Assemblée des Jeunes Wallons pour l Environnement. Propositions 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assemblée des Jeunes Wallons pour l Environnement. Propositions 2015"

Transcription

1 Assemblée des Jeunes Wallons pour l Environnement Propositions 2015 L Assemblée des Jeunes Wallons pour l Environnement est coordonnée par GoodPlanet Belgium grâce au soutien de la Wallonie. 1

2 Table des matières Discours d introduction. 3 Commission «Produire et consommer localement 4 Commission «Réduire la quantité des déchets d emballages» 6 Commission «Lutter contre le gaspillage alimentaire» 8 Discours de clôture

3 Discours d introduction Bonjour, Nous sommes une soixantaine de jeunes issus d écoles secondaires, d'éco-teams et d'un conseil de jeunes. Nous venons des quatre coins de Wallonie : Waterloo, Hannut, Herstal, Chênée, Mons, Esneux, Châtelineau, Erpent, Ciney, Gosselies, Basse-Wavre, Beauraing, Louvain-La-Neuve, Tournai, Chiny. La plupart d entre nous mène des projets ou réflexions sur l environnement. Avant toute chose, nous tenons à remercier le Parlement wallon de nous avoir ouvert ses portes et de nous accueillir pour cette séance parlementaire «junior». Nous sommes fiers de présenter l aboutissement de notre travail dans un lieu emblématique de la démocratie. Nous trouvons important de donner la parole aux jeunes car nous représentons le futur de la Wallonie. Comme vous pouvez le constater, le Parlement est rempli. Nous sommes nombreux à nous être investis dans ce projet. Nous souhaitons souligner l'intérêt des jeunes pour les questions liées à l'environnement et à la citoyenneté. Le thème que nous avons approfondi cette année est la consommation. Pour nous préparer à cette séance «parlementaire», nous nous sommes rencontrés à trois reprises ; lors d un mini week-end et de deux mercredis après-midis. Afin d affiner notre vision, nous avons également réalisé, avec nos groupes, des visites et rencontres de terrain. Celles-ci nous ont permis de découvrir des initiatives wallonnes en lien avec la consommation et le développement durable. Pour finaliser nos textes, nous avons voté 3 thèmes prioritaires, puis, nous sommes répartis commissions. Nous vous présentons aujourd'hui le fruit de nos réflexions et les idées qui nous semblent primordiales pour s engager dans la voie de la consommation durable. 3

4 Commission «Produire et consommer localement» Dans notre commission, nous sommes des jeunes de l Athénée Royal de Chênée, du Conseil Provincial des Jeunes du Luxembourg, du Collège Notre-Dame de la Paix d Erpent, du Collège Notre-Dame de Basse-Wavre, de l'institut Notre-Dame du Sacré-Cœur de Beauraing et de l'école Provinciale d'agronomie et des Sciences de Ciney. Nos constats Nous consommons des produits des 4 coins de la planète. Ce phénomène engendre de très nombreux transports qui participent aux émissions de CO 2 et par conséquent aux dérèglements climatiques. Par ailleurs, nous savons que les fermes et emplois disparaissent chez nous. C est pourquoi, nous trouvons important de soutenir la production et la transformation en Wallonie. Quand nous parlons de production locale, nous pensons particulièrement à l agriculture; c est-à-dire à l alimentation et aux fibres à usage industriel 1. C est sur ce thème qu il nous paraît important d agir en priorité. Pour ce qui est de l agriculture, nous pensons qu il est important de développer des pratiques plus respectueuses de l environnement et de diversifier l offre de produits wallons, par exemple, plus de variétés de fruits, légumes et céréales. Toutefois, nous pensons qu il est également nécessaire de relancer en parallèle une production industrielle et artisanale locales ainsi que de développer un maximum les énergies disponibles sur notre territoire ; tels que la biométhanisation, le bois et les pellets, l éolien ou le solaire. Pourquoi promouvoir la production et consommation locales? Nous voulons soutenir la production agricole locale pour les 3 axes du développement durable. - Pour l économie, il s agit de soutenir les emplois locaux et donc lutter contre le chômage mais aussi de réduire notre dépendance aux importations. - Pour l environnement, il s agit de réduire les émissions de CO 2 liées aux transports et à l agriculture conventionnelle intensive et de développer des pratiques respectueuses de l Homme et de l environnement ; comme dans l agriculture biologique ou raisonnée. - Pour le social, il s agit de recréer une relation de confiance entre le producteur et le consommateur et de garantir aux Belges une alimentation locale variée et de qualité. Nos idées Pour y arriver, nous avons pensé à différents aspects et moyens. SOUTENIR LA PRODUCTION Sans producteurs, pas de consommation locale; il faut donc soutenir le travail des producteurs existants et inciter de nouvelles personnes à se lancer dans le secteur. En effet, chaque semaine, 62 agriculteurs belges quittent malheureusement la profession 2. 1 tels que textiles, bioplastiques, isolants. 2 Document «L accès à la terre, des chiffres qui en disent long», Oxfam Magasins du Monde sur ww.luttespaysannes.be. 4

