Proposition de correction pour l épreuve de STG Communication et gestion des ressources humaines

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proposition de correction pour l épreuve de STG Communication et gestion des ressources humaines"

Transcription

1 Proposition de correction pour l épreuve de STG Communication et gestion des ressources humaines DOSSIER Communication globale: L image que l organisation donne d elle-même doit être conforme à la réalité pour être d abord reconnue par le personnel et relayée en direction des partenaires. La communication interne et la communication externe doivent être cohérentes et harmonisées : c'est ce qu'on appelle la communication globale. L organisation peut envisager une stratégie de communication globale afin de mettre en cohérence sa communication interne avec sa communication externe, et donner d elle une image unifiée. Communication interne: envers les salaries Communication externe: toutes les parties prenantes et surtout la clientèle 1-3 Le dépliant : Permet de présenter une formation, une action, un dispositif, un programme ou un projet. Le totem : Idéal pour créer une accroche visuelle sur un salon Les chartes : Documents, projets, règlements, livrets d'accueil... Autant de supports écrits qui permettent de formaliser de manière simple des accords et de laisser une trace fiable des décisions, programmes, plans de travail, engagements, règles d'utilisation... Enjeux: Il faut faire de la communication de l'entreprise un atout commercial. Atout Performance vous permet de dynamiser votre communication, positionner votre activité sur le plan marketing et ainsi générer des prospects. 1-4 Des travaux sur le raisonnement humain ont permis de mettre en évidence que lorsque l homme a besoin de raisonner, à un certain niveau de difficultés et pour une certaine quantité d informations, il utilise invariablement des supports externes pour l assister comme un tableau, une feuille de papier ou bien encore une carte. Ce principe est nommée la cognition externe («external cognition») [Scaife & Rogers, 1996]. 1-5 La perception vient du latin «percepire» qui est le fait de savoir par les sens et l esprit. C est la manière selon laquelle l homme comprend son environnement. Cette perception dépend de réactions physiques ainsi de l influence de son mental dans l interprétation des différents stimuli. Il existe plusieurs définitions de la perception, ainsi pour DUSSART (1983), «l environnement doit être interpréter de façon à ce qu il soit en accord avec le schéma de référence de l individu.»1 COTE (1986), définissent la perception comme étant «le processus par lequel l individu organise et interprète ses impressions sensorielles de façon à donner un sens à son environnement»2. Comme la perception implique une interaction dynamique entre l individu et la réalité objective, 1 2.

2 elle est fortement influencée par les caractéristiques de celui qui perçoit. Ainsi la perception est une partie formelle du processus vital par lequel chacun d entre nous partant de son point de vue propre, crée pour lui-même le monde dans lequel il éprouve ses expériences de vie à travers lequel il recherche ses satisfactions. La perception est donc conçue comme un évènement privé qui est incommunicable, chacun le perçoit d une façon différente en fonction de son point de vue. La perception est également une création, elle est le résultat non seulement d un stimulus mais également de tout l acquit culturel de l individu peut être différente et qu elle est totalement subjective. Les caractéristiques du processus de perception : La perception est subjective : Les réactions à un même stimulus varient d un individu à un autre, ainsi un consommateur acceptera l information qui sera la plus compatible avec son bagage culturel, l image qu il a de luimême ses croyances, c'est-à-dire son «schéma de référence». La perception est sélective : Cette sélectivité est le résultat de la nature subjective et la capacité physique de la sensation. Ceci fait référence à la capacité limitée de l individu à envisager simultanément une foule d objet. L individu fait donc une sélection des stimuli selon ses intérêts personnels. La perception est temporelle : «La perception du consommateur n est pas éternelle, c est un phénomène à court- terme», nous affirme Ch.DUSSART (1983). Un produit bien connu peut avoir sa notoriété baissée ou même disparaître. La perception est cumulative : «Le consommateur enregistre simultanément plusieurs sensations, puis procède à une somme de ces dernières pour créer un tout unifié. Un consommateur regarde, écoute ce que les gens en disent, examine le produit et enfin forme une impression globale».3 3 ch.dussart, op. cit, P.85.

