? Militants du libre et représentants des industries culturelles étaient présents pour en débattre, réunissant Lionel Maurel (juriste et bibliothécaire à la BNF), Vincent Ricordeau (fondateur de KissKissBankBank) et Eric Walter (Secrétaire général de l Hadopi), en qualité de «témoin». Creative commons, licences libres, et domaine public ont figuré parmi les sujets abordés en premier par Lionel Maurel ; Vincent Ricordeau a poursuivi le débat sur les systèmes de financement participatif et les plateformes de mécénat collectif ; pour conclure, Eric Walter a rappelé qu il appartient à chaque auteur de décider de la libre diffusion de ses oeuvres, et aux internautes de respecter cette liberté. Conférence sur le respect des droits de propriété intellectuelle Réexamen de la directive 2004/48/EC Bruxelles, le 26 avril. Cette conférence, organisée par la Direction générale du marché intérieur et services en association avec la Présidence danoise de l Union européenne, a fait suite à une audition publique tenue en juin 2011 ainsi qu à une consultation publique antérieure sur l application de la directive 2004/48/EC sur le respect des droits de propriété intellectuelle. La conférence a récolté des informations supplémentaires sur la propriété intellectuelle de la part des parties prenantes, en vue du réexamen prochain de la directive par la Commission Européenne. Dans ce contexte, la conférence s est concentrée sur les questions spécifiques relatives au respect des défis auxquels les PME et les créateurs doivent faire face, ainsi qu aux défis posés par l environnement en ligne. 5 Les intervenants du Tribunal des générations futures le 17 avril 2012 à la Gaîté Lyrique (de gauche à droite Eric Walter, Vincent Ricordeau, Lionel Maurel et Thierry Keller). Crédit photo : Jacob Khrist

6 CONTENUS Participation de l Hadopi au Plan national de formation de l Education nationale consacré à l éducation aux médias 6 Dans le cadre du plan annuel national de formation des personnels de l éducation nationale, la Direction générale de l enseignement scolaire (DGESCO), le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) et le Centre de liaison de l enseignement et des médias d information (CLEMI) organisaient les 5 et 6 juin un séminaire intitulé : «L éducation aux médias, un enjeu de société». Destiné aux directeurs des affaires culturelles des rectorats, chefs d inspection, chefs d établissements et professeurs de l ensemble des académies, l objet de ces rencontres était de poser les problématiques de l éducation aux médias dans le contexte numérique et d échanger sur des pratiques éducatives innovantes. Dans ce cadre, l Hadopi était invitée à présenter son travail de sensibilisation auprès des citoyens pour un usage responsable des contenus culturels sur Internet. Jean-Baptiste Carpentier, membre de la Commission de protection des droits, a rappelé lors de son intervention que la Haute Autorité attache une vigilance constante à sensibiliser le jeune public à ces nouveaux enjeux et travaille à la réalisation d outils et actions dédiés au personnel enseignant et aux équipes pédagogiques. Jean-Baptiste Carpentier est également revenu en détail sur le dispositif de réponse graduée suite aux questions des enseignants. Qu est ce que le CNDP? En tant qu éditeur de l Éducation nationale, le CNDP accomplit une mission d édition, de production et de diffusion de ressources pédagogiques et administratives destinées aux professionnels de l enseignement. Il contribue au développement des technologies de l information et de la communication pour l éducation (TICE) ainsi qu à l éducation artistique et culturelle. Interview de France Renucci, Directrice du CLEMI Pouvez-vous nous présenter les missions du Centre de liaison de l enseignement et des médias d information (CLEMI) que vous dirigez? Le CLEMI est chargé de l éducation aux médias dans l ensemble du système éducatif français. Il a pour mission d apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias. Cet objectif s appuie sur des partenariats dynamiques entre enseignants et professionnels des médias. Quelles sont les évolutions constatées en matière d usages? Nos enquêtes qui accompagnent la semaine de la presse et des médias dans l école montrent que la presse papier continue d avoir, dans les classes, la faveur des enseignants même si leur pédagogie s adapte aux nouvelles pratiques journalistiques : numérisation des supports, data journalisme, pure player et réseaux sociaux L éducation aux médias se réinvente et se transforme aussi avec les usages des élèves. Vous organisiez avec la Direction générale de l Enseignement scolaire (DGESCO) et l Inspection générale (Lettres et Vie scolaire) un colloque sur l Education aux médias. Quels messages souhaitiez-vous transmettre à la communauté éducative? Ce séminaire, inscrit au Plan national de formation du Ministère, a pour objectif de favoriser la mise en place, dans les académies, de formations destinées aux nouveaux enseignants, de fournir des outils et des méthodes permettant d analyser, de façon critique, les techniques et le langage des médias. L éducation aux médias est une priorité trans disciplinaire qu il est urgent de mettre en oeuvre de la maternelle aux classes préparatoires.