5 Pour soutenir l agriculture locale, nous pensons à 3 axes. Faciliter l accès aux terres, par exemple, en luttant contre la spéculation foncière des terres agricoles. Former les agriculteurs conventionnels aux alternatives plus respectueuses de l environnement et à celles qui diminuent les intrants. Dans ce sens, l autonomie fourragère nous semble une piste intéressante. Mettre en place un soutien économique et administratif aux lancements des activités agricoles 3 et aux producteurs qui se reconvertissent dans des pratiques plus respectueuses de l environnement. SENSIBILISER LE GRAND PUBLIC Lancer une campagne marketing «choc» dans les grands médias et les réseaux sociaux. Le message? C est possible d acheter des produits locaux et il y a des avantages! Sensibiliser les jeunes via les médias et à l école en proposant un cours ou une animation sur les produits locaux et de saison. PROMOUVOIR LES PRODUCTEURS LOCAUX Augmenter la visibilité en indiquant l origine des produits sur les étiquettes De manière générale, les étiquettes devraient toujours indiquer l origine du produit de façon claire et visible. Faire connaître les producteurs locaux auprès du grand public : Instaurer des marchés uniquement de producteurs locaux, ainsi le consommateur n a pas à se poser de question sur l origine des produits. Proposer des dégustations de produits locaux dans les collectivités, grandes surfaces Augmenter la visibilité des produits locaux dans les magasins en les rassemblant dans chaque rayon, sous une bannière par exemple. Créer plus d événements, tels que «Fermes ouvertes», pour rapprocher les producteurs des consommateurs! Nous sommes conscients que des démarches dans ce sens ont déjà lieu mais nous avons le sentiment que l information et les pratiques ne sont pas encore optimales. DÉVELOPPER LA VENTE ET LA DISTRIBUTION Inciter les collectivités à utiliser plus de produits locaux. Nous trouverions intéressant que les hôpitaux, écoles et administrations publiques utilisent plus de produits locaux. Le but serait de sensibiliser les usagers mais aussi d assurer des débouchés et un revenu aux producteurs. Ces collectivités représentent de gros volumes! Pour ce qui est des incitants et objectifs à atteindre, nous nous questionnons sur le mode. Faudrait-il une règlementation, une réduction de TVA, des primes ou encore des taxes? Développer les circuits courts. Nous trouvons intéressant de réduire les intermédiaires pour permettre aux prix de vente d être avantageux ; tant pour les producteurs que les consommateurs. De plus, les circuits courts permettent de recréer un lien de confiance et de garantir à l agriculteur un débouché «sécurisant». En Wallonie, nous savons qu il existe déjà des Groupements d Achats Communs qui vont dans ce sens. 3 règlementations, gestion administrative, gestion comptable 5