3 DOSSIER Les critères: L'éco prime: économie d'eau et d'énergies réalisés par l'ensemble des hôtels du groupe-sont concernées les salaries ou le personnel de cuisine, de ménage et de réception La qualité prime: elle est basée sur la réalisation des objectifs annuels individuels de chaque salarié, elle concerne tous les salariés Les objectifs: l'éco prime: il s'agit d'une prime collectif afin d'impliquer tous les salaries à la réalisation des économies d'énergies La qualité prime: est considéré comme prime de rendement qui a pour objectif principal la motivation pécuniaire de tous les salaries du groupe en atteignant ses objectifs individuelles 2-2 Les éléments à prendre en compte et le caractère collectif de ces éléments: Les éléments: 40 pour cent des économies réalisées par le groupe affecté aux services cuisine et ménage 60 pour cent des économies réalisées par le groupe affecté au service réception Après affectation, l'économie réalisée est divisée par le nombre total des salaries de chaque service Le caractère collectif ici, qui est les économies d'énergie réalisés par le groupe permet au groupe d'inciter tous les salaries de contribuer à la réalisation de ces économies (Economie réalisés par le groupe) * 0,4 *0,24 = économie affectée au service cuisine 2- économie affectée au service / nombre de salariés total du service(2665)=prime-éco 2-4 Les avantages: implication de tous les salaries de tous les services Les inconvénients: ça peut créer des conflits intra ou inter service, dans le cas ou il ya des services qui subventionnent d'autres services ou plutôt lorsque l'affectation des économies n'est pas équitable entrez les services.

4 Dossier La page écran incidents non résolus permet d indiquer au réceptionniste de service le temps restant avant l expiration des 15min de résolution d incidents annoncés par le groupe, ainsi que le libellé de l incident (incluant le numéro de la chambre concernée et le problème rencontré). 3.2 Le formulaire pourrait être amélioré en ajoutant les informations suivantes : - Etat de résolution (non résolu / en cours de résolution / résolu) - Type d incident rencontré (bruit / ménage / fuite / électricité / etc.) - Niveau d urgence (1 / 2 / 3) 3.3 Les accès aux pages écrans et au formulaire de saisie doivent être sécurisées pour les clients ou non clients ne puissent pas accéder aux pages d incidents. En effet, les clients ou non clients pourraient alors ajouter des incidents fictifs (perte de temps ensuite pour les équipes de résolution), pourraient valider un incident non résolu ou consulter les incidents pour lesquels l équipe de résolution n a pas été assez rapide. 3.4 Ces pages peuvent être sécurisées en ajoutant une authentification permettant d accéder à ces pages. Ainsi, seules les personnes habilitées ayant obtenu au préalable un login et un mot de passe pourront se connecter sur les pages écrans. 3.5 SELECT signaler.dateheuredebut, signaler.dateheurefin,signaler.incidentsignale, incident.libelle FROM signaler INNER JOIN incident on signaler.incidentsignale = incident.numero WHERE signaler.dateheurefin is not null