7 INTERVIEW CD1D : du producteur à l auditeur ENTRETIEN avec Eric Petrotto, Président de la plateforme CD1D Comment pourriez-vous nous présenter CD1D en quelques mots? CD1D est un regroupement de 250 labels indépendants qui ont décidé il y a 8 ans de mutualiser leurs forces et leurs réseaux pour diffuser leurs artistes et leurs productions. Cette structure collective a donc une double dimension : à la fois développeur alternatif de solutions technologiques de diffusion et de vente (plateformes nationales régionales - en Aquitaine, Paca et Rhône-Alpes, expérimentation 1D touch) mais également fédération nationale de labels (avec la dimension représentation collective associée) décidée à faire entendre la voix des plus petites structures. Qu est ce qui a motivé le projet? L idée qui présidait en 2004 était que les mutations que connaissait le milieu de la musique nécessitaient des réponses innovantes et différentes des modèles dominants. Qu au delà des grands médias ou des artistes médiatisés, un tissu fondamental de structures et d artistes indépendants existent et alimentent la créativité et la diversité culturelle. Que ce sont ces acteurs de terrain qui constituent la première marche d une filière qui peine à se réinventer. Le développement des nouvelles technologies dans la société devant permettre à nos yeux de renforcer la place et la diffusion de ces catalogues pointus et exigeants. 7 Petit-déjeuner PUR Avec 60 plateformes labellisées, le label PUR (pour Promotion des Usages Responsables) constitue un écosystème riche et diversifié, proposant des offres légales en streaming et en téléchargement, gratuites et payantes, et regroupant tous les secteurs culturels (livre, photo, vidéo, musique, jeu vidéo, logiciel). PUR est le point de repère de l offre légale : les plateformes labellisées par l Hadopi apposent le logo PUR sur leur site, indiquant ainsi qu elles proposent une offre dans le respect des droits des créateurs. Lors d un petit déjeuner qui aura lieu en septembre, les plateformes seront invitées à échanger sur la valorisation de l offre légale au travers de thématiques ancrées dans leur réalité : référencement, visibilité, développement pourront ainsi être à l ordre du jour. Eduscol - Ministère de l éducation nationale Dans la rubrique consacrée à l enseignement grâce au numérique, les fiches Usages et Internet de l Hadopi ont été publiées. Elles sont disponibles sur ce lien ;: Eduscol est le portail national dédié aux professionnels de l éducation, qui met à disposition des contenus pédagogiques.

8 CONTENUS 8 Publication d une étude économique dans le cadre de la mission «streaming et téléchargement direct de contenus illicites» L institut IDATE, institut européen dédié à l économie numérique, a été chargé de cette étude dont les conclusions alimenteront les travaux de la mission «streaming et téléchargement direct de contenus illicites» confiée par Marie-Françoise Marais, Présidente de l Hadopi, à Mireille Imbert-Quaretta, Présidente de la Commission de protection des droits. Cette étude présente et analyse l écosystème global des sites et services de streaming et de téléchargement direct, apparaissant comme essentiellement organisés en vue de favoriser la diffusion non autorisée de contenus audiovisuels et/ou musicaux protégés par le droit d auteur, avant et après la fermeture de MegaUpload / MegaVideo. Les principaux acteurs de l offre, les usages et les modèles économiques y sont analysés. Entre autres, on remarque que le paysage s est fortement modifié au cours de l année 2011 dans le domaine du streaming, avec l apparition de nouveaux leaders (tels que VideoBB ou Videozer). Ce même paysage du streaming a fortement été touché par la fermeture de MegaUpload : une grande partie des services de contenus étudiés ont procédé à des modifications importantes de leur mode de fonctionnement, tandis que les sites de référencement s organisent pour reconstruire leur catalogue en s appuyant sur les services de contenus restants et quelques nouveaux entrants. Télécharger l étude en intégralité : page/pdf/rapport_idate.pdf AGENDA Consultation Exceptions au droit d auteur > prolongée jusqu au 15 juillet L Hadopi a lancé en octobre 2011 un chantier sur l exercice effectif des exceptions au droit d auteur, piloté par Jacques Toubon, membre du Collège de la Haute Autorité. Il a pour but de déterminer si le développement des nouveaux usages numériques doit conduire à modifier la définition, la nature et la portée de certaines exceptions, en appréciant leur légitimité. Les réponses au questionnaire contribueront à l élaboration d un rapport. Les consultations de l Hadopi sont accessibles sur ce lien :