6 Commission «Réduire les quantités de déchets d'emballages» Dans notre commission, nous sommes des jeunes du Collège Pie 10 de Châtelineau, du Collège Saint- Lambert Saint-Laurent de Herstal, de l'institut de la Providence de Gosselies et du Centre Educatif de la Sainte Union de Tournai. Pour résumer le travail de notre commission, nous avons imaginé le slogan suivant: «Le non-recyclable, ça ne m'emballe pas». Nos constats Notre production de biens de consommation engendre une quantité très importante de déchets qui finissent par polluer la nature. Nous avons appris qu en Wallonie, chaque citoyen produit 550 kg de déchets ménagers par an (tout type de déchets ménagers confondus, triés ou non), sans compter les déchets cachés causés par la fabrication des biens de consommation. 4 Nous sommes particulièrement interpellés par l existence des continents de plastiques, dont le plus grand est appelé le 7 e continent. Nous voulons dénoncer le suremballage, qui participe à cette pollution excessive de l environnement. Cette pollution a des répercussions négatives sur la faune et la flore. Nous constatons également que le prix du transport et de la gestion des déchets est énorme pour la société. L'achat des sacs poubelles et le packaging, pour leur part, ont un impact sur le portefeuille des ménages. De plus, le suremballage peut tromper le consommateur sur la quantité du bien se trouvant à l'intérieur. Le suremballage est inutile. Il se retrouve dans tous les secteurs, mais c est sur le secteur de l alimentation que nous avons ciblé nos débats. Nos idées Nous avons plusieurs propositions pour réduire les quantités d emballages, il s agit surtout d éviter les déchets non recyclables. 1. Valoriser les produits en vrac Notre idée prioritaire est la création de magasins «en vrac» ainsi que la promotion et la création de rayons «sans emballage». En effet, l'objectif est de développer le «vrac» et le «sans emballage» partout où cela est possible, dans les grandes surfaces et les petits commerces. L'idéal est un magasin qui propose tous ses produits sans emballage. Un tel magasin existe déjà à Anvers : il s'agit du magasin Robuust. Le «vrac» permet d'éviter une grande quantité de déchets et de montrer directement au consommateur ce qu il achète. Donc, pas de tromperie sur la marchandise. Nous avons imaginé plusieurs pistes pour développer cette tendance. Créer un logo qui indique que le magasin fait des efforts pour lutter contre les emballages : le logo pour les performances en matière d emballages. Donner des subsides aux magasins qui font des efforts ou diminuer les taxes qui pèsent sur eux. Notre idée est que des taxes qui sanctionneraient ceux qui produisent trop d'emballages servent à financer les projets de ceux qui travaillent à la réduction des déchets. Créer un système de cumul de points sur les cartes de fidélité des magasins lors d achats de produits non-emballés. Ces points donneraient des réductions sur l achat de produits nonemballés. 4 Chiffres 6

7 Permettre aux clients d'imprimer leurs étiquettes en magasin comme cela existe pour la pesée des fruits et légumes en grande surface. Ces étiquettes communiqueraient au minimum les dates d achat et de péremption, s il y en a, et permettrait aux clients de s y retrouver lors de l achat des produits en vrac. 2. Sensibiliser et informer les consommateurs Pour réduire les emballages, il est nécessaire de changer à long terme les habitudes des consommateurs. Pour ce faire, nous avons pensé à 4 pistes de travail. Pour promouvoir les contenants réutilisables et durables pour les courses, nous pensons à l'organisation de campagnes montrant les avantages de différents contenants réutilisables ; tels que les sacs et sachets réutilisables, les bocaux en verre et les boîtes en plastique. Des trucs et astuces seraient donnés ; comme mettre des étiquettes sur les denrées périssables avec la date d achat, expliquer quel type de contenant correspond le mieux à tel type d aliment Dans le même ordre d'idée, nous aimerions aussi lancer la mode des sacs réutilisables en tissu, plutôt que ceux en plastique, car ils sont plus solides. Au niveau des jeunes, nous pensons à des campagnes pour promouvoir les boîtes à tartines et les gourdes ; à l'école, en fin du primaire et début de secondaire, mais aussi chez les parents et dans les clubs sportifs. Nous pensons à proposer des prix à chaque tranche d'âge ; comme des sorties extrascolaires, des concerts privés à l école, des bracelets pour les élèves de primaire... Nous souhaitons favoriser l utilisation des gobelets réutilisables en multipliant les points de dépôt. Les communes qui autorisent des événements pourraient avoir des stocks à vendre, louer ou prêter. Le but est d'améliorer l attractivité des gobelets réutilisables et de pénaliser les gobelets jetables. Nous avons aussi brièvement abordé la question des achats sur Internet. Il faudrait réduire les emballages superflus et supprimer la frigolite, et les autres emballages non recyclables, dans les envois postaux. Nous aimerions que cette idée soit relayée auprès de l Europe puisque ces achats sortent du cadre wallon. 7