5 Dossier Les raisons du recrutement interne: Economie de dépenses sur recrutement externe et de formation, qui nécessitent parfois des compétences spécifiques et des couts supplémentaires, Favoriser au sein du groupe la mobilité et la promotion de ses collaborateurs afin de les fidéliser et surtout les responsabiliser Assurer à long terme pour le groupe un capital humain polyvalent, plus mobile Le recrutement interne favorise la bonne intégration des salaries et surtout leur implication Les moyens du recrutement interne: - annonces - cooptation - intranet - entretien - évaluation Ici les moyens employés intranet, entretien 4-2 L écoute active est étudiée en particulier pour son intérêt à minimiser les pièges inhérents à la communication de groupe : écoute défectueuse, «dialogue de sourds», influence excessive, consensus trop rapide, fausses questions, etc. Quelques procédés peuvent être observés et utilisés : questions fermées, ouvertes, alternatives, en miroir, de précision, silences porteurs, reformulation, soutien empathique. On montre également l importance des conditions matérielles pour une écoute efficace. 4-3 Les différents types de mobilité: La mobilité interne consiste à changer de poste ; on distingue : La mobilité verticale : promotion - la mobilité horizontale : mobilité fonctionnelle - la mobilité géographique. Ici il s'agit d'une mobilité géographique 4-4 Les moyens d'intégration du nouvel embauché: L'organisation doit assister le nouveau salarié pour qu'il se situe dans son nouveau poste de travail et qu'il s'adapte à la culture de l'organisation. Elle peut déceler aussi les besoins en formation. Elle peut utiliser divers moyens : Accueil par les responsables du service, Présentation et visite de l'entreprise, des différents services, des collaborateurs, Remise d'une documentation (livret d'accueil, procédures administratives, brochures, rapport annuel, v idéogramme...) Nomination d'un tuteur Préparation matérielle de l'arrivée du salarié (bureau, carte photocopies, ordinateur, codes d'accès au réseau...) Ici dans notre cas il s'agit d'une remise d'une documentation «remise d'une mallette bienvenue chez Accor»

6 4-5 Les enjeux de l'intégration: Pour le salarié: son implication, son bien être professionnelle Pour le groupe: le responsabiliser, assurer une mobilité interne efficace, assurer une formation continue.

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET INTRANET/EXTRANET LES RESEAUX / 2 DEFINITION DE L INTRANET C est l internet interne à un réseau local (LAN) c'est-à-dire accessibles uniquement à partir

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points CORRIGÉ GEDOC SA Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 Organisation des réunions 1.1 Mettre en évidence les inconvénients de l organisation actuelle des réunions.

Plus en détail

E T U D E D E F A I S A B I L I T E DE PROJET

E T U D E D E F A I S A B I L I T E DE PROJET E T U D E D E F A I S A B I L I T E DE PROJET AIDE & METHODE 1 SOMMAIRE 1/ PRESENTATION GENERALE DU PROJET Les grandes lignes du projet Historique et motivations 2/ PRESENTATION DU CREATEUR Le créateur

Plus en détail

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES 1 AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES L intégration d un nouveau salarié fait référence à deux étapes : Dans les premiers jours : l accueil du salarié dans la structure Accueil physique,

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7)

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7) Processus et outils d accueil et d intégration Boîte à outils (7) Accueillir et intégrer Il existe un consensus sur l importance du sujet : Le recrutement ne s arrête pas à l issue de l entretien et de

Plus en détail

Construisons ensemble votre réussite

Construisons ensemble votre réussite Construisons ensemble votre réussite Formations - Accompagnement - Conseil Formations sur catalogue ou personnalisées en fonction de vos besoins Accompagnement des managers Accompagnement des équipes Création

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

MEILLEURE OPERATION MARKETING. Programme de fidélisation

MEILLEURE OPERATION MARKETING. Programme de fidélisation MEILLEURE OPERATION MARKETING Programme de fidélisation le Lancement, le nouveau programme de fidélisation des hôtels-restaurants Logis a été lancé le 1 er janvier 2013 dans les 2600 établissements du

Plus en détail

Article sélectionné par : CapLine com.

Article sélectionné par : CapLine com. Article sélectionné par : CapLine com. [KNOWLEDGE MANAGEMENT] Le KM est une aventure à la fois personnelle et collective qui rassemble des individualités autour des valeurs et vision d'une organisation.