9 Ateliers de recherche confiés à cinq indépendants nommés par le Collège de l Hadopi, les Labs fonctionnent en mode collaboratif ouvert. Ils appuient la mission de la Haute Autorité de régulation de la circulation des œuvres sur Internet, ils sont destinés à construire une expertise approfondie des différentes composantes qui, dans leur globalité, constituent «l écosystème» dans lequel elle évolue. Au-delà de l expertise pluridisciplinaire, ils ont vocation à faire émerger des propositions. «A toute vitesse» Dans le cadre d une tribune publiée sur la plateforme des Labs, Paul Mathias, Expert-pilote du Lab Internet et Sociétés, s interroge sur la «sacralisation du maintenant» : la course à l instantanéité garantit-elle l hyper inventivité? Et si, paradoxalement, ce n était pas à la vitesse que nous devions aspirer, mais à la lenteur? Retrouvez l intégralité de cet article sur la plateforme des Labs : Pur.fr s invite dans le Hadopi Day Chaque mercredi, le Hadopi Day propose aux internautes de nous livrer leur point de vue sur une tendance de l Internet ou une évolution probable des pratiques. Un Hadopi Day invitant les internautes à imaginer les évolutions du site PUR, a été proposé. Que ce soit sur le plan de la technique, du design ou du référencement, les contributeurs ont été très créatifs. labs.hadopi.fr/actualites/le-label-pur-explique-aux-internautes-0 Les réactions seront compilées afin de déterminer des thématiques de travail en vue des ateliers Hadopi sur l offre légale, pendant lesquels plateformes et internautes se rencontreront pour construire ensemble une offre respectueuse du droit d auteur. Lettre d information éditée par l Hadopi 4, rue du Texel Paris Conception graphique originale Crédit photo : Masterfile, Eric Lefeuvre, Sam Boyd, Jacob Khrist, DR. labs.hadopi.fr Centre d appel de l Hadopi : (appel non surtaxé)

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Note de synthèse avril 2012 A l'attention de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son)

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Animation : Nathalie BOCHER-LENOIR, Sejer/Editis Avec la participation

Plus en détail

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice Animatrice : Evelyne Bévort, Directrice déléguée du CLEMI Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice De nos jours Internet constitue une

Plus en détail

Fair Play en ligne pour la créativité

Fair Play en ligne pour la créativité Fair Play en ligne pour la créativité Vincent Jadot, Juriste d entreprise Olivier Maeterlinck, Directeur Cybercriminalité: Focus sur la collaboration entre la justice et les acteurs privés 21 juin 2013

Plus en détail

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2013 L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles Focus sur les conclusions du nouveau livre

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Promotion touristique et marketing électronique

Promotion touristique et marketing électronique Décoder le jargon juridique Promotion touristique et marketing électronique L approche juridique Julie TOMAS, Juriste TIC Aquitaine Europe Communication Décoder le jargon juridique I. L achat de mots-clés

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

Nous sommes heureux de vous adresser le premier numéro de notre Newsletter, que nous espérons publier chaque trimestre.