8 Commission «Lutter contre le gaspillage alimentaire» Dans notre commission, nous sommes des jeunes de l'institut d Enseignement Secondaire Provincial Paramédical de Mons, de l Institut des Sacrés-Cœurs de Waterloo, du Lycée Martin V de Louvain-la- Neuve, de l Athénée Royal d'esneux et de celui de Hannut. Nos constats Nous avons identifié plusieurs lieux où le gaspillage alimentaire existe : dans les supermarchés, dans les restaurants et collectivités et, enfin, à la maison. Nous sommes particulièrement choqués par le comportement de certaines grandes surfaces qui déversent des produits chimiques sur les aliments, jetés à la poubelle, pour éviter que la nourriture y soit récupérée. Au niveau des restaurants, nous pointons plus particulièrement le gaspillage alimentaire produit par les formules «à volonté». Au niveau des ménages, nous avons été étonnés d apprendre que les Belges jettent entre 15 à 20 kg de nourriture par personne et par an. D après les chiffres qui nous ont été communiqués, la répartition des pertes alimentaires en Belgique suit les proportions suivantes 5 : - 64% par l'industrie agroalimentaire ; - 25% par les ménages ; - 8% par le secteur de la restauration ; - 3% par les grandes surfaces. Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire? Il nous semble fondamental de lutter contre le gaspillage alimentaire pour trois grandes raisons. - Au niveau environnemental, jeter de la nourriture revient à mettre à la poubelle l énergie, l eau et le travail des producteurs nécessaires à la production des aliments. Toutes les étapes du cycle de vie d un aliment ont des impacts sur la planète : gaspiller la nourriture est donc doublement inutile. - Socialement, jeter de la nourriture est scandaleux quand on sait que la malnutrition touche une grande partie de la population sur la planète. Même en Belgique, certaines personnes ont des difficultés à se nourrir correctement. 1/3 des denrées alimentaires mondiales sont jetées. - Economiquement, jeter de la nourriture a aussi un impact sur le budget des ménages belges qui, sans s en rendre compte, jettent en moyenne 174 par an à la poubelle via leur gaspillage alimentaire. Nos idées pour lutter contre le gaspillage alimentaire Pour réduire le gaspillage alimentaire, nous avons pensé à plusieurs pistes. Nous vous les présentons dans l ordre des priorités que nous avons voté en commission. 1. Proposer des produits non calibrés dans les magasins Pour diminuer le gaspillage généré par l industrie agroalimentaire et remettre dans le circuit de consommation les produits qui sont normalement jetés, nous aimerions trouver dans les grandes surfaces des produits non calibrés. En effet, du fait de leur aspect, forme ou taille, certains fruits et 5 Monier V., Preparatory Study on Food Waste across EU, European Commission Environnement, Brussels,

9 légumes ne sont pas ramassés dans les champs et certains aliments transformés (biscuits ) sont jetés à l usine. Pour inciter les consommateurs à les acheter tout de même, nous proposons que leur prix de vente soit plus démocratique. Pour faire apprécier ces produits non calibrés, nous imaginons la création de campagnes de sensibilisation via des spots publicitaires et des affiches à placarder dans les lieux publics ainsi que via des émissions culinaires. Les jeunes pourraient être impliqués en organisant un grand concours d affiches dans les écoles wallonnes. Les affiches sélectionnées seraient retouchées par des publicitaires et les classes lauréates recevraient un cours de cuisine donné par un grand chef. Les recettes seraient réalisées à partir de fruits, légumes et aliments non calibrés. Nous pensons aussi qu une édition spéciale de l émission «Top chef» pourrait être réalisée autour de ces aliments «moches». L avis d un nutritionniste devrait être apporté pour rassurer le consommateur sur les qualités nutritives de ces ingrédients. Des stands de dégustations avec des aliments biscornus transformés et cuisinés, comme des smoothies et des soupes, devraient être proposés dans les supermarchés et dans les écoles. 2. Redistribuer les invendus des supermarchés aux associations d aide alimentaire Nous avons appris que le parlement wallon a déjà adopté un arrêté obligeant les grandes surfaces à proposer leurs invendus consommables à une banque alimentaire ou à un CPAS. Nous pensons qu une aide logistique complémentaire devrait être proposée aux grandes surfaces pour leur permettre d organiser et d améliorer cette redistribution. Par ailleurs, pour que cette loi soit respectée, nous suggérons que la taxe sur les déchets alimentaires des supermarchés soit suffisamment conséquente pour les inciter à offrir leurs invendus plutôt qu à les jeter. 3. Sensibiliser à la prévention du gaspillage alimentaire De manière générale, nous poussons à la création de campagnes de sensibilisation à la prévention du gaspillage alimentaire à destination des citoyens. Le but? Les informer sur les impacts et donner des astuces pour l éviter au sein des ménages. Nous pensons à proposer des idées pour transformer les restes auprès des restaurateurs et des ménages à travers des recettes. Nous aimerions aussi voir des émissions télé sur le gaspillage alimentaire et une série de type «téléréalité» sur le sujet. Nous avons appris que la BBC a fait des émissions autour de la réutilisation d ingrédients bons à la consommation mais mis à la poubelle. Un blog, des messages sur Facebook, application Smartphone et l utilisation d autres canaux de communication contemporains devraient parler du thème. Nous nous sommes aussi rendus compte que les consommateurs ne s y retrouvent pas toujours dans les dates de péremption. Ils ne connaissent pas la différence entre la mention «A consommer jusqu au», qui concerne les produits frais et qui doit être respectée, et «A consommer de préférence avant le», qui concerne les produits secs et qui est une date à titre indicative. Eclairer le consommateur à ce sujet permettrait de limiter les produits jetés alors qu ils sont encore consommables sans crainte pour la santé. 9