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

PROGRAMME BACHELOR 2

PROGRAMME BACHELOR 2 PROGRAMME BACHELOR 2 Le programme Bachelor propose un cursus en 3 ans pour bien choisir son orientation et intégrer le domaine ou le secteur d activité qui convient le mieux à l étudiant. Le niveau Bac

Plus en détail

Diagnostic individuel et prestations d accompagnement RH

Diagnostic individuel et prestations d accompagnement RH Partenaire du : Diagnostic individuel et prestations d accompagnement RH Entreprises de moins de 250 salariés merlane Diagnostic individuel Positionnement professionnel Accompagner individuellement vos

Plus en détail

Politique de communication citoyenne

Politique de communication citoyenne Politique de communication citoyenne Service des relations avec le milieu Décembre 2011 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 3 1. Raisons d être de la politique... 4 2. Définition de la communication

Plus en détail

Le Référentiel de l Innovation Participative

Le Référentiel de l Innovation Participative Le Référentiel de l Innovation Participative SOMMAIRE 3 4 5 6 7 10 11 12 13 14 16 Avertissement Glossaire Les 8 axes du Référentiel Dimension 1 : valeur vision ambition Dimension 2 : processus Dimension

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ANALYSE «CONCURRENTS»

ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE DES CONCURRENTS DEFINITION L analyse de la concurrence est un outil d évaluation de la compétitivité des entreprises sur un secteur d activité ou sur un domaine d activités

Plus en détail

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT 2008/2009 CATALOGUE DE FORMATION MANAGEMENT 1 MANAGEMENT Les formations : Initiation au management...3 Le management commercial...4 Devenir un bon chef de projet, outils et méthodes...5 Animation et cohésion

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue avril 2009 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 Il est attendu des candidats à ce marché

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

Programme d'actions collectives 2015 / 2016 Annexe 1

Programme d'actions collectives 2015 / 2016 Annexe 1 Programme d'actions collectives 2015 / 2016 Annexe 1 Le programme d'actions collectives 2015 / 2016 couvre 10 domaines de formation prioritaires pour développer la performance des entreprises TPE et PME

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet 1. Résultats du training > Maîtrise de solutions s pour réduire le cycle de développement de nouveaux projets et en augmenter les performances. > Acquisition des compétences indispensables

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Gestion des ressources humaines

Gestion des ressources humaines Gestion des ressources humaines Plan Définition de la GRH Evolution de la GRH Objectifs de la GRH Domaines de la GRH Définition de la GRH La GRH est un ensemble de fonctions et de mesures ayant pour objectif

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

Qu est-ce que la communication?

Qu est-ce que la communication? Ressources Qu est-ce que la communication? Fiche 24 Du latin «comunicare», qui veut dire «être en commun» ou «être en relation», la communication a fait l objet de recherches et d études pour devenir une

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

E-learning Apave : gagnez en efficacité

E-learning Apave : gagnez en efficacité E-learning Apave : gagnez en efficacité Des solutions qui s'adaptent à vos besoins Apave formation vous propose des formations à distance, tutorées et suivies si nécessaire de phases présentielles (blended

Plus en détail

Fiche formation BTS - Négociation et relation client - N : 6980 - Mise à jour : 04/12/2014

Fiche formation BTS - Négociation et relation client - N : 6980 - Mise à jour : 04/12/2014 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 11/01/2016. Fiche formation BTS - Négociation et relation client - N : 6980 - Mise à jour : 04/12/2014 BTS - NRC BTS - Négociation et

Plus en détail

Plan et politique d'accessibilité du Centre francophone de Toronto

Plan et politique d'accessibilité du Centre francophone de Toronto Plan et politique d'accessibilité du Centre francophone de Toronto Ce plan d'accessibilité pour 2014-2018 énonce les politiques et les mesures que le CFT entend mettre en place pour offrir de meilleures

Plus en détail

Chapitre 6 Comment répondre aux besoins en compétences de l organisation?

Chapitre 6 Comment répondre aux besoins en compétences de l organisation? RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Thème 2 COMPTENCE / POTENTIEL Chapitre 6 Comment répondre aux besoins en compétences de l organisation? Le fonctionnement et la performance de l organisation reposent

Plus en détail

P R O C O M. Dossier Le secteur de l'industrie graphique

P R O C O M. Dossier Le secteur de l'industrie graphique P R O C O M E T U D E S S O N D A G E S Dossier Le secteur de l'industrie graphique Novembre 2000 PROCOM, 1, place des Cordeliers 69002 LYON Tel.:04.78.38.27.25 Fax. 04.72.41.86.01 Email : procom@wanadoo.fr

Plus en détail

Le Manager Coach. Faire progresser son Management par les apports du Coaching. Consultant indépendant en Système d information.