Nous sommes heureux de vous adresser le premier numéro de notre Newsletter, que nous espérons publier chaque trimestre. La Lettre du Cabinet Technologies de l'information Edito Nous sommes heureux de vous adresser le premier numéro de notre Newsletter, que nous espérons publier chaque trimestre. Cette Newsletter est organisée

Plus en détail

CERNER LE SUJET ECJS

CERNER LE SUJET ECJS CERNER LE SUJET ECJS LE SUJET CONTEXTE SE POSER DES QUESTIONS Le piratage informatique ECJS Problème de la réglementation des usages d internet par le droit Pour qui ou pour quoi le piratage informatique

Plus en détail

mission. Le premier poste du programme de travail du DREV vise la qualification, la quantification et le suivi

mission. Le premier poste du programme de travail du DREV vise la qualification, la quantification et le suivi Dans le cadre de la mission le DREV est chargé de conduire des études et expérimentations permettant de mieux comprendre les usages en matière de consommation de produits culturels en ligne et de produire

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010. Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL

Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010. Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010 Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL SOMMAIRE la loi n 2010-476 du 12 mai 2010 la régulation, point

Plus en détail

Recommandations. pour développer la filière du numérique

Recommandations. pour développer la filière du numérique L es é d i t eurs d e c o n t enus e t ser v i c e s en l i g n e Recommandations du GESTE pour développer la filière du numérique Qui est le GESTE? Fondé en 1987, le GESTE est aujourd hui le seul endroit

Plus en détail

Sylvain Dejean, Raphaël Suire, Eric Darmon, Thierry Pénard Juillet 2012

Sylvain Dejean, Raphaël Suire, Eric Darmon, Thierry Pénard Juillet 2012 Sylvain Dejean, Raphaël Suire, Eric Darmon, Thierry Pénard Juillet 2012 Depuis la fin des années 90 et l apparition de Napster, les pratiques audio/vidéo en ligne n ont cessé de se développer. Face à une

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève «La citoyenneté active et participative» Des repères pour le chef d établissement novembre 2009 L espace cadre, votre service de proximité http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=espace-cadres La sélection,

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

Les écrits du numérique # 2

Les écrits du numérique # 2 Alphabetville Les écrits du numérique # 2 Alphabetville 41 rue Jobin 13003 Marseille 0495049623 alphabetville@orange.fr / www.orange.fr Les écrits du numérique #2 Création, écriture, édition numériques

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Lettre TICC'Édu n 15 Avril-Mai 2014

Lettre TICC'Édu n 15 Avril-Mai 2014 Lettre TICC'Édu n 15 Avril-Mai 2014 Sommaire ZOOM SUR... Éduthèque ENSEIGNER AVEC LE NUMÉRIQUE Éduthèque et la Cité de la Musique TraAM 2013 SE TENIR INFORMÉ ET SE FORMER Le site éduscol de l'éducation

Plus en détail

Circulaire n 5373 du 19/08/2015

Circulaire n 5373 du 19/08/2015 Circulaire n 5373 du 19/08/2015 Concours de création d un journal - «Journalistes en herbe» - pour les classes de 6ème primaire et du 1er degré de l enseignement secondaire organisé ou subventionné par

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS Page 1 de 9 UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS CONTEXTE La Commission scolaire doit s assurer d un usage adéquat des ressources informatiques mises à la disposition des

Plus en détail

FORMATIONS FILIÈRE CULTURELLE

FORMATIONS FILIÈRE CULTURELLE FORMATIONS FILIÈRE CULTURELLE SAISON 2014-2015 Sommaire PHOTOGRAPHIES : ÉRIC DEGUIN ÉDITO... p.3 LES FORMATIONS Stratégie de communication culturelle... p.4 Action culturelle et relations aux publics...

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

Section 3. Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication

Section 3. Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication SECTION 3 : ADMINISTRATION CENTRALE Titre de la procédure: Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication Politique : En vertu de la politique 3.1 : Relations : La direction

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Découvrez la Sofia Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Société française des intérêts des auteurs

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007 Comité du service public de la diffusion du droit par l internet Rapport d activité 2007 FEVRIER 2008 1 Rapport annuel d activité du comité du service public de la diffusion du droit par l internet 2007

Plus en détail

PROJET DE LOI. relatif à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet

PROJET DE LOI. relatif à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet PROJET DE LOI relatif à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet Le présent projet de loi a pour ambition de faire cesser l hémorragie des œuvres culturelles

Plus en détail

Charte d éthique de la vidéosurveillance

Charte d éthique de la vidéosurveillance Charte d éthique de la vidéosurveillance Préambule - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Lyon dans le cadre du contrat local de sécurité.