10 Discours de clôture Nous voilà arrivés à la fin des débats et du projet de l Assemblée des Jeunes Wallons pour l Environnement Nous remercions les parlementaires, Monsieur le Président et Monsieur le Ministre pour le temps qu ils nous ont consacré et l intérêt qu ils ont porté à nos propositions. Nous sommes satisfaits d'avoir pu poser des questions, exprimer nos opinions et mieux comprendre vos points de vue respectifs. Nous espérons que nos propositions inspireront la politique wallonne de demain. Evidemment, notre rêve serait de voir des résultats concrets aboutir. Si tel était le cas, nous serions intéressés d en être informés. A travers cette expérience, nous avons appris à nous concerter sur des questions liées à l'environnement. Nous avons aussi expérimenté la citoyenneté et la démocratie. En 2019, nous aurons presque tous l'âge de voter. Ce que nous venons de vivre continuera certainement de nous inspirer jusque-là. Un tout grand merci à GoodPlanet, à nos enseignants et animateurs de nous avoir proposé ce projet et de nous avoir accompagnés tout au long de ce processus. Cette aventure a été l'occasion d'un énorme partage : merci à tous. 10

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Association ASTUCES MAISON

Association ASTUCES MAISON Association ASTUCES MAISON Une association 1901 qui poursuit deux objectifs complémentaires : Coopération locale : Localiser en milieu rural et urbain ceux qui détiennent encore les savoirs-faire et inciter

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

Fiche Pédagogique de l épisode «Carton rouge»

Fiche Pédagogique de l épisode «Carton rouge» SOMMAIRE Vinz et Lou font leurs courses au supermarché. Alors que Lou choisit des produits familiaux, Vinz, lui, ne choisit que des produits en portions individuelles, avec beaucoup d emballage. C est

Plus en détail

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be Présentation du programme d action régional en matière d alimentation durable (appels à projets, partenariats en cours, ) Joëlle VAN BAMBEKE DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

Plus en détail

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes Mode d emploi Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes 10 «petits» gestes pour réduire nos déchets Réduire ses déchets c est avant tout mieux consommer Le meilleur déchet est celui qui

Plus en détail

«Agir rend heureux» POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX!

«Agir rend heureux» POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX! «Agir rend heureux» Yann Arthus-Bertrand FONDATEUR DE LA FONDATION GOODPLANET POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX!

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Restauration collective

Restauration collective Dossier de presse Février 2014 Restauration collective La portion de fromage emballée individuellement un atout dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

FICHE D ACTION SYNDICALE

FICHE D ACTION SYNDICALE FICHE D ACTION SYNDICALE CSC FGTB CGSLB Gobelets en plastique en entreprise Gobelets en plastique Surconsommation? Vous n êtes pas sidéré par le nombre de gobelets en plastique qui inondent les poubelles

Plus en détail

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement LE VIEUX PAPIER RESTE ICI Innovateurs par tradition www.perlen.ch Aussi écologique que possible La société Perlen Papier a été fondée

Plus en détail

Fiche 22 Emballage et aliment

Fiche 22 Emballage et aliment Fiche 22 Emballage et aliment Aujourd hui, quasiment tous les produits que nous achetons sont emballés, très peu sont vendus en vrac. Pourtant, un emballage n est pas neutre : c est un objet publicitaire

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

GUIDE DE DÉPLOIEMENT DE L ANIMATION «LE TRI POUR TOUS» À DESTINATION DES ENTREPRISES ADHÉRENTES ADELPHE

GUIDE DE DÉPLOIEMENT DE L ANIMATION «LE TRI POUR TOUS» À DESTINATION DES ENTREPRISES ADHÉRENTES ADELPHE GUIDE DE DÉPLOIEMENT DE L ANIMATION «LE TRI POUR TOUS» À DESTINATION DES ENTREPRISES ADHÉRENTES ADELPHE 18/04/2013 Engagée aux côtés d Adelphe pour assurer le tri, la collecte et le recyclage des emballages

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable»

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» L éco-responsabilité va dans le sens du développement durable, «le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité

Plus en détail

Des stands alimentaires! Résumé

Des stands alimentaires! Résumé Secondaire, collégial et grand public activité 5 Des stands alimentaires! Résumé À partir de l affiche Nos choix alimentaires à nous de jouer!, les élèves sont initiés au concept des 3N-J d ENvironnement

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

Halte au suremballage!

Halte au suremballage! Halte au suremballage! ou comment faire maigrir sa poubelle... Halte au suremballage! ou comment faire maigrir sa poubelle pages 1 & 2 page 3 page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page

Plus en détail

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation 2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation Sommaire Pourquoi faire intervenir Aux Goûts du Jour? Page 3 Formation Sensibilisation Mieux manger, moins gaspiller Page 4 Mon alimentation,

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC

ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC Fiche d instructions ravitaillements MISSIONS Les bénévoles présents aux postes de ravitaillement doivent : - assurer une présence permanente de boissons et ou alimentation -

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés.

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés. Concours «Emballé 3.0» du Conseil National de l Emballage 2016 Conseil National de l Emballage est une association qui a pour objet de favoriser le meilleur usage de l emballage des biens de consommation,

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Clara Bove & Ophélie Le Bras

Clara Bove & Ophélie Le Bras L objectif du projet Mon Producteur Bien Aimé (MPBA) est un service collaboratif ayant pour objet de promouvoir les agriculteurs de petites et moyennes tailles locaux, en faisant la promotion d une consommation

Plus en détail

COMPOSTAGE À L ÉCOLE SECONDAIRE NÉPISIGUIT. Projet proposé par:

COMPOSTAGE À L ÉCOLE SECONDAIRE NÉPISIGUIT. Projet proposé par: COMPOSTAGE À L ÉCOLE SECONDAIRE NÉPISIGUIT Projet proposé par: Robin Leblanc, École secondaire Népisiguit Alain Savoie, CCNB - campus de Bathurst Yanick Sirois, Commission des déchets solides Nepisiguit-Chaleur

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

LES REPONSES DES CANDIDATS

LES REPONSES DES CANDIDATS Lyon - 22 mars 2007 DECHETS ET ENERGIE LES REPONSES DES CANDIDATS AUX COLLECTIVITES TERRITORIALES AMORCE, association nationale des collectivités et des professionnels pour la gestion des déchets et de

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

Conseil communal du 18 mai 2015 à 19h30. Ordre du jour. Séance publique

Conseil communal du 18 mai 2015 à 19h30. Ordre du jour. Séance publique Conseil communal du 18 mai 2015 à 19h30 Ordre du jour Séance publique 1 Proposition d'actions de prévention en matière de déchets pour le compte de la commune en 2015. 1.777 Sur base de l'arrêté du Gouvernement

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

«Ecoles Pour Demain» 2012-2013

«Ecoles Pour Demain» 2012-2013 Participez Participez à la campagne à l app «Ecoles Pour Demain» 2012-2013 Comme chaque année depuis 18 ans, Coren a.s.b.l. accompagne et soutient les écoles qui mènent des actions environnementales pour

Plus en détail

Projet 50+ à Rixensart

Projet 50+ à Rixensart Vous avez plus de 50 ans et vous êtes intéressé par le thème des migrations? Rejoignez notre projet dans le centre pour demandeurs d asile de Rixensart. Nous avons encore deux places pour des femmes de

Plus en détail

LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS

LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS UN DOUTE? UNE QUESTION? LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS LA COLLECTE DES SACS ET DES BACS JAUNES : Les agents de collecte ramassent une fois par semaine les sacs et bacs jaunes. Seuls les emballages et

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Résumé L industrie des produits alimentaires et des produits de consommation est le principal

Plus en détail

La réduction des pertes et gaspillages alimentaires : une nécessité face au changement climatique

La réduction des pertes et gaspillages alimentaires : une nécessité face au changement climatique Séminaire Alimentation et Changement climatique DIM Astréa et DIM R2DS 4 décembre 2014 La réduction des pertes et gaspillages alimentaires : une nécessité face au changement climatique Barbara REDLINGSHÖFER,

Plus en détail

Le petit-déjeuner et développement durable

Le petit-déjeuner et développement durable Les repas Salle avec tableau 45 à 55 min. Le petit-déjeuner et développement durable Objectifs de l atelier : Sensibiliser les enfants sur la notion de développement durable en se référant aux étapes de

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES LA GESTION RESPONSABLE D ÉVÉNEMENTS Le Bureau de normalisation du Québec a rendu publique, en juin 2010, une norme en gestion responsable d événements. La norme vient du besoin

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET

I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET 1 SOMMAIRE I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET 2 I- RAPPEL DU PROJET Impacts Environnement est une association étudiante dont les objectifs

Plus en détail

Adoptées par le comité constitutif du Parti vert'libéral genevois le 29 septembre 2010 à Genève

Adoptées par le comité constitutif du Parti vert'libéral genevois le 29 septembre 2010 à Genève Parti vert'libéral genevois Lignes directrices Environnement Adoptées par le comité constitutif du Parti vert'libéral genevois le 29 septembre 2010 à Genève 1. Introduction Un environnement de qualité

Plus en détail

Le recyclage du PET en Suisse. 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz

Le recyclage du PET en Suisse. 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz Le recyclage du PET en Suisse 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz 1 Partenaires LPE / OEB PET-Recycling Schweiz Récupérateur Producteur Consommateur Commerce PET-Recycling Schweiz» Organisation PRS fondée

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU 1. CONSOMMATION DE PAPIER La consommation mondiale de papier augmente de 20% chaque année! En Région de Bruxelles- Capitale (RBC), quelques 60 000

Plus en détail

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable 1.1. Commerce équitable Oxfam Magasins du monde 1.2. Achats socialement responsables de vêtements de travail achact Action Consommateurs Travailleurs

Plus en détail

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète»

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat de traitement des déchets ménagers, le Smd fédère 516 communes : 3 syndicats

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

Calendrier2014 de collectes

Calendrier2014 de collectes Calendrier01 de collectes Férié : 1 pas de collecte 1 Report collecte Ordures Ménagères du 1 er Janvier 1 1 0 Pôle déchets du Pays de Sarrebourg Terrasse Normandie - ZAC des Terrasses de la Sarre - 0 SARREBOURG

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

L enquête Nationale Drive 2.0,

L enquête Nationale Drive 2.0, Dossier de presse L enquête Nationale Drive 2.0, des résultats surprenants Sommaire I- A propos de Parabellum II- Contexte : Le Drive en France III- Enquête Nationale Drive 2.0 - Méthodologie de l enquête

Plus en détail

25 septembre 2015. Programme niveau collège

25 septembre 2015. Programme niveau collège 25 septembre 2015 Programme niveau collège Le Carrefour des Solutions 80 stands à découvrir à travers un questionnaire adapté à chaque niveau (primaire/collège/lycée). Les élèves sont invités à parcourir

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

Présentation des animations Aux Goûts du Jour

Présentation des animations Aux Goûts du Jour Présentation des animations Aux Goûts du Jour AUX GOÛTS DU JOUR est une association nationale d éducation alimentaire. Objectifs * Aider les enfants et les adultes à retrouver le plaisir de Bien manger.

Plus en détail

Vers une TRANSFORMATION DIGITALE. de l industrie agroalimentaire

Vers une TRANSFORMATION DIGITALE. de l industrie agroalimentaire Vers une TRANSFORMATION DIGITALE de l industrie agroalimentaire Problématique L industrie agroalimentaire fait face à une multitude de défis dont le principal est de mener à bien sa première mission :

Plus en détail

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires LE MOT DU PRÉSIDENT Nouveauté! La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Savoie vous présente : «La Cité du Goût et des Saveurs».