Le Manager Coach. Faire progresser son Management par les apports du Coaching. Consultant indépendant en Système d information. Le Manager Coach Faire progresser son Management par les apports du Coaching Moncef NOUR, Consultant indépendant en Système d information. 1 Le Manager Coach Résultat Leader Satisfaction des «Clients»

Plus en détail

Groupe Dyadeo _ Offre Conquête. 22/08/2013 GROUPE DYADEO - Reproduction interdite

Groupe Dyadeo _ Offre Conquête. 22/08/2013 GROUPE DYADEO - Reproduction interdite Groupe Dyadeo _ Offre Conquête 1 Les enjeux de la conquête Conquérir, c est : Rendre concrètes les ambitions stratégiques, Avoir une cohérence globale entre sa politique de communication globale, sa démarche

Plus en détail

Certificat encadrant opérationnel d équipe

Certificat encadrant opérationnel d équipe Certificat encadrant opérationnel d équipe Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) : Encadrant Opérationnel

Plus en détail

Il y a une mer d opportunités

Il y a une mer d opportunités PLEINES VOILES VERS LE LEADERSHIP DE MARQUE GAGNER LA BATAILLE DES MARCHÉS Le plan marketing Management stratégique du marketing expérientiel Dr Michel G. Langlois Professeur titulaire ESG-UQAM 1 Il y

Plus en détail

DEVOIR N 2 économie d entreprise

DEVOIR N 2 économie d entreprise DEVOIR N 2 économie d entreprise PROGRAMME : Les systèmes et la gestion de production L'évolution de la production La logistique et l approvisionnement L activité financière Les fondements de la GRH La

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION ENTREPRISES MODULES NOMBRE D HEURES CONTENU MODULES DE FORMATION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

CATALOGUE FORMATION ENTREPRISES MODULES NOMBRE D HEURES CONTENU MODULES DE FORMATION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CATALOGUE FORMATION ENTREPRISES MODULES NOMBRE D HEURES CONTENU MODULES DE FORMATION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET EFFICACITE PROFESSIONNELLE.

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Le CNA a diligenté un audit de sécurité du système de facturation des cliniques et de transmission à l Assurance Maladie,

Plus en détail

Gestion des Ressources Humaines dans les entreprises de moins de 50 salariés

Gestion des Ressources Humaines dans les entreprises de moins de 50 salariés BIENVENUE Gestion des Ressources Humaines dans les entreprises de moins de 50 salariés Contexte Entreprises de petite taille Savoir faire technique prépondérant! Constat Une nette diminution de la main

Plus en détail

Comment participer à un salon professionnel

Comment participer à un salon professionnel Comment participer à un salon professionnel Que ce soit pour se faire connaitre, pour communiquer sur ses produits, ses services ou ses nouveautés, ou encore pour conquérir un nouveau marché, participer

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 9: Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 9: Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 9: LA COMMUNICATION INTERNE Mme. Zineb El Hammoumi SOMMAIRE Introduction Objectifs Cibles Missions et rôles Communication interne et RH Les techniques Les moyens Les circuits de la communication

Plus en détail

Les versions 2010 de Ciel. Un objectif prioritaire : aider les petites entreprises à développer leur activité!

Les versions 2010 de Ciel. Un objectif prioritaire : aider les petites entreprises à développer leur activité! COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 août 2009 Les versions 2010 de Ciel Un objectif prioritaire : aider les petites entreprises à développer leur activité! Dans une conjoncture économique incertaine, comment

Plus en détail

Synthèse 12 mars 2015 VOTRE CONTACT. Delphine MIRANDE Directrice adjointe +33 (0) 1 40 53 47 09 delphine.mirande@infraforces.com

Synthèse 12 mars 2015 VOTRE CONTACT. Delphine MIRANDE Directrice adjointe +33 (0) 1 40 53 47 09 delphine.mirande@infraforces.com BRANCHE PROFESSIONNELLE DES COMMERCES ET SERVICES DE L'AUDIOVISUEL, DE L'ÉLECTRONIQUE ET DE L'ÉQUIPEMENT MÉNAGER - ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN COMPÉTENCES DES SALARIÉS DES ENTREPRISES DE MOINS DE 10 SALARIÉS

Plus en détail

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée.