Plus en détail

Conditions d utilisation du service d hébergement de sites internet et d espaces collaboratifs de l académie de Versailles

Conditions d utilisation du service d hébergement de sites internet et d espaces collaboratifs de l académie de Versailles Conditions d utilisation du service d hébergement de sites internet et d espaces collaboratifs de l académie de Versailles 1. Le présent document a pour but : de décrire le service d hébergement des sites

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

CAHIER DE CONCEPTION REFONTE DU SITE PLACE PUBLIQUE

CAHIER DE CONCEPTION REFONTE DU SITE PLACE PUBLIQUE Mirabelle GALLEGO Nadège THEBAULT CAHIER DE CONCEPTION REFONTE DU SITE PLACE PUBLIQUE Projet école EMI- CFD Formation 2007 Responsable éditorial de Site Web SOMMAIRE 1. Contexte...p.3 1.1 Historique et

Plus en détail

EP LOIRE Plateau collaboratif d échange. Intranet / Internet. du plan Loire grandeur nature 2007-2013. Note de cadrage

EP LOIRE Plateau collaboratif d échange. Intranet / Internet. du plan Loire grandeur nature 2007-2013. Note de cadrage EP LOIRE Plateau collaboratif d échange Intranet / Internet du plan Loire grandeur nature 2007-2013 Note de cadrage est une SARL au capital de 15 244,90, N SIRET 410 711 626 00029, APE 721 Z 60, rue Benjamin

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 7

guide du créateur d entreprise 7 01 Protéger les idées guide du créateur d entreprise 7 Si votre projet se base sur une nouvelle invention, sur un concept original ou sur une création novatrice, pensez à protéger votre idée. Vous n aimeriez

Plus en détail

Quelques usages originaux des produits bibliographiques de la BnF

Quelques usages originaux des produits bibliographiques de la BnF Journée des utilisateurs des produits et services bibliographiques BnF Mercredi 22 septembre 2010 Quelques usages originaux des produits bibliographiques de la BnF Libfly, filiale du groupe Archimed Libfly

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Rapport final 21 mars 2012 A l'attention de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Jeudi 10 septembre 2015 Contacts presse Cabinet de Michel

Plus en détail

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux»

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» «Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» Le partage des contenus sur Internet : mythes et réalités L Association des services internet communautaires

Plus en détail

Jalons pour l histoire du temps présent 17 mars 2006, réf. : 04690. Durée : 02 mn 24

Jalons pour l histoire du temps présent 17 mars 2006, réf. : 04690. Durée : 02 mn 24 La lutte contre le téléchargement illégal sur Internet Titre du document Emplacement Support Niveau Objectifs Compétences visées La lutte contre le téléchargement illégal sur Internet Jalons pour l histoire

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

Construire l école numérique de demain

Construire l école numérique de demain Compte-rendu Petit-déjeuner DU SIPPEREC communications Le compte-rendu du petit-déjeuner du 2 avril est téléchargeable sur le site web : www.sipperec.fr Construire l école numérique de demain Lutter contre

Plus en détail

Un point de vue technique sur la loi Internet et création

Un point de vue technique sur la loi Internet et création Un point de vue technique sur la loi Internet et création Fabrice Le Fessant Expert des systèmes distribués et des réseaux pair-à-pair Chercheur à l INRIA Saclay - Île-de-France (Institut National de Recherche

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Appel à projets : Economie numérique et propriété intellectuelle

Appel à projets : Economie numérique et propriété intellectuelle 28/04/2014 Appel à projets : Economie numérique et propriété intellectuelle L Institut National de la Propriété Industrielle, à travers sa direction des Etudes, souhaite mobiliser les spécialistes de la

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

Environnement Numérique de Travail (ENT) Des outils pour se former et travailler en réseau

Environnement Numérique de Travail (ENT) Des outils pour se former et travailler en réseau Environnement Numérique de Travail (ENT) Des outils pour se former et travailler en réseau Les TIC au quotidien l utilisation des TIC s amplifie Sommaire I. Les actions mises en place par le Ministère

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Vu la Loi N 005/PR/2003 du 02 mai 2003, portant protection du Droit d Auteur,

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne

Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne Hébergement assuré par le CRDP de Basse Normandie 21, rue du Moulin-au-Roy BP 5152 - Caen cedex 5 Le blog à l école.jouer sur des vecteurs de