Plus en détail

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS GUIDE DE CHOIX FACTEURS DE RÉUSSITE GUIDE MATIÈRES AUTO ÉVALUATION DD-GUID-012 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication responsable

Plus en détail

Parlons «Mobile» sans parler «Publicité»

Parlons «Mobile» sans parler «Publicité» Parlons «Mobile» sans parler «Publicité» Club Entreprise et Média 31 Mai 2013 Patricia LEVY DG SFR Régie SOMMAIRE 1. Le marché du média mobile P.3 2. 3. 4. Le mobile pour renouveler les techniques de communication

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait!

Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait! Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait! Eco E Team Sommaire Remplacer l achat de bouteilles d eau par le placement de fontaines à eau ou par la consommation directe de l eau du robinet, c

Plus en détail

Stop au gaspillage! Equipe de projet: Laïla Duport, Enola Bechtel, Alexandre Grosjean, Melissa Curcio

Stop au gaspillage! Equipe de projet: Laïla Duport, Enola Bechtel, Alexandre Grosjean, Melissa Curcio ! Equipe de projet: Laïla Duport, Enola Bechtel, Alexandre Grosjean, Melissa Curcio Métier: Apprentis employé de commerce Année d'apprentissage: 1 ère année Nom de l'école ou de l'entreprise: Ceff COMMERCE

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

(Du 1 er juillet 2013)

(Du 1 er juillet 2013) Réponse du Conseil communal au Conseil général à l interpellation n 13-601 du groupe socialiste par M. Baptiste Hurni & consorts, intitulée «Pour un retour des poubelles publiques dans les rues de notre

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

Investir durablement en Gironde La preuve par 10. Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle

Investir durablement en Gironde La preuve par 10. Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle Investir durablement en Gironde La preuve par 10 Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle Changer les choses ici, et dès à présent 2AGENDA 21 Édito A la suite du Sommet de la terre

Plus en détail

Tri et réduction des déchets

Tri et réduction des déchets Tri et réduction des déchets dans les locaux sociaux de son établissement # 1 - Organiser le tri dans les locaux sociaux # 2 - Valoriser les déchets en organisant la collecte des poubelles # 3 - Communiquer

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Tous au marché! LES MS/GS DECOUVRENT LE MARCHE DE TARTAS

Tous au marché! LES MS/GS DECOUVRENT LE MARCHE DE TARTAS Sorties La sortie Ous Pins avec le club de modélisme Les enfants DE MS/GS doivent faire preuve d adresse et de concentration pour téléguider les bateaux. «Le 15 septembre dernier, nous avons téléguidé

Plus en détail

Compte-rendu de la première réunion du GT «Énergie» Havelange, le 13 février 2014

Compte-rendu de la première réunion du GT «Énergie» Havelange, le 13 février 2014 Ensemble pour des villages vivants Condroz Condroz Havelange, le 24 février 2014 HAVELANGE Opération de Développement Rural/ Agenda 21 local Compte-rendu de la première réunion du GT «Énergie» Havelange,

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

Impact Social et Responsabilité Sociale et Environnementale 2004-2014

Impact Social et Responsabilité Sociale et Environnementale 2004-2014 Impact Social et Responsabilité Sociale et Environnementale 2004-2014 www. ongconseil.com /ONGConseil @ONGConseil Rester cohérent... ONG Conseil France s est toujours donnée les moyens de réaliser une

Plus en détail

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans LE DÉVELOPPEMENT DURABLE... ET VOUS? LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans Ce livret a été créé pour te faire découvrir l exposition :

Plus en détail

Un espace végétalien dédié à l'expérimentation sociale et écologique

Un espace végétalien dédié à l'expérimentation sociale et écologique Un espace végétalien dédié à l'expérimentation sociale et écologique Nous sommes un groupe d'individus originaires de différents horizons partageant un rêve commun : vivre en harmonie avec la nature et

Plus en détail

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent.

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent. SOMMAIRE I. Etude de marché. > Le marché du chocolat en France. > La marque. > Les points forts de la marque. > Les différents produits de la marque. > Les action menées par la marque. II. Etude de la

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES Colloque sur les achats publics durables 18 novembre 2014 LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS

Plus en détail