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée. Depuis plus de 10 ans, nous proposons des solutions adaptées à votre entreprise en mettant à votre disposition ses compétences pour développer le talent de vos collaborateurs par des méthodes originales,

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT

ÉVALUATION DU RENDEMENT ÉVALUATION DU RENDEMENT SUPERVISEURE/SUPERVISEUR DE PREMIER NIVEAU detailquebec.com OBJECTIFS DE L ÉVALUATION Aider l employé et l informer sur son rendement de travail (forces et faiblesses); Être au

Plus en détail

Regroupement CPE / Intervention Gestion de conflit 1 et 2 décembre 2014

Regroupement CPE / Intervention Gestion de conflit 1 et 2 décembre 2014 Regroupement CPE / Intervention Gestion de conflit 1 et 2 décembre 2014 Objectifs : 1. Echanger en groupe autour de situations vécues de conflits 2. Eclairer les pratiques par des apports conceptuels et

Plus en détail

REFONTE DE SITE WEB - CAHIER DES CHARGES

REFONTE DE SITE WEB - CAHIER DES CHARGES REFONTE DE SITE WEB - CAHIER DES CHARGES AUTEUR : DIOP ADJA Responsable Communication adiop@neurotech.sn : 33 869 90 44 8, Boulevard du sud - Immeuble Tandian, Point E T: (221) 338699090 F: (221)338245725

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME SOMMAIRE : Introduction Quelques définitions Principes du management de la qualité Enjeux de la mise en place d une démarche qualité La mise en oeuvre du «SMQ» : 1. L engagement

Plus en détail

Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant)

Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 08/01/2016. Fiche formation Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant) - N : 16493 - Mise à jour : 05/01/2016 Titre professionnel

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

BAC Pro - Commerce (vendeur spécialisé en magasin)

BAC Pro - Commerce (vendeur spécialisé en magasin) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 19/11/2015. Fiche formation BAC Pro - Commerce (vendeur spécialisé en magasin) - N : 9848 - Mise à jour : 16/11/2015 BAC Pro - Commerce

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

Analyse de l'entreprise et de l'environnement Modèle d'exécution de l'analyse d'entreprise et d'environnement

Analyse de l'entreprise et de l'environnement Modèle d'exécution de l'analyse d'entreprise et d'environnement Analyse de l'entreprise et de l'environnement Modèle d'exécution de l'analyse d'entreprise et d'environnement Entreprise: Auteur: Date: Muster AG Peter Muster 01.01.2008 1-5 Introduction Objectifs L'analyse

Plus en détail

Technico-commercial en Packaging et façonnages papetiers (étiquettes, articles de papeterie, sacs)

Technico-commercial en Packaging et façonnages papetiers (étiquettes, articles de papeterie, sacs) ANNEXE III COMMISSION PARITAIRE NATIONALE FORMATION INTER-SECTEURS PAPIERS-CARTONS Certificat de Qualification Professionnelle Technico-commercial en Packaging et façonnages papetiers (étiquettes, articles

Plus en détail

Internet, intranet & extranet

Internet, intranet & extranet 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Internet, intranet & extranet Alexandre VALLETTE, Expert Comptable Laurent BENOUDIZ, Expert comptable 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE Chapitre 1 : Introduction

LA FORCE DE VENTE Chapitre 1 : Introduction LA FORCE DE VENTE Chapitre 1 : Introduction 1. Présentation de la force de vente 1-1. Définition et objectifs de la force de vente 1-1-1. Définition de la force de vente Force de vente : l'ensemble du

Plus en détail

GEDI Publier une information sur le Web

GEDI Publier une information sur le Web Introduction L application est une application de Gestion Electronique de Documentation destinée à publier et à gérer des documentations sur le site de l Université Dans un article (courrier) comprend

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Sommaire. Première partie

Sommaire. Première partie Sommaire Introduction... XIX Première partie Pour bien piloter, il faut mieux mesurer Chapitre 1 Vos tableaux de bord ne sont plus efficaces... 3 Rôle du tableau de bord...3 Le modèle conducteur, automobile

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS 1. Améliorez votre efficacité commerciale pour augmenter le taux de réussite de vos devis 80% du temps d un commercial n est pas affecté à la vente (Proudfoot

Plus en détail

HISTORIQUE GREEN COVE INGÉNIERIE : UN LEADER EXPÉRIMENTÉ

HISTORIQUE GREEN COVE INGÉNIERIE : UN LEADER EXPÉRIMENTÉ 1 HISTORIQUE GREEN COVE INGÉNIERIE : UN LEADER EXPÉRIMENTÉ 2002 : naissance du site de covoiturage grand public www.123envoiture.com 2003 : création de la société Green Cove Ingénierie afin de développer

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

Assistant Manager Tourisme Hôtellerie Restauration

Assistant Manager Tourisme Hôtellerie Restauration Tourisme 108 Assistant Manager Tourisme Hôtellerie Restauration Diplôme d état homologué de niveau III, Bac+2 Objectifs Acquérir les compétences permettant au candidat de seconder efficacement le responsable

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Charte de tourisme solidaire. Palabres Sans Frontières

Charte de tourisme solidaire. Palabres Sans Frontières Charte de tourisme solidaire Palabres Sans Frontières Préambule L'association Palabres Sans Frontières se positionnant comme un acteur du tourisme solidaire et équitable, elle souhaite par la présente

Plus en détail

LA POLITIQUE DE MARQUE. Adriana Buzdugan, lector

LA POLITIQUE DE MARQUE. Adriana Buzdugan, lector LA POLITIQUE DE MARQUE Adriana Buzdugan, lector Contents 1 2 La nature et les fonctions des marques La notoriété et l'image de marque 3 La signalétique de la marque 4 Les politiques de marque NOTIONS GENERALES

Plus en détail

Formation sous Habilitation CARSAT N 0002/2014/PMI S&ST/04 pour une durée de 5 ans

Formation sous Habilitation CARSAT N 0002/2014/PMI S&ST/04 pour une durée de 5 ans PREVRISQUE-v050314 PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DES INTERIMAIRES Formation sous Habilitation CARSAT N 0002/2014/PMI S&ST/04 pour une durée de 5 ans OBJECTIF FINAL Développer la prévention des

Plus en détail

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Mondial des Métiers 2008 Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS Lorsque la conjoncture économique est plus dure, l'entreprise ne peut plus se permettre de gérer approximativement ses prospects et ses clients. Chaque dossier

Plus en détail

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance Performance CHANGER VOTRE NIVEAU Management des hommes Au service de la performance Conseil Formation Enseignement 03.85.81.63.99 06.59.51.48.00

Plus en détail

A N A L Y S E E T E V A L U A T I O N D E S T R A T É G I E S D E C O M M U N I C A T I O N B A N C A I R E

A N A L Y S E E T E V A L U A T I O N D E S T R A T É G I E S D E C O M M U N I C A T I O N B A N C A I R E 1 A N A L Y S E E T E V A L U A T I O N D E S T R A T É G I E S D E C O M M U N I C A T I O N B A N C A I R E E X E M P L E : L ' O P E R A T I O N D E L A N C E M E N T D U S E R V I C E X X X P A R L

Plus en détail

17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO

17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO Les rencontres de l ARCES Ile de France 17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO L APIE L APIE est née en 2007 du rapport Levy Jouyet, qui faisait le constat que l Etat, tout comme les entreprises privées, était

Plus en détail