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN ORDINATEUR PORTABLE

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN ORDINATEUR PORTABLE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN ORDINATEUR PORTABLE PRÉAMBULE Le projet éducatif départemental «Réussir, ils en sont tous capables» adopté par le Conseil départemental en 2010 se fixe parmi ses objectifs

Plus en détail

Conditions d utilisation du service d hébergement de sites internet et d espaces collaboratifs de l académie de Versailles

Conditions d utilisation du service d hébergement de sites internet et d espaces collaboratifs de l académie de Versailles Conditions d utilisation du service d hébergement de sites internet et d espaces collaboratifs de l académie de Versailles 1. Le présent document a pour but : de décrire le service d hébergement des sites

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

E COMMERCE NOMINATIVES SECURITE. décret. est devoilé! obligatoire»? illicite de. risque, en. sur le site. rejet!

E COMMERCE NOMINATIVES SECURITE. décret. est devoilé! obligatoire»? illicite de. risque, en. sur le site. rejet! { TELECHARGEMENT ILLICITE: Label et sécuritéé } La fin de l année passée a été marquée par la publication tant attendue du décret n 2010 1630 du 23 décembre 2010 relatif à la procédure d'évaluation et

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

Charte d hébergement de site web

Charte d hébergement de site web Cellule Technologies de l Information et de la Communication pour l Enseignement Rectorat de l académie de la Martinique Les Hauts de Terreville 97279 Schoelcher Cedex Fax : 0596.52.26.47 - Tèl : 05.96.52.26.46

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

«LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT»

«LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT» «LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT» Ministère de l Éducation Nationale Protection Judiciaire de la Jeunesse Théâtre Liberté Contact : Betty Le Mellay, Responsable de

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale CHARTE «PROTECTION DE L ENFANT DANS LES MEDIAS» Préambule Pourquoi cette charte? Les médias ont un rôle important dans l information du public sur les

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2011 L ACCUEIL AUX ATELIERS DE PARIS Les Ateliers de Paris, un service de la ville de Paris dédié aux porteurs de projet

Plus en détail

Éditorial... 3. BILAN D ACTIVITÉ... 6 Chiffres clés... 15

Éditorial... 3. BILAN D ACTIVITÉ... 6 Chiffres clés... 15 RAPPORT D'ACTIVITÉ SOMMAIRE Éditorial... 3 BILAN D ACTIVITÉ... 6 Chiffres clés... 15 L INSTITUTION... 16 Missions... 18 Organisation... 20 Contrôle démocratique... 23 Temps forts... 24 MISE EN ŒUVRE DES

Plus en détail

Formation des Directeurs

Formation des Directeurs Sujets proposés : Préalable: l Ecole n est pas un Etablissement public. Objectifs, actions pédagogiques et socle commun Quelle coopérative? Comment? Argent à l'école, argent de l'école, gratuité Assurances

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

Service de création de site Internet

Service de création de site Internet Service de création de site Internet 1 Service de création de site Internet Présence et Action culturelles Introduction Quand l Internet fut créé dans les années 80, personne n imaginait que ce réseau

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

L application de la DSI à travers la " technologie push "» comma service des TIC dans le développement agricole et rural

L application de la DSI à travers la  technologie push » comma service des TIC dans le développement agricole et rural REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL INSTITUIT NATIONAL DE LA VULGARISATION AGRICOLE L application de la DSI à travers la " technologie push

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Dossier de presse BASE ELEVES

Dossier de presse BASE ELEVES Dossier de presse BASE ELEVES Afin de répondre aux interrogations légitimes d une partie des parents d élèves aveyronnais qui nous sont relayées par les syndicats, nous vous transmettons un dossier de

Plus en détail

CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES DU CYCLE DE LA LICENCE DE l INSTITUT ROYAL DE FORMATION DES CADRES (IRFC) DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES DU CYCLE DE LA LICENCE DE l INSTITUT ROYAL DE FORMATION DES CADRES (IRFC) DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES DU CYCLE DE LA LICENCE DE l INSTITUT ROYAL DE FORMATION DES CADRES (IRFC) DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 1 Préambule Objectif Le cycle de la licence de l Institut Royal de

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail